Les batailles perdues du Camp du Bien

La semaine qui vient de s’écouler a certainement été une des plus belles semaines de tartufferie de gauche qu’il m’ait été donné de voir ces dernières années. Le Camp du Bien se prend, assez régulièrement, les pieds dans son tapis d’inepties à morale variable, mais sur les derniers jours, la succession de saltos arrières carpés et de plats du ventre avec mâchoire brisée a été particulièrement soutenue.

Ainsi, il a été difficile de passer à côté de l’affaire Meklat.

Meklat n’est pas le nom d’une nouvelle gourmandise débitée à McDo, mais bien celui d’un improbable chroniqueur sur différentes antennes de la radio publique. Il sévit aussi sur Bondy Blog ou dans Les Inrockuptibles.

Bref, on le retrouve dans chaque bastion du Camp du Bien, dispensant ses fines pensées à un lectorat ou un auditoire quasi-captif, et ce d’autant plus facilement qu’il a l’imprimatur de la faune germanopratine, non seulement parce qu’il est subversif mais aussi parce qu’il illustre facilement le concept du petit jeune de cité délicate sensible qui a réussi à s’extraire de ses difficultés pour devenir un intellectuel reconnu. Au point qu’ayant commis un livre (édité chez Seuil, vous m’en direz tant), il a même obtenu les louanges de nulle autre que Taubira, la poétesse des sans-prisons.

Malheureusement, certains chafouins sont allés déterrer de vieilles productions franchement rances de notre beau penseur. Outre une avalanche de tweets sous pseudonyme, tous aussi consternants les uns que les autres et, pour plusieurs, carrément passibles de poursuites, ces vilains ont exhumé de la mémoire internet d’autres moments de bravoure qu’il a pépié sous son nom et ne laissent aucune interprétation possible autre que raciste ou antisémite.

Flûte et zut. Voilà que l’égérie n’est pas du tout recommandable et voilà le Camp du Bien franchement gêné aux entournures.

Rassurez-vous, une parade a rapidement été trouvée : ceux qui ont exhumé les vilains tweets ne sont pas plus recommandables. Pire, l’information a été reprise, et amplifiée, par cette fachosphère abominable que le Camp du Bien entend combattre pied à pied. Il n’en faut pas plus : certes, il sera difficile de sauver le soldat Meklat, mais au moins pourra-t-il emporter de vilains fascistes de merde avec lui.

Remballez, c’est pesé, il n’y aura pas d’invraisemblable tempête de chroniqueurs zélés dénonçant la beuhête immonheudeu, de douzaine d’articles déchaînés dans une presse scandalisée, de unes vitupérant sur un ventre encore trop fécond plein d’heures les plus sombres.

Il y aura en revanche quelques articles de ces médias où Meklat officiait, tous pour atténuer autant que possible la responsabilité du pauvre petit flocon de neige incompris qui s’est un peu emporté sur Twitter. Pour les uns, c’est parce que ce gamin, drôle à mourir (si si), est un être complexe, pour les autres, c’est plutôt l’histoire de la récupération de vieilleries internet par une fachosphère commodément complotiste, mais en tout cas, ce n’est certainement la peine d’en faire une foire comme celle qu’on a pu faire pour d’autres dérapages.

Ce « deux poids, deux mesures » n’est pas inhabituel et il est en fait assez fréquent.

Ainsi, cette semaine, une deuxième occasion nous fut donnée de l’illustrer puisqu’on apprenait, mercredi dernier à la faveur du Canard Enchaîné, qu’un assistant parlementaire d’un sénateur socialiste se retrouvait soupçonné d’apologie du terrorisme. L’enquête est en cours, et on ne peut donc que souhaiter qu’elle se déroule dans le calme.

Or, force est de constater que… C’est le cas : une fois quelques articles placés, c’est maintenant le calme plat là où la presse nous habitue assez régulièrement à un déchaînement invraisemblable de supputations et d’articles à charges lorsqu’il s’agit de tomber sur le dos d’un aficionado affiché ou supposé du Camp du Mal (en gros, la droite, mais aussi le turbolibéralisme, l’Eglise, le patronat, les entreprises multinationales – de préférence américaines – ou tout autre bouc-émissaire évidemment réactionnaire et parfaitement insupportable de conservatisme rétrograde). L’assistant parlementaire aurait été dans les petits papiers d’un sénateur LR ou un proche de François Fillon, son affaire était entendue.

Mais comme je le disais en introduction, les écarts du Camp du Bien ne se sont pas arrêtés là cette semaine.

Ainsi, on apprend qu’Oulaya Amamra, actrice récemment récompensée aux Césars comme « meilleur espoir féminin », trimballe elle aussi son lot de tweets douloureusement peu conformes aux normes en vigueur.

C’est fort fâcheux puisque cela donne décidément une image de plus en plus nauséabonde du petit monde des artistes que le Camp du Bien adoube à tour de bras malgré un passé de plus en plus sulfureux. Gageons qu’on n’en entendra que très mollement parler dans les Inrockuptibles et autres médias de révérence.

Enfin, il serait difficile de terminer le petit tour d’horizon sans évoquer, au moins en quelques lignes et un ou deux facepalms ce qui sera probablement connu comme « l’affaire Théo » et que, selon toute vraisemblance, les Historiens de l’Éducation Officielle feront tout pour effacer des mémoires dans quelques mois, lorsque la poussière sera retombée.

Tout partait pourtant très bien : Théo, la victime d’une action policière beaucoup trop musclée, dépeinte comme un petit gars bien sous tous rapports, déclenche émotion et soutien d’une part important de ce que la France compte comme Artistes Importants & Engagés, cette véritable Guilde Officielle des Troubadours du Camp du Bien.

Émotion telle que François Hollande, qui, en octobre dernier, n’avait pas jugé nécessaire de déplacer son auguste et large postérieur pour montrer son soutien aux policiers brûlés suite aux exactions de Viry-Châtillon, décide d’aller rencontrer le brave jeune homme sur son lit d’hôpital.

Tout comme pour l’affaire Léonarda où la Magic Touch de François Hollande avait à l’époque transformé une situation pénible et sans intérêt en nuage de flocons de merde de proportion biblique, une fois encore l’affaire Théo semble partie pour, à son tour, se retourner contre le Camp du Bien qui a, saperlotte, un mal de chien à se trouver des icônes valables : en lieu et place d’un jeune homme bien sous tous rapports, on s’aperçoit que la victime est aussi impliquée dans des détournements de fonds et autres joyeusetés tangentes du mauvais côté de la légalité.

Le rétropédalage frénétique du Camp du Bien, qui est passé de la surenchère à l’innuendo comploto-compatible, est dans la droite ligne des exemples précédents et ne manquera pas d’amuser la galerie quelques jours encore.

Certes, on pourrait sans doute multiplier les exemples, mais rappelez-vous que toutes ces petites bulles de réalité fracassant le vivrensemble douillet de nos élites ont pris leur envol en moins de 10 jours. Triste karma pour le Camp du Bien, dont les affaires illustrent une déroute intellectuelle, une perte assez avancée de repères solides.

N’ayant plus de principes, le Camp du Bien doit se contenter d’affects, d’émotions épidermiques et de grandes déclarations creuses pour tenter de donner un sens à ses agitations. En lieu et place d’intellectuels puissamment dotés, ce dernier ne produit plus que des petits scribouillards, des bidouilleurs de concepts bidons, des indignés aussi indignes que niais.

Ayant jeté la morale aux orties et ayant ainsi perdu toute colonne vertébrale idéologique solide, la clique des encenseurs-censeurs semble ballotée d’une égérie à une autre au fur et à mesure qu’on les découvre très peu exemplaires, voire pourries, tarées ou carrément toxiques.

Bien sûr, en première analyse, ces errances grotesques font le miel du chroniqueur régulier : au moins ces cuistres et ces nigauds inutiles nous font-ils rire. En seconde analyse, on ne peut que constater qu’il n’y a plus de grands débats de fond, que d’idiotes querelles de mots. Il n’y a plus d’humanisme, il a été remplacé par un gros gloubiboulga de prêt-à-penser auto-contradictoire dans lequel on pioche, au hasard, pour répondre aux soucis du moment, de préférence avec une solution rapide, fausse et aux effets de bords dramatiques.

Sur le long terme, ceci pose cependant quelques soucis puisqu’avec la disparition en rase campagne de toute pensée réellement construite disparaît aussi toute réflexion sur les directions et les objectifs qu’une société peut ou doit se donner.

Oui, ces affaires sont comiques en montrant à quel point « le roi est nu » et l’ « intelligentsia » complètement démunie intellectuellement. Mais elles sont aussi dramatiques parce qu’elles montrent mieux que tout le reste, que les affaires financières indignes, que la campagne électorale minable, que les politiciens stupides ou corrompus et que les médias indigents que, dépourvu de toute réelle élite, abandonné par de vrais penseurs dont il fut pourtant jadis fort riche, ce pays est foutu.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires197

  1. Aristarkke

    Le Camp du Bien se prend, assez régulièrement, les pieds dans son tapis d’inepties à morale variable
    On peut mentir à tout le monde une partie du temps, mentir tout le temps à une partie du monde mais on ne peut pas mentir à tout le monde toot le temps… 😈

    1. Pat

      On peut tromper mille fois une personne, on peut tromper une fois mille personnes, mais on ne peut pas tromper mille fois mille personnes… (Emile, grand philosophe)
      Ah ben si !

  2. Pheldge

    « des tweets douloureusement peu conformes aux normes en vigueur… » Patron, faut comprendre, les artisses, à l’instar de Bayrou, ils-z-ont la sensibilité à fleur de Pau 🙂

      1. Calvin

        Ce style d’écriture pour des présumés artistes… C’est pitoyable.

        Ou alors, ces intermittents de la langue française font tout pour donner a posteriori raison à Macron qui déclarait naguère ne pas voir de culture française.

        1. dialloaladame

          Macron n’a comme seules références les bilans annuels de chez rotschild, y’a mieux et plus couilloux non? Enfin sa maitresse (sa maman) lui a peut-être donné des cours particuliers, le mercredi après midi au fond de son alcôve! Il s’est fait violé à quel âge, 14/15 ou 16 ans pas sa maman (amanda lear)?

  3. Calvin

    Article hilarant, ce qui est grave.
    Je découvre une galerie de personnages qui me fait penser que la télé réalité a « quitté » le monde de la télévision pour celui de la politique.

      1. Calvin

        Dans ce sens, cela montrait une peopolisation des politiques.
        Désormais, ce sont les starlettes et autres demeurés qui trustent l’espace médiatique et nous infligent leur « pensées ».
        Une peopolisation de la société…

    1. Hussard Bleu

      Je relisais hier – à défaut de Proust – le recueil des chroniques de Robert Poulet initialement publiées dans le « Pan » belge, et intitulé « Billets de Sortie ». Une critique – au travers des obituaires irrespectueux de grands littérateurs disparus – d’une société en voie de disparition et devenue, mutatis mutandis, la nôtre…

      J’y retrouve cette citation que j’aime beaucoup et que j’attribuais à Taine, alors qu’elle est de Renan :

      « Il faut faire la part de cette idée que le monde n’est peut-être pas quelque chose de bien sérieux ».

      Cette pensée est si juste, tellement vraie que l’on est obligé d’en rire en permanence, ce rire que Monseigneur provoque à jets continus… alors que l’on devrait en pleurer…

      PS : la légende du cliché de Hollande au chevet du Théo est franchement « collector »…

        1. Lark on the Wing

          C’était en relation avec un commentaire précédent, où RPS tentait de me convaincre de la nécessité de lire les aventures du petit Marcel….

            1. Lark on the Wing

              Quand on me parle Amgot, je me sens – volens nolens – gaulliste… mais bon… ceci dit, je te signale qu’en 1755 ton petit paradis avait morflé, alors, pas de menaces ! sinon….

              1. René-Pierre Samary

                1755… voyons wiki. Marivaux avec « La Femme fidèle », Jean-Jacques avec son « Discours sur l’Inégalité », la mort de Montesquieu et celle du Duc de Saint-Simon (que tu plagies avec talent)… ?
                Non, ça doit être le tremblement de terre de Lisbonne, d’après Harry qui en a été témoin, enfant.
                Tu te prends pour l’Ébranleur du Sol ? Idolâtre !

        1. Lark on the Wing

          Ommigod : ta présence se faisant rare ces derniers temps, le petit Calvin avait évolué favorablement… mais comme dirait Drucker à propos de Bedos « je crains le pire » maintenant…

          N’auras-tu pas pitié de son âme enfantine ? le condamneras-tu, à l’âge adulte, à une vie d’errance dans de cabarets minables en EPAHD provinciales où il tentera de faire rire les grabataires ?

  4. Tribuliste

    A vous replonger dans toutes ces horreurs de la propagande d’état vous devez être pris de tremblements et autres convulsions. Je respecte cette mise en danger de votre santé mentale, bravo.
    Finalement la seule chose qui pourrait nous aider est un acte barbare, un pur, perpétré à l’encontre de cette intelligentsia qui coule la France. Un acte symbolique du cours des choses, un crime abjecte à l’endroit d’un enfant, proche ou mieux encore un journaliste proche du pouvoir.
    Que ces bons apôtres du militantisme prennent leur hypocrisie dans les dents, violemment.
    Les monstres qui pullulent dans ce pays vont bien finir par commettre un acte sensé non??
    J’en serais heureux, c’est triste à dire, mais cette violence me ferait du bien 🙁

    1. bibi

      Tout ça c’est déjà produit Merah, Charlie Hebdo, …
      Les victimes ils n’en ont rien à foutre, car ce qui compte c’est la cause, et pour servir la cause il est mieux que de temps en temps ils aient à se mettre sous la dent un salop de fasciste blanc.
      Regarder comment ils ont été soulagé quand ils ont appris que c’était un salop de blanc qui avait commis une tuerie dans une mosquée au Quebéc.
      Ces gens là ce sont des socialistes ils n’ont aucun respect pour la vie humaine, quand c’est un blanc qui commet un attentat c’est mieux pour eux, mais quand c’est non blanc ce n’est finalement pas un problème car de toute façon le responsable c’est le blanc oppresseur.

      1. Tribuliste

        Non non rien de ce genre ne s’est produit, je parle d’un acte à l’encontre de ceux qui nous vendent ce rêve du vivre ensemble à n’importe quel prix. Ils se moquent des victimes lambda mais que l’on vienne à s’en prendre à l’un des leurs pourrait changer la donne.
        Exemple rigolo : la « polémique » sur le vendée globe à l’encontre de le Cam : si ce n’était pas un coucurrent-journaliste (du figaro en rpime)qui lui avait répondu il n’y aurait pas eu de polémique ^^

        Donc vivement qu’un déséquilibré passe à l’acte à l’endroit de ceux qui nous bernent, vite !

        1. bibi

          Dans la liste des victimes de l’attentat contre Charlie Hebdo figurait Bernard Maris.
          Les socialistes méprisent la vie la seule chose qui compte c’est la cause qu’ils défendent, et peu importe qui tombe au champ d’horreur, car de toute façon sa mort sert la cause.
          Alors bien sur ils y en a qui virent casaque après un drame, mais la doxa elle ne change pas.

          1. Val

            +100 @bibi , les soces sont hors sol , de purs théoriciens , ils ne retiennent que ce qui sert leur cause et effacent tout ce qui la dessert. C est d’ailleurs le point de cet article.

  5. Infraniouzes

    Et la droite, atterrée, découvre le désastre provoqué par son laxisme coupable, savoir: en France, quand tu tiens la presse tu tiens le reste….

    1. Lafayette

      le comique qui veux reduire la sécurité pour augmenter l’emploi de brutes pro FN?
      Il s enterre tout seul en devoilant son programme lacunaire.

  6. Aristarkke

    Doulce Mélusine, le quasi » sans faute » de la semaine dernière ne fut qu’une comète voguant désormais vers d’autres confins de l’Univers. Au travail :

    une des plus belles semaines de tartufferie de gauche qu’il m’ait été donnéE (ou ES) de voir ces dernières années (deux possibilités selon ce que l’on veut identifier dans ce qui a été vu mais toujours au féminin)
    mais sur DURANT les derniers jours
    d’une nouvelle gourmandise débitée à CHEZ McDo (c’est un établissement),
    l’imprimatur (requiert normalement les italiques)
    le concept du petit Djeun’ de cité (il y a du relâchement dans vos prosateurs)
    et QUI ne laissent aucune interprétation possible autre que raciste ou antisémite.
    Pire, l’information a été reprise, et amplifiéE,
    sur le dos d’un a*F*icionado affiché ou supposé
    à l’innuendo comploto-compatible (innuendo requiert normalement les italiques)

      1. Pere Collateur

        Ah non surtout n’ayez pas honte. C’est génial. Je l’ai posté sur les rezo sociaux il y a quelques minutes. Ca fait un carton de tous les diables!

        Cet article rigologène m’inspire deux choses:

        1) Ca ne chôme pas chez nos amis identitaires en ce moment. Quelle efficacité! Ils sont en train, avec peu de moyens, de faire l’élection. A comparer avec les moyens collossaux mis en place pour nous refourger la macronite aigue. Question rentabilité, y a pas photo.

        2) J’ai bien fait de faire des réserves de pop corn ^^

      2. Black Mamba Warrior

        J’avais entendu des bruits de fonds médiatiques sur une histoire d’un certain Théo . Je n’ai pas tenté de trouver de plus amples détails. J’ai bien fait, cette image résume la situation. Je suis vraiment contente de plus me pencher sur le sujet politique ni News en général . Contactez moi le jour où les extraterrestres débarquent .

        1. Malicorne

          A propos des extras-terrestre, voyez vous un lien entre ce sujet , et le rock métal, les films Alien et ET, le mouvement gothique, les bd des années 60 (superman, etc..)? Non ? alors lisez « Néphilim » de Mélusine Vaglio ?

          1. theo31

            Merci de ne faire aucun amalgame autre que sexuel (les métalleux aiment se taper des gothopouffes) entre le métal et le mouvement gothique non mais ho !!

            Théo31, sidérurgiste agréé depuis 1987.

      1. Jb²O

        Il aurait tout de même détourné 120 000 euros du ministère pour lancer son parti. Tout est question de relais médiatique, comme l’article le rappelle finalement.

      2. Gosseyn

        Question casseroles, elles sont en cours d’usinage, semble-t-il. Vous pourriez creuser sur cet extrait d’un commentaire paru sur Le Figaro :
         »… je vous conseille de lire la lettre à la HATVP (haute autorité pour la transparence de la vie publique), rédigée par le candidat du mouvement « maires en colère », le président du mouvement « Franche-Comté », et le président de l’Union Civique des Contribuables Citoyens (U3C).
        Ils demandent des explications sur la déclaration de revenu et de patrimoine de 2014 de Macron.
        Morceaux choisis:
        « Comment peut-il se faire que, avec des revenus supérieurs à 3 000 000 € en 2010-2013, la fortune déclarée par M. Macron en 2014 n’ait été que de 156 160,43 € ?
        Comment peut-il se faire que M. Macron n’ait eu en 2014 que 53 192,19 € sur son compte courant alors que plus de 3 000 000 € y avaient été crédités durant les trois années précédentes ?
        Enfin, où est passé le portefeuille lui ayant permis de toucher 561 582 € de revenus mobiliers en 2011-2012, car il n’apparaît pas dans sa déclaration de patrimoine ? À noter que, pour pouvoir générer de tels revenus, il se devait d’être au moins de 3 000 000 € (sur la base d’une rentabilité moyenne de 10 %) ? »
        Bref, à suivre, si possible de très près. Vous avez une source parmi d’autres ! 🙂

        1. Aristarkke

          Pour des casseroles et autres marmites, on parle d’emboutissage plutôt que d’usinage… 😉

          Entre nous, pour reprendre sur cet article, arriver à engendrer du 10% de rentabilité brute pour un portefeuille obligataire, c’est quasiment du mission impossible sauf à être gorgé d’obligations exotiques de la catégorie junk bonds dont miraculeusement les émetteurs paieraient néanmoins les intérêts (quoique Madoff s’acquittait ponctuellement de cela pour mieux endormir ses victimes) ou de détenir encore des obligations émises en d’autres époques avec des taux faciaux élevés et pas encore venues à échéance…
          Pour un portefeuille d’actions, c’est un peu plus facile mais à condition d’avoir acquis il y a pas mal de temps des titres ayant depuis, bien monté en cours mais servant constamment des dividendes conséquents. Sur la base des cours récents, il est, sauf ponctuellement, difficile d’obtenir au delà de cinq pour cent. Bien sûr, on peut aussi l’obtenir en trading mais il faut un gérant professionnel de fonds particulièrement affûté pour y arriver de façon constante et sans trop de casse intermédiaire…

          1. bibi

            En étant inspecteur général des finances et employé chez Rothschild, il ne serait pas étonnant de bénéficier d’obligation de structures de l’état à des taux pas dégueulasses.

          2. albundy17

            « ou diffusée dans les merdias. » Ben oui, le reste on s’en moque, c’est pas validé décodex

            L’horrible figaro de droate a bien joué lui aussi son rôle, dénoncer en racontant des conneries ne fait que discréditer et entraîner les Ari de france sur la forme et non pas sur le fond

  7. Bonsaï

    Un feu d’artifice, une plaidoirie magistrale… du très grand H16 !
    Nous avons là un brillant résumé de ce que fut ce funeste quinquennat, avec vue plongeante sur toutes les compromissions recherchées par le gouvernement pour se maintenir au pouvoir et garder un semblant d’influence dans les zones dîtes sensibles.
    Mais il est fort à parier que cette catégorie électorale ne daignera même pas se déplacer pour aller voter puisqu’il suffit désormais d’allumer quelques voitures et d’organiser quelques émeutes pour faire entendre sa voix…

  8. panchovilla

    vu comme ça, on comprend mieux toute la mousse que font les médias autour des « affaires » du FN. Il est urgent de détourner les regards, d’allumer un contre-feu. Et parmi les multiples contre-feux, un magnifique est apparu soudainement sur ma télé : le frère de Mohammed Merah qui marche pour lutter contre le fanatisme….en fait il fait ce qu’il veut, je m’en fous. Mais ce qui me chiffonne c’est qu’il y ait encore des télés pour tomber dans le panneau….ça sent plutôt la complicité journalistique. Surtout quand l’intéressé se permet dans l’interview d’exonérer sa gentille maman de toute responsabilité, alors qu’elle a élévé toute sa famille dans la haine et le fanatisme. Mais bon, une fois de plus aucune contradiction de la part des ravis de la crèche….

  9. Higgins

    Je suis toujours impressionné par le Kandubien et par sa propension à limiter voire nier ses propres turpitudes. L’espoir de je ne sais quoi montre en tout cas sa parfaite maîtrise de la langue française à travers ses tweets. Belle réussite de l’EN.
    L’actualité nous donne un magnifique exemple de la tartufferie du Kandubien. J’ai compris que le sympathique Poutou, candidat du NPA (je prends mes précautions) a été ridiculisé l’autre soir chez Ruquier. L’Express titre « ONPC: le fou-rire de Burggraf face à Poutou interprété comme du mépris social  » (rien que ça). Que la proposition soit une stupidité sans nom n’a effleuré visiblement personne. Normal, elle vient du Kandubien.

    Autre chose, Eolienne Impériale ne se représente pas (c’est une excellente nouvelle). Ca commence à faire beaucoup chez les caciques socialistes, non?

    1. Pheldge

      Major, « les caciques socialistes, » comme que tu dis, ils sont 1/ pas fous 2/ pas jeunes non plus !
      Pour le 1/ ça fait bien 18 mois que les plus courageux préparent leur retraite et/ou leur reconversion.
      Ca va te manquer de plus les voir ? tu veux qu’on fasse une collecte pour les consoler ? 😉

      1. Higgins

        Absolument pas mais connaissant leur appétence pour le pouvoir, je m’étonne de les voir renoncer aussi facilement. Ça m’interpelle quelque part au niveau du vécu. On parle pour Eolienne Impériale d’un poste à l’ONU (je leur souhaite bien du plaisir) et pour Normal 1er d’un poste important à la tête de l’Europe.

    2. bibi

      Eolienne Impériale ne risque pas de se représenter, elle n’a aucun mandat en cours.
      Rappelons qu’elle s’est pris une branlée mémorable par un candidat dissident du PS aux dernières législatives.

        1. Calvin

          – retraite de ministre,
          – retraite de dépitée,
          – retraite de présidente de conseil général (non, on ne lui retiendra pas les dettes abyssales de sa gestion).

          Elle aura loisir pour créer sa société de « conseils », et si elle rate l’ONU, pourquoi pas le Sénat ??

          1. Pheldge

            tu oublies une retraite de haut fonctionnaire, comme ancien élève de l’ENA : comme Flamby et bien d’autres lumières de la tristement célèbre « promotion Marx Voltaire, elle n’a jamais démissionné, et a continué tout au long de sa carrière à accumuler des points …

          2. albundy17

            Ses diverses retraites la mettent évidement à l’abri de nos besoins, pas des siens: Comment nuire davantage.

            Son poste à l’ONU lui permettra quelques saillies merdiques et déterres.

  10. lxy

    Je mets dans ma collection le « collector » « logos bobo ». Comment avec une seul image on peut dire beaucoup !
    Il faut remarquer quand même que le tirage du seul quotidien Ouest-France dépasse largement celui de l’ensemble de la presse bobo et qu’il est beaucoup moins con sur tous ces sujets.
    La revue du génial petit Meklat « Teleramadan » était financé par l’innommable Pierre Bergé. Et que tous les titres de la presse écrite qui figurent dans cet inquiétant palmarès appartiennent aux trois milliardaires roses : Pierre Bergé (toujours lui), Patrick Drahi (qui possède par ailleurs BfmTv, RTL et le groupe Express) et Xavier Pigasse, tous trois soutiens affichés de E. Macron (le directeur financier de la campagne de Macron est le propre directeur financier de P. Drahi)
    Ajoutons le groupe Lagardère dirigé par Denis Olivennestein, ex Chef de cabinet du ministre Dsk auquel appartenaient également Pigasse, Pisani-Ferry actuel conseiller économique de Macron et Gérard Finchestein actuel patron de Havas mais aussi président de la fondation Terra Nova dont le programme sera celui de Macron…qui paie commande !
    Le groupe Lagardère possède notamment le JDD, Europe1 et Paris-Match …qui dès le mois d’août commençait la campagne de propagande pro-Macron et la presse magazine féminine dont Elle !
    La rédactrice en chef de ELLE, Marie-Françoise Colombani a été le découvreur de Mehdi Meklat, Je cite Wikipedia … « En 2007, elle devient la marraine spirituelle de Mehdi Meklat et Badroudine Saïd Abdallah, du Bondy Blog » (on appréciera au passage le terme « spirituelle »). La presse féminine au service de l’islamiste Meklat, il faut quand même le faire !!!
    Enfin une derrière pensée pour le petit artisan Fillon qui avec ses minables détournements d’assistanat parlementaire est un pot de terre face au pot de fer. bien démuni face aux moyens financiers et médiatiques énormes mis au service de son concurrent Macron, alors qu’en plus de celà la maffia judiciaire au service des mêmes lui a attaché une main dans le dos.

    1. Bisphénol

      Je serais tout de même prudent sur le « cas » Macron vendu par les médias. Comme bien illustré semaine dernière par le Taulier, ya que des nèfles dans son prorgamme – ou plutôt si : la même merde que celle d’Hollande. Par ailleurs, en discutant, dans les grandes largeurs du sujet dans la famille (OK, ce n’est pas représentatif), je n’ai pas l’impression qu’il perce dans la milieu « rural ».

      1. Pere Collateur

        Je partage le même constat: Les campagnes se foutent totalement de ce type. Mais je constate aussi que ca n’est pas mieux dans la grande capitale régionale ou je suis encore tenu d’aller de temps en temps pour le boulot.

        A vue de nez, je dirais que ca ne prend que dans les « milieus zautorizés » quelque part dans Paris (on cherche ou exactement. Le premier qui trouve klaxone ^^)

        Bref, je ne vois rien qui pourrais me faire penser que cet ectoplasme fasse plus que 5% dans le réel. Curieux de voir si ce filling se confirme…

        1. Royaumont

          Même à la Défense, haut lieu de boboïtude, le scepticisme à l’égard de Macron est palpable. Ca ne veut pas dire qu’ils ne voteront pas pour lui. Degôche, oui, kandubien, oui aussi, ennemi de la finance, oui toujours, mais prêt à voter contre ses intérêts bien sentis, il ne faut pas exagérer !

    2. Calvin

      En ajoutant ces titres à ceux naturellement de gauche, pardon, du camp du bien, j’ai l’impression de revivre l’unanimité médiatique américaine.
      Je ne pensais pas, en novembre 2016, que la France se clintonerait aussi vite.

    3. René-Pierre Samary

      « La presse féminine au service de l’islamiste Meklat, il faut quand même le faire !!! »
      Pas très étonnant. L’absence de rigueur logique conduit bien souvent le genre 1 à tirer contre son camp. Il est intéressant de lire, sous la plume de l’ethnologue Maurice Godelier (« Au fondement des sociétés humaines ») le récit de la grande lutte des hommes contre les femmes dans les tribus baruyas de Nouvelle-Guinée. Les femmes, dans ces mythes fondateurs, étaient plus créatives que les hommes, mais leur créativité « fut, dès l’origine, une source permanente de désordre, que les femmes par exemple tournaient les arcs du mauvais côté ou tuaient trop de gibier. Il a donc fallu que les hommes interviennent pour mettre de l’ordre et sauver la société. »
      La lutte des hommes contre les femmes, l’avénement des dieux masculins chez les Grecs, c’est sans doute, entre autres, l’écho du passage de pouvoir entre les grandes déesses des civilisations néolithiques et leur détronement dans des civilisations plus techniques.

  11. René-Pierre Samary

    Il y a une bonne trentaine d’années, on se demandait avec une curiosité mêlée d’appréhension comment ça serait, plus bas. Aujourd’hui, nous sommes les témoins privilégiés de cette descente aux abysses.
    Il n’y a pas de véritable étonnement. C’est comme prévu toujours plus noir, plus vaseux. Restent les surprenants détails qui nous sont révélés. Des créatures étonnantes et grotesques apparaissaient dans la lumière des projecteurs.
    Le bathyscaphe semble maintenant approcher les fonds sous-marins. C’est fascinant.
    Nous vivons, je crois, un grand moment de l’Histoire de France, dont H16 est un chroniqueur plaisant.

          1. Lark on the Wing

            Dans cette descente aux Enfers, le guide c’est Hollande, un curieux Virgile comparé à celui de Dante… avec lui, nous sommes familiers du Second Cercle (les luxurieux), du Cinquième ( » Combien sont-ils là-haut, vivant comme des princes qui deviendront un jour des porcs dans le bourbier, laissant pour souvenir un horrible mépris? »), et de toutes les fosses – des Mariannes – du Huitième Cercle…

            Le Premier Cercle, c’est naturellement Théo, comme le soulignait, avec une audacieuse malice, Son Excellence…

            Mais plus que jamais, la devise du fronton de l’Enfer « Lasciate ogni speranza, voi ch’entrate » est bien devenue celle de notre malheureux pays CPEF

      1. Lark on the Wing

        Très joli ! le niveau remonte… j’étais inquiet dernièrement, hein… il suffit d’un exotique plaiboille un peu vieux – mais dont charme la puérilité – pour détourner, par pernicieux exemple, nos jeunes esprits de la voie droite. Il n’y a pas que le Vert Mot dans la vie….

          1. Lark on the Wing

            pas mal, Gosseyn, ce « salace » !…

            Me rappelle ce distique de Dame Louise, à la fois spirituel et désenchanté :

            « je t’enlacerai
            tu t’en lasseras »

    1. Loki dort

      @RPS Je plussoie, et j’allais partager ma clavouille (clavier+bafouille) à ce sujet.

      Parce que force est de constater que ces derniers temps, ça chie dans le ventilo, à plein régime, et tout le monde en prends plein la figure. Le Coq a les deux pieds dedans et il ne chante plus du tout.
      Pour moi les signes de mauvais augures s’amoncèlent à l’horizon, et me font prévoir du gros temps à venir. Impossible évidemment de prédire ce qu’il va se passer, mais il est certain que ça ne va pas être une brise légère sur mer d’huile. Arcane X: tout peut arriver.

  12. Nathalie MP

    Ce qui est navrant dans ce « camp du bien »-là, c’est que jamais une seule voix ne s’élève pour dire : on arrête les conneries, on s’est trompé, admettons-le, essayons de chercher le mérite où il est plutôt que de maquiller la nullité crasse en progressisme lumineux, etc…
    Pas une raison pour faire pareil en face, mais c’est vrai que c’est très irritant sur le moment, très angoissant pour l’avenir du pays, et que ça justifie bien une fois en passant de se défouler un petit peu.

    Autre point, vu la façon avec laquelle FH transforme tout « en nuage de flocons de merde de proportion biblique » peut-on continuer à dire qu’il est un stratège magnifique et qu’il tire les ficelles politiques avec tant de sûreté et de doigté que ça ?

      1. Lark on the Wing

        @Nathalie : quelle naïveté !!!

        Les gens du Kamdubien, surtout, surtout, ils défendent leur biftèque ! car la soupe est succulente pour tous ces parasites, goinfrés de subventions, petites planques, élections garanties, sportules discrètes, exemptions catégorielles sympas….

        Sans ce soutien indéfectible d’une classe politico-médiatique qui y trouve son avantage, ils seraient chômistes, RSAstes, comédiens sans théâtre, journalistes sans journaux, ou sociologues inemployables

        Ils sont corrompus, le savent, et s’en accommodent très bien, pour autant que le caviar soit gratuit, les petit-fours abondants, les minettes, ou les gitons selon le cas, très abordables.

        C’est pourquoi, comme des rats acculés, au cas d’une victoire Fillon ou pis encore MLP, ils défendront leurs privilèges, sans pitié et sans hésitation, y compris par des moyens légaux, mais plus sûrement par la rue, en y entraînant des populations qui se réjouissent par avance des exactions et pillages promis, genre Armée Rouge à Berlin vintage mai 1945….

    1. Pheldge

      Mâme Nathalie MP, voici une citation « treize au porte thunes » : « Quant à Hollande, soyons clairs: il était fait pour être adjoint du préfet de Tulleou sous-président de la commission des fêtes du conseil général de Corrèze, certainement pas président de la République.
      Voilà, c’est tout ce qu’il y a à dire sur François Hollande » Charles Pasqua, qui avait bien jugé le « grand stratège » 😉

      1. Aristarkke

        L’Arsouille aussi, qui n’a jamais confié un poste de quelque importance au compagnon de la future Eolienne Impériale en dépit de tous les efforts qu’elle a (probablement) dû consentir dans ce but (avec un seul T : il y a de jeunes yeux qui rôdent ici)…

    2. Loki dort

      @Nathalie
      Navrant, et je dirais même inquiétant: ce refus de reconnaître les faits pour ce qu’ils sont, ce refus de reconnaître aucune erreur, même pris la main dans le sac, est typique des dictatures, en particulier communistes. L’étape suivante de cette logique, c’est de passer du refus de la réalité au refus de toute contestation…

      On peut facilement basculer de l’un à l’autre, il suffit d’une étincelle, une petite remontée des taux d’intérêts à un niveau critique, un attentat de trop, une flambée de violence revancharde contre une catégorie de population quelle qu’elle soit… sachant que nous sommes déjà en état d’urgence… que la loi TES est votée… Ce pays est en périlleuse situation!

        1. Loki dort

          Je ne vois pas comment un pays pourrait couler tout entier comme un Titanic. Mais s’il devait s’écrouler, sombrer dans le chaos, ce serait une raison de plus pour un régime dictatorial de s’affirmer.

    3. theo31

      « essayons de chercher le mérite »

      Peuvent pas : ce sont aussi des pourritures au même titre que les racailles qu’ils défendent sauf qu’ils sont du bon côté du manche.

      Pouvez-vous me citer un communiste qui s’est excusé pour les cent millions de morts de ce système ? Ces gens-là sont sectaires et malades.

      1. Nathalie MP

        Parmi les communistes qui sont toujours communistes, je n’en vois pas.
        Dans la fameuse émission La marche du siècle de 1997 sur Le livre noir du communisme, Robert Hue et Jean Ferrat ont louvoyé, avançant comme argument (quelle surprise !) que le procès du communisme faisait le jeu du FN. Et JF Revel a rétorqué que l’argument était stalinien et visait à couvrir les crimes du communisme.
        Cependant, il y a eu des communistes défroqués, c’est ma génération ou même la génération de mes parents, mais je pense par exemple à Annie Kriegel ou à André Frossart, fils de Ludovic Frossart qui était un fondateur du PCF.

        1. Lark on the Wing

          lesfilmsdici.fr/fr/591-memoire-d-ex-3.html

          Annie Kriegel : il faut lire ses Mémoires…. peu sympathique, sans doute, par le rappel de sa formation et de ses errements premiers, mais cette femme était d’une franchise et d’une honnêteté admirables. Elle disait, d’ailleurs, et l’a écrit, que Vichy avait protégé les Juifs du mieux possible en l’état de la situation. Pas étonnant que le silence ait été fait, depuis, sur elle !

          Frossard : lui, il avait rencontré Dieu, alors évidemment… son père avait quitté le PCF (SFIC) car déclaré incompatible avec la FM dont il était un grand dignitaire.

          Montand : saltimbanque irresponsable, riche fêtard, prototype parfait du Bobo avant le terme, devenu anti quand il s’est rendu compte – comme les Aragon – que le PCUS était antisémite…

    1. Calvin

      Oui.
      Pour l’instant, le Camp du Bien n’a pas encore perdu de bataille : tant que leur tartuferie n’est relevée dans la presse (et comment pourrait-elle l’être ??), tant que leur morale assénée jour après jour ne sera pas ouvertement combattue.

      En fait, le Camp du Bien ne perd pas de bataille tant qu’il n’est pas confronté aux urnes et aux autres.

      En 2017, par deux fois, nous Sauron s’il a perdu la bataille ou pas.
      Pour l’instant, le Camp du Bien a forgé un Revenu Unique pour nous trouver tous. Un ENA puissant pour nous gouverner tous. Et un Ahuri pour nous amener tous, et, dans les ténèbres, nous lier au pays de Merdor où s’étendent les ombres.

  13. kekoresin

    Oui bon, le problème c’est le degré d’analyse du pékin moyen. La pauvre Oulaya par exemple, qui maîtrise le français comme un babouin de 2 ans, qu’est-ce qu’elle comprend du monde qui l’entoure? Cette nymphe ne doit même pas comprendre pourquoi ce qui sort de son cul est marron! Alors le camp du bien peut se permettre les saillies les plus rocambolesque, la mémoire flash des jeunes cerveaux n’en retiendra que l’essentiel: le titre! Et encore, fo pa tro forcez sur le vocabulère.

    Les pignoufs sont sensibles au pignouferies et surchauffent à la moindre tentative d’analyse. Alors oui, les médias qui tètent l’argent public donnent du foin au troupeau ruminant qui regarde passer le doigt du sage pendant qu’on le conduit à abattoir.

    Oui, le pays est vraiment foutu, des médias à la justice ne passant par l’éducation nationale, les syndicats, les associations de lutte contre la guerre…Tous ces connards qui s’insurgent contre la délocalisation sans vouloir comprendre pourquoi les forces vives quittent le camp des perdants!

    https://www.qwant.com/?q=cesars%20wirlpool&t=videos&o=0:44ab3df9c1dd17b9b34bdf782189bc9e

    1. René-Pierre Samary

      « pendant qu’on le conduit à abattoir. »
      Ce troupeau est moins con qu’il y paraît. Ces bovins, au moins, « n’ont pas voté pour le boucher qui allait les égorger, ni pour le bourgeois qui les mangerait. »
      (Pareto, Sociologie générale)

  14. FacePalm

    Dans le genre ya Poutou (Candidat du NPA), dans ONPC de ce samedi, qui est aussi totalement pathétique… —> La journalope qui commence son interview rigolait (parce qu’elle s’emmêle les pinceaux toute seule) , mais en fait c’est vu (news d’aujourd’hui) comme du « Mépris de classe »…

    Chaque jour je me dis, « ça y est , on touché le fond, ca peux pas être pire », et chaque jour je me fait encore contredire. Finalement ça doit être ça la magie du socialisme, quand enfin le pays tout entier a sombré dedans…. 🙁

    1. Pere Collateur

      Tiens oui, on m’a montré ca ce matin.

      Du mépris de class, y en a! Et c’est pas de la boisson de femme ca. C’est du bien gras, du pas très fin, du qui fait gerber et qui rend aveugle.

      De l’autre coté, vu la réaction (ou son abscence de), aucun pitiée. Il avait là, le dénommé Poutou, une occasion de faire un buzz terrible en se levant et en tartant la blondasse, puis en se barrant tel un prince. De l’or en barre, surtout pour un micro candidat. On en aurait encore parlé dans 100 ans.

      Mais non. Il a préféré sourire comme un niais, un soummis, un collabos. Minable!

      Y a rien à sauver chez ces gens. Que ce soit la caste à Ruquier ou celle du traine savate qui fait semblant de se soucier du prolo. Le prolo, je sens qu’il va bien leur mettre profond et dans pas longtemps.

      Bref.

      Le conseil du seigneur Leodagan (beau père d’Arthur dans Kamelott): Cramez tout je vous dis!

  15. René-Pierre Samary

    Sur le fond, tout ce qui était prévu, et facilement prévisible, se confirme. L’immigration/invasion, la faillite économique, la radicalisation… et le racisme. Rien de vraiment nouveau. Ce qui est intéressant aujourd’hui, ce sont les détails. Il y a dix ans, l’expression critique était policée, genre Rioufol entre autres (de chez qui je me suis fait bannir : pas assez islamophobe, pas assez philosioniste). Aujourd’hui, on a ce que Kazar met en lien plus bas.
    Entre les arc-boutés de l’indéfendable, toujours plus agressifs quand le réel leur donne tort, leurs petits protégés de plus en plus invivables, et les français qui n’en peuvent plus, la pression monte dans la chaudière, et on a perdu la clé du régulateur.
    Ça va péter, pour sûr. Tous aux abris.

      1. Val

        @bibi tout à fait interessant …
        La Suede est tout à fait interessante car pionnière ds pas mal de domaines. Elle est dominée politiquement depuis des lustres (1917) par le SAP Parti social-démocrate suédois des travailleurs (tout un programme..) wikipedia.org/wiki/Politique_en_Su%C3%A8de. On comprend qu’elle soit en avance sur pas mal de catastrophes . Je me souviens au début des années 80 , il y avait beaucoup de suédois aisés étudiant aux US , tous parlaient de quitter leur pays , ils me disaient qu’il n’y avait pas d’avenir pour eux, à l’époque je ne comprenais pas trop pourquoi.
        Maintenant je comprends mieux 😉

    1. Loki dort

      Oui, le pays se divise en factions de plus en plus identifiables et de plus en plus irascibles (pour ne pas dire « sensibles ») et agressives. Le moindre mot de travers déclenche aussitôt sa riposte, les uns en ayant recours à la justice, les autres en allant casser et brûler, mais dans les deux cas en alimentant la friction, la division. Le climat est de plus en plus électrique, de plus en plus menaçant.

      1. Lark on the Wing

        Je suis en train de lire les « Mémoires » de Gourlet*, jeune bourgeois parisien, royaliste, très croyant, emporté à 22 ans dans les guerres de Vendée et la Chouannerie.

        Cela me rappelle d’autres lectures, plus anciennes, sur la même période, et ces souvenirs – récemment mis au jour et écrits avec une grande simplicité pour l’édification de sa famille – rafraîchissent mes sentiments sur les atrocités républicaines, commises avec cette superbe bonne conscience qui caractérise nos Kamdubiens actuels…

        Car les « Singes-Tigres » sont toujours là, simplement plus additionnés d’exotisme… et la Terreur molle, qui est la marque de notre Socialie, n’a besoin que d’un coup de pouce pour devenir robespierriste.

        *Gourlet m’était inconnu, malgré mes nombreuses lectures sur le sujet, mais il fut anobli – comme la famille de Cathelineau – et son acte de décès fut signé par le Comte de Frotté. C’était donc réellement un personnage de quelque importance.

  16. lxy

    Intéressant . Je retrouve avec les tweets de Meklat le même niveau de haine sauvage, grossière et barbare que celui des responsables de la Terreur jacobine : Hébert, Desmoulins, Billaud-Varenne, Robespierre et bien évidemment Carrier le bourreau de la Vendée. Sur cette période deux intéressants témoignages : celui de Gracchus Babeuf contemporain des évènements. Et le livre de Pierre Péan « Une blessure française » (ed Fayard) où il retrace comme historien la situation de son village natal de « Vendée » sous la Terreur.

Laisser un commentaire