Dépense publique en France : vers l’infini et au-delà !

La fin de l’année approche à petits pas serrés. Les fêtes, les retrouvailles familiales et les vœux sirupeux du Président de la République tomberont à point nommé pour nous faire oublier nos petits tracas quotidiens. D’autant que les bonnes nouvelles s’empilent actuellement à un rythme soutenu.

On apprend avec une joie non feinte que beaucoup de Français ne seront pas au chômage cette année et les années prochaines.

En effet, la Fonction Publique recrute. Encore et toujours plus.

De façon vraiment réjouissante, il semble en effet admis que toutes les coupes budgétaires qui se sont succédé ces dernières années (mais si, puisqu’on vous le dit), que la tempête d’austérité de force 9 qui a sévi sur le pays (puisque je vous dis que c’était de l’austérité !) et que les résolutions fermes, déterminées et contrôlées au millimètre de nos politiciens dans le domaine du contrôle de la masse salariale de l’État n’ont pas suffi à désamorcer l’élan pris par les administrations publiques sur les quarante dernières années : propulsées par leur pondéreuse inertie, les voilà qui embauchent 20.400 fonctionnaires de plus en 2016 par rapport à 2015 et ce malgré la diminution (oui, vous avez bien lu) des effectifs dans la fonction publique territoriale de 0.4%.

On comprend aisément que ce petit mouvement de diminution dans la fonction publique territoriale était un geste manqué. Non seulement, la fonction publique d’Etat continue d’embaucher hardiment, mais la fonction publique hospitalière grossit toujours. Sa bonne santé lui permet encore de trouver des forces pour augmenter ses effectifs de 0.2%, même si un petit essoufflement se faire sentir (puisqu’elle était parvenu à grossir de 0.3% l’année précédente).

Autrement dit, le nombre de fonctionnaire augmente toujours. En triturant un peu les chiffres, l’INSEE parvient à trouver des situations où l’augmentation est moins forte qu’ailleurs, mais youpi : une augmentation, même plus faible, reste une augmentation.

Il serait dommage d’approcher de la fin d’année avec une besace trop peu remplie de petits cadeaux.

C’est pour cela qu’une seconde excellente nouvelle sera ajoutée à ce billet : non, en France, tout le monde n’est pas payé avec un lance-pierre. Et sans prendre le cas, très particulier, de nos députés condamnés aux coquillettes-beurre par suite d’indemnités trop rikikis, il reste encore heureusement dans ce pays de vraies solutions pour un salaire dodu, par exemple en étant haut fonctionnaire pour Bercy.

Ce que dénonce la Cour des Comptes — de façon bien pusillanime alors que les fêtes approchent, n’est-ce pas — en notant que certains émoluments ont un « niveau élevé et difficile à justifier ». S’y ajoutent aussi quelques irrégularités qui vaudraient certainement de solides contrôles fiscaux aux entreprises privées qui les appliqueraient mais qui se termineront en chanson (car nous sommes en France, nous sommes au Ministère des Finances et nous sommes opulents et compréhensifs).

Bien évidemment, entre ces emplois publics qu’il faut bien payer d’une façon ou d’une autre, ces salaires de hauts fonctionnaires qu’il faut bien abonder d’une façon ou d’une autre, et ces dépenses parfois quelque peu fastueuses de certains politiciens qu’il faudra bien éponger d’une façon ou d’une autre, la France, généreuse et pas trop bégueule, a choisi d’appliquer une méthode simple composée de deux volets.

Le premier consistera à accroître la dette. Les générations futures, de toutes façons rôties par le réchauffement climatique, seront aussi étouffées par la dette que nos dirigeants leur accumulent gentiment sur le dos depuis des décennies. Ce n’est pas si fréquent que toute une génération dispose du choix de son suicide : écologique ou financier. Compte-tenu de la direction prise, le cumul semble probable.

Le second est toujours efficace et puisqu’on tape sur les enfants, tapons aussi sur les parents pour faire bonne mesure : les impôts seront mis à contribution.

Eh oui : alors que la masse salariale de l’État devient obèse, que le nombre de fonctionnaires augmente gaillardement, tout indique que, pour 2018 – joie, bonheur et CD de Jul coincé en boucle – les ménages vont voir leurs impôts et taxes augmenter encore un peu ! Selon l’Insee (le même organisme qui a découvert plein de nouveaux fonctionnaires embauchés en 2016), les Français paieront au moins 4,5 milliards d’euros en plus en 2018.

Rassurez-vous : l’égalité devant l’impôt imposera que ces augmentations ne porteront que sur une petite partie des Français, ceux qu’il conviendra de faire fuir avec tact pour assurer aux générations futures un avenir particulièrement croustillant.

Je résume.

D’un côté, un État qui grossit, inexorablement.

De l’autre, des impôts qui s’insinuent partout.

Coïncidence ?

Mais bien sûr que oui !

Tout le monde sait que pour les emplois des uns et des autres dans la fonction publique, pour tous ces salaires confortables, l’argent provient directement d’un chaudron que le gouvernement a trouvé au pied d’un arc-en-ciel et qu’il a du arracher aux leprechauns qui le protégeaient vaillamment : Emmanuel Macron, solidement harnaché sur sa licorne de combat, est allé repousser les méchants lutins qui tentaient de le tenir à l’écart de la grosse marmite remplie d’or. Après quoi, triomphant, il est allé porter le butin dans les coffres du pays et s’est empressé d’en reverser une partie au bon peuple reconnaissant.

L’année 2018 s’annonce déjà formidable : grâce à son charisme dévastateur, notre président à déjà repéré une grotte qui contient mille et un trésors et dont il connaît l’incantation magique nécessaire à son ouverture. D’un ferme « Sésame, ouvre-toi », il saura s’accaparer de nouvelles richesses qui, soyez en sûrs, iront bénéficier à tous en République du Bisounoursland et permettront aussi de mettre du baume sur les fiches de paie des hauts-fonctionnaires, embaucher de nouvelles forces vives dans nos institutions les plus indispensables, et surtout éviter tout alourdissement des taxes et ponctions que le bon peuple subit.

Vous verrez : tout va très bien se passer.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires170

    1. kekoresin

      Des coquillettes au beurre, bien serrées dans un gant de toilette, remplacent à moindre coût une virée « traque à la bourgeoise » dans resto chic avec caviar et escorte aux frais du con-tribuable! Messieurs les hauts gradés du poulailler France, adaptez-vous aux nouveaux impératifs de la dette, soulagez-vous à peu de frais vous arriverez moins fatigués à vos théâtres de guignols respectifs! Pour les hautes gradées, un chien et un peu de nutella feront l’affaire…

        1. kekoresin

          J’ai plein d’idées pour redresser le pays et surtout ses représentants! En plus, on peut dans cet exemple faire dans le social. Tu récupères les coquillettes, tu mets des lardons et hop, tu obtiens des carbonaras pour les restos du cœur. Pour une fois que nos branleurs en chef serviraient à quelque chose de constructif…

          1. Pheldge

            ai-je bien compris l’usage manuel et ô, nanique que tu attends qu’ils fassent du dit gant rempli de coquillettes et de lardons, pour obtenir l’indispensable crème pour la carbonara ?

      1. theo31

        Une jeune femme entre dans un sex shop pour se acheter des sextoys. Le vendeur vient la voir et lui demande ce qu’elle a choisi : un petit vert, un moyen rose et un gros rouge. Il lui répond : « pour les deux premiers, nous les avons en stock. En revanche, pour l’extincteur, je vais demander à mon patron ».

  1. Bonsaï

    Jamais contents, les Français ! Quand on a le privilège d’avoir une tour Eiffel et d’être l’Olympe de Jupiter, on peut aussi consentir à quelques frais d’entretien…

          1. Michel STOUFFS alias « mikylux »

            @ Artiste

            Non c’est la déliquescence française qui s’étend, rien de plus!

            La France croule sous le poids sa « Grandeur » mythique et évidemment « passée »: l’exemple de la Grèce ou de l’Italie n’ont pas suffi!

            Louis XIV qui finit, France ruinée, ou le petit Napo qui termine prisonnier, exilé, ou la « Révolution Républicaine qui conduira à un nouveau royaume avant un empire éphémère que le n°3 retentera pourtant: la France se DOIT de pé… plus haut que son Q, pour le bien de ses citoyens, et pour « Éclairer le Monde », c’est une telle évidence!

            Je pouffe!

              1. Aristarkke

                Heureusement pour toi que l’ADP est présentement trop occupé à se laisser circonvenir… Mais cela m’étonnerait qu’il tolère ta concurrence sur son secteur de marché…
                Wait and see quand il sera sorti de sa sidération…

            1. Vodkaman

              Tu m’étonnes !

              – Laisse passer une femme devant toi après lui avoir ouvert une porte, tu peux passer pour un mec qui veut lui reluquer les muscles fessiers.

              Passe lui devant, tu es un mufle/gougeât.

              – Paye lui le resto, c’est que tu as une furieuse envie d’obtenir en retour des faveurs sexuelles.

              Propose lui le 50/50, tu es un inverti.
              Laisse la payer l’intégralité de la note, tu es un pingre.

              Avec ces conneries, qui va payer nos retraites ???

                1. René-Pierre Samary

                  Très vieille France, malgré les apparences, Kéko. L’amusant, c’est que souvent elles ignorent cette marque de courtoisie : ridicule bousculade à l’entrée du restau.
                  Dans un escalier, l’homme passera toujours devant, à la montée comme à la descente, mais pour des raisons différentes…

                  1. sam player

                    Surtout, que si c’est l’homme qui a réservé comme c’est souvent le cas (quoique de plus en plus rare pour moi), elle se retrouverait comme une conne si elle passait en premier à l’entrée du resto…
                    – Vous avez réservés ?
                    (Et là elle se retourne vers le mâle accompagnateur… car elle ne sait pas)
                    _________
                    Bon, sinon, je vais me répéter mais quand je tiens la première porte, une fois, et que je n’en ai pas plus de reconnaissance que cela… la 2ème elle se la prend dans la gueule…
                    « Oh, excusez-moi… je ne vous avais pas vu… vous non plus d’ailleurs »… et toc !

                    1. Pheldge

                      .. doublés de fins grammairiens : « Vous avez réservés » bin oui, « vous » donc « réservé » au pluriel ! 😉

                  2. bibi

                    A la montée d’un escalier l’homme doit monter derrière la femme pour pouvoir la rattraper si jamais elle chute et pour la même raison il doit se tenir devant lors de la descente.
                    Il n’y a que les féministes pour croire que si un homme laisse la femme passer en premier lors de la montée d’un escalier c’est pour mater son cul.

                    1. BDC

                      Rrhhooo Bibi on a déjà eu cette conversation avec Albundy ici même. Perso je suis d’accord avec René, pas plus tard qu’hier à l’arrivée au resto le Monsieur est entré avant moi (n’avait pas réservé), m’a précédée dans l’escalier (non Albundy je n’ai pas maté son fessier !) et m’a laissé la banquette. Et on a divisé la note en 2 mais pour des raisons très particulières, d’habitude on alterne. En fait faut s’adapter aux codes de la personne.

                    2. bibi

                      Oh femme, vous avez parfaitement le droit d’être en accord avec ceux qui on tort.
                      Il n’en demeure pas moins que si vous aviez chu dans les escaliers vous auriez aimé qu’un homme sachant ou est sa place soit là pour vous rattraper.

                    3. BDC

                      Bibi, on ne porte plus de longues jupes encombrantes de nos jours, et même si vous ne nous regardez pas les fesses, laissez-nous au moins l’illusion que vous en avez envie, c’est aussi ça la galanterie 😉 .

                    4. Albundy17

                      D’un autre côté, quand elle aproche le quintal, vaut mieux inverser le protocole. Et pas seulement pour la vue

                    5. sam player

                      BDC va au resto… et pendant ce temps-là les gosses sont livrés à eux-mêmes… Des futurs délinquants !

                    6. Aristarkke

                      Je m’interroge tout de même sur les circonstances particulières évoquées…
                      Un entretien d’ évaluation professionnelle de fin d’année???
                      HS est-il au courant???…
                      😕

                    7. Aristarkke

                      Sam, imagines tu qu’elle m’a déjà présenté sa descendance en pré -réservant les stages d’ information de cette jeunesse???.
                      C’est à ce genre de détails qu’on reconnait la bonne organisatrice…

          1. Michel STOUFFS alias « mikylux »

            @ Calvin

            Oui, mais l’humour passe maintenant après « le blé », le « pognon », le « fric », le « jonc », l' »oseille », les « pépettes » et d’autres multiples expressions traduisant l’obsession citoyenne pour l’argent dans un pays dans la dèche! au long cours!

        1. Stéphane B

          Au fait petit arbre, sais tu qui a inventé la galanterie ?

          Alors, alors ?

          Allez, je te donne la réponse: les militaires ! Mais sais tu pourquoi ?

          tatatata

          Pour voir si le terrain n’était pas miné !

        2. Aristarkke

          Arbolito, rappelez-vous que ce n’est qu’un jeune garnement qui ne connaît pas grand chose aux Dames, sorti de Susie Derkins, encore impubère la pauvre enfant…

          A cet âge-là, le ramage est plus haut que le plumage…
          Innocence, manque d’expérience, toussa

    1. Aristarkke

      Heureusement que la Tour Eiffel est là depuis un siècle un tiers…
      On ne trouverait plus les moyens de la construire à notre époque, raclant déjà les fonds de tiroir rien que pour la repeindre…

      1. albundy17

        Je voyais il y a peu un reportage causant de la construction de la grande mosquée au Maroc, c’est le palais des milles et une nuit (vraiment très beau) pour le prix d’une antenne assedic roubaix centre

        1. Aristarkke

          Tu imagines que la France a offert (cash), sur sa cassette, la Statue de la Liberté qui orne la côte de New York, les Américains se contentant de fournir l’ilôt (gratuit !) et le socle…
          On ne pourrait pas ré-éditer l’exploit sans endetter nos descendants au niveau N+4, voire N+5…

            1. kekoresin

              Quelques individus comme Bartholdi l’aimait mais certainement pas la France ou du moins ses représentants qui la cite dans de grands discours pour envoyer les gogos à la boucherie ou les faire saigner à coup d’impôts.

  2. Calvin

    Alors qu’on détecte « quelques irrégularités » chez les hauts fonctionnaires (c’est à dire de vraies fraudes), on a entendu les médias s’indigner des optimisations fiscales « à la limite de la légalité » (donc légales) des « Paradise Papers ».
    Deux poids deux mesures, illustrant la toute puissance étatique.

    1. Aristarkke

      Par exemple, annuellement des dizaines de milliers d’euros de notes de taxi alors qu’on dispose statutairement d’une voiture de fonction avec chauffeur…

  3. Gosseyn

    Bercy pour ce moment. Finalement, les repas de fin d’année sans coquillettes et sans beurre, c’est pas grand chose. On paiera impôt en entendra macrôt pour la nouvelle année d’un régime bien populaire.

      1. Aristarkke

        N’y commentez plus rien.
        Votre texte est écarté de la publication pour des motifs qui ne semblent appartenir qu’à la Rédaction ou à l’auteur de l’article, bien que ne contenant aucun point injurieux ou similaire, n’étant pas de troll, etc…
        Il y a eu une époque où ce site recevait parfois des dizaines voire des centaines de commentaires par article (en tous cas pour les plus significatifs) alors que maintenant, quand cela dépasse la dizaine, c’est remarquable…

        1. Gosseyn

          Merci de vos bons conseils. J’étais arrivé à peu près aux mêmes constatations. Certains auteurs doivent en effet être assez déçus de ces évolutions. Maintenant, que leur Rédaction prenne ses responsabilités, disons honorablement, lorsque ce mot a cours.

  4. Dr Slump

    C’est marrant (enfin, pas vraiment, mais bon!), je me disais justement que l’aphorisme d’Ernest Renan sur la bêtise et l’infini, s’appliquait tout aussi bien pour la dépense publique en Frankistan: la dépense publique française, ou bien la bêtise de l’état français, est la seule chose qui donne une idée de l’infini. Les deux propositions se ressemblent et se confondent avec une perfection diabolique.

    1. Calvin

      Bonnes fêtes !

      Ah zut, ça me fait penser que le Patron va nous dire qu’il prend quelques jours de congés… Rhaaaaaaa, le pire moment de l’année !
      Harry n’y survivra pas, cette fois…

    1. kekoresin

      Oui, j’ai vu ça. 130K€ par an! Dans une entreprise privée, c’est TGI direct. Mais bon, on est dans le public donc aucun coupable, encore moins de responsable. Et puis on va nous rétorquer que c’est une goutte d’eau dans un océan de 2000 milliards de dette, donc c’est pas grave, pas plus que des 350 K€ de frais aéronautiques et autres petits dérapages ici et là et partout et tout le temps!!!!

      Ras le cul de ces incapables, ces voleurs, ces escrocs qui passent leur temps médiatique à faire de la morale niveau maternelle sur la fraude fiscale et les financements soit disant occultes, du blanchiment alimentant les réseaux terroristes, alors que ça se passe dans les hautes sphères de notre état voyou!

  5. René-Pierre Samary

    Patron, l’image de la jeune femme à la mitrailleuse, accompagnée de l’ironique « forcément ça va bien se passer », est écoeurante de sexisme. Car je vous le demande : pourquoi une femme ne devrait faire que des bêtises en utilisant une mitrailleuse ? Hein, je vous le demande !

    1. Guillaume_rc

      René-Pierre, vous ne comprenez pas la logique actuelle.
      C’est justement parce que c’est une femme que ça va bien se passer.
      Si c’était un homme ce serait troporrib !

      J’ai bon ?

    2. kekoresin

      Elle a l’air ravie d’avoir un tel engin entre ses doigts graciles et de le voir cracher à répétition. En tout cas si son Jules est fringué comme elle, ça doit pas lui arriver tous les jours ☺

  6. Stéphane B

    Pour ceux qui ont de la mémoire et qui veulent vomir de dégoût à la lecture de certains postes ouverts dans le ministère de la trahison écologique, je vous invite à compter du 30 janvier à taper sur votre moteur de recherche favori « application mobilité » puis de regarder les postes vacants catégorie A et B/B+

    Le taulier a eu un aperçu en juillet des postes ouverts. Effarants pour le con qui paie, c’est-à-dire nous à la lecture des postes pour promouvoir le déplacement des modes doux

  7. kekoresin

    Comme je le disais, annoncer une baisse d’impôt de + 4.500.000.000 €, c’est osé! Ça me fais penser à la sémantique Sapin sur la dette. Plus on pédale moins vite, moins on avance plus vite.

    Mais tout va très bien les sondages sont bon pour l’équipe de glands aux manettes. Les français sont ravis d’avoir les JO et plus de fonx indispensables pour consolider le grillage de leur poulailler qui leur sert de pays!

    1. sam00

      Il faut penser printemps qu’on vous a dit
      Regardez: je crois percevoir que la dérivée seconde est négative, c’est bon signe, non?
      À moins que ce ne soit la dérivée troisième 😉

      L’accélération de la hausse est peut être en baisse
      C’est pas formidable ça ?

  8. Save your planet

    HS: Trump, tu n’es qu’un enfoiré. Pendant que nous tuons nos entreprises, toi tu permets aux entreprises de donner des bonus à leurs salariés. Enfoiré!

    1. Le Gnôme

      Oui, mais c’est Trump, le mal absolu en France, qui pique aux pauvres pour donner aux riches, le contraire de Robin des bois, Robin des champs, celui qui sème pour récolter.

      Chez nous, Robin des Bois pique à tout le monde pour nourrir le Moloch.

    2. kekoresin

      Inimaginable en France du fait qu’un salaire ne peut pas baisser! Même les primes arriveraient à être dérisoires avec les charges et les employés s’uniraient dans un grand concerts de couinements contre les entreprises distribuant des miettes de cadeaux fiscaux. Ce pays est foutu et ses habitants se dressant inexorablement contre le méchant capitalisme méritent un enterrement de dernière classe, le cul en l’air pour une ultime saillie!

          1. Pheldge

            t’inquiète , Axl Rose de Guns’n Roses devient son parfait sosie, et comme c’est un crétin fini, on va pouvoir recommencer à rigoler !

  9. Aristarkke

    Dernière trouvaille (citée hier sur BFM Radio vers 17H00) de je ne sais plus quel Conseil ou Autorité de ceci ou de cela : créer une taxounette sur les livraisons à domicile parce que cela majore les prix de vente et mange du pouvoir d’achat, cela occupe l’espace public (moi qui croyais qu’il pouvait être utilisé gratuitement par tout le monde puisque justement public), cela engorge la circulation parce que les livreurs stationnent n’importe comment (voir Paris comme dans certains lieux où les emplacements ad hoc sont rarissimes), cela bouffe beaucoup de carburant donc cela pollue, cela… etc, etc, etc…. dans la même veine.

    Mais les livraisons de colis à des points relais (commerçants ou casiers à consigne, par exemple) seraient exemptés parce que davantage « vertueux » du fait du regroupement de livraisons individuelles…
    Je vois tout à fait les clients aller chercher la machine à laver au point-relais (en n’oubliant pas de ramener l’ancienne pour le recyclage) ou la mamie aller chercher ses courses de la même façon, avec sa voiture probablement parce que lui faire porter des kgs sur des hectomètres…
    N’a qu’à habiter au dessus d’un point-relais…

    1. bob razovski

      C’est la bonne blague : Mettons pour 20 livraisons, vaut-il mieux 20 voitures convergeant au point relais (idée de la taxounette décomplexée socialoïde pré-citée), ou une seule voiture livrant 20 domiciles ?

      C’est un peu l’application des « voyages déchetteries ». Chez moi, Il n’y a plus de passage d’encombrants, il faut donc acheter un vieux véhicule pourri pour faire les voyages domicile -> déchetterie. Un truc qui pollue, consomme plus d’huile que d’essence… Enfin ça, c’est pour les gens à qui il reste une once de civisme parce que pour les autres, c’est directement tout le bordel dans le champ à côté de la route, quand y’en a pas carrément sur la route…

        1. kekoresin

          Malheureux, il est interdit de brûler ses herbes sèches dans son propre jardin! Sinon amende, autre nom de la taxe, sous des prétextes d’émissions de particules fines. Le brasier, c’est bon pour se débarrasser de nos abrutis en charge de la gestion du marécage !

          1. albundy17

            M’en fout, je brûle les mouillées (les herbes, hein) ça fume bien mieux (trois jours la dernière fois) et les gendarmes ne se déplacent plus, ou alors LE voisin qui râlait à abandonné ^^

            1. René-Pierre Samary

              Bob, Ari, Al, vous ne trouvez pas ça touchant, ces braves gens plus ou moins désoeuvrés, qui occupent leur temps à tenter d’améliorer la vie de leurs concitoyens ? C’est qu’ils en ont, des idées, comme celle d’organiser les livraisons ! Leur cerveau est en ébullition, et leur coeur est plein de générosité inemployée, dont ils nous verraient bien les bénéficiaires !
              Ces Pénibles, croyez-moi mes amis, sont gens sans méchanceté. Au contraire, c’est un surcroît de bonté et de loisir qui les rend nuisibles – le goût de commander aussi, oui, cela fait aussi partie de l’instinct maternel.
              L’oisiveté est la mère de tous les vices. À ces braves coeurs, dans notre république rêvée, offrons quelques outils, quelques champs à cultiver, de la terre sur laquelle se courber… Pol Pot avait bien compris comment remédier à trop de gamberge.

      1. Aristarkke

        Dans notre commune, les encombrants sont stoppés depuis deux ans et tu es incité à aller te débarrasser à la déchetterie la plus proche , soit jamais que 2 x 10kms selon le compteur de la voiture.
        Il y a aussi la possibilité de décharger tes épaves devant chez toi en ayant obtenu un bon à la mairie pour qu’ on vienne spécialement te les enlever.
        Si bien que maintenant, au lieu de souffrir une à deux journées par mois de bazars sur les trottoirs et rester tranquille les 28/29 autres jours, tu n’as quasiment plus un jour où il ne se trouve pas un tas par ci par là qui prend plutôt quatre à cinq jours à disparaître…
        Je suppose qu’il a été trouvé astucieux de grouper les dépôts dans une même tournée de ramassage… 😕

        1. BDC

          Bizarre, chez nous les encombrants sont enlevés régulièrement par des « ferrailleurs/brocanteurs ». La dernière fois on avait déposé du gros électroménager le soir pour le passage officiel du vendredi matin : dans l’heure on était débarrassé, à croire qu’il y a une filière liée avec les employés de mairie.

          1. Aristarkke

            Les Roms connaissent les calendriers des encombrants. Dans ma commune, nous avions le ballet de leurs camionnettes qui débutait dès l’avant veille du jour fatidique pour l’enlèvement de tout ce qui était en métal ou avec une bonne proportion de métaux…
            Très pratique pour se débarrasser sans peine des ballons électriques HS, des fontes pourries, etc…

    2. sam00

      Ah ah ah ah
      Vous n’avez rien compris !
      Le but de cela c’est de diminuer la fatigue des agents de la poste qui sont obligés de livrer les lettres à domicile

      À l’avenir vous irez chercher votre courrier (publicité incluses) à votre bureau de poste attitré (éventuellement variable), du lundi au vendredi de 10h à 12h et de 14h à 17h, et le samedi de 9h30 (notez l’effort) à 12h

      1. Aristarkke

        Je me demande plutôt si cela ne viserait pas à rendre la Poste plus attractive en devenant somme toute moins chère [car assurant le service public de distribution du courrier (pourquoi doit-il impérativement rester public), elle en serait naturellement exemptée de cette taxation]…
        Façon de rétablir le monopole d’une façon détournée…

        1. sam00

          Vous pensez trop
          C’est juste pour faire rentrer du pognon, rien de plus
          En matière de livraison à domicile, la seule chose qui fait survivre la poste, c’est les colis d’échantillons gratuits qui viennent de Chine

          Il est d’ailleurs très étonnant que nos taxolatres ne se soient pas penchés sur cette question

          1. sam player

            Il y a une règle internationale pour les pays adhérant au principe de coût de distribution unique (un peu comme la terminaison d’appel avec les mobiles).
            La Chine est la grande gagnante à ce jeu.
            Avant ce n’était pas un problème car les échanges étaient assez équilibrés, sinon bas. Mais là c’est un vrai problème pour La Poste, ça ne paie pas le carburant.

              1. sam player

                Un peu d’histoire
                L’Union Postale Universelle (UPU), qui fait partie de l’ONU, fixe des règles pour les échanges de courrier international et formule des recommandations.
                Le courrier international est initialement segmenté en trois formats : P (Petit), G (Grand) et E (Encombrant). Il est distribué suivant trois niveaux de service : Economique (bateau), SAL (Service Air Lifted : aérien pour arriver au point d’entrée le plus proche dans le pays, puis acheminement routier), Prioritaire (aérien jusqu’au point d’entrée le plus proche).

                Le système de rémunération des postes du courrier international « Les frais terminaux / Terminal Dues »
                Les postes se rémunèrent, ou, en tous cas, on peut s’attendre à ce qu’elles le fassent, pour la distribution des courriers et colis dans le pays de destination.
                Ce système de rémunération évolue en permanence et structure le fonctionnement du marché postal international.

                Système n°1
                Le premier système de l’UPU (1874-1969) s’appuyait sur un principe de réciprocité. Si vous envoyez une lettre à un ami aux Etats-Unis distribué par la poste américaine, votre ami, quelqu’un de bien, vous répondra naturellement et la poste Française vous remettra sa lettre. Fantastique, d’une simplicité remarquable, aucune rémunération n’était prévue entre les postes ! Malheureusement, ce système était imparfait et les postes ont constaté de forts déséquilibres entre les flux entrants et sortants des différents pays.

                Système n°2
                Ils ont donc mis en place le deuxième système de rémunération UPU (1969-1987) basée sur une rémunération au kilogramme. Ce système reste très simple : il suffit de peser au global les flux entrants pour pouvoir facturer la poste émettrice. Mais là encore, ce mécanisme révèle de véritables failles. La rémunération prévue était souvent trop faible et les postes étaient donc gagnantes lorsqu’elles exportaient du courrier et perdantes lorsqu’elles en importaient. Ce décalage a provoqué le développement du repostage : une poste du pays B venait proposer aux clients importants d’un pays A ayant du courrier à distribuer dans un pays C des tarifs avantageux. De plus, le bon sens nous dit que distribuer 100 plis de 10g coûte forcément plus cher que distribuer un pli de 1000g et qu’il n’est pas très cohérent de facturer le même prix pour ces deux prestations. Néanmoins, certains pays du monde facturent encore aujourd’hui cette prestation au poids.

                Système n°3
                Le troisième système, le CEPT (1987-1995) prévoyait donc une rémunération avec un prix unique au kg + un prix unique à la pièce (ex 5€ / kg + 0,3€ / pièce, soit pour un pli de 100g, 0,80€). Ce système, adopté par la majorité des pays « industrialisés » améliorait les choses mais ne reflétait pas encore les coûts réels de distribution et était contraire aux traités de l’Union Européenne.

                Les accords de Reims
                A partir de 1996, en Europe, plusieurs postes (mais pas toutes) ont donc signé les traités Reims (I à VI), avec une tarification toujours basée sur un prix au kg et un prix unitaire mais qui diffèrent en fonction des formats pour mieux refléter les coûts réels de distribution et qui sont en plus ajustés en fonction de la qualité de service de la distribution (système de bonus / malus). Mais comme en Europe les choses ne sont jamais simples (on risquerait de s’embêter), le fait que certaines postes soient membres de Reims et d’autres non (certaines y sont entrées, puis sorties puis de nouveau entrées …), amène des divergences très importantes sur la rémunération de la distribution d’un même pli, avec le même service dans deux pays de niveau de développement similaire ! Ces différences aberrantes sont naturellement difficiles à comprendre pour les clients.
                Pour simplifier les choses, en 2016, patatras, non seulement certaines postes européennes sont dans les accords REIMS et d’autres non, mais un nouveau groupe de pays a construit de nouveaux accords (Interconnect) qui redéfinissent de nouveaux formats et changent les systèmes de rémunération !

                …. la suite sur :
                imxpostal.com/fr/aide-documentation/historique-du-marche-postal

      2. Aristarkke

        Sinon le regroupement de B.A.L. existe déjà dans certains lotissements privés avec une référence CIDEX, étant placé à l’entrée (assez courant en Bretagne dans les hameaux perdus dans la campagne)

        1. sam00

          Oui en effet
          Et aussi le jour de panne informatique qui empêche de retirer les colis … mais n’oubliez pas de revenir la semaine prochaine car sinon votre colis sera renvoyé car le délai de garde est de quinze jours, pannes informatiques incluses

          1. sam player

            Ca me rappelle le jour où je devais venir retirer ma carte d’identité à la Mairie, j’étais pas loin du dernier jour because les horaires d’ouverture. Manque de bol, l’informatique était en panne et il n’était pas possible de savoir dans quel tiroir elle était… mais bon en insistant elle l’a trouvée… mais ne pouvait pas me la donner car l’ordinateur toussa… mais faudra impérativement revenir demain parce qu’après on la renvoie 😀

            Je me suis approché, prétextant vouloir la voir de plus près et je suis parti avec la carte d’identité en courant hi hi…

      3. Ano59

        C’est un peu le principe de la poste restante en fait. Qui est payante pour le destinataire (4€/colis reçu !), contrairement à ce qui est pratiqué en Suisse.

  10. zelectron

    2 millions de fonctionnaires en 1980
    6,5 millions en 2015
    avec un engagement financier de l’état en moyenne de 3,5 millions d’€uros pour chacun d’entre eux, dont on sait que leurs « charges » sont héréditaires…

  11. Aristarkke

    Le magicien et sa pensée complexe en oeuvre :
    Au 31 janvier 2018, la baisse des cotisations sociales salariales (3,15% à 0) était censée doper (artificiellement) le net à payer de la fiche de paie. Mais les besoins budgétaires ont « obligé » à décomposer la baisse en deux étapes dont la première à -2,2%…
    Déjà c’est moins spectaculaire d’ avoir une baisse amputée d’ un tiers de la promesse initiale.
    Mais comme la hausse immédiate de la CSG, etc, va être de 1,7%, l’effet réel ne sera qu’un gain de 0,5% par rapport au mois standard précédent… Soit pour un salaire brut de 2.000€, un gain de 10€, visiblement de quoi abandonner son boui boui local pour aller s’ ‘esbaudir à la Tour d’ Argent pour fêter cette progression de pouvoir d’achat…
    L’ennui est qu’il va y avoir toute une rafale de hausses de taxounettes diverses comme sur les carburants, etc… qui risquent fort de largement avoir consommé, voire annulé totalement avec ponction supplémentaire sur le gros du salaire, le gain mirobolant avant même d’ avoir été perçu…
    Du coup, de savants calculateurs estiment que le battage éhonté fait autour de ce gain de pouvoir d’achat dès Janvier 18 par Flop Joene et ses équipes va retomber méchamment à plat puisqu’il faudra attendre la fin octobre 18 pour que l’effet plein puisse se manifester, toutes choses restant égales par ailleurs…(*)
    Par exemple, qu’il n’y ait pas de hausse sensible et brutale du pétrole ou de la parité euro/dollar pour que les carburants dont les hausses de taxation ont été relativement masquées par le prix bas du baril, n’ aient pas un prix qui explose à la hausse…
    Les Grançais expérimentant en vraie grandeur live, l’inanité de tours de bonneteau comptables qui ne modifient que très faiblement les résultats, sont en effet estimés en concevoir de vilaines pensées et nourrir du ressentiment pour El Conducator jupitérien…
    Flop Joene et ses équipes en seraient donc réduits à croiser les doigts ou brûler des cierges pour que les entreprises accordent de belles augmentations salariales (au titre que tout s’ améliorerait actuellement comme le propagandastaffel nous bassine à longueur de programmes, de façon à ce que le gain officiel paraisse plus gros….
    Well done, Flop Joene…

    (*) ces sal….ds de commentateurs évoquant sans rire, l’effet positif à partir de juin, qu’aura la baisse de la note d’ ISF comme si cela allait bénéficier à des pourcentages énormes de salariés…

    Plus c’est gros comme disait l’éminent expert Dr G., mieux ça passe…

    1. kekoresin

      Ce n’est pas demain que les entreprises augmenteront les salaires. La très maigre baisse des cotises servira uniquement à rétablir le peu de marge que les 5 ans du connard précédant, Zizirider Prime, ont laminé. La hausse des prélèvements sur les entreprises équivaut à 60 milliards. Le CICE en a redistribué 30 principalement sur les grosses structures. Pour la grosse majorité, c’est juste une enculade brutale que la presse majoritairement gauchisante a présenté comme un cadeau!

      Aujourd’hui, les données macros ravissent les économistes. Le taux de croissance, tous ces emplois non pourvus à cause des tous ces fainéants qui préfèrent voyager en avions privés…. Tout ceci est juste un gros foutage de gueule. Les petites boites étouffent sous les cerfas, les réglementations débiles et une fiscalité délirante. Les start-up inovantes, tant prisées par le dresseur de licornes sur arc-en-ciel, souffrent des mêmes maux. Les entreprises en bio ingénierie foutent le camp car en France il faut 12 mois si les planètes de l’administration sont alignées parfaitement pour avoir une autorisation d’expérimentation, alors que chez nos voisins immédiats, cela prend entre 2 et 4 mois avec des mots d’encouragement au lieu de mises en garde administratives.

      Voilà, on pourrait trouver des milliers d’exemples dans tous les domaines d’activité. Bosser plus pour gagner moins sauf en terme l’emmerdements c’est ce qu’est devenu ce pays. Avec Macron, rien ne se perd, tout ce transforme mais garde cet aspect d’étron informe et malodorant.

      Sur ce, joyeux Naouel à tous..

    2. Save your planet

      Le gaz va augmenter grâce une taxounette dans le but se sauver notre belle planète.
      Elle n a rien demandé mais macaron veut la sauver a tt pris mm si celle ci en a rien à foutre de cet avorton.

  12. Aristarkke

    Comme je sais que vous l’attendiez tous, étant dinch’Nord ce ouiquende, je ne résiste pas à vous faire part de quelques informations glanées dans le mini-cahier spécial de la VDN consacré à Méremptoire à l’occasion de son mi-mandat, paru ce matin.

    Globalement, Méremptoire est très satisfaite de son oeuvre, le contraire ayant vraiment été surprenant, ce qui n’étonnera personne à vrai dire.

    Question impôts locaux, elle les déclare très raisonnables (nota du rédacteur : elle n’habite pas Lille mais dans le triangle BMW, soumise à la dure loi de son actuel époux la condamnant à vivre dans un condominium clos et gardé), ce qui n’est pas l’avis de deux tiers des sondés à cette occasion mais les gens sont tellement exigeants et difficiles, n’est-ce-pas, à tout vouloir pour rien…

    Question circulation, à propos du nouveau plan de circulation délirant où ceux qui en sont victimes ont l’impression de devoir faire trois kilomètres pour progresser réellement d’un seul, ce ne sont que des pisse-vinaigre qui verraient une très nette différence s’ils allaient à pied ou en vélo.

    Question logement social, c’est la priorité de Méremptoire, ce qui est bien perçu par les administrés, lesquels, s’ils savaient ce que çà leur coûte, auraient probablement une autre opinion. Bastiat for ever…

    La propreté des rues (très en dessous de ce qui serait admissible) : Méremptoire refuse de faire plus, estimant que la septantaine d’agents de propreté de la voirie sur son cheptel de cinq mille et des… employés municipaux (un pour 39,5 habitants, record local) est déjà très importante et suffisante.

    Mais elle organise force campagnes de sensibilisation, hésitant cependant encore à recourir aux deux minutes hebdomadaires de la haine contre la saleté…

    Venons-en au point noir : sa succession…
    Méremptoire est consciente qu’elle ne pourra pas tenir éternellement les rênes.(ouf!!!)

    Déjà des factieux l’avaient trouvée usée (comme Jospin, Chirac) et bonne pour le remplacement avant la campagne municipale de 2014 mais elle les avait circonvenus à coup de larmes de crocodile (une de ses spécialités) et de promesses sur le ton : laissez moi un dernier mandat pour parachever mon grand oeuvre!!!

    Ces innochins ont fort imprudemment obtempéré pour le malheur des Lillois…

    Donc elle pense à le.a suivant.e pour lequel.laquelle elle veillera à ce qu’il.elle soit d’une grande rigueur intellectuelle et morale (sic)

    (essayez de ne pas éclater de rire !!! C’est tout de même la grande haute comme trois pommes, Méremptoire qui cause à l’usage des masses…).

    Toutefois, Méremptoire a un problème : c’est que tous les candidats (combien en réalité ??? deux max soit Audrey Linkelheld sa dauphine d’un temps ayant encouru finalement sa défaveur puis François Lamy, son pote en perdition dans l’Essonne et parachuté par ses soins sans que cette grande démocrate dans l’âme ait perdu le moindre tempe d’avoir consulté quiconque, ce qui avait beaucoup froissé de susceptibilités d’autres démocrates) qui en avaient la carrure, ont malheureusement été esquintés aux élections intervenues depuis 2014.

    Et un malheur n’arrivant jamais seul, elle ne voit personne actuellement susceptible de répondre à ses critères…

    C’est ballot, n’est-il-pas ??? Quel manque de chance(s) !!!

    Il est donc déjà entendu que les circonstances étant ce qu’elles sont et ne manqueront surement pas d’être, elle se dévouera en 2020 pour le bien des Lillois outre celui de sa petite personne qu’elle ne ménagera évidemment pas, les intérêts collectifs étant très nettement supérieurs aux siens.

    Car pour elle, ne peut être élu.e maire que quelqu’un.e qui l’a déjà été, connaissant ainsi le job, sinon les risques de gestion calamiteuse seraient trop importants, n’est-ce-pas???…

    Dommage que Peter M. n’ait pas eu cette ligne directrice

  13. kekoresin

    Pour Porcinette on ne dit pas haute comme trois pommes mais LSD (elle suce debout – ou deux bouts les jours de fêtes). Cette socialoïde ne vaut pas de l’or, tout juste de la pyrite qu’on appelle or des fous qui attire tous les gogos qui s’aperçoivent vite que le doré vire très vite au rouge en dégageant du souffre à l’air libre!

  14. sam00

    Le prélavement à la source est reporté d’un an, mais on sent déjà la bonne odeur de cerfa qui attend les comptables …

    legifrance.gouv.fr/eli/decret/2017/12/7/CPAE1722352D/jo/texte

  15. sam00

    Et un petit cadeau de Noël de la part du gouvernement !
    Vous pouvez évaluer maintenant combien vous êtes un gros riche et combien vous n’aurez pas d’exonération de taxe d’habitation 😉

    economie.gouv.fr/particuliers/simulateur-pouvoir-achat

    1. sam00

      C’est trop drôle … Même un smicard ne sera pas complétement exonéré de TH si il est célibataire sans enfants
      Y’en a qui vont avoir la gueule de bois en 2018, et ça sera pas à cause du champagne du réveillon

  16. sam player

    Je ne regarde pas trop les infos en ce moment mais là :

    Week-end de Noël : la SNCF accusée de surréservations, les voyageurs exaspérés

    « En raison d’une affluence de voyageurs….. » p’tain, merde, des clients !

    « Au Parisien , la compagnie a par ailleurs reconnu qu’il s’agissait d’une «journée spéciale», invoquant le fait que «cela faisait des années qu’il n’y avait pas eu en même temps le début des vacances et le week-end Noël». « 

    Oh p’tain… Neige en novembre, Noël en décembre

    « Le surbooking, notamment, est pointé du doigt. Des personnes qui avaient réservé leur billet se trouvent dans l’incapacité d’accéder à leur place. Selon eux, des trains surbondés sont partis même avec de l’avance, obligeant ceux qui n’ont pu y accéder à prendre le suivant. »

    Oh p’tain, des trains qui partent en avance, c’est Noël… Tout est relatif, ce sont les voyageurs qui étaient en retard

  17. sam player

    Bibi, j’ose espérer que tu ne mets pas de sapin de Noël chez toi, je viens d’apprendre, lors de mes lectures matinales, que cette tradition a été importée depuis la Prusse… arghhhh !

  18. kekoresin

    Joyeux Noël à tous en commençais par Ash qui combat vigoureusement les evil deads des forces publiques du mal.

    N’oubliez-pas après les fêtes de mettre votre Michel SAPIN tout dégarni dans un sac hermétique fait à base de pétrole non sponsorisé par « pleurniche internationale », psalmodiez quelques incantations libérales,puis disposez-le dans le compacteur/broyeur pied devant et boules vers le bas.

  19. gratal

    j’en ai marre de voir des journaleux de droite comme de gauche (comme à l’émisssion politique « C dans l’air ») qui viennent nous expliquer que Macron ne pourra pas réaliser les économies promises pendant la campagne électorale et que la seule alternative c’est de taxer davantage.
    Thatcher vite ! ! !

Laisser un commentaire

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.