La France en mode panique avec des marges de manœuvre millimétriques

Les périodes de crise, en mettant tout le monde sous pression, forgent les caractères et font apparaître les points de clivage les plus importants tout en révélant certaines vérités qui étaient auparavant cachées dans le bruit de fond des habitudes. Covid19 n’échappe pas à la règle.

Cette crise permet ainsi de voir certaines dynamiques à l’oeuvre, notamment dans la gestion étatique de la panique qui s’est progressivement emparée de la planète. Certains États se sont ainsi mis en confinement par réaction à cette panique visible en Italie et en Chine.

Le mode panique

Il faut bien comprendre que les États ont, globalement, deux modes de gestion (et guère plus) : le mode A ou « rien à foutre », qui est le mode par défaut qui permet à la lourde machine administrative de continuer son train-train quotidien, et le mode B, ou « panique totale », où tous les gouvernants courent comme des poulets sans tête et s’agitent vainement, communiquent avec de longues phrases pour prouver à quel point ils sont indispensables et aident à aplanir les difficultés qu’ils ont consciencieusement créées en premier lieu.

Dès lors, il est normal qu’on soit passé très rapidement du mode A au mode B : comme toute pandémie exponentielle, celle de covid19 n’était vraiment pas assez grave au début pour déclencher la moindre réaction et a ensuite été traitée comme la fin du monde alors que, sauf pénurie de lits et de respirateurs, c’est en réalité une pandémie gérable : un pays comme la France n’a, en temps normaux, aucune difficulté à constituer un stock de protections diverses (elle l’a même déjà fait, jadis), tout comme il n’y a rien d’insurmontable à organiser des dépistages massifs de la population, des tests, un suivi et un confinement ciblés revenant nettement moins chers que la réanimation d’un nombre croissant d’individus qu’on brassera à coups d’avions, de trains et d’hélicoptères pour faire bonne mesure.

Au passage, notons que ces deux modes sont des positions de confort pour les politiciens, et après l’Inaction Béate Totale, la Panique de Fin du Monde a deux avantages : on peut en profiter pour imprimer de l’argent gratuit comme des grosses truies, et on va pouvoir passer sans arrêt à la télé pour communiquer et faire le beau, du matin au soir. Ce dégueulis de communication montre d’ailleurs l’écart entre les pays les plus capitalistes, qui doublent cette communication d’actions concrètes qui ont un effet palpable, et les pays les plus collectivistes pour lesquels, une fois la communication faite, le job est fini, le reste de l’administration devant alors se dépatouiller sans direction claire (ce qui génère immanquablement des catastrophes ridicules et du grotesque en bidons de 220 litres).

La suite logique de ce Mode Panique est immédiate et sans appel : les États les plus collectivisés se sont pris leur incompétence dans la figure tout en faisant flipper le reste du monde. Les exemples typiques de la France, de l’Espagne et de l’Italie illustrent bien ce point, alors qu’en parallèle, les comportements les plus modérés (notamment ceux des États asiatiques) ont été relativement ignorés par les médias occidentaux.

L’évaporation des marges de manœuvre

Cette panique montre aussi, à merveille, la marge de manœuvre ridicule des régimes européens lourdement socialisés qui se retrouvent tous, les uns après les autres, au bord du gouffre sanitaire non à cause d’un microbe super-dangereux, mais à cause d’un microbe seulement très virulent et qui va donc toucher une proportion bien plus grande de cas potentiellement graves. Les décisions du gouvernement (sur le moment et l’accumulation d’idioties sur les 40 dernières années) ont largement amplifié la panique générale lorsqu’il a mis ses gros doigts gourds partout, accroissant les effets de bords dans des proportions astronomiques (on commence à parler en milliers de milliards d’euros, imposant bientôt d’utiliser la notation scientifique pour les sommes qu’il va falloir mobiliser).

Cette marge de manœuvre si microscopique est véritablement ce qu’il y a de plus inquiétant actuellement parce qu’on doit se rappeler qu’il en va de même dans absolument tous les secteurs touchés par le centralisme étatique socialoïde : (au hasard) transports en commun en train et sur route, électricité, eau, police, pompiers, urgences, écoles, infrastructures routières, gestion des frontières et des douanes, aéroports, et bien sûr santé… Bref, tous les secteurs stratégiques sont confrontés à cette marge millimétrique de l’État.

Ceci est tout à fait rassurant, n’est-ce pas.

Et si, certes, ce n’est pas nouveau, il n’empêche que, pour rappel, quand, « démocratiquement » ou à la suite d’une crise majeure (celle-ci coche toutes les cases), un pays choisit le mode Full Socialiste, tout part en cacahuètes et le pays calanche d’autant plus vite que ces marges sont fines.

Avec la situation actuelle et un État toujours plus présent, des administrations en pointe dès qu’il s’agit de mettre du sable dans les rouages, des bâtons dans les roues et des cerfas dans des gosiers déjà bouchés, tout semble imploser une fois la crise venue, comme dans un déraillement de train passé au ralenti, image par image, lentement : magie de la sociale-démocratie additionnée des prouesse d’une Banque Centrale Européenne prête à toutes les souplesses financières, le crash complet et inévitable évolue doucement et peut durer un maximum de temps.

Juste avant la crise, les finances françaises étaient dans cette situation de marge de manœuvre microscopique, au point où le train-train taxatoire du gouvernement était sérieusement mis à l’épreuve comme en témoignèrent les crispations giletjaunesques, et les réponses gouvernementales délicieusement décalées, toutes en propositions stupides d’écologie (taxatoire évidemment) et de subventions (idiotes comme il se doit).

Exactement de la même façon, les grèves incessantes qui parcourent le pays sont une autre illustration du même processus où tout le système semble être à sa charge maximale (et au-delà) en permanence, au point de voir la frange des travailleurs la plus protégée devenir la plus sensible aux changements et à la pénibilité (même la plus petite), au point de débrayer pour un oui, un non, un peut-être et passer une journée à griller de la merguez place de la République (ou virtuellement, #chezsoi).

En face de ça, les travailleurs les moins protégés en chient, coincés entre pas de travail et un travail dans des mauvaises conditions sur lequel 50 autres individus sont prêts à se ruer, ce qui aboutit là encore et toujours à une situation avec une marge de manœuvre minime pour tous.

Cette crise a amplement démontré tout ce que le « mode panique » offre comme opportunités aux actuels étatistes au pouvoir, qui sont en train de se lâcher comme jamais, sentant derrière eux toute la fougue d’un peuple largement acquis à la cause collectiviste.

Cliquez sur l’image pour en découvrir tout l’onctueux collectivisme en taille lisible

Quant à l’absence totale de marges de manœuvre, elle garantit que le monde nouveau, plus câlin, plus solidaire, plus syntonisé avec Gaïa et avec encore plus d’État partout, réclamé maintenant à cors et à cris par ces armés de nigauds incultes va se terminer très vite en catastrophe industrielle d’ampleur au moins nationale.

« Mode panique » et marges minuscules, c’est la recette d’un désastre. Ce pays est foutu.

Commentaires1 075

  1. Aristarkke

    Fantastique ! La source Covid inspire toujours Monseigneur qui est donc en pleine forme, ce que l’on peut lui souhaiter de mieux !

      1. lafayette

        Macron va changer son discours national:

        pour créer de l’emploi traverse la route entre l’hôpital et le crématoire.

  2. Le Gnôme

    Il est certain que quand le système se sera écroulé, nous vivrons comme nos ancêtres qui soi-disant ne connaissaient pas la pollution, mangeaient sainement pour être considéré comme des barbons à quarante ans.

    La décroissance, y’a que ça de vrai.

    1. P&C

      Sauf que la moitié des gosses crevaient avant l’adolescence…
      Une appendicite ? Appelez le curé, pas la peine de déranger le médecin. La moindre carie pouvait tuer.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      C’est juste dommage pour ceux qui mourront de faim. C’est que l’argent virtuel et dématérialisé qui sort de nul part ne se mange pas.

  3. Calvin

    On entre dans un tunnel dangereux seulement guidés par des fous collectivistes.
    Oui, ce pays est foutu.
    Les chiffres du graphique sont sans appel.
    Il y a au mieux 4% de libéraux en France, donc 96% de gens qui veulent aggraver leur situation avec des recettes moisies qui ont montré leur létalité.

      1. Blondin

        Même sentiment de solitude…
        De toute façon, l’exemple argentin nous a montré à quel point un pays peut démocratiquement choisir systématiquement les mêmes options et même avoir la nostalgie de ceux qui leur ont mis la tête dans le seau.
        En 1914, ce pays était aussi riche que la France.
        On prend le même chemin que les Argentins.

        1. theo31

          La sainte vierge a eu un enfant sans copuler et Jésus marchait sur l’eau en mutipliant les pains. On en est là. On me l’a encore dit il y a peu, suffit d’imprimer du pognon pour résoudre les problèmes.

          On n’est plus dans le rationnel mais dans une religion fondée sur le mythe du cargo et du père Noël. On peut évoquer tout plein d’exemples comme la Corée, Cuba, le Cambodge, le Venezuela, l’URSS, rien n’y fera. Ces pays n’étaient pas (assez) communistes.

          Mais c’est bizarre, quand un pays communiste s’effondre, aucun de nos communistes proclamés ne courent y demander l’asile politique. Il doit y avoir une putain de raison.

          1. Stéphane B

            Cela n’a rien à voir avec le fait qu’ils étaient ou soient pas assez
            communistes, non rien à voir. Ils n’étaient pas français Monsieur, eux, et tout le monde sait que nous, français, faisons les choses mieux que les autres. De fait, leur mésaventure ne peut pas nous arriver, Monsieur.

            1. Aristarkke

              C’est d’ailleurs en vertu de ce principe que nous avons expérimenté le tout premier système de monnaie fiduciaire s’effondrant pour cause d’émission excessive de papier-monnaie /capital de contrepartie. Des le début du 18me siècle avec Law, ce vilain écossais ! Et pour être certains que ce n’était que le résultat d’un complot et non d’une vacuité de la thèse, nous avons remis cela dans le même siècle avec les assignats post-revolution nous amenant vers les cimes de la réussite, au moins pour certains qui avaient su acheter du tangible contre du vent.

              1. gameover

                Je dirais plutôt rose chiasseux…
                mais c’est normal car s’il était rouge il recouvrirait ce qui est écrit… et le rouge clair ça n’existe pas…

        1. cyprus ill

          Tellement vrai ! On se sent vraiment très seul. Ce qui se prépare est le pire des remèdes, et le peuple le réclame. C’est comme soigner un alcoolique en lui donnant plus d’alcool.

          Fuyez, sortez tout des banques, ça va saigner sévère. Et achetez des bitcoins !

      2. Pythagore

        A chaque contravention de 135EUR pour non respect du confinement, je me sens un peu moins seul. Que l’état continue, il est sur la bonne voie.

        1. Opale

          Une amie infirmière s’est fait verbaliser ; elle était pourtant à -1km de chez elle, dans le temps imparti, montre connectée à l’appui, mais elle était sur un parking d’un parc naturel fermé, faisant son micro-jogging. Comme le parc est fermé au public, ben le parking (ouvert) est logiquement, pour l’agent habile, inutilement accessible. Donc 135 € ma p’tite dame ! Tous les prétextes sont bons.

              1. Pheldge

                imagine toi en train de conduire, avec un passager coco qui te débite son credo depuis 1/4 d’heure, que t’en peux plus de te retenir … c’est des circonstances à te faire oublier le panneau, non ?

                1. gameover

                  Avec Waze, Coyote… quoique, ça m’arrive souvent d’avoir ma fille au téléphone quand elle conduit et c’est moi à l’autre bout du fil qui lui dit que son Coyote bipe !

              2. Dr Slump

                les panneaux, y’en a tellement que tu peux en louper. Et puis les panneaux 4×3 placés 5 ou 10 km avant le radar, l’état est farceur…

          1. theo31

            Faut bien faire rentrer les impôts, quel qu’en soit le prix a dit le pédéraste.

            Faut pas payer et contester si possible avec des témoins.

          2. baretous

            ben oui pareil en plein centre ville d’une sous prefecture que je connais bien.Une gentille demoiselle s’est pris 135 euros pour traverser avec son chien le »parc » du centre ville (surtout une grande pelouse avec quelques arbres et un kiosque à musique au milieu. Détail croustillant: au milieu du susdit parc siègent des cassocs avec leurs clebs toute la journée avec force canettes de bière

            1. lafayette

              si tu reviens avec la grosse commission du chien, et vu que t’as indiqué promène le chien et que t’as pas noté aller au magasin … tu prends aussi une prune ? ou ils vérifient avec le nez ?

    1. John John

      « Oui, ce pays est foutu. »
      Non. C’est juste un moment mitterrand.

      Moi, égoiste que je suis, lorsque je parle pognon avec autrui, notamment avec des pauvres, et bien que me disent-ils: oui, le travail, oui l’argent, non à 50% d’impôts diverses et -a-variés. Ils sont, pauvres, contre le taxages en série.

      Donc sur le point du libéralisme, doctrine juridique française par défaut, je reste et je suis optimiste.

      En revanche, si il fallait infléchir l’attitude de certains, alors oui, il faut avoir l’étranger, il faut aussi l’intérieur, le vrai et pas reluisant intérieur ……., et ensuite yalla, on conquière.

      Donc, ne soyez pas pessimiste. C’est pas français.

      1. pabizou

        Tout à fait vrai .Les sondages et le bruit médiatique ne peuvent pas prendre en compte les 50% qui ne votent pas ou plus . Ils ne sont que le reflet de minorités agglutinées pour créer un tout totalement fictif et entretenir l’illusion necessaire à la survie de ce système à l’agonie . Le vrai barrage se trouve non pas chez les français mais dans le verrouillage des institutions .

        1. John John

          pabizou, j’ai écris ce que j’observe.

          Les gengens sont libéraux par défaut. Ils veulent s’enrichir … oups my queen.

          Je fût sincère. Les pauvres, tu crois que tata, l’état, il va les convaincre … ha ha ha.

          Un pauvre, selon son âge, donc dans 70% des cas, c’est qq qui veut juste vivre donc travailler puis dépenser, comme il veut, son gengen. C’est la vie, en sommes; c’est son tribut.

          L’état, et c’est horrible, a les deux mains dans les deux poches même des pauvres. Putin de salopes et de salauds. C’est injuste. C’est socialiste.

          Moi, j’ai levé un doigt. Pardon. Même mes voisins diplomates … je leur dis: ici, c’est France, tu fais pas chier ma voisine … vous pouvez pas comprendre … mais, juste, imaginez que lorsque les salauds chient de travers et bien je viens tenir leur musoi.

          Bref.

          1. pabizou

            J’ai fait le même constat assez souvent, et pourtant je vis dans une zone majoritairement gauchiste . Mais ça demande quelque fois de leur rentrer dans le lard et de les mettre le nez dans leurs incoherences . Ce qui m’a le plus surpris c’est quece sont souvent des gens de moins de 30 ans qui réagissent de la maniére la plus positive.

              1. lafayette

                que ferait-on de tant de richesse, sans une taxounette pour asservir son prochain, c’est de l’amour, de l’attachement, que dire de la liberté payante. La liberté gratuite c’est difficile à remarquer …

        2. MCA

          @pabizou 3 avril 2020, 13 h 00 min

          C’est bon, j’ai compris.

          Je vais fonder le parti des abstentionnistes et vu le nombre, suis sûr d’être élu au premier tour.

          Ensuite j’invite la tribu H16 à l’Elysée pour un bbq festif, ça vous va?

          1. John John

            Le uzi dans la pogne, le revolver dans la poche …
            Je refuse cet état de guerre.

            Je me déclare résistant. Petit, certes, mais résistant; jamais résilient.

            Contre qui ? contre cette élite qui ne l’est plus. Contre quoi ? contre cet état qui oublie, de par le droit, son peuple, « ses » français. Contre quand ? maintenant, demain et toujours; toujours je suis français.

            Bref. Il faut être intelligent et refuser c’est état et ces faits. Sinon, c’est l’absurde, l’arbitraire qui gouvernera.

    2. Landeric

      Dans mon pays, la Belgique, le seul parti « libéral » prône le multikulti, l’ouverture des frontières, la haine des « populistes » et autres « deplorables ». Point commun entre les dirigeants « socialistes » et « libéraux » du moins en wallonie, ils sont tous deux francs-maçons….

      1. simine

        Le seul parti libéral que je connaisse ds le plat pays c’est le parti libertarien belge. Il n’a jamais réussi à percer.
        Le MR est un parti collectiviste, constructiviste et centralisateur. Vous n’êtes pas pour la libre circulation des capitaux, des biens et des personnes?

          1. simine

            T’inquiète c’est pareil quasi partout.
            J’ai lu plus bas que tu cherchais à t’exiler…j’me demande ce qui reste de territoire qui ne considère pas le libéralisme comme mère de tous les maux. Daniel Tourre propose un nouveau mot le brozobidulisme mais chuuuut, c’est un secret ☺️

            1. durru

              Ah, si vous saviez… Les pauvres ne se permettent pas le luxe d’acheter des bricoles pas chères.
              Pas plus tard qu’hier, je lisais que le premier ministre roumain (qui s’appelle Orban, mais c’est pas celui auquel vous pensez) déclarait qu’il doute fort que le contrôle des prix puisse être une solution, car cela va entraîner la pénurie. Et il y en avait d’autres du même acabit.
              Il en reste encore, des îlots de bon sens. Heureusement.

              1. Aristarkke

                Il y a donc des gens qui auraient gardé un mauvais souvenir de leur expérience coco ? C’est vrai que ceux qui l’ont vécue en direct live sont différents de ceux qui fantasment dessus, de loin, à moins de trois mille km de Moscou.

                1. durru

                  Ah, faut un peu relativiser tout de même…
                  L’actuelle opposition (social-démocrate) est à peu près sur la même longueur d’onde que les politiques français étatistes (pléonasme, désolé). Bizarrement, leur bassin électoral est à peu près le même : les assistés, les (hauts) fonctionnaires, une bonne partie des retraités.
                  La différence majeure là-bas c’est qu’il n’y a pas de chape de plomb médiatique. Car le reste, c’est beaucoup plus complexe qu’on veut le croire.

      1. John John

        Mais Nicolas disait, pensait, aussi: celui qui joue des peurs se fait toujours peur. Il ne peut que construire son trésor (sa tombe, donc).

        Nicolas pensait qu’il est chaotique pour un chef, ou une cheffe, de venir dans le sens de s’affirmer donc de gouverner.

        Mais Nicolas pensait que c’est possible; rarement, mais, possible. Il a théorisé tout ceci, faut juste savoir lire.

        Bref.

    3. Tiki

      Oui Calvin tout à fait « un tunnel dangereux » et ceux qui voient une lumière au bout du tunnel ne comprennent pas que c’est le train qui nous fonce dessus.

  4. Stéphane B

    Si cette information se vérifie, l’Etat sera en core plus en mode panique, ou du moins nos gouvernants car cela démontrerait que l’essai clinique Discovery (dont a parlé le Major) ne sert à rien une fois le virus bien implanté:
    https://t.me/coronalive/2724

    « Des scientifiques commencent à s’interroger sur des potentielles lésions cérébrales dues au virus, qui pourraient expliquer les troubles détectés (perte du goût/odorat, par exemple).

    Des théories très sérieuses évoquent des possibles lésions irréversibles chez une partie des malades, et peut-être même d’autres lésions non encore détectées, par exemple au niveau du système reproductif. »

    Et comme si tout ça n’était pas assez anxiogène, une nouvelle vague arriverait-elle après le confinement ? Si tel était le cas, je n’ose imaginer l’angoisse supplémentaire qui prendrait la tronche de nos gouvernants.
    https:/ /t.me/coronalive/2725
    Des infos Loch ?

    1. Husskarl

      Ca circule depuis au moins deux semaines sur certains réseaux. Je ne sais qu’en penser mais si c’est officialisé, ça sera la panique ou la guerre…

      1. Al Bundy

        « Ca circule depuis au moins deux semaines sur certains réseaux. »

        Voilà.

        Aucun des précédents corona n’a pénétré la barrière hémato-encéphalique.

    2. Higgins

      Pour prendre une métaphore rapide, face à un chercheur farfelu qui vient d’inventer le parachute, la méthode du gouvernement est la suivante: larguer un échantillon de 200 (chiffre pris au hasard) parachutistes dont seulement la moitié sera équipé puis vérifier au sol le résultat. C’est la met du double aveugle.
      Pour le Covid 19, je propose qu’on fasse de même en veillant bien à ce que le placebo ne soit donné qu’à des politiques.

      1. Tribuliste

        Pour garder l’image on va dire qu’au lieu d’user de parachutes la France va tenter de surélever le sol… Un peu plus cher, diantrement plus long et efficacité douteuse, tout ce qu’on aime.

              1. MichelC

                L’essai fut con.cluant. Les ministres se précipitèrent pour le test en double aveugle montrant que le parapluie français était aussi efficace que le parapluie belge. Les parapluies français étaient bleu, les belges rouges. Tous les ministres s’étant éclafés au sol, la conclusion en fut que le parapluie français était effectivement aussi efficace que le parapluie belge dans son rôle de parachute. Après cette étude on recommanda donc le parapluie français comme excellent palliatif au parachute standard.
                Dans ce cas uniquement, le Cerfa (rien) dûment rempli n’était pas nécessaire.
                Les français furent fiers de leurs hommes politiques.

    3. Tribuliste

      D’après le lien de MCA (fin de commentaires « Opération Résilience Du Contribuable ! ») le professeur Raoult sauce coréenne annonce un délai d’émission de vaccin fiable de 18 mois. Entre les mouvements de population qui vont forcément avoir lieu et le relâchement dû à la semi sortie de crise il y aura des dégâts.

    4. Gaeloup

      La Chine a effectivement remis des villes en quarantaine et Hong Kong qui est probablement la ville chinoise qui gère le mieux le coronavirus et dont les chiffres sont potentiellement crédibles voit un bon épidémique depuis mi-mars. Tout ça est vérifiable via google. Comme le virus commence à se propager en Inde et en Afrique et qu’après 4 mois la Chine n’en a pas terminé, on est parti pour une guerre longue. Je ne pense pas que le tout soit réglé cet hiver. Seul un vaccin accompagné d’un sérum pourra changer le tout. Nous risquons la faillite avant…

      1. Loch

        La Chine a commencé à tester un vaccin depuis quelques jours. Si vous pensez au complot, rappelez-vous qu’un vaccin demande beaucoup plus de temps que trois mois…

        1. Al Bundy

           » rappelez-vous qu’un vaccin demande beaucoup plus de temps que trois mois… »

          Quand on le faisait à la main, et au pif.

          Savez vous seulement comment sont découvertes les nouvelles molécules à destination de la santé ? Des robots assemblent au pif puis mettent en culture pour observer ce qu’il se passe. c’est tout.

          La puissance de l’IA a changé la donne, les robots ne fabriquent plus au pif, mais en fonction de l’agoniste que l’on souhaite cibler.

          Je ne serait pas étonné de voir un vaccin apparaître d’ici quelques semaines, sans doute depuis israel, le plus long sera la validation, et en france nous en bénéficieront d’ici 2-3 ans

    5. Opale

      Oui Stéphane, les infos sur coronalive font absolument froid dans le dos. La vidéo d’hier sur l’hôpital de NY est…
      Ça sent vraiment le sapin.

      1. Stéphane B

        Et étrangement, j’ai une autre version en regardant la version ci-après. Les merdias pravda nous montrent bien ce qu’ils veulent nous montrer. Or, cela ne correspond pas toujours à la réalité:

        1. Opale

          Je suis d’accord, on sait que les media manipulent les images. sur la video de NY néanmoins, c’est le nombre de sacs entassés qui est important et qui n’est pas fake.
          D’autres videos amateurs :
          https ://eldiariony.com/2020/03/30/video-colocan-cuerpos-de-muertos-por-coronavirus-en-traileres-en-nueva-york/

          1. Opale

            Ensuite, il annonçait le 27 mars comme prévisions : 1.2M de cas mondiaux, on y est presque :
            https ://www.worldometers.info/coronavirus/?fbclid=IwAR0SMz0wFPf-4OgAj0r1zPmklDnIlYsFGqUJvlU4ri2TVaBNZSML8Kcyq20

            1. Al Bundy

              Opale,1,2 milions de cas dépistés, tu peux multiplier par 3, minimum pour avoir une idée du nombre de contaminés ds les pays qui ont un semblant de systeme médical

          2. Adolfo Ramirez Jr

            En Équateur (principalement Guayaquil) les services sanitaires et mortuaires sont débordés. Les cadavres ne sont pas ramassés, les gens les brûlent dans la rue par désespoir.

          3. Pythagore

            Pour moi tout est fake. J’attends de voir les chiffres ds 6 mois.
            Toutes ces images sont du vent. Il s’agit d’un sac, pas 5000, et comment savez vous que le mec ds le sac est mort du virus, peut-être que c’était un clodo ramassé ds la rue et envoyé à la fausse commune ?
            Je trouve cette diffusion d’images et de vidéo totalement folle et indécente. Rien n’est vérifié, ni la date ni le contenu, celui qui filme peut vous faire croire ce qu’il veut. Ca n’a aucun sens.
            Par ailleurs, il meurt env. 600.000 pers par an en France, à quand les vidéos pour nous montrez la pandémie mortelle de mort ?
            .
            On verra ds 6 mois les chiffres et ce sera très intéressant de comparer les pays ayant confiné avec ceux qui ne l’ont pas fait.

            1. durru

              Je me demande si dans six mois les pays ayant confiné (complètement) auront encore les moyens matériels pour la faire, cette comparaison 🙁

              1. durru

                Oui, bon, si vous ne connaissez personne qui travaille dans le domaine pour vous raconter ce qui se passe, peut-être.
                Mais les services de réanimation en surcharge et les décès là-bas ne sont pas inventés.
                Que nos gouvernements corrompus jusqu’à la moelle se sont pris comme des pieds pour gérer le problème n’est pas un argument suffisant pour dire que tout ce qu’on nous raconte est fake.

                1. lafayette

                  en effet la france carbure à 1/4 de décès sur la part testé par jour…..

                  En testant plus on ne va que gonfler les chiffres de part et d’autre.

      1. MCA

        Certainement pas,

        Si j’ai tout compris, il faut au préalable un test en double aveugle sinon les gens risquent d’attraper des boutons avec un remède mal testé; ce qui serait préjudiciable à leur look cet été sur la plage.

        Bon, c’est décidé, ils mourront donc de la maladie en attendant que les tests qui devraient in fine aboutir à sélectionner la combine du Pr Raoult la valident.

        Ils se sont tellement enferrés dans cette querelle de mandarins grotesque, qu’il leur devient impossible de trouver une esquive pour retomber sur leurs pattes sans perdre la face en créant le scandale sanitaire français du siècle.

        Au ridicule ils ajouteront l’inconséquence (pour ne employer le bon terme).

        Cela dit, pour en revenir à la racine du problème, j’aimerai que les (vrais) experts nous disent de quoi est fait ce bon Dieu de virus, s’il est synthétique ou non, s’il est synthétique qui l’a fait fuiter que ce soit intentionnellement ou par simple incompétence, et si c’est le cas qu’on envoie la facture qui promet d’être salée aux responsables.

        Ca fait 4 fois que le « hasard » désigne la Chine comme l’origine de graves pandémies; bien que l’on puisse envisager que ce virus vienne d’ailleurs; pour du pur hasard ça commence à faire beaucoup.

        1. Higgins

          +10. Les pouvoirs publics ont passé un point de non-retour et il leur est impossible de faire demi-tour sauf à apparaître pour ce qu’ils sont, des jean-foutres de première classe. Mais la fuite en avant à ses limites.

          1. MCA

            Alors Major, pas trop dur ce confinement au casernement?

            Je sais qu’il y a toujours de quoi s’occuper à relaver ce qui est propre et à réastiquer ce qui brille mais qd mm.. :o))))

        2. Higgins

          Ça commence à être le sauve-qui-peut général : https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2020/04/02/quand-tf1-tente-de-sauver-le-general-edouard-philippe/

        3. Opale

          https ://www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/coronavirus-la-chine-place-un-comte-de-600-000-habitants-en-confinement-6798204

          « Plus d’un millier de malades sans symptômes sont sous observation médicale. Le pays a par ailleurs signalé 35 nouveaux cas confirmés dits « importés ». »

          Bientôt, les éléments de langage chinois seront : « nous allions bien, on était remis de la vague, et le stade 2 est venu des USA (ou d’ailleurs, mais les USA ça sonne bien) ».

        4. Gaeloup

          L’analyse sequentielle par l’inserm démontre que le virus n’a pas subi de modifications non naturelles. Ils innocentent la Chine rapidement en concluant que cela ne peut pas provenir d’un labo. Je serai mokns catégorique sur une possible faille accidentelle. Le virus cultivé en labo et transmis pour étude, allons savoir, au Pangolin. Un Tchernobyl sanitaire…

          1. durru

            Le labo lancé avec l’aide de l’INSERM ne pouvait pas faire d’erreur, voyons… Et c’est l’INSERM qui le dit. Circulez, y’a rien à voir.

              1. Al Bundy

                L’inserm n’est pas le seul a avoir séquencé le génome et en être arrivé à cette même conclusion. Et non, il n’y avait pas de pompiers en djelaba à notre dame de paris non plus

                1. durru

                  T’es sûr ? Faut peut-être aller leur dire, au gouvernement, ils y croient encore, c’est probablement pour ça qu’ils sortent des « expertises » qui disent, en gros, « on en sait rien de concret sur les causes » et en même temps© « nous savons pour sûr que ça n’a pas été un acte criminel ».

                    1. durru

                      Tu te rappelles Socrate ? « Je sais que je ne sais rien ».
                      Eux (et toi, visiblement), c’est tout l’inverse : je sais même ce que je sais que je ne sais pas 😀

                    2. Al Bundy

                      Te l’appliquer, par contre….

                      J’imagine que même tes bbk, tu les allumes par la force de ta pensée…

                      ça te vient pas à l’idée que pour commettre un attentat, dont tu restes persuadé, même les arabes en djelaba que tu as vu parcourir les entrailles de NdP ne sont pas assez con pour ne pas utiliser un carburant quelconque ?

                      Fait gaffe tout de même à ne pas trop approcher la vérité, les éloims te suivent de très très près, bénalla est sur le coup vu que t’as failli le compromettre ds ce scandale d’état pshitt qui va destituer macron en moins de 2, pis y’en a d’autre sur ta piste

                    3. durru

                      Je ne suis persuadé que d’une chose, Al : que le gouvernement a une peur panique que cette hypothèse soit ne serait-ce qu’évoquée.
                      Parce qu’ils sont incapables de porter un argumentaire un tout petit peu construit, au-delà de leur habituel « c’est comme ça parce que nous l’avons dit ». Comme toi, d’ailleurs 😀

                      Une alternative improbable reste improbable tant que tu n’as pas de preuves sur ce qui s’est réellement passé, c’est pourtant pas compliqué à comprendre. Quand tu ne sais pas, il n’y a qu’une seule chose intelligente à faire : fermer sa gueule. Trop peu pour toi.

                    4. Al Bundy

                      Et toi tu sais. Ou alors tu devrais fermer ta gueule, comme tu dis.

                      Diverses commissions d’enquêtes ont donné leurs résultats, et président les a tous achetés pour qu’ils mentent.

                      C’est comme les américains, sont jamais allés sur la lune, tout a été filmé en studio walt disney,

                      Guignol

                    5. durru

                      T’es complètement CON.
                      Une commission qui dit dans le premier paragraphe « on sait pas » et dans le deuxième « on sait », sur le même sujet, est tout à fait digne de confiance.
                      La logique et Al, ça fait au moins deux.

                    6. Al Bundy

                      Ben voyons, manquait plus que les insultes. Pas étonnant venant de toi, ne retenant que les mots qui colle à tes délires paranoïaques.

                    7. durru

                      Je réponds selon ton niveau. Toi, c’est pas maintenant que t’as commencé. Allez, zou !

                    8. Al Bundy

                      Sortie de route, le conducteur est mort. L’autopsie révèle une alcoolémie négative. On ignore ce qui a provoqué la sortie de route.

                      gna gna gna, on sait pas pourquoi le monsieur il est sortie de route, ze suis sur qu’il était bourré gna gna gna. ze sais que c’est un complot gna gna gna.

                      tordu

                    9. durru

                      Ah bon ? Celui qui aurait mis le feu (si ça se trouve, j’en sais rien, mais le contraire n’a pas été prouvé non plus) n’avait pas le droit de faire en sorte qu’on pense à un incendie accidentel ? C’est interdit par la loi ?
                      Tu sais pas, tu te tais. Mais toi, non, TOI tu SAIS. T’es Dieu en fait.

                    10. Al Bundy

                      « n’avait pas le droit de faire en sorte qu’on pense à un incendie accidentel ?  »

                      HA ! HA ! HA ! HA !

                    11. durru

                      Bah oui, lorsque tu comprends pas (c’est à dire souvent), c’est tout ce qui te reste à faire.

        5. Al Bundy

           » j’aimerai que les (vrais) experts nous disent de quoi est fait ce bon Dieu de virus, s’il est synthétique ou non, »

          Raoult t’as déjà répondu ds sa video de 2015

          1. durru

            Raoult expliquait que c’est la guerre bactériologique qui n’a jamais marché, pas le lâchage incontrôlé dans la nature de produits dangereux, il en a même donné deux exemples.

            1. Al Bundy

              Produit dangereux chimique, on sait faire, fabriquer des virus ou bactéries, on sait pas faire, voilà la teneur de son discours.

              Émettre l’hypothèse d’un virus fabriqué par l’homme est donc, d’après Raoult, impossible et tient de l’affabulation.

              1. durru

                S’pa grave, Al. Ça serait pas la première fois que tu comprends de travers 😉
                Ce qu’on sait pas faire pour les virus et autres bactéries ce n’est pas « fabriquer », mais « diffuser » (contrôler cette diffusion). L’accident russe de 1979 était bien parti d’un truc produit dans leur labo.

                1. Dr Slump

                  « Diffuser » des virus, on savait déjà, au 19e siècle: la variole, des couvertures, les zindiens… alors peu importe que ce soit volontaire ou accidentel, si on est honnête, on l’est jusqu’au bout, on fait une enquête pour savoir d’où est partie l’épidémie, et éventuellement si elle ne serait pas partie d’un labo chinois.

                  Un toxicologue nippon évoque des hypothèses qui paraissent pertinentes à l’ignorant que je suis:
                  https:/ /www.nippon.com/fr/in-depth/g00842/

                  1. durru

                    C’est pour ça que j’avais mis « contrôler cette diffusion » entre parenthèses, parce que ce qu’on sait pas faire c’est ce maudit contrôle. Une arme efficace dans une guerre agit contre les ennemis, pas contre sa propre armée 😉

                    1. MCA

                      « Une arme efficace dans une guerre agit contre les ennemis, pas contre sa propre armée. »

                      Sauf si tu disposes du vaccin ou de l’antidote.

                2. Al Bundy

                  diffuser un truc se trouvant ds la nature, bien vu l’aveugle.

                  enfin, t’es au moins passé de virus fabriqué par l’homme avec » lachage » (sans doute volontaire d’après ton cerveau cramé) à un des deux accidents relatés, évidemment chez les russes, sinon il y a celui aux us, de l’anthrax je crois.

                  Gros progrès donc, mieux vaut ne pas trop forcer, tes limites sont visiblement déjà largement dépassées

      1. Paul

        Oui mais je me demande malgré tout d’où il parle.
        Par quoi un faux air de neutralité.
        En tout cas sur les États-Unis il est clairement à la ramasse et dans l’anti-trumpisme primaire.
        Le CDC américain comme notre Sécurité Sociale ou notre ARS ou Fanny Mae et Freddy mac comme la Caisse des dépôts et consignations ce sont tous des fieffés repères de bureaucrate hostile à ce que peut représenter quelqu’un comme Trump.
        Sur les États-Unis il n’est pas bon, dans l’analyse du commandement. Les États-Unis ne sont pas la France

          1. Paul

            A la longue du questionnement sur les types de remontées de son fil Telegram, je pense qu’il pourrait oeuvrer pour les Russes.

            Pas seulement parce que d’origine russe.
            Mais parce que l’interdiction en Russie et en Chine de cette messagerie Telegram est bien pratique… pour une manipulation russe.

            Bien sûr le principe du fil est d’être « la vérité médicale », MAIS la vision sur les Etats-Unis est systématiquement TRES critique et Trump toujours présenté comme un imbécile, incompétent, niant le risque, aveugle, etc. en omettant de rappeler qu’il a (comme Poutine encore plus radicalement) fermé la porte aux voyageurs en Chine dans les 14 derniers jours de janvier…
            En omettant pas mal de choses.

            Cette campagne systématiquement à charge contre les Etats-Unis (jamais d’exemple de ce qui pourrait être fait car des propositions existent mais sont refusées) alors qu’il le fait pour d’autres pays.
            Une très grande complaisance à montrer une pseudo révolte y compris de l’armée, alors que les Américains soutiennent largement Trump dans sa gestion de la crise…

            Cela fait beaucoup d’indicateurs toujours dans le même sens de la désinformation contre les Etats-Unis…

            Et il tape plus fort (beaucoup plus fort !) sur la Suisse incompétente (et pourtant coffre-fort d’un certain nombre d’oligarques russes) ou sur la France (arrogante surmultipliée avec un Président que Poutine méprise). Dans le même temps, l’Allemagne est épargnée (partenariat stratégique ?) quand bien même, la philosophie « naturiste » allemande et le non comptage des personnes âgées décédées ne fait pas débat sur le fil, mais il « active » le scandale Rivotril… Cela tombe un peu trop bien avec les cultures de chaque pays, de ceux qui développent naturellement la haine de soi et la prédisposition à l’amour du Petit Père du Peuple qui saura s’opposer aux élites corrompues…

            Je suis ce fil coronalive, mais avec une grille de relecture et beaucoup de distanciation, notamment sur les pays « non frères » de la Russie.
            Prudence progressive au fil des semaines, mais certaine maintenant

            1. Stéphane B

              Je suis entièrement d’accord. Regarder ce fil oui, mais il faut s’interroger aussi.
              Un autre point qui me chiffonne concerne le nombre de décès. Je n’ai pas le même nombre si je vais sur l’IHU Marseille, COVID-19

          2. Paul

            EXEMPLE :
            Le capitaine Brett Crozier, commandant du Theodore Roosevelt (navire nucléaire américain), a envoyé cette semaine une alerte aux responsables de la Marine pour demander une aide immédiate pour son équipage alors que le coronavirus se répandait dans le navire de guerre et que ses supérieurs refusaient d’agir.

            Il a été renvoyé immédiatement et suspendu de ses fonctions pour avoir révélé au public que le navire était compromis, alors qu’il l’avait fait uniquement face au refus de la hiérarchie de prendre le problème au sérieux; afin de sauver les milliers de membres de son équipage.
            + vidéo (de propagande en instrumentalisant les marins ?)

            REGARD CROISE avec simplement Courrier international
            https://www.courrierinternational.com/article/sanction-covid-19-bord-dun-porte-avions-americain-le-capitaine-lanceur-dalerte-releve-de-ses

            Lettre adressée à sa hiérarchie lundi 30 mars par le commandant du porte-avions nucléaire Theodore-Roosevelt, stationné au milieu du Pacifique, à Guam. Un peu grandiloquente pour être tout à fait honnête et neutre politiquement d’ailleurs…
            “Nous ne sommes pas en guerre. Les marins n’ont pas besoin de mourir. Si nous n’agissons pas maintenant, nous ne prenons pas correctement soin de notre atout le plus précieux – nos marins.”

            (Urgence ? 114 marins contaminés sur 5 000, marins jeunes et en bonne santé, ce n’est pas une maison de retraite…)

            Le MEME JOUR, la lettre était publiée dans le San Francisco Chronicle

            Mercredi 1er avril, l’amiral Mike Gilday annonce depuis Washington “qu’environ 2 700 des quelque 5 000 marins du navire” seraient rapidement débarqués du Roosevelt. Ils doivent être logés dans des hôtels vacants sur l’île de Guam et soumis à une quarantaine de 14 jours ».

            Comme l’explique très bien l’article su San Francisco Chronicle, y compris dans ses mises à jour, il s’agit d’un navire de guerre nucléaire et d’un navire permettant de lutter contre diverses catastrophes, il y a donc des choses à faire dans l’ordre… avec méthode et pas émotivité.

            La communication sur des éléments stratégiques en ces périodes « troublées », alors que la situation était prise en main justifie évidemment un renvoi !!
            Rien à voir avec un Mayday !

            (lettre le 31 mars, réponse montée quelques heures plus tard et exposée 1 jour plus tard… alors le chevalier blanc qui lutte pour ses hommes contre une hiérarchie qui ne fait rien… c’est bon pour les gogos et la propagande anti US et anti Trump !)

            1. MichelC

              Selon CI, il y aurait eu une fuite. Est-ce bien Crozier le responsable? C’est possible.
              Mais tout cela me parait clair comme de l’eau boueuse.

    6. Loch

      Oui, on craint une nouvelle vague en Chine, on commence à fermer des lieux publics, à confiner certains territoires.
      On essaie de faire passer l’idée que ce sont les étrangers qui sont le gros danger. Après l’interdiction d’entrer en Chine pour les étrangers ( sauf exception, diplomates) du w-end dernier, on vient de demander aux diplomates de s’abstenir de venir en Chine. Les autorités de Pékin ont discrètement demandé à certains bars de ne pas accepter les étrangers sinon fermeture immédiate. Ca se complique. Un ami français avait beaucoup de difficultés à trouver un hôpital à Chengdu pour sa fille (otite); certains lui ont refusé l’accès. Les médecins privés n’existent pratiquement pas en Chine, tout se fait en hôpital.

  5. P&C

    En même temps, derrière le vote Macron, il y avait la volonté de sortir de l’histoire, mourir dans l’abondance, et dans la paix.
    Un souhait de boomer en gros.

    Il n’aura fallu qu’un petit virus un peu méchant pour mettre le « rêve » par terre.
    – on est à poil, à l’os. L’abondance, c’est fini depuis pas mal de temps pour une bonne part de la population.
    – l’état est devenu le pire ennemi de la France. Punaise, ne pas autoriser les labos de recherche publics et vétos à ne pas faire de tests pour des histoires de normes à la con…

  6. hub

    Merci, merci, merci : anxiété, panique, crise, pandémie, faillite et kalach… Merci à nos hommes politiques, merci à nos gouvernements depuis 40 ans, merci à l’école, merci aux médias !

      1. Al Bundy

        « Tttttt, merci la république. »

        Vu comment elle se fait enculer par ceux censés la servir, va falloir une petite correction orthographique du mot…

        1. Aristarkke

          Ou il avait semé des metastases en quantité. Cela dit, il avait remarqué combien il y a avait du terreau fertile pour cela dans ce pays !

  7. Adresla

    Un sondage Libération ne peut pas fournir autre chose que « le socialisme c’est magique ». C’est le contraire qui m’aurait étonné. Sinon bon article, comme d’hab’

    1. Je me contente de noter qu’il y a une quantité impressionnante de gens qui veulent absolument du collectivisme, que les types à la tête en veulent aussi, que les médias en veulent, et qu’a priori, on a tout fait pour l’avoir…

      1. Rick Enbacker

        https:/ /fr.news.yahoo.com/coronavirus-france-%C3%A9ventuelles-nationalisations-seront-073110742.html

        Notez que malgré ces annonces de nationalisations, à la lecture des commentaires, on a un gouvernement libéral. C’est absolument désespérant

      2. Francis Kuntz

        Plus exactement la plupart des gens veulent vivre confortablement sans travailler (les avantages sans les inconvénients), c’est-à-dire être financé par le travail des autres. Jusqu’ici ce sont les travailleurs chinois qui finançait le confort occidental, grâce à la politique stupidement mercantiliste de son gouvernement. Mais cette crise aurait permis à mon sens de prendre conscience à la Chine de son pouvoir sur le monde occidental (cf. l’épisode ridicule des masques chinois qui se font vendre au plus offrant). Pas sûr que demain l’occidental trouvera encore des travailleurs instruits, disciplinés et efficaces qui continueront à travailler en étant sous-payé pour financer leur confort

    2. Dr Slump

      Oui, je trouve ça parlant aussi. Tout le problème de ce pays y est résumé en quelques questions, et une large majorité vote pour! Bon, je subodore que l’échantillon est composé en grande majorité de fidèles lecteurs du nourjal en question, mais comment peut-on poser des questions aussi aberrantes!!? Sanctuariser les « biens communs », parmi lesquels la « biodiversité »… euh, quoi ça? Histoire de dire que la nature appartient à tout le monde, donc à l’état, donc en fait pas à toi alors ferme-la et respecte la biodiversité des rats du parc Montsouris. PDM!

      1. Blondin

        Parmi les questions aberrantes, j’ai un faible pour le « non à la rentabilité » qui se dégage sur sondage.
        L’inculture économique à ce point là…

        1. gameover

          Ils devraient mettre des placebos dans les sondages pour s’assurer que les sondés ont lu la question, genre :
          – doit-on relocaliser en france la Chine ?
          – l’état doit-il reconstruire le pont de la rivière Kwaï ?

        2. Aristarkke

          Préserver une rentabilité demande des efforts constants. Comment s’étonner finalement qu’elle soit agonie par des gens qui ne veulent surtout pas en faire, des efforts ???

      2. Gaeloup

        Ben quoi le coronavirus est un bel exemple de bio diversité et appartient en ce moment à tout le monde. Et toc. Et prière aux écolos de ne pas se laver les mains ni avec de l’eau ni avec du savon par respect de nos précieuses ressources.

  8. Higgins

    J’ai mis hier un texte de Dennis Yates Weathley écrit en 1947. Il s’inquiétait, à juste titre de la déconfiture qui allait affecter le Royaume-Uni avec l’instauration du Welfare travailliste et était totalement prophétique quant aux conséquences prévisibles. L’avenir lui a donné raison et il a fallu l’arrivée de la Dame de fer pour stopper la descente aux enfers. Je dois dire que c’est avec un plaisir non-dissimulé que je constate que notre pays a brillament pris le relais de la perfide Albion. La différence entre les deux nations, c’est que nous, on persiste et signe. La crainte de nous voir sombrer se mue progressivement en certitude.

    1. P&C

      Je ne crois pas que l’état providence soit en cause.

      Plus une sorte de mollesse et de décadence induites par la paix, l’affairisme, la déresponsabilisation, le jouir sans entraves… cela a déjà foutu des civilisation sen l’air par le passé, et pourtant elles n’avaient pas d’état providence.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Rome avait inventé les distributions alimentaires et les spectacles gratuits pour tous les citoyens, puis l’extension de la citoyenneté à tous les habitants libres de l’empire, puis l’hérédité de la condition, puis l’édit du maximum… C’est déjà l’état providence, et ça c’est mal fini.

        1. Elie

          L’édit du maximum, intéressant, je ne connaissais pas et je suis allée m’informer (sans tout comprendre, j’avoue, aux tenants et aboutissants de cet édit)

        2. Dr Slump

          Et d’ailleurs les épidémies, d’une intensité tout de même plus violente, ont bien aidé l’empire à s’écrouler,.

            1. Dr Slump

              Nous ne sommes que bien peu de choses. Je me dis que notre civilisation occidentale moderne, pour autant qu’on puisse la qualifier de civilisation, ou de culture, finira de toute façon par disparaître dans les limbes de l’histoire, comme les autres. Ca relativise ce qui se passe dans nos courtes existences.

        3. P&C

          Les distributions alimentaires étaient uniquement pour les romains d’Italie, et notamment de Rome (la pop romaine était difficile à gérer).
          Les autres pouvaient aller se brosser.

          L’extension de la citoyenneté a été décidée pour augmenter le vivier recrutable dans l’armée et taxable.

          L’édit du maximum a été une tentative de contrôler les prix, lié à la chute de la valeur de la monnaie.

          Avec sa masse d’esclave, l’empire était devenu peu innovant. Dès Marc Aurèle, les germains ont largement rattrapé leur retard tactique et métallurgique sur les romains.

      2. Elie

        @P&C mais ces civilisations déchues avaient peut-être aussi des points communs politiques avec nos civilisations, non ? Il faudrait regarder de plus près l’organisation de l’Empire romain sur sa fin, la centralisation impossible d’un empire immense.

      3. pabizou

        Bien sur, l’état providence n’y est pour rien ce qu’il coûte ne peut pas être de gaspillage d’argent qui serait mieux employer à, soyons fous, baisser la fiscalité des entreprises des fois qu’elles investissent et se developpent . Vu qu’on manque de chômeurs, tu imagines la cata . En plus, stopper l’appel aux bac-5 et retenir les bac + en les payant au même niveau que la conccurence . Quelle horreur!!!

        1. P&C

          Ne pas oublier que l’état providence a été créé au lendemain de la seconde guerre mondiale… dans un pays ruiné et dévasté.
          Et de toute façon, le gros de la population était trop pauvre…

          Sur le passage des imports de bac-5 et bac+5 mal payés, l’état providence n’y a rien à voir. Au contraire, c’est in versement corrélé avec un passé communiste (les pays de ‘lest sont guère migrantophiles, et pourtant sil sont devenus capitalistes).

          1. durru

            « les pays de l‘est sont guère migrantophiles »
            Il y a plus d’un million d’Ukrainiens en Pologne, par exemple. C’est relatif, ça dépend de quoi on parle.

            1. MichelC

              Exact. Mais ce million travaille tout comme les autres.
              Et la différence avec la France est là.
              L’économie fonctionne à cause de cela, n’ayant pas à entretenir un million de branleurs.

            2. Husskarl

              Quand la distance raciale et culturelle n’est pas trop grande, ça peut fonctionner, un peu comme les italiens qui sont venus en France.

      4. bibi

        C’est clairement la mise en place d’un état providence qui fait que nous en sommes là aujourd’hui!
        Nous ne pouvons faire les étonnés, car nous avions été prévenu de manière fort claire, sur les conséquences de la mise en place de l’état providence.

        « […]Peu à peu, ils s’accoutumeront à regarder le secours en cas de maladie ou de chômage, non comme provenant d’un fonds limité préparé par leur propre prévoyance, mais comme une dette de la Société. Ils n’admettront pas pour elle l’impossibilité de payer, et ne seront jamais contents des répartitions. L’État se verra contraint de demander sans cesse des subventions au budget. Là, rencontrant l’opposition des commissions de finances, il se trouvera engagé dans des difficultés inextricables. Les abus iront toujours croissant, et on en reculera le redressement d’année en année, comme c’est l’usage, jusqu’à ce que vienne le jour d’une explosion. Mais alors on s’apercevra qu’on est réduit à compter avec une population qui ne sait plus agir par elle-même, qui attend tout d’un ministre ou d’un préfet, même la subsistance, et dont les idées sont perverties au point d’avoir perdu jusqu’à la notion du Droit, de la Propriété, de la Liberté et de la Justice.[…] »

        Frederic Bastiat, Harmonies économiques : Des salaires.
        bastiat.org/fr/des_salaires.html

        1. Aristarkke

          Nous en sommes dans les 170ans d’âge de ce texte, ô combien prophétique !
          Que nous dirait-t-il s’il revenait contempler ce désastre ?

        1. Passim

          C’est fait. Une mauvaise trad, tout simplement. En bon français, ça donne : « Par conséquent, cette dictature du prolétariat, au lieu d’améliorer progressivement les conditions dans lesquelles vivent les classes inférieures, comme cela a été le but de tous les gouvernements passés, doit aboutir à réduire tout le monde, en dehors de la machine du parti, au niveau du plus bas, du plus idiot et du plus incompétent. »

      1. Opale

        Merci 🙂

        Le verbatim du sondage transpire le miel et la moraline sociale : ‘sanctuariser’, ‘leçon’, ‘biens communs’…

        Et puis surtout, rien n’est paradoxal, hein : il faudrait soutenir les entreprises « nationales » (sans que ce terme soit clair – où s’arrête le nationalisme d’une entreprise ? et EDF ? et la SNCF? ) en intervenant en cas de crise, mais les mêmes abrutis conspuent le CICE, les facilités de l’État envers les entreprises… « non nationales? »… Un peu de cohérence, voyons.

  9. Infraniouzes

    On est en plein dans le slogan cher aux communistes des années 50-60 qu’on nous assénait à tour de bras: « le centralisme démocratique » y’a que ça de vrai. On y est en plein. Après des élections plus ou moins sincères, une oligarchie, curieusement la même, s’arroge tous les pouvoirs, sans partage, sans état d’âme, jusqu’au prochaines élections. On verra de nouveau fleurir des promesses intenables, couler des torrents d’argent venus par magie du néant, avec des coups de menton à l’encontre de fascistes imaginaires ou pas. Et ces décideurs, élus pour un mandat, se draperont, comme les cocos encore au pouvoir, dans une impunité totale vue que ce type d’individu ne peut avoir tort, n’a jamais tort.

  10. Higgins

    Pour mieux illustrer le naufrage : http:/ /jdmichel.blog.tdg.ch/archive/2020/04/03/hydroxychloroquine-le-bal-des-ignares-305545.html

    1. douar

      Billet intéressant…sauf qu’il mélange tout en sortant la pitoyable histoire des « Monsanto papers ».
      L’auteur croit réellement par exemple que le glyphosate est très toxique et que sa classification comme peu toxique n’est que le fruit de manoeuvres de Monsanto.
      ça rend le reste assez peu crédible, dommage.

  11. Troll Duke

    Quand on regarde le détail du sondage, il y a des choses qui font froid dans le dos: seuls 21% des sondés estimes que « l’Etat doit respecter les usages démocratiques et les libertés individuelles. »

    Après on lit : 4% pensent que l’Etat ne doit pas intervenir (ce qui en dit long sur la pénétration des libéraux dans la société Française).

    Cependant : 42,04% sont de gôche (52,58% si l’on ajoute les communistes noirs du RN)

    Donc soit nous (les libéraux) faisons feu de tout bois pour inverser la tendance, soit nous avons une attitude Raydienne et nous attendons la chute, soit nous partons.

    1. Al Bundy

      Nous sommes trop peu, il n’y a que la fuite pour ceux qui peuvent, et attendre la chute pour les autres, mais bon dieu que c’est long.

      « 52,58% si l’on ajoute les communistes noirs du RN) »

      j’adore, merci !

  12. Tribuliste

    Début de solution aux encombrements :
    « Les organismes publics du monde entier avertissent que le rinçage des lingettes provoque des problèmes majeurs d’infrastructure d’égout dans les installations de traitement des eaux usées, créant un risque de santé publique important.

    Les systèmes d’égouts sont touchés lorsque les consommateurs rincent les lingettes désinfectantes, les serviettes en papier et les serviettes de table, une conséquence imprévue de la pandémie de COVID-19.

    Les lingettes se coincent dans les joints de tuyaux mal alignés, obstruant les conduites d’égout et s’enroulant autour des moteurs de pompe, provoquant des obstructions, une tension excessive et des dommages à l’infrastructure. Ces sabots peuvent entraîner des débordements d’eaux usées brutes dans les rivières et les lacs locaux et créer des refoulements dans les maisons des gens. Les blocages importants exigent souvent que le personnel municipal les efface, à un moment où les efforts et l’argent des contribuables doivent être concentrés sur les services essentiels.

    « Les installations de traitement des eaux usées de l’État signalent déjà des problèmes avec leurs systèmes de collecte des eaux usées », a déclaré le California State Water Board dans un communiqué. «Les lingettes sont parmi les principales causes de refoulement du réseau d’égouts, affectant le système d’égout et les pompes et systèmes de traitement des usines de traitement.»

    myDevices, la société IoT Solutions, et éolane, leader des services industriels électroniques et des solutions connectées, annoncent le lancement de BOB Assistant by éolane (TM), la première solution de maintenance prédictive d’équipements industriels à intelligence artificielle embarquée utilisant la technologie LoRa.

    La solution de maintenance prédictive rassemble des données relatives aux performances des équipements tels que les pompes à eaux usées, fournissant un aperçu de l’état actuel de la machine, aidant à prévoir les pannes futures. Il dessert diverses industries de la fabrication, de l’automobile, de l’énergie, du pétrole, du gaz et de la gestion des bâtiments et des installations.

    Cette puissante solution IoT industrielle optimise les calendriers de maintenance des machines et la logistique de service, contribuant à garantir la disponibilité et à réduire les coûts en diminuant les inspections visuelles traditionnelles sur site grâce à une surveillance à distance 24h / 24 et 7j / 7. Placez le capteur directement sur les machines, et il apprendra et analysera les modèles de vibration naturelle pour cette machine spécifique dans cet environnement spécifique sur une période d’apprentissage de 7 jours. Une fois l’apprentissage automatique terminé, la solution enverra des alertes par SMS et e-mail si le capteur détecte des anomalies dépassant le seuil de la ligne de base établie.

    Les solutions IoT de myDevices ont été développées du bord au cloud pour répondre aux normes de sécurité les plus élevées. Combinant la sécurité intégrée du protocole LoRaWAN avec Azure IoT Hub de Microsoft, notre solution de maintenance prédictive fournit une communication sécurisée et fiable entre l’application IoT et l’assistant BOB par des capteurs éolane, elle gère avec l’authentification par appareil, la gestion des appareils intégrée et un provisionnement
    évolutif. »

    Par ailleurs je précise que Claranova est aussi apte à installer des Panic butons ;))

  13. Hermès Honshappo

    C’est surprenant, il y a beaucoup moins de tapage médiatique quand c’est la France qui intercepte des masques que quand c’est les Américains, comme hier.
    Pourtant, les américains les ont payés les masques, eux. En plus, cette info date du 5 Mars, il y a presque un mois… Les ricains pourraient presque nous répondre « hé, c’est vous qui avez commencé! »
    Quand au sondage Libé, il me fait froid dans le dos…

    1. Adolfo Ramirez Jr

      Je me suis fait la même réflexion. Nous on vole des masques qui ne nous appartiennent pas, à nos propres voisins qui en ont davantage besoin. Mais on vient faire la leçon en mode scandalisé.

    2. kekoresin

      C’est pas du vol, c’est de la ré-qui-zi-sion ! Nos politichiens ont tellement l’habitude de distribuer de la solidarité d’une poche à l’autre qu’ils ne comprennent même plus pourquoi les autres pays confondent encore ça avec du vol. Décidément, les autres pays européens accusent un retard fou dans la gestion de leurs troupeaux nationaux !

  14. Passim

    La crise actuelle est révélatrice de ce qu’est en réalité le système collectiviste. Il prétend exister pour protéger les plus faibles En fait, il protège les forts, qui sont à l’intérieur du système : l’élite socialiste.
    Le choix est fait de laisser crever les plus faibles, du point de vue médical. Il en sera de même quand la crise médicale sera passée, et qu’apparaitra au grand jour la crise économique, meurtrière. Là encore, les plus faibles périront : indépendants, commerçants, artisans, PME et leurs employés, tandis que les plus forts auront été protégés. Fonctionnaires, politiques, entreprises nationales, banques, et généralement les « too big to fail ».
    Ce qu’est en réalité le système socialiste, c’est une grande entreprise à se foutre de la gueule des populations. Une immense escobarderie, et pas seulement l’erreur anthropologique décrite par Jean-Paul II.

    1. P&C

      ça s’appelle le socialisme pour riches. Ou le capitalisme de connivence.

      En fait, c’est une seule et même chose : l’oligarchisme.

    2. Aristarkke

      Jacques Attali doit être en pleine extase de voir que l’on élimine les Vieux. Mais le seuil est-il toujours fixé à septante années ???

      1. MichelC

        Du coup, il se remet à bander comme un âne, tout émoustillé que ses vœux se réalisent!

        Celui-là, il va falloir le pousser un peu…

  15. Opale

    Pour avoir fait la paie de mes salariés de mars avec une moitié de mois au chômage partiel, je peux parier sans risque que socialement cela va être explosif si ça dure au-delà de fin avril.

    On promet aux entreprises d’aider au report de diverses échéances (cotisations URSSAF, suspension des emprunts bancaires, suspension voire annulation des loyers commerciaux le temps du confinement, etc. ça va bien passer évidemment) grâce à divers tours de passe-passe, les Alpes Maritimes débloquent par ex un fonds de solidarité pour les entreprises (6M d’€ – prêt à taux zéro d’environ 3000 € max, lol) mais rien n’est prévu pour les particuliers qui ont eux aussi ont des factures et un loyer à supporter, avec un salaire bien amoindri. Ça va péter dans les chaumières…

    1. pabizou

      Pour le moment, les assiettes sont encore pleines, ces crapules peuvent encore se la jouer, attendez que la situation évolue dans l’autre sens et faites provision de cartouches, si possible blindées et n’oubliez pas de récupérer les étuis, ça va devenir une denrée rare

    2. Higgins

      Un patron qui paie ses salariés! Ça existe?

      J’ai eu au téléphone récemment un ami qui est patron de PME (une vingtaine de salariés). Après avoir fermé une dizaine de jours, il venait de reprendre son activité (industrie) en ayant pris toutes les précautions possibles. Un de ses salariés l’a cependant menacé de déposer plainte contre lui pour « mise en danger de la vie d’autrui »! Rien que ça. Bon, la plainte n’a aucune chance d’aboutir mais ça en dit long sur la nécrose intellectuelle d’une bonne partie de la population (cf le sondage de Libération). Merci l’Ed. Nat.
      Si la situation persiste, ça va devenir rock’n’roll au plan social.

      1. Opale

        Vous rigolez Major, mais le sujet est plus que délicat : comment gérer les personnes qui ont peur (cerveau primitif) et qui, certainement, risquent de se retrouver confrontées à des personnes potentiellement contagieuses ? En entreprise, rares sont ceux qui peuvent produire masques, gel et mesures de protection adéquates pour tous leurs salariés. Se pose donc la question, légitime du point de vue du salarié, du « comment » travailler dans de bonnes conditions, sans risquer (et le terme de risque n’est pas galvaudé pour une fois) d’être contaminé ?
        Votre ami a tout en main, il a de la chance, ses employés devraient clairement se considérer comme des privilégiés et ne pas gueuler au loup pour rien, car ils ont : 1/ encore du boulot, 2/ de quoi se protéger.

        1. Higgins

          Opale, je ne rigole pas du tout (c’est en simple référence à l’interjection) mais je suis atterré par le manque de réflexion que peuvent avoir certaines personnes. Nous sommes, mon camarade et moi, dans une zone très peu impactée par cette saloperie mais hélas très marquée par le socialisme le plus débile. Ceci explique peut être cela. La mer qui se retire laisse à voir des choses pas reluisantes. Malheureusement et pour le moment les chefs d’entreprise sont des boucs émissaires faciles mais au fur et à mesure que les yeux vont se desciller et que la population va prendre de plus en plus conscience de la réalité de la situation, les cibles vont changer. Il va y avoir un avant et un après. Ce dernier m’inquiète au plus haut point. Les cerveaux primitifs vont avoir de quoi s’exciter et très rapidement nos charlots officiels vont regretter d’avoir pris les GJ pour des abrutis.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Je suis d’accord. D’autant que le ressentiment face aux « privilégiés » va être exacerbé, surtout si on se rend compte que toutes les catégories ne sont pas égales devant la pandémie.
            Je me rends compte, de mon coté, que je suis chez moi, donc peu exposé à la contagion, en télétravail, donc payé, dans un pavillon, donc avec un espace vital convenable. Tout le monde, j’en ai conscience, n’est pas logé à la même enseigne.
            La désertion des bobos parisiens doit être ressentie en province comme une véritable trahison, alimentant la rancœur et lourde de menaces. Si la crise qui s’annonce est conforme à ce que l’on prévoit, la violence sera difficile à contenir.

            1. Al Bundy

              « La désertion des bobos parisiens doit être ressentie en province comme une véritable trahison »

              La grande couronne parisienne les remercient chaudement, d’après les flics et les stats, c’est la fête du slip ^^

              Ça ne cambriole plus, ça s’installe carrément.

        1. Opale

          84% du net ce n’est pas 100%.. J’ai passé certains employés en congés, pour qu’ils soient payés à 100%, mais ceux qui n’en ont pas sont au chômage partiel, et même si c’est pas énorme comme différence, sur plusieurs mois cela va se ressentir. Surtout sur des profils qui sont habitués à faire des heures sup’, des heures de nuit, des dimanches, des primes repas… Majorations non négligeables qui n’apparaissent pas au chômage partiel.

          1. Elie

            Je suppose que les situations des salariés sont très différentes suivant la taille et la santé de l’entreprise, le secteur dans lequel ils travaillent, etc.
            Un youtuber dans un commentaire disait qu’après lui avoir fait solder ses congés, sa boîte le faisait télétravailler tout en le mettant au chômage partiel : c’est possible ça ? Ça me paraît contradictoire, non ?

            1. Jacques Huse de Royaumont

              C’est complètement illégal, et à juste titre pour une fois. Si la boite se fait gauler, le patron va morfler grave. Cela dit, je ne lui jette pas la pierre, il essaie de faire survivre sa boite dans cette période particulière, ce qui excuse en partie des petits arrangements avec la morale.

              Les intermittents du spectacle fonctionnent comme cela depuis longtemps. Eux sont sans excuse, mais bénéficient de la mansuétude de l’Etat, ce qui ne sera pas le cas de tout le monde.

        1. MCA

          De mon côté, j’ai reçu un virement dont je ne m’expliquais pas la provenance, aussi je me suis dépêché d’aller dépenser cette manne tombée du ciel avant qu’on ne me la réclame; on ne sait jamais…

    3. Aristarkke

      C’est là que j’apprécie, en TPE, de ne plus avoir de salarié. Ces quinze derniers jours, j’ai réalisé à peine mille € de marge brute HT…

        1. Jacques Huse de Royaumont

          J’ai été héroïque pour être solidaire, je suis allé acheter des chocolats de Pâques chez mon chocolatier. Et comme j’assume les conséquences de mes actes jusqu’au bout, je me fais un devoir de les déguster.
          Pour la Patrie en danger, je suis prêt à tout !

      1. Al Bundy

        « Ces quinze derniers jours, j’ai réalisé à peine mille € de marge brute HT… »

        Ha ben tu vas pouvoir gratter les 1500 alors.

        C’est écœurant j’ai fais plus que mars 2019

        1. Pheldge

          c’est une honte ! les plombiers devraient être contrôlés par l’état, et dûment punis, pour exploiter sans vergogne la détresse des pauvres confinés !
          Vite une loi !

          1. Opale

            En parlant de contrôle, certains s’en donnent à cœur joie : les Empêcheurs du Travail sont ENFIN en nombre suffisant face aux entreprises ouvertes ! Un collègue a eu un contrôle semaine dernière, et avec la crise sanitaire, ils en profitent pour tacler là où personne n’est prêt, pas même L’État, c’est-à-dire la protection face au covid !

            Parmi les faits reprochés, on citera :

            « – absence d’affichage des geste barrière (lol)
            – absence de consignes écrites pour la désinfection supplémentaire demandée en circonstance épidémique
            – le Document Unique d’Évaluation des Risques non annoté avec les risques épidémiques (c’est vrai on n’a que ça à faire!!)
            – demande des fiches de postes détaillées avec la prévention des risques afférant à chaque poste
            – les mesures effectives prises et mises en œuvre relatives aux mesures de distanciation sociale (c’est sûr dans un fournil, c’est facile d’être loin de ses collègues…) notamment information récurrente et si possible par annonce micro (!!!) du respect de cette distance
            – nous vous rappelons que le télétravail doit devenir la règle impérative pour tous les postes qui le permettent (eaaaasy en boulangerie *facepalm*) En conséquence, vous me rendrez compte des mesures mises en œuvre en ce sens au sein de votre établissement. »

            Pincez-moi je rêve…

            1. Al Bundy

              les capos bandent à mort.

              Il y a eu également des contrôles, le lendemain de la publication du décret, du bon étiquetage au bon prix du gel hydroalcolique sur les rayonnages vides.

              Je suis étonné qu’il n’y en ai pas quelques uns qui disparaissent corps et âmes.

              Enfin juste le corps en tout cas.

                  1. gameover

                    Bah moi madame j’ai fait une étude randomisée en double aveugle (lumière éteinte) avec placebo et répartition aléatoire (après évaluation objective pour éligibilité)… alors si ça c’est pas une preuve hein !

            2. RV

              Non, non, tu rêves pas. Un client m’a envoyé le « livret de formation reprise activité COVID 19 ». pdf 8 pages. Présentation de type « école primaire ». Ça va jusqu’aux règles de covoit’: pas plus de 2 par voitures, passager à l’AR droit; en passant par la normalisation et le marquage au sol de couloirs de passage, de position autour d’une table, à la cantine…

      2. Nemrod

        Moi aussi.
        tout le monde connait ma profession et sait que je bosse encore mais je remercie le ciel et ma lucidité de n’avoir pas d’employés.
        Je n’ai que moi à gérer, je prends mes risques sans avoir à gesticuler pour protéger ou faire semblant de protéger mes salariés …
        Je ne me fais pas ch…avec le chômage technique éventuel, les arrêt maladies bidons ou les injonction contradictoires de Pénicault.
        Et je cumule de la tréso tant que je peux…vais en avoir besoin.

        J’incite tous ceux qui peuvent à faire comme moi.
        Moins de CA…moins d’impôts, moins d’emmerdes…peux même me permettre de virer mes clients trop chiants ou trop cons

        1. Al Bundy

          « J’incite tous ceux qui peuvent à faire comme moi.
          Moins de CA…moins d’impôts, moins d’emmerdes…peux même me permettre de virer mes clients trop chiants ou trop cons »

          La panacée du luxe Nemrod

          Terminé les arpettes et autres branleurs de salariés, CA minimal, refus des chantiers merdique ou en reprise, et quand on me demande de m’aligner sur un devis concurrent, je les invite a signer tout de suite chez l’autre.

          ça me dégage tellement de temps que j’en suis a tellement fignoler mes chantiers que les gens causent ds mon dos et que ça me fait de nouveaux clients.

          Argghhh, c’est sans fin !

  16. Gerldam

    Toujours dans le même ordre d’idée, un document de Mediapart (je sais Mediapart, caca) sur la gestion des masques est édifiant: https://www.mediapart.fr/journal/france/020420/masques-les-preuves-d-un-mensonge-d-etat.
    Il y a environ 2500 ans, les romains, alors une petite cité, avaient déjà compris que, en période crise (en l’occurence risque d’être liquidé par une cité ennemie), il fallait nommer un dictateur (en général pour une année) avec les pleins pouvoirs pour sauver la ville. Une fois son mandat achevé avec succès, il retournait à ses occupations précédentes, comme l’exemple fameux de Cincinnatus.
    2500 ans plus tard, on a des commissions de, des groupes de, permettant de diluer la responsabilité au maximum.
    Et avec une efficacité proche de zéro.

  17. simine

    « L’argent gratuit… » et nous sommes le produit car nous le valons bien.

    Sinon pour l’intégrité de mon écran plat, pas de programme d’info, je traîne sur Netflix

        1. Al Bundy

          dommage.

          House of cards, c’est pas mal de voir a quel point les démocrates sont pourris, mais bon ça lasse assez vite.

          jette un oeil à Dark, franchement bien fait. Si ce n’est pas déjà visionné, peaky blinders, carrément un must, tout est bon, jusqu’au son.

          Messiah, excellent, mais il n’y aura pas de suite, trop de polémique parait il, mais la première saison est a regarder, avec un petit bagage géopolitique du moyen orient, c’est vraiment trop top. Suits c’est à chier, timeless je vais voir.

          1. Pheldge

            « Sluts » c’est à chier ? ah … et puis y’a le keko, qui te recommande, en fin connaisseur, « Penis Dreadful en plus classique » starring Blackzilla, Le Wood et bien d’autres 😉

        2. kekoresin

          Happy, American Gods, Brain Dead, Hash vs Evil Dead – que du jouissif non formaté !

          Penny Dreadful en plus classique

  18. Dr Slump

    Je pense prématurément aux futures présidentielles, mais comme alternative, entre Le Pen et Mélanchon, ça va pas être folichon…

      1. theo31

        Les veautants auront le choix entre le national socialisme et le socialisme national, entre la grosse blonde qui croit que l’Etat peut emprunter de l’argent à lui-même, le gros énarque qui accuse l’Europe de tous les maux alors que celle-ci n’a aucune compétence en matière de santé dite publique et un millionaire degôche honteux alcoolique autodéifié.

        Vivement l’exile.

      2. Dr Slump

        Asselineau, quintessence de l’énarque, qui brasse des théories comme d’autres du vent. Ah ce linot, quel nom bien trouvé pour une cervelle d’oiseau!

    1. Al Bundy

      Les deux feraient l’affaire pour accélérer la chute, peut être plus rapide avec méluche, mais bon, on a vu ce qui s’est passé avec la grece. Avec le pen, au moins on se marrerait de voir toutes ces crises d’apoplexie ^^

  19. Stéphane B

    Bon, le bac et le brevet sont donnés cette année !
    https:/ /www.ladepeche.fr/2020/04/03/direct-coronavirus-la-france-a-franchi-le-cap-des-5-000-victimes-suivez-notre-live,8830817.php

      1. Rick Enbacker

        On peut d’ailleurs remarquer que ça fait 2 années de rang que le bac est saboté. D’ici 1 ou 2 ans on sera habitués.

  20. UnLorrain

    Le socialisme n’est-il pas un vaste monstre qui englouti tout dirige tout ? Flaubert Gustave dans Pensées de Flaubert Gustave ( il voit entre autres choses dans ses Pensées l’homme du futur aller dans l’espace grâce a des capsules d »oxygène. ..)
    Il y a peu,le décès d’un autre homme qui ne fut pas écouté ( la vanité de ne pas paraître vain,avait déjà écrit Flaubert. ..) Lane Georges.
    Pour faire court  » advienne qie pourra  » j’aime bien cette citation de nulle part.

  21. RV

    C’est exactement ça. Et la foule est bien préparée à suivre les yeux fermés, préparée qu’elle est par 70 ans d’EdNat.

  22. theo31

    Bientôt le retour des tickets de rationnement qui ont duré 10 ans alors que le pays n’était pas en guerre.

    Quand je disais il y a quelques mois que la France allait ressembler au Venezuela, ça faisait rire tout le monde.

    J’ai un copain qui vit dans un petit village à 50 km de Toulouse. Le supermarché est le seul à 20 km à la ronde. Les etals sont vides en permanence, même pas un rouleau de PQ, à la rigueur du sopalin, ce qui est excellent pour boucher ses toilettes.

    Je note que les élections sont maintenues. C’est très important les élections, plus que la sécurité sanitaire du pays : ça fait une sortie à tous un tas de gros cons (de droite socialiste honteuse pour la plupart) qui viennent se plaindre d’avoir chopé une chtouille chinoise.

    Merkelhitler n’aura même pas besoin d’envoyer les blindés par les Ardennes. Elle a trouvé 1100 milliards alors que le pédéraste en a prévu 300 qu’il n’a pas vu que les caisses sont vides depuis 40 ans: Manu, petite bite : Tiens je te rends tes plumes, tu pourras te les mettre dans le cul et faire le paon avec ton gouvernement de gonzesses.

    1. Passim

      « Bientôt le retour des tickets de rationnement qui ont duré 10 ans alors que le pays n’était pas en guerre »…
      On ne doit pas être nombreux, ici, à avoir connu ça. J’étais petit, mais je me souviens. Mes parents m’ont dit que le plus dur, ce n’a pas été pendant l’Occup’, mais les années suivantes. Je ne sais pas pourquoi.
      La sortie du confinement sera peut-être plus dure qu’actuellement.

      1. Al Bundy

         » Mes parents m’ont dit que le plus dur, ce n’a pas été pendant l’Occup’, mais les années suivantes »

        Peut être car il n’y avait plus de marché noir ?

        1. Semaphore

          Feu mon beau-père (petit industriel) résumait les trente glorieuses ainsi : les années cinquante : combat quasi-permanent pour se procurer les matières premières en temps et en heure ainsi qu’en quantités.
          les années soixante : combat quasi-permanent pour trouver du personnel ET le garder, tellement cela papillonnait entre les entreprises, y compris du débauchage direct.
          les années 70 (à partir de 74, en réalité) : combat quasi-permanent pour trouver les clients…

          1. Pheldge

            Pourtant, un peu de cirage et hop … 😉
            Y’a également, plus festive, l’option pinard, mais ça grise seulement, et gris, c’est gris, comme d’ailleurs noir, c’est noir !

      2. Semaphore

        Sortis de la guerre, les gens privés depuis cinq ans imaginaient que l’activité économique allait repartir comme en 14, dès l’automne 45.
        Le socialisme était arrogant et dominateur.
        Il y avait de la propagande démagogique gouvernementale à l’occasion de chaque remaniement ministériel (nombreux comme chacun sait, sous la IVme) chaque nouvel impétrant se sentant obligé de promettre réussir à rétablir le ravitaillement, faire abonder les ventes, etc…
        Les grèves plus ou moins insurrectionnelles abondaient.
        Et l’Administration qui avait pris goût sous Pétain de tout régenter, a continué sur sa lancée puisque les fonx étaient pour l’essentiel, exactement les mêmes.
        Pour éviter « la spéculation », tout était contrôlé chez les industriels dont l’approvisionnement en matières premières à prix contrôlé pour des prix de vente eux-même contrôlés.
        Résultat, des listes d’attente dignes des pays socialistes puisque les mêmes causes ne peuvent produire que les mêmes effets.
        Donc officiellement, les prix étaient « normaux » sauf que tu trouvais difficilement les marchandises correspondantes…
        En plus, on poussait force cocoricos à tous propos et hors de propos pour masquer le contraste grandissant entre le Grance et les pays voisins (dont l’Allemagne!!!).
        Tout le Nord frontalier allait faire ses emplettes en Belgique où tu trouvais des produits « Américan way of life » à gogo, le dimanche… comme des carburants (déjà moins chers!), des bas nylon, des cigarettes, des alcools, le Coke (vile boisson corruptrice de la jeunesse selon la propagande coco), etc… en vertu de l’accord conclu entre Belges et US, savoir que les US finançaient la reconstruction de la Belgique (dont le port d’Anvers réduit méthodiquement à néant par les nazis en retraite) contre la libre circulation de leurs produits… Tout cela hors tickets de ravitaillement…

        1. Semaphore

          On luttait contre le « marché noir » mais des petits malins bien placés avaient la parade.
          Par exemple, il fallait prendre place sur une liste d’attente pour acheter une voiture neuve « à construire et livrer » mais il y avait des passe-droits et/ou des bonifications socio-professionnelles à différents niveaux qui permettaient de les obtenir plus rapidement que d’autres. Toujours les plus égaux que les autres…
          Dès lors, certains arrivaient à passer des commandes simultanées à différents concessionnaires des alentours, à obtenir les voitures correspondantes immédiatement revendues avec un bonus par rapport au prix catalogue parce que la voiture occasion/neuve était disponible *immédiatement* et non pas dans un délai de X mois, variable à la hausse, naturellement…

        2. Semaphore

          J’oubliais mais il y a eu aussi des nationalisations pures et dures, notamment des industries et entreprises « collaboratrices » ou de tels encadrements juridiques que cela équivalait dans la pratique à une nationalisation.
          L’Arsouille en 81 et 82 retrouvait les folles sensations de sa jeunesse pétainiste…

    1. Rick Enbacker

      Notons qu’amazon livrait des produits essentiels (masques, gels hydroalcooliques) jusqu’à ce que l’état s’en mèle

      1. Rick Enbacker

        https:/ /www.20minutes.fr/sante/2754059-20200403-coronavirus-amazon-va-fournir-masques-tous-employes?xtor=RSS-176

        Amazon est plus utile et plus efficace que nos services publics à la con (au hasard la poste).

        Et leurs salariés sont mieux protégés que nos soignants. Allez crever, les ennemis de la terre.

        1. Aristarkke

          Amazon profite à plein d’avoir essentiellement SA propre logistique, ce qui lui permet de maintenir convenablement ses ventes alors que d’autres commerçants internet, utilisant la Poste, sont dans le marasme tellement le service des colis est en déroute. Mais ici Amazon est quand même impactée :mes dernières commandes m’ont été livrées en fin d’après midi au lieu de fin de matinée ! Intolérable !!!

          1. Nemrod

            Je viens de commander un excellent bipied pour mon Kipplauf Bergara 308 Winchester me permettant d’aller chercher un sanglier ou un chevreuil à une distance que ma pudeur naturelle m’oblige à cacher ( 350 mètres faciles ) .
            Reçu en 2 j.
            Le service marche encore !

  23. MCA

    Tiens je viens de me défouler :

    Le téléphone sonne …

    Bonjour je suis …blablabla… je vous appelle pour vous présenter notre offre de choix alternatifs en énergie…

    Bonjour Madame,

    Pensez-vous que le moment soit opportun pour démarcher les gens ?

    Silence radio à l’autre bout suivit de … « excusez moi Monsieur ».

    Bonne journée à vous Madame !

    1. Dr Slump

      Tu te défoules avec une retenue, un tact qui force l’admiration MCA.
      Me connaissant, je lui aurais envoyé une bordée d’imprécations, et promis mille malédictions à ses managers. S’ils étaient intelligents, ils démarcheraient pour de la vente de masques!

      1. MCA

        D’ordinaire je ne malmène pas ces gens qui n’ont d’autre ressource pour gagner leur vie que de te harceler au téléphone.

        Là, cépapareil, on est « en guerre » si j’en crois le mignon poudré…

        Tiens au fait, il est passé où? planqué dans le bunker?

    2. Aristarkke

      Normalement, il va falloir sortir des contrats à prix administrés. Logique que certains continuent à démarcher en se disant que le confinement augmente le temps de cerveau disponible.

    3. baretous

      il y a d’autres réponse que je fais:

      -« vous vous êtes trompé de numéro ici c’est la morgue
      – gendarmerie nationale j’écoute !
      – je suis déjà très isolé, mon premier voisin habite à 3 km

      etc, etc…………

  24. Al Bundy

    « et font apparaître les points de clivage les plus importants tout en révélant certaines vérités qui étaient auparavant cachées dans le bruit de fond des habitudes. »

    Je confirme !

  25. pabizou

    Tu es tout gentil quand tu te défoules . Les marchands d’isolation à 1 E qui appellent chez moi pourraient en témoigner…

  26. JEAN BEAUDU

    Je vous lis depuis longtemps sur Dreuz notamment et je dois vous avouer que comme vous j’ai de moins en moins envie de rire de ce désastre qui ne va aller qu’en s’accentuant .J’aimerais toutefois savoir où a pu être réalisé un tel sondage en ce moment . Je suppose que c’est par téléphone mais quelle population et quelles villes furent visées ? Car si cela devait s’avérer être les conclusions que les français tirent de cette crise alors il ne nous resterait plus qu’à partir de ce pays qui serait donc bien peuplé d’une grande majorité de débiles mentaux et d’incultes .Fernand Braudel doit se retourner dans sa tombe …

    1. C’était très probablement par téléphone et e-mail, et suivant la méthode des quotas. C’est sur commande de Libé, donc orienté de toute façon.

    1. Stéphane B

      Plaisanterie ? Ils vendent toujours aussi bien, y compris des masques.
      https:/ /www.toulouseinfos.fr/actualites/societe/41331-toulouse-des-dealers-proposent-des-masques-de-protection.html

    2. Aristarkke

      Je suis sûr qu’ils ont déjà des méthodes pour assurer le business. Les junkies ne peuvent pas dépasser largement les délais et je sais de quoi je parle. Dès que mon dealer de H(16) est en retard de deux minutes je le sens mal !!! 😛

  27. Dr Slump

    Dans les prisons ça a dépassé la marge millimétrique, ça déborde déjà de quelques kilomètres. Un signal réconfortant…
    https:/ /www.valeursactuelles.com/clubvaleurs/societe/des-braqueurs-mont-dit-quils-avaient-peur-le-temoignage-glacant-du-surveillant-dune-prison-au-bord-de-limplosion-117824

    1. Higgins

      Ça reste encore gérable car pour le moment, les cas avérés ont été mis en quarantaine et il y en a relativement peu. Les pbs viennent de deux points. Un, les visites étant suspendues ou très limitées, plus de trafic possible en particulier pour la drogue. C’est là une soupape qui est bloquée. Deux, si jamais la pandémie se développe dans les maisons d’arrêt, les demandes de mise en liberté vont exploser. La grève des avocats en janvier-février a déjà augmenté significativement la quantité de contentieux à traiter. Si celui-ci augmente encore, il risque tout simplement de ne pas pouvoir être traité correctement dans les délais prescrits par la loi. Concrètement, ça signifie des remises en liberté pas nécessairement oportunes mais rendus impératives vu les jurisprudences existantes (CEDH). Pour gérer dans les temps cet afflux, il faudra mettre sous le boisseau une partie du contentieux civils pour y affecter du personnel qui lui-même n’est pas exempt des problèmes sanitaires. La machine judiciaire étant en flux plus que tendu risque fort de se casser

        1. Higgins

          Chaque demande faite doit faire l’objet d’une réponse argumentée. Et chaque réponse peut faire l’objet d’un appel (appel venant de l’avocat ou du parquet) voire d’un recours devant la cour de cassation. La perspective d’une augmentation hors norme des demandes inquiète fortement.

      1. durru

        « des remises en liberté pas nécessairement oportunes mais rendus impératives vu les jurisprudences existantes (CEDH) »
        Je comprends maintenant pourquoi la Roumanie a suspendu la soumission aux normes CEDH pendant l’état d’urgence. Et que les amis de Macron là-bas s’en sont insurgés 😀

        1. Elie

          Salut Durru ! En parlant de la Roumanie, que penses-tu des chiffres relayés par des sites comme digi24.ro, qui annonce dans les 130 décès dus au Covid ? Tu penses que c’est fiable ?

    1. gameover

      Bah faut comprendre :
      1- tu veux sauver le patient et tu utilises la chlorotruc et ça marche pas : échec 100%

      2- tu veux tuer le patient, tu utilises le produit prescrit et sauf à t’y prendre comme un manche : succès 100%

      Faites votre choix : _2

      Compte rendu : les patients ont été traités avec succès en suivant le protocole. Youpi ! ça marche !

    2. Higgins

      Paradoxe d’une société qui refuse la peine de mort. On veut bien par contre assassiner les vieux qui coûtent trop cher et les enfants à naître (je suis contre l’IVG encore plus lorsqu’il est présenté comme simple moyen de contraception). Pour la peine de mort, c’est plus complexe mais au moins, celui qui y serait condamné le serait à l’issue d’une procédure dans lequel il a toute laltitude pour s’expliquer.

        1. bibi

          Si associé à la peine de mort, il y a confiscation de tous les biens du condamné vous pouvez faire confiance à notre administration pour se montrer très efficace.

  28. Pierre 82

    Il faut quand même relativiser le tableau proposé sur le peuple qui demanderait plus d’étatisme.
    1. Ça vient de « Libération », donc déjà sujet à caution. Les questions ont probablement été posées dans un but très orientés, et qui plus est, aux lecteurs de cette cochonnerie.
    2. Le mot « libéralisme » est maudit. Mais si on demande à un citoyen lambda s’il voudrait devenir fonctionnaire dans une unité de production d’état, on n’aura que des réponses négatives, sauf chez ceux qui sont déjà fonctionnaires.
    3. Quand le dé-confinement fera apparaître des millions de nouveaux chômeurs, ceux-ci n’ont pas une mentalité d’assistés. Ils ont toujours travaillé, pour eux l’état n’est qu’une pompe à aspirer leur pognon, et risquent de se montrer énervés, mais contre l’état, pas contre « les patrons ».
    4. Un magnifique biais: quand on parle de la passoire qu’ont été les frontières au début de la pandémie, forcément quand on dit « protectionnisme » les gens pensent « garder les frontières ».
    5. Quand à augmenter l’interventionnisme, c’est une plaisanterie: au dé-confinement, plus personne ne fera confiance à l’état, qui de plus sera obligé de montrer les dents pour conserver son pouvoir. Dès que le sang commencera à couler, tout basculera.

    Bref, ce tableau est une masturbation intellectuelle de gaucho complètement à côté de la plaque. Comme si les gens se soucieront de la biodiversité avec 50% de la population au chômage!!

    1. Pythagore

      « : au dé-confinement, plus personne ne fera confiance à l’état, »
      La difficulté que je constate dans mon entourage, c’est que les gens n’imaginent pas autre chose. Soit c’est le système actuel, soit ils voient un grand trou noir, et n’ont aucune idée de ce qui pourrait remplacer le système actuel. Le néant, pas de vision, pas d’idée, pas de pensée alternative. Pas qu’ils ne seraient pas prêt pour autre chose, mais ils ne voient pas, et ce ne sont pas les politiques « d’opposition » qui aident à montrer une autre vision/voie vu qu’ils sont tous aussi étatiste.

      1. Pierre 82

        Remarquez que moi non plus, je ne sais pas ce qui va suivre… jusqu’à présent, mes collègues (je suis en télétravail) n’ont pas encore pris conscience du champs de ruine qui les attend à la fin de l’épidémie. On entend certes dire qu’il faut « se préparer à plus de flexibilité », puis « il est évident qu’à un moment, il faudra sacrifier une partie de ses congés payés ».  » On n’est plus tout à fait « business as usual », on voit que tout ralentit.
        A mon avis, c’est dans les 2-3 semaines à venir que les gens vont commencer sérieusement à comprendre ce qu’il se passe. Et là, désolé, ma boule de cristal est en réparation, je n’ai pas la moindre idée de ce qui va se passer. Mais il me semble de plus en plus que le régime n’y survivra pas. Comme le Tchernobyl de l’URSS, mais en beaucoup plus rapide. Sauf que les Russes étaient habitués à la démerde, et nous ne le sommes pas vraiment…
        Quoique. En situation critique, beaucoup de personnes peuvent être très créatives. Wait and see.

          1. Vodkaman

            Ce qui est effrayant, c’est la vitesse à laquelle cela monte.Cependant, c’est aux States… cela redescendra donc plus vite que chez nous.

            Par contre, on devrait morfler grave, certes un peu moins vite, sauf les augmentations d’impôts.
            Enfin au début parce que quand l’épidémie sera un peu jugulée, les dispositifs d’aides vont s’arrêter mais les boites vont continuer de calancher. Je prends les paris pour 400 k chômeurs de plus.

            Sauf qu’après, ça va pas descendre à la même vitesse (je ne parle pas des impôts).

            1. MichelC

              Seule solution : un plan genre Fillon. Remettre ces improductifs au travail au lieu d’aller emmerder les entreprises.
              Un million de ces improductifs au travail dans le privé, baisse des taxes et contraintes débiles, et le chômage disparaîtra tout seul : deux millions de chômeurs en moins.

            2. durru

              Ni le chômage, ni les impôts ne vont redescendre. Comme ils nous ont habitué, ils vont inverser la tendance, en réduisant la vitesse de l’augmentation. Jusqu’à la chute finale.

          1. Elie

            @theo31, pourquoi je ferais grève ? Pas prévu, non.
            Je m’attends à ce que nos salaires soient amputés pendant un temps, pour participer à l’effort national. Si ce n’est pas sous cette forme, ça sera les impôts, ou ça ET les impôts. Tous les contribuables vont morfler, de toute façon.

        1. Pythagore

          Vivant en Allemagne, pour moi il est assez évident en terme de régime ce qu’il y a faire: décentraliser, décentraliser, décentraliser. Que les chefs d’hopitaux soient chef de leur hopital, que les chef d’établissements scolaires soient chef de leur établissement, que les maires soient chef de leur ville (ils n’ont aucune visisbilité ds les tâches de police….), que les chefs de région soient responsables de leur région, virer les départements…etc….bref reresponsabiliser et faire en sorte que les gens aux resp. aient les pouvoirs pour les exercer.
          Tout ceci créerait de la concurrence et redonnerait du pouvoir aux gens de terrain plutôt qu’aux bureaucrates parisiens.
          C’est la seule chose à faire immédiatemment, et comme on le voit ds la crise actuelle, il y a des gens sur le terrain tout à fait valable, mais il faut qu’ils aient le pouvoir d’agir ce qu’ils ont perdu avec la concentration de tous les pouvoirs sur le gouvernement et Paris.

          1. Pheldge

            Mais nous aussi, on en a une de décentralisation, celle de Mitterrand Deferre, ré-assaisonnée mode Flamby,dont les principaux effets furent de multiplier les emmerdements administratif en rajoutant une couche au millefeuille, de créer de nombreux postes de tamponneurs de Cerfas, et accessoirement, de juteux postes d’élus, et d’administrateurs de structures locales, pour caser ou recaser les copains …

          2. gameover

            « Tout ceci créerait de la concurrence… »

            Oui et ça ferait émerger les solutions qui marchent et enterrerait immédiatement celles qui ont foiré…

          3. Elie

            Bonjour Pythagore, en France on se dirige vers une autonomie croissante des établissements scolaires, c’est sûr. Avec les bons côtés qu’on peut en escompter, mais aussi les mauvais à craindre (petits chefaillons, caporalisme…)

            1. Pythagore

              Bonjour Elie, le libéralisme n’empèche pas d’être con mais cela limite. Il y aura tjs des chefaillons, mais mieux vaut un établissment chapeauté par un chefaillon et que le reste tourne, plutôt qu’un ministère chapeauté par un chefaillon qui bloque tout.
              .
              Connaissez vous le modèle des sphères d’influence (suis pas sûr qu’il s’appelle comme ca mais peu importe):
              1. Il y a ce qui est sous votre contrôle
              2. Il y a ce que vous pouvez influencer mais n’est pas sous votre contrôle.
              3. Il y a ce que vous ne pouvez ni influencer ni contrôler.
              Dans un système socialiste le 1 se réduit à peau de chagrin, e.g. les médecins qui ne peuvent prescrire la Chloroquine.
              L’objectif de la décentralisation est de faire grossir le point 1, c-à-d e.g. pour un chef d’établissement d’avoir un pouvoir décisionnaire sur les ressources et les budgets.
              .
              http://justcoachit.com/blog/wp-content/uploads/2015/10/Control-Influence-Circle.jpg

          4. Higgins

            De mon point de vue en en restant simple, libéralisme et décentralisation vont de pair. Difficile à mettre en oeuvre dans un pays comme le nôtre.

            1. Higgins

              Par simple analogie, le centralisme est le corollaire du socialisme. C’est logique car le socialisme ne voit la société que sous la forme d’une machine sociale. Par définition, une machine ça se pilote donc la société est pilotable et comme chacun le sait, il ne peut y avoir qu’un seul pilote. CQFD.

          5. Pierre 82

            Tout à fait d’accord, avec une petite nuance. Ce ne sont pas les départements, mais bien les régions qui sont de trop dans le mille-feuille. Les régions sont des entités complètement artificielles, découpés pour des raisons électorales (sauf peut-être l’Alsace, la Corse, ou l’Ile-de-France, mais la première a déjà été englobée). Vous allez me répondre que les départements sont également artificiels. Oui, mais ils ont 2 siècles, et les Français s’y sont plus ou moins habitué. Mais je n’ai jamais entendu (à part les politiciens qui occupent les nombreuses sinécures que les régions proposent) quelqu’un me dire qu’il était fier d’être « Centriste-valien-de-Loire » ou « Nouvel-Aquitain »…
            En plus, je vous défie de me dire quelle est leur nécessité, à part celle de distribuer des prébendes…
            A faire disparaître d’urgence également, les communautés de communes, qui causent des ravages un peu partout. Les remplacer par des fusions de communes, quand c’est demandé par la population locale, et au cas par cas. Un peu de subsidiarité ne fera de tort à personne…

          6. Passim

            Chef, bien sûr Pythagore. Mais aussi : responsable. Les erreurs doivent être dénoncées et punies. Et pas devant les tribunaux administratifs. Devant les tribunaux civils.

    2. Higgins

      https:/ /www.contrepoints.org/2020/04/04/368191-pour-macron-anti-capitalisme-grand-soir-antiliberal

      J’ai bien peur qu’il ait raison.

  29. MichelC

    Et c’est part pour un tout : euthanasie des malades avec le Rivotril.
    Quand je pense à ce tout ce cirque sur la chloroquine…

    1. kekoresin

      A défaut de les protéger correctement avec des masques trop chers et des sur-blouses pas très seyantes, les tympans seront à l’abri de tous ces râleurs bruyants que les respirateurs peinent à étouffer !

  30. Higgins

    Rien de surprenant en Socialie. Les valeurs élémentaires sont inversées. Il n’y a qu’à voir les inquiétudes du sinistre de la Santé, qui est lui-même médecin si je ne m’abuse et qui a donc prêté le serment d’Hyppocrate, qui s’inquiète de la baisse possible ou avérée du nombre d’IVG effectué. On va droit vers 1984 avec en rajout du slogan bien connu « La Santé, c’est la mort! ».

    1. taisson

      Ça correspond pile poil avec l’attitude d’un ponte d’un hôpital Parisien, vue lors d’un de mes zappings. Ce « responsable » visiblement fatigué, tremblotait à l’idée de la maladie en Afrique et en inde…
      Les avortements, et de la part d’un autre andouille le non respect des limitations de vitesse sur autoroutes !!
      On voit bien quelles sont leurs priorités …
      Comment une telle inversion des idées à pu contaminer tout un peuple, en commençant par l’élite !

      La haine du contrôle des frontières, le déni de l’utilisation des masques, le refus des essais hors normes…Et en face de ça, la liquidation rapide des vieux en fin de vie, des contrôles sans bon sens, ou l’on verbalise des gens qui ne croiseront personne, dans des régions habituellement délaissées par les forces de l’ordre..

      Pourquoi plus rien ne peut plus me surprendre aujourd’hui ?

  31. kekoresin

    Et puis, eu milieu de cette pétarade covidesque, ce préfet de police qui lâche au détour d’un contrôle généralisé d’ausweis, que les gens en réa sont les mêmes qui ne respectent pas le confinement ! L’insignifiant orné d’une casquette ridicule fera son mea-culpa devant un gros micro en mousse de télé propagande, et fin de l’histoire. Aucune réponse aux journalopes, à quoi bon, le français est résilient et offre son amour inconditionnel à ses parents maltraitants.

    Oui les français en redemandent du coup de fouet, de l’état partout, vaporisé par gros camions pour assainir les rues nationales de tous ces dangers mondialistes et de l’Europe par cargos de pognon gratuit au pied du sapin géant de la solidarité qui perd ses aiguilles.

    J’avais dit que les français n’ont que ce qu’ils méritent, aujourd’hui je peux être plus précis. 85% au bas mot n’ont pas le trou du cul encore assez large et réclament à grand cris plus de punitions fécales pour étouffer Kiki Raggot planqué au fond de son terrier nauséabond. Ces crétins ont développé une sensibilité gênante à la propagande en gobant avec leurs prunelles dilatées, véritables fenêtres béantes sur le néant, les belles images de transports de malades par poignées de deux avec une orgie de gros jouets financés par leur cochon tirelire. Enfin l’état prend les choses en main, à savoir leurs couilles molles et leurs petits cous frêles, les masos apprécient ce genre de traitement.

    Ces moutons sont effectivement trop cons pour utiliser des masques et se laver les mains correctement après avoir voter. Ils se pensent libres du fond de leurs bergeries prisons parce qu’ils râlent après le manque de moyens, de préparation, d’efficacité de l’état. Et pour concrétiser cet élan de petite fureur bêlante policée, ils en redemandent, offrant leur fion dans une position aussi servile que dégradante, un fion tellement vaste qu’il semble pouvoir accueillir un nombre infini de taxes et de vexations en tous genres.

    1. MichelC

      Il faut bricoler des hérissons avec des clous de charpentier. Pliés à 90 degrés, soudés 2 à 2, au moins 6 clous de 6 à 7 cm. Et hop, la nuit sur l’emplacement habituel de ces rigolos. S’ils ne marchent ou roulent pas dessus, les retirer finement après le dé con finement finement con. C’est violent, il faut oser.
      Plus drôle, c’est de le faire faire en allumettes neutralisées par les mômes du village. Cela va les occuper. Ils vont parler par après, l’institutrice le saura, elle va jaser, et cela arrivera bien à l’oreille d’un de ces abrutis.

  32. Tess

    Petite info ! Trump a dit que le Navire hôpital amarré à NY(avec des gens armés jusqu’aux dents) ne servait pas pour soigner les malades du COV19. Depuis que Trump est élu 160 milles personnes ont été arrêtées pour pédophilie et de nombreux enfants ont été sauvés. Quand il dit qu’il y aura de nombreux morts aux EU ce seront des enfants victimes de la pédophilie !

    1. pabizou

      « Avec des gens armés jusqu’aux dents » sur un navire militaire? comme c’est bizarre!! Depuis son arrivée à N.Y ce navire sert à libérer les réas en prenant en charge les malades atteints d’autres pathologies. Si je vous comprend bien, il aurait fallu laisser crever ceux qui ont autre chose que le COVID19 . Quel rapport avec les enfants victimes de pédophilie?

  33. Piwaï

    Le dernier tableau est terrifiant de manipulation: la première question est souverainiste et forcément, en période de crise, remporte une adhésion tribale. J’imagine l’etat D’esprit Des questionnés ensuite… Enfin la dernière partie attaquent déjà notre libre arbitre: santé et éducation font-ils partis de « nos biens communs? » sûrement, encore faudrait-il accorder l’opinion public sur la définition ?

    1. bibi

      Si quelqu’un peut m’expliquer comment la santé peut être un bien commun, il est le bienvenue.
      On fait comment pour en faire un bien commun, on dépose chacun sa santé tous les mois auprès du grand organisateur de la santé commune équitable républicaine festive et citoyenne, puis il découpe toutes les maladies en petit morceaux et on repart chacun avec une part équitable de maladie?
      Et le mois suivant après que chacun soit reparti avec son petit stock de cellules tumorales on revient tous avec des métastases?

      Autant l’accès aux soin est un bien mutualisé qu’il soit financé par des assurances publiques ou privées ça ne change rien, autant la santé est un bien individuel.

      1. P&C

        L’état providence a commencé avec la santé…

        J’ai retrouvé un vieux discours anglais au sujet du nouveau NHS : »What is it, how to use it »
        Il n’est jamais dit : c’est l’état qui paye, mais « ce n’est pas de la charité, vous le payez avec vos taxes. Il pèsera sur votre budget, mais l’allégera lorsque vous serez souffrant ».

        On en vient la responsabilisation : l’impôt doit être dolore, les abus poursuivis, afin de rappeler que ce n’est pas de la charité.

        1. Pheldge

          l’impôt est déjà douloureux, merci !
          Je sais bien que c’est le confinement, mais, peux-tu réfléchir un peu avant d’écrire ce genre de propos ? 😉

        2. bibi

          Nos chers amis de l’URSSaf rappellent tous les jours à ces salauds de patrons que la SS ce n’est pas la charité, et nous pouvons bien voir en ce moment que la SS ce n’est pas non plus la charité pour les patients.

          Je vous encourage vivement à lire les Harmonies économiques de Frédéric Bastiat, vous comprendrez pourquoi l’état providence ne peut que foirer, parce que simplement comme toute invention socialiste, celle-ci ne peut fonctionner qu’avec un Homme nouveau, et cet Homme nouveau malgré toutes les tentatives pour l’ériger depuis 2 siècles, et bien il n’est toujours pas là.

          Un nouvel petit extrait Des salaires.
          « Le gouvernement, il faut lui rendre cette justice, est enclin à se défendre (note : contre les abus) ; mais, ne pouvant plus compter sur l’action privée, il faudra bien qu’il y substitue l’action officielle. Il nommera des vérificateurs, des contrôleurs, des inspecteurs. On verra des formalités sans nombre s’interposer entre le besoin et le secours. Bref, une admirable institution sera, dès sa naissance, transformée en une branche de police.

          L’État n’apercevra d’abord que l’avantage d’augmenter la tourbe de ses créatures, de multiplier le nombre des places à donner, d’étendre son patronage et son influence électorale. Il ne remarquera pas qu’en s’arrogeant une nouvelle attribution, il vient d’assumer sur lui une responsabilité nouvelle, et, j’ose le dire, une responsabilité effrayante. Car bientôt qu’arrivera-t-il ? Les ouvriers ne verront plus dans la caisse commune une propriété qu’ils administrent, qu’ils alimentent, et dont les limites bornent leurs droits. Peu à peu, ils s’accoutumeront à regarder le secours en cas de maladie ou de chômage, non comme provenant d’un fonds limité préparé par leur propre prévoyance, mais comme une dette de la Société. »

          Le problème ce n’est pas comment l’Etat gère l’état providence même si il y en a de moins pires que d’autres le problème c’est l’état providence en lui même qui fait de nous à la fois les affidés et les obligés de l’Etat.

    1. Pierre 82

      J’ai toujours eu tendance à rejeter -par hypothèse- la théorie dite « du complot ». Il me semble invraisemblable que plusieurs milliers de personnes, un peu partout sur la planète, se mettent d’accord pour commettre un crime mondial. Un complot, pour qu’il réussisse, ne doit au plus impliquer qu’une dizaine d’individu, sinon ça fuite…
      Que le virus se soit échappé d’un labo par accident n’est pas invraisemblable, mais ce n’est pas une hypothèse nécessaire. Ce virus (si j’ai bien compris) est une mutation du SRAS, et comme tous les virus sont instables génétiquement, ils mutent assez rapidement. Ce qui va d’ailleurs nous sauver, puisque les prochains virus mutés auront d’autres caractéristiques, et seront sans doute moins virulents pour l’être humain.
      Mais l’hypothèse du sabotage de l’armée américaine (ou du Mossad, ou de l’état profond, ou du lobby pharmaceutique suivant le parti-pris idéologique de la source) me semble un peu farfelue.
      Cependant, il est vrai que pour les partisans du « gouvernement mondial », cette pandémie est une « divine surprise » comme l’invasion de la France par les Allemands l’a été pour les collabos de la première heure. Entre les Attali, les Gordon Brown ou, du coup, les fameux lobbys pharmaceutiques, on a débouché le champagne. Mais ils se planteront, grâce à des grains de sable comme, justement, le bon Pr Raoult… et aussi, que les Français ne sont pas si idiots que certains le pensent. Même si on a l’air un peu foutraque, comme ça, en temps de paix…

    1. gameover

      Je ne pense pas qu’il fasse la sourde oreille… il n’ont pas le tampon pour valider… ils tournent en rond…
      Ça me rappelle quand le service qualité d’une entreprise bloque sur un sujet car ça sort du contexte habituel et il n’y a pas de procédure : le contrôleur voudrait bien débloquer la situation mais il ne sait pas quoi écrire dans la case… alors il en réfère à une autorité supérieure pas mieux équipée (principe plus connu sous le nom de patate chaude)

      1. gameover

        D’ailleurs ça m’a rappelé un truc rigolo : un client (Isover) nous demande de reconduire une commande d’équipements faite il y a 30 ans, ces équipements étaient installés sous toiture.
        Commande obtenue, youpi… bon, de la reconduction c’était pas compliqué… sauf que lors du passage en R&D (nouvelle procédure élaborée durant les 30 années) il en ressort que le châssis de l’équipement (U de 200) doit être porté à 600mm… c’est le logiciel qui le dit…

        Problème : on est sous toiture et on n’a pas la place pour loger 400mm de plus…

        Euh les gars, ça fait 30 ans que ça tourne comme ça !

        Et pour tourner, on a tourné en rond pendant un moment, jusqu’à envisager que le client surélève le toit de son usine (on a créé le problème, ne vous inquiétez pas, on a la solution !).
        Il a vraiment fallu ruer dans les brancards pour débloquer la situation… mais personne ne s’est posé la question du pourquoi le logiciel avait sorti cette connerie en triplant l’épaisseur du profil… ce qui à coup sûr nous pénalisait sur de nouvelles affaires…

        1. Pheldge

          et creuser le plancher des 400 mm en question, non ? souvent ça coince d’en haut parce que le sol est pas assez bas, c’est connu ! 😉

  34. RV

    +1. Plus de salarié et clients pénibles virés. Bôôôôcoup plus serein.
    Mes clients (artisans, in fine) ne bossent plus que très peu. Je ne traite que des urgences pour des clopinettes.
    Ça va être une affaire de fonds propres et de crédit.
    Attention aux encours que l’on accorde aux clients… Il y aura des morts à tous les niveaux.

  35. Fouche

    Toutes les aides de l’état pour les EI ,EURL ,SARL etc chomage partiel prêt bancaire charge social décalée etc devra être réintégrées dans le CA au prochain bilan comptable vu la perte d’exploitation subie la disparition de 33% de petites entreprise sont a prévoir et je suis optimiste si la trésorerie perso on au moins 3 mois d’avance se qui n’ais pas le cas de beaucoup de petit commerce

    1. RV

      Il peuvent demander à leur banque de leur ouvrir une ligne de crédit. Je crois que c’est 25% du CA annuel à 1%.
      33% je ne sais pas mais c’est sûr, il y aura des dégâts. Et pas seulement des petites entreprises, certaines sont bien mieux armées que des grosses pour faire le dos rond sur fond propres. A moins que ce soit open bar sur le crédit, vu comme ils sont partis…

  36. glot

    aux alentours du 15 avril,après 4 semaines de confinement, il faudra que le monde de l’entreprise monte au créneau, pour siffler la fin de la récré.
    Les spécialistes en épidémiologie qui conseillent le gouvernement sont bien gentils de dire depuis 10 jours et presque tous les jours. qu’il faut patienter en confinement car … le pic sera atteint vers le milieu de la semaine prochaine, il va bien falloir que le monde de l’économie tire la sonnette d’alarme et que la France se remette au boulot
    C’est bien beau de sortir sur son balcon et de se donner en spectacle à 20h en applaudissant l’hopital public mais c’est pas ça qui va nous sauver de l’engloutissement économique provoquant une hécatombe de pauvreté qui sera mille fois plus violente que l’épidémie.

  37. Fouche

    6 semaines de confinement minimun pour les experts
    pas de bac pas de tour de france déconfinement par zone mi mai minimun
    pas de test pas de déconfinement

    1. RV

      Pas de masques, pas de déconfinement.
      Prod prévue fin avril: 15M/semaine… il en faut 60M/jour et Ed n’a pas compris qu’il faut en libérer le prix.

      1. RV

        Nop !
        « Par ailleurs, les quatre entreprises françaises (Valmy, Macopharma, Paul Boyé et Kolmi) qui produisent des masques FFP2 et chirurgicaux pour les professionnels de santé devraient atteindre en avril une production mensuelle de 40 millions de masques, contre 15 millions avant la crise. Le gouvernement explique avoir travaillé à la sécurisation de leur approvisionnement en matières premières. »
        /www.la-croix.com/Economie/Coronavirus-Le-gouvernement-organise-production-nationale-masques-2020-03-30-1201086984

  38. RV

    Ça continue à pédaler dans la semoule:
    «C’est à l’étude. […] Nous avons des normes réglementaires à respecter»
    /francais.rt.com/france/73560-cest-etude-laboratoires-departementaux-enragent-etre-empeches-tester-en-masse

    On met une béquille à l’Italie, ou plutôt, on dit qu’on va le faire, mais vu les conditions à remplir, c’est pas gagné.
    /francais.rt.com/international/73557-ue-sexcuse-son-inaction-aupres-italie-promet-aider-pourra-elle

    1. Chlamy50

      En même temps, notre problème vient de l’absence de masques. Ok. Une entreprise de droit privé a été constituée pour renouveler le stock de masque de la France jusqu’à la logique libérale (aka l’optimisation de tout avec une analyse SWOT au taquet). Cette entreprise n’a pas trouvé de débouchés avec l’Etat qui a stoppé les achats (analyse SWOT merdique donc, a posteriori). L’optimisation de la creation de valeur pour l’actionnaire americain, le repreneur, a fait fermer la boutique, aucune entreprise avec un meilleur SWOT ne s’étant dit, tiens purée, je vais faire des stocks de masques pour la prochaine pandémie pour les renendre a prix d’or, ni memes les milliardaires comme Bill Gates avec leur simulation d’il y a qqs mois….que ce soit l’Etat socialiste ou les entreprises, y en a pas un qui a anticipé, quel que soit la dictrine, c’est absence de stocks de masques pour tout le monde!

      1. lafayette

        Politiquement ils se sont pris pour des coqs que le virus n’infecterait pas, mais cons comme ils sont, ils n’ont pas pensé que ce n’était pas un virus au facièsse.

        Le coq court toujours …. les forces de l’ordre essaient de le verbaliser.

      2. gameover

        Une analyse SWOT c’est un état des lieux, ca n’a jamais résolu aucun problème.

        Sur les masques, l’état s’est arrogé la gestion des stocks de sécurité mais sans faire tourner le stock… et au bout de 4-5 ans —> poubelle

        Si on faisait la même chose sur les carburants… Wah le feu de joie à la saint Jean…

        La solution la plus simple et la plus économique serait de déléguer le stockage de sécurité à ceux qui les vendent, en les défrayant bien sûr, mais ça coûtera toujours moins cher que mettre un milliard de masques à la poubelle et se trouver dépourvu quand la bise fut venue (euh pas la bise, évitez les embrassades, et toussez dans votre coude)

        1. Al Bundy

          « La solution la plus simple et la plus économique serait de déléguer le stockage de sécurité à ceux qui les vendent,  »

          Je pensais que justement, ces stocks stratégiques était au moins pour une part ds les officines de pharmacies, qui elle, font tourner, donc pas de poubelle.

          Nemrod ?

          1. gameover

            Pharmacies peut-être pas, mais chez les grossistes répartiteurs qui alimentent les pharmacies, genre CERP sur Rhône Alpes Méditerranée.

          2. Nemrod

            Nous avions stocké des masques pour le H1N1 mais c’était un stock immobile qui est arrivé à péremption et repris par L’ARS et non remplacé.
            Perso j’avais un stock que je renouvelais et qui m’a permis de fournir les pro 3 s avant l’ARS.
            Depuis que l’administration a mis ses gros doigts gourds la dedans..devinez le résultat !

      3. Pythagore

        Pas faux mais si vous travaillez ds l’industrie vous savez aussi que partout, c’est la guerre aux inventaires, car les stocks, c’est de l’argent immobilisé. Après avoir un stock de roullement qui soit de e.g. 3 mois au lieu de 3 semaines, ce n’est certainement pas une mauvaise idée, mais si aucun client n’est prêt à payer pour, alors ce n’est économiquement pas viable.

      4. Pythagore

        AMHA, comme les suisses et les américains stockent leurs pistolets, il aurait été utile de recommander aux populations de stocker des masques, ce qui suite aux épisodes de SRAS n’aurait pas été une mauvaise idée. Comme ca chacun s’occupe de ses stocks, il n’y aurait pas eu de pénurie.

        1. gameover

          Pas évident : si le stockage n’est pas dans de super bonnes conditions ils moisissent vite fait… et ça résout pas le problème de DLU… alors que le stockage par des professionnels permet la rotation du stock, quitte à le financer et l’exonérer.

          1. Pythagore

            Stockage: il y a des FFP2 emballés individuellement, donc aucun risque de moisire à part d’ouvrir l’emballage.
            https:/ /www.ebay.de/itm/FFP-2-Atemschutz-Mundschutz-Staubmaske-Neu/164149346759
            .
            DLU: on nous dit bien de boire un litre par jour, mettre de la crème solaire, mangez 5 fruits & 5 légumes, coupez vous les ongles….. Suffirait de diffuser des messages en septembre, vérifier la DLU de vos masques, et achetez un nouveau stock si moins de x années.
            Pareil pour les pistolets, un fusil ca s’entretient, et une balle qui a 20ans, j’éviterais.
            Faut savoir si on veut responsabiliser les gens ou les conserver ds l’assistanat.

            1. gameover

              Y a pas que le stock perso, y a aussi le stock des hôpitaux et du personnel de santé… et c’est celui le plus susceptible de tourner un minimum… sans pour autant absorber le surplus nécessaire au cas où.
              Et pour les combinaisons NBC on fait pareil ?
              Ces masques on les utilise aussi dans l’industrie, j’ai même découvert que les miens étaient des FFP2 (coup de bol car pas nécessaire) et qu’on avait même des FFP3…
              Ceux qui stockent pourraient remettre ces masques en circulation dans la distribution pro ou particuliers (pour la rotation des stocks).

              1. Pheldge

                Il suffit de créer l’administration ad hoc: l’agence spéciale de gestion des protections sanitaires, ça marche déjà tellement bien avec les ARS !

            2. gameover

              Les FFP2 étaient dans un même sachet plastique fermés par un pauv’ lien.
              Les FFP3 sont sous sachet individuels scellés.

              J’en déduit que ça doit être la norme.

              1. Pythagore

                J’ai des FFP3 vendus pour le bricolage qui ne sont pas emballés individuellement.
                Il ne semble pas qu’il y est de norme pour l’emballage. Voir sur ebay.de et entrer FFP2 ou FFP3, vous verrez, il y a de tt.

                1. Pheldge

                  et allez, une norme de plus ! ah, mais c’est vrai, là ça serait « une norme libérale » ! sérieusement Pythagore ? 😉

            3. Elie

              @Pythagore, toutes ces recommandations contribuent-elles à responsabiliser le citoyen, ou bien le maintiennent-elles au contraire dans un assistanat permanent ?
              De mon côté, si je suis encore là, je ne compterai pas sur les futurs éventuels stocks d’Etat pour une prochaine épidémie ; dès que les prix rebaisseront, je ferai mon stock de masques et de gants. Si les prix ne baissent pas, je les fabriquerai comme je le fais déjà avec des serviettes et des élastiques (mieux que rien)

              1. Pythagore

                Relire:  » il aurait été utile de recommander aux populations de stocker des masques »
                Mon propos était bien d’inciter les gens individuellement à acheter des masques.
                Par contre effectivement, j’attends de l’état d’informer sur le risque possible d’une pandémie, car désolé, je n’ai pas d’yeux en Chine, et donc de conseiller de faire des stocks (en septembre, pas en Mars qd la pandémie est arrivée).

              2. Pythagore

                @Elie: pour compléter mon propos, oui peut-être que les messages crème solaire, fruits et légumes sont ds le sens de l’assistanat, car chacun devrait s’informer. Mais pour ce qui est des pandémies, où suis-je sensé m’informer ? Je n’ai pas d’yeux en Chine. Par ailleurs, comment puis-je savoir quels masques acheter ? Je ne suis pas micro-biologiste, faut-il un FFP1, 2, 3, un masque chirurgical ? Donc sur ce point précis, oui j’attends que l’etat informe, ou alors qu’il invite les médecins et/ou les biologistes à le faire. Ca fait parti pour moi du rôle de la sécurité civile.

                1. gameover

                  J’imagine un short stock sur la crème solaire et l’état nous dise que ça sert à rien !
                  ——
                  +1 sur l’infantilisation sur certains sujets

                  1. MichelC

                    Cela veut tout dire de l’estime des gens d’en haut envers les gens d’en bas.
                    D’ailleurs, la Basse-Normandie à disparu, engloutie sous les flots.
                    Le réchauffement sans aucun dout.

                    1. MichelC

                      Ou les Basses-Alpes. Craignaient-ils qu’elles disparaissent dans la Méditerranée, englouties comme l’Atlantide?
                      Rebaptisées Alpes-de-Haute-Provence, elles sont remontées d’un coup de baguette magique de 500 m de haut, sauvant tout ce beau monde de la noyade instantanée.
                      Jésus-Christ est passé de mode puisque nous avons les meilleurs polytocards de l’Univers, rien que cela.
                      Et les français en redemandent… 🙁

                2. Dr Slump

                  Mais c’est simple Pythagore:

                  – les masques sont inutiles !
                  – non, si t’es pas malade t’en as pas besoin
                  – et puis les masques on en a, y’a pas de pénurie
                  – le gvt a tout prévu tout le monde a les masques qu’il faut
                  – et pi mettre un masque ça demande un niveau de pensée trop complexe
                  – ça peut être utile de porter un masque, éventuellement, si t’en trouve un, hein! haha, euh… lol !
                  – en fait ce serait mieux si tout le monde portait un masque, même en préfabriqué, cousu main chez toi avec ton PQ
                  – ha mais en fait on savait pas, c’est vrai quoi!
                  – ah non vous pouvez pas dire qu’on n’a rien fait, touteuh nos équipeuh sont mobilisées-heu, depuis au moins, pfouu, au moins 2 mois, alors hein!

                  Et là dessus, un naïf, qui me lance que le gvt il fait ce qu’il peut, il ne savait pas, et pi qu’est-ce que tu ferais toi à leur place, hein? hein? c’est pas facile quand même! (on les plaindrait presque). Bon, le naïf en question est pur fonctionnaire, sa femme est kiné (un autre genre de fonctionnaire), mais il y croit. Ils m’ont affirmé il y a 2 mois que les masques étaient inutiles, et étrangement, aujourd’hui ils me disent que c’est utile les masques quand même hein. Et ils sont complètement inconscients, non seulement de leur incohérence, mais surtout du fait qu’ils ne font que répéter bêtement, mécaniquement, comme des perroquets, ce qu’ils entendent à la téléradio. Des clébards devant la Voix de son Maître.

                  Alors pour la responsabilisation, c’est pas gagné, même auprès des CSP+ : sous hypnose profonde et prolongée, va falloir que des maisons crament et que des bombes explosent pour les sortir de la transe. Et même là, j’ai un doute.

                  1. Pythagore

                     » il ne savait pas,  »
                    C’est sûr, y’a juste eu covid 1 à 18 pour les prévenir, on en est au 19ème et ils ne savent tjs pas 😉 Il leur faut combien d’épisodes avant qu’ils sachent ?
                    Comme dit mon père, t’es payé pour savoir.
                    Je suis atterré de voir la naiveté des gens. Il y a eu suffisemment d’alertes SRAS pour que les gouvernants s’en inquiètent, mais bon c’est plus rigolo de défendre les minorités victimes de …euh… de quoi en fait.
                    Oui la responsabilisation, c’est pas gagné.

            4. MichelC

              DLU : j’avais des cubes aux herbes pour la soupe. Une fois on a fait le tri. Madame tombe dessus. DLU dépassée depuis plus d’un an. Hiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii, direction poubelle.
              Dès qu’elle a eu le dos tourné, je les ai récupérés, discrètement et placés au fond d’un placard rangé. Je fini les derniers. Comme il sont bons… Et je suis toujours vivant.

              1. Pheldge

                Pire : hier, j’ai fait des pates carbo, avec le la crème fraîche largement périmée … Bon, c’était moins onctueux à l’oeil, mais au goût, rien à dire, et aucune conséquence à cette heure 😀

                    1. Pheldge

                      avec du cheval c’est des carbones haras, ce qui est toujours préférable à des carbones Harry, le Papet en conviendra certainement !

                    2. Pheldge

                      @ MichelC je crois que le keko préfèrerait largement du Calva noiraud …
                      Et il me revient cette recette familiale transmise de père en fils l’apéritif ultime, le Kazasky ! Alors la Kazasky c’est quoi me direz-vous ? hé bien, le Kazasky, c’est le roi des apéros qui baffent , c’est comme un Casanis, sauf qu’au lieu de mettre de l’eau, tu mets du whisky, sans oublier les glaçons !

                      Je partage ici ce secret familial séculaire, à cause que n’ayant pas de descendance directe, il serait dommage que la recette se perdît

  39. durru

    Breaking news :
    Sanofi a fait un don de Plaquénil à la Roumanie pour le traitement de 45k malades (très chaleureusement accueilli, bien sûr). Les médicaments sont déjà en stock et la liste des hôpitaux bénéficiaires est publique (une soixantaine).
    Quand on veut, on peut…

    1. RV

      Et quand on leur mettra (à nos zélées zélites) les résultats sous le nez, ils diront que cépavalab’.
      Bande de fumiers.

    2. Elie

      @Durru, il faut croire que les pauvres savent apprécier un cadeau à sa juste valeur, alors que les futurs pauvres sont trop blasés !
      Cela dit, je ne suis pas médecin, mon avis n’est pas valable, et j’attends toujours de voir pour le Plaquenil.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.