Macron barre ferme vers la tempête

C’est donc acté : cette terrible austérité qui frappe une partie des Français s’est donc achevée lundi 10 décembre au soir. Le président Macron, dans un touchant exercice de parfaite communion avec son peuple, a finalement décidé d’ouvrir en grand les vannes de lait et de miel patiemment stockés ces longues années de vaches maigres pour qu’enfin la vallée de larmes laisse place à un fleuve de bonheurs.

En substance, dans un discours finement ciselé dont la pointe émotionnelle fut atteinte, l’œil brillant, lorsqu’il évoqua les fins de mois difficiles des Gilets Jaunes, notre sémillant président aura rouvert les habituelles vannes et autres tubulures chromées de la machine à distribuer l’argent des autres.

La collecte, la ponction, l’avalanche de taxes et d’impôts, elle ne faiblit pas. Ainsi, en demandant une hausse du SMIC, le chef de l’Etat a-t-il fort habilement rejeté l’effort à faire sur les autres (les entreprises). L’État et sa brochette de collectivismes sociaux continueront de s’engraisser sans le moindre changement.

Parallèlement, la grogne ayant pris de sérieuses proportions, les dépenses continuent d’enfler sans que les recettes n’augmentent à proportion : tenter d’amener les ponctions au niveau des dépenses transformerait la crise déjà violente en véritable insurrection complète et le raccourcissement de certains élus ne serait plus du tout inenvisageable.

Le problème, bien évidemment, c’est que cette augmentation de déficit ajoute aux problèmes déjà nombreux du pays et du gouvernement Macron. S’il était généralement évident que ne seraient jamais atteints les objectifs du président de passer largement sous la barre des 3% de PIB en déficit, force est de constater qu’on va les louper de beaucoup. Le président et sa clique n’auront aucun mal à mettre ce dérapage sur le compte des mouvements sociaux qui viennent de secouer le pays.

Cependant, la comparaison aux autres pays d’Europe rend la pilule amère : une même monnaie, un même environnement économique permettent pourtant aux autres pays, moins fiscalement spoliateurs, de s’en sortir. La France n’a décidément pas choisi les bonnes méthodes.

Ah, c’est dommage ! Après plus de 40 années de bons et loyaux services, de résultats flamboyants et d’espoirs solides, les idées socialistes, la collectivisation et la bureaucratisation à outrance semblent – c’est vraiment ballot – marquer le pas, au moment où, c’est certain, Macron et son équipe allaient toucher une croissance vigoureuse et le retour du plein emploi.

L’année 2019 s’annonce particulièrement épineuse, et pas seulement parce qu’elle n’a qu’une brochette de clowns à roulettes pour tenir ses budgets. Certes, avec des cadors comme Bruno Le Maire, le pays part indéniablement avec un vrai handicap (comme courir le 100 m avec une enclume et une seule chaussure), lui qui déclare, avec cette insouciance si charmante chez les enfants et si gênante quand elle provient de cuistres :

« Nous prendrons des mesures à la fois de maîtrise de dépense publique et de recettes (…) ça peut passer par un effort spécifique demandé aux plus grandes entreprises »

Grandes entreprises qui trouveront, là encore, de nouveaux motifs pour rester dans le pays et y faire des affaires, d’autant qu’elles savent déjà à quelle sauce Bruno et ses équipes de Bercy entendent les croquer :

« La taxation des géants du numérique devrait rapporter en année pleine 500 millions d’euros. »

On attend avec gourmandise toutes les nouvelles implantations logistiques d’Amazon, les douzaines de centres de stockage de Google ou Facebook ou toutes ces grosses entreprises étrangères qui se bousculeront sur le territoire français pour profiter enfin de son atmosphère détendue, de son climat social favorable et de ses taxations étudiées.

Du reste, on sait déjà que les prévisions budgétaires de Le Maire seront tenues au cordeau tant le passé permet d’éclairer d’une lumière vive la pertinence des précédents exercices budgétaires des ministres qui se sont succédés à Bercy, et tant la conjoncture et les spécificités actuelles apportent leur lot d’éléments confortant l’analyse : à l’évidence, l’année 2019 va extrêmement bien se passer.

Il semble maintenant évident que la crisounette des Gilets Jaunes est résolue. Outre le mauvais goût qu’il y aurait pour la plèbe de s’entêter après la distribution de 100 balles et un mars des cadeaux de la présidence, l’apparition d’un dangereux déséquilibré rend toute nouvelle démonstration colorée particulièrement périlleuse.

Dès lors, il est plus que temps de tous rentrer chez soi et reprendre le train-train quotidien.

Par exemple, en se jetant sur les cadeaux de Noël et en mettant le pied au plancher à la consommation, pardi ! Ce serait vraiment dommage que ces petits problèmes (passagers, vous dit-on) de pouvoir d’achat rikiki s’éternisent : entre les radars automatiques dont la moitié, détruite, ne pourra plus participer à l’effort budgétaire du pays (à hauteur d’un milliard d’euros par an dans les années pleines) d’un côté et de l’autre, le changement de comportement d’une majorité de Français dans leurs modes de consommation et d’achats, les rentrées fiscales ne sont pas aussi bonnes que prévues. Zut alors.

Non, décidément, il ne faut pas se laisser aller : 2019 ne doit pas voir les Français se renfrogner. Les dépenses doivent reprendre ! Les automobilistes doivent à nouveau rouler et trop vite de préférence pour se faire gauler ! Les entreprises doivent embaucher, quitte à les y obliger (ce qui ne va pas tarder au rythme actuel de la collectivisation du pays).

Parce que, voyez-vous, ce serait dommage que le pays cale si près du but, celui où tout le monde est rose et rebondi, riche et heureux. ce serait dramatique, même, de venir frotter maintenant le dur crépi de la réalité, ce mur râpeux qui se traduit par un rendement obligataire de plus en plus bas pour les obligations françaises à 2 ou 10 ans par exemple.

Ou le fait que le différentiel de taux entre les bons du trésors américain à 10 et 2 ans n’arrête pas de se réduire, ce qui annonce souvent une récession dans les mois qui suivent….

Ou cette enquiquinante accumulation de signes douteux sur la Deutsche Bank, qui, si elle venait à tousser trop fort, risquerait bien d’enrhumer toute l’Europe…

Franchement, lorsqu’on voit l’environnement économique international, lorsqu’on tient compte des problèmes qui mijotent en Europe, lorsqu’on factorise la prochaine mise en route du prélèvement à la source en France, on ne peut se dire qu’une seule chose : l’année 2019 promet d’être intéressante.

Et avec une telle équipe à la barre gouvernementale, on sait que ça va bien se passer.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires356

    1. Pere Collateur

      Il devient même presque souhaitable que tout çà se concrétise au plus vite tellement la situation est inextricable.

      C’est les cavapétistes qui vont être content ^^

  1. Infraniouzes

    Il parait que les Martiens, qui nous regardent de leur œil pétillant de malice, ont édité un opus de cinq mille pages environ intitulé: « Comment s’y retrouver dans la jungle fiscale française pleine de surprises et de chausse-trappes ? ». On se croirait dans Jumanji. Mais Robin Williams n’est pas là pour aider à en sortir. Sauve qui peut.

  2. Higgins

    A propos des mesures extraordinaires annoncées par le Mignon poudré lundi soir, Jean-Marc Daniel faisait remarquer ce matin que si les salariés doivent toucher une prime défiscalisée de 1000 euros, il n’y a aucune raison que l’ensemble des fonctionnaires de ce pays n’en bénéficient pas. Pas certain que ça ait été pris en compte dans l’équation de départ et quoiqu’on puisse en penser, il va falloir énormément de pédagogie pour expliquer aux syndicats concernés que la prime, elle ne va pas venir tout de suite. Nous ne sommes plus face à une usine à gaz mais face à une zone industrielle où des ingénieurs fous construisent des trucs dont plus personne ne comprend l’utilité (dixit toujours JM Daniel). Effectivement, l’année 2019 s’annonce rock’n’roll.

    1. Duff

      On a de la chance ce n’est pas le paltoquet élyséen qui décide directement dans les entreprises qui et combien doit toucher la prime. Pour le coup, dans la FP c’est gégé les bons comptes, donc je suppose que les fonctionnaires iront se faire f***tre.

      1. Higgins

        Probablement mais la pilule sera amère pour les intéressés. Du coup, le déficit explose et le gouvernement va avoir du mal à le tenir sous la barre de 3,5%. Au-delà, il y aura des sanctions et tous les pays à qui la France a fait la morale (je pense à l’Italie) exigeront un traitement équivalent pour le coq qui, plus que jamais, chante les deux pieds dans la m…

        1. Stéphane B

          Pour la demande de prime, dans au moins un ministère, c’est déjà fait depuis le 12 décembre.
          snp2e-fo.syndicat.min-e2.fr/pour-une-prime-de-fin-d-annee-au-mtes-a3651.html

        1. Pheldge

          j’ai jamais trop compris cette polémique sur l’emploi du mot collaborateur …
          moi je trouve ça plutôt flatteur, en tout cas plus que sous-fifre ! ça m’est arrivé de présenter un employé, donc un subalterne, comme un « collaborateur », ça n’a jamais choqué personne !

    2. MCA

      Effectivement Major, je ne pense pas qu’ils avaient vu venir celle-là :

      la fonction publique est certainement la plus grosse entreprise, les explications vont être intéressantes à suivre quand Micron 1er va leur annoncer que contrairement à ce qu’il a dit dans son allocution, pour eux ce sera niet!

      Ambiance garantie.

    1. Duff

      Bah dans les GJ il y avait bien un mec au placard depuis 10 ans payé 2500 euros à rien glander, la hontectomie ne frappe que les politocards, ils n’ont pas été placés là par l’opération du Saint Esprit.

      1. Stéphane B

        Un fonctionnaire territorial en froid avec sa mairie (qui l’a mis au placard) et qui ne veut pas chercher un autre poste. Et après, ce type se permet de faire la morale.
        Et à cause de ce gros con (et encore je suis poli), tous les fonx se retrouvent dans le même panier, ce qui revient à a voir un raisonnement débile. Les conditions d’emploi dans la FPT ne sont pas les mêmes que dans la FPE. Et dans cette dernière, tous ne bossent pas de la même façon, avec le même engagement. Certains sont vraiment au service du pays tandis que d’autres ne le sont que pour leur petite personne (Là, je vous l’accorde, il y en a une majorité).

          1. Plus sérieusement, il faudrait voir à ne pas sombrer dans un autre collectivisme. Demander moins d’État et moins de fonctionnaires, ce n’est pas et n’a jamais été dire que tous les fonctionnaires sont débiles, parasites et profiteurs. En réalité, beaucoup d’entre eux sont parfaitement conscients des problèmes et ne sont fonctionnaires que parce que l’Etat s’est arrogé le monopole sur leur emploi (ou quasiment).

            N’oublions jamais les individus.

            1. Aristarkke

              Je suis désolé H, mais nous indiquer qu’il ne faudrait pas oublier les individus dans le cas des fonx parce que l’on estime qu’ils ne sont pas tous utiles (pour être diplomate), revient à se moquer du monde quand on n’a pas le même sentiment vis-à-vis des  » allumeurs de réverbères » ou des « porteurs d’eau » ou des « tisserands manuels », tous ces métiers en disparition, façon modernité du moment suivant le progrès technique.

              Quand ces métiers ressortent du privé, bof, on peut les passer à la trappe pour de très bonnes raisons économiques, etc…
              Tout au plus parle-t-on de leur refiler des formations d’adaptation à d’autres métiers et plutôt impératives ces formations!
              Personne (en masse) ne pleure à chaudes larmes sur les bassins d’emplois en déshérence qui en résultent.
              Quand ce sont des fonctionnaires en surnombre ou en inutilité flagrante tellement on peine à justifier leur présence autrement que par des arguments étatistes justifieurs de l’injustifiable, alors là, il faut prendre en considération l’humain, la difficulté de changement, gna, gna, gna!!!

              Et considérer chaque cas individuellement parce que….cépapareil dans leur cas
              Heureusement que nous sommes au pays de l’égalité égalitariste égalitaire qui est mise de partout sur ses frontons, ses logos, etc…

              Là, nous sommes en Grance avec un nombre record de fonctionnaires/habitant et à TOUS les niveaux, FPE ou FPT ou FPH.

              Record qui coûte les yeux de la tête.
              Je serais le premier étonné si c’étaient uniquement ceux des fonctionnaires (infirmières, profs, police, armée, etc…) qui sont TOUJOURS mis en avant dès lors que l’on parle de réduction de périmètre étatique, qui justifiaient le coût délirant de cet Etat.

              Que je sache, il y a des tas de pays développés, en Europe sans qu’il soit besoin d’aller au bout du monde pour en trouver, où TOUS ces services (hôpitaux, enseignement obligatoire, maintien de l’ordre, garantie anti-invasion) sont assurés aussi bien, si ce n’est (bien) mieux qu’ici, avec moins de monde et pour des budgets (bien) moindres dont les salaires nominaux ne sont pourtant pas le reflet.

              Même les Suisses avaient mis au point un service d’enlèvement des cadavres dans les rues, faute de soins ayant été fournis, pour pas que le chaland grançais qui venait y planquer son pognon ne désespère. 😛

              Et vous savez fort bien que ce n’est pas seulement la Suisse qui nous dame le pion.

              Si encore nous avions un périmètre étatique qui fonctionnait à merveille, nous pourrions nous consoler de tout ce que nous payons.
              Hélas et mille fois hélas, les milliers d’articles que vous avez commis et les centaines de milliers de commentaires qui les suivent, montrent à l’envi que nous en sommes très très loin!!!!

              Par exemple, l’ANTS qui vient de prendre une gamelle devant le Conseil d’Etat en contestation d’une indemnité accordée par les tribunaux administratifs (c’est quand l’équivalent de la Cour de Cassation en matière administrative) parce qu’elle s’est révélée incapable de restituer son permis (suspendu pour quelques mois) à un automobiliste « ayant purgé sa peine » et ce, depuis quasiment deux ans…

              J’ai narré ici que j’ai réussi à me servir UNE FOIS de ce zinzin et que depuis, c’est devenu impossible. A chaque protestation, je reçois un beau numéro d’ordre dans la file des plaintes mais j’attends toujours la réponse au premier (bientôt cinq mois).

              Vous nous fournissez trois fois la semaine et auparavant, c’était jusqu’à six fois la semaine, des exemples de cette déliquescence de l’Etat Grançais et elle se produirait à l’insu de ses acteurs techniques ???
              Et il ne faudrait rien dire de pabisou à tous ses acteurs parce que sinon ils chougnent???

              Dans ce cas là, vomissons Margaret T. au lieu de l’encenser à moins évidemment que ce qui vaut en Grance ne vaut plus outre Channel!

              Pas de police, ni d’hôpitaux, ni d’armée, ni d’enseignement public, ni services outre-Manche???

              Vraiment ?

              1. Hein ? Mais tout ça n’a rien à voir avec la question… Dire « être fonctionnaire et libéral est antinomique » est ânerie collectiviste, c’est tout.

                1. Aristarkke

                  Mais vous introduisez une édulcoration des commentaires initiaux suite au commentaire de Stéphane B qui se lamente que ce fonx au placard porte mauvaise image des fonx honnêtes qui font leur boulot consciencieusement et que tous se retrouvent dans le même panier d’opprobre…

                  Moi, je dis que nous ne serions pas dans cette situation si l’égalité de traitement était réelle entre privé et public dès lors que nous sommes hors régalien.

                  Je ne vous chipote absolument pas sur l’antagonisme « fonx et libéral ».

                  1. C’est un sujet parallèle. Globalement je suis d’accord (il n’y a rien qui justifie des différences de traitement entre les uns et les autres).

                  2. Stéphane B

                    Ben oui je me lamente pour ne pas dire que je vomis des répercussions que ce gus fait entraîner en jetant l’opprobre sur TOUS les fonctionnaires. C’est comme dans le privé, il y a de tout dans la fonction publique et dans les TROIS fonctions publiques. J’avais mis un commentaire sur ce site racontant la vie d’un service urbanisme dans une délégation territoriale d’une DDT, donc un service Etat. Mais avant tout, il importe d’exprimer MON point de vue sur la fonction publique.

                    1- Hormis sur les métiers ou la sécurité est en jeu, le statut de fonctionnaire n’a pas lieu d’être. Pourquoi le faut-il dans ces métiers ? Pour envoyer balader les élus souhaitant faire pression !

                    2- Il n’y a pas incohérence entre être fonctionnaire et libéral. Pourquoi ? Déjà parce que certains métiers nécessitent des fonctionnaires et que dès lors, ils amènent quelque chose à la société. De part leur présence, ils permettent à tout un chacun de produire. Pas de sécurité => anarchie => difficulté de réaliser des affaires => un Etat qui va virer vers le totalitarisme car la nature a horreur du vide. Ne pas oublier que dans bien des métiers de la sécurité publique, la mort est inscrite dans le contrat. Dès lors, ces fonx permettent à un Etat de se développer, mais ils ne sont pas responsables de la dérive collectiviste dudit Etat suite aux votes de couillons de concitoyens. Ces fonx peuvent très bien savoir d’où ils viennent, d’où vient leur traitement et donc s’appliquer à rendre aux autres, à la population, la contrepartie qui convient.

                    3- Pourquoi dire que TOUS les fonx sont des parasites, car c’est un peu beaucoup le discours tenu par certains ? Sans certaines catégories de fonx, le pays serait ingérable et ce serait le règne de milices et donc du plus fort. Pas dit que le libéralisme en sorte gagnant tout comme le commerce.

                    4- Beaucoup de catégories de fonx sont à dégager, j’en suis le premier convaincu. Une personne ne devrait avoir le statut de fonx que si le travail qu’elle réalise nécessite le fait qu’il puisse dire non aux élus, qu’elle puisse être neutre dans ses missions. Car ne l’oublions pas, ce sont les élus et leurs représentants qui dirigent les fonx, que ce soit à l’ANTS, dans les collectivités territoriales (CT), dans les hôpitaux, les préfets et directeurs de Directions Départementales Interministérielles, … Ainsi, dans chaque pan des fonctions publiques, certains services n’ont rien à faire comme veiller à l’accessibilité des communes par exemple, car des assos existent pour ça ainsi qu’un réglementation riche et abondante. Il en est de même pour tout ce qui est patrimoine, santé, …, jeunesse et sports,
                    Donnez moi un organigramme DDI ou CT et je vous en fais du vide du statut fonx.

                    Et là papet, on se rejoint, il faut que toutes les activités HORS contrôle et in fine sécurité, de police administrative ou judiciaire, ne soient plus confiées à des fonx. Mais il faut aussi que si une personne a un statut fonx, elle puisse le perdre si elle change d’emploi et inversement.
                    Bref, le statut fonx serait un plus accordé à un contrat indéterminé de droit public qui permettrait à cette personne une sécurité en lien avec son travail.

                    PS: J’attends toujours qu’on me démontre par a+b, c’est-à-dire avec une solide argumentation en quoi il est incohérent qu’un fonx soit libéral. Je dirais qu’il est même dans son intérêt que le pays se libéralise. Tout simplement, parce qu’il y aurait plus d’entreprises, plus de commerces, plus de rentrée d’argent, moins de glandeurs professionnels, moins de fonx aussi, et donc il serait mieux payé tout comme le reste des employés privés.

                    1. Stéphane B

                      Ici, nous sommes déjà trois à commenter dont deux régulièrement. Faut prendre l’avis de P&C si on le compte en plus ou pas, car il a été prof et passe des concours FP.

                      Mais c’est vrai que c’est rare a priori. Cela dépend des secteurs d’activité avant tout et du passé des gens. Ceux rentrés dans la FP juste après leurs études, point de salut sauf exception. Par contre, pour les autres, il doit y en avoir plus qu’on ne le pense. Je ne désespère pas de mon coté en convertir.

          2. Citoyen

            Pour faire simple, Le Gnôme …
            Il y a les fonx qui sont utiles à ceux qui les nourrissent. Et dans ce cas ce sont des salariés des contribuables. Ce qui n’est pas une tare.
            Et il y a les fonx qui ne servent à rien à ceux qui les nourrissent (qui le savent, et n’en n’ont rien à foutre). Et dans ce cas ce sont des parasites des contribuables.
            Mais il y a un fait incontournable, qui est que, dans tous les cas de figures, ce sont les contribuables qui les nourrissent.
            C’est plus clair vu comme ça.

              1. Citoyen

                C’est « en même temps » un peu plus complexe, Le Gnôme, puisque chez les haut-fonx, y compris dans les fonctions régaliennes, il y en a pas mal qui ne servent à rien, qui ont été mis sur la touche, dans des placards dorés, à déprimer, ou à fabriquer des cocotes en papiers pour passer le temps, en attendant éventuellement de pouvoir resservir à quelque chose …. Mais qui, dans l’attente, palpent grassement !…
                Et même dans les F.O., s’il s’en trouve, qui n’ont pour seule activité que de faire du racket sur la route (ce qui est a vérifier), c’est qu’ils ne servent à rien. Il y a donc de quoi faire ….

    2. alecton

      Merci de faire preuve d’un peu de mesure dans vos propos. Certains des fonx évoqués dans votre commentaire insultant sont aussi libéraux et certains travaillent même pour que votre petit cul soit en sécurité…

      1. Oui.

        Plus sérieusement, il faudrait voir à ne pas sombrer dans un autre collectivisme. Demander moins d’État et moins de fonctionnaires, ce n’est pas et n’a jamais été dire que tous les fonctionnaires sont débiles, parasites et profiteurs. En réalité, beaucoup d’entre eux sont parfaitement conscients des problèmes et ne sont fonctionnaires que parce que l’Etat s’est arrogé le monopole sur leur emploi (ou quasiment). Je pense qu’il y a même pas mal de fonctionnaires dans les GJ et que beaucoup ont d’excellentes raisons de crier.

        N’oublions jamais les individus.

        1. Stéphane B

          Nous sommes entièrement d’accord h, mais malheureusement, beaucoup ne font pas preuve du recul nécessaire dans leurs commentaires. Il y a un mélange qui est malsain, car sans retenue. Et ce n’est pas propre à ce site (mode pheldge on – que gloire soit rendue au maître de céans pour son existence – mode pheldge off) mais aussi sur contrepoints ou dans sur des sites libéraux. Il conviendrait de distinguer le travail de l’individu. C’est un travail, un message, qu’il convient de porter par les rédacteurs, car les gens assimilent et mélangent fonx et individus.

          Je suis fonx car c’est le seul moyen de faire un boulot qui me plaît, mêlant à la fois du juridique, du contrôle et de l’économie. Je serais sous contrat de droit privé que cela ne me dérangerait pas, mais je n’ai pas eu le choix pour ce travail.

          Certains fonx ont d’excellentes raisons de gueuler, notamment les catégories C qui débutent ou les policiers, gendarmes et autres personnes en charge du risque et de son analyse.

          Bon là ou je les rejoins, c’est que beaucoup, mais pas tous, de fonx donnent le bâton pour se faire battre, avec es thèses et syndicats complètement à la ramasse, prônant le collectivisme à donf.

            1. Guillaume_rc

              Heureux de voir ce type de dialogue appelant à la mesure.
              Si on veut avoir une vague chance de réforme, on ne peut pas le faire en gueulant « tous les fonx sont des glandus » ou « je vais réduire de x milliers ».
              Si on fait ça, on braque ceux parmi les fonctionnaires qui bossent dur et sont dévoués à leur métier. Et qui peuvent comprendre que la situation actuelle ne peut pas durer.
              Ce qu’il faut, c’est lutter contre le lavage de cerveaux qui dure depuis trop longtemps. D’où l’intérêt du boulot fourni par H

              1. MarieA

                « on ne peut pas le faire en gueulant […] « je vais réduire de x milliers ». »

                Pas d’accord. La majorité des français est pour une baisse du nombre de fonctionnaires. Notamment chez les Gilets Jaunes.

                1. Guillaume_rc

                  Alors, je vais être plus précis.
                  Si on dit je vais réduire le nombre de fonx, beaucoup entendent « moins de profs et de policiers ».
                  Il faut donc dire qu’on réduit le périmètre de l’Etat (donc le nombre de fonx) sans toucher aux fonctions essentielles.
                  Et préciser que les « services publics » peuvent très bien être assurés par des non fonctionnaires, le ramassage des poubelles ou les transports en commun en banlieue (bus par exemple) sont généralement assurés par des boîtes privées.

                  1. MarieA

                    Votre façon de présenter les choses est très diplomatique, mais je crois que beaucoup de personnes sont maintenant sensibles à un discours plus agressif sur ces sujets.
                    A mon avis, l’argument imparable en la matière, c’est de donner aux gens la somme d’argent économisée par personne.

                    1. MarieA

                      Pardon, mon message précédent s’adressait à : Guillaume_rc 14 décembre 2018, 12 h 02 min

                      Quand je dis « donner aux gens », il faut comprendre leur indiquer.

                2. Théo31

                  La majorité des français est pour une baisse du nombre de fonctionnaires.

                  [img]https://scontent-cdg2-1.xx.fbcdn.net/v/t1.0-9/29249809_10156112015208536_7105815327244793645_n.jpg?_nc_cat=108&_nc_ht=scontent-cdg2-1.xx&oh=1f83420dc5a11879f2d9df8bd77f8974&oe=5C9568F3[/img]

                  1. Stéphane B

                    Mais sur ce point, nous sommes pleinement d’accord. Mais avant tout, il convient de définir exactement ce qui est régalien et ce qui ne l’est pas, quelles sont les missions qui doivent être effectuées par un fonctionnaire et celles par un agent sous contrat.

                    A l’heure actuelle, ces limites n’existent pas quel que soit la fonction publique (1) et permettent aux élus et administrations d’embaucher les gens qu’ils veulent par le biais du principe de libre administration des CT (2)

                    1. Stéphane B

                      Je dirais plutôt que le régalien concerne l’ensemble des risques qu’il faut prévoir et gérer, mais aussi les moyens nécessaires pour ces missions.

                    2. albundy17

                      « l’ensemble des risques qu’il faut prévoir et gérer, mais aussi les moyens nécessaires pour ces missions. »

                      oui, la sécurité intérieure et extérieure, le reste est résumé par bibi

            2. Duff

              Chez Bercoff, le journaliste qui a éventé le mur des cons a aussi parlé d’un autre rôle du syndicalisme dans la profession de journaliste : faire pression sur la ligne éditoriale. Cette profession comme la fonction publique est noyautée, prise en otage par une minorité factieuse d’extrême gauche.

              Et tous ces braves gens disent aimer la liberté et la démocratie alors qu’il ne fait aucun doute qu’ils les méprisent, question de survie.

            3. P&C

              Il y a les syndicats étudiants aussi…
              Une belle racaille, qui a pourri l’université…

              Certains de ces syndicalistes ont depuis fait carrière…

          1. sam player

            Être fonctionnaire et libéral… merci Stéphane B, j’ai bien ri…

            Bien ri aussi avec ce métier qui n’existerait que dans la fonction publique… En fait, c’est pas de ta faute… arghhhh c’est tes gènes qui étaient programmés comme ça…

            1. sam player

              Pour en rajouter une couche… fonctionnaire et libéral c’est aussi antinomique que baby-sitter et pédophile ou huissier et membre du DAL…
              Faut faire des choix dans la vie et certains sont exclusifs d’autres…

              1. C’est parfaitement idiot comme remarque.
                Il y a des libéraux chez les fonctionnaires comme ailleurs. Refuser de le voir, non seulement, c’est collectiviste (allez zou, tout le monde dans le même panier) et ça rend le monde juste plus compliqué pour ceux qui veulent faire avancer les causes libérales.

                  1. Val

                    @sam tu mets les gens dans des cases cadenassées et tu jettes la clef . Ca défoule peut être (j’en parle à l’aise car il m’arrive de faire pareil -surtout à l’encontre de profs contre lesquels j’ai un sérieux contentieux-) mais ça n’aide pas notre cause, ça donne juste un petit air de totalitarisme bon teint. Saint Just sors de ce corps !

                    1. sam player

                      Je n’ai pas de contentieux contre les fonctionnaires… je parle juste de cohérence : travailler pour l’état c’est forcément demander plus de moyens pour l’état ou au moins pour soi et moins pour les autres car forcément le boulot qu’on fait est indispensable comparativement au fonctionnaire du bureau d’à côté… qui lui pense la même chose de toi…

                    2. « travailler pour l’état c’est forcément demander plus de moyens pour l’état « 
                      Non. Encore du collectivisme et du procès d’intention.

                1. sam player

                  « Refuser de le voir, non seulement, c’est collectiviste… »

                  Vu qu’il semble qu’aujourd’hui le collectivisme c’est ton seul argument (tu l’as bien dit 3 ou 4 fois et la journée n’est pas finie…), outre que je ne vois pas le rapport… il t’a échappé que les collectivistes veulent administrer la vie des autres sans pour autant l’appliquer à eux-mêmes… et que moi c’est tout le contraire : j’administre ma vie et je me fous royalement de la façon dont les autres gèrent la leur : s’ils veulent vivre sous un régime collectiviste, bien leur en fasse tant qu’ils ne viennent pas me demander d’y participer.

                  Aparté : je comprends bien qu’avec 1 français sur 4 travaillant pour la collectivité tu défendes ton fonds de commerce* et que d’autre part, dans un mouvement consensuel tu puisses penser qu’il n’y a pas de libéralisme possible en écartant 25% de la population d’un seul coup… et pourtant ce sera pas loin du résultat final.

                  *: d’ailleurs il semble bien que le taux soit pas loin du même ici…

                  1. … Tirade qui argument à côté. Tu ne prouves en rien que le fonctionnaire lambda veut administrer la vie des autres. D’ailleurs, de façon très probable, la plupart se fout royalament de la façon dont les autres gèrent la leur. Bref, tu périplaques.

                    Pour le fonds de commerce, non : de la même façon que tous les Noirs n’ont pas le rythme dans la peau et que tous les Chinois ne sont pas fourbes, tous les fonctionnaires ne sont pas collectivistes ou ne désirent pas régenter la vie des autres. C’est ainsi. Et bien évidemment, ton argument reposant entièrement sur cette collectivisation, l’admettre même du bout des lèvres, c’est admettre que tout le reste de l’argumentaire ne tient pas la route et – pire que tout, argh et horresco referens – risquer d’avoir tort.

                    1. sam player

                      Énorme… h prends le temps de lire, je n’ai jamais dit que les fonctionnaires étaient collectivistes ou qu’ils voulaient administrer la vie des autres, je traitais du fait que tu me traitais de collectiviste et te montrais la différence de base entre moi et un collectiviste
                      Et donc toute ta prose tombe à l’eau…
                      Et encore le sempiternel avoir raison ou avoir tort… j’expose mon point de vue sur ma personne, rien à voir avec avoir tort ou avoir raison… a moins que toi aussi tu comptes me dire comment diriger ma vie…

                2. Aristarkke

                  Je peux concevoir qu’il y a des fonctionnaires libéraux qui bossent dans le domaine régalien (armée, police, diplomatie, justice, administration centrale) mais j’ai des doutes qu’il y en ait (de sincères, hein, sans larmes de crocodile + langue de bois) dans d’autres domaines où le recours à la FP n’est nullement indispensable à la fourniture de la prestation.

                  1. Mais justement : si vous pouvez concevoir qu’il y en a, alors vous êtes obligé d’admettre que dire « fonctionnaire = antilibéral », c’est comme « Arabe = voleur de poules » ou « Juif = riche ».

                    1. Aristarkke

                      Encore une fois, ce n’est pas là où je vous chipote.
                      Je peux même vous dire que je conçois qu’il y en ait (hors régalien) qui se trouvent coincés parce que leur domaine a été phagocyté par l’Etat et qu’il est impossible d’y échapper facilement.
                      Une infirmière ne peut bosser que dans un hopital ou clinique privé(e) que s’il y en a dans son secteur, ce qui est loin d’être le cas aux quatre coins de Grance.
                      Et quand je dis que je doute qu’il y en ait des fonx liberaux, je parle « en nombre significatif », au moins dans la même proportion qu’ici…
                      Parce que des fonx, j’en ai un bon paquet dans la famille directe et d’alliance et que la tonalité, comment dire… n’est pas vraiment dans mon sens de libéral ou alors façon Macron, Hollande, etc…

                    2. « en nombre significatif »
                      Ah mais ça, c’est plutôt un problème général de population française, pas de statut.

                    3. Aristarkke

                      Vous avez écrit quasiment deux fois le même commentaire en réponse , le premier à Stéphane B et Le Gnome à 10H13 et ensuite à Alecton à 10H15.
                      Je réponds au premier.

              2. bibi

                Pouvez-vous nous expliquer pourquoi il est antinomique d’être fonctionnaire et libéral?
                Je vais juste vous donner un exemple qui selon moi infirme cette antinomie : Jacques Garello professeur d’économie à l’Université Aix-Marseille III.

                1. sam player

                  Bibi, simplement de la cohérence, parce que quand tu vis avec le pognon extorqué des autres, t’as juste à fermer ta gueule et t’as rien à exiger.
                  Je ne fais pas de différence entre un prof et un gars au RSA, c’est la même source de pognon.
                  Ton professeur d’économie pourrait très bien officier dans une école privée.
                  Ça me fait penser à un marchand d’armes qui militerait pour la paix dans le monde…

                  1. albundy17

                    La cohérence voudrait, pour être en accord avec nos convictions, que l’on cesse de payer nos impôts, taxes, et que l’on fasse l’effort de quitter la SS.

                    Mais bon, les contraintes engendrées nous en détourne, n’est ce pas…

                    1. sam player

                      « La cohérence voudrait, pour être en accord avec nos convictions, que l’on cesse de payer nos impôts, taxes, et que l’on fasse l’effort de quitter la SS. »

                      Check !
                      Sinon pour les achats je paie le prix affiché… Que le commerçant paie le pizzo a la mafia locale ou à l’état, ce n’est pas mon problème.

                  2. bibi

                    Premièrement vous pouvez très bien être fonctionnaire et être contributeur net au budget de l’état, et donc ne pas vivre du pognon des autres et exercer une activité qui vous permet de récupérer une partie du pognon extorqué.

                    Oui il pourrait exercé dans une école privée, d’ailleurs Jacques Garello le faisait en même temps qu’il était professeur dans une université publique.

                    Autre exemple qui selon moi toujours infirme l’antinomie que vous n’avez toujours pas démontrée, en quoi être libéral et membre de la Brigade des Sapeurs Pompiers de Paris est-il impossible?

                    1. sam player

                      Bibi, un grand moment de rigolade avec ton « être fonctionnaire et être contributeur net »… le fonctionnaire imprime ses billets… ou p’t’être qu’ils sortent du cul d’une licorne ?
                      Sapeur pompier… tu vas me sortir tous les métiers à défaut desquels on peut mouriiiiir ?
                      Aparte : Je ne vois pas pourquoi ce métier devrait être dévolu au public.

                    2. bibi

                      Ce qui me fait rire c’est que vous ne puissiez imaginer qu’aucun fonctionnaire ne puisse exercer une activité privée lui permettant d’être un contributeur net au budget de l’état.

                      Vu que vous avez énoncé qu’il est antinomique d’être fonctionnaire et libéral, peut-on selon vous être libéral et Pompier de Paris sinon pourquoi.
                      PS : moi non plus je ne vois pas pourquoi les Pompiers de Paris sont des fonctionnaires mais c’est ainsi.

                    3. Aristarkke

                      « Ce qui me fait rire c’est que vous ne puissiez imaginer qu’aucun fonctionnaire ne puisse exercer une activité privée lui permettant d’être un contributeur net au budget de l’état. »

                      Perso, je peux parfaitement l’imaginer pusique c’est le cas de mon gendre aîné (qui gagne d’ailleurs davantage dans ses occupations secondaires que principale) au prix toutefois d’un nombre d’heures travaillées qui est très loin du standard Ednat…

                    4. sam player

                      Bibi 10h31
                      Ah ah ah pour le fonctionnaire contributeur net qui en fait exerce une autre activité… tu donnes dans la charade à tiroir ?

                    5. bibi

                      Toujours pas de démonstration de l’antinomie fonctionnaire libéral, et toujours pas de démonstration de l’absence de fonctionnaire contributeur net au budget de l’état.

                    6. sam player

                      Bibi, un peu de sérieux svp, tu parles d’un fonctionnaire qui exercerait une autre activité à côté, et donc il n’est pas fonctionnaire à temps complet sinon ce cumul lui serait interdit.
                      Parle-moi aussi du fonctionnaire qui a gagné au loto et qui paie l’ISF (ou son remplaçant)…
                      Pour l’antinomie, c’est juste une histoire de cohérence, ça ne se démontre pas, ça a à voir avec les principes que chacun défend : un vegan peut très bien faire commerce de viande (éleveur, boucher, restaurateur…) c’est juste antinomique, y a rien à démontrer…

                    7. sam player

                      Autre exemple d’antinomie :
                      Un libéral qui a un blog et qui efface les commentaires qui ne lui conviennent pas car révélant ses propres erreurs…
                      J’dis ça, j’dis rien :mrgreen:

                    8. sam player

                      Bibi… suite
                      Sans compter que pour être contributeur net (i.e. il paie plus qu’il ne reçoit) c’est que son activité de fonctionnaire ne serait vraiment pas son activité principale (en rémunération), genre même pas 30-70… et donc tu ne peux même pas le qualifier de fonctionnaire, sauf à vouloir induire ton contradicteur en erreur. Un peu de sérieux svp.

                    9. Stéphane B

                      @ sam player 16 décembre 2018, 10 h 45 min

                      Sur le sujet d’un fonx contributeur net au budget de l’Etat.
                      Je présume que tu as déjà entendu parler des maisons à énergie positive. Il s’agit de maisons qui permettent d’avoir des consommations moins importantes que l’énergie qu’elles produisent, soit via des panneaux photovoltaïques, soit avec des rendus de dynamique, ….

                      Un fonx peut être contributeur net au budget de l’Etat comme ces maisons. Dans le cas du fonx, il est bien évident que ce n’est pas d’une manière directe qu’il permet une contribution au budget de l’Etat, ne soyons pas bas du front.
                      MAIS, de part la sécurité et la liberté de commercer qu’il permet d’exercer, il aide les activités économiques à éclore et à se développer, car sans la présence dudit fonx, ce serait l’anarchie et ensuite la loi du plus fort, comme on l’a constaté lors des révolutions rouge.
                      Aussi, que tu le veuilles ou non, ce fonx permet au budget de l’Etat de se développer. Il est donc un contributeur net dudit budget mais de manière indirecte par sa présence.

                      Là ou nous nous rejoignons, c’est que ce que je viens de décrire n’existe pas en fRance, ni dans la tête d’une énorme majorité de la population tellement habituée à prendre la tétée de l’Etat nounou

                  3. Val

                    @sam « Si vis pacem, para bellum » 😀 ! tu vois rien n’est simple.. tu prends des instantanés des personnes et des situations et tu en fais des jugements fermés et absolus , les gens et les situations sont bien plus complexes que cela et c’est tant mieux .

                    1. « tu prends des instantanés des personnes et des situations et tu en fais des jugements fermés et absolus »
                      Oui. Comme les collectivistes, en somme.

                    2. sam player

                      Dans le jugement à l’emporte-pièce h tu me fais de la concurrence… avec un argument qui ne tient pas debout… sauf en apesanteur…

            2. Val

              @Sam de la même manière qu’il y a des collectivistes dans le privé et parfois même chefs d’entreprise . Et par ailleurs vivre à 100 % selon ses propres valeurs n’est pas chose aisée .

                1. Val

                  @sam bien sûr , et je pense bien entendu que c’est ce à quoi tout le monde aspire, mais la complexité de la vie fait quand dans la pratique ce n’est pas toujours facile à réaliser.

              1. Pythagore

                @Val, j’ai toujours pensé que les grosses entreprises sont les formes les plus aboutis du communisme. Verticalité et autoritarisme du pouvoir, petits arrangements, propagande à tous les étages, ignorance et/ou maquillage de la réalité,..etc…
                Tout y est.
                Voir e.g. le mec de chez google qui publie un rapport pas bizou et se fait virer ou les RH de uber qui couvre leur manager laissant trainer ses patounes là où ces dames n’en veulent pas.

                1. sam player

                  Bah si t’es pas content dans ce type de structure, tu peux démissionner, tu es libre. Alors que dans un pays communiste ça sera nettement plus compliqué…
                  Mauvaise comparaison donc…

                    1. sam player

                      Pythagore, voir réponse à Val à 14h39, t’as que ça a faire de t’occuper de comment les autres gèrent leur affaire ?
                      Crée ton entreprise si celles existantes ne te conviennent pas.

      1. Stéphane B

        ça te dérange qu’il y ait plus de flics ? Ton commentaire est aussi mauvais que le micron car tu mélanges tout. Micron n’a aucun moyen d’empêcher les collectivités territoriales d’embaucher des fonx. Aucune prise sur elles de part leur libre administration.
        Lis l’article et tu constateras que certaines embauchent sont nécessaires, d’autres non.

        1. Husskarl

          Oui, moi ça me dérange. Ils ne servent qu’à mettre des prunes et les voyous sont ou bien pas arrêtés, ou bien relâchés par la « justice ».

          Il faut traiter la cause, pas mettre un pansement pour réparer le mur porteur.

        2. Vassinhac

          oui, d’ailleurs cela m’horripile quand un candidat à une élection nationale parle de réduire les effectifs de la FPT.

          Il faudrait en revanche laisser la possibilité à une collectivité de faire faillite… avec les conséquences de défaut sur les dettes que cela impliquerait. L’impossibilité de se financer consécutive obligerait à réduire les effectifs (tout en se lamentant sur les salauds de banquiers qui ne veulent pas prêter pour faire bonne figure).

          1. Pythagore

            Lorsque vous et moi empruntons pour un projet e.g. immobilié, la banque demande un apport personnel, il devrait en être de même pour les collectivités. De même que obligation budget non déficitaire.
            Bref ttes les contraintes que tt un chacun a mais qui apparemment ne valent pas pour l’état.

            1. Vassinhac

              Les banques font bien ce qu’elles veulent, mais il ne faut pas la garantie implicite de l’Etat derrière. Et vous verrez que l’attitude des banques changera.

        3. MarieA

          Je veux une baisse de tous les fonctionnaires et je considère Macron comme responsable des fonctionnaires puisqu’il préside ce pays.
          Je pourrais te donner le même conseil, lis l’article, « Toujours plus de fonctionnaires dans les ministères Les ministères ont connu une hausse de 1,2 % en 2017, soit 22.900 agents de plus qu’en 2016. ».
          C’est le nombre de fonctionnaires dans les ministères qui a le plus augmenté (+1.2%) et pas celui des fonctions publiques territoriales et hospitalières (+0,9 % et +0,8%).

          1. Deres

            Il faudrait surtout indexer les salaires des fonctionnaires et des politiques sur le déficit public et la dette. Dans une société privé qui fait du déficit, tu peux toujours te gratter pour avoir une augmentation … Par contre dans la fonction publique, c’est complètement déconnecté.

            Cela devrait particulièrement être le cas des ministres, de leurs cabinets et des députés qui sont justement (en théorie) chargé que els administrations soient efficaces. Mais en réalité, ils n’ont aucune incitation à cela bien au contraire.

          2. Aristarkke

            Oui, Marie A mais comme la base de personnel est forcément (enfin, je l’espère!) dans les ministères que dans le CT, chaque embauche représente proportionnellement davantage en pourcentage/masse déjà employée.

        4. kekoresin

          Si notre fringant quinqua peut jouer sur la taxe d’habitation, il peut forcément freiner le copinage local et l’hémorragie d’embauches d’employés municipaux dont les chevaliers du fiel brossent un portrait en dessous de la caricature. J’en connais pas mal dans mon coin qui sont des alcoolos notoires qui pillent les entrepôts municipaux pour leur usage perso, ou même pour faire du business en louant le matos de la ville! Les titulaires sont quasi invirables de par leur statut mais également du fait que les élus locaux étouffent les affaires les plus épineuses vu qu’on commencerait à mettre le nez dans leurs propres petits arrangements entre amis.

          Pour simplifier, on a besoin de personnel mais pas de fonx!

                    1. Val

                      Bof je le plaindrai presque, ce type est président à 40 ans, il n’a pas de gamins ,câblé comme l’est, le reste de sa vie va lui paraître long mais long

        5. Pheldge

          Stephane, on ne va pas généraliser, mais la FPT est un levier pour les potentats locaux : régions, départements communes, intercommunalités et j’en passe, et toutes les agences régionales, de santé, du médicament, de l’environnement… ça fait un gros paquet d’affidés.
          Sans oublier les SEM et autres bidules dont les CA sont truffés d’élus, qui finissent par doubler, voire tripler leurs indemnités …

          Et vu de l’extérieur, on ne regarde que le gâchis de pognon ! dans les DOM on y est encore plus sensible, vu les « primes de vie chère » + 53% à la Réunion, beaucoup plus encore en Nouvelle-Calédonie …

          1. albundy17

            primes de vie chère  »

            alors que le carburant est moins taxé que chez les zoreilles, que l’on vit en pagne et sans chauffage et que pour bouffer suffit de tendre un bras pour cueillir.

              1. Pheldge

                oh p’tain,j’ai trop bouffé de fruits gratuits offerts par la nature, je vais aller faire une petite sieste sur la plage, dans mon hamac, en attendant la messe 😉

          2. Stéphane B

            Perso, je ne comprends pas ce statut de fonx territorial, hormis pour les soldats du feu et la police municipal. Je suis même contre ce statut.
            Pour ceux de l’Etat, domaine que je connais un peu mieux, j’avais raconté dans un commentaire la vie dans une délégation territoriale d’un pôle urbanisme. Là aussi, il y a du ménage à faire. Et c’est pareil pour l’accessibilité, car savez vous que l’Etat s’amuse à recenser tous les établissements qui sont accessibles pour pouvoir faire pression sur les non accessibles, alors que des assos de personnes à mobilité réduite existent. Ce seraient à elles de porter le coup si elles le souhaitent, comme aux US par exemple mais pas chez nous.

            Des fonx, il y aurait beaucoup de postes à passer sous contrat, voire à supprimer, surtout quand on voit les glandeurs de l’intérieur (pas ceux du ministère). Pour ces derniers, est-ce leur faute si leur commandement les emploie mal à propos ? Non, donc on peut pas trop leur en vouloir. Il s’agit des premiers dégoûtés du système.

            1. Citoyen

              Le statut de fonx territorial, est le résultat du mimétisme … du modèle du grand frère …
              La décentralisation, à la mode socialo, n’a eu pour seule motivation et effet, que de créer des féodalités locales, conçues à l’image du seul modèle qu’ils connaissaient, et utilisaient déjà pour les gaver : l’état !!… Et par un effet de nombre, multiplier les cornes d’abondance, où quelques pourris y trouvent pas mal d’intérêts …
              Et donc, les structures régionales ont été crées comme des mini-états, permettant à des potentat locaux, de reproduire les mêmes dérives, corruptions, et travers que l’état, sur le même modèle, … avec suffisamment d’autonomie et d’indépendance, pour pouvoir accuser l’autre de ses propres turpitudes, dans le style : c’est pas moi, c’est l’autre !
              Et la féodalité, pour exister, a besoin de beaucoup de serfs ….

        1. MCA

          @Husskarl 14 décembre 2018, 11 h 56 min

          C’est la principale raison, et ça achète la paix sociale par la même occasion.
          Si on devait en virer un maximum, ça augmenterait les chômeurs, les indemnisations nécessaires et l’instabilité de la société qui n’en a pas vraiment besoin à en juger par ce qui se passe dans la situation actuelle.

          Notre société est au stade du maximum de développement envisageable et il n’y a en réalité pas de travail « utile et justifié » pour tout le monde, d’où ce chômage endémique impossible à résorber malgré bon nombre d’emplois artificiels « créés ».

          Autrement dit,

          On fait quoi de tous ceux qui, inadaptés à une formation ou une reconversion réelle et utile, sont devenus inemployables?

          1. Pythagore

            @MCA: il y a plus de 100.000 fonctionnaires qui partent en retraite par an. Il n’y a donc personne à virer. Il suffirait de ne pas renouveller les postes sauf dans les fonctions régaliennes, qui ne constituent pas la majorité et au bout de 5 ans, il y a déjà 400 à 500.000 fonx en moins.

            1. MCA

              @Pythagore 15 décembre 2018, 12 h 35 min

              Tout à fait d’accord,
              mais ce que je voulais dire c’est qu’il y a aussi une longue file d’attente de gens inemployés et créer de nouveaux fonctionnaires c’est calmer en partie la grogne et ainsi résorber ARTIFICIELLEMENT une partie de la file.

              1. sam player

                Bah non en fait tu augmentes la file, car plus de fonctionnaires c’est plus de taxes et moins d’emplois marchands… emplois marchands qui sont les seuls à faire de la démultiplication…
                Un emploi de fonctionnaire déplace seulement la dépense de consommation… ça ne crée pas de valeur… mais en plus ça augmente le coût du travail et diminue le salaire disponible…

                1. Stéphane B

                  Là-dessus, nous sommes d’accord sam. Et c’est aussi vrai pour le RSA ou le minimum vieillesse quand celui-ci est filé à des gens qui sont en fRance depuis 5 ans et qui n’y ont jamais travaillé.

                  1. bibi

                    C’est aussi vrai pour tout revenu octroyé par l’état en échange de rien, y compris le minimum vieillesse ou les retraites.
                    Pour ce qui est d’un emploi public non régalien dans le meilleur des cas ça ne crée pas de valeur dans le pire ça en détruit en faisant faire un travail qui nuit à la création de valeurs.
                    Pour ce qui est des fonctionnaires régaliens hélas trois fois hélas rares sont ceux qui favorisent la création de valeur (nombre de policiers œuvrent à la résolution de crimes sans victime, nombre de magistrats s’évertuent à laisser en liberté de vrais criminels, nombre de gardiens de prison s’occupent de surveiller des détenus condamnés pour des crimes sans victime, les militaires en OPEX dépensant des munitions dans des conflits ne menaçant pas le territoire national, …).

                    1. Aristarkke

                      Seule la solde de base du militaire en opex n’aggrave pas les comptes puisqu’ elle est routinière. Mais vous avez les frais de déplacements hommes &impedimenta, les primes de guerre, etc… en sus des munitions citées.

          2. « Notre société est au stade du maximum de développement envisageable et il n’y a en réalité pas de travail « utile et justifié » pour tout le monde »

            Non, ça c’est complètement faux : il n’y a en réalité pas de travail « utile et justifié » pour tout le monde aux prix actuels, de façon évidente parce que le marché est atrocement biaisé par les interventions étatiques.

            1. Val

              @h16 tout à fait d’accord. C’est un pb de prix et rien d’autre . On a rendu artificiellement le travail à faire infaisable au prix qu il coûte alors : le travail n est plus fait et il y a des chômeurs.

          3. albundy17

            « On fait quoi de tous ceux qui, inadaptés à une formation ou une reconversion réelle et utile, »

            Cirer des chaussures, par exemple, ne requiert pas un QI de 120 et permettrait à certains d’honnêtement gagner de quoi bouffer, si bien sûr on ne leur prenait pas 70 % des piécettes recueillies agrémenté des trois tonnes de cerfas indispensables pour exercer sans se faire entôler.

            Y’a un rémouleur qui ouvre le garage de son domicile tout ls vendredi depuis un peu moins d’un an, il pense à ouvrir un deuxième jour étant donné l’affluence.

            Il n’accepte que le liquide, fort à parier qu’on va le faire fermer pour qu’il rentre ds les clous et puisse retourner au resto du coeur

              1. sam player

                MCA : c’est quand même malheureux que tu sortes cet argument depuis le temps que tu fréquentes ce blog !
                Le salaire minimum et les taxes détruisent des emplois, même la mère Pericaud en a convenu, et ce sont les emplois non qualifiés qui sont détruits en premier.

              2. albundy17

                « tu te fais cirer tes charentaises combien de fois par an?  »

                ben je le fais moi même chaque semaine, vu que les charges ont tué le métier

          4. Citoyen

            @ CA 15 décembre 2018, 12 h 19 min
            et
            @Husskarl 14 décembre 2018, 11 h 56 min

             » C’est que ça diminue le chômage  » …. Hé non, ça ne diminue pas le chômage ! …. Désolé, c’est exactement l’inverse. Au contraire, ça l’augmente !!…
            Pour apporter ma pierre à l’édifice, de H16, et des commentaires suivants …
            Il a été établi et diffusé, depuis des décennies (mais pas ces derniers temps, dommage…), des études, faites par des gens très sérieux, qui aboutissent au fait, que créer un poste de fonctionnaire, détruit, suivant les critères retenus, 2 à 3 emplois …
            Il n’est pas difficile d’en déduire, que la situation de ce pays, est tout à fait normale : S’il y a autant de chômeurs, ça tient simplement au fait qu’il y a autant de fonctionnaires … Puisque les ponctions correspondantes détruisent les entreprises, donc les emplois …
            C’est l’abus de logique socialo, qui a produit cet état de fait. Et comme on continue de s’enfoncer dans cette déviance, on est très loin de sortir de cette spirale …
            Par contre, il n’est pas impossible qu’il soit déjà trop tard pour faire machine arrière … Un junky qui a admis qu’il est foutu, ne fait plus l’effort de s’en sortir …

            1. Stéphane B

              Pas que les fonx, pas que les fonx. Les bénéficiaires du RSA font aussi grand mal tout comme le minimum vieillesse qui est versé à des gens qui sont venus en fRance et qui n’y ont jamais travaillé.

              1. Citoyen

                Pour le minimum vieillesse distribué à ceux qui n’ont jamais bossé, c’est exact, mais ça ne représente pas grand chose par rapport à la masse salariale FP.
                Par contre, pour ceux qui sont au RSA, hé non, ce sont en général des chômeur, qui ont dépassé les droits. Donc des chômeurs hors droits, qui restent dans la même catégorie.
                Ben, « pas que les fonx » … Ouais, ça serait bien qu’il y en ait d’autres pour porter le chapeau ….je comprends qu’il y a des réalités qui ne sont pas faciles à admettre …. Mais voila …
                Et les socialos, qui ont souvent un sixième sens développé, anticipent en regardant ailleurs, avant même qu’on arrive à aborder le sujet … C’est dire si le point est sensible ….

                1. Stéphane B

                  Allez un petit contre exemple sur les RSAïstes professionnels. J’en connais quelques uns qui étaient avant au RMI (ça date hein ? 2003) et qui sont maintenant au RSA sans avoir depuis cherché à travailler; Regarde aussi à l’intérieur des citées émotives. Il y a quasiment autant de personnes au RSA (5 millions que de fonx banquedesterritoires.fr/le-nombre-de-beneficiaires-du-rsa-baisse-de-80000-en-2016-la-prime-dactivite-ralentit-sa) et parmi ces personnes un tiers minimum est inemployable ou ne souhaite pas travailler. Et ils auront droit après au minimum vieillesse avec APL bien sûr !

                  1. Citoyen

                    J’admets bien volontiers que dans les citées émotives, on ne sait pas très bien de quoi ils vivent … et ça dépasse largement le seul cadre du RSA. Mais là ça dépasse largement le sujet, puisque dans ce cas, l’état fait n’importe quoi avec l’argent des contribuables.C’est un problème à lui tout seul, qui est à traiter indépendamment du reste.
                    Il n’en demeure pas moins que la masse de la FP (en incluant les zélus), pèse trop lourd sur le dos de ceux qui font tourner la machine. C’est une question de proportion. Du coup, la machine s’arrête.

                    1. Stéphane B

                      Tu dis blanc et de suite après, noir. Aussi faudrait savoir. Je suis d’accord avec  » l’état fait n’importe quoi avec l’argent des contribuables. » et j’inclus dans l’Etat les collectivités territoriales.
                      Mais du coup, il n’y a pas que « la masse de la FP (en incluant les zélus), [qui] pèse trop lourd sur le dos de ceux qui font tourner la machine », il y a aussi tout ceux qui prennent du pognon sans rien glander.
                      Dire que c’est uniquement la faute du nombre de fonx n’est pas logique. Soit tu prends tout le monde, soit tu ne prends personne. En effet, sur les RSAïstes (et pas que ceux qui sont dans les cités), tu en as bien plus de 1,5 millions qui glandent et ne veulent pas travailler.

                      Enfin, tu n’as l’air de pas vraiment connaître le RSA et les aides inhérentes. En province, en étant au RSA, tu peux très bien vivre. A Paris, un type alors au RMI avait même acheté un appartement.
                      Nous ne sommes pas ici pour parler RSA mais un couple avec un ou deux enfants vit mieux au RSA que si les deux travaillent au SMIC. Leur reste à vivre est plus important.

                      Enfin, je suis sûr que pheldge pourra te parler de la situation ultra-marine

                    2. Pheldge

                      hélas oui ! une nana seule fait un môme :,RSA +API +APL, résultat elle vit mieux qu’en bossant au Smic.
                      Un couple, qui n’a jamais bossé : RSA pour 2 ils ont 6 enfants ! allocs +APL + primes diverses. Comme leur aînée vient d’avoir 18 ans, ils ont remis le couvert ça fait 7 ème gosse, et la fille de 18 ans vient d’avoir son premier enfant à son tour cf le cas précédent.

    3. kekoresin

      Oui bon hein, on va mesurer son propos en ce qui concerne le fonx, espèce envahissante que nul décret ne pourra éradiquer dans ce pays! Je ne parle pas d’une éradication physique, du moins pour certains, mais d’une disparition de l’emploi à vie, de la captation honteuse de leurs caisses de retraites et divers avantages souvent éludés par leurs syndicats mafieux.

      Le problème c’est que nos fabricants de dildos géants ont inventé un système au potentiel de complexification infini visant à pouvoir occuper toutes ces petites mains invirables et inadaptables. Du coup, le système shadokien est tellement performant qu’il en vient toujours à manquer de fonx pompeurs aspirant et rejetant le pognon dans une seule piscine géante. Réduire efficacement les dépenses de l’état revient à réduire le nombre de pompes, d’en simplifier l’usage et, in fine, construire des gros placards à agents publics obsolètes. Je pense qu’on aura une base permanente sur Mars bien avant que ça arrive!

  3. Duff

    En parlant de taux d’intérêt et de la réduction du spread entre le 2 ans et 10 ans US, le blog de JP Chevallier est chez moi en rade ce matin.

    Draghi a encore 1 an de mandat et la nouvelle commission européenne s’installe dans plus de 6 mois. J’ai du mal à croire que tous ces clowns à roulette ne soient pas capable de planquer la poussière sous le tapis jusqu’à ces échéances. La fuite en avant étant de très loin le seul domaine dans lequel ils excellent.

    Sinon je me demande bien sur quelles dépenses (ou « dépenses fiscales » qui provoque l’expression « mankagagner ») on va raboter d’ici là.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      De mon coté, ça fonctionne.

      Il va être intéressant de savoir comment la BCE va boucler son budget au 31/12, d’identifier qui va apporter l’argent et contre quoi.

  4. Stéphane B

    C’est à se demander si ce n’est pas voulu de la part des soces, et plus précisément de l’équipe au pouvoir. Oui, je sais, je verse dans une théorie du complot, En effet, rien ne vaut une bonne crise pour prendre des mesures exceptionnelles permettant de se maintenir au pouvoir envers et contre tous.
    Ne pas oublier, comme l’a si bien écrit Ayn Rand, que « la différence entre un Etat providence et un Etat totalitaire est une question de temps. »

    1. Sarcastik

      Il est vrai que l’on en arrive au point où l’imagination se tarit au-delà de la seule alternative à nos yeux possibles : soit nous sommes gouvernés par la plus grande bande de cons de l’histoire de la Grance Ripoublicaine, soit ils sont très intelligents, auquel cas, ils complotent forcément quelque chose. Dans les deux cas, le mur n’est pas loin.

        1. albundy17

          Mauvaise évaluation théo, les cons, c’est nous.

          D’autre part je suis épaté que les féministes avec ou sans poils ne s’insurgent pas contre l’usage de cette partie anatomique parfois agréable comme d’une insulte suprême.

  5. pabizou

    Je pense que la joie sera à son comble quand la « remise » EDF sera compensée dans 1 ou 2 ans comme la dernière fois que l’occasion s’est présentée .

  6. hub

    Il faut être content et joyeux car, au moins, le spectacle est étonnant ! Le fier chevalier Le Maire est prêt à se mettre tout plein en colère quand Ford fait autre chose que ce que préconise Bercy ; voilà du spectacle ! Et les yeux perdus de notre Benjamin qui demande aux GJ d’être « raisonnables » ! Et les yeux humides de notre Emmanuel quand il évoque les fins de mois difficiles ! Et les yeux rouges de Jean-Luc qui ne fait rien que se mettre en colère !

  7. cyprus ill

    Oui, c’est sûr, ça va très bien se passer. Entre un niveau de taxes jamais atteint, des GJ dont les revendications sont de plus en plus farfelues, des « déséquilibrés » hurlant Allah ouakbar aux 4 coins du pays, franchement la France est au top !

    Allez ouste, foncez faire vos courses à carrefour en regrettant ensuite que les petits commerces disparaissent… on n’est vraiment plus à une incohérence près !

      1. Stéphane B

        Exemple concret: le petit a craqué en voyant un jouet chez la marque des mousquetaires. Prix: 52€. Le même jouet chez amaz… est 30,99€. Ou allons nous l’acheter alors ?

    1. Stéphane B

      Et il n’y a pas que ça. Il convient aussi de rajouter les taxes. Petite leçon d’économie:
      Lors du black friday, j’ai commandé des pompes aux US à 73$ (valeur avant remise 105$) + 25$ de frais d’envoi soit 89€ au total. En fRance, les mêmes pompes sont 125€ + 8€ de frais d’expédition soit 133€.
      Vu que le léviathan a faim, je me doutais qu’elles ne passeraient pas la douane. J’ai eu 15€ de TVA dessus et encore 15€ de frais de traitement par la Poste. Mes chaussures m’ont donc coûté 119€ au final au lieu de 133€ si je les avais commandées ici, soit une économie de 14€ pour ma pomme.

      1. Aristarkke

        73+25 = 89???
        C’est nouveau??? Cela vient de sortir??? Usage immodéré de ma louche???
        J’ai comme l’impression que vous avez lourdement grevé le budget carbone pour économiser 4€ bientôt dévalués… 😛

  8. Mildred

    « Ainsi en demandant la hausse du SMIC, le chef de l’État a-t-il fort habilement rejeté l’effort sur les autres (les entreprises) ».
    Et si le chef de l’État avait été encore plus habile que vous ne le pensez ? Si cette hausse du SMIC, n’avait été qu’une entourloupe ?
    Car, à ce que j’ai cru comprendre – et vous ne manquerez pas de me dire si j’ai eu la berlue ou pas – outre que cette « hausse du SMIC » aurait l’avantage de transformer des gens échappant à l’impôt, en contribuables, elle ne serait, de plus, qu’une allocation payée par la CAF – donc par les contribuables (et non par les entreprises) – pour laquelle il faudra faire une demande renouvelable comme pour n’importe quelle autre allocation chômage ou autre ?

    1. Stéphane B

      Cette hausse du SMIC sera en fait une hausse de la prime d’activité. Or, celle-ci est calculée par foyer fiscal et un couple de smicard sans enfant est trop riche pour en bénéficier, donc ils auront se faire voir chez plumeau pour bénéficier de la soi-disant hausse.

    2. Normalement, la hausse est totalement dépourvue de fiscalisation et de socialisation.
      En pratique, vu la complexité du droit du travail, on peut garantir sur facture qu’il y aura des milliers de cas limites et d’erreurs. Ca plus le Pàls…

      1. Mildred

        Je vous demande, cher h16, de m’excuser car je n’ai pas compris votre réponse à ma question, que je vous renouvelle donc :
        Est-ce que oui, ou non, cette « hausse du SMIC », est une hausse de salaire ou une simple carabistouille ?

        1. La hausse du SMIC est en fait une simple accélération de la hausse qui était prévue sur 2019 et 2020. Donc c’est bien une hausse (le net va effectivement augmenter sur le papier) mais a/ vu qu’on a hâté tout le monde, il y a peu de chance que ça se passe sans heurts et b/ vu que la non fiscalisation + non socialisation totale ou partielle de cette hausse sera mal actée, le résultat sera évidemment un foutoir imprescriptible.

          Pour faire court : on n’en saura jamais rien. Au 01.02.2019, les gens auront leur feuille de paie. Elle sera augmentée en partie de cette hausse, amputée du Pàls, et aura subi les traitements informatiques merdiques de Bercy. Il sera impossible de démerder le résultat.

          1. Lorelei

            Mais si c’est une hausse du SMIC, salaire de base payé par une société Lambda: cela va bien coûter à l’entreprise. Or, notre grand Timonier nous a parlé d’une hausse qui ne coûterait rien à l’entreprise… ce devrait donc être la Prime à l’emploi qui serait plus élevée

            1. Stéphane B

              En fait sur les 100€ précisés par le micron, il y a 20€ environ liés à la revalorisation du SMIC au 1er janvier 2019 et 80€ d’augmentation de la prime d’activité.
              Or tous les smicards ne perçoivent pas cette prime car elle est allouée en fonction du revenu du foyer fiscal entre autres critères.

            2. Pheldge

              L’effet surprise, c’est que ça décourage de travailler, et ça va donc alourdir les charges de la CAF : je connais plusieurs jeunes qui sont au SMIC : l’un est à 35 h annualisées soit 28 h hebdo, touche 930 € mensuels + 270 € de PPA va donc se retrouver fin janvier avec une paye de 1300 €, les autres qui sont à 1150 € pour 35 h ont décidé d’essayer de négocier un 28 h avec leur employeur : moins de travail plus de thunes, le socialisme, c’est magique, la preuve !

      2. Aristarkke

        Beaucoup pressentent déjà que les contrôleurs URSSaf (les potes, quoi !) se jetteront dessus comme la vérole sur le bas clergé breton…

    1. Citoyen

      Non, il prend 13 minutes, pour se faire sécher le verni à ongles, en direct à la télé !…. Et plus il y a de téléspectateurs, pour le regarder (des millions), plus il se prend son pied … Sa devise est : Y’ a pas de mal à se faire du bien …
      Y’ en a même qui ont cru qu’il s’était mis à parler …. En fait, c’etait juste une impression …

  9. Mildred

    Et, question subsidiaire, mais à laquelle d’aucuns pourraient donner de l’importance, en cette période où nous subissons, à nouveau, la menace terroriste, où en est ce dossier sur la « réforme de l’islam » dont on nous disait « qu’il était dans les tuyaux » et sur lequel le Président devait prendre la parole ?

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Padamalgam, le retour.
      Face à la RATP, la capitulation est en vue, il suffit de trouver le bon moment pour faire passer cette haute trahison en douce.

    2. Gosseyn

      Islam : secte qui a organisé ses textes en pompant sur l’Ancien et le Nouveau testament. En a déduit que  »aimez-vous » devait se transcrire en  »guerroyez, soumettez ou tuez, trompez et rapinez » tout ce qui n’est pas musulman.
      Il y a des remèdes à cela, mais ils sont rudes.

      1. P&C

        Mouais…

        Cela me fait penser au lion et à la gazelle.
        Le lion tue et mange la gazelle. Ben oui, c’est un lion.
        Il n’est pas méchant, c’est juste que c’est un lion. Il fait ce qu’il est inscrit dans on ADN. Tuer et manger des gazelles est normal pour un lion.

        Alors, pourquoi les gazelles ont-elles invité les lions chez elles ?

        Dans la même veine, un vieux dessin animé :

        1. Stéphane B

          Excellent ! cela n’a pas pris une ride et s’applique à notre actuelle société. Il suffit de remplacer le terme communisme par libéral.

        1. MadeInCH

          Moisi, j’en ai eu de réponses!
          « Tu insultes l’islam! Tu es islamophobe!!! Tu de devrais pas avoir el droit de parler! Même pas d’exister!!! »

            1. Pythagore

              En tout cas je constate, que les siounistes ne font pas chi.r le monde entier, ils réclament juste leur petite terre d’Israel sans plus et même ca, apparemment pas possible de leur accorder.

    1. MarieA

      🙂 C’est exactement à ça que je pensais quand je le regardais déblatérer ses mensonges.
      Les mains posées à plat, les doigts écartés, c’est exactement ça.
      Cette gestuelle ne va pas relancer son absence de popularité.

  10. Stéphane B

    Dans le département du Loir-et-Cher, les employeurs n’arrivent pas à embaucher. Pour résoudre le problème, le président du département multiplie les initiatives. Mais d’autres blocages dissuadent les demandeurs d’emploi de «traverser la rue» pour trouver un job.
    lefigaro.fr/actualite-france/2018/12/13/01016-20181213ARTFIG00351-gilets-jaunes-les-vraies-raisons-de-la-crise.php

    1. P&C

      Ben oui, c’est la merde, l’ednat forme mal les gens, loyers et carburants coutent trop cher, le moindre smicard coute 2600 euros par mois à sa boite et celle ci lui verse un salaire qui ne permet pas de vivre…

      Mais à lire les commentaires de l’article, les gens se plaignent que ce soit la merde, mais qu’ils doivent en subir une partie, au lieu que ce soit ces gueux de salariés qui mangent tout dans leurs gueules.

      Des bobos des campagnes…

      1. Pythagore

         » le moindre smicard coute 2600 euros par mois à sa boite  »
        Non, un smic coûte 1588,47 EUR/mois à la boite.
        195EUR de charges patronales
        -105 EUR de CICE
        .
        expert-comptable-tpe.fr/articles/cout-salaire-smic-charges-patronales/

            1. Citoyen

              Chiffres qu’il faut prendre avec un peu de recul, Pythagore, parce qu’ils ne font état que d’un salaire chargé, et donc pas du coût réel d’un poste de travail … Or, des experts comptable (dixit le site proposé), devrait le savoir. Mais, du reste, ils l’évoquent plus loin …
              Pour ne pas se faire une idée fausse, il faut ne pas perdre de vue, que le Coût d’un poste de travail, ne se limite pas au salaire+charge.

        1. Mmhm ça cache une réalité toute simple : si jamais on n’est pas smicard mais un peu au-dessus (100€ au dessus par exemple), pouf, tout un tas d’exonérations tombent et le coût total employeur explose très vite.

    2. Higgins

      Je crois qu’en Vendée, c’est un peu le même problème. Le département avait appris à se débrouiller sans le pouvoir central depuis la révolution. Philippe de Villiers a accompli un formidable travail lorsqu’il présidait le CG. Le paysage économique, social et géographique en a été bouleversé en particulier le Bocage (le Puy du Fou).

      1. Pythagore

        Qq’un aurait-il des références sur l’action qui a été menée par De Villiers ? Qu’a-t-il fait de différent ? Blog, bouquins, rapports. Ca m’intéresserait.

        1. Higgins

          Vendéen de souche (bocage), j’ai vu cette partie du département littéralement transformée à partir du phénomène Puy-du-Fou (que j’ai visité à l’âge de 10 ans alors que ce n’était qu’une ruine en mauvais état). Je mets volontairement la côte de côté car sa transformation date plutôt des années 60. Il y a trente ans, il n’y avait pas d’autoroute. Maintenant, elle forme un X quasi parfait qui met la capitale à un petit quatre heures. Les Herbiers était, il y a encore peu, un gros bourg. C’est désormais une ville de 16 000 habitants qui flirte avec les 18 000 quand on rajoute les communes limitrophes. Qui plus est, PdV a donné un aura à cette région avec des manifestations comme le Vendée Globe, les départs du Tour de France, etc,… j’en passe et des meilleurs. Il ne faut pas en déduire que je suis un adorateur inconditionnel (il y a bien longtemps que je ne pâme plus pour un homme politique) mais l’objectivité commande de reconnaître la qualité de son action. S’il y avait un bémol à formuler, c’est que ce n’est pas une région où il faut chercher des gros salaires mais la composition sociologique de ce territoire et la culture locale basée sur un catholicisme social encore très présent fait qu’il y fait, je crois, bon vivre.

          1. Pythagore

            J’ai de l’arrière grande famille qui a vécu en vendée à Saint-Philbert près de Chantonnay, et j’ai eu l’occasion d’y aller dans ma jeunesse les étés. Je trouvais le coin très apaisant. On avait un grand jardin derrière la maison avec patates, artichauts, tomates,…etc… avec tout ce qu’on veut. La cuisinière était à bois, des poils au charbon pour le chauffage mais l’été ca ne marchait pas, une grande horloge à balancier qu’on entendait dans tte la maison,….à une autre époque pleines de souvenirs, d’images, d’odeurs.

            1. P&C

              Punaise, St Philbert… je m’y suis perdu une fois…

              Sinon, Montaigu. C’est pas mal.

              Mais la Vendée est très chauvine : pas moyen de se faire embaucher si on n’est pas vendéen ou résidant en Vendée. Ou à Cholet…

              Quant à la richesse de la Vendée…
              « Pourquoi les oiseaux survolant la Vendée volent sur le dos ? Pour ne pas voir la misère qu’il y a en bas »

          2. albundy17

            ’il y fait, je crois, bon vivre. »

            Il est regrettable qu’il y ait tant de vendéens, je n’ai pu sympathiser qu’avec deux, mais ceux ci avaient passé 9 années d’études à Lille.

              1. albundy17

                « Toujours eu des pbs avec les charentais aquatiques »

                Oui moi aussi, mais ils sont moins insupportables. Pis y’en a plus beaucoup 😀

    3. Husskarl

      Ben faut mieux payer. Ils n’arrivent pas à recruter parce qu’ils cherchent le moutons à 7 pattes, parce qu’ils veulent le payer au SMIC et que le candidat doit être opérationnel en arrivant et avoir au minimum 12 ans d’expérience.

      Si ils recrutaient de manière plus simple et payaient mieux, ils auraient du monde.

      Bon évidemment, le travers de base, ce sont les charges qui coûtent trop cher à l’entreprise mais les recruteurs sont aussi fautifs.

      1. WorldTour73

        Si l’état lâchait un peu la corde, pt etre que les entreprises seraient moins exigeantes. En tant que jeune, c’est vrai que c’est énervant mais je les comprends.

      2. P&C

        +10
        Une fois, je suis tombé sur une offre : biochimiste, bac +5, + droit et finances, 5 ans d’expérience, trilingue…. 2000 euros par mois.
        Foutage de gueule.
        Oui, des mecs comme ça, il y en a… quelque uns… mais soit ils sont en CDI depuis belle lurette, soit ne se déplacent pas à moins de 3000 nets. Et je suis gentil…

        Et des annonces comme ça, il y en a des tonnes…
        Des potes informaticiens m’avaient raconté une fois avoir vu des annonces demandant 5 ans d’expérience sur un langage, alors que le dit langage venait juste de « sortir »… et après les RH s’étonnent de se faire insulter.

          1. P&C

            Je suis juste biochimiste, et je ne parle que anglais…

            Les allemands, j’aurai du mal… petit, mes gamins du bled lançaient des pierres sur leurs camping cars… avec les encouragements des anciens.

      3. Adolfo Ramírez Jr

        Entièrement d’accord.
        A force de ne pas former de salariés et d’exiger au moins 2 ans d’expérience minimum pour n’importe quel poste, il ne reste personne sur le marché.

        1. Husskarl

          Voilà et après les RH vont chialer dans les journaux qu’ils ne trouvent personne. Ca les rend encore plus odieuses…déjà que je doute de leur utilité réelle.

          1. albundy17

            « Ca les rend encore plus odieuses »

            C’est marrant d’accorder à la fibre féminine un super pouvoir pour déceler les bons candidats, alors que tout le monde sait que la moindre once de pouvoir donné à un genre 1 les transforment autant que de filer une bagnole de 600 chevaux à un mec totalement normal avant.

  11. panchovilla

    alors le roi dit aux nobles du royaume : « donnez quelques liards à vos gueux, à raison d’une bougette pleine pour cette fin d’an de grâce 2018, puis de 100 sols à chaque fin mois. Alors le Duc de Total, le plus riche de tous car l’ensemble de ses terres, de ses fermes et de ses châteaux lui avaient été offerts par le roi qui les avait fait bâtir par la sueur de ses vilains dit : « regardez moi Sire, je suis le plus fidèle de vos féaux : j’offre 1500 liards à mes serfs, et pour chaque 100 à venir, j’en ajoute 3 à leurs gages. Ainsi mes gueux trouveront-ils grâce à ce que vous et moi continuions à nourrir la noblesse par la contribution forcée à vos taxes et à mes bénéfices que devront payer tous serfs et vilains du royaume ».
    Pris d’émotion, le roi décida, comme il l’avait déjà fait auparavant de donner encore une part du peu qui lui restait du duché au meilleur ami du duc de Total, l’émir du Qatar.
    l’audience suivante fut celle du Prince de Vinci, propriétaire des grandes voies du royaume (don de sa majesté).

    1. Stéphane B

      Prems pour reprendre une expression albundesque
      Sous h16free.com/2018/12/12/62461-des-services-publics-que-le-monde-nous-envie#comment-685259 j’ai mis
      « Un petit HS d’apparence:
      ladepeche.fr/article/2018/12/13/2924209-gilets-jaunes-generaux-retraite-revent-coup-etat.html »
      et en allant sur le site et que tu le lis, tu tombes sur un lien qui t’envoie sur
      /volontaires-france.fr/lappel-des-generaux-contre-marrakech/

      Si on va se balader sur ce site, on se rend compte d’une forte envie de changement.

  12. dsl

    Je ne crois pas qu’une baisse des rendements obligataires d’Etat soit un mauvais signal, ce serait même le contraire.
    Le marché continue de faire confiance à la France, et surtout à sa capacité à ponctionner encore et toujours…

    1. Higgins

      Si les investisseurs n’ont plus que la France pour préserver leurs capitaux, c’est plutôt inquiétant. Tous les indicateurs, ou presque tous, sont au rouge. L’indice PMI vient de passer sous la barre des 50 en novembre et le joyeux foutoir auquel nous assistons ne devrait pas arranger la croissance (sauf le déficit budgétaire) ni les chiffres du chômage.

  13. NicolasPimprenelle

    Bonjour,
    Il y a quelques années, lorsque j’ai commencé à lire votre blog, je vous avais posé la question suivante : combien de temps va durer ce cirque ?
    Vous m’aviez alors répondu, peu ou prou « jusqu’à ce que l’argent des autres soit épuisé ».
    Il semble bien que ce point ce moment soit arrivé …
    Sur un autre sujet, je vous remercie d’avoir fait cet éclairage sur les fonctionnaires et sur la différence entre le système et les individus, cela fait chaud au coeur !
    Pour info, je suis en charge, notamment, de mettre en place le PAS dans la commune dans laquelle je travaille.
    C’est le troisième mois que la préfiguration du taux et du montant de l’impôt de l’IR prélevé sur la fiche de paie des agents indique des taux de prélèvement à chaque fois différent …
    Je ne sais pas pourquoi et de toute façon nous ne gérons pas les taux des employés.
    Je ne suis pas très optimiste sur la mise en oeuvre du PAS à partir de janvier 2019 …
    Même le trésorier principal est fébrile sur ce dossier etr sur l’évolution de son métier.
    D’un point de vue général, je remarque depuis une décennie que nous devons régulièrement déployer une puissance de travail « de dingue » pour un résultat souvent ubuesque ! Mais c’est notre quotidien …
    Je ne me plains pas, il y a pire. Mais notre sens du service public commence à en pâtir.
    PS : je n’interviens pas souvent ici mais je reste un lecteur assidu.

    1. plutarque

      @NicolasPimprenelle

      Merci pour ce témoignage; C’est intéressant de voir que sur le PAS nous avons le même ressenti, côté public et privé… Je ne connais pas un seul professionnel de la paye qui soit convaincu du bien fondé et du bon fonctionnement de ce merdier…

    2. sam player

      Si j’ai bien compris, vous participez à mettre en place un truc ubuesque… et vous le faites, certes avec des états d’âme… mais vous le faites parce que…
      Les gardiens des camps de concentration disaient pareil… (un point pour moi)

      1. Oui, un point Godwin, et un amalgame idiot et collectiviste : on ne peut pas mettre dans le même panier des fonctionnaires qui enseignent, qui taillent les haies de la mairie ou qui émettent des cartes grises avec ceux qui poussaient les Juifs dans douches. C’est parfaitement grotesque.

        1. sam player

          Quand t’as des états d’âme sur la finalité de ton travail… t’en changes… point barre.
          Les porte flingues de la Mafia sont plus cohérents.

          1. Quel serait l’état d’âme d’un enseignant fonctionnaire ? Il devrait avoir honte d’enseigner ? La finalité (éduquer des gamins) doit générer un état d’âme parce que l’état le paye ? C’est grotesque parce que ce sont deux choses disjointes.

            1. sam player

              Juste de la cohérence : si tu appelles à moins de taxes, tu commences par toi. Quand tu te dis libéral, tu ne vis pas au crochet des autres. Il n’y a pas de formation qui te conduise à être uniquement fonctionnaire.
              Celui qui est fonctionnaire c’est un choix.
              Celui qui est fonctionnaire ne peut pas honnêtement critiquer le système qui le fait vivre : ce serait comme couper la branche sur laquelle il est assis… alors autant qu’il gicle dans le privé, il en sera plus crédible… puisque s’il applique ses idées ça finira comme ça…

              1. « ne peut pas honnêtement critiquer le système qui le fait vivre »
                Bien sûr que si : profiter d’un système inique n’obère en rien la capacité de réflexion de celui qui profite. Mieux : celui qui fait ça incite directement ceux qui pensent le contraire (i.e. qui veulent plus d’état) à réduire son emprise pour qu’enfin le gêneur n’ait plus de travail. En pratique, ce dernier sert bien plus la cause que ceux qui tentent (vainement en général) d’en appeler à la raison des étatistes. Je ne parle même pas des cas, très nombreux, de ceux qui s’emploient à défaire au sein même de l’Etat les idioties que les thuriféraires de l’Etat s’emploient à bâtir.

                De toute façon, tu as déjà largement prouvé ta capacité à raisonner de façon exclusivement binaire. C’est pratique pour un certain nombre de choses, mais ça devient vite handicapant pour d’autres, notamment lorsqu’il faut s’adresser et convaincre d’autres humains qui, eux, ne le sont pas. Heureusement que la réalité est plus subtile.

                1. sam player

                  H 16h28
                  Mouais, profiter d’un système et dire qu’en fait c’est pour qu’il s’écroule : on peut donc ainsi penser une chose et faire son contraire… c’est sûr que c’est pas binaire… mais bi tout court…
                  Sinon, je ne cherche pas à convaincre et surtout pas à raconter des conneries pour rallier des gens à ma cause… puisque c’est de cela qu’il s’agit et donc je ne suis pas handicapé puisque tel n’est pas mon but…

              2. Val

                @Sam j avais un cousin ponte en médecine. Il préférait travailler en hosto car c’etait la que le travail était le plus passionnant, le tout en collaboration avec les pays étrangers public privé. L argent il n en a gagné très peu en regard de ce qu il aurait gagné ds le privé et il s en foutait sa passion était son métier. Je n appelle pas ça quelqu’un qui a vécu sur le dos des autres. Des gens comme ça il y en a plein : ds la recherche, ds les hostos , le nucléaire etc . Tu nous fais du RPS tu tires des conclusions sur des individus à partir de généralités statistiques .

                    1. Pheldge

                      il a terminé son séjour réunionnais par une magistrale conférence sur « la décadence de l’Occident est due à la féminisation » au cours de laquelle il a été vigoureusement applaudi !
                      Puis après avoir goûté, re-goûté, re-re-goûté, re-re-re-goûté à toutes les variétés de rhum arrangé, il a repris l’avion satisfait ! 😉

              3. P&C

                @sam

                ça se voit que tu ne sais pas ce qu’est galerer…

                Sache que le fonctio de base n’est pas fonctionnaire pour le plaisir, mais pour bouffer… car le privé n’embauche pas à des salaires décents (voir n’embauche pas tout court).

                Pour les fonctios plus haut, il peut y avoir de la passion : travail à l’international, collaborations, sujets intéressants… c’est pour ça que je suis parti dans la R&D.

                  1. Pheldge

                    t’as l’air d’en connaitre un rayon sur les tapins …
                    Ne pas confondre les tapins qui font le trottoir, avec les escorts qui travaillent dur Rdv, souvent en appart . Il y a des pros , et des occasionnelles, qui n’ont pas le sentiment de se prostituer, mais de vendre un service tarifé 😉

            2. Aristarkke

              (éduquer des gamins) doit générer un état d’âme parce que l’état le paye
              Oui mais pas parce que l’Etat le paye mais parce qu’il y met un bazar indescriptible dans ce soi-disant noble but qu’il a voulu retirer aux organisations confessionnelles, motivation d’origine.
              Il y a maintenant belle lurette que les hussards noirs, etc, dévoués pour la Cause de l’enseignement des masses sont une vieuseté définitive.
              Vu les résultats actuels de l’Ednat, cela devrait tout de même en engendrer pas mal compte tenu du rapport médiocre entre moyens engagés dont le budget Ednat, le personnel en nombre talonnant celui de l’Armée Rouge et les résultats très quelconques en retour (sauf pour des établissements soigneusement triés et trieurs d’élèves sur le volet).
              Si tous les enseignants se vantant d’avoir la « vocation » en tiraient les conclusions adéquates, cela se saurait.

              1. bibi

                Les hussards noirs n’ont jamais été dévoués pour la cause de l’enseignement des masses, mais à l’édification d’un Homme nouveau le citoyen n’ayant plus Dieu pour maitre mais l’état.

                1. Aristarkke

                  C’était le but officiel, l’éducation du citoyen pour lui apprendre à penser « bien » en dehors de la Religion…
                  On prononce fort « Education, Enseignement » et beaucoup plus faiblement la suite

        2. sam player

          C’est un peu chiant h que tu modifies tes commentaires après les avoir écrits… et avoir eu une réponse…
          Réfléchis avant d’écrire ! 😉

  14. pabizou

    le titre était un peu trop accrocheur mais sur media presse info du 7/12 il semblerait que ce soit un appel a micron qui s’en est joyeusement torché

  15. Stéphane B

    Un petit HS pour lequel je suis d’accord, car pour moi, nous n’en avons pas fini.
    francais.rt.com/international/56832-etat-islamique-engage-dans-guerre-souterraine-renaitrait-cendres

  16. albundy17

    mdr, elles deviennent bien ravagées chez les suisses

    klamydias.ch/jeu-lez-game

    la vidéo donne un aperçu de la soirée de noel idéale, le nom de l’assoce, comment dire, ça donne envie ^^ (pour faire une bonne bière, bien sûr 🙄 )

    Il y a deux ou trois ans, j’avais emballé un bouquin un peu érotique pour que ma femme le déballe lors de la soirée familiale, j’ai adoré son fard et les discussions qui se sont ensuite également déballées, c’est fou ce que l’on peut faire d’une morne soirée.

    Bon, j’ose pas leur amener ce jeu, en plus j’ai pas repéré de lesbos moche ds ma belle famille, ça ferait un flop, de plus la belle doche a ses limites

    ça me fait iech, je trouve rien pour cette année.

  17. Fredi M.

    les objectifs du président de passer largement sous la barre des 3% de PIB en déficit, force est de constater qu’on va les louper de beaucoup.

    On s’en fout.
    D’ailleurs le peuple se contrefout de Bruxelles.
    Vous avez vu des drapeaux européens dans les manifestations ?

  18. Citoyen

     » Macron barre ferme vers la tempête « …. Certes, mais selon la Pravda, les GJ défilent aujourd’hui dans le calme … A ce qu’ils disent …
    Cela dit, les GJ d’origine (les vrais), désormais squattés, contaminés, et dévoyés par des gôcho-trotsko-bolchos, vont devoir se démarquer, s’ils ne veulent pas se faire submerger, et engloutir avec leurs revendications. Ils ont tout intérêts à s’identifier par d’autres symboles, d’autres moyens de ralliement que le GJ, au besoin en changeant de couleur de gilet, pour se différencier et mettre de la distance avec les contestataires professionnels. Ils pourraient se proclamer, par exemple, l’amicale de la Veste Saure (dixit HB), une classe au dessus du GJ, celui-ci étant laissé au prolo en quête de Père Noël … Pour signifier, en ce qui les concerne, une montée en gamme dans les revendications …

  19. Aristarkke

    HS : Est-ce que quelqu’un peut me dire comment obtenir des copies d’écran (sous windows 7) du site Impots. gouv, qui contiennent la date et l’heure ?
    Dans les copies d’écran que j’obtiens, je ne lis pas ces informations.
    J’essaie depuis ce début d’après midi de payer ma CFE et toute requête, à partir de mon compte, aboutit à un code 503 « service inaccessible ».
    Je relance le zinzin toutes les deux ou trois minutes pour obtenir la référence du document à payer, indsipensable pour accéder à la partie paiement, accessible, elle, sans la moindre difficulté.
    Or je sens que je vais avoir besoin de ces éléments.
    Merci d’avance.

    1. bibi

      La date éligibilité de la CFE 2018 c’est le LUNDI 17 décembre 2018.
      Un impôt n’est éligible qu’un jour ouvré, comme le 15 décembre tombe un samedi vous avez jusqu’au lundi.
      impots.gouv.fr/portail/actualite/avis-de-cfe-etou-ifer-date-limite-de-paiement-le-17122018

        1. Aristarkke

          Non, je paie directement à l’échéance car il y a encore une erreur sur le montant CFE puisque je ne dois que la redevance CM. Juste dans les 500€ de delta, n’est-ce-pas ? Une paille…
          Et gâteau sur la cerise, le delta 2017 dont j’ai obtenu dégrèvement en début d’année est toujours inscrit en débit antérieur…
          Je ne peux donc pas utiliser le prélèvement qui totalise ces petites erreurs…

    2. MCA

      @Aristarkke 15 décembre 2018, 17 h 11 min

      Si tu as des pbs insolubles de copie écran, la solution la plus simple et qui marche à tous les coups est une photo écran (tu prends ton smartphone et clic!).

      Ensuite tu imprimes ça sur ton imprimante.

      Idem si tu n’as pas de scanner sous la main et que tu dois envoyer un document en pièce jointe d’un mail.

      Ca m’est arrivé en vacances alors que je devais envoyer à un hôpital une copie d’ordonnance par mail et n’avais rien pour numériser.

    1. Citoyen

      On se demande comment ils font, au Canada, ou en Russie. Ils doivent avoir des rails à dégivrage automatique …. sont prévoyant ces gens-là …..

  20. MCA

    2019 risque de démarrer en fanfare… m’est avis que les ronds-points vont voir fleurir des constructions en dur.

    Extrait d’Atlantico :

    «  »CARAMBA, ENCORE RATÉ

    L’augmentation de 100€ de la prime d’activité n’aura probablement pas lieu en janvier
    Emmanuel Macron a promis que les salariés au smic verraient une hausse de 100 euros en janvier. Une promesse largement démentie depuis, puisque le gouvernement a expliqué que cette augmentation passerait par une revalorisation de la prime d’activité, perçue par environ un quart des smicards. Le gouvernement réflechit d’ailleurs à faire évoluer ce dispositif, car Emmanuel Macron a tapé sur la table, mardi soir face aux députés LREM réunis à l’Élysée, en expliquant que « les gens ont compris qu’ils allaient toucher 100 euros. Ils doivent voir ce qu’ils ont compris.

    blablabla …..il faudrait six mois pour que la mesure devienne effective », ont fait savoir les fonctionnaires de la Cnaf au ministère des Finances… » »

    Et comme ça ne suffisait toujours pas, aux dernières nouvelles il faudrait une loi pour appliquer l’exonération de CSG concernant certains retraités.

    https://fr.finance.yahoo.com/actualites/baisse-csg-retraités-profiteront-dès-163303496.html

    « Ainsi, il est possible que les retraités qui auraient dû voir leur taux de CSG baisser, ne constatent aucun changement au moment de percevoir leur pension de janvier 2019. »

    Ne constate aucun changement? Si si, le changement lié au PàLS ils vont bien le constater! :o))))

    “Dans le cas où la baisse de la CSG ne serait pas visible dès le début de l’année, l’effet pourrait être catastrophique”, craint un député La République en marche. »

    Une pensée émue pour nos (très) chers parlementaires, leur trêve des confiseurs risque d’être laborieuse …

    1. sam player

      C’est pas possible un tel amateurisme…
      Ça confirme qu’entre le manichéisme et la connerie, il faut toujours choisir la connerie… check !

    2. MarieA

      Putain, ce débile mental n’a donc vraiment rien foutu pendant 1 mois entier?!?

      Il a même pas pris 9 secondes de sa vie pour appeler le ministère des finances « dites-moi si c’est faisable? » !!!!

      Il a gribouillé 3 conneries sur sa feuille 5 minutes avant de filmer son speech (très mal filmé d’ailleurs!) sans penser à réfléchir à la faisabilité de la chose.

      1. MCA

        @MarieA 16 décembre 2018, 11 h 25 min

        Allez Marie,
        histoire de mettre un peu d’ambiance dans ce dimanche maussade :

        https://www.marianne.net/societe/gilets-jaunes-paris-police-arme-secrete

        (info confirmée par la gendarmerie dans l’article)

        Un coup comme celui-là et c’est à coup sûr le déclenchement d’une guerre civile.

        Mais sont-ils intellectuellement capables de le comprendre?

        L’inquiétant dans l’affaire, c’est que rien n’est moins sûr!

          1. albundy17

            Ouais, le marteau fait parti de l’attirail des forces de l’ordre, fourni par macron lui même.

            De temps à autre, il est bon d’user de ce que tu as entre les oreilles marie…

            1. Pheldge

              que ça résonne bien dans nos oreilles : le marteau, enc.le* l’étrillé …
              finalement c’est assez réaliste ! 😀

              *dédicace pour Theo31

  21. MCA

    2019 n’a pas encore vu le jour mais les annonces réjouissantes se succèdent; à croire que le millefeuille administratif a décidé de tout faire pour mettre notre Président dans l’embarras en jetant de l’huile sur le feu :

    Extrait du Particulier :

    Les véhicules diesels immatriculés avant 2001 (vignette Crit’air 5) ne pourront plus circuler dans le Grand Paris (périmètre de l’A86) à partir de juillet 2019.
    Les véhicules Crit’Air 3 en 2022 (délibération du 12.11.2018 du conseil de la métropole du Grand Paris) .

    Il est recommandé aux sans-dents diésélistes d’apprécier l’humour et de se conformer à cet oukase avec le sourire.

    1. albundy17

      C’est ce que je t’avais dit à propos des crétins ayant profité des soldes d’été chez les concessionnaires, ceux ci refourguaient rapidos leur bagnoles ds ce cas à coup de promos exceptionnelle ^^

      1. sam player

        Al, j’avais déjà pas compris ton propos à l’époque vu que tu parlais (il me semble) de véhicules neufs… et là, même le crit’air 3 concerne des véhicules de maxi 2010… et donc rien à voir avec le fourgage de véhicules déclassés sur les normes euro… et de plus ça ne concerne que Paris même si j’ai vu que d’autres villes copie la connerie…
        Au pire, profiter de 20% de remise sur un véhicule dont tu paieras l’obsolescence dans 12 ans lors de sa revente ou de sa mise à la casse… bof bof
        Espique stp…

        1. albundy17

          Ha oui, j’avais pas lu sa date de 2011. Les bagnoles « neuves » vendues cet été ne passait pas les contrôles anti pollution voulu par le gvt dès 2019.

          Ils s’en sont aperçu et retiré récemment le durcissement, finalement ce sont les constructeurs qui l’ont eu ds l’os avec leur rabais.

          Encore une mission réussie

          1. Aristarkke

            Pas seulement les neuves, Al, mais aussi et surtout celles d’occasion récente admissible (par le niveau Crit »air) à la prime de conversion…
            La faute au délire normatif du nouveau CT exigeant que le vehicule atteigne non pas seulement la norme euro exigible mais les valeurs relevees lors de son homologation…
            Comme si les véhicules présentés à l’homologation n’etaient pas réglés aux petits oignons…
            Or, les plus vieux de ces véhicules seront à presenter au CT dès 2019.
            Le fait que ces branquignols aient fait machine arrière en quatrième vitesse demontre qu’ils etaient parfaitement au courant de cette entourloupe mais qui ne pouvait plus être maintenue devant le mouvement GJ et la perspective désagréable qui se profilait….

        2. Aristarkke

          Sam, le gradient de Crit’air 3, c’est 2010 en mini et 2006 en maxi pour les diesels. Basée sur des dates et non les caractéristiques techniques reelles des véhicules, c’est une escroquerie manifeste qui multiplie les discriminations. Des la mi-2003, les moteurs Fiat 1,9L Jtd étaient produits selon la norme obligatoire exigible en 2006. Mais lesdits véhicules achetés dans cet intervalle sont en Crit »air 4 au lieu de 3 et seront donc (anormalement) tricards dès 2020…
          Dans le harem motocycliste de la maison Aristarkke, il y a deux Yamaha XJN 600 (diversion) avec rigoureusement le même type technique de véhicule. La mienne est déja tricarde parce que mise en circulation en mai 2000 (seuil trois semaines après au 1er Juin) alors que celle de mon dernier fils est dans les ultimes vendues en 2003, donc admissible jusqu’en 2022… Mais le type technique est rigoureusement le même…

            1. Aristarkke

              C’est l’âge qui sert de référence, Sam…
              Cela veut dire que des diesels de seulement 12 ans (au minimum, donc) seront tricards en 2022.

          1. Val

            @harry +1 on notera avec une certaine malice que notre état, féru de durabilité et grand pourfendeur d obsolescence programée, eh bien quand ça l arrange c’est très hype l obsolescence des véhicules ! Mais chhhhttt cepapareil. …

  22. SIEGFRIED

    faire du benchmark avec les autres pays de la zone euro alors qu’il n’y a pas d’harmonisation fiscale et sociale c’est de la malhonnête intellectuelle.

    1. ah ah ah ah ah
      Harmonisation sociale ! En voilà une belle nouveauté, histoire de noyer un poisson et pouvoir déclarer, la bouche en cœur et les sourcils tout froncés, que c’est de la malhonnêteté intellectuelle en oubliant des syllabes.

    2. Dr Slump

      J’avoue que je me demande ce que peut bien vouloir signifier cette « harmonisation sociale ». S’il s’agit d’amener tous les autres pays de l’UE à faire comme la France en matière d’aides sociales, de monopoles de la SS, de monopole de la retraite, et de formation, alors je vous rassure, ce serait aussi bien chez eux que chez nous, c’est à dire que ce serait aussi mal fichu et mal en point.

    3. albundy17

      Faire des benchmark entre différents ordinateurs est également super malhonnête, surtout quand le plus cher donne des résultats merdique

      1. Pythagore

        « super malhonnête »
        snif mon ordi est malade, il m’a dit: »j’ai mal au net ».
        Bon un benchmark est un benchmark. Si il n’est pas possible de comparer la France avec les autres pays de la zone Euro, il faudrait la comparer avec quoi ? La corée du Nord, le vénézuela,….?

    4. bibi

      Et avant l’introduction de l’euro faire des benchmark avec les autres pays de l’UE c’était de la malhonnête intellectuelle car ils n’avaient pas la même monnaie?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.