Taxe Netflix : oh, encore une taxe utile, pertinente et populaire

Ce vendredi, c’est sûr, le mois de février est bien terminé, et à la fin du mois (ou au tout début du suivant), on en profite parfois pour distribuer un petit bonus. Ce mois-ci, c’est le Cinéma De La République Française du Bisounoursland qui décroche la timbale : 10 millions d’euros viendront abonder les caisses de l’État en provenance directe de Netflix et pourront donc aller dans les popoches du fabuleux petit monde du cinéma français.

On apprend en effet, suite à un entretien que Frédérique Bredin, présidente du Centre national du cinéma et de l’image animée (CNC) a accordé récemment au Figaro et résumé dans ce petit article de BFM que la taxe vidéo de 2% sur le chiffre d’affaires réalisé en France et imposée aux plateformes comme Netflix et YouTube va rapporter environ 10 millions d’euros pour l’année 2018.

Si ce n’est pas une fortune (et cela reste certainement moins que les 140 millions récupérés sur le dos des salles de projection et des 290 millions sur celui des chaînes télé), cela réjouit la présidente qui trouve particulièrement malin et intelligent d’intégrer ainsi les GAFA dans le système français de ponctions diverses et variées.

L’extension puis l’augmentation de cette taxe sur les nouveaux acteurs de la diffusion de films et de séries en France montre en tout cas la bonne santé de ces derniers, là où, a contrario, on sent nettement que les mastodontes déjà installés (à commencer par la télévision) subissent doucement mais sûrement l’érosion de leur marché provoquée par les nouveaux entrants.

Tout ceci est bel et bon, et on pourrait, comme la présidente du Centre National des Images qui Bougent Grâce À Vos Sous, s’enthousiasmer niaisement de l’augmentation inéluctable de la ponction sur Amazon Prime, Netflix et Youtube qui ne manquera pas d’arriver dans les prochaines années, pendant que la redevance télé, elle, continuera sa marche vigoureuse vers de nouveaux sommets fiscaux. Ou on pourrait noter, comme d’autres sur Twitter par exemple, que tout ceci sent une fois de plus la mise en place d’un racket dont seuls les inutiles et les incompétents seront les vrais bénéficiaires.

Avec la mise en place de cette taxe, tout se déroule en France comme d’habitude : un secteur, dont l’immobilisme et la sclérose mortifère s’expliquent d’autant mieux qu’il est déjà lourdement subventionné, se met à battre mollement de l’aile. Ses principaux bénéficiaires, sentant le manège ralentir alors que de nouveaux entrants, vigoureux et innovants, gagnent rapidement des parts de marché, en appellent évidemment à l’Etat pour « réguler » tout ça (comprenez : taper sur les nouveaux). Le consommateur se retrouve alors dans la situation de devoir à la fois payer les subventions du secteur moribond et les nouvelles taxes sur le secteur qui va le remplacer.

Sans compter la myriade de distributions sociales diverses qui serviront d’amortisseurs de ce terrible changement qui, grâce à tous ces efforts concertés, traînera des décennies là où l’affaire aurait été réglée en quelques années et où tout le monde y aurait retrouvé ses billes très vite.

Cela marche pour les taxis, les VTC et Uber. Cela fonctionne avec le secteur du cinéma. On peut garantir sur facture qu’il en ira de même lorsque les premiers véhicules autonomes ou toutes autres innovations feront leur apparition au Royaume de Taxatouva.

Autrement dit, les consommateurs se ruent sur Netflix plutôt que sur le cinéma français. Le streamer américain gagne d’autant plus que le cinéma français perd. Vite, faisons intervenir l’État pour arranger tout ça : en deux temps, trois mouvements, l’abonnement Netflix va augmenter pour compenser cette taxe.

Pour les politiciens, tout ceci est à la fois utile, pertinent et populaire. Dès lors, aucune raison de se restreindre, hein ?

Et c’est vrai que cette taxe sera utile : comme on l’a compris, elle permettra à Netflix de faire survivre ses concurrents boiteux, et faire perdurer un médium, la télévision, dont la population se détache progressivement au grand dam des politiciens qui ne pourront plus l’utiliser comme moyen pratique de diffusion unilatérale de leur parole.

Comme toute taxe, elle sera évidemment pertinente et bien pensée, et ce d’autant plus que certains abonnements Netflix sont maintenant payés grâce au Pass Culture, lui-même financé par une autre taxe finement ouvragé dans la dentelle fiscale française que nos députés, nos sénateurs et nos ministres brodent à un rythme de plus en plus soutenu. Tout observateur lucide comprend toute la pertinence de ce jeu de vases communicants ; l’État montre ici encore qu’il n’est qu’un gros bébé de plus en plus idiot, passant sa bouillasse de marmites en marmites et qui en renverse copieusement des lichettes à chaque manipulation, tout en braillant à qui veut l’entendre qu’il travaille très fort et très dur à cette tâche imbécile.

Enfin, comment ne pas se rappeler de tous les secteurs essentiels, de tous les commerces, toutes les spécialités qui furent maintes et maintes fois sauvées du désastre par un impôt, une taxe ou une interdiction ? La liste est longue (et je ne vais pas encombrer mes lecteurs avec) de ces réussites fiscales tonitruantes qui justifient donc à elles seules cette taxe et démontrent amplement sa pertinence !

Quant à son aspect populaire, il ne fait aucun doute. Qui, en France, n’aime pas payer plus cher pour à peu près tout grâce aux efforts désordonnés de l’État ? Qui voudrait payer son carburant à sa juste valeur ? Qui diable souhaiterait toucher tout son salaire ?

Dès lors, cette « taxe Netflix » est une aubaine populaire car, c’est connu, les gens aiment payer plus cher pour un service équivalent et ce d’autant qu’en plus, ils payent la redevance audiovisuelle qui nous offre télé réalité, eurovision d’anthologie, des documentaires justes et palpitants comme Cash Dénonciation, du Ruquier tant qu’on peut dans un onctueux mélange de moraline culpabilisante et misérabiliste.

Oui, décidément, populaire, pertinente et utile, cette taxe permettra au Cinéma français, à la Télévision française et à la Culture française de réaliser de nouvelles conquêtes d’abord dans le cœur des citoyens français, puis, soyez en sûr, dans le reste du monde qui s’empressera enfin (enfin !) de copier notre système qu’il envie depuis déjà longtemps !

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires164

  1. Le Gnôme

    Vu la qualité des films français, entre drames sociaux, drame des migrants, drame des femmes battues qui donnent généralement l’envie d’aller se pendre après la séance, je crois que les pauvres 10 millions ne vont que légèrement engraisser les intermittents.

    Quant à la télé, ne l’ayant plus depuis 1978, je ne suis pas qualifié pour en parler.

    1. albundy17

      « la pertinence de ce jeu de vases communicants »

      C’est extrêmement bénéfique, vu que l’état palpe à chaque mouvement

    2. Pythagore

      Des 10 millions, 9,9 millions se perdront dans les tuyauteries de l’état, et 0,1 iront aux copains. Ca va tout changer.
      D’ailleurs, 10 millions comparé au prix moyen d’un film (2,3,4,5 millions), c’est ridicule, et donc cela ne financera rien d’autre que les parasites et les copains, et rien d’autre.

    3. P&C

      Même le jeu vidéo fait mieux que le cinéma français, c’est dire. Y compris (et surtout) en terme de scénario.

      Foutu pays de caste…

    1. Fred Ja

      +1 j’adore le gros bébé qui renverse de marmite en marmite en braillant. La métaphore est excellente et très drôle… Heureusement qu’on peut encore rire des conneries de l’état, tant que ce n’est pas taxé !

  2. Higgins

    Que j’aimerai savoir qu’un de ces inutiles endimanchés (lire nos dépités) lise ce billet et le comprenne (là, il y a du boulot).
    Le truc croquignolesque de la semaine, c’est la réaction imbécile du sinistre des fiances face à la prise de participation de l’état hollandais (rien à voir avec le bolet de Tulle) dans le capital de KLM. Si il voulait prouver qu’il ne comprend rien au monde du business, c’est gagné. Comme si l’état français avait des leçons à donner en la matière, lui qui met ses gros doigts sales et gourds partout.

    1. Stéphane B

      Hola Major, pas d’insulte je vous prie envers nos dépités. Dire qu’ils lisent ce billet et surtout le comprennent, c’est les insulter, ils ne sont pas suffisamment armés pour ça.

      1. Le Gnôme

        Bah, Le Maire a bien dit « mon intelligence est un obstacle », même qu’il a remporté le prix de l’humour politique, sauf que ce n’était pas de l’humour, mais une maladie courante chez le politique, l’hypertrophie du melon.

        1. Pheldge

          Mode Theo/keko ON :
          petit, le devoir conjugal avec l’état, c’est comme si on t’enfile un gros concombre bien râpeux dans le fion !
          Mode Theo/keko OFF :

  3. Dr Slump

    J’m’en fous je suis pirate, je ne regarde ni la télé ni le cinéma, à de rares exceptions près, tout est sur internet avant la sortie des cassettes vidéos.

    Oui, je sais que le VHS est dépassé, le vidéo CD itou, mais y’en a qui n’ont pas encore compris, en haut lieu, que leurs misérables tentatives de contrôler tout ça va finir au fond du ravin, avec une pile de boue et de détritus par dessus, parmi lesquels nous pourrons compter, pèle-mêle, le cinéma français, la télé publique française, et autres collatéraux intermittents, ces miteux à mi-temps.

      1. Dr Slump

        Celle-là est de qualité supérieure, on atteint là le niveau « top gun », tellement que Maître Hash va la reprendre aussi sûr que deux et deux font quatre:

  4. Moggio

    Rien que son intitulé — le Centre national du cinéma et de l’image animée — est une aberration mais ça existe en France pour quasi tous les domaines culturels : la danse, le théâtre, le livre, les variétés, les arts plastiques et bientôt, si l’on en croit les journaux, un Centre national de la musique ! Tous ces centres nationaux reposent sur un système de prélèvements obligatoires plus ou moins sophistiqué qui oblige la quasi-totalité des contribuables à financer des activités qu’ils n’auraient pas financées eux-mêmes, s’ils avaient pu conserver leur argent. Bienvenue en France, car ce procédé existe pour l’ensemble des secteurs économiques en France, pas seulement culturels ! Le système de financement du Centre national du cinéma et de l’image animée est un scandale absolu qui ne repose sur aucun argumentaire économique, uniquement un argumentaire politique construit par les groupes de pression de connivence avec les décideurs politiques. Ceux qui en profitent le savent très bien (parfois, un inconnu qui n’en a pas bien profité à ses yeux publie une petite tribune dénonciatrice dans les journaux avant de retourner en profiter) mais on ne crache surtout pas dans la soupe ! Ce système de financement consiste en substance à faire financer, par prélèvements obligatoires, une très grande partie des coûts de production des films français par les films anglo-saxons diffusés en salle, à la télévision, en vidéo, etc. Et tout le monde s’en moque sauf, bien sûr, les bénéficiaires, dans le cadre exact du raisonnement proposé par l’économiste Mancur Olson des « bénéfices concentrés versus coûts dispersés ». Et les politiques et autres énarques adorent ça car cela leur permet, au frais du contribuable, de passer pour de généreux protecteurs des arts…

    1. Dr Slump

      Eh oui, c’est ce qu’on appelle étatisation, collectivisation, qui se termine toujours en soviétisation, pauvreté, famine, et fuite massive à l’étranger. Tout par l’état, rien en dehors de l’état, mais ce sont les libéraux les fachiss’ !

      1. Le Gnôme

        Tout ça est prélevé pour le rayonnement culturel de la France, allons, ça mérite quelques petits sacrifices. Bon, on me susurre à l’oreille que les films d’exportent fort mal, mais c’est probablement que les étrangers n’ont pas notre haut niveau culturel, que c’est rien que des ignares qui n’ont pas notre conscience politique et écologique.

                1. Calvin

                  En même temps, si la télévision publique devait se mettre à ce même genre de production, même pas sûr que ça soulève… euh… « l’intérêt » !

    2. Vassinhac

      « faire financer, par prélèvements obligatoires, une très grande partie des coûts de production des films français par les films anglo-saxons diffusés en salle »

      Correctif : « faire financer, par prélèvements obligatoires, une très grande partie des coûts de production des films français par les spectateurs des films anglo-saxons diffusés en salle »

  5. pabizou

    En parlant de conscience écologique, un article interessant sur dreuz.info ce matin (sans pub pour le site, je ne trouve pas tout très objectif)

  6. hub

    « la télévision, dont la population se détache progressivement au grand dam des politiciens qui ne pourront plus l’utiliser comme moyen pratique de diffusion unilatérale de leur parole. »
    Tiens, ce matin, sur BFMTV, retransmission en direct des papotages de Macron, Juppé et autres élus de l’agglomération bordelaise. Mise en scène de l’entre-soi….

    1. Rick Enbacker

      Le Marathon de Bordeaux prévu fin Avril vient d’être reporté en Octobre grâce aux gilets jaunes ! Champagne, on va pouvoir circuler dans le centre-ville !

      1. bibi

        Il reste plus qu’à espérer que ce putain de marathon soit mis aux oubliettes par le nouveau maire, ou à défaut qu’il soit fait un dimanche matin et de préférence un premier dimanche du mois vu que je crains fort que le nouveau maire ne revienne pas sur cette absurdité de dimanche sans voiture.
        J’espère qu’il va démissionner aujourd’hui l’énarque Haut-Landais, histoire de me mettre une grosse biture!

        1. Rick Enbacker

          Et s’il pouvait rouvrir le Pont de Pierre à la circulation des voitures, faire cesser l’extension du tramway, supprimer toutes ces pistes cyclables à la noix où des hordes de crétins de cyclistes roulent à contresens et sans lumière la nuit.
          Bon, OK, j’arrête mes fantasmes, rien de ceci n’arrivera.
          J’espère surtout qu’on n’aura pas Feltesse…

          1. bibi

            La première chose que devrait faire le nouveau maire c’est revenir à l’ancien système de collecte des ordures.
            Vu la composition du conseil municipal :
            52 UMP-UDI-MoDem
            7 PS-EELV
            2 FN
            Feltesse n’a aucune chance d’être élu maire.

        2. Rick Enbacker

          En fait, si j’en crois ne numéro de Février de « Bordeaux Ma ville » que je reçois dans ma boîte au lettres sans avoir rien demandé et que je paie avec mes impôts, la municipalité a prévu de faire un pas de plus en matière d’emmerdements :
          D’ici l’an prochain toutes les rues entre les boulevards et les quais seront limitées à 30 km/h, des « zones de rencontre » à 20 km/h seront mises en place, donneront la priorité aux piétons et les cyclistes pourront les emprunter à double sens.
          La « vélorue » Dandicolle sera prolongée jusqu’à l’Université et le CHU.
          D’autres initiatives sont à l’étude : une « autoroute du vélo » Cours du Maréchal Juin.
          Sans compter que depuis Février la police municipale est censée être plus vigilante à propos des infractions cyclistes.
          C’est un peu ambigu : s’il s’agit de verbaliser les cyclistes c’est plutôt une bonne nouvelle, mais s’il s’agit de verbaliser les automobilistes en faveur des cyclistes c’est encore une mauvaise nouvelle…

  7. Moggio

    Pour continuer, Le Monde.fr vient tout juste de publier un article sur la rentabilité (très rare) ou plutôt juste l’équilibre recettes-coûts (rare), en fait surtout la situation déficitaire de la très grande majorité des films français, et ça ne pardonne pas : https://www.lemonde.fr/idees/article/2019/03/01/tel-zorro-notre-modele-economique-du-cinema-notre-exception-culturelle-vient-a-la-rescousse-de-films-naufrages_5429762_3232.html. Le journaliste du Monde essaie toutefois , en vain, de convaincre son lecteur que, malgré tous ses défauts, le système en question n’est, disons, pas si mal…

  8. Rick Enbacker

    Je ne comprends vraiment pas comment la culture française a pu rayonner avant 1959 puisqu’elle n’avait alors pas de ministère…
    Bon, cela dit, attention aux coups de soleil !

    1. Calvin

      C’est là où on voit la bonne prévoyance des dirigeants français.
      Quand la France a décidé que l’Education Nationale devait être laissée aux bons soins des derniers communistes d’Europe de l’Ouest, les politiciens se sont quand même aperçus que le niveau baisserait, et que les futurs artistes ne sauraient plus tenir un pinceau ou une partition, que les futurs écrivains ne sauraient plus écrire correctement, etc.
      Anticipant le naufrage culturel, ils ont créé « l’exception culturelle » pour tenter de limiter les dégâts.

      1. P&C

        Non. L’éducation nationale fait parfaitement le job qui lui a été assigné : garder les bonnes places pour les gosses de l’élite, abrutir les gosses de pauvres et les envoyer dans des filières de merde pour faire en sorte qu’ils ne constituent pas une menace pour la dite élite.

        1. Aristarkke

          Malheureusement, c’est tout à fait l’ intention de supprimer toute concurrence insupportable pour la descendance des zélites…

              1. Dr Slump

                Ah ça, faudrait savoir l’ancien! Ils veulent supprimer toute concurrence insupportable pour leur descendance, ou bien après eux le déluge? C’est Alzheimer ou bien?

                  1. Dr Slump

                    En tout cas, que ce soit pour leur descendance ou pas, vouloir supprimer toute concurrence conduit de toute façon au déclin.

                    1. MCA

                      mmmm,

                      m’est avis que les premiers à décliner sont ceux qui se font mettre sur la vois de garage…

  9. Raoul Kermes

    Mais attends pourquoi shopper netflix quand on a Ruquier ?? Bande de nazes !!!

    Et pis le ciné français, son grand réalisme social ! ça sent le vécu, entre la famille bobo cocu heureux qui va devoir accueillir la dernière innovation sociétale et la caritature insultante du « français moyen »…

    En fait je ne sais même pas pourquoi netfilx existe en fraounce.

    Le pire c’est que l’entreprise Netflix est elle même plutôt socialo :
    Entre sa rupture de contrat immédiate avec weinstein company, la disparition instantannée de tout film avec Kevin Spacey ou sa règle interne de pas de regard de plus de 5 secondes (https://tvtonight.com.au/2018/06/5-seconds-of-eye-contact-netflixs-most-ridiculous-rule.html)

    Les docus netflix sont tous très gauchisant, et la programmation un mélange entre daubes mainsteam et truc en vogues type adolescents vampires.

    Perso j’ai dégagé mon abonnement, ainsi que HBO, et depuis je regarde via plex des trucs choppés en torrent. Sorry but not sorry !

    1. WorldTour73

      Pq ? parce que mm si netflix est une plateforme ducampdubien, l’état grancais n’aime ps la concurrence mm quand en face l’entreprise ou l’institution a la même volonté.

      1. Pythagore

        Rrrraaaahhhh, vous allez être condamné à regarder 24 épisodes de « plus belle la vie » avec intéro à la fin, si vous n’apprenez pas vos lecons.
        Il y a le bon campdubien et le mauvais campdubien. Netflix, c’est le mauvais kampdubien

  10. Calvin

    Admirons le pragmatisme légendaire de nos élus.
    Quand Netflix est arrivé, le méchant allait être une menace pour la production française.
    Aujourd’hui, ce gentil est la bouée de sauvetage du même secteur…

            1. albundy17

              Nemrod, je viens de voir qu’il y a aussi « les enquêtes du département 5 »

              c’est le problème avec netflix, y’a trop d’offre ^^

              Concernant les enquêtes V, je recommande chaudement, sont doués les nordiques pour les thrillers/policiers

    1. albundy17

      « le méchant allait être une menace pour la production française. »

      Faut avouer tout de même que la production française a le gros avantage d’engendrer des économies concernant les somnifères

  11. albundy17

    mdr, le français râleur à tout de même les reins solides, (a force de se faire mettre ?)

    humour : #saufbenallabiensur

  12. Mildred

    Je n’y connais rien en taxes et impôts, mais je conseille instamment à tous « ces Suisses qui se planquent en France » ou sur ce blog, de ne pas la ramener ici, sur le sujet, parce que même la Cour des comptes genevoise reconnaît que ces « faux résidents suisses » coûtent un pognon de dingue aux collectivités locales françaises.

  13. jean jacques

    vu dernièrement « au bout des doigts » ,scénario insipide , acteurs non plausibles ,réalisation au minimum ,même la musique a été bâclé , bref c’est mauvais .
    A comparer à  » 4 minutes  » film allemand de 2006 pour constater le terrible fossé qui existe entre ces 2 productions à l’avantage du cinéma allemand.

    1. Platon

      Depuis l’ Allemagne où j’ habite, je n’ ai pas de manque ou d’ envie de streaming de nouveau film français. Pour info, ici la place de cinéma, entre 7€ et 10€ en fonction du jour (10€ en WE et jour férié en gros).
      Si vous maîtrisez l’ Allemand, essayez de voir la série des « Eberhofer krimi », comédies policières au fond de la Bavière (en dialecte local!). sinon certains « Tatort » sont assez noirs avec de bons scénarios (médiathèque de ARD).

  14. Platon

    Bonjour, étant à l’ étranger, je ne suis pas familier du Pass Culture.
    La phrase « d’autant plus que certains abonnements Netflix sont maintenant payés grâce au Pass Culture » est-elle toujours juste ou appropriée, vu qu’ apparement, on peut payer de la VOD avec, mais que l’ « activitée » est non-remboursée, d’ après le site du Pass Culture, voire 2ème tableau:
    https://pass-culture.gitbook.io/documents/les-activites-proposees-sur-le-pass-culture
    Est-ce que les prestataire VOD se sont fait offrir la possiblité d’ entrer dans les foyers de façon « gratuite » (à leur frais)?
    Là où j’habite, chez Mutti Angela, il n’ y a pas toutes ces « offres », tu veux quelque chose, tu le payes, éventuellement à prix réduit (écolier, étudiant, « séniors »,…).

    1. A vrai dire, je ne me suis pas réellement penché sur la question, mais je présume que le pass permet probablement d’avoir une réduction du prix de Netflix ou un truc dans le style. La tubulure fiscale est finalement sans importance puisque le principe, lui, reste : on prélève des gens pour payer le pass culture qui sert à payer d’autres gens avant qu’ils soient à nouveau ponctionnés. C’est parfaitement ubuesque.

      1. bibi

        Pour être éligible au Pass Culture, il faut que le service ou le bien soit proposé par une « structure publique ou privée, présente en France métropolitaine ou en outre-mer ».
        Donc pas de Netflix Amazon ou Spotify, mais vous avez droit à OCS ou Deezer.
        numerama.com/politique/460522-pass-culture-que-peut-on-acheter-avec-les-500-euros-offerts.html

  15. Higgins

    Désolé mais il faut redevenir sérieux. On ne plaisante plus du tout, les nuages vont disparaitre à cause du réchauffement climatique: https:/ /www.francetvinfo.fr/meteo/climat/le-rechauffement-climatique-pourrait-faire-disparaitre-les-nuages-le-scientifique-a-l-origine-de-cette-etude-vous-explique-tout_3213213.html

    Bon, je retourne dans mon abri anti-connerie.

    1. albundy17

      D’ailleurs, les dinosaures sont morts vu qu’il n’y avait plus de nuages et qu’ils n’avaient ni crème solaire, ni même les mains pour l’étaler.

      Bon, le « scientifique » tempère tout de même sont propos, il dit que ce n’est pas pour tout de suite, mais qu’il faut par contre vite donner du pognon pour étudier le phénomène.

      Faut vite lui envoyer le billet de Jacques Henry, c’est gratuit et démonte la totalité de sa connerie

      1. « les dinosaures sont morts vu qu’il n’y avait plus de nuages et qu’ils n’avaient ni crème solaire, ni même les mains pour l’étaler »
        Excellent. J’imagine les t-rex avec leurs petits bras trop courts n’arrivant pas à atteindre la tête de leurs potes pour les enduire de crème. Quelle tristesse amusante !

      1. albundy17

        Tu surestimes, ça m’emmerde un peu concernant la loi godwin, mais bon, revois les résultats de Goebbels, il apparaît que plus aucunes limites ne sera infranchissable, si ce n’est déjà la cas.

      2. Aristarkke

        Le communisme expose ses désastres divers et variés mais systématiquement désastreux depuis jamais que plus de cent ans.
        Et avec des variantes multi-culturelles : européenes, sud-américaines, africaines ou asiatiques.
        Et pourtant, on en trouve toujours pour soupirer à gorge déployée quant à son avènement soi-disant libérateur de la vie…
        😥

  16. Calvin

    Totalement HS, mais l’annonce vaut son pesant de WTF en vue…
    On (j’insiste sur le terme) avance la candidature de Marlène Schiappa à la Mairie de Marseille.
    Ok, on exagère parfois, on truandait des matchs de foot à l’occasion, on manie la kalasch au moins autant qu’on deale, mais quand même, on n’a pas merite ça…

    1. albundy17

      Une tournante lui remettrait les idées en place (je parle bien sur d’un tour en grande roue pour voir la ville dans sa splendeur, n’est ce pas..)

      Ca me donne envie de revoir Schmoll ds le bonheur est dans le pré, tiens.

      Enfin Calvin, je compatis, je me suis barré de lille quand méremptoire y est arrivée

      1. MCA

        C’était pour te chopper Ségo…. effectivement tu avais gagné au change! :o))))

        Il y en a vraiment des ceusses que la poisse poursuit…

    2. Nordyck

      ‘tain ,heureusement que je suis parti en 99 !!
      Et franchement , non, vous ne méritez pas ça . Et personne d’ ailleurs …
      Marseille a suffisement de boulet à se tirer pour subir une pareil « chose  » . Déjà qu’il y a le Méluchon.

  17. MCA

    HS, mais….

    Vous l’attendiez? la nouveauté vient d’arriver et va vous changer la vie.

    Extrait d’Atlantico:

    « Pépites » Gérald Darmanin annonce la sortie de oups.gouv.fr, le site pour ceux qui ont fait une gaffe dans leur déclaration administrative.

    Le ministre a dit avoir présenté le fonctionnement de cette nouvelle loi aux principaux administrateurs concernés, ainsi qu’avoir dressé une liste des erreurs pouvant être reconnues et « pardonnées » par l’Etat.  »

    La nouveauté : Nounou va vous prendre par la main, vous gronder puis vous pardonner.

    L’histoire ne dit pas si les confessionnaux vont être réouverts pour l’occasion et si la procédure inverse est prévue.

    Notez au passage l’appellation particulièrement niaise du « oups.fr » beaucoup plus révélatrice des génies qui sont censés être au gouvernail que des erreurs que nous aurions pu commettre.

    La branchitude et le marketing aux manettes alors que nous attendons des politiques et des économistes dignes de ce nom pour sortir ce pays de l’ornière.

    Si certains d’entre vous en connaissent…

      1. MCA

        Je dois avouer que j’ai bien commencé ce dimanche pluvieux par une franche rigolade à la lecture de l’article; Gérald Oups … l’erreur c’est lui !

        Dans cette société 2.0 où le grotesque le dispute à l’insignifiance on en arrive à ne plus savoir si on doit pleurer de rire ou de désespoir.

        Allez, je retourne au bar du Titanic pour tenter d’oublier.

  18. Higgins

    Dans une veine identique, je n’aurai pas du sortir de mon abri anti-connerie. Je suis tombé sur ça: http:/ /www.lefigaro.fr/conjoncture/2019/03/01/20002-20190301ARTFIG00123-argent-public-le-coeur-d-anne-hidalgo-a-650000-euros-suscite-le-debat.php
    J’apprécie hautement l’art. Promouvoir du n’importe quoi à ce tarif dépasse l’entendement.

                  1. albundy17

                    Je profite de ces élucubrations météorologiques: les pruniers n’ont jamais été aussi fleuri, et lorsque l’on passe en dessous, l’impression d’avoir la tête dans une ruche est flagrante, les abeilles butinent comme des malades en pleine forme

                    1. Dr Slump

                      Chez moi le printemps commence un mois plus tard (altitude 1000 m), mais ça commence tout juste à bourgeonner.

                    2. MCA

                      @albundy17 3 mars 2019, 14 h 06 min

                      Attends encore un peu et les frelons asiatiques vont s’occuper de tes pruniers.

                    3. albundy17

                      « (altitude 1000 m) »

                      Ben flûte alors, je te situais en bretagne.

                      MCA, les frelons asiat s’en tapent des arbres, sauf pour y nicher, et la un coup de 14 règle le problème

                    4. Dr Slump

                      @albundy
                      Ouais, tu continues de me confondre avec ce gars de Bretagne, Peste & Coryza il me semble.

    1. Dr Slump

      Ah oui, et très futée la défense d’Hidalgo « mais euh, c’est la région qui a financé ». Ah ouais, et ça fait une différence, triple buse??

          1. albundy17

            :mrgreen:

            Une carte de la poste suisse fait actuellement polémique, il y est inscrit:

            Les femmes:

            – Partagent nos peines
            – Doublent nos problèmes
            – Triplent nos dépenses

            1. MCA

              Oui, une autre que j’aime bien:

              Se marier c’est tenter de résoudre à deux les problèmes que nous n’aurions pas eu si nous étions restés seuls.

            2. Aristarkke

              Mais dans cette veine, il y a :
              Le mariage est comme une place forte assiégée. Ceux qui sont dehors veulent y entrer et ceux qui sont dedans veulent en sortir…

                1. albundy17

                  Question de choix, bien que les pauvres cloches, vu le prix à payer pour le divorce se font une raison.

                  Je viens d’apprendre la séparation d’un couple très proche du nôtre, ça me tape à l’intérieur de moi, fait chier !

            3. Aristarkke

              Je compatis puisqu’il y a visiblement édulcoration : augmentent nos peines, triplent nos problèmes et quintuplent nos dépenses…
              😥

      1. lxy

        La disparition de P. Murray a laissé un grand vide, rempli -en très grande partie-par notre hôte h16, la poésie en moins mais l’économie (et les illustrations) en plus….

    2. MCA

      Ca date Major, même qu’ils vont nous coller cette trouvaille que le monde entier nous envie à la Porte de Clignancourt.

      Si seulement ils pouvaient coller cette m… dans le 17, Al pourrait admirer plus facilement l’oeuvre qu’il a contribué à financer à la sueur de son front. :o)))

      1. Higgins

        Il y en avait une près de la sortie de Châtellerault nord sur l’A10. Elle s’appelait « La main jaune ». Nulissime, sa seule utilité était d’être un point de repère commode parce que très visible. Les GJ ayant choisi le rond-point comme lieu privilégié pour leurs festivités hebdomadaires, elle a fini brûlée (nombreuses photos sur la toile). Gros émoi chez les cultureux locaux, satisfaction pour le reste. À la Roche sur Ton, une « oeuvre d’art » du même acabit a été heureusement supprimée car, pas entretenue depuis plus de trente ans, la « sculpture » menaçait de s’écrouler rongée qu’elle était par la rouille. Elle trônait devant un des lycées de la ville, assemblage inutile de bout de ferrailles et autres tôles (la sculpture, pas le lycée ).
        Je crois que de toute les hypocrisies dont notre société raffole, celle de la sculpture moderne est de très loin en tête. Dans l’armee des Indes, on a eu droit devant mon premier régiment à ce que nous appelions, nous autres jeunes scottish guards, à la « Rangers d’acier »: inutile, moche et évidemment tres chère. Les abus sont innombrables et malheur à celui qui déclare ingénument que le roi est nu.

        1. MCA

          Et que dire des colonnes de Buren finissant en pissotières pour genre 2 épris d’urgence ou crottier à pigeons.

          En fin de compte cette ineptie a fini par trouver le rôle qu’elle n’aurait jamais dû cesser d’avoir, mais à quel prix et au bout de combien de temps!!!!

    3. Higgins

      Même Marianne reconnait la stupidité de la chose (ou alors, j’ai mal compris l’article): « Passionnante, foisonnante, la création contemporaine est souvent éclipsée par des « scandales » commis au nom de l’art, où l’ignominieux le dispute souvent à l’infantile. À chaque occasion, les élites – culturelles, politiques, économiques – s’y offrent une victoire symbolique facile, se dressant face au « Mal » : la « Réaction », l’extrême-droite, la « France moisie ». » (https:/ /www.marianne.net/culture/art-contemporain-le-grand-foutage-de-gueule)

      1. albundy17

        Heuuu, nan, je crois que si l’article est raccord avec son ramage, ça doit bien causer de foutage de gueule ^^

        Si on compte bien,, « l’artiste » s’est bien fait enc, je me demande qui s’est enfoncé 610.000 euros au fond de la poche

    1. WorldTour73

      J’ai vu le programme et j’ai bien rigolé. Normalement, ca va être du gateau pour trump face à la momie sanders

      1. WorldTour73

        M’enfin le programme, je veux dire les 2-3 choses qu’il a dit. « Socialisme, socialisme, etc ».
        Les chinois doivent bien se marrer.

    2. albundy17

      « les étudiants de la Western Illinois University, après avoir prédit avec un taux de réussite de 100 % tous les vainqueurs depuis 1976, ont pronostiqué la victoire du sénateur démocrate du Vermont. »

      1. albundy17

        Je n’avais pas lu son programme, il l’a piqué à mitterand, mais france culture pose la question est il socialiste et s’autorépond que non pas vraiment

      2. bibi

        Vous auriez du prêter attention à la date de l’article où figure le pronostic des étudiants de la Western Illinois University à savoir le 10 février 2016!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.