Parlons climat : (I) Contexte, températures et gaz carbonique

Article écrit en commun par Nathalie MP et h16.

Un peu de contexte

C’était l’euphorie, à Paris, le 12 décembre 2015. L’Humanité venait enfin d’interdire fermement au climat de se réchauffer : les 195 pays présents à la Conférence Climat « COP21 » s’étaient mis d’accord pour limiter le réchauffement climatique anthropique (RCA) « bien en-dessous de 2° C » par rapport à l’ère pré-industrielle.

Afin de faire glisser le suppositoire aussi commodément que discrètement, ils avaient planqué dans les annexes un petit paragraphe prévoyant le déblocage d’une piscine olympique petite enveloppe de 100 milliards de dollars des pays riches (bien évidemment responsables) pour aider les pauvres (bien évidemment irrespvictimes). Et bien sûr, il s’agissait seulement d’un plancher : « Sky is the limit », surtout s’il est pollué.

Pour les transis (de chaud) qui savaient la fin du monde proche, cette conférence de la dernière chance avant l’apocalypse fut un vrai soulagement. Pour les réalistes, ce fut plutôt la consternation de constater l’absence soigneuse de tout objectif chiffré. De là à penser que l’accord glorieusement louangé par François, Barack, Laurent, Nicolas, Ségolène et les autres était finalement plutôt vide et fort peu contraignant, il n’y avait qu’un tout petit pas que les États-Unis ont rapidement franchi cet été en annonçant leur retrait…

… Coup dur : deuxième émetteur de CO₂ au monde après la Chine (15% des émissions contre 29%), ils confirmaient ainsi leur état de Grand Méchant Mondial et risquaient de saboter les beaux efforts des autres. Mais surtout, ils sont, ou plutôt étaient aussi un contributeur financier très appréciable.

Or dans cette lutte sans merci contre le RCA, le nerf de la guerre, c’est bien l’argent.

C’est donc tout judicieusement qu’Emmanuel Macron, notre Président Pepsodent™, a décidé de relever le défi de la défection américaine en conviant 2 000 invités en provenance d’une centaine de pays pour le 12 décembre prochain (deux ans exactement après la COP21) dans le cadre d’un sommet mondial très parisien intitulé « One Planet Summit ».

Au menu : trouver des financements privés et publics (mais surtout publics) pour cette fameuse « action climat », histoire de « Make Our Planet Great Again » – et lâcher au passage 60 millions d’euros de plus d’argent gratuit de la poche des autres pour attirer des scientifiques étrangers ayant un projet en lien avec le changement climatique (ce qui, on le comprend, ne favorisera pas du tout le biais pro-réchauffiste de la science climatique, n’est-ce pas).

Du reste, lors de la COP23 de Bonn (Allemagne) le mois dernier, il avait même appelé les États européens à compenser intégralement le retrait américain pour financer le GIEC, ce Groupe intergouvernemental d’experts sur l’évolution du climat qui fait la pluie et le beau temps sur le climat depuis sa création dans la nébuleuse onusienne en 1988.

Vous l’avez compris : ce RCA est devenu un gouffre à dépenses publiques débridées et un prétexte en béton armé pour justifier une intrusion permanente de l’État partout.

Cela a d’ailleurs poussé l’Association des Climato-réalistes à organiser le 7 décembre prochain à Paris sa propre Journée Climat, contre la pensée unique qui prévaut dans les rangs écologistes, médiatiques et gouvernementaux.

Parallèlement, son président Benoît Rittaud, mathématicien maître de conférences à l’université Paris-13 (Sorbonne Paris Cité), a décliné six thèmes liés au débat climatique dans six podcasts intitulés « Une minute pour comprendre » sur Temporium Radio. Le premier, diffusé le 16 octobre dernier, était consacré au « tranquille réchauffement de la terre » :

Il apparaît en effet que la thèse réchauffiste, intensément relayée à l’approche de chaque nouvelle COP et financée à coups de milliards de dollars, de taxe carbone (fraudes incluses) et de « peur exponentielle » savamment entretenue, consiste à prétendre d’une part que la terre s’est « anormalement » réchauffée depuis l’ère industrielle et à constater d’autre part que le taux de CO₂ de l’atmosphère a « considérablement » augmenté.

Conclusion « évidente » : les activités humaines (ultra) capitalistes, (turbo) industrielles et (méga) consommatrices d’énergies fossiles dégagent bien trop de CO₂ qui par effet de serre provoque un réchauffement climatique aux conséquences forcément catastrophiques (ici, insérez une photo d’ours famélique ou de politicien non-réélu pour faire pleurer).

D’où accélération des phénomènes climatiques extrêmes, hausse du niveau des océans, fonte de la banquise, bref, toute une cohorte d’abominations (sur lesquelles nous reviendrons dans un second article) qui justifient forcément des politiques publiques (qui feront l’objet d’un troisième article) afin de cramer un maximum d’argent gratuit en petits fours savoureux lutter contre cette évolution catastrophique.

Mais en fait de conclusion évidente, peut-être est-il nécessaire de revenir un peu sur ces histoires de températures affolées et de CO₂ subitement dodu.

Côté températures

Tout a vraiment commencé en 1998 avec la courbe en crosse de hockey de Michael E. Mann.

Certes certes, le GIEC n’avait pas attendu cette courbe pour se mortifier des effets de l’activité humaine sur le climat puisqu’il était parvenu, dès 1997, à faire signer le protocole de Kyoto à 84 pays qui s’engageaient déjà à réduire leurs émissions de CO₂. Mais le travail de Mann, qui reconstituait les températures moyennes de l’hémisphère nord depuis 1000 ans à partir des anneaux de croissance des arbres, donna vraiment le signal de départ de l’alarmisme climatique en mode turbo. Après le calme plat, voire un léger refroidissement pendant 900 ans, on lisait alors un réchauffement spectaculaire à partir de 1900, pile au moment où les populations riches du Nord ont commencé à s’extraire bêtement de la misère en exploitant charbon, gaz et pétrole. Une courbe qui tombait à pic pour remonter le moral des anti-capitalistes en manque de cause depuis la chute du communisme soviétique (1991).

Mais une courbe qui posait quand même quelques petits problèmes.

Eh oui, le climat est naturellement très variable. Le GIEC lui-même l’admettait volontiers comme en témoigne le graphique ci-contre qui figurait dans son premier rapport de 1990. On y voit un petit âge glaciaire succéder à l’optimum médiéval qui avait permis, par exemple, la culture de la vigne en Angleterre et la conquête du Groenland par les Vikings. Ces deux phénomènes sont documentés dans de nombreuses études historiques, géographiques et économiques de la période, même si le politiquement correct ambiant pousse à les minimiser.

Une controverse sur la courbe de Mann s’ensuit.

Si le Wikipédia en anglais l’admet dans son titre, notons que l’article du wikipedia français reste très discret (voire pudique et très superficiel) sur le sujet. Toujours est-il qu’en 2003, McIntyre et McKitrick publient une « correction » qui fait état des nombreuses manipulations, extrapolations, falsifications et troncations (oui, tout ça) opérées par Mann sur ses données. Ce dernier reconnaît les faits et la revue Nature, qui a publié la courbe en 1998, exige un corrigendum. Mais là encore, McIntyre et McKitrick mettent au jour un traitement statistique qui privilégie le XXème siècle afin de garder à la courbe son allure spectaculaire.

Finalement, la courbe de Mann disparaîtra commodément des rapports du GIEC, tout comme le mot « réchauffement », habilement remplacé par changement climatique.

Du reste, la Terre a de toute façon connu des périodes préhistoriques bien plus chaudes qu’aujourd’hui. Et si l’on s’en tient à notre époque moderne, les températures moyennes ont augmenté de … 0,6°C (oui oui, même pas 1°C) au long du XXème siècle. L’expression de Rittaud, « le tranquille réchauffement de la terre », prend tout son sens. Mieux : depuis 1998, on observe même une pause dans le réchauffement, alors que le taux de CO₂ continue de grimper (tranquillement aussi).

C’est une pierre dans le jardin des réchauffistes qui se sont évertués à démonter cette pause en « réajustant » toutes les données disponibles avant la COP21 histoire de bien relancer le drame et la pression sur les finances publiques.

En réalité, les pics de température enregistrés ces dernières années ont surtout à voir avec le phénomène El Niño, grand perturbateur climatique, qui fut particulièrement puissant en 2015 et 2016.

Tant de parti pris ne pouvait que déboucher sur des projections hautement fantaisistes.

C’est ce qu’on observe sur le graphique ci-dessus quand on prend le temps de comparer les prédictions de température des modèles climatiques numériques, toujours effrayantes (courbe rouge), et les réalisations effectives (points bleus et carrés verts), nettement plus modérées. Tranquillou-bilou, le réchauffement !

Côté CO₂

Tout d’abord, le CO₂ n’est pas un polluant. Vraiment. Sans façon. Si si. On ne le répétera jamais assez tant l’acharnement est grand pour en faire le coupable expiatoire de notre développement.

En réalité, c’est un élément bénéfique indispensable à la vie grâce à la photosynthèse des plantes. Il est même responsable du reverdissement qu’on observe depuis quelques années sur la planète. Qui s’en plaindrait, à part les écologistes qui n’aiment le vert que sur les dollars servant leur agenda collectiviste ?

Quant à son rôle dans l’effet de serre, il est très loin d’en être le seul responsable. Le premier est la vapeur d’eau, représentant au moins 60% dans l’effet de serre total de la planète. En toute logique, nos écolos de combat devraient pétitionner vigoureusement pour qu’on réduise enfin les émissions de vapeur d’eau… Bon courage.

En outre, corrélation n’est pas causalité. Pourtant, les réchauffistes considèrent que plus il y a de CO₂, plus la température moyenne de la planète augmente, en n’accordant qu’un rôle très subalterne au soleil dans cette température (c’est osé, mais c’est à ça qu’on les reconnaît).

Or les scientifiques qui font de la science – eh oui, il y a en a ! – ont émis l’hypothèse extrêmement plausible que l’activité solaire, particulièrement forte depuis 1950, pourrait expliquer le réchauffement qu’on constate aujourd’hui. Quant au CO₂, loin de précéder le réchauffement, il le suivrait : quand il fait froid, les océans absorbent le CO₂ et quand il fait chaud, ils le rejettent. Dans cette hypothèse, les causes naturelles dominent et la relation de cause à effet serait inversée.

Quoi qu’il en soit, on parle d’un taux de gaz carbonique dans l’atmosphère de 0,04% (ou 407 parts par million) aujourd’hui contre 0,032% en 1960. Alors oui, certes, l’augmentation est de 25%, mais 25% d’un tout petit nombre : cela reviendrait à constater l’augmentation de CO₂ dans l’atmosphère d’une salle de théâtre de 1500 places après y avoir laissé brûler une allumette (oui, toute une allumette). Foudroyant, n’est-ce pas…

Et pourtant, cela n’empêchera pas les partisans du RCA de nous annoncer les pires catastrophes à brève échéance si nous n’abandonnons pas séance tenante les énergies fossiles (et le capitalisme aussi, si possible). Leur ton péremptoire tend à faire oublier que la climatologie est une science toute jeune. Née peu après la seconde guerre mondiale, elle ignore encore trop de choses sur le soleil et les nuages. Beaucoup reste à découvrir avant de pouvoir prétendre savoir où va le climat et personne ne saurait dire sérieusement à ce stade que la « science du climat est établie ».

Ceci devrait inciter les tenants du RCA à beaucoup plus de modestie dans les politiques qu’ils comptent nous imposer et dans les montants d’argent public qu’ils comptent cramer.

(À suivre)


Prochains articles de la série « Parlons climat » :
11 décembre 2017 : « Parlons climat : (II) Ouragans, océans et ours polaires »
15 décembre 2017 : « Parlons climat : (III) GIEC, Politiques publiques et conclusions »

J'accepte les Bitcoins !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires290

  1. Aristarkke

    Dès qu’il y a un Etat en jeu, c’est pour dépenser des tombereaux de pognon des autres dans des projets fumeux afin d’alimenter sa gloriole personnelle.
    Flop Joene est, en cela, le digne successeur de Peak de la Faribole… :twister:

    1. Pat

      Inquiétant : aux USA, suite au scandale des mesures de pollution VW, deux employés de la compagnie ont été condamnés à de la prison ferme, un ingénieur à 40 mois et un responsable à 7 ans pour conspiration de fraude. A quand les premières condamnations à mort ?

      1. association contre-courant val de besbre

        Attention ici on parle de pollution réelle, pas de réchauffisme. Leur crime n’est pas d’avoir risqué la vie des autres d’ailleurs tellement, mais de s’en être mis plein les fouilles en se basant sur la naïveté des écolos. Or, si on fini pas par mettre les gens comme ça à mort (après le poteau de torture) il faut en effet craindre le pire pour l’humanité d’ici à dans peu de temps…

  2. Aristarkke

    « après y avoir laissé brûler une allumette (oui, toute une allumette).  »

    ET si c’est une méga-allumette vendue pour allumer les feux d’âtre ou de barbecue sans devoir approcher de trop près sa main, la variation est de combien ???

    1. kekoresin

      Le problème réside dans le « toute une allumette ». Quand on arrive au bout, ça brûle et par réflexe on jette la dite allumette dans la tignasse de la grande rousse assise devant et qui râle que c’est interdit de fumer dans une salle de spectacle. Du coup la rousse s’enflamme et part en couinant  » je suis en feu » pour être plaquée par harceleur en pleine érection devant une telle chaudasse. S’en suit une mêlée de féministes, portant secours à Zora, dont les touffes rendues sauvages à cause du prix des rasoirs, s’embrasent instantanément. Rapidement, la salle prend quelques degrés et le carbone s’empare des corps et des âmes.

  3. Le Gnôme

    Une grosse éruption volcanique fera baisser les températures.

    Et dire qu’il y a 40 ans, les mêmes experts nous prédisaient une nouvelle glaciation. Ils sont comme les toubibs qui disaient que le beurre était mortel pour dire aujourd’hui que tout compte fait, il est bénéfique.

    1. Aristarkke

      IL y a eu aussi le « conseil » de faire dormir les nourrissons sur le ventre avant un retro-pédalage ultérieur « conseillant » tout autant de les mettre sur le dos et surtout pas, surtout pas, sur le ventre…

      1. Pat

        Et toute la période où il était fortement conseillé de dégonfler partiellement les pneus avant de prendre l’autoroute, pour éviter qu’ils n’explosent…

          1. Pheldge

            Tiens ça me donne l’idée d’un nouveau logo pour Air France : « Air Pionce Pilote », la compagnie qui a les mains propres à force de se les laver 😀

  4. Aristarkke

    Une courbe qui tombait à pic pour remonter le moral des anti-capitalistes en manque de cause depuis la chute du communisme soviétique (1991).

    Nous savons maintenant que la Maison-Mère n’était pas particulièrement mal placée dans les apports de pollution, innovant même avec de la radio-activité disséminée de partout en Europe…
    Heureusement que les nuages radio-actifs étaient dans le respect scrupuleux des frontières de la filiale grançaise…

    1. sam player

      La vie est apparue sur terre dans une soupe d’acide sulfurique et de radioactivité et sans pratiquement d’oxygène à l’état gazeux dans l’atmosphère… autant dire qu’on doit être blindé de ce coté là…
      Perso j’ai été irradié il y a 30 ans (film complètement voilé) et je suis toujours là…

      1. Pheldge

        toujours là, oui, mais faut voir dans quel état … 😉
        N’eût-il été préférable que tu y restasses, la question mérite d’être posée …

  5. Bonsaï

    Il suffit de lire un peu d’histoire et de géographie pour voire défiler les variations climatiques dans toutes les gammes. A cet exercice, on se situe toujours à proximité d’une zone périlleuse de changement !
    Par ailleurs, si l’activité humaine tend à modeler la géographie de même qu`à interférer avec les espèces animales et végétales, elle n’a pas encore le pouvoir de modifier le climat global. Pour l’instant, l’être humain s’entraîne à saboter son espace vital du mieux qu’il peut !

    1. albundy17

      « si l’activité humaine tend à modeler la géographie de même qu`à interférer avec les espèces animales et végétales, »

      à micro dose sur l’échelle de la planète B, et dès que l’on abandonne un endroit, gaia ravage toutes nos constructions

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Pas si micro que ça, si on prend en compte tous les km de fleuves endigués, de mur de soutènement pour les cultures en terrasse, les surface de marais ou de mangrove asséchés, etc… Le total à l’échelle mondiale est impressionnant. Cependant, pour tous ces travaux, les bénéfices l’emporte largement sur les inconvénients. La plus grosse exception étant la quasi-disparition de la mer d’Aral, mais elle n’est pas imputable au capitalisme, on peut donc l’oublier.

      2. MCA

        Mouais,
        je ne désespère pas de voir un jour des arbres pousser au milieu des autoroutes.,
        j’en ai vu pousser dans les joints d’une piste d’aviation désaffectée et du côté de Tchernobyl ce doit être monnaie courante actuellement.

    2. kekoresin

      C’est bien le thème ! Le CO² n’est pas un polluant. Ne pas croire au rechauchangement ne veut pas dire que l’on se fout de l’émission de vrais polluants ou de la dégradation de certains écosystèmes…

      1. Dr Slump

        Pas plus que l’uranium ou autres gourmandises radioactives d’ailleurs. Les naïfs sont toujours estomaqués, presque horrifiés quand je leur dis ça.

        Je les rassure quand je précise que c’est en effet mauvais pour la santé humaine, et quand je rentre dans le détail en insistant sur le fait que la faune et la flore supporte très bien la radioactivité, que le no man’s land autour de Tchernobyl est un paradis du chasseur-cueilleur, ils ne peuvent en admettre plus, ils bloquent! Ils buggent, ils murmurent des « oui mais quand même… ».

        Le pouvoir hypnotique des médias, de la communication, il faut reconnaître que c’est diablement efficace.

        1. kekoresin

          Si tu avales une mini dose de plutonium, ta santé risque d’en prendre un coup fatal. Tchernobyl est un vaste champ d’études. Certains légumes sont consommables, d’autres non. Les champignons se régalent mais il est formellement déconseillé de les manger (les autochtones n’en mangent pas mais en exportent). La flore compose avec le césium 137 mais ne se décompose plus. Bref, c’est tout sauf simple mais globalement assez délétère pour les bipèdes…

          1. Lorelei

            Un reportage sur Tchernobyl indiquait que ceux qui souffraient le plus étaient les oiseaux migrateurs type hirondelle. Ce sont chez eux qu’on trouvait le plus de malformations.

            1. kekoresin

              Oui, les animaux autochtones s’adaptent plutôt bien après quelques générations. On observe même chez ces espèces une résistance aux radiations qui tueraient des animaux de la même espèce installés ailleurs. Fascinant !

                1. kekoresin

                  Je suppose que tu fais référence aux bombes A, vu que Fukushima est un peu récent. Les radionucléides d’une bombe A ou H sont très différents de ceux émis par un cœur de central en fusion. Ils sont très nocifs mais leur demi-vie est très courte.

              1. Val

                @keko on a enfin trouvé un remède à l’immigration :mrgreen: , comme d’hab les grandes découvertes sont le fruit d’une foirade
                wikipedia.org/wiki/Liste_des_d%C3%A9couvertes_et_inventions_li%C3%A9es_au_hasard

              2. Pheldge

                Bon, bin on sait comment fabriquer des survivants, pour le jour ou le KIm il va nous faire un gros caprice ! Ô Très Sublime, commencez donc à irradier junior, comme ça il sera vacciné ! 😉

                1. BDC

                  Mon Jr pour le moment, il souffre des irradiations de comptines. Impossible de lui chanter « il court il court le furet » sans fourcher sur la contrepèterie, le petit navire contient une faute de français « on tira z’à la courte paille… », dont le Papet connaît peut-être l’origine, en plus de sa favorite : « un siphon -phon -phon … »
                  😉

                  1. Pheldge

                    Je m’empresse de rappeler : » Un siphon -phon -phon .. les petits maris honnêtes ! un siphon -phon -phon, trois p’tits coups et puis s’en vont ! »

                  2. Jacques Huse de Royaumont

                    Ce furet tout de même… Il permet de connaitre ce personne historique de Dubois. Notre Hussard, féru de Saint-Simon, pourrait nous en dire long à son sujet.

                    1. BDC

                      Moi qui croyais que c’était un hasard … je dois supprimer au clair de la lune aussi, merci Royaumont ! 😀

                    2. Aristarkke

                      Un libertin dans le ton de l’ époque, pourvoyeur de chair fraîche (testée cependant par ses soins) pour le Régent mais aussi un fin politique et diplomate dans la bagarre interminable de la Succession d’ Espagne avec l’ Espagne et la G Bretagne à affronter…

                  3. Aristarkke

                    Pour le petit navire, c’est de la licence lyrique permettant de chanter sans heurt ni hésitation : on tira à la courte paille qui pourrait autrement être ouïe et compris comme : on tira la courte paille

                    1. BDC

                      Trop d’escalope à la salade ? Ma préférée reste toujours « mots fléchés » , une fois qu’on connaît c’est comme le furet : impossible de prononcer correctement 😀

                    2. BDC

                      Rrhhooo merci Bibi je me demandais si quelqu’un allait me la faire celle-là, hi hi, ouf j’ai échappé à l’autre avec une poule qui mue

  6. Aristarkke

    Comme M. Jourdain faisait de la prose sans le savoir, j’obtiens tout autant, des corrigendums de Monseigneur quand je mande Mélusine à la rectification des textes…

      1. Pheldge

        Oui, ô Très Savante, mais d’aucuns connaissent à peine le français, alors le latin … « Corrigo, ergo sum ! » qu’on attribue à un poo au Papet et au HB, un certain Descartes Vermeil …

  7. Gerldam

    La question que je me pose est la suivante: si je comprends parfaitement l’intérêt de ces faux scientifiques à se faire subventionner des études fumeuses et se faire payer d’innombrables conférences en des endroits toujours aussi irrespirables (Bali, sud de l’Espagne, Marrakech en hiver, etc.), je comprends beaucoup moins bien l’intérêt des états à cramer un max d’argent public dans cette foutaise, qui ne leur rapporte pas grand chose (en voix, sauf celles des écolos-gauchistes) alors qu’ils pourraient, avec le même argent construire tout plein d’hopitaux, de piscines ou de stades qui eux, se voient très bien, et favorablement de la grosse majorité.

      1. kekoresin

        Plus largement c’est une extension du Keynésianisme avec dans le rôle de la vitre brisée, l’invention d’un fantasme de fin du monde qui ne souffrira d’aucune défection fiscale et comportementale !

    1. Bruno

      Ils font les stades quand même. L’un n’empêche pas l’autre.

      La lutte contre le réchauffement climatique, c’est l’occasion pour les états d’aller chercher de la croissance en organisant la plus grande fête du gaspillage de tous les temps : obligation de remplacer des véhicules en parfait état de marche et cela à une échelle proprement industrielle si l’on songe à la sortie des voitures à essence d’ici 2030, lutte sans merci dans les centre villes contre les 2 roues motorisés qui constituent pourtant le mode de déplacement le plus rationnel et économe que l’on puisse imaginer, révolver sur la tempe des propriétaires pour isoler les logements… etc.

      1. kekoresin

        Ha les veux pieux. Plus de véhicules à essence en 2030 alors que la production de lithium mondiale permettrait d’équiper 1 millions de voitures sur les 50 millions produites chaque année. Vu le niveau en calcul de base, pas étonnant que le budget de l’État soit aux petits oignons!

          1. kekoresin

            Je ne parle pas de réserves mondiales supposées. Il est question de véhicules hybrides, je parle de véhicules entièrement électriques et du reste de lithium à pourvoir une fois les autres équipements pourvus (éoliennes, portables…)

            Reste que les terres rares en général sont pas vraiment feng shui à exploiter. Mais chut, en bout de chaîne c’est une promesse d’oiseaux qui chantent dans les rues fleuries de Paris.

        1. albundy17

          « la production de lithium mondiale  »

          ça fait parti des terres rares, mais ça ne veut pas dire qu’il y en a peu, ça veut dire que c’est chiant à extraire (pour le moment) le peak lithium, c’est comme le peak oil

          1. bibi

            Les terres rares sont le Scandium, l’Yttrium et les 15 lanthanides.
            Le Lithium lui qui se trouve dans la première colonne de la classification périodique est un alcalin.

      2. MCA

        @Bruno 4 décembre 2017, 10 h 49 min

        « les 2 roues motorisés qui constituent pourtant le mode de déplacement le plus rationnel et économe que l’on puisse imaginer, »

        Va faire un tour à Hanoï ou Saïgon et tu m’en reparles.

        4 à 5 millions de motos qui tournent, c’est irrespirable.
        La place de la Concorde à 18h00 fait figure d’un bon bol d’air en comparaison.

        Non, non! rien ne vaut un bon vieux diesel, hein Al?… :o))))

    2. sam player

      @ Gerldam
      « … je comprends beaucoup moins bien l’intérêt des états à cramer un max d’argent public dans cette foutaise… »

      Bénéfice = Recettes (taxes) – Dépenses (effet d’annonce mais réellement près de zéro)

    3. Val

      @gerldam mon feeling est le suivant : en période de disette spirituelle, ils donnent une vision , une valeur transcendante, une mission « divine » à ce qu’ils pensent être « le peuple ». Les mêmes qui pourfendent les religions, n’ont aucune honte à en utiliser les ressorts pervertis : climat de peur de fin du monde, sauver l’homme/la terre, pourfendre les déviants/hérétiques/négationnistes… et surtout faire cracher les gogos au bassinet et tordre le bras des autres . Plus difficile d’obtenir ce résultat de ferveur/ transe populaire avec les hôpitaux et les stades

  8. Val

    Bravo tout de même aux politiques pour avoir trouvé un excellent sujet pour nous faire les poches. La version moderne de la « protection » mafieuse. Et puis c’est sûr que ça fait moins débile que de se préparer contre une attaque de petits hommes verts .

    1. kekoresin

      Entre ça et les barbus au caractère explosif, tout est permis et rien n’est assez cher pour protéger les moutons, même si à terme les laisser sans laine été comme hiver n’est pas un gage de survie…

    2. sam player

      J’ai mis du produit dans ton verger pour que les éléphants ne montent pas dans tes arbres. Tu n’as pas d’éléphant dans tes arbres, donc c’est efficace, donc tu me dois 10,000€.
      Dans l’attente de ton règlement,
      Votre dévoué,

        1. albundy17

          répulsif à sanglier géant chez Al,

          Tu plaisantes, j’adore ça les bestioles, même sans sauces, si tu passes par chez moi je t’offre un pauvre malt mais un accueil chaleureux, et une vue panoramique depuis ma véranda sur la transhumance de tout ce qui existe en europe,

  9. Duff

    Il y a déjà pas mal de temps et avant de me renseigner un peu, j’avais été alerté par le fait que les alarmistes du plus risible au plus chevraonné partageaient un truc en commun : « et le capitalisme aussi, si possible »

    Ne pas croire aux vertus du capitalisme, comme pour le climat c’est le signe d’une croyance religieuse, rien de rationnel.

  10. kekoresin

    Comme le disait si bien Crichton, l’homme a la prétention de comprendre le climat alors qu’il ne comprend pas le fonctionnement d’une simple cellule organique!

    Les courbes de températures, qu’elles proviennent d’un camp ou de l’autre, ne sont de toute façon qu’une grossière appréciation. Déceler des écarts de l’ordre d’un demi degré grâce aux anneaux des arbres tient de la croyance dans le merveilleux, de la sirène aux korrigans farceurs!

    Alors oui, l’énergie émise par le soleil est curieusement mise de côté dans l’équation, de même que le rôle prégnant des nuages. De récentes études tendent à prouver que la position de la terre dans la galaxie a une énorme influence sur la production de nuages et donc sur le climat (l’horrible vapeur de H²O). Cette position change puisque la terre « tourne » autour du centre galactique à quelques 700 000 km/heure. Mais tout cela est bien compliqué à comprendre pour madame Michu qui va payer la taxe save-white-nounours.

    Mieux vaut lui exposer des courbes affolantes avec des promesses de branchies pour ses petits enfants qui habiteront sur le catamaran de Kevin Cosner!

    1. albundy17

       » la terre « tourne » autour du centre galactique à quelques 700 000 km/heure. »

      2 millions de km/h en additionnant quelques paramètres « relativement proches »

      Pour les T°, ze sais pas, ça à l’air d’être relativement fiable, pas forcément avec les tronc d’arbres, plus avec les certaines molécules qui n’ont pas d’existences selon conditions.

      1. kekoresin

        960000 km/h d’après de récentes études, je n’étais pas à jour – 2 millions avec la galaxie d’Andromède.

        Pour les températures, toutes les méthodes sont approximatives (arbres, carottages de glace, tourbe…). Même avec des thermomètres c’est compliqué, les écarts pouvant être très importants. Par exemple, les principales stations météo au début du XXeme siècle étaient installées dans les villes et étaient loin d’être précises au degré près. Ces villes ont grossi et se sont réchauffées à cause du chauffage urbain, voitures…Dans les comparatifs, on applique arbitrairement un ajustement d’environ 2ºC pour arriver à une hausse théorique de 0,85ºC depuis. 1850! Tout ceci est une vaste bouffonnerie !!!

        1. Jacques Huse de Royaumont

          La station de Paris, par exemple, parc Montsouris, près du périphérique. La zone n’était pas densément peuplée lors de la mise en place de la station météo, contrairement à aujourd’hui. Certains jours, il y a jusqu’à 4° d’écart entre le centre de Paris et la banlieue. Il est donc délicat de tirer trop d’enseignement de ces relevés sur 1 siècle et plus.

          Le site des climato-réaliste a publié un dossier intéressant (je verrai si je retrouve le lien) sur la question des relevés sources. Les trois méthodes (balise fixes, balises mobiles et satellites) ont chacune leurs forces et leurs inconvénients. Il en résulte que tirer des conclusions de variations de 0,1° tient plus de la mystique que de la science.

  11. Gosseyn

    Une énième explication au crâmage d’argent public a encore été fournie avec Hadopi : aucun euro ne se perd, tous retrouvent les bonnes poches !

  12. carpe diem

    le « changement climatique » c’est la nouvelle religion qui va déboucher sur une dictature. Evoquez le sujet dans un dîner chez mamy et aussitôt vous allez vous engueuler avec tout le monde et partir avant le gâteau. Il y a les croyants et les hérétiques, les prédicateurs, les Tartuffes, les profiteurs et ce n’est pas fini!

    1. kekoresin

      J’adore quand il y de l’ambiance aux repas chez mamy, surtout qu’avant je me suis immunisé contre l’ennui et la connerie avec un soupçon de délicieux produits issus d’une distillation experte!

      1. Pheldge

        Quoi des lavettes ? ça va pas ? les doigts ! que tu laves ensuite ! Comme chez les reubeuh ! essaye de trouver du PQ dans les chiottes d’un bistrot reubeuh du XVIII ème ou du XIX ème, une boîte de conserve avec un peu d’eau croupie, posée sur le sol à côté du WC « allah-turc » …

        1. Aristarkke

          Comment se fait-il que tu sois aussi bien renseigné sur les us et coutumes importés ayant cours dans ces bars bituriques ???
          Un négoce de plantes aromatiques??? Huuuummmm!!!

  13. UnLorrain

    Il me semble que l’on dit cernes au lieux de anneaux de nos arbres,la dendrologie est la science qui étudie ces arbres. Je me suis amusé a essayé de dater un vieux chêne,a quel âge environ reçoit il des éclats d’obus datant de 14-18 et a quel âge meurt-il,son diamètre a sa base est tout au plus de 40 cms,étonnant.

    1. Vassinhac

      je confirme qu’on parle de cernes. Pour les chênes, la croissance peut aller de 2 mm/an à plus de 1 cm/an d’accroissement en diamètre, selon la concurrence et l’alimentation en eau (et la latitude, bien sûr). Faites le compte, un chêne de 100 ans peut avoir entre 20 cm et 1 m de diamètre.

  14. Vodkaman

    Mais si, il faut sauver la planète !!!

    Cela commencera donc avec un repas sans viande à la cantine toute les semaines.
    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2017/11/29/97001-20171129FILWWW00197-cantines-hulot-pour-un-repas-vegetarien-un-jour-par-semaine.php

    « C’est une question d’éducation ». Au nom de gaia, on peut donc éduquer les gens même s’ils ne croient au RCA.

    Très bien, supposons que demain, dans une optique d’éducation à la cuisine française, on impose un jour par semaine un plat traditionnel à base de grouïk-grouïk…
    je serais curieux de voir comment cela serait perçu.

      1. Pheldge

        D’ici qu’on nous vante les mérites et vertus du jeûne … pour des anti-cléricaux acharnés, ça ne manquerait pas de … selles ! 😀

  15. Higgins

    « nos écolos de combat devraient pétitionner vigoureusement pour qu’on réduise enfin les émissions de vapeur d’eau »: je comprends mieux la lutte acharnée contre ceux qui vapotent. Après, on s’attaquera aux cocotte-minutes.
    Le gros problème, c’est que les intérêts financiers sont tels que l’on commence à déplacer la chose sur le terrain judiciaire (un tribunal allemand vient de se déclarer compétent pour une plainte d’un « agriculteur » péruvien contre une méchante multinationale allemande qu’il accuse d’être responsable de la fonte des glaciers andins!). De là à ce qu’un imbécile fasse voter une loi qui interdira le négationnisme réchauffiste, il n’y a qu’un pas facile à franchir.

    1. albundy17

      le délit négationisme de RCA n’a plus besoin d’être légiféré, on brûle déjà les hérétiques.

      Faut que je me fasse une fiche pour les repas de fin d’année, pour avoir bien chaud

    2. Val

      @Higgins no kidding ! ca va vraiment commencer à être comique… je pense que les stations de ski un peu basses vont regarder ce jugement avec intérêt ….

    1. Jacques Huse de Royaumont

      A propos, quelqu’un a des nouvelles de la pepyte qui leur sert de directeur ? Il est introuvable depuis le début de l’incident de Montparnasse.

      1. Stéphane B

        Et je trouve qu’en le traitant de débile, tu lui fais un magnifique compliment mais pas à la hauteur de son immense Bonnerie (avec un « C » majuscule)

  16. balthasar

    Enfin un beau post de synthèse
    En résumé : la température « augmente » bien, mais pas tant que cela
    Et les causes qui composent/provoquent cette « augmentation » ne comptent pas parmi les premiers le co2… Et d’autant moins celui produit par l’homme
    Ce faisant, en osant affirmer cela, mon entourage me met au même niveau que ceux quicontestent la rotondité de la terre ou la théorie de l’évolution.. voire les mérites du socialisme et de la libre parole de l’audiovisuel public…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Contester le RCA dans un dîner est aussi inconvenant que monter sur la table pour se soulager dans la soupière.
      Ça ne se fait pas. Point.

  17. kekoresin

    Tu m’as l’air plus cerné qu’entouré! Ne lâche rien, instruits-toi pour instruire les autres. Les arguments des zombies sont généralement superficiels. Si rien ne fonctionne proposes-leur un suicide collectif pour sauver Gaïa ☺

  18. Stéphane B

    ça me rappelle un truc ça les membres de la secte du soleil il me semble qui s’étaient flingué ensemble et/ou avec l’aide du gourou en France il y a 20 ans

    1. kekoresin

      Un petit nombre a suicidé un grand nombre. Le leitmotiv était d’échapper à l’Apocalypse. Mourir de peur de mourir, c’est cocasse! En tout cas j’incite fortement les zécolos réchauffistes à faire de même avant la submersion marine, ça fera de la place aux réfugiés climatiques!!!

    2. Pheldge

      c’est les jaloux et les médisants qui disent qu’ils se sont suicidés : ils sont partis sur Sirius, et pour le voyage, il fallait quitter l’enveloppe charnelle ! demande à Dame Bonzaye, de Genève, diplômée en hautes études d’Elohims, elle confirmera mon propos. 😉

    1. Quand quelque chose est souligné, sur les intertubes, cela veut dire que c’est un lien. En cliquant dessus, on a droit à une nouvelle page qui permet d’approfondir sa recherche. Essayez, vous verrez, c’est ludique.

      1. kekoresin

        Tu n’aurais pas des infos sur la conférence de Benoit Rittaut jeudi prochain, impossible d’avoir des détails sur sa page perso? Je pense braver les aléas ferroviaires pour la capitale le 7 donc potentiellement intéressé 😉

  19. A Meladius

    @kekoresin:
    Les arguments rationnels ne fonctionnent pas … les gens ne marchent plus qu’a l’émotionnel livré par leur TV …
    De plus, ils savent que je suis de tendance « libérale », donc pour eux, je ne suis pas loin d’être un nazi, d’extrème drouaaate …
    Aucune chance de les convaincre.
    Enfin, venir avec des arguments de gens instruits, ca les rabaisse, ils n’aiment pas ca. Ils préfèrent faire du psittacisme et répéter ce qu’ils ont vu dans le 20min ou à la TV …

  20. René-Pierre Samary

    Une petite cuillère pour ajouter aux grosses louches de sottises. Le Professeur Got, médecin et accidentologue, est favorable à une diminution de la vitesse sur les routes, de 90 à 80, non seulement parce que ça diminuerait le nombre d’accident, mais parce qu’à cette vitesse moindre la consommation serait plus basse, et les rejets de même.
    Devant tant d’imbécillité et de propagande, on a envie de baisser les bras…

      1. Stéphane B

        keko, sans vouloir te vexer, je suis plus proche de la méthode du compte pal. Un bon bout de bois, planté dans le sol et pointu, et on les fout dessus. On les laisse pourrir pour donner à bouffer aux piafs

    1. Vodkaman

      Oui, la vitesse serait abaissée à 80 km/h sur les axes ne comportant pas de séparateur central. J’en conclu que le danger est un choc frontal avec un autre véhicule.

      C’est vrai qu’un face à face entre deux voitures roulant chacune à 80 km/h doit être sensiblement différent de celui à 90 km/h. Faudrait demander aux pompiers leur avis sur le sujet…

      Ce qui est affligeant c’est ça : je cite l’article du fig (lien à suivre) : ‘L’accidentologue, pourfendeur des «véhicules inutilement rapides», estime que «certes, l’alcool, l’usage du portable au volant et l’endormissement produisent eux aussi des accidents, mais les risques qu’ils génèrent sont plus difficiles à réduire». Un principe de réalité s’imposerait: pour réduire le nombre de morts sur les routes, réduire la vitesse serait la solution la plus efficace. ‘
      Par plus efficace, comprendre la plus facile à mettre en œuvre !

      Autre point débile : baisser les émissions de CO²
      la plupart des véhicules qui sortent aujourd’hui ont des boites de vitesses optimisées pour une vitesse donnée. Ma mégane III me fait savoir qu’à 80 km/h en 6ème, je suis en sous régime, pas à 90. Je vais donc devoir, pour respecter cette nouvelle limitation, soit rouler à un régime moteur supérieur à celui auquel je pourrais si je pouvais rester en 6, soit rouler en sous régime, ce qui entraine également une surconsommation (et je ne sais pas si cela n’a pas une incidence sur les Nox)

      Cela ressemble à un fail, sauf en ce qui concerne le nombre de PV qui va exploser (au fait, comment cela va se répercuter niveau chômage quand tous ceux qui ont besoin de leur caisse pour aller travailler auront perdu leur permis ?)

        1. Val

          @Théo tu me donnes une idée : après la taxe sur les logements mal isolés , je propose la taxe sur les trajets trop longs : eh bien oui quoi, ces sal***ds de pauvres qui habitent loin et qui mettent en danger la planète !!

      1. kekoresin

        Le mieux c’est de rouler en airbags à 10 km/h. Encore mieux, ne pas venir au monde. Le sperme humain devrait être classé polluant. D’ailleurs comme la nature est bien faite, sa concentration chute à cause du réchauffement burnatique d’après le GIEC (groupement international des énergies couillues)

    2. Aristarkke

      Avec des constructeurs qui ont réglé les carburations pour être optimales dans les environs du 90 Km/h, ce n’est pas avéré que ce sera la même chose à 80.
      Il y a des voitures qui ne vont pas apprécier ce régime, bas pour la cinquième surtout si la voiture est lestée par deux ou trois personnes et qu’il y a une rampe à deux ou trois pour cent à affronter…
      Et un moteur qui ne travaille pas bien va consommer davantage et rejeter tout autant avec une perte de « qualité » à l’avenant.
      Mais comme il s’agit d’emm…..r les Grançais qui adorent cela…

      1. Citoyen

        Avec ce genre de connerie, je ne doute pas un instant qu’il y ait une recrudescence de feux de joie autour des machines à sous … Il paraît que des vieux pneus et de l’essence, font très bien l’affaire … Mais là, il y a une totale liberté, pour ceux qui ont de l’imagination et de la créativité ….

          1. Citoyen

            Ce n’est pas mal, mais dans ce cas, l’ouvrage nécessité un certain temps … qui n’est pas très compatible, avec la nécessité de faire fissa …

    3. Aristarkke

      C’est étonnant de ne pas encore avoir eu droit aux sermons de la mère Perrichon et de ses auxiliaires du même tonneau…

      Encore une assoce lucrative sans but dont il est impossible de connaître et le budget et le nombre d’adhérents, pourtant experte à déclencher le tintamarre médiatique convenu à la moindre occasion…

    4. Val

      @Réné je ne sais pas pour toi, mais rien que l intitulé du job « accidentologue », me donne instantanément l’envi de lui coller des baffes

      1. René-Pierre Samary

        Bien sûr, Val. J’ai dû parcourir près de deux millions de km en cinquante ans et mèche de conduite, c’est te dire le niveau de lassitude où je suis arrivé devant tant de conneries. Je me suis pacifié en m’éloignant du déconodrôme, faisant mienne cette réflexion de Henri Heine, rapportée par Freud dans  » Malaise dans la civilisation » : « Je suis l’être le plus pacifique qui soit. Mes désirs sont : une modeste cabane avec un toit de chaume, mais dotée d’un bon lit, d’une bonne table, de lait et de beurre bien frais avec des fleurs aux fenêtres ; devant la porte quelques beaux arbres ; et si le bon Dieu veut me rendre tout à fait heureux, qu’il m’accorde de voir à peu près six ou sept de mes ennemis pendus à ces arbres. D’un cœur attendri, je leur pardonnerai avant leur mort toutes les offenses qu’ils m’ont faites durant leur vie – certes, on doit pardonner à ses ennemis, mais pas avant qu’ils soient pendus ».

        1. Val

          @rene oui l éloignement est un bon remede . Non pas que les autres soient moins atteints de débilité , mais celle des autres est plus supportable que celle des siens. Quant aux arbres je les aime trop pour les lester de pareils fruits et puis l expérience m a montré que les ennemis se débrouillent très bien tout seuls pour se pourrir leur propre vie. Les aider à en finir serait finalement leur faire trop d honneur

          1. René-Pierre Samary

            Curieusement, ce n’est qu’à l’époque où triomphe l’idée de progrès (alors que jadis les hommes situaient l’excellence dans le passé, et non dans le futur), curieusement donc, ce n’est qu’à cette époque récente (depuis le 18ème siècle, en gros, avec les Lumières), que l’on commence à entendre l’écho d’une victoire de la bêtise. Baudelaire (la montée d’une marée de merde), Flaubert, bien sûr… Celui-ci semblait mettre en relation l’égalité et l’abaissement des esprits.« Cette manie du rabaissement dont je parle est profondément française, pays de l’égalité et de l’anti-liberté. Car on déteste la liberté dans notre chère patrie. L’idéal de l’état, selon les socialistes, n’est-il pas une espèce de vaste monstre absorbant en lui toute action individuelle, toute personnalité, toute pensée, et qui dirigera tout, fera tout ? Une tyrannie sacerdotale est au fond de ces cœurs étroits : « Il faut tout régler, tout refaire, reconstituer sur d’autres bases », etc. Il n’est pas de sottises ni de vices qui ne trouve son compte à ses rêves. Je trouve que l’homme, maintenant, est plus fanatique que jamais. Mais de lui. […] L’infaillibilité du suffrage universel est prête à devenir un dogme qui va succéder à celui de l’infaillibilité du pape. – La force du bras, le droit du nombre, le respect de la foule a succédé à l’autorité du nom, au droit divin, à la suprématie de l’esprit. La conscience humaine ne protestait pas dans l’antiquité. […] Mais voilà maintenant, qu’épuisée de tant de fatigues, elle paraît prête à s’endormir dans un hébétement sensuel, comme une putain sortant du bal masqué, qui sommeille à demi dans un fiacre, trouve les coussins doux tant elle est saoule, et se rassure en voyant dans la rue les gendarmes avec leurs sabres qui la protègent des gamins dont les huées l’insulteraient. […] Qu’est-ce donc que l’égalité si ce n’est pas la négation de toute liberté, de toute supériorité et de la Nature elle-même ? L’égalité c’est l’esclavage. »
            Gustave Flaubert, Lettre à Louise Colet (fragments), 15-16 mai 1852

            1. Val

              @René « est plus fanatique que jamais. Mais de lui. » oui pour moi tout est là . C’est une des raisons pour lesquelles, pour moi, la quête de transcendance, quelle qu’elle soit, est salvatrice. Entends moi bien, une quête personnelle, pas une chose que l’on impose aux autres. L’égalité typiquement est une quête insensée que certains veulent imposer aux autres. Merci pour cette lettre de ce bon Gustave, tu me réconcilies un peu avec lui,je n’étais pas fana car je le trouve trop cynique et désabusé

            2. kekoresin

              Très actuel le Gustave! J’imagine que nos enseignants occultent cette correspondance!

              Bon, je déconne, tout ce que j’ai retenu c’est une pute bourrée dans un fiacre, tirée par des chevaux.

              1. René-Pierre Samary

                Une pute, Emma, tu vas fort ! Pourquoi bourrée ? Sa correspondance, ce qu’il en est resté est excellent, mais le meilleur, en particulier des lettres avec la Louise, a été expurgé, brûlé, perdu… Une soeur, je crois, me souviens pas, une salope en tout cas, même chose pour ce pauvre Nietzsche, trahi par la sienne…

                1. kekoresin

                  Pffff! T’es lourd! Faut vraiment que je mette des smileys pour ponctuer toutes les conneries que je sors.

                  En tout cas je vois que tu flashes sur les femmes de médecins de campagne. L’élégance et la culture n’empêche pas le vice ☺☺☺☺☺☺☺

    5. nemrod

      Est ce que vous avez vu sa gueule au susnommé Got ?
      Elle est pas là pour rigoler la « merde de laitier », déprimerait un régiment de zouaves.
      Et il entend faire en sorte que vous vous emmerdiez aussi !
      Naméo !

    6. Jean Pierre

      Moi j’ai proposé 10 km/h, ça fera moins d’accident et moins de morts, et ensuite on progresse chaque année vers le 0 accident en abaissant la vitesse de 2km/h. Comme le prix du tabac mais en inversé. Et puis les prunes seront plus salées alors c’est tout bénéf.

    1. kekoresin

      Trump a déjà envoyé chier les éconazis sans faire dans le détail. Les dents grincent et comme le signale l’excellent papier d’hash, les pignouffes cherchent du pognon pour compenser la sortie des USA de cette grotesque escroquerie…

  21. Pheldge

    HS encore : sur le Figaro en ligne pas moins de 6 articles liés à Trump aujourd’hui … P’tain, le jour où il est plus là, c’est la ruine pour les journaleux ! de qui vont-ils pouvoir médire ?

    1. René-Pierre Samary

      Articles d’une parfaite objectivité, comme l’était celui relatif à la visite d’Obama à Paris à 500 000 balles, pondu par une hagiographe qui a dû changer de petite culotte après l’avoir écrit, tant elle a mouillé. As-tu remarqué comme le journalimse a viré à gauche à mesure qu’il se féminisait ?

    2. Aristarkke

      Il n’y a pas que là où cela déblatère sec sur Donald…
      La teneur générale est qu’il n’a pas fichu grand chose en un an de présidence…
      Naturellement, aucun des guignols ne s’avise qu’ ayant débuté son mandat que le 20 Janvier, sa présence aux manettes ne compte que 10mois et demi, tout au plus.
      Aucun ne rappelle qu’il a eu nombre de ses décisions barrées par des juges qui se font dédire au final mais qui ont obligé à reporter les mises en oeuvre…
      C’est sûr qu’après cinq ans de Peak de la Faribole, l’ étalon de référence est approprié dans le débat…

  22. albundy17

    Encore une défausse: Un particulier fait appel à une société pour des travaux dans sa baraque, il devient percepteur sur injonction du trésor qui lui dit de ne pas payer les travaux à l’entreprise, mais à eux.

    Du coup l’entreprise ne fait pas les travaux malgré l’acompte, c’est qui le plus gros baisé ?

  23. Pheldge

    Ah autre nouvelle réjuoissante :
    lefigaro.fr/actualite-france/2017/12/05/01016-20171205ARTFIG00026-lecture-le-niveau-des-ecoliers-francais-ne-cesse-de-baisser.php
    pourquoi ne suis-je pas surpris ?

    1. Stéphane B

      et moi donc ! L’âge de mes gamins est compris entre 20 ans pour l’ainé et 3 ans pour le dernier. J’ai pu donc comparer régulièrement leur niveau au même âge. Aussi, il n’y a pas qu’en lecture que le niveau ne cesse de baisser mais chhhuuuuuutttttttttttttttt, faut pas le dire

      Et puis si on regarde de plus près, on nous parle de 20 ans pour la baisse du niveau. Or, il me semble que c’est bien plus que ça. Néanmoins, restons à 20 ans et l’arrivée de Jos le pin qu’il aurait fallu incendier au pouvoir et une augmentation des méthodes des pédagogos

    2. Pheldge

      Alleluia ! ce type doit être béatifié (oui, canonisé, y’en a des qui pourraient le prendre au pied de la lettre … ). Je voudrais voir la tête à Najat en ce moment !
      lefigaro.fr/flash-actu/2017/12/05/97001-20171205FILWWW00142-blanquer-veut-une-dictee-quotidienne-en-primaire.php

      1. Stéphane B

        La dictée, je veux bien mais une vraie dictée, ne fût ce que sur une simple et courte phrase. Aujourd’hui, les dictées sont « préparées ». On prévient les gamins, on leur donne une phrase à apprendre à la maison et ils ont la même le jour de la dictée. Ils n’ont donc aucune réflexion à avoir.

        1. kekoresin

          Oui, la dictée à l’ancienne avec tartes dans la gueule et apprentissage de la haine du Bosh (pas l’outillage).

          S’il n’y avait que ça! Bon, d’après un ancien ministre de l’étrouducation nationale socialiste, c’est de la faute des parents qui ne donnent plus envie de lire. Rheum! La littérature pour ado se porte à merveille. Par contre, se gober Madame Bovary en 3ème et Zola en seconde ne fait curieusement pas vibrer les hésitants!

          Pas un instant la méthode globale n’est pointée du doigt. Pas un instant les profs ne s’émeuvent du fait qu’au niveau bac les élèves bloquent sur un simple pourcentage et font 10 fautes par ligne.Comme dirait un stagiaire dans ma boite: « j’aurai une secrétaire ».

          J’ai conseillé à ma fille de mettre sur son CV: « je suis polie, je m’exprime correctement et je fais très peu de fautes ». Rien qu’avec ça, elle élimine 75% de la concurrence!

          1. Stéphane B

            La gamine de 11 ans est rentrée cette année en sixième. Demande lui où est le verbe dans une phrase, elle te citera des endroits mais certainement pas celui du verbe. Affligeant ! et pourtant elle a 16 de moyenne en Français, encore plus affligeant !
            Y a des tartes qui se perdent

            Quant à la méthode globale, il faut vivre avec son temps mon bon monsieur. Et puis il est faux de dire qu’elle est toujours en vigueur. Aujourd’hui elle est dissoute avec du syllabique (à dose homéopathique bien entendu)

            Sans compter que dans le public, plus de 50% du temps des instits du primaire consiste à faire de la discipline. ben oui mon pov m’sieur. L’éducation, ce n’est pas aux parents de la faire

            A vomir. Mais bon comme le proverbe, si le navire n’obéit pas au gouvernail, il obéira au récif. Bref, ce n’est qu’un vomi pour un rendu

            1. Vodkaman

              Il y a quelques temps, je discute avec la maitresse de mon fils qui est en CP.

              Ayant eu vent de « problèmes comportementaux » de certains de ses camarades de classes, je lui demande, s’il y a le moindre problème de m’en faire part immédiatement. Elle me répond qu’il n’est pas concerné, même s’il lui arrive d’oublier de temps en temps de dire « s’il te plait » ou « merci ». Je lui explique que c’est plus le phénomène de contagion que je crains et que s’il lui arrivait de lui manquer de respect, il y aurait sanction (il semble que des gamins de 7 ans s’autorisent à dire ta G…, je t’e…)
              Je lui dis aussi qu’elle n’a ‘malheureusement’ pas les moyens de recadrer efficacement (version giroflée à 5 feuilles) le chiard – semble que ce soit interdit – mais qu’en tant que parents, nous saurons ramener notre fils à la raison…voir la soutenir contre sa hiérarchie dans un moment de légitime perte de contrôle.

              J’ai cru comprendre, au sourire reconnaissant – limite l’arme à l’œil – que ce n’était pas un discours fréquent.

              Bigre, c’est la mouise !

          2. albundy17

            « Comme dirait un stagiaire dans ma boite: « j’aurai une secrétaire ». »

            Inutile également d’apprendre les langues, y a google traduc

            « si le navire n’obéit pas au gouvernail, il obéira au récif. »

            Je ne connaissais pas, qu’en pense DSK ? :mrgreen:

  24. Cyril45

     » pétitionner vigoureusement pour qu’on réduise enfin les émissions de vapeur d’eau  »
    Voilà un argument pour interdire les centrales nucléaires !

    1. kekoresin

      Jusqu’à ce qu’elle reçoive une petite visite de l’inspection du travail pour constater que certains clients ramènent leur verre. Travail dissimulé, tribunal, fermeture du bar… L’euthanasie administrative !

    2. Aristarkke

      J’ai bien l’impression que c’est celle qui avait été l’ objet d’ un reportage de Pernaud (TF1), pour ses 95 ans, toujours derrière son comptoir…
      Espérons que personne n’a un viager en cours sur le fonds de commerce et les murs…

  25. albundy17

    Encore une grande réussite:

    J’ai un gamin qui a passé son permis de conduire ds le cadre conduite accompagnée, et ce con a eu le malheur d’obtenir le sésame avant ses 18 ans.

    Rhooo, depuis c’est le délire: Maintenant qu’il a ses 18 révolus, impossible d’avoir le papier rose (enfin la carte) vu que la date d’obtention rentre pas ds le logiciel ^^, et ils ne veulent pas changer la date d’obtention, vu que ce serait maaaal 😀

    1. Stéphane B

      Il se fait couill..ner. En effet, lorsque tu passes ton permis, tu peux le passer bien avant 18 ans, si j’ai bonne mémoire à partir de 17 ans et 6 mois avec la conduite accompagnée. C’est quelque chose qui a été pris en considération et qui est fréquent. Aussi, à moins qu’ils aient apporté des modifications au logiciel, il se fait couill..ner
      Il faut écrire ou téléphoner au délégué à l’éducation routière, dans la DDT de ton département

  26. lxy

    Le RCA y’en a pas partout. J’ai remarqué en regardant la méteo que la ville la plus froide de France était souvent Aurillac.C’est pas là que je partirai en vacances. Renseignements pris les relevés météo de cette ville se font en altitude ! Donc si on veut ralentir le réchauffement il n’y a qu’à placer plus en hauteur les stations de relevés de température.

    1. PO

      Aurillac EST en altitude. (622 m)
      Pas besoin de placer les capteurs sur les sommets.
      Je confirme c’est une glacière : en hiver attention au verglas sur les trottoirs, épidémie de prothèses de hanche en perspective, sinon.
      C’est beau le réchauffement.

  27. Vodkaman

    Pas tout à fait HS :

    Dans la série « t’es pauvre, t’as pas de pouvoir, t’as qu’à marcher », il semblerait que l’amère de Paris ne soit pas vraiment exemplaire question déplacements : //www.caradisiac.com/enquete-exclusive-anne-hidalgo-prone-le-metro-mais-se-deplace-uniquement-en-voiture-video-164685.htm

    Je trouve le journaliste incroyablement modéré dans sa lettre ouverte? Peur du contrôle fiscal sans doute.

    Pourquoi ne suis-je même pas surpris ?

  28. BDC

    Sur le Groenland des Vikings, je suis allé faire un tour sur lescrises et sur les deconneurs de l’Immonde. MDR pour lescrises, arguments ad hominem sur un géochimiste qui s’occupe de climatologie, mais un actuaire qui s’occupe d’économie, ça c’est bien, hein. Et sur l’Immonde ils disent que les cultures n’étaient pas différentes de celles d’aujourd’hui et ça c’est faux : source documentaire Arte vu récemment où un scientifique expliquait que les Vikings groenlandais cultivaient des céréales et fabriquaient peut-être de la bière. La cervelle de la journaleuse a buggé, il a dû rajouter qu’il faisait plus chaud qu’aujourd’hui. Et tout ça sur Arte, hein, pas sur un site de fachos/complotistes.

    1. Bonsaï

      Aujourd’hui, tout le monde sait qu’au Moyen-Age il y a eu un mini-réchauffement climatique. N’oublions pas cependant que le Moyen-Age s’étend sur une très longue période (voir Google)…

      1. BDC

        Oui mais la question n’est pas de nier l’optimum climatique médiéval mais de dire si oui ou non il faisait plus chaud qu’aujourd’hui. Les arguments des crises et des déconneurs sont périplaquistes et tombent à l’eau puisqu’on a trouvé des espèces végétales qui ne supporteraient pas le climat d’aujourd’hui.

        1. albundy17

          As tu déjà réussi à publier un commentaires chez bérurier ?

          Pour les questions de T°, bien que n’y connaissant rien, les dinosaures dont on retrouve les restes pratiquement partout auraient été à sang froid (ou tiède), incompatible avec des T° comme ce que l’on a en ce moment, tout comme la luxuriante végétation qui nous a fabriqué tout ce pétrole (on en trouve un paquet en sibérie, alaska, plus haut on arrive pas à exploiter ou a chercher, instinctivement je me doute qu’il a dû faire beaucoup plus chaud, et pas en dixième de degrés. et gaia et toujours là, avec donc trop de monde dessus

          1. BDC

            J’avais essayé il y a longtemps, j’ai franchi la modération mais les gens ne comprennent rien du tout, on ne parle pas le même langage faut laisser tomber. Mais là peu de commentaires et zéro troll, à mon avis la modération doit filtrer sec. Si quelqu’un veut tenter …

      1. albundy17

        C’est pasqu’elle ne s’est pas fait désosser deshoaxer

        .lemonde.fr/cop21/article/2015/11/05/hoax-climatique-5-en-l-an-mil-il-faisait-bien-plus-chaud-qu-aujourd-hui_4804173_4527432.html

        Dans cet article, j’ai particulièrement aimé le fait prouvé que ce viking conquérant ait appelé cette nouvelle terre Greenland pour attirer le chaland à venir, du marketing très poussé avant l’heure

        1. BDC

          Ce qui ne prouve pas que le Groenland n’était pas plus chaud qu’aujourd’hui. C’est vraiment une religion pour qu’ils se satisfassent d’un tel argument.

          1. theo31

            A Lyon, il y avait des glaciers et personne ne s’est plaint de leur fonte.

            Il n’y a pas plus con qu’un écolo mais on me souffle que si quand ils se mettent à 12 pour écrire un bouquin.

        2. bibi

          Magnifique article écrit par un stagiaire avec un doigt dans le cul!
          « Mais le soleil n’est pas la seule cause possible à ce refroidissement : le volcanisme est aussi parfois mis pointé du doigt. »

      2. BDC

        Exposer des courbes de modèles différents et si entremêlés entre elles que l’iris s’y englue, ça n’a rien de scientifique tout ça. 😉

  29. albundy17

    Il y a des experts en expertises scientifique qui lancent un cri d’alarme au sujet de l’éclairage LED: Comme ça consomme rien, les gens n’éteignent plus du coup la pollution lumineuse augmente.

    faut interdire les led

Laisser un commentaire