Constitution, la serpillière du Clan Hollande

On peut le dire : c’est une belle victoire du terrorisme. Il aura certes fallu un massacre particulièrement violent, mais c’est fait, de façon rapide et définitive : l’État français a bel et bien plié, lamentablement, devant la peur, la corruption, la facilité et l’opportunisme.

Et c’est dans la nuit du 8 au 9 février que le législatif le plus lâche de la cinquième République aura choisi de servilement emboîter le pas à l’exécutif le plus veule (ou pas loin) que la France ait connu : l’Assemblée nationale a adopté ce lundi soir, à 103 voix pour, 26 contre et 7 abstentions, le premier article du projet de loi de révision constitutionnelle prévoyant l’inscription de l’état d’urgence dans la Constitution.

Difficile de savoir par quel bout commencer pour expliquer l’étonnement, que dis-je, la consternation qui envahit tout citoyen lucide lorsqu’on évoque le sujet.

Bien sûr, il y a le nombre de joyeux drilles conviés à ce massacre des libertés. Sur les 577 députés que les citoyens payent pour se déterminer, de façon claire, en leur nom, seuls 136 avaient jugé bon de participer au vote (moins d’un quart), et seulement 106 ont voté pour (moins d’un cinquième). Oui, vous avez bien lu : une révision majeure de la constitution a été votée par moins d’un cinquième des députés de la nation, députés qui, ensuite, viendront pleurnicher sur l’abstention toujours plus grande des citoyens (qui suivent donc leur exemple), et sur la baisse de plus en plus évidente de crédibilité de la parole publique (la leur).

député - branleur mot compte triple

Quelques voix se sont étonnées, ont même ouvertement fustigé ce nombre aussi faible de députés présents pour un tel vote capital. Tant mieux. Mais le souci est qu’en réalité, ce genre de mésaventure n’est pas une exception, c’est la règle. On se souvient d’autres votes, tout aussi importants, qui furent expédiés nuitamment par une petite troupe d’élus plus ou moins heureux d’avoir réussi leur forfaiture discrètement.

D’ailleurs, on pourra observer que même le débat sur la déchéance de nationalité, bidule médiatique qui a bien mobilisé tout ce que le pays compte d’élus névrosés en déficit d’attention, n’a pas réussi à remplir l’hémicycle : 332 députés avaient jugé bon de faire le mariole ce jour-là pour cet abominable bricolage constitutionnel. Si ça fait presque trois fois mieux que pour la constitutionnalisation de l »état d’urgence, il reste encore 42% de députés en goguette. L’épidémie de piscine-poney bat son fort dans les rangs des élus actuellement…

Or, on peut tortiller les choses comme on veut, il reste incroyable que, dans une démocratie qui voudrait vaguement être représentative, on puisse faire passer des lois alors que des centaines de députés sont absents ; il semble invraisemblable qu’un quorum ne soit pas imposé, et que ne soit pas mis en place une ligne de conduite, ou, soyons fou, une certaine éthique de la part de ces élus que nous payons pour ça.

En outre, on doit se poser la question : en quoi le fait de modifier la constitution va-t-il aider la lutte contre le terrorisme ? En quoi les petites agitations de l’hémicycle permettent-elles actuellement de sécuriser un peu le territoire ? Encore une fois, au prétexte de mieux préparer le pays en cas de grave danger, en agitant le chiffon pratique d’un terrorisme qui continue, en France, de faire toujours moins de mort que le cancer, les accidents domestiques ou le chômage dont le gouvernement prétend s’occuper, encore une fois, on fait passer tout et n’importe quoi dans les textes…

Enfin, il y a le sujet lui-même.

Feindre de vouloir mieux définir l’état d’urgence dans la constitution, c’est surtout donner l’occasion de passer, en loucedé, des petits amendements scélérats. Et ça n’a pas loupé.

Puisqu’il fallait constitutionnaliser l’état d’urgence (ah bon ? Le fallait-il vraiment ?), c’est sans difficulté qu’un amendement fut déposé par un certain Sébastien Denaja et voté dans la foulée, disposant que « pendant toute la durée de l’état d’urgence, le Parlement se réunit de plein droit et l’Assemblée nationale ne peut être dissoute ».

Pendant l’état d’urgence, l’Assemblée ne peut être dissoute. Bah bien sûr.

Je me demande exactement ce qui peut motiver ce genre de modifications (ou quelle que modification que ce soit) lié à l’état d’urgence. De la même façon qu’on peut très bien imaginer moult situations où la dissolution de l’Assemblée pendant un état d’urgence aggraverait la situation, on peut en trouver tout autant où l’en empêcher rendrait la situation inextricable. Tripoter un texte aussi important à chaque événement aussi marquant soit-il, c’est la marque de fabrique de bricoleurs compulsifs qui croient faire mieux que leurs aînés en n’ayant jamais prouvé avoir seulement su faire aussi bien.

Parallèlement, on comprend aussi que l’état d’urgence annulera toute velléité de l’opposition de contrecarrer un 49.3 qui ne servira, de fait, à rien du tout. Pratique pour tout excité qui voudrait tenter des aventures législatives amusantes.

Heureusement que nous avons de sérieux professionnels à l’Exécutif ! Si nous avions une bande de clowns et de corrompus, j’aurais été inquiet.

Mais le plus intéressant dans tous ces rebondissements constitutionnel, c’est le timing diabolique qu’on nous impose : il ne s’est pas passé trois mois pour que des modifications majeures de la constitution soient mises en place, que des milliers de perquisitions soient menées, que des kilomètres de texte de lois soient votés visant à mettre en coupe réglée tout ce que le citoyen pouvait avoir comme nouvelle liberté – notamment dans le domaine numérique – et réduire encore un peu tout ce qu’il avait encore comme maigres libertés par ailleurs. Trois mois. 

gifa trois mois

Et puisqu’on parle timing diabolique, comment ne pas rapprocher ce qui vient de se passer, les bricolages constitutionnels en cours, et la nomination de Fabius au Conseil Constitutionnel ? Oh, rien de vraiment étonnant puisque cela faisait des semaines qu’on murmurait ce débouché pour le factotum apparemment en charge du ministère des affaires étrangères. Mais quand bien même, on admirera le petit côté cynique du président Hollande qui, d’un côté, fait modifier la constitution par une assemblée à sa botte (ou à peu près, quand elle est présente), et, de l’autre, nomme au Conseil, garant de cette constitution, un ministre qui n’a pas su prouver son innocuité, ni comme premier ministre, ni comme second.

Et enfin, sans doute par l’ironie d’un sort chafouin ou blagueur, on apprend que la République Irréprochable du président pédalophile a été obligée de reporter le procès en fraude fiscale de Jérôme Cahuzac, ex-ministre du gouvernement Ayrault, pour une question … de constitutionnalité bien sûr.

À mesure qu’ont crû les menaces sur la République, depuis les attentats jusqu’aux pertes de monopoles via internet en passant par l’effondrement de la crédibilité de la parole publique, l’exécutif, suivi de près par un législatif devenu simple chambre d’enregistrement, a été obligé de répondre, avec le seul outil à sa portée intellectuelle, dans un crescendo funeste : d’abord des décrets, des lois, puis des lois organiques et enfin le tripotage plus ou moins massif de la constitution. Incompétent dans trop de choses et maintenant dangereux dans toutes, le pouvoir passe ses nerfs et fait dans l’esbroufe médiatique en allant inscrire son inaptitude jusque dans le texte fondateur de la République…

Décidément, sujette à toutes les torsions et apte à tous les nettoyages, la Constitution est devenue la serpillière du clan Hollande.

hollande ceux qui attendent plus rien

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires217

  1. Aristarkke

    Quand on énumère la très longue suite de régimes politiques qu’a connu la Grance depuis 1789, on ne peut que remarquer que le bricolage institutionnel est une spécialité de ce pays. Comment font les Etats Unis pour ne pas s’écrouler en ayant toujours la même constitution depuis le même laps de temps ? Ils se sont juste contenté de rajouter une bonne vingtaine d’amendements donc certains sont d’ailleurs caducs… 😕

    1. bibi

      Monarchie constitutionnelle : 1789-1792
      1ere République : 1792-1804 avec 3 régimes différents : convention nationale, directoire, consulat.
      1er Empire : 1804-1815
      Restauration : 1804-1830
      Monarchie de Juillet : 1830-1848
      2ème République : 1848-1852
      2ème Empire 1852-1870
      République provisoire 1870-1875
      IIIème République : 1875-1940
      Etat Français : 1940-1944
      Gouvernement Provisoire : 1944-1946
      IVème République : 1946-1958
      Vème République : depuis 1958
      On a subit 15 régimes différents depuis 1789
      A ce niveau là il ne reste plus qu’à essayer le régime Weight Watchers.

        1. Ladioss

          Le plus mortifère dans le cas de la France c’est de rester trop longtemps sans changer de régime; c’est là que le cancrelat s’installe pour de bon et profite au delà de toute limite raisonnable.. Moralité : on devrait jamais laisser filer plus de vingt-cinq ans sans sortir la guillotine et faire place nette pour la génération suivante de goinfres sociopathes et profiteurs.

          1. MadeInCH

            Un grand homme (de par son impact, pas forcément pour la valeur morale de toute ses idées) a écrit dans son livre:
            « Ce que j’espère de mieux pour mon pays, c’est une bonne guerre tout les 20~30 ans! »
            Et il avait raison.
            ça fait de nouveaux héros.
            Les nouvelles génération ne voient pas les actes de bravoures, les dangers, les difficultés, la solidarité face aux difficultés comme étant « d’un autre temps », mais comme pas si loin que ça, du père au du grand père au plus.
            Pis en plus, ça vidait les stocks et permettait de reconstruire du moderne sans avoit à dépenser des plombes à l’élimination de matériel exogène au M-DATA dépassé.
            Pis ça occupe le peuple.
            L’observation semble me montrer que cette doctrine ressemble à celle des USA depuis lors.

      1. MadeInCH

        Tout ces régimes sont colbertiens/jacobnins/étatistes.
        Il ne reste plus que l’autre, là,…
        Comment k’y s’appelle, dàjà? Libid.. laber.. l’abbér… l’über… Ribéla…
        Zut! J’ai un blanc!

        1. bibi

          Si vous avez un blanc vous êtes prié de contacter Matignon car parfois Valls en cherche.

          Sinon ce que vous cherchez je crois que c’est :
          LiberaL avec une aile à droite et une aile à gauche pour s’envoler au dessus de tout ce qui braie encore plus d’état.

          PS : L’âne est un animal respectable qui n’avance qu’à coup sûr, toujours en sachant ou il met les pieds, donc bien plus noble que nos politiciens.

  2. Aristarkke

    on apprend que la République Irréprochable du président pédalophile a été obligée de reporter le procès en fraude fiscale de Jérôme Cahuzac, ex-ministre du gouvernement Ayrault, pour une question … de constitutionnalité bien sûr.
    Gageons que ce sera probablement l’occasion d’en rajouter de nouvelles pages dans cette Contitution pour combler ces troporibles « vides juridiques »

    1. Higgins

      Ce régime incarne de plus en plus ce que Sheldon Wolin appelle « le totalitarisme inversé » (son propos est destiné principalement aux USA mais il s’applique assez facilement au nôtre, plus peut être): « Le pouvoir croissant de l’état et celui, déclinant, des institutions censées le contrôler était en gestation depuis quelque temps. Le système des partis en donne un exemple notoire… Les institutions représentatives ne représentent plus les électeurs. Au contraire, elles ont été court-circuitées, progressivement perverties par un système institutionnalisé de corruption qui les rend réceptives aux exigences de groupes d’intérêt puissants… Les élections sont devenues des non-évènements largement subventionnés, attirant au mieux une petite moitié du corps électoral, dont l’information sur les affaires nationales et mondiales est soigneusement filtrée par les médias… Les citoyens sont plongés dans un état de nervosité permanente par le discours médiatique sur la criminalité galopante et les réseaux terroristes, par les menaces à peine voilées du ministre de la justice, et par leur propre peur du chômage. Le point essentiel n’est pas seulement l’expansion du pouvoir du gouvernement, mais également l’inévitable discrédit jeté sur les limitations constitutionnelles et les processus institutionnels, discrédit qui décourage le corps des citoyens et les laisse dans un état d’apathie politique… le totalitarisme inversé met en avant un sentiment de faiblesse, d’une inutilité collective… un corps législatif affaibli… un système de partis dans lequel l’un d’eux, qu’il soit majoritaire ou dans l’opposition, se met en quatre pour reconduire le système existant de façon à favoriser perpétuellement la classe dirigeante des riches, des hommes de réseaux et des corporations, et à laisser les plus pauvres des citoyens dans un sentiment d’impuissance et de désespérance politique, et, dans le même temps, de laisser les classes moyennes osciller entre la peur du chômage et le miroitement de revenus fantastiques une fois que l’économie se sera rétablie. » (http://www.les-crises.fr/le-totalitarisme-inverse-par-sheldon-wolin/)

      1. Pat

        Ca s’applique bien à la France, excepté le « le miroitement de revenus fantastiques pour les classes moyennes » qui existe bien aux USA, mais pas du tout en France (hors Euromillions)

  3. Eddie

    Je crois que beaucoup de gens en Europe commencent sérieusement à se demander ce qui se passe en France. On fait chier les polonais et les hongrois pour des lois qui sont de la gnognotte comparé à ce qui vient d’être voté en France.

    Dieu sait que je ne l’estime pas des masses, mais je dois reconnaître que Taubira a eut plus de couilles que beaucoup de députés.

    1. Peste et coryza

      Mode socialo on

      « Faites ce que je dis, pas ce que je fais »

      La france est le pays du Kamdubien… de quel droit ces hordes de Magyars et de Slaves se comparent-ils à nous, phare de l’humanité ?

      Mode socialo offf

  4. Higgins

    Comme me l’a fait remarquer ma fille ce matin, au moins, dans un galaxie très lointaine,le sénateur Palpatine s’est vu remettre les pleins pouvoirs par l’intégralité du Sénat. Normal 1er est d’une nullité abyssale mais en plus, il est dangereux et sournois. Quant à l’ersatz de parlement, le terme de serpillère est parfaitement adapté pour le définir bien qu’il lutte pour la première place avec celui de paillasson.

    Trouvé chez Didier Goux cette citation absolument d’actualité bien qu’elle date un peu:  » « Cette manie du rabaissement dont je parle est profondément française, pays de l’égalité et de l’anti-liberté. Car on déteste la liberté dans notre chère patrie. L’idéal de l’état, selon les socialistes, n’est-il pas une espèce de vaste monstre absorbant en lui toute action individuelle, toute personnalité, toute pensée, et qui dirigera tout, fera tout ? Une tyrannie sacerdotale est au fond de ces cœurs étroits : « Il faut tout régler, tout refaire, reconstituer sur d’autres bases », etc. Il n’est pas de sottises ni de vices qui ne trouve son compte à ses rêves. Je trouve que l’homme, maintenant, est plus fanatique que jamais. Mais de lui. […] L’infaillibilité du suffrage universel est prête à devenir un dogme qui va succéder à celui de l’infaillibilité du pape. – La force du bras, le droit du nombre, le respect de la foule a succédé à l’autorité du nom, au droit divin, à la suprématie de l’esprit. La conscience humaine ne protestait pas dans l’antiquité. […] Mais voilà maintenant, qu’épuisée de tant de fatigues, elle paraît prête à s’endormir dans un hébétement sensuel, comme une putain sortant du bal masqué, qui sommeille à demi dans un fiacre, trouve les coussins doux tant elle est saoule, et se rassure en voyant dans la rue les gendarmes avec leurs sabres qui la protègent des gamins dont les huées l’insulteraient. […] Qu’est-ce donc que l’égalité si ce n’est pas la négation de toute liberté, de toute supériorité et de la Nature elle-même ? L’égalité c’est l’esclavage. »

    Gustave Flaubert, Lettre à Louise Colet (fragments), 15-16 mai 1852.

    1. Peste et coryza

      Je comprend mieux pourquoi on aime tellement les musulmans dans notre pays… finalement, ils nous ressemblent.

      Charles Gave disait qu’il y a 3 grandes idées missionnaires :
      – la liberté (anglosaxons)
      – l’égalité (français)
      – la soumission (musulmans)
      L’égalité s’est effondrée, les français ne veulent pas de la liberté. Reste donc la soumission.

        1. Patatrac

          Penser est une chose, cela donnera seulement un sentiment de liberté, mais l’individu lambda resta entièrement sous la coupe de l’Etat, qu’il pense (ou pas) dans une case (ou pas). Suite à ce vote désastreux, l’Etat a toutes les bases légales pour étendre son bras séculier. Elargissez…. »le monde se divise en deux catégories : ceux qui ont un pistolet chargé et ceux qui creusent »

        2. albundy17

          Je crains fort que l’on soit pratiquement tous a penser dans des cases sur ce lieu de rdv, excepté peut être Samary (me rappelle plus son pseudo)

            1. albundy17

              Le manque de cases (qui est finalement le cas de toutes et tous) ne vous a apparemment pas empêché de créer les vôtres, là est à mon sens la grande différence.

              Non, désolé je suis marié :mrgreen:

  5. Royaumont

    La débandade morale de l’AN est tellement généralisée que même le très sarkoziste Figaro s’en énerve et met dans le même sac tous les députés, y-compris ceux qui suivent son champion (qui, de ce fait, ne l’est plus trop).
    Ce qui restait de crédibilité aux parlementaires s’évapore et la constitution, désormais prisonnière des combines de basse politique, perd son statut de référence et de loi fondamentale.
    Pour essayer d’être réélu, Hollande détruit tout ce qui permet l’unité de la nation. Il n’est pas que médiocre, mesquin, fourbe et cynique, il est surtout criminel.

    Après, certains s’étonnent de voir fleurir des théories du complot. En fait, il s’agit juste de tentatives pour comprendre comment et pourquoi le mensonge permanent s’organise.

  6. Patatrac

    « Quelques voix se sont étonné-es » peut-être ?

    136 députés sur 577, la représentation nationale n’est pas l’assemblée du même nom, c’est le vide qui représente notre nation ! Quousque tandem abutere, Hollandia, patienta nostra ?

    1. Deres

      La France est un pays de statut. Parlementaire est donc un statut donnant surtout accès des droits. Par contre, aucun ou presque devoir n’y est lié et en particulier aucun travail. Et si cela ne se voyait aps trop, ces bons messieurs transformerait tout cela en emploi à vie, la prime au sortant ne leur suffisant plus …

  7. Calgon

    Et quid de la modification de l’article 3 de la constitution qui voulait accorder le droit de vote aux résident non-français (ce qui rend croustillant la déchéance de la nationalité puisque vous pourrez voter, même en tant que non français …) ?

    La sodomie va se poursuivre jusqu’à la glotte, ou ils s’arrêtent à l’estomac ?

    1. Deres

      En fait, si Flamby veut absolument modifier la constitution, c’est uniquement par jalousie compulsive envers Sarko et pour démontrer sa stature d’homme d’état. Sarko a réussi à tripatouiller le texte essentiel alors que le capitaine de pédalo n’y arrivait pas, justement sur le vote des étrangers. C’est exactement comme les ministres qui veulent une loi à leur nom. Donc l’occasion du Bataclan était trop belle et il s’est précipité dans la brèche pour avoir SA modification de la constitution comme tout GRAND homme politique. La débâche actuelle correspond bien à ce fait : cette modification est essentielle uniquement dans la tête du président. C’est juste une démonstration de puissance théorique.

    2. The Reiv

      Calgon 9:31 – le Prez pensait sans doute garder ce droit de vote comme dernière carte à abattre au bon moment pour regonfler le FN et cliver à droite avant 2017. Même si ce plan a peut être du plomb dans l’aile au vu du fiasco constitutionnel actuel, il garde néanmoins une grande valeur tactique: des mois où la mediacratie ne parlerait que de ça, et non de l’abyssale situation économique …

  8. Pactol

    Oui, nous sommes bien dans la gesticulation et le cynisme le plus total. On gesticule pour détourner le regard du français moyen des vrais problèmes qui le concernent. On est cynique car on joue un jeu perfide dans le but d’annihiler toute contestation dans le seul but d’être réélu. L’état d’urgence est prolongé pour 3 mois. Ah zut, on a oublié l’Euro en juin, on est obligé mon brave monsieur de reprolonger de 3 mois supplémentaires. C’est pour votre bien monsieur. Et ensuite ? Et bien c’est l’automne et les élections de 2017, nous sommes donc repartis pour 1 an d’état d’urgence. On aura fait pire que les américains avec leur patriot act en un rien de temps !!!!
    CPEF

  9. Pheldge

    Patron, désolé, mais l’opposition dépose une motion de censure, le 49.3 c’est le gouvernement qui engage sa responsabilité
    fr.wikipedia.org/wiki/Article_49_de_la_Constitution_de_la_Cinquième_République_française

    1. DoS

      A priori, chose rigolote, même eux ni comprennent plus rien aux textes qu’ils votent. La raison est très simple, la grosse touffe de loi est un maquis sans pareil.
      On y retrouverait même pas un morbac. C’est peu dire.

  10. DoS

    Je suis sur écoute…mais je prends le risque.

    Ce soir le Président va parler. Je pense que l’on va enfin comprendre…..cela va être d’une limpidité, d’une logique, d’un amour total.

    Nous allons enfin, fusionner nos corps et nos esprits dans cette liesse populaire.

    Si la politique « fast food » est bien une réalité, nous ne pouvons que présager quelques lourdeurs de digestion.

    Aussi, je recommande aux imprudents, qui voudraient quand même regarder Jaba le chaud vomir son texte devant une caméra amorphe et livide (même sans vie) de se munir d’un sot (ou un seau c’est selon ce qu’il y a sous la main) et d’une serpillière.

    Bon, j’ai vais….je dois me préparer !

    1. DoS

      Ouai, un genre d’auto censure au 4 degré ?
      En même temps qu’ils font un scrable sur leur Ipad et twitt des âneries ?

      C’est sur le peuple est complètement largué devant autant d’intelligence de nos élus. C’est pas comme si l’économie était en ruine.

      Dormons…..ils veillent !

      1. MadeInCH

        Ceux qui jouent au scrable ne sont pas des absentéistes. Ce sont des jean-foutres.
        Cépapareïl.
        Je faisais la comparaison avec ceux ici qui s’imaginent que de ne pas voter serait un acte militant, et encouragent à ne pas voter, parce que la faible légimitimité du résultat changera quelque chose.
        Mais on peut aussi se dire que ceux qui jouent au scrable sont ceux qui font l’effort de se déplacer pour voter blanc. Ah, non… ça, ça ne marche pas puisqu’il votent. J’ai zut, sur ce coup-ci (le scrable, pas les absentéistes militants)
        Concernant le scrable, l’un des défaut du système, où qu’il soit, cest que les opinions et décisions de vote ne se font pas sur les sièges de l’Assemblée. Et ça, je ne vois aucun moyen de changer ça.

        1. Flo

          Ils jouent au scrabble en séance, donc avec le Ipad de fonction je présume.
          Celui qu’ont refusé les zélus régionaux FN dans l’Est.
          Ceci suggère que les zélus FN sont des illettrés qui ne savent même pas s’amuser et que leurs zélecteurs sont probablement des analphabètes (sauf Kazar).

            1. DoS

              Il y a des jours où je rêverais d’en dématérialiser qqs uns.

              Hélas, point d’oubli possible.

              Oh, ils nous laissent la liberté d’expression, mais ne laisse pas celle de penser.

              Cette « nouvelle » constitution en est la preuve.

            2. theo31

              Ils ne veulent pas le téléphone mais gardent l’ordi en jouant aux vierges effarouchées. Pour un foutage de gueule, ils n’ont rien à envier aux gros sacs d’en face. Il n’y aurait pas eu une caméra pour se donner en spectacle, ils auraient tout pris.

  11. Caton

    Je perçois comme une légère irritation de notre hôte dans ce billet.

    Tout passe, tout casse, tout lasse. Cet état policier dont nous assistons, en direct, à la mise en place ne durera pas. Sursum corda.

      1. Peste et coryza

        Il durera.

        La république se mue en administration coloniale d’un territoire nommé France.. il lui faut donc compenser en bâton ce qu’elle choisit de sacrifier en carotte.
        En plus, elle est incapable d’amener des résultats économiques, mais continuera son parasitage (et même l’augmentera!). Plus la situation économique sera pourrie, et plus le régime va se durcir.

  12. Le Page

    J’ai regardé l’Aveu, hier…Bon, quoi d’autre à ajouter? Ah si, quand un parti politique a la majorité au parlement alors qu’il n’obtient que 17% des voix des inscrits (au premier tour), on ne peut que louer la Démocratie et ne s’étonner de rien par la suite.

  13. Pheldge

    Heureusement pour nous, qui sommes de VRAIS hommes de gauche, Mélenchon arrive pour nous sauver du méchant libéralisme effréné mis en place par le social-traitre de l’Élysée :
    lepoint.fr/politique/election-presidentielle-jean-luc-melenchon-annonce-sa-candidature-10-02-2016-2016962_20.php

      1. Duff

        On peut s’attendre à des pressions sur la presse de la vraie gôche pour ne pas offrir de jolies tribunes au leader minimo qui ne pèse plus rien du reste. Saupoudrez d’un écocitoyen « votez utile! votez utile la bête immonde et les heures les plus sombres de notre histoire se rapprochent » bombardé par les médias en laisse et la Méluche fera 4%.

        Affaire à suivre..

  14. Bonsaï

    L’impuissance apparente de ce président n’est qu’un leurre qui ouvre en réalité sur des abîmes psychotiques. Ses futurs biographes vont se régaler : ce type est une sorte de monstre sadique, avec lui l’ennui et la fadeur deviennent des tortures pour tout un peuple.
    Pour pallier aux nombreux revers en matière de performances économiques, il invente ces jeux de société pervers pour distraire élus et médias et surtout, faire patienter ses créanciers européens…

      1. Pheldge

        « Joliment dit » … euh, parce que d’habitude chez un dirigeant, « l’ennui et la fadeur » soulèvent l’enthousiasme ? Bonzaille, essplique moi, que là je vois pas trop céquoi tu veux dire de profond 😉

    1. Royaumont

      Hollande a l’ambition d’entrer dans l’histoire. C’est gagné, mais sans doute pas à la place qu’il souhaitait.
      Les historiens de l’avenir gloseront longtemps pour savoir s’il n’est que le symbole d’un régime en décomposition, s’il n’est qu’incompétent ou s’il est un monstre de perversion.
      Est-il un Alcibiade, le brio en moins ou un Louis XVI, la bonté en moins ?

      1. Greg

        Je citerai Coluche et considèrerai que Hollande fut le vainqueur d’un concours de circonstances…
        A l’insu du plein gré de l’Histoire.

    2. MadeInCH

      Je ne suis pas sûr que les futurs historiens vont s’intéresser à l’époque pré-ouverture, lorsque la zone géographique dite « France » ne faisait pas encore partie de l’oumma.

  15. cherea

    « 8 au 9 février que le législatif le plus lâche de la cinquième République »,
    encore des socialistes, comme ceux qui votèrent les pleins pouvoirs à Pétain, c’est la même engeance, je suis sûr qu’on devait retrouver les mêmes types avec les mêmes discours moisis « la république, gnagna… »

    « le premier article du projet de loi de révision constitutionnelle prévoyant l’inscription de l’état d’urgence dans la Constitution. »
    Ce qui est minable là-dedans, c’est la manipulation politicienne qui va venir derrière, avec « Attention vu que la Constitution donne trop de pouvoirs à un président, on ne peut le confier à n’importe qui comme Marine Le Pen » pour la plomber au 1er tour, arriver à ce point de veulerie pour empêcher la montée d’un parti, c’est minable

    « un terrorisme qui continue, en France, de faire toujours moins de mort que le cancer »
    Là, je ne suis pas le tôlier qui tombe dans la facilité et à laquelle je ne suis pas habituée, c’est de la démagogie à l’image du Zapping de Canal+, accoler deux images qui n’ont rien à voir l’une avec l’autre, comme montrer un milliardaire sur son yacht et ensuite mettre une image d’un petit africain qui crève la faim.

    Le problème du terrorisme, c’est qu’il y a dû avoir quelque chose comme 800-900 homicides en France en 2015 et qu’au mois 150 sont le fait de terroristes, c’est à dire qu’entre 16% & 19% des homicides en France sont le fait des terroristes, de 10 personnes. C’est évidemment sur ces personnes qu’il faut agir mais pas à n’importe quel prix.

    1. Royaumont

      L’argument de la peur est de moins en moins crédible. Pourquoi avoir peur d’untel ou untel réputé totalitaire, si les autres, réputés (autoproclamés ?) démocrates font déjà réellement pire ?
      On prête au FN des intentions totalitaires. Mais est-ce que cela pèse encore quelque chose face aux actions effectivement liberticides du pouvoir en place ?

          1. Pheldge

            Camarade Caton, le complotisme c’est très vilain ! le bon gouvernement va devoir créer des centres de ré-éducation, pour les mauvais citoyens qui refusent de comprendre le bien-fondé de son action !

            1. Caton

              Complotisme? Où ça? Belkassine a identifié la cause primaire de l’hécatombe dans les transports scolaires: l’école, et s’efforce de l’éradiquer. Si dire du bien de l’action gouvernementale c’est du complotisme, c’est pire que sous Staline. On avait le droit de dire du bien de Staline!

              1. DoS

                Comme par hasard c’est le mot oignon qui va être modifié. J’imagine que ça fait moins mal après.

                Bah, allons savoir les motivations de ces gens !

          2. Duff

            Notez qu’elle se rend sur place avec le minustre de l’intérieur et la ministre de l’écologie en charge des transports Mme Ségolène Royal et qu’Hollande s’est déjà fendu d’un communiqué. On attend Barrack Obama ce soir pour se recueillir sur les plages charentaises.

            Que de la communication, ces vautours de l’émotion me débectent comme jamais.

              1. gameover

                Il semble Albundy que tu n’aies pas perçu que mon %age était une réponse à Cherea qui avait fait du cherry picking avec le %age de morts par terrorisme vs les homicides… en prenant l’année 2015 comme exemple.

    2. theo31

      « encore des socialistes, comme ceux qui votèrent les pleins pouvoirs à Pétain »

      Quand un maroquin est en jeu, la couleur du gland importe peu. Les cinq millions de fonctionnaires de gôche ont accepté de collaborer avec l’infâme nabot de Neuilly : je ne me souviens pas les avoir vu démissionner en masse pour mettre leurs actes en accord avec leur idées. Socialo un jour, collabo toujours.

  16. bibi

    Hier lors du vote du projet de loi il y avait un peu plus de monde au Palais Bourbon avec 567 députés présents.
    Les résultats sont 317 voix pour, 199 contres et 51 abstentions.
    Soit à peine 61.43% des exprimés en faveur de la révision.
    Il y a peu de chance que le texte reste en l’état après son passage au sénat et avant d’être soumis à ratification par le parlement réuni en congrès les textes votés au Sénat et à l’AN devront être identiques puis il faudra qu’il obtienne la majorité des 3/5 des exprimés.
    Donc Hollande et le gouvernement sont encore loin d’avoir réussi leur paris.

    1. albundy17

      Son pari est déjà perdu, que ça passe ou pas, cet albinos a encore sorti une ânerie quand il a parlé de cette déchéance, il s’entête pour ne pas passer pour un con (s’il se rendait compte !).

      Plus haut quelqu’un évoquait les livres d’histoires du futur (s’il en existe encore, ou simplement des lecteurs non lobotomisés) il aura de manière sure et durable profondément marqué un tournant, ou plutôt une accélération au nitrométhanol en direction du mur. S’il y a des élections l’année prochaine, j’irais voter. Hollande.

      1. Deres

        Son problème est que son action post-attentat était purement politique avec un volet pour fermer son bec à la droite et un à la gauche. Malheureusement, celui destiné à flinguer les frondeurs s’est immédiatement désintégré en vol (le fameux pacte de sécurité l’emportant sur le pacte de stabilité). Après deux jours, il y a eu volte-face complet sur les annonces budgétaires probablement suite à des camouflets diplomatiques qui ne sont pas publiques (Nein !). Sur le coup, les frondeurs se sont rebellés contre la mesure destinée à assommer a droite à l’origine. Et celle-ci a emboîter le pas au moins en partie. Bref, cette stratégie purement politique d’exploitation des attentats est un pure désastre pour le capitaine de pédalo.

  17. peyo

    Ce vote fait honte à la République ou à ce qu’il en reste. Une 6ème république devient urgente pour mettre fin à ces politiques hors sol.

    1. Je doute que changer encore une fois et encore plus la constitution constitue une solution au problème de la changite aiguë de constitution…

      1. Deres

        La 6 ème république est probablement ce que Flamby se garde en réserve en cas de nouvel attentat … Comme action présidentiel sans action sur le réel, on ne peut aps faire mieux !

    2. Aristarkke

      Que pourrait-on proposer -sérieusement- dans cette sixième mouture qui dérogerait fortement aux règles de base de l’ actuelle??? Un duumvirat ou un triumvirat présidentiel??? Une quatrième assemblée en plus de l’AN, du Senat et du Conseil Économique etc… Comme une représentation des pas Grançais qui vivent néanmoins ici, au titre de la diversité??? Sauf erreur, tous les politicards qui la réclament à corps et à cris ne définissent jamais le plus petit élément de ce qu’ils entendent apporter en novation. Y compris Bayrou de l’ extrême centre qui est toujours resté très discret sur ce thème récurrent chez lui…

      1. bibi

        Quoi que l’on pense des institutions de la Vème République elles sont loin d’être le problème malgré leur tripatouillage constant. Le problème c’est que l’exécutif comme le législatif et par conséquent le peuple n’exercent plus le pouvoir car il a été confié à l’administration qu’elle soit Française ou Européenne.
        Ce n’est pas une VIème République qui changera cet état de fait.

        1. Deres

          Les enfants du système ne veulent pas changer le système. On ne trahit pas ses parents. La création de l’ENA et le libre accès des fonctionnaires aux élections est une grave erreur qui a mis un demi-siècle à aboutir, uniquement pour des raisons générationnelles. En effet, les énarques et consort héritent maintenant en partie des « acquis » positionnels de leurs prédécesseurs. Il a donc fallut 3 générations pour que toutes les administrations. VGE intégre l’école dès ses débuts (49) et finira président tout juste 25 ans plus tard. de proche ne proche, toutes les administrations sont noyautés ainsi que toutes les institutions politiques. La masse de poste à pourvoir fait que bien entendu des filières beaucoup moins élitistes (toutes les science-po) se sont progressivement créées pour faire les second-couteaux et remplir tous les postes disponibles. Et la carrière politique est devenu comme celle de fonctionnaire une carrière à vie.

  18. Rastapopoulos

    Les étatistes (socialistes) du 21eme siècle se torchent avec la constitution qui les empêche de mettre en place leur dictature !
    Obama fait exactement la même chose. Heureusement, aux USA, il y encore des gens pour défendre le bill of rights, mais pour combien de temps ? La gangrène des universités, des médias font qu’un Bernie Sanders arrive en tête lors de certains Caucus. Effrayant…

    1. Royaumont

      Sanders, comme Trump, montrent un rejet radical du « système ». Dans une période où on présente officiellement une économie américaine florissante, avec une croissance soutenue et un chômage minimal, on peut être étonné. Y-aurait-il quelquechose que les statistiques officielles ne montrent pas ? Un élément clé échapperait-il aux analyses institutionnelles ?

      1. albundy17

        lol, Meuuhh non, dormez tranquille. Plus drole encore que sanders ou trump, c’est le vieillard bernie et son programme « du pognon gratuit pour tous »

        1. Peste et coryza

          Sauf qu’il sait où le trouver, ce pognon.
          1 : l’oligarchie US est détestée
          2 : l’oligarchie US est pleine de pognon.

          Bernie rêve peut être d’appliquer la méthode du géorgien moustachu.

          1. Et l’oligarchie US est mobile alors que Bernie est un con socialiste.

            Le socialisme, l’Europe a tenté et on a vu ce que ça a donné. L’Amérique du Sud a tenté, on a vu. L’Asie a tenté, et on a vu. L’Afrique a tenté, merdouillage pareil.

            Je pense raisonnable de dire que ça merdera aussi aux US.

  19. bibi

    « De la même façon qu’on peut très bien imaginer moult situations où la dissolution de l’Assemblée pendant un état d’urgence aggraverait la situation »
    Aujourd’hui si l’AN est dissoute ou si le gouvernement démissionne durant l’état d’urgence celui-ci est de fait levé dans les 15 jours.
    Article 4 de la loi n° 55-385 du 3 avril 1955 relative à l’état d’urgence.

    https://www.legifrance.gouv.fr/affichTexte.do?cidTexte=JORFTEXT000000695350

    Quand on lit la loi sur l’état d’urgence on comprend que bien qu’il s’agisse d’un régime d’exception il n’a pas besoin d’être constitutionnaliser car il ne modifie en rien le fonctionnement normal du pouvoir (président, gouvernement et parlement conservent leurs pouvoirs) contrairement au plein pouvoir ou le pouvoir législatif est remis dans les mains du Président de la République.
    Quand à l’état de siège aucune de ses modalités d’application ne figure dans la constitution en dehors de son mode d’instauration à l’article 36:
    L’état de siège est décrété en Conseil des ministres.
    Sa prorogation au-delà de douze jours ne peut être autorisée que par le Parlement.

    L’état de siège étant largement plus liberticide que l’état d’urgence (L’autorité militaire se substitue à l’autorité civile dans l’exercice des pouvoirs de police générale. Les tribunaux militaires deviennent compétents pour les crimes et délits contre la sûreté de l’État) on ne peut que s’étonner de voir au moment ou il apparait si urgent de constitutionnaliser l’état d’urgence on en fasse pas de même avec l’état de siège.

    1. Deres

      Logique de ne pas toucher à l’Etat de siège. Il faut se garder des possibilités d’action lors des prochains attentats. Relancer un état d’urgence cela ferait petit bras car si les actions passés n’ont rien changé, pourquoi les relancer. Donc il faudra passer sur la marche au-dessus, que ce soit l’Etat de siège ou une 6ème République.

    2. hawky

      En fait bibi, il y a trois régime d’exception, l’état d’urgence, de crise et de siège.
      L’état de crise donne le pouvoir aux autorités militaires et interdit la dissolution de l’AN.
      L’état d’urgence modifié donnera cette même interdiction au pouvoir politique et non aux militaires.
      Pour complété l’article c’est M. Jean-Christophe Lagarde, Mme Sage et M. Zumkeller qui sont à l’initiative de cet amendement. CL34
      http://www.assemblee-nationale.fr/14/amendements/3381/CION_LOIS/CL34.pdf
      Pour info, c’est trois la voulais également supprimer l’état de crise mais cela a été rejeté.

  20. Pheldge

    J’entendais rapporter la surprise d’un parlementaire britannique : on ne débat pas à l’AN : les interventions des députés lors des séances sont minutées, planifiées organisées, aucune spontanéité, pas d’interpellation possible, jamais de réponses, sinon lors de la mascarade des questions au gouvernement …
    On peut donc considérer l’AN comme essentiellement une chambre d’enregistrement … Une caution, une mascarade de démocratie puisqu’on n’y débat pas. On négociera par contre en commission …

      1. Pheldge

        +1 ? Vas-y Major, t’es trop radin ! ça vaut + 1000 ça ! en plus que pour une fois que c’est un truc sérieux que j’écris, une rareté, un collector … vintage d’ici peu ! pffff ….

          1. Bonsaï

            +1000. Bravo !
            Et en plus d’être intéressant, c’est drôlement bien tourné…
            Après cet effort de sériosité surhumaine, tes neurones auront droit au week-end dit tropical, ç.a.d. du jeudi au lundi !

        1. Higgins

          +1 avec en prime mon amicale estime personnelle. C’est y pas beau ça..
          Lis ce que j’ai posté plus haut. Effectivement, l’AN n’est qu’une chambre d’enregistrement: « un corps législatif affaibli… un système de partis dans lequel l’un d’eux, qu’il soit majoritaire ou dans l’opposition, se met en quatre pour reconduire le système existant de façon à favoriser perpétuellement la classe dirigeante des riches, des hommes de réseaux et des corporations, »
          Il suffiasauit que la soi-disante opposition ramène le ban et l’arrière ban de ces troupes lundi soir pour que cette palinodie cesse. Si ça n’a pas été le cas, c’est qu’ils sont complices et que nous sommes tous dans une caverne de Platon où pn essaie de nous faire prendre les ombres du mur pour la réalité. Pas de chance, maintenant, on sait ce qu’il y a à l’extérieur.

    1. albundy17

      A propos de débats, on sait qui finalement va financer ta route littoral devisée à 1.6 milliards ? (pour le moment, lol)

      d’un autre coté, certains rale pour ce tarif, qui sommes toutes est bien moindre au km que le demi milliard annoncé quand des jean du voyage ont cramé des pneus sur l’a1. Sans doute des malgaches qui font le taf

      1. Pheldge

        Je te suis reconnaissant de l’attention que tu portes à mon île, terre de mes ancêtres (des contemporains d’Aristarque … 🙂 ).

        Tu trouveras toutes les informations sur ce chantier sur :
        nouvelleroutedulittoral.re/financement/article/le-financement-de-l-operation

        Va, lis et instruis-toi. Après tu pourras revenir causer avec les grandes personnes, au lieu de rapporter les bêtises entendues dans la cour de récré 😉

        1. albundy17

          Rhooo, que du pognon public qui arrose nos fleurons du béton. En plus il parait qu’ils sont entrain de niquer mada a moindre frais pour les soubassements.

          Pour ma part je verrais bien un péage sur cette nouvelle voie(de distribution de pognon aux acteurs locaux) après tout il reste la voie actuelle ou passer par la montagne ?

          Dans mon fief reculé, le viaduc du martrou s’est remboursé comme ça, et c’était joli quand ils ont enlevé les barrières de péages…

          J’ai récemment appris le nom de ton préfet, ça aide a la compréhension :mrgreen:

        2. Pheldge

          « que du pognon public qui arrose nos fleurons du béton … » la construction des routes sur le domaine public relève de la compétence de l’état. Après il y a des partenariats « PP » (non Aristarque , je ne parle pas de toi 🙂 ), qui le plus souvent relèvent de la connivence …
          Pour ce qui est du péage, le maire socialo de St Denis, G. Annette, repris de justice, condamné à prison plus inéligibilité, dans un affaire de corruption du temps de la CGE, et candidat malheureux aux dernières régionales, le brandissait comme menace de rétorsion contre le président de région porteur du projet et reconduit par les urnes.
          Pour ton info Annette est le père de Eicka Bareigts, actuelle député de St Denis, qui lors de l’examen de la loi Macron, avait déposé un amendement pour que dans les DOM, le préfet puisse réaffecter localement 3 jours fériés cathos à d’autres religions … amendement rejeté par le gros mollasson soi-même. Distribuer l’argent ou les jours fériés des autres, si possible à des clampins qui peuvent voter pour eux, c’est le socialisme atavique version tropicale !

    2. Nomi

      Je plussoie également. De plus, voir un débat à l’assemblée britannique (déjà de proportions beaucoup moins fastueuses que la nôtre), c’est assister à une qualité de débat qui vous fait réaliser le gouffre qui existe entre notre démocrassie et la leur.

    3. Val

      @pheldge c est normal , nous sommes en france-maconne et c est leur mode de fonctionnement « normal » : un gus qui tient le micro et les autres qui gobent.

  21. hop hup

    Le professeur de l’université d’Avignon a été relaxé par le tribunal correctionnel d’Avignon. Dans un mail interne à l’université d’Avignon, il avait repris des propos discriminatoires de Manuel Valls.

    la bonne nouvelle du jour

      1. albundy17

        D’ailleurs, je suis assez surpris que valls ferait ses valises ce soir, d’après les médias, hollande n’y a pas interets, il risquerait de le trouver en 2017 plutot qu’en 2022 sur le même banc. Et mettre qui ??? Macron ? il va se faire flinguer rue du cirque !

        Patron, des mises en place de sondages rigolos sur votre blog pourraient amuser la galerie, non ?

        1. bibi

          Si Valls fait ses valises ce soir ça implique une démission du gouvernement donc la suspension de l’état d’urgence dans 15 jours.
          Article 4 Loi n° 55-385 du 3 avril 1955 relative à l’état d’urgence.
          « La loi portant prorogation de l’état d’urgence est caduque à l’issue d’un délai de quinze jours francs suivant la date de démission du Gouvernement ou de dissolution de l’Assemblée nationale. »

          Donc aucune chance.

        2. Pheldge

          « amuser la galerie » ça va pas non ? déjà qu’il y a une poignée (dont une veuve paraît-il ) de pornographes pervers, qui parsèment le Blog de commentaires salaces et licencieux …
          Si en plus on y rigole, ça sera un lieu de débauche permanente !

            1. René-Pierre Samary

              La liberté sexuelle n’augmente pas, nous vivons une époque à la fois exhibitionniste et continente. Ce qui augmente, c’est l’obsession sexuelle, dont Julius Evola disait que « la pandémie du sexe est l’un des signes du caractère régressif de l’époque actuelle, pandémie dont la contrepartie naturelle est la gynocratie, la prédominance tacite de tout ce qui, directement ou indirectement, est conditionné par l’élément féminin »

  22. yoananda

    D’ici à ce qu’ils annulent l’élection prochaine si le vote ne leur plaisait pas suffisamment …

    Tout ça (et le reste) ce sont les prémices de la guerre civile qui arrive.

    1. Peste et coryza

      Ils ne peuvent pas se le permettre :
      Les mougeons produisent chaque année un immense tas de brouzouf, dans lequel tapent nos politiciens.
      En cas de guerre civile, l’activité économique va s’effondrer, donc le tas de pognon va se réduire… sans parler des effets annexes (pas sur que le conifère socialiste apprécie de voir son manoir et ses terres pillées par la bande de maraudeurs du coin).

  23. Pheldge

    Breaking news : Atomic Anne est accusée par Libé d’avoir couvert son mari dans l’affaire Uramin :
    lefigaro.fr/societes/2016/02/11/20005-20160211ARTFIG00052-areva-aurait-cache-des-informations-a-l-etat-lors-du-rachat-d-uramin.php

  24. Val

    Tout ça sent le roussi . Ils doivent gravement trouiller pour durcir comme ça le système. Mon feeling : ils on les pétoche que le fn passe aux présidentielles. Et si c est le cas , ils prévoient d annuler le vote et de garder le pouvoir en prétextant une union nationale. Pour éviter les remous ils se donnent déjà les pleins pouvoirs. Ma question : l armée restera t elle fidèle ?
    Autre motif de trouille: on est peut être plus proche du chaos bancaire que prévu et il va bien falloir nous tenir tranquilles pendant qu on nous fait les poches …. bref génial belles perspectives en vue .

    1. Higgins

      Il serait bon d’arrêter de fantasmer sur l’armée qui serait, d’après certains l’ultime bastion de la résistance à la décrépitude nationale. C’est d’un ridicule achevé. Elle n’en a ni les moyens, ni le temps et surtout pas l’envie. Quitte à la définir, elle serait plutôt très Ayn Rand dans « la Grève ».
      Les militaires sont intégrés dans la cité et entendent bien en faire partie intégralement. Ils payent des impôts, envoient leurs enfants à l’école et tentent de remplir leur fonction du mieux qu’ils le peuvent. Globalement, ils n’aiment pas trop, voire pas du tout, les politiques, c’est tout. Je rejoints totalement Michel Goya, ancien colonel d’active, quand il écrit: « Je serai en revanche beaucoup plus proche des camarades qui, sans adhérer forcément aux thèses de ce regroupement plutôt minable (il fait référence à l’arrestation du Gal Piquemal), n’aiment pas que l’on touche à l’un des leurs, et qui, comme en opération, ont le réflexe de le défendre « Right or wrong ». On ajoutera que la manière dont les soldats ont été traités depuis de nombreuses années, et par les différents gouvernements, ne les incite pas non plus à l’indulgence vis-à-vis du pouvoir. » (http://lavoiedelepee.blogspot.fr/2016/02/pschitt-putsch.html).
      Pour terminer sur ce point, je fais mien également des propos tenus par le Gal Dary (cinq étoiles, Président de l’Amicale des Anciens Légionnaires Parachutistes et ancien gouverneur militaire de Paris) qui, citant Saint Exupéry, a déclaré sur cette affaire:
      « Puisque je suis l’un d’eux, je ne renierai jamais les miens quoi qu’ils fassent :
      – je ne parlerai jamais contre eux devant autrui ;
      – s’il est possible de prendre leur défense, je les défendrai ;
      – s’ils sont couverts de honte, j’enfermerai cette honte dans mon cœur et je me tairai ;
      – quoi que je pense alors sur eux, je ne servirai jamais de témoin à charge ! »

    2. MCA

      Pour l’armée, voir la réponse du Major il y a deux jours à la même question.

      Pour les banques sa sent l’hyper-roussi; elles descendent à la bourse à la vitesse grand V, société générale -13% ce matin et un p’tit -5% habituel pour les autres comme chaque semaine et j’ai écouté hier soir Trichet qui se réjouissait de leur bonne santé… il avait oublié son nez rouge, ce clown nous prend vraiment pour des C.

      Annuler le vote? ça risque fort de tanguer; à mon avis, l’état d’urgence n’y est pas étranger, aussi bien pour les banques que pour le vote.

      1. Deres

        Le travail normal des banques c’est d’attirer l’argent en proposant des investissements et de prêter en jouant sur les taux. Comme les taux sont e train de devenir négatifs y compris le taux à 10 ans, comment espérer faire de l’argent. On commence déjà à nous expliquer que mettre son argent à la banque va nous coûter un pourcentage de cet argent tous les ans en plus des frais … Un livret A négatif en somme. Le risque de bank run progressif est donc important sauf si ils interdisent l’argent liquide. Et pour la partie affaire des banques, tous les actifs s’effondrent.

        1. MCA

          A en juger par les actions coordonnées des gouvernants de tous les pays pour limiter en attendant d’interdire l’utilisation du cash (prétextes : luttes contre drogue, armes, terrorisme, travail au noir, fausse monnaie etc..), la disparition du cash se profile à l’horizon.

          Pour faciliter la transition en France nous assistons:

          – A l’abaissement continu des plafonds de paiement en cash contraignant à payer en monnaie électronique
          – A la promotion des moyens de paiements électroniques : Paiement sans contact, paiement par CB dès le premier Euro, paiement par Smartphone (en attendant la puce RFID?).

          Ensuite, les banques devenant un passage obligé pourront à loisir mettre des taux négatifs sur notre argent, nous facturer à tout va des frais bancaires, bloquer les avoirs des récalcitrants, se servir purement et simplement dans le cadre de la clause de résolution bancaire.

          L’avenir s’annonce radieux!

      2. gameover

        Sur la baisse de la bourse, surtout en france (mais ailleurs aussi), il ne faut pas oublier qu’on a grandement limité leur intervention sur les marchés, ce qui en rajoute au mode panique. Sur ce mode panique d’ailleurs, ce n’est qu’un marché où il y a quelques vendeurs mais encore moins d’acheteurs : dans ce type de marché, il suffit d’un seul échange et donc qu’un seul acheteur d’une seule action fasse qu’il y ait une cotation. Qu’il n’y ait pas d’acheteurs n’est pas forcément lié au fait que la valeur n’est pas intéressante. Vous-mêmes il vous est certainement arrivé dans d’autres domaines de voir une belle affaire mais de ne pas pouvoir en profiter.

        Mais les valeurs tangibles c’est toujours mieux qu’un chiffre écrit sur un compte en banque.

        1. MCA

          Pour la Société Générale reprenez le graphique historique dynamique d’hier (sur Boursorama par exemple).
          En cette période l’action ronronne à environs de 5 millions d’actions échangées chaque jour, hier il y en avait environ 14 millions à la baisse (-12.5%), ce qui est énorme, aussi bien la baisse que le volume. Et cette action est partie pour faire du 17E.

          Par contre je n’ai aucune idée de la part imputable au Trading Haute Fréquence sur la variation des cours dans un cas comme la SG d’hier. (si vous avez des éclairages sur ce point je suis preneur).

          Je ne sais pas si « on » a grandement limité l’intervention des banques sur le marché de la bourse (l’histoire Kerviel serait un contre-exemple alors), mais je suis certain qu’on n’a pas limité l’intervention des fonds de pension (anglo-saxons notamment) qui ont un pouvoir de frappe considérable au niveau mondial.

          J’ai assisté en direct en mode « panique » à l’effondrement en 2000 de la bourse suite à la bulle sur les dot.com. Je peux vous assurer que ça ne se faisait pas sur quelques actions échangées, mais sur des volumes considérables ( vérifiable sur la courbe citée ci-dessus et sur les valeurs technologiques).

          Tout à fait d’accord sur la remarque « les valeurs tangibles c’est toujours mieux qu’un chiffre écrit sur un compte en banque » mais je rajouterais … par les temps troublés présents et futurs plus ou moins proches.
          Ceci n’est pas forcément valable en période d’euphorie boursière et de prospérité économique, pour m’y être « frotté » pendant 15 ans, je pencherais volontiers vers la thèse inverse dans ce cas.

          Mais bon, il faut savoir arbitrer entre le risque et le gain potentiel; très délicat et d’intenses moments à vivre en direct, la bourse étant le marché le plus difficile au monde à pratiquer.

          1. gameover

            Oui SG amplifie toujours les hausses (cf le 5 août avec le même volume de 14M) et les baisses. Mais si vous regardez le CAC le volume ne bouge pratiquement pas.

            Perso je pense que c’est comme d’hab, une affaire bien orchestrée pour faire sortir du marché certains intervenants en les rachetant en bas pour pouvoir leur revendre en haut à la fin de la prochaine hausse.

  25. Deres

    Je note quand même que Bartolone n’a pas fait une nomination politique au conseil constitutionnel. Il faut quand même le reconnaître quand ils n’abusent pas de leurs pouvoirs de nominations. Par contre, cela veut dire que Ségo et le gros Sapin vont probablement rester au gouvernement. Mais bon, vu que personne ne veut y aller (à part Jean-Vincent Placé bien entendu), ils auraient été difficiles à remplacer …

    Par contre, ils ont changé le directeur de la HADOPI, ce qui est très fort pour un comité Théodule dont ils avaient promis la suppression.

    1. Le Gnôme

      Mouarf, le retour du Jedi Ayrault. Nous boirons le calice jusqu’à la lie. Et la pauvre Fleur est fanée, nous n’aurons plus de billets succulents.

        1. Deres

          Franchement, ce n’est pas elle qui me causait le plus de dégoût dans la politique socialiste … Dans la catégorie bouffon du PS, c’est probablement ce qui se faisait de plus acceptable … Son départ ne me fait pas particulièrement plaisir.

          Cela augure que le ministère de la culture va passer en mode « élection présidentielle » à fond. Il met donc un bon petit soldat aux ordres, pas un politique car il va falloir acheter massivement le soutien des médias et du show-business. la nouvelle ministre sera probablement aux ordres de Julie Gayet qui orchestre tout cela en coulisse. cela aurait été trop visible de la nommer directement à cette fonction.

          1. Deres

            Cet article confirme mon intuition sur la nouvelle ministre de la culture. C’est juste un prête-nom de Julie Gayet qui a aussi un gros carnet d’adresse.

            1. Deres

              J’adore … La nouvelle ministre de la culture est une grande manageuse organisatrice. Depuis 4 ans, elle s’occupe des sorties ciné et théâtre du président …

        1. Pheldge

          J’ai honte que mon île soit représentée par la médiocre fille d’un voleur …
          Et dire qu’ici , on en parle avec des tremolos dans la voix ! les quelques rescapés du PS gloussent comme des dindons …

          1. Pheldge

            Elle est bonne pour le casting : noire, femme … c’est pour maintenir les
            Cotta quotas.
            A lire :
            lefigaro.fr/politique/2016/02/11/01002-20160211ARTFIG00134-quand-un-hollandais-emet-des-doutes-sur-la-candidature-de-hollande-en-2017.php

      1. Deres

        Ils ont vraiment été opéré de la honte. Cosse reprend le ministère de Duflot. Alors que celle-ci a mené consciencieusement la politique des promesses électorales de Flamby avant que ce dernier annule tout. ll faut reconnaître que techniquement elle a fait le boulot demandé même si ce dernier était débile.

  26. Deres

    Ce remaniement, c’est tout juste de la folie furieuse.

    Ayrault, l’ancien premier ministre (hyper populaire) revient comme ministre dans le gouvernement de son successeur. Bonjour les conflits d’ego. Il a donc fait de la place à un proche sans se soucier des problèmes que cela va causer pour le pays.

    Les écologistes renégats en force. C’est complètement pourri. Et avec Jean-Vincent Placé, apparatchik pur sucre et au dents longue à la réforme de l’Etat et à la simplification, on sent bien que ce sujet est mort de chez mort.

    Passage de 32 à 38 ministres. C’est la grande distribution de maroquins histoire d’acheter des soutiens dont il manque désespérément …

    Où est le fin politicien tacticien que l’on nous vante tous le temps, champion de la synthèse ? ce gouvernement n’est qu’une plateforme de rassemblement en vgu des élections, destiné à un immobilisme complet et à une nouvelle vague de couacs !

    1. Deres

      Et Fleur Pellerin est remplacée par la conseillère spéciale de l’Elysée pour la culture. Autrement dit, Flamby remplace ses ministres politiques par ses courtisans de l’ombre, hauts fonctionnaires professionnels, comme il avait fait avec Macron. C’est vraiment le règne d’Iznogoud. Ils s’assassinent tous en coulisse pour avoir des maroquins ou des places prestigieuses par billet d’ordre du Roy Scooter.

      Il n’y a pas que la constitution qui sert de serpillière à Hollande de toute évidence. C’est tout le pays. il ruine toute les institutions petit à petit.

    2. Higgins

      Quelqu’un , avec qui je m’entretenais de ce triste spectacle, m’indiquait que les rats quittent le navire ou bien cherchent un strapontin qui leur vaudra de gras émoluments après 2017 suite aux « services » rendus. Mieux vaut une retraite de ministre ou de secrétaire d’état que de pointer au RSA. ou au chômage parmi les gueux et les sans-dents.

      1. nemrod

        On croirais une scène de pillage avec des gus qui piquent tout ce qu’ils peuvent dans les magasins éventrés.
        En fait c’est exactement ça.

        1. Deres

          Je vois déjà Ayrault négocier avec Poutine. Il va lui faire rendre gorge ! J’adore les articles qui vantent sa grande expérience internationale via les jumelages de la ville de Nantes. Plus c’est gros plus sa passe ! On nous prend vraiment pour des abrutis !

          « Son camp loue son parcours et son expérience internationale. «Il était pressenti pour la présidence du Conseil européen, il s’est beaucoup investi pour que sa ville, Nantes, soit capitale verte de l’Europe en 2013, il a une légitimité évidente», observe un socialiste de Loire-Atlantique. »

            1. Val

              non mais Higgins vous errez , depuis quand les profs parlent-ils la langue qu’ils sont censés enseigner ?
              Ce c** va aller se ridiculiser chez Merkel et Poutine ……. et le pire c’est que les étrangers nous plaignent ….

          1. nemrod

            Comme dans un pillage toutes les inhibitions sont abolies.
            Tout le monde voie que tu fauche mais l’urgence, l’appât du gain sont les plus forts.

        2. MCA

          ET ça risque fort de finir comme ça pour de bon dans les rues si ça continue, sachant qu’on suit les US avec 10 ans de décalage.

          Que l’état ruiné cesse d’acheter la paix sociale, et on y est.

    3. Deres

      Avec Hélène Geoffroy , secrétaire d’Etat chargée de la ville qui est députée et qui vient de voter contre la déchéance de nationalité !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

      C’est fabuleux !

      La ministre de la justice démissionne car elle est contre et une semaine après il nomme des opposants à cette mesure dans son gouvernement ! Un fin politicien ! Et après il ne comprend pas que personne ne respecte la parole du président et que ce soit couac sur couac en permanence !

      1. bibi

        Des parlementaires opposés à la déchéance de la nationalité qui entrent au gouvernement et qui seront donc remplacé par leur suppléant c’est au pire le statuquo dans le vote et au mieux un vote pour, bref c’est tout bénef.

  27. Deres

    J’ai l’impression que Hollande vient de tirer sa dernière cartouche en vue de 2017 et qu’il vient de faire long feu. Ce remaniement est tellement pathétique que je ne vois pas comment il pourrait oser se représenter. Ou alors il vit complètement dans sa bulle entouré de courtisans. Aucun message au français, juste des micro-ajustements purement politique. C’est complètement nul et cela marque un immobilisme affligeant. Il n’a même pas élargi symboliquement les prérogatives de Macron qui est la seule personne populaire du gouvernement. Aucune figure marquante qui rentre (Ayrault faut oublier). Aucune personne détestée qui sorte. Le fait que l’étiquette n’a même pas été respecté et que ce remaniement est simplement annoncé par une dépêche de l’Elysée est caractéristique. cela ne concerne pas les français, mais juste le micro-cosme politique. le président Hollande n’attend rien des français et ceux-ci le lui rende bien. Ses prochains interviewes ne s’adresseront probablement plus au peuple de France mais à ceux qui ont des dents et qui sont les seuls qui comptent pour lui.

    1. Deres

      Flamby a été petit bras. Quitte à continuer à se décrédibiliser, à sa place, j’aurais nommer une bonne centaine de ministre d’un coup, histoire de réseauter un maximum. Et Julie Gayet directement dans un super-ministère au lieu d’utiliser un prête-nom qui ne berne personne.

  28. Calvin

    Mais… Le député jouant au scrabble sur sa tablette (avec un mot qui illustre sa fonction), ce ne serait pas Thévenoud ??
    Et si !
    Attention, le mot « branleur » était (serait) de Jérôme Guedj, car ils jouaient à une partie à deux.

  29. hop hup

    Le président de Google Europe affirme ne pas connaître le montant de son salaire

    Auditionné par le parlement britannique, Matt Brittin, président de Google Europe, n’a pas répondu à une question sur le montant de son salaire. Le géant de l’internet est accusé d’avoir soldé ses arriérés fiscaux pour un montant dérisoire.

    «Je n’ai pas le chiffre mais je vous le donnerai volontiers», a-t-il répondu à la question de la députée travailliste Meg Hillier, présidente de la commission des comptes publics à la Chambre des communes, le 11 février 2016. Il s’est alors attiré une réplique virulente de la présidente : «Vous ne savez pas combien vous gagnez ? […] Dehors, les contribuables, nos électeurs, sont très en colère, ils vivent dans un monde clairement différent du vôtre si vous n’êtes pas capable de nous dire combien vous êtes payé !».

    alors lui il fait fort encore plus fort que nos politicards

  30. Otto West

    Merci H16 pour cet excellent article.
    ça va causer sec avec la belle famille durant les vacances de Pâques (j’imagine déjà).
    Mais pour le coup, quelle déception.
    J’ai bon nombre de collègues frontaliers qui commencent à comprendre/saisir comment travail ce gvt bien pensant et surtout qu’eux, ils ont de quoi comparer quotidiennement. D’autant plus qu’ici en CH et dans le canton de VD en particulier, on a d’importantes votations fédérales/cantonales et élections communales d’ici la fin du mois et ça cause velu devant la machine à café.
    A demain.

  31. zelectron

    L’assemblée nationale fonctionne parfaitement avec un nombre restreint de députés, ce qui entraine la proposition suivante : divisons par 6 le nombre de ces représentants de la nation pour ne nous en porter que mieux 🙂

  32. gameover

    Emmanuel Cosse :
    En juin dernier, elle critiquait «le traitement infligé aux migrants de La Chapelle (un quartier de Paris, ndlr)». «Ce n’est pas digne de notre pays», disait-elle. En août, elle proposait d’ailleurs que la France accueille tous les migrants. «Nous sommes un pays extrêmement riche qui a des capacités d’accueil extrêmement fortes. Donnons le message que nous accueillons tout le monde et que nous pouvons leur donner des droits», expliquait-elle à ITélé. En donnant l’exemple du Liban dont la population est composée à 25% de migrants…
    __________
    MDR, super exemple le Liban !

    1. nemrod

      Bah vu le sex appeal de l’engin elle se dit surement que tous ces jeune mâles surnuméraires en rut…
      Je sais, je suis méchant et pas bisou-compatible.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.