Crise économique : Bruno Le Maire propose plus de taxes et de contraintes

Ce n’est pas parce qu’il y a une crise économique monumentale dans le monde et catastrophique en France qu’on peut se permettre d’oublier la petite politique politicienne : ainsi, même lorsqu’on est ministre de cette économie qui va prendre très cher dans les prochaines semaines, il n’est pas inutile de faire le fanfaron. Après tout, cela peut permettre de se vendre comme remplaçant naturel d’un Premier ministre qu’on chuchote sur le départ…

Et pour se vendre, il suffira de faire parler de soi, d’apparaître dans un maximum de journaux et de disperser ses bonnes paroles à tous les journalistes alentours qui, trop heureux de venir se faire asperger des gouttes de savoir quintessentiel qu’on distribue, iront les diffuser à foison dans leurs articulets finement ouvragés.

De surcroît, la crise offre un espace particulièrement vaste à cet auguste épandage de science économique raffinée dont Bruno Le Maire ne sera pas avare : tous les travers qu’elle aura mise en exergue sur l’économie française seront subtilement analysés ; des solutions seront minutieusement proposées puis mises en place avec la maestria qui sied à un ministre de ce calibre.

Ainsi, la mondialisation, dont on sait pertinemment qu’elle apporte la misère et la dévastation dans nos campagnes, a évidemment joué un rôle immense dans la propagation du virus. Si certains démagogues se sont bien évidemment empressés de relier ce phénomène aux malheurs qui nous touchent et proposent donc d’y mettre un frein définitif (parce que, forcément, ça va améliorer les choses), il n’en va pas de même pour notre sémillant ministre qui, lui, a bien compris que le problème était plus subtil : le problème de la mondialisation tient évidemment dans la délocalisation de nos industries vers des pays de forbans, de pirates et de mangeurs d’enfants sans foi ni loi (les pays, pas les enfants, enfin, voyons. Suivez un peu !).

Pour le Bruno de Bercy (un Bruno un peu sec réputé pour faciliter le transit fiscal), parlant de la France, il dit ainsi que « Nous sommes l’un des pays développés qui a le plus délocalisé son industrie. C’était une faute majeure. »

Eh oui : tant et tant d’objets, de produits et de biens sont maintenant manufacturés à l’étranger que la souveraineté nationale en est atteinte. Sapristi, quelle idée avons-nous eu d’ainsi placer entre les mains d’étrangers (qui sont toujours fourbes, souvenez-vous en !), quelle triste lubie que de faire faire par les autres ce que nous aurions dû faire nous-mêmes, pour plus cher et moins bien !

En effet, à écouter Bruno, tout se déroule exactement comme si la France, entité monolithique parlant d’une seule voix et agissant d’une seule volonté, avait un jour décidé d’un commun accord avec elle-même qu’elle délocaliserait sa production, pour moitié dans le but de réaliser de petites économies bassement matérialistes, et pour moitié afin d’emmerder le petit peuple qui mérite amplement chômage et pénibleries administratives.

Dès lors, il suffira de réclamer l’arrêt de ces délocalisations, parfaitement déraisonnables, pour que les industries reviennent gentiment au bercail. Il suffisait d’y penser. Heureusement que Bruno est là !

La raison intrinsèque de ces délocalisations massives françaises et de l’évaporation de notre industrie du sol national vers l’étranger ne semblent pas devoir mobiliser beaucoup du temps précieux de notre Bruno de Bercy : peu importent les coûts consternants qu’imposent la fiscalité délirante du pays, son système social que le reste du monde ne nous envie vraiment pas ; peu importent les normes, contraintes bureaucratiques, parcours du combattant fiscal, administratif et citoyen que doivent se cogner les entrepreneurs français et dont les innombrables côtés ubuesques furent illustrés à foison pendant cette crise. Peu importe tout cela puisqu’en définitive, il suffira d’une décision de l’État pour que tout le monde revienne en France, sourire aux lèvres…

Le constat de l’enfer fiscal, de l’enfer administratif, de l’enfer social français n’est absolument pas fait ; il n’est même pas envisagé, ni par Bruno le rigolo ni par la brochette de clowns tristes qui papillonnent au gouvernement. Il n’existe en fait aucune volonté d’enfin simplifier, éclaircir, alléger les fardeaux que toutes les entreprises supportent en France. Il n’est jamais question de dégraisser le mammouth étatique français à 1100 milliards d’euros de prélèvement annuel : si la question de l’obésité morbide de l’État est abordée, on trouvera toujours un crétin pontifiant pour expliquer qu’il ne faut pas moins d’État mais mieux d’État, comme si ce genre de pirouettes rhétoriques permettait de camoufler les montagnes de pognon des autres qu’on crame dans un désastre chaque jour plus visible…

Il suffit de voir les idées qui traversent les crânes de nos dirigeants, en y faisant un écho révélateur, pour comprendre qu’absolument aucune solution réelle n’est en vue : le pays qui a choisi de tabasser le plus ses forces vives semble résolu à racketter encore plus les entreprises qui y travaillent malgré tout, sous prétexte de « taxer les GAFA », cache-misère populiste d’une politique d’extorsion ininterrompue.

Et quand ce n’est pas une nouvelle idée débile de vexation fiscale, c’est une nouvelle torture administrative qui se met en place avec zèle ; ainsi, comme pour Air France qu’on va aider à condition qu’ils arrêtent de faire voler des avions, les mêmes ignares destructeurs de richesses entendent maintenant aider les constructeurs automobile français, à condition bien sûr qu’ils cessent de faire des voitures.

Comme pour les concurrents d’Air France qui seront ravis que la compagnie nationale soit consciencieusement sabotée par l’Occupant Intérieur et sa maladie normative qui métastase gravement, la compétition automobile étrangère ne pourra que se réjouir des épais bâtons que Bruno et toute sa fine équipe de branquignoles entendent jeter dans les roues de nos constructeurs hexagonaux.

Autrement dit : la crise a mis en exergue tous les défauts de notre trop plein-d’État, de notre fiscalité délirante et de la normativité maladive de toute l’énarchie débridée. La conclusion qu’en tirent Bruno et le gouvernement c’est qu’il va nous falloir davantage d’État, de normes et de taxes.

parabole de l'aspirine (c) Maître Du Monde

En tant que Français, si à la sortie de ce confinement, vous êtes déprimé, que vous avez une mauvaise estime de vous, dites-vous que cela pourrait être pire puisque vous pourriez être Bruno Le Maire : être nul, proposer des solutions idiotes, et n’en avoir absolument aucune idée.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires478

  1. Aristarkke

    BLM n’a une imagination débordante que pour la création et l’entretien des impôts, taxes et taxounnettes…

    1. ~~Tribuliste~~

      Il doit pouvoir innover dans les entraves à la liberté et la mise au silence d’éléments gênants je n’en doute pas.
      D ailleurs Raoult devrait bientôt mourir trop jeune.

          1. Higgins

            La réalité dépasse la fiction : https:/ /lilianeheldkhawam.com/2020/05/20/onu-oms-une-education-sexuelle-explosive-pour-revolutionner-lhumain-dossier-vincent-held/

            1. Dr Slump

              J’ai partagé il n’y pas si longtemps de l’analyse faite par Ariane Bilheran sur ce sujet de la sexualisation des mineurs, mais c’est comme de parler des ovnis ou des réseaux pédophiles: pour une majorité des gens il est impossible d’appréhender ce type d’information de façon rationnelle, les réactions sont pavloviennes: délire, complotisme, et j’en passe.

            2. Al Bundy

              Je n’ai pas tout lu, y’en a trop, mais ça m’a rappelé l’histoire de cette petite fille qui passe devant la chambre de ses parents et qui se dit « Quand je pense que je me fais engueuler quand je suce mon pouce »

            3. Léo C

              Bien sûr, il y a une sexualité enfantine. Qui n’a pas joué au docteur ou à touche-pipi ?
              Laissez-la leur, ça s’appelle l’éveil aux sens et à la vie; cette découverte est naturelle et PROGRESSIVE.

              Vous salopez tout ce que vous touchez au nom d’un anti-conformisme de principe, selon vous.

              Daniel CB à l’OMS ? Spécialiste pédia-trique, je suppose?

              J’ai bien aimé la première de ce torchon de Libé: Pédophilie, où est la gène ?

              Ne venons pas nous étonner, nous avions bien des sinistres ministres claqueurs de strings de journalistes féminines; d’autres qui harcelaient leurs collègues en jupes.

              Alors la théorie du genre dans les bacs-à-sable, banco. De toute façon, vu le bouleversement sociétal consécutif à l’arrivée d’émotifs exempts de code, on n’a pas fini de s’enc….. en rond.

              Ce constats est de ceux trop nombreux pour lesquels je conchie la gauche de toutes mes forces.

              1. Dr Slump

                @Léo
                « Bien sûr, il y a une sexualité enfantine »

                Non. Bien que je sois à peu près d’accord avec le reste de ton propos, non, il n’y a pas à proprement parler de « sexualité enfantine ». Il y a un apprentissage de le sexualité, par des jeux comme tu les cite, mais attention à ne pas confondre cela avec la sexualité, au sens où on l’entend en tant qu’adulte. C’est une confusion sur laquelle jouent justement tous ces experts de l’OMS et de l’éducation, pour attribuer une sexualité à des enfants. C’est un dévoiement des travaux de Freud qui est le premier à avoir étudié les stades du développement sexuel. Il a été très clair là-dessus, et quoi qu’en disent les experts, Freud n’a jamais fait cet amalgame. Ces « droits sexuels » applicables dès l’enfance est un programme de pervertissement des enfants et une barbarie, et je pèse mes mots.

                https ://www.arianebilheran.com/articles/interview-sur-les-droits-sexuels.ab

                  1. Dr Slump

                    P’tit joueur, moi j’ai joué au gynéco ^^
                    Mais j’étais enfant. Maintenant va jouer au gynéco avec tes enfants, écris tes impressions à propos de ce que tu as vécu avec eux, exposé oral demain devant toute la classe. Programme certifié OMS.

            4. Citoyen

              Effectivement, Major, la réalité dépasse la fiction … Et de loin ….
              En progressant dans la lecture, ce qui apparaît d’abord, est que l’ONU comme l’OMS, sont un repaire de malade mentaux, de dégénérés, qu’il y aurait lieu d’éradiquer … Et puis en fin d’article, une phrase qui peut servir de conclusion, donne un tout autre éclairage :
               » au début du XXème siècle, l’idée d’exposer précocement les enfants à des « connaissances » et « expériences sexuelles » a été théorisé comme une manière de « dégénérer » psychologiquement les populations. Ceci dans le but de les rendre plus influençables et, partant, plus faciles à gouverner.  »
              C’est là, que l’on mesure réellement à quel point ils peuvent être des nuisibles …

              1. Sarcastik

                j’avais également été voir à la source de l’institut Kinsey cette histoire d’orgasmes chez les bébés. Ils n’ont aucune explication rationnelle valable, il n’y a donc que deux conclusions logiques : soit les auteurs ont écrit n’importe quoi, soit des gens ont violé ces bébés.

              2. Higgins

                Et en plus, je ne crois absolument pas que ca fasse partie de leurs attributions. La théorie du genre vient d’un chemin identique. Il y a là des questions à poser et surtout des réponses attendues.

                1. Dr Slump

                  Le caractère pervers de ces manoeuvres dépasse le cadre légal, il remet en question les fondements même anthropologiques du droit: attribuer des « droits sexuels » aux enfants revient fondamentalement à les opposer au rôle parental, à retirer aux parents leur rôle éducateur. La théorie du genre vient en effet du même chemin, et tout cela vient brouiller les repères et les tabous qui sont à la base de toutes les cultures humaines. Transformer les enfants en sujets sexuels revient à en faire des objets sexuels pour les adultes, et donc ouvrir la porte à toutes les déviations, telles que l’application des théories du genre aux enfants, la pédophilie et l’inceste.

                  C’est en effet Kinsey qui est a l’origine des théories du genre, et le problème est qu’il bénéficie, encore aujourd’hui, d’un écho favorable du fait qu’il a dénoncé le puritanisme qui existait alors aux USA, en particulier contre l’homosexualité, sa fiche wikipédia se montre fort peu critique alors qu’il était, vu ce qu’on apprend sur ses immondes pratiques, un parangon de toutes les perversités sexuelles possibles.

              3. MCA

                Je suis curieux de voir ce qu’il restera de tous ces commentaires (avec lesquels je suis tout à fait d’accord) quand la loi Avia sera promulguée.

    1. Calvin

      Attends, des non-usines Renault seront prévues pour non-fabriquer des non-voitures qui seront non-vendues à des non-clients.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Il faut dire que subordonner les aides à la production de voitures électriques qui ne se vendront pas, c’est, comment dire, un rien idiot.

      1. ~~Tribuliste~~

        D’autant que les mécanos indépendants ne pourront plus intervenir sur ces véhicules…ne serait-ce que pour changer une roue. Chômage powa.

        1. sam player

          On avait dit la même chose à propos de l’électronique dans les zotos, mais en fait c’est encore plus simple…

          Pour moins de 150€ vous avez 2-3 marques de voiture et pour moins de 400 balles vous avez au moins 20 marques de voiture… je l’ai conseillé à un de nos lecteurs qui m’a dit en être très satisfait… il a pris la totale…
          Bon après le diag est une chose, savoir lire et l’exploiter en est une autre…

              1. Yroulala

                Quand un simple diagnostic avec la valise « constructeur » est facturée 100€ , les constructeurs ont sauté sur l’électronique embarquée pour verrouiller le dépannage au seul réseau, alors que chaque véhicule a un afficheur au tableau de bord qui pourrait afficher les pannes en clair, il affiche bien les titres des chansons

              2. Dr Slump

                Ugh! Moi comprendre que valise magique être diablerie de constructeurs. Moi pas vouloir électronique dans chariotte, j’ai dit!

                1. Aristarkke

                  Quand il n’y a plus de modèles qui en sont dispensés, tu fais comment ???
                  Il y a déjà plus de trente ans que les allumages électroniques (sans allumeur rotatif, type delco) sont la règle pour des modèles modestes comme la Punto ou l’AX…

          1. Aristarkke

            Sam, j’avais besoin des diags pour sept marques différentes que je possède et la totale (du logiciel de diagnostic, ceci pour le Doc) de 42 marques, par la magie d’une opportune promotion, revenait moins cher que d’acheter le choix strictement nécessaire.
            Sans compter que le fabricant garantit que le logiciel est à jour dès versions 2020 (avec update « gratuite » pendant deux ans) et que ma plus jeune tuture a déjà onze ans…
            Je pense que j’aurai besoin d’une évolution vers 2030/2032…

          2. ~~Tribuliste~~

            Non je disais simplement ça car chez Ma mécano elle ne prend en charge ni les hybrides ni les électriques. Après si c’est une question de formation, d’habilitation, d’assurance, de garantie, de militantisme je n’en sais guère plus il faudrait que je lui en parle.

            1. sam player

              TA mécano hi hi un genre 1 en mécanique auto c’est pas courant ça, sauf sur les calendriers…

              Oui, vu le parc dans ces catégories, ça ne vaut peut-être pas le coup d’investir dans la connaissance sinon c’est vite fait de faire une connerie.

              Quand les freins à main électriques sont apparus sur les véhicules, les indépendants renvoyaient les clients vers les concessions car il fallait dire à la voiture qu’on allait lui changer ses plaquettes, sinon ça générait un défaut. Il a bien fallu qu’ils s’y fassent quand même.

                1. ~~Tribuliste~~

                  Pour ça j’ai mon char d’assaut ma bonne vieille 307 2.0 l 90, ne craint rien, aime être malmenée et procure plus de sensations que ma leon 180. Bref le progrès tue le plaisir brut.
                  La neige? Y en aura plus dans 10 ans on m’a dit ;))

                2. ~~Tribuliste~~

                  Oui c’est ente autre pour ça que je garde une vieille pigeot, rustique et procure de meilleures sensations de conduite que la récente léon 180… le progrès tue le plaisir primaire ^^

                  La neige? Y en aura plus dans 10 ans on m’a dit ;))

                    1. Al Bundy

                      ^^

                       » Y en aura plus dans 10 ans on m’a dit ;)) »

                      ça commence à causer de minimum de Dalton vu l’activité solaire depuis 2 ans, on va pas manquer de neige, comme macron

              1. ~~Tribuliste~~

                Oui et en plus sympa et assez mignonne ; une connasse donc (humour)^^
                C’est ça, la complexité des système refuse tout bidouillage, un excellent mécano y passerait trop de temps et niveau facturation difficile à facturer pour les petites structures.

                  1. Al Bundy

                    j’ai lu je sais plus ou que les milieux autorisés craignent 30 % de faillites chez les garagistes, tu vas avoir du taff, ou des vacances ^^

                    1. sam player

                      Wahou

                      cnpa.fr/presse/communiques-de-presse/2eme-enquete-economique-du-cnpa-sur-l-impact-de-la-crise-covid-19-30-des-entreprises-des-services-de-l-automobile-en-risque-de-faillite/

                      sam player —- robot du Net

                    2. sam player

                      À ce sujet, je ne sais pas où ça en est pour les auto-écoles pour le passage des examens de conduite…
                      Si le million de nouveaux arrivants (à l’œil) ne peut pas passer le permis depuis 3 mois et encore 2 mois… y a des voitures d’occasion qui ne vont pas trouver de clients… et de fil en aiguille, des voitures neuves qui ne vont pas s’acheter…

                    3. sam player

                      Oui en effet pour le lien, je viens d’essayer sur un autre appareil

                      Faire une recherche avec le texte suivant

                      18 mai 2020 2ème enquête économique du CNPA sur l’impact de la crise Covid-19 : 30 % des entreprises des services de l’automobile en risque de faillite

                    4. Al Bundy

                      Mon puiné s’est fait choper avec un peu d’alcool ds le sang 2 mois avant le confinement, il pleure sa race pour récupérer le sésame, tout est engorgé (sauf lui cause analyse de sang ^^) qu’il devait retrouver il y a bien un mois…

                    5. Al Bundy

                      CNPA: c’est la cata, ou alors ils font du rémy sans famille pour obtenir du pognon

                    6. sam player

                      Al 10h49

                      Je me demande ce qu’a foutu le CNPA car les garages avaient l’autorisation d’ouvrir pour la partie entretien mais pas la partie vente, ce qui restait assez logique vis-à-vis du principe établi pour le confinement.

                      Mais les concessions ont carrément fermé et même les dépôts régionaux de pièces détachées… donc plus de pièces détachées…

                      Et tout ça à cause de l’autre abruti qui a dit l’Allemâgne l’état paiera.

                      AD aussi était fermé, bon normalement j’y mets rarement les pieds mais ça aurait pu être un recours… après 2 semaines ils se sont quand même décidés à faire du drive, mais ils n’ont pas toutes les pièces détachées, juste un peu plus que les Oscaro du Net…

                      Du coup par exemple j’ai acheté une colonne de direction neuve d’une Toy en Lituanie… aberrant alors qu’il y en avait 3 à côté de chez moi, juste à la mettre dans un camion de livraison.

                      Si tu lis l’article, le souci n’est pas trop la réparation auto mais les loueurs et les concessions pour le neuf : pour ces derniers et comme déjà dit, ils vont en profiter pour faire reporter les exigences sur la pollution et le quota de véhicules électriques dans leurs ventes.

                      En théorie le marché de l’occase devrait s’effondrer car les loueurs vont retourner aux concessions des véhicules qui ont 20-30’000km (on parle d’1 million) et d’un autre côté côté particulier il y a quelques milliards de kms qui n’ont pas été parcourus (et on n’est pas encore sorti des ronces), ne justifiant donc pas l’achat de neuf en remplacement. Et en plus le problème des nouveaux entrants qui n’auront pas de permis…
                      Mais toute crise est valable pour la réparation auto, on fait durer…

                    7. sam player

                      Un article de Le Point qui résumait bien la situation sauf qu’ils ont oublié aussi que celui qui va au garage doit prévoir une personne avec un deuxième véhicule pour le ramener chez lui… et lui il cochait quelle case ?

                      Car le mécano du garage ne pouvait plus ramener le client chez lui.

                      Perso je faisais de l’échange de véhicules sur le parking de supermarchés.

                      L’état porte une immense responsabilité dans la cata actuelle et les entreprises sont dans une logique de dédommagement, tout comme quand il y a une rue commerciale barrée : ce confinement a dû se décider sur un coin de table un siège de chiottes… c’est pas possible autrement…

                      lepoint.fr/automobile/reparation-automobile-deux-tiers-des-entreprises-contraintes-de-fermer-23-03-2020-2368362_646.php

                    8. Al Bundy

                      « ce confinement a dû se décider sur un coin de table un siège de chiottes… »

                      Des abrutis fini à la pisse, tout ça pour 300 K morts en suivant les directives de l’autre con qui allait sauter sa maitresse malgré le confinement mondial qu’il a édicté.

                      Encore un modele informatique à la mord moi le noeud.

                      ça commence à s’apercevoir ds les média que tout ça est une monstrueuse connerie basé sur un virus banal, y’a le playmobile LCI qui a fait une tribune à ce sujet

                    9. sam player

                      En théorie ça devrait fusiller le principe de précaution au petit matin : même schéma pour le RCA : des scientifiques, des modèles, des cata annoncés, et la réalité qui suit pas…

                1. ~~Tribuliste~~

                  AL 1004 / oui c’est probable mais la durée des cycles solaires…
                  Et plus il fait froid plus certaines populations seront rétives à s’installer ici.

                2. Yroulala

                  Ben oui, changer une roue avec du bluetooth dedans pour surveiller la pression des peneux n’est plus possible hors réseau……

                  1. sam player

                    Yroulala
                    La plupart des systèmes de contrôles de pression de pneus en direct (TPMS direct) font de l’auto-apprentissage après un changement de valve ou une permutation de roue.
                    Suivant le véhicule, le lancement de l’auto-apprentissage se fait automatiquement sans intervention ou à la demande depuis le tableau de bord.

                    Y a quelques véhicules anciens, avant 2014, généralement, où il faut faire de la prog via l’OBD…

                    Il est possible aussi que, pour réduire le nombre de références à tenir en stock, le capteur neuf vendu par le réseau n’ait pas été programmé, c’est une erreur du préposé.

                    Juste pour info, ce n’est généralement pas du Bluetooth (2.4Ghz) mais du 433Mhz… comme toutes les télécommandes (portails, portes de garages, volets roulants etc…)

                    Un truc rigolo : ce système est obligatoire sur les véhicules depuis 2014, mais le premier véhicule que j’ai eu avec ce système c’était il y a 30 ans… et lors d’un changement de pneus le prestataire a mis les valves à la poubelle car il ne connaissait pas le système. Et comme le contrôle de pression ne se fait pas en continu (piles à l’époque) mais tous les 1/4h ou 1/2h, je ne m’en suis rendu compte que sur la route du retour… et ça a dû coûter au garagiste l’équivalent de 5 fois le prix des pneus, soit environ 2000€ de maintenant.
                    Ces systèmes ont bien évolué depuis, parfois il n’y a plus de piles, l’énergie est fournie par le mouvement de la roue.

                    Parfois la roue de secours est équipée et chez BMW il faut mettre la valve à 9h dans le coffre, sinon défaut…

                    Je ne comprends pas trop la critique de ces systèmes : si on trouve ça futile, bah on zappe le voyant de défaut…
                    Le seul problème c’est que c’est une contre-visite au contrôle technique… mais une valve TPMS ça coûte 30-40€… et ça se retrouve dans la moindre usure des pneus.

                    Avec tous ces systèmes électroniques (pression pneus, jauge d’huile etc…), l’intérêt est de monter dans son véhicule sans devoir en faire le tour. J’ai des clients avec des véhicules ayant 5-6 ans qui n’ont jamais soulevé le capot… ils ne savent même pas où est la manette…

                    1. Al Bundy

                      « l’énergie est fournie par le mouvement de la roue. »

                      Je trouve ça génial, simple, efficace.

                      ds un autre registre, des chauffes bains gaz ont l’allumage style piezo alimenté par une turbine actionnée quand tu soutires de l’eau chaude.

                      Après t’as les aut cons qui te collent des piles ou te font tirer une ligne électrique

              2. Aristarkke

                Est ce sûr que ce soit un genre un, garanti pur XX ?
                Avec tous les remodelages de genre que l’on voit depuis ces derniers temps…

                1. MCA

                  @L’AL

                  « des chauffes bains gaz ont l’allumage style piezo alimenté par une turbine actionnée quand tu soutires de l’eau chaude. »

                  Et ça donne quoi ta turbine quand tu as une eau super calcaire?

                  1. Al Bundy

                    Aucun problème, le calcaire c’est comme l’athérome ca se dépose uniquement sur de l’inactif.

                    Pour info et contrairement à ce qu’il se dit, le 17 n’a pas une eau très dure

                    1. sam player

                      “… ca se dépose uniquement sur de l’inactif.”

                      Tu veux dire que MCA s’entartre ?

                    2. MCA

                      « le 17 n’a pas une eau très dure »

                      Fait bouillir une gamelle d’eau du robinet ici et je te garanti que la quantité de calcaire est au rdv.

                    3. sam player

                      MCA ca dépend bien souvent du lieu de captage.
                      Ici en S&L, à 5km d’écart tu peux avoir une eau super dure (schistes marneux) ou trop douce (plaine alluvionnaire de la Saône)

                    4. Al Bundy

                      Tu es le papa de greta et quantifie le calcaire avec tes yeux ?

                      Th aux environ de 25, ds la moyenne nationale, si tu veux découvrir ce qu’est de l’eau calcaire, va vivre un peu ds le nord et ses 40 – 45 de Th.

                    5. Al Bundy

                      « MCA ca dépend bien souvent du lieu de captage.
                      Ici en S&L, à 5km d’écart tu peux avoir une eau super dure (schistes marneux) ou trop douce (plaine alluvionnaire de la Saône) »

                      Ton témoignage est très étonnant, la règle générale de la gestion de l’eau potable est plutôt d’interconnecter la totalité des sources afin de « noyer » les risques tant d’appro que de qualité.

                      Exemple, un des points de captage pas loin de chez moi s’est trouvé en 2016 accidentellement au dessus des normes de 50 mg/L de NO3, mélangé, hop, ni vu ni connu ça passe crème.

                      Le 17 est totalement interconnecté. avec 30-35 % venant de la charente, donc zéro calcaire, les puisages ds la partie Nord, plutôt une eau dure 35-40 de th puisée pas profond, 30 – 40 m (ma baraque est alimenté par mon forage, captée à 8 mètres en ce moment je dois avoir l’eau à moins d’un mètre sous le niveau du jardin ), et le reste (2/3 du 17) puisé en dessous des marais vers 500 m, une eau très stable chimiquement (sécurité) et plutôt douce.

                    6. MCA

                      @L’AL

                      « Tu es le papa de greta et quantifie le calcaire avec tes yeux ? »

                      ARRRGGRRR, me voilà démasqué!

                      Bon la soucoupe du matou qui ne boit pas de la bière mais de l’eau du robinet est bien calcairisée, idem les traces de calcaire sur le mitigeur de la salle de bains, idem les casseroles quand tu fais bouillir de l’eau.

                      Cela dit, je n’ai pas fait appel à la « commission scientifique » d’Edouard pour vérifier; faudra que je fasse le test un jour.

                    7. Al Bundy

                      Ben oui il y a des minéraux ds l’eau MCA, s’ils s’accumulent ds la gamelle du chat, c’est qu’il ne boit pas de l’eau régulièrement changée, sur la robinetterie, ben c’est dommage de ne pas simplement l’essuyer après ta douche avec ta serviette, 10 secondes maxi, mitigeur nikel sans produit ni boulot jusqu’à la fin de sa vie, et tes casseroles blanchies, en principe on arrête de cuire quand il n’y a plus d’eau…

                      C’est marrant aussi cette fixete, le calcaire c’est le mal.

                      La durée de vie des chauffes eau et tuyauteries est raccourcie quand l’eau est adoucie !

        2. Aristarkke

          Au bout d’une demi heure d’essai de la I3 de ma fille, je commençais à bien assurer la gestion du freinage rien qu’en utilisant le lever de pied franc de l’accélérateur. Et un articulet ee rubrique automobile indiquait qu’un Teuton n’avait changé les plaquettes avant d’origine après… 250 kkm…
          C’est dur de facturer sur un tire pareille…

      2. Calvin

        Même si elles se vendent, le réseau électrique dit de transition énergétique ne supportera même pas l’accroissement de ces véhicules…

        1. P&C

          +1
          Toujours le même problème : la physique va à l’encontre des délires des politiques. Le parc actuel en tout électrique, impossible sans plein de centrales gaz et nuke.
          Et comme on n’a pas la main sur les MP, faudra acheter les batteries aux chinois.

          Par contre, un parc réduit de voitures électriques format pot de yaourt, c’est jouable.
          Par exemple, 1 voiture max par foyer sinon taxe à mort + voiture de – de 800 kg et performances de petite citadine, sinon taxe à mort.

            1. P&C

              Cela ne vient pas de moi. C’est une stratégie suggérée par des décroissants, Bihouix entre autre (chez Ce Soir ou Jamais, si a mémoire est bonne). Janco avait donné là dedans aussi.

          1. laurent a LA

            Meme comme ca ce sera pas possib.
            Tout le monde ici a il vu le dernier et edifiant Michael Moore ??
            (je sais, meme)
            PAS de solaire (ou eoliennes) sans thermique (ou nucleaire)

            1. P&C

              Oui. Et posté ici même un lien vers ce documentaire.

              Critiques du film :
              https:/ /lvsl.fr/planet-of-the-humans-comment-michael-moore-peut-il-tomber-si-bas/
              https:/ /www.goodplanet.info/2020/05/08/a-propos-du-documentaire-choc-de-michael-moore/

        2. Aristarkke

          L’actuel, centrales atomiques inside dont Fessenheim, ne supporterait péniblement qu’un parc de 15% du total actuel grançais avant de devoir en passer par des delesteurs à donf…

      3. Aristarkke

        D’autant que la subvention aux voitures électriques a été réduite cette année…
        Timing inspiré, n’est-ce pas ?

        1. Al Bundy

          Egalement bon timing, y’a les algeriens qu’en ont marre de monter des kits tout fait ds l’usine renault (ils veulent que cela soit fabriqué sur place ^^)

          c’est po gagné …

      4. P&C

        Question : est-ce qu’une entourloupe à la norme aurait été viable ?
        (genre, tu ponds une norme à la con que seule Renault et Peugeot peut répondre, et tes fonx font chier un max les concurrents. Du coup, tu fermes le marché au profit de Renault et Peugeot, avec u vrai capitalisme de connivence).

        1. Pythagore

          Cela supposerait que R&P aient une technologie que les autres n’ont pas, ce qui est peu probable, surtout qu’ils travaillent avec des équipementiers ou constructeurs étrangers pour les sous-ensembles, et je pense qu’une bonne part des techno est disponible sur le marché (à vérifier).

        2. sam player

          P&C ce protectionnisme par une norme spécifique (ex: SECAM pour les TV) ou un agrément par une autorité franco-française (ex: PTT), ça a été éradiqué grâce à l’Europe…
          Les allemands étaient pas mauvais là-dessus sauf que les normes DIN ont supplanté presque toutes les autres

          1. Pheldge

            « ce protectionnisme par une norme spécifique …ça a été éradiqué grâce à l’Europe » euh, je serais plus prudent … ca ressort sous des formes plus subtiles : normes de tests « pour informer le consommateur » .

    3. Mildred

      Mais pourquoi tant parler de bagnoles puisqu’il n’y a plus que les vélos qui intéressent les Français ?
      Même les usines de cocottes-minute se mettent à fabriquer des bicyclettes !

    4. theo31

      Bruno le Branculeur devra se fader un chantage à l’emploi et sera obligé de cracher les roros qu’ils voulait distribuer sous conditions pour éviter de passer pour un abruti. Mais Renault fermera quand même ses usines pour sa survie.

      Les Teutons et les Tchèques applaudissent des mains et des pieds.

      1. Pheldge

        que tu crois : tremble donc
        lefigaro.fr/flash-eco/renault-le-gouvernement-sera-intransigeant-sur-la-preservation-des-sites-en-france-edouard-philippe-20200520

    5. Aristarkke

      Peugeot, lui pour l’heure, va transférer la construction des évolutions de modèles existants, ailleurs… Fermetures à suivre, très probablement.

      1. Dr Slump

        Voilà, tous ceux qui le peuvent partent à l’étranger. Ceux qui restent devront participer à l’animation du village Potemkine.

  2. Batistouta

    Bonjour,

    A quand une analyse de l’activité de Gérald Darmanin ? Fait-il des choses moins bêtes que Bruno le Maire ?

  3. hub

    Ayant essayé d’expliquer à une mienne connaissance que la fuite des entreprises hors de France s’expliquait par l’enfer fiscal et administratif si bien décrit par H, il m’a été répondu que ces entreprises étaient détenues par de vils capitalistes qui ne voulaient que faire du profit. Argumentaire de tous les simplificogauchistes de France. Le profit, c’est le mal, c’est la tuerie de chatons, le refus de payer les dépenses des autres ; le profit, c’est l’ennemi. Bruno saura nous débarrasser de tout profit !

    1. P&C

      Les mêmes changeraient radicalement de point de vue si les profits en question arrivaient dans leurs poches.

      Même le plus droit et intègre gouverneur colonial changeait de bord quand il voyait les taxes qu’il pouvait lever sur les 1150 % de profits de l’interlope de tabac…

    2. Higgins

      Nous payons là une inculture économique terrible. Un de mes voisins, fort sympathique d’ailleurs et avec qui j’entretiens les meilleurs relations possibles, n’en a que pour les circuits courts, bio et consorts. Bon, il roule en Dacia (fabriqué en Roumanie donc moins chère), travaille à 80 km de son domicile (bonjour l’empreinte carbone puisqu’il se déplace en voiture) et cultive, en toute bonne fois, tous les paradoxes que nécessite son positionnement. L’autre jour, il émettait des doutes quant aux travaux du Pr Raoult au prétexte que ce dernier serait climato-sceptique. Je cherche encore le lien entre la virologie à très haut-niveau et ce positionnement.

      1. Al Bundy

        Le lien est cependant simple Major, climato sceptique pour laisser aller le réchauffement climatique et donc favoriser l’émergence de nouveaux virus (la covid19 est une enfant du RCA) pour palper de la subvention et faire parler de lui !

      2. Gerldam

        Cette manie des écolos-gauchistes de toujours répondre sur la personalité d’un auteur et non sur ce qu’il dit avec des arguments un tout petit peu logiques, me sidérera toujours.

            1. sam player

              :mrgreen:
              Je me rappelle avoir dit quelque fois que le propos de tel ou tel politique n’était pas idiot sur un sujet particulier et avoir été immédiatement assimilé à un socialiste…

              Si Le Pen dit que le ciel est bleu… faut surtout pas confirmer…

              1. Opale

                Personne ne voudrait risquer d’être d’accord avec Lepen, n’est-ce pas ? 🙂

                Sinon, pour illustrer avec un autre parallèle : à notre époque, pas sûr que l’on écouterait Einstein, qui était chrétien et croyant pratiquant, vilaine tare parmi d’autres manifestes qui l’empêcherait moralement d’être brillant par ailleurs, de nos jours.

                Reverse stupidity is not intelligence, selon Yudkowsky.

                1. sam player

                  Bon, Al commente pas… je me permets hi hi

                  Ça m’interpelle qu’un si grand scientifique puisse être croyant et pratiquant… certainement conscient que quelque chose nous dépasse…

                  (Val, reviens, j’ai changé 😥 je me moquerai plus, promis)

                  1. Al Bundy

                    « certainement conscient que quelque chose nous dépasse… »

                    Oui, la subvention.

                    ça t’épate pas que tout nos présidents aiment le foot et les chiens ?

                    Val te manque tant, que moi z’aussi, je fais mon méat qui coule, Val, reviens, promis je causerais plus jamais religion avec toi !

                    1. Al Bundy

                      Je me demande tout de même si pasteur ou einstein aurait été jusqu’à avouer leur homosexualité, et bientôt leur zoophilie. Les animaux aussi ont droit à l’amour, merde !

                  2. Dr Slump

                    « certainement conscient que quelque chose nous dépasse… »
                    Bah oui justement. Dire ça à un chrétien c’est lui faire une lapalissade. Mais pas besoin d’être chrétien pour avoir cette pensée.

                    1. sam player

                      Dr c’est l’incohérence scientifique-chrétien que je pointe…
                      Je me doute que les croyants sont d’avis que la connaissance absolue est impossible par nature

                    2. Dr Slump

                      Tout dépend à propos de quoi… mais globalement, je ne vois pas en quoi ce serait forcément incohérent d’être à la fois scientifique et chrétien. Déjà, nombre de scientifiques athées, si ce n’est tous, n’en ont pas moins des croyances, certes pas religieuses, mais croyances quand même, donc affectés par des biais non rationnels. Franchement, tu devrais peut-être te mettre à la lecture de Kant. Critique de la raison pure.

                      Les zététiques, les positivistes ont, eux aussi, leur zone aveugle et leurs propres biais. Nul ne peut prétendre embrasser toute la réalité d’un esprit parfaitement rationnel. C’est pour ça que le débat existe. Et l’épistémologie.

                2. laurent a LA

                  Einstein etait Chretien ?????
                  Je ne sais pas si les Nationaux Socialiks etaient d’accord.
                  Il aurait dit « I believe in Spinoza’s God who reveals Himself in the orderly harmony of what exists, not in a God who concerns Himself with fates and actions of human beings. »
                  Une definition un peu plus vaste que Chretien.
                  Meme si Spinoza, etc…

    3. theo31

      Faut expliquer à ces personnes que la vente à pertes est interdite en France. Si on vend à pertes, ça veut dire logiquement pas de TVA.

    4. Adalbert le Grand

      Le meilleur moyen : arrêter l’économie, et donc la production. Pas de production, pas de profit!

      Et cerise sur le gâteau, pas de pollution!

      Dites-donc, je réalise, j’aurais pas l’étoffe pour devenir ministre de l’économie, et remplacer avantageusement Lemaire?

  4. Infraniouzes

    Pourquoi s’en faire. Le moyen le plus sûr de faire revenir les entreprises délocalisées est de les arroser de subventions, d’avantages divers et variés tel l’abandon gracieux des impôts locaux etc. Motif ? Retour au bercail de l’industrie inspiré par un puissant sentiment national et désintéressé. Comment ? Et bien, je vais vous le dire: par l’emprunt massif auprès de tous les bibendums financiers qui attendent l’arme au pied le moment de se faire des c. en or… Et qui remboursera ? Le contribuable français pardi. Et pendant combien de temps ? Le temps ne fait rien à l’affaire. Hauts les cœurs et banane pour tout le monde.

    1. ~~Tribuliste~~

      Elles ne reviendront jamais : ça pollue, ça nourrit le capitalisme, ça fait baisser le chômage, et surtout ça demande des travailleurs formés et motivés. Impossible.

      1. Le Gnôme

        J’ai toujours dit que nous deviendrions un pays musée où la principale activité serait le tourisme.

        Mea culpa, même cette activité a été flinguée par le confinement et mettra des années à s’en remettre.

          1. theo31

            Les pays pauvres qui développent le tourisme accueillent des clients genre Lang et Mitterrand. Sarcelles pourra devenir un haut lieu du tourisme.

        1. Yroulala

          Ils ont fait cela à Colmar, z’on ramenés pleins de touristes chinois….depuis l’Alsace est en zone rouge….mais chut, ce serait la faute au rassemblement évangélique

  5. ~~Tribuliste~~

    Bonjour super article encore une fois. J’aime beaucoup l’illustration « tas de feignasses » .
    Mister B prouve que Ségolène royal a toute sa place. Zéro compétences et top mauvaise foi, doublé d’une folie dépensière donc taxatoire.
    Tant que des responsabilités pénales ou obligations de résultats ne leur seront pas opposés on continuera à être dirigés par un casting digne de AB productions.
    En septembre, la série « Un pays fou fou fou » entamera sa 39ème saison.

    1. sam player

      A propos de mauvaise fois, le Mickey a été décroché hier par Macron avec son « il n’y a pas eu de rupture des appros de masques, on a tout bien géré nickel »

      1. Higgins

        « Le mensonge, c’est la vérité » (https:/ /maximetandonnet.wordpress.com/2020/05/20/lideologie-lrem-a-travers-la-gestion-du-covid-19/)

      2. Calvin

        La phrase exacte du Président est :
        « il n’y a pas eu de rupture des approvisionnements de masques pour les élus de la République. »

        Il a donc raison…

      3. Aristarkke

        Une fois l’appro lancée (après un large et long préchauffage), il est vrai que le stock tient le choc…
        Ah, si trois capitaines Boches avaient voulu venir faire du tourisme par la Lorraine, il y a octante ans, ils seraient restés devant la ligne Maginot…

  6. P&C

    Sur le coup des délocalisation, BLM fait un constat de bon sens : il n’est jamais bon de dépendre des autres, même si c’est moins cher… et surtout pour des biens essentiels.

    On s’est juste tapé la crise des masques… imaginez la même chose, avec le blé, le riz, le pétrole ? ça aurait tout de suite moins rigoler.
    Demandez à Moubarak et autres dictateurs arabes comment ça s’est passé pour eux lors des mauvaises récoltes de blé eu Russie courant 2010 conjugué au défaut de thunes issues de touristes pour cause de crise de 2008…

    1. Mais bordel, c’est un constat d’évidence doublé d’une débilité sans nom : on dépend TOUJOURS de tout le monde, TOUT LE TEMPS.
      Le temps de l’autarcie est non seulement révolu, mais absolument pas souhaitable. Bien évidemment, ça demande de réfléchir deux secondes, ce dont certains n’ont pas la capacité.

      1. Theo31

        En Norvège, ils ont voulu l’autarcie alimentaire. Ça passe par une conso effrénée de gasoil pour chauffer des serres. Au final ça coûte un bras au client.

          1. Theo31

            Faudrait expliquer àux guignols que la balance commerciale, ça n’existe pas. Le client du boulanger importe du pain et exporte des devises pour continuer à importer du pain et exporter des devises.

            L’homme à inventé de truc formidable qu’est la division du travail. Plus elle est poussée plus elle génère de la prospérité. Je plains les survivalistes.

              1. sam player

                +1
                Y avait une vidéo qui circulait fut un temps pour expliquer que la balance commerciale n’était pas un indicateur de bonne santé économique, le flux important de produits exportés d’un côté étant compensé par les flux financiers d’un autre… sauf que c’est très marginal (y a pas de rapport de proportionnalité) et je cherche encore l’exemple ; et comme par hasard des pays qui ont une balance commerciale proche de l’équilibre sont en bonne santé économique (budgets équilibrés ou pas loin)

                Ça me rappelle l’éternel débat sur l’utilité du PIB : il a ses défauts mais on n’a pas trouvé mieux…

            1. P&C

              Petit détail : la division du travail est un enfant de l’agriculture. Elle a été inventée pour la guerre, pas pour la prospérité.

              Une caste de guerriers professionnels est bien meilleure pour botter des culs que des citoyens en armes.
              https:/ /www.youtube.com/watch?v=jIux_1zk4m0

              1. Les choses ont changé en 5000 ans. L’histoire c’est bien, l’adapter à la réalité actuelle, c’est plus utile surtout qu’elle ne repasse pas les plats.

            2. lafayette

              Norvège, Suède, ils s’en foutent de consommer du pétrole pour tout faire pousser … mais que c’est eux qui viennent nous donner des leçon d’écologie …

              Ils ne sont pas contre un petit réchauffement climatique et le monde à leurs pieds pour la dépendance au plastique ….

      2. dede

        Et comme l’a dit Bastiat (sans que cela soit enregistre: il n’avait pas de magnetophone): « si les biens et services ne passent pas le frontieres, les soldats le feront ».
        Selon moi, c’est la plus belle raison en faveur du libre-echange, nonobstant toutes les autres reponses a P&C qui semble avoir autant de bon sens que BLM.

        1. P&C

          @Dédé
          Quel rapport entre risques liés à la dépendance et libre échange ?

          Et quant à la citation de Bastiat… ben oui. La plupart des guerres ont été faites pour des raisons commerciales, contournement de situations de monopoles, routes commerciales alternatives, etc…

          1. dede

            Le libre-echange rend les individus dependants non plus de leurs voisins mais des etrangers aussi. En consequence, tout individu legerement moins debile que les dirigeants actuels (dont le premier d’entre eux aux Etats-Unis) comprennent que tirer sur l’etranger, c’est se tirer une balle dans le pied. Je vois donc la dependance non pas comme un risque mais comme une chance. Et notez bien que nous sommes tous l’etranger de quelqu’un d’autre: la dependance est reciproque.

            Quant a votre interpretation « La plupart des guerres ont été faites pour des raisons commerciales », je ne la partage pas. Les guerres sont declenchees par des psychopathes pour des raisons absolument triviales ou erronnees. Malheureusement, quand Hayek disait que « the worst get to the top », il avait bien raison: il faut etre psychopathe pour arriver au sommet de la politique (il y a pas mal de concurrents a ‘tuer’) et c’est malheureusement a ces gens-la que le pouvoir de declencher des guerres a ete delegue…

              1. lafayette

                les psychopathes sont notamment élus, grâce à un malaise populaire, une révolution technique, un surendettement.

                Mais même les socialo au pouvoir sont devenus des tontons flingueurs comme les autres. à croire que l’on devient mauvais avec le pouvoir….

            1. Husskarl

               » Les guerres sont declenchees par des psychopathes »

              Wé son tro méchan lé gen.

              Les guerres ont évidemment été faite pour du blé sous diverses formes. On ne fait pas la guerre pour juste tuer.

              1. P&C

                @AlBundy et dede
                Regardez pas exemple les conflits qui ont suivi la découverte de la voie maritime vers les Indes.

                Les ottomans ont pris le risque de sacrifier toute leur flotte, car ils savaient que si ils ne conquerraient pas une façade vers l’atlantique, ils étaient fini : le commerce méditerranée se cassait la gueule… et donc leur thune avec.

                Pareil pour les croisades. Derrière les Deus Lo Vult et Allah Akhbar, il y a du gros pognon pour Venise, Gènes, Damas, etc…
                Et tous ces seigneurs et émirs se tapaient dessus pour prendre les villes.
                Tarés sanguinaires ? Surement, tu ne deviens pas seigneur de guerre en lançant des pâquerettes. Mais la guerre coute cher. Il faut la rentabiliser. Et les villes bien situées, ça rapporte du bif un max en taxes.

      3. P&C

        Ai je dis le contraire ?

        L’autarcie… ben c’est le mode de vie normal de l’humanité pendant 98% de son histoire. Les sociétés primitives vivaient isolées les unes des autres, et largement d’autoproduction.
        Les échanges servaient surtout à apaiser les tensions entre tribus, genre un cuissot de sanglier contre un paquet de truites. Les cotations étaient volontairement floues pour que personne ne se sente floué.
        Le premier commerce qui se monte et qui créé des dépendances est celui du silex.

        Donc, oui, l’interdépendance, le commerce… est source de paix, je n’en disconvient pas. Cela fait partie du grand jeu. Et dans ce jeu, on joue avec les cartes que l’on a.
        Mais ça s’accompagne d’un risque : celui de se retrouver fort dépourvu lorsque la bise fut venue.

        Exemple : « la première mondialisation » au proche orient.
        Quelques gros empires : Egypte, Hatti, babyloniens, Elam. Et une flopée de principautés. Le tout relié par des routes commerciales.
        Tout ce petit monde est interdépendant. Le commerce rend ces états prospères, et ils se foutent aussi sur la gueule pour savoir qui va contrôler les petits royaumes… car qui dit routes commerciales, dit taxes.

        Si je me souviens de mes cours de gestion de master, une entreprise qui dépend d’un seul fournisseur s’expose à des problèmes.
        Or c’est le cas ici : tous dépendent de l’Égypte pour la bouffe, mais elle ne dépend pas aussi fortement d’eux (elle a un peu des autres ressources, notamment du cuivre, et il y a l’arrière pays soudanais). Mais pas assez pour ses besoins.

        Ces royaumes sont sujet à des crises, mais ça tient… jusqu’à l’arrivée des peuples de la mer. Ceux ci attaquent les états, mais aussi coupent les routes commerciales. Les biens ne circulent plus.
        L’Égypte morfle mais s’en sort, mais il va falloir attendre les Ramsès pour botter le cul des envahisseurs.
        Les autres en revanche ont bu la tasse : sans le blé égyptien, ben plus assez de bouffe…

        Plus tard, Cléo et Marc Antoine ont voulu rejouer le coup de la mortelle dépendance de Rome au blé Égyptien pour étrangler Octave. Famine monstre à Rome. Celui ci a résolu le problème à Actium… et annexé l’Egypte.

        1. « L’autarcie… ben c’est le mode de vie normal de l’humanité pendant 98% de son histoire. »
          i.e. pendant l’époque où elle crevait de faim.

          Tu prends le problème par le mauvais bout : il s’agit pour toi d’un pb de souveraineté alors qu’il s’agit en réalité d’un bête problème de contraintes. Trop de contraintes locales font qu’il devient moins cher de faire venir plutôt que de faire faire. La solution consiste à corriger ce problème et pas à trouver une rustine pour obliger les gens à rester.

          1. P&C

            En fait, grâce à la paléoanthropologie, on sait que les chasseurs cueilleurs étaient bien nourris, bien mieux que les agriculteurs.
            Cf bouquin d’Harari pour les détails.

            Les agriculteurs ont gagné non parce qu’ils mangeaient mieux, mais parce qu’ils ont noyé les chasseurs cueilleurs sous le nombre et la création de castes de guerriers professionnels

            1. Et tout ceci est totalement transposable de nos jours, car l’histoire repasse les plats etc. Il faut arrêter de faire des fixettes.

              1. Opale

                +1 h16

                J’ai lu Sapiens, en effet les chasseurs cueilleurs avaient une nourriture plus diversifiée, mais devaient par exemple se coltiner des kilos de fruits d’un coup quand ils en trouvaient pour ne pas être pris de court et manquer… la concurrence était plutôt rude.

                Le nomadisme ne peut servir d’exemple à un quelconque « idéal autarcique ». Le nomadisme c’est l’opportunisme, l’occasion qui fait le larron, l’incertitude ;
                par ailleurs, l’autarcie, c’est se rendre soi-même dépendant de la seule (ou les quelques) force(s) que l’on a choisi de valoriser, parce que franchement, croire que l’on peut être autarcique sur tous les basiques, c’est ignorer la réalité et la disparité des conditions de base.

                1. Al Bundy

                  « J’ai lu Sapiens, »

                  Qui ne l’a pas lu !

                  « Le nomadisme c’est l’opportunisme, l’occasion qui fait le larron,  »

                  Le viol avec stockage ds un coffre ?

                  L’autarcie, faut être timbré pour y croire, mais y’en a un paquet qui se font un sacré beurre là dessus, genre soral et compagnie survivaliste.

                  1. theo31

                    Et l’inénarrable Varg Vikernes aka Count Grishnack de Burzum. Même les vélos de ses enfants ont un camouflage kaki en guise de peinture. Ca rend vraiment con le socialisme national.

              2. Paul

                Je pense qu’une difficulté à sortir du raisonnement de la non-dépendance et donc si on pousse le bouchon un peu loin à la volonté d’autarcie est liée au refus des rapports de forces.
                L’oubli que la vie c’est constamment les rapports de force.
                Dans une société dévirilisee et même dans laquelle le genre est nié, la notion même de rapport de force a également disparu. Sans que je ne sache d’ailleurs quelle est la poule et quel est l’oeuf.
                Si on oublie que la vie c’est à la base un rapport de forces et que la civilisation a apporté d’autres choses que le rapport de forces brut sans le faire disparaître et bien effectivement on ne peut pas envisager le commerce international équilibré.
                Parce qu’on a oublié la force.
                La force de vie, la force vitale …
                On n’identifie pas la force de l’autre on n’identifie pas ses propres forces… alors pour le plus fort, chinois dans la période récente, ça passe crème, la guerre sans la faire de façon visible.
                Bien sûr tout le monde ne l’avait pas oublié, il y a toujours des maîtres à danser, dont le rôle n’est évidemment pas de travailler pour tous, et tant qu’il y a des Bourgeois gentilhommes et des laquais ça fonctionne donc ça fonctionne toujours.

                Le Tous qui oublie qu’il faut que le commerce soit équilibré et quand quelqu’un dit stop parce que le déséquilibre lui devient insupportable on crie aveugle à la guerre commerciale…

                L’équilibre c’est la vie,
                le problème c’est que certains voient l’équilibre comme l’immobilisme ou l’équilibre comme la neutralité ou l’équilibre comme l’absence de rapport de forces…
                Et alors on n’est pas rendu…

                L’éducation sexuelle des la prime enfance selon les visions de l’ONU OMS, à visée totalitaire de moutonisation de destruction des genres pour faciliter ce programme, porte intrinsèquement en elle, la destruction de la conscience d’une intimité et de l’existence des rapports de force.
                Mais ce n’est pas parce que la conscience disparaît que la nature disparaît.
                Simplement cela laisse plus de temps aux totalitaristes de tout poil pour gérer leur projet.

            2. durru

              « ils ont noyé les chasseurs cueilleurs sous le nombre »
              Et ça serait pas à cause d’une mortalité bien plus réduite, surtout ? Certes, ils étaient moins bien nourris, mais ils ne risquaient pas aussi souvent leurs vies pour se nourrir non plus.
              Ils se sont mieux adaptés, voilà tout.
              Il faut surtout se rappeler que l’humain, à la base, est un piètre spécimen, il n’est pas top dans aucun domaine. Sauf un : la capacité d’adaptation…

              1. P&C

                Moralité réduite, non… mais largement compensée par la capacité de faire plus de gosses (1 par an, là où les chasseurs cueilleurs en faisait 1 tous les 4 ans).
                Les élevages ont exposé les agriculteurs aux maladies du bétail.
                Par exemple, la grippe vient des canards, la variole des vaches…
                Au pris d’une solide mortalité infantile compensée par les naissances, les agriculteurs ont acquis une résistance à ces maladies.

                Les populations de chasseurs cueilleurs, ne vivant pas avec les animaux, n’avaient pas ces résistances.
                Ils ont été décimés par ces maladies comme les indiens d’Amérique ont été décimées par la variole amenée par les conquistadors.
                La spécialisation des taches des agriculteurs, qui leur donnait des guerriers, des armes, et la capacité de soutenir des campagnes (les rations de céréales se transportent facilement) a achevé le boulot.

                Le néolithique est également une période hyper violente. Les populations masculines sont décimées par les guerres tribales. on estime qu’à cette époque, il y avait 1 homme pour 17 femmes.

                1. durru

                  Oui, bon, chasser le mammouth devait être un poil plus dangereux que planter des céréales, non ? Et la fréquence des naissances y est liée aussi, d’ailleurs.
                  De toute façon, on revient à la case départ : les humains ont mis à profit cette capacité d’adaptation, et la spécialisation en est une, formidable même. Ce ne sont pas les populations de chasseurs-cueilleurs qui ont fait avancer l’humanité, ni celles qui ont de nos jours les meilleurs niveaux de développement (en QI, sociétal, etc).

                  1. P&C

                    +1
                    Au bout d’un moment, les sociétés qui n’avaient pas l’agriculture ont été confronté à un choix : soit avoir l’agriculture pour résister à leurs rivaux, soit ne pas l’avoir et être submergé.

                2. Al Bundy

                  « on estime qu’à cette époque, il y avait 1 homme pour 17 femmes. »

                  On te sent rêveur, t’aurais eu tes chances ^^

                  PC, on dirait un gloubiboulga de pensées en fin de cuite.

                  Au fait, t’as les registres des naissances de l’époque néolithique ?

                  Y’a moins d’un siècle on faisait 10 gosses par famille d’agri, c’était toujours pour contrer les cueilleurs ? Ou pasqu’il n’était pas encore résistant à la variole ?

                    1. P&C

                      Non, je serai mort en bas age (il y avait eu une épidémie d’un sale truc, séjour à l’hosto et cie, plusieurs gamins en sont décédés).

            3. Calvin

              L’agriculture est précédée par l’élevage.
              Il fallait faire face aux besoins en graisses (cerveau plus développé) et la chasse ne suffisait plus vu l’augmentation de la population et la raréfaction des spots.

              1. P&C

                +1
                Le chien en premier, sans doute. En Mésopotamie, les caprins avant le blé… mais autre part, peut être que c’était différent.

        2. Passim

          « le mode de vie normal de l’humanité pendant 98% de son histoire. Les sociétés primitives vivaient isolées les unes des autres, et largement d’autoproduction. »
          Je crains de t’avoir mal compris. Mais quand tu parles d’autarcie, c’est avec quel périmètre. Individuel, tribal, national ?

        3. Jacques Huse de Royaumont

          On a la trace de routes commerciales importantes dès la préhistoire (sel, silex, plus tard l’ambre, l’étain, l’alun, les fourrures) et encore plus dès l’antiquité. La démographie et le commerce semblent suivre des trajectoires particulièrement bien corrélées, chacune entraînant l’autre.

            1. P&C

              +1
              La plupart des conflits de la région se font autour de ces routes, où transitait les marchandises de luxe de Chine.

              La toute de la soie a fait la richesse des Ottomans, de Venise, et des mamelouks… et aussi leurs pertes.
              En effet, quand un bien part de Chine pour aller vers l’Europe, il transitait par X états et marchands qui prélevaient chacun taxes et marges… et du coup ça arrivait en Europe avec un prix démentiel.
              Pareil pour les épices des Indes.

              Arrive Vasco de Gama, qui découvre une voie maritime vers les épices de Ceylan, les ramène en Europe, et fait plus de 1000% de profit.
              Et même Al conviendrait avec moi que 1000% de profits, c’est BIEN.

              Les mamelouks se sont foutus sur la gueule avec les portugais pour les comptoirs au bord de l’océan indien, et ont perdu.
              De même, les ottomans ont tenté de sortir de la méditerranéenne via Gibraltar, et ont pris la branlée de leur vie à Lépante face à une coalition menée par l’Espagne.
              Plus le commerce maritime s’est développé, et plus les routes de la soie ont été délaissé… et les revenus des empires musulmans ont fondu… et c’est devenu la fin de Venise, et l’essor de l’Angleterre.

          1. P&C

            +1
            ça m’avait scié lorsque j’ai appris que les phéniciens commerçaient jusqu’en grande Bretagne (de l’étain justement).

      4. Passim

        « on dépend TOUJOURS de tout le monde, TOUT LE TEMPS »…
        Voilà une mise au point qui m’enchante, on ne saurait savoir à quel point. Quand certains croient qu’ils vont, avec leurs petits bras, combattre tout ce que nous apprend l’anthropologie, je me dis… Oh ! rien…

        1. sam player

          Ah je vois où tu veux en venir, ça sent l’animal social… bah raté… on peut entretenir des relations commerciales sans forcément entretenir des relations sociales avec ces partenaires commerciaux.
          Le lien de dépendance commerciale n’est pas exclusif : je peux changer de fournisseur

          1. durru

            Ou comment Sam est en train de nous expliquer comment l’exception est en fait la règle.
            Encore un de ses avis définitifs et pontifiants dont il a le secret 😉

              1. durru

                Ce qui me fait chier, mon cher, c’est de lire à profusion vos interventions d’une agressivité gratuite. C’est pour ça que je ne me fatigue presque plus à intervenir, en vous sachant dans les parages…

                1. sam player

                  La provoc t’a échappé durru…
                  j’arrive encore à voir quand je suis visé de façon insidieuse… et donc je réponds, j’ai droit ?

                  1. durru

                    Comme hier soir, avec MichelC ? C’en était caricatural, du Sam tout craché. Mais j’avais raté la provoc’ pour le coup, désolé…
                    Continuez comme ça, les enfants, vous êtes clairement sur le bon chemin.

                2. Al Bundy

                  « vos interventions d’une agressivité gratuite. »

                  Tu vois une agression quand quelqu’un pense pas comme toi, c’est bien là ton problème.

                  Et t’es encore plus « rigolo », t’apportes absolument rien au débat, tu agresses comme une fiente sur le pare brise, encore une fois ici prouvé.

                  1. durru

                    « comme une fiente sur le pare brise » n’est pas une agression gratuite, selon les standards d’Al. Et ce n’est que l’exemple de ton dernier post. Je te signale que j’avais pas évoqué ton nom, mais tu t’es senti obligé d’intervenir.
                    Mais si je prends d’autres, c’est bien pire. Ce que tu n’arrives pas à comprendre, c’est qu’il n’y a que vous deux à vous comporter comme ça.
                    Regarde l’échange invraisemblable d’hier soir entre Sam et MichelC, tu comprendras ce que je veux dire.

                    Je ne discute plus sur le fond du sujet avec vous, de toute façon à chaque fois vous vous dérobez et attaquez sur des détails (comme Sam plus bas, par exemple). J’apporte quelque chose au débat seulement si cela sert à quelque chose, pourquoi faire boire un âne qui n’a pas soif ?

                    1. Al Bundy

                      « J’apporte quelque chose au débat seulement si cela sert à quelque chose »

                      Voilà ton apport:

                      « Ou comment Sam est en train de nous expliquer comment l’exception est en fait la règle.
                      Encore un de ses avis définitifs et pontifiants dont il a le secret »

                      Haute qualité, comme d’hab.

            1. sam player

              Bah désolé, mais mes fournisseurs Amazon ou eBay, je ne les invite pas à l’apéro… mes clients non plus… bon, les clientes je dis pas non à un petit barbecue ou une finition body-body contact dans la piscine…

              1. durru

                Le fait que TOI tu te fais livrer à 90% (ou plus) par Amazon ou eBay ne veut pas dire que c’est le cas de tout le monde. Mais ça, c’est à des milliers d’années lumière…
                Tu prends tes exceptions pour le cas général, comme toujours, et refuses de l’admettre.

                1. sam player

                  Je n’ai jamais dit ça… c’est vous qui n’arrêtez pas de ME dire que je suis un animal social, et c’est bien vous qui prenez votre cas pour une généralité.

                  Demande toi pourquoi le développement de la vente internet, drive, deliveroo, Airbnb etc… alors que de l’avis de beaucoup ça tue le lien social…
                  Bah tout simplement parce que les gens qui suivent ce mode de consommation n’en ont rien à battre de la santé de la crémière… et c’est bien que pour eux qquechose est plus important que le lien social…

                  1. durru

                    Est-ce que j’ai dit quelque part que le e-commerce serait le MAAAL ? Alors, ne me mets pas dans ton « beaucoup », stp.
                    Si ça existe, c’est que ça apporte quelque chose. Point.

                    Quant au sujet « ‘animal social », je n’ai jamais remarqué dans tes prises de position une limitation à ton cas particulier. J’ai plutôt compris que tu désavoues le concept en soi pour l’humain. Me serais-je trompé ?

                  2. Opale

                    @sam
                    Et en parallèle pendant le confinement, explosion des plateformes de visio (Zoom se fait même racheter), alors bon, les gens ont pt quand même besoin de lien social, et ça n’a rien à voir avec le fait d’acheter en ligne ou pas ? 🙂

                    A mon avis, le passage plus systématique par le web pour tous les deliveroo et consorts, c’est plus pour satisfaire deux problématiques (spéciale dédicace Léo C) : le besoin de solution rapide et sans perte de temps (au téléphone, à faire la queue au supermarché etc.), et l’énorme fainéantise (j’avoue, je suis aussi coupable…) qui découle du tout facile et tout disponible tout le temps. Cela n’a rien à voir avec le besoin ou le non-besoin de socialisation, in my opinion.

                    1. sam player

                      Opale 18h29

                      Si tu fais le choix de la facilité ou de la faineantise pour tes achats à distance… tu fais un choix qui confirme ce qui a le plus d’importance pour toi… et c’est donc pas de mettre le nez dehors pour aller voir ta crémière

                      Quant aux plateformes visio… bah c’est logique quand t’es en prison enfermé entre 4 murs… et c’est du lien social choisi en relation avec les nouvelles technos tout comme Skype en son temps.

            2. sam player

              « Ou comment Sam est en train de nous expliquer… »

              Abavala, encore une prise à témoin du blog au lieu de t’exprimer directement… t’as un côté faux cul et tu vas bien avec RPS…

          2. Dr Slump

            Mais Sam, une relation commerciale est une relation sociale. « Social » ne signifie pas forcément qu’on s’attrape pour se faire du bouche à bouche. C’est pourtant connu que la science économique est une science sociale… ce que souligne tout bêtement Hash.

            1. sam player

              Hum… quand je clique sur mettre dans mon panier et que je paie avec ma CB, je vois pas trop le lien social… ou alors tout est dans tout… esplique stp…

              La caissière de Lidl, je dis pas, je dis bonjour et au revoir et bon week-end… c’est du social ?

              Bon, quand je fais le paiement en 4 fois à mes clients, là je fais du social… ok

              1. Dr Slump

                Evidemment si tu prends l’exemple du e-commerce qui réduit au maximum les interactions sociales… il n’empêche que l’automatisation poussée des processus commerciaux sur internet ne peut toujours pas supprimer totalement les relations. Il y a des gens de l’autre côté, qui reçoivent tes commandes… t’en as besoin quand t’as pas reçu ta commande, ou que l’article est défectueux…
                Et oui, bonjour, merci, SVP, c’est du relationnel, du social de base. De base, et donc essentiel.

                1. sam player

                  – Bah 95% de mes achats c’est sur le net.
                  J’avais commandé des pièces chez Audi peu avant le confinement (on savait pas encore)… bah pas de nouvelles pendant 2 mois… personne au téléphone… juste un message publicitaire sur leur répondeur… aucun rapport avec le COVID, rien que dalle, même pas demerdez vous… alors mes 95% c’est pas prêt de diminuer…

                  – 80% de mes clients je ne les rencontre pas avant de faire le job… les 20% restant c’est soi du replay, soit que je leur demande un acompte avant de commander les pièces…

                  Je crois justement assez au principe de relation commerciale sans interaction sociale, c’est justement le but de la vente internet, allez à l’essentiel.

                  D’ailleurs, ceux qui critiquent cette vente à distance, c’est bien justement parce qu’il n’y a pas d’interaction sociale, ils disent même que c’est déshumanisé…

                  Après tu peux considérer que céder le passage à un piéton c’est du social, mais ça devient nimportnawak ton social…

                  1. Dr Slump

                    Social ne signifie pas forcément socialiste ou humaniste, ni même « humain ». Y’a peut-être un malentendu de cet ordre? Les abeilles et les fourmis ont une organisation sociale, les loups, les hyènes, les singes sont des espèces sociales. Les humains aussi, ils vivent en société, en interdépendance, et en relation plus ou moins proches les uns des autres, selon des règles et des processus très variés, et complexes. Ce blog permet des interactions sociales, des relations d’une certaine nature, dans lesquelles on peut observer des rituels sociaux typiques des groupes.
                    Tous les sociologues ne disent pas des conneries tu sais? Il y en a qui confondent carrément sociologie et socialisme (j’espère que tu n’en fais pas partie), mais il y en a aussi qui font des observations pertinentes et intéressantes sur les sociétés humaines.

                  2. Pythagore

                    « D’ailleurs, ceux qui critiquent cette vente à distance, c’est bien justement parce qu’il n’y a pas d’interaction sociale, ils disent même que c’est déshumanisé… »
                    C’est vrai que lorsqu’un vendeur de nafnafque vous fait une gueule condescendante d’abord par principe ensuite parce que vous demandez pas le bon bouquin, c’est très humanisé, ca donne envie.
                    C’est pas les exemples qui manquent.

                    1. Theo31

                      Cet après midi j’ai fait mes courses et j’ai eu envie de mettre ma main dans la figure de la caissière alors que le personnel de ce centre commercial est habituellelent très avenant.

                      Il y a tout plein de commerçants, à commencer par ceux qui vendent leurs charmes sur le trottoir, qui feraient bien d’apprendre les bases sociales de leur métier avant de chialer des aides parce que leurs revenus baissent.

          3. Dr Slump

            Et d’ailleurs il y a bien des aspects commerciaux dans les relations sociales plus rapprochées. On peut changer de fournisseurs aussi…hi hi hi ^^

      5. Pythagore

        Peut-être sur les produits, mais sur le savoir-faire il me semble important d’être autarque dans certains domaines essentiels: nourriture, énergie, matériel de défense. Ne serait-ce que pour être capable de spécifier et faire du contrôle qualité, voir l’exemple des masques. On n’a pas besoin de les produire, mais on doit qd même être en mesure de contrôler leur qualité.
        C’est d’ailleurs ce que fait l’Allemagne: designed in Germany, made in China.
        Parler d’autarcie alimentaire et énergétique est bien sûr amusant lorsque l’on importe l’uranium et les pesticides. Ce n’est qu’une autarcie de facade.

        1. sam player

          Autarque… jamais vu cette forme mais c’est dans le dico (cnrtl)… rapport avec l’allemand ?

          Oui pour maîtriser le design, ce qui permet de faire au moins la réception technique d’un produit… (après avoir ouvert le carton)

          C’est bien pour cela que l’état s’est planté dans ses commandes de masques, c’est curieux alors que c’est lui qui nous inonde sous un déluge de normes…

          1. Pythagore

            Autark….ach…schei*bip* (ca existe vraiment), oui je savais bien qui y avait un truc mais la flemme de chercher. « autosuffisant » est plus adapté.

    2. Al Bundy

       » imaginez la même chose, avec le blé, le riz, le pétrole ?

      Ha ben oui, heureusement que nous sommes indépendants ^^

    3. bibi

      Je ne suis pas auto-suffisant en matière alimentaire, dois-je allé m’acheter un lopin de terre et produire ma nourriture moi même, ou continuer le travail que je fais actuellement mais qui me fait dépendre des agriculteurs?
      Mais si j’achète un lopin de terre il me faut des semences, dois-je les acheter et dépendre des semenciers ou les produire, même si elles ont un rendement inférieur.

      Les famines la planète entière a connu étonnamment depuis que l’approvisionnement en nourriture est mondial la faim dans le monde recule et seul les pays en guerre ou les dictatures connaissent la faim, étonnant non?

      Que je dépende d’un semencier ou d’un agriculteur dit local ou étranger ça ne change rien pour moi, sauf si vous croyez que vivre dans un pays auto-suffisant en matière alimentaire vous protège de la faim, car papa état viendra le jour de la famine réquisitionner les producteurs de nourriture pour que maman état vous nourrisse et vous fasse faire votre rôt, tout comme papa état a été là il y a deux mois pour réquisitionner des masques et maman état pour les distribuer.

      1. Al Bundy

        « Que je dépende d’un semencier ou d’un agriculteur dit local ou étranger ça ne change rien pour moi,  »

        Si je puis me permettre, ça change une bien grande chose: vous ne l’agresserez pas, et lui non plus.

        Win win

      2. P&C

        Un beau graph de chez Janco : le % d’agriculteurs dans un pays est une fonction inverse de son énergie.

        (provoc ON)
        La chine est la plus grande dictature du monde, une dictature communiste qui plu est (ben y a encore le PCC, drapeau rouge, toussa), et pourtant elle ne connait plus la faim. Cuba n’a pas faim non plus.
        Par contre, l’Inde démocratique a des régions où les gens ont encore faim.
        (provoc OFF)

        1. durru

          Comme toute activité humaine, l’agriculture peut être optimisée. Lorsqu’on voit des Africains tout faire manuellement, encore aujourd’hui, on comprend pourquoi ils y sont si nombreux et ils ont besoin de si peu d’énergie. Ils l’ont remplacée par l’huile de coude.

          La Chine a arrêté de voir sa population mourir de faim (au sens propre) seulement lorsqu’elle a arrêté non pas la dictature, mais le modèle économique socialiste.
          L’Inde est victime de sa population trop nombreuse, mais c’est je crois là-bas que les plus impressionnantes évolutions ont pu être constatées récemment dans ce domaine.
          Comme quoi, la liberté d’entreprendre…

          1. P&C

            +1
            Le problème des africains est de moyens pour s’équiper de bestiaux et de tracteurs.
            La plupart des paysans africains n’ont même pas un zébu… je ne parle même pas de l’accès aux intrants et à des semences performantes, n’en déplaise aux écolos.

            La relation Agri/énergie est simple : plus tu as d’énergie (bœuf, tracteur), plus tu produit, moins tu as besoin de gens dans les champs. Ces gens, tu peux les envoyer dans l’industrie.

            1. Al Bundy

              « La plupart des paysans africains n’ont même pas un zébu »

              Ce qui est fort regrettable car quand zébu zébusoif

              J’en ai mangé c’est pas mauvais

            2. Husskarl

              Si il suffisait de leur prêter de l’argent à 5% pour les faire décoller ça se saurait. Le problème est évidemment ailleurs.

  7. sam player

    Taxer le numérique : le seul truc qui aura permis de rendre à peu près supportable pour certains économiquement et socialement cet épisode du confinement : télétravail, drive, vente à distance, livraisons à domicile, communication (maintien du lien), entraide, informations…

    Le seul avantage qu’a tiré l’état des nouvelles technos et applications c’est la surveillance par drone et StopCovid, une appli morte avant d’avoir été mise en œuvre…

    Next time : télévacances, prepare to enjoy !

    1. bibi

      Il y a aussi l’automatisation des PV pour excès de vitesse.
      Les nouvelles technos l’état s’en sert plutôt bien pour faire rentrer du pognon, par contre pour supprimer du personnel grâce aux gains de rentabilité offert par les nouvelles technologies il faudra attendre.

  8. Higgins

    Je pense que nous sommes nombreux à déplorer la « nullitude » de nos dirigeants et leur incapacité (volontaire ou non,là est la question) à réformer un système malsain qui n’en peut plus. Ce qui me frappe le plus dans la crise actuelle et dans celle à venir, c’est la facilité avec laquelle le château de carte s’écroule.
    Il y a de cela 80 ans, la troisième république s’écroulait de manière spectaculaire après six semaines d’une campagne militaire désastreuse pour notre pays. Au-delà des affirmations des uns ou des autres, il y a quelques chose de fascinant à voir un grand pays imploser de cette manière sous la pression évènements extérieurs dramatiques. Notre économie doit être donc bien fragile (ça, nous sommes plusieurs à le pressentir ou à le savoir), plus fragile que beaucoup d’autres, pour dégringoler aussi vite e de manière aussi marquée (https:/ /chevallier.biz/coronavirus-effondrement-du-pib-tsunami-bancaire-et-mort-de-la-france/).
    On nous vante ici ou là un système social tellement formidable qu’il absorberait sans coup férir tous les chocs économiques. Il est surtout très anesthésiant et empêche de saisir la triste réalité de notre économie et de comprendre les tragiques impasses dans lesquelles les politiques conduites depuis plus de quarante ans nous ont conduits (les 35h resteront le symbole le plus frappant de cette imbécilité chronique propre à notre classe politique). Je crois au contraire qu’il laisse le pays de plus en plus faible au fur et à mesure que les crises sont plus violentes et plus rapprochées. La désindustrialisation, qui est réelle et qui est dramatique, est un fait. Les pays qui ont su ou savent garder un tissu industriel performant s’en tirent globalement mieux que nous. Il serait quand même temps de se préoccuper de savoir pourquoi il est plus intéressant de produire à l’étranger (cf les dernières déclarations de Renault) qu’en France. Est-il possible de limiter le processus ? De l’inverser ? Est-ce souhaitable ? Si oui, comment y parvenir afin de proposer, je ne dis pas garantir, un avenir aux plus jeunes ? Si non, quoi ? Nos clowns à roulettes officiels nous démontrent, chaque jour qui passe, leur incapacité à répondre à ces questions.

    1. ~~Tribuliste~~

      Commentaire on ne peut plus complet! L’industrie est le socle de toute société moderne, inutile de chercher des exemples où seul l’administratif donne accès à un niveau de vie satisfaisant.
      Le serpent se mord la queue et la tête est pourri, il faudrait trancher dans la masse mais le pays mettrait un long moment avant de retrouver une allure correcte. Pourtant il n’y a guère le choix. La crise actuelle n’est rien par rapport à ce qui va venir et bien entendu nous ne serons jamais préparés. La purge se fera d’elle-même mis sera destructrice. On finira rachetés par les chinois et vidés de notre histoire. La décadence actuelle montre que le déclin arrive, la ploutocratie le prouve et accélère le mouvement. Les jeunes qui ont grandi dans un assistanat intellectuel se tourneront vers la violence, les plus intelligents partiront. Les anciens seront spolies, raillés et vendront des gousses d’ail au bord des routes.
      Soleil vert m’avait marqué gamin, je crains de devoir y faire face adulte.

        1. Citoyen

          A Paris, ce n’est plus un simple film. C’est un stade dépassé …. Y’a une folle qui a commencé à se faire les dents sur les taxis !…

    2. Léo C

      J’exhorte mes fils à foutre le camp. Je suis quasi certain de mon cadet, il partira; moins de son frère.
      J’essaie de leur expliquer mais leur encore jeune âge ne leur confère pas le recul nécessaire, quand bien même leur explique-je la dégringolade que nous subissons depuis 40 ans.

      Burno Sa Mère va revenir sur le trafic aérien national, que nous ne connaîtrons sans doute plus jamais comme avant. Il faudra, sans doute dans celle belle ère post-Covid, continuer de nous justifier par une quelconque attestation à la con pour ne plus voyager comme avant à des tarifs très abordables.
      De toute façon ce flicage sera généralisé

      A nous de vous faire préférer le train. C’est blessipo

      Cette brêle à roulettes est à dégager de toute urgence.

    3. Jacques Huse de Royaumont

      Je pense qu’il est possible d’inverser la tendance de la désindustrialisation, mais que c’est un travail de longue haleine. Pour cela, il faut rétablir les marges de entreprises, pour rendre les investissements rentables, donc plus nombreux et récupérer de la compétitivité. Aussi longtemps que la charge fiscale et administrative reste à son niveau actuel, c’est exclu, et ce ne sont pas des subventions publiques qui y changeront quelque chose.
      Reduire les normes, donc le nombres de fonctionnaires qui s’en occupent et donc la charge fiscale (et la charge de travail induite pour les autres) qu’ils représentent serait un bon début.

      1. dede

        « il est possible d’inverser la tendance de la désindustrialisation »

        Quel interet? Vous avez envie d’aller pointer a l’usine?

        Petit rappel: l’agriculture en France representait a peu pres 98% de la population a la revoution. Aujourd’hui, elle ne represente plus que 2% de la population. Y-a-t-il encore quelqu’un pour pleurer a cause du faible nombre de paysans francais a se casser le dos aujourd’hui en comparaison d’antan?

        1. pabizou

          Interessant raisonnement dont on voit le résultat aujourd’hui, dommage qu’il ne tienne pas compte de l’essentiel . A votre avis, vaut il mieux être chômeur ou travailler, même en allant pointer à l’usine, sachant que les travaux les plus pénibles sont aujourd’hui effectués par des robots? Quand aux paysans qui se cassent le dos, vous devriez visiter quelques fermes modernes, ça vous permettrait au moins de savoir de quoi vous parlez . Ce n’est pas la pénibilité du travail qui a fait disparaitre l’agriculture en france mais une fois de plus un pouvoir décisionnaire confié à des fonctionnaires et autres parasites incompétents qui ont imposés leurs stupidités au niveau national et de l’UE .

          1. douar

            Perso, voir le nombre d’agriculteurs diminuer ne me gène absolument pas. Par contre, voir des baisses de capacité de production est plus ennuyeux. C’est souvent le fait de perte de compétitivité.
            D’ailleurs, la balance commerciale française agro alimentaire s’est fortement dégradée depuis 20 ans. Si on enlève les vins et spiritueux, c’est même un désastre.
            Or, qui gèrent principalement les vins et spiritueux? De grands groupes.
            La profession agricole porte elle même une grande part de responsabilité, par exemple en voulant installer des agriculteurs, « coûte que coûte », sur des structures offrant de faibles rentabilités, tout ça, pour garder un poids démographique (électoral) illusoire à mon avis.

            1. Higgins

              https:/ /www.atlantico.fr/decryptage/3317352/le-ministere-de-l-agriculture-ou-l-exemple-type-des-absurdites-de-la-non-reforme-de-l-etat-en-france

            2. Diogène

              Depuis 10 ans au moins, le revenu agricole est égal aux subventions européennes !(source: comptes de la ferme France, publiés annuellement par le Ministère de l’agriculture). Il s’agit d’un chiffre global: en fait, la moitié des exploitations sont en perte avant subventions; les autres profitent d’un effet d’aubaine. Exception: la filière viti-vinicole, profitable Et non subventionnée.

              1. P&C

                La France est dans la mouise concernant l’agriculture… surtout au vu du scandale des 1000 vaches…
                Punaise, en Chine, c’est 10*fois minimum.

                Grosso modo, hors produits de luxe, il y a deux stratégies :
                – économie d’échelle via fermes usines.
                – baisse du cout de la main d’œuvre.

                L’Italie du Sud et l’Espagne ont recours à des quasi esclaves. Allemagne a des fermes usines + main d’œuvre des pays de l’est.

                1. La Chine, en cas de problèmes économiques graves (qui arrivent), se trouvera assez probablement en situation de famines.

                  1. ~~Tribuliste~~

                    Et autres maladies, 90% des puits d’eau potable sont pollués aux métaux lourds. Le plus gros risque pour la Chine c’est sa population, assez prompte à casser du bambou.

                    1. P&C

                      Je ne sais pas… a Chine a acquis pas mal de terres à l’étranger, notamment en Afrique.

                      Rappelez vous le foin que ça a fait à Madagascar lorsque les coréens se sont mis à massivement acheter des terres et expulser les locaux.

                    1. P&C

                      La chine a régulièrement été sujette à des disettes au cours de son histoire.
                      La preuve : la présence des chauve souris dans leur régime alimentaire.

          2. dede

            « ça vous permettrait au moins de savoir de quoi vous parlez »

            Il doit y avoir meprise: je n’ai pas ecrit que 2% de la population continuait a se casser le dos dans les champs. Quant aux fonctionnaires, je crains qu’il n’aient empeche certains emplois qgricoles de disparaitre avec leurs subventions plutot que l’inverse.

            Pour repondre a votre question, mon avis est qu’il vaut mieux ne pas etre chomeur quand on souhaite travailler. Cela n’implique pas necessairement qu’il faille aller pointer a l’usine…

            1. pabizou

              Renseignez vous sur ce qui a été fait en NZ, et vous verrez que les subvention ne sauvent rien, sauf des zombies qui plombent l’avenir de tout le monde et paralysent tout le secteur concerné

      2. Gerldam

        Effectivement, pour ré-industrialiser, il faut d’abord comprendre pourquoi les industries ont fui vers des cieux plus cléments: trop d’impôts, notamment de production (ceux qu’on paie avant d’avoir fait le moindre euro de bénéfice), trop de normes et réglementations, enfin un code du travail repoussoir.
        Pour accueillir à nouveau des industries, il faut réduire ou supprimer tout ce qui les a fait fuir.Pas gagné, d’autant moins que certaines compétences ont été perdues, certaines à jamais.
        CPEF.

        1. Paul

          Je suis bien évidemment largement d’accord mais vous oubliez un facteur important la séduction du marketing chinois et donc du PCC et d’autre part la cupidité dans certain nombre de dirigeants qui ont délocalisé.
          Nous avions un enfer fiscal c’est certain, administratif and Co and co, mais les délocalisations ne se sont pas faites à nos portes où les cieux sont plus agréables quand même, ni même aux États-Unis où le marché était énorme aussi, mais non en Chine qui faisait rêver avec ses millions de clients potentiels sous la houlette du PCC et des mega profits à faire en oubliant tout le reste et bien sûr toute analyse de risque

    4. Le Gnôme

      « Il y a des causes générales, soit morales, soit physiques, qui agissent dans chaque monarchie, l’élèvent, la maintiennent, ou la précipitent ; tous les accidents sont soumis à ces causes, et, si le hasard d’une bataille, c’est-à-dire une cause particulière, a ruiné un État, il y avait une cause générale qui faisait que cet État devait périr par une seule bataille. » Montesquieu.

    5. Higgins

      Une partie de la réponse : https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2020/05/20/renault-enterre-toutes-les-elucubrations-sur-la-relance-verte-et-les-relocalisations/

    1. P&C

      +1
      Après la bataille de Dunes, qui scelle la défaite espagnole face aux hollandais, le compte est terrible.
      En quelques années, l’Espagne a perdu ses amiraux, une centaine de grosses unités (l’invincible Armada, c’était une vingtaine de gallions… le reste c’était des navires marchands nolisés, des transports…), une centaine d’officiers, et 20000 marins.

      Un peu comme la marine ottomane, qui, si elle a récupère sa flotte en quelques années, n’a jamais pu compenser la perte d’expertise due à la mort de milliers de marins et d’officiers expérimentés à Lépante.

  9. P&C

    Le mal est ancien.

    Aux armateurs de St Malo, Louis 14 avait demandé ce qu’il pouvait faire pour les aider. Les armateurs ont répondu « surtout ne faites rien, sire ! ».

    Plus récemment, Brighelli, invité au ministère, revoit une de ses anciennes élèves, devenue conseillère du ministre, 12000 euros par mois, etc…
    A la question « que pouvons nous faire? », le prof répond « surtout ne faites rien ! ». La fille répond « on ne peut pas, il faut qu’on communique ! ».

    1. Calvin

      S’ils se contentaient de communiquer, ça irait.
      Peu importent ce que disent Le Maire ou Hollande ou Royal.
      C’est ce qu’ils font réellement, les décrets idiots, leurs lois nuisibles, leurs transitions paraplaquistes, leurs subventions anachroniques, leurs nominations iniques, leurs orientations débiles, etc… qui dégradent le pays.

    2. Jacques Huse de Royaumont

       » il faut qu’on communique ! « , tel est le problème… C’est devenu l’alpha et l’omega de toute action publique, seul ce que l’on montre, ce qui se voit, compte. Or l’essentiel est invisible pour les yeux, les mesures préventives et le travail de fond ne se voient pas. On ne peut que constater leur absence, face au problème, quand c’est trop tard.

  10. Dr Slump

    La population française de ce pays n’est pas seulement sous hypnose, elle est littéralement prise de psychose collective. La moindre hausse du mercure au thermomètre est vu comme l’annonciation de cataclysme. Une épidémie de risque relativement faible crée l’hystérie, interdit toute activité, et fout l’économie du pays par terre. La moindre opinion divergente mobilise des armada de résistants en peau de lapin, prêts à tout casser pour 2 mots de travers. Une mouche éternue, aussitôt un essaim de clampins en costume et souliers vernis font irruption dans votre jardin pour mesurer, évaluer, qualifier, imposer et contrôler l’activité suspecte. Un gamin tombe de son vélo à roulette, un assistante sociale, un fonctionnaire, un médecin et un voisin débarquent, pour vérifier les compétences parentales, contrôler l’état du vélo, examiner le gamin, faire ses commentaires éclairés sur la façon de l’éduquer ses enfants, sans oublier de vérifier si les roulettes et le casque sont réglementaires.
    Tout le monde passe son temps à critiquer et dénoncer ce que font les autres, tout le monde passe son temps à se défendre de ce que les autres interviennent dans leur vie, et ainsi la grande fiction décrite par Bastiat se réalise prophétiquement: la vie de ce pays est littéralement devenue une lutte délirante de tous contre tous, où on en appelle toujours plus à l’action de l’état, qui alimente toujours plus la psychose, dont on ne verra la fin qu’avec une bonne grosse décompensation.

    1. pabizou

      Exact, et j’en arrive à espérer un blocage de l’UE qui précipiterait les choses et obligerait les états du club med à avaler leur chapeau . J’ai tout à fait conscience que je ferais partie de ceux qui trinquent mais trop c’est trop . Ras le bol de marcher sur la tête

            1. douar

              Un nouveau GG,

              mythesmanciesetmathematiques.wordpress.com/2019/09/06/gael-giraud-chez-les-scouts/

              A mon humble avis, ça va se fracasser sur le mur de la réalité: déjà, les associations « caritatives » voient leurs promesses de dons, non pas baisser mais s’effondrer (cf Axel Kahn pour la Ligue nationale contre le cancer).
              Notre Gaël qui veut refaire le monde à sa guise, va devoir pétitionner à max pour espérer se faire entendre.

            2. pabizou

              Tu parles d’une référence! Un crétin inter-galactique qui fait un lien entre Covid19 et RCA . Putain, c’est du lourd

              1. P&C

                Oui, ce point est assez comique…

                Cela dit, y avait eu des scénarios sur des virus échappés du permafrost sibérien… mais pour le moment, mis à part quelques restes de gros virus et un scénar de Plague Evolved, rien à l’horizon.

    2. RV

      +1, Dr Slurp et comme pabizou, ras le bol. Si tous ces cons mièvres qui rêvent doivent goûter au mur de la réalité en s’y fracassant la tête, alors allons-y.

  11. Pythagore

    Taxer une économie déjà exsangue pour la faire repartir, arf, on est plus ds la parabole de l’aspirine, on est ds l’hyperbole.

              1. Le Gnôme

                Il serait bon de l’échanger contre Hidalgo. Bon, il est vrai que le socialisme n’est pas le bienvenu, et que le maire de Brno fait parti de l’ODS qui se présente comme libéral-conservateur, ce qui déplairait à nos bobos.

                1. Al Bundy

                  Il doit y avoir un vivier à l’est, y’a aussi la présidente de je sais plus quel pays, une bombasse laitière ayant défrayé quelques tabloïds il y a 2 ou 3 ans.

                  Sinon il y a la ministre de la santé Belge, chaque pot a son couvercle

        1. Rick Enbacker

          https:/ /www.chambre.cz/des-actualites/n/news/marketa-vankova-brno-est-une-ville-qui-offre-de-nombreuses-opportunites.html
          Effectivement, ça n’a rien à voir ! Elle est bien plus sexy !

  12. RV

    La CGT s’insurge. « Impensable » pour ce gros *bip* de Martinez.
    Hi hi hi.
    https:/ /francais.rt.com/france/75232-aucun-tabou-renault-pourrait-annoncer-fermetures-plan-economie-deux-milliards
    Le mur de a réalité… Paf, le mur !

      1. Al Bundy

        « il faut être équipé d’un cerveau en état de marche, ce qui n’est pas le cas de Martinez »

        Il me semble bien qu’il a compris plus vite que toi comment gagner un max de pognon à rien branler que sa moustache

        1. Jacques Huse de Royaumont

          « Pour faire fortune, ce n’est pas de l’esprit qu’il faut, c’est de la délicatesse qu’il ne faut pas » (Talleyrand)

        2. RV

          Je repense à une réplique de Coluche dans je ne sais plus quel film: « Être syndicaliste ne dispense pas d’être intelligent ».

  13. glot

    L’accord de Merkel avec Macron, pour le fonds de relance européen de 500 milliards d’euros est-il bidon ?
    Dans la mesure où Merkel sait que les pays du nord de l’UE refuseront et qu’ainsi , en toute hypocrisie, elle aura juste fait semblant. .

    1. pabizou

      Tout à fait envisageable . Comme ça, pour elle comme pour le clown élyseen ce sera encore « cépamafote » c’est les autres qui sont trop méchants .

        1. douar

          Suis supayr étonné…

          Sinon, bonne nouvelle, AF redémarre la liaison aérienne Nantes/Lyon le 8 juin.
          Manifestement, ils n’ont trop écouté les judicieux conseils de Bruno

            1. Vodkaman

              5h44 en moyenne sur le site https:/
              /www.oui.sncf/train/horaires/nantes/lyon

              Un ami miens, incorporé dans les chasseurs de lapins du 13ème BCA de Chambéry mettait moins de temps pour faire Grenoble / Angoulême via Paris que Grenoble / Bordeaux en train.
              Et la LGV atlantique de l’époque s’arrêtait à Tours.

    2. Pythagore

      Merkel manie l’art de la carrote et du baton good & cop/bad cop comme personne.
      Cela m’est apparu lors des négo avec la Grèce.
      Son ministre des finances n’arrêtait pas de claironner qu’il faut que la Grèce sorte de l’Euro. J’étais étonné que Merkel supporte cette dissonance ds ses rangs sans dire mouche.
      En fait, je pense que c’était voulu, comme ca les Grecs avaient la pression et une épée de Damoclès au dessus de la tête.
      La pareil, elle accède aux désidérata et va laisser aux pays du Nord faire le sale boulot en contre-partie de ….. va savoir.

      1. sam player

        C’est assez courant dans les entreprises dans une négociation commerciale de laisser le n-1 aller jusqu’à la limite du clash… pour qu’ensuite le N puisse rattraper le coup et finir la négociation : on a testé la limite du client…

  14. Dr Slump

    Tiens, si en même temps que Presstalis, le cinéma subventionné pouvait aussi faire naufrage, je déboucherais le champagne direct, tournée générale aux abonnés. On entendrait moins bavasser tous ces donneurs de leçon parisiens sur l’avant, le pendant, et l’après (si seulement Rachid pouvait me lire… euh non pas Rachid, Jamel Deux Bouses!)

      1. Pythagore

        Le cinéma subventionné est une très bonne agence de marketing pour les socialistes/progressistes à peu de frais puisque c’est vous qui payez et à tps de parole non comptabilisé par le CSA. La probabilité qu’il disparaisse est donc, comment dire, faible.

    1. ~~Tribuliste~~

      Les pièces du puzzle se remettent doucement en place, j’aime à penser qu’un peu de justice donne une visibilité mondiale à ce scandale d’état. Pour ce qui est de la couverture médiatique en france, j’aime ce que dit l’auteur :
      https:/ /lesobservateurs.ch/2020/05/20/le-complot-des-democrates-americains-et-le-virus-de-la-desinformation/

    1. Husskarl

      Combien de temps pour rendre une décision de « justice » ? Heureusement que ça n’envoie personne en taule !
      Oups monsieur, désolé la loi était inconstitutionnelle, mais on va vous relâcher.

  15. Léo C

    Cela fait dix ans que je télécharge comme un mulet sans n’avoir jamais eu d’ennui avec ces hadopitres.

    J’avais publié un réquisitoire sur la tribune de mon canard local, il y a 3 ans et demi. Je l’ai récupéré sur un site où je suis membre.

    Je prie notre hôte d’en excuser la longueur et le remercie d’en publier le contenu s’il ne le juge pas inopportun:

    –Encore une fois, après cette nouvelle effervescence sur l’affaire Zone Téléchargement, voici montrés comme grands délinquants de la toile ces sites qui proposent un accès au multimédia que certains ne peuvent s’offrir autrement et surtout une variété qui ne se trouve pas sur de prétendus autres sites dits légaux.

    Je n’ai nullement l’impression de mettre l’industrie du cinéma, du multimédia plus généralement, en péril lorsque je me rends sur ces plates-formes.
    Mon abonnement internet a pris 8 € en 2 ans avec un service en baisse et la prétendue perte sur les droits, imputable à ce téléchargement proclamé illégal avec force diatribes, se paie sur les supports de stockage externes; arrêtez donc de stigmatiser et de vouer aux Gémonies ceux que vous voulez désigner comme criminels.

    Il serait souhaitable de prioriser certaines choses et de réinterpréter l’illégalité, le crime et le droit dont les notions sont à géométrie fort variable selon ceux à qui elles s’appliquent et ceux qui les appliquent.
    Il est aisé de taper encore sur les mêmes : ceux qui ne peuvent se défendre, ceux qui ne peuvent acheter la complaisance de ceux qui dénigrent et condamnent par principe autoritaire et complices d’un système gangrené par l’argent et les prébendes.

    La gendarmerie peut s’enorgueillir d’un fameux coup de filet fort glorieux. Ça, c’est de la lutte contre le crime organisé !!

    J’ai téléchargé et continuerai à télécharger avec la conscience tranquille et l’âme en paix. La SACEM et autres sociétés de défense des droits d’auteur et à l’accès au multimédia et l’État continueront à se gaver malgré tout.
    Ça ne m’empêche en rien d’aller toujours au cinéma malgré des tarifs prohibitifs. Qu’on ne vienne pas m’affirmer que ses prix d’entrée augmentent à cause de cet accès libre érigé en bouc émissaire.

    Il fut de ces temps que j’ai connus où enregistrer en VHS sur son magnétoscope des films diffusés ne relevait pas de l’infraction bien que certains eussent proposé, à l’époque, une redevance sur ces appareils (cela fit chou blanc).
    Maintenant que notre IP peut nous trahir et nous désigner, c’est du pain bénit.

    Vous n’arrêterez ni la progression ni la diffusion de ces sites que vous ne parviendrez à jeter à l’opprobre et à la vindicte populaire. Les moyens de contourner et contrer vos mesures coercitives s’adapteront. Il y aura toujours une parade.

    Soyez convaincus de cela.

    Bien évidemment je suis pour une juste rémunération des ayants-droits.

    C’est le pouvoir décisionnaire qui devient discrétionnaire, lorsque c’est opportun ou non, que je conteste. C’est l’amplification de ce phénomène de vindicte et d’aspect criminel qui me dérange.

    Je conviens que les « administrateurs » de ces plate-formes se sucrent au passage mais, curieusement, lorsque l’extorsion, puisque c’est le cas, est légale et réglementaire celle-ci devient moralement et éthiquement conforme.

    Dès que ceux qui se gavent se sentent floués (dont l’État, fort naturellement), on parle spoliation. Lorsque on voit le pitoyable pourcentage sur rémunération accordé à l’artiste sur la totalité, on est en droit de se demander qui spolie qui.

    D’aucuns se sont essayé à des études qui affirment que cette nouvelle forme d’accès favorise paradoxalement l’industrie cinématographique par effet de rumeur. Je ne me hasarderai pas à cautionner.
    Je ne tiens pas non plus à alimenter une polémique, d’autant que je me range parmi les stricts observants de la loi.

    « L’erreur ne devient pas vérité parce qu’elle se répand….. » Disons que je suis rigide envers ce que je considère comme injuste ou inique.

    Messieurs les censeurs, je ne vous salue pas. —

    Merci encore.

    1. Dr Slump

      « Ça ne m’empêche en rien d’aller toujours au cinéma malgré des tarifs prohibitifs. »

      Eh bien pas moi. 12 euros la séance dans de grande chaînes de cinéma, faudrait pas prendre les enfants du siècle pour des canards empaillés! Heureusement qu’il reste des salles indépendantes, et raison de plus pour voir des films sur des plates-formes dites « illégales », mais en fait libres, qui proposent de grandes cinémathèques de films anciens et récents, sous-titrées dans toutes les langues, d’une qualité et d’une variété inégalées par toutes ces grandes compagnies incapables de s’adapter à l’évolution du web, et proposant des services vod dotés d’un pauvre choix, sur des sites lents et mal fichus. Qu’il crèvent! Ils peuvent sans aucun doute fermer quelques sites, condamner quelques personnes, mais ils ne pourront pas arrêter le futur.
      Vive le p2p, et vivement le retour au web des origines, celui des cyber-pirates des commencements.

      1. Al Bundy

        C’est vrai que ça fait cher 12 euros la place que j’ai payé la dernière fois, en salle ICE qu’ils appellent, fauteuil président avec son de la mort et effet visuel sur les cotés, immersion totale, mais inutile pour les classiques français

        1. Dr Slump

          Cépafô. Mais bon, des sièges inconfortables dans des salles qui puent et où on se caille. Enfin c’est mon opinion, perso je trouve ça cher pour un loisir auquel je ne trouve plus grand plaisir.

          1. Aristarkke

            Le prix unitaire élevé est là pour rendre l’abonnement mensuel attractif qui devient « rentable », vu du client dès la quatrième entrée mensuelle ou qq chose du style…

        2. P&C

          Comme tu fais pour apprécier cette projection ?
          Tu es secoué comme un prunier, tu prends de la flotte dans la tronche… et question son de la mort, je te conseille la Dolby Cinema.

        3. Pythagore

          Manon des sources en dolby 5D surround THX, ca en jette, les grillons comme si on y était, ca déchire ta mère. cricricricricricricri

      2. Léo C

        Je confesse que ça ne m’arrive pas souvent. Sauf avec mes fils, anecdotiquement, ou si je n’ai pas envie d’attendre.

        Chez moi, j’ai un ciné d’arts et d’essais qui passent également de grosses productions à succès. Les tarifs sont plus proches, notamment en « happy hours » de 5,50€ et jusqu’à 8€

      3. Léo C

        Non, comme je le disais, ils n’arrêteront pas le futur.

        ZT en 2016 avait vu ses DNS verrouillés.
        Qu’à cela ne tienne, délocalisation. La base de données est intacte, on change les DNS, on rapatrie la DB et on héberge en Argentine, en Russie, en Ukraine, aux US, etc.
        Ces sites ne contiennent que des liens. Il y a, en plus, une multiplication de sites issus des originaux (clonage).

        Ils ne peuvent plus rien.

        Qu’on axe les efforts sur la vraie cyber-criminalité (trafic d’armes, réseaux pédophiles, trafic humain, etc) et qu’on arrête de nous faire ch…. avec ça.

        Encore une fois on tape sur le quidam de base; celui qui se fait burner par les auxiliaires automates de la prédation fiscale.

        Avec le manque à gagner dû au confinement, je pense que la volaille à plumage bleu va déconfiner tous azimuts.

      1. Theo31

        VK.
        Il faut avoir un compte pour télécharger et faire gaffe à ne pas se faire pirater. Et installer l’extension savefrom.

        On trouve pas mal de films. Éviter tous ceux en post synchro russe. Un vrai désastre.

        Pour la musique, c’est le paradis.

  16. Passim

    On va pouvoir bientôt prononcer une oraison funèbre à la Bossuet : Renault se meurt, Renault est mort !
    Un prêt sans condition de 5 mds € au constructeur pourrait lui sauver la peau malgré la dégringolade des ventes (résultat de la politique imbécile menée par le gouvernement sous prétexte de santé publique – ce confinement dont on mesurera bientôt toute la malfaisance).
    Le plan de fermeture des sites décidée avant la crise sanitaire aurait également pu préserver le futur de l’entreprise.
    Mais la CGT veille, et va achever le moribond en essayant d’imposer le maintien de ces sites, avec le soutien d’une opinion publique facile à scandaliser avec des arguments du genre : cinq miyards, et ils ferment, les salauds !
    Le maintien des sites, avec l’argument de la réindustrialisation mais sans les diminutions de charges, vont rendre les modèles encore moins compétitifs. Les gens veulent bien acheter français, mais pas plus cher.
    Je doute que la directrice par intérim de Renault ait les couilles pour imposer les fermetures tout en prenant le pognon.
    La question n’est pas de savoir si Renault va mourir, mais quand.

          1. Pheldge

            bin justement, vaut mieux pas évoquer ce scénario, qui nous coûterait la peau des yeux, vu qu’il ferait tout pour ne pas perdre la face …

            1. Passim

              À l’enterrement de Renault, l’assassin aura-t-il l’audace de venir faire un petit discours funèbre ? Car c’est Macron, on le sait, qui aura été à l’origine de cette perte immense.
              https://bfmbusiness.bfmtv.com/entreprise/emmanuel-macron-a-l-origine-de-la-guerre-entre-renault-et-nissan-1574535.html
              On pense ce qu’on veut de Ghosn, mais c’était un patron, un vrai, un tatoué. J’attends avec impatience qu’il publie un livre. S’il a besoin d’un porte-plume, je fais le voyage au Liban, quand il veut.
              Avant qu’il ne prenne les rênes, l’État avait déjà fait tout ce qu’il pouvait pour détruire Renault. Il faut remonter à la libération, à l’époque de Louis Renault assassiné, il faut voir comment Louis Schweitzer a failli tuer la firme avec son positionnement anti-bagnole… car pour diriger une marque automobile, le moins serait d’aimer un peu les voitures, comme un évêque devrait un peu croire en dieu…

    1. Aristarkke

      J’ai déjà pronostiqué ce sort pour Alpine dont la production a déjà été divisée par deux dès Janvier, bien avant le Covid. Il ne paraît pas possible en Grance de faire vivre 400 salariés (et un réseau de vente même concentré dans les métropoles uniquement) pour vendre en moyenne 7 voitures/jour ouvrable, soit 2000 voitures par an avec de surcroît une TVA à 20% dans le prix client + une taxe qui ajoute dans les 10% supplémentaires pour le client sans que cela tombe réellement dans la poche du constructeur.
      Dans l’état actuel de Renault, cette marque ne devrait pas dépasser 2022 si même elle arrive à l’atteindre…

        1. Pythagore

          Qd je vois le prix d’une audi ou d’une mercedes, c’est pas cher payé pour une voiture de si petite série. L’équipement n’est probablement pas le même.

          1. Aristarkke

            C’est une deux places qui tient davantage du jouet pour garçon âgé que de la voiture familiale. Et l’image reste beaucoup trop granco-grançaise à l’inverse des teutonnes.

      1. Pythagore

        Au fond sur le prix d’un produit client final, celui qui fait la plus grosse marge ou le plus gros bénéfice, ce ne sont ni le méchant patron ni les actionnaires, mais c’est l’état. L’état plus capitaliste que les capitalistes.

    1. ~~Tribuliste~~

      J’en parlais il y a 2 jours, as-tu oublié les chèques vacances? Ils vont en émettre à foison pour les démunis apprentis vacanciers.
      Ça va mieux?

    2. Gabizos

      Cette propension de certains français à penser aux vacances alors que la plupart a rien foutu pendant deux mois, payés avec l’argent des autres, pue l’indécence.

      Tout gosse, je voyais venir ces étranges vacanciers financés par la mairie de sarcelles pour se mettre au vert (et faire qqs rapines) le temps d’un été dans le sud ouest « parce que tu comprends ces pôv’ jeunes »… pendant ce temps les jeunes pécores du coin castraient le maïs pour se payer les études.

    1. sam player

      Dans un monde incertain, on va en arriver à tout prévoir à la dernière minute : abonnement au mois, réservations de vacances 3 jours avant de partir… etc…

      1. Al Bundy

        « réservations de vacances 3 jours avant de partir… »

        Cela nous est arrivé, coup de tête, pas cher et effet surprise, pas désagréable, très dépaysant en général on tache même les draps :mrgreen:

  17. Aristarkke

    https://twitter.com/bfm_eco/status/1263179111444484096

    La vilaine industrie capitaliste, c’est cra-cra sauf quand elle disparaît pour de bon avec toutes les taxes locales qui ne seront plus payées…
    Et ce maire lutte comme tant d’autres sur la place de la voiture dans sa bonne ville, en la pourchassant autant que faire se peut quoiqu’un cran en dessous de la dingo parisienne.

      1. zelectron

        Le socialisme n’a pas marché. C’est parce qu’on n’a pas été assez loin dans le socialisme. Mais le gouvernement français actuel s’en charge avec les résultats qu’on attendais : encore pire !

  18. Aristarkke

    Par exemple, pour aller ou partir de cette usine avec un poids lourd, il est impératif d’aller chercher l’autre bout de la voirie à Villeneuve St Georges (la languette de terre est coincée entre la Seine et les voies ferrées de la gare de Lyon vers le Sud)(*) parce que c’est interdit aux poids-lourds > 3,5 T à cause d’un accident de personne en 2000. Et c’est limité à 30 km/h sur 3 km…
    (le point d’entrée nord est au niveau du carrefour Pompadour et le point d’entrée sud est à 1.000 m avant la gare de Villeneuve St Georges sans aucun autre passage transversal entre les deux… sur quasiment 10 km…)

          1. P&C

            ça dépend…
            Tu connais la botte vivante ? Tu prend la peau fraichement écorchée d’une chèvre ou d’un mouton, tu la moule en forme de botte sur ton pied. La peau en se dé-séchant va épouser la forme de ton pied.
            Odeur de vieille bidoche + pied de soldat, effet garanti.

    1. ~~Tribuliste~~

      2,6 millions pour un pays riche comme la france? C’est tout? Ils ont un sujet tout trouvé pour être en colère.
      J’aime bien le  » rentrer chez eux ». Ben oui ici ce sont les vacances, la fête foraine, c’est épuisant il leur faut quelques jours dans un pays sérieux pour se requinquer.

          1. Al Bundy

            T’inquiètes, ils se tiennent à carreau qd ils sont au bled, les flics n’ont pas les mêmes consignes, spour ça qu’ils se lâchent ici

              1. sam player

                J’ai lu hier que les flics anglais ont désormais, comme aux US, le droit de faire des poussettes, pour faire chuter les motards des cités qu’ils poursuivent…

                Bah on est carrément à l’inverse ici… pour un peu, même s’il chute seul, faudrait faire un constat d’accident…

                1. Al Bundy

                  C’est déjà la cas, le gamin mort moto cross sur trottoir sans casque, inutile de préciser sans assurance, flic pas impliqué, les parents ont porté plinthe grâce à leurs deux avocats

                2. Léo C

                  Regardez encore, récemment, à Argenteuil.

                  Il suffit qu’une bagnole de flics se trouve malencontreusement à côté d’une racaille qui se bourre à moto pour que tout pète.

                  Il ne faudrait pas qu’en plus ils soient poursuivis. Laissons-les manifester leur émotivité en leur filant du pognon de dingue.

                  45 ans qu’on leur file la gamelle et qu’on ouvre les vannes en baissant notre froc. Pour quel résultat ?

    2. sam player

      « Ces quartiers populaires des Yvelines sont peuplés par des habitants originaires de pays étrangers et qui ont pour habitude de retourner chez eux l’été pour y passer leurs vacances. » précise le président du département, Pierre Bédier (LR).

      😀

      1. Pythagore

        Des francais originaires de…. Oui, mes amis, demandez des subventions pour pouvoir retourner dans votre Nord natal, votre Bourgogne, votre Périgord, si tout francais que vous êtes, vous restez un étranger ds votre région et il est urgent que l’état vous aide à retrouver votre pay au moment des vacances.
        Ils sont francais qd ca les arrangent et étranger qd ca les arrangent…..
        C’est étonnant comme ces politiques trouvent tjs une bonne justification à la distribution de pognon. Que d’imagination !

  19. Dr Slump

    La « crise du covid a causé une crise économique », entend-on répéter par tout le monde à présent. Et hop, en une phrase on oriente la présentation des faits et on se dédouane de toute responsabilité politique. Des molécules virales ont forcé tout le monde à se confiner et cesser toute activité économique par la seule force de leur petite membrane.
    Heureusement que nos vaillants hommes politiques sont là, plein de solutions inspirées pour faire face à la criiiiise. Heureusement qu’ils sont là pour faire du bruit et des gestes dans les postes de télé et de radio, pour enflammer les âmes, sans quoi nous autres bovins continuerions de vivre à peu près normalement une vie dénuée de discours révolutionnaires, d’actions héroïques, et de lois supra-intelligentes

    Allez, plus qu’une dernière pichenette, et l’état de crise sera considéré par tous comme l’état normal et habituel des choses. En fait ça a du bon la crise, franchement je vous le demande, qu’est-ce qu’on deviendrait sans elle? Vivement la prochaine! Un état de crise perpétuel est même indispensable! Pensez-donc, notre planète flotte, et peut-être même chute dans un espace extrêmement dangereux, où règne le zéro absolu, l’obscurité et le vide intersidéral, c’est terriblement angoissant et risqué pour toutes et tous. Il faut agir radicalement pour l’avenir de la planète, et pour cela il faut qu’on inscrive la crise dans la constitution.

    J’en appelle à toutes les bonnes volontés pour rejoindre mon parti, la parti de la crise. Tous ensemble nous ferons advenir un nouveau cosmos, un cosmos sécurisé, égalitaire et doté enfin de l’éclairage public!

    1. Le Gnôme

      Autrefois, il y eut le PSU (Parti sans Utilité), le MOU, le Mouvement Ondulatoire Unifié dont les slogan se prête bien aux temps actuels; Les temps sont durs, votez MOU.

    2. ~~Tribuliste~~

      Le covid aurait pu être utile, aider à purifier le système parce que la crise était tapie dans l’ombre depuis un moment. Au lieu de ça on repart avec les mêmes concepts, en plus évolués forcément, et on sait que c’est pour notre bien. Nous sommes à l’horizon des évènements, le pays donne tout ce qu’il a pour émettre un peu de lumière mais sous peu, on basculera.

      1. pabizou

        La crise? Quelle crise? Ce que je trouve intéressant aujourd’hui c’est de voir les médias qui ont monté en épingle une épidémie, créant un phénomène de peur collective pour un virus qui, pour inconnu qu’il soit, n’est en aucun cas d’une létalité justifiant tout ce cinéma, faire partie de ceux qui vont trinquer à cause du monstre qu’ils ont contribué à créer . La destruction de l’économie a peu de chances de déboucher sur le grand soir tant espéré par certains mais pourrait bien donner des résultats inattendus . Quand aux 500 mrds négociés par Merkel et micron je serais étonné qu’ils pointent le bout de leur nez avant que les dégâts ne soient irréversibles . Autriche, Pays-Bas, Danemark risquent de compliquer sérieusement les choses et de renvoyer aux calendes grecques la manne pas chère attendu par notre lider minimo . Pas sûr que l’euthanasie du peu d’industries qui restait survive très longtemps aux rêves éveillés des kmers verts et autres fumistes patentés qui gangrènent ce pays . Si certains espéraient faire avancer une Europe politique je crains bien qu’ils obtiennent le résultat inverse . Ce qui peut être accepté dans une situation normale ne le sera plus dès que la situation va réellement se tendre et avec le ralentissement Bercy va voir fondre les rentrées fiscales comme neige au soleil . Plus de pognon, plus de paix sociale et in bail-in ne résoudrait rien . Ce qui a été fait à Chypre a surtout touché des capitaux russes, là il s’agirait du pognon des français, ça risque coincer beaucoup plus d’autant que l’argent aura eu le temps de rejoindre des cieux plus cléments pour ceux qui possèdent assez pour que ça vaille la peine de le mettre à l’abri

        1. Al Bundy

           » je serais étonné qu’ils pointent le bout de leur nez avant que les dégâts ne soient irréversibles »

          on s’en fout, 500 milliards vs 22.0000 milliards de PIB ne changeront que le portefeuille des petits copains.

          Suis très curieux de connaitre les affectations…

          « Au féminin, comme toutes les catastrophes… »

          Tu auras remarqué que les fénomnènes destructeurs météo se sont largement masculinisés depuis un paquet d’années ^^

            1. Aristarkke

              Oui mais apparemment, c’est bête hein, les prénoms féminins échoient principalement aux plus virulentes de ces tempêtes…

      2. Pythagore

        Chaque crise révèle un peu plus la nature de l’état, de l’administration, des journalistes. Certains médecins auront noté le comportement des politiques et des fonx, et hésiteront p-e un peu plus à voter pour des étatistes.
        Chaque connerie de Micron lui fait perdre un peu plus d’électorat.
        Il faut probablement être patient, mais c’est vraiment frustrant de voir à quelle vitesse les choses évoluent (ou pas) chacun restant accroché comme une moule à son rocher et regardant l’eau monter et de plus en plus proche de les submerger (argh c’est le RCA !), tétanisé à l’idée de changer quoique ce soit.

    3. pabizou

      Pour que ce soit bisou-compatible, on inventera des bougies sans flamme, celles qui éclairent sans bruler les doigts des petits nenfants, et elles remplacerons les étoiles

  20. sam player

    Oh p’tain on est sauvé :

    lefigaro.fr/langue-francaise/l-academie-francaise-a-tranche-il-faudra-parler-de-la-covid-19-20200512

    Au féminin, comme toutes les catastrophes…

    1. pabizou

      Depuis aujourd’hui, grâces en soit rendu à l’académie française, on dira une virus et un bactérie . Youpi, le monde avance …c’est schiappa qui va être content

  21. Alex

    Bonjour tout le monde 🙂

    Je me permets un semi HS: à chaque fois dans plusieurs billets et pas mal de commentaires, il y a une récurrence concernant le trop-administratifs, le trop cerfa, H16 avait évoqué un pourcentage hallucinant dans le domaine hospitalier (70% de personnels non-soignants, si je me souviens bien ?)

    Ma question est la suivante: quel est l’intérêt de ce mille-feuille administratif ?

    Ma 2éme question est un peu plus HS et est adressée à H16 himself:
    Dans ton dossier sur l’EN, tu ironises avec une belle analogie de la guerre concernant les nouveaux enseignants (très drôle au passage ce paragraphe).

    Cependant, à la fin du dossier, tu listes plusieurs faits divers prouvant qu’aller enseigner peut, dans certains endroits, devenir réellement dangereux.

    J’ai trouvé une certaine contradiction dans le fait de railler la fragilité des enseignants que tu dénonces tout en soulignant le caractère dangereux de certaines zones.

    1. Ce ne sont pas les mêmes profs ni les mêmes populations qui sont concernées : dans le premier cas, il s’agissait de témoignages d’instits en maternelle de tout type (tous quartiers confondus), dans le second, c’est des profs du secondaire dans certains quartiers « sensibles ».

    2. Husskarl

      « Ma question est la suivante: quel est l’intérêt de ce mille-feuille administratif ? »

      Nourrir des parasites électoralement favorable/des copains ?

  22. Aristarkke

    Sam, à propos de rues abusivement barrées, la gestion des travaux du carrefour de la Libération (Vitry sur Seine) qui est essentiel pour la circulation des bus et des véhicules et mis en travaux depuis Avril 17 pour l’aménagement de la ligne de tramway, à fait retirer les panneaux de propagande (ici, l’état, la Région et le Département œuvrent pour améliorer le quotidien…) qui mentionnaient un achèvement en juin 2018… Des taggers avaient depuis caviardé 18 en 19…
    Et ce n’est pas en juin 20 que cela sera achevé puisque rien de ce qui sera le chemin de passage du tramway n’a encore été entamé…
    Résultat, cela fait plus de trois ans que ce carrefour est un bazar innommable sans même être aux « heures de pointe »…
    On peine à la voir, l’amélioration du quotidien…

  23. glot

    Question:
    Le mouvement education populaire est-il un enfumage pour dissimuler une « education » ideologique fortement inspirée du communisme ?

  24. Grosminet

    Permettez moi de pas être tout à fait d’accord. En terme de « stratégie produit » Schweitzer a fait de brillants coups, notamment avec les monospaces (qui ont longtemps été très porteurs avant de se faire détrôner par les SUV et autres crossovers) sur lesquels RENAULT était un pionnier et a longtemps gardé une avance sur la concurrence, et surtout avec le projet DACIA, une idée qui lui appartient exclusivement (ni plus ni moins ré-inventer la voiture pas chère) et qu’il a portée malgré une très grande réticence, pour ne pas dire opposition de son staff. On a vu le résultat, la gamme low-cost a littéralement sauvé RENAULT lors de la crise de 2008 et la marque continue de se faire des couilles en or avec. À côté de cela, Ghosn, avec son pari sur l’électrique et qui a soutenu que l’hybride n’était pas porteur a dû faire piteusement demi-tour et la marque a pris un gros retard dans ce domaine.

    1. Passim

      Bonjour Grosminet. Il me semble me rappeler que le monospace a été conçu chez Matra, et vendu à Renault en 82 alors que la firme était dirigée par Bernard Hanon. Schweitzer n’a fait qu’en hériter en devenant PDG en 92.
      Etre 1992 et 2005, deux gros échecs, l’Avantime et la Vel Satis. Pour le reste, vous pouvez avoir raison, mais je doute énormément du fait qu’un haut fonctionnaire, socialiste et futur patron de la Halde, ait pu être un bon patron dans l’automobile.

      1. sam player

        RPS l’homme qui parle aux chats hi hi
        Vel Satis fallait oser… taillée à la serpe … et cette lunette arrière hum…
        Talisman actuellement : idem, lignes d’une autre époque, la 1ere fois que j’en ai vu une, j’ai cru être en Inde, ventes 3000 par an, pas étonnant

        Renault : gamme assez illisible en ce moment et véhicules qui se cannibalisent les uns les autres… et se ressemblent trop…

        1. Al Bundy

          « Vel Satis fallait oser… taillée à la serpe  »

          tandis que la BX, succès commercial ^^

          (ça doit être l’option pour passer au dessus des bidons de pétrole k’ a fait autant de clients)

          (ou c’était ptet une autre Citroën, en fait)

      1. Dr Slump

        Il est forcément très bien ce monsieur, il pense comme moi à propos de cette société morale où tout le monde lutte contre tout le monde :mrgreen:

        https ://www.lopinion.fr/edition/politique/francois-sureau-l-esprit-liberte-s-affadit-dans-corps-social-206417

          1. Dr Slump

            Il défend le principe du droit d’asile, mais pas à n’importe quel prix à ce que je comprends. Il dit lui-même qu’il est de gauche concernant la défense des doigts de l’orme, mais de droite sur la façon d’y parvenir. Mais je ne l’ai pas entendu parler de monde sans frontières, ni de droits des minorités, qu’il critique au contraire.

      2. sam player

        À propos des libertés :

        «On a été assez libre de 1789 à 1791, après en 1792 ça se gâte, on a proclamé les droits de l’homme et ensuite on a érigé une guillotine. »

        :mrgreen:
        Il la ressort souvent celle là

  25. Grosminet

    Bonjour à vous, effectivement l’espace a été conçu (et fabriqué pour les trois premières générations) par MATRA, mais ne disposant pas d’un réseau de distribution adéquat, MATRA a initialement contacté PEUGEOT qui a décliné l’offre puis RENAULT qui a accepté. Là où RENAULT a bien joué, c’est d’avoir transposé le concept du monospace à l’ensemble de la gamme, notamment avec le scenic qui a longtemps été une star du marché. en ce qui concerne l’avantime, c’est une véritable et authentique carotte que RENAULT a mis a MATRA, le but étant que l’espace 4 soit fabriqué chez RENAULT et qu’en contrepartie l’anvantime soit fabriqué chez MATRA, celui-ci étant un produit mal ciblé, mal fini et en retard (surnommé l’aftertime). Pour la vel satis, au-delà du fait que déjà voiture française ne rimait plus avec haut de gamme le problème était essentiellement au niveau du design, trop « frappant ». Paradoxalement, les mêmes codes esthétiques (la megane 2, toujours pendant la période Schweitzer) ont fait de celle-ci pendant quelques temps la berline la plus vendue en Europe. Entendons nous bien, loin de moi l’idée de vouloir encenser le haut fonctionnaire en question, mais en ce qui concerne le produit, sous sa direction la marque a su parfois innover.

  26. Grosminet

    En réponse à Passim 18h01
    PS Patron, y’a comme un petit soucis avec les coms, kesseki veulent pas se mettre à la bonne place

  27. Grosminet

    L’avantage de parler aux chats, c’est qu’on est à peu près sûr de ne pas avoir affaire à des cons… pour la Vel Satis, c’est vrai que le design était vraiment osé, mais une fois à l’intérieur c’était une bonne bagnole. Pour la Talisman, on est d’accord de toute manière RENAULT n’a à mon avis plus rien à faire dans cette gamme, c’est la chasse gardée des Allemands.

    1. Al Bundy

      je connais un paquet de chat très très con.

      y’a pas de soucis sur les coms ki se mettent pas à la bonne place, le pb est devant le clavier, no offense.

      J’ai acheté un scenic, je suis guéri, fallait cirer l’embrayage pour monter à la mongie.

      la seule renault que j’ai acheté de ma courte vie, sinon voiture de société, clito, 5 ou 6, avec les pieds ds l’eau (la clim) ou la tronche au vent (tringlerie de vitres qui se dévissent à 30.000) plus tout les autres merdes, ampoules qui pétent tout le temps, etc.

      Un de mes gamin a acheté sa première bagnole, une renault (j’ai rien dit) il a perdu un boulon ou je sais pas quoi à un feu tricolore, le levier de vitesse bringballait ds tout les sens.

      Renault, c’est des bagnoles en kit inversé, elles se démontent toutes seules, à toi de pas perdre la vie.

      1. Dr Slump

        Même constat pour Renault, en plus elles sont moches, les derniers modèles ont un design tape-à-l’oeil de kéké, et l’ergonomie est à chier. Citroën ça passe, mais j’aime pas, Peugeot reste la meilleure offre parmi les constructeurs français, enfin, français, plus tellement, disons concepteurs français.

      2. sam player

        Al, un moteur perd 1% de puissance tous les 100m, tu devais avoir un 90cv à tout casser, et avoir du mal à monter au-dessus de 3000 tours, limite de puissance oblige… et à ce régime le turbo n’arrivait pas à compenser l’altitude…
        Descendre un rapport dans ce cas…

        1. Al Bundy

          j’étais en 1ere …

          Une fois lancé ça allait à peu près en montant ds les tours, sinon elle s’étouffait, mais toujours en cirant l’embrayage.

          Je n’ai jamais eu ça sur les autres voitures, toutes de petites cylindrées.

  28. Grosminet

    Pfiou, là y’a du boulot…
    En ce qui concerne les chats et les cons, c’était de l’ironie hein…
    Pour les coms qui se mettent pas à la bonne place, si vous voulez traitez moi de gland, c’est pas la première fois que je commente ici. En ce qui concerne votre aversion pour les Renault, je compatis, mais çà n’était pas du tout le sujet de la discussion. détendez vous, prenez un verre, fumez un cigare et surtout relisez le point de départ de la discussion.

    1. Al Bundy

      faut pas faire le gros dos, j’ai marqué no offense, et je relatais juste mon ressenti renault, comme vous le votre, avec peut être bien un brin de carrière chez eux apparemment.

  29. Grosminet

    Alors là par contre y’a big offense, moi travailler cher Renault ! Et pourquoi pas fonctionnaire pendant qu’on y est !
    C’est un (très bon) client, je prétends bien les connaître et bien connaître leurs produits. Comme chez pas mal de constructeurs, il y a objectivement du bon et du mauvais. En terme de fiabilité puisqu’il semble que ce soit le critère qui vous intéresse, globalement ils ne se demerdent pas trop trop mal, l’essentiel est de ne jamais acheter un modèle qui vient de sortir ; il faut attendre au moins 2 ans de « deverminage ».
    PS pour le patron : si mon com yenapa venir sous celui du môssieur, moi yena faire grêve de lecture du blog pendant au moins… beaucoup

    1. Passim

      Quoiqu’il en soit, l’histoire de Renault, avec ses hauts et ses bas, pourrait être l’exemple le plus frappant de la malfaisance du virus étatiste. Il aura fallu du temps pour tuer une firme comme celle-là, mais il est en passe d’y arriver.
      Et le plus frappant, c’est qu’à la fin personne ne pourra désigner des responsables. Ce sera la faute de personne. Personne n’aura voulu ça. Tout le monde se lamentera.
      Ce qui aura tué Renault, c’est juste l’air du temps, en France, devenu peu à peu irrespirable.

    2. durru

      1. Pour Renault, je confirme, la seule voiture que j’ai achetée neuve était une Renault, pendant les cinq années que je l’ai gardée je l’ai amenée au garage seulement pour les entretiens réguliers, rien d’autre. Ils sont capables de bien faire.

      2. Pour les posts, vu qu’à d’autres occasions ça allait là où il fallait, y’aurait pas un changement de navigateur ou autre ? Moi les seules fois où ça m’arrive (il me semble, c’est pas garanti) c’est quand la page se rafraîchit à l’improviste ou après une navigation involontaire. La réponse fait semblant de se positionner là où il faut, pour après tout oublier et aller à la fin…

    3. Pheldge

      @ Passim : ne crois pas à la mort de Renault, au contraire, c’est « un flleuron de l’industrie française », « un symbole national auquel les français sont très attachés » que tu entendras BLM déclarer avec des trémolos dans la voix … et l’état mettra le pognon qu’il faut, et enjoindra les directives qu’il faut pour garantir un nouvel échec (mesures écolo débiles). C’est sas espoir, dans ce pays où la majorité des gens sont persuadés que l’état a des pouvoirs magiques ! D’ailleurs, ça fait combien de temps que régulièrement on y met du pognon, dans Renault ?

      1. sam player

        Avant aujourd’hui, 2 interventions depuis la nationalisation en 1945 :
        – au capital en 1980 (intervention en tant qu’actionnaire d’une entreprise nationalisée)
        – en 2008 prêt à 6%

  30. Grosminet

    @durru 22h08
    1. Comme je l’ai écrit, il y a du bon et du mauvais, par exemple les moteurs F ou K en version essence sont increvables, par contre le R en version 160 ch est un un ratage complet.
    2. Pour les posts c’est d’autant plus bizarre que je suis sur tablette, com d’hab, et que j’ai pas mis à jour l’OS

  31. Grosminet

    @Passim22h08
    Aussi nuisible que soit l’état (votre concept de virus lui sied à merveille), je ne serais pas aussi pessimiste. Par contre, en ce qui concerne les responsables, soyez en sûr, ils survivront…

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.