Chanteloup-Les-Vignes : mortiers et vivrensemble

Il y a quelques jours de cela, je notais dans un précédent billet que le gouvernement, tendu comme un seul homme face aux problèmes du pays, s’était décidé pour prendre le problème de l’insécurité à bras le corps… En pourchassant les cueilleurs de champignon, en taxant le rosé-pamplemousse et en créant un poste d’officier LGBT à la préfecture de police de Paris.

C’était il y a cinq jours et devant la fermeté de cette action indispensable, le pays pensait pouvoir souffler un peu. C’était sans compter sur la vitalité véritablement survitaminée de notre jeunesse des banlieues qui n’aura pas hésité à faire appel à ses ambianceurs exotiques les plus frétillants pour mettre un peu de peps dans un pays par ailleurs très casanier voire – il faut bien le dire – un peu plan-plan.

On apprend en effet qu’après les soirées « barbecue festif » de Mantes-La-Jolie le 25 octobre dernier, c’est maintenant au tour de Chanteloup-Les-Vignes de proposer une nuitée pyrotechnique à nos forces de l’ordre et nos pompiers qui ont, comme les fois précédentes, été pris pour cible, dans une joie et une bonne humeur que le reste du monde nous envie.

En fait, après plusieurs semaines d’accumulation d’un même schéma, la presse finit par se réveiller et noter enfin qu’il y aurait comme un motif récurrent : manifestement, certaines banlieues se sont lancé des défis à qui fera la meilleure soirée incendiaire, à qui tendra la meilleure embuscade à la police et aux pompiers.

Petit-à-petit, les journalistes commencent à entrevoir une réalité qui ne dépassait pas jusqu’à présent l’étape du petit articulet malingre dans leurs colonnes, par ailleurs copieusement remplies des gémissements pénibles de toute cette myriade d’associations lucratives sans but réclamant des aides, de la considération et l’arrêt des amalgames et des stigmatisations (mais pas des financements publics, merci).

Petit-à-petit, les journalistes font mine de découvrir le fait que certaines banlieues connaissent de façon quotidienne des voitures qui brûlent, des caillassages de forces de l’ordre, une insécurité consternante, et des guet-apens mettant directement en danger la vie de personnels médicaux, de pompiers, de police (mais jamais d’inspecteurs des impôts qui ont la présence d’esprit de ne jamais y mettre les pieds, les malins !).

Petit-à-petit, l’information filtre selon laquelle des quartiers entiers sont maintenant rigoureusement hors d’atteinte des lois et des valeurs ♩ tagada ♪ de la République ♫ tsoin-tsoin ♬ …

L’accumulation récente des barbecues de cités est tellement visible qu’elle déclenche chez une intelligentsia qui en semblait immunisée une lente prise de conscience qu’une bonne partie du peuple français avait pourtant eue il y a déjà 20 ou 30 ans… On en arrive au point où d’intéressantes infographies permettent de retracer les quatre dernières semaines d’actions festives :

Ceux des journalistes qui lâchent le plus leurs élastiques vont même jusqu’à (accrochez-vous bien) tenter un petit recensement de la quinzaine commerciale sur les mortiers d’artifice et autres amusements pyrotechniques : Chanteloup-les-Vignes, Mantes-la-ville, Trappes, les Mureaux, La Courneuve, Bobigny, Clichy-sous-Bois, Étampes, Béziers, Tours, Champigny-sur-Seine, Chenôve, Émerainville, Limeil-Brévanne… Le lecteur innocent découvre ainsi, au travers de quatorze étapes pittoresques, une autre facette de l’actualité façon « Tour de France des Territoires Perdus de la République ».

On pourrait se réjouir qu’enfin la presse s’empare de ce problème qui existe depuis maintenant des dizaines d’années et qui n’a, pour le moment, reçu qu’une exposition particulièrement spartiate et orientée par ces mêmes médias, au-delà des semaines à thème comme en 2005. On pourrait.

Mais il faudrait avant ça que la presse prenne enfin la mesure de l’ampleur des dégâts dans l’esprit de certains, dont le témoignage laisse pantois :

Apparemment, cette enfilade d’embuscades parfaitement criminelles n’a lieu qu’en réponse à une méchante stigmatisation, cette vilaine habitude que la France, la société, la police ou plus généralement le blanc cis-mâle de 40 ans qui écoute Canal+ font subir à ces jeunes de banlieue qui, agacés d’être assimilés à des délinquants, choisiraient donc de multiplier les crimes et les délits pour donner tort à ces vilaines stigmatisations, je présume.

C’est d’une logique imparable, et gageons qu’elle aura l’oreille attentive de tous les peignes-cul aux commandes, les abrutis décisionnaires et autres sociologues de mon cul sur la commode finement payés par le contribuable pour pondre les âneries habituelles destinées à calmer ces banlieues : en jouant encore une fois le couplet des quartiers défavorisés, et moyennant quelques dizaines de millions d’euros supplémentaires dans l’une ou l’autre « association de terrain-perlimpimpin », on tentera de camoufler la multiplication des exactions de plus en plus graves que subit le pays.

Millions d’euros publics qui iront rejoindre les milliards injectés dans plus d’une dizaine de plans banlieue dont les résultats sont tous plus catastrophiques les uns que les autres.

Non, rassurez-vous : au-delà de la petite liste des exactions récentes, il est assez peu probable que cette presse se retrouve en proie à une fièvre informationnelle et décide d’abandonner son sacerdoce d’éducation et de conscientisation de ses lecteurs.

Il n’y a aucune chance que, subitement, cette presse tente de faire le bilan objectif de 30 ans d’une politique de la ville catastrophique et de la corruption qu’elle a entraîné, qu’elle s’essaie à une analyse complète et détaillée des maux des cités, qu’elle en décrive les dérives religieuses, politiques, économiques, qu’elle explique que les comportements observés sont le résultat de décennies d’entretien d’un discours lamentable de lâcheté et de perversion pour des buts purement électoralistes.

Il n’y a aucune chance que cette presse, touchée par la grâce ou l’envie de simplement faire son boulot, énonce quelques vérités bien senties comme l’impérieuse nécessité d’un retour à l’ordre dans ces cités, et par la force puisque c’est de ça qu’il s’agit et qu’elle en vienne, par conséquent, à demander des comptes aux autorités pour ces dérives consternantes.

Demander des comptes ? Vous n’y pensez pas, mon brave !

Cette presse qui a déjà été fort timide pour admettre les exactions policières lors des manifestations des Gilets Jaunes sera, on peut le garantir, encore plus timorée lorsqu’il s’agira de suggérer que, peut-être, cette force qui fut fort mal dosée contre un peuple en souffrance pourrait l’être un peu mieux (enfin !) contre des groupes de dégénérés qui n’ont plus fait l’expérience de l’autorité de l’État depuis plusieurs générations et qui se réclament ouvertement contre ce peuple, contre cette autorité et contre cette République qu’ils n’en finissent pas de vomir – tout en se servant copieusement dans son portefeuille (qu’elle lui tend d’ailleurs avec cette commisération si spécifique des gauchistes patentés).

Cette presse ne se penchera pas plus sur le décalage maintenant effrayant entre ce que la République devrait être, et ce qu’elle offre vraiment, à savoir une absence complète de réponse adaptée à ce genre de débordements invraisemblables dans un pays qui fanfaronne d’être une puissance mondiale.

Non. Cette presse aura mieux à faire. Bien avant tout ça, elle ira rappeler l’insupportable calvaire de cette femme voilée dans un conseil régional, les insupportables discours d’Eric Zemmour, les insupportables livres de Laurent Obertone, et vous fera reprendre deux fois de la transition écologique napée d’une louche de cette onctueuse nécessité d’augmenter un peu taxes et impôts pour garantir le vivrensemble.

Parce qu’il faut garantir le vivrensemble, pardi !

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires382

  1. Aristarkke

    Avouons que ce doit être très pénible pour des muzz de vivre dans une commune pareillement nommée. Avec une terminaison en minarets, cela serait bien plus supportable.

      1. Al Bundy

        Ari est dans le vrai, l’évocation du raisin peut expliquer la colère de promesses non tenue:

        lemonde.fr/une-abonnes/article/2003/05/05/et-si-les-vierges-celestes-du-coran-n-etaient-que-fruits-blancs_318972_3207.html

        « Au lieu de « vierges aux grands yeux », il faudrait lire « fruits blancs comme le cristal ».

  2. Aristarkke

    En Grance, sont toujours réclamés à cor et à cris des tas de choses diverses et variées mais excessivement rarement la fin des sprinklers à pognon des Autres, sauf par quelque quarteron de libéraux ultra, coincés du porte-monnaie.

      1. goufio

        D’autant qu’aujourd’hui avec les nouveaux radars vous avez été pris en photo avec votre secrétaire à bord dans une tenue équivoque qu’ils pourraient envoyer à votre épouse…à moins que…vous comprenez…

  3. Husskarl

    « Chanteloup-les-Vignes, Mantes-la-ville, Trappes, les Mureaux, La Courneuve, Bobigny, Clichy-sous-Bois, Étampes, Béziers, Tours, Champigny-sur-Seine, Chenôve, Émerainville, Limeil-Brévanne »

    Quel est le point commun des populations résidant dans toutes ces villes ?

      1. Vodkaman

        Non, je pencherais plutôt pour une hypersensibilité aux UV affectant essentiellement la gent féminine, ce qui les oblige à se couvrir le corps intégralement.

  4. Aristarkke

    Les Tarterets ne sont plus ce qu’ils furent. Vont devoir se réveiller pour rester dans le Top 10 du classement où ils figuraient autrefois en permanence pour ne pas insister sur le Top 5.

    1. gauloiS23

      Ah les Tarterets, j’habitais pas loin gamin, quartier des Epinettes, à Evry. J’en ai pourtant de bons souvenirs, jusqu’à mon passage au collège du quartier des Pyramides, l’infâme quartier ^^

  5. Theo31

    Le massacre à Charlie Hebdo n’a visiblement pas ouvert les yeux des putes à subventions de l’a-presse.

    Quant à Castaner, le pauvre ne peut pas être au bordel et au turbin.

          1. P&C

            @Husskarl

            HS : j’ai réussi à pondre mon premier script de machine learning !
            Oui, Bon, d’accord, c’est juste une prédiction du loyer parisien en tant compte du prix, de la surface et de l’arrondissement, avec 4 algos simples, sans validation croisée, et j’estime la qualité juste en regardant le R2 et la RMSE…
            Au menu : régression linéaire (youpi… 1 an pour pondre ça), régression linéaire multiple, KNN et SVM….

            Du coup, je m’attaque à la suite… et j’aurai besoin de quelques conseils :
            – monter un script de validation croisée (avec Kfolds?) et comparer sa performance sur un jeu de donnée de pinard avec gridsearchCV
            – trouver le nombre optimal de plus proches voisins pour un KNN sur le pinard, en utilisant gridsearchCV (j’avais une boucle en stock qui faisait ça avec l’erreur, et un graph à la clé…)
            – classifier des feuilles d’arbres, exprimer le résultat et le montrer en 2D (avec une PCA ? comment l’afficher ? j’ai déjà renconcer à ce truc pour faire une PCR… car il faut d’abord faire un script velu de PCA, et ensuite prendre les composantes principales pour régresser, alors que je sais très bien faire cela avec unscrambler).

            1. Husskarl

              Salut, je ne pense malheureusement pas t’être d’une grande aide, j’avais travaillé sur du machine learning en C/java mais il y a bien longtemps et à un niveau que j’estime sommaire.
              Je peux peut être t’aider sur le général, la manière de raisonner mais pour le reste, je crains de ne pouvoir faire grand chose.

              Ecris moi à h.husskarl at gmail et on voit le détail et si je peux servir à qqch.

  6. Boutros

    Bon hé ho ! Manquerait plus qu’ ça, que les journalistes fassent leur boulot, non mais !
    Et les subventions qui garantissent leur salaire, hein ? Faut pas exagérer.

    1. Arthourr

      C’est d’ailleurs probablement pourquoi les journalistes en question répugnent à demander trop ouvertement des comptes aux politiques : ils se doutent bien être les prochains sur la liste des « rendeurs de compte »….

    2. Pythagore

      Ben ils font leur boulot: masquer la misère, relativiser, minimiser, détourner le regard du problème pour le mettre ailleurs. C’est ce qui leur est demandé, ils le font très bien.

    3. Calvin

      HS au billet, mais raccord avec votre commentaire sur « Manquerait plus qu’ ça, que les journalistes fassent leur boulot ».
      Figurez-vous que le « Mensuel du Morbihan », interpellé par les écarts entre les tests de détection du glyphosate réalisé par le laboratoire BioCheck à la demande dElise Lucet (Dévoyé Spécial) et ceux de la FNSEA, a pondu un article.
      Dans celui-ci, deux journalistes ont élaboré un protocole, envoyé des échantillons identiques aux deux laboratoires. Comme prévu, BioCheck envoie des résultats d’analyse inquiétants là où le CHU de Limoges qui utilise des méthodes robustes montrent que les échantillons sont inférieurs au seuil de détection.
      Pire, le journal a voulu chercher par lui-même la différence, et a conclu que le laboratoire BioCheck, fondé par une militante anti-OGM et anti-glyphosate et utilisant le test Elisa très décrié par les scientifiques du domaine pouvait être suspecté de biais.

      Good game, il reste quelques bons et vrais journalistes…

      A lire sur le Télégramme.

      1. Al Bundy

        « A lire sur le Télégramme. »

        Et sans doute ailleurs, je ne lis pas télégramme mais avais lu ces conclusions.

        Il n’y a qu’une chose à retenir sur la cancérogenèse du glypho:

        « Le glyphosate, de par sa nature chimique, ne peut pas être cancérigène car il ne peut tout simplement pas interagir directement avec l’ADN pour des raisons électrostatiques : l’ADN est recouvert de charges négatives – c’est un acide comme son nom l’indique – et le glyphosate est également chargé négativement (trois charges négatives) et, comme chacun ne l’ignore pas, deux molécules chargées négativement se repoussent, point barre. »

        Jacques Henry

  7. Blondin

    Il est intéressant le gonzo interviewé par RT.
    Je lui paierai bien un aller (simple et définitif vers le pays musulman de son choix).
    Plus sérieusement, ce type d’interview est tristement révélateur de la mentalité victimaire répandue par les peignes-cul de la bien pensance qui sévissent depuis trop longtemps.
    Lamentations savamment exploitée par les Salafistes.
    Mais pendant ce temps là dans Libé, il y a pétition sur pétition pour protester contre la stigmatisation.
    Miam

  8. Higgins

    A propos de taxounettes et autres joyeusetés, la fabrique à connerie fonctionne a plein rendement, jugez en plutôt : https://www.lepoint.fr/editos-du-point/gernelle-l-incroyable-bouffonnerie-signee-guillaume-peltier-03-11-2019-2344908_32.php
    Là, c’est du lourd.

    Pour le reste, il fauzetre un politicien ou un journaliste pour refuser de voir l’évidence. Ce qui me surprend le plus, c’est que le débordement ne soit pas plus important. Chez moi, le canard local a pour consigne dans toute la région de taire les « incivilités » sauf celles qui sont trop voyantes.

    1. Aristarkke

      Le seul intérêt de la taxe Peltier serait que les Grançais verraient directement la ponction à chaque opération. Sinon, c’est réinventer la CSG mais sur les dépenses au lieu des gains.

      1. Deres

        Ce genre de taxe sur les déplacements d’argent (consommation ou CA) existait autrefois et a justement été remplacé avantageusement par la TVA. Quand une taxe sort par la porte, il y a toujours des politiques pour la faire revenir par la fenêtre.

        Le souci de ce genre de taxe est qu’elle pénalise les échanges. Hors une partie de la richesse vient de la vitesse des échanges. Pire tu te retrouve sans raison à favoriser les entreprises à intégration verticale alors que le capitalisme, c’est justement la productivité par la spécialisation donc plutôt l’intégration horizontale. Au passage, cela pourrirait donc les PME et diminuerait la productivité du pays qui est déjà en rade.

        1. Al Bundy

          Je ne comprends pas ton raisonnement, pourquoi la TVA affecterait la spécialisation ?

          Et également, pourquoi celle ci freinerait la circulation du fric, t’as besoin de PQ, t’en achètes , non ?

          1. durru

            Si un produit est transféré d’un service d’une grande entreprise vers un autre, il n’y aura pas de taxe sur ce transfert (pas avec la TVA, avec la taxe du Peltier). Si par contre tu as plusieurs PME qui font au final le même boulot que la grosse boîte, t’auras plein de petites taxes sur les transferts entre ces PME.

    2. Aristarkke

      Cela dit, pour remplacer 500 Mds€ d’impôts divers par une taxounnette à 2%, il faut compter sur 25.000 Mds€ de mouvements financiers traçables. Est ce qui se réalise annuellement en Grance ?
      Nous commençons à connaître l’astuce à deux balles qui est d’entamer une taxation avec un taux faible pour la faire mettre en place, pour ensuite l’augmenter radicalement au fil du temps, façon CSG…

      1. Une taxe à 0.1% suffirait amplement à couvrir (et même plus) les besoins du gouvernement pour l’année. Donc à 2%, c’est déjà bien trop élevé.

        1. Aristarkke

          Je vous accorde confiance sur ce point. Je n’ai absolument aucune idée des sommes mouvementées annuellement. Mais j’ai bien noté que cette fausse droite étatiste ne remet pas en doute le moindre Md€ des dépenses étatiques.

            1. sam player

              non, les transactions génèrent d’autres transactions… à partir d’une somme initiale (ton salaire par exemple) qui peut repasser pour chaque partie de main en main des dizaines de fois…

    3. Aristarkke

      Sinon, Peltier continue dans le délire en proposant un tribunal climatique international pour punir les mauvais qui font du mal à Gaïa. (vu chez Tw… r)

    4. Pythagore

      Le plus atterant sont les commentaires (je n’ai lu que les premiers), personne pour se poser la question de la légitimité des 500mds de prélèvement.
      Qd aux affirmations de l’urlugrelu, eh ben la relève est assurée, la fête du slip va continuer. Atterrant.

    5. Calvin

      L’effet Peltier est un effet médiatique consistant en un phénomène taxatoire de déplacement de pognon en présence d’un appauvrissement d’une nation.
      L’effet se produit pour des contribuables de natures différentes liés par des consentements supposés. Les contribuables s’appauvrissent alors grandement, pendant que les politiciens s’enrichissent plus et que les plus pauvres reçoivent des miettes.
      (Source Wikipédia)

      1. Pythagore

        Ben non:
        « L’effet Peltier est un effet économique thermoélectrique consistant en un phénomène physique de déplacement de pognon chaleur en présence d’un courant socialiste électrique des poches les plus pauvres vers les plus riches. »

        1. Al Bundy

          Oui, je connais mieux celui là, c’est pour ma glacière à bières « pousse poussières de travaux » que j’ai ds le camion 🙄

  9. Opale

    C’estlafôteàZemmour. C’est lui qui met le feu en déclarant n’importe quoi/qui/où. Depuis qu’il écrit, les banlieues brûlent. Conclusion: les banlieues brûlent à cause de Zemmour.

    1. taisson

      Opale, c’est sur !!
      De même que les écoles combustibles à Beziers « c’est la faute de Menard » dixit un très sérieux intervenant sur un merdia TV…
      Les maires socio/communistes eux n’y sont absolument pour rien, et pourtant, c’est encore bien plus combustible chez eux…

      Plus généralement, si les populations « racisées » représentent à elles seules 90% de la délinquance et provoquent la destruction de tous les lieux ou elles s’installent c’est de la faute à tous ceux qui étaient la depuis toujours qui rechignent à leur donner tout tout de suite !!
      Ce qui du reste n’aurait rien changé !!

      Nous allons une fois de plus assister à des débats ou l’on va nous expliquer que nous sommes racistes et égoïstes, et qu’il faut dénoncer le fascisme RN/FN!!

      Les traîtres de service façon Méchancon auront les micros ouverts, les sociologues, les artistes et « progressistes » se répandront dans les médias pour étaler leurs bons sentiments…Réservés bien sur aux exotiques divers…

      Les résultats de leurs erreurs sont là, sous leurs yeux, et rien n’y fait, toujours les mêmes âneries !

      Les collabos de 1940 avaient au moins l’excuse d’avoir été vaincus par la supériorité militaire de l’envahisseur !
      Ceux d’aujourd’hui se précipitent aux genoux d’ une religion/alibi qui les à conduit à élever sur place nos « envahisseurs » !! Lesquels, eux, n’utilisent les préceptes de la dite religion que quand ça les arrangent, et le plus souvent simplement pour créer les incidents…
      CPEF !!

      1. Gosseyn

        C’est cela. La cathédrale d’Oloron attaquée avec une voiture bélier (pourquoi pas voiture-chameau ?) ne fait pas d’articles collabos, encore moins la Une …

        1. baretous

          j’habite dans le coin. peut être, je dis bien peut être que les radicaux de gaucho centristes qui logent dans cette commune et font le maire vont se réveiller..ils ont déjà eu une douche froide avec le pov migrant qui avait poignardée une petite vieille…

      2. H.

        L’analyse de Michel Onfray, hormis ses conclusions quant à un supposé libéralisme cause de tous nos malheurs, est très juste : https:/ /brunobertez.com/2019/11/05/le-fascisme-vient-toujours-de-gauche/

  10. Karizoc

    Encore une preuve de la supériorité de l’économie de marché et d’une concurrence saine : les différentes cités deviennent très inventives pour attirer l’attention sur elles. Elles rivalisent d’ingéniosité et de créativité.

    CPEF

  11. Pythagore

    « insécurité, comme vous y allez, Patron, tout de suite les grands mots, il ne faut pas stigmatiser ces jeunes en manque de plage islamique, qq incivilités tout au plus.

  12. Dr Slump

    Titre du sujet chez RT: « des violences éclatent entre des jeunes et les forces de l’ordre ». Quelle façon diplomate d’exprimer les faits… venant de RT en plus, chaîne extrémiste poutinienne vouée à créer le chaos en Fraônce!

    Des violences éclatent entre… non! les membres d’un gang de trafic attaquent violemment des policiers avec armes et mortiers, foutent le feu à un chapiteau, et repartent tranquilles dans leur cité.

    Guerre d’occupation, guerre d’attrition en multipliant les guet-appens, ceci accompagné de messages de victimisation pour attribuer les agressions aux agressés, d’insultes, de menaces et de cris de domination. « Wallah les politiciens ils mangent dans notre main » dit un militant de la « coordination contre le racisme et l’islamophobie ».
    Y’a un moment où la complaisance cesse d’être une faiblesse. La soumission des uns va exacerber la violence des autres, et à force de crier au loup raciste, ces imbéciles vont finir par le faire sortir du bois.

    1. Gosseyn

      Et pourquoi  »raciste » ? Par soumission à la propagande fascisante des socialistes politiquement corrects ?

      Vous ne voulez pas de Hollandais, de Russes, d’Italiens ? Rien.

      Vous ne voulez pas d’Algériens ni de Soudanais ?  »C’est raciiiiiste ! » Pour ces colonialistes, votre opinion est devenue pénalement répréhensible !

      Or, nul n’a à accepter de se faire insulter par ces caves du politiquement correct, car c’est de la diffamation de leur part et c’est se faire reléguer au rang de  »néo-juifs » de ces socialistes-nationaux !

      Vous n’avez pas à vous soumettre à leur extrémisme et vous devez les recadrer : la scène politico – médiatique d’aujourd’hui est allée beaucoup trop loin : Défendez-vous, bon sang !

  13. plutarque

    Le patron vient de me donner une idée…
    Il est fréquent de voir des PME qui établissent leur siège social à une adresse prestigieuse du VIIIe ou du XVIe. Simple boite au lettre, mais qui donne tout de suite de l’ampleur à ce qui n’est souvent qu’une petite épicerie.

    Je vais désormais conseiller la même chose, mais à l’envers : choisir une « bonne » adresse à Mantes-la-Jolie, Trappes (pas La Courneuve, la DGFIP y tient boutique)…

    Assurance d’avoir une paix royale… Suffit de ne pas répondre aux LRAR. Jamais aucun clampin du fisc ou de l’URSSAF n’y mettra les pieds.

    Je soupçonne certains tenanciers de kebabs, point phone et autre pizzerias, natifs de ces quartiers émotifs de profiter déjà du filon.

    1. Stéphane B

      Pas besoin de se déplacer. Si l’administration envoie une LRAR et que l’intéressé ne va pas la chercher, la jurisprudence constante estime que l’intéressé sait parfaitement de quoi il en retourne. Dès lors, ce qui est noté dans la LRAR s’applique de fait.
      Attention, ce n’est valable que pour le public. Si un privé envoie une LRAR que vous n’allez pas chercher, vous n’êtes pas censé en avoir pris connaissance. Il y a une dualité public/privé à ce sujet (comme sur tant d’autres)

      1. Al Bundy

        « Si un privé envoie une LRAR que vous n’allez pas chercher, vous n’êtes pas censé en avoir pris connaissance. »

        Heuuuu.. t’es vraiment sur ?

        Ce n’est pas ce qu’ils expliquent régulièrement ds l’émission de Courbet

        1. Stéphane B

          Depuis quand tu crois à la téléréalité ?

          Pour le public:
          Une décision doit être regardée comme ayant été régulièrement notifiée, à la date de la signature du pli, à l’intéressé.
          Conseil d’État, 4ème et 1ère chambres réunies, 28/03/2018, 399867
          https://www.legifrance.gouv.fr/affic…1899&fastPos=1

          1er cas: le destinataire présent à son domicile refuse la lettre recommandée: la notification du pli est réputée effectuée à la date du refus du pli.

          SOURCE: Conseil d’Etat, 1 / 4 SSR, du 10 février 1975, 90811, publié au recueil Lebon.

          2ème cas: le destinataire absent de son domicile le jour de la distribution retire le pli au bureau de poste dans le délai de 15 jours calendaires : la notification est réputée effectuée à la date du retrait du pli au guichet.

          3ème cas: le destinataire absent de son domicile le jour de la distribution, ne retire pas le pli au bureau de poste dans le délai de 15 jours calendaires : la notification est réputée effectuée à la date du dépôt de l’avis de passage par le facteur au domicile de la personne (date de première présentation par le facteur).

          SOURCE: Conseil d’Etat, Président de la Section du Contentieux, du 9 novembre 1992, 132878, mentionné aux tables du recueil Lebon

          Pour le privé:
          En vertu de l’article 670 du Nouveau Code de Procédure Civile, la
          notification est réputée faîte à personne lorsque l’avis de réception est
          signé par son destinataire.

          En conséquence, si la signature figurant sur l’accusé de réception de la
          lettre recommandée de notification d’un jugement n’est pas celle de la
          partie destinataire, le délai de recours n’a pas couru contre celle-ci
          (Cass. soc., 4 mai 1993, no 88-45.634, Bull. civ. V, no 124 ; Cass. soc.,
          1er avr. 1999, no 97-14.262, RGDP 1999, p. 662 ; Cass. 1re civ., 5 oct.
          1999, no 96-17.794, ).

          La solution est similaire lorsque l’accusé de réception n’a pas été signé
          (voir Cass. 3e civ., 14 déc. 1994, no 93-12.481, Bull. civ. III, no 216,
          cité sous NCPC, art. 669 ).

          La Cour de cassation a jugé que la notification n’était pas réputée faite à
          personne lorsque la signature de l’avis de réception était illisible, peu
          important que la lettre ait été réceptionnée au domicile du destinataire
          (Cass. 3e civ., 5 juill. 1995, no 93-20.148, Bull. civ. III, no 171 ; pour
          une étude de l’ensemble de cette jurisprudence : [X]., Brèves réflexions
          sur la lettre recommandée, [magazine] 1er mars 1999, no 42, p. 5), ou
          lorsque l’avis de réception a été signé par le conjoint du destinataire de
          la lettre (Cass. soc., 29 juin 1995, no 93-13.159, Bull. civ. V, no 229).

          1. Al Bundy

            Radio, je sais pas s’il va encore à la télé.

            Ok, mais donc du coup, un salarié ne va pas chercher son RAR licenciement, emploi à vie ???

            Un locataire veut changer de logement, son bailleur a les moyens de le tenir a vie ds ses murs en n’allant pas chercher lui aussi le RAR ???

            Enfin donc l’utilisation des RAR ne sert à rien

            1. Stéphane B

              Si la LRAR n’a pas été récupéré, dans le cadre d’un échange entre personnes privées, bailleur privé, entreprise, le seul choix qu’il reste à faire est d’envoyer un huissier. Ça coûte 10 fois plus cher, mais là, le résultat est garanti.

                  1. Gosseyn

                    Rien d’amusant là dedans : vous avez tout intérêt à envoyer vos recommandés bien avant la date limite imposée, dans le locatif en particulier, puisqu’en tant de  »privé » (d’à peu près tous vos droits!), vous pourrez alors recourir à l’indispensable huissier dans des délais incontestables (certains contestent même les délais légaux…), si la mauvaise volonté habituelle est en face de vous : penser au 15 jours et à la marge postale pour que vous soit renvoyée la lettre A.-R. non voulue.

      2. plutarque

        Oui, Stéphane : L’Administration « applique de fait ». Encore faut-il qu’elle sache quoi appliquer… D’où l’utilité des contrôles, encore majoritairement effectués sur place, pour les PME (URSSAF, DGFIP).

        Si Jürgen (au hasard) ne transmet pas son fichier FEC et ne répond pas aux sollicitations amicales, eh ben l’Administration devra envoyer Marie-Solange, inspectrice, « vérifier sa comptabilité ».

        Au 1294 allée Karl Marx – Cité des viols Furtifs, au fin fond du 93.
        De nuit.
        En hiver.

        Je pense que Marie-Solange se trouvera d’autres priorités, voire un autre métier…

        Je dis ça, je me trompe peut-être, hein… Après tout, j’ai déjà assisté à des contrôles effectués par la BRDE où l’inspecteur était systématiquement accompagné par un policier armé.
        Mais ça, c’était dans des coins où le revenu médian annuel (déclaré) est à 6 chiffres…

        1. Stéphane B

          Hum hum. Vous ne répondez pas et hop, une sanction administrative,comme ça, pas besoin de passer devant le tribunal, ni d’envoyer quelqu’un !

          1. plutarque

            Une « sanction » toute déclarative…

            Au bout du bout, face à quelqu’un qui fait le mort, pour récupérer la thune, faut se déplacer…

            C’est très français, ça : croire qu’on a fait quand on a parlé (ou rédigé un courrier comminatoire).

              1. Husskarl

                Une petite contre attaque sur le sujet du racisme et la procédure pourra être abrégée. Rien n’empêche non plus d’envoyer l’argent ailleurs, au bled par exemple ?

        2. Husskarl

          Un policier armé ? De toute manière il ne se sert pas de son arme et ne sait d’ailleurs probablement pas s’en servir…
          A moins d’envoyer le RAID pour chaque contrôle de Kebab et risquer d’embraser le pays je ne vois pas.

        1. Citoyen

          Pas « ptet », c’est quasi sûr … il y a pas mal d’organismes qui filent des subventions pour dynamiser (j’ai pas dis dynamiter !) les « quartiers » …

          1. Deres

            Et puis, tu as droit aux subventions diverses et variés. Il y a des zones franches en France (comme en Corée du Nord …). Cela change de nom à chaque gouvernement mais globalement c’est du fléchage de pognon pur. En fait, en France, les quartiers ne sont pas des zones de non-droit, ce sont des zones de sur-droit au niveau subvention. Le non-droit ne concerne que l’aspect contrôle.

  14. Mildred

    Je me demande si cela a un rapport, mais depuis que Marine Le Pen explose dans les sondages on dirait que cela écorcherait la bouche des journaleux de tout poil, de dire qu’elle dirige le Rassemblement National !
    Hier on n’entendait plus parler que du Front National qui, si je ne m’abuse, n’existe plus.

    1. Le Gnôme

      C’est le jeu, faire monter Marine pour que Macron l’emporte au deuxième tour. Ce n’est pas cousu avec du fil blanc, mais du câble de …marine.

          1. sam player

            HEP le littéraire… dans cette expression, « comme devant » signifie « comme avant » pour dire qu’on n’est pas plus avancé…
            Souvenir d’un corrigé d’un commentaire de texte sur une fable de Lafontaine…

        1. Le Gnôme

          Le déchaînement anti RN entre les deux tours va être massif, manifestations, rappel des heures les plus sombres, documentaires en boucle sur Adolf, Benito ne faisant pas sérieux, et tout et tout. Un petit ennui judiciaire sorti du chapeau n’est pas impossible du tout, même si ce n’est pas fondé.

          Le camp du bien a tous les leviers à sa disposition, il ne va pas se gêner.

          1. Higgins

            On peut faire confiance à Arte pour ça. C’est pour ainsi dire leur fond de commerce (avec souvent, je dois le dire, des documentaires tres intéressants). Le fond commence cependant à se tarir puisque le funestz 3ème Reich n’a duré que 12 ans.

          2. Evidemment, si elle clabote/démissionne/disparaît/se fait remplacer avant le premier tour, la stratégie va devenir plus délicate à mettre en oeuvre.

            1. Kazar

              Exactement, une fine stratégie consisterait à laisser la place à quelqu’un d’autre, ce qu’elle ne fera pas persuadée qu’elle est qu’elle peut y arriver (et aider en cela par des sondages qui donnent du 55/45 Macron/Lepen, sondages qui comme par hasard contribuent à la persuader qu’elle pourrait gagner).

              1. Al Bundy

                 » persuadée qu’elle est qu’elle peut y arriver  »

                C’est pour ça qu’elle s’est auto flinguée lors de son « débat » avec macron pour la présidentielle.

                Elle est très heureuse là ou elle est, ça paye très bien, et il n’y a aucunes responsabilités ou boulots à faire.

                1. Higgins

                  Entièrement d’accord. Il est des plus intéressant de jouer les idiots utiles : pas de risques, pas de responsabilités et la rente assurée.

        2. Dr Slump

          Bof, si par hasard Marine se trouvait élue, passée la stupeur nous aurions un gros battage médiatique à base de « la bête est de retour, tous aux armes » avec force messages de panique et d’horreur, suivi d’échauffourées, de manifs de moutons contre la laine, et de quelques incidents sanguinolents. Puis une « alliance républicaine » se formerait, gauche-centre-droite, tous unis contre la bête dans un gouvernement de concorde et de félicité jamais vus. En bref, pile Macron gagne, face Marine perd.

          1. Duff

            le FN/ (ou équivalent drouate méchante caca boudin toussa) arrivera au pouvoir quand les guignols gentils seront à court de solutions et que la poussière débordera de tous les tapis. La question suivante c’est pas tant comment exercer le pouvoir.

            La question c’est comment pousser ces braves jeunes désoeuvrés à foutre le pays à feu et à sang pour pouvoir dire « le FN c’est mal on vout l’avait bien dit ». Et donc l’ampleur du désastre hautement prévisible.

            Il y a hélas trop de pyromanes dans la classe politique, je leur fais malheureusement confiance sur ce point.

            1. Dr Slump

              La réalité reste assez redondante ces derniers temps je trouve. Le brexit c’est pas gagné malgré l’inventivité de Bojo. Salvini se retrouve éjecté de la majorité, et son retour… c’est pas gagné. Fillon a été mis hors-service, les Le Pen font face à des procédures judiciaires et des gels de compte, tandis que pour les falsifications et malversations de la bande à Macron, c’est tranquille pépère. Trump fait face à une procédure d’impeachment, personne n’est bien convaincu que ça aboutisse, mais pendant ce temps, les criminels Clinton ne semblent pas inquiétés.

              1. P&C

                Les élites s’accrochent à leur pouvoir comme des morpions. Il y a trop en jeu.

                On a oublié que le pouvoir ne se vote pas, il se prend. Et qu’ensuite, il faut appliquer les préceptes de Machiavel : purger.

                « Si voter changeait quelque chose, il y a longtemps que ça serait interdit », dixit feu un fleuriste reconverti dans la blague.

          2. Pythagore

            Soit on aura droit au même déchaînement médiatique que pour Trump, soit tous feront allégeances après qq cris de vierge effarouchée. La 2ème proposition n’est pas totalement impossible, comme bcp montrent plus de velléité à se soumettre pour la gamelle qu’à affirmer leurs convictions quitte à en mourir.

            1. Calvin

              Surtout lui, avec un super argument (hypocrite) : « il faut bien que quelqu’un se dévoue pour museler la Présidente, et la République c’est moi »…

          3. Higgins

            La tronche des commentateurs officiels ferait vite oublier celles vues après la défaite de Jospin en 2002. Perspective jouissive n’est-il pas?

          4. Deres

            Un enquête sur l’influence russe ? Un impeachment ? De toute façon, très peu probable qu’ils aient dans la foulée la majorité à l’assemblée … Donc ce serait 5 ans de cousinages politiques sans changement concrets faute de pouvoir passer des lois. Et on a vu avec Hollande ce que cela fait un gouvernement de débutant.

            1. durru

              « très peu probable qu’ils aient dans la foulée la majorité à l’assemblée »
              Ce que je me disais à propos de Macron, et j’étais loin d’être le seul…

      1. Al Bundy

        « C’est le jeu, faire monter Marine »

        C’est dans les vieux pots, etc, etc…

        Elle se prête bien au jeu, hein… Jme demande si elle va nous refaire le coup pulp fiction la prochaine fois

        C’est « marrant » comme on a vu monter l’arrivée des municipales.

    2. Francis Kuntz

      Cette soit-disant explosion de MLP dans les sondages, c’est du flan. Un épouvantail destiné à mobiliser la macronie en vue des municipales

  15. hub

    Entendu ce matin : « c’est parce qu’on manque de travail dans les banlieues ». « Tant qu’il y aura du chômage dans les banlieues etc… »
    Je ne peux m’empêcher de rapprocher ces propos consternants de ceux d’El Moustachero, Martinez de la CGT, qui vient d’affirmer : « il est facile de résoudre le problème des retraites, il suffit d’augmenter les salaires ».
    Je ne sais pas ce qu’ils fument tous, mais c’est de l’extra-bonne

              1. Calvin

                Pas ma faute si mes vieux sont trop classiques.
                A 18 ans je me déclarerai non binaire et ferai un procès à mes parents pour avoir reproduit le système patriarcal archaïque afin de me faire considérer comme une victime du système.
                Pourtant, je les aime mes parents, mais le progressisme c’est plus fort que toi

  16. Passim

    « contre des groupes de dégénérés »…
    Vous semblez ignorer, patron, que l’inné n’a rien à voir avec ces comportements de sauvages. On ne naît pas dégénéré, on le devient, en raison c’est évident des conditions dans lesquelles ces populations sont contraintes de vivre – faute d’une « politique de la ville » insuffisamment ambitieuse.

    1. Le Gnôme

      Le bon sauvage n’existe que dans l’esprit de Rousseau, la belle âme qui a collé ses enfants aux Enfants-Trouvés, et qui donnera des conseils sur l’éducation.

    2. plutarque

      @ Passim
      C’est de l’humour, hein ??

      Inné + consanguinité et faible volume crânien : 50%
      Acquis (Islam, valeurs de merde, culture zéro) : 50%

      Justification victimaire gauchiste « c’est la faute à la société, pleurniche, pleurniche » : 100%

      1. Aristarkke

        Faible volume crânien ? Je ne pense pas. En revanche, faible remplissage du volume crânien, très probablement. Ajouté à une culture de la prédation plutôt que de la production.

        1. P&C

          Normal, pour des gens du désert qui vivaient de commerce et de rapines.

          L’islam n’est que la traduction religieuse du mode de vie des bédouins + un moyen de dépasser le clivage tribal.
          Même le pèlerinage à la Mecque, c’est du foutage de gueule : y avait un pèlerinage pour des divinités locales, Momo arrive, on négocie, on repeint la devanture, mais on continue de vendre le produit… et d’engranger du pognon.
          Les Qurachites y ont gagné, puisque leur clientèle s’est élargie…

      2. Walter

        Je me pose la même question au sujet du degré auquel prendre l’intervention de Passim.

        J’ai moi-même passé les premières années de ma vie dans une cité émotive, pour autant je n’ai jamais mis le feu à une voiture ou à un gymnase.

        J’ajoute qu’en matière d’équipements (sportifs, scolaires, espaces verts …) ou de transports en commun, mon lieu de vie actuel à la campagne est incomparable à mon ancienne pauvre cité « défavorisée » où il y avait tout, absolument tout.

            1. plutarque

              Nan, sérieux, faut arrêter avec les smileys… Le smiley c’est la béquille des analphabètes. Le Smiley c’est le mal.

              Un message bien écrit, fruité, dosé, adapté à son public, n’a pas besoin de cet artifice.

              Bon, si le public est un peu obtus, rien n’empêche d’ajouter un petit « lol, ptdr »…

                1. Pheldge

                  le smiley, ça permet de préciser un propos qui peut être mal interprété, et évite à certains malcomprenants de partir en vrille dès les premiers mots.
                  Quand on est dans l’immédiateté, et qu’on prend à peine le temps de lire avant de répondre, pris par le jeu, les subtilités de style, l’ironie, ça passe moyen, souvent pas du tout. Le smiley, dont j’use et abuse, c’est la protection double, genre ceinture et bretelles. 😉

      3. Pythagore

        « culture zéro »
        Tout dépend de quelle culture on parle. Culture de la manipulation, du mensonge, de l’infiltration, il me semble qu’ils sont passés maître en la matière.
        Pour les grecs anciens, oui, possible que le verni soit mince.

      4. MarieA

        « culture zéro »

        L’autre jour sur Radio Pravda, euh… Pardon!, France Inter, nous avons eu droit à notre petite séance de lavage de cerveau quotidienne sur le thème des racailles de banlieues sont géniales, en la personne de Samia, Leïla ou Soraya (me rappelle plus), 17 ans, sélectionnée parmi tous les adolescents de France pour représenter notre beau pays à l’ONU ou je ne sais quelle organisation internationale, en sa qualité d’être humain exceptionnel parce qu’elle a passé l’après-midi à chanter du karaoké avec des vieux. C’est une histoire vraie.

        Samia/Soraya/Leïla vient de Bordeaux et pourtant elle a le même accent de racaille que les racailles du 93. Donc France Inter diffuse son petit témoignage sur sa vie (en raison de l’exploit exceptionnel qu’elle a accompli bien entendu) durant lequel elle nous explique qu’elle ira l’année prochaine dans une grande école parisienne malgré son milieu modeste, et que jusqu’à l’âge de 15 ans elle ignorait qui était Victor Hugo mais que ça ne lui posait pas de problème parce qu’on a pas besoin d’être riche pour faire le Bien autour de soi. Le modèle inverse pour elle, la bourgeoisie, c’est une de ses camarades de classe qui allait voir Casse-Noisette une fois par an avec ses parents et qui était surprise que Samia/Soraya/Leïla ne connaisse pas l’Opéra de Bordeaux.
        Elle nous a annoncé ça avec décontraction « ouai les mecs, ça faisait 13 ans que je fréquentais l’école française 10 heures par jour, je suis née en France, je regarde la télé française mais à 15 ans je savais pas qui c’était Victor Hugo et c’est pas grave! »

        Voilà donc maintenant connaître Victor Hugo à 15 ans alors qu’on est français c’est presque un exploit si on n’est pas « riche »…

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Science-Po offre des places réservées à des prétexte de banlieue. En ignorant l’existence de Victor Hugo, elle ne déparera pas tellement, la fiche le concernant est en option en 2ème année.

          1. plutarque

            « Sciences-Po »… Le terme me hérisse. C’est un Institut d’Etudes Politiques, bordel. Depuis quand la politique est-elle une science ?

              1. plutarque

                « … et mon courroux, coucou »…

                Juste une légère irritation de l’humeur, Monsieur Starkke : Le choix des mots n’est jamais innocent.

                Toute une génération d’intellos de gauche, pédagogues déconstructivistes de la pensée, profs, journalistes, causeurs dans le poste etc. se sont donnés pour mission de reformater la plèbe.

                Le choix des mots, la perversion sournoise de leur sens, la démonétisation des termes, est un des outils employés par ces traitres.

                1. durru

                  « Le choix des mots n’est jamais innocent. »
                  Absolument. Moi je dis toujours que la perversion du langage est l’antichambre du totalitarisme.

                  1. plutarque

                    +1
                    J’ai d’ailleurs trop de respect pour ma langue (je veux dire… la mienne, ainsi que celles de jeunes femmes qui ont le privilège de partager ma couche), pour tolérer les dérives « modernes » et autres langages « genrés ».

        2. Le Gnôme

          Voilà la nouvelle version du corbeau et le renard pour les têtes blondes, brunes ou crépues, (rayez la couleur inutile)

          :Le Beaucor et le Narreu

          Maître Beaucor, sur un arbre chéper,
          Naitteu en son quebé un magefro.
          Maître Narreu, par la deuro alléché,
          Lui tint à peu près ce gagelan :
          « Et jourbon, Sieumon du Beaucor,
          Que vous êtes lijo ! que vous me blessen beau !
          Sans tirmen, si votre magera
          Se portra à votre mageplu,
          Vous êtes le Nixphé des hôtes de ces wab »
          A ces mots le Beaucor ne se sent pas de joie :
          Et pour trémon sa belle voix,
          Il ouvre un large quebé, laisse béton sa proie.
          Le Narreu s’en zissai, et dit : « Mon bon Sieurmon,
          Apprenez que tout teurfla
          Vit aux pendé de luiceu qui le couté.
          Cette çonleu vaut bien un magefro sans doute. »
          Le Beaucor teuhon et fucon
          Raju, mais un peu tard, qu’on ne l’y draipren plus.

          1. P&C

            Cela est encore trop recherché. Le niveau langagier du niktamer moyen est de 9 de Qi… avec une bonne dose de méchanté et de bassesse humaine, et d’autoturlutisme.

            A partir de 4min…

        3. Pythagore

          Oui tous ces gens ont bien compris comment provoquer et manipuler, au fond est-ce vraiment essentiel de connaitre Victor Hugo, ne peut-on pas être français et ne pas connaitre Victor Hugo ? Un détail de l’histoire probablement.
          Je ne connais pas Victor Hugo, so what, je porte le voile, so what, …., so what, que des petites choses, pas important.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            On peut tout dire sur Victor Hugo, tout et son contraire. Il est passé par tout le spectre politique, des ultra-royalistes aux gauchistes. Son talent n’est pas forcément d’avoir raison, mais d’avoir su exprimer mieux que personne la psyché de son temps, avec ses contradictions, ses erreurs et ses errements, mais aussi ses enthousiasmes et ses rêves.
            Cependant, grâce au retentissement de son roman « notre Dame de Paris », l’intérêt porté au patrimoine et à sa conservation est devenu populaire, la préservation des monuments lui doit beaucoup.
            En particulier, le Mont Saint-Michel lui doit sa survie. Rien que pour cela, il faut lui être reconnaissant.

        4. P&C

          Remarquez qu’elle ne connait sans doute pas plus Ibn Khaldoun, Hafez, ou Léopold Sédar Senghor.

          Aldostérone disait de ses coreligionnaires maghrébins que la plupart n’avait jamais ouvert un livre de leurs vies, coran inclu…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      A propos d’Eddy le Philou, on peut admirer son sens du timing : l’annonce d’une grosse liasse d’argent public pour le 92 a précédé de peu les feux de joie de Chanteloup-les-vignes. Le 78 est jaloux ?

    2. Pythagore

      « il [NDLR:Ed] présidera un comité interministériel sur les JO et devrait annoncer un paquet de 170 mesures, selon une source proche du gouvernement. Certaines sont déjà connues, comme la création d’une cellule à Pôle Emploi dédiée aux postes liés aux JO, un système de défiscalisation pour faciliter le sport en entreprise, le plan « aisance aquatique » destiné à lutter contre les noyades ou encore le plan vélo. »
      .

      Arf arf, les banlieues sont sauvées, tout va rentrer dans l’ordre grâce au plan « aisance aquatique » et au plan vélo, les mortiers vont retourner dans les caves et ne plus en sortir grâce aux plans de Ed 1er. MDR
      Le pan aisance aquatique nage dans la connerie.

      1. Aristarkke

        Depuis le temps que l’apprentissage de la natation est obligatoire à l’école (au moins depuis les piscines tournesol qui servaient à cet objectif…

      2. Aristarkke

        Si l’enseignement de base de la culture était resté ce qu’il fut autrefois, ils auraient pu parler du plan Néréides, par exemple. Encore davantage poétique…

      3. vieux rat

        Le plan « aisance aquatique » est activé chaque été caniculaire par nos jeunes en surchauffe, avec ouverture des bouches d’incendie.
        La faute à l’horrible réchauffement climatique, toussa.

  17. Infraniouzes

    On parle s’en arrêt qu’il faut se donner les moyens de répondre aux exactions violentes, récurrentes et dangereuse pour la population, de bandes de furieux qui s’en prennent aux biens et aux personnes. Mais examinons les moyens dont disposent déjà les forces de l’ordre.

    Equipement des BAC
    A – Armement individuel:
    Pistolet semi-automatique Sig-Sauer SP 2002
    Tonfa ou bâton télescopique
    Menottes administrative.
    B – Armement collectif:
    Fusil d’assault HK G63 KP2
    Fusil à pompe de marque Remington
    Pistolet mitrailleur de marque Beretta M12
    Flash-Ball
    Taser…
    Minuscule liste pour ne pas lasser le lecteur.
    (source site officielle RAID police nationale)

    Manquent que des bazooka et des mines antipersonnel. On parle d’utiliser des drones mais la complexité et le coup prohibitif des engins incitent à les conserver pour des manifestations festives culturelles et les happenings politiques en plein air. (On ne sait jamais).

    Alors ? Plusieurs questions viennent à l’esprit.
    1 Ces armes sont factices, en papier mâché et sont inopérantes.
    2 Il est strictement interdit aux flics de s’en servir dans la peur d’une bavure (balle perdue – infarctus – crise d’épilepsie – journaliste innocente victime…).
    3 La « célèbre » affaire Malik Oussekine est livrée avec le parfait vade mecum du petit énarque qui démarre sa vie politique et tremble à l’idée de pas la poursuivre longtemps. Lequel manuel stipule qu’en cas d’émeute (on dit comme ça ?) il est urgent de ne rien faire même si on a tous les moyens de rétablir l’ordre. Donc les armes restent au fourreau. On en parle peu mais tous les voyous (les jeunes) le savent pertinemment et s’en servent à fond. Ainsi la tension est au maximum. La presse bien-pensante est ravie. Elle pisse des copies à plein urinoir.

    1. Gosseyn

      Il ne manque pas non plus de techniques d’identification de sauvages et d’antifas masqués, que l’on peut ensuite aller récupérer un à un et sans exception à domicile, y compris s’il faut des VAB en couverture pour cela.
      Vous en connaissez certaines et vous savez que c’est pour cette raison qu’elles ne sont pas employées, ni mises en place, ni même citées par nos médias, des fois qu’elles permettrait à certains de se dire  »mais oui bien sur » !

    2. « On parle s’en arrêt qu’il faut se donner les moyens de répondre « 
      Pas ici. Ici, je dis : « on a les moyens, mais on n’a aucune volonté politique ».

        1. vieux rat

          Je n’y vois aucun oxymore quand il s’agit de créer une nouvelle ta… euh contribution au vivr’ensemble citoyen et festif !
          Et là, la volonté politique est implacable !

      1. Duff

        ça pique un peu mais Salvini l’a d’ailleurs démontré par A+B en Italie lors de son passage à l’intérieur.
        Les italiens s’en rappeleront au prochain coup…

    3. Aristarkke

      Il n’y a plus de fabricants d’armes dans ce pays ? Tous ces équipements sont étrangers. Vaut mieux qu’on ne se fâche pas avec la Teutonie où, en plus (façon de parler), nous achetons les munitions.

      1. Le Gnôme

        Heureusement qu’une guerre avec la Teutonie n’est plus à l’ordre du jour, même avec sa faiblesse actuelle, la Bundeswehr n’aurait qu’à attendre la pénurie de munition pour défiler sur les Champs.

        Heureusement, nous avons l’arme atomique.

        A noter que tous les fabriquants d’armes portatives français appartenaient à l’Etat, ce qui explique probablement leur disparition par manque de créativité alors que l’Etat allemand n’en contrôle aucune, et qu’il en existe plusieurs dans ce pays. Supériorité du privé sur le public ?

      2. Higgins

        Il existe encore Verney Caron. Il y a un an ou deux, il y a eu un appel d’offre pour un fusil de précision pour l’armée française. Une clause stipulait que les entreprises concourantes devaient avoir un CA supérieur à 50 millions d’euros pour postuler. Ce n’était évidemment pas le cas de l’entreprise citée. Hasard, clause nécessaire ou malveillance voulue ? Le manufacturier stéphanois a plutôt bonne réputation et, sans rentrer trop dans une technicité propre à ce type d’équipement, semble posséder toutes les qualités techniques requises (https:/ /www.entreprise.news/remplacement-du-fusil-de-precision-dans-larmee-pour-guillaume-verney-carron-la-filiere-du-petit-calibre-nest-plus-un-sujet-en-france/). La mise en concurrence ne me gêne absolument pas mais le choix forcément limité des prétendants si surtout dans le contexte européen moisi que nous connaissons. Ca pue le capitalisme de connivence à plein nez. La réponse faite par la DGA est un chef d’œuvre de langue de bois. Quant a la neutralité apparente de ce genre d’appel, mieux vaut en rire. Par le passé, le Léviathan sait parfaitement quoi faire pour imposer un matériel à la Grande Muette quand il l’estime nécessaire.

        1. Dr Slump

          Verney Caron… je connais de près le sujet, j’y ai de la famille. Comme d’autres industries stéphanoises, l’entreprise fait preuve de résilience et s’adapte de son mieux, en continuant de s’appuyer sur le savoir-faire local. Mais en effet, cette clause est délibérément faite pour favoriser les grandes entreprises, notre état ayant la passion des gros machins à la soviétique, pesant, ruinant, mais copain.
          Et ainsi, constatant que son tissu industriel se meurt, l’état a créé en même temps le label « entreprise du patrimoine vivant » pour rendre un peu d’air fiscal à toutes ces petites industries qu’il étouffe par ailleurs de tout son poids. La stupidité de ces fonctionnaires est sans bornes. Ce n’est pas pour rien que c’est à Saint Etienne qu’était né le mouvement des « Dupés ».

          1. Al Bundy

            « Mais en effet, cette clause est délibérément faite pour favoriser les grandes entreprises, »

            Je n’en suis pas si certain, plutôt vraisemblable qu’il s’agisse d’une clause pour cibler les sociétés pouvant fournir le contrat, par ailleurs pourquoi écarter cette société tout en poursuivant celui concernant la fourniture des LBD équipant nos FO ?

            1. Higgins

              Il faut faire l’Europe de la défense quo décidemment reste une coquille vide. Cela suppose quelques concessions. Et puis, que valent 90 emplois (les effectifs de la société) face aux enjeux et probablement autre chose de moins avouable.

              1. Al Bundy

                Ce sont 2 sujets différents Major, et de ce que je vois la société en question se porte plutôt bien, et pourrait fort se trouver en difficulté après un trop gros contrat vs sa taille.

                1. Dr Slump

                  Verney-Carron a perdu une part significative de son CA dans les armes militaires, elle doit sa survie au fait de s’être développée plus dans les armes de chasse. L’actuel patron avait dénoncé ce critère de choix, qui les pénalisaient alors qu’ils avaient tout à fait la capacité de répondre à l’appel d’offre de l’état.

                  L’état poursuit une étrange politique, qui conduit, de façon constante et pérenne, à favoriser les entreprises étrangères ou grands groupes au détriment de sa propre industrie. Et à côté de ça l’état invente le label « d’entreprise du patrimoine vivant », comme si nos industries ne pouvait que devenir des espèces de pièces de musée.

            2. sam player

              Al, si tu crains la petitesse de l’entreprise, tu lui demandes de faire une association avec une autre ou de lui céder une licence de fabrication : comme ça, si l’une calanche, il y a une 2eme source d’approvisionnement.
              Ça se fait même au niveau des grandes entreprises : voir les contrats militaires américains, les uns fabriquent les avions ou les missiles des autres.
              Idem dans l’automobile en France, Bosch fabrique du compatible Siemens au niveau de l’injection ou du ATE au niveau des freins.
              C’est un impératif des constructeurs.
              C’est chiant d’ailleurs, car quand tu veux faire de la réparation, c’est pas parce que c’est écrit BOSCH que c’est un système BOSCH…

                1. Al Bundy

                  Ben non, rien à voir, si je passe commande à quelqu’un pour faire un taff relativement sensible (une installation gaz par exemple) je connais le gars en sous traitance, et il est hors de question qu’il me colle une sous sous traitance

                  1. sam player

                    Et pourtant il n’est pas sidérurgiste, pas fabricant de ses machines et outillages etc… et donc une grosse partie du contrat va partir en sous-traitance !

                    1. Al Bundy

                      C’est pas le matos qui n’emmerde, celui ci étant normalisé et simple, mais la prestation.

                      Tu soustraites le remplacement d’une direction assistée à Mouloud * qui travaille derrière inter marché toi ?

                      *: le prénom a été modifié

                    2. sam player

                      Je pensais t’avoir donné des éléments… en parlant sidérurgie mais on peut ajouter traitement thermique, traitement de surface, traitements intermédiaire, forage, contrôle US, radio etc…
                      Dans l’industrie on parle de prestataire quand on met des éléments à disposition d’une entreprise qui n’a rien à fournir si ce n’est de la main d’œuvre et des consommables.
                      Un fabricant industriel ne fournit pas une prestation… car si c’était le cas il serait le sous-traitant d’un autre industriel du même secteur d’activité.

                      Il y a de moins en moins d’industriels qui font de l’intégration verticale… 50% au moins des opérations sont souvent sous-traitées, et parfois dans locaux même du donneur d’ordre.
                      Pour Vernet Caron je ne sais pas, mais si ce n’est pas le cas, cette entreprise est vouée à disparaître.

                  2. Al Bundy

                    Je pensais que tu pourrais comprendre.

                    Si je commande une ogive nucléaire à Safran, ce n’est pas pour qu’elle sous traite avec une société inconnue au fond de l’Iran.

                    1. sam player

                      Bah tonn ogive il n’empêche qu’il y aura certainement 50% des opérations qui seront sous-traitées et tu n’y peux rien.
                      Ce n’est pas pour rien que dans les contrats il y a toujours au stade de l’offre une clause qui stipule demande de lister les principales (voir toutes) opérations sous-traitées et en regard le nom des entreprises susceptibles de les effectuer.

                      Ceci permettant au client d’auditer le système qualité de ces entreprises avant de commander et même de s’y déplacer en cours de fabrication tout comme elle le ferait chez toi (ça ressemble souvent à une perquisition).

                      Inutile de mettre de l’emphase en parlant du fin fond de l’Iran.
                      Je prendrai un exemple : celui des couvercles de cuves d’Areva sous-traités à une entreprise* qui elle-même n’avait pas les moyens de forgeage et de traitement thermique et qui a bricolé cela comme Mouloud dans son garage.
                      Dans un autre domaine j’avais sous-traité à cette même entreprise des arbres de ventilateur forgés (5 à 10 tonnes pièce)… et elle-même, alors qu’elle avait les moyens de fabrication, les sous-traitait en Italie, en réécrivant tous les certificats afin qu’on n’en connaisse pas l’origine.

                      Devant l’opacité de la méthode, et bien avant qu’Areva ait des problèmes avec, je préférais aller direct en Chine (pour un // avec le fin fond de l’Iran) il y a de bonnes forges là bas même s’il faut leur coller au cul, mais au moins il n’y a pas de malversation.

                      Où je veux en venir ? : bah que le fin fond de l’Iran (ou la Chine) est préférable parfois au sous-traitant qui est à 30km de chez toi… et que le garage de Mouloud il est ouvert quand tu veux venir boire le thé comme au pays :mrgreen:

                      * : cette entreprise qui est à 25-30km d’Areva était devenue le service achats d’Areva qui lui balançait tout ce qu’elle ne savait plus traiter, tant et si bien que son CA n’avait plus rien à voir avec sa taille et qu’en final Areva l’a intégrée… vu qu’elle ne maîtrisait plus rien.

                    2. Al Bundy

                      « Ceci permettant au client d’auditer le système qualité de ces entreprises avant de commander et même de s’y déplacer en cours de fabrication tout comme elle le ferait chez toi (ça ressemble souvent à une perquisition). »

                      Exactement la raison que j’évoquais concernant le CA mini des postulants à l’offre, ne pas être emmerdé avec ce genre de soucis, et non dans le veul but d’écarter une entreprise française

          2. Aristarkke

            L’état est prévoyant, voyons. Il ne veut traiter qu’avec des entreprises capables de résister à ses délais de paiement fantaisistes…

        2. Pythagore

          Oui Major, un appel d’offre peut être tourné pour favoriser l’un ou l’autre, très facile, et les donneurs d’ordre aguerris dans les achats savent très bien faire ca.

      3. Deres

        Produire des fusils d’assaut « classiques » n’est plus de la high-tech. Les pays du tiers-monde le font très bien. Si on a un besoin d’un million de fusil, on pourra relancer rapidement une production. Vu que l’on produit l’acier des canons, on maitrise en fait la partie la plus technique. Mais nos appels d’offre son bien plus petit que cela et ne justifie pas une ligne de production indépendante. Après, il faut voir cela comme un exemple solitaire de la décrépitude de l’industrie française qui n’est pas compétitive. Si on avait inondé le monde de FAMAS, ce serait différent.

  18. Aelil

    Bon je vais montrer que je suis toujours en vie, mais le mortier ça sert bien à bâtir non ? Donc finalement pas de problème, on peut bâtir un monde meilleur comme ça :p

    1. durru

      Ah, voilà, tout s’explique, comment se fait-il qu’on y a pas pensé avant ?
      En fait, très prévenants, nos CPF étaient en train de fournir la matière première pour refaire à neuf les bâtiments qui de toute façon étaient en état avancé de délabrement.
      La stigmatisation tout de suite, non mais !
      Merci Aelil d’avoir mis les points sur les i.

    2. Aelil

      En attendant je suis content, j’ai trouvé une explication qui dit qu’en fait c’est pas des mortiers, c’est un abus de langage, je me disais aussi que c’était bizarre qu’il y en ait autant qui traînent dans la nature…
      Encore une pignouferie de presse*, comme les fameux cocktails molotov qui n’en sont jamais…
      *Encore qu’en lisant entre les lignes c’est peut-être la police qui fait cet abus de langage à l’origine, mais bon ça ne dédouane pas le journaliste qui devrait nous donner les clés de lecture.

  19. Ragoul

    L’incursion de la police dans des quartiers aspirant à s’affranchir de règles commerciales iniques, et de règles morales frisant le bolchévisme, freine l’apparition d’ordres spontanés dans ces lieux, et ne fait que créer du désordre.
    Laissons ces quartiers se développer naturellement, de manière libérale, pour qu’enfin ils puissent prospérer.

    1. Jules

      Il me semble que « libérale » implique un Droit régalien. De fait, l’absence de police et de justice dans ces quartiers est incompatible avec une idéologie libérale.
      Je dirais que ça sonne plus comme de l’anarchie.

        1. durru

          A propos de « libéralisme », Bouvet a bien coché la case « je combats le libéralisme » dans son article. Incontournable.
          Rapport à la perversion des mots évoquée plus haut…

          1. Stéphane B

            oui mais quel « libéralisme » ? Celui de Bastiat et Hayek ou celui de Trudeau et des anglo-saxons ? J’opterais toutefois sur le fait qu’il combatte le premier.

            1. durru

              Lisez l’article, le concept est attaché aux gauchistes hédonistes narcissiques et irresponsables. Donc, à priori, pas celui de Bastiat. Mais le mot est bien celui-là. Et je doute que l’auteur fasse la différence, le texte ne le suggère pas.

  20. Ribus

    Les media ne veulent rien voir ni entendre mais le pouvoir politique non plus. La preuve en est la suppression de l’institut national des hautes études de la sécurité et de la justice, (INHESJ) organisme relevant de Matignon dont la direction avait une fâcheuse tendance à commander et publier des études très étayées. L’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales (ONDRP), département de l’Institut connaîtra le même sort. Cela permettait pourtant à un public intéressé par ces questions de disposer de données sérieuses et fiables ce qui a manifestement indisposé en haut lieu. Cet exemple confirme la ferme volonté du Régime actuel de verrouiller toute forme d’informations gênantes pour lui y compris celles émanant de structures institutionnelles. Cela s’ajoute aux lois liberticides votées récemment. De là à penser que nous serions peut-être bien dans une sorte de normalisation de type Tchécoslovaque…
    https://inhesj.fr/evenements/tous-les-actualites/communication-direction-inhesj-decision-suppression
    https://inhesj.fr/sites/default/files/20191008_Communique_INHESJ.pdf
    https://inhesj.fr/ondrp/publications/rapports-annuels/rapport-annuel-2017

    1. Deres

      Oui, les comités Théodule supprimés sont soigneusement sélectionnés. Avis à ceux qui restent de faire plus de lèche et moins de travail d’investigation. En réalité, ils n’en suppriment aucun, ils les fusionnent juste, pour diminuer en apparence leur nombre, ce qui créent au passage plus de niveau hiérarchique interne, augmente les besoins en management du vent et donc augmente les budgets.

      1. Higgins

        Pour connaitre un peu le dossier de l’INHESJ de l’intérieur, j’irai dans le sens de Ribus sans dire par contre que la cause profonde en est la publication d’études gênantes pour le pouvoir. C’est lui prêter une intelligence qu’il ne possède pas. Je crois que c’est, comme d’habitude, le fruit d’une décision hâtive prise à la suite d’une quasi-absence de réflexion autour d’une problématique pertinente. Il fallait au Politique du « délivrable » et ce rapidement, on lui a donc donné le premier truc qui était à portée de main. Et puis, qui se soucie de cette structure en dehors de ceux ou celles qui sont amenés à y participer tout au long des sessions annuelles où se retrouvent, je peux en témoigner, des personnes de toutes horizons politiques, géographiques (il y a des auditeurs qui viennent du monde entier) et culturels ou cultuels (le muz côtoie le juif, le chrétien et le mécréant). Il existe, et c’est heureux, de nombreux individus qui, indépendamment de leurs choix politiques, de leur pays d’origine, de leurs croyances, ont vraiment envie d’échanger, de faire le point et, pourquoi pas, d’élaborer des solutions à des problématiques comme le terrorisme d’où qu’il vienne, les trafics en tout genre, etc, etc,… L’INHESJ répond, répondait, tout ou en partie à ces besoins en dehors de toute considération partisane. Ses missions vont être plus ou moins reprises par d’autres structures mais le résultat sera nécessairement imparfait. Nous sommes face à une spécialité de l’appareil politique national qui ne souffre d’aucune exception.

        1. Pythagore

          Merci pour ces qq précisions. D’un autre côté supprimé un organisme inconnu me parait un peu maladroit. Si il fallait du résultat rapide, il suffisait de supprimer le conseil pas très économique et peu social, cela aurait fait pas mal de vague et aurait permis de faire de l’affichage. « vous avez vu, j’ai supprimé le CES ».
          Supprimer un truc que personne ne connait, c’est comme ne rien supprimer.

            1. Pythagore

              « Durant le quinquennat d’Emmanuel Macron, le projet de loi constitutionnelle prévoit la création d’une Chambre de la société civile, qui se substituerait au CESE. De plus, une des questions du Grand débat national porte sur la réforme du CESE »
              D’après wiki, non sourcé toutefois. Le CESE n’était qu’un exemple.
              Ca composition aurait pu être réduite aussi, et puis le déplacer à saint Denis, ca réduira les amateurs.

  21. Boutros

    Mais Tonton Philou dénonce « une bande d’imbéciles » : est-ce une insulte islamophobe ?
    ou de l’ imbécilophobie ? Tout cela est clairement condamnable…

    1. Léo C

      Notre bon premier Sinistre, pour Chanteloup-Les-Vignes, a évoqué une « bande d’imbéciles » (sic). E effet.

      Il a le sens de l’invective et de l’à-propos, non ?

      On sent bien une volonté politique de réaction proportionnée et de sanctions.
      Face à des mortiers, des banlieues pourries armées comme des porte-avions et les cancrelats qui les peuplent, gavés de haine, cette réponse est tout à fait appropriée.

      La seule réponse probante, après aller chercher le poudré du 55, comme il nous y a invités et avoir dégagé cette clique de guignols, sera le peuple qui, excédé par une agression de trop, un meurtre de trop (puisqu’on en est là) ou un autre Bataclan, essaiera de prendre les armes, que ces déchets ont déjà, pour les neutraliser.
      Nous vivons les prémices de la guerre civile qui couve.

      Sans doute suis-je alarmisto-pessimisto-populisto-amalgamisto-raciste face à quelques « jeunes imbéciles » désœuvrés, en mal de distraction pyrotechnique.

          1. Aristarkke

            Réforme beaucoup trop violente pour des affidés capables d’actions violentes sans grand risque pénal. Qui sait ? Ils pourraient voter encore plus mal que d’habitude…

  22. Tess

    Nous avons des escrocs et des mafieux à la têtes DES Etats. La France n’est qu’un exemple flagrant parmi les Etats Européens. Tous les pays sont amenés à péricliter par la volonté d’élites qui ne se mélangent pas mais qui veulent le multiculturalisme (façon Aglicane) pour mieux mépriser l’humain. Et ces gents là sont des salopards adeptes de la pédophilie (oui oui des mafieux pédophiles, il suffit de s’intéresser au sujet) . On peut admirer des milliardaires malheureusement ces gens sont des malades mentaux qui n’ont ni morales ni envie d’aider les autres. Ex Bill Gates et sa fondation de merde qui pratique la pédophilie sous couvert d’aider les pauvres africains. Non nous ne vivons pas dans un monde ou les milliardaires sont des philanthropes, nous vivons dans un monde ou ses philanthropes se font de l’argent grâce à leur philanthropie. Macron comme les autres ont une utilité pour servir l’Elite. Macron lors d’un interview (il était pas rasé, habillé de manière très simple) a dit ; J’ai une mission ! C’est une mission transcendantale ! Macron est là pour détruire la france et la vendre par petits bouts et mettre un bordel monstrueux sur le plan du vivre ensemble. Sucer les babouches des musulmans et leur donner de plus en plus de droits. Il est susceptible d’être réélu en 2022 mais vu la pression que l’Elite lui met il ne sera pas candidat et ont déjà un candidat pour le remplacer.

        1. sam player

          Bon j’aurais quand même cru, de la part de quelqu’un qui œuvre dans le droit, qu’il ne confonde pas une déclaration sonnant comme un ordre… et un argument… tout fout le camp…

      1. P&C

        @Tess

        Le pouvoir n’est pas pour les gentils et les naïfs. Relis Power de Richard Green, le Prince de Machiavel, ou l’art de la guerre de SunTzu.
        Oui, la plupart ont retourné plusieurs fois leur veste avant le chant du coq, manger leur chapeau cru et sans sel…

        Niveau sexualité, les élites sont souvent plus dévergondées que le peuple… tout simplement parce qu’ils ont les moyens financiers de se payer de la poule de luxe, dans lesquelles ils vont déployer une créativité sans borne.
        Et les femmes en question sont plutôt d’accord. Un genre d’échange de largesses contre étroitesses.

        https://www.youtube.com/watch?v=IrEEEy4sjgQ

        Vois les affaires des bordels de Madame Claude, de la femme du ministre Roland (que j’ai fait décapiter dans We Are the Revolution…)… sans parler des affaires ultra sordides comme l’affaire des poisons ou celle de l’hôpital général.
        Mao le disait : le poisson pourrit par la tête. De temps en temps, oui, il faut purger.

        L’apparition des mafieux à la tête des états fait partie des symptômes de la décadence. Et aussi d’individus comme Castaner et Chiappa.

        En Marche est simplement le parti de la bourgeoisie. La France a toujours eu un problème avec sa bourgeoisie ; un héritage de la révolution française. Et vu leur niveau de vie, ils ne sentent plus une communauté de destin avec le peuple : trop de différence.

                1. Husskarl

                  Du grec ancien παιδεραστής, paiderastếs
                  Du grec ancien παῖς, paîs (« enfant ») (paidos au génitif)

                  Comme pédagogie je suppose.

                  1. durru

                    Comme pédophile également, la différence n’est pas là.
                    Honnêtement, les pages Wiki (-pédia & -Wiktionnaire) semblent pas trop mal pour expliquer l’origine du terme et sa signification actuelle (qui est seulement un vague synonyme de pédophile).

                    1. durru

                      @Sam
                      « La pédérastie désigne à l’origine une institution morale et éducative de l’Antiquité bâtie autour de la relation particulière entre un homme mûr et un jeune garçon. »
                      Y’aurait pas une expression en langue française qui fait, de façon plus ou moins détournée, référence à ça ?
                      Bot, mais quand même…

                    2. Boutros

                      Quand on voit l’âge moyen des artistes de Chanteloup and co, a-t-on le droit de se déclarer pédophobe ?
                      En v’là une phobie qu’elle est intéressante.

                    3. sam player

                      « … relation particulière entre un homme mûr et un jeune garçon. »

                      Euh…l’éducation avec le curé comme précepteur, l’instituteur, l’entraîneur de foot ? J’ai bon ?

                      Je laisse la parole aux spécialistes, y a des gens ici qui ont fait des études là-dessus, je m’incline…

                    4. Pheldge

                      normal, c’est le sport national, là bas … 😉
                      On en a un spécimen -de grec- poses-y la question, tu verras 😉

                    5. sam player

                      Pheldge 8h05

                      «…poses-y la question… »

                      Toi aussi , comme les gens de la Saône et Loire, tu mets des «y » partout… eux là c’est même dans les noms de village, un sur 2…

                      « y » est un adverbe de lieu, faudrait voir à parler la france si tu veux t’intégrer hein…

                    6. Pheldge

                      P’tain sam, pourtant j’avais collé 2 smileys … y* t’en faut combien ?

                      *oui, je sais, le lieu tout ça … au fait tu connais pas l’expression « mets-y un pain dans la tronche » ou encore « fous-y ta main … » où le « y » est à comprendre comme « lui », y* a pas ça dans ton coin ? 😉

  23. MCA

    Cette presse qui a déjà été fort timide pour….
    Cette presse ne se penchera pas plus….etc….etc…

    Cette presse discréditée est de plus en plus en proie à la désaffection du public et elle vient de le réaliser.

    Elle a le cul assis sur les braises au point d’en arriver à demander au public pourquoi elle n’est plus aimée.

    Pour cela elle a décidé de lancer un « grand débat » (ça ne vous rappelle rien?) pour tenter de comprendre la désaffection du public en espérant trouver la martingale qui lui permettra de continuer à jouer son rôle d’enfumeur à gages.

    Horreur absolue, ce public que tous ces journalistes méprisent du plus haut de leur suffisance surpayée a fini par comprendre l’imposture et a le mauvais goût de se détourner du « prêt à penser » quotidien en regardant et discutant ailleurs.

    C’est ici, c’est pathétique, et je dois honteusement avouer que ça fait du bien au point de m’en friser la moustache :

    https:/ /mediasetcitoyens.com

    1. Higgins

      A l’occasion du 75ème anniversaire d’un quotidien de la PQR, un journaliste déclarait que son activité était consubstantielle à la démocratie. Ce en quoi je veux bien le croire mais en en tirant la conclusion que si la démocratie française est en crise profonde, lui et ses confrères en sont une des causes premières vu la médiocrité consternante de leurs productions et leur inféodation au monde politique.

      1. MCA

        Donc ils le savent très bien mais lancent un « grand débat » pour confirmer leurs certitudes?

        En arriver à ce point prouve bien que la barque prend l’eau et qu’ils ne savent plus quoi faire pour conserver leur rente.

      2. Gosseyn

        Grosse rigolade ! Il n’y a pas de presse, en R.P.C. ? Et qu’est-ce qui la distingue d’une presse libre : ce qu’elle ne dit pas !

        Pareil pour la PQR de la démocratie : Qu’est-ce qui la distingue d’une presse libre ? Sa compétence en matière de mensonges par omission !

        Alors il paraît évident qu’il faut que cette propagande en faveur de notre U.E.R.S.S. soit diffusée.

        Aujourd’hui, en raison de cette situation et des lois liberticides qui vont avec, ce qui distingue aussi les titres de presse, c’est leur taux de censure lié à leur inféodation à ce système.

        Et ce coco vient nous parler de  »démocratie » ! pourquoi pas de liberté, tant qu’à faire !

      1. Citoyen

        la pente qui accélère … Oui c’est un concept concurrent aux raffarinades !
        Raffarin doit être jaloux de ne pas l’avoir dans son bloc note ..

  24. Al Bundy

    Y’a pas à dire, la culture est un enrichissement:

    capital.fr/economie-politique/les-folles-remunerations-des-dirigeants-du-pass-culture-1354419

      1. durru

        HS mais savoureux : en Roumanie, une employée administrative d’un théâtre a essayé de contacter Molière au sujet des droits d’auteur.
        Je suppose que notre élite connaît VH personnellement, n’est-ce pas ?

        1. Al Bundy

          Cette employée aurait eue toutes ses chances dans l’administration française avec un salaire fois 6 ou 8, heureusement trop droite elle restera ds son trou.

  25. deres

    https://www.capital.fr/economie-politique/les-folles-remunerations-des-dirigeants-du-pass-culture-1354419

    Je ne suis même plus étonné. La plupart des mesures politique sont immédiatement exploitées pour créer de nouveaux placards dorés nourris d’argents publics avec locaux de nababs au centre de paris, frais de taxis, secrétariat personnel, voiture de fonction, appart de fonction, déplacement d’étude à l’étranger et autre séminaire à Marrakech sans parler de postes en quantité pour les amis, la famille et les retours d’ascenseurs.

    De toute façon, cela ne finit dans la presse que quand le jaloux qui n’a pas eu le poste de rêve dénonce ses petits camarades. Au final, tout cela se tasse et se règle entre gens de ce monde, loin des yeux des péquenaud, quand tout le monde a obtenu sa part du butin au frais du contribuable.

  26. Kazar

    Énorme la vidéo, ils n’ont honte de rien. En gros, les jeunes brulent parce qu’ils veulent des pages islamistes, il fallait y penser !!!

    1. Al Bundy

      Qui bénéficie pourtant de certaines largesses de droits internationaux, Ben verrait des étoiles à tenir un autre type de boites sur notre territoire…

  27. Panchovilla

    J’apprends ce jour que les transferts monétaires de la France vers le Maroc sont sa première ressource officielle à hauteur de 10 milliards d’euros environ.
    Sans doute autant pour la Tunisie et plus pour l’Algérie. On peut aussi ajouter la moitié de l’Afrique.
    Bref ceci fait tomber la théorie qui dit qu’il faut plein d’allocs de rsa et tutti quant pour relancer la croissance par la consommation.
    Ça ne marche qu’à condition de bloquer les transferts sortant ce que nos dirigeants n’auront jamais les coucougnettes de faire.

    1. Al Bundy

      En même temps, fournir 10 % du PIB marocain, première ressource du pays donc les allocs françaises, permet sans doute de garder les métèques au bled ^^

      On ne s’étonnera pas, bien sur, que le seul pays du Maroc reçoive 10 milliards sur les 80 – 90 milliards distribués par les allocs, doit plus rester grand chose, après le passage du reste de l’afrique, pour ceux encore en france ^^

          1. durru

            Le cuivre, les cartes bancaires, les parcmètres… enfin, c’est de la spécialisation, de la professionnalisation. « Cambriole » c’est trop vague et dépréciatif. Et t’as oublié la manche. C’est un poste important dans le budget, ça.
            Sinon, je crois que les montants envoyés en Roumanie par la diaspora sont largement plus élevés (je parle pas pour la France, mais globalement).

          2. Aristarkke

            Fini tout cela Al !
            Demain, M. Éd va annoncer des mesures pour limiter l’immigration *économique* dans notre cher et vieux pays.
            Comprendre ceux qui viennent piquer le taf des Franzosen, pas ceux qui viennent juste en touristes allocataires ou médicaux.
            Avoue qu’il était temps de faire face à tout cet afflux de submersion avec le nombre inénarrable d’avocats, de médecins, d’architectes, de comptables, de techniciens (pas que de surface), d’ingénieurs, de plombiers (depuis que la filière polonaise est coupée), etc… que chaque cargaison nous déverse de migrants fuyant la guerre tellement rapidement que femmes et enfants restent au pays au milieu des exactions…
            Faut ce qu’il faut tout de même !

            1. Al Bundy

              « Fini tout cela Al ! »

              Vi vi, ça sens la réussite à plein nez, la haute commission à l’élaboration des comités a déjà été crée ?

  28. Opale

    Putain ils n’apprennent rien…. maintenant ça manifeste contre l’islamophobie en portant des étoiles jaunes… si les musulmans étaient dans la même posture que les juifs des années 40 ça se saurait.
    ras le bol de falsifier ainsi l’histoire et de détourner ce genre de symboles… comme si on était sur le point de déporter les musulmans pour les gazer. J’en peux plus.

      1. Opale

        Que les musulmans s’identifient aux souffrances de Juifs, on peut appeler ça de l’appropriation culturelle ™ ? (Nouveau terme à la mode)

    1. Aristarkke

      Il y a eu de la collaboration active entre les hautes hiérarchies musulmanes du Proche Orient avec les nazis. Sur le mode : les ennemis de mes ennemis sont mes amis. La Wehrmacht et la SS avaient des régiments de volontaires musulmans, d’Irak et de Palestine, notamment.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.