La science et les foutaises au secours de l’écologie politique

Lorsqu’on est un chercheur sans le sou et sans imagination, une méthode pour obtenir des financements consiste à tremper ses recherches dans un gros baril de buzz médiatique. Et ça tombe bien, le buzz, ce n’est pas ça qui manque actuellement.

Actuellement, et si on ne cherche pas à surfer sur les navrantes histoires de starlettes ou les encore plus navrantes histoires de politiciens, c’est le réchauffement climatique qui tient le haut du pavé et celui-ci, bien utilisé, permet assez facilement d’obtenir des fonds pour faire des recherches, d’autant plus si celles-ci prouvent, d’une façon ou d’une autre, que les Humains sont responsables.

Cependant, on peut faire encore plus fort : plutôt que rendre directement responsable toute l’Humanité des désastres écologiques inévitables qui vont nous arriver sur le coin de la figure, avec à la clef moult morts, force misères et des plaies (égyptiennes ou non) par pack de sept, pourquoi ne pas s’attacher à désigner un coupable en particulier, par exemple un politicien ou une institution corrompue pardon un groupe social facile à repérer ?

Par exemple, le Riche Homme Blanc Occidental constitue une cible de choix. Et moyennant une petite prise d’un stupéfiant quelconque en pilule, accommodé d’un bon verre d’alcool fort et d’une ou deux piquouses de liquide qui détend les muqueuses, on aura aucun mal à lui trouver des circonstances accablantes dans l’Abominable Réchauffement des Neiges. Le mélange paraît risqué, mais il faut au moins ça pour, dans une étude ahurissante à la rigueur scientifique manifestement taillée à coup de burin dans un rayon de bicyclette, construire – je cite – un « cadre de travail féministe sur la glaciologie pour l’étude des changements environnementaux globaux ».

Oui. Des chercheurs ont cherché, ont travaillé et ont donc été payés pour écrire ce morceau de bravoure qui vise donc à inscrire la glaciologie dans le gloubiboulga consternant de la mode actuelle du genre. La climatologie, la glaciologie et la science en général ne pouvait pas s’en passer.

gifa pfff whatever bored

Rien qu’à l’intitulé du papier, vous l’aurez compris : pour le chercheur en pleine crise de militance, tout est bon pour obtenir des fonds, y compris (et surtout ?) les plus fumeuses calembredaines. Bien sûr, comme on vient de le voir , introduire aux forceps des problématiques de genre ou de sexe dans des problématiques climatiques est suffisamment gros pour déclencher au mieux l’incrédulité, au pire l’hilarité chez l’individu (aussi bien de genre 1 que de genre 2) ayant une once de sens commun, mais pas seulement. C’est aussi une façon (amusante sinon subtile) de réclamer un changement dans la société pour qu’elle tienne enfin compte de cette vraie problématique. Vite, embrayons sur des politiques publiques

Et si l’on met de côté l’aspect purement zygomatique de ce genre de prouesses, force est de constater que l’intersection des approximations scientifiques sur le climat avec la psychologie de magazine publicitaire à gros tirage permet certainement d’atteindre non pas le nirvana scientifique, mais au moins le buzz médiatique et, apparemment, des émoluments financiers.

Certes, ça reste assez grossier. En revanche, si l’on procède avec plus de finesse, le message passe comme une écoute clandestine de Sarkozy dans un article de Médiapart, c’est-à-dire sans la moindre réaction d’étonnement de la part du lecteur qui grignote sans tiquer le petit nugget d’information frite dans son bain de moraline éco-consciente.

Typiquement, pour que l’affaire glisse toute seule, vous la ferez valider par le cachet d’une grande institution publique internationale. Dans l’exemple du jour, l’Organisation Mondiale de la Santé pourra faire l’affaire, qui sera tout à fait suffisante pour crédibiliser un rapport expliquant que près d’un quart des morts dans le monde découle d’une cause liée à l’environnement.

Des morts par millions ? Des causes environnementales ? Vite, il nous faut un spécialiste de la Pignouferie de Presse ! Qui, mieux que Le Monde, pour ce rôle taillé sur mesure ?

Évidemment, le titre contient les bons mots clés (environnement et morts par trouzaines), mais deux secondes de lucidité et la première phrase de l’article permettent de mettre les hurlements affolés en sourdine : on y parle en effet de « l’environnement au sens large », ce qui répand immédiatement l’odeur caractéristique de la bonne grosse approximation généraliste, confirmée par la définition de ces causes environnementales comme étant « la pollution de l’air, de l’eau et des sols, l’exposition à des substances chimiques, le changement climatique, et les rayons UV »gifa panic we are all going to die

On retombe ici dans tous les biais connus de ce genre d’annonces catastrophistes (et exemple de journalisme catastrophique), depuis les fameuses causes environnementales du cancer, si vastes que tout et son contraire peuvent être affirmés, jusqu’au dérapage statistique incontrôlé caché au milieu des accidents provoqués par le mauvais état des routes ; le nid de poule environnemental ferait ainsi 1,7 millions de morts. À ce régime, certaines routes européennes seront classées comme des risques environnementaux de classe majeure…

Décidément, le climat, l’environnement, c’est un bon filon pour vendre de l’alarmisme, de l’appel à la prise de conscience, à la politique publique à coups de milliards d’euros…

Le souci, c’est qu’à force de tout analyser sous l’angle de l’environnement, à force de prendre absolument tout en compte et de bien mesurer l’impact néfaste (forcément néfaste) de l’Homme – préférablement occidental, blanc et riche – sur la Nature, on en arrive parfois à d’étonnantes contradictions où, zut et zut, plus on veut éviter la catastrophe, moins on l’évite et plus on l’aggrave, zut et flûte.

Oui, vous avez bien lu : à force de combattre la méchante pollution, nous avons trop amélioré la qualité de l’air en diminuant la quantité d’aérosols présents dans l’atmosphère, ce qui a accru la quantité de soleil reçu par le manteau neigeux, et augmenté à son tour la température arctique. Autrement dit, l’Arctique est victime de la trop bonne qualité de l’air ! La nature est décidément sans pitié : non content de souffrir lorsqu’on pollue trop, la voilà qui souffre à présent alors qu’on ne pollue pas assez !

C’est insupportable.

À vrai dire, c’est tellement insupportable qu’on croirait à un véritable complot ourdi par certains esprits retors. Pas de doute, c’est encore une étude parue sur l’un de ces sites ultranéo-libéraux turbomangeurs de chatons, n’est-ce pas, ce qui la discrédite immédiatement ! D’ailleurs, qui ne sait pas que Nature Geoscience est totalement inféodé aux climatoscept… Heu hum… Zut et crotte.

gifa fuck merde

Dans toutes ces informations contradictoires jetées n’importe comment par le complot mondial des coupeurs de cheveux en quatre qui finissent par prouver tout, son contraire et autre chose de différent, surnage heureusement des certitudes, ces îlots de bon sens et de faits scientifiques solides.

Par exemple le fait évident que l’antarctique perd de la glace, à un rythme inquiétant, que c’est de la fotalomme, et qu’il va bien falloir faire quelque chose pour arrêter cette fonte alarmante des glaces. C’est même la NASA et son Goddard Space Flight Center qui fournit les dernières études à ce sujet, qui sont formelles : les gains de masse de glace antarctique sont supérieurs aux pertes.

gifa dang zut flute mince

Saperlipopette. Encore un coup des climatosceptiques ! Ces salauds sont parvenus à faire comploter même les données réelles ! On ne s’en sortira pas !

Commentaires160

  1. Calvin

    En même temps, des chercheurs qui cherchent (des trucs idiots) on en trouve. Mais des chercheurs qui trouvent (des choses utiles) on en cherche…

    1. tabbehim

      et des chercheurs à qui on foutrait la paix pour qu’il cherche utilement, ça ne serait pas mieux?
      Faut voir les pressions plus indiscrètes les unes que les autres pour orienter les recherches dès que ça touche à certains domaine….

      1. MadeInCH

        Zêtes kon ou quoi?
        Pourquoi laisser faire, lorsque l’on peut réorienter en sa faveur en toute impunité? Ce serait un mankagagner et une occasion ratée! Surtout que ce serait récupéré par d’autres!

        1. Bonsaï

          Avec la mode US des financements privés sur les travaux universitaires, le peu de crédibilité qu’avait encore la science avec un grand S est définitivement parti en fumée.
          Aujourd’hui chacun voit midi à sa porte ou plus précisément, à la porte de son banquier…

          1. tabbehim

            les financements étatiques ne sont pas mieux :s ils sont envahissant à un point assez….lourd (restons courtois).
            ils ont même tendances à ne pas du tout apprécié qu’une conclusion n’aille pas dans le sens qu’ils souhaitent, ou pire, qu’une conclusion ne soit pas exploitable pour eux politiquement…. faites une « découverte » exploitable politiquement, écrivez un ou deux articles de manière à ce que leur cerveau n’est pas trop à chercher comment orienter ceci, et vous aurez plein de financement, quand bien même vous avez publier dans une revue de catégorie C…
            Les financements privé me paraissent être un moindre mal, la recherche a besoin d’argent, et elle n’en produit pas directement, donc, excepté les financements d’entreprises à la recherche d’une solution à leurs problèmes (et c’est en faisant de la R&D qu’on avance) qui s’applique aux recherches appliqués (donc, financer à trouver les solutions), les recherches fondamentales sont à ceux qui sont prêt à les financer.

          2. Royaumont

            Les financements privés ont au moins deux avantages :
            – ils espèrent un retour sur investissement, ce qui écarte les théories trop fumeuses, inexploitables. Il vaut mieux répondre à une nécessité financière qu’à une injonction idéologique, ça a tout de même plus de rapport avec le réel.
            – Par la diversité des provenances, cela limite les risques d’une unanimité de principe qui tue le débat et bloque tout…

              1. Royaumont

                Excellents exemples ! Le train (la locomotive…) a été inventée pour les besoins de l’industrie minière, et l’avion développé par des ingénieurs passionnés indépendants (et à leur frais).

                1. Aristarkke

                  L’ avion a finalement été mis au point en raison de la compétition entre les tenants des plus légers que l’ air (montgolfières, ballons aerostats, dirigeables) et ceux des plus lourds que l’ air qui, sans remonter à Léonard de Vinci, avaient trouvé une confirmation de leurs intuitions avec les essais de planeur par l’ allemand Lilienthal…

                  1. gameover

                    D’ailleurs Harry, même Internet dans ses applications civiles n’avait jamais été vu, par la france du moins, comme quelque chose ayant un avenir commercial.

                    Le rapport Théry (le père du Minitel) remis à Balladur en 1994 notait :

                    « Cependant son mode de fonctionnement coopératif n’est pas conçu pour offrir des services commerciaux. Sa large ouverture à tous types d’utilisateurs et de services fait apparaître ses limites, notamment son inaptitude à offrir des services de qualité en temps réel de voix ou d’images.

                    Il ne comporte aucun système de sécurité. Un message envoyé sur Internet navigue successivement sur plusieurs réseaux où il peut être intercepté et lu impunément. De même des serveurs insuffisamment protégés ont subi dans un passé récent de nombreuses intrusions après avoir été raccordés au réseau. Sa fiabilité est aussi en cause. L’acheminement des messages n’est pas garanti. Des embouteillages peuvent bloquer le réseau pendant de longues minutes, voire même des heures et conduire ainsi à des pertes de messages. Enfin, il n’existe pas d’annuaire des utilisateurs ou des services. Le bouche à oreille constitue le mode de fonctionnement le plus répandu de ce réseau.

                    De plus il n’existe aucun moyen de facturation sur Internet, si ce n’est l’abonnement à un service, auquel on accède avec un mot de passe. Ce réseau est donc mal adapté à la fourniture de services commerciaux. Le chiffre d’affaires mondial sur les services qu’il engendre ne correspond qu’au douzième de celui du Minitel.

                    Les limites d’Internet démontrent ainsi qu’il ne saurait, dans le long terme, constituer à lui tout seul, le réseau d’autoroutes mondial.
                    Fait paradoxal, le constat est juste : Il met en avant les faiblesses du réseau américain Internet, tout en valorisant certains aspects du Minitel français, ce dernier disposant d’un annuaire de services, d’un système de facturation… mais pour autant, l’anticipation est ratée. Le fonctionnement coopératif et l’esprit parfois libéral du réseau Internet ont contribués à la rapidité de son déploiement et à la création d’une nouvelle économie qui n’en finit plus de s’accroître.

                    Aujourd’hui, Internet est la seule voie pour circuler sur les autoroutes de l’Information, bien que le Minitel lui aura tenu tête pendant vingt-ans, jusqu’au 30 juin 2012, date de l’arrêt définitif du réseau transpac. »

                    1. gameover

                      A partir de « Fait paradoxal…. » soit les 2 derniers paragraphes ça ne fait pas partie du rapport. Je vais essayer de retrouver le lien car je l’ai sur mon DD uniquement.

              2. MadeInCH

                Bonsaï 17 mars 2016, 11 h 26 min
                Bien qu’étant complotiste sur le 9-11, l’idée que les américains ne sont aps allés sur la lune est fausse.
                Pour commencer, il y avait un VRAI contre-pouvoir à l’époque: l’URSS.
                Si les américains n’étaient pas allé sur la Lune, l’URSS aurait facilement pu le prouver. Et n’aurait pas hésité à le faire!
                De plus, les sites d’aterrissage on été retrouvé par télescopes.
                Googel (ou Swisscows.ch) est votre ami.

                  1. MadeInCH

                    Paske les navettes sont foutues?
                    La fin des navettes, c’est un gros bail après l’alunissage.
                    Et entre temps, il y a eu la fin del ‘URSS. Juste pour info.
                    Mettre les deux en relation, c’est faux.

                    1. Deres

                      Les navettes n’étaient pas foutus. Ils se sont juste rendus compte qu’elles étaient dangereuses par conception dès le début. Cela a quand même nécessité deux accidents et 14 morts pour admettre qu’il n’y avait aucun moyen de secours pendant le décollage et l’atterrissage. Cela veut au passage dire que le calcul de défaillance était complètement faux … Deux accidents mortels sur 135 vols soit 1.5%, bien au-dessus de la valeur objectif aux alentour de 0% !

                    2. MadeInCH

                      Deres 17 mars 2016, 14 h 40 min
                      « foutues » = « pas rentable » & « pas sûres ».
                      Elles auraient pu être plus sûre, mais à un prix exorbitant.
                      Et elles n’étaient pas rentable même en étant seulement « 98.5% sûre ».
                      Le sul avantage des navettes, vers la fin, c’était la grosse charge utile en une fois. Mais avantage pas suffisant.
                      C’est par orgueil national qu’elles ont été conservée aussi longtemps.
                      (Orgueil national = Ne pas vouloir laisser le monopole aux Russes pendant un moment et admettre que les USA dépendaient des Russes pour ça)

                    1. Pheldge

                      Rigole pas avec ça, sur les aliens , Bonzaille elle a des infos de première bourre : elle est pote avec Rael, celui qui cause avec les Elohims, alors pas la peine d’insister !

                  1. MadeInCH

                    albundy17 17 mars 2016, 15 h 15 min
                    Bien vu!
                    Dame Eunède!
                    Je suis fait!
                    (Et je ne parle pas des fautes d’orthographes pas volontaires 🙁 .)

          3. gameover

            Les financements privés des universités c’est surtout de la recherche appliquée, un juste retour en fait et ça permet même aux universités de s’équiper.
            Sinon c’est du lobbying et à ce titre le lobbying privé n’est que le pendant du lobbying étatique sauf que ce n’est pas avec nos sous.

        2. LECOMTE René

          Le ministre de l’Economie Emmanuel Macron a assuré jeudi, ce jour, que l’Etat, actionnaire à plus de 84% du groupe EDF, était prêt, « au besoin », à injecter de l’argent pour redresser les comptes de l’électricien.

          « S’il y a besoin de recapitaliser, nous le ferons », a-t-il affirmé. « S’il y a besoin de renoncer encore aux dividendes, nous le ferons », a-t-il ajouté, lors d’une visite jeudi à la centrale nucléaire de Civaux (Vienne).

          Que ne ferait-on pas pour financer les syndicats, d’autant plus que ne n’est pas cher, c’est l’état qui paie (copyright Hollande).

          1. gameover

            C’est là qu’on se rend compte que le marché est plus intelligent que les économistes : ça fait plus de 5 ans que EDF se casse la gueule en bourse et le rendement est même de 10% en ce moment… cherchez l’erreur. La bourse a vu ce que les politiques/économistes n’ont pas vu.
            GDF c’est pareil.
            Perso, à l’instar de la région Nord, je pense qu’il faut changer le nom du pays ! Ca ira mieux après. Des idées ?

            1. albundy17

              Quand on voit que le gaz nat a vu son prix divisé par 7 depuis 2008, je ne comprends pas que les gaziers (surtout les producteurs) tiennent encore

              1. gameover

                Albundy le gaz a longtemps été un produit très secondaire de l’exploitation du pétrole, juste pour payer les cacahuètes à l’apéro.
                Ce sont les transporteurs (désulfuration, pipeline, GNL) qui font son prix.final au consommateur.

                1. albundy17

                  Comme le pétrole donc, mais après 60 % de baisse c’est la cata chez les transporteurs/raffineurs pétroliers, mais aucun tocsin pour ceux du gaz qui ont vu leur matière première s’effondrer. Peut être ont ils augmenté leurs marges en conséquence ?

                  Je ne connais pas les montant CPI gaz vs pétrole cramé dans le monde mais il me semble que le gaz n’ai pas a rougir…

                  1. gameover

                    Albundy, on cherche du pétrole c’est ce qui fait le coût. Mais on ne cherche pas du gaz, c’est accidentel. Bien souvent on les scelle.

                    1. albundy17

                      Tu dis un peu plus haut (pas de france, ici) que le cout est lié au raffinage et maintenant que c’est la recherche des nappes. bon. Et que le gaz c’est cadeau

                      Ce n’est plus le cas, on recherche le gaz depuis un bon moment, des poches sympathiques (sauf pour les peak) on été trouvée il n’y a pas 10 ans au large de la grece (tiens ?) comme au large de la Syrie (tiens ?)

                      D’ailleurs tu te chauffes comment (enfin, ton domicile je veux dire :mrgreen:)

                    2. gameover

                      Je répète : je ne parlais du gaz et je disais que c’est son transport qui coûte cher (et éventuellement sa désulfuration).
                      Bien évidemment si on trouvait du gaz naturel sur nos cotes on l’exploiterait nous aussi pour moult raisons :
                      – peu de frais de transport
                      – plus besoin des capacités de stockage et des risques qui y sont liés et des coûts de transport liés.
                      – valeur ajoutée locale
                      – indépendance énergétique
                      – plus de risques géopolitiques
                      _______
                      Pour le pétrole c’est bien la prospection qui fait le prix.

            2. Pheldge

              y’ a hexagonistan normalement comme orthographe , mais j’aime bien la mise en relief du mot « agonie »: Ex agonie-stan ?

    1. Yrr

      Bin oui, c’est comme ça sur tous les continents et à toutes les époques. Y’aurait comme une p’tite relation de cause à effet que ça ne m’étonnerai pas, mais laquelle…

    2. Gerldam

      Pire, quand on ajoute riche, le nombre diminue considérablement. Les pauvres (souvent cons) sont, de loin, les plus nombreux, blancsou pas.

    1. nemrod

      En cherchant bien, est on bien certain que L ‘homme blanc hétérosexuel n’ y est pour rien dans l’activité volcanique ?

      Vite un groupe d’étude !

      1. tabbehim

        il est responsable, c’est lui qui a découvert le principe de la tectonique des plaques, donc, c’est lui qui a tout déclenché !
        Alfred Wegener est un allemand en plus, donc, il faudra faire pleurer les chaumières dans toutes l’Europe à ce sujet !
        Et surtout, ne pas oublier une taxe sur les tremblements de terre, une taxe sur les volcans, un impôts sur retomber de cendre volcanique et une contribution pour redessiner les cartes mondiales dès qu’une faille bouge de 2 millimètres, contribution qui doit permettre d’embaucher 1.5 millions de fonctionnaires en France qui seront chargé de faire ces cartes et ainsi faire diminuer le chômage !
        🙂
        CQFD (et avec ça, je viens d’encore plus faire la fête avec l’argent étatique ^^)

        1. gameover

          Oui d’ailleurs le poids des charges, taxes et impôts devrait nous entraîner dans la subduction, la tectonique des plaques toussa… en bref on s’enfonce !

      2. Pat

        Pas de problème, j’en suis. Je vous transmet mon prix à la journée, dès que j’aurai reçu les conclusions que vous attendez de ma future étude. Les riches blancs hétéros vont en prendre plein la tronche. Ils l’auront bien cherché, nonmédéfois !

  2. Higgins

    Dans le style plus con, tu meurs, j’ai trouvé ceci ce matin en consultant les Actualités: http://www.centre-presse.fr/article-447738-en-poitiers-vivra-avec-le-climat-de-carcassonne.html

    Florilège de conneries lu dans l’article: « …En 2050, Poitiers aura le climat de Carcassonne. ..Sur la question du climat, les experts sont tous unanimes. La température moyenne en France augmentera de deux degrés…Nos enfants connaîtront plusieurs pointes à 35° ou 40 °C chaque été. Cela sera systématique…L’atlas du Futur prédit qu’en 2100, le niveau de la mer aura monté d’un mètre…Les scénarios réalisés il y a une dizaine d’années se vérifient aujourd’hui… »

    Ça me rappelle un titre de film signé Audiard « Comment réussir quand on est con et pleurnichard ». Là, on peut remplacer pleurnichard par incompétent ou nul.

    1. Royaumont

      Je croyais avoir entendu que les prévisions réalisés il y a dix ans avaient été pudiquement retirés des yeux du public, pour ne pas se ridiculiser.

    2. Royaumont

      Une mise en jambe du style « les experts sont tous unanimes » devrait suffire à mettre l’esprit critique en alerte. Il n’y a en général pas plus efficace que l’unanimisme pour être sûr de se tromper.
      Quand tout le monde est d’accord, cela ne signifie qu’une seule chose, c’est que plus personne ne réfléchit.

      1. Calvin

        En revanche, le consensus positif scientifique sur les OGM n’arrive pas à convaincre les écolos. Le RCA oui, les OGM non.
        2P2M, comme d’hab.

        1. bibi

          Le Signal c’est toute une histoire à Soulac-Sur-Mer.
          En même temps on a pas idée de construire un truc aussi moche sur du sable si prêt de la côte alors qu’on sait qu’elle est soumise à l’érosion lors des fortes marées.
          Il suffit de voir ou sont les vieilles battisses pour comprendre qu’on a construit n’importe n’importe comment sur le littoral aquitain, mais évidemment grâce à la magie des permis de construire le contribuable va se retrouver à éponger les conneries des hommes de l’état dont certain auront su bénéficier de rétro-commission pour signer pour permettre des constructions qui n’avaient pas lieu d’être.

  3. Jeanpierre

    Mouais pour l’étude des aérosols. Cet article est quand même bardé de conditionnels tous azimuts. Mais je vous rejoins sur le propos que l’article vient illustrer : à force de chercher à prouver un postulat de départ qui ressemble de plus en plus à un dogme (le réchauffement climatique anthropique), certains scientifiques se crispent sur leurs idées et persistent, même contre tout bon sens. Ils partiront dans les poubelles de l’histoire et nos descendants se prendront la tête en disant : « méditez sur leur cas; ils pensaient être le phare du monde, une époque éclairée et libre… »
    C’est marrant (je digresse, je sais), tous les films qui nous envoie dans le futur ne montre jamais ce point de vue. Soit ils voient un retour à la barbarie sociale la plus primaire avec parfois un fond de technologie hyper avancée, soit c’est une époque idyllique qui reprend nos paradigmes philosophiques pour les transposer dans un monde libéré par la technologie. Jamais un cinéaste ne prend le risque de tirer les conséquences des errements philosophiques et sociaux de notre époque. C’est curieux. Pourtant, il y aurait matière…

      1. nemrod

        Gilliam est un génie.

        Ah merde c’est un blanc.

        Je rectifie : il a surement un nègre noir qu’il pille honteusement.
        Le salaud !

        1. albundy17

          J’avais lu une étude sur les tueurs en série outre atlantique, sans parti pris les blancs étaient plus performants que ceux de couleurs, Q.I. compris

          1. Pheldge

            « sans parti pris les blancs étaient plus performants … » Bin pas d’accord ,prends au hasard Shane Diesel aka Blackzilla , ZE Blackzilla 😀

            1. albundy17

              Bon sang les références…. j’ai googlé le premier et aie compris… que tu as une grande connaissance.

              Je me croyais tordu, merci :mrgreen:

              (entre l’adorateur du teflon et cui là, je pense en effet, cher H16, qu’une section adaptée que vous évoquiez serait de mise)

  4. dede

    Il faut un compte pour lire le papier mais l’abstract est effectivement croustillant :

    « However, the relationships among gender, science, and glaciers – particularly related to epistemological questions about the production of glaciological knowledge – remain understudied. »

    WTF? C’est un hoax, non?

    1. doumet

      non, c’est très sérieux. Jusqu’à présent, curieusement, très peu de gens s’étaient intéressés au genre des glaciers, ni à leur sexualité, ni à leur mode de reproduction, ni à leur temps de gestation,…

  5. Bonsaï

    Ecologie, science balbutiante qui attire son lot de charlatans et de bricoleurs.
    Autrefois, l’homme voyait dans les religions des réponses à ses nombreuses questions existentielles. Aujourd’hui, nous vivons sous le règne médiatique et chacun peut se creuser une niche éphémère en publiant des mémoires universitaires ou des bouquins à succès. La TV n’est pas en reste, avec les innombrables documentaires sur l’environnement…
    Comme d’habitude, certains mélangent tout car ils n’ont pas encore appris à trier les informations et à les classer dans une petite case ad hoc, afin de pouvoir les utiliser à bon escient.
    Et ce n’est pas avec l’école à la NVB qu’on va former des flèches !

    1. MadeInCH

      Ecologie: Science.
      Ecologue: Scientifique étudiant l’écologie.
      Ecologisme: Philosophie prétendant se baser sur l’écologie.
      Ecologiste: Adepte de l’écologisme.
      Peu d’écologue sont écologiste.
      Peu d’écologistes ont des notions d’écologie.
      Les médias mélangent tout.
      L’écologisme, c’est du lyssenkoisme moderne.

    2. Pat

      L’économie aussi, et depuis longtemps : de Marx à Piketty, on trouve bon nombre de charlatans aux idéologies catastrophiques.

      1. Patatrac

        Pour Piketty, cela va sans dire. Pour Marx, le qualificatif est largement exagéré. On peut partager ou pas ses analyses – qui ne versent pas dans la démagogie intellectuelle – dans la mesure où sa démarche est construite et procède d’une analyse fine des conditions sociologiques et de la structure de l’économie au XIXème siècle.

        1. gameover

          Oui il y a eu pire que Marx. J’évalue en général les économistes sur leur théorie concernant la formation des prix et c’est souvent du grand LOL. Marx l’attachait à la valeur du travail inclus dans la production, c’est pas pire que d’autres théories de nomenclature objective…

            1. Pheldge

              mon tonton, HEC vers 48, m’avait dit, alors que comme tout étudiant je pensais qu’après le diplôme je serais « bien payé », « la valeur d’un bien ou d’un service, ce n’est pas l’idée que tu t’en fais, c’est le prix auquel tu arrives à le vendre ! »
              Pour un produit de consommation courante, c’est le marché qui fixe le prix, et si toi tu ne t’y retrouves pas à ce prix là , faut faire autre chose, parce que tes concurrents eux s’en sortent …

          1. Royaumont

            En attachant le prix à la valeur du travail, Marx ne fait que reprendre les idées d’Adam Smith dans « La richesse des Nations ». Ce grand précurseur du libéralisme n’avait pas encore saisi la notion de marché. Il faut attendre Frédéric Bastiat pour que cette notion soit étudiée.
            Marx, contemporain de Bastiat, était donc en retard d’une guerre…

  6. Pheldge

    Euh, j’ai pas encore fini la lecture du billet que déjà j’ai une pertinente question : « une ou deux piquouses de liquide qui détend les muqueuses … » lequel ? le poppers se vend en flacons en Belgique ? parce que , à ma connaissance, la dope, comme les opiacés, constipe, et que la coke c’est pas connu pour donner des diarrhées … Alors, Patron ? 😉

    1. albundy17

      Oui le poppers se vend en flacon en gelbique, comme partout, non ?

      Et non ne rêve pas, utilisation récréative lointaine mais sans rapport (sic) avec ton utilisation dudit produit. :mrgreen:

      1. Pheldge

        J’avoue ne rien connaître du produit en question, j’avais vaguement entendu parler de spray pour les homos …Mais je suppose que notre marchand de téflon doit en savoir plus 😉

        1. albundy17

          C’est un volatil qui agit sur le SNC, s’ils le vendent en spray a s’appliquer j’imagine sans peine, là ou ça passe pas, suis mdr.

          J’avais un oncle, HEC aussi ^^ dont le slogan était « La race des poires est intarissable »

          Pas très moral mais tellement vrai

  7. Gerldam

    Il n’y a pas que dans le domaine du climat où le « consensus » sur un domaine a pour conséquence que, pour obtenir un grant pour une recherche doctorante, on a intérêt à ce que le sujet de thèse tombe pile dans le fameux consensus.
    L’exemple que j’ai en tête ressort d’un domaine où on aurait pu penser être à l’abris de ce genre de dérive: la physiqie théorique, et notamment les recherches consistant à relier logiquement , la mécanique quantique et la relativité générale d’Einstein (actuellement, les deux théories se contredisent, quand on veut les mélanger en une seule), autrement dit la « théorie du tout » (theory of everything). La pensée dominante, depuis plus de 30 ans est que c’est la « théorie des cordes » (string theory) qui va apporter le Graal des physiciens théoriciens.
    Tout sujet hostile à, ou simplement en dehors de, la « string theory » a bien peu de chance de trouver un financement.
    Comme quoi, on a beau nager dans les équations les plus imbitables les unes que les autres, on n’en demeure pas moins très humain .

    1. Bonsaï

      Il y foison de théories passionnantes en physique moderne, mais un peu sous les radars des media dominants et notamment en Russie.
      « La transition de phase entre échelle quantique et classique est en fait une transition de phase, très rapide, entre les dimensions fractale et non-fractale de l’espace lui-même » (Laurent Nottale)

        1. Peste et coryza

          Et encore, tu es en sciences dures… en biologie, nous somme obligés de planquer nos bactéries et autres peupliers OGM sous peine de se faire démonter le labo.

          Et en lettres et histoire, c’est recrutement politique, LGBT et genre à fond les manettes.
          Avec force sujets « bâtons merdeux » qui ne servant juste qu’à se plaindre la vilaine domination des hommes hétérosexuels.

          1. Bonsaï

            « en biologie, nous somme obligés de planquer nos bactéries et autres peupliers OGM sous peine de se faire démonter le labo. »
            Sans parler des procès qui vous seront intentés pour création et dissémination non autorisée d’organismes mutants, susceptibles de créer des dommages irréversibles dans leur écosystème naturel…

      1. Bonsaï

        Précisons que Nottale est Directeur de recherche au CRNS et travaille à l’Observatoire de Paris-Meudon.
        Preuve que même en France on peut dépasser certains à-priori…

        1. gameover

          Et ?
          Tu veux qu’on t’en sorte des théories fumeuses du CNRS ?
          La dernière je l’ai vu hier : il faut supprimer les notes à l’EN :

          « Selon les conclusions du centre de recherches, l’évaluation par compétences permettrait notamment aux élèves de familles défavorisées d’augmenter leurs performances. »

          « Pour Pascal Huguet, directeur de recherche au CNRS [o pitin !], ce système permettrait une évaluation plus qualitative et plus informative sur les capacités des élèves. Joint par Le Figaro, ce dernier explique que cette méthode permet également une plus grande progression pour les élèves défavorisés. «Ce moyen d’évaluation est moins stigmatisant, chaque élève peut se concentrer sur ses points faibles ou ses points forts, sans rentrer automatiquement dans une logique de comparaison récurrente et nuisible» »
          _______
          je vais enlever le compteur de ma voiture moto, ça va la faire aller plus vite !

          1. Bonsaï

            C’était pour flatter votre ego chauviniste. Et là, on parlait de physique théorique. Un niveau un peu plus abstrait que les méthodes d’évaluation des élèves…
            Mais promis, la prochaine fois, je sors mes lectures éclectiques !

            1. gameover

              C’était surtout l’argument d’autorité que tu mettais en avant.
              Au CNRS il n’y a que des directeurs…
              Sur la physique quantique, je vois que tu maîtrises le sujet beaucoup mieux que moi…

            2. Pheldge

              Il doit y avoir une erreur, la Bonzaye, son truc c’est la physique tantrique, comme les massages du même nom, si je me fais bien comprendre 🙂

              1. Bonsaï

                Et depuis le temps que j’étude la théorie quantique à ma modeste échelle, à commencer par les grands anciens que sont Werner Heisenberg et Niels Bohr en remontant jusqu’à Roger Penrose, je ne cesse d’être fascinée par cette découverte qui vient corroborer d’anciennes intuitions philosophiques ou poétiques de nombreuses civilisations.

                1. Pheldge

                  oui, t’as raison , d’ailleurs , il suffit de lire les travaux de l’Inca Pas-Bleu, et du Maya O’nèze, pour s’en assurer ! 🙂

                2. bibi

                  Vous savez pourquoi Heisenberg n’a pas eu d’enfant?
                  Quand il avait la position il n’avait pas l’impulsion, quand il avait le temps, il n’avait pas l’énergie.

            1. albundy17

              Thanks Ari, je me marre tout seul :mrgreen:

              Cela dit GO, si tu retires le compteur de ta moto tu risques en effet d’aller plus vite, tu sais, inhibition radar….

              Je suis navré de te le dire, je n’aime pas ta comparaison, tu donnes du grain a moudre aux partisans gomettes joyeuses, et ce n’est pas qu’un seul défaut de ton allégorie.

              J’espère que tu ne prendra pas ça comme une agression, ce n’est qu’une remarque perso (et moi j’ai rien dit sur le teflon :mrgreen:)

          2. Higgins

            « Climatologie et propagande éducative…Aujourd’hui, je vous propose une courte réflexion sur le système éducatif de l’époque soviétique. »
            (http://www.skyfall.fr/2016/03/15/2742/)

            Je l’avais mis en lien hier mais là, l’article de Skyfall tombe pile-poil. Au CNRS, entre celle qui efface la page Wikipédia de Pierre Jovanovic e celui-ci, ils font carton plein. Le pire, c’est que c’est avec nos sous.

            1. albundy17

              Jova ne tomberait il pas aussi un peu dans la paranoïa ?

              Y a t il une cabale d’état, voire mondiale, contre le défenseur de votre ange gardien ?

              Va falloir attendre la prochaine saison Xfiles, celle ci m’a endormie mieux qu’un tranxene injectable

  8. JiJiBé

    Refusons ce gloubiboulga concernant (et consternant) l’environnement au sens large.
    Retenons plutôt ce message d’espoir empreint de lucidité délivré par l’immense philosophe Ribéry qui affirme que la routourne va tourner mais qu’inconsciemment il faut pas s’endormir.

  9. gameover

    « …le message passe comme une écoute clandestine de Sarkozy dans un article de Médiapart, c’est-à-dire sans la moindre réaction d’étonnement de la part du lecteur… »

    Ce n’est pas inutile de le répéter… le silence a été assourdissant même du coté libéral…

    1. Deres

      Et si on peut sans problème en France espionner pendant des années un ancien président chef de l’opposition plus ses amis et avocats, vous vous imaginez bien comment la vie privé d’un simple opposant est respecté… Imaginé un instant la surveillance permanente dont devait faire l’objet « David Van Hemelryck », tout ceux de la manif pour tous et du comité « huons les ministres » et autres http://www.francois-tacravate.fr … Et les fuites des informations permettant de les menacer et de leur nuire … Pas étonnant que beaucoup d’entre eux ait raccroché après moultes problèmes et gardes à vue brutales.

      1. MadeInCH

        L’Etat a des moyens très pointu. Mais pas en masse.
        Surveiller la couleur su slip d’un type 24/7 n’est valable que si celui-ci représente quelque chose.
        Je doute que l’Etat fRance-haï aie suffisament de « masse » dans ces moyens pour suivre à la trace (de freinage?) plus que quelques personnes.
        C’est comme en physique. La puisance, c’est Volt*Intensité, ou Pression*Débit, ou Force*Vitesse, ou Couple*Rotation.
        La puissance est limitée. (surtout en France)
        Si la précision de l’information est l’équivement du Voltage/Pression/Force/Couple et la quantité de gens est l’équivalent de l’Intensité/Débit/Vitesse/Rotation, alors:
        – Beaucoup de monde avec peu de précision.
        – Haute précision sur peu de monde.

        1. Deres

          Ceux qui ouvrent leur gueule se font écraser en tout cas. David Van Hemelryck a subit plusieurs procès pour diverses raisons que ne subissent pas dans les mêmes conditions les militants du camp du bien. Frigide Barjot s’est fait « excommuniée » des peoples et expulsée du HLM dont elle bénéficiait comme tout people digne de ce nom à Paris. Et encore, tout cela est la partie émergée de l’iceberg. J’imagine qu’il y a des vengeance plus discrètes au niveau professionnel ou autre. David Van Hemelryck est polytechnicien et INSEAD mais pourtant ne semble plus bénéficier du soutien de sa caste car il fait juste du consulting : il s’est probablement fait ostraciser et ne peut être embauché dans une grande structure ou fonder une entreprise car il faudrait le soutien des banques.

  10. Kloupa

    Heureusement au rythme où les journaux et les médias payant perdent des lecteurs, grâce à la complicité active du SNJ et des écoles officielles de journalisme, il n’y aura bientôt plus grand monde, sauf les sots, pour les lire, et encore moins pour les croire au premier degré. D’ailleurs à la place de ces journalistes aigris, haineux et alarmistes, mais faisant néanmoins partie, en majorité, des hommes blancs et privilégiés, dont leur dénonciation ne suffit pas à les extraire, je penserais au suicide!

  11. Monge

    « … aussi bien de genre 1 que de genre 2 ».
    Pour cette fois je ne dénoncerais pas (j’accepte aussi les bitcoins) mais s’il y a récidive j’alerte les genres 2, 3, 4 , les féministes, etc.
    On verra alors si c’est le moment de rigoler et de moquer les valeurs sures et les vaches sacrées !

    C. Monge.
    (Pastafarien)

  12. MadeInCH

    La fôte de l’Homme Blanc.
    Un bel exemple, ce sont les pirates somaliens.
    – Pourquoi y’a des pirates? Paske la pêche ne marche pas. Yzon pas le choix!
    – Pourquoi la pêche marche pas? Paske tout poissons sont morts!
    – Pourquoi tout poissons sont morts? Paske pollution!
    – Pourquoi pollution? Paske trop déchets déversé en masse.
    . . . . . . .(Crime écologique: +5 points)
    – Qui déverse des déchets dans le coin? Les méchants industriels!
    .
    Arrêt de la discussion. Impression finale et sous-entendus:
    Industriel nation industrialisées Occident vilain Homme Blanc.
    ==> l’Homme Blanc est responsable de l’existence des pirates somaliens.
    .
    Réflechissons et regardons une carte.
    C’est où la somalie?
    Quelles sont leurs eux territoriales?
    Facilité pour des européens d’atteinde ce coin?
    – Passage par le canal de Suez. Cher car saturé.
    – Faire le tour de l’Afrique. Cher car long.
    – Faire le tour du monde en passant par Panama et le Pacifique. No comment…
    -> Qui va payer pour amener un bateau pleins de déchets d’Europe pour le vider en Somalie???
    .
    Heu. Pas l’Homme Blanc.
    Hérésie! Mais qui alors???
    Si effectivement il y a pollution par déversement illégal dans le coin. Quelles sont les nations qui sont (ou prétendent être) industrialisées dans le coin?
    Allez. Au hazar.
    Arabie Séoudite (un pays avec un nom de famille!!!)
    Egypte.
    Kenya
    Jordanie
    Oman
    Iran

    Mais ce que les Européens, dans leur Gross Hubriss veulent se souvenier, c’est que TOUT est de leur faute. Ils sont le centre du monde, magré eux, voyez-vous.
    Ils ne peuvent imaginer que des choses soient faites sans que l’Occident y aie quelque chose a voir. En bien ou en mal.
    Pis aussi, qu’il faut cultiver ce sentiment pour maire marcher le bizness de la mauvaise conscience (humanitaire avec pti gnenfant aux grands yeux).

    1. Pheldge

      Tu as oublié un truc : qui a appris à ces peuples, qui vivaient encore comme au temps (béni ) du prophète , à polluer leurs eaux comme de gros cochons, sinon ce salopard d’homme blanc ?
      Bon je vais « serrer ma haire avec ma discipline » … repens-toi Camarade MadeInCH, repens-toi !

  13. Patrice Sanchez

    Bonjour,
    Je suis un climato-sceptique qui a été ébloui par la prose de H16 dernièrement et je me permets de laisser mon premier commentaire à la manière d’une synthèse paradoxale sur notre système totalement foutraque : Les gains de masse de glace antarctique sont supérieurs aux pertes neigeuses des idiotes utiles féministes, manque plus que la femme à barbe de l’eurovision et l’abomination sera au complet.
    Vous avez des glaçons ? J’apporte le whisky !
    Un triple ne sera pas de trop …
    Patrice

  14. Bonsaï

    HS ou si peu :
    Et dès aujourd’hui, club de mécréants, vous pouvez aller piloter un drone par la pensée !
    Cela se passe au Palais des Découvertes : les pensées comme nuage (monter) ou terre (descendre) seront converties en signaux électriques puis interprétées et exécutées par le drone.

    1. gameover

      Bah moi j’ai parfois l’impression de déjà piloter les gens par la pensée.
      Je pense qu’une personne va sortir une connerie… et elle la sort 😀

  15. rené-pierre samary

    Avec « A feminist glaciology framework for global environmental change research », you made my day, boss.
    Pour ce qui est du journalisme, cela consiste surtout à faire des commentaires à partir « d’informations » ; puis des commentaires des commentaires, et ainsi de suite, jusqu’à l’infini. Tandis que l’information, inversement, se perd dans l’infini.
    Merci patron, de partir des faits.

    1. Deres

      Et des petits goodies spécial syndicats amusants … Les collectivités locales n’ont pas à fournir de locaux syndicaux. Mais si elles en fournissaient un depuis plus de 5 ans, si elle le retire, elles devront maintenant indemniser les syndicats !!!

    2. Deres

      Et pleins de petites portes ouvertes pour de nombreux abus …

      – Valorisation  de  l’engagement  citoyen  en  permettant  de  créditer  le  Compte Personnel Activité des personnes bénévoles ou volontaires, notamment des jeunes en service civique dont le CPA sera crédité de 20 heures supplémentaires ;
      – Pour  s’adapter  à  l’évolution  du  monde  du  travail  avec  le  développement  du  numérique, création  d’un  droit  à  la  déconnexion pour  garantir  l’effectivité  du  temps  de  repos et développement du télétravail ;

    3. Aristarkke

      Allons! Les syndicats luttent officiellement pour l’ emploi. Aussi noble but mérite bien quelque effort en retour! Surtout avec le pognon des autres!… C’est pas cher, c’est l’ Etat qui (te fait) paye(r)…

      1. Pheldge

        J’embraye sur le sujet, un peu HS, du lien donné dernièrement sur le cuistot au 184 CDD pour le CE de la SNCF licencié (par la CGT, majoritaire au CE). Ce matin l’info est reprise sur RTL par Julien Courbet dans son émission de redresseur de torts, en rediffusant un reportage passé précédemment à l’antenne, et en l’assaisonnant de commentaires … opportuns 😉
        Si ça pouvait faire un peu plus de buzz, je ne m’en plaindrais pas !

  16. Rastapopoulos

    Attention de quoi parlons-nous ?

    De féministes qui étudient la banquise ? Un(e?) féministe verrait des choses différentes dans le microscope qu’un pas féministe (un hommiste?)

    Ou bien que la banquise est féministe donc se réchauffe plus vite que si elle était transgenre ?

    Ou bien que le modèle mathématique utilisé est féministe ? Un(e?) Logarithme donnerait des résultats différents si il est homme (masculiste ou féministe car des hommes sont peut être féministes), femme ou animal ou végétal ?
    Devra-t-on enseigner à nos enfants le Ln végétal de (fx) ?

    Je constate que l’article se propose de sélectionner une représentation des glaciers de façon alternative « (4) alternative representations of glaciers ».
    Une féministe retirera du panel d’étude le Jakobshavn car portant des talons aiguilles ou du rimel faisant de ce glacier un symbole du glacier objet ?

    Et puis enfin, surement la meilleure manière de dépenser des sous :
    « thereby leading to more just and equitable science and human-ice interactions. »
    La science équitable c’est quoi ? C’est quand le prof de physique met 20/20 à tout le monde ?
    Je sais simplement sans avoir fait d’étude que la Ben&Jerry c’est froid !

      1. Rastapopoulos

        Oui mais est elle équitable ?
        La semaine dernière j’ai payé le pot 12.60.- chez Denner !
        Je l’ai pas trouvé très equitable pour moi. 🙂

  17. albundy17

    lol.

    C’est reparti, Azoulay veut coller la redevance télé sur les smartphones.

    On pourrait pas plutôt supprimer télé et radiodiffusion de propagande étatique ?

    Désolé pour le hs, j’ai pas pû

    1. Bonsaï

      Possible.
      Moi c’est GE, les glaces Möwenpick je les paye en CHF. Mais elles le valent bien ! Surtout les meringues vacherin avec double crème de Gruyère…

      1. Rastapopoulos

        Rolle, VD.
        Quand le car de touristes débarquent à la Gruyere, la première question est : « c’est de la chantilly ? »

  18. BDC

    « navrantes histoires de starlette » … Enfin ! Un signe du Patron ! Hier Harry et son AX ont eu leur heure de gloire, aujourd’hui c’est pour Pheldge et ses références désespérantes à Nabilla. 😉

  19. Jules

    Je ne peux résister, il faut que je partage avec vous mon hilarité.

    Extrait choisi du post d’un certain Nicolas sur Demotivateur au sujet du climat.

    Je cite : « Va te documenter sur ce que fait Nutella aux forêts. Tu y penseras la prochaine fois que tu t’offusqueras de ces images tout en tartinant ta 50ème tartine de Nutella.
    Ce lobby est si puissant que même Ségolène Royal a dû rétropédaler après avoir dit de boycotter le Nutella étant donné que c’est le principal destructeur des forêts. Ils lui ont tapé sur les doigts en sortant l’épouvantail du « chômage et des emplois qui seront alors détruits » et Manuel Valls a dû faire un arbitrage dans le sens des lobbys car la priorité aujourd’hui c’est la lutte contre le chômage et non la sauvegarde de la planète. Tout cela parce que la pression vient des consommateurs irresponsables, des gens comme toi qui se complaisent dans leurs contradictions. Si les consommateurs étaient responsabilisés, les politiques n’auraient pas eu à faire le grand écart entre des impératifs contradictoires. La France est le 1er consommateur de Nutella au monde. » […] « Pour commencer, sur la question de la déforestation, la question est simple : es-tu prêt à boycotter Nutella comme moi je le fais ? Voilà où commence l’action et où doivent s’arrêter les blablas inutiles. Si tout le monde faisait cela, bien des forêts seraient sauvées. Alors es-tu capable de le faire où tu es trop égocentrique et trop faible pour te passer de ce plaisir ? Si tu n’en es pas capable, si tu es trop faible pour te passer de tes petits plaisirs qui te contrôlent, alors ferme ton caquet et commence à respecter des gens engagés et responsables qui valent mieux que toi. »

    Il ne manque que la signature « Envoyé de mon smartphone en papier recyclé alimenté à l’énergie vélocipède sur batterie à la betterave »

Laisser un commentaire