[Redite] Rien de tel qu’une bonne milice

Article initialement paru le 19.08.2016

Les années passent mais les constats ne varient guère : il y a deux ans, on notait un besoin manifeste des citoyens à s’organiser en milices alors qu’augmentait l’insécurité ressentie (au contraire de l’insécurité réelle, mesurée scientifiquement à l’ombre et sous abris). Heureusement, de nos jours et grâce à l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron, les choses se sont beaucoup calmées.

Ah bah non, en fait. Il y a encore quelques fusillades ici ou là, (dans un pays réputé sans armes et à la législation pourtant si stricte, voilà qui fait tache, non ?), et certains règlements de compte ou petites rixes de fin de soirées tournent parfois au vinaigre.

Mais cela vaut-il vraiment la peine de s’inquiéter ? Allons. Reprenez un peu de rosé. Tout va bien.

Tu es jeune, tu es en bonne santé et l’été, tu ne sais pas quoi faire pour occuper tes journées ? Monte une milice citoyenne ! C’est tendance et ce sera bientôt indispensable pour survivre dans certains quartiers que la République, Une Et Indivisible Mais Faut Pas Trop Pousser, a décidé de laisser pudiquement tomber pour aller compter les burkinis.

garde peche a beziersOh, oui, bien sûr, j’en vois déjà certains qui soufflent lourdement en estimant à voix haute que j’exagère franchement avec mes histoires de milices. Certes, ils n’ont pas tort et il n’est pas encore arrivé le moment où l’on verra apparaître sur Le Bon Coin des petites annonces visant à monter des groupes de citoyens armés pour protéger un quartier ou un groupe de commerces. Cependant, l’actualité récente tend à brosser un tableau qui insiste fort sur cette idée que, décidément, on n’est jamais si bien servi que par soi-même : le contribuable, de plus en plus déficitaire dans son retour sur investissement fiscal, décide de devenir citoyen en s’armant discrètement, ou, au moins, à faire ce travail de police que les forces de l’ordre semblent rechigner à accomplir.

Pour preuve, il y a bien sûr la récente altercation musclée dans une crique de Sisco en Corse où des individus déjà défavorablement connus des services de police, mais apparemment libres de leurs mouvements, s’en sont pris à des locaux pour des motifs encore confus mais qui n’imposaient normalement pas d’avoir recours aux armes blanches et aux harpons. Apparemment, les habitants du village voisin ont fait le choix de régler le problème directement par eux-mêmes plutôt que passer par les services de l’État.

Peut-être les villageois n’ont pas jugé ces derniers suffisamment rapides ou efficaces au point de prendre les choses en main ? Peut-être l’une ou l’autre précédente altercation de Corses du cru avec la faune interlope de certaines cités dites sensibles leur aura laissé un ressenti amer sur les capacités de la force publique à faire respecter l’ordre dans l’Île de Beauté ? Allez savoir, mais en tout cas, l’affaire s’est réglé par une distribution de châtaignes (réputées dans le pays).

gifa bruce lee fight 2

Châtaignes qui ne sont pas sans rappeler les riants sous-bois bretons et la ville de Rennes qui est, elle aussi, de plus en plus souvent le théâtre de petites joutes pas seulement verbales entre habitants du cru, étudiants assoiffés et faune interlope aux comportements peu policés. Comme l’explique cet article de Causeur qui relate des faits étonnamment passés sous silence dans la presse nationale, des groupes de jeunes migrants dépouillent festivement les passants, rudoient les femmes dans le respect et la tolérance, et empoisonnent avec détachement le quotidien des commerçants. Profitant des lourdeurs administratives, d’associations humanistes délicieusement à côté de leurs pompes et d’une impéritie globale des pouvoirs publics, ces jeunes se font passer pour mineurs et transforment le problème de police locale en véritable casse-tête juridique et politique pour la mairie. Le gouvernement, probablement mis au courant, regarde pudiquement ailleurs.

En attendant, les habitants, excédés de voir certains lascars, régulièrement attrapés par la police, ressortir libres et recommencer leurs exactions, se sont décidés à leur rentrer dans le lard. Là encore, on pourra déplorer ces rixes qui portent gravement atteinte à ce vivrensemble gluant que tous nos politiciens essaient de ripoliner à gros rouleaux baveux partout où ils passent, mais on devra là encore comprendre que ces événements ne sont précisément que la conséquence logique des manquements observés…

gifa bruce lee fight

Autre lieu, autres mœurs puisqu’à Aubervilliers, on procède différemment. Aubervilliers, c’est la version senior de Belleville dont je narrais les déboires dans de précédents billets (ici et ). Aubervilliers, c’est aussi le lieu où une Princesse se fait brigander par des malandrins même pas assermentés sur une route de France. Et Aubervilliers, c’est surtout une ville où la population d’origine chinoise commence à trouver le temps long, ce temps qui sépare le moment où cette communauté déclare des problèmes récurrents d’insécurité, de vols ou d’agressions aux forces de l’ordre et le moment où les autorités agissent. Cette communauté attend d’autant plus fermement une réponse de ces autorités qu’un des leurs est récemment mort sous les coups d’agresseurs dont les motivations n’étaient pas que crapuleuses mais aussi racistes.

Normalement, une agression raciste en France bénéficie immédiatement de la caisse de résonance médiatique, d’autant plus si l’une ou l’autre association lourdement subventionnée s’empare de l’abomination et la fait connaître au public médusé de découvrir pareils forfaits sur son sol pourtant si pur et si tendre. Mais manifestement, les vols et agressions répétées de Chinois à Belleville ou Aubervilliers ne semblent pas rentrer dans les bons critères pour bénéficier de cette publicité. La violence anti-asiatique, dénoncée par les populations concernées, n’est pas assez forte ou assez raciste pour bénéficier de cet écho.

En attendant, les ressortissants chinois tentent de s’organiser pendant que les forces de l’ordre enregistrent religieusement les plaintes en reprenant deux fois des nouilles (asiatiques je présume). Combien de temps s’écoulera-t-il à nouveau pour que, se rendant compte de la totale impéritie des pouvoirs publics, nos braves commerçants s’organisent de façon plus musclée et, comme les Corses de Sisco, en viennent aux mains ?

gifa lolcat fight

La question n’est pas seulement rhétorique : les tensions inter-communautaires s’accroissent visiblement et d’autant plus que les pouvoirs publics sont complètement dépassés. La police était déjà largement débordée avant la récente vague d’attentats, le passage en alerte Pivoine-Foncé, en plan Vigipipeau Écarlate Clignotant et l’application du plan Sentinelle à Roulettes n’ont pas amélioré la situation en augmentant encore le stress et la fatigue des équipes. L’abandon rapide, depuis l’élection de Sarkozy, de toute velléité de remettre de l’ordre dans les kartchiers chauds ou ces zones impressionnables sensibles du pays, le quasi blanc-seing dont dispose toute une frange de la population devenue ingérable quasiment à dessein, le blocage dogmatique des budgets de la Justice, ses réorganisations foutraques, tous ces facteurs s’accumulent pour mettre à genoux la colonne vertébrale régalienne de la République.

Ceux qui payent leurs impôts, qui attendent en retour un minimum d’ordre, confusément, s’en rendent compte. Petit-à-petit la réalité des dérives leur apparaît, et il ne leur faut pas forcément très longtemps pour se rappeler qu’il y a 10, 20 ou 30 ans, beaucoup de ce qu’ils subissent n’aurait jamais été toléré. Les réseaux sociaux amplifient la découverte qu’ils ne sont pas seul à s’apercevoir de la supercherie, celle qui consiste à faire croire qu’il y a encore un État régalien en France.

Conséquemment, il n’est plus loin le temps de l’étape suivante où des groupes citoyens plus ou moins clandestins vont s’organiser pour reprendre progressivement le contrôle des territoires pour lesquels ils payent de plus en plus cher. L’État n’aimant pas, mais alors pas du tout, la concurrence, on peut dès lors s’attendre à quelques frictions.

forcément ça va bien se passer - hibou

Commentaires84

  1. Le Gnôme

    Compte tenu du nombre de meurtres à l’arme blanche dus probablement à la canicule et perpétrés par des personnes ne buvant pas assez frais, il va falloir légiférer sur la vente et l’usage des couteaux . Il conviendra aussi de le faire pour les ciseaux, les tronçonneuses, les marteaux et tout ce qui peut constituer une arme. La voiture sera exclue de la liste car elle rapporte trop d’argent au budget.

    1. Bonsaï

      N’oubliez pas cependant que les populations d’origine asiatiques, puisque ce sont elles qui semblent être principalement visées dans cet article, sont plutôt spécialisées dans les arts martiaux dont l’exercice ne requiert aucune arme !

      1. Bartleby

        Et les français, eux, sont spécialisés dans les arts de la boxe, l’escrime, la canne, et la savate, dont la pratique très courante leur permet évidemment de se passer de ces milices absurdes.

  2. toni

    « celle qui consiste à faire croire qu’il y a encore un État régalien en France. »

    dans ce domaine les promesses de l’état français n’engagent que ceux qui y croient. Sinon très bon billet.

  3. Aristarkke

    dans un pays réputé sans armes et à la législation pourtant si stricte, voilà qui fait tache, non
    N’y-a-t-il pas eu récemment un énième tour de vis sur la réglementation des armes à feu détenues par des particuliers ???

    Apparemment, les racailles à kalachnikov ne doivent pas savoir lire…

      1. jojo29

        Entre autres choses: les ex-armes en rafale converties au coup-par-coup sont maintenant interdites, certaines catégories de fusils à pompe ont subi un tour de vis, les armes à crosse repliable en dessous de 60 cm doivent être rallongées, les fusil de chasse à canon lisse monocoup ne sont plus en vente libre, un espèce de galimatias administratif imbuvable a été rajouté pour les chargeurs d’armes longue de plus de 10 coups, etc.
        et, le meilleur pour la fin : les armes neutralisées (comprendre: des presse-papiers en forme d’arme) sont maintenant considérés comme des armes à part entière !

          1. jojo29

            Oh, ils tremblent assurément dans leurs chausses! Le but a demi-avoué étant de désarmer la populace. Je dis à demi-avoué, car il est clairement marqué dans la circulaire d’application que la législation a pour rôle d’accompagner à la baisse le nombre d’acquisitions personnelles d’armes au profit de celles appartenant aux clubs de tir (ce qui est totalement faux, les préfectures étant complètement débordées par les demandes).

  4. René-Pierre Samary

    « il ne leur faut pas forcément très longtemps pour se rappeler qu’il y a 10, 20 ou 30 ans, beaucoup de ce qu’ils subissent n’aurait jamais été toléré »
    En effet. Par ailleurs, l’homme dispose d’une étonnante faculté d’oubli pour les souvenirs désagréables. Et chaque renouvellement de génération est comme un grand coup de gomme, les anciens partant avec leur vécu et les nouveaux croyant que tout commence avec eux. Mes enfants voient bien monter l’insécurité et la violence, mais ont du mal à se persuader qu’il y a quarante ans telle situation qui aurait fait la « une » des journaux ne mérite aujourd’hui qu’un entrefilet, et encore… quand on en parle !

    1. Hussard Bleu

      http://ouest-france.fr/bretagne/dol-de-bretagne-35120/dol-de-bretagne-vol-l-arrache-dix-et-trois-mois-de-prison-5918412

      « Cette affaire a provoqué une vive émotion à Dol, assure la procureure. Non seulement parce que les victimes sont deux personnes fragiles, mais surtout parce que les gens ne sont pas habitués à voir ce genre de comportements inadmissibles. »

      Superbe, cette Parquetière !… quand on est « habitué », ça va mieux ! on accepte même fort bien d’être agressé… on est dans la norme, en quelque sorte… Afnor, quoi !

      1. albundy17

        :mrgreen:

        Afnor: Mais quelle nomenclature (a) ?

        C’est marrant HB, je repense à ta divination pour les Boney M, il se trouve que je fus enseigné du français par une certaine Madame Dol correspondant bien largement à tes critères que je pensais d’ailleurs à cet âge ingrat, universels et sans discussions.

        Sinon, pour le fond que tu évoques, nous en sommes au total pays sous exta, il me semble qu’une émission existe genre changer les maman entre famille, il faudrait appliquer ça pour les ronds de cuirs, les coller ds les cités émotives, ou les campagnes profondes, une petite semaine, qu’ils meurent.

        1. Hussard Bleu

          « divination pour les Boney M » ?

          A moins que l’on parle de « bonnets », de ceux que l’on jette (ou pas) par dessus les moulins ?

          1. albundy17

            Ceux-ci, bien que parvenir à les jeter par dessus le moindre moulin (excepté peut être ceux mouvants quelques véhicules) me semble très présomptueux, nous mettrons ça sur le compte de la fougue.

        2. Pheldge

          Je m’étonne que le HB, il ait pas poussé des cris en lisant « je fus enseigné du français … » ! le moins qu’on puisse dire, c’est que ta madame Dol a remarquablement échoué dans sa tâche ! 😉

          1. sam player

            Attention, je ne suis pas un littéraire… mais même si ce n’est pas du tout élégant comme tournure de phrase, ça me paraît correct ou presque*… vu qu’on peut enseigner qqun et donc à la voix passive qqun peut être enseigné.

            * : être enseigné sur le français au lieu d’être enseigné du français

            Mais bon je suis pas un littéraire hein… mais vu le paquet de littéraires qui traînent ici… qui y’en a même que c’est des écrivains… on ne devrait pas tarder à avoir LA réponse…

            1. Pheldge

              sam l’ironie c’était que si « Al a été enseigné du français », ça ne se voit pas … enfin avant qu’il ne recrute un nègre pour réécrire ses commentaires 😉

              1. albundy17

                « c’était que si « Al a été enseigné du français », ça ne se voit pas … »

                Arf, finalement ma formulation est de bon aloi… Les boules, n’est il pas ? :mrgreen:

                Le « c’était que si — a été enseigné » arrache par contre bien les yeux

                1. albundy17

                  Chuuuut.

                  faut savoir rester humble, un bon marqueur de l’empathie.

                  Et dévier la conversation pour laisser le rouge de la Honte se dissiper ^^

                  Je reviens de la plage, bon sang, c’est plein à craquer de naïade au seins qui déplairaient au HB (bon y’en a des avec ses préférences, en fauteuils roulant également (les nichons, hein))

                  ça m’éclate, je me suis fais servir une bonne bière sur le front de mer par mon fiston, il est beau comme un Dieu ainsi habillé en serveur 😀

                  Son patron est ravi. j’ai tout de même payé plein pot

      2. Laglute

        Un pays qui voit sa population vieillir est toujours sujette aux prédations.
        C’est comme un animal qui meure : il attire immanquablement les charognards.

  5. Toni

    https://www.valeursactuelles.com/societe/squat-de-roms-garges-les-gonesse-le-temps-des-milices-92969

    Situation déjà vue sur la défaillance de l’état régalien. la corse l’an dernier est également un bon exemple.

    « le contribuable, de plus en plus déficitaire dans son retour sur investissement fiscal » … Je n’ai pas pu m’empêcher d’éclater de rire h16 … Faut vraiment être demeuré d’investir de son temps et de sa personne en France et être naïf en croyant les promesses de campagnes électorales.

    Sinon pour ma part c’est au compte goutte le vivre ensemble gluant … et les autres couillons qui ont voté depuis 1981 pour laisser s’installer ce merdier et ben ils se démerdent …

  6. Toni

    « le contribuable, de plus en plus déficitaire dans son retour sur investissement fiscal »
    Je n’ai pas pu m’empêcher d’éclater de rire h16. Faut vraiment être naïf de croire aux promesses électorales et d’investir de son temps et de sa personne en France.
    Investir dans une vie de famille … vous ne serez pas tout le temps derriere, et ce temps là l autre couillon n’est pas foutu d’assurer ses compétences régaliennes.

    Ces milices ne sont pas inconnues:
    http://www.lefigaro.fr/vox/societe/2018/02/01/31003-20180201ARTFIG00325-garges-les-gonesse-face-a-la-desertion-de-l-etat-et-a-l-impotence-de-la-justice-la-guerre-de-tous-contre-tous.php

    RP Samary: « et encore… quand on en parle ! »
    même si on en parle pas je sais bien que c’est le foutoir généralisé et que le vivre ensemble gluant ne fonctionne pas.

  7. Citoyen

     » … et grâce à l’arrivée au pouvoir d’Emmanuel Macron, les choses se sont beaucoup calmées… »
    Pour preuve, il a pris tellement conscience de l’amélioration de la situation, grâce à sa venue, et pour laquelle il a été un ardent promoteur, qu’il est l’un des premiers a mettre en place sa milice personnelle, … avec des Benalla et autres petites frappes … C’est dire s’il a bien mesuré l’ampleur de la situation …
    Il est un des premiers à s’empresser de tester le vieil adage : « on est jamais mieux servi que par soi-même » …
    Voila le seul sujet, où il est un peu visionnaire … vu qu’il fait tout ce qu’il faut pour que le chaos s’installe et progresse …
    Et comme il est un peu prévoyant, il aura déjà sa milice perso sous la main …
    En plus, elle lui coûte pas cher …. « C’est l’état qui paye ! »

  8. malicorrne

    Dans le chaudron France, où a été plongé tout un peuple anesthésié lorsque le bouillon était encore froid, des petites bulles, amorce d’une cuisson bien entamée, les petites grenouilles qui n’ont pas sauté hors de la marmite lorsqu’il était encore temps, vont cuire à petit feu, sans même s’apercevoir que l’eau est devenue bouillante. J’aurai quand même connu des moments d’extase lorsque certains (et même nombreux) de mes copains d’enfance, élevés au biberon marxiste (pas de ma faute si je suis né dans les corons), tiennent aujourd’hui un discours qui ferait passer Le Pen pour un écolo compatible.
    Maintenant les groupes d’auto-défense, même déclarés, je n’en voit pas trop les options de développement et l’utilité en cas de dégénérescence grave de la situation de la France. Ceci du fait du contrôle actif qui est probablement déjà en place par le renseignement sur les individus impliqués ou potentiellement susceptibles de l’être dans des mouvements d’auto-défense, assimilés d’ors et déjà à des groupes d’extrème droite, et ce pour une (éventuelle), opportune et future exploitation d’ordre judiciaire. Depuis longtemps, les agences de renseignement de france, de navarre et d’ailleurs, s’attachent à identifier les différents cercles, même les plus lointains et anodins, gravitant autour de ce type de mouvement, au cas ou, un jour.

    1. albundy17

      « (pas de ma faute si je suis né dans les corons »

      Pas de honte à avoir d’être issus des houilles, manquerait plus que tu demandes pardon !

      Pour le reste, je suis bien en accord, pour vivre pas trop flické, vivons prévoyant mais discret comme la violette.

      1. malicorne

        Merci

        Non, je suis même assez fier. De fait, les communistes et CGtistes (années 50) de l’époque et de la mine n’avaient pas grand chose à voir avec leurs descendants d’aujourd’hui. Honnêtes pour la plupart, ils étaient présents lors des « coups de grisou » pour aider les familles, dont la mienne. j’ai même du respect pour certains d’entre eux. Finalement, j’en suis presque à regretter le temps de la guerre froide. Au moins, les choses étaient plus claires.

        1. albundy17

          Arf, personne pour relever, moi qui me crève le neurone pour attirer le Pheldge : cry:

          Malicorne, les défenseurs du pauvre et de l’orphelin des années 50 a obtenu tout ce qu’il voulait, chaise et rente pour sa gueule

          1. malicorne

            Je parle du monde de la mine. Aucun des anciens de cette époque, syndicaliste compris n’a dépassé les 75 ans, entre silicose, accidents et canon de rouge ou triple sec le dimanche, à la salle des fêtes des Houillères.
            Les rentiers rouges, c’était plutôt dans la fonction publique, en ce temps là.

              1. malicorne

                Entre silicose et cyrrhose, ou les deux à la fois.
                En bourgogne, la gnole marchait de concert avec le kiravi.
                Peu d’opportunité pour la majorité de profiter de leur retraite.
                Le cas de mon père, entre guerre civile, résistance en France et 25 ans de fond. usure prématurée qu’il a dit le médecin.

                1. Hussard Bleu

                  As-tu lu de Frederic Fajardie « Des lendemains enchanteurs » ?
                  Compte tenu de ton pedigree, cela devrait te plaire, si tu ne le connais déjà …

                  1. malicorne

                    Il y a beaucoup de désillusion dans l’oeuvre de Fajardie.
                    Moins de mon côté, n’ayant pas été élevé au biberon des illusionnistes de quelque bord qu’ils aient été. Sans doute que je garde une certaine nostalgie un peu accommodée de cette période de mon adolescence. Mon père m’a beaucoup appris sur la nature humaine. ma vie professionnelle aussi. sans illusions.

            1. sam player

              « Aucun des anciens de cette époque, syndicaliste compris n’a dépassé les 75 ans,… »

              L’espérance de vie des hommes à la naissance en 1950 était de 63-64 ans et de 70 ans en 1980.
              Donc 75 ans est déjà dans la frange haute…

              1. sam player

                Et ce serait encore plus parlant si l’on considère les ouvriers qui ont toujours 5 à 6 ans d’espérance de vie en moins… ceci étant dû non à la pénibilité du travail comme on le croit d’instinct, mais aux conduites à risques…

              2. Aristarkke

                Sam, je pense qu’il te parle surtout des mineurs de fond. Parce que sinon, il y avait du personnel ouvrier « des mines » qui restait en surface et ne s’exposait donc pas aux risques de silicose (pour la cirrhose, en revanche, c’est beaucoup moins sûr…).
                Mes grands-parents maternels avaient (longtemps eu) pour voisin un ancien retraité des mines qui était menuisier et avait passé sa vie de travail en surface à fabriquer les étayages des galeries et les traverses des rails de wagonnets et qui n’avait dû descendre au fond qu’une ou deux fois durant sa vie professionnelle dans le style visite guidée-portes ouvertes…
                Mais il avait déjà bénéficié de la retraite à 60 ans alors qu’elle était encore pour longtemps à 65 pour les autres et a fermé les yeux dans ses 83 ou 84 ans…

                1. Pheldge

                  tiens, « un ancien retraité des mines » , c’est nouveau ça, « un ancien retraité » ! et il fait quoi, maintenant ? 😉

            2. sam player

              « Aucun des anciens de cette époque, syndicaliste compris n’a dépassé les 75 ans,.. »

              Et en + ce n’est pas vrai… une recherche rapide…

              « Henri Wozniak, 83 ans, est l’un des sept anciens mineurs de Loos-en-Gohelle encore en vie. »

              Il a commencé en 1949 à 14 ans… et a travaillé 35 ans sous terre…

              ———–
              J’ai habité du coté de Montceau les mines pendant quelques années… j’ai rencontré des mineurs de 80 ans…

              1. Aristarkke

                Ce ne serait pas toi qui nous parlais naguère du mythe ou du biais du survivant, genre le Frigidaire des années 50 toujours en état de marche, légende d’un monde disparu dont les autres membres ont depuis été longtemps recyclés à la casse et ne sont donc plus là pour témoigner qu’ils furent mais ne sont plus…
                Ma mémoire, tout de même… 😛
                Mon couple en possède un (dans l’Isère) de ce genre, daté de 1958, toujours fonctionnel et même très bien (tout gèle quasiment si on le met aux 3/4 du régime maxi)…

                    1. sam player

                      Si tu ne comprends pas que le contraire de « aucun » c’est « au moins un », faut retourner à l’école…
                      Je préfère rien dire d’autre, je serais désagréable…

                    2. Pheldge

                      t’as de la chance qu’il t’ait répondu sur le sujet, en général il t’oppose un autoritaire et définitif « sophisme ! » 😉

                    3. sam player

                      @ Pheldge 16 août 2018, 4 h 50 min

                      « t’as de la chance qu’il t’ait répondu sur le sujet,…

                      Je réponds toujours si je vois le com’ et je regarde toujours dans les 2-3 billets précédents s’il y a de nouvelles interventions.
                      N’hésite pas à pointer tes judicieuses contributions que j’aurais laissées sans réponse.

                        « …en général il t’oppose un autoritaire et définitif « sophisme ! »  »

                      Ne prends pas ton cas pour une généralité : tu fais des sophismes, je pointe des sophismes et je t’explique même pourquoi c’en est.
                      Pi c’est que la 2ème fois hein…

                      Ce qui est surtout rigolo c’est que c’est toi (entre autres) qui pointe ma mauvaise foi alors qu’avec ces hommes de paille que tu crées… hum… : les gens projettent souvent leurs propres défauts sur les autres.

                    4. Pheldge

                      sam, t’as pas saisi l’ironie : « t’as de la chance qu’il t’ait répondu sur le sujet,… » c’est pas pareil que « t’as de la chance qu’il t’ait répondu ! » Souligne sur le sujet et relis 😉

                      Pour le reste, je te ressors le Giscard de la naphtaline « vous n’avez pas le monopole du coeur de la mauvaise foi, M. sam player …  » i.e. je peux en avoir moi-t-aussi (j’essplique, pour être sûr que tu vas pas passer à côté de c’est qu’est-ce que j’ai voulu dire )

                    5. Aristarkke

                      Te fatigue pas, Pheldge, à discutailler avec SP. Il est d’ humeur massacrante, une ou deux magnitudes au dessus de son étiage naturel, ce qui n’a pas échappé aux connaisseurs

                    6. sam player

                      « sam, t’as pas saisi l’ironie : « t’as de la chance qu’il t’ait répondu sur le sujet,… » c’est pas pareil que « t’as de la chance qu’il t’ait répondu ! » Souligne sur le sujet et relis  »

                      Souligne « je réponds toujours » et donc quelque soit le sujet.

                      « vous n’avez pas le monopole du coeur de la mauvaise foi, M. sam player … »

                      Sauf qu’il faudrait amener des preuves sur ma mauvaise foi supposée.

                       « i.e. je peux en avoir moi-t-aussi (j’essplique, pour être sûr que tu vas pas passer à côté de c’est qu’est-ce que j’ai voulu dire ) »

                      C’est clair… tu as un défaut et tu penses que tout le monde est pareil.

                    7. sam player

                      Harry, elle est bien bonne celle-là (humeur massacrante).
                      Si tu te doutes que ton contradicteur va te sortir un argument, le mieux serait d’anticiper pour le réfuter, sauf s’il est irréfutable.
                      Vous avez de ces façons, souvent, de clore le débat… avec des considérations complètement étrangères à la discussion…

                    8. Pheldge

                      T’as raison, mon Papet, il nous fait une rechute de ménopause, que la canicule, elle a dû l’aggraver … vaut mieux le laisser « repauser » tranquille 😉

                    9. sam player

                      Exactement ce que je disais : aucun argument et des considérations étrangères à la discussion.

                    10. sam player

                      Ah tiens, comme RPS, faut que tu prennes d’autres à témoin…
                      Essaie tout seul, comme un grand, fais marcher ton cerveau…

                  1. Aristarkke

                    « Si tu te doutes que ton contradicteur va te sortir un argument, le mieux serait d’anticiper pour le réfuter, sauf s’il est irréfutable. »
                    Je l’avais anticipé puisque je le dis textuellement et savais fort bien son irréfutabilité de principe.
                    En fait, je me montrais simplement taquin (même les émoticons ne te font pas réagir) à ton adresse puisqu’il y a eu quelques mineurs de fond qui arrivaient à enterrer du monde mais avec le biais du survivant puisqu’ils étaient fort peu nombreux à y arriver, même déjà à la simple septantaine…
                    Quand tu lis la bio de ton exemple, elle indique aussi qu’il n’a pas passé toute sa vie professionnelle au fond de la mine mais qu’il a changé d’air après avoir échappé à l’accident…
                    Cela a dû aider à sa longévité…

                    Malicorne te parle surtout de ceux qu’il connaissait (ou son père) et toi, tu sors un exemple de derrière les fagots, sérieux comme un pape en plus et sans recul…
                    Mais bon, nous te connaissons…

                    1. sam player

                      « Je l’avais anticipé puisque je le dis textuellement et savais fort bien son irréfutabilité de principe. »

                      Tu veux les numéros du tirage du loto de mercredi passé ?
                      J’ai tout bon, j,avais anticipé…
                      Plus sérieusement je me doute que tu t’en doutais… et pour te dire à quel point je me doutais que tu t’en doutais… que j’ai mis l’espérance de vie générale en 1980… soit 70 ans, ce qui fait ressortir celle des ouvriers à 64 ans (6 ans de moins en général)… et les mineurs de 64 ans étaient très nombreux à l’époque : j’ai assisté à un banquet des anciens à Sanvignes-les-Mines (71).

                      « En fait, je me montrais simplement taquin (même les émoticons ne te font pas réagir)… »

                      Je suis factuel, en mode robot…

                      « Quand tu lis la bio de ton exemple, elle indique aussi qu’il n’a pas passé toute sa vie professionnelle au fond de la mine… »

                      35 ans au fond, je l’avais dit…
                      Peu de mineurs prenaient le retraite en étant au fond toute leur vie… et ça je le sais car j’en ai discuté avec eux sur place…

                      « Malicorne te parle surtout de ceux qu’il connaissait (ou son père) et toi, tu sors un exemple de derrière les fagots, sérieux comme un pape en plus et sans recul… »

                      Voir ci-dessus, j’en parle en connaissance de cause.
                      75 ans en 1980 était aussi exceptionnel chez les ouvriers dans les autres activités… et même actuellement ce n’est que la moyenne dans cette catégorie…

                1. Hussard Bleu

                  « Selon Philippe Robrieux, son instituteur serait intervenu auprès de la mine pour que Maurice Thorez soit embauché comme aide-commissionnaire, début d’une carrière administrative, mais dans sa fiche autobiographique, Maurice Thorez déclare : « Je fus embauché comme trieur de pierres à la fosse n° 4 », affirmation que l’on retrouve dans sa fiche autobiographique communiquée à la direction de l’Internationale communiste. »

                  1. sam player

                    « Je fus embauché… »

                    Passé simple : action brève, n’est-il pas ? 306 jours qu’ils disent…
                    Pi ça fait « je suis comme vous… »

                    Intéressante sa fiche wiki : à l’armée il était magasinier puis secrétaire du commandant… ça sent la planque…

                    A son retour de l’armée, la mine refuse de le réembaucher… rhooo…

                2. sam player

                  Je profite d’ailleurs que tu parles de frigo pour dire qu’en fait, quand on a une panne sur un appareil électroménager ou un véhicule, il ne faut pas simplement considérer le coût de l’intervention de dépannage vs le coût de remplacement par un neuf, ce qui bien souvent conduit à prendre la décision du remplacement.
                  Il y a un paramètre en maintenance qui s’appelle le MTBF qui signifie Mean Time Between Failure ou « temps moyens entre panne » in french.
                  On ne sait jamais quand la première panne va arriver : ça peut être 3 jours après l’achat ou 5 ans (et c’est pour cela que la garantie a été inventée par les fabricants, et non par la loi) : mais de ce paramètre, le MTBF, il découle que le moment de la 2ème panne est cernable.

                  On peut considérer que ce n’est pas de bol d’avoir un appareil qui tombe en panne dès les premiers mois d’utilisation, mais en fait si, et pas seulement pour le fait que l’appareil soit encore sous garantie. En effet, en moyenne, la 2ème panne arrivera 15 ans après (exemple pour les frigos).
                  On peut être tenté de demander l’échange lorsque la panne survient dans les premiers jours en arguant qu’on est tombé sur une mauvaise série… mais il serait plutôt préférable de faire réparer.

                  Bon en attendant ça m’embête bien toussa, car mon frigo américain, un vrai made in USA les States’, acheté il y a 27 ans, est tombé en panne quelques jours après l’achat (il tournait en continu et la partie congélateur était à -40 degrés) et il n’est jamais retombé en panne depuis… mais il consomme trop par rapport aux modèles actuels… arghhh je vais devoir le jeter alors qu’il marche encore…

                  1. albundy17

                    et en changeant de gaz ?

                    J’ai ouï dire d’un gaz de remplacement compatible et d’un meilleur rendement de détente, mais bon c’est ptet du pipeau, j’ai pas vérifié.

                    Pasqu’à y regarder de plus près, l’amélioration énergétique des frigos d’a ctheure, ils l’ont essentiellement obtenu en mettent des parois tellement épaisses que l’on ne peut plus rien mettre ds le frigo.

                    Concernant ta théorie réparation plutôt que changer d’appareil, mon lave vaisselle (7 ans), j’y ai changé le joint de porte, la poignée (2 fois), et récemment c’est la carte électronique (30 % du prix d’un siemens neuf plutôt haut de gamme) et comme je ne sais pas si c’est la carte qui était fatiguées, ou un autre truc qui l’a fait cramer, ben j’ai changé d’appareil, pour un silencieux, qui consomme la moitié, qui LAVE, et qui ne fuit pas.

                    1. sam player

                      Oui, sur mon frigo : il consomme comme avant et c’est un problème de qualité d’isolation d’origine, les zamericains s’en foutaient il y a 30 ans et s’en foutent toujours d’ailleurs, même si c’est juste un peu moins.

                      Joint de porte et poignée, ce ne sont pas des pannes, c’est de la maintenance.

                      Concernant les cartes électroniques, je dépanne pas mal d’appareils électroménagers et je n’ai jamais eu de problèmes de cartes électroniques.
                      La dernière fois qu’un client vers lequel j’effectuai un dépannage auto m’a parlé d’un lave vaisselle pour lequel un dépanneur venait de lui dire que c’était un problème de carte électronique, et qu’il y en avait pour 200 balles, je lui ai dit que c’était du pipeau dans 99% des cas : le dépanneur qui dit ça, c’est qu’il n’a pas trouvé la panne, mais comme il sait que le client ne commandera pas la carte, il se fait payer son intervention, c’est tout bénéfice.

                      J’ai observé le fonctionnement du LV pendant 10 minutes et je l’ai averti de ne pas s’inquiéter quand j’ai sorti mon cutter… pour découper dans le sens de la longueur la gaine électrique dans la porte, en pensant qu’un fil était coupé : bingo. Le client en était sur le cul.
                      Le LV était intégrable et l’habillage de porte avait été mal monté d’origine par le cuisiniste et ça tirait sur la gaine.

                      Sinon, oui, souvent il vaut mieux changer un modèle de 10 ans par un neuf pour avoir une meilleure efficacité (consommation, lavage, bruit etc…) et de nouvelles fonctionnalités.

                    2. albundy17

                      « en pensant qu’un fil était coupé : bingo. »

                      Ha oui, j’ai eu ça aussi. C’est facile a diagnostiquer quand le disjoncteur saute a l’ouverture de porte …

                      La carte a vraiment cramé, une des résistance est noire, on ne voit même plus le code couleur. Ce qui implique qu’il y a sans doute autre chose qui a pété.

                    3. sam player

                      Nan c’etait un fil en basse tension, un fil d’automatisme, pas un fil de puissance.

                    1. Hussard Bleu

                      wikipedia.org/wiki/Syndicalisme_jaune

                      J’ai dans ma bibliothèque – la partie bien rangée – le rarissime « le Socialisme et les Jaunes » de Pierre Biétry, trouvé par hasard dans une brocante, il y a plus de 20 ans… Montceau et Le Creusot ayant été le berceau de ce mouevment… Je m’y étais intéressé après avoir lu les Sternhell sur le sujet, notamment « .La Droite révolutionnaire, 1885-1914 : les origines françaises du fascisme ».

                      Mais je viens de découvrir en lisant sa fiche Wiki, que Biétry était le grand-père maternel de Pierre Salinger… : de quoi mourir à Saïgon, hein ?

                      wikipedia.org/wiki/Zeev_Sternhell

          2. Pheldge

            Désolé de t’avoir fait attendre : la perche est turgescente tendue, je m’en saisis : Al, mon bon,sache que tout le monde sort des houilles, d’une paire de houilles plus exactement !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.