L’horreur catastrophique de ces robots partout

Alors qu’à l’approche de l’élection présidentielle, la France se raidit de plus en plus sur un paléo-socialisme poussiéreux, certains parlementaires de l’Union Européenne envisagent l’avenir avec le même prisme déformant montrant à quel point la vision catastrophiquement pessimiste de nos « élites » autoproclamées parvient à infuser une partie du reste du monde.

À l’instar d’autres sujets, comme la fessée qui a fini par être interdite puis, plus récemment, le loyer fictif dont le thème revient avec insistance, ces parlementaires ont décidé de remettre 2 euros dans la boîte à musique pour relancer le bastringue sur l’idée d’une taxe sur les robots.

Qu’elle est mignonne cette idée de taxe, qui passe tel un vieux chewing-gum insipide d’une bouche socialiste à l’autre, légèrement mâchouillée pour bien s’adapter aux différents publics à qui elle est destinée ! Et puis, tout le monde sait qu’une taxe sur les robots sera évidemment payée par les robots eux-mêmes, comme tout le monde sait qu’une taxe sur le lait est payée par les vaches, que les cotisations patronales sont évidemment payées par le patron directement de sa poche (mais si, bien sûr !) et que la lune est faite de fromage !

Depuis sa présence dans la bouche du petit Ben Hamon du Parti Socialoïde, le chewing-gum est allé se fourrer dans celle de ces parlementaires européens dans l’une de ces improbables commissions toujours prêtes à nous asséner l’un ou l’autre rapport imbuvable.

Dans une magnifique enfilade de non sequitur et d’affirmations sans preuves, pour nos élus, pas de doute : nous allons tous nous retrouver les bras ballants, à ne rien faire en regardant la planète se faire mettre en pièce par des robots devenus à la fois autonomes, rapides, efficaces et beaucoup trop intelligents pour nous. Mais si, c’est évident : puisque les robots vont progressivement nous remplacer dans toutes nos fonctions, alors nous n’aurons plus rien à faire, alors le travail humain ne vaudra plus rien, alors nous n’aurons plus de revenus puisque personne ne voudra nous embaucher, et nous allons donc tous mourir de faim.

Le suicide (ici & maintenant) est bien sûr une option envisageable en plus d’être délicieusement écologique, mais nos députés ont cependant quelques propositions pour nous éviter une fin misérable. Au-delà de la taxe qui revient sans surprise comme un mantra et forme la pierre d’angle de tout raisonnement politique ces jours-ci semble-t-il et qui, c’est garanti sur facture, va forcément aider la transition (mais si, puisqu’on vous le dit), nos députés proposent aussi de réfléchir à définir les différents types de robots possibles (les petits, les moyens, les gros, les gentils, les méchants, ceux qui sont intelligents ou ceux qui sont vraiment très très bêtes, etc… – catégories sujettes à changement), d’énumérer les droits que ces robots pourraient avoir, puis, enfin, à imposer plus ou moins finement un « kill switch », une fonctionnalité permettant d’arrêter net l’une de ces machines du diable lorsqu’elle viendra à tourner folle (la question n’étant pas « si » mais « quand », c’est évident).

C’est tout à fait rassurant, vous ne trouvez pas ?

Parce qu’en réalité, même si, parfois, une raie de lumière parvient à passer dans ces tunnels vraiment sombres de la pensée politique, à l’instar d’un récent rapport français (eh oui, français – tout arrive) qui estime que la destruction d’emplois induite par cette robotisation galopante ne sera peut-être pas un complet désastre, la tendance générale n’est vraiment pas à la réjouissance ; ici, on insistera sur le poste sur dix qui va disparaître à courte échéance, gobé par l’intelligence artificielle et l’automatisation. Là et avec les arguments affûtés qu’on peut attendre de la fine fleur philosophico-sociologique franchouille, on se désole que cette révolution robotique nous mène à notre perte, entièrement vouée qu’elle est aux gémonies du capitalisme privé apatride méchant méchant et surtout technolibéral (et vlan, un libéralisme de plus dans la brouette bien chargée des démons).

Si, après cela, vous êtes encore enthousiaste à l’idée que l’Humain puisse se dégager un peu plus de ses nombreuses contraintes physiques, c’est que vous n’êtes qu’un monstre froid, calculateur et égoïste, c’est-à-dire un gros libéral mangeur de chatons (ce dernier étant, internet aidant, la mesure ultime de la mignonitude dans l’équation maintenant célèbre que plus il y a de chatons, plus c’est gentil, et moins il y en a, plus c’est l’œuvre du capitalisme libéral apatride patati patata). Par définition, la robotique et l’intelligence artificielle, c’est l’évaporation du chaton.

Pourtant, des éléments factuels permettent tout de même de prendre un peu de recul et d’évacuer assez fermement les remarques les plus évidentes.

Il y a quelques pays dont le nombre de robots par habitants est très nettement supérieur à celui de la France, à commencer par l’Allemagne voisine, et qui ne présentent pour autant pas du tout le profil de pays sinistrés. Au contraire. Cela doit vouloir dire quelque chose, mais quoi diable ?

Il y a l’histoire, certes récente mais néanmoins répétée sur les 2000 dernières années, de toutes ces régions, de tous ces pays, ces continents mêmes qui n’hésitèrent pas et n’hésitent toujours pas à utiliser une invention, à remplacer l’une ou l’autre opération auparavant manuelle par des automates ou des mécanismes malins, à décharger l’Homme de son fardeau. À chaque fois, on a observé une amélioration des niveaux de vie au lieu d’une augmentation de la misère. Cela doit vouloir dire quelque chose, mais quoi diable ?

Il y a le fait que les besoins humains ne sont jamais restés figés sur ce qu’il était possible d’avoir à mesure que, justement, le champ des possibles augmentait. Au début du XXème siècle, avoir l’électricité et l’eau courante vous plaçait dans la bourgeoisie aisée. De nos jours, il faut aller dans les pays où, justement, l’automatisation n’est pas même un rêve pour retrouver ce niveau d’exigences.

En fait, comme je l’ai développé dans de précédents articles (ici et notamment), la révolution robotique qui pointe son nez, aussi profonde, aussi rapide soit-elle ne changera pas la donne économique : à mesure que les prix des biens et services automatisés chuteront, les humains déplaceront leurs besoins sur des produits et des services peu ou pas touchés par cette révolution, ou, plus probable encore, en créeront de tous nouveaux (et dans cette hypothèse peu hardie, l’absence d’imagination des détracteurs de cet argument n’est pas une excuse).

Enfin, on évoque toujours le cas de ceux qui, remplacés par des robots, se trouveront (inévitablement) sans travail. On oublie, systématiquement, que cette notion d’absence de travail n’est valable que lorsqu’on a auparavant consciencieusement verrouillé le marché du travail : barrières à l’entrée avec des règlementations, patentes et contraintes de plus en plus lourdes, obstacles continuels à la bonne marche et au développement des entreprises, barrières à la sortie en empêchant capitalisation, héritage ou constitution de rente, et, par dessus-tout, institutionnalisation nécrogène de l’entraide humaine dans une solidarité étatique millimétrée.

La révolution robotique arrive, qu’on le veuille ou non. Or, tout montre que les choix de sociétés qui sont fait actuellement (et notamment votés par toute une génération qui ne sera plus là pour en subir les conséquences) vont durablement gêner les capacités d’adaptation naturelle des sociétés et des individus qui les composent.

Bonne nouvelle cependant : le coupable est déjà trouvé ! Ce sera le technolibéralisme, pardi !

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires315

        1. Black Mamba Warrior

          Bonjour @Kazar, tout d’abord merci pour l’intérêt que tu portes à mon blog.
          Ce lien , je sais qu’il ne fonctionne pas encore car je n’ai mis le bon lien. C’est en cours, je dois faire la page de capture. Mon site est encore un bébé. Si tu veux t’inscrire, tu cliques sur un article et tu trouveras un Widget soit à droite soit tout en bas selon que tu utilises un ordi ou un smartphone.
          Tu recevras un mail qui indiquera que tu as été enregistré. Ce mail peut arriver dans ta boite à spam ou boite mail commercial.
          Par contre, la vidéo n’est pas encore prête. J’ai déjà fait plusieurs prise de vue. C’est mon époux qui m’a promis qu’il allait s’en occuper du montage.
          Je dois patienter pour le moment …
          ➡ Ne jamais bousculer un mari quand il est prêt à rendre service !!!

            1. Black Mamba Warrior

              Ne t’inquiète pas, si tu as entré ton adresse mail comme je te l’ai indiqué , elle est gardé précieusement dans les serveurs de mon répondeur et de mes pages de capture.
              Par la suite, dès que la vidéo de démonstration sera prête, je l’enverrai à tout ceux qui ont fait la demande.

                  1. Black Mamba Warrior

                    Par contre, je précise que les mails sont gérés par autorepondeur qui a son statut juridique en France, il s’occupe de toutes les formalités.
                    Lorsque quelqu’un entre son adresse mail , il peut se désabonner dès qu’il reçoit mon mail de validation… C’est obligatoire de laisser aux utilisateurs cette possibilité… Loi française.

        1. MadeInCH

          Perso, je préfère mettre les marqueurs en début de ligne.
          If(probleme==1)
          {
          taxer()
          }
          Ou bien
          If(probleme==1)
          beguin
          taxer()
          end
          ça aide pour la comprenette de l’indentation.

                1. sam player

                  COBOL… sacré souvenir
                  J’avais une amie qui préparait un diplôme dans le domaine informatique soit à mille lieues de mon métier de mécanicien, mais à force lui expliquer ses cours de COBOL c’est moi qui ai passé l’examen… MDR, elle, elle a abandonné…

                  Mais ça a changé mon orientation professionnelle.

        1. Pere Collateur

          if (it_moves==true) {
          tax_it();
          }

          if (it_keeps_moving==true) {
          regulate_it();
          }
          if (it_stops_moving==true) {
          subsidize_it();
          }

          Mais indentez votre code nom d’une pipe!

          1. bibi

            Si 3 personnes présentent un code non indenté ce n’est peut être pas un hasard.
            Donc test pour voir si les balises pre sont autorisées

            if (it_moves==true){
            tax_it();
            }

    1. Bob L’Enclume

      Ce qui pose problème à un socialo-communiste dans l’intelligence artificiel, c’est l’intelligence, parce que le chômage, il s’en fou, sinon, depuis 40 ans, il aurait résolu le problème…

  1. Aristarkke

    Le rêve d’Hamon (Bofils) est surtout de trouver un financement pour son RU. Quoi de plus porteur que de taxer tout ce qui travaille pour financer sa clientèle, tranquillou… 😈

            1. Lark on the Wing

              Oui, sans doute, mais les galères des chevaliers de Malte, sous la plume de La Varende ont aussi bercé ma jeunesse… cf la nouvelle « Le Commandeur de Galart » dans Pays d’ouche….

              1. Hussard Bleu

                Hornblower….remarquable série de romans ! … et pour avoir lu ses aventures dans les deux langues, j’eus le sentiment que le traducteur français avait fait un travail impressionnant à raison de la technicité de la marine à voile de l’époque.

                Ceci dit, mon admiration céda un peu de terrain lorsque je découvris le « Dictionnaire de la Marine à voile » de Pierre de Bonnefoux, personnage qui mériterait que l’on s’intéresse à sa destinée : Bonnefoux, marin français, fait prisonnier après un combat naval, passa des années sur les terribles pontons anglais, où pour s’occuper sainement, il entreprit ce dictionnaire bilingue.

                J’ai souvenir d’avoir vu, dans des châteaux anglais des comtés du sud, d’immenses murs de clôture, qui me furent indiqués comme ayant été édifiés par des marins français, qui avaient sans doute choisi de se faire maçons plutôt que de pourrir sur les pontons : c’était émouvant de penser à ces compatriotes, sans doute fiers du travail bien fait, car ces murs étaient d’une facture admirable, ayant défié quelque deux siècles en parfait état….

                1. Val

                  @HB encore et toujours perfide Albion, décidemment pas dans le cœur des marins français et ce n’est certainement pas la dernière guerre qu’il l’a démenti. Merci pour les ref des livres, encore de bons bouquins à mettre entre Conrad et Monfreid j’imagine ?

                  1. Hussard Bleu

                    Pas le même genre, c’est de l’aventure romantique, passionnante si l’on aime l’histoire de cette période (Révolution/Empire) avec un héros qui est un démarquage de Nelson, en moins francophobe pourtant, même si, comme lui, il a le mal de mer…. C’est aussi une mine sur la société anglaise de cette époque, avec les relations entre classes, la vie sur les navires, la politique de l’Amirauté (on retrouve la Jane Austen de « Persuasion ») la vie à la campagne même pendant la paix d’Amiens et le désarmement de nombre de vaisseaux et la mise en demi-solde des officiers en surnombre…. On suit en une dizaine de riomans la carrière de Hornblower de midshp à amiral, même pendant une courte captivité en France…

        1. Patatrac

          @Lark 09h49.
          Benoît H est un exemple éclatant de l’avance technologique du parti socialiste: il est doté d’une intelligence artificielle.

        1. Olivier Vitri

          Pour ma part, je m’étais laissé tenté par «Hamon Rââââh» durant la micro-période minustrielle. Aujourd’hui, pour cette primaire des fonctionnaires, la douleur est tout aussi intense…

  2. Lark on the Wing

    Je me permets, pour une fois, because j’ai grincé des dents… Mélusine… un « rai de lumière »…. la raie, même lumineuse comme à La Réunion, en période de brame, c’est autre chose…

      1. Lark on the Wing

        hmmm !? en relation avec les « sombres tunnels » ? non, je ne peux l’admettre… non, Monseigneur ne fait pas, lui, dans la gaudriole squalide…

        1. Val

          @HB & Al même vision qu’Al et il s’est justement dit que chacun réagirait en fonction de son câblage, je le crois assez farce pour avoir fait ça et d’ailleurs il n’a pas corrigé bingo ! H, tu vas te faire fesser par les ancêtres pour gauloiserie aggravée

          1. Lark on the Wing

            Pfff ! je ne pense pas, Val… Monseigneur est une sorte de pur esprit, vivant dans des contrées éthérées, où les contingences scabreuses ne peuvent pas même atteindre…

            Sa vocation, que dis-je, son sacerdoce, est de faire prendre conscience aux masses assoiffées de vérité, ainsi qu’aux 23 lecteurs de ce Blogue, de la beauté resplendissante du Libéralisme qu’il assimile d’évidence à une sorte de Sacré Coeur 3.0

            Dès lors, imaginer qu’il puisse même – je ne dis pas voir, mais – comprendre les alluses lubriques d’une Charente aussi Maritime que Libérée, non, Madame, la chose est rigoureusement impossible !

            Il n’est que de voir le front serein qu’il présente aux impuretés de l’ADP et quelques autres commentateurs qui font irrésistiblement penser que, n’est-ce pas, l’homme ne peut être le dernier mot de la Création…

            1. Val

              @HB 😀 ! et H comme le dieu céleste auquel tu fais allusion, se garde bien de se montrer et cache son fou rire sous son masque décidemment bien pratique

      2. BDC

        « Sourire du plombier » …MDR il y a même un site de sous-vêtements spécialisés ! On peut dire aussi garage à vélo, ou plutôt ici … à moto 😀 ?

        1. Lark on the Wing

          Val et BDC même combat ? aaah! ce n’est pas le Lys dans la Vallée, ici….

          Je suggère – respectueusement – à Monseigneur d’inscrire en épigraphe de son Blogue : « Venez armé, l’endroit n’est pas sûr! »….

        2. albundy17

          « MDR il y a même un site de sous-vêtements spécialisés ! »

          « N’embêtez jamais un plombier, il connait des endroits ou on ne vous retrouvera jamais »

      1. Lark on the Wing

        hmmm! comme disait le représentant de commerce revenant chez lui à l’improviste, et trouvant un homme nu dans l’armoire de la chambre conjugale : « J’ai comme un doute »…

        PS : je dis « représentant de commerce », mais je n’ai aucun contentieux avec cette honorable corporation, n’est-ce pas ? j’aurais pu dire, aussi bien, je ne sais pas, au hasard, hein, plombier, ingénieur informaticien, rentier dans une île, dentiste, avocat, huissier (ah! non, pas huissier… lui, il constate l’adultère des autres).

          1. Hussard Bleu

            hmmm ? GO comptable ? c’est à mon sens bien trop réducteur ! l’homme dont s’agit est un de ces personnages de la Renaissance qui maîtrise aussi bien l’informatique que la construction mécanique, la Bourse que la philosophie libérale, les arts, la navigation interstellaire et je suis presque certain qu’il collectionne aussi les timbres et les monnaies anciennes à haut potentiel d’investissement.

            Il semble qu’il ait construit des soutiens-gorges à cantilever pour plusieurs de ses maîtresses trop avantagées par la nature, et qu’il pratique le Zen pour entretenir sa moto. Il va sans dire que le sanskrit est sans mystère pour lui (le mot « sanscrit » signifiant « parfait », la chose allait de soi, naturellement) de même que le mandarin (merveilleux!) et plusieurs autres dialectes de l’Empire du Milieu.

            Craignant pour sa vie – les Maîtres Cachés de l’Univers le craignent comme le Diable (qu’il est peut-être) et ont lancé un contrat sur lui – il entretient le secret sur sa personnalité réelle, mais la chose est délicate, car son cerveau géant (il met des chapeaux en taille 96 cm) le désigne aux poignards, de même qu’il l’oblige à marcher courbé…

            Donc, non, finalement, je n’imagine pas GO trouvant un homme nu dans son armoire…. d’autant que je l’aime bien…

  3. hoh hup

    cool les russes viennent de légaliser la paire de baffes éducative ainsi que la fessée pédagogique.

    voila au moins une bonne nouvelle pour commencer l’année.

    1. Lark on the Wing

      « avoir l’électricité et l’eau courante vous plaçait dans la bourgeoisie aisée. »

      Voui, mais pas que : une bourgeoisie éclairée et ayant su rester liquide !!!!

      Ceci dit, et pour déconner, hein ?… quelques dizaines de milliers de djihadistes fortement armés et « motivés », dans des sociétés émasculées discutant du sexe (ou du genre) des robots… c’est intéressant d’un point de vue académique, sans aucun doute… mais est-ce bien en prise avec un avenir tout proche ?… la Kerkoporta ferme toujours mal, même si elle a pris un nom allemand depuis 1995….

  4. Harry Tuttle

    « Par définition, la robotique et l’intelligence artificielle, c’est l’évaporation du chaton »

    Parfois H16 s’approche du génie. Celui de Vialatte et de Desproges.

  5. Patatrac

    Encore un billet litigieux et fortement teinté de régression sociale. Le libéralisme galopant et potentiellement destructeur pointe à nouveau son nez, avec son cortège de destruction d’emplois. Si la robotique est par certains côtés une évolution, celle-ci pourrait être dangereuse. Il convient donc de l’encadrer à l’aide d’un outil fiscal efficace et ciblé pour que les plus défavorisés en France n’en souffrent pas, et les robots non plus. L’exemple allemand est patent : il y a plus de robots en Allemagne mais aussi plus de pauvres ! Il y a même des robots pauvres ! Il faut un « Grenelle » de la robotique.

          1. Hussard Bleu

            On pourrait soupçonner Patatrac d’oeuvrer dans le Droit Social… le préfixe « pata » est assez révélateur à cet égard…. un petit quelque chose oulipesque…

            1. Bonsaï

              Mais ce blog est magique… parfois on peut même se permettre d’asséner une vérité iconoclaste, tout en paraissant évoluer confortablement dans un 2ème degré subtil. Alors que non, on est nu et cru devant la meute.

                1. Lark on the Wing

                  On comprend au demeurant, après la lecture du livre, pourquoi ses arrière-petits-fils s’attaquent aux bagnoles de flics avec des Molotov…

                  Je le préférais dans sa première période, hein? celle d’avant les Grands Cimetières… et pi, il aimait la moto, à cette époque…

    1. Kazar

      Très drôle. A propos de plus de pauvres en Allemagne, un chiffre intéressant : sur 1,2 millions de réfugiés arrivés en Allemagne sur deux ans, seuls 34.000 ont trouvé un emploi (soit parce que les autres n’en trouvent pas, soit parce qu’ils n’en cherchent pas).
      https://fr.express.live/2016/12/20/emplois-refugies-allemagne/

      On sent bien que la pauvreté va fortement reculer en Allemagne et qu’il n’y aura pas de pression à la baisse sur les salaires…

      1. Le Gnôme

        Ce doit être pour cela que les salaires ont augmenté de 2,6% en Allemagne contre 0,6 en France. C’est fou ce qu’ils s’appauvrissent, ces Teutons. On devrait leur envoyer quelques énarques pour enrayer ce phénomène.

        1. Pat

          Tout le monde sait que l’Allemagne est le mauvais élève de l’Europe avec une économie catastrophique, un déficit abissal, un chômage endémique, un service public pléthorique. Heureusement que le France reste le phare qui guide l’Europe et sauve la planête.
          Bon, avec tout ça, je crois que j’ai oublié de prendre mes pilules, moi…

    2. MadeInCH

      Très beau!
      Il y a 2 ans, dans mon travail, pour tenter de gagner une marché avec l’Etat de G’nèèève (Genève, pour les malcompremants estranger d’ailleur), il a fallu remplir un questionnaire concernant la responsabilité sociale de notre boîte.
      La boîte dont je suis l’employé étant en Bourbinland (Suisse-allemande, pour les barbares non-helvètes), il m’a été demandé d’amener mes lumières linguistiques maternelles à la rédactions de réponses.
      Question: Que faites-vous pour la réinsertion des personnes sortant de prison?
      Réponse: On a failli répondre: »Y’en a pas, puisqu’ils finissent au fond du lac de Thoune. »
      Question: Que faites-vous pour l’évolution personnelle et la progression professionnelle de vos employés?
      Réponse: Je ne sais plus, mais j’ai pondu une tartine, la plus grosse réponse de tout le formulaire, avec pleins de zoli mots et d’éléments de langage chantants, à base de win-win, accords interpersonnels respectueux des individualités, des désirs d’avenir, des épanouissements au travail, et des trucs du genre. J’ai juste pas parlé des licornes faisant des cacas-papillons. J’ai tout de même signalé à la responsable du document, que j’avais un peu forcé la dose dans l’écossaise, et que le factionnaire fonctionnaire en face allait s’en apercevoir! Elle a rigolé et m’a dit: « Allez! On envoie! »
      On a gagné le marché.

        1. MadeInCH

          Oui et non…
          Je me demande si l’ironie légèrement marqué en italique gras souligné Century16 (au milieu du Arial12) et stabilobossé de ce passage win-win-bisou aurait vraiment pu flinguer le document…
          Le fonctionnaire a probablement rigolé en lui-même avant de valider le document et le passer plus loin sans rien dire. Ce qui me redonne espoir en les Humanités.

          1. Bonsaï

            Alors là, mon vieux, tu me déçois…
            Dès que j’ai le dos tourné (à fignoler un petit article maison sur mon blog où il sera aussi question de notre BMW) tu te lâches en critiquant bassement le canton de Genève ? Et en en plus tu sous-entend qu’il y aurait comme une ressemblance avec la France ?
            Reprends-toi, cher ami, ce doit être la fièvre qui te terrasse !

              1. Bonsaï

                On se calme, un petit lien ça ne peut pas faire de mal.
                Quand je vois le trafic que je génère (Google me fait les stats à l’œil), ça serait dommage de ne pas en faire profiter les copains qui ouvrent boutique…
                René-Pierre, je ne peux pas, il est vraiment trop misogyne !
                (pas avec moi, je dois le reconnaître néanmoins).
                😀

        1. MadeInCH

          Il ne nous demandait pas ce que nous nous engagions à faire, mais ce que nous faisions actuellement.
          Sans contrôle et basé sur la bonne foi.
          Pis c’est vrai que bien des gens ont pu changer de poste ici, simplement parce que l’autre leur semblait plus intéressant, alors ils ont demandé si c’était possible.
          J’aime bien l’atmosphère.
          Disons, que j’ai juste un peu brodé beaucoup avec pleins de poésie débordante qui colle.

            1. Bonsaï

              A Rastapopoulos, 12:20
              On vous vous envoyer Tintin. Et Haddock, tiens…
              On verra si vous rigolerez encore en revoyant l’hôtel Cornavin…
              Mais c’est l’hôpital qui se fout de la charité !

  6. Kazar

    Rien ne changera : les politiciens sont des criminels qui se fichent comme d’une guigne de l’avenir des générations futures, ils croient (un peu naïvement sans doute) que la machine va continuer à tourner éternellement, et que seuls les sans-dents vont souffrir de toutes leurs débilités.
    Il y a pourtant quelques signes qui nous montrent que ça risque de coincer : la FED a prévu de relever ses taux trois fois en 2017, ce qui va certainement entrainer une hausse des taux aussi en Europe.
    Le protectionnisme économique de TRUMP peut aussi faire baisser la croissance mondiale.
    Le Brexit « dur » aura aussi des conséquences sur la croissance en Europe, pour ne pas même parler du déficit du budget européen déjà chiffré à 10 milliards d’euros suite à la perte de la contribution de l’Angleterre (gageons qu’ils vont augmenter l’emprunt/les impôts plutôt que de réduire les dépenses).
    Le ridicule débat sur la taxe « robots » lancé par Hamon (l’homme du revenu universel, pognon gratuit pour tout le monde) est juste une petite diversion de plus.
    Le vrai sujet, c’est la dette : 2.100 milliards plus un petit 3.200 milliards de « hors bilan », donc non financée.
    2017 va vraiment être une année intéressante : reprise ou pas, élections en France, faillites des banques eu Europe ou sauvetage une fois de plus par le contribuable (comme cela est en train d’arriver en Italie malgré les nouvelles règles européennes l’interdisant), décisions qui seront réellement prises par Trump, rapprochement USA-Russie (ou non), éclatement de l’Euro (ou non)…
    Jamais le monde n’a paru aussi incertain, alors franchement, ce n’est pas une taxe de plus ou de moins qui changera grand chose, sauf si elle précipite la fin de ce système étatique insupportable.
    CPEF.

  7. Aristarkke

    Doulce Mélusine, stp :

    le chewinG-gum est allé se fourrer

    moins il y en A, plus c’est l’œuvre

    et qui ne présentent pour autant, MAIS ALORS pas du tout, le profil de pays sinistrés
    (sinon il y a double négation qui l’annule alors que les adverbes renforcent l’idée d’une seule et unique négation)

  8. Aristarkke

    La dernière vignette, c’est un exemple type du bourgeois qui a l’électricité et l’eau « courante » ???
    Cela dit, si l’aquarium est posé sur un socle isolant (des carrelets de bois, semble-t-il), il n’ya pas un énorme risque de passage à la terre…

    1. albundy17

      Harry, c’est donc doublement dangereux, comme les bottes isolantes !

      On y pense pas, mais comme le prof de SF (sciences physiques) l’a bien expliqué à l’un de mes gamins (qui en rigole encore malgré son éviction du cours) le jus descend jusqu’au pieds, et ne trouvant pas d’issues, remonte !

      Double péné électrique pour le cœur !

    2. sam player

      Harry, beaucoup de matériaux que l’on pense isolant n’en sont pas en fait et souvent parce qu’il y a de l’humidité ou des impuretés (graisses etc…). Il y a même des plastiques conducteurs.

      Sinon, la mise à la terre des aquariums est toujours une grande question vu qu’avant un défaut (même avec un 10mA) il peut toujours y avoir un léger courant de fuite qui pourrait influer sur la « ligne latérale » des poissons.
      Il semble que le mieux serait de le relier à la terre que quand on met les mains dedans.

      1. Aristarkke

        Sam, les isolateurs des lignes électriques extérieures, en câbles nus, sont en verre épais. Et ils assurent aussi bien sous la pluie que la neige…

        1. sam player

          Câbles nus en basse tension : il n’y en a normalement plus. Depuis 1960 ce sont des réseaux torsadés isolés avec porteur isolé et les dérivations sont réalisées avec des connecteurs étanches permettant le raccordement sous tension et ayant une tenue diélectrique de 6kV dans l’eau.

          Très Haute tension : les câbles sont nus et les isolateurs c’est de la céramique ou des polymères avec en plus un tas de traitement dessus mais plus de verre (sauf MT sur des vieilles lignes, et encore) et ça n’empêche pas les courants de fuite : le plus gros problème est la pollution et le givre (voire les excréments d’oiseaux) qui crée une couche conductrice (il y a des robots de lavage des isolateurs).

          Un isolant à 100% ça n’existe pas et c’est pourquoi on parle de tenue diélectrique (isolement * en fonction de la tension aux bornes : 500V, 1000V dans nos logements).

          Si historiquement il y avait beaucoup de coupures de réseau auparavant (excepté la foudre) c’était surtout dû à la rupture des isolants… et c’est pas encore gagné.

          * : PS pour les diptérophiles, je sais bien que la tenue diélectrique l’isolement ce n’est pas exactement la même chose, mais pour ici ça ira bien !

              1. sam player

                Bah y a qu’à faire comme ca et pourquoi pas une cagnotte sur Leetchi aussi !

                Association de malfaiteurs… crime en bande organisée… peine aggravée ! 😀

            1. sam player

              J’en vois de temps en temps mais c’est très rare… c’est surtout en zone escarpée ou quand ça traverse des près pour alimenter une ferme improbable…

              1. Aristarkke

                Y’en a encore plein dans des communes très respectables deuch’Nord, là ou l’ensevelissemernt des réseaux est programmé pour (mettre une date variant entre inconnu et éternité)…

  9. Bonsaï

    On sent une très grande lassitude philosophique chez H16…
    Les prochaines élections présidentielles seront-elles en mesure de renverser la dynamique et d’instiller un souffle nouveau dans cette décadence, accentuée sinon orchestrée par l’encadrement de Bruxelles ?
    Le poids de toute cette techno-structure mortifère, la perte de temps et le gâchis de talents ne sont plus un secret depuis longtemps. Il n’y a qu’à voir la situation économique et sociale des quelques pays européens qui ont jusqu’ici réussi à échapper à l’emprise de l’Hydre. En effet, ils sont toujours poussés plus avant dans leurs retranchements, se voyant constamment contraints d’adopter des règlements liberticides et des lois indésirables…

  10. acarrel

    Est- ce que les vieux seront considéré comme des robots avec leurs coeurs a batteries, leurs hanches en métal leurs genoux en polymère, etc

  11. bibi

    Vader n’a nullement le pouvoir de taxer les robots, par contre Palpatine oui.
    De là penser que Junker est Darth Sidious il n’y a qu’un pas.

  12. Royaumont

    Ôtez-moi un doute : il y a 30-40 ans, n’était-ce pas les brillant intellectuels de gauche qui fustigeaient l’inhumain travail de l’industrie ? Et n’est pas eux aujourd’hui qui fustige sa disparition au profit de robots et qui pousse le snobisme nostalgique jusqu’à se meubler en « style industriel » ? Ce sont bien les mêmes qui défendent aujourd’hui ce qu’ils abhorraient hier ?
    Opportunisme ? Hypocrisie ? Mémoire de poisson rouge ? Insoutenable légèreté ?

    1. Hussard Bleu

      La dialectique, comme disait Georges Marchais, est l’art de pratiquer la contradiction interne en rigolant !

      J’exagère à peine, en fait….mais on trouve les mêmes chez pas mal d’intellectuels de « droite », comme un Alexandre Aquila, qui fut entre autres la plume de Marchais dans « l’URSS et nous » avant de devenir un furieux néo-con…

    2. Pat

      Je vote pour « hypocrisie » et j’ajoute « éhontée ». Le méchant exploiteur de masses laborieuses est encore plus méchant quand il cesse d’exploiter ces mêmes masses devenues chômeuses (par sa faute évidemment). Jamais ces intellectuels de gauche n’envisagent que ces masses pourraient elles-même se bouger le cul pour créer leurs propres emplois, et quand par hasard elles le font, cela devient une troporrible « uberisation » de la société.

  13. Higgins

    La France est le pays champion du monde pour la taxation du capital. Ce record n’est évidemment pas de nature à favoriser l’investissement et la croissance. En taxant les robots (qui font partie du capital), le pays se tirerait encore une fois une balle dans le pied avec les conséquences que l’on devine sur l’emploi et la croissance. Comme haut patronat semble faire fait le choix de Macron contre Fillon (cf à ce sujet les dernières déclarations du leader du MEDEF) et que le dit Macron ne pourra pas faire grand chose sans l’appui des abrutis situés à sa gauche (Bon, il peut être élu mais avec quelle majorité pourra-t-il gouverner?), j’ai bien peur que nous progressions encore plus dans la dégringolade.

    1. Kazar

      Dégringolade : il vaudrait mieux un coup d’arrêt brutal nous permettant de nous relever que des décennies de lent pourrissement qui nous mèneront à notre fin, me semble-t-il.

  14. René-Pierre Samary

    Si je puis me permettre (mais j’ai su rester simple), je supprimerais (ou taxerais lourdement) tous les robots ménagers. Le balai à la place de l’aspirateur, vaisselle et linge lavés main, cocotte versus micro-ondes. Grâce à des opérations redevenues chronophages (et physiquement plus athlétiques, donc meilleure santé), les femmes ainsi occupées à la maison grossiraient moins les notes de téléphone, et cesseraient de briguer des emplois souvent aussi inutiles que risqués (solution du problème du harcèlement sexuel, baisse des divorces). En supprimant les robots ménagers, la femme retrouverait la fierté d’un travail enfin productif, économiserait l’énergie électrique (ce que toute écolo-consciente ne peut qu’approuver), et générerait de l’emploi. On a tout essayé contre le chômage ? Non. On n’a pas interdit l’aspirateur et la machine à laver.

          1. BDC

            Tu veux dire que l’humour n’est pas du genre 1 ? Qu’il faut nous en greffer parce que c’est pas naturel ? Pas besoin, vous nous demandez simplement de rire de vos blagues, pas d’en faire. S’il fallait inventer un robot-humour il serait du genre 2.

              1. sam player

                j’avais fait une blague à une fille un 1er avril (genre je te quitte) et je ne l’ai jamais revue, elle n’a pas apprécié l’humour…
                En fait, depuis j’ai compris pourquoi…

                1. Aristarkke

                  Un élément d’explication :
                  « Maris, de même, conduisez-vous avec sagesse envers vos femmes, comme envers un être plus faible, en lui rendant honneur, puisqu’elles hériteront avec vous de la grâce de la vie; afin que vos prières ne soient point entravées. (1 Pierre 3:7)

      1. René-Pierre Samary

        Meuuh non, chère BM. Je suis juste un heureux misanthrope, variante misogyne, à force de les trouver désirables. Mais à force de les désirer, ne finit-on pas par les connaître (un peu) ? Hélas, il vaudrait mieux s’en abstenir (de les comprendre), parce que (comme disait Nietzsche), à force de les comprendre, on s’en dégoûterait (ce qui porterait un rude coup à la perpétuation de l’espèce, avec le plaisir en prime).

            1. albundy17

              « sans art,  »

              t’as oublié un D, ou deux. plus un t en trop

              Je sais c’est nul. Mais ça m’a appris le verbe dar, de ciconstance

    1. claribelle

      J’allais le dire…
      De plus, en lui taxant les robots ménagers, la ménagère (ou le ménage) serait aussi considérée comme travailleur indépendant ou artisan (ou TPE) exploitant des robots au lieu d’embaucher un (ou une ou plusieurs) employé (e-s) de maison et devrait donc cotiser à l’URSSAF et au RSI. Belles rentrées d’argent en perspective pour l’Etat…

      1. Lark on the Wing

        Oui, mais le PIB en serait d’autant augmenté, permettant ainsi de ramener le déficit sous les 3%… encore un malheureux effet Serendip…

      2. Pat

        Suivant la même logique que pour les loyers fictifs des méchants propriétaires, il serait normal que la ménagère soit considérée comme une employée fictive dont le couple bénéficie sans payer les charges afférentes. Le mankagagner pour l’Etat est évident. Hamon grand regret…

      1. René-Pierre Samary

        Blague à part… Ayant été (de par mon activité d’indépendant, at home) un de ces « nouveaux pères » qui, entre quelques tâches productives, faisait le ménage (mal, disait-elle) et s’occupait du bébé (regards sourcilleux), je me suis rendu compte, de facto, combien ces « travaux harassants » étaient (avec l’aide des robots adéquats et d’une bonne organisation) l’affaire de bien peu d’efforts. J’en ai conclu, d’expérience, combien elles nous bourrent le mou. Enfin, certaines, qui nous bassinent avec le fameux « partage des tâches »…

        1. Patatrac

          @ René- Pierre 13h31
          Les tâches ménagères ne sont pas sans noblesse. Surtout lorsqu’elles constituent le premier pas vers des négociations fructueuses…

        2. BDC

          Moi le ménage ça me détendait et c’est HS qui me disputait si je ne lui laissais pas sa part de repassage 😀 ! Enfin … tout ça c’était avant, maintenant on sous-traite, je suis devenue chef de PME, heureusement qu’on a investi dans du bon matos !

          1. Black Mamba Warrior

            En général, je ne fais pas le ménage… je m’en fiche d’avoir du bordel, la maison, elle vie. Chacun range son petit coin, je respecte le territoire de chacun.
            Les jours où je suis déchaînée dans tous les sens du terme. Tout le monde se planque dans la maison car ils savent que le seule moyen de me calmer, c’est de nettoyer la maison. Et dans ces moments, il ne faut surtout pas me parler …

        3. nemrod

          Le linge, c’est chiant.
          Le reste c’est pas la mort et là elles nous bourrent le mou.
          Compression de personnel oblige je fais moi même le ménage dans ma petite boite…30 minutes tous les matins en sifflotant et en écoutant la radio ( sauf quand l’aspirateur marche ).
          Quand je pense que j’ai payé quelqu’un une heure par jour pour faire ça…et qu’en plus c’était plus mal fait.

          Et encore le linge ça pourrait être moins chiant s’il ne fallait pas satisfaire aux critères débiles en ce qui concerne le repassage.
          A part les chemises…

          Pour ce qui est des taches purement dédiés aux hommes ces dames considère que « cépapareil ».
          Comme si tailler une haie, tondre, réparer une barrière, emmener les merdouilles à la décharge, vider un poiscaille ou un sanglier pour le becqueter étaient des tache enrichissantes !

          L’incompréhension entre les sexes est un vaste débat.
          Je considère d’ailleurs que l’homme et la femme sont deux espèces différentes.

          1. BDC

            Bah je sais pas pour vous mais le mien il réclame une médaille à chaque fois qu’il fait quelque chose donc on mesure bien l’effort produit 😀 ! Le repassage c’est le pire, on est d’accord, mais on est bien obligées de marquer son territoire sur son mari avec des chemises bien repassées, namého ! (m’en fiche je sous-traite à une experte). La Peggy d’Albundy et moi on tond la pelouse, le gibier n’a rien à craindre et je n’ai aucune catastrophe à déclarer ! Et puis quelle incompréhension ? Vous plaignez pas : tant qu’on continue à se reproduire ensemble, on appartient à la même espèce !

            1. Black Mamba Warrior

              Pour le repassage, j’avais autrefois ma fille aînée qui s’en occupait, mon fils s’occupe du trie et des poubelles quand il est là, mon autre fille s’occupait de passer l’aspirateur et la petite dernière elle met la vaisselle sale dans le lave vaisselle et range. WP fait des pan cakes le matin pour le petit déjeuner. Pour tondre la pelouse, on a un robot. :mrgreen:

            2. Bonsaï

              Dîtes BDC, tandis que vous attendez votre heureux évènement à ne pas savoir quoi faire de vos dix doigts, pourquoi ne vous lanceriez-vous pas dans la création d’un blog destiné, par exemple aux premières photos du petit champion ?

                1. Black Mamba Warrior

                  @BDC
                  Juste pour information n’est-ce-pas !?
                  Dans mon groupe de débutants d’infopreneur, certaines personnes développent justement des projets qui en rapport avec la maternité, les premiers mois avec le bébé…

            3. Aristarkke

              La pelouse, c’est normal. A force de réclamer la parité, l’ égalité, toussa, faut assumer la totalité des inconvénients qui vont avec… 😕

            4. albundy17

              « avec des chemises bien repassées,  »

              Âneries.

              Je repassais cols et l’équivalent du plastron, le reste est froissé et invisible.

              Pour la reproduction, je suis assez d’accord 😀

            5. nemrod

              Quelle incompréhension ?
              Bah je sais pas, celle qui occupe le s 3 quarts de la littérature et qui fait divorcer la moitié des couples et se regarder en chiens de faïence 80 % des autres.

              Les 20 % restants étant en transit vers un des 2 états susnommés bien entendu.

              La possibilité de reproduction n’est pas un critère absolu d’appartenance à une même espèce chez les vertébrés supérieurs.
              Un sanglier couvre une truie et donne une descendance fertile, un Ane prend une jument mais donne une descendance stérile par exemples.

          1. nemrod

            Je plussoie.

            La plupart des femmes veulent se caser parce que le calme et la sécurité sont indispensables à l’élevage des jeunes.

            Evidemment, après cette phase elles nous voient tels que nous sommes : insupportables (d’après leurs critères ).

            Et comme elles le sont également d’après les nôtres…problèmes.

            Il arrive relativement souvent mais avec une tendance déclinante qu’un modus vivendi s’instaure et que le couple s’installe dans un certain attachement et une complémentarité et qu’il devienne alors un « vieux couple ».

            Je sais, je suis beaucoup trop romantique.

  15. hub

    Parmi les multiples arguments en faveur des robots, H16 n’en ayant listé que quelques uns, on pourrait parler de la médecine.
    Tout cela se résumant dans le mot de progrès. Un très beau mot.
    Hélas, pour les amateurs de chatons, de poissons en danger de disparition et de fous du vélo pour alimenter leur baraque en électricité, c’est un mot à bannir, proscrire, anathématiser, comme ce qu’il nomme. Tout ce qui a pu sortir l’humanité de la misère est à vomir. Retour au quinoa, à la hache de pierre et au barbecue non cancérigène …

    1. MadeInCH

      Vous faites erreur!
      Le Progrès, c’est l’émancipation des Lois de la Nature et de la Physique et de la Biologie!
      – Le code génétique ne doit plus influencer le genre!
      – Les lois des flux ne doit plus influencer l’écomonie!
      – Les lois de Darwin sont dépassées!
      – Les agressions vont cesser d’elles-même lors les gens cesseront d’utiliser la force pour se protéger!
      – Le plaisir sexuel ne doit plus être réservé aux adultes consentants!
      (Sauf lorsque c’est supposément Trump.
      Dans ce cas, même entre adultes consentants, c’est mal!)
      – La pauvreté et la maladie sont supprimés par décret.
      – L’Idéologie remplace la Vérité.
      Voilà le Vrai Progrès tel qu’il est décrété!
      Rien à voir avec l’évolution technique ou l’amélioration des conditions de travail!

              1. Aristarkke

                Oui. Hélas pour lui. C’est la cause de la phrase « La République n’ a pas besoin de savant »
                Très probablement apocryphe mais sonnant pourtant très juste…(Le sans-culotte de base connaissait rarement l’ état des évolutions de la science, compte tenu des faibles moyens de diffusion de la Connaissance, plutôt réservés aux élites argentées).

                Et quand on voit la qualité moyenne actuelle de l’homme politique, modèle Grançais standard, elle résonne toujours juste malgré (ou plutôt à cause de) l’ Ednat et sa scolarisation interminable très mal justifiée face aux résultats.

  16. Niala92

    En même temps, si on se place du point de vue que l’impôt sur le revenu équivaut à une partie des taxes sur la richesse produite par le travail (en gros, si je ne travaille pas, je n’ai pas de revenus et je ne contribue pas à ma propre richesse, ni à celle de la collectivité), refuser d’envisager la taxation d’autres manières de produire cette même richesse revient à dire que c’est avant tout l’individu qui doit être ponctionné plutôt que la richesse produite. Le problème étant que la richesse produite par les machines n’est pas ou peu réinjectée dans l’économie réelle ou la consommation des ménages.

        1. Non. Réfléchissez. Les personnes morales répercutent (aux actionnaires physiques, aux salariés, aux consommateurs). In fine, ce ne sont jamais QUE les individus. Et c’est logique. Taxer les vaches, c’est taxer les consommateurs (de vache, de lait, …)

    1. Black Mamba Warrior

      Comment ça que la richesse n’est pas réinjectée dans le système ?
      La richesse accumulée ne sert absolument à rien si on ne la fait pas circuler. Les entreprises génèrent de la richesse qui sera investi ailleurs.

    2. Calvin

      « Le problème étant que la richesse produite par les machines n’est pas ou peu réinjectée dans l’économie réelle ou la consommation des ménages. »

      @Niala92

      Si je vous lis bien (comme disait Khadafi), cela signifie que les richesses dues aux robots sont donc brûlées, ou cachées dans un puits dont on aurait perdu la clef…

      J’ai une autre hypothèse. Les profits des robots sont les investissements de demain.

  17. pete sans pras

    Est-ce ça boucherait le trou de la sécu de taxer les paroles de Hamon (et Tourraine)?
    Paroles: ici au sens dalidesque du terme…

  18. mlallier

    La classification des robots est très simple. Ceux qui fonctionnent correctement et remplissent parfaitement la mission pour laquelle ils ont été créés entreront dans la catégorie des néocons ou des ultracons selon l’humeur des journalistes de france inter.

    Les autres iront de kilocons à pétacons, ces derniers tirant leur nom de la proximité avec pet de lapin.

    Les kiloncons auront des difficultés avec les accents sur les e ou les consonnes doubles dans les mots de plus de deux syllabes, tandis que les derniers lanceront des pétitions pour le revenu universel ou la taxation des robots.

  19. Montboudif

    La bêtise de nos élites politiques est insondable. Comment ne pas penser à cette réflexion que l’on prête à à sauvy en réponse à Mitterrand qui visitant un chantier et voyant un grand nombre de pelleteuses lui dit « Ah Sauvy, si tous ces hommes avaient des pelles à la place d’avoir des machines, vous imaginez le nombre d’emplois créés ?» Sauvy aurait répondu « En effet, monsieur le Président. Mais imaginez s’ils avaient des petites cuillères ? ».

  20. gorille

    Ton antépénultième paragraphe me laisse perplexe : le déplacement des besoins sur d’autres produits ou la création de nouveaux.
    J’ai du mal à imaginer quels pourraient-ils être ? Bien sûr si on continue dans ce délire de société festive à tout va, ignorante, et bientôt (en 2030 ?) a-genrée j’entrevoie des idées mais sinon ?
    Je doute par ailleurs d’un accès démocratique à ces futurs produits robotiques.

    Le progrès que je vois dans ces produits réside en effet dans la libération des tâches physiques pénibles, mais pourquoi faire à la place ?
    S’aliéner dans un monde toujours plus dense, où le travail est une raison de vivre, ou profiter du temps alloué par ces découvertes technologiques, et réfléchir à notre existence, profiter de la vie naturelle ?

                1. albundy17

                  Ton film préféré est sissi l’impératrice ou l’equarete fille du Dr March ? 😀

                  « On va vers une société de bien être. Il faut savoir s’adapter. »

                  Ouiiii, café pipe est une option :mrgreen:

          1. Adolfo Ramirez Jr

            C’était ironique, je me doute bien que cela vous irait parfaitement.
            Moi je m’adonerais au bonsai, c’est moins violent. Encore que, avec certains spécimens suisses…

    1. René-Pierre Samary

      Sans anticiper sur la réponse du patron…
      Ne t’en fais pas : depuis la nuit des temps, les gains de productivité nés du progrès technique ont été toujours en grande partie dévorés par la caste dirigeante. Au paléolithique, le « travail » se limitait à environ 4 heures par jour. D’ailleurs, les animaux n’en font pas plus. Le reste du temps, ils sommeillent.
      Enchaînement : robotisation -> productivité accrue -> moins de producteurs à périmètre égal de production -> davantage d’oisifs non producteurs -> traitement social -> renforcement de la caste dirigeante -> ponction accrue sur les producteurs.
      C’est comme dans le cochon, finalement tout profite à l’Etat.
      J’ai tout faux ?

    2. sam player

      « Je doute par ailleurs d’un accès démocratique à ces futurs produits robotiques. »

      Vous n’avez pas de machines à laver ?
      En 1955 il fallait plus d’un an de travail moyen pour s’en payer une et maintenant vous pouve en acheter 3 par mois.

      Voiture, téléphone, télé, ordi, tondeuse ?

      1. bibi

        Il a raison de douter car au fur et à mesure que l’on s’enfonce dans le socialisme de nombreux produits ne sont accessibles que pour la nomenclatura et les sens dents doivent émarger à des listes d’attentes pour espérer un jour pouvoir en bénéficier.

    3. theo31

      La voiture avec un moteur à essence n’existait pas il y a deux siècle et pourtant elle a permis de créer des centaines de millions d’emplois et des dizaines de milliers de milliards d’euros de richesses.

      Faut juste laisser se faire le processus de destruction créatrice.

      1. Aristarkke

        La première voiture reconnue comme réellement utilisable en conditions normales est L’Obéissante construite par Amédée Bollée à Le Mans (na!) en 1873. C’est un moteur à vapeur qui la propulse. Mais avec une capacité de douze passagers, c’est plutôt un car qu’elle évoque.
        Amédée Bollée, toujours lui et en 1878 fabrique et commercialise la première voiture pour particuliers (nommée La Mancelle) mais avec un moteur à vapeur (mieux maitrisé à cette époque)
        Le gros problème des moteurs à essence est le déclenchement « commandé » de la combustion au bon moment alors que la bougie d’allumage, inventée par Lenoir en 1876, n’empêche pas la prolifération de systèmes d’allumage qui retarde sa prééminence et sa mise au point définitive.
        Le premier moteur à essence (cycle de quatre temps) est mis au point et construit par la petite société de l’inventeur Benz, future Mercédes avec utilisation d’abord sur des tricycles puis des quadricycles, en 1886.
        L’aventure ne dure que depuis 140 ans…

  21. gorille

    Une société de bien-être,je veux bien, en tout cas c’est ce que je recherche. Mais ne fonce-t-on pas droit dans un mur ? Entre les vieux croutons qui nous y précipitent, la future génération complètement gamifiée par les progrès technologiques (merci Nachatte, Peillfion et tous les autres), l’explosion démographique j’ai du mal à croire dans le futur d’une société de bien-être qui se dirige vers un bien-être apparent mais totalement individualiste et non-pérenne.
    Bien sûr cette technologie nous permet un accès illimité à l’ensemble du savoir, et d’ailleurs l’open-source prendra sûrement le pas sur les modèles monétisés.

      1. Black Mamba Warrior

        Fait des recherches sur les infopreneurs.
        Ce secteur explosent aux USA. Il est en train de prendre de l’ampleur en France, il faut prendre la vague maintenant. Il y a des opportunités à saisir. Préoccupe de toi avant tout,
        le reste de la société s’adaptera ou pas …

        C’est la dure loi de la nature.

        1. gorille

          Merci pour le terme d’infopreneur que je n’avais encore jamais rencontré (étonnant pourtant, car travaillant dans le référencement) !
          J’ai encore du mal avec la monétisation de ce secteur, notamment du fait que les sujets qui m’intéressent et que je développe ne s’inscrivent pas dans ce rapport à l’argent.
          L’objectif de ton blog est de justement prendre la vague ? J’imagine que oui, mais je vois mal où tu vas tirer du profit…

            1. Black Mamba Warrior

              Je reprends mon commentaire avec un peu plus d’explications.
              L’année dernière, je furetais sur internet et je suis tombée sur une pub pour aider contre les insomnies. Je me suis inscrite par simple curiosité et intérêt car je suis insomniaque de nature, je dors à peine trois heures par nuit, voir cinq quand je fais une « bonne nuit de sommeil » . J’ai reçu un CD et un PDF pour la somme de 35 euro. Quelques temps plus tard, ayant mon adresse internet, on m’envoie des mails sur diverses sujets comme des formations sur « Comment contacter son guide intérieur  » ,  » Les lois d’attraction » , des sujets qui ont rapport avec la spiritualité .
              Ce sont des sujets qui m’intéressent, j’ai pris certaines formations. Puis toujours dans ce même principe, ce groupe m’envoie d’autres mails qui de fil en aiguille, il y a un qui m’interpelle. « Devenir entrepreneur sur internet ».

              Constatant par ma propre expérience de consommatrice que c’est un secteur qui peut générer de l’argent. J’ai pris cette formation.
              Elle tombait à pic au moment où je suis en pleine période de crise existentielle. Même si j’aime bien être avec mon mari, j’en ai marre d’être 24 sur 24 avec lui. Nous travaillons ensemble. Il ne veut pas se passer de moi. Il refuse de prendre d’autre employé. Je suis la seule personne qu’il supporte car je sais comment il fonctionne et quelles sont ses besoins.

              Nous voulons quitter la France. Mon mari a fait différente démarche dans le but s’expatrier mais au moment d’effectuer le saut dans l’inconnu, il a tendance à reculer.
              Je sais qu’il est inutile de le bousculer. C’est comme ça, c’est dans sa nature. Il a une vie confortable et pépère pourquoi changer?

              Donc si je veux que les choses bougent, je dois générer par moi-même suffisamment d’argent pour être libre financièrement. Or ce secteur est l’un qui donne un levier formidable pour moi, qui n’a d’autre à offrir que mes propres passions.

              Je ne suis pas la seule dans le secteur. Je dois faire ma place.

              Voilà !! J’ai décidé de prendre un risque. Mais il est bien calculé. Soit j’échoue, ma situation ne changera pas, elle n’est pas si horrible, bien au contraire, soit je réussie et je gagne sur tous les tableaux .

                1. Black Mamba Warrior

                  J’ai un déjà fait mon choix, l’Australie. J’ai déjà envoyé ma fille aînée. Elle s’en sort plutôt bien, elle qui y était contre toute utilisation de la langue Shakespeare. Le style de vie lui convient… Les gens semblent plus cool que les Frenchies.

              1. albundy17

                « car je suis insomniaque de nature, je dors à peine trois heures par nuit,  »

                C’est une souffrance ? Je veux dire, y a t il des répercussions dans la journée ?

                Je demande car étant debout assez tôt, vers 4-5 heures, je passe pour un insomniaque alors que la situation me convient parfaitement.

                J’ai plutôt du mal a comprendre les adeptes de la grasse mat

                1. Black Mamba Warrior

                  Est ce une souffrance … Oui et non.
                  Quand je ne dors que trois heures par nuit sur plus d’un mois d’affilé, j’accumule de la fatigue, je suis moins performante. J’ai besoin d’une sieste or je travaille tous les après midi … Ce n’est pas le rythme guyanais, ici …
                  Mon époux n’aime pas que je quitte le lit, surtout dès 3 h matin car je fais apparemment trop de bruit et je dérange tout le monde. Et donc c’est toute la maisonnée qui en souffre.

                  1. albundy17

                    « j’accumule de la fatigue »

                    Alors oui tu sembles faire parti des insomniaques, la conscience est à double tranchant…

                    Je ne fais pour ma part aucun bruit quand je me lève, un vrai chat, question de respect du sommeil des autres, toujours une lampe de poche pour ne serait ce qu’éviter les clics des interrupteurs. Quand ma femme a des insomnies (pour l’essentiel d’origine pécuniaires) on peut dire que l’ensemble de la maison est au courant. C’est un exemple…

                    1. Black Mamba Warrior

                      Je suis discrète mais il se trouve que mon époux, il a l’ouïe très fine, certains jours il est doit mettre des boules quies tellement il est sensible… D’ailleurs son métier lui est une vrai torture pour son audition, il doit supporter les bruits des turbines et de tous les appareillages.
                      Donc si par malheur, je le réveille, il est capable de faire ch%er tout le monde et de réveiller le voisinage… Même le chat a compris qu’il faut attendre le réveil du maître pour venir gratter à la porte :mrgreen:
                      Donc je passe une bonne partie de mes nuits à faire de la méditation.

                    2. Black Mamba Warrior

                      Juste pour info, les êtres humains se sont vues imposés des rythmes pour vivre en société , or humains possèdent des rythmes différents. Et quand je disais rythme guyanais ce n’est pas pour rien. J’ai gardé ce rythme . J’ai besoin de faire une sieste l’après midi . C’est comme ça . Pour une question de confort pour mon époux, je travaille malgré tous les après midi pour lui faire plaisir.
                      Par contre le week end , il sait qu’il n’a pas intérêt de venir me demander quoi que ce soit car tout simplement … j’ai besoin de récupéré.

  22. gorille

    http://h16free.com/2015/03/08/36224-lere-des-robots-arrive-et-non-vous-ne-manquerez-pas-de-travail
    9ème paragraphe de ce billet, tu parles de la Loi de Moore et de sa projection en 2045.
    Puis-je soulever le fait que tu fais abstraction de son ralentissement probable et peut-être brutal dû aux loi de la Physique (fréquence d’horloge, échauffement) ? A moins d’imaginer en parallèle des micro-frigo nous amenant à des températures avoisinant le zéro absolu (à 100 Kelvin près), why not.
    Puis-je connaître ton point de vue sur la question de mettre l’intelligence biologique sur une puce : athée ?
    Merci, maître 🙂

    1. « ralentissement probable » : cela fait 20 ans qu’ils en parlent sans avoir rien noté.
      Regardons ce qui s’est passé : les processeurs ne vont pas beaucoup plus vite de nos jours qu’il y a 10 ans. Mais à $ équivalent, on en a maintenant 2 ou 4 ou 8. Autrement dit, on va 8 fois plus vite. Et comme on accélère aussi tout le reste (HD-> SSD, la RAM devient de plus en plus rapide et il y a encore de la place en haut, les bus ont encore de la marge), on a encore de la marge, rien que pour l’électronique. Ensuite, il ya l’optoélectronique, voire l’optique pure.

      Une fois tout ceci épuisé, là, peut-être, on envisagera de tout refroidir ou d’avoir des innovations vraiment différentes. Mais ça nous laisse quelques décennies et de toute façon, à ce moment, on ne raisonnera plus avec un seul cerveau humain.

        1. Ce n’est pas une loi, plutôt une conjecture. Et l’idée est d’un doublement de la rapidité par unité de surface, en effet et c’est ce qu’on observe, à condition de prendre la bonne échelle. Il y a encore beaucoup d’espace vide sur une carte mère. Les GPU ont encore de la marge. Etc…

          1. MadeInCH

            Okay, si l’on prend comme unité de surface le mètre carré, et pas le millimètre carré.
            Je ne suis pas sûr que c’est comme ça que Moore le voyait.
            Mais avec votre échelle de mesure, effectivement il y a de la marge.

          2. gorille

            Il reste des marges énorme de progression mais on est plus dans un processus exponentiel. J’ai lu à ce propos cette phrase :
            « Mais au moins cela donnera à l’humanité un peu plus de temps pour profiter de son exceptionnalisme. »

            1. sam player

              Exponentiel(le) est un terme galvaudé car souvent rattaché à la croissance alors que ça peut tout aussi bien être rattaché à la décroissance : la décharge d’un condensateur est une exponentielle, idem pour la radioactivité.

              Le terme renvoie une fausse idée d’infinitude et tout comme les grands nombres il manipule et donne le tournis à ceux qui ne maîtrisent pas dès qu’on dépasse le méga.

    1. BDC

      Eh oui, les soces parlent toujours de meilleure répartition des richesses entre les salariés, l’entreprise et les actionnaires, en oubliant que le plus gourmand, c’est l’Etat ! Que si on trime comme des bœufs parce qu’il faut rapporter au moins 150€ pour être rentable et n’en récupérer que 39€, c’est pas tout à fait à cause du salaud de patron … mais comme partout, c’est le messager qui prend !

      1. MadeInCH

        Je viens de calculer avec mon cas…
        En France, 39/150=0.205=20.5%.
        Mon cas, environ 30%.
        Sauf que les assurances fonctionnent, les routes sont entretenuse, et les dettes publiques (Fédérale et plusieurs Cantonales. Pas Neuch en tout cas.) baissent.
        Et les pompiers n’ont pas encore besoins de gilets pare-balles.

    2. Pat

      C’est la même chose quand on est à son compte. Mes ex-clients anglais (employés) ne voulaient pas comprendre que mon tarif n’avait rien à voir avec un salaire.

  23. Gérard

    On pourrait avantageusement penser à remplacer députés et sénateurs par des robots. Il semble improbable qu’ils puissent pondre des lois aussi débiles que ceux en chair et en os, surtout s’ils sont socialistes, et nous coûteraient beaucoup moins cher.

  24. lxy

    La réputation de l’Allemagne est très usurpée. Si ils ont moins de chômage c’est parce que chez eux les femmes restent à la maison.(Kuchen, Kirchen, Kindern) On aurait le plein emploi si on faisait pareil. Les allemands utilisent plus de robots parce que les allemandes ne travaillent pas.

    pcc Mélenchon

    En poussant le raisonnement même les hommes devraient rester à la maison comme Hamon le propose avec son RU.

    1. bibi

      Et si l’Allemagne à un taux d’emploi de 10 pts supérieurs à celui de la France c’est à cause de l’esclavage des travailleurs pauvres qui sont privés de leur emploi par les machines et qui donc sont obligés d’accepter des emplois à 1€/h.

  25. Kazar

    Taxer les robots, ce n’est peut être pas pour tout de suite, mais l’année commence quand même très fort : il faudra désormais payer pour appeler la police !!!

      1. sam player

        Les mecs décidément ne retiennent rien de rien des expériences passées.

        Comme seuls les appels aux services d’urgences seront « gratuits » tous les appels se feront aux services d’urgence qui seront débordés : cf les services d’urgences à l’hôpital qui traitent 80% de bobos.

        1. Dr Slump

          Et les pompiers c’est pour les chiens. Cela dit, la proximité du médecin de quartier (ou de campagne) n’est plus qu’un souvenir désuet, un mirage du temps passé. Les malheureux médecins, que je conspue sans doute injustement, sont à plaindre d’être devenus presque entièrement des bureaux administratifs d’enregistrements des maux, maladies, et demandes d’arrêt maladie.

          1. sam player

            Il faut voir le niveau de décharge de responsabilités (ceinture et bretelles) auquel on est arrivé.
            Dans une file d’attente dans un magasin il y a un mois j’ai pris un coup de chaud (faisait au moins 30° de plus que dehors) et j’ai dit à la caissière qu’en attendant ma place (au moins 10 personnes devant moi) j’allais m’asseoir juste en sortie de caisse… bingo, coup de fil à la sécurité, agent de sécurités (2), pompiers !

            1. Dr Slump

              Pour des vapeurs ils envoient les sapeurs. Eh ben mon vieux… manque plus que les rappeurs pour en faire une clameur? T’aurais du simuler, qui sait, t’aurais p’têtre pu gagner quelques indemnités?

            2. BDC

              Dommage que je suis en congés, j’aurais pu venir avec toi, on serait passés en priorité ! C’est dingue l’argent que je pourrai me faire avec les files d’attente dans ce pays, cf. billet précédent.

    1. René-Pierre Samary

      Sans aller jusque-là, il n’est pas impossible que le robocop, avant d’intervenir, vous demande votre numéro de sécu, et vous rappelle quelques impayés, contraventions non réglées, pensions alimentaires en retard. Fichés, nous sommes fichus.

    1. Dr Slump

      Je vois bien un avatar tout ce qu’il y a de plus séduisant. Par contre, c’est fou le nombre de pensées et maximes qu’on attribue à tort à Lao Tseu. A ce rythme, bientôt il sera à lui tout seul l’auteur des Vedas. Kong Fu Tseu doit en manger sa barbiche de rage…

      1. Black Mamba Warrior

        Pourquoi cette remarque? La maxime sur mon blog n’est pas de lui?
        J’ai changé le gravatar car l’autre n’apparaîssait plus.
        Je dois faire attention sur l’édition de mon avatar, je suis sur différents sites de formation et je risque de choquer quelques âmes sensibles. :mrgreen:

            1. sam player

              Quand tu choisis une image gravatar il faut que tu classes ton image depuis « tout public » jusqu’à quelque chose comme « explicit ».

        1. Dr Slump

          Oui c’est à propos de la maxime, à dire vrai je n’en suis plus si sûr, et je crois bien avoir dit une bêtise!
          C’est à dire que j’ai lu le Tao Te Jing dans toutes les versions possibles et imaginables, lu et relu, et je n’ai jamais lu toutes ces citations qu’on lui attribue fréquemment partout. Or c’est le seul ouvrage qu’on lui connaisse. Alors nous laisserons cela aux sinologues avertis.

          Pour les « âmes sensibles », il y en aura toujours quoi que tu fasses. alors il faut s’affirmer tel qu’on est, sans outrance bien sûr, mais de nos jours, quel choc peuvent représenter quelques photos de pin-up stylisées?

  26. theo31

    La taxe sur les robots alourdira les coûts pour l’entrepreneur. Une taxe étant TOUJOURS répercutée en amont, il y aura encore plus de chômage. Le chef d’entreprise préfèrera se séparer de personnel plutôt qu’augmenter ses prix et perdre ses clients pour sauver la peau de sa boîte

    Pour l’instant, aucun de ces gros connards n’a songé a faire appliquer le code du travail aux robots. Mais je suis certain qu’on y viendra.

    1. Régis33

      Exact , en cas de taxe sur les robots ceux ci n’étant pas « licenciables » , donc pas une variable d’ajustement par rapport aux délires étatiques socialoïde , mais plutôt un investissement ; le seul choix restant au patron sera de virer l’humain.

      Plus merdique comme idée , je crois qu’on peut difficilement faire …… Ah si , taxer le non loyer des propriétaires ! 🙂

      1. bibi

        Le cout du robot est une variable d’ajustement comme une autre, si il n’est plus ou pas assez rentable en France il suffira de le déménager dans un pays ou il sera plus rentable.

            1. Lorelei

              Je sais, mais c’est pour montrer la bêtise incommensurable de ces fonctionnaires pour qui les robots sont les machins utilisés par les méchants patrons au détriment des pauvres ouvriers et pas ces mange-fric mis au bord des routes et qui remplacent des fonctionnaires de police. M’enfin, les uns sont normaux et obligatoires, les autres sont inutiles et à taxer.

  27. Platon

    Merci,
    je dépose ça et je me barre (je suis vacciné contre l’ approbation d’autrui pour me confirmer que j’ ai raison, J’AI RAISON*. Je ferme cette parenthèse superflue derechef) :
    Pour résumer ce que j’ ai compris, moi, modeste ingénieur (pas de licence d’art de la flibusterie):
    – taxe sur ton logement, dont tu es propriétaire
    – taxe sur les robots qui fabriquent les produits qui équipent ton logement…
    Le lave-linge, le lave-vaisselle, le magnétoscope (sans taxe éco autrefois, totalement irresponsable), le radio-réveil,… sont tous programmables pour une tâche précise, dont les paramètres peuvent être changés.
    Alors vous le sentez le coup fourré des diplomés de l’ ENA, de licence de cognition sensorielle, de BAC+12 en syndic étudiant?
    Ma proposition: Carlos Ghosn président, avec sa task force, et en 3 ans c’est plié. Bon, le parcours Bastille-Nation sera répertorié comme sentier de grande randonnée, mais ça devrait faire plaisir à la mairie locale; sur le parcours, il faudrait que les fenêtres arborent des slogans révolutionnaires adressés aux randonneurs: « on s’ en branle », « cause toujours, parasite », « tu fais des km, c’ est tout ce dont tu es capables? »,…etc… genre vraiment mettre l’ambiance. Envoyer les étudiants en commerce international faire de l’ entrisme à la CGT (TP d’histoire).
    A ce moment-là, je regarderais le 20h, je lirai « Libé », c’est promis.

    *: quand quelqu’un m’ approuve sur ce genre de sujet, j’ ai l’impression d’être con, sauf si je connais bien mon interlocuteur.

  28. Naos

    C’est amusant, lorsque je tiens le même discours avec les collègues de boulot, je me rend compte qu’ils sont assez poussiéreux eux aussi et qu’ils ne comprennent pas que la robotique est l’avenir de l’homme pour les centaines d’années à venir… la culture des légumes et des fruits (Farmbot), la préparation de plats culinaires (déjà actif avec un robot capable de faire 2000 plats), mais à plus ou moins longue échéance, la dépollution des terres et des océans, la reforestation, l’exploitation minière, et même la colonisation d’autres planètes avec la terraformation et la mise en place de structures habitables et viable avant même l’arrivée de l’homme dans les lieux…
    imaginez que vous envoyez des robots construire une base lunaire… ils vont se charger de récolter les minéraux et les transformer en fer / verre / terre agricole ?
    et une base va progressivement se monter… il faudra peut être des années pour la monter intégralement… et alors ?
    vous envoyez des dizaines de robot et des pièces de rechange sur place ?
    et tout est exploité avec la lumière du soleil…
    c’est l’avenir…
    et il n’y a que ceux qui le nient et qui ne s’adapteront pas à cette nouvelle évolution humaine qui souffriront le plus… ceux qui se seront adaptés auront de beaux jours devant eux…
    Par contre, bien sur…
    ce n’est pas en France qu’il faudra faire cela…
    j’ai envie d’acheter une ile et de déclarer son indépendance… lol quelqu’un pour suivre ?

          1. Naos

            Au large de Belize qui fiscalement est un paradis fiscal…
            moins d’une heure de la côte, et derrière une barrière de corail…
            il y en a des moins cher… hein… mais c’est surtout le nom de l’île qui me fait « tripper » hahaha
            cela pourrait être assez sympa pour des vacances en tout cas

      1. Naos

        mouai… un bateau… ca coule… ou cela peut se faire couler (Cf Rainbow warrior)… c’est plus difficile avec une ile 🙂
        pis il y en a plein a vendre partout dans le monde… et pour le prix d’une maison en France…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.