Travailler toutes ses heures ? Non mais quel scandale !

Croustillance d’un mois de juin tout en chaleur : on apprend dans une presse qui fait pourtant d’habitude fort attention à ne pas laisser fuiter d’informations vraiment irritantes que la mairie de Marseille a décidé de prendre quelques mesures musclées dans l’encadrement de ses agents et de leurs horaires de travail. Forcément, la grogne monte.

Et il y a de quoi ! D’après un passionnant article de la Provence, tout indique que la direction a décidé d’imposer aux agents de la ville de Marseille… de faire toutes leurs heures de travail.

Bonne mère ! Mais c’est la mort d’honnêtes travailleurs que veulent ainsi ces patrons inconséquents ! Imposer ainsi à toute une administration de faire ce pour quoi elle est payée (avec vos sous, au passage), c’est mettre un doigt puis, c’est évident, le bras entier dans un engrenage catastrophique où productivité, efficience et rationalisation seront les mots-clés répétés en mantras capitalistes néolibéraux. D’autant que la mairie a clairement expliqué vouloir remettre un peu d’ordre dans les horaires de travail et les astreintes des uns et des autres aussi rapidement que possible, d’ici à la fin de l’année au grand maximum.

Et ça, les syndicats ne pourront pas l’accepter : l’intersyndicale FSU, CGT et UNSA a déjà appelé à la grève et ses membres rappellent âprement que si la mise en conformité avec la loi est évidemment nécessaire, elle ne pourrait se faire dans la précipitation. Demander subitement aux agents de venir faire toutes leurs heures et de modifier leurs habitudes ancestrales en moins de six mois, c’est plus serré qu’un café de Georges Clooney ! C’est intolérable !

Les esprits s’échauffent donc déjà à ce sujet. Rassurez-vous cependant : certains avantages resteront confortablement acquis comme celui, pour la municipalité, de ne faire travailler ses agents que 1567 heures par an au lieu des 1607 heures légales. Et tant pis pour les rapports de la Chambre Régionale des Comptes qui pointait cet écart et notait qu’il en coûtait 10 millions d’euros au contribuable en manque à gagner : la bonne santé, les joues roses et les fesses rebondies des agents municipaux marseillais méritent bien ça.

Plus précisément, l’administration municipale tente de faire passer cette pilule sur le dos des « spécificités des conditions de travail à Marseille et des problèmes sociaux ». En clair, l’insécurité urbaine, la gestion des populations « en difficulté », tout ceci justifierait qu’on puisse travailler moins à Marseille qu’à Trignac ou Trouville. On imagine, avec de si solides arguments, que dans les communes encore plus gangrénées par la pauvreté, le chômage et l’insécurité, les agents municipaux ne font qu’une journée par semaine pour s’éviter les ennuis… Et quoi qu’on en pense, pour les politiciens en charge des collectivités concernées, c’est en tout cas bien plus simple à gérer comme ça que de résoudre réellement les causes de ces écarts.

Ce qui permettra sans doute de mettre un petit mouchoir pudique sur l’histoire qui a déclenché cette soudaine prise de conscience d’un petit manquement des agents au niveau de leurs horaires : apparemment, une enquête préliminaire est en cours pour comprendre l’organisation du temps de travail du SAMU social de Marseille et qui, depuis 10 ans (sachons vivre), permettait à ses agents d’y travailler une semaine sur deux soit 10 à 12 jours par mois. Cette pratique, selon les calculs de la Chambre Régionale des Comptes, aurait entraîné un préjudice de 5 millions d’euros pour la collectivité, qui s’en est donc douillettement tamponné le coquillard pendant une décennie.

Et au-delà des préjudices financiers évidents, ces petits manquements aux horaires optimaux normalement attendus pour ces agents (tant pour le SAMU social que pour le reste de l’administration municipale) entraînent quelques effets adverses que les salariés de la mairie doivent subir de façon croissante : avec une belle place sur le podium 2016 de l’absentéisme (36,8 jours d’absence par an et par agent en moyenne, soit deuxième au classement après Amiens), ces horaires minimalistes et la charge de travail pour le moins réduite des agents municipaux ont une fâcheuse tendance à « venir ternir la vision déjà contrastée de la population locale sur la question de son administration municipale », pour paraphraser certains folliculaires évoqués dans un précédent article.

Eh oui ! Travailler nettement moins en gagnant toujours autant, pendant que tous les autres travaillent plus pour gagner finalement moins et payer plus d’impôts, cela finit par « ternir » les réputations, même les moins « contrastées ».

On attend donc avec impatience la mise à niveau de la municipalité marseillaise dont on sait déjà qu’elle se fera avec la souplesse légendaire de l’administration française syndicalisée. Mais indépendamment des petits borborygmes que provoqueront inévitablement les organisations syndicales à l’idée qu’on puisse faire travailler tout le monde à hauteur de ce qui a été convenu dans le contrat de travail et les conventions collectives, on en vient tout de même à se demander quand il sera fait de même partout ailleurs dans nos belles administrations, à commencer par la fonction publique territoriale notoirement connue pour ses horaires fantaisistes (avec nocturnes le jeudi jusqu’à 16h45).

Au passage, on est en droit de se demander – soyons fous – si l’application du strict cadre légal des horaires dans l’administration ne permettrait pas quelques gains de productivité et un meilleur service rendu aux administrés, ce dont le pays a grandement besoin actuellement. Voilà assurément un domaine dans lequel Marseille va pouvoir s’illustrer et, qui sait, montrer la voie.

Voie qui ne sera – contenez vos vapeurs – certainement pas suivie par nos élus qui, eux, savent en tous lieux, en tout temps, rester suffisamment hors de portée de leurs électeurs une fois que leur mandat est acquis. On peut donc d’ores et déjà se rassurer tout de suite et s’éviter le cauchemar d’une Assemblée engorgée, toujours pleine de députés affichant une belle présence, des débats enflammés et une myriade de questions remontant de leur électorat vers le gouvernement, d’un Parlement européen débordé et de la disparition afférente des emplois fictifs ou presque d’assistants divers et variés qui entourent nos élus.

A contrario, on continuera donc de soupirer en lisant les saillies consternantes de ces derniers tentant de faire passer leurs emplois pour de véritables sacerdoces dont on se demande pourquoi, alors, ils attirent toujours plus

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires225

  1. Le Gnôme

    Lors du passage aux 35 heures, un humoriste disait que dans l’administration, il faudrait y aller fort progressivement, d’abord passer à 31 heures, puis à 32 pour atteindre les 35. C’est toujours d’actualité.

    1. Pat

      Je me souviens avoir relevé les horaires des ASSEDIC dans ma commune il y a une quinzaine d’années. Ils arrivaient péniblement à 29h par semaine, sachant que les bureaux étaient fermés et les parkings vides en dehors des heures d’accueil au public. Ils avaient fort bien évité le traumatisme du passage aux 35 heures.

    2. Higgins

      C’est DSL qui avait eu une saillie de ce style: « Les 35 heures? Pourquoi pas? Ils pourraient commencer par les faire! ».

        1. chris

          D’autant que tout cela se passe par «  »la grâce » » de Mr Gaudin…

          Pauvre de nous, ce n’est pas encore pour tout de suite que la Ville, et surtout certains quartiers…, connaitront la vraie propreté …HELAS !!!!!
          C’est effarant et insupportable une telle insalubrité !!

          1. Aristarkke

            On n’a pas de Bols, comme aurait pu dire Peak de la Faribole…
            Bols, distillerie batave d’ Amsterdam qui se vante d’ être parmi les plus vieilles du monde toujours en activité (> 400 ans…).

            1. Lark on the Wing

              voui, le Genièvre est, je crois, une sorte d’invention batave, comme le Péquet des Houilleux, … jadis, je ne sais si la chose est toujours actuelle, Bols offrait une bouteille à l’auteur d’un doublé de bécasses… je parle là naturellement de Scolopax rusticola, pas de media-politiqueuse….

              1. Aristarkke

                Une prime comme celle-là récompensant le dégotage d’ un couple de bécasses politiques l’ aurait ruinée en moins de dix ans et depuis fort longtemps…

  2. Calvin

    Grève des agents qui obtiendront sans doute le paiement de leurs jours de grève !
    Ou comment travailler plus du tout et être payé pareil…

    1. albundy17

      En même temps, faut les comprendre, sinon ils n’auront plus le temps d’écouler la bouffe piquée à la sncm dans leurs paillotes illégales

  3. Bonsaï

    Bon, je ne veux pas étaler la confiture sur la tartine beurrée, mais voilà bien la description vivante du fléau qui ronge la France : son administration pléthorique et inutile.
    En effet, on croit rêver quand on lit ceci :
    « l’idée qu’on puisse faire travailler tout le monde à hauteur de ce qui a été convenu dans le contrat de travail et les conventions collectives, on en vient tout de même à se demander quand il sera fait de même partout ailleurs dans nos belles administrations ».
    Oui, inutile. Car si on peut s’en passer pendant qu’ils font la sieste ou sirotent leur pastaga, on peut bien s’en passer le reste de la journée !

    1. BDC

      Pire que ça Bonsaï : s’ils posent toute la journée en arrêt maladie, ça coûtera plus cher à la collectivité vu que les assureurs augmentent leurs tarifs in fine.

    1. Royaumont

      J’espère au moins qu’ils ont une prime pour les nocturnes jusqu’à 16h45.
      Et des journées de récupération sur la base de 4h récupérées pour 1h travaillée le soir après 15h.

    2. sam player

      Préfecture ce matin car suivant internet c’est ouvert de 8h30 à 12h00 uniquement du Ldi au Vdi. Fermé les après-midi.

      Mais une fois sur place… ça ferme exceptionnellement aujourd’hui à 10h30… euh pi le 29 aussi…

      Là où je suis en ce moment y a un chantier de travaux publics, mais la démolition a permis de trouver du boulot à une équipe de 8-10 personnes qui a stoppé le chantier pour faire des fouilles archéologiques.
      Vendredi dernier ils n’étaient pas là, on s’est dit : tiens à la ville ils travaillent un vendredi sur 2…. bah nan… ce vendredi ils ne sont pas là non plus… et sinon ils bossent de 9h à midi et de 13h30 à 16h00 sauf s’il fait chaud…

        1. channy

          Pas seulement que pour finir les travaux black manba, regardez les 7 eleven avant que l on ait cela en Grance
          Chez ma moitié bon nombre de restos sont ouvert 24/24 inimaginable chez nous,

        2. Theo31

          Pareil au Japon : de nombreux travaux sont effectués de nuit pour ne pas perturber la circulation. Mais c’est normal, les Nippons ne vivent pas dans l’hémisphère Nord.

      1. Aristarkke

        C’est que priver les générations futures des éléments ancestraux de Cabilonnum, relève de l’ impensable. Et depuis le temps que ces vestiges attendaient d’ être découverts… Il n’y a pas le feu pour en tirer parti, nameho!!!

            1. sam player

              … et en plus, bien qu’étant la ville la plus importante du département, Chalon est une sous-préfecture. La préfecture c’est Mâcon…

              1. Bisphénol

                Je ne voudrais pas faire mon djihadiste de comptoir mais à Macon, faudrait mettre une b**** à la Cité Administrative. Plus incompétents, tu meurs.
                Sans véritable rapport avec le sujet du jour (quoique), quand ils (elles – faut faire gaffe, faut tout genrer aujourd’hui pour n’oublier personne) ne bossent pas, ils emmerdent les gens (cf l’agriculteur proche de Cluny qu’ils ont tellement harcelé qu’à la fin, il s’est enfui et les gendarmes l’ont flingué).

        1. channy

          Aristarkke il faut bien que la taxe d archeologie préventive soit justifiée ..l’état a déjà le plus grand mal à la faire entrer dans les caisses de la république

        2. Lark on the Wing

          Le musée Denon vaut vraiment la visite, ceci dit, pour les artefacts trouvés lors des dragages et des fouilles…. le port fluvial antique était l’un des plus importants de ce qui n’était pas encore la France : à l’âge du Bronze, le minerai d’étain venant de Cornouailles y embarquait pour rejoindre la Mare Nostrum, et comme la Saône n’est pas une rivière profonde, les ancêtres avaient planté des pieux pour en réduire la largeur et augmenter en conséquence la profondeur, et de la vitesse du courant…

          Tout ce qui compte dans l’Histoire y embarqua un jour pour rejoindre le Rhône et continuer la descente, aussi bien Bonaparte que les Ducs de Bourgogne, et même Lauzun, qui y fut exilé, une sorte de prédécesseur de M. de Sameplaillère….

          1. Bonsaï

            Ah! cher Lord Quiet, comme vous lui faites la grâce de tenir sa biographie peut-être savez-vous s’il résiste assez au puissant effet de canicule qui assiège actuellement sa province* ?

            * et la mienne par extension du phénomène au-delà des frontières…

            1. Lark on the Wing

              L’inspiration me manque, faut-il vous l’avouer, chère lady B ? la chaleur, le macronisme ambiant (cette infantile régression de l’intelligence : le chiot qui va être accueilli à l’Elysée m’enthousiasme, tout autant que l’effarante sottise de nos politiqueurs et leur corruption), l’arrosage du potager, la lecture roborative des chroniques de Monseigneur et les commentateurs parmi les plus vicieux de la Fâcheuxsphère, et un peu de Gueniffey pour faire sérieux et chiant, toussa….

              Heureusement, me reste le Morvan : suis monté à Bibracte la semaine dernière, avec des amis en visite, à pied bien sûr… 2.5 km de pente assez forte, mais au travers d’un bois de hêtres, de châtaigniers et de houx, un lièvre qui part dans vos chausses, le craquement des bogues des faines de l’automne dernier sous vos pieds, et la récompense au sommet : la vue panoramique sur les vallées et les petits oppida avancés… celle même que César contempla tout un hiver… des envies de Rubicon(d), hein ?… une colline inspirée, elle aussi…

                1. Lark on the Wing

                  Comme j’ai une (navrante) tendance au teint enluminé du Vrai Bourguignon, j’ai effacé ce « Rubicon » à l’arrière de ma Jeep….

  4. BDC

    Et comment comptent-ils procéder ? C’est tout de même bien connu : les épidémies de grippe surviennent essentiellement le vendredi, surtout avec le réchauffement climatique. Des jours de carence dans la couverture arrêt de travail présence ?

    1. Pythagore

      🙂

      Extrait du rapport court des comptes de la commune de ma jeunesse:
      « Le volume de jours d’absence, environ 17,5 jours par agent et par an, est plus faible que celui de la moyenne nationale qui se situe, en 2013, à 23 jours par agent et par an. »

      « Seule la maladie ordinaire, qui représente environ 50 % des absences, a légèrement augmenté, + 3,74 %. Les autres causes telles que la longue maladie, les accidents de travail et maladies professionnelles sont, en revanche, en diminution à l’inverse de la tendance nationale. »

      « Malgré la baisse tendancielle du volume de jours d’absence, ces derniers ont coûté à la commune environ 7,35 M€ en 2013. La modulation du régime indemnitaire pourrait servir de levier afin de poursuivre la réduction de l’absentéisme. »

      Ou alors un petit control par suprise pour vérifier la réalité du mal….

      Pour comparaison, en teutonie tte profession confondue, 10 jours d’absentéisme en moyenne.

  5. Gerldam

    Finalement, on comprend mieux le système communiste français des administration s teritoriales: embaucher toujours plus par cleintélisme et ne les obliger à faire qu’une petite fraction de leur temps de travail sinon, cela se verrait trop quils n’ont ren à faire..
    Avec ce système on peut arriver à des effectifs énormes en ne trvaiallant que 5% du termps légal.
    Et Micron cherche toujours comment faire des économies?

    1. Royaumont

      Micron a été porté au pouvoir par la technostructure dont l’administration fait partie.
      Or, cette technostructure est le problème, pas la solution. Donc Micron a le choix entre trahir les siens ou nous envoyer dans le mur.

        1. Falchi

          Micron est inspecteur des Finances. Pour en avoir côtoyé quelques uns, ils sont plus enclins à dégraisser les mammouths que le contraire. Son potentiel de traîtrise semble insondable. Attendons les ordonnances pour statuer.

          1. bibi

            On a bien vu avec Gisacrd, Rocard, Juppé la volonté de dégraisser.
            On notera la grande clairvoyance de tous ceux qui auront dirigé des banques avec une malme toute particulière à Truchet.
            Les membres de l’IGF sont justes des incapables.

            1. Lark on the Wing

              aaah! l’IGF…. ci-après, une petite recherche personnelle de 2014… les chiffres sont naturellement à réactualiser, dans le sens de l’aggravation : je n’avais pas prévu Macron et le désastre final de la Hollandie

              Ces Inspecteurs des Finances qui peuplent largement Bercy : il n’est pas indifférent de constater, relativement à l’IGF, que son statut, comme celui des honnies Professions Réglementées (du Droit) remonte ironiquement aux mêmes années de la Restauration (1816), sous la houlette du Baron Louis (celui de ces deux célèbres citations : « Faites-moi de bonnes politiques, je vous ferai de bonnes finances. » et « L’État doit être le plus honnête homme de France. »… propos qui nous laissent accoisés, de nos jours…).

              On notera – la lecture de la notule Wiki est fort intéressante – que le recrutement se fait à la sortie de l’ENA et que
               « la mission principale de l’IGF est de contribuer à une gestion rigoureuse et efficace des finances publiques » (sic):

              On ne peut alors qu’être ébloui par ses succès, dans un pays où la dette (sans même parler des engagements hors bilan) à la fin du 2ème trimestre 2014, atteint 2023,7 milliards exactement, selon les données publiées ce 30 septembre matin par l’Insee…. avec 100% du PIB pour la fin de l’année…

              Sans parler de quelques petits avantages annexes propres aux Inspecteurs des Finances – comme les primes en espèces défiscalisées – outre le pantouflage …

              • comme MM. Pierre Bilger, chez Alstom ; Pierre Blayau, chez Moulinex ; Jean-Marie Messier et Guillaume Hannezo, IF tous les deux, chez Vivendi Universal ; Guy de Panafieu, chez Bull ; André Tarallo, d’Elf Gabon ; Michel Bon, à France Télécom ; Alain Minc, chez Cérus ; Yves Roland-Billecart, d’Air Afrique ; Michel Albert, aux Assurances générales de France ;
              Jacques Attali, maitre des requêtes au Conseil d’État, Banque Européenne pour la Reconstruction et le Développement : dépenses somptuaires : 560 millions de francs dépensés pour refaire le siège de la BERD, soit un dépassement de budget supérieur à la totalité des prêts consentis par la BERD aux pays de l’Est ; en deux ans, soixante vols en jets privés pour 1,4 million de livres, notes de frais exorbitantes assorties de rémunérations interdites par le règlement de la Banque ;
              Jean-Michel Bloch-Lainé, chez Worms ; Patrick Careil, à la Banque Hervet ; Jean Dromer, Banque Internationale pour l’Afrique de l’Ouest ; Jacques Friedmann, Union des Assurances de Paris ; Jean-Yves Haberer, au Crédit lyonnais ; Jean-Maxime Lévêque, au Crédit Commercial de France et International Bankers Incorporated ; Pierre Moussa, chez Pallas Stern… et autres…

              Un journaliste irrévérencieux a calculé que nos Messieurs ont réalisé en quinze ans, et à eux seuls, environ 200 milliards d’euros de pertes au détriment du contribuable ou des actionnaires ….

                1. Lark on the Wing

                  Dans cet ordre, toutes les promotions se valent, et je ne saurais mieux dire que le grand Michel Audiard :

                  « Dire que l’on confie la détermination du prix des betteraves à des gens qui ne sauraient pas faire pousser un radis ».

                  Les « déserts médicaux » dont on se plaint, comme souligné ici par certains commentateurs, cette insuffisance criante résulte de l’intervention des énarques dans les études de médecine : on est maintenant contraint de faire appel à des médicastres très exotiques, sortes d’officiers de santé à la Charbovary, avec d’intéressants effets sur la santé des populations concernées… idem pour les infirmières et infirmiers…

                  La toute première réforme à introduire, essentielle voire vitale, serait de supprimer l’ENA et d’interdire statutairement à tout polytechnicien une fonction autre que celle d’ingénieur ou de militaire… tout le reste en découle, n’est-ce pas ?

                  Mais elle a autant de chance d’aboutir que celle de la suppression du Sénat par les sénateurs eux-mêmes….

  6. nemrod

    C’est bien pour ça que je ne reprendrais pas la Mairie de ma commune dans 3 ans malgré la pression de mes amis.
    La seule chose qui pourrait me faire changer d’avis serait la disparition pure et simple du Code du Travail…hypothèse aussi probable conçernant ces faignasses notoire que de la neige à Marseille demain.

    Etant libéral, ce qui est marrant…enfin question de parler, c’est qu’il n y a pas plus exigeant à toutes heures du jour et de la nuit que ces fonc à la gomme.

    Tout ça pour vous dire que je verserais une larme sur ces pauvres gens victimes d »‘inciviltés » quand j’aurais le temps…c’est à dire jamais.

  7. Chieur chiant

    Oh, peuchère!!! Aujourd’hui c’est vendredi, jour du poisson, à Marseille on prépare l’ossel, la bouillabaisse, ou l’aïoli… au choix. Deux petits jaunes pour l’apéro avec quelques Escartefigues, après le repas, petite sieste… Depuis toujours, en tant que bon sudiste, j’ai fait mienne cette tirade, doucement le matin, pas trop vite le soir…

    1. Falchi

      Quant au sujet du jour, qui n’a eu affaire, ne connaît dans son entourage, ces merveilleux fonctionnaires, débordés, mais toujours présents dans les associations, aux heures où ils sont censés nous rendre service ?
      Marseille, d’où je viens, était déjà pagnolesque dans les années 60. La maghrébisation a encore aggravé le phénomène.

  8. Dr Slump

    Haha, ça me rappelle des souvenirs ça, et un bel exemple illustratif pour le billet du jour: la véritable cabale menée contre l’ancienne équipe municipale du village où habitent mes parents, et dont mon père faisait partie en tant que maire adjoint.

    L’équipe avait justement entrepris de rationaliser les quelques emplois municipaux, qui pratiquaient les horaires extensifs, les RTT intensifs, et une employée de la Poste à plein temps désoeuvrée la moitié du temps. Pour la bande de gauchistes qui avait perdu les dernières élections, cette volonté d’assainissement était une attaque contre les emplois (pour une commune de 700 âmes hein…), des méthodes de patron insupportables, scandaleuses, révoltantes! Ces enragés ont fait courir tous les ragots et les mensonges imaginables, provoqué une réunion au cours de laquelle ils ont copieusement critiqué, vilipendé, hué l’équipe municipale complètement désarmée devant une telle haine. Dégoutés de voir leur travail et leur implication à ce point diffamés, ils ont jeté l’éponge, démission de toute l’équipe solidairement avec le maire.

    La bande d’enragés ne s’est pas arrêtée là, avant les élections, ils se sont mobilisés pour faire du porte-à-porte auprès des habitants pour continuer le travail de diffamation, et ainsi se mobiliser le plus de votes possible en leur faveur. Alors même que les élections étaient en cours, la future équipe municipale était déjà dans la mairie, en train de refaire les plans de la mairie récemment rénovée, alors on va abattre ce mur là, et puis on va virer ce truc là, et puis c’est quoi cette façon de faire, on va plutôt faire comme ça, etc. Mon daron, dont le flegme est pourtant légendaire, les a foutu dehors en invoquant qu’ils pourraient avoir au moins la décence d’attendre la confirmation des résultats avant d’investir la mairie. Ils étaient même déjà en train de fouiller les armoires, et consulter les dossiers en cours.

    Typique exemple de Clochemerle où une classe dite « laborieuse » fait sa révolution contre ces salops de patron qui ne pensent qu’à gérer sainement une commune. On connaît les coups d’état, eux ont fait, littéralement, un coup municipal.

    Et ce genre d’histoire, à base de jalousie entre voisins, dénonciations mesquines, arbitrages douteux, n’y sont pas rares. Pour clore ce portrait, la nouvelle équipe est très fière de loger des migrants, d’organiser un festival de musique intitulé « la Tawa » (jamais compris ce que ça signifie), de leur commerce subventionné, de leurs emplois subventionnés, de leur fête d’été. Maintenant ils lotissent tout ce qu’ils peuvent, et cherchent des acheteurs pour leurs maisons à grands coups d’affiches publicitaires. Je suppose qu’il faut bien financer tout ça.

    1. nemrod

      C’est comme les sondage un échantillon peut être représentatif de l’ensemble.
      Ce que vous décrivez pour 700 Habitants, c’est la France.

        1. Lark on the Wing

          Vieil exemple de ce que peut faire une minorité agissante : la mainmise sur les communes lors de la Révolution fut menée exactement de cette façon, une petite bande de furieux motivés (et très vite corrompus par les intéressants à-côtés) terrorisant les 90% qui regrettaient l’ordre ancien…

    2. Le Gnôme

      En cherchant tawa, vous trouvez que c’est un genre de dinosaure théropode basal du Trias supérieur, mais je doute que ce soit ça, bien que cela semble correspondre à leur mentalité.

        1. Aristarkke

          Bof!
          Des gringalets (2m, queue comprise), tous justes bons à fournir tyrannosaures et velociraptors en zakouskis avant le plat de résistance…

      1. dov kravi דוב קרבי

        Oui, ça donne follement envie d’y aller en 2017 (et suivantes).
        Mais pas d’ironie facile : ces djeunes veulent  » promouvoir la culture et dynamiser un territoire « .
        On va construire un nouvel aéroport (ou un barrage) à Planfoy ?

        1. Dr Slump

          Je m’attends, hélas, à des éoliennes. Avec la communauté de communes c’est facile, c’est elle qui paye!
          Sinon, ce sera un projet genre centre de culture ou de musiques du monde, ils adorent les trucs du monde, les gens d’ailleurs et surtout d’Afrique. Perso je vois pas le pb, mais un jour, avec ma soeur, on croise une de ses anciennes camarades de lycée, avec son compagnon togolais ou congolais, je ne sais plus. Fallait voir comme elle était sur la défensive en présentant son mari, limite comme si on allait la lyncher parce qu’elle était avec un noir, ahurissant, j’en étais bouche bée. Voilà l’état d’esprit de toute cette bande de tartuffe.
          Petite note, Planfoy, c’est le bled où a commencé à se former le groupe Dub Inc, groupe tout à fait raccord avec la mentalité locale hein, et ça a motivé toute la génération des jeunes du coin. D’où la « tawa ». C’est très bien de faire un festival, c’est juste que clamer la tolérance, la diversité, toussa, et être en même temps aussi sectaire et tendu du string, c’est ballot!

            1. Dr Slump

              Ah oui, ce sont les mêmes. Même mentalité, tout pareil. Et ce n’est pas surprenant, vu que c’est l’Internationale!

            2. Lark on the Wing

              @Dov : suis allé faire un tour sur ton blogue… un peu ethnocentré, hein, mais comme tu annonces clairement la couleur, alors… et puis, sur le fond, je ne conteste rien… la « fachosphère » acceptable, puisque pas antisémite… :)))

    3. Lafayette

      mais le pire c’est quand même de voir qu’ils travaillent quand petsonne ne peut venir, que les absences sont plus pour compenser l’attente du besoin que le citoyen pourrait avoir..

      1. Dr Slump

        Presque à côté sam, 60 petits km. En fait c’est là:

        contribuables.org/argus-des-communes/?p=page-3&code-postal=42660&commune=42172&stats=argus_communes_nouvel_inscrit

        Je n’affirmais rien au sujet des dépenses de ladite commune, juste une supposition, un brin allusive, certes, ce qui reste d’une grande mansuétude vu la bande d’enfoirés. Mais merci pour le lien, je ne connaissais pas.

  9. dov kravi דוב קרבי

    L’application du strict cadre légal des horaires dans l’administration ? Et puis quoi encore ?
    Souvenez-vous du tollé général de nos amis fonctionnaires en relation avec le public lorsqu’il s’était s’agit de porter un badge  » nominatif « .
    No fucking way !

    1. Aristarkke

      C’est vrai ça! Depuis quand un contrat peut-il être opposable à l’ Administration, surtout quand c’est elle qui doit l’ exécuter????

  10. MichelC

    HS :
    Sur les 14 prochains jours, la température maximale dans mon coin sera inférieure à 20 degrés. C’est le refroidissement anthropique climatique, le RCA :mrgreen:
    Dans les 7 jours moyenne 20.4 degrés pour la température maximum
    Les 7 jours d’après moyenne 16.4 degrés pour la température maximum
    Pour autant qu’une moyenne de température ait un sens.

    Sinon, vous n’allez quand même pas obliger ces gens à creuser des trous et les reboucher, non ❓ Ce serait démontrer qu’ils ne servent à rien. Trop cruel :mrgreen:

  11. davidice

    je me souviens d’un copain, dans le sud, qui avait lâcher son boulot pour devenir cantonnier municipal. Devant mon étonnement, il mm’a expliqué que, grace à ce piston, ça lui faisait une rente à vie, pour une vingtaine d’heure hebdomadaire (dont les pauses pastis et la partie de pétanque du vendredi après-midi), mais surtout, que ça lui permettait de pouvoir ainsi continuer à bosser au black, et, cerise sur le gateau, d’utiliser l’équipent municipal pour ce faire!
    J’ai malheureusement (ou pas) perdu un ami (voire plus) quand j’ai osé pointer le fait que c’était avec (entre autre) MES impôts qu’il pouvait « gruger » le système, et donc, que, de fait je me faisais, moi, voler! c’est ainsi que je suis devenu un sale capitaliste de merde, exploiteur d’enfants et tueur de chat mignon. (à noter que cette, petite, mairie, communiste depuis 1945, embauchait régulièrement du personnel quelques mois avant les élections, ce qui permettait au maire de clamer que grace à son excellent travail, le chômage de la commune baissait!)

  12. kekoresin

    Moins d’heures de travail oui, reste à savoir si sur celles qui sont effectuées entre deux arrêts sont efficaces. Feuille, râteau, c’est bientôt l’heure de l’apéro! C’est vrai pour les forçats de la voierie, mais aussi dans les conseils régionaux, départementaux, intercommunaux, cantonaux… Partout, c’est la sieste avant d’aller au dodo. Et tous ces mangeurs de cellulose sont bien entendu là pour servir les usagers qui s’usent à leur contact. Tous ces petits tamponneurs de cerfas qui nous veulent diu bien, véritables rempart au chaos que serait le monde sans les digues de paperasse pour le baliser étroitement. Pour les citoyens qui ont l’indélicatesse d’être soumis à l’ogre capitaliste, c’est la double peine ou la double pene pour les plus malchanceux !

      1. kekoresin

        Ouaip, c’est une bien triste histoire. Déclaré inapte pour travailler à la chambre d’agriculture, je ne sais pas à quoi d’autre il peut être déclaré apte! Putain, ça me conforte dans l’idée de quitter ce pays de bouffons, j’en ai marre qu’on me pompe jusqu’à l’os pour nourrir les parasites. La solidarité, c’est bien mais c’est comme le 69, quand un des deux n’y met pas du sien ça finit par te péter à la gueule…

  13. Calvin

    Bon, je rappelle un truc pas évident :
    – les fonctionnaires n’ont normalement signé aucun contrat de travail (opposable),
    – l’essentiel du Code du Travail ne s’applique pas à la F. Publique.

    En conséquence, ils appliquent des statuts particuliers, et les horaires de travail peuvent être assimilés à des « promesses de travail »…
    …qui n’engagent que ceux qui y croient !!

    1. Falchi

      Les horaires de travail de la FP et FT sont définis par des lois et décrets, puis des directives d’application particulières.
      Il y a donc des textes légaux et règlementaires opposables.
      Le problème est que personne n’a intérêt à les faire respecter strictement, et encore moins à exiger de l’efficacité (dégrader le climat social, se mettre les syndicats à dos, mettre ses collègues en porte à faux … relire Zoe Shepard).
      Les solutions sont connues, efficaces, ont été appliquées en Suisse, Suède, Royaume-Uni, Canada (avant le minet Justin), etc. : privatiser.
      On en reparle, peut être, lors de la campagne pour les présidentielles de 2022 ?

  14. Citoyen

    Que nenni H16 !
    La Bonne Mère a avalisé l’élection du Maduro des calanques, pour que celui-ci vole au secours des agents déconsidérés dans leurs missions !
    Son mot d’ordre : La sieste n’est pas négociable !

  15. Mildred

    En revanche voilà ce qu’on peut lire sur les pages « Economie » du Figaro du 14 juin :
    « Internes et jeunes médecins tirent la sonnette d’alarme »
    « Burn-out, suicides, dépression… les jeunes soignants alertent sur leurs conditions de travail et état de santé. »
    Vous en voulez plus ? Sachez que 5 internes se sont suicidés depuis le début de l’année. Avec le taux de 8% de décès par suicide, le Conseil de l’Ordre souligne que c’est un taux deux fois plus élevé que dans la population générale.
    Et encore ? Un étude montre que sur 21 768 répondants 40% déclarent travailler entre 49 et 60 heures par semaine, 28% entre 61 et 80 heures et 5% plus de 80 heures !

    1. sam player

      8% de suicides MDR… en 8 ans on perd la moitié de la population !

      Le taux de suicides est en général donné pour 100,000 personnes et se situe entre 15 et 20/100,000 suivant l’âge et la situation professionnelle.

      Quand les syndicats de France Telecom avaient fait des manifestations pour dénoncer la vingtaine de suicides en 18 mois, et bien en fait vu que le nombre d’employés à l’époque était pile de 100,000, ils étaient en dessous du taux national (12/100,000 à FT).

      Quand j’ai sorti ça à la machine à café, je me suis fait incendier… mais tu te rends compte que tu fais des maths avec des morts, et les enfants hein… t’as pensé aux enfants 😥

      1. BDC

        Euh … t’es sûr que c’est pas « parmi les décès (causes de décès), les suicides représentent 8% » ? C’est comme ça que je l’avais lu en tout cas.

        1. Calvin

          +1
          8% de « réussite » soit 92% d’ « acte manqué ».
          Ça ressemble à des appels au secours, car les médecins doivent pouvoir « réussir » leurs suicides…

          1. MichelC

            Oui, ils doivent pouvoir réussir :mrgreen: Il va falloir ajouter un chapitre aux manuels, comment se buter .mrgreen: (je plaisante)

            Personnellement, je le remplacerai par un chat pitre « comment b.t.r une ordure de polytocard », parce que ce eux les responsables, pas ces jeunes qui sont merveilleux et qui payent aussi le prix de ces politiques eugénistes. Les polytocards, je plaisante pas.

          2. jsp

            http://www.linternaute.com/actualite/societe-france/les-principales-causes-de-deces-en-france/suicides-10-359-deces-1-94.shtml
            Dans la population générale, tous âges confondus, les suicides représentent environ 2% des causes de décès.
            Parmi les médecins qui décèdent, 8% se sont suicidés.
            A âge comparable, les médecins se suicident 2,5 fois plus que la population générale.
            Par comparaison, le suicide est la 3ème cause de mortalité chez les agriculteurs, avec environ 12% (417+68 divisé par 2769+997)
            http://www.leprogres.fr/actualite/2016/06/03/le-suicide-troisieme-cause-de-deces-chez-les-agriculteurs-exploitants

            1. sam player

              Manifestement, sans vouloir juger vos facultés de lecture et de compréhension, vous n’avez rien compris à ce qui a été dit ci-avant à ce sujet.

              « Parmi les médecins qui décèdent, 8% se sont suicidés. »

              Et ?
              Dans la tranche d’âge 25-55 ans, le pourcentage des suicides dans les décès est de 13.3% chez les hommes et 8.2% chez les femmes….
              Wahou, les médecins décèdent moins par suicide que le reste de la population du même âge…

              Une image :

              liberation.fr/societe/2014/12/04/age-region-professions-sexe-comment-le-suicide-frappe-en-france_1156138

              « A âge comparable, les médecins se suicident 2,5 fois plus que la population générale. »

              Ca sort d’où ça ? Mystère… C’est tout simplement impossible.

              D’autre part, même si vous trouviez un coeff positif, il faudrait vous poser la question suivante : si les médecins sont en meilleure santé que le reste de la population (ce qui est fort probable) il serait alors logique qu’avec un taux de prévalence du suicide identique au reste de la population, la part des suicides dans les décès chez les médecins soit supérieure à celle dans le reste de la population du même âge.

              ___________
              Idem pour les agriculteurs, et là, en plus, il y a des variables cachées : entrepreneurs individuels, ruraux, solitude etc…
              En fait la tranche d’âge des agriculteurs qui se suicident le plus n’est pas celle qui est le plus endettée…
              Les surmortalités par suicide chez les agriculteurs sont de l’ordre de +20% (coeff 1.2) dans certaines tranches et standards dans d’autres et ça n’est pas reproductible d’année en année… Z’ont juste fait l’impasse sur des variables…

              1. jsp

                Source concernant les médecins :
                Mémoire pour le diplôme interuniversitaire
                ETUDE ET PRISE EN CHARGE DES CONDUITES SUICIDAIRES : SUICIDE ET TENTATIVES DE SUICIDE CHEZ LES MEDECINS
                Présenté et soutenu par Karen LAMARCHE
                pdf accessible sur la Toile

                1. jsp

                  Chez les vétérinaires, en 2003, la profession tirait la sonnette d’alarme face au constat d’une recrudescence importante de suicide en moins de 10 ans. Ont ainsi été recensés 54 cas de suicide sur cette période, soit l’équivalent de plus de cinq suicides par an ( pour environ 12000 vétos à l’époque). Ajoutons que ces chiffres sont sans doute sous-estimés (pudeur des familles, absence d’outil de mesure du taux de suicide en France, etc.) et ne tiennent pas compte des tentatives non abouties.
                  Thèse vétérinaire de Virginie Malvaso (2013) accessible sur la Toile
                  Sam Player dira qu’un taux de 45 pour 100 000 chez les vétos est peu fiable rapport au petit échantillon. Néanmoins, le taux de suicides en général donné pour 100,000 personnes se situe entre 15 et 20/100,000 suivant l’âge et la situation professionnelle.

                  1. sam player

                    JSP 22 h 53 (vétérinaires)
                    Les raisons que vous donnez qui font sous-estimer les chiffres sont les mêmes que pour le reste de la population : il y a relativité dans les 2 cas.

                    Et arrêtez avec vos thèses : si une étude valable est citée dans le corpus, citez cette étude, point barre, je ne suis pas là pour décortiquer vos éléments.

                    « Néanmoins, le taux de suicides en général donné pour 100,000 personnes se situe entre 15 et 20/100,000 suivant l’âge et la situation professionnelle. »

                    Vous ne voyez même pas la contradiction avec ce que vous avez dit juste avant ? Un peu de cohérence svp.

                    A l’occasion, puisque chaque profession semble faire un concours sur le ratio de suicides, jetez un oeil sur celui des chômeurs… record battu.

                    Sinon, les variables cachées, ça vous dit quelque chose ?

                    1. jsp

                      Les groupes les plus à risque : ados/jeunes adultes , chômeurs, sans domicile fixe, détenus

                2. sam player

                  JSP 22 h 02
                  La page du rapport svp, je n’ai pas le temps de lire les 66 pages ou les 150 études, surtout que cette thèse mélange allègrement un peu tout (sans compter le verbe concluer).

                  Par respect, de mon coté je vous avais extrait les éléments que d’ailleurs vous n’avez même pas dû lire vu que vous ne les commentez même pas.

                    1. sam player

                      Si vos éléments sont probants, citez les, citez la phrase extraite ou le paragraphe, c’est comme ça.

                      C’est un peu facile quand je vous aurai contredit sur un élément en le citant, de m’en sortir un autre 3 pages plus loin.
                      Je ne vais pas y passer 3 heures.

                    2. BDC

                      Bon, j’ai parcouru rapidement : déjà rien qu’à voir qui l’a fait, c’est clair que c’est orienté et qu’il faut se méfier. Impossible d’y trouver la méthode d’évaluation des taux de suicide médecins vs population générale, l’auteuse ne fait que citer d’autres études :
                      « Pour résumer, pour l’ensemble des études, les taux de suicide pour les hommes médecins sont soit légèrement inférieurs [54, 91], soit peu différents [14, 71, 95, 100], soit supérieurs [majorité des études] à la population générale. En revanche, aucune étude n’a montré des taux de suicide plus faibles chez les femmes médecins par rapport à la population générale [108]. Le risque plus élevé de suicide chez les femmes médecins est préoccupante du fait du nombre croissant de femmes dans la profession. » Par ailleurs elle explique qu’ : « Il semble que les taux de suicides des médecins, hommes et femmes, s’égalisent, alors que dans la population générale le suicide est plus fréquent chez les hommes que chez la femme [21, 54, 71, 72, 84]. En effet, Lindeman retrouve un Ratio Mortalité Suicide (RMS) entre les médecins hommes et femmes de 1,2 (avec un intervalle de 95% entre 0 ,9 et 1,7). » Donc grosse grosse incohérence dans son raisonnement puisque si les femmes se suicident un peu moins que les hommes, la féminisation ne va pas entraîner une prévalence supérieure. On voit qu’elle raisonne en % de suicide parmi les décès, ce qui n’a rien à voir avec le taux de suicides parmi les vivants, sauf erreur de ma part, chiffre qui n’apparaît nulle part dans l’étude.
                      Pour concluer :
                      « Les médecins vivent plus âgés », amha si les suicides étaient à ce point préoccupants, ils descendraient significativement l’espérance de vie des médecins. Bullshit in, bullshit out. Vu la conclusion et malgré des erreurs de logique manifestement énormes, elle a tout fait de bonne foi, ne s’est pas rendu compte qu’on doit raisonner en ratio sur les vivants et non sur les morts, et elle a dû avoir une bonne note.

                    3. BDC

                      Merci pour tes félicitations 😉 ! Courageuse … bof, j’étais dans le train fallait bien rigoler un peu. Et puis j’ai pris goût à faire l’inspecteur des travaux finis, surtout que là comme prévu c’était du lourd.

        2. sam player

          Oui BDC tu as certainement raison et c’est peut-être ainsi qu’il faut l’interpréter, mais alors ils se sont complètement plantés et les internes avec leur 8% se suicideraient plutôt 2 fois moins que le reste de la population DU MEME AGE 😀 :

          D’une part :
          « La moyenne d’âge des internes issus des ECN 2013 était de 25 ans, avec un minimum à 22 et un maximum à 47 ans. »

          D’autre part:
           » Étant donné que les décès par maladie sont rares avant 25 ans, le suicide représente à cet âge la deuxième cause de mortalité après les accidents de la circulation, soit 16,3% du total des décès. » (INSERM)

          sam player —- comptabilité des morts

          1. BDC

            Oui le 8% me paraissait incohérent avec la 2ème cause de décès chez les jeunes, et encore plus avec le 2 fois plus, attention tout de même à la moyenne d’âge chez les internes, amha ça doit être + que 25 ans. M’enfin ça sent tout de même le mélange des choux et des carottes, comme d’hab’ avec les stats quoi !

            1. BDC

              Oups … je vais me faire disputer, oui j’ai bien lu ton com’ sur la moyenne, même si j’ai quand même un doute sur le 25 ans, je corrige, ahem … vu que la courbe de mortalité selon l’âge est convexe, heu … bah la mortalité moyenne de la population est supérieure à la mortalité à 25 ans, nan ? … j’ai bon ?

              1. sam player

                Oui le taux de mortalité chez les personnes agées est supérieur à celui chez les jeunes… Si ça c’est pas une preuve hein !

                1. BDC

                  Sam ! Toi pas compris kesque je voulais dire ? C’est possible ? Tu prends un gamin de 10 ans (taux de décès proche de 0) et un papy de 110 ans (taux de décès on va dire 50%), âge moyen de l’échantillon 60 ans, taux de décès 25%, soit un chiffre qui n’a rien à voir avec la proba de décès à toi des 60 ans. Évidemment mes hésitations montrent ma mauvaise foi vu que la convexité entre 25 et 35 ans doit être plutôt négligeable.

                  1. BDC

                    Tout ça pour dire qu’avec une courbe non linéaire, convexe ici, si tu prends le taux moyen au lieu de la moyenne des taux ben tu compares des choux et des carottes.

                    1. BDC

                      Et donc pour finir ma démo sur ma population d’internes de 10 et 110 ans, si dans la population générale on a quasiment 100% de décès à 110 ans et 2,5% à 60 ans, je t’ai démontré que les internes meurent 10 fois plus (25% contre 2,5% à âge égal, ahem), alors qu’en fait c’est 2 fois moins (25% contre 50%).
                      BDC, escroc’ girl

            2. sam player

              « amha ça doit être + que 25 ans »

              25 ans, c’est l’âge moyen d’entrée en internat suite aux ECN (épreuves classantes nationales) comme cité, hein.

              « L’internat dure ensuite de trois (pour les médecins généralistes) à cinq ans (pour les chirurgiens par exemple) » (citation hein)

              1. sam player

                Et donc l’ancienneté moyenne des internes doit être entre 1.5 et 2.5 ans soit 2 ans, et donc l’âge moyen des internes est de 27 ans.
                Doit pas y avoir une falaise dans les causes de décès entre 25 et 27 ans.

                1. Lark on the Wing

                  Un journaliste de le Figaro ?… existe pas… juste des pigistes analphabètes….

                  NB : on notera que Forma insignis agrorum (et florentissima aetas) et moi-même montrons une respectueuse déférence envers M. Stark, prescripteur d’irréfragables oukases….

                    1. Lark on the Wing

                      Si fait, si fait, petite confusion de ma part… veuillez me pardonner, Marquis !

    2. Dr Slump

      60 h par semaine, c’était le minimum que je faisais quand j’étais manager de cafétéria en région parisienne. En période estivale on faisait du 6 jours sur 7 pendant 2 mois, la seule journée de repos n’était pas suffisante pour récupérer, et des fois on enchainait 3 semaines d’affilée sans repos. Bon, au bout de 3 ans, j’étais crevé, et j’ai démissionné. Mais de là à se suicider… il doit y avoir d’autres problèmes plus importants pour pousser ces soignants au geste fatal!

      1. Mildred

        Voici ce que dit l’article : « Quelles sont les causes de ce profond mal-être ? Confrontés à la mort et la souffrance inhérents à leur métier, internes et jeunes médecins doivent supporter une charge émotionnelle importante à laquelle s’ajoutent le sentiment d’isolement, le manque d’encadrement et de soutien hiérarchique… Enfin le cursus même des études est pointé du doigt. « Ceux qui sortent des PACES – la 1ère année très sélective – sont appelés les Rescapés. Tout le cursus est placé sous le signe de la souffrance »…  »
        Les remèdes : saisir plus souvent le Comité médical d’établissement (CME), mettre en place des numéros verts, alerter la nouvelle ministre de la Santé !!!
        Je leur souhaite bien du plaisir !

        1. bibi

          Sélectionner des futurs médecins sur leur aptitude à 18 ans à réussir un concours est une pure aberration.
          C’est tout le cursus de médecine qui est à revoir, il faut certes une sélection avant l’externat, mais il en faut aussi une après.
          Il y a d’autre carrières qui s’offrent aux individus brillant mais qui ne sont pas fait pour exercer la médecine.

        2. Pheldge

          Ce qui est débile, c’est de laisser croire que tout le monde est capable de réussir ce concours, en laissant n’import qui s’inscrire … Chez nous, il y avait il y a 2 ans près de 1000 inscrits pour 80 places … Un effet de bord de cette application aveugle de l’égalitarisme, est que les élèves perdent une année et les boursiers coûtent une année de plus, par rapport à un cursus mieux adapté (hors PACES) …

          1. sam player

            La sélection après la PACES est logique et nécessaire dans un système qui laisse entrer tout le monde, même des littéraires.
            C’est quand même mieux que si c’était pire avec une DACES ou une TACES.

            J’avais lu ici il y a 1 an ou 2 que des médecins et infirmières étaient incapables de faire une règle de 3 pour faire un dosage de médicaments.

            En F1 ou aux 24h du Mans, ça serait un sacré bordel lors du premier tour s’il n’y avait pas la présélection et les qualifs.

            PS: vu que l’article est réservé aux abonnés, je l’ai lu sur Press Reader. Ça mélange tout : étudiants, externes, internes, médecins.

            Un truc qui me fera toujours rigoler c’est quedans ce domaine les gardes de 24h voire 48h ne semblent pas poser de problèmes pour la sécurité, alors que dans d’autres boulots avec beaucoup moins de pénibilité, d’exigences de sécurité et de stress, les journées de travail sont limitées au grand grand max à 12h… faudrait savoir, surhomme on a droit ?

            1. Pheldge

              « faudrait savoir, surhomme … » dis-moi,sam, tu connais la différence entre Dieu et un médecin ? bin Dieu, Lui, sait qu’il n’est pas médecin ! 🙂

            2. bibi

              Je voudrai bien savoir ce qui disqualifie un élève ayant choisi d’étudier les lettres au lycée de suivre un cursus en médecine?

              C’est un mal typiquement français (provenant surement de la prise de pouvoir de l’EdNat par les socialistes scientifiques) que de croire qu’il n’y a qu’une seule voie qui puisse mener à l’excellence et que si on n’emprunte pas cette voie à 16 ans, alors on est inapte à exercer certains métiers.

              C’est quand même hallucinant de voir aujourd’hui dans ce pays qu’est la France un tel mépris pour les lettres alors que deux des plus grands esprits français, s’appelaient Pascal et Descartes et qu’ils sont aussi célèbres pour leurs traités de science que de philosophie.

              Finalement ça ne m’étonne guère que l’on puisse avoir un président disant qu’il n’y a pas de culture française.

              1. Mildred

                bibi, sam, pheldge…
                Vous avez raison : sélectionner les futurs médecins sur leur aptitude est une pure aberration.
                C’est bien ce que se sont dit nos édiles qui ont décidé de les sélectionner par tirage au sort !

                1. bibi

                  Quand vous citez vos interlocuteurs vous pourriez citer leurs propos en entier.

                  Si vous pensez que les gamins qui réussissent le PACES à 18 ans, ont tous la capacité à être de futurs bons médecins alors qu’il n’ont jamais vu un patient, je ne peux pas grand chose pour vous.

                  Il n’y a qu’en France que l’obtention du futur titre de docteur en médecine est garanti à l’issue de la réussite d’une seule année d’étude.
                  Regarder comment se passent les études de médecines ailleurs qu’en France vous en apprendra beaucoup sur les lacunes du système français.

              2. sam player

                Ouais bibi, je sais, la réalité est dure, c’est pô juste…
                Les taux de réussite à la PACES sont proportionnels à la mention obtenue au BAC S :
                2009-2010 :
                mention TB : 62.41%
                mention B : 23.98%
                mention AB : 8.49%
                mention P : 0.79%

                … et en plus il faut jeter un oeil à la colonnes primants/redoublants qui accentue encore cet effet.

                med.univ-tours.fr/formations/taux-de-reussite-en-fonction-du-bac-des-trois-derniers-concours-pcem1–61823.kjsp

                BAC ES, STI, STAE, STL : zéro, la tête à toto

                1 seul BAC L en 2007-2008 et il s’est crashé aussi…
                ________
                Pascal, Descartes : c’était avant tout des têtes bien faites pour être scientifique et des scientifiques : qui peut le plus, peut plus facilement et généralement le moins.

                C’est trop injuste, faudrait égalité entre les filières, pi aussi un tirage au sort…

                1. bibi

                  Resultat PACES Bordeaux
                  2015-2016 : Bac L : 9 inscrits, 9 présents, 2 admis
                  2014-2015 : Bac L : 8 inscrits, 8 présents, 1 admis
                  2013-2014 : Bac L : 11 inscrits, 6 présents, 0 admis
                  2012-2013 : Bac L : 10 inscrits, 9 présents, 1 admis

                  u-bordeaux.fr/Formation/Reussir-ses-etudes/Reussite-aux-examens

                  1. sam player

                    Et tu veux démontrer quoi bibi ? Chacun doit avoir sa chance ?
                    Quelle mise à niveau ont-ils eu avant d’intégrer la première année ? La mise à niveau c’est comme l’expérience professionnelle, au bout d’un moment ça remplace les diplômes.

                    Le meilleur moyen d’avoir une chance c’est, comme dirait Harry, de choisir la bonne filière : perso j’ai passé 2 bacs, 1C puis 1E, quand j’ai vu que pour entrer dans l’école d’ingénieur souhaitée « E » était préférable, les « C » se gaufrant plus souvent.

                    Premières lignes de ton lien :
                    « Les enquêtes montrent que le parcours scolaire antérieur est un des principaux facteurs de réussite : série du bac, mention, redoublement dans le secondaire… D’autres facteurs de réussite interviennent comme les choix d’orientation en terminale, la motivation et les projets professionnels et d’études. »

                    1. Pheldge

                      Et pour vous mettre d’accord, le programme et donc la sélection au concours ne se fait plus sur la chimie orga et le thermodynamique, comme de mon temps il y a quelques années, ce qui laisse plus qe chances qu’alors aux bon élèves, issus de filières littéraires ! 😉

                    2. bibi

                      C’est quand même vous qui déploriez le fait que la fac de médecine soit ouverture à des titulaires de bac L.

                      En France dans cette magnifique administration à broyer de l’élèves qu’est l’EdNat, on ne sélectionne pas sur des aptitudes mais par l’échec, mais il y a quelques très bons éléments capables de réussir des études supérieures dans n’importe quel domaine qui à l’issue de la seconde font le choix de ne pas aller en S, ce qui est certainement au regard de certains un crime pour lequel ils se devraient d’être punis pour le restant de leurs jours en leur empêchant l’accès à certaines formations.

                    3. sam player

                      @ bibi
                      « C’est quand même vous qui déploriez le fait que la fac de médecine soit ouverture à des titulaires de bac L. »

                      Apprends à lire svp, explication de texte coeff 2 : je dis que comme la sélection à l’entrée a été supprimée (sélection sur dossier et/ou concours), n’importe qui peut entrer, même des Littéraires.

                      La sélection, à toutes les étapes de la vie, ne certifie pas qu’il y aura les meilleurs, mais au moins une grande partie.
                      Certes ça pourra peut-être laisser LE meilleur des meilleurs au bord du chemin 😥 mais c’est sûr, aussi, LES pires du pire.

                      Les hommes sélectionnent les hommes ainsi et inversement, les employeurs aussi, les JO aussi etc…

                      Il faut être complètement débile, en connaissant les critères de sélection, pour choisir de ne pas s’y conformer.

                2. Lark on the Wing

                  Je me demande – respectueusement, hein – à le voir évoquer Descartes, si M. de Samepaillère est équipé, question glande pinéale ?… hmmm?…

                  (nan, nan, Pheldge, c’est pas ce que tu penses…)

                3. Dr Slump

                  Ces statistiques reflètent peut-être justement ce biais de perception dénoncé par bibi: qu’on envoie les meilleurs éléments en priorité vers les filières S au détriment des autres, parce que jugées meilleures pour réussir…

                  Autrefois les capacités de raisonnement rigoureux, la rhétorique et l’analyse rationnelle de faits n’étaient pas que l’apanage des scientifiques, vu que la science n’en était qu’à ses balbutiements hein…

                  Je suis d’accord avec bibi sur cette façon bien française de considérer que si ce n’est pas scientifique, c’est une voie de garage, ou une filière inutile. Et même si on se destine fermement à une carrière littéraire, artistique, ou philosophique, eh bien la société a aussi besoin de ce genre de visionnaires là, qui ne se basent pas que sur des statistiques pour observer et décrire le monde.

                  1. sam player

                    « on envoie les meilleurs… » : « on » est un con.

                    En fait tu tires une mauvaise conséquence des taux de réussite suivant la mention : oui ce sont les S qui réussissent le mieux (là ça va dans ton sens et je suis d’accord) mais mieux ils réussissent en S (mention), mieux ils réussissent en PACES (et c’est là que tu te gaufres) : il y a causalité.

                    « …la société a aussi besoin de ce genre de visionnaires là… »

                    La société, elle s’en branle. C’est qui « la société » ? Elle est pas loin de ressembler à ton « on ». La société n’achète rien.
                    Si quelqu’un ou quelque chose a une valeur, ça se vendra.

                    Si 51% des lycéens sont dans la filière S et 17% dans la L, c’est qu’il y a une raison. surtout que ça ne coûte pas plus cher.

                    1. Loki dort

                      Bla bla bla, tu essayes de démolir mon point de vue en y opposant des formules sophistiques et des jugements personnels à l’emporte-pièce.

                      Je ne dis pas que ton interprétation de ces statistiques ne sont pas pertinentes, je dis que ton interprétation ne décrit sans doute pas tous les facteurs qui les expliquent.

                      « 51 % des lycéens blabla c’est qu’il y a une raison ». Si ce n’est pas un beau sophisme on se demande ce que c’est. Belle analyse argumentée Mr Sam Suffi.

                      Et si le terme « on » existe, ce n’est pas sans utilité ni signification du point de vue linguistique. Pareil pour la société, dont toi et sommes des éléments conscients et agissant… à moins que tu ne sois un rentier en voie de zombification devant ton PC, et que tu n’aies que du temps à perdre sur ce blog?
                      Maintenant je ne perds pas mon calme parce que je ne trouve rien à objecter à ta réponse, mais parce que tu me casses les couilles avec tes commentaires arrogants, qui se prétendent supérieurs parce que sors 2-3 stat et en fait une interprétation au pied levé en faisant passer l’autre pour un demeuré. Ta façon de ne pas débattre m’insupporte pour de bon, va crever merde!

                    2. sam player

                      Bah Dr, ça c’est pas du vivre ensemble :mrgreen: :mrgreen: :mrgreen:

                      Pose toi la question : « on » envoie les meilleurs, « on » c’est qui à ton avis ? Ce sont des gens qui choisissent, alors pourquoi ne pas le dire directement ? Les choix que font les gens, c’est toujours mieux que les choix de « on ».

                      Idem pour la sôciété…
                      .

                    1. Pheldge

                      D’ailleurs; Aristarque, qui les a très bien connus, va certainement défendre ses anciens camarades de jeu ! 😉

              3. Pythagore

                « mens sana in corpore sano »

                Certes le littéraire est négligé, ce qui nous fait des ingénieurs incapables de rédiger un rapport de synthèse, mais le corps encore plus, ce que je trouve tout aussi domageable. Il ne s’agit pas du culte du corps glabre et nourri aux végétaux, mais plutôt de la maitrise du corps et de la coordination, et puis pas être essoublé après avoir monté un demi-étage.

                1. Lark on the Wing

                  Allons donc, Doc, il est vain de quereller GO comme tu le fais régulièrement. L’omniscience est de sa nature, et je le soupçonne de prendre un plaisir malsain à te faire monter si facilement dans les tours.

                  Au surplus, tu serais comme lui avec un QI de 190 et une taille culminant à 1.30 m, tu serais tout aussi bien mal dans ta peau… d’où cette agressivité qu’il déploie à ton encontre, mais pas que… Bibi, par exemple, a récemment morflé… et même moi (! si inoffensif pourtant) il y a peu, me voyant reprocher un « raisonnement circulaire »… dans ce dernier cas, je le soupçonne d’avoir un côté dangereusement Minc, tendance « Cercle de la Raison ».

                  Maintenant, j’ai pu me tromper quant à son QI relativement à sa taille : c’est peut-être 1.90 m pour 130 de QI …. ce qui le met en état d’infériorité vis à vis de la plupart des actrices de Hollywood, genre Sharon Stone (150 de QI), ou Geena Davis (membre de Mensa…) ou encore Jayne Mansfield (163 de QI pour un tour de poitrine encore plus impressionnant)….

                  Donc, calmos, mes amis…. :)))… c’est le week-end, même à Avaricum…. ces salauds de bourgeois qui ont refusé d’obéir à Vercingétorix et donc permis à César de trouver le ravitaillement salvateur…

                  1. Dr Slump

                    D’abord rien n’est établi à propos de son QI, quotient qui reste très insuffisant pour décrire l’intelligence d’une personne dans toutes ses dimensions. N’importe qui peut googler des statistiques qui vont dans le sens que vous voulez pour ensuite faire passer l’autre pour un débile profond.

                    Et c’est d’ailleurs pourquoi ce sieur a de méchantes lacunes question intelligence. Je ne manque pas de certaines lacunes non plus, mais du moins j’ai l’humilité de le reconnaître. Et accessoirement, mon QI n’est pas médiocre, surtout dans le domaine verbal, je n’en fais pas tout un fromage, mais il n’a pour ainsi dire pas le monopole de la comprenette.

                    Ce qui m’insupporte, c’est son ton de donneur de leçon, la position haute qu’il prend pour détruire les propos d’autrui, voire pour les insulter plus ou moins subtilement, mettant en doute leur intelligence, leurs compétences, voire en leur portant des jugements personnels, d’une telle clairvoyance et d’un tel tact, qu’on ne s’étonne pas des réactions outrées qu’il déclenche avec ses relations, de son propre aveu.
                    Bref. Je n’en parlerai plus. J’ai des chats plus intéressants à fouetter.

                    1. albundy17

                      « J’ai des chats plus intéressants à fouetter. »

                      Pourquoi toujours les chats ????

                    2. Aristarkke

                      Philou n’ a pas envie de se faire sortir de mon testament. Alors, la brosse à reluire est de sortie…

                  2. Bonsaï

                    Ah! je m’en doutais un peu. Le Marquis de Sameplaillère serait donc un nain… d’où sa tendance irrépressible à déborder des cadres standards dans le but qu’il croit secret d’épater Monseigneur et sa petite cour bariolée…

                    1. Lark on the Wing

                      Bah! Saint-Simon était fort petit, lui aussi… mais, Doc, puisque tu ne veux pas mettre les rieurs de ton côté, il te reste à ne plus commenter, car il est évident qu’au vu de tes réactions, le grand Sam ne t’épargnera plus aucun sarcasme….

                    2. BDC

                      Un nain qui chausse du 48, qui peut perdre 3 kg sans faire d’efforts tellement il en a à perdre … le pauvre, c’est sûr qu’il a une revanche à prendre sur la sôciété qu’elle est cro méchante. Sur son QI j’ai réussi à le coincer plus haut avec mes courbes, n’a jamais dû voir la convexité sous cet angle il en est resté coi, hi hi hi !

                  3. sam player

                    @ HB
                    « …je le soupçonne de prendre un plaisir malsain à te faire monter si facilement dans les tours. »

                    Pourquoi malsain ? 😀

                    1. Lark on the Wing

                      @GO : en effet, hein, pourquoi « malsain » ? de fait, je raisonnais à l’usage de ton plastron favori, lequel ne peut se mettre en situation de penser comme un sociopathe : on l’est ou on ne l’est pas. Et le sentiment de gratification de « qui l’est » apparaît forcément comme sain à ses yeux.

                      Nous savons tous que la morale n’existe pas, et que cette philosophie est partagée par nombre d’excellents esprits depuis Lucrèce et ses maîtres grecs, en passant par Machiavel, et même l’excellent pape Urbain VIII qui énonça, à la mort de Richelieu : « si Dieu existe, il devra rendre des comptes ; si Dieu n’existe pas, il a eu une belle vie », que rejoignit Dostoïevski avec son « si Dieu n’existe pas, alors tout est permis », ou à peu près, qu’il place dans la bouche du Mitia des frères Karamazov et jusqu’à Hemingway, pour qui  » So far, about morals, I know only that what is moral is what you feel good after and what is immoral is what you feel bad after.”.

                      I’m kidding you, natch… but I’m pretty sure you’re feeling good just after savaging our common friend…

                    2. Dr Slump

                      Lark, chacun sa morale. N’empêche, un monde peuplé d’êtres complètement immoraux ne serait certainement pas très agréable à vivre, et je crois que les lois n’y feraient pas grand chose, vu ce que des politiciens à la moralité douteuse en font déjà. Alors je pense que la morale a son utilité, et l’immoralité aussi. C’est comme le poison qui peut devenir un remède: question de dosage.

                    3. Bonsaï

                      La moralité est juste une question d’élégance intelligente ou d’intelligence tout court.
                      Toujours se rappeler de la racine latine du terme, intellegere = comprendre.

                    4. sam player

                      @ Dr

                      « Lark, chacun sa morale. »

                      Ah, enfin, on avance !

                      Mais alors comment peux-tu parler d’immoralité, juste à la ligne d’après ?

                    5. sam player

                      @HB

                      « Et le sentiment de gratification de « qui l’est » apparaît forcément comme sain à ses yeux. »

                      Rhoooo, encore un raisonnement circulaire !
                      Il me semble que tu raisonnes avec tes notions de bien et de mal pour qualifier ce qui est bien et mal chez l’autre (là, ok) mais aussi ce que l’autre apprécie comme bien et mal* (là, pas ok).

                      * : bien/mal ou gratifiant/pas gratifiant

                    6. sam player

                      Al 10 h 52

                      Les fulgurances bonsaïesques… du dimanche à 10 h 19.
                      C’est comme pour les étoiles filantes, faut faire un voeu…

                    7. albundy17

                      « faut faire un voeu… »

                      Je pense à quelquechose, mais ce n’est pas très moral :mrgreen:

                    8. Lark on the Wing

                      @GO : Bah! le « raisonnement circulaire », ça va t’amener, un jour ou l’autre, à être roué Place Ronde à Chalon (là où l’on dressait la guillotine avant guerre…) :)))

                      Depuis Stonehenge, le circulaire, j’ai l’usage, en bon druide du Morvan (Montagne Noire en gaélique)…. Quant à la Morale, avec Marc Aurèle comme voisin, j’ai suffisamment… :))) mais je n’ai jamais prétendu l’imposer à quiconque : je suis juste pour l’utilisation raisonnable de la Sainte-Vehme, en cas d’outrecuidance….

    3. kekoresin

      Ouais bof, les toubibs ont un score médiocre. Je pense qu’ils ont plus de réussite côté patients. Pourtant ils savent bien que ce qu’ils servent sur ordonnance peut faire la maille!

      Sinon, côté livreurs de bouteilles de gaz autoentrepreneurs, ça frôle les 100% de réussite. Comme quoi, les études ne servent pas à grand chose…

    4. calal

      la medecine en france c’est un marche ferme par le numerus clausus. les mecs limitent la concurrence pour se partager le gateau en moins de part. et maintenant,ils se plaignent que y a trop de boulot et que y a du burn out…foutage de gueule amha…

      1. BDC

        C’est les hauts fonx qui ont trouvé que réduire le numerus clausus allait naturellement réduire les dépenses de santé. Évidemment cette mesure était qualifiée de « libérale », l’offre et la demande, le vilain marché, toussa …
        m.lesechos.fr/15932-015-ECH.htm

        « 20.000 médecins
        en trop
        Vous chiffrez les sureffectifs médicaux à combien ?
        A 20.000 médecins aujourd’hui (sur un total de 170.000 praticiens libéraux, salariés et hospitaliers). Et si rien n’était fait, ils seraient 40.000 dans quinze ans. Il faut donc jouer sur trois leviers: le numerus clausus à l’entrée des études médicales, qui ne portera ses fruits qu’à dix ou quinze ans; l’incitation au départ anticipé pour les médecins âgés, qui joue immédiatement; et les reconversions qui peuvent diminuer les effectifs durant les dix années à venir. Le gouvernement vient d’ailleurs de décider une réduction de ce numerus clausus pour les deux prochaines années (1). C’est une baisse prudente, mais elle va dans le bon sens. Il faut comprendre que toute réduction qui n’est pas faite par le numerus clausus relève des reconversions, infiniment plus coûteuses humainement et financièrement. Il y a donc des choix à faire. « 

        1. Pheldge

          Euh, il date de quand cet article ? parce que ma perception, ça serait plutôt un manque de médecins libéraux ! je connais plusieurs cas de vieux médecins de campagne qui ne trouvent personne pour reprendre leur pratiques, pourtant rentables … et j’ai oui dire qu’on importe du toubib étranger …

          1. BDC

            A priori de 1991, mais le type a défendu un numerus clausus bas « jusqu’à la fin des 90’s ». Des visionnaires ces hauts fonx ! Non seulement ils voulaient un numerus clausus bas, mais en plus ils se sont plantés dans les projections, notamment en oubliant la féminisation de la profession et des congés mat’ qui vont avec, inconséquence ou politiquement correct ? Toujours est-il que maintenant on plaint les médecins enceintes qui n’ont pas d’horaires aménagés …

            1. Pheldge

              j’ai-z-eu (c’est dimanche …) la curiosité et la patience de lire la longue liste de « vérification d’aptitude à être toubib », bin à ma grande surprise je n’ai trouvé que 2 noms à consonance est-européenne … finalement faudrait remplacer la légende du « toubib infirmier supérieur roumain » par celle du « guérisseur de l’oued » ou celle du « marabout de la savane » ! 😉

  16. Mildred

    Pour Calvin, Sam, BDC…
    Quand je lis vos remarques sur cet article, je comprends qu’ils aient préféré le publier dans les pages roses qu’à peu près personne ne lit…
    Quant aux 8%, il s’agissait, bien entendu de 8% de décès par suicide chez les médecins.
    S’il y a eu 5 suicides de médecins depuis le début de l’année qui représentent 8% des décès de médecins, cela veut dire que depuis le début de l’année il y aurait eu 160 décès de médecins, ce qui ne paraît pas extravagant.
    J’espère que Sam n’est pas encore tout à fait mort de rire, et qu’il pourra lire cette réponse avant de trépasser pour de bon !

    1. BDC

      Merci Mildred ! Sam est parti se coucher sans doute avec Bibi, parce qu’il y a un petit problème avec les pourcentages : si 5 représentent 8%, alors il y aurait eu 62 ou 63 décès au total (5/0,08), ou alors je n’ai encore rien compris et je vais devenir parano, vous vous liguez tous contre moi 😥 …

      1. sam player

        60 ou 160 décès de médecins depuis le début de l’année… p’tain j’aurai dû faire médecine ! (médecins : « 281.087 en 2015 », 65.548 retraités inclus)

        60 ça donnerait un taux de décès de (60/281,087)*2= 0.04% chez les médecins alors que le taux est de près de 1% dans la population. #attali #complotmondial #goldmansachs

  17. Bernard

    L’année dernière je discute avec le père d’un ami qui était à la retraite depuis 2 ans.
    Il travaillait au planning du ramassage des ordures à Marseille.
    Je lui demande si le travail ne lui manque pas trop.
    Et il me répond : « Bof, tu sais. Je n’ai jamais bien travaillé dans ma vie »
    Et il m’explique qu’en fait, il avait créé un magazine de moto avec d’autres personnes et qu’il avait passé toute sa vie à faire des essais. Mais qu’il n’allait que rarement à Marseille.
    Cerise sur le gâteau. Il me dit que la dernière fois qu’il s’est rendu au boulot. Son chef de service lui a demandé ce qu’il foutait là car cela faisait 4 mois qu’il était officiellement à la retraite !!!

  18. Val

    Pour comprendre ce genre de réaction il faut poser son cerveau et se saisir de celui d’un représentant fonk bien représentatif . Alors ça donne que l’on est dans un pays ou le travail se fait rare. On ne sait plus quoi faire pour en trouver. Alors le fonk, toujours prêt à la générosité propose d’offrir quelques heures de son précieux travail à son prochain dans la pénurie. Et là les anges chantent , les licornes émues laissent échapper des petits bruits et l’esprit Saint Taxe descend sur eux . Et le fonk bercé par tant de bonheur s’endort en murmurant tel Haroun el Poussah « je suis bon »

  19. sam player

    HS
    Paris: un bus de tourisme à impériale s’encastre dans un tunnel.

    « L’accident, rarissime, a fait au moins quatre blessés dont un grave, selon les pompiers. Dix-huit passagers étaient à bord. L’origine n’a pas encore été déterminée. »

    Z’ont dû tirer le chauffeur au sort… et l’enquêteur aussi…
    Faudrait écrire sur les panneaux de déviation que ça ne concerne pas les bus à impériale !
    Mind your step head !

    lefigaro.fr/actualite-france/2017/06/23/01016-20170623ARTFIG00328-paris-un-bus-de-tourisme-a-imperiale-s-encastre-dans-un-tunnel.php

    1. Lark on the Wing

      me rappelle – horresco referens – une histoire belge… ancienne, hein ?

      Un pont avec hauteur maximale à 4,20 m… un camion belge arrive… la remorque culmine à 4,25 m… godferdomm, un détour de 20 km…. le chauffeur regarde autour de lui : « pas un flic, je fonce »…

      Zap… coincé…

      Le chauffeur descend de sa cabine, désolé, regarde le dessus de la remorque, gaufré et coincé à mort…

      Un passant matinal : « ben, vous avez qu’à dégonfler un peu vos pneus ! »

      Le chauffeur : « hé, faut pas me prendre pour un idiot, une fois, c’est en haut que je suis coincé, une fois, pas en bas »….

      Mes excuses aux flamands de ce blogue, hein ?

      PS : sous la Révolution, on avait décrété que dans le cadre de la suppression des corporations, on élisait les médecins…. on ne possède pas les statistiques subséquentes, au désespoir prévisible de GO, mais il fut décidé de revenir sur cette décision sous la pression de Marat, qui, fort amateur de saignées en tout genre, était aussi médecin….

      1. BDC

        « godferdomm », eh ben Milord … votre éclectisme m’étonnera toujours ! (C’était plus une blague qu’un vrai juron quand on employait cette expression étant gamins)

        1. Lark on the Wing

          Chère amie ! mon âge canonique (et au delà, hein) explique l’étendue de mes lectures, notamment pour ce qui concerne la Bourgogne d’En-Haut… j’ai d’ailleurs souvent un solide goedendag avec moi…. et je ne saurais oublier de saluer, à Dijon quand j’y passe, le jaquemart de Kortrijk…

      2. Aristarkke

        Les Flamands sont bon enfant…
        Ils en ont aussi un stock du même niveau sur les Grançais…
        Cela doit les faire marrer que les Grançais pour aussi supérieurs qu’ ils se croient vis-à-vis d’ eux, font débarquer des marchandises destinées au Sud à Anvers ou Rotterdam, même pour les bateaux transitant par la Méditerranée en provenance du canal de Suez, plutôt qu’à Massilia et ses dockers ralentis par le soleil et toute une liste d’ autres avanies…

        1. MichelC

          « Massilia et ses dockers ralentis par le soleil et toute une liste d’ autres avanies… » dont la Sardine bouchant l’entrée du port 🙂

      3. Aristarkke

        Une dernière pour les insomniaques: Pourquoi les Grançais n’ arrivent-ils jamais à se suicider d’ une balle dans la tête???

      1. Citoyen

        C’est une explication tout à fait plausible …. Avec la chaleur, l’isolant qui fond, les fils qui se touchent, et toussa ….

    1. Aristarkke

      Mais si qu’ils sont rentrés!;! De force!!! Mais contrairement à d’autres, en accord avec l’arrêt du moustique plutôt que celui du chameau, eux devront ressortir… (en principe)…

      Pas complètement HS : hier soir, 23 H00, je dépose un covoituré (qui a insisté) à la porte de la Chapelle, retour de Lille. Hallucinant! Dans la bretelle de sortie de l’A1, vous trouvez des gars qui maraudent voire qui dorment sur les zébras de la bande d’arrêt d’urgence…
      Sur la place de la porte, il n’y a que deux files de voitures très enserrées par la foule qui déborde littéralement des trottoirs…
      Je depose le passager, heureusement pour lui, couleur locale et je repars pour le périph. Bretelle d’entrée exactement pareille à celle de sortie… Mes deux autres passagers qui, au cours du voyage m’avaient dit que je pouvais les lâcher à n’importe quelle porte, optant soudain (prudemment?) pour celle de Vincennes…
      (pas couleur locale, eux…)

  20. Aristarkke

    Réponse : Gandhi a d’ abord fait de la prison sans l’ avoir mérité, avant d’être élu. Un homme politique français est d’abord élu sans avoir fait la prison qu’il méritait…

    1. Pheldge

      Mon île peut s’enorgueillir de plusieurs élus ayant fait un stage séminaire en taule. Le plus glorieux étant feu le sénateur Vergès, condamné pour assassinat puis gracié …

        1. albundy17

          Méthode Belge pour devenir riche

          « on achète un français au prix qu’il vaut et on le revend au prix qu’il s’estime. »

          Le problème reste la clientèle

Laisser un commentaire