Présidentielle 2017 : une analyse intéressante

Aujourd’hui, je vous propose juste une petite vidéo qui présente l’analyse d’un journaliste indépendant, menée sur le sujet ô combien polémique de l’actuelle élection présidentielle dont tout le monde s’accorde à dire que les scénarios se bousculent sans permettre d’en dégager un bien clair.

L’analyse a ceci d’intéressant qu’elle présente l’option qui me paraît, à mes yeux la plus probable (et avec le risque d’erreur que cela comporte inévitablement), à savoir que Macron ne passera pas le premier tour. Je vous laisse la découvrir ci-dessous.

Reste donc la seule question du second tour : contre Marine Le Pen, aurons-nous Mélenchon ou Fillon ?

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires395

  1. Pheldge

    Quand « l’élite actuelle et future de la France »* vote :
    lepoint.fr/presidentielle/melenchon-plebiscite-par-les-etudiants-de-sciences-po-et-les-fans-de-hanouna-13-04-2017-2119465_3121.php#

    * à chacun de voir, qui des étudiantes en IEP et des spectateurs de Hanouna figure le mieux l’élite actuelle et l’élite future. Moi, j’avoue que je n’arrive pas à trancher !
    Heureusement, il y a la lecture des commentaires de cet article indispensable !

  2. Yannsolo

    Je pense, statistiquement parlant, que Le Pen peut être Présidente, peut etre même élue des le 1er tour. Je pense aussi que le systeme sauve sa peau … Une derniere fois.

  3. BDC

    Tract de NDA : lunettes remboursées à 100%, retraites augmentées de 100€/mois en récupérant sur le budget UE (ben voyons, suis sûre que les états baltes seront d’accord pour rogner sur leurs subventions…). Sur les lunettes ma tension monte. J’ose espérer que NDA ou FF ont compris mais proposent ça par démagogie. Pourquoi personne n’explique aux Français que ce n’est pas de l’assurance, pas besoin de payer des frais de gestion pour rembourser une consommation quasi certaine, qu’on a les lunettes les + chères de l’Europe avec ces complémentaires qui solvabilisent les ménages et les opticiens qui saturent toujours les garanties, ce qui ne fait qu’augmenter les prix et aboutir à l’inverse de l’effet recherché. Si on pouvait dégager du budget optique pour de vrais soins de santé, ce serait nettement plus intelligent mais dans ce pays, impossible de relever le niveau avec ces médias partisans et racoleurs ras-les-pâquerettes.

    1. Bonsaï

      C’est en effet une logique bien curieuse qui conduit à produire des publicités qui annoncent deux paires de lunettes pour le prix d’une ! Comble de l’absurdité et du gaspillage…

      1. Aristarkke

        Vous n’y êtes pas !
        Afflelou marge entre 50 et 60 € par paire de lunettes « gratuite » (vers 2012)…
        Mécanisme ultra simple :
        La première paire est vendue au prix max puisque la clientèle est solvabilisée selon les explications de BDC et comprend -déjà- le prix moyen de la seconde paire.
        Le seconde paire est uniquement à base de produits low cost (monture et verres) MAIS avec possibilité d’une multitude d’options à tous les niveaux…
        L’article de Capital qui détaillait cela il y a une demi-douzaine d’années, était très clair…

        C’est le même mécanisme psychologique à l’oeuvre que celui de la fable des charges sociales « salariales » et « patronales » où le gogo croit être gagnant du seul fait qu’il imagine que le patron va payer de sa poche alors que le patron va l’obliger à bosser davantage pour lui fournir le moyen de les payer…
        Le mot clef est « gratuit », ce que semblent être les charges sociales « patronales » dans l’esprit de moult salariés…

        Le problème du libéralisme est qu’il indique sur tous les tons et spécialement froidement, qu’il n’y a pas de repas gratuit (autrement que par effet d’annonce)
        L’avantage du socialisme est qu’il clame chaudement que tout est gratuit ou presque (avant les prélèvements pour assurer l’équilibre financier, du moins dans le principe et qui vous coûteront deux fois le prix de revient)

        1. Stéphane B

          J’ai bossé en tant qu’opticien dans un magasin lambda en 2000. Le patron ne proposait pas de seconde paire mais il avait un prix correct pour les verres de la première. Pour un verre simple, il le proposait à 90 francs non traité et plus 40 francs par traitement sachant qu’il le payait 6 francs, 8 francs pour un verre durci et 10 francs.avec anti reflets. La monture avait un coef de 2 à 2,2 suivant la marque.
          Il voyait malgré tout son CA baissait à cause de la concurrence A…, bien plus cher que lui cependant. Il a dû pourtant se résoudre à proposait la seconde paire. Les verres étaient les mêmes mais il avait davantage de remise à cause du stock écoulé.Le prix de vente pour la première monture a été augmenté de 50 francs et de 10 francs sur les traitements.
          Pour la seconde monture, il les achetait en Belgique au coût de 5 francs l’unité.
          Je vous laisse calculer mais la seconde monture était plus qu’amortie. En 2002, les chiffres que j’avais étaient que la seconde monture rapportait 100€ à A… J’ai quitté cette entreprise mi 2001 avant de quitter la région.

Laisser un commentaire