Macron ne fixe pas de cap mais conserve toujours le même, celui de l’étatisme

Voilà, c’est fait : avec la pénible intervention d’Emmanuel Macron hier soir, les portes du Bricoland Républicain sont de nouveau ouvertes, et on va pouvoir assister au roulement incessant des petits bricolages institutionnels, fiscaux et législatifs pour faire croire au peuple qu’une importante réforme de fond se met en place pour plus de justice sociale, d’égalité, d’inclusivité, de citoyenneté, de festivité et de vivrensemble.

Comme prévu, la presse va aller chercher quelques politiciens chevronnés pour faire mousser les deux ou trois mesurettes qui ont le bonheur de cliver ici ou là la population en mal d’émotions ou les journalistes se forceront un peu à évoquer les astuces médiatiques comme la fermeture de l’ENA ou je ne sais quel autre gadget politique afin d’occuper la galerie. Quelques jours s’écouleront, la poussière républicaine retombera et le pays reprendra sa marche cahotante vers le fossé.

Pourquoi cette assurance que rien ne changera encore ?

Outre l’exemple du passé, constellé de renoncements, d’effets d’annonces creux, de réformettes ridicules et de grands raouts médiatiques suivis par le petit bruit mou du soufflé qui se dégonfle, et qui donne une approximation satisfaisante du futur dans la plupart des cas, un élément supplémentaire permet d’affirmer avec confiance qu’à peu près rien de significatif ne changera dans le bon sens : l’état d’esprit du président.

En effet, si l’on pousse de côté tout le decorum, les paillettes et la fanfreluche médiatiques qui accompagnent immanquablement les envolées lyriques du Président et qu’on observe non ce qui est dit, mais bien ce qui est fait, on constate que ce sont toujours les mêmes mécanismes intellectuels qui sont à l’oeuvre.

De la même façon qu’il n’y a absolument aucune remise en question de la place de l’État en France dans les actions des ministres, des élus et des administrations, il n’y a pas plus l’ombre d’une prise de recul et d’une volonté de remise à plat de cette place, de l’action de l’État, des dépenses publiques et des services offerts en regard dans la tête du président lui-même.

J’en veux pour preuve la proposition, passée relativement inaperçue, d’Emmanuel Macron de créer « un mécanisme de coopération pour le patrimoine européen en péril » dont il a fait part il y a quelques jours en direction des instances européennes à une presse qui l’a mollement relayée.

Ici encore, il s’agit de créer une nouvelle usine à gaz méta-étatique, énième commission ou agence multilatérale à turboencabulateurs chromés et financements évidemment publics, pour favoriser la coopération des États membres de l’Union Européenne pour le patrimoine européen en péril, visant à se prêter assistance, à partager des compétences et des savoir-faire en matière de bureaucratie, de petits formulaires cerfas croquignolets, de tampons encreurs et de papeterie de combat administratif entourant un sujet d’actualité (ici, c’est le patrimoine, mais ça aurait pu être la recherche spatiale, la charcuterie ou le tricot).

Bref, on va donc ici mettre en place une nouvelle structure roulant sur l’argent des autres, exactement à l’instar d’absolument toutes les idées qui passent spontanément par la tête de nos élus, tous plus étatiques, interventionnistes et centralisateurs les uns que les autres, et en contradiction flagrante avec ce qu’on observe pourtant tous les jours où la société civile se débrouille très bien seule, et en particulier en matière de patrimoine où la coercition qui permet d’abonder plus de 7 milliards d’euros dans les caisses de la Culture ne permet même pas de sauvegarder le moindre monument d’importance, là où les fondations et associations privées s’occupent d’à peu près tout.

Cette proposition mi-prévisible, mi-loufoque de Macron démontre fort bien que l’esprit même de réformes salvatrices pour le pays n’habite absolument pas les têtes de nos dirigeants.

Pour eux, tout doit absolument passer par l’État qui va s’occuper de redéfinir, encadrer, limiter ou flécher les comportements, les habitudes, les capitaux, les biens et les services de la République du Bisounoursland, et hors de l’État, point de salut. Dans ce cadre, les réformichettes issues du Grand Débat sont du même bois d’allumette dont on taille les poutres qui soutiennent les politiques du pays et qui crament en quelques minutes.

Pourtant, ce n’est pas comme si des problèmes précis, chiffrés et connus n’existaient pas. Ce n’est pas comme si aucune statistique, aucune information pertinente ne détaillaient pas déjà les domaines où les vraies réformes et la vraie action d’un État régalien s’imposeraient d’évidence, à tous, et rapidement.

Le pays est à cran, la délinquance explose, les actes graves aussi, mais l’accent sera porté sur des ajustements de retraite, des petits bonus fiscaux par-ci, des micro-réduction de taxes par-là.

Le nombre de faillites d’entreprise augmente, mais on continuera à se pencher sur les moyens de les tabasser encore un peu plus afin de redistribuer toute la belle richesse qu’on crée ainsi.

Et puis, ce n’est pas parce que le chômage continue de flirter avec le mauvais côté des 9% de la population active (et ce, malgré les incessantes bidouilles statistiques pour camoufler la triste réalité) qu’il faudrait renoncer à faire encore grossir l’État, n’est-ce pas : non seulement, le nombre de sociétés détenues par l’État ne cesse d’augmenter (tout ce turbo-libéralisme fait mal aux yeux !), mais les chiffres de l’INSEE, même torturés pour leur faire avouer des choses plus politiquement correctes, ne parviennent pas à camoufler l’augmentation continue du nombre de fonctionnaires depuis 1981.

Non, décidément, malgré sa conférence de presse et quoi qu’il en dise, Macron n’a pas fixé un cap mais a bien conservé celui qui prévaut en France depuis plus de 40 ans : celui de l’augmentation de la place de l’État et des dépenses publiques, et donc des impôts et des taxations.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires282

  1. Calvin

    Excellente analyse que je partage.
    Avec une seule chose (minuscule mais salutaire) vraiment positive dans l’excès de communication d’hier : l’abandon de la posture de combat écologique, qui prévalait jusqu’au début des Gilets Jaunes.

      1. Dr Slump

        Le graphique montrant l’augmentation vertigineuse, digne d’un fameux col du tour de France, des prélèvements sur les salaires entre 1970 et 1990 manque franchement à cet article.
        Il faut vraiment que les honnêtes électeurs le voient pour qu’ils réalisent la profondeur de la pénétration fiscale!

        1. Dr Slump

          Petite recension des ouvrages parus sur le même thème sur IDL:

          institutdeslibertes.org/chroniques-de-la-fin-de-laugmentation-des-depenses-publiques/
          C’est vachement rassurant de voir qu’autant de monde dit la même chose, tous bords confondus, mais que la cavalerie continue. Et je crois que ça continuera jusqu’à l’implosion: tout le monde en appelant à l’état, l’état ne saurait faire autre chose que d’agir et taxer toujours plus, et personne ne pourrait comprendre que l’état n’agisse pas.
          La grande désillusion finale approche. Mon pronostic: dans une dizaine d’années, sauf si un « cygne noir » apparaît avant, ce qui n’est pas improbable.

          1. albundy17

            « dans une dizaine d’années, sauf si un « cygne noir » apparaît avant, ce qui n’est pas improbable. »

            mdr, c’est toujours prudent de rajouter un « sauf » dans ses prévisions datées de l’avenir qui n’a pas encore eu lieu…

            T’as pas causé du cygne blanc, c’est dommage, car nostradamus l’a annoncé que l’on allait vivre dans le bonheur et le miel juste après que ND ait cramée

      2. P&C

        L’ami Jancovici annonçait la couleur dans ses confs : le seul moyen de changer les comportements, c’est taxer !
        Le type est au HCC… ça promet.

      3. Calvin

        @h16
        Je sais que le filon climato-fiscal ne sera pas abandonné, mais j’ai senti un ton de repli, typique de tous les pays confrontés à des urgences clim… budgétaires.
        Les journalistes n’ont posé aucune question sur cette catastrophe biblique annoncée.
        La transition se replie sur le logement, et je ne serais pas étonné si le nucléaire devenait moins indésirable.
        La transition énergétique est coûteuse en richesses, donc en impôts et taxes, et la fine équipe dirigeante n’a pas trouvé de martingale.
        Peut-être temporaire, mais l’urgence semblait moins urgente.

        1. adawong1789

          Il a quand même réussi à nous avertir d’un probable « conseil de sécurité climatique » ou un truc du genre. Agnès Verdier-Molinié a rappelé que rien que le plan mobilité c’était 17 milliards. Sans compter la rénovation, les énergies « vertes », etc.

          Sans rapport avec le climat (et encore, il y a bien « environnemental » dans CESE), j’ai bien aimé l’idée de génie du tirage au sort de 150 français pour apporter des idées toutes neuves… Comme l’a dit encore la belle brune, ça va faire 150 nouvelles idées de taxes.

          Les Échos ont chiffré les 2h de théâtre à 10 milliards, à ce que j’ai entendu.

      4. Aristarkke

        D’autant plus vexant que la production d’énergie électrique en Grance émet bien moins de carbone (marqueur officiel de la pollution énergétique simplement évoqué comme tel) que celles d’autres pays dont l’ Allemagne qui la fait avec des centrales au charbon lignite…

    1. albundy17

      « l’abandon de la posture de combat écologique  »

      Perdu, s’il n’en a pas parlé durant son laïus, il a annoncé vouloir créer une commission de concertation écologique il y a un ou deux jours, j’ai oublié le nom exact, mais bon,

      1. albundy17

        Ha ben si, il en a causé: « Un conseil de Défense Ecolo »::

        20minutes.fr/politique/2504559-20190425-video-conference-presse-macron-chef-etat-veut-mettre-place-conseil-defense-ecologique

        1. P&C

          Tu es médisant.
          Créer des commissions permet de placer des palanquées de hauts fonctionnaires et de leur donner assez de statut pour qu’ils puissent aller manger les petits fours chez l’ambassadrice.
          ça lutte contre le chômage. Et ça fournit de l’argent à ces dames.

          (bon, c’est pas comme si on manquait de flics, d’infirmiers, d’aides soignants, de profs, etc… mais que voulez vous, ces professions sont bien moins glamour)

          1. On ne manque ni de flics, d’infirmiers, d’aides soignants ou de profs : si on compare à population comparable, la France en a bien trop dans toutes ces catégories.

              1. Vodkaman

                Peut être qu’ils manquent de temps pour exercer leur fonction…

                Entre les 35 heures à temps très partiel, les absences pour cause de mal au pied, hémorroïdes ou que sais-je… les formulaires à remplir…les congés hors normes…

                Il me semble avoir lu qu’1/4 du temps des urgentistes était occupé à essayer de trouver un lit pour les patients le nécessitant.

                Virez les gens engorgeant ces services pour un rhume ou une gastro ou tout autre cause pas vraiment urgente mais qui y vont parce que c’est « gratuit » (pas de frais à avancer s’entend) et vous allez dégager un peu plus de temps pour ceux qui ont vraiment besoin de soins urgents. vous allez aussi améliorer le tri et éviter de voir des gens clamser parce que pas vraiment auscultés correctement.

                dans l’Ednat, le ratio administratif vs prof est juste surréaliste.

                1. durru

                  « dans l’Ednat, le ratio administratif vs prof est juste surréaliste »
                  Rassurez-vous, la santé (hôpitaux, cliniques, EHPAD…) fait moins tout aussi bien.

                2. albundy17

                  « Il me semble avoir lu qu’1/4 du temps des urgentistes était occupé à essayer de trouver un lit pour les patients le nécessitant. »

                  Ouais, pis le temps de retrouver ses crocs et de lutiner ds la salle de farniente.

                  Y’a aussi le temps consacré aux tampons et photocopie en 20 exemplaires, plus tout ces petits autocollant imprimés à coller partout

            1. albundy17

              Avec sept jours de carences, comme pour ma gueule, y’aurait un début de solution, après, devant les établissements plein à craquer de fonx, plutôt qu’acheter des chaises, on se résoudrait ptet à en virer un peu, par manque de place

                1. albundy17

                  J’imagine bien, et c’est normal.

                  Pourtant, en virant les inutiles, ont pourrait payer enfin correctement les fonx faisant bien leur métier.

                  ça te parle mieux, là ? 🙄

                1. MCA

                  @L’Ari

                  Tu remarqueras que le patron dans longue énumération :

                  « On manque de charpentiers, de couvreurs, d’électriciens, de mécaniciens »

                  n’a même pas daigner évoquer, ne serait-ce que du bout du clavier le noble métier de plombier…

                  Un oubli volontaire où le résultat fâcheux du surmenage?

                  1. Aristarkke

                    De son point de vue, comme il en a déjà *deux* dans la petite vingtaine de ses lecteurs, soit un pourcentage somme toute honorable, il doit considérer qu’il n’y a pas de manque de ce côté-là. 😛

            2. Nemrod

              Oui mais quand tu en as besoin, et ben c’est pas pour toi…toi qui paye ou a payer.
              Exemple hier ou mon père de 85 ans parkinsonien, hospitalisé d’urgence avec une tachycardie à 150 qui a été littéralement foutu dehors de l’hopital public que le monde nous envie.
              Notez le petit h.

              Je me demande si la perf de digoxine était finie.
              Evidemment il ne lui a pas été proposé à boire ( manger ne rêvons pas) pendant les douzes heures de présence dans les lieux.
              Une heure avant il allait en Cardio, une heure après, ah ben non…

              Ben oui, quoi, un honnête citoyen sur ses fins, ce n’est pas intéressant, y a plus rien à tondre…

              Bon je pense que les oreilles de la connasse de toubib responsable sifflent encore et je vous garantis que c’est pas fini.
              Ben oui , elle a découvert qu’il était Parkinsonien quand il a fallu le lever pour qu’il parte…pas comme si son dossier médical le suivait partout, hein !
              Et puis l »‘Hopital est sous tension », y pas de place…pour lui !
              Y a bien un ou deux moins franchouillard à privilégier…pas déconner non plus !
              Un vieux Gaulois…et puis quoi encore !

              Dont acte.

              1. Aristarkke

                Comment cela, rien à tondre ???
                D’après la doxa actuelle, tous les vieux sont pétés de thunes et de juteux patrimoine. Avancer les héritages taxables est donc une attitude hautement recommandable pour la pompe à phynances…

              2. albundy17

                ‘y a plus rien à tondre…’

                Ben si, c’est là ou ils se lachent total.

                T’es ds l’émotion Nemrod, bien compréhensible, évidemment, mais faut pas tout mélanger, à mois que tu n’accuses la toubib d’avoir privilégié du pas blanc au détriment de ton père la toubib, ce qui reste de la discrimination arbitrable ds un tribunal, cela me parait étonnant qu’elle n’en prenne pas conscience.

                50.000 analyses cardio et autres ne rallongent pas la vie

                1. Nemrod

                  Tu ne me connait pas et c’est normal que tu pense ça.
                  Ceux qui me connaissent savent qu’une de mes rares qualités est de garder la tête froide en toutes circonstances…du moins toutes celles rencontrée jusque là.

                  Donc je te décris froidement ce que j’ai vu hier.

                  J’ai vu un service d’urgence d’un Hopital public avec pas le moindre début de tri des urgences : pendant les 20 minutes ou j’y suis resté est arrivé un jeune gaillard avec une petite plaie à la main ( steristrip point barre ) et une jeune dame qui décrivait un léger mal de tête en je ne sais quelle langue…ils ont pri la file comme les autres.
                  Premier problème.

                  J’ai vu un vieux Monsieur Parkinsonien avec une tachycardie à 150 ayant cédée au bout de 10 heures et une perf de digoxine, foutu dehors pour faire de la place alors qu’il existe a côté un service d’Hospitalisation de courte durée.

                  Vieux Monsieur qui n’avait pas eu son traitement antiparkinsonien depuis 12 heures et a qui on n’avait pas donné un verre d’eau depuis le même temps.
                  Il n’était pas en état de sortir, ce qui l’a sauvé est que j’avais fait 200 bornes est que j’étais là pour le soutenir jusque dans l’ambulance puis chez lui.
                  Le fait que je sois là n’a pas été un critère de choix pour le toubib puisque au moment de la prise de décision il ne pouvait compter que sur ma mère : 1.55 m, 80 ans.

                  Traitement scandaleux aussi bien sur les critères humains que scandaleux en regard ce que ce vieux Monsieur est en droit d’attendre en regard de ses cotisations d’Assurance Maladie pendant ses 48 ans de carrière.

                  Donc, résumons nous

                  – aucun tri à l’arrivée
                  – aucune prise en compte du malade dans sa globalité
                  – empathie plus que minimale
                  Tout ça pour fort cher comme tu peux le constater toutes les fins de mois .

                  Le fameux « manque de moyens » certainement.

                  1. Lorelei

                    J’ai l’impression que ce qui est pris en compte, ce n’est pas la gravité de l’état du malade, mais son âge.
                    La plupart des médecins à l’hôpital sont jeunes et n’ont pas de considération pour les « plus vieux ».
                    Pour avoir eu des grands-parents et parentèles âgés à l’hôpital depuis plus de 30 ans, les comportements n’ont pas changé. On foutait déjà ma grand-mère à la porte de l’hôpital, au plus vite, il y a plus de 30 ans.
                    Les seuls services qui les prennent en considération sont ceux qui s’occupent du grand-âge.
                    C’est un constat, pas une excuse

                  2. albundy17

                     » pas le moindre début de tri des urgences  »

                    Ha oui, entièrement en accord, un médecin orientateur* réglerait le problème de la surcharge pondérale des services d’urgence, de même que la gratuité.

                    Pour l’empathie, je dirais que c’en est heureux, voire une preuve de professionnalisme.

                    Je remarque, vu l’age respectable de tes parents, tu es doté de gènes résistants !

                    1. sam player

                      « Pour l’empathie, je dirais que c’en est heureux, voire une preuve de professionnalisme. »

                      Hi hi

                    2. albundy17

                      lol, pour ce type de fonctions, e-robot.

                      Bon, pour l’anecdote, j’ai été pris en charge par un CH de mauvaise réputation il y a quelques années, en urgence absolue, ben l’urgentiste m’a fait passé devant tout les bobos, et j’ai eu en fait tout le service à mon service.

                      ALors j’ai ptet un biais de perception ^^

                      Mais suis encore là, n’en déplaise ^^

                    3. Pheldge

                      Ah bon tu rigoles sur l’empathie*? attends Sam, on va aller te réveiller le RPS 😉

                      l’empathie ? pauv’ Juliette … 😀

                  3. Passim

                    Urgences… À ta place, j’aurais fait une petite stat’ « au faciès » comme ils disent… Un début d’explication, même grossière – et même carrément dégueulasse, et pas du tout bisou…

                  4. theo31

                    Un collègue est arrivé à 20 heures aux urgences d’un gros hôpital avec une fracture de la cheville suite à une chute en scooter. Il a attendu 7 heures et demie avant d’être examiné. Il a dû se démerder ensuite pour aller faire une radio dans un autre service. Malheureusement, j’ai constaté dans certaines cliniques que ça se passait de la même manière : j’ai attendu quatre heures pour une fracture analogue.

              3. Citoyen

                 » Et puis l‘Hôpital est sous tension …
                Y a bien un ou deux moins franchouillard à privilégier…pas déconner non plus !
                Un vieux Gaulois…et puis quoi encore !  »
                Eh oui, Nemrod, c’est une bonne partie du fond du sujet …
                C’est un sujet que j’ai évoqué, il y a pas mal de temps (environ deux décennies), avec un politique qui était en prise avec ce problème.
                Déjà à l’époque on évoquait le manque de moyens et de personnel. Et je lui expliquais que ce n’était pas le sujet, parce que la moitié de ceux qui vont encombrer les services d’urgences, n’ont rien à y faire, dans la mesure où leurs bobos ne relèvent pas de la médecine d’urgence, mais de la médecine de ville. Et donc, l’approche en termes de moyens et de personnel était un faux problème.
                Depuis, dans certains établissements on a vu se créer un sas d’entrée, pour faire un premier tri, entre les vrais urgences, et les autres, aiguillés vers une maison de santé située à proximité, pour les traiter avec des horaires larges (ce qui n’est pas simple).
                En plus, les hôpitaux étant souvent situés en périphérie des villes, leurs services d’urgences servent de dispensaires à certaines clientèles de cette périphérie (qui viennent souvent du sud de la méditerranée), … puisque là-bas, les urgence servent de dispensaire, et ils transportent les mêmes comportements ici.
                Dès lors, la surcharge des urgences n’est pas sur le point d’être réglé …

                1. Arthourr

                  Un hôpital est une administration comme une autre : plus tu gueules, plus tôt tu es servi.
                  Ca marche mieux si il y a une vingtaine d’accompagnants passablement énervés, évidemment….

            3. Aristarkke

              Monseigneur, n’oubliez pas que chez les profs, il y a une grosse différence entre le nombre d’inscrits dans les rôles de l’Ednat et ceux qui sont devant les élèves, tellement il y en a qui sont en disponibilité pour raisons diverses et très variées…

            4. Oblabla

              Les flics? On n’en voit pour ainsi dire jamais dans les rues (à Paris par exemple). Raison: ils sont tous planqués dans les commissariats… Entrez dans un commissariat, vous verrez, ils sont tous là!

              1. Aristarkke

                On ne les voit pas à Paris ??? En tous cas, ils sont bien là, à l’affût, pour balancer du PV sur un pov’Doblo bien mal garé, selon une modif de 2015 du Code de la Route, interdisant maintenant le stationnement « à contre sens » (en clair, à gauche de la rue double voie) même si le marquage au sol le permet (selon l’ancienne mouture) et même si vous êtes sur un emplacement autorisé.

                1. MCA

                  Tu penses ne rien avoir à te reprocher mais n’oublie jamais que ce n’est pas toi le juge…

                  Bon sang, est-ce qu’il va falloir aller vivre en Patagonie pour qu’ils nous foutent la paix pour de bon?

                  1. Aristarkke

                    Je peux te dire qu’écumant le Val-de-Marne, ce type de stationnement reste très fréquent et apparemment pas verbalisé là.
                    Faut dire qu’il y a davantage de risques de tomber sur des CPF qu’à Paris.
                    Quoique j’ai été verbalisé dans la rue de la Grande Mosquée mais ce n’était pas un vendredi fin de matinée… [à ce moment-là, même pour des « double file » ou des emplacements interdits, la flicaille a la berlue…]

                  2. Aristarkke

                    Et c’est un PV de la Police Nationale. Pas des sbires et sicaires d’Annihildalgo !
                    Très occupés à verbaliser, davantage qu’à protéger le veuve et l’orphelin…

                    1. MCA

                      « protéger le veuve et l’orphelin… »

                      Ne pas confondre ce qu’il y a indiqué sur le menu et ce qu’on te sert dans l’assiette.

          2. MarieA

            Ben oui, l’Etat lutte contre le chômage, comme dans cet exemple :

             » Six mois après sa création, le personnel de la cellule d’accompagnement des mineurs non accompagnés (CAMNA) de Bobigny (Seine-Saint-Denis) ont mis fin à leur grève. Ses revendications ont été entendues : recrutement de sept éducateurs, une infirmière et quatre agents administratifs, le renforcement du suivi psychologique des mineurs, la location de bureaux supplémentaires et le versement d’une prime exceptionnelle.

            En plus de ces renforts, les grévistes réclament l’intégration d’un psychologue à leur équipe qui pourrait orienter ces jeunes vers des suivis adaptés. Mais aussi la mise en place d’un boîtier de renouvellement du passe Navigo, le recrutement immédiat de deux éducateurs de soutien et une prise en charge adaptée aux situations de chaque mineur. »

            Pour les immigrés illégaux mineurs de 47 ans, il y a toujours de l’argent.

            « «Ça fait 5 mois que je suis arrivé en France et je ne comprends pas… Je ne peux pas aller à l’école ni travailler, je n’ai rien du tout.» Lamine a 15 ans, il vient du Mali.  »

            Il faut vraiment se pincer pour se convaincre qu’on ne rêve pas, en France…

            http:/ /www.fdesouche. com/1197941-bobigny-93-7-agents-pour-accueillir-800-mineurs-isoles-les-agents-de-la-camna-en-greve

            1. albundy17

              Pour commencer, faudrait leur laisser le droit de travailler, plutôt que l’obligation de vivre aux crochets.

              Après, il va te falloir te faire une raison, il manque 60.000 naissances annuelle en france pour éviter l’extinction.

              1. durru

                Bah, si on ponctionnait moins les familles françaises pour ne pas financer les CPF, elles auraient peut-être aussi plus envie de se farcir des gosses… Pas sûr du tout que l’immigration de peuplement soit vraiment incontournable.

                1. albundy17

                  « A quinze ans, la cause du travail est de toutes façons, entendue, Al. »

                  Marie cause des migrants mineurs de 47 ans.

                  Durru, tu mets la charrue avant les bœufs, tu sais, l’œuf, la poule, toussa…

                  MCA, tu as raison, faut tous se suicider

                    1. albundy17

                      Elle donne sont vrai age juste au dessus.

                      d’autre part, empecher les gamins de 14 ou 15 ans de bosser, c’est vraiment con, être arpette à 25 ans, ça la fout mal

                    2. Pheldge

                      Euh « Lamine, mineur », c’est une blague, non ? un peu comme « M. Tuyo, plombier ! » 😉

                    1. albundy17

                      Ce n’est pas moi qui doute de l’avenir qu’est trop horrible qu’on va tous mourrrir donc faut pas faire de gosses et se flinguer

                    2. albundy17

                      Le décalage ne vient que de toi ^^

                      Je me posais la question, t’arrive t il de finir une phrase sans ! ?

                      🙄

                1. MCA

                  @albundy17 27 avril 2019, 12 h 04 min

                  La réponse est dans ta question qui se termine par…… »? »

                  Alors à mon tour de t’interroger : t’arrive t il de finir une phrase interrogative sans « ? » ?

                  ou une phrase affirmative en terminant par « ! » ?

                  1. albundy17

                    Je ne termine jamais une phrase affirmative par un !

                    Ou alors je ne suis pas sûr du tout, mais ça sert à l’étonnement, ou l’expectative, genre joyeux noeel !

                    Je me trompe sans doute, mais bon, hein, « t’as bien mangé ! », ou, « t’as bien mangé ? », me semble fort différend aussi de t’as bien mangé. »

              2. MCA

                @L’Al

                « il manque 60.000 naissances annuelle en france »

                Moi ce qui m’étonne c’est qu’il n’en manque QUE 600 000 !!!!

                Pour faire des enfants il faut un minimum de confiance en l’avenir et ce ne sont pas les perspectives d’évolution de ce pays qui y contribuent, c’est le moins que l’on puisse dire.

                1. Gosseyn

                  Si, si, vous pouvez faire confiance en la future tiers-mondialisation forcée de la France, déjà bien entamée.
                  Pour ce qui est de l’argument de la faiblesse des naissances chez les non-importés, c’est leur choix actuel. D’autre part, dans la nature, tout est cyclique.
                  Seulement voilà, le pays est pourri par ces manipulateurs-nés, pour lesquels toute fraction numérique d’un cycle est présenté comme une vérité déterminant l’avenir, au lieu de s’en tenir aux tendances générales et factuelles !
                  Or, compte-tenu des QI à 2 chiffres, cela marche pour la bourse, pour le climat, pour la natalité ou les sondages politiques, etc.

            2. Aristarkke

              Si on lance un service pour accompagner des mineurs non accompagnés, de facto, ils deviennent accompagnés et ne devraient plus bénéficier de ce service, en bonne logique ? Non??? 😉

              1. MCA

                Si le service cesse d’accompagner, les mineurs perdent ce statut et on reboucle sur la situation de départ.

                La seule solution est d’attendre leur majorité.

      2. Calvin

        Mouais, une façon de repousser les mesures exceptionnelles qui devaient changer le climat, le monde, la Terre, l’Univers, son quinquennat…

  2. Le Gnôme

    C’est le prince de Salina, il faut que tout change pour que rien ne change, à part qu’il n’y a que l’illusion du changement.

    On ne change pas une équipe qui perd depuis 40 ans, c’est trop difficile, il faudra attendre l’écroulement final pour espérer pouvoir rebâtir.

  3. Pythagore

    Aaahh après la PAC, il veut créer la PEPP (Politique Eu pour le Patrimoine en Périleuh), pour faire payer les autres. Y a plus d’argent chez nous alors, on va le chercher chez les autres.
    Merci Patron de vous être farci le micron pour nous en faire un résumé.

  4. taisson

    « l’abandon de la posture de combat écologique, »

    Ou plutôt refiler la patate chaude aux « groupes de citoyens » chargés de faire des propositions sur le sujet ?? La ça risque d’ être bien pire !

    Macron agit comme un cadre supérieur de multinationale , il communique sur ce qu’il pense plaire à ceux qu’il veut convaincre,, réalisable ou pas, on s’en fout,…
    Tout ce qui est du domaine du concret… C’est sur le dos des autres,

    Je ne l’ai même pas écouté en direct, mais les comptes rendus sont sans surprises, et en fin de compte, je crois bien qu’il à simplement dit ce que le plus grand nombre veut entendre.

    Demain on rase gratis, plus de services publics, moins d’impôts, plus de démocratie, plus de justice, une petite phrase sur l’islam « politique »,
    bref, plus de père Noël !!!

    On va pouvoir compter bientôt, en réel, les voix de ceux qui y croient !
    Et ils sont bien plus nombreux que l’on peut croire ici..
    Et j’ai bien peur que le résultat étonne surtout les opposants…

    1. WorldTour73

      Plus de vents ! Je ne crois pas que ça ait si bien marché que ça. A force de faire « en même temps », il va finir par lasser.

    2. guillaume_rc

      « Macron agit comme un cadre supérieur de multinationale , il communique sur ce qu’il pense plaire à ceux qu’il veut convaincre,, réalisable ou pas, on s’en fout,…
      Tout ce qui est du domaine du concret… C’est sur le dos des autres, »

      C’est exactement ça !

      Exemple : Il annonce tout fièrement 24 élèves par classe. Mais il passe sous silence (et la presse aussi bien sûr) que pour ça il faut des profs et que le nombre de candidats est en chute libre !
      On admet au concours des personnes sous-qualifiées (certains ont 4 de moyenne!) qui ne ferons en aucun cas des profs valables.

      Pathétique !

      1. Le personnel de l’EdNat croule sous les administratifs et les profs sans affectation. Si on fait le ratio nombre d’élèves par profs émargeant à l’EdNat, il ne devrait pas y avoir plus de 20 élèves par classes, toutes sections confondues.

        1. guillaume_rc

          On est d’accord.
          Sauf que les administratifs et les profs sans affectation sont incapables d’enseigner et sont même des dangers publics (les profs sans affectation sont le plus souvent des militants léninistes ou assimilés).
          Et le statut de merde interdit de les lourder.

          Au passage, on retombe dans le travers habituels de la Fonction Publique : si on pouvait supprimer tous les comités à la con, les instances nuisibles, les inspecteurs des travaux finis… et virer les planqués qui y grenouillent, le pays se porterait beaucoup mieux.

          1. Theo31

            Les abrutis de gauchiasses ne comprennent pas qu’à budget constant, si les effectifs étaient réduits, les salaires des profs pourraient être plus élevés et qu’il n’y aurait pas besoin d’améliorer l’ordinaire en allant faire du black ou travailler pour Acodomia et consors.

        2. Murps

          J’ai régulièrement des classes de plus de 30¨en lycée, mais je m’en fous complètement ça se passe bien, (à part pendant les manipulations de laboratoire ou j’ai des demi-classes presque tout le temps, ce qui est indispensable).
          En vérité les 30 élèves ne sont pas un problème au lycée général, par contre, je me suis déjà fait bordéliser par un groupe d’une douzaine d’élèves de 5eme de collège, un mélange de cas sociaux et de mal-comprenants dont une bonne partie auraient du être affectés dans des sections spécialisées (SEGPA ou CLIPPA, allez voir ce que ça signifie, moi je ne sais plus).
          Le problème global n’a jamais été les effectifs, contrairement à ce que braillent certains syndicats.
          Je ne veux pas que les postes d’enseignants disparaissent dans le puits sans fond des « 24 élèves par classe », ça n’a aucun sens : ce sont aux établissements de décider quels moyens ils désirent mettre dans les différentes classes, pas le ministère.

          1. guillaume_rc

            J’ai cru comprendre que cette histoire de 24 élèves c’était en primaire.
            Mais c’est un détail.
            Sur le fond vous avez raison; il faut laisser les établissements décider.

            1. Pythagore

              Les chiffres de l’ednat nous disent que l’objectif était déjà quasiment atteint en 2017. C’est donc un programme ambitieux que ns propose Macron, atteindre des objectifs déjà réalisés ds le passé. Applause !
              https:/ /www.education.gouv.fr/cid57111/l-education-nationale-en-chiffres.html

          2. P&C

            Mal comprenant, mon œil… le temps des crétins des alpes est révolu. Ils se font rares…

            Les soit disant mal comprenant comprennent très vite dès qu’il s’agit de mettre la halla, de dealer, se droguer, terroriser, tapiner ou racketter.

            Parmi les cas que j’ai eu dans mes classes (des secondes et des 1eres), soit disant élèves en difficulté, j’ai eu :
            – une pute fille de dentiste (on sent la fille qui a manqué dans son enfance…)
            – un gars tellement défoncé au chanvre qu’il ne souvenait plus de son nom.
            – des qui n’en avaient simplement rien à f*utre.
            – une gosse de riche intouchable, future graine d’ingénieure en marche.
            – un branleur XXL.

            Une collègue grenobloise me disait qu’elle avait une racaille de 8 ans cocaïnomane…

            Des gosses en réelle difficulté, y en a (je me souviens d’une fille qui vivait dans un mobil home avec toute sa famille), mais ils ont la volonté se s’en sortir, et avec les bons coups de pouce, ils font des élèves attentifs et bosseurs.

        3. albundy17

          « il ne devrait pas y avoir plus de 20 élèves par classes »

          à la dernière rentrée j’avais calculé moins de 14 par classes, d’après les chiffres du personnel ed nat ?

          1. adawong1789

            Agnès Verdier-Molinié (désolé, encore elle, mais elle a l’air de ne pas se planter côté chiffres) a sorti le chiffre de 14 élèves pour un professeur, et a rappelé que, bien gérée, l’EdNat aurait plus que nécessaire pour faire le job.

            Au lycée on était 42 dans la classe. Avec des gens bien élevés, ça se passe très bien. Comme dit plus haut, si tu as 2 apprentis terroristes , 3 antifas et 1 dealer, ça suffit pour ne pas marcher. Le manque de moyens n’est qu’une farce et une excuse, mais personne ici ne sera dupe.

            1. Aristarkke

              J’ai connu une époque où aucun gamin ne se risquait à aller se plaindre d’une punition récoltée en classe, le risque de l’absence de soutien *amical* des Parents étant maximal avec un bonus éventuel d’une aggravation de ladite punition…

              1. adawong1789

                C’était sous Pétain, non? C’est troporibl

                Heureusement le progrès progressiste nous a fait progresser depuis ces zeures sombres

        4. bibi

          Il y a 861`000 profs pour 12`398`900 soit un ration de 1 prof pour 14.4 élèves.
          Comme les profs passent moins d’heures devant les élèves que les élèves devant les profs (certains en détachement vont jusqu’à 0h devant les élèves) on a un taux d’encadrement moyen de :
          25.5 en maternelle
          23 en primaire
          24.8 en collège
          19.3 en lycée pro
          30 en lycée général et techno

          education.gouv.fr/cid195/les-chiffres-cles-du-systeme-educatif.html

      2. P&C

        ça dépend des matières…

        Bio Bio, physique chimie, histoire, SVT, sport… font le plein. 1 candidat reçu sur 40 en bio bio en admission au CAPET.

        Les manques sont en Maths et en Anglais, principalement.

        1. Husskarl

          Le CAPES de maths est inadapté, le niveau demandé n’est pas en phase avec le besoin.
          Quant au niveau de pédagogie, je n’ai pas l’impression qu’il y ait sélection dessus, bah, c’est pas important hein.

          1. P&C

            ça dépend :
            1 : pas de pédagogie sans maitrise des matières
            2 : la pédagogie est plus pour les petits. Les profs de lycée sont plutôt des didacticiens.

    3. Pheldge

      Taisson, « ce que le plus grand nombre veut entendre. », et en particulier les GJ c’est « on te donne plus de pognon, qu’on va aller chercher dans la poche des riches ! » Point !

  5. Lorelei

    Le seul mérite que je lui reconnais c’est de savoir bien s’exprimer. Je crois qu’il ferait un très bon meneur au bonneteau.
    Sinon, tout sonne creux dès qu’on écoute atentivement

    1. Pheldge

       » un très bon meneur de bénéteau ? » ah, ça ilfaudrait demander l’avis du spécialiste, RPS, notre marin au long cours 😉

    2. Lafaillette

      Il a prié a notre dame et ca a fait des étincelles. Maintenant il relance le torchon sale en ignorant les conséquences de la globalisation. Bref s il a fallu mettre le feux a un monument pour le restaurer, c est bien la preuve que la république doit aussi etre restaurée après le passage de nos 2 pyromanes de présidents successifs.

  6. hub

    Il a malgré tout parlé de l’islamisme radical qui gangrène les banlieues…. mais bon, grâce à lui, tout va changer…. ou pas

  7. calal

    je fais le pari cynique qu’il a fait ces promesses pour engager ceux qui y croieraient afin de gagner leur vote aux elections europeennes.Sitot celles ci passées, il reprendra tout ce qu’il a donne d’une maniere ou d’une autre et continuera ce pour quoi il a ete engage,a savoir s’assurer que la france reste solvable et paie en temps et en heure interet et capital.

    1. albundy17

      « il reprendra tout ce qu’il a donne »

      Il n’a rien donné, il a juste saupoudré de la redistribution qu’il prendra à Paul.

      Le plus marrant, c’est qu’il y a un paquet de gj qui ne paient pas d’impôts sur le revenu, sont juste étranglé par les taxations délirantes tout azimuts.

      Donc pour eux, rien, que dalle, nada, nienté ^^

      Les pâtes ont de beaux jours devant elle, surtout qu’elle ont augmentées avec l’effet kiss cool pour aider les agri qui n’en touche pas la queue

  8. Val

    HS : un sujet qui devrait rapidement arriver : l’euthanasie pour tous . Je me suis infligée europe 1 ce matin en voiture : on a eu droit à un battage dans les règles avec tout ce qui pouvait se trouver d’intervenants qui allaient dans le « bon » sens , auditeurs compris. Pas un contradicteur . Rien n’y a manqué. Un bel exercice de propagande bien mené. « on donne la mort par amour » , « il est incroyable que nous ayons attendu si longtemps pour légiférer » « les belges sont en avance » « 96% des français sont pour » . En plus bel amalgame entre la fin de vie et le suicide assisté , les deux sujets étant joyeusement traités ensemble. Et les vieux du blog : vous ne mourrez pas assez vite ! L’état à faim ! Et d’ailleurs vos descendants sont d’accord 😉 , ce n’est pas MarieA qui dira le contraire 😉 😉

    1. Aristarkke

      Que des Attali chez tous ces djeunes…
      Enfin, jusqu’à ce qu’ils atteignent l’ âge limite et virent au : cela, c’était avant…

      1. albundy17

        Plus la bonne excuse de ne pas procréer pour sauvegarde de la planète, cf chie men bady ce matin., qui sera contente que sa mère la torche encore quand elle sera grabataire.

        Les dès sont jetés, la sixième extinction est en route, mais c’est pas des insectes ou autres vertébrés

    2. Pythagore

      J’ai un membre de ma famille impliqué ds l’accompagnement des malades en fin de vie qui milite activement contre, mais visiblement, c’est plié. Il est en particulier contre que l’on demande aux médecins de rompre le serment d’Hippocrates. J’avoue que je ne comprend pas que l’on ne file pas la recette aux gens (2-3 bouteilles de scotch) et qu’ils se débrouillent. Même pour mourir, les socialos ont besoin d’être assistés.

      1. Nemrod

        C’est un peu plus difficile que ça…
        Il est relativement facile de se supprimer quand on n’en pas besoin mais les facultés et la latitude de le faire, plus difficile quand on est physiquement au bout du rouleau et donc que le besoin s’en fait sentir.

    1. Ah ah ah la bonne blague !
      (population vs fonctionnaires)
      France 1980 : 53.731.387 – 3.900.000
      France 2017 : 64.859.599 – 5.525.700
      Population : +20.7%
      Fonctionnaires : +41.7%
      (sources INSEE)

      Mazette, cela suit en doublant !

      1. durru

        C’est vrai que, selon le graphique, ça s’est calmé depuis la crise (2009, en gros). Mais en fait la réalité est cachée par les emplois aidés, les contractuels, les CDD et autres artifices. Plus exactement, le personnel de terrain, qui exerce une vraie activité, est de moins en moins sous le « statut », tandis que les autres, les planqués (ce qu’on appelle « administratif »), augmente sans cesse, et avec le « statut » le plus souvent.

        1. Higgins

          Je n’ai pas le temps de chercher les chiffres mais il y a confusion entre la fonction publique d’état et territoriale. L’inflation vient pricipalement de cette dernière où népotisme et clientélisme font bon ménage. Là est le vrai problème de notre pays.

          1. MCA

            @Higgins 28 avril 2019, 9 h 42 min

            Les effets prévisibles de la décentralisation qui a créé autant de baronnies que le Bon Dieu peut en bénir.

            Après avoir placé les petits copains en tête d’icelles, ne restait plus qu’à se décharger des fonctions sur les strates du mille feuilles en affirmant qu’au sommet les économies étaient faites.

            Par contre avec la (claironnée) suppression de la taxe d’habitation, je serais curieux de voir comment les strates vont gérer la pénurie de brouzouf car en ce qui concerne la compensation à l’Euro près par le système central, même les « élus » en doutent, et pour tout dire,ils ne sont pas les seuls…

            1. Aristarkke

              Ta curiosité est une formule toute de rhétorique empreinte…
              Tu sais fort bien dans quel porte-monnaie sera piochée ladite compensation… 😥

          2. Aristarkke

            Il suffit de comparer les taux d’employés municipaux par rapport au nombre de la population concernée… Meremptoire en est à un employé/40 habitants alors que Lambersart (6x plus petite) en est à un/52 habitants. Habituellement, le taux décroît en fonction de l’augmentation de la population.
            Note 1: on parle des employés sous statut.
            Note 2: cela ne crée pas une ambiance de travail forcené à la mairie de Lambersart pour autant…
            Note 3: cette dernière occupe trois personnes au syndicat d’initiative pour zéro monument public sauf églises banales du XIXme siècle…

            1. MCA

              Lille? du côté de Marseille ça doit être croquignolet également.

              C’est l’endroit de France où il est le plus facile joindre les employés municipaux; il suffit d’aller à la plage.

      2. BIP

        Faudra contacter Mines ParisTech sur leur analyse du nombre de fonctionnaires.
        http://controverses.mines-paristech.fr/public/promo16/promo16_G25/i.imgur.com/wgCBHk8.png
        On peut faire dire pas mal de choses aux chiffres et c’est le point faible de la présente chronique. Il y aurait pas mal de pays avec plus de fonctionnaires.
        Ensuite est-ce que les méthodes de comptage étaient identiques entre 1980 et 2017 ? Une bidouille comptable pour servir d’alibi à une toujpours aussi cinglante critique de l’Etat providence ?

        1. « Il y aurait » : lol, non.
          Et j’apprécie à son juste titre l’humour sur la « bidouille comptable ». Genre la population augmente de 20%, celle des fonctionnaires de 40%, DONC c’est une bidouille comptable, pas … ce que tout le monde observe.

          La réalité, c’est ce qui reste même quand on a arrêté d’y croire. On peut serrer ses poings très fort, la réalité reste la même : la France a trop, beaucoup trop de fonctionnaires dans sa population active, et c’est exactement ceci + le niveau délirant de prélèvements sociaux qui coule le pays.

          1. BIP

            Ok je tire un trait sur ces nombres contradictoires, embués de directions contradictoires et pondus par un foyer socialiste. Mais je partage l’observation des conséquences qui se suffisent à eux mêmes : le chômage alimenté au saignées fiscales sur ordonnances.
            La prise de conscience de ce poids étatique n’a pas l’air de prendre. Ou bien timidement. Tout au plus la pensée se diffuse par soubresaut. Malgré mes partages de vos billets comme probablement par le nombre croissant de vos adeptes, il est dur d’entendre surgir des demandes de plus de services publics. Va falloir se battre contre une contamination neurologique généralisée en France. Il en faudra des générations pour voir un changement.

        2. Pheldge

          Cette école a toujours été un repère de socialistes : quand j’y étais dans les années 80 nombre de profs étaient conseillers des ministres de Mauroy … Qu’attendre d’autre d’une école qui forme les cadres du plus prestigieux des corps techniques de l’état ?
          Et la revue « les annales des Mines » contient de grosses pépites d’étatisme pur …
          A côté de ça, il y a eu Maurice Allais …

  9. Pheldge

    Bon, Patron, c’est pas bien, pas bien du tout d’être aussi négatif devant la pluie le déluge de bonnes nouvelles, que elles nous noyent dans un optimisme de joie :
    lepoint.fr/societe/timide-eclaircie-sur-le-front-du-chomage-au-premier-trimestre-26-04-2019-2309696_23.php

    1. durru

      J’ai bien aimé : un taux de chômage de 7 % — considéré comme le plein emploi par certains économistes
      Ceux qui sont en-dessous (et même de beaucoup) débordent, ou quoi ?
      Sinon, Paul sautera de joie sous peu : Un rapport parlementaire publié en février […] demandant « des moyens supplémentaires. Encore des fonx, encore ! Elle est pas belle la vie ?

      1. albundy17

        lol, le taux de plein emploi était avant de 5 %, en dessous duquel les effets pervers de l’inflation de marché se faisaient ressentir, et donc nous sommes passé à 7, sauf pour la france ou ce même taux est de 10

        1. Dr Slump

          Sauf pour la France où ce taux est trafiqué, tordu, manipulé jusqu’à ne plus vouloir rien dire. Il doit être en réalité de plus de 10 % si on commence déjà par ignorer les catégories arbitraires.

  10. MCA

    La blague du jour :

    « Bruno Le Maire annonce que 15 millions de foyers fiscaux vont bénéficier de baisses d’impôts »

    Chiche!

      1. adawong1789

        La baisse de l’impôt sur le revenu? Applicable en 2020. Liberté, efficacité, rapidité. Rayez la mention inutile. On va être content d’économiser 10 ou 20 balles par mois, voilà qui va nous changer la vie

        1. Calvin

          Ceux qui vont récupérer 10 à 20 euros par mois, sont ceux qui payent l’IR.
          Mais alors, les autres, les pauvres, ne toucheront rien ?
          Scandale, injustice, toujours pour les riches….
          Ne tiendra pas jusqu’en 2020 cette « baisse d’impôt ».

          Impôt a un accent circonflexe, qui rappelle le verbe imposer.
          Dans « baisse d’impôt », le ‘s’ est en trop.

          1. Aristarkke

            C’est exact que les non-imposables IR ne vont pas tarder à se rebiffer devant cette scandaleuse injustice qui leur est ainsi faite…

    1. Aristarkke

      Petite compensation de ce qu’on laisse en taxes sur les carburants (pour ne citer que les plus violemment augmentées récemment)…

    2. Pheldge

      la baisse dont il parle le Bruno, c’est en fait l’annulation des hausses prévues : les 100 € qu’on ne te prélève pas, ce sont 100 € de baisse de ton impôt ! 😉

      1. MCA

        Cépafô!

        D’ailleurs, hormis les économies (que je suis impatient de constater) prévues, je suis curieux d’assister à son numéro de prestidigitateur consistant à attirer notre attention en agitant la main gauche pendant qu’il va nous faire le poches de la main droite.

    1. MCA

      LOL,

      J’aime bien le Saker mais tu as simplement oublié de regarder la date de la publication qui donne un ordre d’idée sur la date de rédaction….

      Le 2 avril 2019

      1. albundy17

        T’es vraiment très lol, d’avoir pris l’article comme un reportage.

        Adepte du gorafi pour argent comptant ??

        C’était quoi, une partie de poker ? Un enterrement de vie de garçon ?

        :mrgreen:

        Je suis halluciné que t’ais gobé (ls) comme boa cette parodie, vaux mieux en effet que tu n’aies pas la télé ^^

  11. carpe diem

    Si je ne m’abuse notre président jupitérien a émis l’idée d’un minimum vieillesse à 1000 euros (bruts, nets?), m ais celui-ci serait récupérable sur la succession, avez vous des infos là dessus? Une petite info dans le genre « elle est pas belle la socialie » je viens de recevoir le montant de ma pension retraite 850 euros nets, sachant que j’aurai cotisé pendant 43 ans (pas à temps complet tout le temps) et je vois avec une stupéfaction mêlée de quelques jurons bien sentis qu’on va me sucrer une décote sur la partie complémentaire au motif que l’Argic et l’Arco sont en déficit, ils vont ainsi récupérer plus de 500 millions d’euros sur le dos des retraités même les plus pauvres! sur 850 euros, c’est 15 euros de moins mensuels. Les petits retraités s’en prennent plein la gueule et nous payons le prix fort pour la mauvaise gestion des retraites depuis 40 ans. Sans compter que les régimes spéciaux ne vont pas être abolis et que cette décote ne va pas concerner les fonctionnaires….. et ils s’étonnent qu’on soit dans la rue.

    1. albundy17

      ‘pas à temps complet tout le temps)’

      J’aime bien la formulation, on dirait du staff macron ^^

      Sinon, oui, 850 c’est le tarif retraite indépendant, demain tu fais partis des riches, mets de coté pour les futures taxes

    2. WorldTour73

      En même temps… Mitterand, Chirac, etc. Je n’en dirais pas plus car on risquerait encore d’avoir un débat jeunes vs vieux.

    3. theo31

      Les petits retraités s’en prennent plein la gueule

      Plus de 40 ans à voter pour le socialisme, la retraite à 60 ans aux frais intégraux de ses propres descendants, les zaquis sociaux auxquels vous avez illégitimement droit, De quel droit osez-vous vous plaindre ? Comme en URSS ou en Grèce, les retraités seront les premiers à se faire aligner lors de la faillite : il y a quand même une justice en ce bas monde.

      1. albundy17

        « aux frais intégraux de ses propres descendants »

        augmenté du dépouillement évoqué par le carpe diem.

        les héritages, c’était avant, maintenant tu claques, ce que tu as eu le malheur d’accumuler est a l’état, vu ce que tu lui a coûté avant de crever.

        ce n’est pas même une plaisanterie

          1. albundy17

            Et pour bien les emmerder, à l’étranger, suis sûr qu’il y a des coins du monde ou l’immobilier est pas cher et pourra être retransmis hors frais de cravate de notaire

              1. albundy17

                Oui, au moins en france, c’est très clair.

                La thailande, MCA, il me semble bien que c’est surtout au niveau des entreprises, non pas du foncier.

                Il te faut en effet un thaï de paille

      2. BDC

        Et si l’Etat prend sur la succession, ce n’est pas les retraités qui sont lésés mais (encore) leurs enfants. Qui aurait dû payer le redressement de la mauvaise gestion des retraites depuis 40 ans ? Le message c’est “flambez tout !” Profitez (encore) !

          1. MCA

            Toi avec tes « ! » et tes « ?x3 » tu vas nous indisposer l’Al si tu continues !

            Les soixante-huitards ne sont pas obligatoirement dans cette logique de flambage systématique et je connais des générations beaucoup plus récentes qui le sont.

            Je pense que le flambage est plus une histoire d’éducation et de caractère personnel que de génération.

            D’ailleurs si les soixante-huitards avaient tout flambé, il constitueraient la majorité des candidats à la soupe populaire au lieu de rouler en Mercédès et passer leur temps en croisière. :o)))

            1. Pythagore

              « … et passer leur temps en croisière »
              Y’en a des qu’on préfère envoyer loin pour qu’ils parlent moins, la croisière, ca « musle ».

            2. Pheldge

              ouais, et y’en a des qui, qui feraient mieux de faire profil bas, genre des retraités qui passent leur temps à voyager, qui savent plus comment faire pour dépenser leur opulentes pensions : Oléron, iie de Ré, Antilles, Thaïlande, Amériques … quand c’est pas les croisières !

                1. albundy17

                  ça va de plus en plus mal dans ton pays préféré au fait.

                  Pour les croisières, c’est à cause de ton mal de mer ? ^^

                  Tu devrais être amariné depuis, nan ? 🙄

                  ça me rappelle, un petit transbahutage de voilier de 2 jours, 2 jours de creux un peu prononcés sur la mer comme dans mon estomac ^^

        1. MCA

          @BDC 28 avril 2019, 11 h 06 min

          C’est une façon de voir mais pas la seule.

          Généralement les enfants héritent de ce qui reste après que tout le monde autorisé se soit servi à commencer par le fisc et les divers créanciers.

          Si le complément jusqu’à 1000 E est considéré comme une créance, ça rentre dans la logique évoquée ci-dessus.

          Cela dit, si les enfants veulent hériter du tout, il existe une possibilité.
          Il leur suffit d’aider leurs parents dans le besoin pour éviter que ces derniers fassent appel à l’intervention publique.

          Lorsqu’il s’agit d’encaisser un héritage positif, tout le monde lève le doigt alors que financer de sa propre poche une dépendance financière, m’est avis qu’il y a moins de volontaires d’autant qu’on ignore la durée.

          1. albundy17

             » si les enfants veulent hériter du tout, il existe une possibilité. »

            t’as vu Jésus !

            gouvernement prend sa cote part du positif, quelle que soit l’implication de la descendance, et implique autoritairement celle-ci, de droit légal, si d’aventure les gamins ont un peu de brouzouf de riche, genre le smic

                1. Pheldge

                  mais t’es en dehors des dates autorisées pour le chauffage ! et en plus tu pollues ! salaud, salaud, salaud , on va tous mourir à cause de toi, et les ours blancs qui z-ont plus rien à manger à cause de toi, salaud, salaud, salaud … 😉

          2. BDC

            Si les enfants veulent hériter du tout, la seule possibilité c’est d’avoir des parents qui fassent des donations, et tant pis pour les enfants de soixante huitards ! L’idée étant de relancer la consommation des ménages.

            1. Aristarkke

              Ou des parents qui meurent tôt, juste après avoir quitté la vie active (tout bénéf’ pour la redistribution aux assistés permanents), sans passer par la case EHPAD…
              Bref, le programme à la sauce MarieA, à peine aménagé…
              (cette innocente n’a pas l’intuition qu’il faut attendre que la carrière contributive soit achevée).

              1. Pheldge

                si, tu convertis tout en lingots, patiemment au fils des ans …
                J’aurais bien suggéré de passer par les cryptos, mais vu leur volatilité, il reste plus rentable de payer les droits étatiques !
                En attendant les cryptos de Facebook et Amazon 😉

                  1. Aristarkke

                    Pas en Belgique où tu peux encore en acheter pour 3.000€ en liquide, nous avait expliqué le Patron, il y a quelques mois. Bon, faut assumer le voyage…

                    1. Aristarkke

                      A MCA,

                      Tu fais x fois 3000 € d’achat, une fois dans chaque boutique…
                      Il n’y a sûrement pas qu’un seul vendeur d’or d’ouvert à Bruxelles ni dans les autres grandes villes belges, commerçants comme sont les Belges, surtout du côté flamand…

                      Cela te pose un problème pour ta fortune ???

                      Tu évites également d’arborer une voiture immatriculée à Oléron mais plutôt une à Lille ou autre du Nord et tu passes la frontière, bien chargé, par les petites routes plutôt que par les autoroutes…

                    2. sam player

                      « Tu évites également d’arborer une voiture immatriculée à Oléron mais plutôt une à Lille ou autre du Nord…. »

                      MCA, le Papet vient de te lancer une invitation à te véhiculer ou je m’y connais pas…
                      Méfie toi quand même… sinon tu pourrais te rendre compte pourquoi la place à côté du chauffeur s’appelle la place du mort…

                  2. Pheldge

                    oui, quand tu achètes chez un revendeur oficiel, mais quand t’as un pote qui a récupéré les lingots de sa grand reum, qui étaient dans la famille depuis des générations … il y a des solutions 😉

                    1. albundy17

                      Oui, un peu comme le mec qui a vendu pour 300.000 d’or à paris il y a peu, en échange de billets de monopoly ^^

                      Sinon oui il reste brusels ou luxembourg, mais bon, faut déjà avoir sorti la tresorerie de ta banque qui te signale à tracfin

                    2. sam player

                      Al, le mieux pour éviter les soucis pour les faire sortir, c’est de ne pas les y rentrer…

                    3. albundy17

                      En effet mais ce n’est pas à la portée de tout le monde, je doute que mca puisse aller chercher ses retraites en liquide, par exemple…

                    4. sam player

                      « revendeur oficiel » … si c’est ce qui était écrit sur le fronton de la boutique, amha faut se méfier…

                    5. Pheldge

                      bin Sam, quand c’est marqué « achat d’or » en général ça veut dire qu’ils achètent du plomb de l’or, non ? 😉

                      Ah et je tiens à apporter mon témoignage, sur l’honnêteté sans faille du Papet. Après pour traverser des frontières, il est plus tout jeune … et je peux faire une contre-proposition, qui sera plus avantageuses (je me porte également garant de ma propre intégrité, of course 😉 )

                    6. MCA

                      @BDC 28 avril 2019, 21 h 41 min

                      Je connais des femmes qui n’ont pas besoin de cet artifice pour briller… :o))))

                    7. albundy17

                      « des femmes qui n’ont pas besoin de cet artifice pour briller… »

                      Oui, quand il fait chaud, un spot suffit ^^

                    8. Pheldge

                      « Je connais des femmes qui n’ont pas besoin de cet artifice pour briller » dixit celui qui avoue acheter régulièrement des pierreries à sa femme « pour se faire pardonner » 😉

                    9. albundy17

                      « dixit celui qui avoue acheter régulièrement des pierreries à sa femme « »

                      En même temps, c’est beaucoup moins con que les fleurs

                    10. Pheldge

                      Al « c’est beaucoup moins con que les fleurs », pour le prix je suis pas si sûr … et puis, avec un bijou/caillou à 2000 € tu fais plaisir une fois, et t’es obligé de recommencer au bout d’un an max,, que pour le même prix tu as 100 bouquets à 20 € et tu peux faire plaisir 100 fois soit 2 ans !

  12. albundy17

    La présentation prime time de notre représentant national pour l’eurovision, à la mairie de Parie vaut son pesant de cacahuètes ^^

    « Il représentera la France et nos valeurs communes » selon le maire Anne Hidalgo.

    Prenez pas votre café en même temps, ou protégez le clavier :mrgreen:

    1. Dr Slump

      Oui hein je me suis fait la même réflexion, à la lecture de cette déclaration clownesque. Si l’on en croit la Dingue de Paris, ce n’est plus liberté-égalité-fraternité, mais lesbiannité-émasculité-féminité. Vaste programme pour les prochaines élections!

      1. albundy17

        Il a également supprimé la gratuité de certaines formations universitaires inutiles, on serait bien inspiré de faire de même

      2. Dr Slump

        « à la demande du président d’extrême droite Jair Bolsonaro »…

        Toujours cet art de la nuance, cette obligation d’ajouter subtilement le qualificatif infamant « d’extrême-droâte », pour être absolument sûr et certains que les lecteurs vont bien comprendre que non, ce n’est pas bien, non, mille fois non, c’est mal, mal, mal chers lecteurs!
        Ouarf!

        1. WorldTour73

          Raciste, homophobe, mangeur de chatons, etc. On reconnait bien la prose et la profondeur de l’analyse de nos journalistes grançais.

    2. Pythagore

      Pouah j’ai regardé le truc, on dirait un remake de conchita wurst, nous avons enfin notre conchita saucisse à nous. Dommage il(elle ?) chante pas si mal (pour de la pop).

  13. goufio

    « La politique est une affaire sale, une ruse, un cul-de-sac idéologique, un vaste pilleur de ressources intellectuelles et financières, un mensonge corrupteur, une tromperie, un moyen de répandre dans le monde un énorme malheur, d’une espèce inattendue et indétectée ; c’est le plus grand gaspilleur de productivité humaine jamais concocté par ceux qui ne croient pas à un authentique progrès économique et social. »
    Jeffrey Tucker

  14. goufio

    Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre – Marc Aurèle Empereur, Homme d’état, Philosophe (121-180)

  15. goufio

    « C’est ce qui est arrivé. La chimère du jour est d’enrichir toutes les classes aux dépens les unes des autres ; c’est de généraliser la Spoliation sous prétexte de l’organiser. Or, la spoliation légale peut s’exercer d’une multitude infinie de manières ; de là une multitude infinie de plans d’organisation : tarifs, protection, primes, subventions, encouragements, impôt progressif, instruction gratuite, Droit au travail, Droit au profit, Droit au salaire, Droit à l’assistance, Droit aux instruments de travail, gratuité du crédit, etc. Et c’est l’ensemble de tous ces plans, en ce qu’ils ont de commun, la spoliation légale, qui prend le nom de Socialisme. » – Bastiat – La Loi (1850)

          1. Aristarkke

            C’était le plaidoyer de Bastiat. Sinon, tu connais la fable de la poule aux œufs d’or qu’on apprenait aux marmots? Enfin, ça, c’était avant…

  16. goufio

    De grand cœur, j’accepte la devise : « Le gouvernement le meilleur est celui qui gouverne le moins » et j’aimerais la voir suivie de manière plus rapide et plus systématique. Poussée à fond, elle se ramène à ceci auquel je crois également : « que le gouvernement le meilleur est celui qui ne gouverne pas du tout » – Henry David Thoreau

  17. goufio

    Puisque le gouvernement, même sous ses formes les meilleures, est un mal, le but principal qui devrait nous guider devrait être d’en avoir aussi peu que la paix générale de la société humaine le permet. – William Godwin (1756 -1836)

  18. goufio

    Le système de l’imposture politique divise les hommes en deux classes, une dont la tâche est de penser et de raisonner pour tous, l’autre qui doit accepter les conclusions des premiers. Cette distinction n’est pas fondée sur la nature des choses ; il n’y a pas de différence intrinsèque entre un homme et un autre, comme on croit pouvoir l’imaginer. Cette supposition n’est pas moins injurieuse qu’infondée. Les deux classes ainsi créées sont trop, ou pas assez pour l’homme. C’est trop attendre des uns, en leur confiant un monopole artificiel, qu’ils puissent délibérer absolument pour tous. C’est faire un injuste procès aux autres que de supposer qu’ils ne puissent jamais utiliser leur entendement, ou pénétrer l’essence des choses et qu’ils doivent à jamais se contenter d’une apparence trompeuse. – William Godwin (1756 -1836)

    1. Husskarl

      « il n’y a pas de différence intrinsèque entre un homme et un autre »

      Ahah…
      Le vrai problème est de sélectionner ceux qui sont superieurs surtout quand tous les médiocres récitent le mantra egalitaire.

  19. goufio

    « La politique est l’art de chercher des problèmes, de les trouver partout, de les diagnostiquer incorrectement et d’appliquer les mauvais remèdes. » Ernest Benn

  20. goufio

    « Si un État avait enfanté un Microsoft, un Google, un Facebook, fait fructifier son économie comme Warren Buffett l’a fait pour les actifs de Berkshire Hathaway ces cinq dernières décennies ou inventé l’ampoule électrique, cela se saurait. » – Thierry Godefridi

  21. goufio

    « L’Etat moderne est inefficace et nuisible. Puisqu’il est inefficace on pourrait se passer de lui ; puisqu’il est nuisible on devrait le faire » – Murray N. Rothbard – Man, Economy, and State- Princeton – 1962

    BON DIMANCHE A TOUS

  22. Dr Slump

    Voilà ce qui attend nos sociétés collectivistes, par la comparaison avec l’écroulement de l’empire romain, mais l’analyse ne se limite pas là aux invasions barbares, il y inclut, en plus du collectivisme, le refroidissement climatique!

    thierry-guinhut-litteratures.com/article-rome-du-liberalisme-au-socialisme-le-ons-de-tyrannie-et-de-barbarie-pour-notre-aujourd-hui-124421528.html

    Un excellent article dont je recommande la lecture.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.