Loi Prostitution : tout se déroule mal, comme prévu.

C’est parfois avec amusement, parfois avec tristesse que les (rares) libéraux de France constatent que leurs prévisions politiques et économiques se réalisent avec cette justesse qui ne doit finalement rien au hasard.

Dès l’avènement de Chavez au Venezuela, ils étaient les premiers à dire que le pays trottait à sa ruine, qui lui arriva comme prévu, totale et indubitable.

Les problèmes de l’Euro, largement prévus par Friedman, n’auront surpris que ceux qui continuent d’ignorer les bases mêmes de l’économie.

Les prévisions d’enfoncement de la France, basées sur l’observation méthodique des causes profondes du marasme économique dans lequel elle baigne, se révèlent toutes aussi exactes depuis plusieurs décennies : comme on y combat avec acharnement et application toutes les libertés fondamentales, les entreprises et avec elles les emplois, les richesses, la culture et le savoir-vivre à la Française s’étiolent peu-à-peu.

Et plutôt que multiplier les exemples, on s’arrêtera à l’actualité récente, féconde.

En 2012, je notais la tendance du gouvernement d’alors de vouloir absolument légiférer à tort et à travers sur le sujet de la prostitution : dans un billet du mois de juin, j’expliquais que Najat Vallaud-Belkacem, alors ministre « des droits de la femme », avait décidé d’en finir avec la prostitution, et je prédisais ainsi que

« cela repoussera la prostitution dans des endroits encore plus difficiles à contrôler pour l’État, et accroîtra le risque pour les prestataires et les clients. »

Bien évidemment, il aura fallu un peu de temps pour transformer l’interventionnisme de l’insupportable péronnelle en véritable texte de loi avec contraintes, amendes et vexations puisqu’il faudra attendre 2016 pour que le prurit législatif se traduise par des actions : la loi passe en avril de cette année-là, ce qui ne manque pas de déclencher quelques prévisions pessimistes des quelques libéraux inquiets de voir une nouvelle fois le législatif et l’exécutif faire absolument n’importe quoi, n’importe comment, par pur dogmatisme et sans tenir compte des réalités de terrain.

Dès 2016, ceux qui le veulent peuvent donc lire quelques éléments de réflexion sur la question avec des effets de bords déjà prévus et déjà évoqués

« Petit à petit, le pays se vide de la prostitution officielle et la fait durablement passer dans le marché noir, augmentant tragiquement les risques et dangers de celles et ceux qui pratiquent ces professions. Plus à propos, cela entraîne aussi un exil massif des prostituées frontalières hors du pays. »

À la fin de l’année, le constat est sans appel. Farouchement portée par les habituels foutriquets frétillants à la Montebourg et autres mouche du coche comme Rossignol, cette loi ne marche pas : les clients qui restent sont les plus violents, les prix des prestations chutent, les risques pris augmentent.

Belle réussite.

Devant ce constat, un gouvernement responsable reverrait sa copie. Nous sommes en France, et le ramassis de parasites incompétents et d’arrivistes sans scrupules qui nous dirigent ont autre chose à faire que se préoccuper des petites gens, surtout ceux qu’ils prétendent défendre (à commencer par les prostituées, cela va de soi).

Rien ne changera donc pendant les deux années qui suivront.

Il faut donc être d’une extraordinaire mauvaise foi pour prétendre à la moindre surprise lorsqu’en avril 2018, deux ans plus tard, on aboutit aux mêmes conclusions en lisant le résultat (officiel cette fois-ci) des études menées sur le milieu de la prostitution française suite à l’application de cette loi (présentée comme « la loi Veil de notre temps » par ces infatués gouvernementaux) : la « loi prostitution » d’avril 2016 est une véritable catastrophe qui aggrave nettement la situation des personnes qu’elle entendait niaiseusement améliorer.

Sauf à tordre le sens des mots – ce que s’empresseront de faire les associations lucratives sans but luttant contre les travailleurs du sexe – le résultat concret de cette loi porte directement préjudice aux prestataires, bien avant les clients.

C’est un ratage total. Les témoignages abondent :

« En 20 ans, je n’ai jamais vu une précarité si importante, une extrême clandestinité dans le travail du sexe et une telle violence. Il y a un rapport de force inversé, aujourd’hui, c’est les nanas qui proposent des rapports non protégés pour avoir à manger. »

Et zut, la moraline, étalée à gros pinceaux par les habituelles associations ramasse-subventions, ne prend pas et dégouline sans prendre masse. Et crotte, le marché, bien compris, a réagi précisément comme les libéraux s’y attendaient. Et flûte, tout se déroule exactement comme prévu.

Conclusion ? Mais c’est évident : pour les associations favorables au texte (Mouvement du nid, collectif Abolition 2012), il s’agit de réclamer « son application pleine et entière »… Pour étendre la misère et le malheur dans les moindres recoins que la moraline n’aura pas aspergés, je présume.

parabole de l'aspirine (c) Maître Du Monde

En somme, alors qu’on savait avant même que la loi entre en vigueur qu’elle provoquerait des effets délétères strictement opposés à ceux recherchés, alors qu’on observe effectivement depuis deux ans que la situation des prostituées s’aggrave conformément à ce qui avait été prévu tant par les libéraux que par les associations responsables et compétentes sur le terrain, et alors que les expériences comparables à l’étranger ont toutes amené aux mêmes conclusions, absolument rien n’a été fait pour revenir sur la position dogmatique du gouvernement et des associations moralistes pudibondes.

Le législateur et l’exécutif ont donc laissé une situation s’envenimer. Ils sont directement coupables du sabotage consciencieux de la vie de centaines d’individus. La société française a, très concrètement, perdu deux années pour corriger une situation inique.

Du reste, s’il s’agissait de vraiment éradiquer la prostitution (but parfaitement ridicule en soi tant, rappelons-le, les vices ne sont pas des crimes), il existe une méthode éprouvée : une des méthodes les plus efficaces pour éradiquer complètement une institution, une habitude ou un marché consiste à l’institutionnaliser, à le nationaliser voire, mieux encore, à le fonctionnariser avec rentes, avantages acquis (de haute lutte ou pas), convention collective et syndicats jaloux de leurs prérogatives.

En mettant en place un Service Public de Prostitution, nul doute que l’État aurait durablement ringardisé la profession, complètement fusillé un marché en transformant la prostitution en bureaucratie paperassière et provoqué les inévitables catastrophes sociétales que ce genre de constructivisme provoque systématiquement.

prostiteo

En attendant que cette idée aussi lumineuse qu’imbécile ne germe un jour dans les esprits malades des politiciens et de leurs associations parasites, on devra se contenter des études sérieuses qui, toutes, alertent sur les résultats catastrophiques et demandent toutes la remise à plat de la loi.

Parions qu’il faudra encore des années de misère, de violence, de maladies et de risques accrus pour revenir en arrière. Mais on s’en fiche : le Camp du Bien progresse !

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires217

  1. Le Gnôme

    Déjà Saint Louis avait interdit la prostitution il y a 750 ans, on voit le résultat.

    Un gouvernement qui n’est même pas foutu d’expulser 300 pouilleux des champs avec toute la force dont il dispose est bien incapable de faire respecter les lois qu’il fait voter par ses godillots.

    Sauf s’il s’en prend à ceux qui sont solvables, comme avec les radars ou les impôts, curieusement, là, il est efficace. Bizarre, non ?

    1. Aristarkke

      Efficace parce qu’ adoptant un droit exorbitant où l’ amende est dûe par le propriétaire du véhicule sans avoir besoin d’identifier l’ auteur réel : c’est donc la voiture qui est coupable.
      Aussi parce qu’ une filière de rackett a été bâtie spécialement pour éviter de recourir au système standard pénal puisque tout citoyen doté du permis de conduire est aussi doté maintenant d’ un casier judiciaire « routier »…

      1. Higgins

        +10 mon cher Aristarkke. Aucun de nos plumitifs officiels n’a relevé cette atteinte extraordinaire au droit. Comme l’accès à ce dernier est étroitement verrouillé (le nouveau texte sur la Justice va encore resserrer l’étau tant les politocards ont peur de cette dernière – on se demande bien pourquoi – et que les caisses de l’Etat sonrt vides). il est très difficile de faire valoir ses droits puisqu’en matière de répression routière, l’automobiliste est considéré de facto coupable. La Grance est bien le pays du racket officiel.

        1. Gosseyn

          Atteinte au droit sciemment conçue par un système où le Conseil constitutionnel lui-même a verrouillé toute possibilité d’une question prioritaire de constitutionnalité contraire aux choix de l’oligarchie régnante !
          Ainsi, l’État de non-droit est délibéré, en France. Tout comme le mensonge par omission est le fondement de nos médias subventionnés par les mêmes.

        2. Dr Slump

          Ouaip. Y’a plus qu’à se mettre dans l’illégalité pour échapper aux radars: maquiller sa plaque, coller un miroir réfléchissant, je ne sais pas trop si ces artifices sont efficaces, mais j’ai ouï dire que ça coûtait moins de se prendre une amende pour cette raison, qu’un PV pour excès de vitesse?

              1. albundy17

                Profites en tant qu’il existe encore les flashs, en voie de disparition..

                Faut pas se faire gauler, un flic pointilleux peur remarquer que la plaque est bien plus propre que le reste de la calandre..

                  1. Pythagore

                    Ben non M’sieur l’agent, c’est pas moi, c’est ma femme qu’a fait tomber sa bouteille de verni à ongle sur la voiture. Ca tout collé , pas pu l’enl’ver.

                    1. Pheldge

                      Et vot’ femme, elle a pas de dissolvant ? hein, passe que la mienne, elle en a ! Et en plus vous me prenez pour une bille !

                  2. albundy17

                    Oui, c’est ce que j’aurais fait si j’y avais eu recours pour mon propre cas.

                    L’avènement des systèmes sans flash va mettre fin à ce type de bricolage d’ici peu.

                    1. Aristarkke

                      Se domicilier dans une zone de non-droit sans compte bancaire à son nom en Grance ou en veillant à rester en dessous du seuil de saisie…
                      M’étonnerait que le fisc manifeste beaucoup de velléité à y effectuer des visites domiciliées…
                      Utilisation de la domiciliation à l’ étranger, aussi.

                    2. albundy17

                      « Restera celui des plaques bidons à condition de ne pas sa faire arrêter. »

                      Il me prend à penser un bricolage de plaques rotatives James Bond © ^^

                1. Aristarkke

                  Je continue à fausser la statistique en occasionnant des flashes des radars double étage avec mes Doblo à suspension renforcée et galerie (qui rentrent dans les parkings souterrains normaux). Bien réglés sur 2m de haut… On sent la qualité du travail des concessionnaires…

          1. sam player

            Bah en fait il vaut mieux ne pas avoir de plaque, c’est juste une contravention de 135€ minorée à 90. Pas de perte de points.
            Alors qu’un maquillage de la plaque c’est un délit… 3750€, 5 ans de prison… passe pas par la case départ, touche pas 20,000

        3. Higgins

          Pour les photos prises plein arrière (où on ne peut pas voir le conducteur), c’est largement plaidable puisque, en théorie, c’est à l’accusation de prouver que le conducteur au moment des faits est bien le titulaire de la carte grise. Deux conditions à respecter: prendre un avocat et lui faire déposer des conclusions écrites pour que le juge de proximité soit contraint à répondre en droit (les juges de proximité sont un truc inventé par Talonnette 1ère pour faire croire aux braves gens qu’ils seront écoutés s’il leur prend l’envie d’ester en justice. Rarement compétents, ils font de l’abattage à bon marché – pour le Léviathan cela s’entend – ce qui contraint souvent à faire appel pour se faire réellement entendre en droit. Très dissuasif comme système pour le bon peuple.

    2. Aristarkke

      Finalement, il faut reconnaître Chirakham le Rouge d’ avoir été visionnaire: en rendant depuis presque 25 ans la voiture coupable obligatoire, il a déjà mis en place la législation répressive adaptée aux véhicules autonomes…

    1. theo31

      Exact. La situation des prisons ressemble furieusement à celle du Goulag. A Nazino, les cocos avaient abandonné à leur triste sort 6000 déportés qui se sont livrés au cannibalisme pour survivre.

  2. Boutros

    Et pourtant « en marche » c’était déjà la doctrine des péripatéticiens et leurs consoeurs gagnaient à être connues… nom d’une pipe !

  3. Higgins

    La Morale (je mets volontairement une majuscule) est une chose difficile à manier surtout pour des politocards en mal de reconnaissance. Les vices ne sont pas des crimes. Tenter de faire passer les premiers pour les seconds est voué à l’échec. C’est encore plus vrai lorsqu’il s’agit de sexe surtout dans une société qui se prétend libérée sur ce plan. La dissonannce cognitive est absolue puisque ceux-là mêmes qui pourchassent le vice absolu qu’est la prostitution n’ont de cesse de manipuler les petites têtes blondes ou crépues ou rousses ou frisées pour leur dire qu’en matière sexuelle, tout se vaut et que la Morale, celle dont ils se prévalent pour fustiger les comportements indécents à l’aune de leur fatuité, n’a rien à voir sur ce plan. Attitude typique des amoureux ou nostalgiques des dictatures, ils n’ont de cesse que de vouloir contrôler les individus jusque dans leur intimité, trop stupides pour ne pas voir l’immense paradoxe sur laquelle ils établissent leur ligne de vie. Plus que jamais, l’adage « l’enfer est pavé de bonnes intentions » s’avère d’une justesse confondante. Les libéraux sont peut être égoïstes mais les socialistes sont irrémédiablement malfaisants.

  4. VISTE

    C’est incompréhensible. Pourquoi ne pas autoriser les maisons closes qui garantiraient hygiène, sécurité sanitaire, sûreté et dans un confort et un cadre beaucoup plus agréable qu’un J7.
    Et pourquoi les rentrées fiscales associées ne suffisent elles pas à motiver l’ouverture de tels établissements ?
    Quelque chose m’échappe.

    1. bibi

      Le problème de ce que l’on appèle maison clause c’est que pour rentabiliser l’investissent le tenancier aura recours au proxénétisme et donc les prostitués qui y travailleront ne seront pour la plupart pas consentantes, ne pourront donc choisir leur clients et encore moins leurs tarifs.

      Il faudrait créer des maisons ouvertes avec pignon sur rue ou les prostitués sont des travailleurs indépendants.

      1. Waren

        A ce sujet, je vous conseille d’aller voir du côté de la Jonquera ce qui s’y passe, c’est édifiant: du côté français, c’est désert. Par contre, côté espagnol, c’est bombance: des magasins toujours pleins avec des produits français meilleur marché qu’en france et lorsque vous entrez un peu plus dans les terres, vous tombez sur des hôtels également toujours plein, mais pas pour la même raison. Les tenanciers se contentent de louer des chambres à des filles qui marchandent des services. Mais ce ne sont pas des bordels et ça marche du tonnerre ! Et tiens, la majorité des clients sont français …

        Quand est-ce que l’on arrêtera d’être aussi stupide dans ce pays ?

        1. Aristarkke

          Du temps des journaux d’ annonces gratuits, ceux dinch’Nord comportaient des petits encarts vantant les mérites de maisons accueillantes outre-Quiévrain…

          1. Waren

            Ah oui, les dames dans les vitrines sur la route de Tournai 😉

            Toujours dans le registre commercial, je vous conseille le contraste Givet-Dinant, c’est saisissant. La première est une de ces pauvres villes des Ardennes, triste et rongée par la pauvreté. L’autre est une belle ville avec ses casinos, ses bateaux sur la Meuse, ses grosses maisons, ses nombreux magasins et bars, bref qui sent bon la réussite. Tout cela a quelques kilomètres. Ce qui est surprenant, c’est l’absence total de rayonnement de l’une sur l’autre; on est bien dans deux mondes. Pourtant, la Belgique n’est pas connue comme étant un pays particulièrement giga-libéral, mais elle est certainement plus pragmatique que nous autres.

        2. René-Pierre Samary

          Je passe souvent par là en voiture, et il me semble que la frontière ne passe pas par La Jonquera, entièrement en Espagne, mais par le Perthus, un peu au Nord… ce qui n’enlève rien au bien-fondé de votre remarque (encore que je n’aie pas testé les hôtels de la Jonquera !)

        1. Hussard Bleu

          Bibi est en train de se la jouer Al 17, lequel, par esprit de contradiction – aide familiale? – pratique maintenant le sans faute….

          1. albundy17

            « aide familiale? »

            C’est un gros travail, réunir tout ces ignares incultes, farfouillant les Bescherelle(s) moisit par l’inaction et les taudis dans lesquels ils reposaient en paix…

                1. Hussard Bleu

                  Harry, il faut savoir passer sur de certaines erreurs juvéniles pour encourager le timide apprentif…
                  Une censure trop rigide fait ressortir l’apparente vanité d’un méritoire effort, et annihile sa vertueuse résolution d’amender sa prose..

            1. Aristarkke

              Damned. Peggy vient de réaliser que pour rester crédible dans le piratage du compte de l’ époux, il faut émailler le texte d’ une dose minimale de coquilles et autres fôtes!!!

      2. Bullit

        Votre « position » concernant ce « qu’ il faut ».. pour les prostitué.es est largement spoliee..par un « non vecu ».. et pourtant je vous rejoins largement quant a la finalité de ce syndrome de Société. . »re-ouvrir les maisons closes du 21eme siecle ».. et redonner de « l humanité  » a cette activite..
        ULLA

  5. Bonsaï

    Il est vrai qu’à cet égard comme à d’autres la petite république de Genève est un parfait exemple. Madame Grisélidis Réal, dont il est question dans l’article, était par ailleurs une femme de lettres reconnue qui vécut aussi un certain temps à Paris. Malheureusement ce modèle libéral tend à être battu en brèche par des filières qui tentent d’importer du personnel moins libre et moins scrupuleux…

    1. Pythagore

      Simone De Beauvoir était aussi une femme de lettre. Macron est un homme de lettre,…. être de lettre n’est pas une caution de quoique ce soit.

          1. Dr Slump

            Flagrant délit de sophisme caractérisé: je te tiens mon gaillard, au bagne! Tu m’attribues des propos que je n’ai pas tenu. Pour administrer, il faut des administrateurs, pour gouverner, il faut des couilles

            1. bibi

              Dois-je en déduire que comme les hommes de lettre devant rester à faire des lettres ceux-ci sont dépourvus de couilles?

              C’est vous qui êtes en flagrant délit de n’importe quoi en déniant le droit aux hommes de lettre de se retrouver à la tête d’un pays.

              Heureusement que l’écrivain, futur Prix Nobel de littérature, Winston Churchill a daigné prendre la tête du gouvernement de sa majesté George VI le 10 mai 1940 (jour bien connu dans notre pays pour être celui du passage de l’ombre à la lumière).

              1. Dr Slump

                1 partout! Mais dans ce cas, doit-on en déduire que les administratifs sont forcément dépourvus de couilles (mode keko off), ou forcément incapables de gouverner? Bref. C’était une boutade approximative, n’en jetez plus je vous prie. Y’a déjà assez avec ledit Sam Over!

                1. bibi

                  Oui les administratifs en général et public en particulier sont dépourvus de couilles sinon ils n’auraient pas fait leur carrière dans l’administration.

    2. albundy17

      « la petite république de Genève est un parfait exemple »

      Ils viennent d’ailleurs d’interdire l’avenue dédiée aux professionnelles -ls qui se sont retranchées-s ds les ruelles sombres adjacentes.

  6. Aristarkke

    Les libéraux sont dans la posture de Cassandre. Jamais compris ni crus par leurs contemporains sauf une fois le désastre soce irrémédiablement accompli…

    Mais pas suivis ensuite pour autant…

    1. Hussard Bleu

      Il faut se limiter à évoquer Cassandre jusqu’à la chute de Troie inclusivement, because la suite n’est pas souhaitable, sauf peut-être pour certains qui y trouveraient quelque bas plaisir….

      photo.rmn.fr/archive/15-610874-2C6NU0AMMR9Z6.html

      Ce qui me rappelle cette phrase de Rivarol, qui connaissait le problème : « Le rôle de Cassandre est inutile avant, odieux après »…
      Il avait annoncé la Révolution, tenté, une fois engagée, de la dériver puis de la combattre, et in fine, devant le désastre sanglant, obligé de s’enfuir, pour finir par mourir dans les Allemagnes…

      1. Aristarkke

        Cassandre, très belle Sainte Nitouche mais une vraie filoute aussi : contre un agréable moment d’ échanges, Apollon lui offre le don de divination qu’ elle accepte et s’approprie mais refuse d’exécuter l’ autre phase du marché… Colère du dieu qui ne le lui retire pas mais va le rendre totalement inefficace sauf pour la consterner de tout voir par avance, y compris dans l’époque post Troie…

  7. Pheldge

    HS : désolé, mais c’est vraiment HS, mais tellement édifiant que je me fais un devoir de partager :
    ouest-france.fr/europe/france/etude-non-les-sms-ne-ruinent-pas-lorthographe-de-vos-ados-2012479

    1. Le Gnôme

      A la base, il convient d’avoir de l’orthographe pour que celui-ci soit ruiné par l’abus de SMS. Or, comme les élèves et les profs n’en ont que fort peu, cela ne change pas grand chose. On ne saurait ruiner ce qui n’existe pas.

  8. Pheldge

    AMHA, c’est un combat stupide, et d’arrière garde : la prostitution via Internet connait un essor, pendant que le tapin de rue décline, et va lentement disparaitre.

        1. Vassinhac

          Il faut se dépêcher de mailler tous les villages avant l’arrivée de la 5G, sinon fini les marchés de passage de câbles. Pour l’implantation d’une antenne, difficile d’être gourmand car il y a souvent le risque qu’elle s’installe chez les voisins !

          1. albundy17

            « Il faut se dépêcher de mailler tous les villages avant l’arrivée de la 5G, »

            Ha Ha !

            Heureux de rencontrer une personne qui en est arrivée aux mêmes constats que moi ^^

          2. Aristarkke

            Ce doit être pour cela que mon hameau est subitement encombré des camionnettes d’ Orange… presque quatre ans après la promesse du (nouveau) maire que ce serait l’année suivante…au plus tard…

  9. Le Gnôme

    Entrefilet du Figaro indiquant que la grippe a causé 13.000 décès cet hiver. Je réclame l’interdiction du virus de la grippe, un décret devrait suffire.

    1. bibi

      La grippe tue à 90% des individus de plus de 75 ans, il faudrait donc que l’état fasse un décret pour qu’il y ai une grippe d’hiver et une grippe d’été, suivi d’une canicule d’été et d’une canicule d’hiver.

  10. albundy17

    « En mettant en place un Service Public de Prostitution, »

    Ben le SPP existe déjà, le Service de Pompiers Professionnels.

    Le nom ne l’indique pas, mais il s’agit d’une autre sorte de pompiers 🙄

          1. Hussard Bleu

            Je remarque pourtant que Micheline, il faut la mettre en train, n’est-ce- pas…

            C’était donc ça, la fameuse kette de sens dont parlait l’ADP, relativement à Bibi ?

            Et Vampirella qui en rajoute, sans remarquer que le brave homme ressemble à Landru, qui savait si bien mettre la poule au pot….

            1. BDC

              Ô Hussard pas si bleu, j’en rajoute parce qu’il y a des ceusses qui n’ont pas l’air de connaître toutes les subtilités de la langue française, et que Micheline est tout de même experte (en pompiers).

              1. Hussard Bleu

                Il serait assez navrant qu’à mon âge, et après avoir été militaire, je sois considéré comme un « bleu », nonobstant mes souvenirs de Nimier !

                Mais bon, la Micheline et le Train, ce sont des jeux de mots qui ne parlent qu’aux Anciens, ceux qui ont connu la SNCF de l’époque des chefs de gare, et des trains -ou des michelines) qui arrivaient « à l’heure »…

                Il y avait, chez les « cheminots », en ces temps gothiques, une fierté de leur outil de travail que j’avais rencontrée chez mon pépé Gaston (il était du Béarn), ancien sous-officier de spahis, Brevet Supérieur, entré – après les enfants de troupe et 7 ans d’armée dont plus de quatre années de front, à cheval quelques mois puis le reste dans les tranchées, ou les hôpitaux où il rencontra ma mère-grand – dans les chemins de fer.

                Il était chef de triage à Chagny, et fier de son travail, il y avait inscrit, sur la plaque de cuivre briquée de la porte de son appartement : « Gaston D.. » et en dessous, en belles anglaises : « PLM »…

                Voui… Paris-Lyon-Marseille… toujours impeccable de tenue, allure militaire, genre demi-solde, parlant un français châtié, l’oeil bleu sous les cheveux noirs, et blagueur à froid, il en imposait malgré sa petite taille.

                Quand on considère la trogne et le vocabulaire des syndicalistes CGT ou Sud Rail, on mesure le chemin (de fer) parcouru…

          1. BDC

            Rrhhooo c’est LA référence de strip tease, ah ils sont bons les Belges. Me souviens plus comment je connais, proximité avec la RTBF peut-être? Albundy, t’as une idée? Pythagore tu es trop jeune certainement. Et pis t’as vu : je suis dans le sujet du jour : la prostitution et l’Etat, même si ici c’est Micheline qui n’arrive plus à se débarrasser de son encombrant « client ».

            1. Pythagore

              @BDC. Je connais pas l’emission, je crois que nous n’avions pas la RTBF. Le plus important pour mon père était les matchs de rugby, Benny Hill, et la BBC (pour l’english, BBC qu’on regardait jamais de faite).

  11. Onaneur de Mooosh

    Du Service Public de Prostitution j’en ai vu un, et c’était début des années 2000 en Tunisie où j’ai travaillé brièvement.

    Il y avait des prostituées « conventionnées » au prix fixé par l’État, et des prostituées « du privé » mais légales cantonnées dans un réseau d’impasses de la médina appelées « le bordel », et qui étaient payées avec des jetons vendus par les maquerelles.

    (Je précise que je n’ai pas usé de ce service, ni public ni privé.)

      1. Hussard Bleu

        La tournure de la phrase donnait surtout à penser – honni soit – que tu y avais travaillé, en Tunisie… Il n ‘y a pas de sot métier, sans doute, mais c’est pousser le Benalibéralisme un poil trop loin…

        Aaah! les Ouled Naïls

        journals.openedition.org/clio/584

  12. Val

    A la fois légiférer sur des vices ne peut que mal se passer y compris ne pas légiférer . alors après , la notion de « ça marche » ou « ça ne marche pas » …. ….
    idem la drogue , je laisse faire , je ne laisse pas faire …. pour moi c’est bullshit in – bullshit out

    1. theo31

      « légiférer sur des vices »

      Tirer un coup n’est pas un vice, c’est le mouvement de la vie, même avec une chèvre. Note que sur ce blog, tous les commentateurs attendent religieusement vendredi pour se taper de la morue.

          1. Vodkaman

            Sauf si c’est un poly-trique. Là c’est open bar : gratos pour le gars (en général) qui se tape la donzelle qui ne se fait pas payer en argent mais en retour d’ascenseur. Bon, ceux qui payent, vous les connaissez…

              1. Hussard Bleu

                Très, très joli !

                Al a droit à plusieurs fautes pour celle-la….

                NB : mon appréciation est sans doute biaisée, tant le Gérald est mon plastron préféré… mais il faut savoir jouir des petites choses de la vie….

      1. albundy17

        « Tirer un coup n’est pas un vice, c’est le mouvement de la vie, »

        La vie aurait plutôt tendance à ne faire qu’avancer, cette salope !

        @Val: 🙄 « Pourquoi payer pour ce que tout un chacun peut avoir sans frais ? »

        Hummm, je n’ai pas saisi ce que tu évoquais…

        1. MCA

          « sans frais »?

          mmmm..un bilan comptable s’impose, pas sûr qu’il penche dans le sens de la gratuité.

          Et si c’est gratuit pour moi, c’est l’autre qui paie!… :o)))

  13. Stéphane B

    Deux points:
    Déjà un article à lire qui relate bien le billet du taulier.
    ladepeche.fr/article/2018/04/18/2782371-prostitution-moins-de-clients-plus-de-risques.html
    Ensuite, en même temps que cette loi scélérate passait, les politichiens nous parlaient d’assistants sexuels pour les personnes handicapées. Bizarre, mais ce dernier sujet a maintenant disparu. Il y avait là un deux poids deux mesures à moins de vouloir « recycler » ces dames

    1. Pheldge

      faut pas désespérer, bientôt des « contrats aidés » ou des « contrats de professionnalisation » pour obtenir la qualification d’assistant-e sexuel-le pour personne handicapée !

        1. Le Gnôme

          J’ose espérer que ces prestations seront remboursées par la SS. Le droit à la jouissance est un droit de l’homme (homo sapiens sapiens).

            1. Hussard Bleu

              Citation chafouinement piquée de Lauzier, . c’est indigne, Major ! comme de tricher au jeu… le sort de Arthur J. Raffles vous pend au nez !

                1. Hussard Bleu

                  Lauzier était un géant de la BD, un moraliste satirique ne respectant rien, surtout pas la bien-pensance de droite et de gauche surtout, où, sur le marxisme mort, l’antiracisme niais pullule toujours…

                  A cette époque, il y a une quarantaine d’années, et dans un milieu BD « pénétré de sa supériorité morale » donc de gauche, il y avait, pour seul ilot de liberté intellectuelle, Gérard Lauzier et quelques francs-tireurs de catacombes, comme Dimitri…

                  1. Higgins

                    Pour ceux qui ne connaissent pas: « Les sextraordinaires aventures de Zizi et Peter Panpan ». Paru initilement dans Lui, j’ignore si on peut encore se procurer l’album.

                    1. Hussard Bleu

                      et les « Tranches de Vie » ?… géniales ! la démolition de « Guattareuze » le « Lénine de la Libido »…

                      et l’extraordinaire dessin d’un couple de baba-cools installés en Afrique, accroupis, nus, autour d’un mortier à mil, le mari souriant disant « Ils ne viennent plus cracher dans notre bouillie de mil, et, fait très significatif, ils ne cherchent presque plus à me sodomiser », et la femme, bébé en bandoulière, approuvant tout en pilant son mil : « La culture Bamilongo est d’une richesse et d’une profondeur extraordinaires : elle est entièrement basée sur la bouse de vache! »

                      Ce sont les mêmes – ou leurs enfants – qui voient des ingénieurs, des architectes, médecins, des physiciens, et des spécialistes de Victor Hugo, chez tous les « migrants » dépenaillés et violents qui entrent en Europe à jet continu…

                    2. MCA

                      @Higgins 19 avril 2018, 8 h 42 min

                      Major,

                      à défaut de pouvoir se le procurer, serait-ce trop demander que de pouvoir compter sur votre exemplaire? :o)))

                    3. Higgins

                      @ MCA 19 avril 2018 14h47

                      Je vais voir ce que je peux faire. L’ouvrage appartient à la bibliothèque du club des officiers à Peshawar. Je dois m’y rendre prochainement mais ça ne sera pas facile.

                    4. Hussard Bleu

                      @MCA : toujours édité

                      dargaud.com/bd/LAUZIER/Tranches-de-vie

                      ou

                      priceminister.com/s/lauzier+tranches+de+vie

                      là, c’est encore moins cher : je conseillerais plutôt cet achat, dès lors que pour le neuf, et devant la dispendieux de la chose, tu vas voir Vampirella prendre un édit somptuaire et fondre sur toi comme l’Aigle séculier sur la vieille Buse parasite, or words to that effect.

                      Il y a aussi les Chroniques de l’Ile Grande, superbes

                      amazon.fr/Lauzier-Chroniques-lile-grande/dp/2205011464

                    5. Pheldge

                      @ MCA sinon, tu fais une recherche sur le nom + torrent download … et avec un VPN de préférence 😉

    2. channy

      Mouais, après les articles des journaleux..il y a 3-4 jours dans le » daubé libéré, une enquête sur les prostituées Nigériane nous révèle que les filles préfèrent venir en France parce qu’en Italie la police leur rend la vie trop difficile, donc?
      Perso rien ne vaut, la lecture des forums dediés aux punters et aux dames de petites vertus, que peut on y constater?
      il semble que les dames les plus impactées soient celles qui œuvrent en BMC, les hommes en bleus tournent et distribuent des prunes à tous va..surtout pour stationnement interdit ou gênant
      Les dames des villes continuent de jouer au chat et à la souris avec la police…beaucoup ont fidélisés leur clientèle et travaille par téléphone..tout en essayant de recruter de nouveaux clients quelques heures par jour…bon pour les moins appliquées au travail c est très dur en effet
      D’autres tentent une reconversion comme escort.sur les sites dédiés
      Bon d’après les punters les filles se plaignent d’une sérieuse baisse de revenu..mais bon les prix ne baissent pas pour autant.
      Les clients violents ils ont toujours été là, disons que c est plutôt le client occasionnel qui a peur de la loi et que bobonne apprenne ses petites cachoteries
      Pour les pratiques à risques, le sujet est plutôt tabou même sur ces forums, mais il semble y avoir une tendance au raw en ce moment…même si certaines filles sont connues depuis des années pour y aller » raw »

      1. BDC

        Donc pour limiter les risques de violence, il faut rembourser le Viagra et autre cyalis ! (Il paraît que les clients deviennent violents quand « ça veut pas » : humiliation, fille incompétente toussa …). T’as vu Albundy merci qui ? !

        1. channy

          @Donc pour limiter les risques de violence, il faut rembourser le Viagra et autre cyalis »
          Je n’en sais rien, les punters sont dans l’ensemble plutôt satisfait, les » je n’y retournerais pas » concernent surtout les filles à l’hygiène douteuse, les expéditives,
          ah oui pour les quand » cela ne veut pas » certaines vous mettront un petit coup de développeur pour que popol prenne du volume(d’autres ustensiles sont disponible)
          Ps: Dernier point les filles ont aussi un » équipement basique » pour calmer les violents, les « escorts » ayant souvent un ou des gardes du corps sur parking du motel ou dans la piaule à coté

  14. Waren

    A propos des vices qui ne sont pas des crimes: faire du copinage, c’est aller à la rencontre des gens qui ont des vices et qui aiment les partager avec vous.

        1. Hussard Bleu

          Il faut lire ce qu’en disait Céline dans « Bagatelles »… il savait ce dont il parlait, ayant été médecin de dispensaire à Clichy dans une banlieue que l’on n’appelait pas encore défavorisée, mais où l’alcoolisme était un fléau…

          Sans rapport :
          « Drink is the curse of the working classes
          Work is the curse of the drinking classes…

              1. Hussard Bleu

                A propos de Wilde, Oscar ne vaut pas Kim : je partage totalement la dilection de Laurent Voulzy pour cette English Rose…

                youtube.com/watch?v=MEFR9EkkqmI

                Elle a plutôt bien vieilli, si l’on aime la blondeur enveloppée

                youtube.com/watch?v=7xRUkTW_c78

                Une vie saine, hein, elle vit à l’année en Dordogne où elle s’occupe de plantes légales : je me demande si elle aurait pas besoin d’un vieux jardinier à longues moustaches…

                1. Pheldge

                  Il est vrai que Kim jongle in, surtout sur le premier clip, même si c’est du play back (même le batteur n’est pas synchrone … )

              2. Pheldge

                où c’est qu’est-ce que j’ai-t-y mentionné le binoclar, l’icône des baba-cools, comme l’auteur de ta citation ? ça frôle le procès d’intention ! 😉

          1. Val

            @HB Wilde est l’archétype du bobo mais au moins cultivaient-ils à cet époque humour et auto dérision, ça les rendait presque aimables

            1. Dr Slump

              Confondre dandysme et bobo, c’est quand même aller un peu loin dans la confusion. Les « bourgeois-bohèmes » n’ont rien de bohème, sinon les frusques dont ils s’accoutrent éventuellement, et je crois qu’il y en a peu qui subiraient les travaux forcés.

              1. Hussard Bleu

                Wilde était un homosexuel militant – pour l’époque – mais, s’il était socialiste en effet (par réaction sans doute, mais son socialisme relevait en quelque sorte de l’humanitaire, dénonçant les horribles conditions de vie dans les taudis du Black Country), il n’était pas « bohème », pour autant, bien que fort peu fortuné.

                marxists.org/reference/archive/wilde-oscar/soul-man/

                Le décrire en Bobo est donc un anachronisme, qui plaque arbitrairement notre époque sur une autre, sans comparaison réellement possible.

                Ceci dit, « The importance of Being Earnest » est une véritable perle, pleine de fantaisie et d’humour, et j’admire l’un de ses derniers mots, alors qu’il se agonisait à Paris dans un hôtel très médiocre : « Je meurs encore au dessus de mes moyens »…

                Je crois que c’est Léon Daudet qui cite ce trait dans ses Souvenirs, Léon qui le connaissait un peu par le truchement de son frère Lucien, lequel était tellement du bâtiment qu’il avait pour partenaires Proust ou Hahn…

                1. albundy17

                  J’ai fort aimé « Le portrait de Dorian Gray », à l’époque ou le fantastique et l’horreur me séduisait, vraisemblablement durant l’ancienne adolescence.

                  Aucuns souvenirs d’autres de ses œuvres.

                  « bien que fort peu fortuné. »

                  Je suis étonné, l’ayant cru dandy vivant de rentes d’héritage confortable

                  1. Hussard Bleu

                    Le dandysme coûte cher – les éphèbes aussi genre fils de Lord – le procès l’a ruiné, j’imagine qu’il a dû laisser quelque chose à sa femme et ses enfants de son ancienne fortune, et son départ pour la France était aussi pour échapper à ses créanciers….

                2. Dr Slump

                  On lui prête aussi, sur son lit de mort, un « Ou c’est ce papier peint qui disparaît, ou c’est moi ». Humour british flegmatique. Classe.

  15. Citoyen

    « En mettant en place un Service Public de Prostitution, nul doute que l’État aurait durablement ringardisé la profession … »
    Eh oui, H16, c’est toujours pareil !
    Les prostituées … les prostituées … y’ en a que pour elles !
    Les prostituées, elles ont des associations pour les défendre, elles !
    Mais qui s’inquiète de ceux qui se prostituent en politique et dans les merdias, hein ?
    Qui se soucie de leur sort ?… Personne ! …
    Ils n’ont même pas d’associations pour les défendre, eux !!
    C’est injuste … Eux aussi vont pouvoir se mettre au marché noir …

    1. Citoyen

      Euh, pour qu’il n’y ait pas d’ambiguïté, concernant les politiques et merdias, c’est de leur prostitution intellectuelle et morale dont il est question ….

        1. Hussard Bleu

          Tiens, justement, dans le Canard d’hier, un article complétant celui de Monseigneur, celui présent, sur les P… si peu respectueuses, envers nos hommes politiques, si vertueux……

          et juste en-dessous, fortuitement, hein, un autre article, sur une P. peu respectable, elle, qui s’est fait verbaliser rentrant de Suisse, avec 15 000 euros en biftons de 500 euros : je subodore un compte helvétique discret, d’où l’on va retirer le petit artiche qui va servir pour les menues dépenses mensuelles en espèces…

          Il semble qu’il y ait eu un petit arrangement raisonnable, dès lors que les Douanes se refusent à tout commentaire, et que le principal intéressé a tout oublié de l’incident : aaah oui, la vieillesse est bien un naufrage… et l’anosognosie contagieuse, dans les alentours chiraquiens…

          Ce brave homme qui perd la mémoire est naturellement énarque, plusieurs fois ministre, et actuellement avocat d’affaires (sic). On peut se demander d’où provient ce discret carbure : il avait été ministre lors de la vente des autoroutes au privé, autoroutes devenues un Pactole… et il fut député-maire d’une ville où sévissait un auxiliaire de justice qui avait détourné quelques millions d’euros, et le soutenait politiquement parlant…

          Mais bon, là on est dans la sci-fi, et on va pas tomber dans la délation, hein, d’autant que les Douanes, qui dépendent de Bercy, sont des entités toujours pleines de mansuétude, et avec tout le monde, comme chacun sait…

          Et que notre ami ait rallié Macron dès avant l’élimination de Fillon est sans aucune influence sur ladite mansuétude…

          1. Dr Slump

            Tout cela m’a l’air aussi croustillant qu’une miche de froment fraîchement sortie du fournil, mais je n’ai pas tout saisi, allusions elliptiques sans doute, mais qui est « l’intéressé » ? arrangement entre qui? avec quelle P… ? des noms que diable!

                1. albundy17

                  Qui roule sans amasser mousse, de ce que j’ai compris, comme moi, cela dit. J’ai l’excuse ou la raison, d’une femme.

                  J’en reviens néanmoins à ta situation géographique qui me semblait bien plus au nord que celle dont tu fais locataire actuel…

                  1. René-Pierre Samary

                    « La Lusitanie (Lusitania) était une province romaine impériale fondée sous le principat d’Auguste. Elle couvrait la plus grande partie de l’actuel Portugal au sud du Douro et une partie du León et de l’Estrémadure espagnole. » (wiki)
                    S’il te prends l’envie de me rendre visite (tu seras le bienvenu, ainsi que tous les habitués du blog), tu me trouveras à quelques dizaines de kilomètres de Ebora Liberalitas, Evora en bon portugais…

                    1. René-Pierre Samary

                      Mais sait-on, de nos jours, où l’on est ?
                      Là, je déjeune de pieds-paquets, en regardant Thiem-Djokovic à Monte-Carlo… Nous vivons une époque merveilleuse.
                      (sauf qu’elle propose trop pour une vie trop courte)

                    2. albundy17

                      J’avais dans l’esprit un lieu de villégiature de ta part bien plus au nord.

                      Consultant le maps de gogolle, j’ai remarqué que tu n’es pas bien loin de Cuba :mrgreen:

                      J’ai par la même opportunité constaté la position du Duro, bien plus haut sur la carte que ce à quoi je m’étais fabriqué un roman.

                      Ce qui implique une étendue de Lusitanie bien plus ample que celle auparavant intégrée dans mon esprit troué.

                2. Pythagore

                  « Un René-Pierre qui roule »… »n’amasse pas mousse. »
                  Dommage pour un marin, c’eut pu être d’utilité, quelques mousses sur le pont.

                    1. Pythagore

                      Rhooo aussi, tu prêtes des propos à mon esprit innocent que je n’ai pas eu, loin de moi l’intention d’évoquer les préférences boulistiques ou golfeuses d’RPS. Simplement qq aide de pont, l’age avançant, peut se révéler utile.
                      .
                      Tiens, est ce qu’il est promis aux golfeurs qui se feraient sauter le caisson de retrouver 18 trous vierges au paradis ?

            1. Taisson

              Ne serait ce pas un ancien ministre de la justice?
              De la « droite » Chiraquienne ?
              (ceux qui ont mené une politique de gauche, bien qu’élus par des couillons croyant voter à droite ?).
              Le bruissement du web parle de Dominique Perben…

              1. Hussard Bleu

                Le nom est effectivement cité en toutes lettres dans le Canard… mais je ne saurais cautionner la véracité des articles canardesques…

                Pour ce qui est de l’auxiliaire de justice mentionné, il s’agit d’un certain Jean-Yves A… Liquidateur Judiciaire, l’un des plus puissants de France (il était même Président de l’ordre), qui mit sous sa coupe (claire) les faillis du Chalonnais et alentours, pendant 20 ou 30 ans, sous la protection aveuglément complaisante du Tribunal de Commerce… « On avait confiance, il avait la Légion d’Honneur »….

                Il fut très tardivement rattrapé par la Justice, peu de temps – quelques mois – après avoir été décoré de la Légion d’Honneur ( !) dans les salons mêmes de la Chancellerie.
                Le Greffier du TC en fit un infarctus fatal…

                Et d’autres faisaient de l’huile, dans le milieu judiciaire inféodé…

                Il ne fit qu’un peu plus d’un an de prison, entouré des faveurs propres aux « Frères » embastillés (il bénéficia même, chose unique, d’une sortie discrète du Palais, par une porte dérobée, lors du procès : pas de « Perp Walk » pour lui, hein ?).

                Sur l’argent disparu des comptes des Liquidations, on n’a jamais pu en chiffrer le montant de façon précise, la Justice étant matériellement désarmée devant l’ampleur des vérifications à effectuer (un millier de dossiers, au moins, à examiner, tâche qui aurait pris des années et des années, et il fallait crever l’abcès rapidement, pour des raisons… extra-judiciaires) le total s’élevant peut-être à une dizaine de millions d’euros sur 10 ou 15 ans…

                A. avait un train de vie de nabab (il était, sur ses revenus officiels seulement, réputé le plus gros contribuable de Saône et Loire) mais l’argent évaporé s’est également dirigé vers d’autres poches, pour des raisons de campagnes électorales « fraternelles », et aussi… de parties … de campagne, du côté de Genève…

                La boucle est bouclée, on est bien décidément chez les P…

                youtube.com/watch?v=2FpcgtDAh04

                NB : quand Montebourg parlait de la corruption endémique de la Justice Consulaire, an tant que natif de Saône et Loire, il savait de quoi il parlait…

                  1. Hussard Bleu

                    Allez Doc, faut pas exagérer, ce vieux garçon a une très belle âme, sociale et antiraciste en diable et j’ai été très ému de lire dans sa fiche Wiki :

                    « Le 19 mars 2015, Dominique P. exprime sa consternation devant la suppression annoncée des menus de substitution dans les cantines scolaires de Chalon-sur-Saône, qu’il avait instaurés, en tant que maire de la ville, dans les années 1980.

                    « Dénonçant la remise en cause brutale d’un usage « qui ne gênait personne et qui permettait un vivre ensemble accepté par tous », Dominique Perben dénonce une « instrumentalisation de la laïcité » qui, selon lui, n’a « jamais signifié la non prise en compte des règles, des habitudes, des coutumes différentes ».

                     » Il fait partie de l’équipe de campagne d’Alain Juppé, candidat à la primaire présidentielle Les Républicains de 2016. Il est notamment chargé des questions régaliennes. Il apporte ensuite son soutien à Emmanuel Macron.

                    On notera que dans « régaliennes » il y a « régal »… mais bon, voilà que je fais de l’étymologie polémique… aaah! l’Identité Heureuse…

                    « En juillet 2005, il met en œuvre avec Thierry Breton le processus de privatisation des autoroutes françaises. Le modèle économique choisi lors de cette privatisation est par la suite sévèrement critiqué par la Cour des comptes.

                    1. Dr Slump

                      Ca pourrait donner de beaux titres de films, pareilles aventures…
                      « L’autoroute du régal », « Le salaire de l’amour » (le sale air, voire), » Dominique nique nique », « Liens et biens », « Les Frères nickelés font du liquidage », je pourrais ne plus m’arrêter.

                    2. Le Gnôme

                      Il y a des articles sur le sémillant ex-ministre qui s’est fait pincer par la patrouilles des gabelous dans la presse suisse.

                    3. Higgins

                      http:/ /www.lepoint.fr/montres/dominique-perben-15000-euros-en-liquide-pour-acheter-une-montre-en-france-19-04-2018-2211915_2648.php

                  2. René-Pierre Samary

                    J’ai confiance. Tôt ou tard… Un beau jour, pas forcément de notre vivant, ce « beau linge » est évacué, quand les tinettes sont pleines, que ça sent trop fort même pour les bouchés, et qu’ils tirent la chasse.

                1. Aristarkke

                  Je ne dis rien mais à Chalon-sur-Saône, cela ressemble à une pépinière de prévaricateurs et de corrompus, en veux tu, en voilà. Même le précédent maire en croquait aussi…
                  Rassure-nous : tu n’es pas citoyen de cette Babylone la Petite ???

                  1. Hussard Bleu

                    C’est dans une lettre à Atticus que Cidéron écrivait, je cite de mémoire : « Le malheur de ces temps, c’est qu’on n’y peut trouver d’hommes honnêtes »…

                    C’est, en fait, de tout temps que la politique a permis des arrangements fructueux pour ceux qui sont du côté du manche. Je ne sais plus qui a dit « L’Argent n’est ni de gauche nio de droite, il est du côté du Pouvoir »…

                    Mais quand on examine de près nos actuels politiques, même les plus ouvertement anti-capitalistes, on s’aperçoit, à lire leurs déclarations de patrimoine, que, de gauche ou de droite, quand on a été aux affaires quelque temps, la routourne de la Fortune s’est toujours arrêtée devant eux… Ainsi, j’aimerais bien posséder le patrimoine de Damné de la Terre de certain dirigeant de LFI, ou celui de Juju les Belles Toccantes (un ami sans doute de Perben, par affinités horlogères)…

          2. Citoyen

            Je m’associe au Dr Slump.
            Quand on prépare un plat savoureux, faut pas s’arrêter en cours de route …
            Sinon c’est du gâchis …

  16. Taisson

    Trop ancré (enlisé ?) dans la réalité et le concret, préférant toujours le pot de confiture à la boule de cristal, j’ai assimilé depuis le début les blogs et autres pépiements aux anciennes conversations de bistro…
    10% de bon sens, 90% d’abrutissement, éthylique ou pas !
    Rien n’à changé, nous  » profitons » simplement d’un bruit de comptoir international.
    « En même temps », chacun peut choisir les pépiements qui l’intéressent.
    C’est plus fatiguant, il faut faire marcher son cerveau, avec un peu de curiosité.
    Il semblerait que ce n’est pas à ça que l’on prépare les nouvelles générations…

    1. UnLorrain

      J’allai vous contredire sur le parallèle avec le bistro…mais non,vous dites vrai ici aussi.
      J’allais dans ce bistro,accoutumé presque,pendant un a deux lustres et puis cet autre ci plus tard etc et cet autre..tiens ? Ce monsieur barbu et discret ( Aristarque 😉 ) je discute avec lui alors qu’auparavant je le vois a peine,il est d’une érudition colossale je ne le savais pas personne m’avait parlé de lui ( zéro fautes fréquent chez lui aux dictées de Pivot..je le mets au defi d’un jeu télévisuel « pyramide » et cette fois ce jour,une excellente élève et son prof a la Sorbonne son là et Patrice Laffont se roule parterre d’extase tant la symbiose se fait et le niveau très élevé des questions-réponses,je lui poserait la question je suivais uniquement deviner « unicellulaire-protozoaire…mon vieil ami m’y répondit instantanément lors qu’il ne connaissait aucunement ce jeu )

      Comme pour internet,trouver le blogueur érudit et aussi ses commentateurs ne se fait pas en « moins de deux » il en est pareil ou plutôt était pareil au bon vieux temps des bistros.

  17. bulltrap

    Je lis en vitesse, mais à ce tarif (prix des prestations en baisse), ne faudrait il pas interdire également les fonctionnaires, les députés, les sénateurs, les ministres, la CGT, la sécu,… 🙂

  18. camille

    Et encore, les résultats catastrophiques de cette loi ne sont observées que sur les tapineuses…
    Mais je peux vous dire que sur les filles du net sans être aussi destructeur c’est super relou aussi !! Entre les garçons qu’il faut rassurer une heure, tous ceux qui ont abandonné la pratique par peur (même si pas trop de risque avec le net, l’effet est quand même là!) ceux qui sont flippés de ce nouveau rapport dans lequel ils savent très bien que si il y a un problème quel qu’il soit ils seront forcement fautifs et la fille victime! Et je ne parle pas des hôtels!
    Pff !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment vos données de commentaires sont traitées.