L’occupant intérieur a mis le pays en ruines

La politique n’est pas un art aisé, et le pouvoir est un exercice particulièrement périlleux, surtout pour ceux qui s’en emparent sans jamais avoir réellement réfléchi à ce qu’ils allaient en faire. C’est, très manifestement, le cas des clowns à roulettes qui dirigent la France.

L’histoire retiendra toute l’ironie d’avoir mis au pouvoir un parti nommé « En Marche » qui aura littéralement mis à l’arrêt tout le pays pendant deux mois : le 13 avril dernier et conformément à ce qu’on savait déjà et qu’on redoutait évidemment, le président de la République française a annoncé que le peuple français reprendrait une louchée d’un mois de confinement, de cerfa auto-signés, de vexations maréchaussées et d’indécision chronique du gouvernement.

Sur fond d’une pandémie dont on commence à comprendre qu’on n’en sera pas débarrassé en quelques semaines, confinées ou pas, il nous aura donc expliqué que le gouvernement allait se pencher sur un déconfinement à partir du 11 mai, laissant subrepticement en suspens la question de savoir ce que ce même gouvernement bricolait depuis le 17 mars et pourquoi il lui faudra donc un mois de plus pour autoriser les gens à reprendre leurs activités.

Macron n’aura cependant pas dérogé à ses habitudes : dans un discours ampoulé et gavé d’un lyrisme de Prisunic déclamé comme un théâtreux adolescent qu’il n’a finalement jamais cessé d’être, le président nous aura gratifié de ce « en même temps », véritable marque de fabrique de son quinquennat passé à se tortiller la nouille d’indécision entre un attentisme confortable et une action aussi effervescente qu’à côté de la plaque.

C’est ainsi qu’il fut question ce lundi 13 avril de conserver confinés les personnes âgées et les individus à risque. Et alors que le côté anticonstitutionnel de cette discrimination ne pouvait normalement pas échapper au gouvernement (on imagine, faussement apparemment, qu’est vérifiée la solidité des aspects juridiques des propositions balancées à la télé), il aura fallu attendre le vendredi 17 avril pour que ce confinement discriminatoire disparaisse par évaporation rhétorique.

Cette péripétie, bien qu’anecdotique, illustre en réalité assez bien la façon dont le gouvernement et les institutions gèrent cette crise en particulier et plus généralement la vie des Français, c’est à dire absolument n’importe comment, dans une improvisation et un amateurisme complets qui dénote surtout la totale déconnexion des administrations et des gouvernants de ceux qui, par la force des choses, les nourrissent. J’emploie à leur sujet le terme d’Occupant intérieur qui semble de plus en plus approprié à mesure que, la crise aidant, leurs exactions apparaissent au grand jour.

Ce phénomène n’a rien de nouveau, le poids de ces administrations, leur encombrement législatif et procédural, le nombre exponentiel de formulaires à manipuler pour obtenir quoi que ce soit dans ce pays n’ayant cessé d’augmenter ces dernières décennies. Cependant, son caractère toxique et invasif n’apparaissait pas aux yeux des Français car il était jusqu’à présent diffus, caché derrière un mélange de propagande (« le système social que le monde entier nous envie », « la cinquième pardon sixième puissance du monde, les enfants, ça ne rigole pas », etc.) et un aveuglement commode leur permettant d’accepter leur sort de moutontribuable régulièrement tondu ras.

La crise sanitaire et le choix du confinement auront mis en exergue, d’un coup, l’ensemble des incroyables lourdeurs, des scléroses intellectuelles invraisemblables et des paralysies mortifères de tout l’édifice administratif français. Elle aura démontré l’obésité morbide de l’État, incapable ni de comprendre les principes de bases de l’économie de marché (Bruno Le Maire devenant le polichinelle emblématique de cette opacité mentale), ni le caractère indispensable de la liberté (individuelle, de marché, j’en passe) pour résoudre aussi bien les problèmes de logistique de base que les problèmes sanitaires ou humains.

Dans l’optique macronienne, qui n’est – soyons honnête – que le prolongement d’une logique franco-française tenue pour indépassable depuis au moins 40 ans, l’État décide ultimement de tout, autorise ou interdit explicitement chaque acte, chaque procédure, chaque liberté. Dès lors, quelques semaines après avoir déclaré, grandiloquent, que l’État s’occupera de tout et paiera tout, lorsque Macron fait appel à la « responsabilité individuelle » pour essayer de mitiger les conséquences catastrophiques du confinement qu’il a pourtant décrété et que l’État encadre à coup de ridicules autorisations citoyennes, il fait appel à un concept qui a été consciencieusement banni du territoire dans lequel l’État-Providence peut tout, fait tout, décide de tout, paie tout.

Depuis plus de quatre décennies, l’administration et l’État ont, très progressivement mais inexorablement, retiré tout sens commun des Français, toute propension à utiliser leur liberté et leur responsabilité. Mieux : à force de lois, de petits cerfas et de coups de tampons idiots mais incontournables, ces administrations ont fait en sorte de criminaliser l’usage de leur bon sens et de leur responsabilité.

Dans cette situation, il n’y a plus qu’une longue liste de choses que l’État autorise ou interdit explicitement, quitte à s’embourber dans la complexité du réel comme le démontre de façon cocasse et ridicule l’actuelle discussion autour de la définition de « petit » pour les festivals, suite à la lumineuse idée de Riester de leur maintien tant qu’ils sont « petits », les autres étant bien évidemment interdits :

« Par contre, un petit festival rural, avec une scène, un musicien et 50 personnes, qui sont à un mètre les unes des autres, sur des chaises, et qui ont un masque, et en ayant en rentrant sur le site la possibilité de bien se laver les mains avec des produits spécifiques, on pourra tenir ces festivals-là »

Ouf, Frank Riester n'a pas tout misé sur la politique

On imagine déjà le texte d’un prochain décret définissant dans le sabir administratif habituel ce qu’est un « petit » festival, la distance entre les chaises, le nombre de flacons hydroalcooliques qu’il devra fièrement positionner à son entrée, voire (pourquoi pas ?) le nombre de guitaristes ou d’accordéonistes et la puissance nominale des haut-parleurs tant qu’on y est.

Grâce au travail imputrescible et indispensable de ces tâcherons du décret et de la procédure administrative, la France n’est plus qu’un immense marécage putride d’interdictions, d’autorisations distribuées au compte-goutte, minutieusement millimétrées, dans lequel les habitants sont maintenant sous la coupe d’un Occupant intérieur qui ne se cache même plus de vouloir les pister jour et nuit. Et apparemment, les Français en sont contents.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires739

  1. Opale

    35e jour de confinement, ressenti 235. Ça commence à bien faire, j’ai envie de me pendre sérieux. Et quand je lis tous ces abrutis qui nous comparent à Anne Franck, j’ai envie de devenir cannibale.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        anachronisme : le 3615 et l’€ n’ont pas cohabité (ou si peu).

        Pour rappel pour les plus jeunes, le 3615 était un portail d’accès aux services du minitel (dont on peut voir un exemplaire en bon état de conservation au musée des arts et métiers).

            1. gameover

              Piouhhh

              1990 je suis passé sur internet… surtout du FTP et du mail.. et y avait pas pléthore de connectés ni de sites web, juste des portails… donnant sur rien… j’étais le seul dans ma boîte pour pouvoir échanger des fichiers pièces avec les US.
              Avant 1990 j’étais sur Compuserve en mode texte…
              Minitel juste pour l’annuaire… et 3615 SM

    1. Dr Slump

      Faudrait savoir, tu veux te pendre ou devenir cannibale? Ou les deux? 😀
      Je peux fournir la corde et le mode d’emploi, pour une pendaison rapide et (presque sans douleur). Je peux aussi fournir le repas cannibale, avant. Tarif sur demande, contacter maître Hache qui transmettra.

    2. P&C

      Si tu veux te distraire, teste Doki Doki Literature club.

      ça part comme un jeu de drague japonais plein de kawaii avec des ados (toi + 4 filles, qui s’échangent des poèmes…)… et sans spoiler, ça devient d’un glauque… A montrer à tes enfants pour les traumatiser.

  2. Chat de Nuit

    L’ennemi a encore frappé : https: //www.lobservateurdebeauvais.fr/2020/04/17/beauvais-covid-19-le-confinement-de-lehpad-la-compassion-leve-par-linspection-du-travail/

    Mais ils sont encore plus cons que je ne le pensais ! Dégoûtant, et cet inspecteur du travail tellement fier de lui. Si il y a des morts suite à sa décision dans cet établissement, je suis pour qu’on le fusille !

    1. Pythagore

      C’est exactement ce qu’il faudrait faire partout et ce à quoi le gvt aurait du inciter, mais l’inspecteur en a décidé autrement. Il n’a pas suivi le module de formation « crise sanitaire » encore, c’est pour 2022.

        1. Le Gnôme

          Dans le temps lointain de la première guerre du golfe, je fournissais une entreprise qui fabriquait entre autre des détonateurs pour les bombes que nos avions devaient larguer dans le désert. Une commande urgente des armées fut donc passée, une demande d’heures supplémentaires fut donc faite réglementairement auprès de l’inspection du travail qui bien sur refusa. Il fallut l’intervention du ministère de la défense pour faire plier l’inspecteur. Comme quoi rie, n’a changé.

          1. Higgins

            Impresionnant mais pas surprenant. Le pays est coutumier du fait. Il y a eu des cas similaires pendant la « drôle de guerre ». Il a fallu attendre début 40 je crois pour que les usines aéronautiques, entre autres, fonctionnent enfin à plein régime. Mais il y a eu des grèves dans pas mal d’usines. Le contexte était un peu différent car le pacte germano-soviétique dictait la conduite du PC et de la CGT. Il y a également eu des sabotages.
            J’ai, dans un ouvrage, le témoignage d’un pilote envoyé à Toulouse avec des camarades, chercher des Dewoitine 520. Quand ils arrivent sur place, les avions sont là mais le contremaître leur déclare : « Je suis de la CGT et tant que je serai là, aucun de ces avions ne partira pour le front! ». Le pilote indique alors qu’il lui ont cassé la gueule et qu’ils sont repartis avec les avions… »

          1. Higgins

            Je serai moins catégorique. J’ai eu à démêler des cas reels de douloureux de harcèlement moral. Le seul fait d’onvoquer les mannes de cette structure a suffit à faire evoluer positivement la situation. Pour autant, je crois qu’elle dispose de pouvoirs par trop exorbitant. Dans un pays où l’ardeur au travail se perd, elle joue un rôle totalement négatif. Et pourtant, elle a fait l’objet d’une réforme salutaire dans les années 90 suite à la mort de deux inspecteurs en service commandé, tués je crois par un exploitant agricole qui subissait leur opprobre et qui n’en pouvait plus.

            1. RV

              Il y a déjà des délégués syndicaux, du personnel, du machin et du bidule… L’inspection du travail est un gros doigt gourd de l’état dans un problème privé.
              J’ai été salarié 15 ans dans une boite de 5 personnes. Quand un os s’est présenté, on s’est enfermés dans le bureau du boss et on s’est demandés qui avait besoin de qui et de quoi. On a toujours fini par répondre à la question. J’ai gardé une relation exceptionnelle avec mon ancien patron qui reste aujourd’hui mon premier conseil et qui m’a même dit récemment que j’étais son 3ème fils.
              Darwin inside.

              1. gameover

                « …on s’est enfermés dans le bureau du boss […] J’ai gardé une relation exceptionnelle avec mon ancien patron… »

                Hum…

            2. Pheldge

              Major, hélas comme au Fisc nombre des contrôleurs/inspecteurs sont d’abord des militants, et formés comme des commissaires politiques !

      1. MichelC

        Ils travaillent pas. Ils sont là uniquement pour faire chier le monde.
        À votre, pourquoi les artisans évitent de prendre des apprentis et des salariés?
        J’ai entendu l’histoire d’un entrepreneur que l’on avait emmerdé car il avait laissé l’apprenti seul même pas 4 heures. Du coup il a arrêté son activité sur le champ.
        S’il faut accompagner les mineurs aux chiottes de peur qu’ils les trouvent pas, et leur tenir Paupaul en sus… Les langer et quoi encore.

    1. Le Gnôme

      Ce matin sur BFM Business, Jean-Marc Daniel préconisait aussi un impôt Corona, ce qui m’a laissé pantois, car il ne passe pas pour un socialiste enragé, il s’est fait chambrer par Madelin.

      1. Pierre 82

        « Jean-Marc Daniel se décrit comme libéral classique », dit sa fiche Wiki. Heureusement qu’il ne se décrit pas comme marxiste léniniste.
        Ceci dit, cette clique universitaire est rigoureusement incapable de penser en dehors de son cadre habituel. Evénement exceptionnel = solutions habituelles = on comble le manque de moyens en augmentant les prélèvements. D’ailleurs les universités françaises sont déjà dans un état de mort cérébrale.

      2. gameover

        Bah, à moins que l’argent soit remboursé par les petits lutins… je te garantis à 100% que ce sera remboursé avec des taxes et des impôts…

        1. RV

          En temps « normal », rien n’est remboursé, ça s’aggrave. Ils sont foutus de rouler ça devant nous ad vitam eternam avec une espèce de statut spécial qu’ils vont imaginer…
          Tant qu’ils ne réduisent pas drastiquement le budget, faut pas rêver.

          1. gameover

            Euh Contribution Remboursement Dette Sanitaire… bah en plus l’acronyme existe déjà ! Un boulot de moins pour la compta…
            Temporaire hein c’est sous-entendu

            1. gameover

              Dans les années 90, les suisses achetaient leur logement de cette façon… ils ne payaient que les intérêts et le crédit se transmettait en héritage… et de temps en temps ils versaient quelques % du capital suivant les rentrées d’argent…
              En fait avec l’inflation, le capital à rembourser devient petit à petit rikiki…

              1. Al Bundy

                Crédit in fine, même si plus à vocation du locatif, j’avais opté pour cette méthode pour l’achat de mon premier (tout petit) logement afin de ne pas m’asphyxier, et le principal s’est remboursé avec le petit capital de départ réévalué a taux fixe en assurance vie.

  3. Higgins

    J’ai bien apprécié la notion de « Big mother » mais j’aurai plutôt utilisé le vocable « Fat mother » plus expressif : https:/ /www.causeur.fr/france-societe-du-risque-zero-edouard-philippe-175779

    Pour le susnommé, le terme « degré zéro » ou mieux, « zéro absolu » me semble plus approprié.

    1. gameover

      Je l’ai lu ce matin, j’ai bien aimé le relativisme :

      “ La peur est légitime. Mais l’histoire humaine est faite de peurs surmontées, de risques affrontés et déjoués. Qu’on soit infirmier, professeur, vendeur ou banquier, on ne peut pas aller travailler sans risque. Et on ne peut pas non plus tomber amoureux, acheter une voiture d’occasion, découvrir l’Amérique ou un vaccin contre la rage sans risque.

      Vivre tue. Ce n’est pas une raison pour arrêter.”

      1. RV

        Oui, je me disais en lisant qu’heureusement ce n’est pas une vraie guerre avec des vraies baffes et des gens qui saignent. Que pourraient alors dire les chialeuses eu égard à ce qu’on entend et voit dans une situation de risque non nul, certes, mais très mesuré.

          1. MCA

            Peut être même pendant, Donald commence à s’énerver.

            Qu’il arrive à l’armée US la même chose qu’au porte avion CDG et je le sens bien.

  4. Hagdik

    Alléluia les Amis, le MONDE DE µCRON EST SAUVÉ !
    L’ineffable Laurent Berger a la solution :

    « Il faut redistribuer les richesses », estime le secrétaire général de la CFDT.

    Pour sortir de la crise provoquée par l’épidémie de coronavirus, le secrétaire général de la CFDT Laurent Berger suggère « plusieurs pistes pour dégager des marges de manœuvre » dans un entretien publié mardi 21 avril par Ouest-France. « Je pense, notamment, à la création d’un impôt exceptionnel sur des entreprises liées à des secteurs qui n’ont pas été impactés par la crise, voire qui ont réalisé des bénéfices », explique le syndicaliste.

    « Nous pouvons aussi orienter l’épargne beaucoup plus largement vers l’investissement socialement responsable.

    Ou encore soumettre le capital au barème de l’impôt sur le revenu. Il faut redistribuer les richesses », assure Laurent Berger pour qui « notre boussole ne sera pas la dette. Ou alors nous irons vers des lendemains très noirs ».

    Nous allons pouvoir distribuer plus d’argent dans les zones de non-droit, envoyer plus de milliards en Afrique, recevoir plus de migréfugislamistes, planter plus de fonctionnaires dans le terreau fertile de la fransocialie.

    Le socialisme a échoué en tout et partout mais la seule idée que puisse générer un « cerveau » de socialiste c’est forcément plus de socialisme.

    On est bel et bien ficus..

    1. P&C

      J’ai une autre solution.
      – partager les richesses de Laurent Berger
      – ne pas redistribuer d’argent vers les zones de non droit
      – ne pas envoyer de miyards à l’afrique
      – botter le luc des migréfugislamistes
      – arracher quelques pousses de hautes fonctionnaires (notamment des conseillers de ministres, on a vu à quoi ils servent).

    2. Nemrod

      Macron, Berger et tous les socialos lorgnent trop vers le bas de laine des français pour ne pas profiter de la crise pour s’en emparer, c’est évident.
      Et ils le feront, d’une manière ou d’une autre.
      Jeu dangereux qui démotivera encore un peu plus les créateurs de richesse mais ils auront réussit à repousser la faillite pour plus tard.
      A moins que le système craque d’un coup, au bout d’une résilience qu’ils pensaient plus forte.

      1. pabizou

        Le 1er problème c’est que c’est un fusil à 1 coup, le 2eme c’est que contrairement à Chypre ce ne seront pas les comptes clandestins russes qui seront ponctionnés grave, c’est le capital nécessaire à un redémarrage et ça risque de changer sérieusement la donne

        1. Pierre 82

          N’empêche. Quand les Allemands auront bien fait comprendre à Macron et à se bande de rigolos qu’ils pouvaient aller se faire voir, et qu’il n’a qu’à se démerder, je ne serais pas surpris qu’il se mette à attaquer le bas de laine des gens prévoyants, qui, manque de bol, y comptaient justement pour surmonter une étape difficile due à la perte de leur emploi.
          Et c’est peut-être la connerie à ne pas faire.
          Comme je le disais tout à l’heure, tant que les gens ont peur, ils peuvent dormir tranquilles. Mais si la rage devient plus forte que la peur, alors attention.

    3. Jacques Huse de Royaumont

      Donc, si je comprends bien, pour remercier la filière agro-alimentaire d’avoir réussi à nous ravitailler vaille que vaille, on va la spolier du fruit de ses efforts et des risques encourus ?

      Dans son registre, ce mec est un génie…

      1. Nemrod

        Oui.
        Je fais partie de ceux qui seront taxés car encore ouvert.
        Remarquez que le premier jour du confinement, j’en parlais déjà à mon épouse de cette possibilité…je les connais trop bien et ils sont tellement prévisibles.
        Ils sont même capables de coller une contribution exceptionnelles aux toubibs et infirmière qu’auront bossé plus…non ils vont le faire !
        Mais là encore…fusil à un coup ; à la deuxième vague…service minimum !

          1. Nemrod

            Quand tu fermes à 17 h au lieu de 19 et que le client qui sort à 17 h 30 de chez le toubib fait 25 bornes pour trouver son médoc en attendant 2 h en plus le temps que le service de garde ouvre…ça fait pas peur mais ça fait chier.

      2. Opale

        Et si tu as fermé par précaution parce que tu n’as rien pour protéger tes salariés**, tu n’es pas éligible au chômage partiel pour tes employés, parce que tu es dans la shortlist des heureux commerçants « libres » de rester ouverts.
        Pile ils gagnent, face tu perds.

        **Comment l’état ose-t-il demander aux entreprises de fournir des équipements Covid-proof quand bien même lui-même n’y arrive pas? Suis-je si bête… c’est le modus operandi de l’Hydre.

        1. durru

          Il arrive tout de même à bloquer en douane les commandes, voire à ouvrir des dossiers à ceux qui arrivent à en commercialiser.
          Il ose tout, c’est à ça…

      3. Opale

        V’là une autre idée qu’elle est toute brillante, dans le même (ca)niveau :
        www .lavieimmo.com/bureau/et-si-les-assureurs-et-amazon-payaient-les-loyers-des-commerces-fermes-48472.html

        1. Dr Slump

          Les pillards dans toute leur bassesse. Mais puisque c’est encouragé par l’état, pourquoi se priver? C’est là qu’on comprend que l’état est par nature bandit, pillard et exploiteur, tout en accusant ceux qui produisent les richesses d’être les voleurs!

        2. gameover

          Et si… :mrgreen:
          Et si tu me donnais 100’000€ pour montrer ta solidarité…

          [Mode Theo : ON]
          Et mon cul tu l’as vu ?
          [Mode Theo : OFF]

      1. Pierre 82

        Méfiez-vous, j’en connais quelques-uns, ils ont en encore sous le pied… ils ont vraiment de la ressource, en matière de connerie.

  5. pabizou

    Rien ne vaut un bon nuage de fumée . C’est le gouvernement qui est à l’origine de la crise . Sans toutes ses conneries le confinement n’aurait pas eu de raisons d’être . Je crois qu’il faut s’attendre à un concours de conneries d’ampleur biblique dans les jours et semaines à venir . Tous les larbins vont s’en donner à coeur joie pour que les mouches changent d’âne . Peut-être espérent ils que la colère pourra être dérivée sur d’autres cibles, au hasard, les méchants capitalistes où les salauds de patrons . J’ai bien peur qu’on ait pas fini d’entendre « la voix de son maître » plus souvent qu’à son tour avant la fin du confinement .

    1. Higgins

      Je confirme ce que j’avançais quant au choix du 11 mai et de l’absence totale de travaux préparatoires sur le déconfinement. C’est bien le choix du Prince. Tout le monde marche à l’aveugle et le rétropedalage en cours est à la hauteur de la gestion de la crise. L’intendance tente péniblement de suivre. Loin d’en sortir, le pays s’enfonce dans la m….:

  6. Jacques Huse de Royaumont

    Ca y est, JM Touvabien a détaillé son plan de reprise :

    https:/ /www.rtl.fr/actu/politique/coronavirus-11-mai-jean-michel-blanquer-calendrier-confinement-7800425871

    donc, les grandes section, CP et CM2 reprennent le 11 mai
    les 6ème, 3ème, 1ère et terminales le 18
    Les autres reprendront le 25.

    Mais, les classes ne dépasseront pas 15 élèves, les parents pourront décider de ne pas envoyer leur marmots à l’école s’ils prouvent qu’ils suivent l’enseignement à distance.

    Si vous n’avez rien compris, c’est normal…

    Ils ont sans doute cherché plus compliqué, mais ils n’ont pas trouvé.

    Le niveau de désorganisation va atteindre un niveau record.

    1. Pythagore

      « s’ils prouvent qu’ils suivent l’enseignement à distance. »
      Et l’enseignant, il va falloir qu’il se dédouble alors ? A la fois ds la classe et à distance ? Où il va mettre une webcam dans la classe ?

          1. Rick Enbacker

            Ah OK ! Alors rien à voir avec la « distanciation sociale » ?
            Courir tout seul au milieu de nulle part c’est pas bien mais 200 gosses entassés les uns sur les autres qui se crient dessus et se balancent de la purée c’est bien ?

            1. Rick Enbacker

              https:/ /fr.news.yahoo.com/coronavirus-queue-devant-un-mcdo-a-peine-rouvert-indigne-twitter-152229523.html

              Et tiens, au hasard, ça, ça sent pas la bonne dissonance cognitive ? La cantoche c’est mieux ?

            2. Banzai

              Si cela peut vous rassurer, la situation est identique en Belfique, sauf que c’est l’inverse : les terminales rentrent les premiers. Toutefois pour les autres on hésite entre mettre moins d’élèves par classe because distanciation sociale ou agrandir les écoles. Le temps que la décision soit prise nous serons fin d’année scolaire.

            3. gameover

              Bah avant que les gosses retournent à la cantine faudra subventionner les parents car la cantine ça va coûter plus cher qu’à la maison (pendant le confinement) qui coutait plus cher que la cantine (avant le confinement) qui coutait plus cher qu’à la maison (avant qu’on subventionne)
              Va falloir leur donner du pognon pour qu’ils viennent… un peu comme pour le pétrole…

              1. Pheldge

                tu sais que chez nous, la CAF a versé aux parents Cassos le montant qu’ils payaient pour la cantine de leurs mômes ? parce que des parents ont râlé qu’ils n’avaient pas assez pour nourrir leurs mômes ?

    2. Ultima Ratio

      Regardez-le parler, il bredouille, il hésite sur ce qu’il dit . On sent le gars confiant dans son projet. Il n’y croit pas une seconde. Comme si on lui avait filé le texte 2 min avant.

  7. Rick_Enbacker

    https:/ /www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/coronavirus-l-effondrement-des-prix-du-petrole-est-un-danger-pour-l-economie-mondiale-previent-bruno-le-maire_3927415.html#xtor=AL-79-[article]-[connexe]

    Encore l’inénarrable Bruno La Quiche. Ce type est un crétin chimiquement pur.

        1. MCA

          Oui effectivement,
          mais dans la panoplie on a le choix et si tu n’as pas les moyens il y a d’autres clowns moins chers et tout aussi rigolos :

          Sibête par exemple.

        2. lafayette

          C’est le seul spectacle comique ouvert en ce moment. Dommage que ‘on ne puisse pas envoyer quelques tomates.
          Prochaine distribution de virus en perspective.. vu la diffusion avec les chaleurs de février-mars… on est pas au bout du tunnel.

    1. gameover

      Tu te fais un film : le but premier n’est pas de lui voler sa moto, car s’ils voulaient ils ne commenceraient pas par la faire tomber… et pour un peu ils seraient presque repartis sans…

      Donc on ne sait pas… et tu t’es fait un film
      Sinon, je n’ai pas d’avis…

      gameover —- casque bleu

      1. MichelC

        Pas si évident. Il n’en reste pas moins qu’ils s’acharnent à plusieurs sur un homme au sol, inconscient.
        Quoi qu’il ait supposément fait, qu’est-ce qui justifie cela?
        Et un de trous du cul prend une photo comme un trophée.
        Plus besoin d’aller en Afrique pour les safaris. On a les banlieues.
        On doit la retrouver quelque part. Twitter, Farce de book…
        Quand on vole un proche du pouvoir, les criminels sont retrouvés en 48 heures.
        Je pense que ces ordures vont rigoler tranquillement pendant de longs mois sans être inquiétés. Murs pour passer à l’étape supérieure.

        Oui Macron, reste bien dans la jupe à Brizitte, tu es trop petit pour voir cela.
        Attends donc d’avoir su poil au cul et la bite.

          1. MichelC

            Mouais, dans ce genre d’endroit, la PN ne vient pas comme cela.
            Alors filmer, c’est peut-être la seule chose à faire, mille fois hélas.

            Alors Macron, ton poil au cul? Il est mignon?

            1. MCA

              « la PN ne vient pas comme cela. »?

              Si elle a besoin d’un ausweis, faut pas qu’elle se gêne; en ce moment c’est en accès libre sur .gouv.fr

        1. gameover

          Bah quand je lis ici les horribles souffrances que vous voulez infliger en groupe aux politiques c’est pas mieux…

          P’tete que le gars là il avait pas dit bonjour, p’tete qu’il avait mal parlé à sa meuf…
          Pi tiens, j’y pense, il avait pas traversé dans le passage piéton… y a des règles faut les respecter sinon tout part à vélo

          1. MichelC

            « y a des règles faut les respecter sinon tout part à vélo »

            La loi du plus fort? Ou est le libéralisme? Cela autorise à tuer quelqu’un parce qu’il t’a regardé dans les yeux? Il y a moyen de s’arranger sans tuer, comme chez les 6 bêtes.

            Et quelles horribles souffrances je voudrais infliger « en groupe » aux politiques? Et ne sont-ils pas protégés par des gardes-du-corps pour l’essentiel? Et ce n’est pas eux qui gazent les pompiers, les personnels soignants?

            Qu’en savez-vous exactement? Comment voulez-vous qu’on aiment ces ordures quand on va être bientôt agressé parce que l’on aura simplement à manger? Ces gens là ne méritent pas mon respect, surtout les français. Allemands, Luxembourgeois, Hollandais, danois, Polonais, Tchèques, on peut discuter, mais ils sont infiniment plus sérieux que les français, en minuscule.

          2. Ultima Ratio

            Je sais qu’il y a le second degré sur ce blog… Mais pour toi je dirais que tu es une ordure. Je ne salirai même pas mes godasses sur ta tronche.

            1. gameover

              Je ne suis pas étonné de vos réactions, tout dans l’émotion : on vous présente une vidéo et vous vous mettez spontanément du côté de l’agressé sans rien savoir du qui, quand, quoi, pourquoi… c’est classique…
              Ça me rappelle un épisode de Dr House où ils sauvent un patient, pour un peu une de ses assistantes lui aurait donné un de ses reins : le lendemain de la sortie du patient, le FBI se pointe , le gars était recherché dans 10 états comme serial killer avec 17 meurtres violents de femmes à son actif, tortures, découpés suivant les pointillés etc…

              Bon, là si ça tombe c’est du règlement de comptes entre bandes rivales sur fond de trafic de stupéfiants ou même peut-être un fake, une mise en scène.

              1. gameover

                Bon, ben il semble* que ce soit bien une baston entre bandes rivales dans le commerce des produits qui font rigoler… c’est les risques du métier de commerçant hi hi… le scooter n’a pas été volé et le gars a une ITT de 15 jours… dixit le prix’

                * : je dis il semble car c’est toujours facile de mettre ça en avant, ça clôt l’enquête qu’avait même pas besoin d’être ouverte… il faudrait d’autres éléments pour soutenir cet argument, genre bien connu des services de police etc…

                1. Ultima Ratio

                  Si c’est le cas, effectivement je dirais que j’en ai rien à battre.
                  En attendant désolé d’avoir encore un peu d’empathie.

                  1. Al Bundy

                    -Dis papa, c’est quoi l’empathie ?
                    -C’est la capacité à se mettre à la place des autres.
                    -Comme quand tu te gares sur les places handicapés ?
                    -Oui, voilà.

                    l’empathie à géométrie variable ^^

              2. Tess

                Vous me faites pensez aux socialopes qui trouvent toujours une excuse à la violence. Quelque soit l’origine, cette lâcheté est insupportable.
                Y a pas dire les moutons en groupe se transforment facilement en hyènes/.

                1. gameover

                  Écoute Tess, t’as ouvert ton clapet pour raconter des conneries, alors assume, c’est de saison.

                  Perso, à 21h13 j’ai dit : “je n’ai pas d’avis” alors remballe ton comm’

                  Je suis resté poli, ça pourrait ne pas durer

                  gameover —- blindé d’aspirine

  8. Higgins

    HS mais Prestalis est out : http:/ /www.leparisien.fr/amp/economie/le-distributeur-de-journaux-presstalis-a-depose-le-bilan-21-04-2020-8303391.php

    1. Opale

      Ah j’en connais un qui sabre le champagne. N’est-ce pas boss
      On nous a promis qu’à la sortie du confinement le monde ne serait plus pareil, ça vient par petits bouts!

    2. zelectron

      Les NMPP viennent d’expirer, enfin, la CGT ne fera plus la pluie et le beau temps dans la distribution de journaux, il lui reste le syndicat du livre (les livres scolaires) et autres œuvres de malfaisance . . .

      1. MCA

        Tsssss…. tsssss…

        Ca peut encore être sauvé tout ça si le poudré ou ses potes sortent le carnet de chèques.

        La partie n’est pas encore jouée.

    3. bibi

      Je sais que c’est trompeur mais c’est Presstalis avec deux s comme dans SS.
      Avec un seul s, ça aurait pu laisser croire aux clients qu’ils étaient en droit d’avoir droit à une prestation.

    4. gameover

      Y a pas trop d’info sur le net concernant les NMPP, même le wiki fait service minimum.
      Y a un doc sur Acrimed qui détaille subjectivement le fonctionnement du bousin.
      Attention : Acrimed c’est tendance gauche de la gauche, voire gauche révolutionnaire.

      Il en ressort que dans ce bousin, tous vivaient aux dépens de tous, avec l’état équilibrant les comptes après que les NMPP aient équilibré les leurs en ponctionnant directement les recettes des ventes : c’est dans les statuts du bousin, ca s’appelle le ducroire…

      C’est en 3 docs, le numéro 1 :

      Petite histoire de la distribution de la presse (1/3) : les origines de Presstalis

      acrimed.org/Petite-histoire-de-la-distribution-de-la-presse-1

      Les 2/3 et 3/3 sont accessibles dans les liens en bas de doc

        1. gameover

          Il devait y avoir vachement de personnel surnuméraire quand on voit que des plans de réduction d’effectif divisent les effectifs par 2, genre 2500->1250

          1. Le Gnôme

            Comme en Union Soviétique, Presstalis avait un personnel pléthorique fort bien payé, ce au détriment du soutier qu’était le marchand de journaux. Ce qui était à peu près viable avant le numérique. Les jeunes ne lisent plus un journal papier, les vieux qui meurent ne sont pas remplacés. Les boutiques de presse ont fermé les unes après les autres, et le maillage s’est effondré. Comme les abonnements sont distribués par la poste, il ne faut pas trop compter sur son quotidien. Le Parisien a son propre réseau de distribution qui fonctionne à peu près bien. Mais il ne faut pas se leurrer, la presse est moribonde, et je le regrette pour certains titres qui auront du mal à se faire connaître. Vu mon âge, je suis plus papier que numérique, et tourner les pages, que ce soit d’un quotidien, d’une revue ou d’un livre me procure une joie infinie.

            1. gameover

              J’ai parlé de la clause de ducroire, c’est énorme d’avoir ça dans un contrat de louage de services : ca permet aux NMPP de ponctionner les sommes rapatriées vers les éditeurs… et ça rend les éditeurs solidaires des dettes des NMPP, ces dernières n’ayant donc aucun intérêt à être efficient, les éditeurs paieront.
              Donc pas étonnant que ça ait fini comme ça.

              Dans la vraie vie, cette clause ducroire existe parfois dans le contrat des commerciaux : si le client ne paie pas, c’est eux qui doivent payer toute ou partie de la tôle. Ça les responsabilise dans le choix de leurs clients.

              1. Le Gnôme

                C’est pourquoi de plus en plus de revues sont passées chez MLP, un peu mieux gérée. Pour savoir si votre revue est distribuée par MLP ou Presstalis, vous regardez les numéros au dessus du code barre, ça commencer par un 1, c’est MLP, par un 0, Presstalis.

    5. Astazou

      Ouais. Je la sens bien, là, la poignée de verre pilé.
      Ca m’étonnerait qu’ils ne repartent pas d’une manière ou d’une autre avec quelques tombereaux d’argent gratuit des autres.

    1. MCA

      Je ne demande pas mieux que d’injecter mon fric dans l’économie mais ces c*ns ont tout bloqué et le seul truc qui marchait encore (Amazon) ils ont tout fait pour qu’il ça s’arrête.

      En résumé, ils nous empêchent de dépenser notre fric tout en nous reprochant de faire des économies.

      Il y en a qui ont été à l’asile pour moins que ça.

      1. RV

        « L’une des grandes questions sera de savoir, si la situation revient à la normale, comment on incite les gens à dépenser leur épargne. Comment faire pour que les ménages ne thésaurisent pas, fassent trop d’épargne de précaution ? Faudra-t-il jouer sur la fiscalité ? Il faudra créer des incitations. »

        Bande d’enculés. (@ Al: Pas de problème de clavier 😉 )

        1. MCA

          « comment on incite les gens à dépenser leur épargne. »

          LOL

          Tout simplement en leur piquant et en le dépensant à leur place.

          Ces crétins ne peuvent pas comprendre que pour dépenser il faut avoir confiance en l’avenir et si on n’a pas confiance en l’avenir on économise en préparation des jours difficiles.

          Ils sont incapables de le comprendre car pour eux le carnet de chèques c’est open bar avec notre fric.

          Il y en a qui ont confiance dans ces gens là ici? dans l’avenir?

          Non?

          Hé bien pour les autres c’est pareil.

          Et le pire du pire c’est que plus ils en piqueront et plus les gens économiseront le peu qu’il leur reste.

          1. Pythagore

            +1
            40 ans de politique de relance de la demande, ca ne marche pas mais on continue qd même.
            Ces crétins ont un revenu assuré depuis la fin de leurs études jusqu’à leur retraite donc ils ne peuvent pas comprendre les besoins/les peurs des autres.

      2. gameover

        M’est avis qu’ils sortent de telles conneries car ils ne vivent pas le confinement comme toi et toi.
        Je pense que leur vie n’a pas du tout changé.

        Je te dirais que la mienne pratiquement pas non plus (comme tous ceux qui bossent) puisque je continue à me déplacer, mais je me rends compte qu’il y a des gens qui sont limites de péter les plombs…(appart arghhh), ils étaient déjà limite avant le rallongement du confinement et 1 mois de plus ça les a sabrés… mais les politiques ne s’en rendent pas compte…

        1. MCA

          Et bien quand ceux qui pètent un câble mettront le feu partout, il s’en rendront compte, mais pas sûr qu’il comprennent.

          Et comme ils ne comprendront pas une fois de plus, ils enverront les casqués matraquer la foule comme d’hab car c’est la seule chose qu’ils savent faire.

          1. gameover

            Dans les faits divers je ne vois pas des masses de pétage de plomb du bon père de famille dans une cité qui balance sa femme ou ses gosses par la fenêtre… ou qui tire sur les voisins… ca m’étonne…
            Peut être que tout ça ressortira après, y a p-e des consignes pour éviter le mimétisme…

            1. MCA

              Il y a surtout des consignes aux médias_à_la_botte pour la boucler sur ce sujet.

              Il n’y a qu’à chercher à peine sur internet, ça a l’air de chauffer dans les banlieues et ce n’est que le début.

              Quand il vont soulever le couvercle le 11 mai ça risque d’être la fête.

              M’est avis que l’été va être chaud.

    2. turlututu

      Voila à quoi on échappe provisoirement :

      https:/ /investir.lesechos.fr/placements/actualites/pas-de-prelevement-exceptionnel-sur-l-assurance-vie-1905652.php

      encore une idée de socialope.

  9. Thierry

    Vu à l’hôpital de Saint-Brieuc.
    Un type récupère 2 échafaudages sur roulettes d’une opération de désamiantage : un camion plateau immense, utilisation d’un bras hydraulique malgré la présence d’un hayon inclinable, 1h de « travail » entrecoupée de pauses blabla, encombrement et bruit. Une camionnette avec un plan incliné et en 10 mn c’était fait. Mais qui se goinfre : le sous-traitant et l’entreprise de location.
    Ce n’est pas de libéralisme dont souffre le système sanitaire mais de crony capitalism.
    Ceux qui pense que le poudré est responsable de tout se trompe, tout ce pays est pourri au dernier degré et on ne pourra jamais le changer.
    La seule solution réside dans la sécession.

      1. durru

        Au hasard : Qu’il soit payé deux heures pour un travail de 10 minutes ? Lui ou sa boîte, peu importe. C’est de l’argent public, c’est donc « gratuit ».

        1. gameover

          Souligne “à part” et discutes-en avec ton voisin… et relis le message auquel je répondais… puis après relis le tien…

  10. MichelC

    Patron, dites voir, il va falloir stopper les commentaires qui disent que le Bruno national ne sait pas ce qu’est un hectare :

    https://www.planet.fr/dossiers-patrimoniaux-tableaux-mobilier-de-luxe-maison-bruno-le-maire-est-il-riche.1695641.15032.html?page=0%2C1

    Quand on voit les manipulations qu’ils font pour ne pas trop payer d’impôts…
    Qui va contrôler? Ni vu ni connu.

    Donc, je suis tranquille pour les grandes propriétés, elles ne seront pas surtaxées. A-t-on vu un de ces polytocards se lancer dans des entreprises hasardeuses? Comme Fafa. Ils ne se tireront pas une balle dans le pied. C’est plutôt l’AV, les livrets avec des taux négatifs qui vont déguster. Voire l’électricité, le gazole, des taxes sur les mutuelles, les actions…

    S’il ne sait pas ce qu’est un hectare, le voilà pris la main dans son sac à merde.

      1. MCA

        Je sais, c’était pour le fun. :o)

        En fait il faudrait cesser d’employer le terme « confinement » en ce qui concerne le maintient à domicile mais employer le terme approprié un peu moins bisou-compatible, à savoir :

        « ASSIGNEMENT A RESIDENCE »

        Là au moins c’est clair.

        Perversion des mots….

    1. RV

      Si c’est une catastrophe pour l’économie mondiale (la bonne blague), dixit B. Le Morveux, ça va nous rendre le plein de cuve à mazout moins douloureux. Un petit 25% de moins que l’année dernière, c’est toujours ça de pris.

      1. Al Bundy

        oui, enfin, 250 euros d’économie sur 1 an…, un resto ou deux avec Peg, mais bon….

        il y a bien le gasoil, mais bon là aussi, je fais 16.000 kms annuel, environ 300 euros si les prix restent ainsi.

        le tout ça te fait un smartphone, ou 3 jours au camping des sables à aytré (ce camping est incroyable, au milieu des marais, faut prendre la bagnole pour aller à la plage, pratiquement obligé d’aller ds la superchere du camping pour ta bouffe, le moindre bunga low se loue plus de 1.000 euros la semaine d’aout ^^)

        1. RV

          Moins douloureux de 250 balles. Y’a en effet pas de quoi sauter en l’air. C’est simplement mieux qu’un coup de pied au cul.

          1. Pheldge

            y’a des € qui rendent heureux, parce qu’on s’attendait à ne plus les revoir … du coup t’as des 100 € inespérés, qui font plus plaisir qu’un règlement attendu de 1000 € ….

          1. Al Bundy

            vraiment pas, pour avoir en vérif annuelle quelques uns concernant les chauffes eau gaz, vraiment de la merde, mais plein à craquer tt le temps estival.

            Va comprendre

            Quand j’avais eu vent des tarifs, je revenais de 15 jours à Cassis, maison 4 chambres, piscine – jardin – garage – accès privatif mer – à 800 euros, j’en été tombé sur le cul

      1. gameover

        Pour sécuriser prix et approvisionnement et transport, ils ont signé des contrats qui ne répercutent pratiquement pas les variations du marché à la baisse… du temps où la formule de calcul de réajustement du prix vers le client était publique, le prix du gaz lui-même ne devait pas dépasser 15-20%…

        Pas de risque, pas de surprise…

  11. Higgins

    Encore un haut-conseil machin truc qui dit des conneries : https:/. /www.lemonde.fr/planete/article/2020/04/21/ce-n-est-pas-le-moment-de-soutenir-l-aviation-coute-que-coute-le-haut-conseil-pour-le-climat-rappelle-l-urgence-de-la-transition_6037354_3244.html

    Il y a de quoi être inquiet.

            1. Al Bundy

              le projet d’un tunnel à Gibraltar est ds les tuyaux, depuis longue date, certes, mais il se réalisera aussi surement que celui de mitterand

      1. Pheldge

        le Maréchal Idi Amin Dada en son temps de gloire avait je crois envoyé une cargaison alimentaire, à « sa cousine la Reine Elisabeth » souveraine de l’UK, ce pays sous-développé …
        Alors on peut espérer un chargement de chèvres pour le « cousin Macron » … 😉

    1. Al Bundy

      A la tête d’une compagnie aérienne, j’annoncerai publiquement qu’en accord avec leurs principes je ne vendrais plus le moindre billet d’avion a tout ceux le réclamant, comme les addict aux casinos, avec listing des écolos conscient consultable

      1. RV

        J’ai fait récemment le même genre de remarque à une pastèque:
        – « Si la soluce au virus vient des OGM, j’espère que tu vas la refuser ».
        -« …. »

    2. Aristarkke

      Du moment à ce qu’ils prennent personnellement en charge les futurs chômeurs du secteur, aucun problème, n’est-ce pas ? 😥

    1. Aristarkke

      Même réduite à un quart seulement, aucune chance que je prenne un tour dans une queue pareille.
      Mais cela vérifie le dicton américain : no car no business !

        1. Pierre 82

          Ça montre surtout que quand on s’emmerde, n’importe quel prétexte est bon pour sortir. Je n’y vois pas d’autres explications savantes sur la mal-bouffe ou le conditionnement consumériste ou que sais-je encore. Non, ils passent le temps comme ils peuvent en dehors de l’appart.

              1. gameover

                @ MichelC
                Alors là, celui qui se prend une prune avec le temps disponible vu la file d’attente, ce n’est plus un QI de boîte à chaussures, il a le niveau pour faire des mots fléchés

                @ Al
                Je pense pas : si le bouclard est ouvert, tu as le droit d’y aller, ca marche de pair

                1. Al Bundy

                  « si le bouclard est ouvert, tu as le droit d’y aller, ca marche de pair »

                  oui, mais ce n’est pas forcément clair pour tous & toutes:

                  http:// http://www.leparisien.fr/val-d-oise-95/confinement-un-habitant-du-val-d-oise-verbalise-apres-etre-alle-acheter-une-baguette-de-pain-22-03-2020-8285697.php

                  Aux fêtes, je me demander si parmi l’aimable panorama parcourant se blogue ki aurait choppé une prune àa 135, c’est avek les carné à souche habituels, ou CD imprimer pour l’okazz ?

                  Slump peut être ? vraie interrogation.

                  Sinon, samedi, GroBe organisation de papier bitte!, 20 gendarmes par entrée de ronds point, le lendemain: journaleux: le prefet du 17 je sais pas quoi sur le terrain, c’est bien respecté chez nous.

                  lol, rangez les gâteaux et les chapeaux, le boss arrive.

                  Depuis, terminé, plus un gendarme ! Tous en repos ^^

                  C’est open bar à la ligne, par contre putain, ça roule vite, je m’en suis aperçu avec mon fourgon qui s’est mis à trembler de tout ses vieux roulements.

  12. ram

    moué bof ! le confinement n’est pas une spécificité franco-française hein ! sans confinement si j’avais continué à prendre le métro je ne sais pas si je serais encore en vie aujourd’hui…

    1. Moué en lisant le billet, on se rend compte qu’il n’est pas tant question du confinement en tant que tel que des lourdeurs administratives partout autour.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.