7 façons de faire de la politique pourrie. La 5ème va vous écœurer !

Parce que, quoi qu’en disent certains, la campagne électorale pour la présidentielle de 2017 a bel et bien commencé, parce que, sans vergogne, je n’hésite pas, de temps en temps, à m’aventurer sur les terres gluantes de la titraille putassière et du sujet bassement clicogène, parce qu’enfin, il faut toujours rappeler les évidences pour que personne, à force d’habitude, ne les perde de vue, voici ma liste de quelques unes des façons les plus pourries de faire de la politique, telle qu’actuellement pratiquée en France.

1. Faire monter le FN

françois hollande fait l'andouilleC’est une vieille méthode, mais ne dit-on pas que c’est dans les vieilles marmites qu’on fait les meilleures soupes ? Dans les années 80 et à force de SOS Racisme, Mitterrand avait remarquablement réussi a éparpiller la droite en faisant monter le Front National. Il n’est pas dit que Hollande, avec la maestria qui le caractérise jusqu’à présent (Remember Syria ?), obtienne finalement, avec des procédés similaires, le même résultat… à gauche : à mesure que le Front National grimpe en se positionnant de plus en plus comme la seule alternative électorale crédible, le Parti Socialiste apparaît de plus en plus loin des aspirations des classes moyennes et ouvrières, et ses dissensions internes se font plus fortes. Tiraillé entre le désir de renouer avec la moindre victoire électorale (qui nécessite donc un discours assez différent de celui actuellement tenu) et la nécessité de ratisser aussi large que possible pour ne pas disparaître complètement, le parti du Secrétaire devenu Président est en état de mort cérébrale et de décomposition avancée.

Dans ce cadre, la montée du FN ressemble à un jeu dangereux où le président sortant, pour être réélu, semble prêt à sacrifier son cavalier, son fou et ses pions.

2. Pratiquer le déni

Lorsque rien ne se passe comme prévu, ou, plus exactement, que les scénarios outrageusement optimistes et roses bonbon s’envolent en fumée et que tout ce qui était prévu de pire advient inexorablement, politiquement la première des choses à faire est de nier le problème. Ce dernier n’existant plus par décret, les choses vont immanquablement mieux : le chômage, qui n’a jamais été aussi haut, se résorbe moyennant quelques torsions aisées des chiffres ; le déficit budgétaire n’est qu’une péripétie amusante, une passade sans lendemain qu’on nous pardonnera facilement (ou presque).

Et comme l’a largement montré l’école de pensée soviétique, un bobard suffisamment répété finit toujours par devenir une vérité. La courbe du chômage s’inversera donc, soyez-en absolument certains, ce qui donnera toute latitude au Président François de redevenir le Candidat Hollande.

3. Être dur avec les mous et mous avec les durs

hollande et sa banane rock n rollEn France, pour durer en politique, il faut savoir se ménager des voies de compromis et des parachutes dorés. Il faudra donc faire preuve de la plus grande souplesse avec les puissants ou ceux qui, médias aidant, font et défont les réputations. Inversement, il faudra se montrer intraitable avec les petits, les sans-grades. D’une part parce qu’ils le méritent, ils sont sans-grades, voire sans-dents, et d’autre part parce qu’ils sont si nombreux que leur montrer des égards serait bien trop coûteux et interprété comme une faiblesse. Surtout pas !

Alors, même en plein état d’urgence, on fera très attention lors de l’emploi de la force. Surtout, surtout pas de bavures et tant pis si cela ressemble, de loin, à une faillite complète de l’État républicain.

4. Utiliser les trucs et astuces de la constitution

Si les méthodes précédentes ne donnent pas toujours les meilleurs résultats, on peut toujours se réfugier dans la procédure et la Constitution. C’est du solide, ça, la constitution ! Pensez donc, elle n’a pas changé plus d’une dizaine de fois en deux cents ans, et son texte est respecté dans sa lettre et son esprit depuis des lustres. Utilisons-la donc dès que l’occasion se présente. Bon, certes, il faudra faire preuve d’un peu de doigté pour que, par exemple, une révision qu’on envisageait pour elle ne se termine pas en jus de boudin. Mais prenez son article 49.3, il est très intéressant : il permet par exemple d’offrir une vraie bouée de sauvetage à nos députés actuellement malmenés par une politique désastreuse en matière d’emploi.

Ainsi, la loi El Khomri qui, selon tous les analystes un peu lucides, est vraiment inoffensive, génère pas mal de pressions de la part de certains électeurs vis-à-vis de leurs députés en les menaçant de les abandonner aux prochaines élections s’ils leur prenait la fantaisie d’adouber le gouvernement de leur vote. Évidemment, avec un 49.3, ces mêmes députés pourront arguer de ne vouloir faire tomber le gouvernement, et d’être donc obligés de voter pour cette loi, la mort dans l’âme.

Il ne restera que la ministre-stagiaire à convaincre, mais cela n’est pas la chose la plus délicate…

5. Ne pas tenir compte de son casier judiciaire

petit juppéEt si des méthodes existent pour ceux qui sont au pouvoir, il en reste quelques unes pour ceux qui aspirent à les remplacer, à condition bien sûr que ces derniers ne tiennent absolument pas compte de leur passé, à commencer par celui dans lequel ils se font condamner et n’ont donc pas un casier vierge, normalement indispensable pour exercer des fonctions dans le service public.

Et à bien y réfléchir, à quoi diable peut bien servir un casier vierge ? Ne faut-il pas en être passé par le Justice de son pays pour pouvoir ensuite crâner qu’on est confiant en elle ? Est-on vraiment un homme politique si on n’a jamais été inquiété pour ses actions ou ses omissions ? Un politicien au casier vierge, c’est au mieux qu’il a trop corrompu autour de lui, juge compris, au pire qu’il est incorruptible et qu’alors, l’enfer sur Terre nous est promis s’il parvient aux plus hautes marches de l’État ! Non, décidément, un petit repris de justice a toutes ses chances pour exercer la plus haute magistrature du pays.

Bonus supplémentaire : au moins, le candidat ne pourra pas nous refaire le coup de la République irréprochable, dont on a tous vu ce qu’il signifie en pratique.

6. Distribuer les cadeaux avant les élections, même quand on n’a pas un rond pour les payer

Bien évidemment, ce n’est pas parce que tout va de mieux en mieux ou que vous pouvez toujours utiliser les astuces constitutionnelles qu’il faut se passer de huiler un peu les rouages.

De nos jours, quoi de mieux qu’un peu d’argent (celui des autres — ce n’est pas cher, c’est l’État qui paye) pour justement huiler ces nombreux rouages ? Quoi de mieux que distribuer 1,6 milliards d’euros pour un plan pour l’emploi et la formation, 825 millions pour un plan de soutien aux agriculteurs, 2,4 milliards pour augmenter l’indice des fonctionnaires, 200 millions pour « les jeunes », 265 millions pour « les instituteurs » ? Quoi de mieux que prolonger d’un an pour 400 millions d’euros le dispositif de suramortissement des investissements en entreprises ?

Là encore, pourquoi se priver puisque tout ceci sera payé grâce à de la bonne dette fraîche, elle-même noyée tôt ou tard dans une injection massive de monnaie neuve imprimée à la demande ?

7. Revenir encore et encore, même après s’être fait jeter

Et de toute façon, quoi qu’il arrive, quoi qu’on puisse vous dire ou vous faire, toujours, restez persuadé que le peuple veut de vous, qu’il vous aime et que vous, seul, saurez le sauver en dépit des immenses dangers dans lesquels les autres, tous les autres, l’y auront conduit. Et même si vous vous êtes fait jeter comme un malpropre lors de votre précédente tentative, retentez le coup, sans abandonner.

Les grimaces de Sarkozy

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires184

  1. Le Gnôme

    Triste constat, ce pays est foutu. C’est désespérant, hallucinant. Qui peut encore avoir envie de veauter.

    1. Yrr

      Il y a des alternatives, encore faut-il aller les chercher puisque les media n’en parlent jamais, bien sûr.
      Upr.fr par exemple, et si celle-là ne vous plait pas il y en a d’autres.

      1. BDC

        L’UPR ne peut pas avoir la cote chez les libéraux, Asselineau veut sortir de l’euro pour faire de la relance keynésienne.

  2. Black Mamba

    Ah ! La France, le pays de milles et un rêves … Tout homme ou femme politique peut se croire être l’Elu et espérer l’Ascencion dans les hautes sphères …

    1. Duff

      il a même une école pour légitimer soit disant ce rêve : l’ENA. Le simple fait qu’on s’interroge depuis 20 ans pour savoir s’il faut la fermer répond à la question, oui et au plus vite.

    2. Hang’em high

      l’Ascencion….

      Il y a une chose infiniment réconfortante, qui rassure – nonobstant le « souvent femme varie » – sur l’immutabilité féminine… dans le champ de l’orthographe, à défaut de celui des sentiments….

      C’est BM…. la Sans-Coeur….

      1. rico

        Peut-être un subtil mélange d’ascension et de succion, l’un ne pouvant malheureusement pas se passer de l’autre…

      2. Pheldge

        @ HB : oui, immuable, comme la constante de Planck …
        @ rico : la seconde amenant la première, si je saisis bien la grivoiserie du propos 😉

  3. Bonsaï

    Quand on a un beau théâtre de marionnettes, il faut bien le sortir de temps à autre ne serait-ce que pour le dépoussiérer. Et quitte à ouvrir la boîte, autant jouer avec.
    Par exemple au jeu des élections…

  4. Aristarkke

    Patron, je pense que vous pouviez monter jusqu’à 10 façons, comme dans les titres des précédents billets mis en référence.
    Une huitième: mentir, mentir, mentir à propos de tout et du reste… Trahir sa parole donnée avec d’autant plus d’ aplomb que la hontectomie a été bien réalisée en profondeur…

    1. Royaumont

      Autre méthode : acheter des fidélités ou exfiltrer les amis encombrants en leur refilant des sinécures grassement rémunérées.
      Dernier en date, Huchon, recasé comme « président de l’autorité de régulation du transport ferroviaire et routier ». Payer 140 000 € par an…
      La république exemplaire, donc.

      1. sam player

        Et le nouveau président d’Air France KLM est… Jean Marc Janaillac qui a été nommé ce lundi 2 mai 2016… wah, c’est un ancien de la même promotion que Mou Président… Décidément elle est prolifique celle-là.

  5. Aristarkke

    Une dixième façon: disposer d’un peuple de veaux tant favorablement et longuement disposé à croire qu’une catastrophe ambulante politique puisse être améliorée par des séjours intermittents dans ce qu’il est convenu d’ appeler l’ Opposition et également disposé à croire que l’ argent de l’ Etat n’ est en aucun cas le sien, celui de ce Peuple.
    Les Helvètes ne semblent pas répondre à cette option, eux.

      1. Hang’em high

        11 ? petit bras !

        « 50 Ways to Leave Your Lover »

        You Just slip out the back, Jack
        Make a new plan, Stan
        You don’t need to be coy, Roy
        Just get yourself free
        Hop on the bus, Gus
        You don’t need to discuss much
        Just drop off the key, Lee
        And get yourself free

        1. Val

          pour ça sans doute , et on peut compter sur eux (Hollande surtout) pour être inventifs . Mais en politique , le problème est justement qu’ils ne nous quittent pas ….

          1. Royaumont

            Ne nous quitte pas… Cela me rappelle le grand Jacques, qu’il veuille bien me pardonner.

            Ne me quitte pas
            Il faut oublier
            Tout peut s’oublier
            Qui s’enfuit déjà,
            Oublier le temps
            Des malentendus
            Et le temps perdu
            A savoir comment
            Oublier ces heures
            Qui tuaient parfois
            A coups de pourquoi
            Le cœur du bonheur
            Revote pour Moi
            Ne me quitte pas
            Revote pour Moi
            Revote pour Moi

            Moi je t’offrirai
            des promesses vides
            inspirées d’idées
            auxqelles je ne crois pas
            Je creuserai un trou
            Dans les comptes publics
            Pour couvrir ton corps
            De dettes et d’opprobe
            Je ferai un domaine
            Où bisou sera roi
            Où la taxe sera loi
            Où ta vie sera vaine
            Revote pour Moi
            Ne me quitte pas
            Revote pour Moi
            Revote pour Moi

            Ne me quitte pas
            Je t’inventerai
            Des mots insensés
            Que tu avaleras
            Je peux me souvenir
            De ces élécteurs
            Qui n’ont pas eu peur
            de me réélire

            Je te raconterai
            L’histoire de ce Moi
            Mort de n’avoir pas
            Pu deux fois t’enfumer
            Revote pour Moi
            Ne me quitte pas
            Revote pour Moi
            Revote pour Moi

            On a vu souvent
            Rejaillir le feu
            de l´ancien volcan
            Qu’on croyait trop vieux
            Il est paraît-il
            Des terres brûlées
            Donnant plus de blé
            Qu’un meilleur avril,
            Et quand vient le soir
            Pour qu’un ciel flamboie
            Le rouge et le noir
            Ne s’épousent-ils pas
            Revote pour Moi
            Ne me quitte pas
            Revote pour Moi
            Revote pour Moi

            Ne me quitte pas
            Je ne vais plus pleurer
            Je ne vais plus parler
            Je me cacherai là
            A Me regarder
            Danser et sourire
            Et à m’écouter
            Chanter et puis rire
            Laisse-moi devenir
            Encore président
            Toujours méprisant
            Pour tous les sans-dents
            mais, Revote pour Moi
            Ne me quitte pas
            Revote pour Moi
            Revote pour Moi

    1. Bonsaï

      Effectivement, vos voisins suisses sont très regardants sur le sujet de leurs droits démocratiques et quand les doigts des élus (voire de l’épouse étrangère d’un élu) effleurent seulement le pot de confiture, cela ne pardonne pas.
      Les nombreux exemples français sont juste intraduisibles dans le système politique suisse.
      Ceci dit, il y a peut-être des fuites organisées à des niveaux très complexes et sur de longues durées, mais d’aucuns diraient qu’on entre ici dans la théorie du complot.

      1. sam player

        « quand les doigts des élus effleurent le pot de confiture »… pot de confiture.. ah c’est comme ça que t’appelle ton trilili ?
        … ou alors tu fustiges l’économie digitale ?

        1. Dr Slump

          Mon cher, apprécierais-tu que ces demoiselles fassent, de manière récurrente, ce genre de « rapprochements » hasardeux, et mettent répétitivement tes propos en relation avec ton « attirail » ?

          Une fois en blaguant, bien sûr, ça se passe de commentaires, mais si c’est récurrent, et le fait non pas d’une seule, mais de plusieurs personnes, comment le recevrais-tu? C’est juste une question comme ça en passant.

          1. Bonsaï

            La gent féminine saura apprécier à sa juste valeur votre courageuse intervention en faveur d’un minimum de courtoisie et de respect de la part des intervenants, cher Docteur !

            1. Pheldge

              Je te trouve bien dur … envers sam ! les vannes récurrentes, osées, et un peu lourdingues, c’est plutôt mon rayon, ne te trompes tu pas de cible ?

          2. Dr Slump

            N’allez pas croire qu’avec ce commentaire, je me pose en représentant chevaleresque de la galanterie, ou je ne sais quelles autres représentations charlatanesques de contes de fée qui m’indiffèrent.

            Je mets simplement la blague dans son contexte, le genre d’humour exclusivement masculin et visant répétitivement le sexe féminin, et je pose cordialement une question à notre ami Sam, pour avoir son sentiment. Il n’a d’ailleurs pas répondu, mais en ce qui me concerne personnellement, j’ai déjà ma réponse.

            1. Pheldge

              « je me pose en représentant chevaleresque de la galanterie … » copieur, amateur ! ici, sur ce blog, il n’y a qu’un seul parfait gentleman, et vous êtes tous des jalminces !
              Quand je pense à ce que moi je dois essuyer, comme quolibets pour une innocente plaisanterie, une modeste saillie …

              C’est bien le jour du « salace Samson » !

              1. BDC

                Tout à fait ! La galanterie vue comme un truc de charlatan de contes de fées … Dr Slump, on dirait un discours féministe, au secours ! Laissez-nous nos galants, fussent-ils plus très verts … ☺️(Comme ça on est quitte)

                  1. BDC

                    Bonsaï, j’ai déjà vu des quinquas dans ma vie. Je me fiche de savoir qui est vert ou pas, c’était la réciproque du pot de confiture de Sam sur leur « attirail » dixit le Docteur, et j’espère que tout le monde l’a bien compris.

            1. albundy17

              Oups, je n’avais pas remis a jour la page et n’ai pas vu les commentaires suivants.

              Maintenant, les sexopathes féministe me font doucement rigoler, pour avoir bossé un temps dans un milieu uniquement féminin, faudrait qu’elles balaient devant leur portes, la brosse de chiendent sera nécessaire.

              Je n’aie encore jamais entendu de telle saloperie et coup monté que chez les femmes

  6. Dr Slump

    J’ai toujours été sidéré qu’en France on trouve normal, voire même préférable, qu’un élu soit malhonnête.

    RAF que Macron, Le Pen ou le Dalaï Lama soit utilisés comme des pions, des chevaux de Troie ou des diversions à la graisse de trombone à coulisse. Ce qui devrait nous déranger, c’est que les élections soient le théâtre de tous ces mensonges, coups fourrés et manipulations, et que tout le monde nage dans ces eaux viciées sans même en avoir conscience.

    Cela devrait au contraire nous faire réaliser combien la « république », la « démocratie » et ses « valeurs » sont pourries, et à quel point nous laissons ce pays se faire piétiner par une bande de margoulins immoraux, avides du pouvoir et du confort doré que nous leur payons sans broncher.

    Pouah. Ecoeurement total.

    1. Val

      @Dr Slump , peut être une forme de lucidité , ou plutôt une posture très française : le français adore ne croire en rien , ça fait « mec à qui on ne la fait pas » , c’est bien pratique aussi : ça permet de tourner sa veste (ou son fauteuil , qd on s’appelle Sartre ) dans le sens qui va bien .
      D’ailleurs une copine qui a chopé la macronite m’a dit récemment : ce que j’aime chez lui c’est qu il n’a aucune conviction , ça aide. WTF !!!!!! mais tout est dit ……………

      1. Dr Slump

        C’est bien ça le problème: c’est par la tête que le poisson pourrit. Remettez des têtes bien faites au pouvoir, et tout le « corps social » en sera positivement influencé.

        1. Val

          @dr slump tout à fait . Ca va venir , c’est ce qui se passera quand il n’y aura plus que des coups à recevoir au pouvoir et plus rien à prendre … c’est presque mûr et là plaf on verra arriver un type/une nana avec un charisme et du courage et tout ira bien, enfin, bon, ça tanguer sec

          1. petit-chat

            Du rêve.
            Il n’y a plus de couilles équipées d’un cerveau dans ce pays.
            Le fion sans âme, sans objectif, sans avenir, est à la tête du pays, et pour longtemps.

      2. Hang’em high

        Je relis actuellement un des premiers bouquins de Stéphane Denis (1981), un écrivain dans la lignée de Nimier, dont la plume insolente évolue à des hauteurs que peu savent atteindre de nos jours…

        C’est « La Chute de la Maison Giscard », un titre à la Edgar Allan Poe, avec pour (presque) incipit la sentence suivante : « Quittant l’Elysée, il n’emportait que l’amertume intérieure d’avoir été battu et la honte publique d’avoir dû redescendre les marches du trône »…. Sarko a connu cette amertume et cette honte, et j’attends avec gourmandise de voir Hollande rejoindre les pays bas…

        On aura un cloune à la place, certes, mais certains petits plaisirs ne sont pas négligeables, et il faut savoir les savourer sur le moment…

        1. Aristarkke

          Je me délectais de ses articles corrosifs (et le mot était souvent -très-faible par rapport au PH atteint) quand il était appointé par le Figaro. Mais ce journal honorant de moins en moins sa maxime fondatrice l’ a banni de ses colonnes depuis bien (trop) longtemps… Il va falloir que j’ écume les sites de livres d’occasion

          1. Hang’em high

            Dans « Valeurs Actuelles », il tenait la rubrique « à la manière de » M. de Rastignac… à une culture balzacienne pyramidale, il joint un sens de la vacherie sanglante digne de celui de Monseigneur de Seize… et il signe volontiers des livres d’humeur – à clés (faciles) – sous le pseudonyme de Manicamp.

            Sous son véritable patronyme, entre autres, un roman, où l’on reconnaît facilement ton « arsouille » favorite, l’Amoraliste… beaucoup aimé, personnellement, : tant il est vrai que l’homme était lui aussi balzacien…

          1. Dr Slump

            Vous ne croyez pas si bien dire, puisque sida signifie secrètement: Socialist in da ass. Et chacun sait que la sodomie à sec et sans protection, ça augmente significativement le risque de choper le virus en question! 😛

      1. Guasilas

        C’est normal. Si l’état régente tout, c’est moins cher et moins compliqué d’acheter un ministre ou quelques fonctionnaires que de respecter un règlement de plus en plus arbitraire.
        Évidemment, au bout d’un moment, on finit avec le Venezuela. Ou peut être le Zimbabwe.
        Mais bon, au moins ça fait un horizon.

  7. Calvin

    Hi hi hi
    Très bon.
    Un bon Manuel pour prendre et garder le pouvoir, cet aphrodisiaque recherché par tout une clique de malades.

  8. Val

    Il ne m’était jamais apparu que Sarko ressemblait à ce point à Al Pacino dans ses films sataniques 🙂
    bon Hollande comme toujours , ne ressemble à rien, mais n’est normal

    1. Bonsaï

      N’empêche que sous Sarko la France avait encore une petite aura de grandeur, de prestige, du moins à l’international. Et ça, c’est un chose subtile et non quantifiable mais qui pèse lourd dans le moral d’un pays.
      En bref, même si c’était du vent Sarko savait le faire mousser…

  9. Higgins

    Cette élection s’annonce comme étant une catastrophe (une de plus). Il n’y a strictement rien à attendre des candidats déclarés ou en passe de l’être. La très grande majorité a démontré par le passé son incompétence et son inutilité chronique. Il n’y a absolument aucune raison qu’il en soit autrement une fois l’élection faite.
    La volonté affichée des deux plus mauvais de la bande de se représenter est dramatique. Dans les deux cas, ils misent tous les deux sur un deuxième tour face à MLP qui leur assurerait, croient-ils, une victoire facile. Outre le fait que cette dernière risque de ne pas être aussi évidente, ils seraient élus avant tout par défaut ce qui ne leur assurerait pas une majorité à la Chambre. Encore plus vite que sous le règne de Normal 1er, le désaveu serait immédiat et les tensions auxquelles nous assistons seraient encore plus forte. L’intelligence leur commanderait de renoncer afin d’apaiser le pays mais, comme le souligne quotidiennement Maxime Tandonnet sur son blog, ils sont tous devenus fous et insensibles à la raison. CPEF.

    1. Aristarkke

      L’ Express se laissait aller, la semaine dernière, à suggérer à ces deux hères de renoncer d’ office pour suggérer que seul Juppé était LA solution…
      Pitié! Rien ne nous sera donc épargné comme revenant de l’ abîme…

      1. Hang’em high

        un « hère » est un très jeune cerf : les deux bestioles évoquées sont plutôt de type « ravalant »…

        1. Aristarkke

          Werther, je ne connaissais pas cette définition intéressant plutôt les cynégéticiens distingués au rang desquels tu te trouves sans conteste.
          J’ utilisais le sens de homme sans mérite, pauvre économique comme d’intelligence utilisé dans l’expression limite du pléonasme de pauvre hère…

          1. Hang’em high

            Mais, Harry, je suis toujours prêt à aider mes malheureux contemporains, ceux, du moins, qui préfèrent la cueillette à la chasse…
            Dans un autre domaine, savais-tu que ton avatar avait servi à Stendhal qui, avant d’écrire ses premiers romans, et s’imaginant critique littéraire, se déclarait « l’Aristarque, ou l’indicateur universel des livres »… noble ancêtre, pas ?

      1. Pheldge

        Et on ne doit plus dire « arquer DU zizi » mis « arquer AU zizi » comme dans par exemple « Alain Juppé s’arque au zizi » …

        Non HB, pas frapper pas, frapper … 🙂

          1. Hang’em high

            Je me demande… je me demande sincèrement… si, outre les météores genre ouragans et typhons, les émeutes raciales, l’infestation de requins, et autres catastrophes volcaniques…. nos Dom Tom méritaient vraiment de subir un garçon comme Pheldge… dans l’Ancien Testament, il me semble que, s’il l’avait créé en ce temps-là, l’Eternel aurait facilement pu, avec Pheldge, faire l’économie de six plaies…

              1. Hang’em high

                Non, non, pas frapper…

                Mais si on faisait un petit crowdfunding pour envoyer Mr. Quigley à la Réunion ? hmmm ? qui s’inscrit ?

            1. Aristarkke

              Werther, dans les plaies subies par ces pauvres Dom Tom, tu oublies le déversement continuel d’ allocations, subsides, subventions, dons et autres prestations en bel et bon argent qui étouffent la vitalité économique de leurs populations , les maintiennent en esclaves des métropolitains, par exemple par la recherche de fonctionnariat de tous niveaux même les plus dégradants comme aubergine parisienne…
              (devoir se transplanter pour faire le trottoir…)

              1. sam player

                Tiens j’ai justement lu cela hier dans capital (article de 2014) :
                « Salaires majorés de 40% aux Antilles et en Guyane et jusqu’à 103% en Polynésie, retraites bonifiées (trois ans de cotisations en valent quatre), congés supplémentaires… Pas étonnant que des élus s’émeuvent régulièrement des avantages concédés aux fonctionnaires dans les DOM-TOM : au total, ces privilèges coûteraient chaque année près de 3 milliards d’euros à la collectivité. « 

                1. Pheldge

                  C’est un serpent de mer ! à la Réunion, elle est de 53 % , un couple d’instits avec 3 enfants, possède sa maison avec piscine et deux 4×4 … mais bon, il fait tourner l’économie locale à ce qu’il paraît 🙂

            2. Aristarkke

              Il y a également le déplaisir de devoir faire systématiquement l’ ouverture des campagnes électorales métropolitaines, entendre les candidats débiter leurs habituelles inepties, recevoir leurs petits cadeaux ( toujours égalitaires mais moins que les autres) qui insultent leurs probités d’ électeurs… 😕

              1. Hang’em high

                « Probitas et veritas super omnia » !

                c’est dans « Lover come back »…. mais eux, pas besoin de les rappeler…

                PS : est-il utile d’appliquer le pluriel à probité ?

                    1. Pheldge

                      Fais pas ta mauvaise humeur ! quand tu y réfléchis , dans la phrase d’Harry, ça trouve tout son selle sel 😉

                      Et je te rappelle qu’ici, on invoque souvent le « fist » pour parler du Fisc …

  10. Duff

    Les voilà tous rhabillés et l’analyse est implacable. Ce qui me sidère le plus dans les médias, c’est l’acceptation de la communication, un point qui manque un peu au billet : Voilà bien 30 ans qu’en France on fait croire qu’on réforme et avec moult communication on tente de faire croire qu’un bricolage ou une réformette va apporter un changement d’ampleur qui bien entendu ne se produit jamais.

    La conséquence néfaste c’est que lorsqu’un type se pointe avec des vraies réformes en stock il passe pour un fou. Mais vous n’y pensez pas ma pauvre dame! Un exemple sidérant : Cameron vire 500 000 fonctionnaires, en France on est obligé de faire du rabot en limitant le rythme des embauches… De même il a été décidé que la France et l’Allemagne aient la même monnaie. D’un point de vue concurrentiel il faudrait que le niveau de dépenses et donc de prélavements obligatoires soient proches or dixit les médias, 100 milliards d’économie cépapocible. Il faudrait au moins le double.

    Sinon j’ai vu que les polémiques montent autour de la primaire de la droite. Si c’est pas fait avant le vote, ces glands vont se déchirer après. Hollande a toute ses chances… Si MLP assumait un positionnement de droite elle pourrait supplanter le candidat de droite, peut être attend-t-elle la confirmation de la nomination d’Alain Jupépé qui lui ouvrirait un boulevard.

        1. petit-chat

          Ouais, un conseil : ne prêtez jamais un livre de h16, c’est la certitude de ne plus le revoir. Ceux qui aiment le garde, les autres doivent l’utiliser au toilettes (bon courage d’ailleurs avec le Dictionnaire Illustré !)

  11. Pheldge

    Euh , bonne fête de l’Ascension tout le monde, athées, juifs, et musulmans inclus 😉
    Je me suis fait allumer à ce sujet le 1er mai dernier , fête du travail pétainiste, devenue « fête des travailleurs » ( donc du prolétariat , et des masses populaires ) qu’il faut souhaiter par chez moi, comme Noël ou la bonne année …

              1. Dr Slump

                Nope, ça ne compte pas. Les « adorateurs du nombril » sont une interprétation occidentale inculte, si j’ose dire, de pratiques de méditations évidemment un brin plus pertinente et efficiente que la simple observation égocentrique de son nombril.

                C’est comme l’interprétation occidentale erronée des 3 sagesses, représentées par les 3 singes, qui est tout aussi révélatrice de l’ignorance et la condescendance que les occidentaux ont parfois pu faire preuve à l’encontre des autres cultures.

          1. Bonsaï

            Et les hindouistes ? Cet immense sous-continent, oublié. Non, mais on croit rêver…
            Evidemment, il a voulu flatter la clientèle la plus visible, pour ne pas dire tape-à-l’oeil, comme d’hab !

  12. JiJiBé

    « Dans ce cadre, la montée du FN ressemble à un jeu dangereux où le président sortant, pour être réélu, semble prêt à sacrifier son cavalier, son fou et ses pions. »
    ________________________

    Reste le coup du Roque le Roi.

    « Tout dirigeant avisé se terre dans un abri sûr pendant que ses loyaux sujets se font massacrer pour lui. »
    Jeremy Silman à propos de l’art et la manière de roquer aux échecs.

    Coup sans risque face à des roquets pour adversaires.

  13. hoh hup

    Selon une information d’Europe 1, EELV ne compte plus dans ses rangs que 6.000 adhérents. Ce qui le place derrière le parti de Christine Boutin et loin, très loin… derrière la fédération française des joueurs de pétanque. François Hollande aura-t-il eu raison des écologistes ? En ce début d’année 2016, la réponse serait plutôt oui. […]

    la seule foi ou on peut se réjouir de la politique pourrie…

    1. Val

      @hop hup oula ne vous réjouissez pas trop vite . Dans notre beau pays , le représentativité réelle est inversement proportionnelle au degré de nuisance . Le fumet qui reste est du concentré pur , une véritable infection , ça vous tue tout dans un rayon de 15 bornes au moins

    2. Peste et coryza

      EELV est un parti d’élu.
      Ils adhérent selon les opportunités de choper des bonnes places.

      Comme tous les parasites, ils changeront d’hôte (et de label) une fois que la pitance se fera plus maigre.

  14. JiJiBé

    « très loin… derrière la fédération française des joueurs de pétanque »

    Le cochonnet est de plus en plus isolé avec le mal Placé en Vert solitaire.

    Et au fait,largement aussi derrière la Fédération de Bridge réservée aux sans dents.

  15. kekoresin

    Et la garde prétorienne commence à flancher. On nous aime pas bouhouhouh snif crotte et zut! L’achat de la paix sociale est de plus en plus inabordable et les entreprises de ce marécage rouge agonisent sous les coups de boutoirs administratifs et fiscaux. Reste la dette qui enfle comme un furoncle sur le cul d’un sans dent. Quand viendra l’heure du curage, la France sera ruinée. Plus de recettes supplémentaires possibles, plus d’argent gratuit sur les marchés, plus de RSA de consolation, plus de soins aux frais de la princesse, plus de miettes qui tombent de la table des puissants. Avec des flics qui renâclent de plus en plus aux ordres décousus d’un pouvoir balloté de droites pourries à gauches corrompues, les pavés risquent de voler à basse altitude. On verra alors les politiques, les syndicalistes, les représentants d’associations inféodées et tous les petits profiteurs du royaume se lamenter, eux qui croyaient avoir de l’emprise sur le peuple grâce aux petits cadeaux et aux petites manœuvres d’apprentis dictateurs. Les valeurs républicaines chantées aux louanges par tous ces enculés qui justifient toutes leurs bassesses en leurs nom, risquent fort de tomber comme des merdes trop molles sur un trottoir trop dur!

      1. Peste et coryza

        A condition de se mettre à l’abri avant !

        @Kazar
        Je crains que, même en cas de faillite, le pays ne s’en relève pas. Il n’y a aucun leader potentiel.

        @Kekoresin
        Il ne faut pas s’en faire pour nos dirigeants : ils vogueront vers d’autres cieux (la nouvelle zélande est à la mode), avec leur thune.
        Quant aux prétoriens, vous connaissez un proverbe : « un homme armé ignore la faim ».

    1. Aristarkke

      A propos de dette, je relisais le billet cité dans les références précédentes: 10 bonnes raisons de se moquer des grévistes, datant de 2010 mais que le Patron pourrait resservir quasi sans modification autre que de citer des grèves existant pendant un état d’ urgence qui, théoriquement, les rendraient illégales et totalement répréhensibles et de rafraîchir les dates citées (sans aucune difficulté pour en trouver collant au propos).
      L’ un des postants évoquait avec force trémolos d’ effroi devant le danger, une dette alors de 1.500 Mds d’ euros…
      Outre les augmentations d’ impôts et taxes et cotisations et contributions facultatives obligatoires, nous en avons donc pris pour 100 Mds d’ alourdissement annuel du fardeau pour constater que tout continue d’aller de mal en pis et que l’État n’ est que la version du moment du tonneau des Danaïdes, proto-grecques… déjà!…
      Et il faudrait que l’ on saute de joie comme un cabri à l’ idée de l’ éternel retour de tous ces politicards????

      1. Pheldge

        Harry, la question pour moi n’est pas de s’emballer , ni de s’amouracher de tel ou tel, mais de trouver dans le lot, le moins pire, et le plus à même de commencer à aller dans le bon sens … De toutes façons tu sais aussi bien que moi qu’il est trop tard pour qu’un candidat crédible, sorte de nulle part : on n’est pas aux USA, nom de nom ! 🙂
        Mais bon, chez les « de droite » ça commence à bouger question programme économique. Oh, rien de révolutionnaire, il ne faut pas effrayer les électeurs qui actuellement profitent du système, mais, on sent quelque chose* …

        * @ sam & theo31 : merci de ne pas détourner le « on sent quelque chose … » 😉

  16. Gossein

    H16 :  »C’est du solide, ça, la constitution … et son texte est respecté dans sa lettre et son esprit depuis des lustres. »
    C’est l’ascension de l’humour, aujourd’hui !

    1. sam player

      Bah ouisi j’en ai pas, je vois pas pourquoi les autres en auraient namého !

      (bon c’est 37% de non à cette heure là, ce n’est pas si dramatique avec le baratinage continuel des médias, 37% qui espèrent devenir millionnaires hein)

  17. liervol

    Il y avait en France un écrivain très brillant nommé Octave Mirbeau; il avait appelé les électeurs à la grève au 19ème. Le temps a passé, l’Europe a perdu la guerre en 1945, les usa ont épargnés les réparations de guerre à l’Allemagne et au Japon, ils ont été leurs premières têtes de lignes en Europe d’autant plus que ce sont des nations industrielles à la base. Le dollar a fait le système financier depuis 1945, puis 1971 libre comme l’air il a fait la mondialisation. Il y a aujourd’hui dans le système financier plus un sous, il ne reste que des promesses des trilliards de trillards de promesses de remboursement futur. Tout tient par les planches à billet FED, BJE et BCE et Banque of china, enfin tout tient par le vent et par l’impossibilité toujours croissante de retirer son cash des banques. Aucun pourritiques n’a envie de voir le système financier exploser car ils ne savent pas comment le remplacer et comment expliquer aux peuples que les valeurs qu’ils pensaient avoir ne valent plus la même chose ou ne valent plus rien ..Ensuite c’est le méchant système financier aux mains de wall street qui leur a permis de s’enrichir en finançant plus que le peuple ne pouvait payer en impôts et taxes avec ce fric issu de la finance ils ont acheté des électeurs et la paix sociale moyennant commissions au passage, espérant toujours plus de cavalerie ou de croissance ( de recettes fiscales ) pour continuer, la finance n’est pas l’ennemi de Hollande au contraire c’est son meilleur ami. Ce ne sont pas des dirigeants mais des parasites qui vivent sur la bête: le peuple, seul les importe leur train de vie leur castres les copains les coquins les commissions occultes, les tralala, ect….plus les choses vont mal plus le peuple demande comme un con à l’état d’intervenir et plus ça leur fait de places pour les copains en comités, commissions, agences et j’en passe, tous ces gens qui sont rémunérés avec vos impôts vos taxes, vous êtes les crétins de service pour ces gens là parce que vous croyez qu’ils sont là pour vous, alors qu’ils ne sont que pour eux….

  18. René-Pierre Samary

    La « bonne vieille méthode » (faire monter le FN) peut être une arme à double tranchant, mais sans danger, étant donné l’état d’hibernation dans lequel est tombée la pensée critique.
    Le FN, pour monter, n’a plus besoin de coups de pouce, il monte pratiquement tout seul. C’est la seconde phase de l’opération, complémentaire de la première, qui est plus délicate, puisqu’il s’agit d’éteindre les braises qu’on a attisées, et au bon moment, genre Copernic vous voyez ?
    Les Forces (qui nous veulent) du Bien se mobiliseront, les défilés fleuriront, les artistes fulmineront, les intellectuels-sic miauleront dans les micros, les sportifs monteront au créneau, Léa Salamé s’indignera. On trouvera bien, dans quelque Carpentras, deux ou trois stipendiés au crâne rasé… Les « raisonnables » dénonceront les risques de troubles dans les banlieues, argument qui achèvera de convaincre les pleutres et les indécis.
    Oui, c’est dans les vieilles marmites qu’on fabrique la bonne soupe…

        1. BDC

          Merci Bonsaï. Je fais à nouveau acte de contrition à René-Pierre le pauvre, je lui ai réduit son commentaire, il a droit à un niveau de réponse un peu plus élevé.

          1. Pheldge

            Il reste cependant d’autres domaines à explorer comme « l’économie pénale » … qui complémente agréablement la précitée 😉

    1. Higgins

      Cet examen mériterait un sérieux et intelligent dépoussiérage. C’est devenu du grand n’importe quoi. C’est devenu le concours de la question la plus débile comme si la conduite quotiidenne était du niveau d’un prix Nobel. C’est hélas une approche très française que de complexifier une chose qui devrait rester simple. Ce n’est pas pour autant que le produit final délivré soit d’un très grand niveau. Pas étonnant dans ces conditions que la seule réponse que les autorités soient capables d’apporter à l’insécurité routière soit une accroissement ruineux et inutile de la répression. Ils sont dans une spirale négative infernale qui n’offre aucune solution pérenne.

  19. jeans82

    J’ai l’impression de vire l’histoire en marche. On assiste à la monté de l’extrême droite inexorablement, élection après élection. Nos politiciens s’enlisent dans les affaires et l’incapacité a régler les problèmes qui touches directement le peuple comme le chômage ou le pouvoir d’achat. Et l’extrême droite monte en France mais aussi dans les autres pays de l’Europe.
    On se croirait à la période avant-guerre dans les années 30. Il suffirait d’une crise financière la dessus et que se passerait-il ?
    Pour ma part, je pense que MLP sera au second tour de 2017. Rien n’est clair quand a son opposant mais vu les postulants on est déjà dans la merde !

    1. Duff

      En attendant de voir ce qu’il ferait, j’ai hâte de voir mine défaite de tous les journalistes français le lendemain de l’élection de Trump! 😀

      Ce con étant foutu de l’emporter, on va bien se marrer!

      1. Hang’em high

        C’est une erreur grossière de voir Trump comme un « con »… je pense qu’il a tiré les leçons de l’échec de Ron Paul, et qu’il a choisi un angle d’attaque différent, mais avec des idées et des projets très similaires.

        Et je crois que ce serait une autre erreur que de voir Hillary déjà élue…. La seule chose dont on puisse être certain, c’est qu’il y aura des coups fourrés pour le dézinguer, le Trump….

        1. Bonsaï

          En effet, j’ai pu vérifier que déjà sur certains blogs, disons bien en cour, il est déjà de bon ton de faire allégeance au grand Trump et il ne fait pas très bon risquer critiques ou plaisanteries sur le personnage. J’en ai moi-même fait les frais sur un blog littéraire où j’ai vu soudain vingt procureurs monter à la barre face à moi. Un cauchemar…

          1. BDC

            C’est peut-être en réaction devant l’extrémisme des merdias qui n’ont de cesse d’en parler comme « le candidat le plus impopulaire », pas facile d’adopter une posture mesurée face à des fanatiques.

            1. Duff

              Trump est tellement impopulaire qu’il a fini les primaires en dépassant les 60% et qu’un sondage vient de le donner gagnant face à clinton, incapable de se débarrasser d’un papy socialiste en ayant tout le parti, les médias et wall street avec elle!

              Trump est impopulaire, auprès des médias, nuance…

              1. BDC

                Oui oui, on est bien d’accord. Ils ne doutent de rien à la Pravda, dire dans la même phrase que Trump est le plus impopulaire et en même temps que les 2 autres candidats républicains ont jeté l’éponge.

                  1. BDC

                    Ah mais là c’était la radio, dans ma salle de bain, obligée d’entendre ce genre d’inepties de bon matin … Et puis c’est toujours intéressant de savoir comment pensent mes collègues, je ne suis pas carriériste mais faut quand même que je garde mon boulot.

                    1. BDC

                      MDR non ! Les bobos ne sont pas une légende, plus ils sont diplômés, plus ils sont déformés.

                    2. Duff

                      Avec des diplômes distribués au rabais ça ne veut plus rien dire. Plus tous les intellectuels déclassés qui ne survivraient pas sans dépense publique, Lordon avec #NuitDebout valident expérimentalement les prédictions de Schumpeter sur le capitalisme qui nourrit ses adversaires aigris et déclassés.

                      Fait rigolo mais là aussi facilement prévisible, un état impécunieux qui paie au lance pierre ses fonctionnaires, ceux si se mettent à voter en masse pour des formes mutantes du socialisme, comme le FN actuellement en France… Pas sûr que les chèques signés par Pépère n’inversent ce cours de l’histoire.

                      Les bobos se laissent désinformer parce que précisément ils ont moins besoin de chercher à comprendre pourquoi le pays part en slip, pourquoi la ploutocratie qui travaille pour elle ruine les masses laborieuses comme disaient des socialistes qui voulaient honnêtement (même avec des réponses débiles) venir en aide aux plus défavorisés…

          2. sam player

            Faut dire Bonsaï que tu as traité de façon lapidaire Trump de ploutocrate a-cultivé… J’avais noté que tes « l’histoire regorge » et « tes lieux communs » te valent là-bas comme ici des volées de bois vert

            1. Bonsaï

              Tu me suis à la trace et tu rapportes, et ça c’est petit. L’avantage c’est qu’au moins maintenant tu connais un blog littéraire et plus si affinités.
              En plus de l’inélégance du procédé, je ne supporte pas le ton moralisateur que tu t’arroges, ni la déformation de mes propos
              Tu n’as pas qualité à juger les autres commentateurs, particulièrement sur des propos qu’ils ont tenus ailleurs et que tu évoques tronqués et déformés.
              Par ailleurs, nous avons maintenant compris que tu roules pour Trump et ça ne m’impressionne pas plus que ça.
              Quant aux volées de bois vert, tu peux te les garder ainsi que tes fantasmes…

            2. Pheldge

              Bonzaille, tu sais vraiment pas y faire avec les mecs ! déjà l’autre jour, il avait besoin d’un câlin et tu as refusé, là le sam il t’avoue qu’il te « suit à la trace » ce qui est une évidente preuve d’attachement et tu le rembarres sèchement au lieu de l’encourager ! 🙂

        2. Trump n’est clairement pas un con. Mais pour le moment, son programme (ou son absence, disons) est un peu inquiétante. Seul avantage : on ne peut certainement pas lui reprocher d’être pro-système tant il apparaît complètement à côté. À choisir entre Hellary la corrompue et lui, il a ce petit mérite d’avoir une idée de ce qu’est une entreprise (pour en avoir géré – et planté – plusieurs), et l’autre, encore plus intéressant, de faire hérisser les cheveux de l’intelligentsia parisienne. Mais bon, je crois que les Américains auront besoin d’un peu plus qu’un chef d’entreprise pour les remettre d’équerre.

          1. Duff

            je précise que le « ce con » était affectueux parce qu’il me fait rire et qu’en tant qu’électeur français qui n’a aucun droit de regard sur des élections étrangères je ne m’intéresse qu’à la diplomatie des USA.

            Et clairement Clinton est très dangereuse, vendue et néo-cons tandis que Trump a sorti quelques bonnes vérités et depuis longtemps a publiquement fait connaître sa désapprobation sur les expéditions foireuses qui ont déstabilisé le moyen-Orient.

            1. Oui, du point de vue mondial, Trump président changerait probablement pas mal de trucs. Maintenant, je pense qu’une fois arrivé au pouvoir, les services secrets devront le briefer sur les tenants et les aboutissants de pas mal de dossiers qu’il ne connaît pas du tout. Et là, l’importance de ses revirements indiquera exactement les lièvres qu’il aura pu découvrir.

                1. Peste et coryza

                  Si Ségo se pâme de Hillary « pourrie jusqu’à l’os », alors c’est une raison de plus pour voter Trump.

      2. Higgins

        Voir ces c…, qui assimilent Ron Paul et le Tea Party à l’extrême-droite franchouillarde, se prendre une tôle dans la tronche me ravit d’avance. Trump a de bonnes chances d’être élu. Pourra difficilement être pire que l’actuel ou de sa concurrente déclarée. Je le crois bien plus subtil qu’il ne laisse paraître. Et puis, vu nos clowns nationaux, on n’a pas de leçon à donner.

          1. Higgins

            Jean-Michel Charlier, le grand scénariste de BD (Buck Danny, Blueberry, etc,…) sortait dans les années 70 une série d’émission intitulée « Les dossiers noirs ». Celui consacré à Kennedy, (3 émissions complètes) est un modèle d’enquête. Quoiqu’ait pu en conclure la commission Warren, il est plus que probable que Kennedy ait été la victime d’un complot particulièrement bien ourdi et bien conduit (Charlier établissait par exemple que même pour un tireur d’élite, il était quasiment impossible de toucher à trois reprises une cible mouvante à environ 200 mètres avec la soi-disante arme du crime d’autant plus qu’Oswald était un médiocre tireur!).
            Pour le Luron, il est bêtement mort du Sida. Quant à Coluche, c’est un stupide accident de la circulation. Dans ce dernier cas, le chauffeur du camion n’a pas mystérieusement disparu dans la nature après le drame. Rien à voir avec Kennedy où la grande majorité des témoins importants est morte de mort violente assez rapidement (ça à d’ailleurs inspiré Henri Verneuil pour son  » I comme Icare »).

              1. petit-chat

                Sans vouloir relancer « un débat », il est curieux que toutes les bandes enregistrées du futur spectacle de Coluche aient été saisies et détruites.
                Quant au prétendu (version officieuse colportée par l’officielle) du sida de Le Luron… Un ennemi sali est doublement mort (tué, plutôt).
                Ils sont morts à un mois d’intervalle, ça fait réfléchir. Sûrement un hasard.
                Giscard et le Mite Errant avaient un intérêt d’Etat à faire disparaître de la scène ces deux trublions.
                De l’intérêt à l’action, quand on est bien placé, et de connivence…

            1. Hang’em high

              Pour l’affaire Kennedy, qui fut (ma conviction est faite depuis longtemps) un de mes sujets d’études personnelles, s’il y a un livre à lire, c’est celui d’Anthony Summers, qui analyse de façon claire, froide et précise, toutes les circonstances : après lecture de tous les faits – sourcés de façon peu contestable – une seule interprétation demeure possible

              http://www.anthonysummers.com/portfolio.html

              Une correction quant au post du Major, qui ne change rien au problème d’ailleurs : la distance sur Dealey Plaza n’est pas de 200 mètres, mais de l’ordre de 80 à 100 m. Le Carcano prétendûment utilisé par LHO était une arme de 3° ordre, avec une lunette de mauvaise qualité, mal installée par surcroît…

              Si l’on pense « complotisme », intéressez-vous alors à l’Opération Northwoods, fort édifiante :

              https://en.wikipedia.org/wiki/Operation_Northwoods

              http://www.agoravox.fr/local/cache-vignettes/L599xH442/870522theori60fd-d3c2e.jpg

              Enfin, à propos des « Dossiers Noirs » celui sur Degrelle, et surtout la transcription de ses interviews (chez Picollec) est … impressionnante..

  20. Nyamba

    Lire ce blog, c’est confirmer tous les jours que fuir ce pays de fous a été la meilleure décision que j’aie prise ces dernières années. La NZ a ses défauts, c’est certain ; mais la corruption endémique n’a pas l’air d’en faire partie (ou tout du moins pas à ce point risible). Et on peut encore balancer des godes à la face des politiciens sans risquer grand chose…
    Rien à voir avec la choucroute, mais j’ai trois ou huit trains de retard sur les aventures des commentateurs : les nouvelles concernant M. HB en avril, c’était des conneries ? Une blague pourrie ?
    Je veux bien des infos fraîches, ça m’avait rendue toute chagrine.
    Laters, folks !

    1. Aristarkke

      Nyamba, Werther est bien ressorti de la tombe dans laquelle Sam Player l’ avait enseveli, suite à sa grosse déprime d’avoir perdu une connaissance proche (en tout bien tout honneur, cette connaissance, hein!) dans l’attentat du Bataclan. En fait, Werther restait intouchable par le fait d’une adresse mél périmée, malgré sollicitations de plusieurs parts. Et depuis ces derniers jours, nous le retrouvons grimpé sur son fier destrier rempli d’alacrité… 😆

      1. Nyamba

        Merci pour les infos, M’sieur Stark !
        Bon, j’ai descendu quelques verres de trop en son honneur… hips… mais je suppose que je peux en descendre quelques uns pour dûment fêter son retour !

            1. Hang’em high

              Le rêve ! lire de son vivant (enfin, encore un peu) sa propre déploration funèbre, d’autant qu’il semblerait que l’on y ait respecté les formes du « de mortuis nihil nisi bonum »….

              Presque aussi bien que d’avoir une oreille dans le vestiaire des filles, pour savoir ce dont « elles » causent….

                1. Hang’em high

                  Indépendamment de l’EDF, si tu me trouvais les références de ce « lass, Fürst, noch einen Strahl » qui me fut consacré ? j’ai la paresse d’éplucher le passé… ce serait un killer’s payoff inversé…

                  PS : pour ton fils, je reconnais que c’est une satisfaction paternelle de voir que la libido dudit se tourne du « bon » côté….

                  1. sam player

                    C’est dans le billet du 2 avril, le bien nommé « Du repos » hihi
                    (commentaires prolifiques, donc voir la dernière page)
                    J’avais raté le 1er avril… sorry

                    Bonsaï 6 avril 2016, 13 h 13 min m’avait tendu la perche.
                    Lien à suivre.

                    Ca continué dans le billet suivant quand le boss est enfin rentré de vacances.

                    1. Bonsaï

                      En effet, j’y avais mis du mien en lançant la question et Game Over toujours soucieux de plaire aux dames a rapidement conclu l’affaire en vous casant sous terre.
                      Ce qui vous a valu de ma part ne l’oublions pas, un nouveau titre en forme d’éloge : le seigneur du Morvan…

                2. Mario Nettiste

                  Moui…
                  parce que pour Enfilage, c était un peut tot… La la précocité doit tout de meme attendre un minimum d années…

              1. Nyamba

                Vous le valez bien… ce qui est assez rare pour être souligné. J’aurais dû prendre des notes, c’était presque émouvant !

                1. Bonsaï

                  Moi je pense qu’une psychanalyse en bonne et due forme du dénommé Samplaît Sam Player s’impose sans tarder. On le soupçonnait déjà mythomaniaque, misogyne, méticuleux, suspicieux, mauvais camarade et le voilà affublé d’un très gros complexe d’Œdipe, désir d’enterrer le père avec organisation sociale des funérailles, ça va chercher loin dans les tréfonds…

                  1. Pheldge

                    Bon, bin puisque vous m’y obligez, je vais vous confier un secret : si le sam il est  » parano et psychorigide », moi, je suis rigide, par anaux ! (et pas pissico du tout ! )

        1. Nyamba

          Je n’ai pas ri, alors. Mais ce soir, le vin fut bon (un merlot de Hawkes Bay, on fait avec les moyens du bord) donc ça passe – pour cette fois, groumpf.

          1. Hang’em high

            Turning into a « Night Hawkes », petite tortue ?…

            Tonight, I’ll share a bottle of Milly-Lamartine with a few friends, and I’ll have a affectionate thought for you, so far away from Chardonnay…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.