#PasDeVague : du calme, tout est perdu.

La polémique mélanchonesque de la semaine dernière passée, il n’a pas fallu longtemps pour qu’une autre, un chouia plus musclée, la remplace : cette semaine, c’est le retour du problème discret (mais persistant) de la violence à l’école, assorti, modernité oblige, d’un petit hashtag des familles, #PasDeVague, qui déclenche déjà quelques petits boutons dans l’administration nationale et au-delà…

Il semble en effet que, cette fois-ci, il sera plus compliqué de repousser sous le tapis les exactions de certains élèves dans leurs établissements scolaires : il y a quelques jours apparaît sur les réseaux sociaux la vidéo sans équivoque d’un élève braquant sa professeur avec un pistolet tout en lui intimant l’ordre de le marquer présent sur un relevé de présence. Cette vidéo, impossible à camoufler, aura rapidement fait parler d’elle, au point de déclencher une vague de témoignages, disponibles sous le fameux hashtag #pasdevague, tous plus glaçants les uns que les autres sur la situation réelle de l’Education Nationale dans certains quartiers.

Bien évidemment, la République du Bisounoursland est en émoi : une telle situation ne peut être tolérée !

Pourtant, ces témoignages qui s’empilent ne font que rejoindre les autres, déjà fort nombreux, qui s’entassaient déjà depuis des années. En 2014, j’écrivais à ce sujet une petite recension de problèmes épars découverts dans une presse un peu blasée.

Depuis, la situation ne s’est évidemment pas améliorée et s’est même largement dégradée à mesure que nos politiciens, toujours affûtés comme du beurre chaud, se sont occupés d’y mettre leurs gros doigts boudinés ; il suffira pour s’en convaincre de relire les prouesses de deux députés LREM – dont l’inénarrable Aurore Bergé – dans le domaine du pédagogisme olympique fumoïde.

En pratique, depuis la réforme du collège unique puis celle favorisant la montée en puissance des pédagogos au sein d’IUFM taillés sur mesure pour leur idéologie consternante, le niveau général d’instruction du pays n’a pas cessé de chuter, à mesure que l’école s’est transformée progressivement en garde-chiourme dont la transmission du savoir est devenu un objectif parfaitement annexe, optionnel et (au mieux) vaguement souhaitable.

Pire encore : certains quartiers émotifs sensibles pouvaient encore bénéficier, il y a une ou deux décennies, d’établissements où des professeurs rodés aux particularités locales faisaient régner un minimum d’ordre et pouvaient donc réellement instruire une bonne partie des élèves présents. Malheureusement, l’âge et la retraite aidant, ces derniers représentants de l’ordre républicain s’en sont allés, laissant la place aux tous nouveaux, tous beaux, fraîchement (dé)formés qui, jetés dans des conditions de travail qu’on qualifiera pudiquement de difficiles, finissent ou bien par démissionner, ou bien se taisent en attendant leur mutation la plus rapide possible, laissant leur place à une nouvelle fournée de chair à canon professoral.

Forcément, la situation se dégrade donc, et on ne parle plus, depuis un moment, d’un petit chahut gênant ou d’indiscipline potache. On parle plutôt de trafics (de drogue, d’arme), de vols (avec violence, si possible) en bande organisée éventuellement, de viols ou d’attouchements sexuels, d’insultes (bien sûr), de coups et blessures (sur les petits camarades et sur le corps enseignant), de rodéos automobiles avec les voitures des profs, de séquestrations, d’intimidation et menaces, de harcèlement de la part tant de ces « élèves » que de la hiérarchie (et s’il n’est que psychologique pour cette dernière, c’est un moindre mal).

Rien de tout ceci ne peut se ranger dans un simple délit ou dans ces petits actes gênants qu’un simple rappel à la loi suffirait à « canaliser ». Pourtant, on n’en entend parler (dans la presse, sur les réseaux sociaux) que de façon extrêmement épisodique. En réalité, personne ne veut entendre, encore moins écouter. Ni les élèves, ni leurs parents, ni les profs, ni leur hiérarchie, ni les politiciens, ni même les journalistes ne veulent prendre le problème à bras le corps tant on soupçonne qu’il va mettre à mal le vivrensemble et les images républicaines roses et pastels qu’on s’est employées à produire depuis 40 ans.

Gun Free Zone

Pourtant, on sait expliquer cette situation catastrophique : la carte scolaire a amplement contribué à la ghettoïsation de certains établissements. L’obligation forcenée et irréaliste de scolarité, parée de la belle (mais fausse) idée républicaine d’éducation gratuite pour tous, aboutit à trimbaler des voyous et des racailles de classes en classes qui pourrissent la vie des autres élèves et des profs. Il n’y a pas d’expulsion possible, mais juste un jeu de chaises musicales. Pire, on préfère garder le plus longtemps possible les racailles d’un établissement par crainte, une fois celles-ci finalement virées, de les voir remplacées par des racailles pires encore venant d’autres établissements.

À ceci s’ajoute l’indigence de la Justice qui permet d’avoir en classe des élèves avec des bracelets électroniques, en liberté conditionnelle, qui ont déjà des casiers pour braquage, pour viol, dans une classe avec des élèves qui voudraient s’en sortir. Dans ce contexte, est-il utile de rappeler que les profs ne sont pas (et n’ont jamais eu vocation) à être des gardiens de prison ou des assistants sociaux, ce qu’ils deviennent pourtant au bout de quelques semaines dans la jungle que sont devenus certains établissements ?

Du reste, pourquoi ces enseignants se taisent-ils, eux qui sont d’habitude si prompts à manifester ?

Parce qu’autant la hiérarchie, les syndicats et les associations diverses et variées gravitant autour des parents, des élèves et des enseignants sont actifs lorsqu’il s’agira de défiler dans les rues pour faire opposition au gouvernement ou réclamer plus de moyens, autant plus personne ne fera corps lorsqu’il s’agira de lever le tapis sur la poussière dégueulasse accumulée depuis des décennies.

Lorsqu’on lit ou qu’on entend sur les médias qu’a été aboli depuis 10 ans le règne du « Pas De Vague », qui consiste à étouffer toute affaire au niveau de chaque établissement, à ne jamais déposer plainte, à ne faire remonter aucun incident à la hiérarchie, à taire les exactions, on ne peut s’empêcher de pouffer tant le fil tweeter indique clairement le contraire. Tant de mythomanie chez les profs, cela peut inquiéter.

Lorsque l’actuel ministre Blanquer explique qu’il soutiendra les enseignants dans la tourmente, cela semble aller à l’encontre du témoignage de plusieurs d’entre eux qui l’ont eu lorsqu’il était lui-même recteur de l’Académie de Créteil. Encore des profs mythomanes, sans doute.

Le « Pas De Vague » existe bel et bien. Il est d’application quotidienne, partout dans les établissement scolaires (et au-delà, bien évidemment), et s’explique fort bien :

« Des proviseurs ne veulent pas que des affaires viennent entacher leur image et celle de l’établissement, lâche Yann, prof dans le Nord. Donc, ils l’étouffent. »

Eh oui, rendons-nous à l’évidence : il n’y aura aucune remise en question.

Le hashtag fera parler de lui, mais ne risque pas de déclencher la moindre prise de conscience. D’ailleurs, les chiens de garde de la République du Tais-toi sont déjà En Marche, depuis les ministres (Jean-Mimi préconise d’interdire les portables – pas de preuves d’exactions, pas d’exactions tout court, j’imagine – Mahjoubi, l’inutile appendice au Numérique, trouve que tout ceci démontre surtout la violence des réseaux sociaux, etc.), jusqu’aux journalistes (forcément engagés) qui ne voient bien sûr qu’un gros populisme gras dans ce méchant hashtag. Pour avoir rapporté le réel sans fard, les accusations de « fachos » viendront plus tard, ne vous inquiétez pas.

Quant aux parents (commodément interrogés par les journalistes jamais en retard d’une veulerie), l’éducation de leurs rejetons ne les concerne pas puisque c’est la version Nationale qui s’en occupe (c’est marqué dessus). Le résultat ne semble pas les effrayer. Totalement déresponsabilisés, ils laissent donc leurs aimables lardons foutre un bordel sans nom dans la classe. De toute façon, pour le parent moyen, biberonné à l’État depuis ses années sur les bancs de l’école, l’institution doit gérer ces impondérables, et puis c’est tout.

Aucun doute : la hiérarchie sait, le gouvernement est au courant, les autorités n’ignorent rien. Mais n’en ont cure.

Électoralement, faire quelque chose est coûteux et risqué, alors que la technique #PasDeVague employée jusqu’à présent a fonctionné à merveille (de toute façon, Macron est trop fatigué et il risque surtout de passer en mode Hollande).

Il est donc urgent de laisser la tension retomber, de passer à autre chose et surtout, pas de vague.

Non. Sérieusement. Rendormez-vous. Certes, il y a parfois des petites violences à l’école. Certes, parfois, des racailles élèves apprenants y volent, violent, tabassent, menacent ou foutent un bordel sans nom. Mais ces petits débordements sont le prix à payer pour une société pacifiée, une France apaisée et une République, une, indivisible et tournée vers les concours de prout.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires384

  1. Aristarkke

    Le Conseil de discipline attendra bien la fin des vacances scolaires. Dans les urgences, il y en a des plus égales que d’ autres. Comme d’hab, quoi.

    1. Gosseyn

      C’est le mode de pensée dominant, chez nos polytocards ! Ou plutôt d’arrières-pensées.
      Dommage que la réflexion de certains n’aille pas jusqu’à la recherche du pourquoi de certaines mesures ou de certains discours, de cet ordre.

  2. Aristarkke

    Une telle situation ne peut être tolérée: que des enseignants se plaignent des exactions qui mettent à mal le joli vivrensemble fantasmé de la pédagogogie de l’ Ednat…

  3. plutarque

    Tout cela concerne bien sur l’éducation Nationale, publique. Tous ceux qui se soucient de l’instruction de leur progéniture fuient vers le privé, et depuis belle lurette. Y compris et surtout parmi les profs fonctionnaires. J’en connais…

    1. Gosseyn

      J’en connais aussi … puisque cela nous a coûté fort cher, en prime !
      Bien entendu, ce ne sont pas les profs politisés et en partie responsables de cela qui ont dû assumer les frais de réparation des pots cassés. Ça, ils s’en cognent, du moment que leurs dogmes prévalent.

  4. Aristarkke

    Beaucoup de malades chez les profs, surtout ceux qui protestent… URSS reloaded and revival avec ses hôpitaux psychiatriques pleins à craquer…

  5. plutarque

    Encore une fois, les glissements sémantiques ont précédé la décadence : Nous sommes passés de la notion d’instruction publique à celle d’éducation nationale. En oubliant que l’éducation est avant tout le rôle des parents (père et mère).

    En bon socialistes, les pédagogistes ont probablement voulu que l’Etat-maman contrôle la conscience des jeunes avec au final l’inévitable : on ne contrôle plus rien. « La codicia rompe el sacco ».

  6. Bonsaï

    C’est vraiment un film d’horreur que H16 nous dépeint là, de quoi faire des cauchemars. N’y a-t-il pas là un peu d’exagération pour la théâtralité du billet ?

    1. Calvin

      Les rares plaintes sont la partie émergée de l’iceberg que percute le Titanic EdNat.
      Le hashtag #PasDeVague n’est utilisé pratiquement que par des comptes twitter anonymes pour éviter des représailles administratives.

    2. plutarque

      Tout ce que relate h16 est vrai et attesté. Pas d’exagération. En revanche, ce n’est pas aussi horrible partout, tout le temps. Jeanson de Sailly à Paris, Hoche à Versailles par exemple, sont pour l’instant épargnés.

        1. Pheldge

          faut pas confondre le lycée avant le bac, soumis à la « carte scolaire », et qui n’accepte pas que les gosses de hauts fonx, avec les prépas, pour lesquelles, là, oui, il y a de la sélection !

          1. plutarque

            toutafé… Cela-dit, la « carte scolaire », proche des grands lycées ou collèges Parisiens ou Versaillais exclut automatiquement Mouloud et Rachid habitant la cité des viols furtifs au fin fond du 9-3… Dieu merci (Merci, mon Dieu).

            1. Pheldge

              oui, pour Mouloud et Rachid, qui de toutes façons ne se fatigueraient pas à y venir en trom’, même pour vendre du teush, par contre il y a encore des gosses de bignoles, d’employés ou artisans de toutes sortes, qui habitent encore dans Paris…

          2. Marco40

            La carte scolaire pour le lycée se contourne avec le choix d’options.
            Je le sais, il y a 5 ans, nous avions eu droit par le proviseur adjoint, à une explication pour choisir les bonnes options nous permettant de contourner la carte scolaire.
            Cela a trés bien marché.

      1. Val

        @plutarque la marée de monte, je peux témoigner pour Hoche, le collège de Hoche (collège unique oblige) n’a pas que des saints (à qui on montrera gentiment la porte en 3eme) , ma fille était sidérée de leur comportement, pas du tout impressionnés par les lycéens et les prépas, elle voyait des « petits » 6e doubler les files en marchant allégrement sur les pieds des « grands » avec un entrain et une décontraction totale. La aussi un bourre pif ou une baffe sonnante bien méritée était proscrite par l’encadrement local.

        1. plutarque

          Ma fille entrant en 6eme l’année prochaine, vous me collez sérieusement les miquettes, là… Et me confortez dans le choix du privé.

          Mais si l’on y songe… que les jeunes pousses, futures zélites, apprennent si tôt à doubler les files, piétiner les autres, montrer leur mépris des usages, semble logique au vu des moeurs de la « classe politique »…

          1. Val

            @plutarque le collège de Hoche n’est pas meilleur qu’un autre (bon d’accord on reste dans les limites de l’acceptable) . Ce ne sont pas les futures zélites qui doublent, ce sont les futurs éjectés que l’on se doit tout de même d’accueillir dans un grand élan de tendresse égalitaire républicaine.
            Pour rentrer à Hoche au lycée , la bonne technique consiste à faire le collège ailleurs (et la seconde ou 1ere … ) et de se présenter en 1ere ou terminale avec un dossier en béton.

            1. plutarque

              @Val merci pour l’info.

              je vais de toute façon faire de la pub. à ma fille pour l’Ecole des Filles de la Légion d’Honneur. Située, pour le coup, au fin fond du 9-3.

              1. Val

                @plutarque sinon si tu es ds le coin de Versailles ND de Grandchamp est un bon compromis privé . Ca évite de faire des km en RER bondé et de se retrouver à la sortie face à certaines populations pas toujours cordiales, surtout qd on est une fille… petite anecdote rigolote , un centre d’exam pour ENS lettres est dans ce coin. On avait le matin et le soir un spectacle ahurissant : une file de jeunes gens très « souche like » propres sur eux passant à travers un paysage de mad max des dealers, des prostituées, des détritus, des grabats… le vrai vivre ensemble à la française o_O avant que ça devienne autre chose . Tout ça va bien se passer, c’est sûr …

              2. Aristarkke

                Elle n’est pas au fin fond mais plutôt au bord du 9-3 en partant de Paris, bien sûr…
                Cinq petits kilomètres…
                Heureusement qu’elle est cernée de hauts murs dignes d’un pénitencier pour écarter la faune locale…
                Le voisinage est élitiste, à un jet de pierre de la basilique où reposent les rois défunts.
                L’enseignement y est de belle tenue…

            2. Pheldge

              @Val: pourquoi ne dis tu pas clairement que la meilleure recette, pour placer son moutard, c’est de coucher , que tu as dû payer de ta personne, et pas qu’un peu !
              Et les mœurs relâchées ouvrent désormais de nouvelles perspectives aux parents ! 😉

          2. Pheldge

            y’a une commentateuse à Brighelli qui fait de la retape pour le CNED, version EdNat du « Home schooling » … si ça peut contribuer à vous rassurer, vu que ce sont surtout des profs qui lisent et commentent 😉

            Sinon, commencer à lui faire visionner et travailler ça :

      1. MCA

        Et plus généralement, il serait intéressant de savoir ce qui se passe en Angleterre, Belgique, Italie, Espagne, Allemagne, etc…

        J’ai comme l’intuition qu’on devrait se sentir moins seuls.

        1. Pheldge

          même si l’Angleterre met les bouchées doubles pour essayer de nous rattraper, ils n’ont encore 1/6 ème de leur population issu de la « diversitude »…

          1. bibi

            Je n’en suis pas si sur même si ce n’est pas la même diversitude.
            Le Royaume-Uni est passé de 92% de blancs en 2001 à 87% en 2011.
            Donc en 2018 on ne doit pas être loin des 1/6 ème de la population issu de la diversitude.
            en.wikipedia.org/wiki/Demography_of_the_United_Kingdom#Ethnicity

            1. albundy17

              en 2015, Londres était déjà composée a 44 % de « minorités » ethnique, et j’ai lu il y a pas bien longtemps que les souschiens fuient, relevant la barre aux alentours de 80 % (à confirmer, je crois qu’il s’agissait d’un article à charge)

                1. albundy17

                  Suite logique.

                  Vu à la télé, bientôt chez vous !

                  d’un autre coté, j’ai cru voir qu’en gelbique, l’islam a perdu quelques représentants élus, mais bon, faudrait regarder ça de plus près

    3. theo31

      « C’est vraiment un film d’horreur »

      Non. C’est le socialisme appliqué à ses thuriféraires. On ne peut pas défendre un système sans en payer les coûts.

  7. Le Gnôme

    L’idée géniale de vouloir amener 80% des potaches à avoir le bac ainsi que l’institution du tronc commun ont tué l’EN. Des mômes qui auraient peut être trouvé leur voie dans l’apprentissage ont été fourvoyés dans des classes où ils n’avaient rien à faire.

    1. Calvin

      L’Apprentissage a été tuée, et la reconstruction passerait par une action commune avec les entreprises comme en Allemagne.
      Mais ça, les communistes de la rue de Grenelle n’en veulent pas.
      Game over.

      1. bibi

        C’est bien beau de parler d’apprentissage et il y a beaucoup à faire sur le sujet, mais il est impossible de faire un bon apprenti d’un élève qui refuse toute autorité et toute contrainte.

        1. Aristarkke

          Des qui refusent la contrainte, vous en trouverez toujours par principe. Encore faudrait-il qu’ elle leur soit réellement imposée avec tout le cortège d’ inconvénients qui ne manquera pas de suivre. Sinon, cela reste dans le théorique qui est d’ une utilité insuffisante au moment des travaux pratiques…

      2. Le Gnôme

        Horribile visu, l’entreprise est le mal, celle qui exploite l’ouvrier et qui tue les chatons. Une entreprise apprenant un métier à des jeunes est tout bonnement impossible. Il y a des lycées professionnels pour ça, avec du matériel qui était au top dans les années 70 et pour qui les machines à commande numérique sont terra incognita.

        1. baichette

          J’ai fait un bac F1 (mécanique) dans les années que j’ai eu en 1984. A l’époque on avait des machines qui dataient d’avant la guerre (la 2ème). Je doute qu’il y ait eu depuis des investissements massifs nécessaires pour s’adapter à l’industrie 4.0 du XXIème siècle au vu des priorités budgétaires rigolotes des gouvernements qui se sont succédés depuis tout ce temps… Donc la formation par l’EN je n’y crois que moyennement, même pour les métiers manuels.
          Mais bon je suis sûrement pessimiste

        2. sam player

          «  Il y a des lycées professionnels pour ça, avec du matériel qui était au top dans les années 70 et pour qui les machines à commande numérique sont terra incognita. »

          Non, il y en a qui sortent du lot : après avoir visité un lycée pro et vu leur matériel up to date dans le domaine des automatismes, j’ai embauché un de leur derniers promus dans le domaine et ne l’ai pas regretté… et je leur ai versé directement la taxe d’apprentissage plutôt que la verser à l’organisme collecteur… qui collecte…

    1. Guillaume_rc

      Je suis allé voir son fil twitter (merci à notre hôte pour le lien) c’est affligeant : le déni de réalité dans toute sa splendeur.
      Ce qui est réjouissant, c’est le nombre de profs qui lui rentrent dans le lard. Poliment certes mais quand même…

  8. Val

    A la fois c’est chronique d’une mort annoncée. Puis ces charmants gnafrons vont sortir de l’école, et … pourquoi arrêteraient-ils un comportement si payant ? On se dirige gentiment vers une généralisation de ces exactions.

    1. Calvin

      L’école est bien celle de la vie, avant d’entrer dans la « vie active. »
      Ici, nos racailles apprenties délinquants se frottent aux succédanés policiers que sont les profs, au simulacre de justice que sont les administrations scolaires.
      Ils font leurs armes (hu hu), et apprennent à se rebeller et contourner la loi.
      Si c’était le but, l’EdNat est au top mondial.

      1. Val

        @Calvin +1 et comme tu le sais, c’était le but. Il faut relire les livres des gens qui sont à l’origine de ces pédagogies mortifère . par ex : Merieu .

      2. Dr Slump

        Z’êtes des fachiss’, ces jeunes sont plein de talent, de créativité et de dynamisme, c’est juste qu’ils souffrent de racisme et de discriminination (je sais, encore un mot que j’ai inventé, moi itou je suis créatif!). C’est votre fôte, vous êtes méchants, voilà!

  9. Guillaume_rc

    Le pire c’est quand même les réactions de toutes les associations et autres syndicats.
    IIs se taisent, ils minimisent, ils ne veulent pas entendre parler de discipline.
    Forcément !
    Ce sont eux les responsables de la situation actuelle.
    Ce sont eux (FSU, SNES et FCPE en tête) qui gèrent l’Education Nationale, pas les ministres.
    Ce sont eux qui ont mis « l’élève au centre de l’Ecole »
    Ce sont eux qui ont désacralisé la fonction d’enseignant (pas d’estrade, plus d’élèves en rang, fin des cours magistraux….).
    Et c’est vers eux que les « journalistes » se tournent dès qu’on parle d’école.
    Voilà des gens qu’on devrait virer et interdire d’approcher une école à moins d’1 km!
    On ne résout pas un problème avec ceux qui l’ont créé.

    1. Higgins

      A son corps défendant ou non, le corps enseignant paye aujourd’hui une dérive qu’il a initiée après mai 68. Il a construit patiemment depuis cinquante ans un monstre, un Golem (https:/ /fr.wikipedia.org/wiki/Golem), qui lui a échappé. Il s’est trouvé, pour des raisons diverses et variées, très souvent malsaines, beaucoup trop de monde pour aider le Golem dans son évolution. Maintenant, la créature est autonome et nous ne pouvons que constater les dégâts. Pour la solution, si on veut qu’elle soit juste et pérenne, ça prendra du temps, du courage et ça exigera de l’argent. Toutes choses que les politocards de ce pays et leurs séides ne possèdent pas.

      1. bibi

        La solution est simple rapide et radicale, licenciement de l’ensemble du personnel du ministère de l’éducation nationale, mise en place du chèque instruction, et pour les élèves renvoyés ne trouvant pas d’établissement pour les accueillir centres éducatifs fermés.

      2. Pythagore

        « Pour la solution,… »
        Il n’y a pas déjà 50% de collèges et lycées privés ? Y’a qu’a laisser glisser le truc tranquillement, jusqu’à ce qu’il n’y est plus d’élèves dans le publique.
        Pas sûr que ce soit très bon pour les enseignants car cela n’ira qu’en empirant, mais s’ils refusent la discipline…
        J’avais une prof de latin qui refusait ouvertement la discipline, comme on était qu’une douzaine et que des gens de bonne famille, ca se passait assez bien, mais même là, recadrer un élément occasionnellement légèrement perturbateur. c’était trop.
        Faut dire que ses cours étaient mortellement ennuyeux, traduction au kilomètre, c’est tout ce que l’on faisait, et pourtant il y aurait de quoi faire.

        1. douar

          pas possible que le privé sous contrat se développe car ils sont soumis à un quota d’élèves. C’est Rocard (celui de la poêle à frire) qui a instauré ça.
          Quand une classe du privé ferme, il (l’enseignement privé) peut en rouvrir une ailleurs, où la demande est forte.
          Par contre, il est pour l’instant, impossible d’ouvrir une école privée sous contrat ex nihilo.
          Michel Godet à l’époque, avait proposé que l’enseignement privé sous contrat puisse ouvrir des écoles nouvelles dans les régions à forte croissance démographique (type 93) afin que la population locale ait un minimum de choix d’école et éviter la fuite des classes moyennes.
          Bien sûr, ça n’a pas été retenu.
          Je pense que ça reste une bonne idée et surtout, qui ne coûte pas grand’chose.

          1. Pythagore

            OK merci pour les infos.
            Voilà une macro-mesure pour Micron, euh, une micro-mesure pour Macron, lui qui les aiment tant, relever les quota, ca mange pas de pain, c’est pas compliqué (de pas bcp hein faut trop stresser le système).

          2. Vassinhac

            oui, et ces quotas sont complètement débiles, car quand le public manque de moyens et de profs, il suffirait d’autoriser le privé à faire le boulot (la pénurie de profs en privé sous contrat me semble moins critique que dans le public), et ça coûterait moins cher aux collectivités chargées des bâtiments.

        2. Higgins

          Experience vécue dans un établissement privé (par ailleurs que je qualifierai globalement de bien tenu): délégué de parents d’élèves pour la terminale, je suis convié à participer à un conseil de discipline pour un élève interne ayant commis des larcins envers ses camarades. Nous siégeons face au délinquant, la responsable du secteur 1ère/terminale, le conseiller d’éducation, le surveillant d’internat plus un ou deux professeurs, probablement un autre parent d’élève, le délégué de classe, etc…. Le vol ne souffre d’aucune contestation, le père est là un peu décontenancé de voir Choupinou dans cette situation (je comprends au fil des débats que nous sommes face à un couple de divorcé où les deux parents ont sérieusement oublié leurs responsabilités vis-à-vis de Choupinou comme de la société mais là n’est pas le débat). Vieux reste de l’armée des Indes où j’ai eu l’honneur de servir, je reste encore choqué par l’attitude général du conseil (où siège une très grande majorité du monde de l’éducation) et du jeune Choupinou. Ce dernier reste avachi sur son siège et bureau et à aucun moment, la responsable du conseil lui intime l’ordre de se tenir droit voire debout pour écouter les faits reprochés et repondre aux questions posées. Le père ne dit évidemment rien et j’ai le net sentiment d’être le seul à trouver que sans un minimum de respect envers la forme que doit prendre un conseil de discipline, ce dernier ne peut être pris au sérieux par les apprentis délinquants.
          Le monde enseignant a creusé avec constance le trou dans lequel il se trouve désormais. L’exemple donne par Pythagore le montre amplement. Les mesures envisagées par nos clowns sont impressionantes d’imbécilité et de naïveté. Le recours à des retraités de l’armée est risible tant que le monde enseignant se refusera par idéologie à assumer son rôle d’éducateur. Que ce dernier commence par faire nettoyer les chiottes aux Choupinous et Choupinettes, il n’y a pas de meilleure école de l’humilité. Ça calmerai tout ce beau monde et puis, n’en déplaise aux pédagologues et autres férus de psychologie infantile, le PMG (Processus de la main dans la gueule) est souvent le meilleur remède face à un début de dérive. Il faudrait pouvoir étendre le processus à de nombreux parents immatures, la société ne s’en porterait que mieux.

        1. P&C

          Dissoudre un mammouth dans un acide faible, avec un pka de 4,2 ?
          Utilisez du vinaigre, ça vous coutera moins cher pour le même résultat.

          Si vous voulez un résultat vraiment efficace, H2SO4 ou HF sont vos amis.

          1. plutarque

            Oui, mais en fait j’ai essayé de trouver un acide basé sur la formule h16… Pas facile. Mes cours de chimie sont décidément trèèèès loin.

        2. MCA

          @plutarque 24 octobre 2018, 10 h 48 min

          « Pour dissoudre un mammouth, il faudra un sacré volume d’acide benzoïque »

          Non, tout est dans la méthode, un verre à moutarde d’acide fort suffit amplement.

          Ingrédients nécessaires :

          Une paire de jumelles
          Une pince à épiler
          Un verre à moutarde rempli d’acide fort (H2SO4 par ex)

          Mise en pratique :

          Prendre la paire de jumelles
          Observer le mammouth avec les jumelles à l’envers
          Prendre la mammouth avec la pince à épiler et le déposer dans le verre
          Attendre la dissolution
          Observer le résultat final.

  10. Minou

    Il serait peu être bon de prévoir un module autodéfense dans la formation des jeunes recrue. Une formation sur les armes et comment désarmé un élève serait également un plus. C’est de l’ironie bien évidement, quoique…

  11. Rod

    Aucun rapport mais je suis très content d avoir vu votre dos et entendu votre voix chez M. Dumas.
    D ailleurs il aurait du plus insister sur le paradoxe (tout du moins apparent) de votre sens critique en général et votre crypto-enthousiasme.

      1. Opale

        Vidéo vue aussi.
        « La chute des civilisations est à moitié due à la féminisation de la société, pour résumer; »
        J’aimerais bien connaître un développement de ce point de vue…

        1. En gros, des fonctions traditionnellement dévolues aux hommes sont passées aux femmes, ce qui a profondément modifié la façon dont les choses sont entreprises et les résultats obtenus (la justice est l’exemple le plus frappant).

          Ce genre d’espace de commentaire sied mal au développement des idées derrière, mais il y a largement de quoi faire des douzaines de billets en fait et résumer en quelques lignes est voué à frapper le politiquement incorrect voire insupportable de plein fouet, simplification oblige.

          1. Opale

            Ok Merci ;
            On peut voter pour des billets là-dessus? Ça nous changerait des fadaises politiques et on pourrait s’écharper gratuitement sur un autre sujet 😀

          2. Citoyen

            il y a quelques années, à Maxime Tandonnet qui abordait le même sujet, je lui avais résumé ainsi : L’émotion s’est substituée à la raison …

            1. Pythagore

              « L’émotion s’est substituée à la raison »
              A mon avis bcp plus parce que les publicitaires et les médias y ont intérêt et encouragent l’émotionel pour vendre plus que parce que la société s’est féminisée. Mais peut-être suis-je naif.
              Dans mon quotidien d’ingénieur, je n’ai pas l’impression que les (rares snif) femmes prennent des décisions plus sur le coup de l’émotion que les hommes, les hommes le font aussi avec d’autres motifs (e.g. le pouvoir).

                1. Pythagore

                  Je parlais du fait que l’émotion se soit substitué à la raison et je ne croit pas que ce soit le fait de la féminisation de la société.
                  Créateur de Facebook, un homme, la majorité des politiques sont des hommes, Laurent Delahousse, écoeurant à souhait tellement le JT20 est devenu gluant, un homme,…
                  Je vous invite à regarder le reportage suivant e.g. à partir de 28:24 (youtube.com/watch?v=uoqXIUmBPuk). Vous constaterez que l’émotionel est utilisé sciemment pour contrôler et cela n’a rien avoir avec la féminisation (méthodes développées par des chercheurs, hommes, en psychologie).
                  Vous pouvez faire passer un message en 10 secondes avec une émotion, pas avec la raison.
                  Je crois donc que les politiques, les journalistes, un certain nombre d’entreprises, les publicitaires, les ONG,… ont besoin que l’émotion prime sur la raison pour manipuler, vendre, rendre addict, dominer.
                  J’ajouterais, que le prima de l’émotion ne serait pas un problème si c’était fait de facon raisonnée (à méditer 😉 ).
                  En l’occurence, il ne s’agit pas de comprendre les émotions des gens (empathie) mais plutôt de les induire à des fins manipulatoires.
                  Par contre, je serais d’accord sur le fait que la féminisation de la société ou plutôt l’émancipation, remet en cause l’autorité masculine ce qui pose porblème mais c’est autre débat.
                  Je me réjouis des « douzaines de billets » avenir sur le sujet, ca promet des débats passionnants 🙂

                  1. bibi

                    « On est une génération d’hommes élevés par des femmes, je suis pas sur qu’une autre femme soit la solution à nos problèmes. »
                    Tyler Durden (Fight Club)

              1. Pheldge

                « Women’s Brain » ? ça existerait donc ?on n’arrête pas le progrès, déjà que désormais la femme a une âme, si en plus elle a un cerveau …

          1. René-Pierre Samary

            Il s’est fait porter pâle.
            Pour toute consultation particulière, s’adresser au maître de ces aîtres, qui communiquera ses coordonnés en lat. long.

            1. Pheldge

              Faut quand même pas qu’on te supplie ? c’est ton sujet préféré, la féminisation et la dévirilisation ! la madame au pal, elle attend l’anal lisse d’un connaisseur ! allez, un bon geste, c’est le jour du saigneur, décris nous l’homme en règles 😉

  12. Gerldam

    Ce qu’on comprend mal, à moins que tous nos dirigeants soient totalement tarés (hypothèse pas déraisonnable), c’est que fabriquer des gosses de plus en plus nuls ne peut, dans une économie de la connaissance, qu’aboutir à abaisser la France dans une génération au niveau de l’Afrique.
    C’est peut-être la solution qu’ils ont trouvée pour décourager les africains de venir en France. On dira dans les paillotes: ne te fatigues pas à risquer ta vie pour aller en France, c’est pas mieux que chez nous!

    1. Guillaume_rc

      Nos dirigeants s’en foutent. Leurs lardons vont dans les lycées bien fréquentés du Public ou dans le gratin des écoles privées (Ecole Alsacienne par exemple).
      Comme leur connaissance du terrain est celle que leur remontent des idéologues bornés (comme le « journaliste » du Monde cité par le patron), ils ne se rendent pas compte de la cata.

      1. P&C

        Reproduction sociale, qu’on vous a dit.
        Il ne faudrait pas que les gosses des gueux puissent concurrencer ceux de l’élite, non mais oh !

    2. Aristarkke

      Jusqu’au moment où se dira dans les paillotes qu’ils sont tellement nuls en Grance que les migrants y auront toute leur chance de les surpasser…
      Déjà qu’ils connaissent mieux Victor Hugo, Prosper Mérimée et Zola que bien des accueillants, selon Yann Mhoax..

      1. MCA

        @Husskarl 24 octobre 2018, 13 h 57 min

        Il faudrait d’abord qu’ils connaissent l’histoire de ce pays et en possèdent le sens.
        Puis qu’ils investissent dans son devenir c’est à dire dans ses jeunes générations en combinant exigence impitoyable et bienveillance vis à vis d’elles, mais je pressens fortement que tel n’est pas leur désir ni leur intérêt.

        Autant rêver…

        _____________________________________________________________

        Extraits d’un blog que je vous conseille de découvrir : http://blog.syti.net

        07.01.2017
        Citations sur le contrôle de la population

        « Il est dans l’intérêt d’un tyran de garder son peuple pauvre pour qu’il soit si occupé par ses tâches quotidiennes qu’il n’ai pas le temps pour la rébellion. »
        Aristote

        « Garder le public occupé, occupé, occupé, sans aucun temps pour penser, de retour à la ferme avec les autres animaux »
        Lyle Hartford Van Dyke, Armes silencieuses pour guerres tranquilles

        « Les gouvernements ne veulent pas d’une population capable de pensée critique. Ils veulent des travailleurs obéissants, des gens assez intelligents pour faire fonctionner les machines et juste assez stupides pour accepter passivement leur situation. »
        George Carlin (humoriste, acteur et scénariste américain)

        « Pour enchaîner les peuples, on commence par les endormir. »
        Jean-Paul Marat

        « Le choix est une illusion créée entre ceux qui ont le pouvoir et ceux qui ne l’ont pas. »
        Le Mérovingien dans Matrix 2

        1. Husskarl

          Si les fautes n’existent pas dans le sens où elles ne sont pas causes de punition alors il n’y a pas lieu d’avoir souci des autres ou des futurs autres. Connaitre l’Histoire vient seulement ensuite.

        2. Pythagore

          Sympa les citations.
          « exigence impitoyable ». Cela me semble participer d’un totalitarisme d’exiger quoi que ce soit des autres. Par contre définir les conséquences des actes et les appliquer me semble plus aller dans le sens de la responsabilisation individuelle.
          Celui qui ne veut pas étudier, rien faire, libre à lui, par contre pas de victimisation, pas d’aides, pas de revenu universel, rien, à lui de voir comment il bouffe.

          1. MCA

            @Pythagore 25 octobre 2018, 14 h 52 min

            Quand on n’exige rien on voit ce que ça donne.

            « A lui de voir comment il bouffe »,
            sans aide de la société la solution est très simple, venir dans votre assiette et se servir.

            Le fait qu’un individu ait tout raté ne le dispense pas d’avoir des besoins élémentaires ainsi que superflus et de vouloir les satisfaire.

            Sans revenus liés au travail et/ou aux aides sociales, comment peut-il faire d’après vous?

            1. MCA

              Au sujet de l’exigence impitoyable manifestement je ne dois pas être le seul partisan de la méthode, demandez donc à Husskarl le résultat de ce qu’il a subit ?

              _____________________________________________

              Husskarl 25 octobre 2018, 11 h 07 min
              J’ai eu un seul prof aussi autoritaire durant l’entièreté de ma longue scolarité.
              – Viré si >5 minutes de retard,
              – Interdit de cours définitivement si plus de 3 retards
              – 0 à la copie si plus de 3 fautes (Et ce n’était pas un cours de français)
              – 0/viré si bavardage.
              – 0 éliminatoire pour l’année si triche

              Très silencieux comme cours…

              1. Husskarl

                On a inventé le concept de mineur, à mon sens ce n’ est pas pour rien. Ils sont donc subordonnés au pouvoir de leur supérieur naturel, leurs parents, qui délèguent leur autorité aux professeurs (choisis normalement).
                Le mineur n’a donc que le droit de faire ce qu’il veut dans le cadre décidé par son autorité naturelle ou legitimement déléguée.
                Je n’ai jamais vu de résultats dans un cours indispliné, les professeurs qui gagnaient l affection et l attention des bons élèves, de fait ou en devenir, étaient les plus fermes.

                Le reste c’est du baratin de dégénérés/psychologue/gauchistes, souvent sans enfant au demeurant…

            2. albundy17

              « Le fait qu’un individu ait tout raté ne le dispense pas d’avoir des besoins élémentaires ainsi que superflus et de vouloir les satisfaire. »

              En toute franchise, je pense que quelqu’un qui a tout raté n’a pas dû s’essayer beaucoup a faire quoi que ce soit.

              ds le kit de secours faudrait essentiellement un rasoir, pour les poils ds la main.

              1. MarieA

                « En toute franchise, je pense que quelqu’un qui a tout raté n’a pas dû s’essayer beaucoup a faire quoi que ce soit. »

                Le problème de ce genre de jugements, c’est qu’il faut être absolument parfait sur tous les plans pour pouvoir les dire.

                1. Pythagore

                  @MCA, ca veut dire quoi « tout raté » par rapport à quels codes, quelles exigences ?
                  Être nul en français ne veut pas dire que l’on ne pas être un menuisier brillant. Être nul en math ne veut pas dire que l’on ne peut pas être en médecin brillant.
                  Les notes introduisent une exigence de résultat par rapport à une norme, mais la seule « exigence » vis-á-vis de l’élève devrait être qu’il fasse des efforts, et qu’il essaye de tirer le meilleur de lui-même et si après des efforts les résultats (les bonnes notes) ds une matière ne sont pas là, ben c’est ainsi, il y aura d’autres matières où il réussira.
                  D’où si tu ne fais pas d’efforts, tu bouffes pas.

                  1. MCA

                    @Pythagore 26 octobre 2018, 9 h 17 min

                    Mon point de vue :

                    « tout raté » = boulet pour la société dans laquelle il vit, qui ne participe (participera) pas ou peu à l’enrichissement de cette société selon ses moyens, mais vis (vivra) à ses dépens.

                    Clairement dit : apporte moins que ça lui rapporte.

                    Je pense que nous devons être d’accord sur le principe qu’on peut être nul dans beaucoup de domaines scolaires et réussir sa vie ( autrement dit assumer dignement son existence), mais cela suppose d’arrêter de tendre la main pour mieux retrousser ses manches.

                    La réussite scolaire n’étant pas une assurance de réussite de sa vie mais y contribuant grandement par la formation intellectuelle qu’elle est censée apporter et donc l’adaptabilité aux changements que cette tournure d’esprit permet.

                    Cela dit, j’admets bien volontiers qu’il est plus aisé de philosopher en salon comme nous le faisons, que s’en sortir quand on est travailleur pauvre ou SDF dans la rue et sans ressources.

            3. Pythagore

              @MCA 25 octobre 2018, 18 h 14 min
              Pour reprendre l’exemple de Husskarl, il a une différence entre dire:
              « J’exige que vous soyez à l’heure, j’exige que vous écriviez correctement »
              et
              « si vous arrivez plus de 5min en retard, ca perturbe le cours qui a commencé et donc viré ».
              « Si vous faites des fautes en écrivant, je ne peux plus lire, je ne comprend plus et donc zéro ».
              Dans un cas, c’est poser des interdits de façon arbitraire, dans l’autre, c’est poser un cadre, des limites des règles, idéalement explique le pourquoi des règles, signifier les conséquences des actes et les appliquer.
              C’est le problème de notre éducation judéo-chrétienne (je m’inclus aussi) basée sur des interdits qui ont parfois leur raison mais rarement expliqués, « tu ne fera pas si, tu dois faire ca », et l’inconséquence attenante, celui qui a bravé un interdit peut s’absoudre. Si je ne me trompe c’est la corruption de l’église chrétienne qui a fait émerger Luther.
              Pareil pour le système socialiste, des interdits partout pour les désignés privilégiés, des absolutions partout pour les désignés victimes, une inconséquence pathologique (voir sujet du patron).
              Je recommande de lire Marshall Rosenberg.

        3. Opale

          Ah tiens, le monde est petit… un autre connaisseur de SYTI… Sylvain de son ptit nom… Tout n’est pas bon à manger dans sa prose mais il y a de quoi picorer…

          1. MCA

            Sylvain Timsit, ravi que vous connaissiez!

            Il y a d’excellentes soirées à passer en découvrant ce blog très riche.

            Pour moi qui me passionne pour la psychologie humaine et notamment pour la psychologie des foules, je dois dire que c’est un régal.

            C’est assez curieux mais j’ai constaté que les gens qui fréquentent le blog H16, on les retrouve généralement à consulter les mêmes blogs ailleurs.
            Certainement une certaine forme d’esprit, des sujets d’intérêts communs et des interrogations de même nature.

            Dans un post précédent je vous avais suggéré de me contacter à x.mca@laposte.net car j’ai une information (honnête je précise) à vous communiquer qui pourrait attirer votre attention.

            Ma suggestion tient toujours.. :o)))

            1. Pheldge

              « j’ai une information (honnête je précise) à vous communiquer » : genre les coordonnées d’un mécène Camerounais millionnaire et sans héritier, qui souhaite faire transiter quelques millions par nos comptes bancaires ?

              Bon,plus sérieusement, j’informe l’honorable lectorat, que je t’ai transmis mon adresse postale, et que j’attends le colis tant promis ! 😉

              1. MCA

                @Pheldge 26 octobre 2018, 5 h 03 min

                Camerounais?

                non dans le cas que tu évoques il s’agit d’un gang connu sous l’appellation gang des nigérians et arnaque du même bois.

                Mais pour répondre à ton interrogation, il ne s’agit ni de camerounais ni de nigérians.

            2. plutarque

              « j’ai une information (honnête je précise) à vous communiquer qui pourrait attirer votre attention. »

              19cm, attesté par huissier ?

              1. Pheldge

                malheureux, vous allez nous la bouleversifier la petite MarieA, que déjà qu’elle est toute tourneboulée par la pleine lune depuis deux jours … 😉

                  1. Pheldge

                    je répondais à Plutarque qui évoquait le nombre magique de 19 cm qui l’avait fait réagir et roucouler de concupiscence il y a peu …

          2. P&C

            Ce blog existe toujours ?
            Je l’avais découvert en 2010, mais je pensais qu’il avait fermé depuis…

            Autres blogs d’intérêt : la chute, et la lime.

    3. Stéphane B

      En parlant de reproduction, je me permets ce petit HS. Voilà ou mène le fait de ne pas assumer ses choix avec des conséquences sur les enfants, sans aucun doute dans mon esprit (de vieux), mais on va dire que je suis has been, fasciste et dépassé
      ladepeche.fr/article/2018/10/24/2894440-montpellier-homme-devenu-femme-revendique-statut-mere-biologique-enfant.html

      1. Val

        @stéphane là où ça va devenir vraiment rigolo, c’est quand les trans vont vouloir faire les JO … quelle poilade en perspective : Josy 110kg, barbe de 10cm exige de concourir chez les femmes au lancé de poids/javelot … je m’en marre d’avance …

        1. bibi

          La seule réponse a une telle demande de la part du CIO devrait être de supprimer les catégories homme et femme, et de les unifier dans la catégorie être humain.

            1. Pheldge

              @Val : « plus une femme bio », « une femme bio … » développe un peu, qu’on comprenne ? un peu genre « élevée en plein champ » ou plutôt « nourrie au grain » ?

              1. Val

                @pheldge mdr ! une femme comme la tienne, élevée dans une île douce et torride à la fois, les jambes fuselées par les marches dans Mafate et volcanique comme la Fournaise, j’ai bon ? 😉

                1. Pheldge

                  Pas trop, ça serait plutôt comme « levée 4h du mat dès 6 ans, pour aller chercher de l’eau à la fontaine, puis allumer le feu, préparer le riz et les grains pour la famille de 17 enfants … » Cosette, quoi …

                    1. Pheldge

                      … et moi, ma Reine ! 😉
                      @ Ze compères jalminces, bientôt un an de bonheur nuptial, vous devieez commencer à économiser pour le cadeau d’anniversaire, que vous allez devoir m’offrir pour rattraper votre maladresse ! 😉

                    2. MCA

                      @Pheldge 25 octobre 2018, 4 h 29 min

                      Pour que le cadeau d’anniversaire te parvienne en temps zé* en heure prière de nous indiquer l’adresse où nous devons envoyer le colis de pilules bleues.

                    3. Pheldge

                      j’attends le colis promis, de pied ferme ! on verra si tu tiens ta parole. Je te rappelle que l’anniversaire, c’est le 22/12 😉

            2. bibi

              Il y a un autre discipline aux JO d’été ou une partie des épreuves sont mixtes : la voile, pour les JO d’hiver il y a le patinage artistique avec les couples et la danse ou je pense que la femme bio conservera son rang.

              Concernant les sports non-mixtes, je pense que les femmes bio conserveront un avantage certain en natation synchronisée, et bien sur à la poutre.

        2. Lorelei

          @Val
          Les femmes à barbe lançaient déjà le javelot dans les années 80-90 pendant les JO.
          Elles étaient Allemandes de l’est, Russes ou Tchèques…

        1. plutarque

          Il y a quelques années, j’ai même rencontré au fin fond des plaines du Hrarb (Maroc) un vaillant vieillard « ancien de 14-18 », éclopé, touchant sa non moins vaillante pension de mutilé de guerre…

    4. Dr Slump

      Gerldam, l’abaissement du niveau est le but poursuivi sciemment, j’ai connu des profs en formation sup. qui s’interrogeaient sur les raisons pour lesquelles des pans de programme ou des infos (en particulier de nature fiscales, pour les cours de compta) sont supprimées. Et de se demander, l’air de pas y croire « est-ce que ce serait pour cacher des faits? » Euh… oui madame… désolé de détruire vos illusions…

  13. Villon89

    Ne vous inquiétez pas ! Un comité a été immédiatement mis en place et sûr qu’entre deux déjeuners copieux entre collègues, ils parleront du dit problème avec à l’appui un bon vieux dossier récupéré dans les archives de l’Education Nationale. Sinon, ils reprendront sans doute des frites…

  14. cherea

    Plusieurs remarques: assez marrant que les professeurs soient en vacances pour faire leur #hashtag. Ensuite, ils dénoncent le #pasdevague qu’ils sont les premiers à pratiquer dans leur classe, combien d’enfants maltraités par leurs camarades venus se plaindre au professeur sont restés seuls face à ces violences, la presse regorge de témoignages…Enfin, on parle « d’invidualisation des parcours » mais le premier pas à faire dans cette direction, c’est la fin du collège unique…mais avant de remettre cela en cause, on peut se gratter…et aussi école obligatoire jusqu’à 14 ans et baste…c’est débile de vouloir faire un moule unique pour tous les gosses..

  15. plutarque

    HS : Les trottinettes électriques sous le regard bienveillant de l’Etat :

     » Ce mardi, la ministre des Transports a confirmé à l’Assemblée nationale que l’utilisation des nouveaux engins de mobilité personnelle serait bientôt soumise à un cadre juridique, avec la création d’une «nouvelle catégorie de véhicule» dans le Code de la route. »

    Elisabeth BORNE (la bien nommée) :  » une innovation n’est positive que si elle se développe dans un cadre adapté[…] » et avec des cerfas bien certifiés (c’est moi qui ajoute).

    1. Vodkaman

      Chic !!!

      On peut légitimement supposer une hausse de la mortalité routière à venir, du fait de la cohabitation entre bus, poids-lourds et autres véhicules avec ces semi-piétons sur la chaussée.

      Parce que le Premier Sinistre, il a dit que si la limitation à 80 km/h ne marchait pas, il reviendrait en arrière. (oui, je sais, la marmotte…)

        1. Vodkaman

          Non, je parlais de la réduction du nombre de tués bien sûr, d’où la marmotte parce que personne n’est dupe qu’il s’agit avant tout de faire rentrer du pognon dans les caisses.

      1. Aristarkke

        Le coup de revenir en arrière, éventuellement, c’est Flop Joene qui s’est laissé allé à cette possibilité.
        Pas le Saigneur de Le Havre (lire le rapport Cour des Comptes consacré à ses exploits de maire)

    2. Dr Slump

      « une innovation n’est positive que si elle se développe dans un cadre adapté »

      Connerie patentée du politique dans tout sa splendeur: c’est tout l’inverse qu’il faut à l’innovation!

      1. plutarque

        Ouais !

        Par définition, une innovation est une chose nouvelle, hors cadre. Mais allez faire comprendre ça à un fonctionnaire pour qui le comble de la créativité est de changer l’épaisseur de l’encadré au bas du cerfa…

  16. plutarque

    Tiens, et les 150 enfants de jihadistes français, dont la plupart ont moins de 6 ans et qui vont être rapatriés sans leurs parents (toute comparaison avec une pratique Trumpienne – Horresco referens- est bien sur proscrite) : où seront-ils scolarisés ?

      1. Gosseyn

        L’école fournira l’endoctrinement, la France les armes et la formation. Ce qui fera de parfaits mercenaires islamistes pour le futur pays pétrolier à déstabiliser. On a décidément un régime formidable !

  17. hub

    L’incivilité des élèves est devenue quotidienne, de même qu’un laisser-aller constant (pas de travail, pas leurs affaires). De toutes façons, ils auront tout de même leur bac et iront pourrir les facs, qui seront en grève, on connaît le processus, la moitié de l’année universitaire…..
    Même dans les bons lycées. Même dans les collèges qui ont une bonne réputation. Mme Belkacem est passée par là, et il ne fait pas bon enseigner au collège. Ne croyez pas les rumeurs sur la réputation des établissements, elle change à la vitesse de la lumière.
    Les profs qui tâchent vaille que vaille de transmettre des connaissances et un raisonnement sont totalement découragés par l’évolution du mammouth.
    Je constate d’ailleurs que les propos des commentaires sont bien moins sévères que d’habitude contre les profs, lesquels sont au premier rang, comme la police….

    1. MarieA

      Les professeurs du collège, du lycée et du supérieur sont à 95% des ordures.
      Ces gens ne sont là que pour les avantages mais ne veulent pas se donner la peine de faire le minimum. Ils ne font même pas semblant.
      La phrase que j’ai le plus entendue dans toute ma scolarité collège/lycée c’est : « Bon, ça, vous auriez dû le voir l’année dernière, cette année le programme est chargé donc je ne vais pas revenir dessus. »
      Les professeurs sont dans leur immense majorité des adultes très frustrés qui en profitent pour passer leurs nerfs sur leurs élèves et qui ont bien trop de pouvoir.
      Les bons professeurs sont rares mais quand on les rencontre c’est magique!

      1. albundy17

        Marie, t’as eu de mauvaises notes injustes, toi ^^

        Ce ne sont pas des ordures à 95 %, ils se plient aux directives pour continuer à bouffer, au même titre que les forces de l’ordre ne font plus que du PV.

        T’as pas eu le programme, faut faire chier les autres à revenir dessus (ceux qui ont fait plus que de prendre les cours comme des veaux) bon ben voilà, hein, t’as connaissance du fait, et t’attends tout de leur part ces cons de profs, c’est croquignole ^^

        Bon, un ptit lien marrant:

        bfmtv.com/economie/a-la-sncf-reduction-de-87percent-en-vue-des-elus-et-representants-syndicaux-1550578.html

        1. Dr Slump

          Indice à propos de Marie: le post-it et les crayons de couleur. Je dis ça je ne dis rien. Voyons comment tu sais bien remuer tes méninges (ce dont je te crois fort capable).

        2. P&C

          Vous ne pouvez pas sortir du BO (bulletin officiel).
          J’ai essayé pour faire des rappels de collège ou aller plus loin que certains cours, je me suis fait enguirlander par l’inspecteur d’académie.

          Discutant du pourquoi de garder des tas d’élèves qui ne veulent rien faire un collègue proche retraite m’a dit qu’on le faisait de la garderie : les occuper ici pour les empêcher de mettre le boxon dehors.

          1. Val

            @P&C c’est reculer pour mieux sauter (expression dramatiquement prise à la lettre, les populations concernées n’ayant pas encore accès au second degré)

        3. Citoyen

          Ah, l’info de réduction des représentants syndicaux SNCF de 6250 à 864, mérite de s’y arrêter un instant … Le plat risque d’être lourd à digérer …

      2. hub

        On se calme Marie…. 95% rien que ça…. sur 900 000 personnels de l’éducation nationale, dont 600 000 profs…
        Et pourquoi remonter à votre scolarité? cela prouve quelque chose?
        « adultes frustrés qui passent leurs nerfs sur les élèves »… je ris… la vidéo à l’origine de l’article de H16 dit exactement l’inverse….
        Et, oui, les bons professeurs sont devenus rares. Il y en a. On leur savonne la planche. Et ils voient arriver des tombereaux de petits sauvages et de petites sauvageonnes, et ils sont démunis car ils n’ont pas la loi de la jungle.

        1. albundy17

          umphffff, z’êtes loin du compte, y’ plus de 1,1 million de fonx ds l’ed nat, dont pratiquement 900.000 d’enseignants, de quoi faire des classes de 14 eleves pour tous

        2. Val

          @hub votre présence sur ce site ainsi que votre coming out 😉 prouve l’existence d’une forme de lucidité/résistance chez les profs. J’ai pu l’observer dans des assos, c’est assez rafraichissant même si les résultats/visibilité pour le moment sont assez modestes, courage !

          1. Pheldge

            C’est un spécimen rare … Ils sont tous drogués à l’étatisme ! même les plus lucides d’entre eux, n’arrivent pas à imaginer une instruction sans état ! ça vient de la légende des « hussards noirs de la république » suite à la loi Jules Ferry sur l’école …

        3. Husskarl

          Mouai, je dirais qu’il y a effectivement beaucoup de mauvais profs, mais également beaucoup de sales gosses. En terminale, j’avais 3 bons profs, en 1ère, 2 seulement.

          Cependant, une définition s’impose :
          Le bon prof est celui qui peut expliquer les choses plusieurs fois de manière différente, qui prend le temps de répondre aux questions même si elles débordent un peu du programme, qui possède un cours à lui (pas le bouquin…) et qui le travaille régulièrement en vu de le rendre parfaitement intelligible, il doit également savoir être ferme mais au demeurant, il est bon.

          Ce n’est pas 95% mais ce n’est pas terrible quand même…

          1. bibi

            Un bon prof c’est celui qui est capable de faire un cours avec juste un tableau et une craie.
            Mais aujourd’hui à l’EdNat un prof ne fait plus de cours il fait des activités.

            1. Husskarl

              « Un bon prof c’est celui qui est capable de faire un cours avec juste un tableau et une craie. »

              Pour moi, il peut avoir autant de matériel qu’il souhaite tant que les cours sont intelligibles.

              Aujourd’hui c’est surtout de la lecture du manuel, exercice à l’arrach, correction à l’arrach. Ensuite notion suivante qui s’appuie sur la première, et là c’est le drame…

              1. bibi

                Les professeurs ne font plus cours, c’est interdit!
                Quant aux manuels scolaires vous n’avez pas du en ouvrir dernièrement, parce qu’il n’y a strictement rien à lire dedans.
                Regarder à quoi ressemble un manuel de mathématiques c’est édifiant!
                lelivrescolaire.fr/#!manuel/1598176/mathematiques-cycle-4-2016/chapitre/1598177/arithmetique

                1. MCA

                  @bibi 25 octobre 2018, 12 h 05 min

                  « Les professeurs ne font plus cours, c’est interdit! »

                  Question sérieuse : Vrai? C’est réellement le cas?

                  1. albundy17

                    les ateliers du goûts, ça va ^^

                    j’ai un gamin en math sup/spé, il voulait un tableau blanc ds sa chambre, que j’ai donc collé, ça fait une semaine qu’il y a une équation avec des sin et cos non résolue (ça doit être pour le décor), ben c’est pas du très haut vu que je la comprends.

                    PC, entre la prise de note, métier jamais enseigné, ou les moyens mnémotechniques, jamais enseignés, et le grattage de cours à longueur de temps (cours jamais relus) faut pas s’étonner du désintérêt des plus courageux, on t’as jamais espliqué que quand ton interlocuteur comprends rien c’est que t’es nul ?

                    1. Pheldge

                      dis à ton gamin de bosser … il va rattraper ce qu’il n’a pas encore fait ou ne sait pas encore, mais en travaillant : anales , revue de math spé, bouquins de cours, qui l’aideront à se constituer des connaissances. Par contre s’il veut réussir, plus de télé, de sorties ou de copine, tant qu’il n’a pas chopé le rythme ! ensuite, il aura tellement pris goût à l’étude qu’il n’y pensera même plus ! 😉

                    2. sam player

                      « …qui l’aideront à se constituer des connaissances. »

                      Les connaissances permettent tout juste d’appréhender un domaine, mais le plus important c’est la compréhension et c’est pour cela que cette discipline n’est pas à portée de tout le monde, comme un peu toutes les disciplines scientifiques, et contrairement aux disciplines littéraires qui, elles, sont à portée de pratiquement tous pour un peu qu’on s’en donne la peine (bon, faut y voir de l’intérêt aussi).
                      Ca me fait toujours rigoler ceux qui pensent qu’il suffit de travail assidu pour réussir.

                      Quant à tes conseils pour réussir, +1 avec Al. :mrgreen:

                    3. Pheldge

                      sam, un gamin admis en prépa, est censé être capable de comprendre. Par contre, 14 h de maths et 10 h de physique hebdo, faut être capable d’encaisser le rythme et d’assimiler …

                      @Al je t’ai juste fait part de mon expérience personnelle de ce type de classes, bon c’est vrai que c’était il y a presque un siècle … 😉

                    4. Val

                      @sam c’était un peu court je l’avoue. « ramener sa science »ie. étaler ses connaissances. Bref, connaître sans comprendre ça existe aussi en littéraire et ça ne marche pas non plus. Les littéraires sont aussi pointus que les matheux. Peut être seulement que les ânes aux crânes farci font-ils plus longtemps illusion que jadis. Ceci dit c’est pareil en maths de nos jours . Le process de sélection y est pour beaucoup responsable : trop longtemps on leur demande beaucoup et pas compliqué, là ou jadis c’était l’inverse.

                    5. sam player

                      @ Val
                      J’ai du mal à percevoir à quoi peuvent servir des études littéraires… sauf à enseigner à d’autres ce que l’on a appris soi-même… mais la finalité de tout ça… l’applicatif ? Mystère…
                      Avec le macramé, au moins on fabrique des trucs…

                  2. bibi

                    @MCA
                    Oui c’est vrai.
                    Le rôle d’un prof aujourd’hui ce n’est plus de faire cours et de dispenser un savoir mais d’encadrer des activités avec des pédagogies différenciées pour permettre à l’apprenant de créer son propre savoir.

                    Utiliser le calcul littéral : dailymotion.com/video/x4t10ve
                    Mise en application : dailymotion.com/video/x4t112l
                    Ce n’est pas un fake, je répète ce n’est pas un fake, ce sont des vidéos educsol!
                    Si vous voulez essayez de comprendre vous pouvez télécharger le dossier ressource : utiliser le calcul littéral sur la page suivante :
                    eduscol.education.fr/cid99696/ressources-maths-cycle-4.html
                    Ou vous trouverez en plus une vidéo bonus sur les allumettes.

                    1. MCA

                      @bibi 25 octobre 2018, 20 h 04 min

                      « permettre à l’apprenant de créer son propre savoir. »

                      Et ça donne quoi cette chimie expérimentale?

                2. Husskarl

                  Pour le manuel, « Le cycle 4 (cycle des approfondissements) recouvre les classes de 5ème, 4ème et 3ème.  »

                  Soit je perds la mémoire et je ne me souviens pas avoir été aussi nul a cette époque soit la génération qui vient va être encore plus conne que la mienne. Ça ne va pas améliorer ma misanthropie…

              2. P&C

                Ben tu as environ 30 minutes de cours, et 30 minutes d’activité (exercices).
                Enlève le temps pour faire l’appel, le calme, etc…

                Les cours magistraux sont interdits : faut éviter qu’ils décrochent (or ils décrochent vite, certains sont pas habitués à la prise de note…)

            2. Pythagore

              Un bon prof est celui dont les élèves obtiennent les meilleurs notes, toutes choses égales par ailleurs. C’est la méthode de mesure et d’évaluation qui est en vigueur.

        4. MarieA

          « Et pourquoi remonter à votre scolarité? cela prouve quelque chose? »
          Ben, je me base sur mon expérience personnelle pour donner un avis. Je ne vois pas ce qu’il y a de si bizarre… Ou je n’ai pas compris ce que vous vouliez dire.

          « la vidéo à l’origine de l’article de H16 dit exactement l’inverse…. »
          Fort avec les faibles, faible avec les forts, ça devrait être gravé au dessus de toutes les collèges/lycées français.
          Évidemment, que les profs ne cherchent pas la merde avec Mamadou, 19 ans, 1m85, 80 kilos de muscles, et 8 frères et sœurs qui trempent dans le trafic de drogues et compagnie. Par contre, pour les profs qui sont dans des classes normales (c’est-à-dire la majorité) on ne se prive pas.

          « et ils sont démunis car ils n’ont pas la loi de la jungle. »
          Oui, c’est d’ailleurs prouvé chez l’animal, les animaux qui ont subi un mauvais traitement par un congénère plus fort, « se venge » sur un congénère plus faible qu’eux.

          « On se calme Marie….  »
          Snif, snif, ouin, ouin, voilà ce que j’entends quand vous me faites ce genre de remarques, et honnêtement, les émotions de gens aussi privilégiés que les professeurs, je m’en bats le steak., ça ne me touche pas.
          Ensuite, je ne comprends pas pourquoi vous vous sentez personnellement visé.

    2. Val

      @hub je suis moins sévère parce que : – le truc allumé par leurs pairs est en train de leur péter à la figure – ça les rend plus lucides sur une situation qu’ils ont longtemps niée – mes enfants sont sortis du bourbier ed nat du coup j’ai moins envie de les écorcher vifs (les profs, pas les enfants) -j’avoue éprouver un plaisir certain à les (profs bien sûr) voir se débattre dans un marigot qu’ils ont largement contribué à créer (je sais c’est mal, mais ça soulage de tant d’années de sévices -antisocial je perds mon sang froid- ).

      1. theo31

        Quand j’étais collégien, on avait un surveillant général qui s’appelait Monsieur Boris. Il n’avait peur de personne. Il était tout petit et pratiquait « la main dans ta gueule » version Lino Ventura avec aisance et conviction si bien que ça tournait pas mal dans l’école. Il lui suffisait de rentrer dans la salle d’études de 250 places pour qu’on entende les mouches voler. Bon, c’était il y a 35 ans, les équipes éducatives avaient le soutien des parents.

        1. carpe diem

          en cm2 on était 42 filles et c’était la bonne soeur qui nous faisait la classe. C’était en 1972, on avait la chance d’avoir une bonne soeur en civil, sévère mais juste , pas les psychopathes qu’ ont connues ma mère et ma grand mère. Personne ne mouftait et tout se passait très bien, personne n’était à plat ventre devant les mômes et les parents soutenaient les enseignants . Quand un parent était convoqué c’était la honte, sur 42 il n’y en avait qu’une qui était une forte tête, mais elle a été vite matée. 7 ans plus tard, quand mon frère cadet a fréquenté la même école, c’était le bordel, les enfants étaient infects, les parents se comportaient comme des consommateurs de l’école. Le système scolaire a creusé sa propre tombe.

        2. Husskarl

          J’ai eu un seul prof aussi autoritaire durant l’entièreté de ma longue scolarité.
          – Viré si >5 minutes de retard,
          – Interdit de cours définitivement si plus de 3 retards
          – 0 à la copie si plus de 3 fautes (Et ce n’était pas un cours de français)
          – 0/viré si bavardage.
          – 0 éliminatoire pour l’année si triche

          Très silencieux comme cours…

          1. Theo31

            En première, j’ai fini premier de la classe de latin avec 2/20.

            Un jour, en 3eme, toujours en latin, un élève a eu -63. Il a eu des problèmes.

      2. hub

        🙂
        Oui, Val, cependant, faire cours à 30 ou 35 ou 38 gamins est compliqué, surtout quand on ne peut agir ni contre les cancres ni contre les gêneurs…. je penche plutôt pour la responsabilité de l’administration (de chaque établissement et du ministère) : pas de redoublement, pas d’exclusion, etc…..

        1. Pythagore

          J’ai tjs été en classes de 28 à 30 élèves et cela n’a jamais été un problème. Mais bon à l’époque, l’inconséquence actuelle n’était pas encore complètement de mise.
          Perso je proposerais d’agrandir les salles de permanence. Ceux qui ne veulent pas suivre le cours sont accueillis en salle de permanence. Au bout de quelques jours en salle de permanence, sûr qu’il y en aurait un bon nombre qui se calmerait et ceux qui ne veulent pas se calmer, conseil de discipline et viré.

        2. sam player

          Au lycée, en E on était plus de 40 dans la classe dans les matières hors options… et on avait plus de 40h de cours (42h de mémoire).

        1. Val

          @Marie euh l explosion de l euro avec retour à un franc à sa valeur réele cad pas grand chose …. nos charmants obligés des banlieues à court d argent des autres qui viendront se payer sur la bête

            1. plutarque

              J’avoue ne savoir quoi penser… Lors d’une saillie particulièrement cocasse de l’aviné Juncker, du véreux Trichet ou des emperruqués de la CEDH il me prend des envie de voir s’effondrer l’appareil européen.

              Puis je respire un bon coup et pense à mes enfants.

              Cela étant, la France n’est pas le Vénézuela, pas plus que le continent européen n’est l’Amérique du sud. Je ne pense pas que la mise en chômage de l’armée de fonctionnaire, députés, assistants et autres ronds-de-cuir Bruxellois provoque une catastrophe. Sauf peut-être pour la concession Porsche du centre de Bruxelles (Grote Baan 395, 1620 Drogenbos).

              Alors l’Euro me direz-vous… Oui l’Euro. Je ne suis pas économiste, mais me souviens avoir lu en 2016 un article fort convainquant sous la plume de Vincent Brousseau (camarade d’Asselineau) : en substance, l’Euro serait condamné en raison des déséquilibres structurels dans les soldes « target » des entre banques centrales des pays européens : l’Allemagne pouvant refuser à tout moment de couvrir la position débitrice de tous les autres.

              Je constate au final que, comme beaucoup d’autres, je me trouve acculé à accepter l’inacceptable par crainte. John Steinbeck faisait dire à Sire Kay dans son « Roi Arthur » (je cite approximativement de mémoire) : « Il n’y a pas de comptable courageux »…

              1. Tout dépend à quel terme. Sur le long terme, peut-être (encore que ça suppose des politiciens pas complètement à l’ouest). Sur le court terme, évidemment non.

          1. plutarque

            Voir nos « Chance pour la Fronce » sortir du bois pourrait signaler l’ouverture de la chasse, ce qui serait une bonne chose…

            1. Dr Slump

              Ca peut être pire que rien avoir. Des centaines de milliers de vénézuélien qui fuient leur pays devrait te donner une idée de ce que ça peut être…

                1. Dr Slump

                  N’ayant pas grand chose non plus, je n’ai pas du tout envie de finir en « oeufs cassés », un humain brisé ça ne fait pas d’omelette, faut un peu voir la dure réalité au-delà des expressions figurées tout de même hein…

                  1. MarieA

                    Moui…
                    Le Venezuela, qui peut prétendre savoir vraiment ce qui s’y passe, quels sont les acteurs de cette situation, etc ?!?
                    Je suis étonnée qu’à chaque fois qu’on nous parle de la situation, des gens qui n’ont rien à manger,etc…, on voit des vénézuéliens bien gras alors qu’on nous avait annoncé qu’ils avaient perdu 11 kilos rien qu’en 2017.
                    On a l’impression que les photos ne collent pas avec ce qu’on nous raconte mais bon.
                    J’ai lu dans un forum en espagnol, quelqu’un qui prétendait être vénézuélien et qui racontait qu’en réalité c’est « seulement » 30% de la population qui avait du mal à s’en sortir. Bon, évidemment, n’importe qui peut écrire n’importe quoi.
                    Mais à chaque fois, on ne nous montre que des gens qui attendent patiemment, qui inspectent soigneusement les fruits et légumes disposés en nombre, qui sont calmes, patients. Je ne sais pas mais on a pas l’impression que ce soit une lutte pour la survie, pour manger, qui s’y déroule.

                    https://www.thenational.ae/image/policy:1.778750:1539073110/A-woman-selects-peppers-at-a-vegetable-and-fruit-stall-at-a-street-market-in-Caracas.JPG?f=16×9&w=1200&$p$f$w=c006bb7
                    Titre de la photo : A woman selects peppers at a stall in Caracas, Venezuela October 8, 2018. Monthly inflation rose to 233 per cent in September from 223 per cent in August. Reuters

                    https://cdni.rt.com/files/2018.08/article/5b7c93ebdda4c8c34b8b4643.jpg
                    Titre de la photo : People gather in the streets of Caracas after an earthquake in Venezuela, August 21, 2018 © Marco Bello © Reuters

                    https://c7.alamy.com/comp/PH299F/caracas-venezuela-29th-aug-2018-people-wait-at-the-entrance-of-a-metro-station-in-caracas-venezuela-29-august-2018-after-a-brief-power-outage-credit-cristian-hernandezefealamy-live-news-PH299F.jpg
                    Titre de la photo : Caracas, Venezuela. 29th Aug, 2018. People wait at the entrance of a Metro station in Caracas, Venezuela, 29 August 2018, after a brief power outage. Credit: Cristian Hernandez/EFE/Alamy Live News

                    Voici des vénézuéliennes qui meurent de faim et n’ont rien, dans le chaos total, mais avec aussi 70 kilos en trop, du rouge à lèvre, des bijoux, des vêtements niquels et soigneusement coiffées, euh… :
                    http://home.bt.com/images/doctors-and-nurses-take-to-streets-in-venezuela-protests-136428972851340701-180816224047.jpg
                    La photo date d’Août 2018.

                    Les gens qui meurent de faim, dans une ambiance d’apocalypse, avec un bide énorme, des vêtements propres, le sourire, et qui agissent avec patience et courtoisie, je trouve ça étonnant.

                    Après, peut être que l’apocalypse, ça ressemble à ça, je ne sais pas.

                    1. Hum je crois que vous vous faites des idées de ce que la catastrophe peut donner.
                      L’apocalypse ? Certainement pas.
                      Mais non, le Venezuela n’a rien de rigolo actuellement. Les vagues migratoires le prouvent amplement (regardez ce qui se passe aux pays limitrophes, vous les trouverez là, vos individus maigres qui fuient Maduro).

                    2. Val

                      @Marie J’ai des cousins vénézuéliens, émigrés là bas au 19e , grosse fortune à l’époque. Ils sont tous repartis (US , France) et tout va bien pour eux . Une seule est encore là bas, elle s’en sort plutôt bien car elle se fait payer en dollar dans son business, mais si elle le pouvait, elle aussi partirait. Le vulgum pecus rame comme un malade, ne peut rien acheter (médocs par ex), et tout le monde souffre d’une insécurité à peine imaginable . ex rigolo arrivé à ma famille : mariage , bon petit problème car les témoins s’étaient fait enlever ce jour là … bref tout ça pour dire que c’est toujours la même chose : plus tu en as, plus tu t’en sors, moins tu en as , plus tu morfles et ce sera pareil ici, ne rêvez pas…. la vie c’est le jeu du président tous les jours dans une tyrannie, le miracle de la démocratie est de justement modifier cet état de fait.

                    1. albundy17

                      Marie, c’est pasque tu ne vois pas les oeufs de ton panier que tu jalouses ceux des autres, en cas de rupture du merdier qui tiens encore, tu feras les poubelles vides et le tapin gratos pour être violée moins souvent.

                    2. MarieA

                      « tu feras les poubelles vides et le tapin gratos pour être violée moins souvent. »

                      Et? C’est tout? Il y a bien pire. Voyez en Afrique ou au Moyen-Orient, par exemple. Si c’est la prix pour tuer l’UE et ne plus engraisser les traîtres qui en vivent.
                      Le tapin et les poubelles vides, comme vous dites, un certain nombre de personnes les font déjà, leur famille n’est pas au courant et ce sont des personnes bien sous tous rapports, qui n’ont absolument pas l’air de faire ça.
                      A Paris, on voit tous les jours des gens faire les poubelles à la vue de tous. Et ce ne sont pas des migrants.
                      Tout ce que vous décrivez, on le vit déjà, simplement de façon moins intense et plus ou moins cachée avec, en plus, le mensonge que l’UE nous permet de vivre bien, améliore notre vie.

                    3. albundy17

                      lol marie, ben allez tout de suite faire le tapin dans ces pays si cool que vous citez, z’avez rien ici a cause des institutions, ben allez vivre rien là bas, au moins ce ne sera pas pour l’UE ^^

                      CAMARADE !

                      mdr

                    4. MarieA

                      Je viens d’écrire que c’était des pays de merde! Pourquoi est-ce que j’irais mourir de faim et me prostituer là-bas?!?
                      J’ai bien dit que c’était à un autre niveau ailleurs justement.
                      Je ne veux pas aller ailleurs qu’en Europe, je veux voir l’Union Européenne mourir et disparaître, en Europe justement. Seulement, j’ai bien compris qu’il faudrait faire des sacrifices, je ne suis pas en train de dire que ce sera le paradis sur Terre, ou agréable, ou je ne sais quoi.

                    5. albundy17

                      Marie, ce que vous ne voyez pas, c’est que l’UE est le seul mini frein aux collectivistes français et autres, z’avez pas compris, d’après vos discours, que vous en êtes, comme Sannat le libéral , mais.

                      Pour vous, une sorte d’anarcho chavez, un truc du genre, tout foutre en l’air vu que c’est tout les méchants qu’on le pognon et vous rien, salopes de vieux et enculés de migrant qui te bouffe ton boulot malgré leur QI d’hûitre avariée.

                      Tiens, on m’a envoyé ça il y a peu, tu vas adhérer ds les grandes lignes :

                      >>>>> Nous exigeons la constitution d’une République réunissant tous les Français sur la base du droit des peuples à disposer d’eux-mêmes.
                      >>>>> Nous ferons de l’écologie notre priorité pour nourrir notre peuple et résorber notre surpopulation.
                      >>>>> Seuls les citoyens bénéficient des droits civiques. Pour être citoyen, il faut être de nationalité française, la confession importe peu.
                      >>>>> Les non-citoyens ne peuvent vivre en France que comme hôtes, et doivent se soumettre à la juridiction sur les étrangers.
                      >>>>> Le droit de fixer la direction et les lois de l’État est réservé aux seuls citoyens. Nous demandons donc que toute fonction publique, quelle qu’en soit la nature, ne puisse être tenue par des non citoyens.
                      >>>>> Nous combattons la pratique parlementaire, génératrice de corruption, d’attribution des postes par relations partisanes sans se soucier du caractère et des capacités.
                      >>>>> Nous exigeons que l’État s’engage à procurer à tous les citoyens des moyens d’existence. Pour maintenir l’Etat-Providence, les non-citoyens devront être exclus des lois de la République française.
                      >>>>> Il faut empêcher toute nouvelle immigration. Nous demandons que tous les non-Français établis en France soient immédiatement contraints de quitter la République française.
                      >>>>> Tous les citoyens ont les mêmes droits et les mêmes devoirs.
                      >>>>> Le premier devoir de tout citoyen est de travailler, physiquement ou intellectuellement. L’activité de l’individu ne doit pas nuire aux intérêts de la collectivité, mais s’inscrire dans le cadre de celle-ci et pour le bien de tous. C’est pourquoi nous demandons :
                      >>>>>
                      >>>>> – La suppression du revenu des oisifs et de ceux qui ont la vie facile, la suppression de l’esclavage du capital.
                      >>>>> Nous exigeons la nationalisation de toutes les entreprises appartenant aujourd’hui à des trusts.
                      >>>>> Nous exigeons une participation aux bénéfices des grandes entreprises.
                      >>>>> Nous exigeons une augmentation substantielle des pensions des retraités.
                      >>>>> Nous exigeons la création et la protection d’une classe moyenne saine, la remise immédiate des grands magasins à l’administration communale et leur location, à bas prix, aux petits commerçants. La priorité doit être accordée aux petits commerçants et industriels pour toutes les livraisons à l’État, aux départements ou aux communes.
                      >>>>> Nous exigeons une réforme agraire adaptée à nos besoins nationaux, la promulgation d’une loi permettant l’expropriation, sans indemnité, de terrains à des fins d’utilité publique – la suppression de l’imposition sur les terrains et l’arrêt de toute spéculation foncière.
                      >>>>> Nous exigeons une lutte sans merci contre ceux qui, par leurs activités, nuisent à l’intérêt public. Criminels de droit commun, terroristes, trafiquants, usuriers, etc. doivent être punis de mort, sans considération de confession.
                      >>>>> Nous exigeons qu’un droit public français soit substitué au droit européen, serviteur d’une conception matérialiste du monde.
                      >>>>> L’extension de notre infrastructure scolaire doit permettre à tous les Français bien doués et travailleurs l’accès à une éducation supérieure, et par là à des postes de direction. Les programmes de tous les établissements d’enseignement doivent être adaptés aux exigences de la vie pratique. L’esprit républicain doit être inculqué à l’école dès l’âge de raison (cours d’instruction civique). Nous demandons que l’État couvre les frais de l’instruction supérieure des enfants particulièrement doués de parents pauvres, quelle que soit la classe sociale ou la profession de ceux-ci.
                      >>>>> L’État doit se préoccuper d’améliorer la santé publique par la protection de la mère et de l’enfant, l’interdiction du travail de l’enfant, l’introduction de moyens propres à développer les aptitudes physiques par l’obligation légale de pratiquer le sport et la gymnastique, et par un puissant soutien à toutes les associations s’occupant de l’éducation physique de la jeunesse.
                      >>>>> Nous exigeons la lutte légale contre le mensonge politique conscient et sa propagation par la presse. Pour permettre la création d’une presse française indépendante, nous demandons que :
                      >>>>> a. Tous les directeurs et collaborateurs de journaux paraissant en langue française soient des citoyens français.
                      >>>>> b. La diffusion des journaux non-français soit soumise à une autorisation expresse.
                      >>>>> c. Soit interdite par la loi toute participation financière ou toute influence de groupes capitalistiques internationaux dans la presse française. Nous demandons que toute infraction à ces mesures soit sanctionnée par la fermeture des entreprises de presse coupables, ainsi que par l’expulsion immédiate des responsables hors de la République. Les journaux qui vont à l’encontre de l’intérêt public doivent être interdits. Nous demandons que la loi combatte un enseignement littéraire et artistique générateur d’une désagrégation de notre République, fermeture des organisations contrevenant aux mesures ci-dessus.
                      >>>>> Nous exigeons la liberté au sein de l’État de toutes les confessions religieuses, dans la mesure où elles ne mettent pas en danger son existence ou n’offensent pas le sentiment moral de la République française. Le rétablissement durable de la République ne peut réussir que de l’intérieur, sur la base du principe : l’intérêt général passe avant l’intérêt particulier.
                      >>>>>
                      >>>>>
                      >>>>> Pour mener tout cela à bien, nous demandons la création d’un pouvoir central puissant, l’autorité absolue du parlement politique central sur l’ensemble de la République et de ses organisations, ainsi que la création de Chambres professionnelles et de bureaux municipaux chargés de la réalisation, dans les différentes régions, des lois-cadre promulguées par la République.
                      >>>>> l’enrichissement personnel par le capital doit être stigmatisé comme un crime contre le peuple. Nous demandons donc la confiscation de tous les bénéfices du capital, sans exception. »

                      Suis sûr que tu vas adorer

                    6. MarieA

                      @ albundy17 25 octobre 2018, 15 h 08 min :

                      « Marie, ce que vous ne voyez pas, »
                      Heureusement, vous êtes là pour m’éclairer de vos lumières.

                      « c’est que l’UE est le seul mini frein aux collectivistes français et autres »
                      L’UE libérale? L’UE qui engendre plus de liberté?!? On aura tout lu.

                      « z’avez pas compris, d’après vos discours, que vous en êtes, comme Sannat le libéral , mais. »
                      Je fais partie des collectivistes parce que je n’aime pas l’UE et que je ne veux pas qu’elle régisse ma vie?
                      Ce n’est pas très clair.

                      « Pour vous, une sorte d’anarcho chavez »
                      Je n’ai jamais écrit quelque chose qui s’approche de ça.
                      En quoi Chavez était un anarchiste, je ne vois pas?
                      Je ne connais pas l’anarchisme, mais quand j’entends ceux qui disent en être, ça ne me convainc pas d’en faire partie.
                      En France, ceux qui se réclament de l’anarchisme (du peu dont j’ai eu connaissance) sont en fait des communistes, donc merci, mais non merci.

                      « vu que c’est tout les méchants qu’on le pognon et vous rien, salopes de vieux et enculés de migrant qui te bouffe ton boulot malgré leur QI d’hûitre avariée. »
                      Voilà.

                      « Tiens, on m’a envoyé ça il y a peu, tu vas adhérer ds les grandes lignes »
                      Pour être honnête, je n’ai lu que les deux premiers paragraphes et franchement … merci, mais non merci.

                    7. Les seuls anarchistes cohérents sont anarcho-capitalistes. Pour info, j’en suis. Les anarcho-communistes sont des branquignoles incohérents.

                      Et sinon, vous avez bien répondu au piège grossier tendu par Albundy qui vous a posté le programme du NSDAP.

                    8. albundy17

                      Anarcho capitaliste est le diagnostic que je me suis fait à mon sujet également.

                      La lecture du programme n’a pas été suivie par marie, vu que c’est beaucoup de mots à lire, mais il l’aurait sans aucun doute séduit.

                      Marie, ou as tu lu que je disais que l’UE c’est plus de libertés ????

                      Et oui vous l’écrivez fort bien, vous êtes une collectiviste melanchoniesque communiste ds tout ce que vous revendiquez, ne vous en déplaise.

                      Devriez faire un état des lieu.

                      Chavez était anar, hein, juste pour info, lui aussi voulait piquer le pognon des salauds de vieux qu’on bossé pour construire, faut un peu connaitre sa vie pour voir les dégàts des anar communistes.

                    9. « vous êtes une collectiviste melanchoniesque communiste »
                      J’avoue que j’ai du mal à voir vos arguments derrière cette affirmation.

                      Le simple fait qu’elle vienne ici et trouve les billets pertinents devrait largement discréditer cette analyse.

                    10. MarieA

                      @ albundy17 25 octobre 2018, 18 h 34 min :

                      « La lecture du programme n’a pas été suivie par marie, vu que c’est beaucoup de mots à lire »
                      Non, effectivement, quand au deuxième paragraphe, je lis que l’écologie est la priorité, j’arrête de lire. Clairement, ce n’est pas pour moi, c’est tout. Je n’ai rien contre le programme du NSDAP. Simplement, ça ne représente pas l’idéal pour moi.

                      « vous êtes une collectiviste melanchoniesque communiste ds tout ce que vous revendiquez, ne vous en déplaise. »
                      + Nazie aussi, d’après vous. Donc, anarcho-mélencho-nazie.

                      « Chavez était anar, hein, »
                      Oui, un grand anarchiste. C’est pour ça qu’il s’est fait élire à la tête d’un état et qu’il a développé l’influence de l’état sur la vie des gens. Comme tout anarchiste qui se respecte.

                      « piquer le pognon des salauds de vieux qu’on bossé pour construire »
                      Quand on voit le résultat de leur travail…
                      Je m’en branle de l’argent des vieux. Simplement, je n’aime pas que les vieux me prive de mon argent, ou de faire plus d’argent.
                      Si les vieux ont le droit, j’ai le droit aussi, non?

                      « Devriez faire un état des lieu. »
                      Oui, je m’engage tout de suite dans le NSDAP.

                    11. albundy17

                      « Je n’ai rien contre le programme du NSDAP. Simplement, ça ne représente pas l’idéal pour moi. »

                      vous avez bloqué sur le mot écolo, recadrez avec l’époque, le reste est votre programme.

                      anar-meluch nazie, ben oui, pléonasme ^^

                      Chavez pas anar pasque élu ? mdr, c’est mal connaitre les anar socialope, une fois au pouvoir, ça applique , reflechissez à vos propositions que vous avez déjà exposé…

                      Qu’est ce que ça peut vous foutre que les vieux fassent de l’argent, à part la jalousie ????

                      Plutôt que de les incriminer de vos malheurs, tentez plutôt d’améliorer la situation sans vouloir les buter

                    12. sam player

                      h, faut dire quand même que vouloir le chaos et n’attacher aucune importance à la propriété des autres sous prétexte si elle n’a rien, ne milite pas beaucoup pour la classer ailleurs que du côté de melenchon ou du facteur.
                      Bon, t’as peut être un biais… :mrgreen:

                    13. J’aimerais bien que les arguments soient un peu plus probants. Par moment, je souhaite moi aussi qu’on en termine avec le système français pourri (et pourtant, je suis loin d’être démuni et j’ai pas mal à perdre d’un chaos généralisé). Je doute qu’on me classe chez les méchanconistes pour autant.

                      Du reste, je note comme bien souvent par certains la propension un peu galopante à interpréter au-delà de ce qui est dit. Rappeler ainsi que toute une génération post-68 a largement profité du système mais que cette même génération pèse à présent de tous les côtés des finances et refuse très manifestement tout changement, ce n’est pas collectiviste : c’est un simple constat. Si, individuellement, on trouve fort heureusement pas mal d’individus de ces générations qui sont bien conscients des problèmes et sont prêts à de larges concessions (la retraite à 67 ans, un alignement complet du public sur le privé, etc.), ce n’est *pas du tout* le cas de la majorité.

                      Le raccourci « les vieux font chier les jeunes » est évidemment caricatural et, partant, faux. Mais comme tout cliché, il a une base dans la réalité. L’oublier, c’est passé à côté du problème.

                    14. MarieA

                      « toute une génération post-68 a largement profité du système mais que cette même génération pèse à présent de tous les côtés des finances et refuse très manifestement tout changement, ce n’est pas collectiviste : c’est un simple constat. »

                      Merci.

                      Mais ça, on a pas le droit de le dire en France. Ils ont créé ce qu’ils dénoncent aujourd’hui, mais on a pas le droit de leur dire qu’ils en sont en grande partie responsables.

                      Exemple d’une retraitée française souffrant atrocement et qui malgré un loyer mensuel de 1000 euros par mois s’en sort très bien (« je suis dans la moyenne ») et nous annonce, en même temps, qu’elle travaille gratuitement pour la France :
                      https://www.facebook.com/brutofficiel/videos/171647437072423/?_fb_noscript=1

                      Les retraités menacent d’arrêter le travail gratuit! Tous aux abris!

                      Merci à tous ces gentils retraités et boomers qui ne tendent JAMAIS la main pour aider les jeunes de leur pays mais qui sont toujours volontaires pour aider ceux d’autres pays.

                      Les jeunes sont jaloux de ne pas avoir d’argent, ni de travail, ni de sécurité d’aucune sorte, mais les vieux sont jaloux de la jeunesse de leur pays, c’est pourquoi ils se battent pour que la jeunesse d’ailleurs viennent en profiter..
                      Les vieux n’acceptent pas d’être des vieux.

                      Ils ne comprennent pas que de toutes façons, ils seront les premiers à souffrir en cas de catastrophe économique et/ou sécuritaire.

                      https://bfmbusiness.bfmtv.com/observatoire/les-retraites-ont-ils-les-moyens-de-faire-l-effort-que-leur-impose-macron-1246405.html
                      https://fr.reuters.com/article/topNews/idFRPAE65606120100607

                      « La caractéristique numéro un du baby-boomer, c’est qu’il est nombriliste, très égocentré. Il a l’obsession de son plaisir. Cela bouleversera l’approche marketing des seniors. Les baby-boomers sont déjà en train de « contaminer » la génération des jeunes seniors qui refusent toute idée de vieillir. »
                      Article écrit en 2000 :
                      https://www.lesechos.fr/28/09/2000/LesEchos/18246-166-ECH_–les-retraites-baby-boomers-seront-egoistes-et-depensiers–.htm

                    15. Le souci c’est que vous êtes confrontée, ici même, à une partie de retraités qui ne sont pas du tout ni dans les dispositions, ni dans l’état d’esprit de ces joyeux papy-boomers. Pas étonnant que certains grognent en lisant, sous votre plume, des généralisations qui s’expliquent bien quand on subit des situations désagréables, mais n’en reste pas moins des généralisations.

                      La situation, en France, est extrêmement tendue parce que l’État, par nature, ne peut s’enrichir qu’en laissant s’épanouir la guerre de tous contre tous. Ceci en est une illustration.

                      Le socialisme crée des dégâts bien, bien au-delà de la seule économie.

                      @Tous : merci en tout cas de descendre d’un ton. On se calme. On est entre gens de bonne compagnie. On garde donc les anathèmes et autres noms d’oiseaux collectivistes pour soi et on essaye de comprendre l’autre, de sortir de la caricature amusante.

                      Merci.

                    16. Pythagore

                      « Merci à tous ces gentils retraités et boomers qui ne tendent JAMAIS la main »
                      @MarieA, ca fait qd même très cliché et ce n’est pas mon expérience personnelle.
                      Par ailleurs vu les délires fistcaux de l’état, il ne faut s’étonner que certains soient moins enclin à donner, c’est d’ailleurs l’objectif recherché, tout par l’état.
                      Qu’il y ait des égoistes parmi les retraités, comme ds ttes les catégories d’age, de là à en faire une généralité…

              1. MarieA

                C’est vrai que ce serait dommage de ne plus être là pour payer et vivre les 80km/h qui vont passer à 70, puis à 60, puis à 50, etc…, la hausse de la taxe foncière, la hausse de la CSG, la hausse de tous les vols étatiques, l’impossibilité de conduire pour aller quelque part, les égorgements d’innocents dans la rue, les viols partout, la culture contemporaine de qualité, le nouveau spiderman avec un trans/noir/handicapé/licorne comme acteur, supplier et se battre pour avoir un job de merde quasiment pas payé, le coût de la vie très en rapport avec les salaires, les mensonges et la propagande permanents, etc, etc…

                CAMARADES, BATTONS NOUS POUR NE PAS PERDRE TOUT CE QUE NOUS AVONS!

                    1. Citoyen

                      Cocasse !…
                      A la lecture du programme, j’ai imaginé un instant que c’était celui d’un de nos illuminés … Au moins pour la première partie.
                      Heureusement qu’H16 précise que c’est celui du NSDAP …
                      Sauf qu’il a dû être largement « aménagé » pour le rendre plus en rapport avec l’actualité … Je ne suis pas certain qu’à l’époque, ils avaient des préoccupations écologiques … tout au moins pour cette mouvance …

              2. Pheldge

                Tiens , ça me fait penser que le footballeur vedette, l’idole de ma belle fille,; la fliquette, après son fiasco au Mondial, a quand même retrouvé un contrat de pub, avec les anglais de Lipton.
                Le slogan ? ♫♪ « on a tous quelque chose en nous, du Thé Messi … »♫♪

        2. L’UE n’est vraiment pas ce qui peut nous arriver de pire ; les commissaires sont d’embarrassants imbéciles (les recalés de la vie politique de leur nation, en gros) mais leur pouvoir de nuisance est en réalité assez faible. La Commission n’est que le reflet des velléités des chefs d’Etats, cachés derrière le Conseil et ces fameux commissaires, de pousser leurs agendas plus ou moins baveux. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle personne n’aime la Commission, mais personne ne veut la retirer tant elle fait écran.

          Et si l’UE tombe, dans l’état actuel, ce sera soit parce qu’elle sera remplacée par une espèce de gouvernance inter-étatique bien pire (avec fiscalité & armée européenne – vous ne souhaitez pas ça, croyez moi), soit parce que l’économie aura volé en éclat (Euro en premier) et là encore, la misère qui s’en suivra et le merdier prévisible ne fera de bien à personne. Pour le moment, aussi incroyable que ça puisse paraître, c’est grâce à l’Europe que la France ne s’est pas encore effondrée (on peut aussi dire : « à cause » suivant le degré de malheur qu’on souhaite à ce pays).

          1. Stéphane B

            Bon ça va. J’habite à coté de la manche et si ça se casse la gueule, j’aurais à bouffer tous les jours grâce à la pêche à l’harouelle. Faudra que je sois souvent dehors, mais pas grave j’aurais du poisson. Quant à la vie de tous les jours, la maison est RT2020. Faudra juste un générateur

            1. Vassinhac

              Faites le plein d’essence dès maintenant, avec une grande cuve, alors.
              Pour ma part c’est bois sur pied (qui pousse en permanence, donc) et réserve d’essence pour la tronçonneuse, soit autour de 5L/an.

                  1. MCA

                    Tu as raison,
                    je vais sauvegarder précieusement toute la bibliothèque pour pouvoir la relire tranquillement quand l’effondrement tant promis arrivera enfin.

          2. Gelato29

            Cher Monsieur, vos billets d’humeur sont très drôles mais pour le coup je suis plutôt sur la ligne de Charles Gave : la meilleure chose qui pourrait arriver à la France serait justement de se prendre la réalité en pleine poire et de devoir se débrouiller sans l’argent des autres (c’est à dire des générations à venir). Les français cesseraient peut-être de se choisir comme guides et représentants des bonimenteurs de foire…

            1. Ne jamais perdre de vue que « se prendre la réalité en pleine poire » suppose pas mal de misère, de douleurs, et pas également répartie. Je suis le premier à souhaiter une prise de conscience ainsi qu’une remise à plat générale dans le pays ; je serais nettement plus circonspect concernant la façon d’y parvenir.

              1. Gelato29

                Il vaut mieux une fin de l’horreur qu’une horreur sans fin. Après il est sûr que ça va piquer. Ça fait partie du traitement contre le communisme : quand ça fait mal, on a plus tellement envie que ça revienne !

              2. MCA

                Oui, mais prolonger l’attente c’est laisser le pays s’enfoncer encore plus avec un réveil qui risque d’être encore plus difficile.

                La vie à crédit a ses limites, même avec le parapluie européen ça ne peut durer éternellement.

                Alors que vaut-il mieux, se couper la main dès à présent ou se couper le bras plus tard?

                Il est certain que la sortie de l’Europe et de l’Euro seront des choses très difficiles à vivre, mais attendre l’effondrement final en priant le bon Dieu qu’il arrive aussi tard que possible, est-ce la bonne solution?

                1. Dede

                  L’Europe est tout de meme une reussite en tant que zone de libre-echange en vue d’eviter les guerres (« empecher les marchandises de passer les frontieres et ce seront les soldats qui les franchiront » – citation attribuee a Bastiat, vraisemblablement par erreur) et l’euro presente l’avantage de favoriser ces echanges pour les petites gens.
                  L’euro est certes mal foutu et merite d’etre revu dans certains fondamentaux mais j’ai du mal a comprendre comment revenir a la drachme reglerait les problemes. Les banquiers qui pretaient a l’Italie au meme taux qu’a l’Allemagne ne faisaient pas leur boulot (ils ne pretent pas aux memes taux a Bouygues et au boulanger du coin) : attribuer leur erreur a l’euro est un peu court.

                  1. albundy17

                    europe zone de libre échange, suffit de constater les différences de prix des biens de conso pour savoir que c’est loin d’être le cas.

                    Libre circulation des biens et des personnes, mon cul, passez une ancienne frontière avec un peu d’or, ou des bouteilles d’eau comme la belge qui s’est récolté une amende astronomique il y a quelques temps….

                    inutile de parler du tabac.

                    Le blème de l’euro, c’est la fiscalité et les lois totalement différente d’un pays à l’autre, charrue avant les boeufs.

                    Le commerce, synonyme de paix, n’a pas attendu brussels pour s’implanter, et n’est pas l’oeuvre des politocards, mais des entrepreneurs.

                    Toutes les guerre sont issues des poitiques nevrosés à petite bite

                    1. bibi

                      J’avais oublié qu’il n’y avait plus de tarifs à l’entrée du marché commun, ni des tonnes de régulations à respecter pour pouvoir importer ou produire un bien ou un service qui sera vendu dans le marché commun.

                      Le marché commun a été une avancé par rapport à la situation post WWII et les européens ont décidé à nouveau de refaire marche ensemble après le suicide de 14-18, mais il est bien plus difficile aujourd’hui de produire et de commercer sur le continent européen qu’en 1914.

                    2. plutarque

                      @al « Toutes les guerre sont issues des poitiques nevrosés à petite bite »…

                      Mouais… l’ami Teddy professait « speak softly but carry a big dick » ou un truc du genre. pas convanicu.

                  2. bibi

                    Heureusement que vous êtes là parce que sinon j’aurai continué bêtement à croire que ce qui a empêché l’URSS d’envahir l’Europe de l’ouest était le fait que le Royaume-Uni, la France ainsi que nos alliés américains détenaient un arsenal nucléaire les dissuadant de le faire, alors qu’en fait la guerre a été évitée grâce au libre échange.

                    Le libre échange sur le continent européen étant bien plus développé (moins entravé) sur le continent européen en 1914 qu’il ne l’est aujourd’hui et nous avions une monnaie commune l’or, et cela n’a nullement empêché la guerre, parce que les gouvernants n’en n’ont strictement rien à battre du peuple qui est au mieux un esclave et au pire de la chair à canon, mais fort heureusement l’invention de la bombe atomique a rendu inutile la chair à canon.

                    Les banquiers ont eu tout à fait raison de prêter aux gouvernements grec, italien, français au même prix qu’au gouvernement allemand puisque nos politicards ont fait exactement ce que ils attendaient à savoir enfoncer les traités et fournir de la liquidité gratuite aux banques pour sauver l’euro quoi qu’il en coute.

                    1. Dede

                      « Le libre échange sur le continent européen étant bien plus développé (moins entravé) sur le continent européen en 1914 qu’il ne l’est aujourd’hui »

                      Nous n’avons pas du lire les memes textes. Il n’y a plus de barrieres legales a l’echange dans une mesure autrement plus grande qu’en 1914 et c’est bien parce que la situation de l’epoque nous a donne deux guerres mondiales que la CECA a ete cree pour etre progressivement mutuee en UE…

                      Je n’ai pas dit que tout etait parfait mais les europeens ont fait un petit bout de chemin dans le bon sens, a mon humble avis.

                    2. albundy17

                      tu dis des bêtises tout de même bibi, à l’époque on échangeait des patates.

                      renseigne toi sur les taux oblig.

                      en 45 on a vachement fait reculer le communisme (avec tout les américains et leur bombes atomique ^^.)

                      les pays se sont spécialisés, et sont inter dépendants (bon pour la france, ça serait un peu difficile)

                      Aujourd’hui, tu déclare la guerre à l’allemagne, t’as plus de lave linge, ni de monnaie, à l’italie, t’as plus de canapé et de robineterie de merde, à la chine, t’as plus ton telephone, et tout est comme ça.

                    3. Aristarkke

                      « à l’italie, t’as plus de canapé et de robinetterie de merde,  »
                      Al, on commence à voir arriver de la chinoise comme robinetterie…
                      Tu vas regretter l’italienne (qui est parfaitement capable de sortir de la bonne production, évidemment pas bon marché mais néanmoins moins chère que l’allemande G..he. Enfin, allemande à condition de ne pas regarder de trop près l’étiquetage mentionnant le pays d’usinage…

                    4. albundy17

                      Tout se perd, Ari, robinetterie Franke a 1300 euros qui fuit au bout de 2 ans, 1 joint obtenu au bout de moults réclamation, 180 euros pour la cliente, m’enfin c’est une parisienne pleine d’oeufs ^^

                      je prèfère Hans le fiston

                    5. Pythagore

                      « mais néanmoins moins chère que l’allemande G..he »
                      Grohe avait été racheté par un font anglais qui a tout balancé en chine. J’avais vu un reportage-grosses larmes de krokodile sur le sujet.

                    6. Aristarkke

                      « tu déclares la guerre à l’Allemagne, t’as plus de lave linge, ni de monnaie, »
                      Si seulement cela se limitait à cela et aux bagnoles pour faire bon poids…
                      Tu n’as plus non plus de munitions (de guerre, c’est ballot…), de fusils de sniper, de fusils d’assaut H&K (faudra penser à ressortir les Famas ayant échappé au ferraillage), etc…

                      Bref t’es à poil devant les Tudesques

                    7. P&C

                      L’interdépendance n’a jamais évité les guerres.

                      Les civilisations de l’Age du bronze étaient interdépendantes (Egypte pour les céréales, empire hittite et Iran pour l’étain, etc…), le commerce allait bon train… et cela ne les a pas empêché de royalement se mettre sur la gueule… notamment pour mettre la main sur les petites principautés bien juteuses (car idéalement placées) au bord de la méditerranée.

                      Et quand les peuples de la mer ont débarqué et fumé plusieurs pays (dont l’empire hittite affaibli), l’Egypte s’est trouvée fort dépourvue en armement (pour faire du bronze, il faut de l’étain, et les hauts fourneaux n’avaient pas été inventés).

              3. Husskarl

                @h16

                C’est vrai que si l’UE ou/et l’économie s’effondre, ça va faire mal. Mais attendre que les CPF s’intègre; c’est un peu attendre que 1+1=42. Attendre que l’état se réforme intelligemment, c’est pareil. Alors autant traiter l’abcès maintenant avant qu’il ne devienne plus difficilement curable…

                1. albundy17

                  L’abcès sera juste crevé Hussk, on s’en prendra plein la gueule, pis on aura du pire, un peu comme le sauvetage de la grèce (lol)

                2. MCA

                  @Aristarkke 25 octobre 2018, 21 h 25 min

                  « plus de de fusils de sniper »?

                  Que nenni PGM Hécate II, certainement le meilleur au monde et made in France STP!

                  http://www.pgmprecision.com/fr/fusils-de-precision/9-hecate-2.html

                  Et pour le tir ordinaire c’est sans compter avec les chances pour la France et leurs Kalach.

                  Quand je te dis que nous sommes équipés pour la prochaine…

                  Par contre j’ai été sidéré d’apprendre que l’Allemagne fabriquait des ogives nucléaires…pour… la France!!!!

                  https://www.mondialisation.ca/les-cinq-puissances-nucl-aires-europ-ennes-non-d-clar-es/17690

          3. MarieA

            « La Commission n’est que le reflet des velléités des chefs d’Etats, cachés derrière le Conseil et ces fameux commissaires, de pousser leurs agendas plus ou moins baveux. »
            Justement, ce sera une amélioration qu’ils assument ce qu’ils veulent mettre en place et font. Ils doivent le dire clairement aux peuples qu’ils dirigent.

            « Et si l’UE tombe […]elle sera remplacée par une espèce de gouvernance inter-étatique bien pire, […] soit parce que l’économie aura volé en éclat (Euro en premier) et là encore, la misère qui s’en suivra et le merdier prévisible ne fera de bien à personne. »
            Oui, ce sera ce qu’on connait déjà mais en un peu plus intense, quoi.
            Faire de bien à personne? Mais pour les gens qui n’ont rien, qu’est-ce que ça changera? Seules les personnes qui ont des biens et de l’argent perdront vraiment quelque chose. Et puisqu’on nous dit que toutes les cultures sont équivalentes, qu’il n’y a pas de violence, ni de délinquance, ni aucun problème d’aucune sorte, qu’il n’y a qu’un sentiment, d’insécurité, de déclassement, etc… Alors, il n’y aura pas de problème de violence contre les personnes non plus.
            Donc, en gros, on n’aura plus d’argent, on mangera beaucoup moins, mais dans la politesse et le calme. Je crois qu’on survivra…

            1. « un peu plus intense » ? Ah non. Genre intense comme tu n’a jamais vécu ça. Relis 1984.

              « les gens qui n’ont rien » : imaginez « ceux qui n’ont rien » mais multipliez leur nombre par trois ou quatre. Et on peut perdre bien plus que de l’argent et des choses matérielles. Regardez la pyramide de Maslow, et imaginez la base disparaître.

              « on n’aura plus d’argent, on mangera beaucoup moins, mais dans la politesse et le calme. Je crois qu’on survivra » : il n’y aura ni politesse, ni calme. Et ne survivront que ceux qui ont le plus actuellement.

          4. Aristarkke

            La Grance part néanmoins de la caisse, boulon après écrou. Sinon, vous ne vous useriez pas à écrire vos chroniques. L’ UE ne nous évitera nullement l’effondrement mais elle le rend très ralenti par le fait que la gabegie et l’absence de discipline dans la dépense étatique trouvent compensation par des cascades d’emprunts de cavalerie financière, le tout malheureusement à des taux d’intérêts réels négatifs qui entretiennent la dépendance du drogué.
            Rien que la remontée un tant soit peu abrupte des taux d’intérêt à un niveau positif, même léger, entamera la dure et longue série des « emm…es ».
            Quand on voit qu’une A.N. en est à disserter sur les revenus du covoiturage qu’elle aimerait bien intégrer dans le revenu taxable, il est évident que la tonte des oeufs est déjà bien amorcée…
            Ce qui indique en creux qu’il n’y a plus de réserve fiscale d’importance à actionner sauf que le péril d’une jacquerie augmente au fur et à mesure des prélèvements…

          5. Higgins

            « les commissaires sont d’embarrassants imbéciles (les recalés de la vie politique de leur nation, en gros) »: il fallait entendre Jean-Pierre Petit (http:/ /www.cahiersvertsdeleconomie.com/) hier matin avec Stéphane Soumier évoquer la bête de course qu’est Moscouvici.

      1. P&C

        Et les putes. Pas oublier le plus important.
        Bruxelles et Genève, n’en déplaise au végétal dardant ses feuilles sur ce blog, sont des haut lieux de détente horizontale.

        1. Pythagore

          « des haut lieux de détente horizontale »
          Perso, quand je suis à l’horizontal, j’ai la détente verticale.
          Pheldge, where are u ?

    1. Sémaphore

      C’est vrai que de devoir supporter Moscovici dans le rôle de Père la Rectitude Comptable sans exploser, au moins de rire, c’est un peu inhumain comme épreuve…

  18. Aristote

    Les évêques qui couvrent les abus sexuels sont, justement, voués aux gémonies, les proviseurs qui couvrent les « incivilités » sont appréciés de leur hiérarchie….

  19. Stéphane B

    HS: Encore un qui va se faire des copains
    Un chercheur toulousain démonte la thèse d’un lien entre pollution de l’air et maladie d’Alzheimer
    ladepeche.fr/article/2018/10/24/2894493-chercheur-toulousain-demonte-these-lien-entre-pollution-air-maladie-alzheimer.html

    Les écolos vont être contents

        1. MCA

          L’URL de la vidéo que je voulais signaler aiguille systématiquement sur cette vidéo qui est hors sujet. Désolé, ce n’était pas le but.

    1. Pythagore

      Les mécanismes qui conduisent à la maladie d’Alzheimer sont à ce jour à ma connaissance inexpliqués, mais les scientifiques savent dire que a pollution en est ou non la cause. C’est amusant.

      1. Stéphane B

        Un chercheur scientifique trouve toujours ce qu’il cherche, même si par moment, il lui faut appliquer un truchement à la réalité pour ne retenir que ce qui l’arrange.

  20. Mildred

    Autre façon « de se prendre la réalité en pleine poire », il paraît que la Macronie s’apprête à donner le droit de vote à 300 000 « personnes qui ont un handicap mental ou psychique », et pour ce faire, le Code civil va être modifié.
    Alors là je dis bravo ! Et Ali Juppé aussi qui, du coup, rallie Macron ! J’ignorais qu’il avait perdu son droit de vote, mais je suis bien heureuse qu’il puisse le récupérer !

    1. Aristarkke

      Ali Juppé qui était le plan A pour remplacer Peak de la Faribole, ne décolère pas d’avoir été éliminé de la compétition par Fillon. Lequel a obligé au plan B de la mise en orbite de Flop Joene et à la mise en oeuvre urgentissime du PNF pour éliminer l’autre en 4me vitesse. Là, il doit imaginer que Macron se souviendra de lui quand Philippe aura été complètement consumé à force d’assumer…

  21. BDC

    Ça bouge lentement ! Même le Huffington post s’est fendu d’un article sur la fake news « manger bio réduit le risque de cancer de 25% ». Ils citent même une autre étude qui dit que le lien « manger bio => moins de cancer » n’existe pas, sauf peut-être pour certains cancers rares mais on n’a pas assez de données pour le prouver. On y apprend aussi que le lien « manger bio => moins de pesticides dans le corps » n’est pas prouvé non plus, ce qui achève de décrédibiliser les pastèques ariégeoises qui se plaignent de Monsanto alors qu’ils bouffent bio et qu’ils ont des pesticides dans leur pipi.
    huffingtonpost.fr/2018/10/23/manger-bio-reduit-les-risques-de-cancer-ce-que-dit-vraiment-letude-francaise_a_23569173/

    1. Higgins

      A propos du bio, j’ai vu cette semaine dans le métro une publicité pour un shampoing aux oeufs « français » et « bio » (marque qui fait régulièrement les têtes de gondole dans les hypers).

  22. taisson

    « ça bouge lentement ! Même le Huffington post…. »

    Même sur ce site, bien des commentaires actuels auraient étés brocardés comme « lepenistes » il y à quelques années par les distingués commentateurs d’alors…
    sous d’autre pseudos parfois…

    Mais, c’est sur, voir un minimum de bon sens refaire surface, un peu partout, ramène une lueur d’espoir !
    D’ailleurs, les médias de propagande de la pensée kampdubien qui se déchaînent sur les france infos, bfm, et autres s’en aperçoivent bien et redoublent d’efforts pour lutter contre « la libération de parole d’extrème drouate » ! Jamais ce niveau de propagande permanente n’avait été atteint dans ce pays !
    Je zappe régulièrement la dessus, pour me rendre compte et la, on est pas déçu..

    Un exemple : Reportage chez une femme qui accueille un réfugié Afghan !!
    La bobo caricaturale qui partage sa maison trop grande et va permettre à un réfugié de pouvoir attendre de trouver un travail de… couturier !!
    Surréaliste !! Ce scénario qui aurait pu être écrit par un humoriste est présenté comme une info exemplaire du vivre ensemble !
    Et tout est du même niveau de crédibilité !

    Pourtant, a la vitesse ou ça « bouge », face aux moyens illimités du kampdubien, et à son pouvoir absolu, ce n’est pas prés de changer !
    Dernière ânerie en cours, venant d’en haut: commémorer la grande guerre sans parler de victoire .
    Après avoir commémoré Waterloo sous d’autres, et se repentir en permanence de la colonisation, il faut maintenant s’excuser d’avoir gagné 14/18 !
    La quelle guerre à été gagnée par les colonisés, comme nous le disaient déjà nos instit communistes li y à 60 ans !! Ils préparaient les problèmes des profs de maintenant !
    Préparer les nouvelles générations à marcher les yeux baissés, c’est l’essentiel de leurs préoccupations…
    Quand à croire que l’Europe peut s’effondrer en tant qu’entité de bureaucratie dominatrice, c’est un rêve, c’est évidemment le contraire qui peut se produire !
    Et par la force si nécessaire…
    D’où l’importance d’un bon conditionnement des masses…
    2% de résistants en France à la dernière guerre… .
    Combien seront ils en cas de liquéfaction du pays sous une dictature « cool » du gloubi glouba européen ?

    Le rêve de réaction s’éloigne en dépit du fait que pas mal commencent à comprendre…

    1. Aristarkke

      « commémorer la grande guerre sans parler de victoire »
      Frau Merkel est invitée aux agapes et autres cérémonies.
      Faut la flatter dans le sens du poil pour qu’elle ne hoquette pas devant le budget. , une énième fois lourdement déficitaire de la Grance…

      1. bibi

        Ne pas parler de victoire pour se suicide collectif qu’est la guerre de 14-18 n’est pas tellement gênant, ce qui l’est plus c’est de ne pas parler de la vilénie des gouvernements allemands.

    2. Pythagore

      Au sujet de l’Europe, discrètement mais sûrement un certain nombre d’allemands se sont hissés à des postes clés. Une fois que le parlement se sera renouvelé et Junker aurait sauté, il pourrait bien se passer que ceux-ci émettent des exigences budgétaires comme se l’applique l’Allemagne à elle-même, et là ca va plus être open bar du tout. La France pourrait se voir imposer des règles budgétaires plus restrictives, ce qui est légalement possible, vu qu’elle sort des clous de Maastricht (déficit >60%). Ca pourrait amener des jours difficiles mais être salutaire au final.

      1. albundy17

        Allez Louïa, nos gvts n’arriveraient plus à passer sous 3 % de déficit graçe à l’augmentation des prélèvements et devraient tailler ds le gras bidochon ^^

        1. taisson

          Sauf que pour eux, le gras n’est pas les dépenses, mais bien l’épargne des Français !! « Improductive » qu’on vous dit…Bandes de salauds de riches !!

  23. Citoyen

     » la République du Bisounoursland est en émoi  » ?… Manquait plus que ça …
    Y’a de l’effroi dans les gazettes …
    Une petite merde de quartier sous-développé, d’environ 15 ans, qui braque une prof pour avoir une signature !… c’est hallucinant …
    Même s’il s’agit d’un faux flingue, quelque chose a dû gripper dans les rouages de la Socialie …
    Très certainement l’effet de la culture des rappeux, qui finit de détruire le peu de cervelle qui reste à ces déchets, après avoir fumé des choses pas tristes …
    Un semi-animal qui procède comme ça à 15 ans, et qui n’a pas été cassé entre temps, se retrouve à 20 ans à braquer, avec un vrai flingue, des stations services, puis des super-marchés, avant d’aller plus loin. Et il n’y a plus qu’à lui coller une balle pour y mettre un terme ….
    Fut un temps, pas très éloigné, où un déchet de ce genre, faisait un stage prolongé dans une maison de correction, avec pour objectif de le casser en morceaux, et avec parfois des résultats probants …
    Mais aujourd’hui, au Bisounoursland, les bonnes âmes sont prêtes à lui trouver des circonstance attenantes… S’il en est là, c’est probablement à cause de cette méchante société qui lui aura fait des misères …

    1. P&C

      N’oubliez que ces m*rdes, comme vous dites, sont mieux considérées que la plupart des français honnêtes.
      « On voit ce que tu es quand on voit ce que tu possèdes » (copyright Iam).

      Le moindre chouf de 14 ans gagne près de 200 euros par jour.
      Un maquereau avec 3 filles rentre du 1500 euros par jour (certains ont un véritable cheptel, il y a eu un cas avec 48 filles).

      Certes, il faut déduire les frais (rémunération des hommes de main, entretien du cheptel, investissements, frais locatifs, arrosage des populations locales, taxes & assurances, blanchiment…), mais les bénéfices nets dépassent largement ceux d’un technicien en électronique…
      Jawad Bendaoud gagne mieux sa vie que la plupart des ingénieurs de son Age…. en jouant à la playstation… et sans compter ses autres revenus (le fameux logement était en fait un spot de came rapportant 500 euros/jour, et il fait aussi tourner des putes. Il voulait également monter un kebab).

      Perso, je pense que nos polytocards s’accoquinent avec les racailles de cité car ils partagent la même mentalité et gout pour l’argent des autres… et ne se côtoient pas.

      1. « Le moindre chouf de 14 ans gagne près de 200 euros par jour. »
        Non. « Why Drug Dealers Live With Their Moms », Levitt & Dubner 2005.

        1. P&C

          Les chiffres français ne sont pas les mêmes :
          https://www.lexpress.fr/informations/voyage-dans-les-cites-de-la-drogue_594167.html
          https://www.liberation.fr/france/2015/09/21/trafic-de-drogue-les-guetteurs-auxiliaires-indispensables_1387538
          D’après ces articles, on est sur du 50 à 80 euros/jour, soit 1000 à 1600 euros du mois si exercé à temps complet… un salaire d’ouvrier, voire de cadre débutant. Il suffit que le mec deale un peu de son coté, et il double ses revenus.

          Il y a aussi la question du marché : dans ta publi, il est question du deal de crack. Le crack ne rapporte rien : les clients sont souvent des noirs des ghettos et des marginaux, fauchés.
          En plus, ce sont souvent des usagers revendeurs (or tout bon dealer sait qu’il ne faut jamais consommer les produits qu’il vend).
          Le chichon et la poudreuse rapportent mieux.

          Quant aux putes, non seulement c’est nourri par la « culture pimp » et la « culture Nabilla », c’est plus facile que les stupéfiants, moins risqué niveau pénal, et en plus les filles viennent parfois d’elles mêmes, ce qui facilite grandement le recrutement.
          http://www.leparisien.fr/faits-divers/les-cites-nouveau-filon-des-proxenetes-18-05-2017-6959241.php

          1. « Les chiffres français ne sont pas les mêmes »
            lol
            L’exception française, c’est le mythe qui a conduit le pays dans la merde qu’il est actuellement.
            Et note qu’on passe de 200€/jour à 50 à 80.

            Bref, ça correspond bien à ce que les économistes ont révélé (et qui, une fois qu’on a lu leur papier, est parfaitement logique).

      2. Citoyen

         » je pense que nos polytocards s’accoquinent avec les racailles de cité  »
        A ce sujet, juste une note humoristique, pour en rajouter une couche …
        Ici c’est pas mal :
        http:/ /www.lepelican-journal.com/saint-martin/justice/RF-qui-posait-avec-le-president-interpelle-pour-possession-de-stupefiants-16655.html
        H16 n’avait pas manqué de faire un billet sur le passage de micron aux Antilles … Là, c’est la suite qui est savoureuse.

      3. Aristarkke

        « Il voulait également monter un kebab »
        Le kébab ne rapporte de l’argent que marginalement. C’est une devanture servant à blanchir en partie l’argent des trafics pour justifier la bagnole et le train de vie. J’en vois un, pas loin de mes locaux qui ne cesse de « tourner » en propriétaires tous les ans et demi/trois ans et la plupart arrivent en ayant déjà des bagnoles très difficiles à justifier par un RSA…

  24. thierry_st_malo

    J’ai lu « de toute façon, Macron est trop fatigué et il risque surtout de passer en mode Hollande ». Vous rêvez, malheureusement.
    Il serait peut-être temps de réaliser que Macron nous emmène tout droit à la guerre civile et que, son orgueil démesuré l’empêchant de reconnaître sa défaite en 2022, il ne reculera pas devant la chose.

    1. C’est une possibilité distincte en effet.

      Notez dans l’expression « il risque surtout de passer » pas « il va passer ». Il n’y a pas de certitudes.

  25. Val

    Oulala opale … je crois qu on a déjà donné sur le sujet, bon le truc positif serait de faire sortir René d̶u̶ ̶b̶o̶i̶s̶ de l eau .

  26. ValerieM

    Je tiens à apporter mon témoignage (j’avais déjà envoyé mon témoignage en prive à H16 sur la formation à l’ESPE, que j’ai découvert suite à une reconversion après 20 ans passés dans le secteur de l’industrie) : titulaire cette année après avoir passé le CAPES et subi douloureusement l’année de stage, me voici affectée sur 2 collèges en même temps, avec des classes incontrôlables (c’est simple, en tant que prof, je n’ai pas droit à la parole dans mes cours, ils ne tiennent pas en place, s’insultent, rigolent et j’ai toujours 2 ou 3 pauvres élèves qui marmonnent « j’en ai marre de cette classe pourrie, on peut pas travailler »), je suis livrée à moi-même, dans un des 2 établissements, je n’ai pas de matériel (je suis dans un préfabriqué sans outil pour enseigner l’anglais) et la direction ne semble pas trop s’intéresser à ce qui se passe « tant qu’on garde les élèves dans nos classes »… Je fais garderie (voire gardien de prison)… Voilà, voilà, ce sont les vacances de la Toussaint, j’ai passé la moitié des vacances à dormir tellement j’étais nase et il ne se passe pas une seule semaine sans que je pense à démissionner… Vu la réforme du lycée à l’horizon, j’ai peu de chances d’avoir un poste à un seul endroit (çe qui pourrait au moins être moins fatiguant et me permettrait de me sentir dans une équipe, et pas le cul entre 2 chaises) fondent commen neige au soleil, au fur et à mesure des infos qui sortent du ministère… Si quelqu’un a une idée de 2ème reconversion, je suis preneuse….

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.