L’enquiquinante image négative des migrants

On apprend dans la presse — rendue molle autant par les élections que par une canicule qu’elle a longtemps refusé d’appeler ainsi — qu’un barrage de migrants a tourné au drame dans la nuit de lundi à mardi dans le Nord. Saprizut, voilà que le vivrensemble vient de prendre une beigne.

Triste accident que celui qui s’est donc déroulé mardi, vers 3h45 du matin, sur l’A16 : tombant sur un barrage de troncs d’arbres posés sur la chaussée par des migrants, deux camions ont brutalement freiné pour tenter d’éviter la collision. Si ces derniers sont parvenus à s’arrêter, la camionnette qui roulait derrière eux n’a pas eu autant de chance et a percuté l’un des poids-lourds puis a pris feu, tuant le chauffeur. L’autoroute a bien sûr été fermée et une déviation, rapidement saturée comme il fallait s’y attendre, a été mise en place.

Avec une telle description clinique dont la presse est friande au point d’évoquer ensuite calmement le problème général que les migrants peuvent poser avec ce genre de barrages, on en viendrait presque à croire que cet abominable accident qui termine si mal n’est, en définitive, qu’une mésaventure voire une péripétie bien malheureuse qu’on se doit d’endurer, de temps en temps, sur les routes de France (un peu comme le terrorisme qui provoque parfois des petits désagréments ici ou là et auquel il va bien falloir s’habituer, mes braves enfants – après tout, la cigarette et les mélopées de Kendji Girac tuent plus de monde à l’année, hein). Il manque presque, dans ces articles du Monde ou du Parisien, l’une ou l’autre interjection de dépit sur l’embarrassement que ces écarts au bon goût et à la festivité citoyenne provoquent pour donner une idée précise de la gêne ressentie dans les classes jacassantes.

Certes, les politiciens ont largement froncé les sourcils : Notre Frétillant Président À Tous, Emmanuel, a assuré être très mobilisé, mais reconnaissons tout de même qu’il eût été de mauvais goût qu’il expliquât s’en tamponner le coquillard. Apparemment, lui et son ministre de l’Intérieur vont s’employer à distinguer les demandeurs d’asile des migrants économiques, et l’affaire sera dans le sac. Mais si. C’est évident.

Certes, les journalistes ont fait œuvre de salubrité en décrivant les faits, tous les faits, rien que les faits, avec le calme et le détachement qui sied dans ce genre de pénibles péripéties. Après tout, il eût été inconvenant de s’étonner d’une situation qui tend à se répéter un peu trop, à questionner l’ampleur des moyens mis en œuvre pour l’éviter.

Ainsi, personne ne semble s’étonner que ces barrages aient lieu, encore et encore. Pourtant, il y a de quoi : depuis quand en France laisse-t-on ainsi agir des brigands de grand chemin autre que la maréchaussée officielle ?

Ainsi, personne ne s’émeut vivement que la sécurité de nos autoroutes soit ainsi remise en cause. Tout juste trouvera-t-on cela dangereux (ah bah oui, ça peut tuer, zut alors). On n’entendra pas des masses Chantal Perrichon, l’hystérique présidente de la Ligue contre la violence routière, monter au créneau dans ce qui ressemble bien à une forme assez claire de violence, sur la route, qui entraîne pourtant des dégradations, des incidents, des blessures et maintenant la mort. D’un autre côté, parions que si elle intervient, ce sera pour réclamer rapidement que ces portions d’autoroutes soient limitées à 30 km/h et bardées de radars photogènes, afin de punir une bonne fois pour toutes ces camionneurs enivrés de vitesse.

Ainsi, personne ne semble halluciner de rappeler qu’on est en France, dans un Etat où, normalement, la loi limite assez clairement le droit des individus à disposer des barrages sur les routes, qu’on soit ressortissant ou non du pays.

Ainsi, le calme et la pondération devront rester de mise lorsqu’on apprendra que la nuit précédente, des réfugiés avaient déjà créé un tel barage à peu près au même endroit, mais qu’heureusement, il avait « rapidement été retiré par les policiers et les agents de la DIR » dont on est heureux d’apprendre qu’ils seraient payés pour ça, youpi tralala. Dans le même temps, un poids lourd avait fait l’objet de jets de pierres, parce qu’apparemment, le barrage ne suffit pas.

Tout est donc normal ou presque, la circulation est sous contrôle ou presque, l’ordre et la sécurité règnent en France ou presque, et on a proprement mis au coffre les deux onces de lucidité qui devraient normalement amener toute la presse et toute la population à déclencher un ouragan de boulettes de merdes monstrueux devant la gestion d’une telle affaire.

Mieux encore : le vrai problème de cet accident n’est pas qu’un type qui conduisait un camion pour gagner sa vie vient de la perdre, il n’est pas qu’une famille ne reverra jamais son fils ou son père. Non, pas du tout : pour certains, la vraie crainte, c’est que tout ceci vienne « ternir la vision déjà contrastée de la population locale sur la question des migrants », comme le dit l’article du Parisien (auparavant lié) avec un sens de la formule assez phénoménal.

Pour Claire Millot du collectif Salam, qui n’était manifestement pas au volant de la camionnette,

« Ce drame va donner une image négative d’eux alors qu’ils sont tout simplement poussés par le désespoir . C’est plus difficile de passer depuis quelques mois mais c’est toujours possible. Ils s’accrochent tous à cela. Avant, il suffisait de trois semaines, maintenant cela nécessite plusieurs mois. Seulement, parfois, certains craquent et tentent le tout pour le tout. »

Comme c’est ballot ! On tente le tout pour le tout, et pouf, on tue quelqu’un et flûte et zut, ça donne ensuite une image négative !

Pour d’autres, comme Christian Salomé, président de l’association « L’Auberge des migrants », si le danger augmente sur les autoroutes, c’est parce que ces migrants sont pourchassés. L’hypothèse inverse que les migrants en question seraient pourchassés parce qu’ils prennent de plus en plus de risques, qu’ils provoquent de plus en plus de problèmes ne semble pas être une hypothèse de travail raisonnable, quand bien même les faits semblent pourtant pencher de ce côté plutôt que l’autre.

En fait, il est ici bien difficile de trouver une réflexion solide sur l’état lamentable du pays qu’illustre pourtant fort bien cette affaire dramatique.

Comment ne pas voir les lacunes en terme de gestion des forces de l’ordre, lacunes soigneusement entretenues en faisant passer la sécurité des citoyens bien après la tranquillité d’esprit des politiciens qui les dirigent ? Comment ne pas comprendre que le problème migratoire actuel est d’autant plus aigu que la justice, celle qui doit normalement encadrer le droit d’asile, les renvois et les incarcérations pour faits délictueux ou criminels ne suit pas ? Comment ne pas faire le lien entre l’état justement lamentable de cette justice et le temps mis par celle-ci pour traiter de chacun des cas qui lui est soumis, imposant par le fait même des temps de procédures inhumains qui enkystent le problème au lieu de le résoudre ? Comment ne pas voir que ce n’est certainement pas avec de nouvelles lois et de nouvelles procédures s’ajoutant à celles déjà pléthoriques et complexes que le problème va se résoudre ? Comment ne pas comprendre que confondre l’humanisme le plus essentiel avec une complaisance aussi grande que politiquement avantageuse ne peut aboutir qu’à des situations de plus en plus dramatique comme celle-là ?

Malheureusement, ni la presse, ni les politiciens passés et actuels, ne semblent vouloir prendre la question sous ces angles. Aux atermoiements et aux larmes pseudo-humanistes s’opposent les discours faussement virils. Tout ne reste que blabla et agitation cosmétique pendant que les vrais problèmes, de police et de justice, continuent de s’installer, de s’enkyster et de pourrir la vie des Français, sans aucunement améliorer la vie des migrants non plus.

Les déclarations fumigènes des ministres « en marche » ne rendent guère optimiste.

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires294

  1. Le Gnôme

    Pour une fois que ce n’est pas Jean du Voyage.

    Les pandores chassent le solvable, celui qui peut payer et qui a peur pour son permis. Le pire, c’est que le malheureux qui est décédé va augmenter la statistique du mois, et d’aucuns viendront nous expliquer que c’est à cause de la vitesse.

    1. albundy17

      « va augmenter la statistique du mois, »

      C’est pas certain, le décédé était polonais, alors si ça se trouve, encore heureux qu’il n’ait pas écrasé un migrant, saoul comme il devait être

            1. Lafayette

              C’est comme les latins qui ont besoins de trois mains pour conduire. Une pour le telephone une seconde pour parler et la troisième pour conduire.

              1. Pythagore

                🙂
                Correction: une pour téléphoner, une pour le téléphone GPS g*maps et une pour conduire (vécu, un napolitain, ils ont leur répute même en Italie).

                1. Lafayette

                  pas besoin d aller si loin, en suisse il y a assez de peintre et de maçon pour le constater.

                  Mais le mieux c’est le main libre pour parler des deux mains. un vrai spectacle….

    2. Pat

      Au moins, avec Jean du Voyage, il y a des feux qui préviennent les conducteurs; c’est moins dangereux. Je propose que les assoces locales fournissent les migrants en pneus, liquides inflammables et allumettes. Voilà, le problème est résolu !

      1. Val

        +1 l’ideal serait en effet de leur donner des emplois d’avenir dans la police pour réguler la circulation . Je pense que ces braves migrants sont juste un peu empruntés au niveau de la communication à adopter , problème de langue probablement .

    3. Aristarkke

      Si c’est bien Jean du Voyage mais d’ une provenance exotique. On devrait dire Yoane du Voyage (lingala) ou Yohana du Voyage (swahili)…
      La Presse ne fait pas son boulot…

  2. Kazar

    Pendant ce temps, les migrants s’entassent en périphérie nord de Paris, et Hidalgo exige de nouvelles ouvertures de centres d’hébergement. Bien sûr, elle n’a pas la place d’en prendre un ou deux chez elle, faut quand même pas charrier… Idem pour Cantona, et autres Azanavour.

    Putain de pays laxiste !!!

    Les migrants, dehors, point final. Appliquons la même politique que l’Australie : vous arrivez en France illégalement, vous ne serez JAMAIS régularisé. Le message semble être passé chez eux.

      1. Falchi

        Certes, mais d’une part nous sommes dans la même situation vis à vis de l’Afrique, source principale, et ensuite la Hongrie et la Pologne sont en train de montrer ce qu’il faut faire pour la voie terrestre

        1. Royaumont

          En gros, il faut avoir conscience de sa propre dignité et une bonne paire de coucougnettes pour oser l’affirmer.
          Le reste, c’est de la technique.

                1. MCA

                  Salut Al’

                  Ce n’est pas moi qui ai été blessé dans l’aventure de St Denis….mais bon, en arriver à braquer une boulangerie, ça contribue à la déconsidération du métier…

                  Par contre les 400 kg sur les orteils, le gars a dû siffler la marseillaise… :o))))

                  Sinon, il ne neige pas encore à Châtelaillon?

                  1. albundy17

                    « Sinon, il ne neige pas encore à Châtelaillon? »

                    Nan, c’est encore tombé plus bas

                    sudouest.fr/2017/06/21/landes-1-5-tonne-de-cocaine-saisie-sur-la-plage-de-mimizan-3551565-3452.php

                    1. albundy17

                      Le cambrioleur présumé (lol, ils sont marrant les journalistes) a lui même appelé les secours, le coffre lui écrasant le bassin (et le service 3 pièces, à 24 ans c’est con :D)

                      Pronostic vital engagé

      2. Kazar

        C’est évident, ça facilite les choses. Mais le message de base est assez clair, alors que nos envoyons le message contraire : venez chez nous illégalement et vous serez soigné gratos, entre autres… Il est facile de trouver sur le net des sites « africains » qui expliquent tous les avantages de venir en France, rien de tel pour l’Australie. Ah, au fait, pour une fois, j’ai rejoint le camp des abstentionnistes, même si l’idée de laissez élire un socialiste recyclé en LREM me faisait vomir. Mais après tout, les crétins n’ont que ce qu’ils méritent, et je suis curieux du futur spectacle à l’AN, entre les grandes gueules et les novices, ça peut être drôle.

    1. channy

      @Les migrants, dehors, point final. Appliquons la même politique que l’Australie : vous arrivez en France illégalement, vous ne serez JAMAIS régularisé »

      Le gouvernement Australien leur propose de devenir » des chances pour le Cambodge » à defaut d’être des chances pour l’Australie, si l’accord est toujours en vigueur entre les deux pays

    1. Gérard

      J’ai trouvé l’erreur : il n’y en a que 5 parce qu’il n’y a pas encore assez de « migrants » dans cette région, ou alors qu’ils ne sont pas assez bien répartis (attention à l’accent aigu, je n’ai pas écrit : repartis !).
      Valls et Cazevide avaient commencé le boulot en en répartissant un peu partout sur le territoire, la prochaine fois cela devrait mieux marcher. D’ailleurs, comme dit l’autre : en marche !

        1. Nathalie

          Vous avez raison. On devrait ranimer les Tontons flingueurs… Mieux vaut en rire parce que bientôt je pense que ça va finir par saigner.

              1. Pheldge

                Ahhhh non, elle est pas blanche, d’abord, elle est évide !
                ♪♫ « La place Rouge est évide, devant moi marchait Nathalie
                Il avait un joli nom, mon guide aime pèt Nathalie … » ♪♫

  3. Gérard

    Il faut croire qu’en macronésie dresser des barrages sur les autoroutes quand on est immigré clandestin fait partie des Droidlom. On n’arrête ni le progrès, ni d’ailleurs les clandos. Et Youpi !!!

      1. albundy17

        La CEDH à d’autres chattes à fouetter, pour l’instant il viennent de condamner la russie car ces salopes interdisent la propagnade LGBT dans les écoles

      1. Lark on the Wing

        Même pas je sais qui c’est…. il m’a fallu 30 ou 40 ans pour comprendre « Chef, j’ai glissé »….au moins 15, pour que la marmotte et le papier argent cessent d’être un mystère…. l’avenir est à moi….

        On vit heureux dans le Morvan… ce week-end, nous recevions des amis de l’Aisne… bons bourgeois : après Fillon, ils ont voté Macron « pour lui donner sa chance »… le FN, là-haut, c’est la plèbe, hein…. dans la rue de la petite ville qu’ils habitent, les boutiques sous leurs fenêtres sont défoncées à la voiture-bélier régulièrement, des bandes venues de Noyon… pauvre Calvin…

        Elle rêverait d’habiter Paris, lui joue au bridge….profs retraités… Bobos, sans même le savoir… notez qu’ils son gentils, hein ?

            1. Lark on the Wing

              Nan, j’ai pas envie de chercher encore : je me résigne à ne pas tout comprendre de ces allusions cryptées, étant trop conscient de la vanité intellectuelle de ces expéditions en fourrageur, et refusant, d’autre part, la plongée dans les troubles profondeurs de la réclame…

              Sauf si on me garantit que c’est du Gotainaire…. auquel cas, je ferais sans doute une exception….

                  1. Jérôme

                    M. on the Wing, des infos de premier choix et de cette qualité ça se monnaye au prix fort sur le marché des armateurs des lolitas. Je vous demanderez donc en échange, (sans tva, de la main à l’écran) une de ces tranches de vie dont vous avez le secret.

                    1. Lark on the Wing

                      hmmmm…. une « tranche vie » …. faut réfléchir, hein, Jer ?

                      en même temps, c’est plus l’Eve Future, comme disait Auguste… plutôt l’Eva du Passé… qu’est-elle devenue ? elle doit approcher les 60 ans, sauf si, et comme Melle Du Périer

                      elle était du monde, où les plus belles choses
                      Ont le pire destin ;
                      Et rose elle a vécu ce que vivent les roses,
                      L’espace d’un matin…

                      Ce qui me navrerait…

                    2. Lark on the Wing

                      Finalement…. un peu long, et pas ma vie à moi, mais sans doute plus intéressante, celle de Peter Hathaway Capstick, et j’espère que Monseigneur me pardonnera d’utiliser ainsi son Blogue… Il s’agit d’une traduction personnelle, bien sûr :

                      Be kind and polite to everyone you meet. But have a plan on how to kill them. » From an old Marine

                      L’un de mes deux meilleurs amis étant aussi un ancien Marine, il va falloir que je lui demande s’il souscrit à cette devise. Mais elle me paraît empreinte de sagesse… Je suis également d’une grande urbanité…

                      mardi 20 avril 2010

                      Exceptionnellement, je me trouve ce soir à la maison, pour aller récupérer les K, demain à Roissy… enfin, j’espère, car ce volcan islandais qui a interdit les vols dans toute l’Europe continue d’évacuer ses cendres dans l’atmosphère… administrative overkill, no doubt….

                      Bon, s’ils n’appellent pas cette nuit, c’est OK, et à 5 h debout….

                      J’ai sorti la 375 Holland and Holland, mis une boite de cartouches à côté, j’écoute la douce Blossom Dearie, avec un vieil armagnac à portée… je suis donc en mesure de repousser toute intrusion de ma légitime épouse qui jugerait utile de m’appeler à dîner, alors que je commence une nouvelle traduction de Capstick…

                      Il s’agit de l’Introduction à « Last Horizons » qui reprend en fait une biographie abrégée de l’auteur, qui peut – qui va – intéresser ses lecteurs. Et toujours cet humour capstickien….

                      Voici donc :

                      « Après presque 50 années en tant que petit garçon professionnel à temps plein, et 20 années d’écriture à ce propos, personne n’est plus étonné que moi d’avoir survécu à de pareilles péripéties. Il est toutefois heureux que l’attirance des hommes pour l’aventure et le danger, même par délégation, ait favorisé mon évasion des ergastules du business, alors que j’avais de peu dépassé 20 ans.

                      Situation qui amène une observation fort digne d’intérêt : la plupart des gens pensent que j’ai accompli un acte de courage en balançant mon classeur d’Ordres en Bourse dans ma corbeille à papier en noyer (type Wall Street), et, faisant le ménage sur mon bureau et dans ma vie, en partant pour une orgie d’aventures de l’Islande à la Patagonie, du Brésil à l’Afrique centrale.

                      En fait, j’en tiens pour l’opinion inverse : ce sont eux les vrais gens courageux, d’être restés à la maison, en faisant face au sort commun du désespoir silencieux.

                      Je n’ai aucun doute sur le fait que les autres garçons nés vers 1940 ont eu les mêmes rêveries que moi, à base d’éléphants, de flèches empoisonnées, et de requins. Mais en faire une carrière devient, avec le passage de chaque anniversaire, plus difficile…

                      Finalement, avec la fin des études, nous étions tombés dans le même piège, celui d’avoir à faire sa place au soleil. Et, plus vite qu’on ne croit, arrivent épouse, enfants, maison à crédit avec hypothèque… et nos rêves d’un chapeau à bande léopard et d’une Land-Rover se transforment en casquette de base-ball et voiture de sport.

                      Je suppose que j’étais simplement plus désespéré que les autres, décidé à tout plaquer, à tout prix, et l’étiquette du prix fut élevée, croyez-moi…. Mais une vie de voyages et d’aventures a toujours été une destinée confortable, comparée à ma courte carrière à Wall Street en tant que courtier et trader.

                      L’aventure, à mon avis, est un exercice en égoïsme : ceux qui choisissent cette voie peuvent faire semblant de croire que c’est dans l’intérêt général, mais point n’est-ce le motif véritable. Ils font ce choix parce qu’ils en ont envie, c’est leur truc, et en tous cas, ce fut le mien.

                      Dès lors, et à mes yeux, il est infiniment plus courageux de renoncer à ses rêves, de rester à la maison et d’assumer les responsabilités inhérentes. Dans mon cas, prendre le train de 7:04 à Orange Sud, le métro ou le ferry jusqu’à Manhattan, puis vivre enchaîné au ruban du télétype cinq jours sur sept, avec, au mieux, une journée à la chasse, c’était vraiment pitoyable, comparé à ma vie de PH, debout à 4 h, la brousse jusqu’au soir, puis faire l’hôte enjoué pour les clients jusque tard dans la nuit…

                      J’étais, de toutes façons, dans un état plus naturel que n’importe quel trader de Wall Street, étant équipé, par des dons du Ciel et deux bons armuriers, des moyens de survivre aux dangers que j’allais rencontrer.

                      Dangers ? assez oui, merci : sept vertèbres et une grosse paire de douzaines de côtes cassées, sans oublier les tendons coupés, les brûlures, la dysenterie, les ulcérations épidermiques, et quelques échappées belles, avec de ces bestioles qui mordent…

                      Mais puis-je garantir que je m’en serais mieux tiré à New-York ? il ne faut pas négliger les taxis agressifs, les D’jeuns prêts à vous massacrer avec enthousiasme pour un regard, voire l’accident automobile bête… Si Wall Street n’avait pas eu ma peau, les Impôts ou les ulcères stomacaux l’auraient clouée au mur… Et de toutes façons, ça n’aurait pas été aussi marrant, et puis… et puis, l’ivoire à Manhattan n’est pas terrible…

                      L’un dans l’autre, j’ai trouvé les réactions de mes contemporains très intéressantes et amusantes, lorsqu’ils apprirent ma décision d’échapper à la Rationalité Acceptée :

                      Il y eut les Prudents : « mais quelle idée absolument stupide ! et ta carrière ? »

                      Les Raisonnables : « mais quelle idée absolument stupide ! enfin, la prochaine fois tu auras compris »

                      Les Romantiques, pour qui c’était une merveilleuse idée, et que si tout le monde agissait de même, on n’aurait plus besoin d’armée ni de l’ONU. Il y eut aussi les Jaloux qui remerciaient Dieu de ne pas être de l’aventure, et les Ambigus qui juraient, avec des degrés de sincérité variables, être prêts à tous les sacrifices pour m’accompagner.

                      Il y eut aussi les Très Dignes qui me demandèrent si je connaissais au moins un Tel à l’ambassade d’Ethiopie, et les Pratiques qui pensaient ouvertement que mon choix de calibres était nul. Les Peureux, aussi, qui s’inquiétaient de savoir si j’avais bien rédigé mon testament.

                      Et « Ceux qui Avaient Taté de la Chose en Leur Temps, Vous Savez, Jeune Homme », qui me conseillaient sur les moyens les plus appropriés pour échapper aux fourmis mangeuses d’homme, tout en m’indiquant que la queue de crocodile, le python sauté, et les rats palmistes étaient tous d’excellents plats, qui goûtaient un peu comme le poulet…

                      Il y eut aussi cette vieille dame, amie de la famille, qui, apprenant mes projets, me demanda de partir à la recherche de son petit-neveu disparu au Congo dix ans plus tôt : je ne pouvais pas le manquer, disait-elle, car il ressemblait exactement à un Mountbatten jeune. Je l’assurai, par retour de courrier, que j’ouvrirais l’œil…

                      On peut penser raisonnablement que quiconque a utilisé si souvent les mots « mort » et « dernier » dans les titres de ses ouvrages doit être vaguement suicidaire. Peut-être, mais ces titres étaient en rapport avec le contenu des livres (les psys intéressés peuvent me joindre aux soins de la maison d’édition).

                      Quoi qu’il en soit, ces « Last Horizons » s’étendent sur plus de vingt ans et dix huit pays, touchant à la pêche et à la chasse, histoires parues à l’origine dans des magazines, et non incluses dans mes précédents livres. Elles sont du même genre que celles contées dans mon premier livre Death in the Long Grass, la plupart antérieures à la publication dudit livre en 1978.

                      On m’a souvent demandé comment et quand je me suis mis à écrire. Après avoir quitté Wall Street, j’ai eu ma période – assez longue – en Amérique du Sud comme chasseur professionnel, avant de revenir à NY pour y créer une agence de voyages de chasse sous le nom de International Sportsmen, Inc à l’angle de la 57° rue et de la 5° avenue. En tant que Président, je passais beaucoup de mon temps à tester les safaris et expéditions de pêche que l’on me proposait, dans le monde entier ou peu s’en faut.

                      En 1967, j’ai revendu l’affaire à Winchester, pour garder le job de « testeur », m’étant rendu compte qu’au bout d’un moment, j’allais être obligé de rester derrière un bureau à NY pour y recevoir les clients. Ce sort m’étant finalement promis chez Winchester, je démissionnai, et retournai en Ethiopie (Voir l’histoire Dans la Province de Sidamo), mais je me rendis compte que je n’y réussirais pas, en raison de la corruption endémique, et aussi de mon ignorance de la langue amharique.

                      Je partis de là pour la Zambie, après un retour de courte durée aux States, mais juste avant, j’écrivis ma première histoire, en septembre 1969, pour le magazine Saga, maintenant disparu.

                      Après la Zambie, je travaillai en tant que PH au Botswana, puis en Rhodésie qui s’appelait encore ainsi à l’époque, tous pays qui ne manquèrent d’augmenter mon stock d’histoires à raconter, publiées dans Guns and Ammo ou dans Petersen’s Hunting, puis dans Outdoor Life, où je tenais même une chronique sous le titre « Ivoire, Singes et Paons », où je traitais de la chasse africaine mais aussi de balistique, de fusils et de carabines, et de tout ce qui me passait par la tête, comme souvent.

                      Ce ne fut qu’en 1975, lors d’un safari où je guidais alors le colonel Charles Askins, maintenant retiré des affaires d’édition, qu’il me persuada d’écrire un livre, qui fut Death in the Long Grass (La Mort dans les Pailles).

                      La chose amusante au sujet de ce livre, c’est qu’une fois écrit, je n’arrivai pas à m’en débarrasser ! J’écrivais partout, ou j’y allais en personne, mais la réponse habituelle des éditeurs – élevés au pur lait de Walt Disney – était : « S’il y a bien une chose dont nous n’avons pas besoin, c’est encore d’un livre sur la façon de tuer les animaux ».

                      Enfin, Les Pockell, chargé d’une collection à St Martin’s Press, eut un peu plus de flair, et mit sa réputation en jeu pour faire publier mon livre, qui se révéla le best-seller des livres de chasse, meilleures ventes du genre depuis des décennies, chose qui n’arrête pas de m’étonner et me rendre heureux.

                      Les six livres qui ont suivi ont aussi rencontré le succès, et celui-ci fera le huitième, qui n’aurait jamais vu le jour, sans les recherches de ma femme Fiona qui se rendit compte en déballant mes archives qu’il y avait là matière à en faire un nouveau livre. Et si son nom ne se rencontre pas à l’identique dans certaines aventures, il faut que vous sachiez que depuis 1982, j’ai une nouvelle Direction.

                      Vous avez ainsi entre les mains une tranche de vie du Peter Capstick, chose que mes créanciers essaient d’obtenir depuis des années. De toutes façons, j’ai fait de mon mieux, dans ces histoires, pour trouver quelque chose qui puisse faire offense à tout un chacun. J’ai comme le sentiment d’y avoir réussi…

                    3. Pheldge

                      Alors comme ça, on pompe sans vergogne les consolations à M. Du Périer de François de Malherbe ?

                    4. Aristarkke

                      Quel charmant mélange d’ anciennetés et de modernes : télétype (dont les moins de trente ans ne doivent même pas imaginer que cela a pu exister depuis longtemps avant que fax puis internet ne l’ envoient dans les geôles de la mémoire avant les oubliettes quand notre génération, décimée par la faucheuse impitoyable, aura été…
                      Mais comme trop moderne, djeuns, dans un texte aussi bien enlevé…

                    5. Lark on the Wing

                      @Pheldge : « pomper » ? j’avais même noté qu’il s’agissait de Melle Du Périer, dès lors l’imputation de plagiat ne saurait prospérer…. cette mauvaise foi, parfaitement punique, finit de me convaincre que, nonobstant la Baïse, nous ne pouvons cousiner….

                      @Harry : ce texte peut être daté de la fin des années 1980. « Djeuns » est-il vraiment très postérieur, comme dirait Ruquier ?

                    6. sam player

                      @ Harry

                      « …télétype (dont les moins de trente ans…. »

                      Même pas… le mode TTY (télétype) est toujours utilisé sur les ordis ou les périphériques quand on émule un terminal. Dans ce mode on est sûr d’être compatible entre divers équipements puisque le protocole est ultra simple et standard.

                      Le mode TTY (il s’appelle ainsi) existe aussi sur les téléphones Androïd pour passer des messages simples à la personne à qui on téléphone (c’est pour les mal-entendants il semble).

                      Y a eu un film où le gars se servait d’un distributeur de coca connecté pour appeler à l’aide… en se servant du mode TTY.

          1. Royaumont

            Remarque culte d’un film (?) qui ne l’est pas moins : la 7ème compagnie. C’est l’exemple type du nanard franchouillard qui passe en boucle à la télé. C’est bête, mais pas méchant et tout le monde comprend ce comique troupier accessible à partir de 3 ans.

        1. sam player

          J’ai entendu, à la machine à café, qu’il va être remplacé dans The Voice, car trop maniéré… #gaymatters #stopstigmatisation

          1. albundy17

            Ben c’est bien à la machine à café alors, ça n’a rien à voir avec ses goûts culinaires (attention il y a un piège) mais plutôt à la taille de sa tête et des chevilles

  4. Bonsaï

    Ce genre de story telling très réaliste est vraiment parfait pour accompagner la canicule !
    Toutefois Sa Majesté Emmanuel 1er devrait pouvoir trouver une solution à ce problème récurrent, même si « Les déclarations fumigènes des ministres « en marche » ne rendent guère optimiste »…

    1. Royaumont

      Si on écoute la presse, France is back. La dette, pffouit, évaporée. la politque monétaire ? Mais elle est excellente ! Le chômage, l’insécurité, les migrants, le communautarisme, l’islam, le terrorisme ? Circulez, il n’y a rien à voir. Les impôts sont devenus léger et l’administration discrète et conciliante…
      Et les prouts des licornes roses sentent le n°5…

          1. Jb²o

            En 2050, à l’aise! Dormez bon’ gens… A quoi bon régler des problèmes maintenant alors que l’on peut glander, prendre son salaire, et les laisser aux autres?

        1. Pat

          Avec un Président de la République « christique » et « jupitérien », tout est possible. On atteint les sommets (du ridicule). Pour l’instant, on a vu qu’il savait serrer des mains, ce qui est exceptionnel et lui a donné une dimension internationale. Des débuts extraordinaires ! Il sait aussi regarder les avions voler… Incroyable !

          1. Royaumont

            Son prédécesseur nous faisant honte à chacune de ses sorties, la comparaison est forcément flatteuse pour le nouveau locataire du château.
            Ses discours sont d’ailleurs souvent habiles à défaut d’être honnêtes.

      1. Aristarkke

        Pas de problèmes. Il fera comme son mentor en le faisant reconduire par périodes comme son mentor le lui a montré…
        C’est comme cela que le provisoire dure…

        1. Jb²o

          Encore mieux, ce qui est prévu est de faire entrer les particularités que donnent l’état d’urgence dans le droit commun.

  5. Falchi

    « Incidents » à répétition traités comme des faits divers.
    Les médias voient l’arbre, pas la forêt. ce n’est pas nouveau, et je ne vois aucune raison que cela s’arrête. il nous faudrait un Fox News ou un Breitbart, mais les riches de ce pays sont partie des cercles gouvernementaux, toutes tendances confondues (capitalisme de connivence).
    Même Dassault (Le Figaro) n’ose pas, alors attendons avec patience que la coupe soit pleine pour une majorité et diffusons partout où nous le pouvons les excellentes chroniques de H16 !

  6. Jb²o

    « Notre Frétillant Président À Tous, Emmanuel »

    A tous et A TOUTES!!

    Vous discriminez autant les migrants que les femmes, laissant bien transparaître votre condamnable absence de désir de vivrensemble.

          1. MadeInCH

            Les hommes seuls sont envoyé par leur famille, qui leur paye le passeur et l’abonnement pour que le smartphone continue à utiliser GoogleMap.
            Une fois ces hommes seuls établis, il y a « regroupement familial ».

      1. Jb²o

        Précisément, je crois qu’il « convient » d’écrire « à tout.e.s » et de prononcer à toutzétatousse pour faire montre de vivrensemble valide.

        1. Gérard

          Ben oui, c’est un minimum de citer toutescellezzéceux qui auront voté pour macrouille dont, « en même temps », il est le bien-aimé présigland.

  7. Higgins

    NFPAT: Notre Frétillant Président À Tous, j’aime bien l’acronyme.

    Toujours la même antienne: fort avec les faibles et faibles avec les forts (du moment). Lorsqu’il s’agit de racketter le pauvre automobiliste ou le contribuable, il n’y aucun problème, la machine étatique est d’une efficacité redoutable. Par contre, faire simplement appliquer les textes de lois existants sur l’immigration illégale relève de l’impossible suite à la pusillanimité des politiques. Je me garderai bien de jeter la pierre à tous les migrants: qui aurait envie de continuer à vivre dans la Syrie ou la Libye actuelles? Nous payons là, indirectement, l’inconséquence de nos dirigeants passés. Ça n’excuse évidemment en rien le laxisme observé mais il ne faut pas l’oublier.

    Deux choses dans l’actualité du jour: exit le MODEM du gouvernement (quelle surprise!) et le décret imbécile sorti en loucedé sur la mise en œuvre de la crétine transition énergétique dans le tertiaire. Dans ce dernier cas, on peut être persuadé que toutes les armes possible et imaginables seront mises en action pour faire rentre dans le rang les mauvais esprits (Le commerce et l’hôtellerie forment un recours à l’encontre du décret sur l’amélioration de la performance énergétique des bâtiments tertiaires).

      1. Lark on the Wing

        Bayrou et Sarnez, après Goulard et Ferrand ont quitté le Gouvernement, sous des prétextes bien habillés, qui ne trompent personne…

        J’entendais ce matin les volailles de RTL savoir la Martichoux et Lalba Ventura s’interroger gravement sur le rôle de la presse dans ce jeu de massacre, les limites de la transparence souhaitable, la prise en compte des humaines faiblesses, toussa, hein ….

        Guignols… sanglants…

        Dans la Fleur au Fusil de Galtier-Boissière, page 184, au 5 septembre 1914, une affiche blanche à Waly : «le Gouvernement se rend à Bordeaux pour donner une impulsion nouvelle à la Défense Nationale »… salauds… des « éléments de langage » avant la lettre, pendant que les pioupious se faisaient flinguer….

          1. sam player

            Prévu ? Sauf qu’à part citer une fois RTL il y a une semaine, il n’avait rien prévu du tout, alors qu’ici on l’avait envisagé avant les législatives… en supputant sur les résultats d’icelles…

            1. Higgins

              Perso, je pense que c’était bien prévu. Intuition toute personnelle, j’en conviens mais NFPAT est roué. De la même manière, il est entrain de se débarrasser de l’encombrante, inutile et néfaste Eolienne Impériale en la nommant « ambassadrice des pôles ». On est prié de ne pas rire sauf qu’elle est bien capable de vider les pôles de toute leur glace plus sûrement que les prévisions du GIEC les plus alarmistes.

              1. sam player

                Je parlais de Bruno Berthez : à le lire on croirait qu’il s’était déjà exprimé à ce sujet : « tout le monde savait sauf les électeurs ».

          1. Aristarkke

            Au 8 Septembre 14, les Barbares Tudesques étaient à moins de trente kms des fortifications de Paris (ligne du futur périphérique)…
            Gouverner, c’est prévoir…
            On passe le problème aux vieux, Gallieni entre autres, et on se barre organiser la défense après un confortable glacis…
            Façon les courageux qui se dressaient contre Pinochet à moins de 10.000kms de Santiago…

          2. Aristarkke

            C’est que la canonnade entendue dans le lointain empêchait de réfléchir convenablement au petit problème en cours…

            Finalement, heureusement que les armées tsaristes se sont mobilisées plus rapidement que prévu par le Kaiser, ce qui a fini par bloquer sa manoeuvre en devant alimenter le front Est en troupes plus importantes qu’escompté dans ses plans…

  8. Bonsaï

    HS mais hautement symbolique, François Bayrou et Marielle de Sarnez quittent le gouvernement !
    On aimerait tellement connaître les dessous de l’affaire !

  9. cretinusalpestris

    Les politiques sont les premiers à clamer qu’il faut « faire barrage » (à ne pas confondre avec les murs, qui eux, sont le mal absolu).

    Ces braves migrants font donc barrage au même titre qu’une bande d’antifas bénéficie d’un droit à manifester en explosant du DAB.

    Je ne vois pas où est le problème.

    Et dépêchez-vous de penser printemps car il arrive à sa fin.

  10. hub

    je ne voudrais pas ternir la prose de H16, mais enfin « embarrassement » n’existe pas, et embarras existe.
    quant à Paris, il y a des quartiers intra muros qui deviennent carrément embarrassants…

          1. sam player

            J’ai hésité, mais connaissant la culture des lecteurzélectrices du blog qui ont fait latin et grec au lycée, j’ai préféré utilisER ce mot plutôt que la prosonomasie ou la parOnomase… 😀

              1. BDC

                Comprends pas : paronomase ou prosonomasie OK, mais proxémie a priori ça n’est pas une figure de style, en revanche « mots fléchés » c’est une super contrepèterie, c’est fait exprès ?

                1. sam player

                  Proxémie, oui je viens de voir que c’est pas dans la définition du Larousse, mais j’ai déjà entendu ça au niveau de la distance sémantique entre des mots, les graphes, Siri, l’intelligence artificielle, toussa…

                  Mots fléchés, c’est bien, ça change des maths, nan ?

                  1. BDC

                    Rrrhhhooo Albundy, après la mise bas les mots fléchés c’est trop lubrique. Tu affranchis le rubicon d’abord, même avec les fils de césar’ 😉

                    1. Pat

                      @BDC : Bien que je connaisse cette contrepèterie, je ne me serais pas permis un pareil manque de respect envers Sam même s’il est joueur.

                    2. BDC

                      ??? Comprends pas 😥 c’est de l’ironie ? Il est où le manque de respect, Sam tu te sens insulté ?

                    3. sam player

                      BDC, ça dépend, y a quoi à gagner ?
                      Une dégradation de Al en place *public*, on lui enlève ses droits *civics* (et sa bagnole aussi), on place ses gosses à la DASS et Peggy dans un bordel à Macao ?

                      Si oui, je me suis senti insulté hi hi hi

                      Euh, par quoi au fait, que je sois quand même au courant ?

                    4. albundy17

                      C’est à moi que tu t’adresses BDC ? J’espere ne pas t’avoir involontairement blessée, j’ai mis le smiley et tout et tout !

                    5. BDC

                      Albundy MDR t’inquiète je répondais à Pat, c’est lui qui a commencé avec les mots fléchés en plus ! « lubrique », c’était pour le paronyme avec ludique vu que c’était le sujet de la digression, et aussi pour dire qu’après la mise bas, comment dire … rubicon toussa, faut vraiment être motivé …
                      Sam, faut demander à Pat, ou à Bonsaï elle va bien inventer un truc rigolo, je ne comprends plus rien depuis un moment ! :mrgreen: !

  11. Gerldam

    Il parait que Bayrou aussi (ex-ministre de la justice) se soit fait culbuté. Encore un coup des migrants, alias immigré clandestin.

  12. Pythagore

    Merci pour cet article et les liens vers les journaux, c’est édifiant.

     » la recrudescence de ces barrages n’est que la conséquence d’un renforcement des effectifs de police dans le secteur » (article du parisien)

    ???
    C’est donc la police qui est responsable et qui oblige les migrants, pistolé sur la tempe, à faire des barrages. Ben on voulait réduire les fonx, y’a qu’à réduire les effectifs de police dans le secteur.

    « Loane Torondel, un des responsables de l’Auberge des migrants, classe cette méthode comme la plus risquée de toutes pour rallier la Grande-Bretagne. «C’est la plus extrême et la plus rare, décrit-il.»  »

    et plus haut on lit:
    « Constitués de troncs d’arbres, d’arbustes ou de déchets, ces barrages apparus à l’été 2015 et devenus à une époque quasi-quotidiens »

    Bah un barrage/jour sur autoroute, normal ds un pays démocratique moderne, « rare » est l’adjectif qui me vient en premier à l’esprit. C’est vrai que comparé au nombre de péages qui barrent nos autoroutes, c’est une goute dans la piscine.

    1. Aristarkke

      Du moment que les barrages ne font pas d’excès de vitesse….
      En fait, ce sont de bons auxiliaires pour la faire baisser, cette damnée vitesse.
      Voilà pourquoi la police est tenue responsable de leur apparition /renouvellement et que Chantal nous épargne les sons de son claquoir à billevesées…

      1. Higgins

        Oui et soyons plus sournois. Il suffit de mettre un panneau triangulaire indiquant la présence probable d’un barrage (style traversée d’animaux sauvages) pour renvoyer toute la faute d’un éventuel accident sur l’automobiliste qui n’aurait pas su adapter sa conduite et également exonérer les assurances de leur devoir (pas de remboursement puisque l’accident est de votre faute). C’est ainsi que dans certaines régions de France, on est susceptible de croiser une vache (en Corse par exemple) ou un chevreuil sur une vingtaine de km. L’administration sait y faire pour ne pas avoir de responsabilité (cas également des carrefours où la vitesse est subitement limité à 70 et où une ligne blanche vient d’un seul coup interdire les dépassements jusque là autorisés. Trop fort!).

        1. sam player

          « …et où une ligne blanche vient d’un seul coup interdire les dépassements jusque là autorisés. »

          J’ai pô trop compris où tu veux en venir : il est tout simplement suicidaire de doubler juste avant une intersection…

          1. Higgins

            Je n’entrerai pas dans ce débat. Je constate simplement que sur de nombreuses routes (90 km/h), de nombreuses intersections avec des routes très secondaires sont désormais « protégées » par des panneaux 70 km/h (pas respecté au passage car inutile) et que de nombreuses portions de dépassement sont désormais limitées par une magnifique ligne continue (généralement à l’endroit des intersections mais pas que). Du coup, les infractions sont démultipliées (vitesse excessive, dépassement dangereux, etc,…) bref, le contraire absolu du résultat recherché (une sorte de courbe de Laffer appliquée à la sécurité routière).

            1. sam player

              « Je n’entrerai pas dans ce débat. »
              MDR… Bah voyons !

              « …de nombreuses intersections avec des routes très secondaires… »

              Ah, une nouvelle catégorie de routes… avec des morts secondaires certainement…

              Pour réveiller tes neurones, je t’ai fait un zoli dessin entre midi et 2 : :
              hostingpics.net/viewer.php?id=432749Dpassementintersection.jpg

              1. BDC

                Ça me rappelle la fois où j’ai failli dépasser un tracteur, je me suis rabattue quand j’ai vu qu’un genre 1 sortait de chez elle (côté droit) en voulant traverser avant que le tracteur et son cortège ne passent … c’était moins une ggrrrhhhh

                1. sam player

                  …. ah oui, la fois où un genre 1 voulait doubler un tracteur avant d’avoir franchi l’intersection… 😀 ggrrrhhh
                  —- Martine

                  1. BDC

                    ??? Pas compris, il n’y avait pas d’intersection : c’est ton schéma mais au lieu d’une intersection c’est la sortie d’une propriété privée, devant des traits pointillés.

                    1. sam player

                      BDC
                      Un chemin privé : à moins d’avoir été jeter un oeil sur le cadastre avant de doubler hum !

                      Et encore, ça ne préjugera de rien : les chemins communaux peuvent être privés et les chemins privés peuvent être ouverts à la circulation publique…

                      En fait, la meilleure solution pour la commune, vu qu’elle ne peut pas implanter derechef des panneaux sur les voies privées, est de mettre une ligne blanche continue et donc infranchissable face au chemin… problème réglé !

                      Si ce n’était pas le cas sur la route que tu as empruntée, ça va viendre…

              2. Higgins

                Sam, si tu me connaissais mieux, tu saurais que je ne joue pas avec ce concept et je te prierai de ne pas interpréter mes propos. Si un mort reste un mort (et le bilan actuel ne plaide pas en la faveur de la politique gouvernementale), il y a une différence entre un chemin vicinal goudronné et une route départementale. Trop de signalisation (abusive) tue la signalisation et l’effet recherché. Nos routes en sont pleines pour un résultat microscopique.
                Je suis en complet désaccord avec la pseudo-politique de sécurité routière menée par les gouvernements successifs de ce pays à commencer par la formation à la conduite qui ne peut conduire qu’à l’échec. A moins que tu rêves de voir un système comme il en existe Suisse arriver en France: « Suisse, Au nom de la sécurité, les autorités peuvent sanctionner un automobiliste sur un simple soupçon. Les frais de la procédure sont à sa charge. » (http://www.24heures.ch/suisse/Une-denonciation-suffit-pour-un-retrait-de-permis–/story/17253213)

                1. sam player

                  Merci Higgins, mais tes digressions ne sont pas le sujet.
                  Parle-moi aussi du réchauffement climatique pendant que tu y es.

                  J’intervenais juste sur la matérialisation de l’interdiction de doubler aux intersections, matérialisation qui n’est que la traduction sur le terrain d’une interdiction qui existe dans le code de la route depuis 40 ou 50 ans, mais qui n’était pas respectée.

                  Sur la limitation de vitesse aux abords des intersections, je suis d’accord : à 90% elles sont inutiles, c’est du zèle.
                  Mais la ligne continue si.

          2. Aristarkke

            Sors de Chalon-sur-Saône et va traîner tes roues dans les environs de Rennes chez les fous-furieux de la SR. Tu en rencontreras plusieurs exemplaires avec une « protection » qui débute 1.000 m avant l’ intersection… et se poursuit pendant 1.000m au delà…

  13. MichelC

    ils sont tout simplement poussés par le désespoir

    Parce que la France, l’Espagne, l’Italie, la Grèce ne sont pas assez accueillantes ❓ Ces pays ressembleraient-ils à ceux qu’ils viennent de quitter ❓ Que voulez-vous, Londres et ses pavés en or massif, cela attire plus que les pavés en argent massif de Berlin. Nous n’y pouvons rien :mrgreen:

    Une petite distribution de zodiacs avec moteurs 75 CV, des gilets, un petit tour en mer du coté du Canal et le problème est résolu 🙂 En Libye, ils en trouvent bien de ces bateaux, non ❓

      1. albundy17

        On ne va pas torpiller les bateaux des ONG qu l’on finance pour aller chercher tout ce beau monde à 50 m des plages de lybie !

  14. sam player

    Lien de « la Voix du Nord » :

    « L’enquête, confiée à la police judiciaire de Lille, devra déterminer pourquoi la fourgonnette a pris feu si rapidement. »
    _______
    Les mots me manquent…

    1. Aristarkke

      J’ espère qu’elle n’est pas de marque Grançaise parce que cela ne sera pas bon pour nos exportations, déjà en berne, un coup comme celui là…

        1. Aristarkke

          Un Renault Master mais probablement les modèles des early 80’es où il y avait encore de gros moteurs essence possibles dans les gammes utilitaires.
          Je ne vois que cela pour justifier un embrasement rapide parce que faire brûler du gazole à l’ air libre n’ est pas évident…
          La mèche est vendue par le site Réalités Routières se déclarant dans l’orbite de la Sécurité Routière….

    2. Calvin

      Il faut prendre des mesures pour éviter la combustion des véhicules si le nombre de barrages venaient à augmenter.
      Diminuer le risque de ces barrages est hors de leur portée.

        1. Aristarkke

          Encore mieux! Supprimer les arbres…
          Quoique depuis le temps qu’ils en coupent au long de l’ A16, on se demande comment il peut bien se faire qu’ il en reste à couper sur place….

    3. Val

      @sam c’est vrai que c’est fort , voila un constructeur de véhicule qui va se retrouver victime collatérale de ce truc … Au point où l’on en est , c’est vrai que ça se plaide : « je ne pouvais pas savoir , Monsieur le juge , pour moi les voitures européennes sont solide où est donc la deutsche quallitat tant vantée ? « 

  15. Taisson

    Les immigrants sont tous très qualifiés, humains, gentils et fraternels…
    Les différences culturelles n’existent que pour les attardés du FN.
    Ils ne créent un sentiment de malaise que pour les franchouillards moisis.
    C’est simplement parce qu’ils ne sont pas assez nombreux, et mal accueillis que quelques petites difficultés peuvent se faire sentir.
    Mme Hidalgo à bien expliqué que si chaque grande ville ouvre 10000 places d’accueil, tout sera réglé (pour les six mois prochains…). Ensuite on répartira les populations de ces centres en province, et on pourra de nouveau utiliser les places libres. Elle à oublié de demander aux associations de distribuer des CNI de Français à remplir soi même….
    Copiez moi tout ça dix fois, apprenez le par cœur, et vous cesserez d’être des fachos racistes !

  16. Black Mamba Warrior

    Des pirates sur les autoroutes de France et de plus des immigrants ???
    C’est comme si on acceptait des invitées à la maison et qu’ils profitaient de nous faire les poches et de fouiller nos tiroirs, déjà qu’on leur laisse l’accès au frigo…
    Ils sont vraiment sans gêne, c’est le pompon !!!
    👿

    1. René-Pierre Samary

      Pas que sur les autoroutes… Il y a quelques jours, ma fille et des amis, faisant une petite balade en pénichette sur le canal St Martin, deux « individus » (c’est comme ça qu’on dit ?) les abordant avec un bateau pneumatique, essayant de monter à bord… bagarre. Les pirates repoussés par les hommes de la péniche, mais rassemblement inquiétant de deux-roues la suivant ensuite depuis la berge. Bon, ça s’est bien terminé, après appel aux responsables de la marina et à la police. Gros stress, tout de même…

      1. Kazar

        Sur le canal Saint Martin ? Ce n’était pas une reconstitution d’abordage par des pirates à Disneyland ? 🙂
        Rien de tel que le vivreensemble, on vous le dit !!!

    2. Aristarkke

      Du point de vue de certains membres du genre deux, des invitées qui leur feraient des choses, ils accepteraient volontiers…
      Par exemple, RPS ou notre ADP, à peu près à coup sûr…

        1. Calvin

          Hey, RPS !
          L’immigration en France est belle et bien choisie : beaucoup de ces migrants veulent bien venir en France…

          Bon, sauf ceux de Calais qui ont choisi le RU mais, là, ce sont les angliches qui ne les ont pas choisis.

          1. albundy17

            Ben les roosbeef pensent que la france est tellement pourrie que même les migrants ne veulent pas y rester.

            Les migrants sont donc moins cons que ce que l’on pense

  17. nemrod

    La France c’est un village Potemkine ou ne pas parler des problèmes suffit à les régler.
    On est cuit de chez cuit et il convient de s’organiser pour sa survie personnelle ou sa fuite.
    Ca ne peut pas bien finir.

  18. Calvin

    La presse a tout faux.

    Les migrants fuient le réchauffement climatique.
    Ils causent des barrages en France.
    Un type a perdu la vie dans un de ces barrages.
    Le conducteur est donc mort à cause du RCA.

    Et voilà.

    1. albundy17

      Oui, et bouffez du chien, l’urine agresse les troncs.

      20minutes.fr/monde/2091171-20170621-chine-fete-viande-chien-debute-comme-prevu-yulin-10000-animaux-menaces

      1. Pheldge

        Et méfie-toi, dans le chien m’a-t-on dit, il y a un côté qui est amer, donc immangeable : le jour où tu veux faire un repas pour des convives, prévois en deux ! 😉

    2. Gérard

      Well said : j’adore la maxime finale en angliche, c’est vraiment top et ça fait sérieux. Isn’t it ? . macrouille peut être fier de vous !

  19. Calvin

    On peut utiliser aussi ces arguments en bois pour d’autres personnes :
    « Les actes d’un fiché S à Nice vont
    ternir la vision déjà contrastée de la population locale sur la question des radicalisés. »

    C’est vrai que dépasser les Bormes les Mimosas, il n’y a plus de limites.

  20. albundy17

    C’esttroporible, fait tellement chaud que les méchantes voitures qui polluent ne pourront pas entrer ds paris demain, et que des « étudiants » demande l’annulation du bac

      1. Gérard

        Allez, y en a encore qui vont inventer que cette chaleur c’est la faute aux migrants qui l’auraient apportée dans leurs sacs à dos.

    1. Aristarkke

      Le plus « marrant », c’est qu’ à l’occasion d’un problème avec le calorstat de Doblo 1 (2003), j’ai decouvert que celui-ci est équipé d’un FAP que nombre de diesels de son époque n’ avaient même pas. Il est donc classé presque néfaste, classe IV, du seul fait de son année de construction et non pas de ses caractéristiques techniques. Même idiotie que ma Diversion de mai 2000, classée néfaste alors que celle de mon fils, de 2003, exactement du même type mines, est admissible. La mienne, immatriculée à partir de juillet 2000, passait….

          1. albundy17

            Les AMX ont toujours passés plus de temps en réparation que sur le terrain, autant prendre un tigre, ça passe partout 😀

            1. Lark on the Wing

              FAP…. Fusil A Pompe ?…. faut pas jouer avec l’homme, hein? …. on se méfie pas d’un Doblo, et hop !
              Sans compter que la conduite d’un Genre Uno est ici encore négativement illustrée…

              youtube.com/watch?v=fkLkPjVsQpQ&ytbChannel=esecalamar

      1. sam player

        Ah oui, pas mal en effet.
        Les dates de mise en circulation retenues pour éjecter des véhicules n’ont déjà rien à voir avec les normes Euro 2, 3, 4, 5 ou 6 des véhicules.

        De plus, même si c’était le cas, les véhicules mis en service après le 1er janvier 2006 devant être Euro 4, ça ne veut pas dire que, 6 mois ou 1 an avant, ce même véhicule ne l’était pas.

    1. Le Gnôme

      L’histoire du Capitole qui est près de la roche Tarpeïenne, toussa, c’est affreux ma bonne dame, un homme si urbain, Hercule, fils de Jupiter, qui nettoya les écuries d’Augias. Mais Bayrou n’a pas trouvé le fleuve Alphée, juste le cloaca maxima.

    2. albundy17

      J’aime bien la nouvelle campagne attali approuved: un mec ou une nana dénudé et son slogan vert « je suis recyclable ». L’info vous a peu être échapée, mais une nouvelle loi est passée, mort cliniquement la famille n’a plus rien à dire, si du vivant vous ne vous êtes pas opposé sur le site capitaine, vous avez droit aux derniers prelèvements

  21. Gérard

    Si j’ai bien compris, en final ce sont les camions qui ont bouché la voie et directement empêché la camionnette de passer. Je pense qu’ils vont écoper, et pas qu’un peu.

    1. Pythagore

      Extrait Voix du Nord: « […] Pour l’éviter, un camion roumain se déporte sur la voie de gauche. […] Un autre camion, immatriculé en Lituanie, parvient à piler lui aussi. Mais pas la fourgonnette […] » (ndp: polonaise) « Neuf migrants découverts dans le camion roumain sont interpellés: sept d’entre eux sont des mineurs érythréens »

      Spassiba. Ca doit être ca la mondialisation Macro-onde.

      1. Le Gnôme

        Finalement, la France n’est pas concernée, des migrants érythréens bloquent un voie, des camions roumain et lituanien freinent et une camionnette polonaise vient s’encastrer. On colle une amende à tout le monde pour dégradation de chaussée et défaut de maîtrise, point barre.

      2. GérardGérard

        Faudrait aussi savoir si le camion roumain avait bien mis son clignotant avant de déboiter. Et si ce n’est pas le cas : une prune, y a pas de raison. C’est ce que l’enquête – je n’en doute pas – devra déterminer, et je fais une totale confiance à notre justice et à son ministre (c’est qui, au fait ?).

      3. Val

        @Pythagore lu comme ça , on dirait vraiment un gag … maintenant dans la pratique si on veut avoir une chance de voir un accident entre français le plus sûr sera bientôt de passer de l’autre côté du channel.

      4. Aristarkke

        Autre extrait : le sous préfet indique qu’il s’agit du cinquième barrage en trois semaines au même endroit…

        Mais on peut se réjouir car le nombre de barrages sur l’ A16 est en diminution notable en 2017 par rapport aux années antérieures récentes…

        C’est bien ce qu’il me semblait. Les munitions commencent à manquer…

        1. Pythagore

          Bah, pourquoi le préfet n’appelle pas le bison futé, lui qui sait en temps réel l’ètat des routes ???

          Déforestation+BBQ de camionette, on est foutu pour la COP21, comme évoqué par qq’uns notre empreinte carbone va exploser.

      5. MadeInCH

        Ils ont des mines de quoi en Érythrée?
        Ils ne savent pas que les mines sont presque toutes fermées en Europe post-industrielle?
        Bon. Je re-sors.

        1. Pythagore

          Ils ont des mines de lustucrus penne rigate (mines pâtes tubulaires).

          wiki: l’Érythrée possède des réserves d’or, de potasse, de zinc, de cuivre et de sel.
          On peut les renvoyer chez nos voisins, ils encore des mines.

  22. Howard Roark

    Cher « sam player », pensez-vous qu’on /// oserait /// inventer un tel site ? Nos amis canadiens montrent la voie et n’admettront aucun barrage.

  23. serge

    Ben, on laisse bien des gens du voyage bloquer une autoroute pour « protester » de ne pas laisser des entôlés sortir pour un enterrement, des rappeurs couper des voies de communication pour enregistrer un clip et des gentils membres de mariage « expressifs » retenir la circulation pour faire des roues arrière et poster des selfies d’enfer. Je ne vois vraiment pas pourquoi des barrages routiers de migrants ne seraient pas tolérés, un moyen pour eux, comme aux feux rouges, de pouvoir faire la quête (l’Angleterre est chère). Les français ne sont quand même pas marrants…

  24. Higgins

    Perso, je pense que c’était bien prévu. Intuition toute personnelle, j’en conviens mais NFPAT est roué. De la même manière, il est entrain de se débarrasser de l’encombrante, inutile et néfaste Eolienne Impériale en la nommant « ambassadrice des pôles ». On est prié de ne pas rire sauf qu’elle est bien capable de vider les pôles de toute leur glace plus sûrement que les prévisions du GIEC les plus alarmistes.

      1. nemrod

        Son entrejambe ?
        Faut vraiment être un sinistré braguettaire total pour avoir envie d’un tel trumeau.
        Ou alors elle fait des trucs spéciaux ( mais y en a des jolies qui les font aussi…a peu près toutes d’ailleurs ).
        Tous les goûts sont dans la nature mais quand même…je m’interroge.

  25. MadeInCH

    Je vais me faire incendier, mais tant pis.
    Des migrons monte un barrage. Pas bien.
    Des camions s’arrêtent à cause du barrage.
    On pourrait dire que les camions sont surpris, que la visibilité est mauvaise, mais le fait est là: Les premiers arrivés sur place, les premiers concernés s’arrêtent.
    Une camionnette arrive. Et va empapaouter un camion. Avec assez de force pour que le conducteur ne puisse sortir (Blessé? Mort? Coincé?) de sa camionnette qui prend feux.
    .
    Si une Fiat Punto avec votre famille s’était arrêtée à cause du barrage, du camion arrêté à cause du barrage, d’un pneu crevé, d’un cycliste tombé, d’une horde de sanglier sur la route, ou des martiens demandant à voir le chef (on est foutus!), alors le conducteur de la camionnette aurait transformé la Fiat Punto et votre famille en crêpe!
    .
    Les migrants ont fait un barrage et devraient être sévèrement punis pour ça.
    Le conducteur de la camionnette était un danger publique sur la route.

    1. sam player

      Manifestement il ne t’est jamais arrivé de te retrouver en quelques secondes dans une épaisse fumée qui réduit tout à coup ta visibilité à quelques mètres : il suffit d’un coup de vent dans le mauvais sens et c’est imprévisible.

      Les camions et 4×4 ont un avantage à ce niveau en voyant un peu plus loin.
      Et rien ne te dit que les camions n’ont pas stoppé alors que la visibilité était meilleure (début de l’incendie des branchages) que lorsque la camionnette est arrivée.

      Certes un conducteur doit rester maître de son véhicule mais ceci ne concerne que ta responsabilité par rapport au véhicule qui te précède et ce n’est pas une raison pour dédouaner ceux qui sont à l’origine du sinistre et certainement aussi à l’origine de l’incendie final du véhicule.

      « Le conducteur de la camionnette était un danger publique sur la route. »
      Là tu as atteint le stade ultime de la connerie avec cette affirmation depuis ta Suisse natale : la bonsaïte a encore frappée ? Une petite étude des causes et conséquences te ferait le plus grand bien.

      1. MadeInCH

        La première règle de la circulation est de pouvoir s’arrêter pour éviter un obstacle.
        Si la visibilité est mauvaise, alors tu adaptes immédiatement ta vitesse pour pouvoir t’arrêter sur la moitié de la distance visible. Ou alors tu t’arrêtes sur le bas-côté.
        Oui, ce conducteur était un danger publique sur la route.
        Comme bien des gens qui estiment qu’ils ne doivent pas s’adapter aux condition.
        Route potentiellement glissante (neige ou risque de verglas)? Tu ralentis.
        Brouillard? Tu ralentis.
        .
        Tu n’adaptes pas ta vitesse à ta visibilité?
        Tu estimes que la neige sur la route te dédouane si tu dérapes?
        Tu as tors.
        .
        Quant à ceux qui font des barrages, ils doivent être punis pour entrave à la circulation, piraterie, brigandage de grand chemins, mise en danger de la vie d’autrui (les camions ont pu s’arrêter, mais ils ont été mis en danger), avec circonstance aggravantes diverses.

        1. sam player

          C’est quoi que tu comprends pas dans :

          « une épaisse fumée qui réduit tout à coup ta visibilité à quelques mètres. »

          – épaisse fumée ?
          – tout à coup ?
          – quelques mètres ?

          Bouge pas, je vais creuser une tranchée dans la chaussée sur ta route préférée… et après je me bidonnerai en te disant que tu devais rester maître de ton véhicule…

          1. MadeInCH

            J’ai été surpris par une pluie intense qui limitait la visibilité à 5 mètres.
            Je me suis arrêté.
            Je ne veux pas mettre d’autres personnes en danger.

          2. MadeInCH

            Creuse une tranchée dans la route. Le premier qui arrive sur place, il se retrouve dans la même situation que les premiers camions. Ils se sont arrêtés. La camionnette est arrivée APRèS.
            A vous entendre, si il y a un accident, c’est « normal » que les voitures qui arrivent ensuite percutent les voitures arrêtées.
            Note: Pas parlé de brouillard dans l’article.

            1. Mhmmh mais où as-tu vu qu’on trouvait normal que la camionnette s’était encastrée dans le camion ?
              Et en tout état de cause, si tu ne trouves pas ça normal, pourquoi ne réagis-tu pas bien plus fort au sujet du barrage lui-même ?

              Tu as un curieux sens de la morale, des priorités et des responsabilités, et ce d’autant plus que celui qui a commis une faute bénigne l’a payé de sa vie.

              1. MadeInCH

                Je vais l’écrire autrement:
                « A vous entendre, si il y a un accident, c’est « excusable » que les voitures qui arrivent ensuite percutent les voitures arrêtées. [puisque vous excusez le conducteur de la camionnette]
                Note: Pas parlé de brouillard dans l’article. »
                Si ces camions s’étaient arrêtés pour une tout autre raison, la camionnette aurait aussi eu l’accident.
                Ce conducteur aurait peu provoquer un accident ailleurs, car ils ne respectait pas les distances de sécurité en fonction des conditions de visibilité et/ou roulait trop vite.
                .
                Ce qui n’empêche pas que les faiseurs de barrages doivent être attrapés et sévèrement punis.
                .
                Quel que soit la cause de l’arrêt des camions, la loi est la même pour tout ceux qui arrivent derrière eux.

                1. Lark on the Wing

                  « Tu as tors »
                  Celle-ci est originale, hein, j’admets, SwissMade, mais tant pis :

                  Breummmm !

                  Au demeurant, si les Polonais avaient des camionnettes du type Tiger ou Panther (voire des T34, qui doivent bien subsister dans les vieux stocks du Pacte de Warsaw) ce genre d’incident serait sans inconvénient… On dira ce qu’on veut, mais un coup de 88 dans un barrage, ça vous calme le migron le plus belliqueux….

                  On se demande – en lisant que ces barrages sont fréquents – ce que faisait Monsieur le Sous-Préfet, qui doit être un résidant de l’ile volante de Laputa, et qu’il faut sans doute motiver à coups de vessie sur la tête….

                  en.wikipedia.org/wiki/Laputa

                  ebooks.adelaide.edu.au/s/swift/jonathan/s97g/plates/gulliverstravels00swif_0193.jpg

                  Encore un Yahoo, quoi….

                  1. Pheldge

                    En cas de raisonnement circulaire on peut écrire « tu as tore » …
                    Quant à « Monsieur le Sous-Préfet », il faisait ses courses dans un hyper, non, non, pas le « carouf » à sam, ni le Leclerc à Al, mais Auchan. C’est rapporté par un témoin, un certain M. A. d’Odèt, qui s’en est fendu d’une lettre : « Monsieur le Sous-Préfet Auchan » …

                  2. MadeInCH

                    Y’a plus personne à Laputa.
                    Le Castle in the Sky qui est resté accroché à l’arbre n’est plus habité plus que par 1 robot qui prend soins de la faune et des animaux.
                    Qu’y ferait un préfet?
                    .
                    Note: J’aime bien vos références culturelles 🙂

        2. MichelC

          Visiblement, vous avez des lois qui vous conviennent bien…
          Vous respectez tous bien les distances de sécurité sur autoroute ❓

          1. MadeInCH

            Oui.
            Il faut être capable de s’arrêter sur la distance de visibilité.
            Si c’est une route avec circulation dans les 2 sens, il faut être capable de s’arrêter dur la moitié de la distance de visibilité.
            .
            Cette femme ne s’est pas jetée sur la voiture -> élément de surprise.
            Elle s’est couchée sur la route. Le conducteur aurait du la voir d’assez loin et freiner.

            1. sam player

              Le Gnôme et MadeInCH
              Vous confondez responsabilité pénale, responsabilité civile et dédommagement civil.

              En Suisse je ne sais pas, mais en france un piéton, quelle que soit la situation, est toujours indemnisé même s’il a été imprudent, même s’il marchait au miieu de l’autoroute (y a des cas) et même s’il s’est jeté sous les roues d’un véhicule : c’est le résultat de la loi Badinter d’indemnisation des victimes. Ça n’a rien à voir avec la maîtrise du véhicule même si des circonstances (alcoolisme) pourraient alourdir la responsabilité du conducteur.

              Néanmoins l’indemnisation de la victime peut être réduit si la victime a fait preuve d’imprudence. Même une lettre de suicide ne réduirait pas les frais à zéro… il faudra bien payer les frais et le législateur s’est appuyé sur le fait que le conducteur a une assurance, donc de quoi payer.

              Pourquoi cette indemnisation ? Il semble que ce soit parce qu’un piéton n’a tout simplement pas d’assurance.

              On peut donc être victime de ses propres turpitudes (on, un con, toussa).

              Un piéton se jette sous les roues de ton véhicule : tu seras accusé d’homicide involontaire, mis en garde à vue et jugé, même certainement condamné, mais sans faute : c’est bien toi qui a tué le piéton, pas un astéroïde.

              Étonnamment : quand une personne se jette sur les rails à la RATP il n’y a pas la même qualification pour le conducteur (les syndicats, les horaires harassants, pas pouvoir se mettre en short, toussa) ! Mais je ne serais pas étonné que la RATP paie pour l’invalidité du passant qui passe suivant la même loi Badinter.
              ________
              Je viens de regarder, en Suisse, ils appellent ça la faute concomitante et la condamnation aurait été identique en france.

              1. MadeInCH

                En Suisse, si un piéton se jette au dernier moment et apr surprise sous ta voiture (ce n’est PAS le cas de la femme couchée et visible de loin! Ou du camion arrêté sur la route), alors tu as forcément une part de responsabilité, simplement parce que si tu n’avais pas été là, ben il n’y aurait pas eu d’accident!
                Ces cas-là, c’est juste débile!!!
                Au cas où tu n’as pas compris, je suis d’accord avec toi sur ce coup là.

                1. MichelC

                  Vous soulignez un point intéressant : la cas de la voiture sans conducteur. Si quelqu’un se jette sous le véhicule et décède, qui est responsable ❓ Le constructeur, le propriétaire du véhicule (assassin comme il se doit en ayant consommé un baril de moraline), les passagers ❓
                  Cela montre la débilité de ces lois.
                  Cela pourrait typiquement arriver, comme avec les trams, avec des véhicules de transport de personnes, autobus, utilitaires, voitures, avec un piéton passant devant un bus à l’arrêt tout en courant, alors qu’un passage protégé se trouve à 30 m du lieu de l’accident.

                  1. sam player

                    @ Michel C
                    Le fait que le véhicule n’ait pas de conducteur n’empêche pas qu’il se doit d’être assuré… tout comme votre véhicule actuel doit l’être même si vous êtes en stationnement.

                    En cas de vice, ce sera l’assureur qui se retournera contre le constructeur… oupa…

                    1. MichelC

                      Attention, des vices sans doute, mais à l’impossible nul n’est tenu : si le piéton se déplace trop vite, pas toujours évident de s’arrêter à temps. Il faut y avoir une flaque d’huile par exemple. Si l’on tient compte de tous les imprévus, alors la vitesse maximum en ville sera de 10 km/h.

                      Bien entendu, le véhicule sera assuré..

  26. Mildred

    Toutes ces considérations, sans doute passionnantes, nous ont pourtant éloignés de la question centrale, qui pourrait se résumer ainsi : « comment faire passer la sécurité des citoyens après la tranquillité d’esprit des politiciens qui les dirigent », sans déclencher une révolution à court ou moyen terme ?

    1. Royaumont

      Il suffit de mettre les citoyens en situation de dépendance économique, d’ajouter une pression idéologique suffisante et un peu d’intimidation par l’administration et la justice.
      Ca peut tenir un moment, 75 ans dans le cas de l’URSS.

  27. sam player

    HS mais pas trop : ça concerne aussi les images négatives

    Un entraîneur espagnol limogé après la victoire de son équipe 25-0
    (lefigaro.fr)

    « …l’entraîneur des jeunes du C.D Serranos a été remercié… au motif d’avoir infligé une humiliation aux jeunes pousses du Benicalap C. «Nous encourageons le respect envers l’adversaire. Après l’émotion soulevée par ce résultat, nous avons estimé que l’entraîneur devait quitter son poste», a justifié à El Pais Pablo Alcaide, un des responsables du CD Serranos. »
    _________
    Les mêmes raisons qui ont conduit à mettre au rancart le tableau d’honneur, les notes, les places, le redoublement… et à donner le BAC à tout le monde… l’école des fans, tout le monde a 10, tout le monde a gagné…

    1. albundy17

      Tiens donc, ça ne srait pas une vieille histoire sortie du placard ? J’ai déjà entendu cette histoire il y a un paquet d’année

    2. Calvin

      Ok, mais je n’ai pas tout compris.
      C’est l’entraîneur qui a joué avec ses joueurs pour marquer le plus de buts ?
      Les joueurs n’ont pas levé le pied car ce dernier avait un fusil à pompe pour dégommer ses joueurs ?
      Partant de là, l’entraîneur du Barça aurait dû démissionner après avoir humilié une équipe Franco-Qatari lots d’une célèbre remontada…

  28. UnLorrain

    J’étais déconnecté quand je postais en résumé le terrible accident mortel a Toulouse,un jeune homme,j’ai le même boulot de conduite autoroutière que lui avait. Lui,a l’heure ou j’ai déjà eu maintes somnolences que vous jugez maitrisable malgré l evidente légère perte de vigilance,un porc d ukrainien s arrêtera devant lui a quelques hectometres,le jeune homme ne réalisera semble t il pas,sa mort sans doute instantanée au vu de l invraisemblable écrasement de tout son poste de conduite,la cabine est disparue,entre deux enclumes,sa caisse et l arrière du camion frigorifique. Le porc aura une année de tôle en comparution immédiate.
    Quelques semaines après,Toul,bretelle autoroutière,là,un autre porc ( porcification du pays,merci aumônier) roule au pas..Vous disposez de trois quatres secondes pour realiser,peut-être moins..si non,impact a vitesse élevée,ainsi,de combien je réduis la voiture entre moi et cet autre conard de gros cul ?
    Ps pour les « poloniais» de quelques commentaires au debut du fil,je suis allé aider un de ceux ci a une cabine de péage,j’ai vu une misère a nulle autre pareil sur l’homme mais aussi son poste de conduite d’une vétusté inimaginable. La peagiste me vociférera « y font chier! Tous pareils pas de cartes pas d argent !! »Le bonhomme tenait un sachet en plastique fort usagé car opaque,quelques piecettes y roulaient a l intérieur.
    Je pensais trop tard a lui glisser un petit biffeton pour qu’il remédie a la faim,nous etions vendredi.

  29. UnLorrain

    Je résumais Il y a quelques mois maintenant,chez H16,un accident ou j arrivais sur le lieu en même temps que le SMUR,semblable du fait que la victime allait aussi s encastrer dans une camionnette cette fois ci ( essieu arriere disloqué,l’ensemble des véhicules traversant la chaussée puis atterri dans le champs ainsi..le chauffeur,ex bloc de l est je les connais presque..marchait vacillant)
    Qui aurait le toupet d annoncer aux parents du jeune homme de 25 ans « Il aurait du maîtriser son véhicule »?
    Je laisse une part de doute,je ne peux accuser formellement l ex bloc de l est,d’avoir j’en suis quasiment certain il ne peut en être autrement « déboiter» devant le jeune homme qui se lançait dans la difficile tâche de satisfaire les papilles gustatives d estomacs vides selon l article relatant l accident.
    Excusez du fourbi du commentaire,ce fait me mine.

  30. albundy17

    Rhalal, il y a vraiment des titre à vous faire déprimer un Phledge…

    sudouest.fr/2017/06/22/lot-et-garonne-la-navigation-temporairement-suspendue-sur-la-baise-3555112-3769.php

      1. sam player

        La prononciation correcte est même bé-ïze du côté de Condom…

        Ca vient du y de Bayse qui s’écrivait avec 2i (ii), l’un se prononce avec le a pour faire bai (ou bé) et l’autre seul (vu sur une carte postale).

      2. Lark on the Wing

        On serait cousins ? la Baïse passe dans la propriété de l’arrière-grand-père… ce serait un choc… mais bon, on choisit pas sa famille, hein ?

        1. Lark on the Wing

          D’un autre côté, n’est-ce pas, Théodore de Bèze… copain de Calvin, et fort porté sur le déduit, bien que parpaillot….

          1. Royaumont

            Bèze, c’est plus près de chez toi, non ? Charmant village. Le roi Henri y a fait étape, en son temps, le nom du lieu a du l’inspirer, au point qu’on le soupçonne d’y avoir fait souche.

            1. Lark on the Wing

              Bèze ? bien sûr, pas loin de mon Morvan… le panneau d’agglomération est régulièrement dérobé, notamment pour les bizutages de Médecine…. quant à Poil (58) guère moins loin….

              A part Henri IV lui-même, la monarchie s’est toujours fort accommodée de la Bourgogne… Il existe même une descendance royale anglaise (de la main gauche, hein?) à Dijon…. secret de famille… pas si vieux, à peine plus d’un siècle….

  31. kekoresin

    Ha, les fiers aventuriers de mers hostiles qui bravent les éléments jusque sur nos côtes pour fuir des problèmes qu’ils trimbalent avec eux pour nous les faire partager. Et pour mieux les apprécier, nous avons des larmoyeurs qui habitent le 8ème arrondissement loin de ces tumultueux désespérés apprentis bûcherons. On a également des investis de mission divine qui logent dans de petites maisons avec poêle à bois, chiottes à la sciure, sabots de pépé pour ramasser les carottes du jardin et le portrait de Mélanchon en canevas au-dessus de la cheminée ouverte qui sert pas à cause des rejets de particules.

    Et puis il y a les autres dont je fais partie, qui en on plein les bourses de voir ces traîne savates a qui on passe tout, tandis que les autorités judiciaires, administratives et policières nous casse les couilles au moindre pneu qui déborde du stop! Tous ces joyeux drilles, de jeunes mâles apte au saute-barbelés, qui nous dit-on ont payé très cher leur bouée Snoopy aux vilains passeurs. Très très cher mes amis, jusqu’à plusieurs milliers d’euros en bijoux et bon cash. Je me demande combien de français pourraient assumer le paiement de passeurs si la guerre survenait? Je me demande aussi combien de kilomètres ils feraient avec toutes ces richesses transportables avant de se faire dépouiller et flinguer. Mais là non! Un certain nombre a la brasse qui faiblit et coule à pic pour agrémenter l’écosystème méditerranéen, mais la plupart arrive sur nos rivages, prêt à nous faire payer les malheurs que d’autres leur ont fait. Et comme on a rien fait pour les aider, comme la France coloniale les a spolié, comme l’Europe pré coloniale les a envoyé ramasser du coton, alors ils arrivent avec les meilleurs intentions du monde…

    1. Aristarkke

      Que ne peut on pas réaliser avec le pognon des autres lorsqu’on attend qu’il coule à flots… :

      francetvinfo.fr/monde/europe/migrants/ manque-de-moyens-pour-l-accueil-des-migrants-a-paris

        1. Aristarkke

          Il faut retravailler les liens car j’ai supprimé certains éléments (www) et intercalé des espaces pour que wordpress ne les détecte pas comme liens à se faire mettre en quarantaine au bon plaisir de Mélusine…

          La copie du texte collée dans la barre de recherche d’index de Chrome vous fournit le lien authentique nécessaire…

          1. Pheldge

            ça marche également avec Opera 🙂
            bon, bien sûr , il faut savoir faire un copier-coller sans erreur ni oubli, ce qui déjà n’est pas à la portée du premier helvète venu … 😉

  32. MichelC

    <iYEt pour mieux les apprécier, nous avons des larmoyeurs qui habitent le 8ème arrondissement loin de ces tumultueux désespérés apprentis bûcherons. On a également des investis de mission divine qui logent dans de petites maisons avec poêle à bois,

    Dès que la loi imposera le filtre à poussière, ils les remettront en marche leurs poêles…

    avant de se faire dépouiller et flinguer.

    une bonne raison pour ne pas remplacer vos chicots par des prothèses en or massif. préferez un alliage en titane or argent qui ressemble plus à l’acier. Et n’oubliez pas qu’ils sont prêt à vous couper le doigt plutôt que la bague. C’est plus facile…

        1. Bonsaï

          Ah! Jean-Pierre François, il fallait attendre la fin du clip pour connaître le nom de ce bellâtre…
          Sa teinture est un peu trop voyante à mon goût.
          BDC, vous allez faire vos courses du côté de chez Sam maintenant ?

            1. BDC

              PTDR ! C’est tout ce qu’elle a trouvé comme excuse pour mater Musclor jusqu’au bout (1m86, grand format tout de même hein 😉 ) Bravo Lady B. , merci !

  33. L.ny

    Ils s’en tapent de tuer des gens! Ces gens-là sont des sauvages. Comment un homme adulte peut être assez con pour faire ça s’il ne sait pas que ça peut causer des morts, mais c’est des morts du côté de ces saletés de français, donc rien à foutre.

Laisser un commentaire