L’hypothèse Macron : un deuxième quinquennat de Hollande, en pire

Même si dans les médias, les petits papiers acides s’empilent sur Fillon, toute l’actualité ne peut pas être dominée par ses déboires. Dans les « chiens écrasés », on peut certes combler avec quelques entrefilets navrants sur la primaire de gauche qui désole une partie des Français et endort passablement l’autre, mais cela laisse encore pas mal de place. Pourquoi ne pas alors s’étaler en publicité créative pour Emmanuel Macron ?

Pensez donc ! Il a tout pour plaire, le brave petit : il est jeune, il est mignon avec sa coupe de cheveux bien peignés et son petit côté premier de la classe ! Avec cette allure, il ravit les ménagères de moins de 50 ans et fait rosir les joues des grands-mères. Et quand il parle, il susurre des petits mots doux et ces phrases qui caressent le poil de tous dans le bon sens ! Pardi, il est anti-système, est sans parti, et veut évidemment renouveler la vie politique avec une organisation différente, de vraies idées qui changent !

Bon, certes, lui aussi comme Fillon semble un peu empêtré dans des histoires de fonds utilisés comme il n’aurait pas dû, à la différence évidente que lui, au moins, est un peu plus de gauche que son opposant, vilain conservateur catholique dont le programme, ultra-violent, mérite l’opprobre de la presse. Ceci expliquera sans doute l’écart de traitement médiatique et judiciaire de l’un par rapport à l’autre.

En définitive, la presse fait feu de tout bois pour détruire consciencieusement Fillon. Force est de constater qu’elle n’a d’ailleurs pas beaucoup d’efforts à mener tant le pauvret, gérant mal la pression, s’embourbe encore plus de lui-même. A contrario, la même presse a ouvert toutes les vannes de ses torrents de câlins les plus chaleureux pour Macron. Dans la bouche de certaines de ses figures de proues les plus émotionnellement chargées, Manu l’Énarque se retrouve propulsé en véritable icône des temps modernes quitte à être comparé à Barack Obama.

Du reste, si l’on écarte deux minutes le grotesque de la comparaison, on pourra se rappeler qu’Obama n’a jamais été autre chose qu’un socialiste tout ce qu’il y a de plus traditionnel, avec toute la panoplie complète depuis la tendresse immodérée pour les déficits publics, l’augmentation des taxes, impôts et ponctions tous azimuts et les grands projets sociétaux clivants. À ce titre, Macron lui emboîte effectivement bien le pas, empilant chaque jour, de tweets en déclarations, les propositions et idées toutes plus socialistes les unes que les autres. Sa récente saillie sur le « pass culture » à 500 euros pour les jeunes, dégoulinant de démagogie et de putasserie électoraliste typique de ce système dont il prétend pourtant ne pas faire partie, est un exemple aussi consternant que frappant de l’abandon en rase-campagne de toute velléité de libérer la société française de ses carcans collectivistes.

Cette gauchisation pépère du discours de Macron et l’introduction de bonnes grosses doses de redistribution grasse dedans ne doit rien au hasard : tout le monde comprend que les primaires du PS, exercice mortifère s’il en est, aboutissent à la désignation d’un utopiste collectiviste complètement hors sol. Son élimination dès le premier tour ne fait plus guère de doute et ne laissera donc personne à part l’énarque aux dents longues comme solution de repli.

Ceci explique assez bien la vague discrète mais de moins en moins timide de soutiens et de ralliements en loucedé tant de la part de députés du rang que des ténors d’une gauche complètement éparpillée.

Eh oui : « la chose » de Hollande, la montgolfière Macron, gros ballon plein d’air chaud zigzaguant par la seule force des vents d’opinion alentours, semble le seul recours des socialistes de gouvernement, qui ne trouveront à peu près nulle part ailleurs de candidat capable de leur fournir une chance crédible de mandat supplémentaire ou d’un éventuel maroquin. Plus les semaines avancent, plus s’afficher ouvertement avec le PS deviendra une gêne politique voire un handicap face aux candidats des gauches plus ou moins extrêmes qui, n’ayant aucune chance d’aboutir au pouvoir, n’auront aucun mal à jouer la surenchère démagogique.

Même l’inconnue incarnée pour le moment par Marine Le Pen ne semble pouvoir rivaliser avec le jeunot. Et quoi que puissent en penser beaucoup, en cas de second tour contre lui, elle aurait contre elle cet immense blob mou d’un centre sans colonne vertébrale idéologique, prêt à tout pour ne surtout pas voter pour elle, et ne lui permettant de toute façon pas d’envisager, même de loin, un rassemblement d’au moins 15 millions de voix sur son nom, barrière fatidique dans une élection présidentielle.

En somme, si l’hypothèse « Fillon président » tenait la corde il y a encore un mois, celle qui verrait Macron à l’Élysée devient chaque jour plus crédible. Les Français, économiquement incultes, bercés d’illusions socialistes depuis 40 ans, complètement déboussolés et orphelins de tout candidat crédible, sont prêts à se jeter sur n’importe quel aventurier approximatif qui peut faire semblant d’être différent pour rafler la mise.

Malheureusement, dans cette hypothèse, les différences idéologiques de « la chose » de Hollande avec son créateur sont si ténues qu’on sait déjà à quoi ressemblerait un quinquennat Macron : une véritable quadrature du cercle pour obtenir une majorité parlementaire et l’évidente fragilité de son gouvernement (d’Union Nationale For The Lol), une navigation à vue sur chaque sujet d’actualité (« le changement, c’est tout le temps ! »), une avalanche de mesurettes et de bricolages minuscules d’impact indéfini, et surtout la prolongation des politiques sociales-démocrates en diable qui n’ont fait qu’enfoncer le pays sur les cinq dernières décennies.

J’avais expliqué dans un précédent billet que le prochain président français pourrait bien nous faire regretter l’actuel. On en prend le chemin. Ce pays est foutu.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires275

  1. Le Gnôme

    Le pire n’est jamais sur, mais infiniment certain. Cette devise permet de ne jamais être déçu. Toujours est il que j’attends avec délectation le ralliement d’éléphants soces au minet à la mode.

    Cette campagne va être profondément enquiquinante, il y aura encore cinq ans de perdus. Le fond du trou s’approche à grande vitesse, rares seront les survivants.

  2. Villon89

    Très bien ce papier mais dans ce cas pour qui voter ? Blanc ? Comment renverser l’hypothèse d’un Président élu une fois de plus par défaut ? De l’extrême gauche, à l’extrême droite, aucune proposition ne représente mes idées. Reste donc la pêche en attendant que ce pays s’écroule définitivement…

      1. Pat

        Il y a déjà un moment que je propose le vote noir (forcément pas raciste, donc) consistant à refuser tous les candidats. Si le vote noir est majoritaire, alors aucun candidat n’est élu, aucun n’a le droit de se représenter, et l’élection est invalidée. En attendant une nouvelle élection avec de nouveaux candidats, le président du Sénat pourrait assurer un intérim avec un pouvoir minimum (pas d’augmentation des « prélèvements », pas de nouveaux impôts, pas de nouveaux « droits », pas d’embauche de fonctionnaires, pas d’augmentation du budget de l’Etat, pas de déficit, etc).

      1. Calvin

        Entre Eric Blanc, qui serait plutôt noir, et Michel Noir, qui n’était pas blanc comme neige, il y a cinquante nuances de gris.

        Mais pour les votes, il n’y a que des nuances de rose.

  3. Lady Ann

    @Le Gnôme : « Cette campagne va être profondément enquiquinante, il y aura encore cinq ans de perdus. » -> C’est donc une campagne enquinquénante… Un peu d’humour ne fait pas de mal…

  4. Bonsaï

    Non, Macron à moins d’un accident, ce n’est guère possible.
    Ce gars fait trop surréaliste, voire extraterrestre déguisé en homme politique. Tout chez lui paraît théâtral, d’ailleurs on a pu voir l’autre jour son épouse le coacher à la manière d’un metteur en scène…

    1. Royaumont

      Dans cette campagne, des accidents, il y en a 2 par semaines… Si on se retrouvait avec un second tour Filoche contre Copé, je ne serai qu’à moitié surpris.

      1. Val

        @Royaumont +1 c’est vrai qu’au rythme de notre dégringolade on va bientôt retourner aux « bonnes » vieilles méthodes romaines : l’assassinat . Ca évitait bien des fatigues et avait au moins le mérite d’éviter de prendre les gens pour des abrutis.

        1. Royaumont

          Pour l’instant, les assassinats restent virtuels. Mais le virtuel pourrait devenir réel, comme pour Trump, par exemple.
          J’espère qu’il choisit et contrôle sa garde rapprochée avec soin…

          1. Lark on the Wing

            J’y pensais également… et son signal positif récent à la CIA (et à la « communauté du renseignement ») me laisse à penser que DT craint peut-être un sort à la JFK….

            On ne vire pas des Allen Dulles impunément…

              1. Lark on the Wing

                « Fruit »…. encore Maqueron ?

                Si l’Affaire t’intéresse, il vient de sortir « Un meurtre à Georgetown » qui, parmi beaucoup d’éléments connus depuis longtemps, en révèle quelques-uns des plus intéressants sur le complot.

              2. Brackmar

                Tout à fait, j’avais d’ailleurs vu un excellent reportage sur Planète il y a une dizaine d’année sur le sujet.
                Aux alentours des années 50 (il me semble), le frère du Directeur de la CIA possédait United Fruit Company, dont une grosse partie du chiffre d’affaire se faisait sur les bananes produites dans un pays genre Nicaragua (ma mémoire n’est plus assez précise).
                A l’époque, un nouveau dirigeant de ce pays très pauvre est élu (ou hérite de son aïeux) et décide de nationaliser un grand nombre de terre appartenant à UFC pour les redistribuer à son peuple qui meure de faim.
                S’en suit une pseudo-révolution, organiser en sous-main par la CIA pour « destituer » le dirigeant, en faisant mine que cela vient de la population locale.
                Des armes sont envoyés à certains paysans corrompus par le USA, et le tout est couvert par la presse américaine.
                Après une débacle mémorable des paysans face à l’armée locale, les USA envoie en cachette leurs aviations pour forcer l’abdication du « vilain méchant dictateur ».
                Un seul journaliste ose alors dévoiler la supercherie dans la presse Américaine; il sera limogé et ne retrouvera plus jamais un emploi de journaliste, son article ne sera jamais publié.

                Les USA dans toute leur splendeur, de pompier-pyromane…

            1. Aristarkke

              Heureusement que son deuxième prénom est John et non pas Damon ou Darius ou Daniel…
              Ce ne serait pas The Donald, en sobriquet utilisé qui serait…

          2. BDC

            Intéressant de voir qu’on a intégré le risque d’un assassinat de Trump, et ça paraîtrait normal en plus, personne ne s’en offusquerait. On voit clairement de quel côté sont les fachos.

  5. Higgins

    La fusée Macron a décollé avant Noël et pour le moment, rien ne vient altérer sa trajectoire vers l’orbite géostationnaire où elle doit installer son satellite. J’y vois personnellement la patte de Wesley Mouch qui, en chef d’orchestre émérite, conduit l’opération depuis son retrait salvateur. Le SCUD anti-Fillon a fait mouche et, au-delà des erreurs de l’intéressé pour sa défense (un véritable désastre), ce dernier ne s’en relèvera pas*. Le terrain reste largement contaminée et ce pays connaîtra le goût de l’amertume avec le destin qu’il s’est forgé depuis une trentaine d’années.
    Macro, a désormais pour lui le ventre mou politique de ce pays, la haute-finance (on ne travaille pas dans une grande banque fortuitement), Bercy et les inspecteurs des finances qui font la pluie et le bon temps, les cultureux (Chéri, tu verras, il est si glamour!!!!) et la plupart des journalopes de ce pays. On ne regrettera pas Wesley Mouch mais dans le tunnel dans lequel nous nous trouvons, on ne voit plus de lumière devant et derrière.

      1. Higgins

        « Atlas shrugged » d’Ayn Rand (en français « le Grève »). Cf la fiche Wikibéral et Wikipedia: « …un lobbyiste aussi incompétent que perfide. Plus loin dans le roman, il devient le dictateur économique du pays. » Toute ressemblance avec un personnage vivant n’est pas fortuite.
        Extrait du livre: « Vous vous demandez ce qui ne va pas dans le monde ? Vous assistez maintenant à l’explosion de la foi dans le sans-cause et le non-mérité. Tous vos gangs de mystiques de l’esprit et du muscle se disputent farouchement le pouvoir de vous gouverner, en grognant que l’amour est la solution à tous vos problèmes spirituels et que le fouet est la solution à tous vos problèmes matériels, à vous qui avez renoncé à penser. »

        Bonne lecture

              1. theo31

                Plus la trilogie au cinéma. Dommage que les acteurs aient été changés à chaque épisode : passer d’un acteur séduisant et classe à un gros rustre avec une voix de cancéreux pour Hank Rearden, c’est pas terrible.

          1. Jules

            “There’s no way to rule innocent men. The only power any government has is the power to crack down on criminals. Well, when there aren’t enough criminals, one makes them. One declares so many things to be a crime that it becomes impossible for men to live without breaking laws.”

          2. Higgins

            Si ce n’est déjà fait, il faut également voir le film de Woody Allen, « Blue Jasmin », superbe allégorie à travers le personnage principal de ce qui attend ce pays..

      2. Royaumont

        Dit aussi Solexine Rex, pédalomane, Mou 1er, entre autres petits noms affectueux décernés à l’incarnation de la vulgarité qui squatte l’Elysée sur un malentendu depuis 5 ans.

  6. Higgins

    * Quelques liens dont la lecture permet de mieux appréhender la situation:
    1) « Fillon : le prévisible chemin de croix. » (http://www.vududroit.com/2017/01/fillon-le-previsible-chemin-de-croix/)
    2) « Boules puantes et écrans de fumée » (http://blog.francetvinfo.fr/judge-marie/2017/01/29/boules-puantes-et-ecrans-de-fumee.html)
    3) « Le feuilleton de la présidentielle : Le cas Fillon reste central » (http://lesactualitesdudroit.20minutes-blogs.fr/archive/2017/01/30/le-feuilleton-de-la-presidentielle-le-cas-fillon-reste-centr-934364.html)

    1. Lark on the Wing

      Merci pour ces trois liens, qui confirment mon analyse précédente (du 28 à 14:23)… même caduc, ou presque, j’ai encore quelques bons réflexes juridiques…

      Pour ce qui est du descendant du « Capucin Botté », j’ai un jour rencontré une de ses tantes, à la chasse pour changer… Lors du déjeuner, évoquant quelque femme politique de faible valeur morale, elle la qualifia de « ripopée »…. vieux mot que l’on trouve chez Saint-Simon (à propos, notamment, de Mme de Maintenon).

      L’interrogeant en manifestant mon étonnement sur l’usage d’un terme aussi archaïque, elle me répondit que le mot s’employait toujours en sa famille… Les « gens de qualité » le sont également pour la langue, n’est-ce pas ?

      1. albundy17

        Légaliser le shit a toujours été bénéfique pour les pays l’ayant fait, tant pour les finances, la sécurité, et la toxicomanie

        1. Stéphane B

          Sur les routes aussi ? Parce qu’en je vois le nombre d’addict par chez moi, tous les beatniks qui rêvent du RU (même s’ils ont le RSA), qui n’en foutent déjà pas une à part cultiver leur herbe, ce sera une hécatombe.

          Qui a parlé ici d’ailleurs du membre de sa famille qui a le cerveau retourné grâce à ça ?

            1. Stéphane B

              Mouai pour le fumeur occasionnel, je suis à moitié d’accord. Pour mes beatniks, qui fument dès le réveil leur herbe de Provence et qui étant connus de la maréchaussée, ne prennent pas le volant sinon arrêt gendarmerie direct, j’en suis moins sûr.
              Légaliser leur herbe revient à légaliser l’alcool au volant sans restriction.

              Pour info, un demi avec deux pétards donne la même vision que si on avait plus d’un gramme d’alcool dans le sang. Et ils en sont à plus d’une bière et à plus de deux pétards

              1. « Légaliser leur herbe revient à légaliser l’alcool au volant sans restriction. »
                Ben non, c’est n’importe quoi cet argument. L’alcool est déjà légalisé, et il n’y a pas des hordes d’alcoolos au volant.

                1. Stéphane B

                  Dans ce cas, quel taux légal les fumeurs pourraient ils avoir pour conduire ? Légaliser, pourquoi pas mais dans quelles conditions les fumeurs pourront ils prendre le volant ? Et quel couple, alcool – THC, serait donc le plus utile et surtout le moins dangereux ? 0,25gr/litre de sang pour un pétard, plus, de THC, d’alcool ?

                  Légaliser, c’est un droit. Mais il existe aussi le devoir de fixer une norme pour éviter que mes beatniks qui doivent bien fumer une dizaine de joints par jour ne prennent le volant en ayant en plus bu deux trois bières juste avant.

                  L’alcool, les gens ont maintenant conscience pour une grande majorité de la dangerosité de rouler bourré. Pour la fumette, ce n’est pas le cas.

                  Enfin, il ne faut pas faire de généralité. La réalité que j’ai connue dans le Nord de la fRance est bien différente de celle vécue à Nice, Rennes et maintenant aux pieds des Pyrénées. Les fumeurs ne sont pas les mêmes. Quand des personnes viennent pour la première fois dans mon coin, ils hallucinent. L’été, c’est un Katmandou français. Il y fait bon vivre, les tenues sont surprenantes, liberté de se vêtir à sa guise, mais ils en oublient que la liberté des uns s’arrête là où commence celle d’autrui. Ils veulent des droits, je dis oui, mais surtout pas de devoirs inhérents, et là je coince

                  1. Lafayette

                    C’est un faux débat sur les effets de l alcool que de reduire cela a la vision. les réflexes et la fatigue sont différents d une personne a l autre et pourtant ce sont les principales causes d accident avant les autres.

                    1. Stéphane B

                      J’ai été au plus simple car ayant réalisé des enquêtes d’accidentologie, j’en ai quelques unes à raconter sinon

                  2. sam player

                    Stéphane B vous prenez le problème à l’envers, ce ne sont pas les camions qui foncent dans la foule ni les armes qui tuent.
                    Avec votre raisonnement vous validez toutes les lois liberticides… sorry.

                    1. Stéphane B

                      Nous sommes d’accord sur le fait qu’il s’agisse uniquement d’un problème de comportement, de respect vis à vis des autres. Or, dans une société où ledit respect a disparu, où la loi est devenue une chose à ne pas respecter, où les personnes revendiquent leurs droits oubliant leurs devoirs, il est important de mettre des garde-fous brutaux pour se protéger.

                      Aussi, pourquoi pas la légalisation du cannabis et oublions le taux d’alcoolémie mais pour cela, il faudrait que tous soient respectueux des autres et n’aient pas un comportement pouvant porter atteinte à autrui. Or, une telle idée de libéralisme pure n’est pas applicable car utopiste. Il y aura toujours de brebis galeuses, même chez ceux qui ont reçu une éducation étant enfant très respectueuse des autres. Aussi, désolé, mais je ne prends pas le problème à l’envers au regard de la légalisation du cannabis; je le prends dans sa réalité intrinsèque en prenant en considération les effets d’un tel acte.

                      Vouloir libéraliser en disant « chacun sa liberté et sa responsabilité », très bien mais aurez vous le même discours face à un type usant de cette liberté et qui a tué vos gamins, surtout quand ce dernier est connu comme adepte de ce comportement à risque ? J’en doute fort. Intervient donc l’Etat dans son rôle que beaucoup de libéraux veulent qu’il conserve: la sécurité. Cela passe pour moi par une Justice sans pitié pour la deuxième ou troisième infraction. On a tous le droit de se planter mais on a le devoir de se corriger aussitôt qu’on s’est fait prendre

                    2. sam player

                      Sauf que vous dites tout et son contraire… ça sent la synthèse.
                      Vous ne pouvez pas dire d’une part que le problème vient du non-respect de la loi et demander… plus de lois !

                      Malgré toutes les misères que me fait ce pays je ne suis pas encore allé assassiner son président, demandez-vous pourquoi svp.

                      Autre souci, vous parlez de libéralisation mais c’est en fait de supprimer l’interdiction (moins par moins égal plus).
                      L’interdiction doit être l’exception (et non l’autorisation).

                      Tous nos débats ici se réduisent souvent à une mauvaise détermination des causes.

                    3. albundy17

                       » ça sent la synthèse. »

                      Souvent, derrière les mobylettes.

                      « demandez-vous pourquoi svp. »

                      Bença, je sais : les cagoules !

                      Stéphane B : « Cela passe pour moi par une Justice sans pitié pour la deuxième ou troisième infraction. »

                      Rhoo, aller, un ptit sursis, 4 ou 5, spa la mort ! ou 6, y’a ptet une enfance chez un prêtre !

                    4. Kazar

                      @sam player :
                      « Malgré toutes les misères que me fait ce pays je ne suis pas encore allé assassiner son président, demandez-vous pourquoi svp. »

                      Par peur de la sanction, seule barrière empêchant le chaos dans les sociétés dites « civilisées » ?

                      Sauf à me faire croire que vous êtes le prototype de l’homme de Rousseau, « naturellement bon ».

              2. Jules

                Le cannabis est interdit, ça ne semble pas les empêcher d’en vendre/acheter/consommer … ni de prendre le volant sous stupéfiant.
                En conclusion, l’interdiction ne fait que créer un marché noir nourri par un réseau mafieux.
                C’est amusant, j’ai posté ça, il y a 2 minutes :
                “There’s no way to rule innocent men. The only power any government has is the power to crack down on criminals. Well, when there aren’t enough criminals, one makes them. One declares so many things to be a crime that it becomes impossible for men to live without breaking laws.”

          1. albundy17

            « ce sera une hécatombe. »

            Une hécatombe au ralentit alors :mrgreen:

            Je précise tt de même ne pas être consommateur ni vendeur, j’ai trop l’habitude d’en être taxé quand le sujet vient à table.

            S’ils cultivent leur herbe, c’est déjà un signe d’autosuffisance 😀

            1. val

              @Al oui tout à fait , mais bon ce n’est pas ce genre de pb auquel je faisais référence, le type aurait de toutes les façons trouvé de quoi se détruire, l’herbe est l’arme du crime rien d’autre .

              1. albundy17

                « le type aurait de toutes les façons trouvé de quoi se détruire,  »

                vala… Et les shité sont moins dangereux que les patriotes de coluche.

        2. val

          @Al au risque de me répéter , je serai éventuellement (selon la manière) pour la légalisation du shit le jour où l’on aura libéralisé tout un tas d’autres choses beaucoup plus importantes . Sinon dans ce pays absolument tout sera interdit , sauf : la ba*se , la came , les jeux ; bref un paradis coco pur jus .

          1. albundy17

            « Sinon dans ce pays absolument tout sera interdit , sauf : la ba*se , la came , les jeux ;  »

            xpdr, le programme pheldge ! (enfin , théorique, 1 il ne peut plus, 2 il ne peut pas, 3 y a pas de kéno)

  7. Kazar

    Hamon, vainqueur de la primaire PS !!! Ironie du sort, hier soir, sur M6, un reportage sur un merveilleux pays socialiste, le Vénézuéla, pays qui détient les plus grandes réserves de pétrole au monde, et que les socialistes Chavez et Maduro ont réussi à ruiner en seulement 20 ans. Si seulement les Français pouvaient avec et exemple voir ce que le socialisme peut encore faire au XXI siècle !!!
    Évidemment, tout cela se terminera par une dictature joyeuse et festive (les fondations sont déjà coulées avec les nombreuses lois liberticides et de répression politique mises en place sous Hollande).

    Quand à Macron, j’attends avec impatience que son tour de « boules puantes » vienne.

    1. Royaumont

      « on ne sort de l’ambiguïté qu’à son détriment ». Macron ne va pas pouvoir éternellement se contenter de simuler des orgasmes sur scène, il va devoir dire des choses concrètes, à un moment. A ce moment, les cocus se compteront…

        1. Kazar

          Oui, on pourra par exemple rappeler que ce banquier avait sous-évalué la valeur de son patrimoine pour échapper à l’ISF, à l’insu de son plein gré bien sûr… En attendant qu’on parle de son ami Mathieu Gallet…
          Je me demande quel média aura les c…de le faire.

          1. val

            @kazar les médias font partie de ses mentors , ils ne feront rien , mais ils le tiendront en laisse pendant tout son quinquennat si toutefois il y parvenait .

          2. Royaumont

            Closer, si on en croit twitter, a tout ce qui lui faut. Des photos soft mais explicites et d’autres beaucoup moins soft seraient en sa possession, prêtes à être dégainées.
            Une campagne présidentielle normale se fait déjà au niveau du caniveau. Cette fois-ci, c’est et ce sera bien pire. La Vème république diffuse une odeur délétère…

          3. LECOMTE René

            C’est sur Twitter que le président du Conseil de surveillance ( Pierre Bergé) du journal Le Monde et du Nouvel Observateur a annoncé son soutien à … Emmanuel Macron.

            « J’apporte mon soutien sans la moindre restriction à Emmanuel Macron », a-t-il écrit.

            Avant d’ajouter que ce dernier sera, selon-lui, « le président qui nous conduira vers une sociale- démocratie. »

    2. Lorelei

      Nan, mais, si le Venezuela est en ruine, ce n’est pas par application du socialisme. C’est la faute à Maduro, il n’était pas aussi bon que Chavez. Les braves gens ne font pas le rapprochement entre l’application d’un programme socialiste et le fait que la situation du pays va mal. La redistribution d’argent des plus riches vers les moins riches leur semble maintenant tellement ancrée que personne ne le remet en question. Et quand les prélèvements arrivent jusqu’à leur porte-monnaie, ce n’est pas normal on leur prenne leurs maigres économies, mais si c’est pour le Pays….

      1. Kazar

        Et comme socialisme et communisme riment agréablement avec corruption, détournements en tous genres au profit des « dirigeants » et de leurs potes, et dictature, facile de dire au peuple que c’est de la faute des vilains pays capitalistes qui complotent pour mettre à mal l’idéal révolutionnaire, la routine habituelle quoi. Assez dingue que tous ces gens n’apprennent rien des nombreux exemples historiques : ex URSS; Corée du nord, Vietnam, Cuba, etc, etc.

        1. Adolfo Ramirez Jr

          On parle de 1 milliards de $ de pots vins pour les chantiers publics versés par Odebrecht au Vénézuela.
          Des routes qui coûtent 300 fois plus cher au km que dans d’autres pays.
          Y a pas à dire, le socialisme c’est magique!!

            1. Lark on the Wing

              Si je ne m’abuse, Docteur, il existe, au sein de Bercy, un organisme très officiel, chargé de vérifier et verser les pots de vins…. Il porte un nom que j’ai oublié, mais très anodin….

      2. theo31

        « La redistribution d’argent des plus riches vers les moins riches »

        Les Panama papers disent exactement le contraire. Chavez, sa famille et ses amis bien connectés ont détourné des dizaines de milliards de dollars.

  8. alain alfa

    Macron me rappelle une devise Shadock : « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que sa connerie sur des choses intelligentes »

  9. Patatrac

    Est-il possible de distribuer gratuitement un « s » à « Les Français (…) orphelin(s) de tout candidat crédible »? Juste un petit « s » équitable et écologique.

  10. Infraniouzes

    J’ai entendu ce matin sur une radio, un quidam parler du rêve socialiste. A bon ? Parce qu’on doit rêver en politique ? Moi je pensais que c’était réservé aux joueurs à toutes sortes de jeu (grattage, tirage etc.), aux jeunes filles pubères rêvant à un prince charmant et aux petits enfants attendant impatiemment l’arrivée du Père Noël…. En dehors de ça, on se heurte tous les jours à la dure réalité des faits que rappelle le vilain camp libéral. Bref, le choix cornélien de l’électeur moyen se résume à cela; les rêves enchantés de la gauche (au prix fort) ou l’enfer pavé de bonnes intentions du libéralisme mais réservé en priorité aux malins qui s‘y connaissent en délit d’initié et en paradis fiscaux. Mais comme disait Coluche: poussez pas, y’en aura pour tout le monde. Mais quoi ? Mystère et boule de gomme. C’est la surprise…

      1. Bob L’Enclume

        Saint réac, priez pour nous, simples profiteurs, réacs de pères en fils, châtelains glâbres, culs-serrés cathos, desouchiens autocentrés, pseudo-races « pures » finalement dégénérées par la consanguinité. Tout ce qui sent le partage, la convivialité nous fait horreur. Nous avons une vision pessimiste de l’âme humaine : l’homme est une ordure, il faut organiser la société à partir de cette vérité. Une société d’ordures gérée par des comptables, des partisans de la prison pour tous sauf pour EUX..

        1. Calvin

          Ce genre de prière se termine par :

          « Car c’est à Marx qu’appartiennent
          Le pouvoir et l’argent,
          Pour des siècles et des siècles,
          Amon. »

    1. Pat

      Dire que le libéralisme profite « en priorité aux malins qui s‘y connaissent en délit d’initié et en paradis fiscaux », c’est caricatural.

      1. Aristarkke

        C’est caricatural mais cette vieille ineptie fonctionne toujours à merveille en Grance, pour que le socialisme soit adoubé sans autre forme d’ enquête et, bien sûr, de procès…

  11. Guillaume_rc

    Au risque d’être désagréable avec notre hôte, je trouve que la comparaison Micron/Obama n’est pas si grotesque :
    ils présentent bien tous les deux
    ils n’ont jamais exercé de fonctions régaliennes (avant d’être candidat)
    ils sont les chouchous des médias
    Ils ont une connaissance au mieux vague au pire « bisounoursienne » des relations internationales
    ils tiennent des discours aussi creux que du BHL
    Bref pas mal de points communs.

    1. Obama a été gouverneur avant d’être président, hein. Obama est passé par le filtre de primaires un peu plus solides que le bricolage PS franchouille. Obama a joué à fond sur son côté métis pour être « lepremiéprésidanoir » (ou presque) et a déclenché une ferveur qui est tout de même assez éloignée de celle qu’on voit pour Macron. Enfin, Obama avait un programme.

      1. Royaumont

        Sur Wikipédia, il semble avoir fait parti du Sénat de l’Illinois avant d’intégrer le Sénat fédéral en 2004. Il n’est pas fait mention d’un mandat de gouverneur, il ne semble pas avoir d’expérience de l’exécutif avant d’être président.

      1. Lark on the Wing

        J’aurais mal compris ? j’attribuais le côté « grotesque » à la forme mais pas au fond.

        Obama, qui n’a pas été gouverneur à ma connaissance mais sénateur, a été soutenu par les bobos américains et Wall Street, son élection reposant également sur un effet de surprise et de mode, face à une classe politique traditionnelle épuisée…

        Sur le fond, donc, la comparaison n’est pas grotesque à mes yeux.

        1. val

          @HB sauf que le côté « nouveauté » qu’incarnait Obama et l’espoir qu’il représentait chez les noirs et hispanos n’existe pas chez Macron .
          Macron pue son endogamie parigo-bobo à plein nez, rien de nouveau chez lui, et il ne drainera jamais le vote populaire et je crois ni le vote de la base PS. Il ne gagnera que face à Marine et encore ce sera peut être juste .

          1. Lark on the Wing

            Val : sans doute, mais considère bien qui le soutient, officiellement et officieusement…. la machine médiatique, même déconsidérée comme Monseigneur l’évoquait hier, va tourner à plein : nous n’en sommes qu’au début…

            Maqueron va jouer le Monde Nouveau qu’il incarne si bien, au besoin avec toutes les connivences et les impostures que l’on va mettre en place à son profit, contre le Vieux Monde flapi et corrompu (le calvaire – mérité – de FF est un chef d’œuvre tactique, quelle qu’en soit l’origine).

            Je vois donc, sans l’exagérer, un parallèle avec l’élection de BHO.

            Et si le deuxième tour opposait MLP à EM, ce dernier est à peu près certain de l’emporter, hormis la survenance toujours possible d’évènements graves, du genre (pardon!) attentats meurtriers avant l’élection.

            1. Val

              @HB oui la machine médiatique va tourner mais elle a de plus en plus de mal à recruter .Et puis le produit passe mal en province et chez le commun des mortels.
              « un chef d’œuvre tactique » : comme tu y vas , pour moi c’est business as usual en mode « c’est la chenille qui redémarre ». Ne leur prête donc pas un génie qu’ils n’ont pas 😉

              1. Lark on the Wing

                Val : Je maintiens que l’affaire est magnifiquement ficelée, et qu’elle ne doit rien au hasard :

                1/ FF est maintenant carbonisé tant au point de vue du détournement « institutionnel » des indemnités d’assistante parlementaire de sa femme (au moins en ce qui concerne la « probité » candide du candidat, si mise en avant, sinon vantée) qu’à celui des « fonds privés » constitutifs d’un ABS vis à vis de la Revue des DM.
                Cela mettra plus ou moins longtemps, mais c’est définitivement plié. Sans préjudice de l’affaire de sa petite société de conseil… double parachute ventral, si l’on peut dire, pour les conjurateurs…

                2/ Car il est évident que c’est de longue main que la chose est préparée : tous les éléments ont été fournis au Canard depuis un certain temps, car ce n’est pas par un effet miraculeux que les documents sont arrivés tout soudain. Il y a eu une minutieuse préparation par de certaines officines qui ont analysé les déclarations de revenus du couple, pointé les périodes, et obtenu des éléments que tout un chacun ne pourrait se procurer facilement.

                3/ mais là où je suis vraiment admiratif, c’est qu’il s’agit d’un Dolchstoss non signé, où les pistes sont superbement brouillées quant à l’identification du « perp ».
                On peut imaginer qu’il s’agit de Macron lui-même, qui a des affidés IF plein Bercy, ce qui facilite la recherche des vilenies par le biais du fisc ; mais tout aussi bien de Hamon, grâce au Syndicat des Impôts franchement « Gauche dure » ; Sarko dispose aussi de sicaires fiscaux, genre Proto, IF qui fait la bise à Macron ; et Juppé est un ancien IF… et même Dati dont la haine hystérique aurait pu la disposer à planter Fillon, dont elle fut ministre de la « Justice »….

                Non, franchement, saluez, Messeigneurs, : il y a là un maître inconnu, du genre de M. de Laffemas, dont on disait qu’il était « Vir bonus et strangulandi peritus »….

                1. albundy17

                   » il y a là un maître inconnu, du genre de M. de Laffemas, »

                  Je dirais qu’il y a là l’oeuvre d’un enculé, et non je ne pense pas spécialement à quelqu’un, mais ces marronniers quinquennaux c’est un peu comme derrick.

                  1. Lark on the Wing

                    « Sodomite » peut-être, mais comment ne pas admirer : j’admire Oscar Wilde également, sans pour autant partager ses penchants.
                    Ce maître, c’est une épée, un cador; moi je suis objectif, on parlera encore de lui dans cent ans.

                    Les diamants de Bokassa, c’était petit bras à côté…Disons que c’est comme de comparer Wiessmann et Chaffoteaux/Maury, si tu préfères….

                    Derrick, je ne connais pas, ce doit être un feuilleton télé sur le pétrole?

                    1. Bonsaï

                      Et là aussi, j’espère bien que cela va prendre l’allure d’une feuilleton palpitant et que Fillon ne va pas rester avec cette indigne banderille plantée dans sa réputation.
                      S’il est aussi tenace que le laisse désormais supposer sa biographie politique, il ne devrait pas tarder à sortir une ou deux surprises pour relancer le jeu.

                    2. albundy17

                      « Derrick, je ne connais pas, ce doit être un feuilleton télé sur le pétrole »

                      Inculte, des économies médicamenteuses ont été réalisées outre rhin, grâce à cette série, honnis soit les somnifères. On devrait subventionner !

                      Perso je n’admire personne, sans doute un pb psy.

                      Et pour Wiessmann, j’en suis revenu, trop de pb depuis qu’ils ont dû se mettre à la condens

                    3. sam player

                      « Disons que c’est comme de comparer Wiessmann et Chaffoteaux/Maury, si tu préfères…. » :mrgreen:

                      Mieux que la métaphore voiture, la métaphore plombier !

                      @ Al
                      abavala t’as pas voulu faire la formation… on règle pas un 12 cylindres comme une 2CV…

                    4. sam player

                      HB si j’en ai une il y a de grandes chances que ce soit un V12… mais c’était surtout pour Derrick… Colombo 😀

                    5. Val

                      @HB j’appréciais O Wilde , surtout pour son fameux Dorian Gray . Et puis je suis allée à l’expo qui lui a été consacrée récemment . Et là j’ai vu autre chose : un grand fat imbu de lui même qui lance quelques traits pas forcément malins et une vie absolument abjecte : a épousé la sœur d un de ses amants , laquelle est morte pendant son incarcération.
                      Mais ce qui m’a le plus choquée est l’intervention filmée de R Badinter en fin d’expo , expliquant que le sort de Wilde avait été injuste , que la justice avait été injuste; que c’était si terrrrible pour un homme comme lui aux mains fines (dixit Badinter) d’aller en prison . Mais Wilde n’a pas été incarcéré pour avoir été gay , d’ailleurs son amant n’a pas été inquiété , il l’a été pour avoir menti à la justice et pour son attitude désinvolte vis à vis d’elle. Bref , tout ça pour dire que Wilde finalement n’est qu’un Bergé de plus.

                  2. Lark on the Wing

                    @Val : pour me placer sous un patronage prestigieux, je dirais volontiers comme Léon Daudet, grand critique littéraire, que je me fous de la personnalité – voire de la politique – d’un auteur dont j’admire le style et l’esprit.

                    Wilde était un homosexuel refoulé au début, puis flamboyant, et condamné par la justice victorienne, dont l’hypocrisie n’est plus à prouver : l’homosexualité n’est pas ma tasse de thé, mais pour « The Ballad of Reading Gaol », ou « The Importance of Being Earnest », je passe même sur son socialisme…

                    Et puis de le voir mourir (en France) totalement ruiné, et se moquant de sa pauvreté terminale, ne pouvant payer l’hotel où il agonisait, disant : « je meurs au dessus de mes moyens »…

            2. Jiff

              « hormis la survenance toujours possible d’évènements graves, du genre (pardon!) attentats meurtriers avant l’élection. »

              Restons sérieux, des-attentats-meurtriers-avant-l’élection-qui-raccrochent-dare-dare-le-vulgum-pecus-à-la-poliotique-et-permettent-de-faire-passer-des-lois-liberticides-sans-soucis (c’est leur petit nom Indien), c’est au contraire du pain bénit – et il en existe tout un tas d’exemples dans tout un tas de pays, celui-ci compris (quoique la palme d’or aille sans conteste aux usa, question d’organisation(s) sans doute 😉

              1. Lark on the Wing

                En cas d’attentats islamiques vraiment meurtriers,comme les derniers, et entre Maqueron et MLP, au second tout, vers qui pencherait la faveur populaire ?

                1. Jiff

                  Le bon peuple voterait comme d’hab’: sous le coup de l’émotion (exactement de la même façon et avec la même facilité qu’on lui fait ingurgiter des lois qui le prive de ses droits civiques élémentaires sans qu’il ne s’en rende compte.)

                  Donc, il voterait pour la solution… finale. (ouais, je sais, mais elle était trop tentante celle-là.)

  12. Artiste

    Macron cornaqué par sa femme ? Regardez plutôt les bagues qu’il porte une pour son pseudo mariage et à l’autre main la bague aux trois or imaginée par Cocteau et offerte à son amant , ce type n’est pas franc du collier.

    1. val

      @Artiste +1 le pb n’est pas qu’il soit gay ou non , mais ce qui me chagrine c’est qu’il joue la comédie; en fait il est grotesque mais bizarrement les bobos ne le voient pas comme ça car il est tout à fait dans leur référentiel . Le commun des mortels n’est pas dupe , en tous les cas pas tout à fait .

      1. Royaumont

        Je suis assez d’accord, le problème n’est pas ce qu’il est ou pas. Mais quand on axe une grande part de sa communication sur sa romantique histoire d’amour avec une femme plus âgée (cf Paris Match de septembre) et que tout cela n’est que mensonge, cela devient un problème.
        Que ce soit sur sa vie privée, sur son bagage universitaire, sur sa dimension « anti-système », tout semble faux.
        Ce qui est peut-être encore plus grave, c’est que les médias ne peuvent l’ignorer mais ne relatent rien. Ils participent ainsi activement à un mensonge, ce qui est le contraire absolu de leur mission.

        1. carpe diem

          les politicards se sont toujours servis de leur vie privée et de bien d’autres choses pour ramasser des voix, beaucoup d’entre eux ont bien bidouillé leur Cv et se targuent de faux diplômes.

        2. Gosseyn

          Article 434-4 du Code pénal. Il réprime le fait de faire obstacle à la manifestation de la vérité. Ce qui vise l’altération ou la falsification d’indices ou le fait de receler un document de nature à de faciliter la découverte d’un délit et la poursuite des coupables. Peines aggravées pour ceux dont les fonctions sont de concourir à la manifestation de la vérité.

      2. albundy17

        Il devrait organiser le buzz, après les femmes présidentes, après les noirs présidents, un homo (officiel) président, juste avant un transgenre, c’est sa dernière chance.

        Obama a bien gagné sa première élection pour sa couleur !

        1. Guillaume_rc

          Royaumont « Ils participent ainsi activement à un mensonge, ce qui est le contraire absolu de leur mission »

          Entièrement d’accord. Autant je suis pour le respect de la vie privée, autant, à partir du moment où quelqu’un utilise sa situation familiale pour se faire de le pub, ce respect ne tient plus.
          Philippot s’est fait « outé » contre son gré c’est dégueulasse (quoiqu’on pense du personnage)
          Macron utilise sa femme pour le côté glamour : si c’est du pipeau ça doit être dit.

          Déjà Royal avait fait tout un cirque pendant sa campagne, parlant même de mariage avec Hollande. Personne n’avait moufté alors que tout Paris savait qu’elle était séparée de Flanby !

          1. Val

            @guillaume tu parle d’un glamour le couple … 😀 ! je ne sais pas pour vous , mais ça ne fait pas rêver ou alors il faut être sacrément tordu

            1. albundy17

              « mot écossais glamour (étant lui-même une déformation de l’anglais grammar, « science occulte ») qui désigne un sortilège de changement d’apparence opéré par les fées ou les sorciers malfaisants »

              Boarf, il a pas tout a fait tord 😀

            2. Guillaume_rc

              On est d’accord, moi ça ne me fait pas rêver ;).
              Mais c’est clairement utilisé pour donner une image romantique, pour adoucir l’image de énarque/banquier froid et aux dents longues.

            3. nemrod

              Bof tous les goûts sont dans la nature.
              Le commun des jeunes hommes hétéros préfère s’envoyer des jeunettes que des cougars.
              Plus vieux d’ailleurs c’est pareil !
              Après Mac Rond j’en sais rien.

              Ca sent le « bidouillé » à 3 bornes mais bon !

          2. albundy17

            macron n’a pas utilisé sa femme avec les médias que je sache. (ni autrement peut être, mais à vrai dire je m’en tape)

             » les médias ne peuvent l’ignorer mais ne relatent rien. »

            Rhooo, ça c’est une nouvelle, comme DSK qui baise tt ce qui bouge, connu de toutes et tous et qui se révèle juste à temps pour nous coller l’entullé conciliant

                1. sam player

                  @ Al, autant Hamon n’a pas utilisé sa femme dans sa campagne, normal à 20,000 boules chez LVMH ça fait pas très peuple, autant la femme de Macron il lui manque que la couverture de Playboy…

                  1. albundy17

                    Je ne sais pas à quoi ressemble cette femme, en même temps je n’ai pas cherché. Qui ici la reconnait sur un trombi ? curieux je suis

                    1. BDC

                      Rhhoo Albundy t’abuses, on la voit partout, présentée comme la future first lady. Peut-être ont-ils pensé qu’un bébé puma serait plus vendeur qu’un homo. Les homos c’est dépassé, la transgression sociétale est plus forte entre un jeune et sa prof. Vu la proportion de ménagères de plus ou moins de 50 ans dans l’électorat soce, c’est du pur calcul marketing, mais d’après ce que je vois, ça agace plus que ça fait rêver. Mauvais calculs.

                    2. albundy17

                      « Rhhoo Albundy t’abuses, on la voit partout »

                      Ben t’es gonflée (sic), ou ça que tu la vois ???? Je réaffirme, je n’ai encore jamais vu sa tête (ou j’ai zappé c’est possible ^^)

                    3. BDC

                      Ah oui Albundy, c’est vrai que tu pratiques moins les salles d’attente que moi … 😀 ! Elle devait être très jolie, jeune. Au fait t’as vu on a une Miss Univers à Stinveuuuurde !

      3. Kazar

        C’est précisé&ment le problème : on ne peut pas faire confiance à un gars qui ment en permanence, que ce soit sur sa vie privée ou le reste. Après, qu’il soit gay, peu importe.

        1. Calvin

          Sauf que l’on sait que Omo lave plus blanc que blanc.
          Et le slogan de campagne d’E.M. sera :
          « Omo Macron : Touti rikiki maousse costo. »

      4. Jiff

        « le pb n’est pas qu’il soit gay ou non »

        Bien au contraire, car c’est une bonne partie de l’essence du gouvernement profond (si je puis dire, en l’occulrrence;)

              1. albundy17

                Il l’est forcément, tu ne t’en rappelles plus, mais l’organe n’a pas que pour fonction de t’emmener aux WC plus souvent 😀

  13. Lark on the Wing

    Les ralliements « alimentaires »… j’étais récemment invité dans une chasse, où se trouvait, parmi d’autres, un hiérarque socialiste de moyenne importance au national, mais un cador au régional.

    FF bien sûr… il ne faisait pas mystère de son changement de casaque pour la présidentielle, ayant choisi Maqueron, comme bien d’autres, y compris le Maire de ma commune, officiellement soce, mais prévoyant – comme je l’ai découvert lors du déjeuner – de se présenter aux prochaines législatives sous les couleurs maqueronniennes…

    Il est vrai que l’étiquette socialiste d’obédience hamonnique risque d’être plutôt un handicap dans une ville de centre gauche, très longtemps au centre droit, et que, mon Dieu, faire partie de la nouvelle Majorité, cela a du charme, surtout lorsque l’on a été barré jusque là par des candidats mieux en cour rue de Solférino.

    Si donc l’hypothèse Maqueron prend vraiment corps, on va voir un trop-plein d’ex-socialistes devenir sectateurs dévoués de l’Inspection des Finances et de la World Company… surtout si le programme enfin dévoilé du candidat sait rester dans les généralités généreuses, très acceptables pour les gogos et les bobos…

    1. Higgins

      La désignation de Hamon signe la mort du PS. Comme le déclarent de nombreux élus: « …On ne fera pas campagne pour Hamon. Il n’a jamais défendu le bilan de Hollande et ses troupes sont en partie responsables de l’échec du quinquennat… ».
      Les rats quittent les cales et montent sur le pont. Les ralliements ont débuté.

      1. Guillaume_rc

        En même temps le PS est mort cérébralement depuis longtemps ; il ne tient que par habitude.
        Et Flanby (une fois de plus) y a sa part. A force de vouloir concilier l’inconciliable, de faire des « synthèses » improbables, il a empêché toute réflexion de fond.
        Le mérite de Mélenchon est de l’avoir compris et du coup il s’est barré.

      2. bibi

        Elle est bien bonne celle-là, les seuls qui ont été cohérents avec les promesses de campagne de Hollande sont les frondeurs.
        c’est bien Hollande qui a nommé comme un PM, le candidat le moins à gauche de la primaire et qui avait totalisé 6%.

        Si le quinquennat a été raté (du point de vue de l’électorat de gauche) c’est bien parce que les députés de gauche ont tourné le dos au candidat hollande quand le président c’est lui même renié, c’est pour ça qu’on se retrouve aujourd’hui avec un candidat tout aussi à gauche que ne le fut Hollande lors des primaires précédentes.

              1. bibi

                Certes les voix du PS sont impénétrables, mais heureusement pas les urnes et encore moins les gourdes notre présigland peut en témoigner.

    2. nemrod

      C’est là son problème principal.
      Les ralliements doivent être occultes ou bien il sera identifié pour ce qu’il est : une marionnette de la gauche boboïde.

      Le numéro d’équilibriste va être périlleux mais je fais confiance à tous ces magouilleurs qui seront là dans leur seul domaine de compétence.

    1. Avant qu’elle ne sorte, celle-là, il faudra vraiment que la droite (Sarkozy en premier) sente le vent du boulet. Je ne serais même pas surpris qu’elle reste au chaud tant elle pourra servir à Sarko et ses fifres & sous-fifres à l’occasion, si Macron est élu.

      1. Lark on the Wing

        Je me demande si un « coming out » forcé ne serait pas pour Macron « a feather in his cap », plutôt qu’un « black-eye »….

        Avec une bonne agence de communication, il suffirait de mettre en relief le fait que la vilaine Drouate ne fait que stigmatiser, que la légende romantique de son mariage avec Brigiiiiitte n’était que le moyen pour lui de cacher une légitime ambition dans un monde politique odieusement machiste, que le concept de « genre » trouve avec lui, génie politique, une illustration parfaite etc.

        Je ne vois donc que des avantages pour lui à être ainsi « victimisé » sans négliger le fait qu’après Obama, premier président nwar, Maqueron premier prez homo, ça – comment dites-vous, déjà? – « balancerait du paté » à défaut de morue…

        1. bibi

          Etre homo et de gauche ça n’a pas empêché André Labarrère (surnommé embrayage: la première pédale de gauche) d’être maire de Pau , député puis sénateur des Pyrénées Atlantiques, ainsi que ministre et prédisent du conseil régional d’Aquitaine.

          Macron c’est juste un tartuffe qui n’assume pas son homo-sexualité.

          1. Lark on the Wing

            Tout à fait, Bibi !

            Pour fêter les dix ans de sa mort, François Bayrou, l’actuel maire de Pau, a rendu hommage à son prédécesseur. Il a déposé une gerbe de fleurs sur sa tombe.

            « C’était un homme de passion. Il aimait sa Ville, il aimait la politique. Dans les périodes électorales, il aurait coupé en morceaux ses adversaires » – François Bayrou, maire de Pau.

        2. Aristarkke

          Du steack plutôt que du pâté (à moins que celui d’alouette, évidemment, tout bien considéré et toutes choses égales par ailleurs, n’ ait ta préférence?)…

          1. Lark on the Wing

            Bon… j’essaie de faire « jeune » en usant de formules un brin ésotérico-culinaires… hébévala… on se moque de moi…

            Décourageant… même Harry, qu’est presque aussi chenu que moi, fait dans la vacherie chafouine…

              1. Duff

                Si j’ai bien saisi l’entourage de Sarkozy a fait pression pour que Closer ne publie pas une photo de Macron main dans la main avec Matthieu Gallet, le PDG de Radio fRance au parcours non moins fulgurant que Manu. Le but ce serait de garder ça au chaud.

                Les motivations et implications possibles m’échappent en revanche.

                  1. BDC

                    Pur hasard, j’ai reçu ça hier. Gossip gossip …  » Bon, vu que l’info va fatalement tomber d’ici mai 2017, je vous en donne la primeur : Macron est un gay honteux, il est avec sa cougar Brigitte que pour la façade. Pour de vrai, il est plus ou moins en couple avec Matthieu Gallet, président de l’INA, ainsi que des rumeurs le disent depuis des mois.
                    Comment je le sais. Sans dévoiler ma source principale, disons que je tiens l’histoire d’un conseiller politique haut placé, qui la tient lui-même de Pierre Charon, lequel est un homme de réseaux proche de Sarkozy, discret et peu connu du grand public mais au courant de tout. C’était il y a quelques semaines. Charon apprend par un membre de la rédaction de Closer que ce magazine s’apprête à sortir en Une une photo (volée, bien sûr) pleine page de Macron et Gallet se promenant en forêt, main dans la main. Avec cette légende : « Moment de tendresse »… Charon en informe l’équipe de Sarko, qui décide d’empêcher Closer de publier l’info. En tout cas tant que Macron ne s’est pas déclaré candidat à la présidentielle : ça pourra servir plus tard. En attendant, vu qu’il emmerde Hollande et Valls, on va le ménager. Et c’est effectivement ce qui se passe : les réseaux sarkozystes s’activent et font discrètement mais efficacement pression sur les actionnaires de Closer pour les ramener à la raison. Différez cette publication, sinon on fera tout pour vous emmerder. Closer obtempère vite, et l’info passe donc finalement à la trappe. Suite à quoi, Charon appelle Macron et lui raconte l’histoire, et ce à quoi il a échappé. Le bel Emmanuel écoute bouche bée, sans commenter. Puis, estomaqué et assommé, il conclut d’un simple « Je vous remercie beaucoup. Vous êtes un vrai républicain ».Et voilà le travail « 

  14. JiJiBé

    En somme aujourd’hui ce pays en pleine dé-confiture risque de substituer un caramel mou à une portion de flan. Condamné à perpétuité au sirupeux, au mielleux et au sucré.

    Il est vrai que nous sommes en pleine saison des bugnes et des crêpes.
    Pour ce qui me concerne je préfère ces dernières flambées.

  15. Buck Danny

    Macron est pour le moment artificiellement gonflé par les médias. il est clairement le candidat des élites en place, et la roue de secours de la gauche caviar. Tout cela va finir par le plomber.

    Le scud contre Fillon est tombé à pic, mais pas sûr que cela suffise à le tuer.

    La différence entre Fillon et Macron, c’est que Fillon a un socle électoral bien plus solide. J’ai lu que seules 38% des sondés disant vouloir voter pour macron sont sûr de leur choix. Ce taux monte à 60% pour Fillon, à 70% pour Marine Le Pen.

    Je ne suis pas convaincu que la victoire d’Hamon fasse réellement les affaires de Macron. Hamon fait rêver les électeurs de gauche, et va donc redonner un peu de vitalité à un parti qui était mourant. Si Valls avait gagné il n’aurait pu tenir d’autre rôle que celui de croque mort et aurait été inexistant électoralement, tant le rejet contre sa personne est fort.

    Hamon a peu de chances dans le cadre de la présidentielle, mais il va maintenir le PS en vie. Un PS qui n’a pas vraiment d’intérêt d’aller se vendre à Macron aujourd’hui, pas plus que ce dernier n’a vraiment à gagner d’être soutenu par tous les naufragés du Hollandisme.

    Enfin on ne me fera pas croire que le total des voix de gauche au premier tour (macron inclus) puisse atteindre 50%. Ce n’est pas sérieux !

    Si Fillon ne fait pas n’importe quoi, et qu’on nous sorts pas une vidéo où il viol des petits enfants, il sera au second tour face à marine le pen.

  16. nemrod

    Oui, mon seul prono qui va tenir est que le prochain sera pire que celui d’avant.
    Il y a une fatalité.
    C’est inexorable comme dans une tragédie Grecque.
    Ce n’est pas H16 qui me contredira, depuis le temps qu’il nous dit que CPEF.

  17. tabbehim

    Donc, les clowns en lices pour prendre la place de monsieur loyal sont, du plus à gauche au moins à gauche :
    Le méchankon et sa capacité à hurler plus qu’à parler
    MLP pour son programme coco que même Staline aurait tamponné
    hamon, un vieu dieu croulant de l’ancienne Égypte, idée incluse.
    maquereau, à l’huile de média
    fillon, que les médias vont farcir par l’endroit du nom.
    les quelques inconnus des autres partis (UPR inclu 😀 ) qui n’ont pas assez été démago pour faire parler d’eux, où qui ont les doigts trop propre pour intéresser la presse à bêtise.

    bien, cher publique, prenez place !
    français de tout genre, dans l’arène, les autres, avec les pop corn et les chips pour vous marrer de ce spectacle ou le plus menteur et manipulateur sera pendant 5 ans le prochains monsieur loyal du cirque France !

  18. Thierry Tsagalos

    Le soucis c’est que le peuple qui vote droite et centre est déboussolé et a perdu confiance totalement , avec 600 milliards de dettes laissé par la droite, l’ouverture aux socialistes avec notamment Mitterrand qui a écrit un livre ou il parle de ses désirs quasi pédophile , le fort rabotage des fonctions régaliennes, 170 milliards de dépenses publiques, une dépense publique / rapport pib qui est passé de 51 % à 56 % etc ( et avant la droite Chirac Sarko Fillon avait déjà trahi son électorat ) etc etc on sait qu’on ne peut pas compter sur la droite qui n’a jamais une seule fois fait ce qu’elle dit, Hollande nous a mis autant dans le pétrin que la droite, Macron au moins essaye et il a su s’extirper des partis ps et rep mortifère et anxiogène. Je ne dit pas que ça sera parfait mais cela aura au moins le mérite de reconfigurer complètement le paysage politique. Si Macron réussit il aura tué le ps et le mot socialiste en France. Le fait aussi que Fillon a retiré sur le champ sa réforme de la sécu suite à des pressions de son propre camp montre qu’il sera très faible et qu’il cèderait dés la moindre difficulté. Dans son meeting il s’en ai pris à Trump alors que Trump meme si on est pas ok avec lui sur tout a été élu démocratiquement, et il a aussi expliqué qu’il augmenterait la taxe carbone … bref je préfère un banquier de centre gauche qui veut réformer avec le centre et la droite qu’un mec de droite qui n’a fait que bosser dans la politique depuis 37 ans et qui emploi sa femme / ses gosses même pas avocat et qui ne fera rien.

    1. « Macron au moins essaye »
      Non, ça, c’est le story-telling pour faire vendre. Les faits sont cruels : les dimanches ouvrés, y’en a pas (la loi est inapplicable en l’espèce), les cars sont une simple application d’une directive européenne (cabotage) et la « libéralisation » est microscopique, et le reste n’a laissé aucune trace.

      « Si Macron réussit il aura tué le ps »
      Macron n’y est pour rien. Les dissensions internes et le trou béant entre les socdems et les utopistes frondeurs existaient bien avant Macron. C’est l’œuvre unique de Hollande suite aux manœuvres de Aubry. Macron a simplement profité du carnage.

      « et le mot socialiste en France »
      Lol. Wishfull thinking complet.

      « je préfère un banquier de centre gauche qui veut réformer »
      Vous n’aurez ni le banquier, ni le centre gauche, ni la réforme. Macron n’a pas de programme parce qu’il va faire un pot-pourri de toutes les propositions les plus attrape-mouche. Quand il sortira son programme officiel (lol), je compterai les cocus, et ils seront nombreux. C’est une création médiatique issue du système, sans la moindre once d’originalité, bouée de sauvetage pour tout le centre qui ne peut plus voter Bayrou, crétin boursouflé d’égo, qui ne peut certainement pas voter Fillon, et qui aurait de l’urticaire à voter Hamon. Macron, c’est simplement ça, pas plus : le bouche trou du milieu, l’homme sandwich qui sourit.

      Fillon ne fera rien, très probablement, et rien serait déjà très bien. La France croule sous les gens qui veulent faire, et on a vu ce que ça donne. Macron a trop de monde derrière lui pour ne rien faire (regardons ses soutiens et les ralliés de dernière minute : que du beau monde qui a participé à la catastrophe actuelle – belle chevauchée épique en perspective !) et il enquillera toutes les conneries sociétales qu’il pourra, et toutes les conneries keynésiennes qu’on lui imposera en plus.

      1. Val

        @H16 bon +1000 . Juste une remarque : le positionnement au centre est toujours une veste garantie au premier tour .
        Le centre c’est personne. Bayrou l’a suffisamment démontré.
        D’où la frénésie de la matrix à exploser Fillon, il ne peut gratter des voix qu’à droite (enfin , les soces qui pensent être de droite ) et il compte sur les rouges qui se croient rose , mais s’il tient un discours trop pro patronat ils ne vont pas aimer du tout … donc je ne suis pas certaine qu’il sorte premier ou deuxième du chapeau

  19. Kazar

    Macron pourrait au moins servir à une chose, rendons lui cette justice : enterrer le PS !! Rien qu’à l’idée du nombre de parasites PS qui vont perdre leur siège à l’Assemblée, je jubile, même s’ils seront remplacés par des parasites macronistes.

    1. sam player

      Pour l’instant ça sent surtout les double nationalités… y a du migrant !
      Prendre les mêmes ingrédients, la recette aura le même goût (Einstein ou un truc du genre 😀 )

      1. Gosseyn

        D’une citation de Rita Brown, faussement attribuée à Albert Einstein. Le sens en est d’attendre autre chose que le même goût avec les mêmes ingrédients.

    2. Lafayette

      il se pose en candidat plausible en terme de politique intérieure, mais que dire de l’image qui donnera dans le rôle princier de la politique extérieure…

      1. Kazar

        Macron candidat plausible ? Grosse blaque, il n’a pas de programme…C’est d’ailleurs justement pour ça qu’il est si haut dans les sondages. Mais bon, ça va être intéressant de voir combien de loosers PS députés vont se rallier à lui dans l’espoir de sauver leurs sièges. Et la constitution de la future AN va être des plus joyeuses, surtout si les diverses gauches (doit-on considérer Macron et son « parti’ en marche comme à gauche ?) ne passent pas d’accords électoraux.
        Il suffit en effet de regarder les chiffres des dernières législatives pour constater que si les communistes et les verts avaient autant de sièges, c’était grâce au PS.
        Avec un PS en miettes, un « En marche », un front de gauche et un parti écolo, les places ont être super chères !!!
        Je vois bien une multiplication des triangulaires, quadrangulaires, etc.
        Au profit du FN, juste au moment ou le programme économique de ce parti est devenu gauchiste, et ou le Front abandonne tous ses marqueurs (abandon de l’identité, islam compatible avec la République , etc) vraiment, c’est pas de bol.

          1. Lafayette

            oui mais le FN n’affiche plus son programme il préfère gagner d’abords.
            C’est aussi pour cela qu’il restera un parti toxique au même titre que les coco qui montrent l avenir dans le partage des emmerdes.

    3. bibi

      Après les législatives de 1993 il restait 52 députés PS et 22 députés PC, et on parlait de la mort du PS.
      En 1997 grâce à la triplette Chirac Juppé et Villepin la gauche plurielle remportera les législatives avec comme force principale le PS et ses 242 députés.
      Il ne faut jamais dans ce pays à la droite la plus bête du monde, sous-estimer la capacité d’icelle à ressuscité des adversaires politiques en état de putréfaction pourtant bien avancé.

      1. Royaumont

        La droite parviendra sans aucun souci à se recréer une opposition au profit de qui perdre le pouvoir. Mais je ne suis pas sûr que ce sera le PS.
        Par rapport à 1993, il existe des différences notables : le parti était resté à peu près uni, il n’y avait pas de concurrent à gauche. Par ailleurs, avec le mirage de la sociale-démocratie, il disposait d’une doctrine de rechange.
        Mais aujourd’hui ? La stratégie du grand remplacement est un repoussoir et va de toute façon se retourner contre eux. De plus, c’est une tactique, pas une identité. Le PS, tel que nous le connaissons vit sans doute ses dernières heures.

  20. Peste et Coryza

    Le macrolide après le gros mou semble logique : personne ne veut provoquer des changements brusques dans ce pays : trop d’habitudes, trop à perdre…
    La France ne sombrera pas : elle coulera lentement, comme un gros blog.

    On peut néanmoins remarquer le pouvoir des médias : ils arriveraient à faire d’une chèvre un présidentiable.

    Dites, il y a du boulot comme prof de chimie / physique en Suisse ?

    1. albundy17

      « ils arriveraient à faire d’une chèvre un présidentiable. »

      Après le lacté, quoi de plus naturel. C’est ce que je disais il y a peu, maintenant qu’on a eu flamby, tout le monde sent qu’il peut y prétendre, c’est pas pour rien qu’il y en a autant pour le graal cette année.

      « il y a du boulot comme prof de chimie / physique en Suisse »

      Rhoo, ça y est il a abandonné l’idée de travailler !

    2. sam player

      « Dites, il y a du boulot comme prof de chimie / physique en Suisse ? »

      Oui mais il faut parler suisse. Tu peux prendre des cours ici.

      1. albundy17

        Nan, il testait la supercarte de laposte.ch, celle qui permet d’acheter des trucs, partout ds le monde ^^ (tu peux même louer un vélo !)

  21. hub

    il y a quelque chose d’ahurissant (ou il y a distribution gratuite de champignons et j’ai raté ça) dans les roucoulades énamourées des français pour Macron. FB dégouline de pages pro-lui. Etrange abolition du bon sens. Sauf, je l’espère, dans une grande partie de la France « périphérique » que ce gogol des beaux quartiers ne fait pas mouiller.

    1. Taisson

      Je confirme. La France « périphérique », j’y suis .
      Les ruraux ne  » sentent « pas du tout le Maqueron…
      L’animal présente assez bien, mais il est flou… A tous les niveaux : Politiquement insaisissable, personnalité ambiguë…
      Sans analyses pédantes, ni connaissances politiques spéciales, la plupart des gens du monde rural, instinctivement se méfient de lui.
      Et si l’on creuse un peu, ça ressemble à du hollande maquillé en Giscard….

      Mais, si les gens de bon sens avaient une importance quelconque dans ce pays, on s’en serait aperçu….

  22. Calvin

    Le gros avantage de Macron, c’est qu’il n’est pas tenu d’avoir un programme.
    Il va peut-être promettre de l’expliquer s’il est élu.
    Ou pas.

    1. Royaumont

      En 2012, Hollande s’était surtout appliqué à ne parler de rien. Ça a payé.
      Chirac promettait tout et son contraire, le succès fut au rendez-vous.
      Avoir un programme cohérent est plus un handicap qu’un avantage.

  23. Bous

    Les Girondins représentent autour de 40% des Français et donnent trois grands candidats, Macron, Mélenchon et celui du PS. L’espace jacobin donne deux grands candidats, Le Pen et Fillon. Ceux-ci sollicitent les suffrages des 60% de Français de ce type de région. En gros, Le Pen et Fillon feront de très gros scores entre Marseille et Perpignan et dans un rayon de 200 à 400 kilomètres autour de Paris.
    La qualité des candidats, les clientèles électorales, les alliances, la situation générale comptent mais Le Pen et Fillon devraient arriver en tête. Macron aurait pu être au second tour s’il n’y avait pas eu de candidat PS.

      1. Lark on the Wing

        J’avoue une incompréhension : comment assimiler sérieusement des catégories politiques du genre de celles définies par l’Histoire, et René Rémond, entre autres, à des zones géographiques ?

        Macron en Girondin, ça passe encore, mais Mélenchon et Hamon,.. srsly ? ce sont des Montagnards tendance Terroriste…

        Le Pen et Fillon en Jacobins ? je veux bien pour MLP, avec des réserves, mais Fillon ? c’est un Girondin Orléaniste…

        40 et 60 % ? je ne comprends guère mieux, sinon qu’habituellement la balance G/D se situe autour de 45 / 55 voire 48/52 et lycée de Versailles… maintenant, il est vrai que l’explosion du PS modifie un peu la règle de la répartition traditionnelle.

        Et que l’exaspération – le mot est faible, d’ailleurs – de la France « périphérique » introduit une variable totalement imprévisible dans le jeu, sans compter, comme je l’ai dit plus haut, l’impact électoral qu’aurait un nouvel attentat majeur…

        Entendre un Pierre Bergé se rallier « sans réserve » à Maqueron, lui qui déclarait qu’une bombe sur le parcours de la MPT ne le ferait pas pleurer, c’est un chiffon rouge…

        La situation devient chaque jour plus insaisissable… même des esprits rassis et sérieux, comme Calvin, tombent dans le gras veleux, puis, sans transition, l’allitération délirante : l’heure est grave….

        1. Le « ça se tient » n’est pas sur la première partie, mais sur la seconde à savoir qu’il est raisonnable de penser que les deux candidats cités (Fillon et Le Pen) feront de bons scores dans les villes. Pour le moment, Fillon se qualifie encore pour le 2nd tour. Mais au rythme où vont les choses (les « affaires »), personne ne peut dire que Fillon tiendra jusque là. C’est dans ce dernier cas que l’hypothèse Macron prend forme.

          1. Lark on the Wing

            Monseigneur, je suis rassuré quant à l’analyse politique. Pour Calvin, je réserve ma réponse, tant il me paraît proche du relaps…

        2. Calvin

          C’était ça ou une profonde dépression.

          Pour le reste, je souscris entièrement à cette analyse (et me réjouis de savoir que la sénilité peut se combattre…)

      2. Kazar

        Sauf si le PS explose, ce qui semble poindre, de nombreux députés PS s’apprêtant à quitter le navire en espérant sauver leurs sièges aux législatives avec Macron. Car la victoire d’Hamon n’était pas « écrasante », et après tout, ce second tour a rassemblé assez peu d’électeurs.

        1. MadeInCH

          Si je ne me trompe, la permission de voter au second tour de cette primaire a été ouverte aussi aux mineurs de plus de 16 ans et aux étrangers.
          Donc à pleins de gens qui ne vont PAS voter à la présidentielle.

    1. Higgins

      Ouh la, la!!! Il faut relire René Raymond et « les droites en France ». Mélenchon est clairement jacobin tendance montagnarde affirmée (on coupe la tête de tout le monde et on verra ensuite). Hamon est franchement girondin (léniniste à l’extérieur, lénifiant à l’intérieur dixit Jean-Marc Daniel), Macron est le marais (un coup à gauche, un coup à droite). Je vois Fillon en droite orléaniste (la bourgeoisie de province, un nouveau Guizot) et MLP bonapartiste.

    1. Jiff

      Il aurait effectivement du garder ce pognon pour lui-même, car rappelons au passage que c’est l’AN qui règle la douloureuse des charges sociales…

  24. albundy17

    « (moins par moins égal plus). » Sam, 14h04:69

    ça me travaille

    Ds l’hypothèse macron/gayetgallet, ils font de bonnes emictions erections … rrr p’tin dklavieremissions ?

    1. Calvin

      De missions sociales en démissions régaliennes, l’immersion de l’Etat signe la soumission des masses.
      Sans mentionner les motions mesquines des maçons, missionnaires de la mystification masturbatoire, qui moussent sur des messages aux mass-medias et misent sur des émissions massives de missiles sismiques et misanthropes pour une mascarade miscible dans Maastricht.
      Merci.

  25. lxy

    Ca a mis longtemps à sortir, Mme Hamon a enfin été débusquée (par qui comment ? et sa photo et son salaire viennent de sortir ( 20000 E chez Lvmh. Ca paraît énorme mais son patron Bernard Arnault soit un homme prévoyant ). Quand elle percevra son RU ça fera un gros mankagagner.

    Pendant que la France souffre certains dansent sur le pont avec notre pognon : Valérie, Julie, Pénélope, Mathieu, Mme Hamon, Marielle…,tournez, dansez avec qui vous voulez …

  26. shitinhands

    comme il paraitrait que l’intéressé aurait certaines « tendances », il sera amusant de voir de beaux garçons s’enfuir de l’Elysée par la porte de service à l’heure du laitier…

  27. Brackmar

    Chose bien curieuse, on critique beaucoup Fillon pour son programme, que l’on trouve très facilement (1er lien sur Google pour « fillon 2017 programme ») alors que celui de Macron est introuvable (même sur son site d’En Marche).

    C’est sûr qu’il est difficile d’être critiqué sur son programme, quand on n’en a pas…

  28. lxy

    Pas de soucis pour son programme, ça sera celui de la gauche caviar de son entourage. Notamment Pisani-Ferry , (ancien membre du cabinet ministériel de Dsk) chargé de rédiger son programme.

Laisser un commentaire