Les chenapans de la République ou ce petit sentiment d’insécurité qui persiste

Un des quelques avantages de tenir une chronique régulière des événements politiques, économiques et divers du pays depuis de nombreuses années est de pouvoir, même si c’est très imparfaitement, mesurer l’état général du pays.

La rédaction d’un petit billet suit en définitive toujours la même méthode ce qui permet, bon an, mal an, de dégager quelques tendances. Treize années d’existence ne permettent certainement pas de tirer des statistiques quelconques, mais autorisent cependant à remarquer quelques faits saillants.

Le premier, sur lequel je reviens régulièrement, est la nullité de l’action politique : il faut un aplomb phénoménal pour persister à penser que nos politiciens sont d’une aide quelconque dans les problèmes que le citoyen rencontre tous les jours. Au mieux devra-t-on conclure qu’ils jouent le rôle de mouche du coche. Au pire pourrait-on probablement argumenter solidement qu’ils empirent régulièrement les situations dès qu’ils interviennent.

Le second, c’est que la situation économique du pays a clairement empiré. De dirigeant social-démocrate mou en social-démocrate mou, on est passé d’une économie déjà fortement étatisée et vouée au capitalisme de connivence à une économie sous perfusion publique et complètement tabassée d’impôts. Les indicateurs économiques sont sans appel et il faut être d’une niaiserie confondante pour croire aux bobards toujours plus nombreux de nos dirigeants pour imaginer que « ça va mieux » ou que sais-je encore. Dette explosive, dépenses publiques sans frein, fonction publique pléthorique, bureaucratie galopante, pluie de cerfas, de taxes, d’impôts et de ponctions, tout est fait pour gripper définitivement le pays dans un délire kafkaïen proche de l’URSS. Vu notre course, l’avenir qui nous tend les bras est plus sûrement celui de la Grèce ou du Vénézuéla, moins celui de la Corée du Sud ou même de l’Allemagne.

Le troisième, c’est que les faits divers s’y font maintenant plus fréquents et plus violents. Si ces faits sont bien divers, c’est dans la créativité que déploient les crapules et les vomissures qui les commettent.

On pourrait par exemple prendre la moisson d’une courte semaine et comparer à ce qu’on pouvait récolter il y a 10 ou 15 ans, le constat ne serait pas du tout à l’avantage de la période actuelle.

Jugez plutôt.

Dans la catégorie « amusons les réseaux sociaux », on trouvera par exemple ce petit lynchage décontracté du côté de Garge-les-Gonesses. On ne s’étendra pas sur le viol collectif à Toulouse, ni sur le passage à tabac d’un SDF du côté de Nice.

On est bien dans le fait divers. Ce ne sont pas des meurtres, les statistiques d’homicides ne bougeront donc pas d’un iota. Mais le nombre d’occurrences et la désinvolture des agresseurs qui se filment de plus en plus souvent donnent une bonne idée du niveau de peur que la police et la justice du pays leur inspirent.

Mais décidément, des agresseurs qui se filment et fleurent bon l’impunité, ce n’est pas très bon signe.

Dans la même semaine, et si on écarte les faits divers filmés, on peut se concentrer sur les happenings citoyens et festifs : la République du Bisounoursland semble maintenant s’habituer à une certaine régularité dans des exactions menées non par un triplet d’individus dangereux, mais bien par des bandes dont les membres se comptent en dizaines.

Ici, c’est un groupe d’une trentaine de joyeux drilles qui attaquent un bus aux sabres et aux battes de baseball à Angoulême, qu’on connaissait bêtement pour son festival de la BD alors qu’une semaine Combats de Rues aurait probablement un beau succès. Au passage, c’est la deuxième agression de la sorte en une semaine. L’habitude s’installe. Bientôt, ce sera un rite, une coutume et les Angoumoisins seront heureux de compter ce nouvel enrichissement local.

Là, c’est Mantes qui nous propose son festival d’automne Herbe Qui Rit & Guerre des Gangs dans lequel trente-deux (32 !) jeunes termineront la nuit au poste histoire de débriefer un peu les autorités sur les réjouissances pratiquées. S’il y avait de la musique, j’espère que la SACEM enverra un de ses onctueux inspecteurs collecter les droits.

Bien sûr, il ne faudrait pas oublier les villes où il fait bon vivre dealer, comme Grenoble ou Marseille ou tant d’autres. Là encore, de nouvelles traditions s’installent.

Mais décidément, des gangs qui dealent et guerroient à ciel ouvert, ce n’est pas très bon signe.

Et puis, il y a tout le reste de ces petits faits croustillants qui remontent comme des rognures d’ongle dans une soupe pas très appétissante. Par exemple ces pompiers, agressés parce que prenant trop de temps pour intervenir. L’aspect habituel, très habituel, totalement banal même de ce genre d’agressions les pousse d’ailleurs à réclamer des actions concrètes, comme une escorte policière.

On peut les comprendre puisqu’il ne leur est plus du tout occasionnel d’intervenir sur des lieux d’accident au milieu d’une foule carrément hostile, comme en témoigne cet autre fait divers particulièrement sordide à Villetaneuse, où des témoins d’un accident ont jugé intéressant de dépouiller les victimes avant et pendant la présence des secouristes. L’étape suivante sera sans doute, outre l’escorte policière, de correctement militariser l’intervention des secours, à l’instar des casques bleus sur les théâtres d’opérations militaires ; l’idée n’a rien d’absurde puisqu’on voit déjà apparaître des services d’urgence harnachés de gilet pare-balles.

Mais décidément, un pays où les services de secours ne sont plus en sécurité, ce n’est pas très bon signe.

Et pour rappel, ces éléments rassemblés ici ne sont pas issus d’une recherche mesquine et orientée, qui m’aurait poussé à ne sélectionner que certains types de faits divers. Il s’agit bien de ce qu’on retrouve, en haut de page, un peu partout en France, en l’espace de quelques jours seulement. À raison d’un petit dérapage quotidien du vivrensemble, à raison d’une festivité citoyenne un peu trop vivace tous les deux jours, à raison d’une agression sordide par semaine, on brosse rapidement un tableau d’ensemble d’un sentiment d’insécurité particulièrement prenant qui, décidément, n’est pas très bon signe.

Devant ce tableau, il faudrait être de la plus parfaite mauvaise foi pour s’entêter à dire que la situation s’améliore. Il faudrait aussi faire preuve d’un optimisme d’airain pour croire que le gouvernement et nos dirigeants prennent la mesure du problème, et comprennent que toutes leurs agitations ridicules sur des sujets et dans des domaines complètement périphériques ne font que déforcer l’action de l’État là où il est réellement attendu, le régalien.

Si ces chroniques ne montrent qu’une chose au bout de ces quelques années, c’est que l’État, maintenant présent partout, tout le temps, n’est plus capable de rien nulle part ; qu’affublé de missions chaque jour plus variées, plus futiles et plus dispendieuses, ne remplit plus celles qui lui incombent pourtant au premier chef : assurer l’ordre, effectuer le travail de police et de justice sans lequel un pays ne peut pas fonctionner.

Décidément, ce n’est pas très bon signe.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires248

  1. Aristarkke

    « Au mieux devra-t-on conclure qu’ils jouent le rôle de mouche du coche. »
    Et pas gratuitement à en juger non seulement par les salaires et autres avantages souvent mirobolants quand ils ne sont pas hors du droit commun, qu’ils se servent mais aussi par les séries de catastrophes induites par leurs petits plaisirs…

  2. Le Gnôme

    Nous sommes pourtant le pays qui compte le plus de policiers. Il faut dire que traquer l’automobiliste est beaucoup plus rentable.

    Nous sommes aussi le pays avec le budget de la justice le plus ridicule, ce qui montre bien combien le régalien est laissé de côté au profit de choses plus étincelantes aux yeux du public béat.

    1. Gosseyn

      Il y a plusieurs façons d’aborder ces aspects budgétaires. Mais il ne peut être affirmé que certains budgets seraient insuffisants, sans démontrer que les profs ou les juges ne sont tout simplement pas payés plus que ce qu’ils ne valent.
      Évidemment, c’est un aspect des choses peu propice à la poursuite d’un engagement politique, sauf à contourner hypocritement le bouzin, mais c’est factuel.

      1. Vassinhac

        pour ce qui est du montant de la rémunération des profs, le problème vient de l’uniformité des rémunérations car on se retrouve dans une situation insoluble :
        – soit on ne change rien, mais les gens capables (sauf dévouement particulier) ne veulent pas être profs ;
        – soit on les paye plus, mais cela n’a pas de sens de payer plus les mauvais profs qui sont en poste ;
        – on ne peut pas non plus donner la liberté aux établissements de recruter et rémunérer les profs, car sur quel budget un proviseur pourrait décider de payer plus un prof compétent ? Impossible si l’établissement n’est pas rémunéré par ses clients, justifiant une augmentation des tarifs par la qualité de l’enseignement.

        Tout se tient : tant qu’il n’y a pas une saine concurrence entre établissements réellement autonomes (via le chèque éducation), point de salut. Le statut privé hors contrat n’est qu’une forme dégradé du chèque éducation, car seuls les profs sont rémunérés (et non les infrastructures), et il n’y a donc pas moyen de jouer sur la rémunération des profs en prenant sur le budget général.

        1. Husskarl

          Tout à fait, mais accepter le chèque éducation, c’est aussi accepter que les écoles soient indépendantes et ne promeuvent plus la propagande officielle… Dur dur pour la république qui se ferait alors vite rattrapée par la méchante réalité.

  3. Aristarkke

    C’est tendancieux, Monseigneur que d’écrire que tout f..t le camp dans l’Etat Grançais.
    La collecte des impôts, taxes et autres contributions ainsi que la chasse aux délinquants routiers en Doblo ou AX sport ou autres continuent et bénéficient toujours en priorité des dernières mises à jour possibles ou imaginables…
    La paie des hommes politiques et de leurs séides ne connaît pas non plus de baisse (voir l’article dans Contrepoints sur les rémun’ de l’A.N. où on se fait payer sans difficultés des primes de travail de nuit tout en restant dans son lit)

    1. Aristarkke

      L’Etat est donc encore capable de certaines choses mais pas vraiment pour le bien commun comme il aime à vouloir le faire croire. Tout pour lui et pas grand chose hors de lui…

      1. P&C

        J’étais au concours d’agent des impôts, catégorie C.
        Devinez le sujet, allez…
        L’économie souterraine et le Manque à gagner !

        J’y ai appris que l’économie souterraine comprend aussi les productions domestiques, à savoir jardins, garde d’enfants et de vieux, locations et échanges de matériels…
        Solutions proposées : croiser les fichiers, informatiser, limiter voire interdire le cash, éduquer le public et les entreprises, dissuader, et réformer l’administration (guichet unique européen pour la TVA et les douanes, etc…).

        Ce pays est foutu.

        1. Gosseyn

          Non, camarade, ce pays n’est pas foutu, car c’est la marche en avant vers l’intégration de la République Démocratique et Socialiste Française au sein de la glorieuse U.E.R.S.S. !
          .
          .
          .
          (Vous ne l’aviez pas vu comme cela, n’est-ce pas ! )

        2. Aristarkke

          « aussi les productions domestiques, à savoir jardins, garde d’enfants et de vieux, locations et échanges de matériels… »
          Ma seconde fille (j’en ai pas de troisième du moins connue!!!) a découvert toutes ces pratiques vernaculaires en allant dans le Sud-Ouest…

    2. Citoyen

       » la chasse aux délinquants routiers en Doblo ou AX sport  »
      Hé bien, dans mes lectures du jour, un peu trop rapides (je n’ai pas pris le temps de noter où c’était), j’ai vu que « Gégé » le « parrain » du gang Lyonnais, avait, entre autre, osé critiquer le racket à 80 sur la route ! … si, si, il s’est permis !
      Ce qui pourrait expliquer la sale tronche que faisait son patron de premier sinistre, lors de la passation de pouvoir, … qui ne supporte pas les mutineries …
      Alors, en même temps, ce n’était pas nécessairement pour se mettre bien avec les possesseurs de Doblo, … mais avec le pataquès qu’avait mis cette mesure, il devait craindre pour les élection à venir le Gégé … (C’est qu’il a du nez le Gégé, ça fait un bail qu’il roule …).
      Du coup, il a préféré renter dans son fief pour assurer ses arrières, retranché dans sa tanière …

  4. Aristarkke

    La vignette avec Gérard C. est-elle extraite de son témoignage dans l’affaire Benalla, celui qu’il ne connaissait pas et n’avait jamais vu malgré les treizaines de photos prouvant le contraire.
    Savez-vous qu’il serait enchaîné à son poste par l’infâme Flop Joene (*) en vertu de la qualité du service rendu alors qu’il veut prendre sa retraite de Grenoble de Lyon ???

    (*) qui sait parfaitement que Gérard ne s’en sortira pas financièrement avec une seule retraite déjà que la paie de sénateur lui était insuffisante…

      1. Nemrod

        Oui, c’est y pas beau ça !
        Ote toi de là que je m’y mette…

        Et les lyonnais, chef ?
        Vont penser quoi ?
        On s’en branle, c’est des Grançais comme les autres, si on commence à les prendre en considération on avance plus !

        1. Aristarkke

          Quand on a été capable d’élire un personnage pareil comme maire, on devrait plutôt raser les murs et ne sortir qu’à la nuit tombante plutôt que de nous la bayer belle d’un tel choix d’édile.

      2. Higgins

        La France est bonne mère (pas maire). On peut être ministre de la ripoublique (et pas n’importe lequel), démissionner et retrouver son petit poste de maire d’une grande ville sans difficultés, le maire titulaire trouvant opportun de laisser son poste avec le retour du parrain!!!

          1. Aristarkke

            Hem, Major, quel vocabulaire de corps de garde ne nous imposez-vous pas là??? Une réminiscence des cantonnements de votre jeunesse dans le Pendjab ??? 😛

        1. Nemrod

          Le billet d’hier est plus que jamais d’actualité : ils se foutent ouvertement de notre gueule.
          En tant qu’abstentionniste, j’ai au moins le petit plaisir de ne pas être complice de la mascarade.

        2. Aristarkke

          L’ex-maire titulaire n’a pas envie d’alimenter la rubrique des faits divers genre « rixe mortelle pour une place de parking » ou « mauvaise chute de vélo » comme J.E.Hallier…

  5. Bonsaï

    Ce constat d’une France en piteux état est d’autant plus alarmant que les causes profondes semblent totalement ignorées ou négligées. Il y a d’abord une diversité ethnique et culturelle mal intégrée et mal gérée au niveau scolaire.
    Des bandes se forment par affinités linguistiques. La forte immigration en provenance principalement de l’Afrique du Nord et du Maghreb crée des clivages indiscutables dans les cités et les quartiers, lesquelles ne semblent pas pouvoir être résorbées si facilement étant donné l’usage abondant de la langue maternelle (souvent l’arabe) au détriment du français.

      1. Vassinhac

        Merci de ne pas tout ramener à ça. Il y a des tas de débiles légers voire profonds qui ne sont pas une menace pour l’ordre public.

        1. Husskarl

          Non en effet, mais baisser QI moyen du payd entier tout en important une sous culture est une menace pour l ordre public et le public tout court.

      1. Calvin

        Il y a pourtant 10 sortes de gensceux qui comprennent le binaire et les autres.

        Quand j’ai lu « le second », je me suis : c’est un peu léger, Patron !
        Ouf, il y avait une suite.

        1. Aristarkke

          Oui, Calvin, tu as bien retenu ta leçon mais elle était valable avant car l’A.F. qui lâche de plus en plus sur tout, indique que finalement, cette subtilité est facultative.

          http://www.academie-francaise.fr/second-deuxieme

          Par exemple, il vaut mieux parler de la seconde guerre mondiale que de la deuxième mais rien de cela n’empêchera la troisième de paraître un beau matin après l’aurore aux doigts de rose…

  6. Calvin

    À la lecture de ce billet, on aurait pu penser que le Ministre de l’Intérieur, conscient des limites de l’Etat, de l’abandon par les élites des droits des citoyens (liberté, propriété, sûreté), de la démotivation des troupes, ait démissionné de son poste afin de provoquer un électrochoc national salutaire.
    Et que le Président ait accepté cette démission dans l’intérêt du pays.

    Et non. Aux dernières nouvelles, Collomb a juste décidé de croquer une barre de Lyon, pour rugir de plaisir.

        1. Dr Slump

          Y’a plus de sous dans la caisse, ils en sont au stade de la cavalerie à grande échelle: l’état émet de la dette pour payer sa dette. Fabuleux, non?

    1. hub

      Collomb dans son discours d’adieu vient de dire qu’il laisse « un ministère apaisé »…. ouf, il va pouvoir continuer sa sieste

  7. Gerldam

    Encomplément du billet, tout à fait exact (nous sommes dans une société quasi collectiviste), se trouve le pendant: de gens payés grassement à soit ne rien faire soit du sabotage et de riches qui sont du bon côté de ce capitalisme de connivence qui est au capitalisme ce que le libre échange est au protectionnisme. Et ces derniers, qui sont du côté du manche, n’ont aucun intérêt à ce que cela change.
    Pour les virer à coups de pied au cul, il faudra plus que des discours…

  8. Stéphane B

    Remarquez que dans un pays au moins, les électeurs ont le choix actuel de choisir entre Hitler et Léninn
    ladepeche.fr/article/2018/09/30/2878916-perou-electeurs-petit-village-ont-choix-entre-hitler-lennin.html

    1. Adolfo Ramírez Jr

      Les prénoms au Pérou, c’est une longue histoire. Donnés par des gens illettrés, qui ne savent pas prononcer correctement les consomnes.

      1. albundy17

        « Redoine serait déjà au bout d’une corde… »

        Oui, mais là on va être gratifié d’un nouveau bouquin, avec toutes les bonnes critiques et des ITW sr sa passionnante vie.

        Macron va t ‘il l’enlacer tendrement ???

      2. Citoyen

        Oui, c’est curieux …
        Alors que normalement, avec ce pédigrée, ça devrait être simple à traiter …
        Ben, M. le Juge, vous le connaissez, il était armé, dangereux, on avait pas le choix …
        Bon, affaire suivante !…

  9. Desproges54

    Je ne suis pas sur que la raison de l’insecu Soit réellement le fait que l’Etat se disperse en tâche inutile, même s’il le fait effectivement aussi.
    A mon sens, c’est bien plus un problème idéologique qui pousse dirigeants, medias et même la justice a préférer le portrait du criminel à l’existence de la victime. Comment peut on aider ce pauvre enfant et le remettre dans le droit chemin des bisoux?? Évidemment tout ça est une perte de temps et les statistiques de réinsertions réussisses sont à la fois ridicules et pire, écœurantes, puisque s’enorgueillir des rares succès c’est aussi passer l’eponge sur les échecs et les victimes qui en découlent.

    On ne parlera même pas des Droits de l’Homme, qui visiblement ne concernent que les criminels, les victimes étant laissées de côté. Le cas typique c’est le viol. Un violeur bénéficiera de toutes les secondes chance qu’il souhaite, on va l’aider, l’accompagner, et pour un résultat dans la plupart des cas absolument nul.
    En revanche, la femme violée, elle, sera considérée comme pertes et profits, pas de bol pour vous mais maintenant vous vous demerdez pour vous reconstruire, t’avais qu’a pas mettre une jupe, espèce de conne!
    Quand on méprise les victimes innocentes et qu’on ne soucie que du bien être des criminels on aboutit à ça.

    On devrait pouvoir les déchoir de leurs droits humains, puisqu’ils ne se comportent pas comme tel….

    1. « Je ne suis pas sur que la raison de l’insecu Soit réellement le fait que l’Etat se disperse en tâche inutile »
      Un peu de logique. Quand on voit les fortunes invraisemblables consacrées aux niaiseries sociales, à la redistribution, au patching vivrensemblesque, et le manque de thunes et d’organisation de la police et de la justice (le manque de prison, tout simplement), il est difficile de ne pas tirer cette conclusion.

      Il y a bien sûr aussi des problèmes idéologiques (il suffit de voir le nombre de juges gauchistes, la féminisation de la profession, etc.) qui accroissent le problème. Mais l’Etat n’a pas cessé en 50 ans d’augmenter ses prérogatives et cela coïncide parfaitement avec l’abandon des principes régaliens de base.

      1. Duff

        L’état des prisons françaises, le % du PIB consacré à la justice vs d’autres grands pays occidentaux répondent amplement. Prenons aussi les cas extrêmes, par exemple les USA, croyez-vous que des petits sauvageons y balancent des cocktails molotov dans les voitures de police? Croyez-vous que le secrétaire d’état à la justice ou l’équivalent de l’intérieur y décorent un flic parce qu’il s’est laissé tabasser à coup de barre de fer sans répondre?

        1. Dr Slump

          Oui en même temps les affaires de flics pétochards ou agités du bocal qui tabassent ou exécutent des quidam désarmés, voire complètement innocents ne sont pas tout à fait rares. Les USA, état un peu trop policier.

            1. plutarque

              Attention, les flics au Japon ont l’épiderme très douillet, surtout envers les Gaïjins…Bon, les bavures se font à l’ancienne, à la matraque et pas au 9mm, mais quand même.

            2. Vodkaman

              La différence de taille avec le Japon, c’est que :

              – la population n’a aucun état d’âme à dire ce qu’elle sait, a vu ou entendu lors des enquêtes (sans doute encore plus s’il est question d’un Gaïjin dans le rôle du malandrin), d’où un taux d’élucidation des affaires supérieur à 90 %. Ici, les ‘témoins’ ont tellement peur de ‘collaborer’ – par peur légitime des représailles – qu’il faut vraiment s’y être pris comme un manche pour avoir un risque de se faire gauler.

              – les peines sont sévères et appliquées, ce qui met les malfaisants hors d’état de nuire de suite dès la fin du procès (pas trop comme chez nous) – du coup, les témoins ‘collaborent’

              – les juges n’ont pas perdu de vue la fonction de la peine qui est de punir l’auteur de la faute, mais aussi de protéger la société d’une récidive et, accessoirement, de donner une compensation à la victime.

              Donc, oui, la politique répressive choisie influence directement l’efficacité du système judiciaire, ce qui pour ce pays ne laisse que peu d’espoir…

              1. Flaghenheimer

                « Donc, oui, la politique répressive choisie influence directement l’efficacité du système judiciaire, ce qui pour ce pays ne laisse que peu d’espoir… »
                Si une politique plus répressive entrainait mécaniquement moins de crime cela ferait longtemps que le problème serait résolue.
                L’exemple américain, russe ou une comparaison avec la France du 15ème siècle montre clairement que les facteurs économiques, sociologiques et culturels ont en fait plus d’impact que la politique pénale stricto sensu.

                1. « Si une politique plus répressive entrainait mécaniquement « 
                  Ce qui marche : non pas la sévérité des peines, mais leur aspect systématique d’une part, et leur rapidité d’autre part. Autrement dit, si on avait des peines normalement sévères mais appliquées rapidement, cela aurait un impact. Ce qu’on a : des peines différentes, peu cohérentes, appliquées longtemps après les faits, de façon brouillonne ou partielle.

                  1. Aristarkke

                    appliquées longtemps après les faits, de façon brouillonne ou partielle, également de façon partiale ou politiquement correcte en fonction des opinions dominantes de la magistrature, relayées par les agents d’exécution.

          1. plutarque

            Probablement. Mais à tout prendre, je supporte plus aisément des flics un peu rapides de la gâchette que de risquer ma vie dés qu’un passant me demande l’heure… Mon côté « bon citoyen en Scénic diésel » peut-être…

    2. Gosseyn

      Évidemment que l’Alcaponie a des raisons idéologiques de laisser les maraudeurs vaquer à leurs saines occupations !
      La plus basique étant que cela détourne le regard des gens vers les  »faits divers », conçus pour émouvoir et délaisser ainsi les problèmes concrets que sa caste dirigeante pose.
      Du pain et des jeux, revisités par ces quasi-mafieux, qui expliquent pour une part le déclassement de ce pays, rien qu’en matière de corruption. Cette corruption qui n’existe que par le bon vouloir et les intérêts de ces dirigeants !

    3. Pythagore

      Lorsqu’un président s’affiche avec des racailles qui lui font un doigt d’honneur, qu’il ne s’agit pas d’un camembert et qu’il le fait avec un grand sourire, le message à toutes les racailles est clair, open bar guys.

          1. albundy17

            Atout tout court, admire le parcours, de plus en fance….c’est de l’ordre de hallucinant sous crack amélioré.

            Le voir enlacer du local pa,talon façon rebelle us et croquignole. On ne m’ôtera pas de l’idée qu’il se fait violence, pour une cause qui m’échappe.

            Qu’il était doux ce temps du hollande avec son bonnet de benêt.

            Putain que va etre le prochain ???

            1. Gosseyn

               »On ne m’ôtera pas de l’idée qu’il se fait violence, pour une cause qui m’échappe. »
              @ Al : Je soupçonne depuis un certain temps qu’il y a un fichu travail de sociologue à buts politiques, derrière ces attitudes de Macron.
              L’idée serait un ajustement permanent des provocations et des dérives, de façon à ce que les réactions qui s’ensuivent fassent aller l’électeur moyen davantage vers le RN, afin de le vaincre au deuxième tour de l’élection présidentielle prochaine.
              Sauf que, la particularité de ce scénario entraînerait une recomposition politique lors des élections suivantes, législatives et européennes, que ce Mickey Mouse clivant entendrait  »assumer » !
              Il a alors du obtenir des garanties de ses appuis, pour mener ce projet à terme, dont rien ne dit qu’il n’en sera pas la première victime…

              1. Nemrod

                C’est ce que je pense.

                Bien polariser Lui ou les SS : je schématise.

                Une des conditions étant de décrédibiliser tout chef émergent des Républicains…prononcez Vauquiez autour de vous pour voir…
                J’ai essayé : du centre droit jusqu’à l’extrème gauche les leaders d’opinion ont réussit à le faire passer pour plus à droite que Goebels avec son programme très édulcoré par rapport à celui du RPR des années 90.
                Même chose pour Dupont Aignan, on en entend moins parler mais ça viendra s’il émerge.

                La faille du raisonnement étant que pour moi le second tour sera Le Pen / Melenchon.

                Les Républicains s’ils veulent avoir une chance doivent faire sortir du bois un type quasi inconnu sans casseroles au dernier moment.
                Mais ils sont trop rapaces et trop cons.

                  1. Citoyen

                     » Oui, meluche notre prochain presigland,  »
                    Ben, dans une telle éventualité, pas de doute qu’un sniper ferait très bien l’affaire …
                    Et, à n’en pas douter, il y aurait certainement du monde, pour postuler à l’exécution de la tâche …

              2. MCA

                @Gosseyn 4 octobre 2018, 11 h 08 min

                Le petit jeu consistant à être face au FN au second tour pour l’emporter haut la main commence à se voir.

                Il se pourrait bien qu’un jour, excédés par cette manipulation de plus en plus visible, les français franchissent le pas et que certains se réveillent avec une bonne gueule de bois au lendemain des élections avec un FN au pouvoir pour de bon.

                Cela dit, je ne suis pas sûr que le FN mènerait une politique si différente que ça.

                Ne jamais oublier que l’immigration est son cheval de bataille et que le FN est le principal parti n’ayant surtout pas intérêt à la voir disparaître.

            2. Jacques Huse de Royaumont

              « Putain que va être le prochain ? ».

              Darmanin, il a toutes les qualités requises. S’il devient ministre de l’intérieur, comme le murmure le bruit qui court, tous les espoirs lui sont permis.

              1. Aristarkke

                L’habitude est plutôt de mettre à l’Intérieur, un fidèle d’entre les fidèles. Darmanin ne répond pas vraiment à ce genre de profil, vu ses revirements au premier coup de canon…

                1. Guillaume_rc

                  D’accord avec vous Ari, il est d’usage de mettre soit un fidèle, soit un concurrent pour essayer de le griller mais comme ça n’a marché ni avec Valls, ni avec Sarko, on revient à la case fidèle.
                  Et le pb de Micron c’est que ses troupes sont maigres : Ferrand ne lâchera pas le perchoir et Castaner doit s’occuper du parti.
                  Et je ne crois pas que Micron soit assez fou pour mettre Schiappa !

                2. Jacques Huse de Royaumont

                  Mitterrand, Chirac, Sarkozy et Valls sont passés par ce poste, en leur temps. Ce ne sont pas tout à fait des modèles de loyauté.

                  1. Aristarkke

                    Chirac ne l’a été que trois mois, juste avant la mort de Pompidou. Peut-être un peu court pour en tirer une quelconque conclusion.
                    L’Arsouille, évidemment, nous sommes dans une autre dimension de fidélité, carrément…
                    En seulement sept mois de service, ce fut épique notamment avec le début de la guerre d’Algérie…

                    Mais ce ne sont surtout pas non plus des modèles de réussite à ce poste (ni ailleurs, d’ailleurs)…

                3. MCA

                  @Aristarkke 4 octobre 2018, 13 h 17 min

                  « L’habitude est plutôt de mettre à l’Intérieur, un fidèle d’entre les fidèles »

                  Humm… on voit ce que ça donne la fidélité…

  10. JiJiBé

    Notre président étant occupé à se vautrer sur des torses nus de braqueurs repentis et se faire mettre des doigts d’honneur sur ses selfies, reprenant Figaro, de tout ceci pressons nous d’en rire de peur d’être obligés d’en pleurer bientôt.

    Et puisque le même ajoutant que tout finissait en chansons :

    « Moi mon collomb celle que j’préfère c’est la dem’ de 2018 pom popom popom »

    Et bien sûr :

    « Au suivant, au suivant
    Mais je jure que d’entendre ce président d’mes fesses
    C’est des coups à vous faire des armées d’impuissants
    Au suivant, au suivant… »

    1. Val

      @Jijibé prochaine étape, viol en réunion du président lors d’une visite dans les quartiers.
      Interviewé le lendemain, le président déclare : « j’assume totalement »

  11. Duff

    Ce n’est pas parce que Zemmour fait le buzz avec des idées réacs et une interprétation toute personnelle de l’histoire que j’avais envie d’exhumer une « vieille vidéo » de 2014 mais à cause des résultats des élections au Quebec. Le microcosme parisien interdit de penser autrement mais crotte la réalité refuse de se plier à ses injonctions, pire les électeurs finissent par donner raison au penseur réac…

      1. Duff

        Il occupe solidement un creneau laissé libre pour de multiples raisons. J’adore en revanche comment les gens de gauche ou les décodeurs autoproclamés cherchent à démonter ses thèses. C’est un autre débat (quoique?). Zemmour amalgame islam et islamisme/terrorisme islamiste mais de l’autre les bisounours du vivrensemble couvrent gentillement tous les débordements communautaristes qui vont probablement très mal se terminer.

            1. plutarque

              La distinction Islam/Islamisme relève, selon moi, de l’escroquerie intellectuelle.
              L’Islam n’intègre pas de sens « naturel » de la morale ou de la justice, dans le sens ou rien ne peut transcender les exemples et injonctions spécifiques détaillés dans le Coran et les Sunnah.
              Mohammed est considéré comme le Prophère final d’Allah et le Coran comme les mots éternels, inaltérables d’Allah lui-même.
              Cela interdit toute évolution du sens moral, qui pourrait permettre à la morale Islamique de s’adapter ou de s’intégrer dans d’autres sources.

              L’entièreté de l’univers moral Islamique est contenu et découle uniquement de la vie et des enseignements de Mohammed. Ainsi, l’Islam est moins une foi personnelle qu’une idéologie, qui n’existe, ne se conçoit qu’en état de Guerre permanente contre les civilisations, les cultures, les individus, non musulmans.

              Les textes saints de l’Islam détaillent un système social, gouvernemental, économique, destiné à s’appliquer à l’humanité entière.

              Les cultures et les individus qui ne se soumettent pas à cette gouvernance islamique sont ipso-facto en rebellion contre Allah et doivent être soumis par la force (Dar al Islam / Dar al Harb).

              Alors notre subtil distinguo occidental entre « Islam » et « Islamisme… », hein…

              1. Jacques Huse de Royaumont

                Attends que je te présente un argument en bronze…
                Euh…
                Ils font de bons loukoums !
                Si après ça tu ne changes pas d’avis…

              2. MCA

                @WorldTour73 3 octobre 2018, 18 h 07 min

                « je veux 0 islam sur mon sol  »

                Hé bien la suite va être dure à vivre!

                Votre problème est simple : les politiques (théoriquement en charge de l’avenir de ce pays) ne vous demandent pas votre avis et s’en moquent royalement.

              1. Guillaume_rc

                @duff « les gens de gauche ou les décodeurs autoproclamés cherchent à démonter ses thèses »
                Même pas !
                Personne ne lit, personne n’essaie d’argumenter.
                On n’a que des invectives, des « cértroporribl », des « zeureslesplussombres » mais des arguments, aucun !

                  1. Guillaume_rc

                    merci pour l’info. Je vais regarder.
                    Après quand je disais ‘personne ne lit’ je pensais plutôt aux « têtes de gondole » de la bien pensance.

            1. Citoyen

              Connaissant la boutade pour l’avoir déjà sortie, ne serait-ce pas le Pierre d’un autre blog, où nous sévissions tous deux il y a peu ?

        1. plutarque

          Permettez à un réac. ayant vécu (entre autres) en terre d’Islam, de vous décrire l’une des ficelles du rusé Frère Tariq et de ses amis :

          L’Islam applique un principe très particulier, celui de l’annulation de certains versets du Coran par d’autres ayant été révélés plus tard. On parle en anglais d’abrogation, en Arabe de « nasikh wa mansukh ».

          Ce principe est décrit au verset 2.106 :

          2.106 « Si Nous abrogeons un verset quelconque ou que Nous le fassions oublier, Nous en apportons un meilleur, ou un semblable. Ne sais-tu pas qu’Allah est Omnipotent ? »

          Le terme de « signe » du verset 2.106 se dit en Arabe « Ayah », ce qui signifie verset du Coran.

          C’est un principe vraiment très singulier. Un livre qui, selon les musulmans, vient directement d’Allah, et qui est valable partout et pour toujours, ne devrait en théorie avoir besoin d’aucune correction. Sauf si l’auteur en est humain.

          Les contemporains de Mahomet l’avaient aussi compris et déclarèrent que le prophète inventait des versets. C’est pourquoi Allah lui révéla, en réponse, le verset suivant:

          16.101. « Quand Nous remplaçons un verset par un autre – et Allah sait mieux ce qu’Il fait descendre – ils disent : “Tu n’es qu’un menteur”. Mais la plupart d’entre eux ne savent pas. »

          Un exemple d’annulation concerne l’interdiction de la consommation d’alcool, introduite progressivement. Il a d’abord été dit que l’alcool avait de bons et de mauvais côtés, ensuite que l’on ne pouvait boire avant la prière, avant de le bannir complètement. Les musulmans disent également qu’il faut sevrer progressivement les alcooliques – sans quoi on risque de nuire à leur santé – et qu’Allah ne voulait pas provoquer de problèmes sociaux et médicaux en interdisant soudainement l’alcool. D’un autre côté, la polygamie, limitée à quatre femmes et jamais deux sœurs simultanément, a été introduite du jour au lendemain, obligeant les hommes ayant plus de quatre femmes à se séparer du surplus ou à rejeter une des deux sœurs qu’ils avaient préalablement épousées. Ceci a bien entendu provoqué des problèmes sociaux et humains nettement plus sérieux que d’interdire soudainement l’alcool. C’est tout simplement la preuve que l’évolution connue par le Coran est le reflet des tentatives de Mahomet de résoudre les problèmes, par lesdites révélations, au fur et à mesure que ceux-ci se produisaient.

          Mais Mahomet avait un problème. Au début de sa carrière prophétique, il occupait une position faible et espérait convaincre tout un chacun par ses belles paroles, mais également par des menaces de l’enfer, sans aucune intimidation physique cependant. Les premières « révélations » en sont le reflet. La Sourate 109 s’adresse aux polythéistes et reconnaît même à chacun le droit de croire en ce qu’il veut.

          10 ans plus tard, Mahomet avait conquis le pouvoir militaire et avait besoin d’autres versets. L’un d’entre eux, le fameux verset 9.5, nommé le verset de l’épée, déclare que les polythéistes qui refusent de se convertir doivent être chassés et exécutés. Il annule ainsi tous les autres versets précédents, nettement plus pacifiques et tolérants.

          Le verset 2.256, qui déclare qu’il n’y a « Nulle contrainte en religion ! « , et dont la signification pratique est expliquée ici (juifs et chrétiens ne peuvent être convertis de force) voit sa portée réduite par le verset 9.29, qui impose de lever une taxe spéciale envers les juifs et chrétiens soumis à l’autorité islamique en tant que citoyens de second rang. Leur liberté est donc toute relative.

          Pour justifier les nouveaux versets, qui étaient en contradiction avec les versets « révélés » précédemment, Mahomet avait besoin du verset 2.106.

          Le problème, c’est qu’il n’existe aucune liste des versets annulés, ce qui suscite spéculation et différends. Globalement, les versets plus tolérants ont été annulés par des versets plus militants ; les premiers ont été révélés à l’époque de Mahomet à La Mecque, lorsqu’il avait peu de pouvoir ; les seconds datent de son séjour à Médine, lorsqu’il était un puissant chef militaire. Les Sourates 9 et 5 sont considérées comme les plus tardives.

          Nous assistons aujourd’hui à un phénomène similaire à la naissance de l’Islam. Les musulmans qui sont en minorité ou se sentent faibles citent généralement les versets les plus tolérants du Coran, et parviennent ainsi à convaincre et convertir des non-musulmans. Lorsque les musulmans sont en majorité ou se sentent puissants, ils exploitent les versets « plus guerriers », ce qui barre la route à toute forme de tolérance. Nous le constatons dans des pays à majorité musulmane, comme le Pakistan et l’Afghanistan. Le problème est que des musulmans occidentaux, parfois fraîchement convertis, passent progressivement de la conception tolérante à celle plus militante. Il y a un mot pour cela : radicalisation. En pratique, ils abandonnent les versets annulés, plus tolérants, et optent pour le Djihad. On dit en Occident qu’ils appliquent une version plus stricte de l’Islam. Mais c’est en fait une tromperie : ils pratiquent tout simplement l’Islam authentique.

              1. Nemrod

                Remarques, ils ont pas inventer l’eau chaude non plus, c’est un des grands principes de l’Art de la guerre de Sun Tzu.
                Tous le monde la connait cette ruse là, même ceux qui font semblant.

        2. BDC

          En attendant de vrais arguments, Zemmour se déplace entouré de gardes du corps et malgré les moqueries des bien-pensants, c’est parfaitement justifié. J’ai assisté à une de ses conférences il y a quelques années, et déjà à l’époque il avait quelques « copains » qui l’attendaient à la sortie.

          1. Duff

            Des journalistes se sont moqués de sa sortie entouré de gorilles alors que ça semblait calme dehors.

            Une attitude moqueuse de la part des plus conformistes (putes pour dire exactement ce que je pense) c’est un excellent résumé de cette société politico-médiatique totalement hors sol.

            1. BDC

              On voit bien aussi que la violence vient de l’extrême gauche, mais cette milice qui s’ignore n’existe pas bien sûr. Idem pour la censure : liberté d’expression mais seulement pour les idées autorisées, tout débat est inutile. Du temps de la liberté de parole, on pouvait dire ce qu’on voulait mais il fallait en débattre avec des arguments ; maintenant la nov’langue pour dire censure, c’est liberté d’expression. (Cf. Blog Aristide)

          2. MarieA

            Oui, j’ai vu ça l’autre jour dans des vidéos de TvLiberté et de RT, je crois qu’il y avait une quinzaine de gardes du corps qui semblaient sur les nerfs en plus.
            Pour un type qui est journaliste politique et qui écrit des livres sur l’histoire de France! Ça me paraît complètement fou!
            Je crois qu’il y a quelques décennies personne n’aurait pu imaginer que quelqu’un comme ça soit menacé au point d’avoir 15 personnes dédiées à sa sécurité pour une simple signature dans une librairie.

        3. Jacques Huse de Royaumont

          Que certains essaient de démonter ses thèses n’est pas un problème en soit. C’est même plutôt sain qu’il y ait débat. Le problème, c’est de lui répondre par des crachats et des insultes, c’est de chercher à l’interdire d’antenne ou de tenter d’intimider ceux qui veulent vendre ou acheter son livre.
          Ce qui est résolument fasciste dans cette affaire, c’est de vouloir empêcher ses thèses d’exister.

          1. Pheldge

            d’autant que ne répondre que par l’insulte, est un aveu d’absence d’arguments, donc reconnaissance implicite de la supériorité de thèses combattues.

  12. carpe diem

    et bientôt c’est le mois du blanc,faites attention les mecs, la chasse est ouverte…pour un regard de travers, quelques euros, ou tout simplement par pur plaisir, vous pouvez vous transformer en gibier. Mais puisqu’on vous dit que c’est une illusion! vous avez UN SENTIMENT D INSECURITE.

  13. hub

    dès qu’on ose dire que l’insécurité a pour cause certaines catégories de gens (venant de quelques contrées extérieures à la république) les braves gens de gauche répliquent aussitôt avec les évasions fiscales, des riches qui s’expatrient, et tout ça. J’avoue avoir beaucoup de mal avec les raisonnements de gauche… Il faut croire qu’il y a une bonne et une mauvaise délinquance, la mauvaise délinquance empêchant, par la fuite des capitaux, de construire des prisons pour la bonne délinquance, etc….

    1. Le Gnôme

      Meuh non, ils pensent que si il y avait pas « d’évasion » fiscale, il y aurait plus de pognon à donner aux d’jeunz, et qu’ainsi le problème serait résolu.

      Vu le fric déversé sur les quartiers dits difficiles depuis quarante ans, on ne peut pas dire que c’est une franche réussite.

      Ce à quoi le gauchiste de base vous répondra qu’on a pas assez dépensé.

      1. Husskarl

        Ce à quoi il faut leur répondre que certains village paumés sont bien plus pauvres et que cela pourtant ne provoque ni Molotov ni émeutes au sabre. La raison étant l’intelligence (et par conséquent le degré de civilisation) de l’individu. Cause inacceptable bien entendu puisque nous sommes tous Zégos.

        1. Vassinhac

          Pas l’intelligence de l’individu, non (dans lesdits villages paumés, il y a plein d’idiots, comme ailleurs). Éventuellement l’intelligence moyenne du groupe social, car les uns raisonnent et donnent l’exemple aux autres.

          Le problème est plus profond : l’Etat organise la vie des quartiers (planification de l’urbanisme, réglementations diverses déjà mal adaptées à la culture française et encore moins à la leur), résultat ce petit monde se retrouve sans possibilité d’avoir une vie autonome dans un cadre légal. Donc illégalité massive (travail non déclaré, accaparement des marchés illégaux comme la drogue, etc.) et devant l’ampleur de l’illégalité, l’Etat ne peut pas faire respecter la loi sans guerilla urbaine.

          La seule solution pour permettre la vie « normale » de populations de culture différente sur notre territoire (je ne rentre pas dans le débat sur l’opportunité de leur présence) serait de leur laisser une vraie autonomie. Le marché se chargera d’avoir quelque chose qui fonctionne (pour vous faire plaisir, à hauteur de leurs capacités moyennes !), avec la capitalisation progressive des actifs correspondant à leurs besoins.

          Mais cela est empêché par, notamment, le droit du travail, qui est inadapté à une économie de type pays en développement qui devrait être celle des quartiers.

          Au passage, cela est également inadapté à une économie rurale pauvre qui se voit imposer les règles édictées depuis les métropoles. Cela ne pose pas de problème dans les campagnes proches des grandes villes, mais dans les campagnes un peu perdues (par exemple Massif central hors Limagne, Pyrénées), il ne faut pas chercher plus loin la source du marasme économique. Là où on trouvait il y a encore peu des auberges et des restaus dans tous les villages (n’importe quelle cuisinière qui ouvre sa salle à manger, en fait), les réglementations on vite fait de tout tuer. Heureusement, AirBnB compense en partie la disparition des hôtels, mais pour les restaurants, pas facile.

          1. MarieA

            « réglementations diverses déjà mal adaptées à la culture française et encore moins à la leur »

            « La seule solution pour permettre la vie « normale » de populations de culture différente sur notre territoire (je ne rentre pas dans le débat sur l’opportunité de leur présence) serait de leur laisser une vraie autonomie. »

            ????
            Est-ce que vous êtes sérieux?

            J’ai une meilleure idée : qu’ils rentrent chez eux. Qu’ils aillent vivre dans un pays islamique dans lequel ils pourront pleinement vivre leur foi et leur culture. Il y a beaucoup de choix en plus : Arabie Saoudite, Afghanistan, Maroc, Indonésie, Jordanie, etc… Mais c’est vrai qu’ils ne seront pas engraissés aux frais des autres là-bas, donc j’imagine que ça refroidit les velléités de piété.
            Les musulmans qui ne sont pas capables de faire la part des choses doivent se casser de France. Tous, sans exception, qu’ils soient de nationalité française ou pas.

            Pareil pour toutes les autres « cultures » : les Sénégalais au Sénégal, les Pakistanais au Pakistan, les Albanais en Albanie, etc… Chrétiens ou pas, réfugiés ou pas, tristes ou pas, homosexuels ou pas, bla bla bla.

            1. Vassinhac

              «  vous êtes sérieux ? »

              Je suis sérieux sur le raisonnement :
              Il est incohérent de faire un appel d’air pour des populations non qualifiées et ne partageant ni notre langue ni notre culture (et à QI modéré si vous y tenez) en quantité importante si l’on ne libère pas en même temps les contraintes sur les entreprises. Mettez notre code du travail et nos codes de la consommation dans n’importe quel pays d’Afrique, et toute l’économie passe au marché noir, car ces règles sont inapplicables. Il se passe la même chose en banlieue, avec le RSA-trappe à pauvreté en plus.

              Je n’ai en revanche pas écrit que je souhaite prolonger l’appel d’air.

              1. MarieA

                Pourquoi garder des immigrés dont nous n’avons aucun besoin économique?

                Pourquoi améliorer la situation de gens qui n’ont jamais rien fait pour avoir ce privilège?

                Je ne comprends pas.

                1. Husskarl

                  En fait, il faut commencer par le début, appel d’air ou pas envers ces immigrés non qualifié, de culture ras-les-pâquerettes, de QI modéré, pourquoi est-ce qu’on les importerait ?

                  A t-on besoin de main d’oeuvre non qualifié ? A t-on le plein emploi ? Non.
                  A t-on besoin de délinquance ? Non.

                  Nous n’avons aucun intérêt à les accueillir, aucune raison valable. Nous ne leur devons rien et comme, selon vous, ils sont aussi intelligents que nous, ils nous rattraperont bientôt.

                  Tous ceux qui sont présents engendrent des conséquences néfastes (hormis sans doute trois exceptions), il ne faut donc pas seulement stopper l’appel d’air mais les expulser.

                2. Théo31

                  « Pourquoi garder des immigrés dont nous n’avons aucun besoin économique? »

                  Tout simplement parce qu’ils votent bien. C’est un socialiste qui a instauré en 1941 le salaire minimum en France, et ce n’est pas un hasard.

                    1. Pheldge

                      Exactement, ça dynamise le secteur de la sécurité qui va créer des emplois et résorber le chômage !

          2. Citoyen

             » (je ne rentre pas dans le débat sur l’opportunité de leur présence)  »
            C’est dommage, c’est le seul qui présente réellement un intérêt …

             » Le marché se chargera d’avoir quelque chose qui fonctionne  » …. Mais c’est ce qu’il fait déjà, … en permettant de transformer les quartiers en camps retranchés par affinités, d’où il peuvent faire propager leur « civilisation » …

            1. Vassinhac

              C’est peut-être le seul débat qui VOUS intéresse.

              On peut avoir plaisir à faire des expériences de pensée sur des sujets qui n’ont pas d’importance, non ?

                1. Citoyen

                  Euh, Husskarl, si ça s’adresse à mon commentaire (et j’avoue que j’ai un doute, vu les commentaires plus haut), il ne s’agit pas de traiter les conséquences avant les causes … Je fais juste remarquer à notre ami Vassinhac, que dans l’hypothèse qu’il développe, le marché, dans certains cas bien particuliers, dont celui-là, ne se suffit pas à lui même pour apporter une solution viable. il faut lui donner un coup de pouce, pour ne pas que le résultat soit à l’opposé de celui espéré.
                  Donc, ma remarque est de l’ordre du constat, pas de traiter …

                  1. Husskarl

                    Cher Citoyen, votre remarque est juste de fait et ma réponse visait en effet le propos de notre ami Vassinhac. Nous sommes en accord.

  14. Lorelei

    Parfois, en lisant ces faits divers et voyant l’état de notre société, j’ai l’impression que l’on retourne au Moyen-Age quand des bandes de brigands terrorisaient les campagnes, quand il n’y avait que des artisans commerçants dans les villes, des paysans cultivant vaille que vaille un lopin de terre. Les industries étaient rares et les banquiers commençaient à étendre leurs réseaux et leurs unions.
    Seule une partie du peuple payait des impôts et avait peur de tout.
    Il y avait même des loups courant dans les campagnes.
    Seule la technologie paraît nous différencier.

    1. Le Gnôme

      Vous avez une idée du Moyen-Age fort romantique (l’époque, bien sur). Mis à part la guerre de Cent Ans, on pouvait vivre en paix relative, le groupe social rural était extrêmement soudé.

      1. Lorelei

        Vous avez sûrement raison. N’ayant pas de formation sur l’Histoire, je n’ai sûrement pas assez de connaissances sur une période aussi longue. Et c’est une idée partielle que je m’en fais. Mais les loups sont revenus, soit par Issy, soit par Evry…

        1. Jacques Huse de Royaumont

          George Duby,Emmanuel Leroy-Ladurie ou Jean Favier, entre autres, ont également présenté un moyen-âge loin de sa légende noire.

          Mais rien n’y fait, les médisances colportées par Michelet ont la vie dure.

  15. JiJiBé

    « … le buzz avec des idées réacs et une interprétation toute personnelle de l’histoire…pire les électeurs finissent par donner raison au penseur réac… »

    Réac…réac…

    Je vous conte une anecdote authentique qui me faisait rire lorsque ce bon Benoît entre deux cantiques, vêpres et salut nous la chantonnait, je ne sais pas de qui d’ailleurs :

    « Avril au Portugal,
    A deux c’est idéal,
    Là-bas si l’on est fou,
    Le ciel l’est plus que vous,
    Pour un sentimental
    L’amour existe t-il
    Ailleurs qu’au Portu…cloc
    Avril au Portu…cloc »

    C’est que le vinyle de ses parents ou grand-parents était rayé et inlassablement cloquait à ce point incapable d’aller un peu plus loin et donc de connaître, au moins, d’imaginer une suite.

  16. Fredi M.

    Cette accumulation de faits divers dessine bien un phénomène de société.
    Phénomène de société auquel l’état est incapable de répondre.
    D’où la tentation très forte de dissimuler la plupart des méfaits de ces chenapans, de relativiser en parlant de sentiment d’insécurité quand cette dernière est pourtant bien réelle et vécue par nombre de Français.
    Et ce n’est pas certes en laissant tous les ans s’installer 250000 nouveaux arrivants que ce « sentiment d’insécurité » baissera.

    1. albundy17

      Les nouveaux arrivants ne sont pas le problème, c’est le laxisme à la Dolto. D’autre part, les faire venir et leur interdire de travailler est ouvrir la voie à une seule échappatoire pour ne pas crever de faim.

          1. Nemrod

            Oui oui je suis d’accord.
            Le symptôme que leurs »coutumes, croyances, programme politique et religieux à la fois » rayez la mention inutile, sont incompatibles avec le développement économique.
            Raison pour laquelle ils viennent chez nous reproduire leur mode de vie.

            1. Citoyen

              Pas seulement un symptôme …. mais un énorme coût pour ceux qui sont invités à payer, par l’entremise de notre état généreux (avec l’argent des autres ) …

      1. La concentration des migrants dans des lieux spécifiques pas adaptés, le traitement lamentable de la situation (misérabilisme, irresponsabilité / déresponsabilisation), et l’absence de débouchés entraînent mécaniquement la merde.

          1. Aristarkke

            Mais personne ne dit cela ici.
            Il n’y a pas besoin, tout simplement, d’un tel afflux, impossible sérieusement à gérer.
            Qu’est-ce-qui vous permet d’affirmer que la Grance serait tenue d’accueillir sans la moindre condition n’importe quel clampin désireux de venir s’y installer auc frais des Autres?
            Ce pays n’est pas au départ, en manque de main d’oeuvre, vu le taux de chômage record mais en manque de travail exécutable à un coût décent supportable financièrement par la masse des commanditaires. Taxations et impôts de plus en plus extravagants réduisent la masse de gens capables de s’offrir de la prestation extérieure et les obligent à faire des choses qui les barbent ou à s’en passer.
            Ce pays s’écroule, comme le dit en s’époumonant notre Hôte, en croulant sous la législation et la contrainte et non par excès de liberté

            1. Fredi M.

              Qu’est-ce-qui vous permet d’affirmer que la France serait tenue d’accueillir sans la moindre condition n’importe quel clampin désireux de venir s’y installer auc frais des Autres?

              Ah mais je ne dis pas ça bien au contraire !

              1. Aristarkke

                « Voila pourquoi il faut les ventiler dans nos provinces… »
                C ‘était donc sur le mode ironique. Une chance sur deux…
                Mais cela n’était pas évident, évident au vu de vos commentaires antérieurs.

        1. Aristarkke

          Il n’est pas possible de trouver des débouchés suffisants face à de telles vagues migratoires par centaines de mille, surtout dans des économies où le travail sans qualification est raréfié par un coût d’exercice trop cher pour être achetable en quantité.
          Non pas qu’il manque « en besoin » mais rendu beaucoup trop cher par tout un fatras de législations « généreuses » qui en arrivent à tout bloquer.

            1. Nemrod

              Ouais c’est que disais un chef Sioux au début de la « migration » la bas…comment il s’appelait déjà ?
              Ah oui « Bison Pas malin »

          1. Gosseyn

            Pas de débouchés suffisants avec les migrants ? Allons bon, si, dans la construction navale à usage méditerranéen et l’installation d’aéroports en Afrique du Nord !

          2. Husskarl

            Même si il y avait un besoin de main d’oeuvre, il y aurait besoin d’importer des personnes civilisées avec des points communs culturels et non des gros crados qui n’apprendront jamais.

            1. Gosseyn

              … Et qui se multiplieront de façon prolifique !
              Les allocs aidant.
              Mais, bien entendu, il ne saurait être question de submersion (subversion) migratoire, encore moins de colonisation pas le bas de la société, n’est-ce pas !

      2. Aristarkke

        Et si tu leur permets de travailler, tu auras une telle pression à la baisse sur les salaires que cela ne résoudra pas non plus grand-chose…
        Egalement sur l’offre de travail du côté obscur…
        Comme le disait Milton Friedman (et d’autres), le problème majeur de l’émigration est l’existence d’un Etat-Providence, d’autant plus s’il est laxiste quand aux subsides déversés sur les arrivés de fraîche date. Sans Etat-Providence, l’émigration reste marginale car cantonnée aux ressources disponibles du pays d’accueil et à la vigueur de sa répression de la délinquance. Tu remarqueras que les Etats qui ont ouvertement une politique d’accueil des émigrants ne le font qu’avec des garde-fous de qualifications en manque dans ledit pays.

        1. albundy17

          « tu auras une telle pression à la baisse sur les salaires que cela ne résoudra pas non plus grand-chose… »

          C’est déjà le cas, mais en non déclaré, Supair pour qu’ils apportent leur écot au Ponzi.

          Oui il y a des boulots mal payés, grâce au merdier de l’état providence qui de plus fait appel d’air. Leur interdire de bosser est une connerie sans nom entraînant toute la suite que tu fustiges.

          L’immigration choisie est un leurre, primo nous n’avons pas plus besoin que ça d’ingénieur que de philosophe, d’autre part tu les arraches de leur pays d’origine ou ils seraient utile à créer et offrir du taff à ceux que tu ne souhaites pas voir débarquer sur tes plates bandes.

          1. Aristarkke

            « Leur interdire de bosser est une connerie sans nom entraînant toute la suite que tu fustiges. »
            Ce n’est pas une connerie mais la conséquence logique d’un marché du travail corseté où il est bien acté que laisser ces gens se mettre à travailler se ferait à des tarifs bradés (et je ne parle pas de la qualité d’exécution qui est un autre débat) pour ne pas dire occultes, incompatibles avec la survie du moloch qui a besoin d’un vaste mouvement de pépètes pour prélever un écot « acceptable » à ses yeux…

              1. Aristarkke

                Je me suis mal exprimé. J’aurais dû laisser « sans nom ». Ce que je voulais dire, c’est qu’elle est inéluctable, compte tenu de l’environnement et non la résultante par inadvertance quelconque d’un enchaînement malencontreux mal maîtrisé comme tu me parais l’indiquer

                1. BDC

                  Les petits salaires ça marche en Angleterre, pays ultra turbo libéral exploiteur de misère humaine mais pas de ça chez nous ! Namého ! (Heu les migrants de Calais voulaient y aller ? Rrhhooo c’est qu’ils ne connaissent pas leur chance de rester chez nous !).

                  1. Pythagore

                    J’étais à Londres la semaine dernière et j’ai été très surpris par le nombre de personnel présent partout. La ligne Piccadili était en grève (si si ca existe là aussi), pas seulement un panneau d’information mais aussi une dame qui informait et redirigeait les voyageurs, sur les quais du London Heathrow express, au moins 2 ou 3 personnes pour orienter, prévenir, informer les voyageurs, avant au moins 2 vendeurs de tickets, à l’entrée de l’immeuble de bureau, deux réceptionnistes, un agent de sécurité pour peut-être 10 visiteurs par heure grand max. Des gens qui donnent l’impression d’être là pour vous aider et non pour vous empêcher de sortir des clous. Comparé au métro où les points de vente ont été réduit ou à la gare de l’aéroport de Roissy, ou il n’y a personne sur les quais, juste occasionnellement un agent qui oriente vers les caisses automatiques mais n’aide pas à les utiliser, ca change.

                    1. Aristarkke

                      Il paraît (je n’y suis jamais allé et parle d’articles de presse divers) que c’est du même style au Japon (je parle de ce qui est relaté en GB par l’autre Grec du blog)

                    2. Val

                      @Pythagore j’ai vécu a Londres et ma fille y vit. Ce que vous dites est exact : pléthore de personnels partout pour aider . Peu -tres peu- de grèves . Mais les lignes sont saturées . Ils en sont au point de rajouter des wagons qui ne tiennent pas sur les quais (il faut remonter la rame pour pouvoir sortir o_O ). Aux heures de sortie de bureaux sur la « central » il est souvent impossible de rentrer dans la bouche de métro (Oxford circus pas ex ) il faut parfois marcher deux stations pour pouvoir rentrer dans la bouche de métro …. les aménagements de transport peinent à suivre la croissance en population… En revanche Londres c’est pléthore de boulot , ceci explique cela.

                    3. Husskarl

                      Ils ont commencé à Paris. Ils ont engagés quelques dizaines de métèques illettrés qui font semblant de réguler les entrées dans les RER sous l’oeil bovin des parisiens.
                      Bon, ils ne répondent pas aux questions puisqu’ils ne les comprennent pas. Mais ça créé de l’emploi ! Si si !

  17. Aristarkke

    Si j’ai bien tout compris ce matin du babil de BFM (au delà des Experts) à propos du ralentissement général de la construction neuve en IDF et ailleurs, le Grand Paris commence(rait) à avoir des soucis d’exécution en ce sens que certaines des lignes de métro et autres tramways vont avoir du retard à l’allumage, donc à l’exécution et ne seront dons pas au RDV estimé initialement.
    D’où l’incertitude quant à l’opportunité de se précipiter à l’achat dès maintenant dans certains localisations…
    Quand on vient d’apprendre le claquage stupide de plusieurs centaines de millions d’euros dans un ouvrage à Champigny sur Marne qui risque bel et bien de ne servir à rien avant même d’avoir été mis en service, on n’est pas plus étonné que cela de ces premiers signaux d’alerte…

      1. Aristarkke

        Oui, Al!
        C’est pour tout le monde. Ils le disaient bien et dans ce lot, l’IDF est plutôt moins pire que le reste…
        C’était l’aspect Grand Paris qui se grippe qui a retenu mon attention…

      2. Waren

        J’ai lu à ce sujet que le prélèvement à la source pouvait être l’une des sources de ce ralentissement. Les montages fiscaux comme le Pinel ou autre Scellier sont habituellement de gros pourvoyeurs de fonds dans la construction, et tout ce bazar inquiète bon nombre de personnes.

        1. Aristarkke

          Exact pour le Pinel (estimé à 1/3 minimum des commandes) en raréfaction d’attrait dont les effets sur la construction neuve sont des plus sensibles depuis quelques mois.
          Faut dire qu’échanger un avantage fiscal immédiat contre un à plus long terme et décalé dans le temps n’aide pas vraiment…
          J’ai en tête plusieurs endroits de chantiers toujours pas commencés depuis au moins un semestre… (le promoteur ne doit pas avoir atteint ses 60% de réservations déclencheurs de la garantie bancaire d’achèvement)…

          1. Waren

            Et l’autre gugusse de Tourco qui nous affirmait la main sur le cœur que le PAS n’aurait aucune incidence sur la consommation et l’économie ! Celle-là, je l’ai bien noté.

  18. Guillaume_rc

    « les faits divers s’y font maintenant plus fréquents et plus violents »

    Ah mais quand on dit ça, on :
    est un complice de Laurent Obertone (ouh le méchant)
    fait le jeu de Marine Le Pen (ouh la méchante)
    stigmatise une catégorie sociale (ouh quelle horreur)

    J’exagère ?
    Lisez les articles de l’Immonde à propos du rappeur qui appelle à lyncher les blancs : en fait tout est la faute de l’extrême droite.
    Bon, quand on lit les commentaires, on voit que même le lectorat du quotidien-jadis-de-référence commence à tiquer.

    Mais quand même.

    1. Aristarkke

      Il est loisible de supposer que si un zartiste rappeur blanc avait parlé (en termes inversés) de liquider les bébés noirs et d’autres couleurs, le traitement médiatique soce n’aurait pas du tout été le même… quoique toujours de la fôôôte inexpiable de la droite extrême…
      (faut pas déco….er. Quand on tient un air passe-partout, une belle mélodie, on écrit au moins trois chansons… Ce serait c.n de le laisser dans le tiroir…)

      1. albundy17

        « si un zartiste rappeur blanc avait parlé (en termes inversés) de liquider les bébés noirs et d’autres couleurs, le traitement médiatique soce n’aurait pas du tout été le même… »

        Ha, tu penses ? ^^

        Tiens ds le même registre, la député qui avait fait une blague concernant la jeunesse simiesque de taubira s’est pris de la prison ferme, 4 ou 6 mois de mémoire.

        cpef

        1. Aristarkke

          Il ne me semble pas que c’était une député(e) mais bon, il y a des sujets où la liberté d’expression est plus égale que dans d’autres…

              1. Le Gnôme

                Bof, l’incitation à la haine raciale n’a pas été retenue. La haine raciale doit s’appliquer que dans le cas où un blanc dit du mal d’une autre couleur. L’inverse est toléré.

    1. Juste pour info : c’est 0% en Allemagne après 1 an de possession. Je vous laisse imaginer ce que les bitcoiners malins feront s’ils doivent encaisser une fortune. Ciao la France.

    1. albundy17

      plus près de toi seigneur, un record de froid de 70 ans vient d’être battu en Hollande.

      Mais il ne s’agit pour ces deux brèves que de météo, pas de climat.

      Sinon, également confirmé, nos diesels sont un désastre non pour la planète, mais pour le système solaire !

      relevé de température de surface (sondes viking) montre une élévation au cours des années 70 à 90, d’un bon 0.8 °C

      1. Nemrod

        Bon je vois que vous suivez pas avec votre histoire de diesel martien.

        Je reprends.

        – pour ce qui est du climat c’est le vilain CO2 produit qu’est pas bon.
        Il faut donc privilégier le diesel qui produit moins de CO2 par km comme le montre les malus plus faibles à voiture égale.
        – pour ce qui est des vilaines particules fines ( non ce n’est pas une contrepeterie) il faut avoir une essence euh sauf si le diesel est euro6 et à bonne température et qu’on freine pas…ta g…une essence on te dis !
        – le mieux est une électrique mais faut pas les phares ni le chauffage, pas freiner pour les particules fines et pas recharger avec du nucléaire ( vilain pas beau) mais des centrales à charbon…ah merde le CO2 !
        Et la batterie à recycl…ta g…on te dis.
        – y a l’hybride…bien l’hybride mais lequel ? Avec le vilain moteur essence qui fait du vilain pas beau C02 tout plein ou le vilain diesel a farticules pines avec la p…de batterie à recycler en plus !

        Bon achetez un vélo ou prenez le train.

        Ah merde y a grève.

    2. Pheldge

      Ah on reconnait bien là ta mauvaise foi ! c’est pourtant simple : le réchauffement, il fait fondre la banquise polaire du pôle, qui envoie donc du froid qui refroidit glacialement ! CQFD

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Les choses sont simples :

        S’il fait chaud, c’est la faute au réchauffement climatique.
        S’il fait froid, c’est la faute au réchauffement climatique.
        S’il fait sec, c’est la faute au réchauffement climatique.
        S’il fait humide, c’est la faute au réchauffement climatique.
        S’il fait trop de vent, c’est la faute au réchauffement climatique.
        S’il fait pas assez de vent, c’est la faute au réchauffement climatique.
        Si le temps change trop vite, c’est la faute au réchauffement climatique.
        Si le temps change trop lentement, c’est la faute au réchauffement climatique.

        1. albundy17

          Ha ben oui, je pensai à la baffe de bayroute au fouilleur de poche.

          récemment, un conducteur de bus, pourtant de bonne couleur de peau, s’est vu mis à pied (le comble du chauffeur, hein) pour avoir entretenu le même rapport à un gentil ado.

          Perso, ce sont les parents du chérubin que je collerai en garde à vue, mais bon, n’est ce pas..

  19. Laurent a LA

    Completement hors sujet mais important. L’auteur des « Disparus d’Apostrophe » de « Bienvenue aux Terriens » et du « Chien des Basketvilles » est mort.
    Snife.

  20. Theo31

    C’est curieux tous ces selfies présidentiels avec des dealers et jamais avec des retraités. Jean foutre la bite aurait il les moquettes devant une partie de son electorat ?

    1. taisson

      C’est tout simple : il mise sur les nouvelles populations pour remplacer les électeurs traditionnels, ceux issus de ce pays, depuis longtemps, voir toujours…

      Ces méchants « Français de souche », mâles, vieux et blancs, qui se tournent vers méchancon à gauche et vers MLP à droite…
      Sauf, bien sur, quelques cadres supérieurs sociaux et democrates /chrétiens, toujours aussi parfaitement à côté de la plaque dans tous les domaines…
      Ça risque de ne pas faire assez !!

      S’il réussit à entrainer vers les urnes tous les « Français de papiers » qui, en principe, n’auraient jamais voté tant qu’il n’y aura pas de candidat coloré ou/et muzz, son succès est assuré.
      Ce qui explique l’hystérie médiatique de tous ses partisans à chaque fois qu’ils s’expriment contre tout ce qui peut évoquer la société traditionnelle !
      Détruire d’abord, pour faire de la place..

      Sauf que, à part le jeunisme, les arguments utilisés risquent bien de ne pas plaire aux nouveaux électeurs !!

      Femellisation de la société, glorification de l’homosexualité, ringardisation de la famille, haine du patrimoine privé, interdiction programmée des moyens de déplacement privés…Pas sur que les CPF aiment tout ça !!
      Si le calcul marche et qu’ils votent, le réveil sera dur, et le ronron bobo gaucho devra s’adapter…
      Mais si ça marche, on est encore plus mal !!

      1. Husskarl

        Les CPF (en moyenne) n’ont pas le niveau intellectuel pour calculer qu’ils vont se faire avoir et d’ailleurs ils misent sur l’immédiateté et non sur le long terme. Ce sera donc le plus permissif, le plus généreux avec l’argent des autres qui gagnera.

        J’avais parlé avec un CPF qui se vantait très fortement de voter Hollande, il avait découvert l’air hébété que ce même Grollande était pro mariage homo… Au bout de quelques secondes, bof pas grave selon lui, son programme « social » était la seule chose qu’il ait lu.

        Ils pillent puis s’en vont. Comme disait l’autre, ils sont attachés au court piquet de l’instant présent pour la raison que j’ai déjà cité maintes fois.

    1. Citoyen

      Pourtant, rien qu’avec le racket à 80 sur les routes, et l’augmentation des carburants, il y avait déjà de quoi faire …
      Pour en vouloir d’avantage, c’est que les petits fours doivent avoir sacrément augmenté …

      1. Aristarkke

        Pour le racket routier, la barre budgétaire est fixée à 1,2 Md€ de rendement, l’année prochaine.
        Le nouveau sport des piétons à Paris depuis qu’il a été annoncé que tout non-respect de la priorité piéton coûtera un max de thunes et de points : les feux rouges piétons aux intersections semblent ne plus exister du tout pour cette population.
        Je suis d’accord que ce n’était pas brillant au départ mais cela se dégrade encore davantage…
        Va falloir que j’évite d’y mettre mes roues trop souvent au vu également de tout ce que la vidéo-verbalisation va permettre de flinguer…

        1. Citoyen

          1,2 Md€ …. Mazette ! … et c’est sans compter la surcouche sur les carburants … Mine de rien, ça en fait des petits fours !
          Moi ça va … Paris-Poubelle, cela fait belle lurette que je n’y met plus les roues …
          vidéo-verbalisation ….? ça vient de sortir ?

  21. Nemrod

    Tiens à propos de chenapan, y a Tête à Claques premier qui refait des siennes et trouve les Grançais trop râleurs…original non ?

    Vous remarquerez qu’il est moins tactile avec les « vieux » qu’avec les braqueurs euh… les jeunes qui font des « bétises »…et moins pétoch…respectueux .

    Ah bordel que je suis content de ne pas avoir voté pour ça !

  22. MarieA

    Qu’ils goûtent à leurs chenapans. On apprend aujourd’hui que la fille de 19 ans de Marine Le Pen a été tabassée par deux hommes de 32 et 47 ans et Issam El Abdouli, un proche conseiller de la maire de Paris Anne Hidalgo (PS) a été agressé par trois hommes, il s’est fait voler sa sacoche.
    Oh, c’est bête!

  23. albundy17

    En fait, toutes ces petites et grosses « incivilités » pourrissent la vie de toutes et tous, et nous coûtent un pognon de dingue, dingue comme grosso merdo la totalité des humanoïdes sapiens, ils sont devenus tous tarés et égocentriques.

    Je ne vais plus au cinoche, plein le cul d’entendre les gros tas ingurgiter leur kilo de pop corn au bruit et à l’odeur d’haleine de poney, accompagné d’autres machins dont les papiers d’emballages sont sans aucuns doute conçus pour que t’entendes bien qu’il y a de la bouffe. PIs ils causent comme à la kermesse ces fumiers de merde.

    Maintenant, ça sort du surin pour une place de parking, dans les musées, ça gueule au smartphone, les cons ne regardent plus, ils prennent des photos bientôt effacées pour faire de la place.

    Ce matin je vois un mec avec une canne à 3 ou 4 places derrière moi pour passer à la caisse du supermarché, il maîtrisait vraiment mal sa prothèse, enfin plutôt sa jambe de bois, aucunes articulations visiblement. Quand c’est mon tour, je lui propose de passer devant, je me suis fait incendier par un couple de bas de plafond ! « Il a le temps ! » J’en suis resté coi.

    Là, ce matin, bagarre ds un avion, un amer-loque, du coup, l’avion accompagné de 2 F16, des fois qu’il serait barbu.

    Collomb aura dit une vérité ds sa vie, un de ces 4, on ne vivra plus cote à cote, mais face à face.

  24. Aristarkke

    « Maintenant, ça sort du surin pour une place de parking, »
    Ce n’est malheureusement pas une nouveauté et cela a débuté dès les années 60 quand les places de stationnement ont commencé à se raréfier au fil de l’équipement croissant des ménages.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.