Ces artistes étrangers qui se passent de subventions… et les autres

Drame en Inde : comme nous l’apprend Libération avec une gourmandise difficilement cachée, les responsables politiques indiens semblent faire peu de cas de l’Art, au contraire d’Emmanuel 1er, notre sémillant président, actuellement en visite d’État sur place.

Ce qui lui a donc donné une excellente raison d’aller voir, entre deux petits fours cérémonieux auprès des autorités locales, un artiste du cru qui s’est empressé de lui faire visiter son atelier. Ouf ! Heureusement qu’Emmanuel Macron s’y entend pour prêter l’oreille à ces castes artistiques méprisées par les dirigeants locaux dont certains artistes, présents au côté du président français, n’hésitent pas à dire qu’ils sont (évidemment) « très à droite » (ce qui n’a évidemment pas été oublié par Libération – gourmandise, quand tu nous tiens !).

Sans ces artistes, sans ces impromptus du président, il est évident que l’Inde sombrerait à n’en point douter dans l’inculture la plus crasse, de laquelle nul Taj-Mahal ou nul Bollywood, bref nulle culture indienne ne saurait émerger. Pour tout dire et au niveau artistique, l’Inde est apparemment une vaste terre vierge de toute subvention étatique, ce qui ne lasse pas d’affoler quelques artistes sur place et, à la suite, Libération qui se doit donc de reprendre certains propos :

« (les) subventions à l’art, il n’y en a jamais eu, quels que soient les gouvernements. C’est un concept qui n’existe pas, et c’est pourquoi le marché a fait son entrée dans le secteur… »

Mais là, patatras, c’est le drame : la conclusion tirée n’est pas exactement celle à laquelle on pourrait s’attendre dans un article de Libération bien comme il faut puisqu’on lit ensuite :

« …et que nous exposons tous dans des galeries. La libéralisation et le marché ne signifient pas seulement la liberté d’acheter et de consommer, mais aussi de parler et de penser par nous-mêmes. Nous devons conserver ces libertés. »

Oui, vous avez bien lu : des artistes, dans un pays dont on peut dire sans hésiter que ses dirigeants sont « très à droite » (peut-être pas jusqu’à fricoter avec le fascisme, mais disons turbocapitalistes, au minimum), vivent de façon plus que détendue, revendicative même, l’absence de subvention et l’intervention visible des forces du marché dans le domaine de l’art.

Si, très manifestement, le président Macron n’a pas semblé le moins du monde concerné par ces aspects, il n’en reste pas moins qu’il y a là matière à débat largement suffisante pour défriser instantanément du caniche nain syndicalisé en France : pensez donc, si l’information venait à se savoir, si, à Paris et « dans les milieux autorisés », on apprenait que tout un peuple frétille d’aise de l’absence de subventions étatiques dans le domaine artistique, on pourrait aller jusqu’à en concevoir une petite terreur des familles à l’évocation chuchotée que le marché pourrait aider l’art et qu’en conséquence, l’arrêt des subventions pourrait s’envisager sérieusement.

Et si j’évoque cette hypothèse d’horreur c’est bien parce que, au moment même où le président français faisait le kéké en Inde en découvrant des artistes non subventionnés, une sympathique bande de branleurs « militants » débarquaient au Louvre pour y mener l’une de ces inénarrables actions-choc de conscientisation du citoyen.

Ici, je renverrai au palpitant exercice journalistique des Inrocks pour retrouver les informations relatives à cet indispensable happening destiné au réveil des consciences endormies des contrib-pardon citoyens : le collectif Libérons le Louvre et l’ONG 350.org ont donc organisé lundi dernier ce qu’il convient donc d’appeler une « performance » devant le tableau de Géricault, « Le Radeau de la Méduse ».

Le mot « performance » est probablement un peu galvaudé ici tant il ne s’agissait pas ici pour les militants-artistes revendicateurs de réaliser un exploit ou une quelconque prouesse puisque nos zigotos manifestants se sont contentés de s’affaler mollement par terre, obligeant le musée à fermer son aile. Bien évidemment et moyennant un petit effort de rédaction, les spasmes artistiques prendront une autre envergure, mais le résultat est le même : une demi-douzaine de zartistes ont momentanément jonché le parquet du musée devant le « Radeau de la Méduse » parce que …

Parce que Total, pardi !

Mais oui, enfin ! Là où les artistes indiens se font stipendier sans sourciller par les industriels et autres mécènes capitalistes et peuvent alors expliquer qu’ils conservent ainsi leur liberté, en France, une brochette, pardon, une troupe, pardon un collectif vient se répandre au sol dans des déclamations grandiloquentes pour protester contre le mécénat de Total, groupe pétrolier connu pour ses nombreuses méchancetés d’autant plus méchantes qu’elles sont non seulement mégacapitalistes mais aussi pétroleuses.

Pour cette phalange d’activistes ostensiblement endeuillés de vêtements , le choix de ce tableau n’est pas aussi ridicule qu’il y paraît à l’observateur sain : en fait, ces naufragés font « penser à tous ceux qui doivent quitter leur pays pour des raisons climatiques », dont chacun sait que le nombre n’a pas arrêté d’expl… d’augm… de varier pas mal ces vingt dernières années. Pour rappel, en 2005, l’ONU avait lancé tout un joli tas d’estimations sur le nombre de ces déplacés climatiques putatifs, pour devoir, une décennie plus tard, battre en retraite devant l’inanité de ses prédictions et l’obstination d’une réalité qui refusait de corroborer ses cauchemars catastrophistes chauds et humides.

On pourrait bien sûr gloser longtemps sur ces gens qui doivent quitter leurs pays pour des raisons économiques ou plus souvent encore, politiques. Les vastes pans de populations qui quittent actuellement le Venezuela pour aller trouver à manger dans les pays voisins ne sont pas déplacés pour des raisons climatiques. Les migrants qui débarquent par milliers à nos frontières n’ont aucun lien avec le climat de leurs pays (certainement plus agréable que celui de nos contrées, balayées par la neige de ce réchauffement climatique à -10°), mais beaucoup avec leur économie désastreuse propulsée – coïncidence étonnante – par tous les beaux principes socialistes, depuis le Zimbabwe jusqu’à l’Afrique du Sud. Quant aux réfugiés syriens, le climat s’est effectivement pas mal réchauffé chez eux, mais cela tient malheureusement beaucoup plus aux explosifs militaires qu’au CO2 dégagé par leurs voitures.

Tout ceci est finalement comique, navrant et piquant.

Il est d’abord comique de voir ces zartistes auto-proclamés pleurnicher sur un mécénat qui rend des œuvres et des musées abordables là où leur happening ridicule les rend très concrètement inaccessibles à ceux venus les admirer.

Il est ensuite assez navrant de constater que ce sont des zigotos d’un pays riche qui dénoncent (pour changer) le méchant capitalisme et les méchantes opérations de Total, pendant que les artistes d’un pays en voie de développement ont, eux, très bien compris le danger de fermer l’art aux capitaux privés au point qu’ils se réjouiraient franchement d’un mécénat de Total leur permettant de s’exprimer librement – comme, du reste, le Musée du Louvre qui rappelle d’ailleurs que « le mécénat de la Fondation consiste à soutenir des projets proposés par le musée sans intervenir dans les choix artistiques », chose qu’on peut difficilement dire du Ministère de la Culture et des tombereaux de subventions accordées d’abord aux amis et connivences (dont fait très probablement partie notre brochette d’activistes tout de produits pétroliers vêtus).

Il est enfin particulièrement piquant de constater que ces activistes ont courageusement choisi de fustiger Total qui donne son argent pour que nous puissions admirer des chefs-d’œuvre plutôt qu’aller voir Bachar El-Assad, Nicolas Maduro ou Robert Mugabe pour leur reprocher leurs politiques destructrices et les nombreux morts, pas du tout hypothétiques, pas dans les générations futures mais bien actuels, dont ils sont directement responsables…

Eh oui, « l’artiste » moderne, le ventre plein et la lutte douillette, calcule ses opportunités. Décidément, Festivus n’aime pas les risques.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires185

  1. Aristarkke

    Heureusement que tous les pays où il n’y a pas de ministre de la Kulture sont incapables d’ égaler notre production artistique…

      1. Calvin

        Tous ces gens ont le vertige et ont confondu le périphérique avec le téléphérique.

        Paris est devenue une Caverne, en grande partie grâce aux mairesses qui se sont succédées, aux rats d’opérettes qui ont pullulé, aux bobos et autres plaies qui ont chassé les forces vives.

        1. Hussard Bleu

          Une Caverne ? une Spélunque, même…

          O Paris ! qui n’es plus Paris, mais une spelunque de bestes farouches, une citadelle de Campagnols, Syrions et Affriquains ; un asyle et seure retraite de voleurs, meurtriers et assassinateurs ; ne veux-tu jamais te ressentir de ta dignité, et te souvenir qui tu as esté, au prix de ce que tu es ?

            1. Hussard Bleu

              M. Stark doit être au courant…. de par sa profession, j’entends, la pureté de son orthodoxie étant insoupçonnable… mais il a bien du mérite, allez, de vivre dans ce cloaque….

        2. Aristarkke

          Dans les mairesses, naturellement, Ô Garnement, tu comptes Delanoë???
          Parce qu’une mairesse de genre 1 authentique garanti par chromosomes, Annihildalgo est la première et pour l’instant, la seule…

                1. Hussard Bleu

                  Attendu que j’ai un faible pour les rouquines, je suis bien aise que Valérie Mairesse soit ainsi exonérée de toute responsabilité dans les désastres parisiens.

                    1. Hussard Bleu

                      Je serais assez d’accord, pour la piquante jeunesse de Marlène…d’il y a 40 ans…

                      Pour l’heure, je ferais plutôt une fixette – toute académique, et parfaitement innocente – sur Audrey Fleurot dont la toute jeune quarantaine est très séduisante.

                      Par surcroît, c’est une « payse », sa famille issant de Rouvray or thereabouts…

                      Ce qui me rappelle un axiome mondain de pauvre défunt Peter H. Capstick : « among people you don’t know, never discuss politics, religion, or red-headed women »…

                    2. Dr Slump

                      J’approuve et je valide ces derniers commentaires dans leur entièreté. Dossier classé. Un plaisir que ces conversations de gentlemen.

                    3. albundy17

                      J’aime bien Luba, mais c’est une inconnue…

                      kindgirls.com/photo/hegre/luba_73773/4414/12/9/

                    4. BDC

                      D’accord avec vous Bibi, intéressant de remarquer que les actrices sont moins belles qu’avant. Les canons d’aujourd’hui sont androgynes. Perso je n’arrive pas à me trouver des icônes parmi ces êtres humains asexués. Encore un effet de la féminitude ?

                    5. bibi

                      Pour les châtains, j’avoue avoir un faible pour Jessica Biel qui devrait arrêter de se teindre les cheveux, et si vous n’avez pas encore regarder The Sinner et bien faites le (il n’y a que 8 épisodes).

                    6. Pheldge

                      @ BDC 21 h 15 : « Perso je n’arrive pas à me trouver des icônes parmi ces êtres humains asexués » Pas de soucis, je vous envoie une de mes photos dédicacée par mail, que vous puissiez l’admirer à, tout instant sur votre smartphone, et connaître ainsi quelques émois, et autres moments de bonheur intense qui agrémenteront votre vie.

                    7. Pheldge

                      Si je peux me permettre une remarque dans cette discussion d’experts, la rouquine, c’est joli, en photo, mais le toucher manque de fermeté, et euh, comment le dire en restant délicat, euh, vaut mieux l’arroser de Cologne avant de consommer ! 😉

                    8. BDC

                      Me demande si le biscuit baba au rhum n’aurait pas des origines îliennes … Maître Pheldge 😉

  2. Le Gnôme

    C’est quand même bien d’être artiste en France, à condition d’être de la bonne mouvance politique, sinon, c’est la damnatio memoriae.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      En France, la seule condition nécessaire pour être un artiste est d’appartenir au kandubien.
      Donc inutile de subventionner les autres, ce ne sont pas des artistes.

      1. Guillaume_rc

        Et pourtant quand la droite n’était pas complètement émasculée, Maurice Druon (ministre des affaires culturelles en 1973) a eu cette phrase merveilleuse :
        «Les gens qui viennent à la porte de ce ministère avec une sébile dans une main et un cocktail Molotov dans l’autre devront choisir ! – Que la démocratie permette toutes les expressions y compris celles qui visent à assassiner l’État, soit, mais pas jusqu’à fournir le couteau ! »

        1. Calvin

          Mais ça, c’était avant.

          La sébile de ces débiles est acceptée en même temps que les zadismes et les exactions : car ces derniers assassinent le pays tout en renforçant l’Etat.

        2. Aristarkke

          Maurice Druon, c’était sous Pompidou, dernier Président à avoir la volonté, entre autres, de présenter des budgets sans déficits prévus et à s’insurger contre la bienveillance des hommes politiques à tout vouloir régenter…

    2. Aristarkke

      C’est là que l’on voit que la Grance est une Union Soviétique qui a réussi:
      Elle aussi, comme son immarcescible modèle, a ses cohortes d’ artistes z-officiels qu’ elle stipendie d’ autant plus grassement qu’ils colportent la Bonne Parole du Pouvoir en place…

  3. Gosseyn

    Comment ça, le réchauffement du climat politique ne produit pas de réfugiés ? Consternation ! Attendez que les voyants passent du Vert au Rose (en passant par le Rose fluo), puis vire au Rouge, et vous verrez l’effet anthropique s’exercer. Non mais …

  4. Pheldge

    « Les castes artistiques méprisées », sans doute la caste maudite des insubventionnables, plus basse encore que celle des intouchables …

  5. Kazar

    Pays de dingues… Je lisais ce matin dans le Parisien (au café…) que la pêche pourrait être interdite à Paris, à l’initiative d’une association soutenue par une élue du conseil de Paris (Simmonet, une communiste du FdG) : en effet, on ne tien pas compte de la souffrance des poissons (je ne plaisante pas), et la même association milite aussi contre le « massacre des rats » à Paris. Gageons que notre aimable élue va propose de subventionner ces débiles… Interdire, restreindre les libertés, fliquer, surveiller, réglementer, voilà tout ce dont semblent capables les dirigeants à notre (triste) époque.

        1. Hussard Bleu

          A propos de bienfaiteurs de l’Humanité (pas celle de Jaurès, hein?…) connaissiez-vous ce stakhanoviste « à la Vittel » ?

          youtube.com/watch?v=WT-xLAQptaA&ytbChannel=null

          fr.wikipedia.org/wiki/Vassili_Mikha%C3%AFlovitch_Blokhine

          Ce qu’il y a de sympathique chez ce Blokhine, c’est qu’il buvait beaucoup, mais éliminait ennemis du peuple et anciens patrons, sans jamais faillir

        2. Pheldge

          de vipères lubriques….mais également de tigres de papier, de valets de l’impérialisme, sans oublier les redoutables hyènes révisionnistes …

          1. Hussard Bleu

            La lubricité évoquée est davantage visible, n’est-ce pas, que la tigritude, la valétude et autres zudes…. mais sans doute plaides-tu pro domo tua….

          2. Pheldge

            c’est fascinant de faire une recherche sur l’une ou l’autre de ces expressions maoïstes et gauchistes, on découvre un univers de sites et de blogs de purs cocos …

    1. deres

      Je te rassure, il est quasi certain que cette association est déjà subventionnée depuis des années … Sa subvention va juste augmenté pour « service rendus » car ils ont réussi à avoir un article dans le journal !

  6. Higgins

    Zigoto! Le mot est très juste. Comment peut-on être aussi c… Le pire, c’est qu’ils sont écoutés.
    Ce matin, pour ne pas changer, on a droit à quelques saillies mémorables comme celle-ci, tragiquement risible : http:/ /www.leparisien.fr/societe/rechauffement-climatique-dans-33-regions-du-monde-la-moitie-des-especes-pourrait-disparaitre-14-03-2018-7607364.php ou celle-ci, malheureusement juste : http:/ /www.lepoint.fr/sport/jo-2024-alerte-sur-le-budget-14-03-2018-2202242_26.php

    1. Le Gnôme

      C’est le supplice de la goutte d’eau, il faut répéter chaque jour le mantra pour que le bon peuple en soit convaincu. Le fait qu’il faisait plus chaud durant le Moyen-Age central n’a pas entraîné de disparitions massives, que je sache.

      C’est une religion, il faut des dogmes, et les COP en sont les conciles.

    2. MCA

      Major, j’y vois matière à réjouissance.

      Si la moitié des espèces pourrait disparaître, cela signifie qu’on a une chance sur deux que l’espèce politique en fasse partie.

      1. albundy17

        « Si la moitié des espèces pourrait disparaître »

        hummm….

        Sais tu , cher MCA, que la Méduse avait appareillé de l’île d’Aix ? :mrgreen:

        1. MCA

          La formulation ne convient pas effectivement, je reprends donc avec les guillemets qui s’imposent, ça fera meilleur genre :

          « la moitié des espèces pourrait disparaître », cela signifie ……

          Et pour la Méduse, je connaissais le tableau, par contre l’histoire de cette frégate je n’avais pas eu l’occasion de m’y intéresser, c’est fait!

          Merci pour cette occasion.

    3. Higgins

      J’en ai trouvé un autre de zigoto: http:/ /www.lefigaro.fr/secteur/high-tech/2018/03/14/32001-20180314ARTFIG00094-bruno-le-maire-veut-attaquer-google-et-apple-en-justice-pour-pratiques-commerciales-abusives.php

  7. Jacques Huse de Royaumont

    Grâce aux subventions françaises, des œuvres majeures d’artistes indiens (ou britannico-indien) ont pu être offerte à l’admiration du monde. Sans les sous-sous des contribuables français, jamais Anish Kapoor n’aurait pu laisser traîner ses tuyaux rouillés et autres détritus dans le parc de Versailles.
    C’est pas une preuve de la nécessité des subventions, ça ?

  8. dov kravi דוב קרבי

    L’expo « Les Peintres du lointain » au musée du quai Branly : il s’agit de peintres français ayant ramené de notre empire colonial entre 1840 et 1920 leurs œuvres (personnages,paysages)
    La direction du musée n’a pu s’empêcher d’y ajouter un panneau bien pensant sur le regard de supériorité, de racisme et plus encore qu’exprimeraient ces œuvres (Delacroix au Maghreb, Gauguin à Tahiti).
    Il faut vraiment avoir l’esprit tordu pour trouver un colonialisme, pervers bien sûr, dans le portrait d’une ravissante femme enturbannée ou d’un fier cavalier berbère.

    1. Hussard Bleu

      @ Dov : hé quoi, on n’y condamne pas l’antisémitisme lascif d’un Chassériau, d’un Gérôme ou – encore et toujours – d’un Delacroix, dans leurs peintures orientalistes ?…

      histoire-image.org/fr/etudes/juive-alger

      Enfin, bon, comme le cher Roger Nimier l’avait remarqué, « il y a une sorte de fatalité patronymique » à l’occasion de la remise du Prix Lénine à Hervé Bazin (« dans la bonne littérature, j’entends celle d’Alexandre Dumas, Bazin est un nom de valet »)…

      On relèvera ainsi que dans « Branly »,

      et quoi qu’il en soit des mérites évidents du pauvre Edouard (Branly est le type même du savant travailleur, passionné, désintéressé et opiniâtre de cette époque. Catholique convaincu, il se bat toute sa vie pour obtenir des conditions de travail décentes à l’Institut catholique de Paris et lutte contre l’opposition des milieux universitaires et scientifiques anticléricaux),

      il s’y trouve le radical « Branl… » qui caractérise, assez bien, et les milieux artistiques subventionnés, et la nébuleuse médiatico-culturelle… surbranlés….

      Je suis d’ailleurs toujours frappé de devoir constater que le budget du Ministère de la Culture est supérieur à celui de la Justice.

      Non pas, au reste, que je me fasse la moindre illuse sur l’efficacité d’une Chancellerie qui serait dotée de davantage de moyens financiers… Le plug anal géant posé place Vendôme m’avait paru symbolique à cet égard… d’autant plus que le duc de Vendôme, lui-même, n’est-ce pas, était ouvertement du castel d’arrière……

      1. theo31

        « A la différence des politiciens, quand j’ai fini de me masturber, j’ai quelque chose à montrer à mes amis ».

        Georges Carlin.

        C’est encore plus valable pour les diarrhéiques de la culture putassière franchouille.

        1. sam player

          Ah Carlin si tu permets :
          Everybody complains about politicians. Everybody says, « They suck ». But where do people think these politicians come from? They don’t fall out of the sky. They don’t pass through a membrane from another reality. No, they come from American homes, American families, American schools, American churches, American businesses, and they’re elected by American voters. This is the best we can do, folks. It’s what our system produces: Garbage in, garbage out.

          ….I have solved this political dilemma in a very direct way: I don’t vote. On Election Day, I stay home. I firmly believe that if you vote, you have no right to complain. Now, some people like to twist that around. They say, « If you don’t vote, you have no right to complain », but where’s the logic in that? If you vote, and you elect dishonest, incompetent politicians, and they get into office and screw everything up, you are responsible for what they have done. You voted them in. You caused the problem. You have no right to complain.

          I, on the other hand, who did not vote — who did not even leave the house on Election Day — am in no way responsible for that these politicians have done and have every right to complain about the mess that you created. That I didn’t have anything to do with. So when you’re having one of those swell elections that you like so much…on that day I will be doing essentially the same as you…the only difference is when I get done masturbating I’ll have a little something to show for it.

          1. albundy17

            Bizarre, ton intervention me fait penser à mon com d’hier sur le jugement des énarques par leur père*

            J’aime bien carlin au sujet du plastique ^^

                1. albundy17

                  Oups, oui, je pensais rafales quand tu évoquais mistral pas gagnant ^^

                  Vive la COFACE !

                  Et l’inde qui serait prête à acheter trois EPR, sont courageux les gars, vu les succès de ceux en construction depuis ma naissance…

                  Un HS, tant qu’à parler du couple présidentiel, la Brizitte à visité un lycée en quequete de viande fraiche pour je ne sais quelle raison et un malotrus testostéroné non identifié a lancé un « Epouse moi Brigitte ! »

                  Je trouve ça drôle, le directeur moins, il a collé 2 heures a tout le monde.

                  va falloir embaucher des pions, c’est aussi ça, la relance !

    1. Pheldge

      La famille Trudeau a bien servi son pays sur le plan de la rigolade : le père, Pierre Eliott portait brillamment les cornes offertes par la Rolling Stones Inc, et sa jeune épouse Margaret …

            1. Hussard Bleu

              Quoi, la Beauvoir aussi ?

              Mais bon, Claude Lanzmann – ainsi qu’il l’avoue modestement lui-même – fut le seul à l’avoir fait reluire…..

              1. Hussard Bleu

                Il est plaisant de s’apercevoir, de temps à autre, que l’un ou l’autre commentateur sait ramener le débat sur des questions de première importance…

                Hypothèse personnelle : c’est parce que Mitterrand habitait rue de Bièvre, et que sur la fin, n’est-ce pas, il roulait sur la jante….

  9. petit-chat

    Bachar El-Assad… pour leur reprocher leurs politiques destructrices et les nombreux morts dont ils sont directement responsables…

    Bien d’accord ! Si le « Boucher » de Damas s’était contenté de laisser « génocider » son Peuple par les coupeurs de têtes modérément modérés soutenus et protégés par les US et sponsorisés par l’Arabie Saoudite, le Qatar, la Turquie, et armés, renseignés, protégés par l’Élite occidentale, la Syrie serait enfin devenu le beau noman’s land de Lybie. Quelle belle vision d’auti d’artiste !

  10. Val

    « Les vastes pans de populations qui quittent…etc ne sont pas déplacés pour des raisons climatiques » : bah ça dépend , le communisme peut il être déclaré catastrophe climatique? il y a débat .

  11. Val

    L’article de Libé vaut son pesant de semoule comme d’habitude : »Des dizaines d’ustensiles de cuisine se balancent doucement depuis le plafond, une pelle à ordure fendue, un bol, un réchaud hors d’usage, une cantine antique…  » … « De ces objets prosaïques, que l’on a l’impression de connaître depuis toujours, se détachent une poésie et une émotion qui retiendront plusieurs minutes le couple présidentiel » puis l’artiste indien de déplorer en fin d’article « Personne ne comprend l’art dans ce pays ». Bon , je crois que je vais inviter notre président à visiter les garages de particuliers en France , il pourra ressentir de la poesie et de l’émotion pour pas cher et sans prendre l’avion .

    1. Calvin

      Et pourquoi renoncer à l’avion ???
      Ce n’est pas le couple présidentiel qui paie.
      Ce n’est donc pas cher pour l’Etat.

  12. Calvin

    Il y a du progrès chez nos progressistes artistiques engagés, par rapport à l’époque de Desproges.
    Avant, les artistes osaient manifester contre Pinochet à moins de 6000 km de Santiago.
    Désormais, ils prennent des risques là où naît le réchauffement climatique : la France de Total, ce pays dont l’énergie est à 97% décarbonée…

          1. Calvin

            Sauf que je ne me présente pas et que je balance des gags sut un smartphone.
            Mais tu m’as donné une idée pour mon avenir !
            :mrgreen:

  13. Nathalie MP

    Les activistes de « Libérons le Louvre » n’ont rien contre l’argent de Total et autres horribles officines capitalistes quand il arrive anonymement sous forme d’impôt. Ce qu’ils ne supportent pas, c’est que ce financement puisse être un choix et qu’on puisse identifier un mécène qu’ils détestent.
    Si, dans l’esprit tordu de ces prétendus artistes, le mécénat de Total est du « blanchiment par l’art », l’impôt est un foutu blanchiment de leurs hypocrisies anticapitalistes.

    1. theo31

      Tout juste. Ca rappelle la blague de la brigade de l’argent des Français qui s’était pointée avec une valise de pognon pour payer ses impôts volontairement et qui s’était faite refouler par les nervis locaux.

      Les gauchistes ont une obsession pathologique pour l’argent à condition qu’il soit volé.

    2. Val

      @Nath l’Etat ( ♫♫ chant céleste ♫♫♫) est le seul blanchisseur autorisé par le camp du bien, car Lui seul est Saint , lui seul est Le Saigneur

  14. Dr Slump

    Oui hein, ce qu’il s’en passe de choses abominables en ce monde, des pétrororos qui financent l’art, c’est tout simplement une a-bo-mi-na-tion mes amis.

    Tellement que j’en suis tout estrapané, avec le sang tout retourné. Pour me remettre les envers à l’endroit, j’va toussuite demander réparation à cézigues faux tueurs de troubles… faut taire des troubles.. euh… à ces artisteries de paquitolle! capitole! pacotille, merde!
    J’en ai des ébariaudes maintenant, ça va être abominable! Une boucherie!

    1. Pheldge

      « J’en ai des ébariaudes maintenant », ah bin, faudra éviter de manger épicé, sinon, il y a « préparation h », pas seize, h tout court. Rika Zaraï recommande également les « bains de siège » …

  15. Pythagore

    Bien vu la comparison entre les déplacés climatiques, qui…euh…well…. n’existent pas et les déplacés politiques et/ou économiques, qui eux sont par millions. Mais bon chut.
    Si le CO2 n’a pas d’effet sur le climat, il a de toute évidence des effets psychotiques et fait tourner les plus sensibles socialiste.

  16. Calc8

    Voilà un billet plein de bon sens ! Merci !
    Le petites images Gif sont toujours aussi désopilantes et parfaitement à propos…

    Je me demande qui commandite ces opérations de sitting dans des endroits comme le Louvre ? Car je doute de l’intelligence moutonesque des pantins mentionnés.

    Qui est donc le marionnettiste à la manœuvre ? Pourquoi maintenant ? Combien sont payés ou comment sont récompensés ces pantins ?

  17. sam player

    Test : pas de commentaires depuis 7h00 ce matin… je me disais : le site est planté… ou alors Al s’est enfin attelé au boulot !

        1. Aristarkke

          T’as pas de chantier en intérieur ???
          Explique pas les choses direct comme tu fais : SP va croire que tu gagnes des masses en bossant à peine à mi-temps, il va s’y mettre et comme il expliquera tout bien aux clients versus toi qui oscilles dans ton hamac à roupiller entre deux commentaires, le taf s’envolera de ton carnet de commandes pour aller enrichir le sien…

          1. albundy17

            « T’as pas de chantier en intérieur ??? »

            Ben si, mais faut s’y rendre et je n’aime pas la pluie, spa pour rien que j’ai quitté le nord !

            A mi temps, je gagnerais trop

  18. BDC

    En parlant d’artistes (littéraires), je suis tombée par hasard sur celle-ci: « Presque toujours en politique, le résultat est contraire à la prévision », de Châteaubriand. Monarchiste, libéral et catholique ! Moi qui le croyais simplement romantique d’après l’EdNat … Encore des ouvrages à ajouter à ma liste de lectures.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Victor Hugo dira un peu plus tard : « le romantisme, c’est le libéralisme dans les arts ».
      Si ses ouvrages romantiques comme René sont d’un ennui mortel, ses mémoires d’outre-tombe livre des passages flamboyants. On peut juste se passer de la fin où il se rince la bouche de ses mérites politiques dans de longues tirades façon « c’est moi le meilleur ».
      Par contre son portrait d’un chouan, sa description de la campagne de Russie ou sa relation de l’accueil de Louis XVIII par Fouché et Talleyrand sont des morceaux d’anthologie.

    2. Calvin

      Il y a une série sur Contrepoints, concernant des auteurs qui ont chanté la Liberté.
      S’appuyant sur des extraits étonnamment oubliés des canons de l’EdNat, histoire de gommer leur filiation au libéralisme…

  19. Hussard Bleu

    Initiateur du Romantisme français, et ennemi intime de Bonape, le beau René fut aussi un velléitaire égotiste et mégalo, mais et surtout une de nos plus grandes plumes dans la tradition classique, si son influence politique fut nulle ou presque.

    On peut lui pardonner un peu d’emphase pour des périodes comme :

    « « Lorsque, dans le silence de l’abjection, l’on n’entend plus retentir que la chaîne de l’esclave et la voix du délateur ; lorsque tout tremble devant le tyran, et qu’il est aussi dangereux d’encourir sa faveur que de mériter sa disgrâce, l’historien paraît, chargé de la vengeance des peuples.

    C’est en vain que Néron prospère, Tacite est déjà né dans l’empire ; il croît inconnu auprès des cendres de Germanicus, et déjà l’intègre Providence a livré à un enfant obscur la gloire du maître du monde. »

    Qui sait encore écrire ainsi ? sans flagornerie aucune, je trouve qu’il arrive parfois à Monseigneur – dans ses meilleurs jours – de trouver des formules de cette élévation de style… un plaisant petit côté destroy en plus…

  20. albundy17

    A propos de subventions, non seulement l’état subvient aux organes défaillants de la presse, mais aussi à leur distributeur, on vient de racquer (encore) 90 millions pour « sauver » Presstalis

      1. Calvin

        SNCM est devenue Linea.
        TGV va devenir OUI.
        SNCF va devenir Fertalis.
        La S. S. va devenir Foutalis ((C) H16).
        France Télévision va devenir Analis.

        1. albundy17

          « France Télévision va devenir Analis. »

          Ou Anusliss.

          Depuis quelques temps, Linéa fait un paquet de pub télé, comme quoi la pub ne rends pas forcément libre, mais con, vu leur tarifs.

          On n’a pas de nouvelles des 400 millions qu’ils devaient nous rembourser sous leur ancien nom d’ailleurs, j’imagine la fine ancienne équipe qui a repris leur merdier, avec la nouvelle contrainte de ne plus (trop) piller les frigos pour alimenter leurs paillotes

          1. MCA

            La nôtre, sans aucun doute : monarchie élective.

            C’est assez curieux d’avoir viré une royauté pour en arriver à mettre la même chose.

        2. Aristarkke

          Fertalis pour laisser entendre que le terreau y est très favorable pour l’ amendement par la subvention permanente???
          Cf les « excellents » résultats de la SNCF en 2017 qui se traduisent par un endettement accru de 3Mds€ soit + 7,5% de croissance, la dette… (excellents était servi tout-à-l’ heure sur BFM)…

          1. albundy17

            Sont marrant à la SNCF, ils lancent une gréve, mais en tiers temps, histoire de mettre encore plus le bordel ? Genre y’aura / y’aura pas ?

            P’tin, je te collerais ça au goulag, bande de sansgsues

  21. Aristarkke

    Suis étonné que l’ ADP ne nous ait pas gratifiés d’ une de ses vannes de derrière le volcan à propos de l’art et du cochon alors que l’espar était évident…
    Son hyménée nous l’ a tourneboulé.
    Cela, c’était visiblement avant…

    1. Hussard Bleu

      hé quoi, c’est donc vrai, il serait officiellement passé sous le joug uxorial ? Mon absence sur ce blogue m’aura privé de l’épisode…

      Un court épithalame est dès lors de rigueur :

      ah! cher du Piton de la Fournaise l’Agité
      Suave mari (magno turbantibus ventis aequora)
      Que les vents te soient favorables, beau Tarzan tel Hargitey
      et que ta Jayne te suive toujours, comme un joli rémora.

    2. Pheldge

      bon, bin à la demande générale, pour satisfaire la foule de mes fans en délire, avec un clin d’oeil pour l’ancêtre, à propos de « l’art et du cochon », je dirais que l’art est au porc ! 😉
      @ HB : oui, t’as loupé un épisode, que je nage tellement dans la félicitude, que j’en ai peur de me noyer de bonne heure 😉

      Et tiens, mon félicitude étant inspiré de bravitude, une député de notre ile ayant accompagné Macron en Inde, bicauze ses origines etc, j’ai appris que Ségolène est désormais nouvelle ambassadrice de l’Alliance Solaire, en plus de sa charge d’ambassadrice des jambons d’épaules …
      valeursactuelles.com/politique/deja-ambassadrice-des-poles-segolene-royal-desormais-ambassadrice-de-lalliance-solaire-93916

      1. bibi

        Si l’art est au porc voila comment définir de manière artistique les 3 catégories humaines qui peuplant ce bas monde :

        Homme : Une femme dans chaque port.
        Femme : Attend assise sur une grosse bitte le retour de son mari.
        Féministe (mâle ou femelle) :Un porc dans chaque homme.

  22. Hussard Bleu

    Mais le poison-pilote dirige toujours le requin
    et souvent le Tarzan se retrouve en galuchat
    quand il pensait profiter de la fille au sequin
    car à bon chat, hein, n’est-ce pas, bon rat…

    1. Pheldge

      A trop vouloir faire le malin,
      sans en avoir-e les moyens,
      tu vas gâcher de bons neurones,
      dont bientôt, on te fera l’aumône …

      1. Hussard Bleu

        Faites du bien à un Islien,
        loin de vous en savoir gré
        l’ADP vous traitera en chien
        qui dérange l’idylle d’Hégré

      2. Pheldge

        tes soucis de métrique
        sont bien révélateurs,
        de ces ennuis de trique
        qui fondent ton malheur ! 😉

        pour la beauté de la rime
        je dirai que toute lime-euh
        qui craint de frotter l’oignon,
        est de l’amour, le moignon !
        Que vaut donc le hussard
        si la point’ de son dard
        a fini émoussée
        vaincue par les années ?

        1. Hussard Bleu

          Grâces soient rendues à l’hérédité
          je lis toujours sans lunette
          toi que l’hypermétropie guette
          nous sommes donc à vraie égalité….

          Philippe « égalité », hein ? bah! comme dit la sagesse populaire, n’est-ce pas, « Bonjour lunettes, adieu… requête… ? épaulette, ou échauguette ? voilà que j’ai plus ma tette… ».

          En tous cas, Père m’a transmis des gènes de bonne qualité, qui font que malgré mes quelques années d’aînesse sur toi, je lis toujours les petits Dalloz rouges à l’oeil nu, sans artifice d’optique…

          On peut en tirer toutes sortes de conclusions….

  23. Hussard Bleu

    Mais foin à ton âge de trop de conseils de prudence
    avec une genette, quand le chat n’est pas, la souris danse
    et l’essentiel n’est-il pas de trouver le vrai conjugal bonheur
    qui est tout le mal que je te souhaite, en cette tardive heure

      1. Hussard Bleu

        «proles », « fides » et « sacramentum », voui… tiens, plutôt, St Augustin te la baillera bonne, vilain Philou qui répond par la méchanceté à mes félicitations…

        Je te vois, en malocchio et jettatura, le sort mérité de Panoûrgos : wikisource.org/wiki/Le_Tiers_Livre/9

    1. Pheldge

      Devant tant de sollicitude, je me laisse tenter de vous raconter une histoire qui est arrivée au Papet, quand, un jour, par hasard, il retrouva un de ses amours de jeunesse. Agrippée à son déambulateur, la femme lui dit « ah, mon vieux complice », à quoi notre Harry répliqua « la mienne est toute fripée, elle aussi ! »

  24. Dr Slump

    C’est la meilleure de l’année, déjà encadrée sur le mur de la honte: l’Urssaff colle 80.000 euros de redressement à… Emmaüs Cambrai, parce que faute de moyens suffisants (et la faute à trop de charges sans doute…) ils versaient un pécule à leurs compagnons, au « noir » comme on dit, pour qu’ils puissent au moins manger! Et le juge va donc devoir déterminer quelle « solidarité » vaut plus que l’autre, celle de la charité, ou celle de l’état, dont on sait évidemment ce qu’elle vaut réellement…

    Je prends les paris: Emmaüs paiera quoi qu’il arrive, un arrangement à l’amiable va être proposé, l’affaire sera étouffée prestement, et ça ne fera pas plus d’effet dans les médias qu’un pet de mouche dans le vide intersidéral. Quel pays formidable! Unique au monde, une oeuvre de charité accusée de ne pas être solidaire!

      1. Dr Slump

        De la bêtise tu dis?? Mais à ce stade l’inspectrice qui leur a collé ce redressement est tout simplement malfaisante! Toute investie de son lamentable pouvoir de nuisance elle menace de faire fermer une association de charité, et de jeter à la rue de pauvres gens, invoquant pour cela « la lôa »? Si encore l’asso se livrait à de l’exploitation, je ne dis pas, mais là, elle ne pouvait pas simplement fermer les yeux? Au lieu de s’acharner sur des miséreux, elle ne pourrait pas plutôt traquer les vrais enfoirés qui abusent des autres?
        C’est une ignominie, je n’ai pas de mots pour décrire à quel point c’est révoltant et dégoutant. Salope!
        En tout cas l’urssaff paraît ici pour ce qu’elle est réellement: un organisme de racket. Et vous verrez, enfin non, vous ne verrez rien, les médias n’en diront pas un mot, parce que vous comprenez, cela ferait tâche, n’est-ce pas?

        1. sam player

          « ….mais là, elle ne pouvait pas simplement fermer les yeux? »

          En fait, non, perso je trouve cela très bien car ça fait remonter ce type de problème qui est : vaut-il mieux que je donne 500€ de la main à la main au mec qui vient tailler mes haies ou vaut-il mieux qu’on lui donne 500€ qu’on aura pris à quelqu’un d’autre…
          Je ne vois pas pourquoi cette association serait plus légitime à payer de la main à la main que toi ou moi… Ce n’est pas en mettant tout sous le tapis qu’on fait disparaître les problèmes… au contraire.

          1. Hussard Bleu

            D’autant que l’on peut se poser quelques questions sur cette assoce qui manie des sommes très importantes, possède un patrimoine immobilier étonnant, et dont les dirigeants ont des plans de carrière surprenants….

          2. Pheldge

            Si seulement ça pouvait permettre d’ouvrir le débat … mais on va nous sortir la sainte icône de l’abbé Pierre, faire chialer dans les chaumières, et ça va se régler avec une « aide exceptionnelle de l’état » qui mnotrera que nos bons dirigeants ont du cœur, eux, et on oubliera le débat …

            1. Dr Slump

              Que des dirigeants de n’importe quelle asso ou organisme s’en mettent dans la poche au passage, ça existe partout, et peut-être aussi chez Emmaüs. D’autre part, il est possible qu’on brandisse l’abbé pour obtenir la mansuétude exceptionnelle de l’état, ce n’est pas le cas, mais ce serait de bonne guerre.

              Mais messieurs, de grâce, daignez que votre esprit critique et vos mérites ne vous fasse pas oublier que la misère existe, et que les gens travaillant avec Emmaüs ont certainement, pour la plupart d’entre eux, la sincère volonté de venir en aide aux pauvres. Face à cela, l’urssaff et son kapo inspectrice devraient concentrer en premier toutes les critiques.

              1. Hussard Bleu

                Bien sûr que la misère existe, mais pas assez encore puisqu’on en importe…

                Et de la bonne : de la violente !

                Mercredi matin, la Merkel a été victime d’une tentative d’attentat de la part d’un migrant criant « Allah Akbar ». Plus de peur que de mal, heureusement pour elle, et le dézikilibri a été plaqué au sol par les Leibstandarten… et emmené vers un sort sans nul doute psychiatrique…

                Wir schaffen das, nicht wahr ?

                Mais quels médiats français en ont-ils parlé ?

                welt.de/politik/deutschland/article174583236/Vorfall-vor-Bundestag-Stoerer-rannte-schlicht-auf-Merkel-zu.html?zanpid=11459_1521144610_0d5555d83360d3bf37ee1c0580bd7731

          3. Dr Slump

            Ca c’est un autre aspect de la question, et je suis tout à fait d’accord avec ton point de vue.
            A quelque chose malheur est bon, et un cas comme celui-ci permet de révéler toute l’absurdité et l’inégalité de ce système de « solidaritay ».

            Mais dire que l’inspectrice et l’urssaff ont oeuvré à « faire remonter le problème », non, en aucun cas. Ils auraient simplement pu faire un rapport circonstancié au gouvernement pour les informer de ce cas d’école, mais non, il fallait qu’ils appliquent la lôa de manière aveugle, en bons fonctionnaires zélés, et en dédaignant complètement que la loi sert en principe la justice, et non l’inverse. Il y a la loi, et l’esprit de la loi.

            Ceci ne vaut pas un point Godwin: Eichmann aussi appliquait consciencieusement « la loi », le comportement est exactement le même, et c’est cela que je critique.

            1. sam player

              En fait le contrôleur devrait juste contrôler et non juger : ça c’est le travail du juge
              Mais la multiplicité des lois et règlements a conduit à un encombrement des tribunaux et la seule solution qui a été trouvée c’est que le contrôleur sanctionne, ce qui va à l’encontre de la séparation des pouvoirs.
              De plus en plus d’administration demandent d’avoir un pouvoir de sanction : dernièrement c’est le cas du CSA à qui cette possibilité avait été retirée sous Sarko je crois.
              Le pire étant que certaines administration font carrément les 3 à la fois : législatif (règlements), exécutif et judiciaire !
              Certes, il y a des possibilités de recours mais la lourdeur des procédures et le fait que la sanction soit encore plus lourde pour les empêcheurs de tourner en rond en découragent beaucoup : c’est comme cela que s’installent les systèmes totalitaires.

            2. Aristarkke

              Mais il n’y a pas eu qu’Eichmann à appliquer la loi du régime nazi…
              Malheureusement…
              Notons aussi que Soljenitsyne détaillait minutieusement comment la législation soviétique étayait consciencieusement le Goulag. Ajoutant même l’ argument qui tue: S’étant trompée de cible, la Gestapo relâchait des suspects. Tcheka, Guepeou, NKVD, jamais…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.