Le syndrome Schiappa continue de s’étendre en Macronie

Qu’il est compliqué d’être ministre en République du Bisounoursland ! Et si c’était déjà vrai en Hollandie mollichonne, cela l’est encore plus en pleine Macronie pétillante où certaines ligues de vertu se sont développées et ont déjà remporté de nombreuses et tonitruantes victoires sur le patriarcat, le capitalisme destructeur et le bon sens raisonnable. J’en veux pour preuve les mésaventure de la pauvre Marlène Schiappa.

Marlène, au début, c’était le faire-valoir macronien et le prétexte frétillant à l’égalité homme-femme. Au début seulement… Alors qu’on demandait surtout à l’alibi féministe du président Macron d’occuper un peu le terrain certains jours de commémorations, voilà la secrétaire d’État qui décide de prendre la parole aussi souvent que possible : tant mieux s’écrieront certains, qui trouveront là une bonne occasion de montrer qu’on n’a pas nommé une potiche à cette place. Manque de chance ou poticherie avérée, les déclarations se multiplient et le constat se fait tous les jours plus accablant : c’est un véritable flot d’ânerie qu’elle nous offre régulièrement.

On se souvient ainsi de la façon dont elle est partie en guerre, à la suite des révélations Weinstein, contre le harcèlement de rue avec une cohérence douteuse et des propositions d’une applicabilité assez peu apte à friser l’opérationnel même de loin, d’autant qu’elle avait réussi, à force de surenchère, à transformer une demande somme toute légitime que certains harceleurs arrêtent leurs exactions en une espèce de soupe étrange destinée à ne stigmatiser personne, surtout pas ceux qui, pourtant, sont responsables des problèmes, parce que, comprenez-vous, « Le risque, c’est que ce soient toujours des hommes non blancs qui soient stigmatisés… »

Plus récemment, on se souvient aussi de ses déclarations consternantes sur une affaire criminelle en cours d’enquête, où elle s’était permise de commenter les éléments de défense de l’avocat du mari de la joggeuse Alexia Daval, retrouvée morte dans un bois.

Alors que l’avocat expliquait que le mari était aussi victime des violences de sa femme (violences qui l’auraient d’ailleurs poussé à la tuer), Schiappa était immédiatement montée au créneau avec la finesse d’un Hummer en plein burnout débridé pour fustiger ce discours de « victim blaming » que, malgré tout, l’avocat était parfaitement en droit de tenir pour la défense de son client. S’en était suivi, outre la consternation marquée de beaucoup de ténors du barreau et de ministres régaliens, des remarques plus ou moins fermes du reste du gouvernement comprenant que certaines limites venaient d’être franchies et pas dans le bon sens.

Depuis, la situation s’est encore embrouillée : Marlène, déjà largement au taquet pour analyser la situation et tenter de ne pas se faire déborder (malheureusement sans succès), se retrouve emberlificotée au milieu des affaires Darmanin et Hulot comme une mamie dans son tricot que le chat facétieux est venu déranger.

D’un côté, Gérald Darmanin est en effet accusé depuis quelques jours de viol et, plus récemment, d’abus de faiblesse ce qui laisse planer comme un petit malaise bien compréhensible au sein de la majorité et du gouvernement qui se voulaient, comme d’habitude, aussi irréprochables que possible (c’est raté).

De l’autre, Nicolas Hulot vient lui aussi de voir une plainte pour viol, confirmée par le procureur de Saint-Malo et classée sans suite, divulguée par l’hebdomadaire Ebdo qui a développé son enquête sur plusieurs pages, s’attirant un buzz médiatique des plus virulents.

Que voilà deux belles affaires emblématiques de ces agressions et autres harcèlements sexuels que notre Marlène de combat s’employait, en septembre et octobre dernier, à pourfendre à coups de lois et de déclarations à l’emporte-pièce ! Pensez-donc ! Deux mâles blancs hétérosexuels, tout ce qu’il y a de plus typiques dans leur exercice de domination patriarcale, qui se sont fait serrer pour d’abjectes pratiques, voilà qui doit amplement mériter de belles salves acides de la part de notre vitupérant secrétaire d’État, non ?

Eh bien nope.

Pour le coup, Marlène est nettement descendue de ses grandes licornes.

Soudainement, la secrétaire d’État à l’égalité hommes-femmes se dit affligée qu’on retrouve ainsi dans la presse un déballage de la vie intime, « réelle ou supposée » de Gérald Darmanin et de la femme qui l’accuse de viol. Selon elle, ces accusations, pourtant détaillées par le magazine, le rendent malgré tout « irresponsable ». Ben voyons.

Tout aussi soudainement, Marlène n’est plus du tout virulente lorsqu’il s’agit de dénoncer les petits écarts de conduite, réels ou supposés, de Nicolas Hulot : le brave hélicomane a droit, lui aussi, à sa présomption d’innocence. Il a le droit à une vie privée et à la discrétion sur son cas, n’est-ce pas. Et mieux encore, il a le droit à voir affiché devant tous le soutien indéfectible de notre « féministre » parce que bon, il ne faudrait pas que ce qui fut d’application pour les uns soit subitement d’application pour les autres, surtout si les uns sont des quidams lambdas et les autres des ministres en vue…

L’évidence de la différence de traitement saute tellement aux yeux que mêmes les éditorialistes du Camp du Bien ont dû se ranger à l’évidence : il est difficile de ruer dans les brancards un mois et de se la jouer sur du velours le mois suivant, sur le même sujet, sans passer pour, au mieux, une cynique, au pire une marionnette.

Ce qui en revanche semble moins clair pour la plupart des commentateurs est que les petits soucis de Marlène sont d’autant plus apparents qu’elle les a fabriqués toute seule, à la seule force de ses petits tweets idiots et de ses déclarations navrantes à l’emporte-pièce. Elle ne se trouverait pas dans cette situation ridicule si elle avait suivi le vœu initial du Chef de l’État lors de son accession au Palais, à savoir de se faire aussi discret et à la parole aussi parcimonieuse que possible.

Mais voilà : la Macronie et, plus généralement, la République du Bisounoursland ne peuvent absolument pas se satisfaire du silence, celui qui entoure l’analyse studieuse et précède les actes pondérés qui marquent le pays et les générations à venir. Tout comme Macron qui ne fut absolument pas capable de résister à l’envie d’ouvrir le bec sur un peu tout et n’importe quoi, Schiappa a pratiqué la même prodigalité du discours sans disposer du même talent et là, bardaf, c’est l’embardée.

Oui, il est navrant qu’un ministre, qu’un secrétaire d’État, fut-il à l’égalité machin-truc, émette son avis sur tout et n’importe quoi. Certes, on sait qu’il leur est difficile de résister à l’attrait d’un gros micro propulsé sous leur nez, mais voilà : c’est exactement ce qu’il faudrait pourtant pour que la France et son gouvernement retrouvent un peu de sérénité.

Non, réagir sans arrêt à chaud à l’actualité n’est pas ce qu’on demande d’un gouvernement. Non, pondre des déclarations et autant de lois à chaque prurit médiatique n’est absolument pas ce dont la France a besoin et ce que les Français réclament, au contraire !

Les pénibleries de Marlène ne sont que la partie émergée d’un iceberg gigantesque de déclarations idiotes, impromptues et parfaitement dispensables de ministres, secrétaires, fifres et autres sous-fifres gouvernementaux dont l’avis ne vaut généralement rien et dont l’opinion alimente la chronique comme certaines canalisations alimentent nos égouts.

Oui, il est grand temps que nos ministres ferment leur clapet et émettent moins de bruit. Du reste, on n’écoute pas lorsqu’on parle tout le temps.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires236

      1. MadeInCH

        Quelle naïveté, Calvin!
        Le vulgum pecus est coupable et doit payer pour l’indemnisation, plus intérêts, du pote du gouvernement qui a été injustement inquiété..

  1. Villon89

    Schiappa est surtout une reine hors catégorie de la langue de bois n’hésitant pas à se ridiculiser à force de propos insipides.Le degré zéro de la politique !

    1. Aristarkke

      Cet article est consternant de soumission éplorée à l’ État pour qu’il vienne mettre ses grosses pattes et envoie ses fonx se mêler de la gestion forestière encore davantage. Appel notamment à la création de ce qui ressemblerait à des Safer…
      Comme si celles-ci étaient le phénix des organisations administratives étatiques aux résultats époustouflants…

  2. Calvin

    Allons, h16 !
    Un peu d’indulgence pour une dame qui fait tout son possible pour accéder à la gloire du billet du vendredi.

    Moitié politique, moitié potiche – politiche, donc – son occupation médiatique consiste justement à occuper les médias.

    1. Pheldge

      On regrettera cependant dans ce rôle Ségolène, qui avait en plus, cette image de grande bourgeoise et cougar, qui pouvait inspirer d’inoubliables et torrides tirades, à notre kekoresin favori ,)

        1. Pheldge

          Et tu en es à compter les semaines, voire les jours ? la jalouseté de méchancetise te fait faire de drôle de choses mon pauvre Papet 😉

          sinon, pour ta question, eh bin non, moi les BBW (big beautiful women) ça ne m’a jamais inspiré !

          1. Aristarkke

            Moi qui croyais que BBW signifiait Big Breasts Woman ou Big Bust Woman, j’ étais donc dans l’erreur…
            Pas à dire, on s’ instruit dans ce blog…

  3. Sebcbi1

    Je ne sais pas ce qui est pire : les âneries de Marlène ou Caroline de Haas qui balance, sans preuve ni source que « 1 homme sur 2 un sur 3 est un agresseur ». En plus du côté « je donne ce chiffre à vue d’oeil, comme ça » j’aimerais bien connaître son prof de maths (Luc Ferry peut-être ?)

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Quand on voit Caroline de Haas, on se doute bien que l’agresseur mâle relève du fantasme inassouvi plus que de l’expérience…

      L’avantage de Marlène, c’est qu’en coupant le son, elle est plus supportable.

        1. Nemrod

          Il faut lire les analyses de Houellbecq concernant ces chieuses féministes.
          Elles finissent en général avec le pire phallocrate souvent oriental d’ailleurs, après avoir passé leur temps à les briser au mâle blanc lambda.

          1. Albundy17

            Alors qu’ un simple traitement méthode schmoll relaté ds le film « l’amour est dans le pré  » lui remetrait sa place et les neurones en place

              1. albundy17

                Heu, oui bien sur, incroyable sam n’est pas venu ricaner, c’est ça pourtant ses démonstrations d’amour….

                « ça lui a bien dégagé les écoutilles »

                C’est pas de l’Audiard, mais ça restera au moins chez moi^^

            1. Pheldge

              à propos « l’amour est dans le pré » va donner un spin-out « l’amour est dans l’oignon les gnons » qui relatera la vie amoureuse tumultueuse de la présentateuse, qui semble aimer servir de punching ball …

          1. Pheldge

            si c’est la Marlène qui régale, bon appétit, alors ! je pense que le Al il a même une idée du menu : une moule de Marlène au lait rond ! 😀

                1. sam player

                  Perso je préfère les spéciales, mais en hiver car en été elles sont trop laiteuses.
                  Du coté de l’Aiguille, une année, j’avais un ami qui avait pris une loc (nous, on était à Saujon), et il avait un genre de bassin d’affinage qui avait certainement été laissé à l’abandon : y avait des pieds de cheval, 1 kg l’huître… un truc à te dégoûter à vie…

  4. Taisson

    Toute cette agitation médiatique crée par des « responsables » qui n’en ont que le titre, c’est un avant goût de tout ce qui sera la règle générale dans un monde « femellisé ».
    L’inconséquence, la partialité , les prises de position sans la moindre logique, le refus du réel, les exigences irrationnelles, etc..Bref tout ce que l’on trouvait seulement chez les idéologues bornés, devient la règle!
    Les petites morues du vendredi, quand elles sont a l’œuvre, feront rapidement regretter les vieux requins mâles du monde d’avant….

    1. Le Gnôme

      Il ne faut pas chercher à comprendre la logique féminine. Ou elle est tordue, ou les pauvres mâles que nous sommes ne possèdent pas assez d’intelligence. Je penche pour la première hypothèse.

    2. Nemrod

      Je plussoie.
      Elles détestent le mâle blanc hétérosexuel de plus de cinquante ans parce qu’il a compris qu’il ne fallait surtout pas essayer de les comprendre.

      1. maicorne

        Quand j’ai vu apparaitre, il y a quelques années, dans les series policières américaines des fliquettes de 40 kg menotter un gaillard de 100kgs et l’assommer d’un direct,, je me suis dit « on y arrive ».

      2. Jacques Huse de Royaumont

        Comme disait Sacha :
        « les femmes préfère les hommes qui les prennent sans les comprendre, aux hommes qui les comprennent sans les prendre ».

        1. MCA

          Sacha, c’était pour le plaisir de la belle formule,

          en réalités 2 variables entrainent 4 combinaisons :

          Les prennent O O N N
          Les comprennent O N O N
          _____________________________

          Elles les préfèrent X X

          Elles ne les préfèrent pas X X

          En résumé :

          elles préfèrent ceux qui les prennent…..étonnant non?

          Et si en plus ils les comprennent, alors c’est l’extase!

          Qu’en pense le genre 1 ?

          (je sens que je vais crouler sous les réponses affirmatives… :o)))))

            1. MCA

              Je recommence le tableau, ça devrait être aligné :

              Les prennent………………. O O N N
              Les comprennent………… O N O N
              _____________________________

              Elles les préfèrent………… X X

              Elles ne les préfèrent pas……. X X

    3. René-Pierre Samary

      Oui, Taisson, avec une nuance. On n’est pas dans un « avant-goût », on est en plein dans le phénomène. Le primat de l’émotion sur la raison fait le lit du féminisme depuis longtemps. Non que la raison ait toujours triomphé auparavant, cela va sans dire ! Mais elle était considérée comme une valeur supérieure, l’émotion comme une valeur inférieure. Le « ressenti » vaut aujourd’hui démonstration, on ne prouve plus rien, on « sensibilise », etc. On critique au contraire la « froide raison », qui aurait quelque chose d’inhumain. Ceci prouve à quel point les valeurs fondées sur l’affect, revendiquées par les femmes, font aujourd’hui l’air du temps « femellisé », comme tu dis….

    4. MCA

      @Taisson, 16 février 2018, 10 h 05 min

      La promotion d’un féminisme conquérant et hystérique fait partie d’un tout.

      On peut aussi y voir une entreprise de déstabilisation de nos sociétés avec perte des repères nécessaires à leur maintien.

      Rôle inversé des parents au nom de l’égalité qui n’est qu’une fiction,

      Prédominance du sentiment sur la raison,

      Prédominance de l’affirmation sur la démonstration

      Appauvrissement du langage,

      Abaissement du niveau d’éducation et étouffement de l’esprit critique,

      Enfermement des individus dans des processus artificiels addictifs .

      Promotion de théories délirantes style genre etc…

      J’y décèle une volonté de faire d’hommes responsables des citoyens déracinés, sans repères stables, incapables de maitriser et de comprendre la société dans laquelle ils vivent et in fine manipulables à souhaits.

      Et pour tout dire, j’éprouve le sentiment que nous commençons à être « de trop ».

      ________________________________________________________________

      Extrait du site http://www.syti.net

      Chapitre : Stratégies pour un contrôle global de la société

      OBJECTIFS
      Empêcher le public de réfléchir et de se poser intelligemment des questions sur sa condition, et sur la manière dont la société est organisée et dirigée.

      Rendre le public plus facilement manipulable en affaiblissant ses capacités d’analyse et de sens critique

      MOYENS UTILISES
      Diffuser massivement des programmes TV débilitants

      Noyer les informations et connaissances importantes dans un flot d’informations insignifiantes. Censure par le trop-plein d’informations.

      Promouvoir des loisirs de masse débilitants

      Encourager la consommation de tranquillisants et somnifères

      Autoriser sans restriction la consommation d’alcool, et le vendre à un prix accessible aux plus défavorisés.

      Faire en sorte que l’éducation donnée aux « couches inférieures » soit du plus bas niveau possible.
      Réduire le budget de l’éducation publique, et laisser se développer dans les écoles des conditions de chaos et d’insécurité qui rendent impossible un enseignement de qualité.

      Limiter la diffusion des connaissances scientifiques (en particulier dans les domaines de la physique quantique, de la neurobiologie, et surtout de la cybernétique – la science du contrôle des systèmes vivants ou non-vivants).
      Limiter aussi la diffusion des concepts les plus puissants concernant l’économie, la sociologie, ou la philosophie.

      Parler au public de technologie plutôt que de science.

      Degré d’application: 5
      _______________________________________________________________

      @Gosseyn

      « laisser se développer dans les écoles des conditions de chaos et d’insécurité qui rendent impossible un enseignement de qualité. »

      Ca reboucle sur un de mes préoccupation énoncée dans commentaire précédent, à savoir :

      la nécessité de sauver nos enfants de cette situation par tous les moyens à notre disposition.

      1. René-Pierre Samary

        « Faire partie d’un tout » et « Stratégies pour un contrôle global de la société » : on se rapproche de l’idée d’un vaste complot, idée qu’on ridiculise pour éviter d’y penser.
        Il est facile de se gausser d’une espèce de conspiration organisée, avec accessoires de rigueur, mots de passe, réunions secrètes, et tout et tout.
        Ce qui est en revanche beaucoup plus vraisemblable, c’est que de mêmes esprits convergent sans avoir besoin de se concerter formellement. C’est ce que je pense. Munis d’une même boussole mentale, d’un GPS indiquant le même waypoint, des individus agissent plus ou moins de la même façon, et influencent les sociétés pour satisfaire des intérêts qui leurs sont propres, ceux de leur caste.

        1. MCA

          Au fait RPS,

          J’ai tenté d’acheter un de tes bouquins histoire de voir.

          Résultat : ils ne sont disponibles nulle part, pas plus chez le Grand Satan Amazon que chez la FNAC ou autre.

          Alors deux possibilités :

          ou ton succès est tellement grand que le public se les arrache, ce qui pourrait expliquer la rupture de stock,
          ou alors les distributeurs ne savent pas choisir les auteurs à talent et tu es victime de leur médiocrité.

          Tout ça pour te dire de ne pas t’alarmer des taux de ventes faiblards, la non disponibilité à la vente ne peut qu’en être la cause.

          Un complot anti RPS en quelque sorte … :o))))

          1. René-Pierre Samary

            Oui, c’est sympa. En effet, sur Amazon, je vois que mes oeuvres immortelles sont indisponibles. Je vais voir avec mon « éditeur »…
            Je doute de ta première hypothèse…
            Je dois avoir deux ou trois ex. de mon pensum. Je t’en ferai parvenir un.

        2. Pythagore

          La sphère de gauche, incapable d’être productive et entrepreneuriale, plutôt que de continuer à larbiner à trouvé un moyen d’accéder au pouvoir et à l’argent. Je ne pense pas qu’il y est de complot la dedans. Juste un groupe excessivement bien organisé, aux idées claires face à une droite française désorganisée, qui joue peu collectif, et qui donne des coups de barre dans tous les sens ne sachant se défaire du verbiage gôcho (métaphore navale pour RPS 😉 ).
          Le socialisme n’a pas commencé il y a 40ans mais il y a plus de 200ans avec la révolution française.
          Par ailleurs la sphère de gauche vend du sentiment et de l’émotion ce qui est bcp plus attractif, même pour le genre 2, que l’effort et éventuellement la responsabilisation des individus vendus par la droite.
          L’émotion est indispensable aux médias, le troisième pouvoir, pour vendre. Quoi de plus normal, qu’ils défendent leur bifsteak. Après si les gens se laissent entourlouper plutôt que d’être courageux, faut pas venir se plaindre.

          1. theo31

            Le socialisme n’a pas commencé il y a 40ans mais il y a plus de 200ans avec la révolution française.

            Faux. Toutes les sociétés antiques étaient fondées sur le socialisme mais avec un autre nom : esclavage.

            1. albundy17

              « la comptine une souris verte, et c’est france info qui le dit ! »

              Donc, la mère Michele, c’est pas vraiment son chat qu’elle a perdu, et le loup ds nous n’irons plus aux bois, n’est pas l’animal imaginé…

              Entre ça et la belle au bois dormant qui s’est fait niquer pendant son sommeil ou les autres atrocités de Grimm, c’est flippant, on a été élevé par des psychopathes

          2. René-Pierre Samary

            « une droite française désorganisée, qui joue peu collectif, et qui donne des coups de barre dans tous les sens ne sachant se défaire du verbiage gôcho »
            « Gauche » et « droite » n’ont pas de définition assez précise en eux-mêmes, seulement un sens relatif. Et encore !
            L’Histoire nous montre la « gauche » et la « droite » ayant des positions interchangeables (sur le colonialisme, sur l’eugénisme, par exemple).
            Le primat donné à l’émotion n’est pas de gauche par essence. Il est dans l’air du temps et est « porté » par la gauche actuellement.
            Tout cela est assez superficiel, et de peu d’intérêt à mon avis. En revanche, très signifiant est l’arrivée au pouvoir de Mitterrand en 81, et comment. C’est à ce moment-là que le visage de la gauche actuelle prend forme, et « définit » ce qu’on appelle la droite – une autre façon de nommer la gauche, comme il a été dit.

            1. MCA

              « « Gauche » et « droite » n’ont pas de définition assez précise en eux-mêmes, seulement un sens relatif. Et encore ! »

              Ils sont issus des mêmes écoles, appartiennent aux mêmes confréries, mangent à la même table, se marient entre eux, font la java ensemble et nous affichent une pseudo alternance dont les résultats sont comparables.

              Je vois la notion droite/gauche comme un chiffon rouge agité devant nos yeux, servant à masquer une structure d’une autre nature.

              1. René-Pierre Samary

                Oui, le jeu politique ne sert qu’à amuser le peuple. Chiffon rouge ou hochet. La puissance est dans la main de ceux qui ne soucient guère de politique ou des populations, et se préoccupent uniquement de leur position au sommet de la hiérarchie. Que cette société soit libérale ou collectiviste, communiste ou royaliste, peut leur chaut, du moment qu’ils sont au sommet de la pyramide… et si possible, de façon discrète.

              2. Gosseyn

                Appelons cela une pègre. Un groupe de pillards qui a fait main basse sur la France et se cooptent comme le fait un gang, que voulez-vous que ce la soit d’autre ?
                Certains peuvent arrondir ces propos en parlant de caste, mais cela recouvre la même chose.
                Parce que, voyez-vous, ce qui fait la différence, ce n’est pas le cursus ou les diplômes, mais le respect de la loi, de toute la loi et de rien d’autre que la loi. Et là, croyez-moi ou pas, mais le compte n’y est pas, loin de là !
                Évidemment, ces informations ne circulent pas sur BFMWC et Cie …
                Je précise que, compte tenu de la hiérarchie des normes, le groupe d’individus qui détient le pouvoir ne respecte non plus pas la Constitution, ni le Traité Européen. Bien entendu, il faut se pencher sérieusement sur ces aspects pour savoir où leurs magouilles se dévoilent.
                Et puis, il y a des exceptions : s’il faut neutraliser un opposant politique ou autre, en ce cas la loi est appliquée, voire plus, compte tenu de la magistrature aux ordres.
                Ici, pas besoin de suicide à la Russe, de trois balles dans le dos. Ce serait plutôt la mafia  »sans les balles », qui dégomme par le verbe et les justifications de papier …
                La masse d’euros en circulation, bonne à ponctionner, justifie toutes leurs malversations. Mais il faut qu’elles demeurent inconnues du public. L’Histoire le leur a enseigné.

            2. theo31

              Ca ne veut rien dire droite et gauche. il y a ceux qui défendent la liberté et ceux qui prônent l’esclavage. C’est cette dichotomie qu’il faut mettre sous le nez des collectivistes pour leur faire avouer leur haine de la liberté.

        3. Higgins

          https:/ /leblogalupus.com/2018/02/10/neo-totalitarisme-huxley-fait-le-point-en-1957/#comments et « Zbigniew Brzezinski était le théoricien du « tittytainment ». Savez-vous ce qu’est le « tittytainment » ? » (https:/ /fr.wikipedia.org/wiki/Tittytainment).

  5. Mildred

    En même temps, ne dramatisons pas. Je suis sûre que la plupart des « mâles blancs », et surtout ceux de 50 ans et plus, préfèrent regarder – je ne dis pas écouter – Marlène Schiappa pérorer, plutôt que de voir des Pennicaud et autres Gourault venir ouvrir leur clapet pour des déclarations tout aussi « parfaitement dispensables ».

      1. Gérard

        attention chaussée glissante, il y en a qui en ont pris plein la g….. pour avoir suggéré qu’une guenon ressemblait à (je ne me rappelle plus quoi)

  6. Bonsaï

    Il est clair que les avis de cette secrétaire d’Etat parfaitement ébouriffante n’ont rien de scientifique. On sent bien dans son enthousiasme juvénile que pour elle, ce nouveau métier est un peu l’apprentissage d’un nouveau jeu !

  7. Duff

    J’ajouterais un point, on fait dire n’importe quoi à l’autre cruche (elle a apparemment pris sa plume sous les ordres) pour garder Nulot et Dard-manin (ou Gare-à-mes-mains) tandis que Bayrou et sa copine Goulard ont pris la porte sans ménagement.

    C’est comme l’assénissement de la vie publique : de grandes réformes en vue nous promet-on puis quand vient l’heure du vote, ile ne reste plus grand chose et puis après quelques mois passés sous les ors de la république bin, allez vous faire f****.

  8. samplayers

    En fait, c’est la nature du poste lui-même qui pousse à cette sur-communication tout azimut, vu que le but est de faire changer le comportement et qu’il est impossible de légiférer là-dessus : ils s’en rendent bien compte quand ils tentent de définir ce qui est de la drague et ce qui est du harcèlement.
    Il faut qu’elle communique pour exister.

  9. Val

    Bof . Pourquoi passer du temps sur cette marionnette ? Le gouvernement Macron ressemble à un casting de « plus belle la vie » . On peut dire que la donzelle joue son rôle à merveille .

      1. Lorelei

        Ils le voulaient tous dans leurs gouvernements de Chirac à Hollande. Ca leur donnait une caution écolo avec une personnalité préférée des Français.
        Maintenant,ils l’ont et ils se rendent compte que même si c’est vert, ça peut ne pas sentir bon.

            1. Gosseyn

              Hulot, le type qui se croit sur un avion  »soviétique » (sic), comme une autre verdissante du chapeau place le Japon dans l’hémisphère sud !
              Chacun devrait se méfier des légumes verts bio : qu’est-ce qu’il y a dedans ? Ça donne alzheimvert ?

            2. Pythagore

              *Séquence nostalgie*
              Ah! ca me rappelle le bon vieux temps du salon du Bourget, ou le publique pouvait encore se tenir le long tu tarmac et un Su35 (version améliorée du Su27) qui a tourné au roulage à 10m devant moi, cette ligne, ce bruit, ces effluves envoûtantes de kérosène, ah! j’en rêve encore.

                1. Pythagore

                  Non mais attention ds le réel j’ai bcp évolué, je suis un progressiste, je suis totalement ds le bisounours, je mange mes 5 fruits, pas de boisson sucrée et tout et tout.
                  C’est la différence, autrefois on pouvait vivre les choses dans la réalité maintenant, on rêve de ce qu’on pourrait vivre et on mange ses 5 fruits et légumes.

              1. MCA

                @Pythagore 17 février 2018, 12 h 09 min

                Hallucinant, nous étions au même endroit au même moment !

                J’étais allé le voir de près, tant cet avion paraissait étrange dans la panoplie des aéronefs exposés.

                Je me souviens encore l’avoir vu en l’air faire…. une marche arrière… et n’en suis toujours pas revenu!

                1. Pythagore

                  Ah! c’est marrant 🙂
                  Oui, le Su27 comme le Su35 sont capables d’éffectuer la manoeuvre du cobra, où l’avion s’arrête quasiment en cabrant,ce qui donna à l’époque des sueurs froides aux états majors de l’ouest car il était clair qu’en cas d’engagement directe les sukhoi seraient imbattables.
                  Cet avion défit toutes les lois.
                  youtube.com/watch?v=yVlmoNtcyhY

      1. Aristarkke

        Je ne pensais pas que l’on puisse trouver pareil impertinent sur Radio-Pravda.
        Comment fait-il pour y survivre, surtout en griffant des personnalités (?) de gôche bien-pensante ???

        « Caroline de Haas a des amis qui connaissent des gens qui ont entendu un truc »

        Remarquons que Soljenitsyne attestait dans l’ Archipel du Goulag que cela suffisait à vous expédier pour de longues années dans de riantes contrées glacées (au minimum) et que cette gorgone exulterait à obtenir ce même pouvoir de nuisance, sous convert de faire le bien, naturellement

  10. René-Pierre Samary

    Le « phénomène Schiappa » mérite mieux que de simplement s’en gausser. Le fait de voir une telle insignifiance à ce niveau de pouvoir et d’influence interroge sur ses causes profondes.
    Schiappa est le pur produit d’une époque et d’une idéologie, l’idéologie féministe. Le féminisme est comme tous les « ismes », comme le communisme, le tiers-mondisme, l’antiracisme ou l’écologisme, un crétinisme. Il est peut-être simplement plus dangereux que les autres, car il s’appuie sur la plus ancienne, la plus radicale des appartenances.

    1. Bonsaï

      En politique, comme dans d’autres secteurs, la médiocrité moyenne d’une catégorie ne peut être évaluée que par comparaison. Ainsi on constate que des siècles d’autosuffisance n’ont pas réussi à évacuer de larges zones de crétinisme profond, bien que masculin.

    2. Pythagore

      Perso, je pense que Schiappa est le plus pure produit du socialisme, qui remplace l’égalité des chances par l’égalités tout cours pour faire croire à tout un chacun, que tout le monde peut avoir le bac, faire des études et jouir d’un boulot pépère dans un bureau derrière un ordi. Cela pose donc plus de problème que des gens médiocres dans leur fonction (pas médiocre en soit, j’insiste) accèdent a ces postes, voir Schiappa et députés LREM.

      1. theo31

        Les féministes « pensent » que les femmes qui ne sont pas comme elles sont des grosses connes inférieures. Elles n’ont jamais eu l’intention de les aider sinon elles ne pourraient plus vivre à leurs crochets.

        1. René-Pierre Samary

          Excellent.
          Mon commentaire :
          « Tout ceci est excellent, pertinent, et bien dit. Hélas, je crains que cela soit inutile. La violence féminine se répandra comme un incendie, pour réduire en cendres les relations hommes/femmes… jusqu’à ce que le brasier s’éteigne, faute de combustible… faute de relations.
          « La femme aura Gomorrhe et l’homme aura Sodome,
          Et se jetant de loin un regard irrité
          Les deux sexes mourront chacun de son côté. »
          Alfred de Vigny

          1. MCA

            Je ne suis pas trop inquiet sur l’avenir du couple Homme/Femme.

            La majorité se comporte « normalement » alors que pendant ce temps les hystériques utilisent l’effet amplificateur des médias en recherche de sensationnel pour exister.

            On n’en est pas encore à exiger une signature sur un carnet à souches pour se disculper.

            1. René-Pierre Samary

              Tous et toutes ne feront pas le voyage à Sodome ou Gomorrhe, bien sûr. Mais l’activisme néo-féministe et les attaques misandres créeront de plus en plus un climat d’animosité dans les couples, toujours plus fragilisés. Quel est le pourcentage actuel de ceux qui meurent « chacun de leur côté » ? Quel sera-t-il dans dix ou vingt ans, en Occident ?

                1. Pheldge

                  t’as pas saisi : un consentement écrit avant tout rapport, détaillant le type de préliminaires, le type de pénétration (vaginale anale, simple, multiple, avec godes .. ) l’intermède, le type d’éjaculation ( interne, externe et où, bukkake …).

                  J’attends avec délices le formulaire CERFA-baiso que h16 va nous composer, et qui permettra de mettre « les choses au clair » avant de forniquer ! 😀

                2. BDC

                  « Il y a maintenant les faits «viol involontaire» et «agression sexuelle par négligence». » Elle a dit oui mais en fait c’était non. Du coup ça sert à rien le consentement…

              1. Pythagore

                A ce sujet un commentaire que j’ai lu je ne sais plus ou:
                Chacun devra archiver ses autorisations, et du coup quand on rencontrera une fille, désormais on va pouvoir lui demander son logbook.

          2. Bonsaï

            L’ethnologie et l’histoire présentent déjà plusieurs civilisations d’Amazones dans diverses zones géographiques. La Chine et le Tibet sont assez bien dotés à cet égard. Il y avait par exemple des villages peuplés d’hommes qui montaient voir leurs femmes selon un calendrier qui leur était imposé.

                1. MCA

                  Non, en fait, le calendrier était nécessaire pour appliquer la méthode de contraception du Dr Kyusaku Ogino.

                  Résultat des courses, ça a marché du tonnerre : 1 milliard de chinois à la clé.

            1. MCA

              Mode THEO31 ON
              « voir » est en trop
              Mode THEO31 OFF

              Mode KEKO ON
              Ils montaient voir leurs femmes et vu le spectacle, allez les gars tout le monde au bar!
              Mode KEKO OFF

              Mode RPS ON
              Ils montaient voir leurs femmes et aussi sec courage fuyons!
              Mode RPS OFF

              Mode MCA ON
              Ils montaient voir leurs femmes et les couvraient de fleurs, de bijoux et cadeaux somptueux.
              AL’, arrête de ricaner sournoisement STP!
              Mode MCA OFF

              1. BDC

                MCA, après des années de mariage, c’est possible d’offrir des fleurs et des bijoux à son épouse sans qu’elle fasse un drame ? En mode : c’est quoi ces cadeaux ? T’as fait une grosse bêtise ?

                1. Aristarkke

                  Sûr qu’ après tout ce qu’ elle ponctionne sur le compte en banque pour « le bien de la famille » (naturellement), elle ait des doutes sur le moyen trouvé et la justification de cadeau(x) arrivant en sus de tout le reste…

                  1. MCA

                    Hari ou l’expérience qui parle…

                    Alors que nous n’étions pas encore mariés, je me souviens d’une fois ou je suis rentré de java à 1h00 du matin, avec un énooooorrrrme bouquet de fleurs à la main.

                    Quand elle a ouvert la porte, elle a littéralement explosé de rire et.. moi aussi par la même occasion…

                    Comme quoi, la psychologie appliquée, il n’y a que ça de vrai.

                    1. Pheldge

                      C’est pour éviter ce genre de désagrément qu’il est conseillé de ne se biturer qu’au Pastis, pour ses vertus « astreingentes » …

                      sinon, l’option Pampers est toujours envisageable, mais encombrante … 😉

                    2. Aristarkke

                      « Alors que nous n’étions pas encore mariés, »
                      Si tu vivais déjà avec (à ce qu’il semble), elle considérait la situation comme si…

                      avec toutes les prérogatives féminines qui vont avec, bien sûr…, surtout les féminines… 😈

                  1. MCA

                    @Aristarkke 18 février 2018, 23 h 38 min

                    « Si tu vivais déjà avec (à ce qu’il semble), elle considérait la situation comme si… »

                    Tout à fait, à l’époque je me contentais du statu quo, appréciant les avantages sans avoir à en subir les inconvénients.

                    Inutile de te dire que ça n’a pas duré; elles ont des arguments contre lesquels il nous est très difficile de résister et en usent à merveille.
                    Et nous, grands naïfs, nous laissons avoir sans broncher… ainsi va la vie, la nature manie la ruse avec finesse.

                    Il ne nous reste plus qu’à méditer cette leçon de sagesse :

                    Une célibataire est une femme qui n’a pas réussi à se marier
                    Un célibataire est un homme qui a réussi à ne pas se marier.

                    Trop tard en ce qui me concerne, mais pris bonne note pour ma prochaine réincarnation.

                    1. Aristarkke

                      « Inutile de te dire que ça n’a pas duré; elles ont des arguments contre lesquels il nous est très difficile de résister et en usent à merveille. »
                      A se demander où elles les trouvent ces arguments…
                      Leurs mères, probablement, qui les éduquent soigneusement…
                      😛

                    2. Pheldge

                      @ les 2 zouaves « mariés par erreur et qui le regrettent amèrement ». Si c’est juste pour avoir une copine de baise, et pouvoir continuer à bambocher tranquille en célibataire avec ses copains, pas la peine de se marier, et pas la peine d’espérer en trouver une qui reste …
                      Mais, quand on grandit, et qu’on devient enfin un homme dans sa tête (apparemment c’est pas gagné pour certains 😉 ) on pense à fonder un couple, une famille … 😀

                    3. MCA

                      @Aristarkke 19 février 2018, 9 h 00 min

                      « A se demander où elles les trouvent ces arguments… »

                      Tu n’as toujours pas trouvé? :o))))

                    4. MCA

                      @Pheldge 19 février 2018, 9 h 18 min

                      Tu m’en apprends une bien bonne : le mariage fait perdre l’humour du second degré…

                      Allez, je te rassure nous sommes d’accord et tout ça n’était qu’aimables taquineries.

                      Ca va mieux à présent? :o))))

                    5. Aristarkke

                      A l’ADP qui, fort de ses bientôt deux mois d’hyménée, donne des leçons à au moins un père de famille tétradoté et quarante années de bagne d’union (pas libre mais réglementée) derrière lui : on ne peut plus rêver même si nulle envie de quitter ses chaînes ne vous habite ???
                      L’esclave qui a peur d’être tout nu sans elles, toussa

                    6. René-Pierre Samary

                      « A se demander où elles les trouvent ces arguments… »
                      L’attraction sexuelle suffit. Le reste est ce que Stendhal appelait la cristallisation, qui consiste pour le mec à créditer la femme désirée de toutes les qualités, et la rend unique…
                      (jusqu’à ce que l’attraction baisse, sous l’effet d’une moindre production d’ocytocyne, et que les yeux se décillent)
                      J’explique tout cela dans mes petits travaux, que l’on peut consulter pour un prix modique, si mon éditeur le permet !
                      (ou, en puzzle, sur mon blog)

                    7. albundy17

                      « Mais, quand on grandit, et qu’on devient enfin un homme dans sa tête (apparemment c’est pas gagné pour certains ) on pense à fonder un couple, une famille … »

                      XPDR ! :mrgreen:

                      rappelle moi ton age ? :mrgreen:

                    8. Aristarkke

                      @ l’Al : il a mis combien de temps à devenir un homme, notre ADP, dans sa tête (pour envisager de se marier) :
                      jamais que 56-18 = 38 ans…
                      Evidemment que cela aurait pu être encore davantage…

                    9. Pheldge

                      Ahhh, au moins ça vous a réveillé, mes « causements acides » du matin 😉
                      Et encore, j’m’ai modéré …

                    10. BDC

                      Maître Pheldge, on est marié jusqu’à ce que mort s’ensuive, mais rassurez-vous en voyant le Papet encore vaillant, depuis le pré-cambrien que ça dure 😉 !

                    11. René-Pierre Samary

                      « on est marié jusqu’à ce que mort s’ensuive »
                      Oui. Une sorte de condamnation à la peine capitale, en somme.
                      Je te signale que la formule est « jusqu’à ce que la mort les sépare ».
                      Je pense que ta formulation relève de la psychanalyse..

                    12. albundy17

                      « Je pense que ta formulation relève de la psychanalyse.. »

                      oui, 😀

                      ou juste une petite interrogation interne ^^

                      En tout cas, ça m’a fait rire

                    13. BDC

                      René, passe 17 mois à te faire réveiller grosso modo 5 nuits sur 7 dans les hurlements et on en reparle 😀 . BDC, l’amère de famille. (Bon ça s’améliore quand même, patience !)

                    14. Aristarkke

                      A BDC
                      Évidemment, avec ton twin shot, tu as doublé le supplice mais il finira plus vite…
                      Et que dire des allocs qui tombent tout de suite au niveau 2 sans le couperet des trois ans à respecter… 😛

                    15. BDC

                      « Twin shot », Papet vous n’y êtes pas, d’après Bonsaï j’ai des triplés 😀 ! Et non rien vu des allocs du coup, même si j’ai bien apporté la preuve que j’étais enceinte avant d’accoucher (véridique).

                    16. sam player

                      Pheldge qui nous parle à 50 ans bien tassés de « fonder un couple, une famille … « 

                      Une journée comme une autre à la maternelle :
                      Pheldge Jr, mets ta veste, y a ton papy qui arrive !
                      Euh maîtresse, c’est pas mon papy, c’est mon papa…

                    17. Pheldge

                      sacré sam ! bien sûr que pour moi, l’option « fonder famille », dans le sens faire des mômes, n’est pas envisagée : je récupère 2 grandes belle-filles déjà grandes et indépendantes, que j’ai jamais eu à changer de couches, ni à passer de nuits blanches, ni à subir de crises d’adolescence …
                      Pourquoi j’irai me fatiguer, hein ? 😉

                    18. Aristarkke

                      A BDC.
                      Mais tu es une vraie Triumph rapide !!!

                      Je me disais bien que parler de mère de famille avec seulement deux rejetons, cela faisait un peu juste pour l’ appellation…

                      Aie aie aie…
                      Voilà que je me perds dans des comptes aussi simples…
                      Vieillesse, naufrage, toussa ne manquera pas de renchérir le « jeune » marié…
                      Celle qui l’ a décroché de son célibat, pas à dire mais elle est fortiche…

                    19. Pheldge

                      Bande de vieux médisants et de gros jalminces, elle est unique et merveilleuse … un cadeau du Ciel ! 🙂

                    20. BDC

                      René, ma formule relève davantage d’un atavisme que de la psychanalyse. Je te rappelle qu’il y a peu les femmes mourraient encore souvent en couches, c’est donc bien la conséquence du mariage. Et j’ai vu une théorie selon laquelle une fois notre mission biologique accomplie (se reproduire), nos cellules vieilliraient plus vite, indépendamment des contraintes de l’élevage l’éducation de sa progéniture.

                    21. Pheldge

                      @ BDC 7 h 27/ ô, Très Sublime, il est humain de faire des petites étourderies, encore plus humain et surtout très féminin, de ne pas vouloir reconnaître qu’on s’est trompée (on est genre 1 😉 ) en essayant de noyer la discussion, dans un amas d’arguments de circonstances … Le pompon étant de nous « démontrer » que le tout est la faute à l’obsolescence programmée chez le genre 1 ! 🙂

                    22. sam player

                      « …Et j’ai vu une théorie selon laquelle une fois notre mission biologique accomplie (se reproduire), nos cellules vieilliraient plus vite… »

                      Donc, en fait, les vieilles filles seraient jeunes ? 😀

                    23. BDC

                      Ô très mâle heureux, j’avoue avoir fait un raccourci entre mariage et maternité, là est ma seule faute : mea culpa, mea maxima culpaaaaaa !

                  2. Pheldge

                    Euh, ô Très Fatiguée, le Théralène, les gouttes Nican et autres sirops codéïnés, ne sont plus accessibles ? Il ne s’agit pas d’en abuser , mais de temps en temps, ça repose … 😉

                  1. Aristarkke

                    Cela sent le vécu de l’ADP…

                    La variante aristarkkienne est (vi, vi au présent) :

                    Oh no !!! He has bought another Doblo… 😛
                    Nobody’s perfect…

    1. René-Pierre Samary

      Bizarre, bizarre… Airbnb ne fonctionne pas à Paris, j’essaie dans différents lieux, mais d’après un correspondant ça fonctionne à Toulouse, par exemple, d’où je pourrais trouver une location à Paris…
      Question d’un idiot : est-il possible de « pourrir » l’accès à un site dans une zone géographique donnée ?

        1. René-Pierre Samary

          Merci Ari. Je ne doute pas qu’il existe des offres, c’est le site qui ne veut pas fonctionner. Exemples : ne pas prendre en compte l’indication d’une date, ne pas « répondre » à la demande d’une mise en contact avec le loueur… Bref, l’impossibilité de faire suite à une proposition.

                    1. Aristarkke

                      Bien sûr, Galapiat.
                      Je me référais au palmarès des deux et au fait qu’E T a eu une très grande influence tant en qualité de skipper qu’en qualité de concepteur dans la compétition d’endurance de la marine à voile.

  11. Alex

    Tu sais écrire, tu sais faire beaucoup d’effort pour comprendre et fait preuve de beaucoup de sens dans tes jugements et tu mets tous ces talents au service de la critique, qui est inutile si elle n’est pas accompagnée d’action corrective.
    Le tout fait que sur les 10 derniers commentaires que j’ai lu de toi, rien n’est positif, rien ne donne envie et je n’ai plus envi de lire des critiques qui n’amène nul part.

    Critiquer est à la porter de tous, pas besoin d’avoir de talent, qu’elle soit fondée ou non la critique ne sert que la destruction. Le jour ou tu mets ton talent au service de la construction je te suivrai à nouveau.

    Amicalement

      1. Pheldge

        du Patron ! un lecteur égaré, qui apprécie le style et la qualité des billets, mais qui se sent choqué par le fond …
        Les premières fois que tu lis que CPEF, ça fait mal, du moins c’est ce que j’ai ressenti tout au début …

          1. Pheldge

            Au début, on a encore l’espoir que « quelqu’un va pouvoir faire bouger les choses dans le bon sens », qu’il ne faut pas baisser les bras, qu’il faut se battre …

        1. Aristarkke

          Un lecteur vraiment égaré, alors, sur un blog libéral !!!
          Et pas que géographiquement, si l’on peut dire !!!

          Il a tout compris, visiblement, de l’esprit du blog : requérir d’un esprit libéral qu’il invente ou propose des solutions « autoritaires » face à un problème donné alors qu’il y est prôné constamment depuis plus d’une décennie qu’une plus grande liberté des participants permettrait très probablement de le résoudre élégamment, montre que Monseigneur se décarcasse pour rester néanmoins incompris de certains…

          Evidemment, l’ennui de la liberté, c’est qu’on sait où elle débute, qu’on espère qu’ elle ira là où c’est souhaité ou attendu mais qu’on ignore plus ou moins les chemins qui seront pris entre ces deux points, même pas droits si cela se trouve…

          1. Pheldge

            Oauis, tiens, un peu comme ces mecs, qui s’épanchent et qui chouinent à longueur de temps au sujet de leurs femmes , puis qui le soir rentrent sagement, la queue basse au domicile conjugal se soumettre à nouveau … par pitié, je tairai les noms ! 😀

    1. Gosseyn

      “La critique peut être désagréable, mais elle est nécessaire. Elle est comme la douleur pour le corps humain : elle attire l’attention sur ce qui ne va pas.”
      Winston Churchill

      1. MCA

        La critique bienveillante est utile et nécessaire, la critique agressive est contre productive.

        Par contre l’humour est bien plus puissant et efficace que la critique car il créé un terrain favorable à la réception du message.

        Winston MCA

        1. MCA

          J’ai lu ses mémoires,

          Un personnage exceptionnel mais très loin d’être le saint dépeint dans les clichés habituels.

          De plus c’était le seul homme politique qu’Hitler craignait réellement.

          Enfin, il était doté d’un humour que je classe parmi les plus hauts sommets; c’est subjectif bien évidemment.

            1. MCA

              Je m’en souviens d’une autre adressée à une Dame de la cour qui ne pouvait pas le supporter :

              La Dame:
              Monsieur, si j’étais votre femme, je verserais du poison dans votre café,

              Et Churchill de répondre :
              Madame, si j’étais votre mari…. je le boirais!

        2. sam player

          « Je ne connais pas le personnage, mais d’après le film éponyme, ça avait l’air d’être un sacré connard. »

          Bah à choisir, j’aurais préféré avoir Churchill à la tête de l’UK en 40 que Albundy :mrgreen:

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.