Et maintenant, chômage et extorsion fiscale pour tous

Entre les flonflons nationaux et petite ballade impromptue aux Tuileries, le 14 juillet du Président Emmanuel fut bien rempli et aura été l’occasion pour lui d’assommer une nouvelle fois le pauvre peuple français avec une intervention sans intérêt si ce n’est celui de rappeler que le chômage allait exploser des records…

Oui, apparemment, il sera difficile de camoufler un million de chômeurs supplémentaires. C’est ballot.

C’est ballot mais c’est interressant pour un pays qui vivait semble-t-il fort bien une situation de chômage élevé depuis les années Mitterrand où il avait été finement calculé par l’intelligentsia socialiste du moment qu’une masse dodue de chômeurs, pas trop mal indemnisés quitte à creuser la dette, permettait d’une part de s’assurer un certain coussin électoral (indispensable lorsque le but n’est pas le bonheur du peuple mais de conserver le pouvoir), et d’autre part de donner des éléments de pression sur les salaires, ce que les entreprises issue du capitalisme de connivence ne rechignèrent guère à accepter à bras ouverts.

En pratique, le modèle social français s’est fort bien accommodé de ce chômage massif jusqu’à présent tant que ces chômeurs se tiennent tranquilles et tant que le reste de la population peut bénéficier des fruits de la croissance. Avec la crise sanitaire puis économique, la donne change suffisamment d’autant qu’on peine depuis quelques décennies à distribuer les fruits de la croissance et que les chômeurs (ou ceux qui risquent de le devenir au moindre tremblement économique) ne se tiennent plus trop tranquilles.

La saillie de Macron dans ce contexte devient particulièrement savoureuse puisqu’elle augure d’un futur quelque peu rocailleux : d’un côté, les rentrées fiscales vont s’effondrer, de l’autre, les dépenses sociales explosent, et au milieu, le contribuable semble assez peu décidé à faire une croix sur à peu près tous les services que ses impôts étaient censés payer, sans pour autant voir ses prélèvements fondre.

Même le gouvernement, pourtant généralement assez loin de ces considérations terre-à-terre et peu concerné par les problèmes de fin de mois, a commencé à comprendre qu’un nuage gris s’accumulait à l’horizon.

Heureusement, il a pris la mesure du problème à bras le corps : Castex, l’énarque bureaucratique en charge des affaires courantes (formellement, il serait premier ministre) a par exemple bien saisi que la lutte contre le chômage serait la priorité absolue top number one du gouvernement, et s’est donc immédiatement fendu d’un « plan vélo très ambitieux », ce qui donne une mesure assez précise de la décontraction générale des ministres face au problème.

Et si l’à-propos d’une telle mesure musclée échappera sans doute à ceux qui ne sont pas adeptes de la pensée complexe macronienne, souhaitons malgré tout que la multiplication des petits biclous ne provoque pas en France les mêmes embouteillages vélocypédiques qu’en Belgique où la compagnie ferroviaire du plat pays commence déjà à pleurnicher d’une bousculade dans ses trains. Gageons que, ici comme ailleurs, l’anticipation sera reine et qu’il n’y aura donc aucun souci à prévoir de ce côté.

Bref, c’est décidé : la lutte contre le chômage sera donc l’affaire de tous dans les prochaines semaines…

À commencer par toute la Ligue des Bureaucrates Extraordinaires, depuis l’inspection du travail jusqu’à l’URSSAF en passant par Bercy : en ces temps difficiles, il n’est pas question que le moindre centime manque à l’appel du Trésor public, il n’est pas question que le moindre sou soit détourné de ses objectifs solidaires et citoyens, ou que la moindre goutte vivifiante d’État Républicain Indispensable À La Survie Des Français ne vienne pas abreuver les miséreux et les orphelins.

Pour cela, il va donc falloir renforcer les contrôles car on a bien compris qu’en réalité, profitant honteusement de cette crise sanitaire gérée de main de maître par un gouvernement au taquet, les entreprises se sont toutes relayés pour venir s’empiffrer de subventions, d’aides et de chômage partiel.

Eh oui : tout indique qu’il y a eu des fraudes, du détournement, des abus et de scandaleux petits arrangements avec la réalité, ce qui impose donc que le privé soit maintenant sévèrement contrôlé. Et lorsqu’on voit l’importance des montants évoqués, on frémit : les fiers services de Bercy ont ainsi identifié 1740 opérations frauduleuses, ce qui représente tout de même plus de 1,7 milliard ah non pardon million d’euros de préjudice, et ce alors que des versements de plus de 6 millions ont pu être arrêtés. Ouf. Avec une moyenne de près de 1000€ de détournement par affaire, on voit que l’État a évité le pire…

Et au-delà de ces sentiments de fraude immenses fraudes massives, il s’agira aussi d’aller récupérer du pognon là où il se trouve. Or, si la crise a véritablement sonné le glas d’un nombre effarant d’entreprises et de commerces en France, elle a aussi fourni une opportunité en or pour certaines sociétés de placer leurs services et leurs produits.

Et ça, en France, cela s’appelle profiter du malheur des autres : si c’est parfaitement autorisé et même conseillé chez les socialistes, c’est en revanche parfaitement interdit pour le reste de la société et formellement combattu par toute l’administration qui s’est donc chargée de remettre un peu d’ordre dans tout ça en lançant une vaste campagne de contrôles serrés auprès de toutes les entreprises qui ont eu l’impudence de sortir bénéficiaires de cet épisode douloureux.

Ainsi, en matière de contrôles fiscaux, la priorité sera donnée aux secteurs d’activité qui ont tiré profit du confinement, comme par exemple les plateformes d’e-commerce, de télécommunications, les opérateurs télécoms ou les éditeurs de jeux vidéo en ligne, les plateformes de streaming…

Avouons que l’idée même de taper sur ces entreprises qui ont su tirer leur épingle du jeu pourri de cette première moitié d’année est une idée d’autant plus lumineuse que, comme l’a admis Président Manu, le chômage va exploser ! Rien de tel qu’un bon gros contrôle fiscal bien sévère pour inciter ces plateformes, ces opérateurs et ces services à embaucher en période de crise, tiens !

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires237

    1. Aristarkke

      Mélusine a maintenu ballade et je comprends mieux le (subtil) calembour indiquant que Flop Joene s’était fait pousser la chansonnette…
      Bravo !

          1. Pheldge

            ouais , bin plains toi pas, que ça risque d’aller de pire en pire : je joue désormais les pater familias à plein temps … même plus le temps de jouer de la guitare, c’est dire 😉

  1. Aristarkke

    Interressant avec deux R, c’est pour rappeler le géniteur Mitterrand du chômage ???
    Bien vu dans ce cas quoique violent pour Laure Tograff… 😥

    1. Opale

      Ça râle ça râle ces vieux :p alors qu’on a un billet tous les deux jours en plein juillet, faut en profiter… Tu vas lui ôter l’envie de nous régaler !!!

        1. MCA

          Mouais,

          si j’ai tout compris, la bonne nouvelle pour toi est que les autres ne prennent pas de congés?

          Mode ADP ON :

          Alors que cette année a été difficile pour eux et qu’ils le méritent bien.

          Mode ADP OFF

      1. Dr Slump

        C’est vrai que c’est inhabituel, le patron serait-il soumis à du télétravail? Une activité professionnelle réduite? La psychose confinatoire étant toujours d’actualité, tout peut arriver dans ce monde absurde, et je suis de moins en moins surpris. J’espère juste qu’on ne va pas me casser les couilles avec ces conneries covidesques pendant mes vacances en Bretagne.

  2. hub

    Et alors, et alors ? Il n’y a plus de droite en fRance, et Castex passe pour un génie dans le Figaro ; il n’y a plus de gauche, puisqu’elle est partout. Même cette crise d’ampleur biblique ne changera RIEN ni aux hommes politiques, ni au gouvernement, ni dans le fonctionnement de l’administration, ni dans le mode de pensée (*on : il faut trouver un argent de dingue *off). J’ai bien peur que ceux qui imaginent un effondrement accéléré ne s’égarent, hélas

    1. Pythagore

      « Castex passe pour un génie dans le Figaro  »
      arf arf, faudrait ressortir les journaux de ces 40 dernières années et voir tous les génies auxquelles on a eu droit. Cela nous a mené sur les sommets du bien être et de la richesse. Encore un, on va finir par nager ds des piscines d’or. C’est trop !

    2. taisson

      + 1 …
      Et comme à chaque fois les projecteurs seront braqués sur un sujet bidon qui deviendra l’essentiel !! Urgence climatique, vivrensemblitude, ou autres.

      La lutte contre l’automobile, électrique ou pas, la lutte contre le commerce international, avec comme résultat économique prévisible le retour aux années 50… Sans la sécurité dans les lieux publics, ni le faible niveau de délinquance de ces années là !!

      Les meilleurs des plus jeunes continuerons à s’enfuir, tant que les autres pays les voudront bien d’eux…
      Ce qui ne durera peut être pas. L’étiquette « Français » ne sera plus très valorisante !!
      Resteront les trop vieux, les chances et les bons à rien, qui continuerons à voler et tuer si nécessaire, avec la bénédiction des « intellectuels » et des politiques, qui eux s’arrangent pour être bien protégés.

      Tout ceci durera tant que le pays n’est pas devenu partout un champ de ruines ou il n’y a plus rien à piller !

      Les veautants (et les autres…) mourrons égorgés ou de pauvreté, mais satisfaits, ils auront évité la « bête immonde »…

      Comme ceux qui sont désignés représentants de « la bête immonde » sont, eux aussi en train de virer au social, il est certainement déjà trop tard !!

      1. P&C

        « La bête immonde » n’a pas le choix de faire du social : son électorat est plutôt constitué d’actifs pauvres sou guère thunés, genre Gilles Egeaunes…

      2. Marcello Biondi

        Eh oui Taisson! Constat lucide qui pourrait arriver plus vite que tu le penses. En témoigne un article du Parisien de cette semaine conseillant de rivaliser pour attirer les migrants africains :
        « Nous estimons que plus tard dans le siècle, les pays qui ont besoin de travailleurs migrants devront rivaliser pour attirer ces migrants», qui devraient venir principalement d’Afrique sub-saharienne et du monde arabe, indique Christophe Murray »
        Je mets le lien de l’article dans un commentaire en dessous.

  3. Blondin

    « les rentrées fiscales vont s’effondrer, de l’autre, les dépenses sociales explosent »
    Et en plus tout est de plus en plus centralisé.
    Je m’explique : ce sont les Départements qui gèrent l’essentiel des dépenses sociales (notamment le RSA).
    Mais
    d’une part le montant de la plupart des prestations est fixé par l’Etat
    d’autre part les réformes du poussah grotesque (alias François H.) ont conduit a quasiment supprimer l’autonomie fiscale de ces mêmes départements. Ils doivent maintenant tendre leur sébile à Bercy.
    Idem pour les communes : en bon inspecteur des finances qui se respecte, l’actuel prétentieux qui occupe l’Elysée n’a que mépris pour les collectivités territoriales (pouah des gueux !) et a renforcé cette centralisation, par exemple via la suppression de la Taxe d’Habitation (même si les « riches » vont finalement continuer à casquer « provisoirement »).
    Bref, Macron et sa clique ont fait exactement le contraire de ce qu’il fallait faire, en centralisant / rigidifiant tout au maximum
    Les conséquences de la crise seront donc aggravées.
    Bravo !
    Les grandes déclarations de Castex à ce sujet n’y changeront rien.

    1. Aristarkke

      L’utilisation du terme territoires, employé à la façon US d’évocation des territoires indiens, montre de façon éclatante l’estime dans laquelle est tenu tout ce qui est au delà du périph…

      1. Blondin

        Bien vu !
        Quand on pense que ce terme grotesque a été inventé pour éviter de dire « provinces » et passer pour un Parisien prétentieux….

      2. Pythagore

        +1
        Oui cette nouvelle rhétorique des territoires me choquent aussi. Pour moi les territoires, cela évoquent les DOM-TOM. Ts ce qui est au-delà du périph, c’est maintenant les DOM-TOM.

  4. Dr Slump

    A propos de chômage, je ne suis pas sûr de comprendre à quoi fait allusion ceci: « de donner des éléments de pression sur les salaires, ce que les entreprises issue du capitalisme de connivence ne rechignèrent guère à accepter à bras ouverts » ?

    Et sinon, j’en parlais hier, Castex semble décidé à faire tout ce qu’il faut pour réglementer, taxer et casser tout ce qui a un rapport avec le web. Ca pue de plus en plus dans ce pays.

    1. Le Gnôme

      Pompili veut bloquer la construction d’entrepôts pour le e-commerce pour sauvegarder les emplois de centre ville. Comme les automobiles sot bannies de plus en plus de ceux-ci, ce n’est que de la poudres aux yeux. D’autres part, elle veut aussi empêcher la construction de centre commerciaux périphériques.

      Je résume, le commerce de centre ville est mort faute de moyens d’y accéder, les livraisons de e-commerce seront moins faciles et les centre commerciaux seront plus rares. Voilà qui va faciliter le commerce.

      1. Aristarkke

        Les centres commerciaux périphériques essentiels sont construits depuis longtemps. Je ne parie pas sur la poursuite de construction de nouveaux étant donné que beaucoup des existants ont des problèmes sensibles de remplissage des cellules commerciales. La semaine dernière, j’étais en chantier à Charenton le pont, juste à côté du centre Bercy 2, surnommé depuis trente ans *la baleine* selon son enveloppe extérieure visible au départ de l’A4 du périph. En quête d’un restaurant, j’y suis allé pour constater qu’au bas mot, la moitié desdites cellules étaient disponibles à la location…
        Et ce phénomène de mauvais remplissage se constate dans nombre de ces centres, pas seulement en IDF.

        1. Alex

          Je peux témoigner, les 3/4 de la galerie de l’hypermarché où je bosse sont fermées. Une galerie qui avait été inaugurée en 2013.

          Depuis le retour de Philippe dans ma ville, il se murmure de transformer les lieux en endroits culturels. Ce sera toujours mieux que d’avoir ce cimetière de cellules.

            1. Alex

              Je sais bien… Quand on voit dans ma ville comment le fort de tourneville (ancien camp militaire) a été transformé en lieu événementiel, je me dis que cela a été une bonne reconversion, alors pourquoi pas.

              Un investissement public n’est pas forcément mauvais.

              1. bibi

                Avec tous les investissements public judicieux réalisés par la mairie de Le Havre, on peut vérifier que le pognon rentre par brouette entière dans les caisses de la mairie, vu que la dette par habitant de la ville est juste deux fois la moyenne nationale et aussi supérieure à la moyenne des villes de 100khab.
                journaldunet.com/business/budget-ville/le-havre/ville-76351

                  1. bibi

                    Capacité de désendettement
                    Le Havre : 8.1 ans
                    Moyenne villes de plus de 100khab : 6.3 ans

                    Et ils s’en trouvent encore pour défendre le fait que cette mairie (encore plus mal gérée que beaucoup d’autres mal gérées) dépense du pognon des autres qu’elle n’a pas dans des projets complètement bidon.

                1. Aristarkke

                  L’essentiel est évidemment que Ed l’épicier ait eu sa ré-élection acquise parce qu’il avait dépensé sans compter…
                  (oui, j’ai regardé les rediff’ de Jurassic Park)

                    1. Pheldge

                      Plains toi, imagine un instant Ruquier, coco assumé, et les délires stalino-LGBT qu’il pourrait inventer 😉

                  1. P&C

                    Pas grave, c’est pas lui qui paye.

                    C’est justement là le problème : pour responsabiliser les élus, il faut les mettre caution sur leurs biens personnels.

                    Même le roi d’Espagne n’était pas aussi flambard… car les maradevis sortaient de ses coffres.

                    1. Theo31

                      Rien pour les électeurs qui cautionnent ces conneries ?

                      Sans l’aide de complices, le maire ne peut rien faire.

                    2. Alex

                      Honnêtement, je suis devenu apolitique, je n’adhère à rien du tout.

                      Par contre, le tram est un bon investissement, c’est indéniable et ça profite à une grande partie des habitants.

                      Le bémol pour moi c’est le stade Océane. Tant d’argent pour si peu de supporters, alors oui il a une belle gueule…. Mais il est vide.

                      Pour le reste le développement d’un 2ème centre ville a bien dynamisé l’activité commerciale justement.

                      Le fort réaménagé cartonne. La bibliothèque Nemeiyer qui est une véritable pépite. C’est pareil cet endroit sert à tout le monde.

                      Tout n’est pas rose, mais il a amélioré le cadre de la ville ou plus précisément du centre ville, délaissant il est vrai la banlieue havraise.

                      Oui y a une ardoise mais c’est une ville où il fait bon vivre. Du moins, j’aime y vivre.

                      Et dire ça ne veut pas dire que je cautionne (on a en mémoire une ardoise aussi concernant les 500 ans du Havre….) ce qu’il fait ou la politique qu’il mène.

                    3. Pheldge

                      Alex « c’est une ville où il fait bon vivre », c’est la moindre des choses, vu ce que ça coûte ! tu devrais faire un calcul comparatif de ce que tu pourrais te payer comme distractions avec ta part de la dette municipale …

                    4. Alex

                      @Pheldge, je suis d’accord. Mais j’aime bien prendre l’exemple de la bibliothèque : un endroit vraiment bien, fourni, complet.

                      Le fait d’avoir de la musique, des films, des BD, des livres et autres formations me permet par exemple de ne pas acheter tel roman, tel film ou tel album. J’y gagne aussi de ce côté là.

                      Les infrastructures doivent bien être financées non ?

                      Après je suis d’accord, mais le système n’est pas fait de cette manière. Donc je m’adapte à ce qui est ici et maintenant.

                    5. Je suis toujours surpris par ces gens qui pensent ne pas pouvoir se payer l’hôpital, les bibliothèques ou l’école mais qui sont persuadés qu’ils peuvent se payer l’hôpital, les bibliothèques ou l’école ET l’administration publique qui chapeaute le tout en plus.

                      C’est magique.

                    6. bibi

                      Les infrastructures doivent être financées pourquoi diantre cela devrait-il être par de l’argent pris au contribuable, plutôt qu’au client?

                    7. bibi

                      Mr 16 ce n’est pas bien de paraphraser Sowell sans le citer.
                      Vous savez cet horrible intellectuel afro-américian qui n’est pas démocrate et introuvable dans une biblothèque publique française.

                    8. Alex

                      Bibi, nous vivons dans un monde où une bibliothèque est financée par l’Etat. Ca vous enquiquine et je peux le comprendre.

                      OUI, j’aimerais bien avoir mon salaire en totalité et d’être libre de choisir ma caisse de retraite, mon assurance santé et mon assurance chômage.

                      Mais ce n’est pas le cas, c’est pas comme ça dans ce monde. J’y peux rien, c’est comme ça. Donc en attendant, plutôt que de fustiger ce monde, d’un oeil méfiant et contrarié, j’essaie de vivre paisiblement.

                      Donc vos sornettes de « c’est payé avec l’argent des autres gna gna sale communiste gna gna » etc… Qu’y puis-je ?
                      Voter ? Pour qui ? Alors je fais quoi ?

                      Vous palabrez sur un monde qui n’existe pas. Donc quoi ? Je ne vais plus à la bibliothèque car c’est injustement financé ?

          1. Dr Slump

            Ouais, c’est mieux de faire des « endroits culturels » gouffres à pognon du contribuable que de… juste ne rien faire.
            Ne pas entraver les honnêtes activités commerçantes, c’est vraiment trop dur. Il faut absolument faire quelque chose, n’importe quoi, du vélo, du diplôme de clown, du cultureux, au moins on agit monsieur!

            Le problème aujourd’hui n’est pas ce que l’état devrait faire, le problème, c’est tout ce qu’il devrait défaire.

            1. bibi

              Le problème aujourd’hui c’est tout ce que l’état devrait faire et qu’il ne fait pas à savoir le régalien, et tout ce qu’il devrait défaire.

            2. Alex

              Quelles activités commerçantes ?

              Le peu de cellules restantes survivent et c’est pas avec ce couloir vide que les acheteurs potentiels vont venir.

              Après on peut laisser mourir les dernières cellules, il restera les indécrottables banques boutique de tél et coiffeurs et snacking.

              1. Dr Slump

                Qu’est-ce que l’adjectif « indécrottable » vient faire là? Si une activité, fût-elle bancaire, satisfait une clientèle suffisamment large pour son maintien, où est le problème?
                Il y a des commerces (on ne parle pas du commerce d’esclaves ici hein) qui sont « sains », et d’autres pas? Non, c’est mieux de subventionner des centres culturels à perte, après avoir subventionné des centres commerciaux mal torchés?
                Ne rien faire, keskiya de si difficile à comprendre là-dedans??

                1. Alex

                  Oh la la la c’est usant ce genre détail… Car les seules cellules qui resteront seront les banques, voilà pourquoi indécrottables. Faut pas s’offusquer pour si peu, on dirait un retraité aigri 😛

                  1. Dr Slump

                    On dirait un cliché supplémentaire, après celui des « indécrottables banques ». Je suis loin de la retraite, et plein de projets motivants. Ce qui est parfois pénible, c’est de se heurter à tous ces préjugés que vous appelez « détail », et qui pourrissent la vie des gens parce que ce sont ces préjugés imbéciles qui inspirent le pouvoir.

                    1. Dr Slump

                      Ma demeure est toujours ouverte à l’humour, c’est plutôt qu’il me paraît totalement absent de vos propos. Retraité aigri, vous trouvez ça humouristique ? Ce n’est pas parce que vous mettez un smiley à la fin de vos sarcasmes que ça les rend drôle. Assumez au moins le
                      sens des mots que vous employez.

                    2. Alex

                      « humoristique » désolé je suis tatillon sur l’orthographe.

                      Que vous ne trouviez pas drôle, mon humour, c’est votre problème, pas le mien.

                      Vous avez des réactions de vieux, j’y peux rien.

                    3. Dr Slump

                      Je n’ai pas de problème avec votre humour, vu que vous en êtes dénué, désolé si ça vous fait un choc que je vous l’écrive. Et si cela vous déplaît que je me montre critique à propos de des idées reçues que vous mitraillez dans tous vos commentaires, c’est encore votre problème, parce que c’est tout de même un peu le but de ce blog.
                      Mais rien de personnel hein jeune homme. Bisous.

              2. Theo31

                On en tient un bon les amis.

                Si on prenait pas 70 % du salaire des gens ils auraient des ressources pour consommer et investir. Paris ne sera jamais Hong Kong ou Singapour.

                La prospérité ne se décréte pas. Ce n’est pas en faisant chier les gens qu’on obtient des résultats positifs.

                  1. Dr Slump

                    Ce n’est pas parce que les médias n’en parlent pas que les libéraux n’existent pas. La question est bien posée, mais devrait être considérée plus largement : pourquoi les libéraux ont-il si mauvaise presse?
                    Poser la question c’est déjà y répondre.

            1. Dr Slump

              D’ailleurs, je suis prêt à parier que tous ces centres commerciaux sont des repaires de connivence et corruption, leur construction décidée sur des études d’impact complaisantes, et les subventions contribuent largement à tout cela.

              Comme pour les éoliennes, et après, les électeurs lambda vont dire « cet affreux capitalimse défigure nos campagnes avec leurs centres commerciaux où personne ne va, ragnagnagna faut réguler, vite l’état »

              1. durru

                Cela doit être vraiment très variable, à peu près tous les centres commerciaux que je fréquente (dans des régions géographiques assez hétérogènes) ont l’air de péter la forme, les seuls espaces fermés étant ceux en cours de réaménagement… Et les places sont prises de plus en plus par des grosses enseignes, car les petites structures n’arrivent plus à suivre les coûts.
                Ce qui n’empêche nullement une certaine connivence.

                1. Lorelei

                  Pour les cellules vides, elles ont été construites près d’un « Marques-Avenue » et elles devaient pouvoir être louées rapidement, dans l’esprit de ceux qui ont fait l’opération immobilière. Des routes ont même été aménagées pour passer devant. Mais l’architecte de ces cellules est l’architecte-Conseil du Département. Alors, connivence?
                  A leur décharge, entre 25 et 30 cellules ont dû être construites et environ une petite dizaine n’a jamais été louée.

              2. Citoyen

                 » ces centres commerciaux sont des repaires de connivence et corruption  »
                C’est bien ça, Dr … Un des plus gros investisseur/promoteur, et loueur de surfaces, des centres commerciaux était un copain du mitteux, comme par hasard … Je n’ai plus son nom en tête, faudrait faire une recherche.
                Le hasard faisant bien les choses, un max de centres commerciaux sont sortis de terre à cette époque là …
                La connivence et les magouilles avec les politiques, dans ces milieux là, fait partie du business de base.

                1. Aristarkke

                  Les autorisations de construction de ces centres étaient officiellement soumises à avis d’une commission essentiellement composée de politiques. L’avis était rarement négatif alors même que leurs membres clamaient (individuellement) leur opposition au projet…
                  Comment ce genre de contradiction se résout-elle ? Dons aux bonnes œuvres pour apaiser les consciences politiques ???

        2. Pheldge

          je relève « j’étais en chantier à Charenton le pont … » puis « En quête d’un restaurant … » : bin ça va, cool, on ne s’embête pas, on a des moyens ! Et après ça te vient nous pleurnicher, pour une modeste mais nécessaire et juste augmentation de l’impôt de solidarité, çui qui permet de donner aux pauvres et aux misérables à peine de quoi survivre ? Quelle honte !

      2. Aristarkke

        Pour l’entrave des livraisons du e-commerce, A…on a vite répondu en mettant en place des casiers automatiques de consigne, dans des endroits faciles d’accès en voiture. Un hasard, probablement.

      3. Aristarkke

        Il semblerait qu’Ali Express commence à en mettre (comme relais de diminution de délais d’expédition) un peu partout en Europe.

    2. Aristarkke

      Une masse importante de chômeurs pousse à la modération salariale des travailleurs en place, surtout de ceux dont la compétence est banale, facile à remplacer, au moins dans l’esprit des employeurs.
      La menace de démission, faute d’augmentation, devient peu efficace.

    3. durru

      Voici ma compréhension : comme les cohortes de chômeurs sont en constante augmentation, la loi de l’offre et de la demande (que certains considèrent inopérante quand on parle de salaires) envoie les salaires vers le bas. Et je ne parle pas là des fonx, évidemment.

      1. Aristarkke

        Pas forcément vers le bas. Au minimum, les maintenir à leur étiage accepté alors par le marché et les conventions collectives en vigueur.

        1. durru

          Je l’avais déjà écrit là où les « négationnistes » étaient pléthore : lorsqu’il y a inflation et que les salaires restent figés (voir, pour un exemple très concret, la suite de la mise en place des 35h) plusieurs années de suite, cela s’appelle bel et bien une baisse.

          1. Aristarkke

            Oui mais là, le mouvement est général. Mais je rappelle aussi que si les salaires nets payés sont à peu près constants, il n’en va pas de même pour les salaires bruts qui eux, augmentent. Les ponctions pour le fameux *salaire différé* ne sont pas à la baisse générale, elles !

      2. Ben

        Il y a des conventions collectives qui fixent un salaire minimal par rapport a la branche et aux qualifications.
        Les salaires ne peuvent pas trop baisser, meme en cas de chômage important.
        A l’instar du salaire minimum, tous les emplois, qualifiés ou non, qui n’arrivent pas a avoir la productivité minimale fixée seront réalisés a l’étranger…
        Ceux qui arrivent a etre productifs sont taxés pour faire vivre les autres à qui on a refuser le droit de travailler en dessous des grilles minimales.

    4. Alex

      Etienne Chouard en avait parlé.ll faut toujours un certain nombre de chômeurs dans un pays pour maintenir les salaires bas.

       » Vous me proposez X euros??? Je vais en face Mr »

          1. Non. Aristarkke dit « Une masse importante de chômeurs pousse à la modération salariale » ; Chouard dit « ll faut toujours un certain nombre de chômeurs dans un pays pour maintenir les salaires bas » ; dans un cas, la modération salariale est une conséquence (parmi les possibles) d’un chômage élevé. Dans l’autre, la modération salariale est l’effet recherché sciemment. Chouard est un imbécile parce qu’il n’y a pas de « il faut » qui tienne (ce n’est ni une condition nécessaire ni suffisante).

            Je vais prendre un exemple concret : on peut avoir 5 millions de chômeurs, ça n’empêche pas certains profils d’emplois d’être très bien rémunérés. La masse importante de chômeur n’entraîne une modération salariale que sur certains chômeurs, et une certaine modération encore en plus.

            1. Alex

              J’ai cherché le terme, c’est le NAIRU, je mets un extrait :

              « Le but de cette mise en équation serait de mettre en position de force les grandes sociétés afin éviter toute dérive des salaires génératrice d’inflation. Un taux de chômage aurait ainsi été défini à 8 %, il reposerait sur la pression sur le marché de l’emploi par le chômage. En effet, un marché le l’emploi atone favorise le gel ou la baisse des salaires, la précarisation, la dérèglementation du travail. »

              C’est pas de Chouard ça. C’est une description de ce qu’est le NAIRU

              1. D’une : il serait bon de mettre les liens quand vous dénichez vos pépites.
                De deux : le NAIRU est une analyse typiquement keynésienne. Poubelle.
                De trois : ça ne change encore rien à ce que j’ai dit de Chouard. Le NAIRU est un truc a posteriori, le discours de Chouard est une ânerie posée a priori.

                  1. 1: c’est pas une source, c’est un site
                    2 : Friedman est monétariste. Pour l’école autrichienne, en marché libre, il n’y a qu’un chômage de friction. Et que remarque-t-on ? plus un pays est libre (plus il est proche de l’économie de marché type autrichienne) plus le taux de chômage se rapproche du chômage de friction.

                    1. Alex

                      Visiblement vous ne voyez pas l’ironie ^^

                      Ps: j’ai publié un post concernant un lien (capital) c’est normal qu’il ne passe pas ?

                  2. Pythagore

                    « Il a le mérite de proposer une alternative »
                    @Alex: l’alternative est fort simple et ne nécessite pas de grdes théories exposées sur 1000 pages: laisser les gens se démerder, les laisser libre.
                    On se demande vraiment comment faisaient nos ancêtres qd il n’y avait pas d’état. Ont-ils survécus ? Oui sinon nous ne serions pas là.

                    1. Alex

                      Il a le mérite de proposer une alternative (même si elle ne plaît pas à tous)
                      On essaie d’ailleurs de le faire taire par tous les moyens.

                      Honnêtement, il y a de bonnes choses dans ce qu’il dit.

                      Notamment la réécriture de la constitution, le RIC. Du moins ça me parle à moi.

                    2. Pheldge

                      ah oui, c’est sûr que « la réécriture de la constitution » c’est ZE truc qui va te changer la vie … Alex, sérieusement ?

                    3. bibi

                      Depuis 1789 on a eu 7 constitutions (5 républicaines et 2 monarchiques), c’est sur la solution est dans la 8ème, car promis juré cette fois ça sera la bonne.

                    4. Alex

                      @Pheldge: ben vu que c’est la constitution qui régit notre vie en société en France, oui c’est très important.

                      Quand Chouard parle d’une réécriture, c’est une réécriture citoyenne, horizontale et non plus verticale.

                      Toi, H16, Aristarkke et même Bibi pourriez aussi apporter votre pierre à l’édifice.

                      Ne serait-ce pas l’opportunité justement d’établir un nouveau mode de fonctionnement ? Utopie vous pensez ?

                    5. bibi

                      J’ai une réforme constitutionnelle simple à faire pas besoin de réécrire celle de la 5ème juste besoin de remplacer Président de la République par Roi de France et de réécrire l’article 7 qui définit les modalités de l’élection du Président de la République par le Roi de France est le chef de la maison de Bourbon.

                    6. bibi

                      Nos amis de la perfide Albion n’ont pas de constitution, et ça n’a pas l’air de les traumatiser au point de se dire qu’il faut absolument qu’ils en écrivent une.

                    7. Theo31

                      Il a le mérite de proposer une alternative

                      Il y en a des alternatives : URSS, Cuba, Cambodge, Corée du Nord. Que des réussites. ZE top.

                      Chouard peut enculer les mouches de toutes les manières, il n’y a aucune alternative au marché qui fonctionne. Le socialisme n’est pas un système economique.

            2. Alex

              Oui notamment les emplois sans qualification qui sont concernés je pense.
              C’est sûr qu’un soudeur pourra sans soucis négocier sa rémunération à la hausse.

                  1. bibi

                    Le dénigrement de croire qu’un soudeur n’a pas de qualification et qu’il est incapable de négocier sa rémunération à la hausse, signifiant ainsi qu’il fera toute sa carrière au SMIC.

                    1. Pheldge

                      « Relis bien avec le doigt » … sam, enlève ton masque, on t’a reconnu. Et puis tu peux revenir, ta punition est levée 😉

          1. Comme ci-dessus : on est dans le keynésianisme pur jus et c’est évidemment tellement bancal comme concept qu’on sent le bricolage d’un bout à l’autre. Néanmoins, ce n’est pas de ça qu’il s’agit ici, mais du fait que Chouard énonce ça comme un besoin décidé a priori alors qu’il s’agit d’une observation a posteriori.

                1. Alex

                  Ben je vous la pose. Pourquoi serait-il si crétin d’imaginer un seuil en dessous duquel il ne serait pas sain que le chômage se positionne ?
                  Vous allez me dire: c’est évident ! Pour produire plus de richesses!

                  Tout le monde n’a peut-être pas dessein à vivre dans le monde merveilleux de 0 chômage et plein salaire.

                  1. Cette question n’a pas de sens : le marché n’est pas moral, il n’y a pas de notion de seuil sain ou pas. Il y a du chômage de friction, et c’est tout. Au-dessus, c’est un chômage qui est créé par des interférences sur le marché de l’emploi, et c’est tout.

                    1. Alex

                      Mais où ai-je dit ça ?
                      Le procès d’intention est un sophisme si je ne me trompe pas.

                      Donc fous moi un peu la paix surtout si c’est pour m’inventer des propos, merci d’avance.

                  2. Pythagore

                    Si il y a du chômage, c’est que l’économie est moribonde, si l’économie est moribonde, les entreprises ne vendent pas. Quel intérêt ont les entreprises à ne pas vendre ?
                    Le seul contexte où maintenir les salaires bas par un haut chômage est interessant est dans une économie de connivence.
                    Si une entreprise s’assure de ses commandes auprès de l’état et non pas sur le marché privé, effectivement, elle n’est pas directement intéressée à l’économie réelle, qui peut être moribonde (un certain tps).
                    disclaimer: toute similitude avec une situation réelle est purement fortuite.

                    1. Pheldge

                      Allô, le Ministère de la Vérité Vraie, M. le sous Directeur adjoint
                      ? c’est pour une dénonciation, un client retors, qui essaie de se dissimuler, une bonne prise, je vous le fais à 35 deniers, oui, le compte habituel. Mes complimentas à Madame votre épouse M. le sous Directeur adjoint , merci M. le sous Directeur adjoint , bonne journée M. le sous Directeur adjoint, au revoir M. le sous Directeur adjoint , au plaisir ! 😉

        1. Aristarkke

          On peut remarquer aussi que ce sont les moins « protecteurs » en droit du travail. Le Code helvétique idoine tient en moins de cent pages…
          Et malgré cette protection ultra-légère aux yeux grançais, ce pays est obligé d’importer de la main d’œuvre de l’étranger (mais de la bonne, hein, pas que des bacs moins treize) pour pourvoir aux emplois offerts.
          Avec une telle tension sur la demande de MO, n’importe quel patron un minimum sensé ne peut pas tout se permettre avec son personnel sans s’exposer à un turn-over conséquent pas évident à compenser facilement.

  5. Aristarkke

    Faut vraiment qu’il n’y ait même plus de fonds de tiroirs à gratter pour que l’enarchie s’ émeuve à propos de délits de l’ordre de mille euros, l’unité moyenne.
    À entendre l’émotion officielle à ce propos (d’une oreille distraite, je le confessé), j’ imaginais un facteur 100 de ce montant.
    J’avoue l’étonnement de voir cet émoi pour capturer des moustiques quand on voit par ailleurs que des chameaux passent sans que les mêmes haussent les sourcils d’un poil.

    1. hub

      Certes, mais cela fait bien, dans la presse, cela montre aux incultes que le méchant méchant capitalisme use de toutes les ficelles, triche toujours, regardez ça ma bonne dame, « même » pendant l’épidémie « ils » ont piqué dans la caisse !

    2. durru

      Ah, mais le montant n’a rien à voir, c’est une opération de communication, pour montrer qui est le vrai coupable pour la situation désespérée dans laquelle les citoyens se trouvent. De toute façon, les sbires de Bercy n’ont jamais rechigné à tuer une entreprise (et ses représentants, si possible) pour un plat de lentilles.

      1. Aristarkke

        L’insignifiance du montant dans le contexte du comportement habituel de l’Administration démontre bien le caractère de simple opération de com’

        1. Pheldge

          opération qui marche à tous les coups : on désigne à la vindicte populaire des coupables, et ça permet de faire oublier ses fautes et manquements. Et comme la presse complice lui donne le retentissement qu’il faut …
          C’est la faute aux fraudeurs ma bonne dame, oui, encore eux, toujours les mêmes, salauds de patrons profiteurs !

    3. Aristarkke

      D’ici à ce que cela fasse Flop et que la majeure partie des prétendues arnaques ne soient que des loupés de calcul dans un processus tordu à loisir (voir les bordereaux de calcul de la taxe d’apprentissage), il n’y aura probablement qu’un pas.

  6. dg

    H16 vous êtes bien méchant avec Castex. Son plan vélo ambitieux, c’est pour anticiper le fait que bientôt, plus personne n’aura un radis pour se payer le luxe ultime d’utiliser un véhicule à moteur. Sauf la nomenklatura bien entendu.
    Gouverner c’est prévoir.
    Leur modèle, je l’ai déjà écrit ici, c’est la Syldavie

    1. Blondin

      La Bordurie plutôt : inspiration stalinienne et flicage généralisé des « mauvais sujets »
      La Syldavie étant une monarchie parlementaire, respectueuse des citoyens.

    2. Aristarkke

      La Nomenklatura ne paie pas ses véhicules qui lui sont fournis, souvent avec chauffeur, pour ses bons (?) mais surtout (très) loyaux services envers les dirigeants suprêmes

    1. Dr Slump

      Ouais, Macron c’est typiquement celui qui va te chanter « la balladeuh, la ballade des gens z’heureux » ♫♪ , cependant qu’il détrousse ta banque et trousse ta mère.

  7. dede

    « le chômage serait la priorité absolue top number one du gouvernement »

    C’est plutot bien d’avoir un premier ministre qui a le sens de l’humour, non?

    1. Léo C

      Si tout se passe comme je le souhaite, en 2022 je ne serai même plus dans ce pays pour ne pas voter pour le poudré. Pour ne pas voter du tout d’ailleurs.

      Ça se décidera en mai prochain.

      Mon fils aîné part prochainement pour s’apercevoir que l’herbe est vraiment plus verte ailleurs.

      Qu’ils se démerdent tous; je me suis lassé de regarder ce pays se casser la gueule.

  8. Infraniouzes

    De toute façon, le gouvernement dispose de tout l’arsenal des produits pour faire passer la pilule: Tranxène, Prozac, vaseline, Temesta etc. qui se traduisent par : subvention, arrosage massif d’euros, emprunts démentiels à la BCE, embauche à tout va de bataillons de fonctionnaires qui feront ce que font leurs prédécesseurs c-à-d pas grand chose.Il faut droguer le peuple français jusqu’à la prochaine présidentielle. Après, il sera toujours temps d’aviser.
    Macron et ses potes pourraient être poursuivis par le Conseil européen pour usage massif de stupéfiants sur le peuple français. Mais ça, pour le coup, ce serait stupéfiant.

  9. Pheldge

    HS : grande nouvelle, nous sommes sauvés, Flamby va revenir :
    « Derrière l’initiative politique de Laurent Joffrin, l’ombre de François Hollande
    Le journaliste quitte la tête de Libération pour lancer une nouvelle formation politique susceptible d’être une rampe de lancement pour François Hollande en 2022 »
    lefigaro.fr/politique/derriere-l-initiative-politique-de-laurent-joffrin-l-ombre-de-francois-hollande-20200717

  10. Le Dudz

    J’aime bien quand dans les commentaires, je lis des socialistes. C’est cool.
    Pour ceux qui sont intéressé par l’analyse du coût de la bibliothèque municipale de Rouen: http://www.enssib.fr/bibliotheque-numerique/documents/628-la-bibliotheque-municipale-de-rouen.pdf

    Les dépenses de personnel de la bibliothèque de Rouen s’élevaient par ailleurs à
    2 053 503 €. En 2003, juste le personnel.

    Article de 2018: http://www.paris-normandie.fr/rouen/dans-la-metropole-de-rouen-les-bibliotheques-font-leur-mue-en-s-adaptant-aux-nouvelles-pratiques-MB13039746

    Image de l’article: une femme tient des jeux vidéos dans la main; je présume que c’est l’animatrice socio-culturelle payé 2300 euros à presque rien glander outre être acheteuse et, ce, 35h par semaine si on oublie les jours de grève, de congé, les arrêts maladie … et toutes les maman-bb-raison bref.

    Je suis généreux, voici le premier paragraphe de l’article, je crois que cela pose correctement le problème, sauf pour un socialiste. Je répète article de 2018.

    « Multiplication de la mise à disposition de livres numériques, prêt d’ustensiles de cuisine et de liseuses électroniques, ordinateurs réservés au « gaming », animations liées à un projet culturel ou scolaire… Depuis quelques années, les bibliothèques municipales de la Métropole font leur mue, sortent de leurs murs, avec un enjeu fort : la lecture publique, son maintien, son développement. »

    Si personne reste sur le uk … « prêt d’ustensiles de cuisine » … « un enjeu fort : la lecture publique, son maintien, son développement. » Premier paragraphe.

    Bon. Viens ensuite une phrase magique « C’est vrai qu’il y a quelques années, on a connu une baisse de la fréquentation de nos bibliothèques de 10 % par an ». Champagne.

    Bon à savoir: 11,7 % de la population métropolitaine étaient inscrits dans une bibliothèque (contre 11,3 % en moyenne en France).

    => Mais cette | aridité statistique | cache un autre constat : la bibliothèque n’est plus forcément le lieu où l’on vient emprunter des livres, mais on la « fréquente », on y travaille, on y bouquine, on y crée du lien, comme au Séquoia de Maromme avec ses hamacs accueillants.

    … aridité statistique … que gavrocherie.

    Donc pour répondre au socialiste qui se reconnaitra, les lieux culturels, les trucs gratuits payé par personne sauf tout le monde mais fréquenté que par 10% de tout le monde, et encore je suis certain qu’ils trichent sur les chiffres, toute cette merde hideuse vole l’argent à 90% des citoyens.

    Je pense mm que les bib doivent être des lieux de baise tellement qu’ils ne sont pas fréquentés.

    En terme de culture, c’est regrettable car cela signifie que cet argent n’est pas alloué au bons projets. Quels sont les bons projets ? Ceux que les citoyens achètent avec leur argent. Et en général, ce ne sont pas des projets qui plaisent politiquement parlant.

    Rouen … lol … sa/ses bibliothèque/s .. lol

    Le niveau est le suivant: un jour je me ramène dans un truc d’aide social, je ne suis pas riche et je voulais demander de l’aide. Bref, je passe devant une salle avec des ordi mais personnes dedans, en repartant je demande à la « femme conne » qui m’avait mal reçu a quoi sert cette salle: elle appelle la responsable de la salle, qui discutait loin dans un autre bureau et cette dernière (sens propre et figuré) me répond: « mais si il n’y avait pas cette salle alors je n’aurai pas mon emploi (de responsable de salle informatique / et vide) » ….xxxx….. bordel, du vécu. Aucun service client == pas aimable genre elle branle rien et tu viens les faire chier car tu représentes du travail …

    Ca c’est l’un des 3 problèmes français: sur 5 millions de fonctionnaires, plus les 5 millions de para-fonctionnaires, contrats privés mais subvention publique, il y a au minimum 5-7 millions de personnes en trop.

    Alors moi je vous le demande: comment on licencie 5 millions de fonctionnaires ? Qui vont tous demander 10 ans de salaires pour partir …

    Je veux dire que j’ai vécu un truc où j’ai du aider une personne, un cas très particulier et là je rigole pas, je m’étais dit que tout de mm ils seraient obligés de faire de leur mieux et ce dans les 5 minutes ou on arrive… Et bas croyez-le ou non mais 2 putes lisant le journal … ignoble réaction – mais un peu gené qd mm – et qui vont prendre 2h et pourquoi ? pour rien. Mais ces salopes ensuite viennent faire la leçon de morale, les poules/coq, comme quoi elle font ds le social.

    Et ne me pardonnez pas pour cette belle conclusion: tout ceci me donne envie de prendre 100 meug de C, un jericane de gnole pour le sucre, une pelle et de commencer le travail all night long and alone. Commencer à défoncer tous ces lieux coutants et non fréquentés. Je pense que l’on fera des économies.

    Faudrait une liste de lieux inutiles, les prendre, vendre tout le matériel, sortir de force les employés et les directeurs. Et vendre ces lieux aux privés, utiliser l’argen de la vente pour rembourser, ou restructurer, les dettes locales.
    Les uns après les autres. Baisse de 30% de la dette directe. Baisse des impots locaux. Les salaires permettant de rembourser plus vite chaque année ces dettes.

    Je pense que la solution est de redonner l’argent à tout les citoyens, leur argent, cela représente des centaines d’euros par mois pour une majorité mais c’est vrai que les rois culturels, eux, vont perdre 1500 sur les 2500 qu’ils chopaient avant et en glandant comme des raclures (si je compare avec un ouvrier dans le bat ou dans la tech, ce que je fûs et suis 🙂

    Les gilets jaunes ont commis une erreur: ils ne fallait pas vouloir l’élysée, non il fallait prendre les biliothèques, vendre tout et se financer. Les gens n’ont pas attendu des bib pour se partager des livres, les acheter, les vendre, les donner sur des banc dans la rue, avec internet je passe que 90% de la culture est accessible à -90% du cout initial et ce pour 90% des citoyens.

    Pays maxiste de merde, corrompu qui aime le PCC, polpot et les goulague. Qui t’envoie du sexologue trans dans les écoles …
    On en parle pas de la prostituée hollandaise qui à choper 500/600KE pour son film via un contrat d’armement indien – retro commission – … c’était passé dans les journaux nationaux …

    1. Pythagore

      la bib de Rouen: 64,5 ETC (équivalent tps complet) et 5 annexes !! Ils doivent épousseter les livres au pinceau à un poil.
      Le seul truc intéressant à mon avis, c’est si ttes ces bibliothèques digitalisaient leur contenu pour le rendre accessible à tous quitte à faire payer un abonement comme spotify.
      Abonnement aux périodiques: 33.000 EUR
      Didons, y’en a des périodiques à Rouen: Rouen matin, le dauphiné rouennais, le rouannais libéré, tous.tes les rouennais.es, Rouen carton…….

            1. Aristarkke

              Médiathèque Louis Aragon…
              Le chantre de la Guepeou…
              Les descendants de l’ultra-centriste extrême Lecanuet ont viré leur cuti…

        1. Pythagore

          J’ai acheté, il y a env. 3 ans une liseuse type Kobo avec scepticisme. Ma 1ère lecture fut la grève. Le bouquin est tellement épais (>1000 pages) que je ne trouvais ca pas agréable.
          Finalement je m’y suis habitué et j’adore. En plus, ts les classiques français (ou étranger) tombés ds le domaine publique sont disponibles gratos ou pour env. 2 EUR sur le site de la CANF (en verlan), ce qui permet d’accéder à un tas de livres et de picorer de si, de là, de découvrir, un peu comme à la bibliothèque de Rouen.
          Je l’ai aussi acheté car ne vivant pas en France, cela me permet plus facilement d’avoir accès à des livres en français. Sinon ca devient vite compliqué même si on trouve à se faire expédier.

          1. Dr Slump

            Ca fait longtemps que j’hésite à acquérir une liseuse. D’un côté, je me fatigue de collectionner tous ces livres papier qui s’entassent trop rapidement dans mes étagères, j’en rempli des cartons, et de l’autre, je suis suspicieux, ça me parait lent ur tourner les pages, et ça a l’air de souvent bugger ou tomber en panne? Ton avis?

            1. Pythagore

              Avec des fichiers au format epub et digitalisé, il n’y a pas de problème de rapidité.
              Avec e.g. des fichiers .pdf où les pages du livre sont scannées mais le texte n’est pas digitalisé (pas de reconnaissance de texte, il s’agit d’images), ca devient difficile et on atteint rapidement les limites de l’appareil (ds mon cas un Tolino vision 4 HD, voir sur mamazon, il doit y avoir une version kobo) qui effectivement plante assez rapidement, si on veut tourner trop vite les pages.
              Perso je trouve le confort de lecture agréable surtout en ambiance faiblement éclairée grâce au retro-éclairage, sur le mien, c’est très bien fait, la luminosité p-e régulée et la température du bleu au « orange ».
              Globalement le e-ink n’est pas rapide, c’est sûr, c’est pas un ipad. Cela se ressent par exemple, lorsque l’on sélectionne un texte, c’est un peu difficile, bcp de « lag ». Il est aussi possible d’aller sur internet, mais c’est aussi très lent.
              Pour lire normalement, c’est suffisant. Le changement de page est quasi instantané.
              Ca fait 3 ans que je l’ai et pas de panne.
              Un petit bug de tps à autre si l’on saute trop vite d’un truc à l’autre ou s’énerve sur l’écran, mais en utilisation normale, rarement de bug.
              NB: les kindle sont moins cher mais ne prennent que le format amazon. D’où mon choix d’une version supportant le format epub. La plupart des biblio gratuites sont dispo ds ce format. Il est possible de transformer d’un format à l’autre avec « calibre ». Mais perso jamais testé.
              Ici il y a tte la littérature classique francaise: http:/ /www.bouquineux.com/

        2. Pheldge

          « j’ai du mal sur liseuse ou le PC » donc au lieu d’essayer de m’adapter*, je préfère exiger que « on » me mette à disposition livres, BD, CD et DVD, sans oublier les jeux vidéos, dans un endroit cool et sympa, avec une architecture moderne, le tout gratuitement payé par les autres.
          Y’a pas plus limpide comme déclaration d’amour au collectivisme, Alex, avec ça, t’as gagné ta carte au choix du PCF, NPA ou de LFI 😀

          * et en passant, juste comme ça, pour passer du cinéma grand écran au film à la télé, tu as suivi un stage, une thérapie, ou tu t’es adapté tout seul, parce que au final c’était quand même pratique et sympa ?

            1. Pheldge

              c’est bien pour ça que je peux en parler librement ! et la coco stalinienne à qui on doit cette erreur chronologique, et qui avait été virée de la municipalité, vient de retrouver le poste de maire …
              J’imagine que nous allons devoir subir et payer un musée de l’esclavage ou un musée et une statue géante de Paul « pote » Vergès, feu le Grand Timonier pays, voire les trois !

          1. Alex

            Alors faisons simple : ça évitera ici à certains de fabriquer des délires sortis de vos esprits tourmentés.

            A AUCUN MOMENT, je n’exige quoique ce soit, d’accord ? Je l’ai écrit en gros au cas où vos yeux fatigués liraient mes propos de travers avec un biais.

            Lorsque Pythagore évoque la digitalisation, mon propos est de dire: s’ils le faisaient à 100% sans laisser de livres physique, ben je pense que je n’emprunterai plus car j’ai encore la LIBERTÉ de lire sur le support de mon choix Mr le libéral ?

            La comparaison avec le ciné/TV est absurde, c’est sans rapport.

            L’ancienne bibliothèque n’avait pas tous ces services, je ne chouinais pas, je m’en fous en fait.

            Donc avant de me faire dire « exiger » ce que je n’ai pas dit et pire encore de me ranger dans un parti.

            Comme avait dit Chirac à Michel Field: » Réfléchissez deux minutes….si ce n’est pas excessif »

            1. Le Dudz

              Alors faisons simple Axel: je vous demande d’arrêtez d’exiger quoique ce soit.

              Ne me faites pas dire ce que j’ai sous-entendu, siou plait.

              Comme avait dit Jean-Claude à l’univers: « Une noisette, j’la casse entre mes fesses tu vois ».

              PS: Rouen, le candidat socialiste l’emporte avec 67,12%.

              1. Alex

                Fan de Bauer ? Moi c’est Alex.

                Je ne parle pas de vous, je parle de Pheldge.

                Vous auriez les chiffres d’inscrits concernant la bibliothèque Nemeiyer du Havre, ça pourrait m’intéresser ?

                Perso, je n’exige rien. La ville m’offre un service, j’en use, point.

                Vous voulez privatiser la bibliothèque : allons-y, voyons la formule qui me conviendrait.

                Vous voyez, je suis homme ouvert qui s’adapte.

                1. Le Dudz

                  Vous usez surtout de l’argent d’autrui. Si autrui vous achète les livres, je comprends, c’est moins cher, le touché, c’est classe, c’est classique.

                  Vous ne vous adaptez pas, vous cherchez des noisettes en faisant le petit malin.

                  Parce que vous lisez mal, je me répète: je suis pour vendre tout le matériel, virer les employés manu militari, et vendre le lieux puis de rembourser les dettes locales. Qu’importe ce que fera le nouveau propriétaire du lieu.

                  Moins d’emplois publique signifiant moins de charges locales cela signifie qu’il devient possible d’abaisser les charges locales pour tous.
                  Ce sont donc des deniers en plus dans la poche de 90% des habitants mais pas pour les 10% dont vous faites parti.

                  En gros Axel, je suis pour que payez ce que vous consommez et non que vous offriez vos petits plaisir sur le dos d’autrui.

                  Je n’ose imaginer les centaines d’euros que vous volez aux 90% de citoyens de votre ville depuis quelques années.
                  Mm si cela représentais 500 euros, c’est 500 de trop.

                  Rends l’argent, voleur socialiste.

                  1. Alex

                    Ah maintenant, je suis un voleur. Vous vivez dans quel monde exactement ?

                    Je vous rappelle que je suis ponctionné de charges moi aussi, je paie des impôts, et la TVA comme tout le monde, donc même si ma contribution est infinitésimale, elle existe, ça c’est un premier point.

                    Maintenant vous parlez d’un monde qui n’existe pas, vous êtes dans le fantasme d’un monde qui n’est pas le réel en France, c’est purement factuel.

                    Vos palabres accusatrices n’y changeront rien. Je ne cherche pas de noisettes ou quoi que ce soit. C’est vous qui m’accusez de voler, d’être un socialiste, pas super libéral ces étiquettes basées sur du vent, hum ?

                    Je suis partant pour payer ce que je consomme: aller vous passez un coup de fil à Matignon, à Bercy et aux Mulliez (mon employeur), vous leur demandez de me laisser mon super brut, et je paierai tout ce que je consomme promis, vous me tenez au courant hein ?

                    En attendant ce coup de fil, ben je continuerai d’aller à la bibliothèque et je peux par contre faire un geste le temps que vous résorbiez les 30% de dette locale, je m’excuserai à voix haute pour les livres que j’emprunterai si cela peut soulager votre frustration ?

                    Ah et c’est Alex pas Axel, pour la deuxième fois 😉

                    Concernant, l’argent que je vole, sois vous le démontrez de manière fiable, soit c’est une accusation diffamatrice basée sur …. ah ben sur rien autrement que votre idéologie.

            2. Pheldge

              s’il n’y avait plus de coûteuses bibliothèques, vides, tu aurais le choix entre liseuse ou bouquins papier, payés de ta poche,et tu t’adapterais selon ton meilleur intérêt, vraisemblablement à la liseuse, moins chère. Actuellement comme tu as un équivalent papier « gratuit », tu rechignes à faire l’effort de t’adapter. C’est comme ça que je comprends ton post de 18 h 29

              1. Alex

                Le problème ici et Théo m’a fait la même hier « si…. » Mais le réel dans lequel on vit, c’est pas « Et si tu avais ton super brut, tu consommerais, tu investirais »

                je dis: OUI. Oui…. mais ce « si… » n’existe pas, j’ai la moitié de mon salaire qui part dans les cotisations, ça c’est le réel.

                Donc arrêtez avec vos « si… » comme si cette situation pouvait arriver surtout avec l’orientation que prend ce gouvernement.

                Après alors quoi ? Je m’interdis d’emprunter un bouquin sous prétexte que ce livre a été payé avec l’argent de quelqu’un d’autre, c’est ça le raisonnement ?

                  1. Aristarkke

                    Les résidents de la commune ou de la communauté de communes chapeautant la médiathèque ont très généralement l’abonnement de base « gratuit ». Fourni par leurs impôts, notamment.

                1. Pheldge

                  Alex, c’est surtout que, quand on te lit, on te sent content, heureux de participer à ce système collectiviste aberrant.
                  Sinon oui, c’est la réalité, et non, on ne va pas en sortir avant longtemps, mais de là à se réjouir si on doit utiliser ce genre d’équipement … Saisis-tu la nuance ?

                    1. Alex

                      Tu vois Pheldge, le commentaire de Dr Slump, par exemple, il me gave, il me donne envie de l’insulter. Bon je ne le fais pas car mon commentaire ne passerait pas et ça n’apporterait rien.

                      Parallèlement, aux emprunts que je peux faire, j’achète des livres, des BD, des films.

                      Tu ne me connais pas Slump donc garde tes préjugés pour tes dîners mondains.

                  1. Alex

                    Donc Pheldge, tu ne vas jamais à la bibliothèque ? Tu ne te fais soigner que dans des cliniques privées ? Tes enfants sont dans des collèges/lycées privés ?

                    Tu ne prends jamais les TEC ?

                    Ce système, je l’abhorre, je l’ai déjà dit. En plus je souscris à certaines idées libérales, c’est ça qui m’énerve en fait quand je li l’autre gugusse qui m’insulte de voleur.

                    Ca ne me contente pas, mais ne pas utiliser ce service, n’arrêtera ledit service, ça ne changera pas le système dans lequel nous,vivons non-plus. C’est ça que je ne saisis pas enfait.

                    1. Dr Slump

                      Ben quoi c’était juste pour blaguer, si tu comprends pas mon humour c’est ton problème! ^^
                      Bon, comme ça je peux voir l’effet du préjugé sur toi, après avoir reçu les tiens. Tu noteras que je suis resté calme et poli après ton « retraité aigri » (et st’euplait, le smiley n’y change rien).

                    2. Pheldge

                      bin dire « le retraité est gris » ça a plusieurs interprétations, dont une assez festive … en tout cas, c’est moins risqué que de dire « le retraité est noir » qui vaudra bientôt la geôle 😉

              2. Alex

                Ben si je n’aime pas lire via une liseuse, je ne vais pas me forcer pour faire plaisir, si ?
                Si cela arrivait, j’achèterai mes livres, en format de poche et j’en achèterai moins, voilà tout.

              3. Aristarkke

                Dès que tu recherches des livres un peu sulfureux par rapport à la doxa soce, tu ne les y trouves jamais puisque les comités de lecture qui ont la haute main sur les approvisionnements veillent à l’éducation des masses…
                À la médiathèque de Corbeil-Essonnes, le Figaro y est apparu quand Serge Dassault a conquis la mairie en 95. Maintenant que le vassal Bechter l’a perdue au profit d’une coalisation soce et outre-soce, il est vraisemblable que l’abonnement sera coupé au plus tôt.
                En 95, il était encore imaginable de classer le Figaro comme dextre… En
                2020, il faut fumer de la colombienne extra-pure…

                1. Alex

                  Ca j’en doute pas et pour des bouquins boudés, je vais à la Fnac ou à la Galerne, je m’abonne même à des newletters libérales, le vilain socialiste profiteur que je suis.

                  Faudra m’expliquer la cohérence du socialiste voleur qui paie 69 euros par an pour lire H16 😉

                  1. Pheldge

                    une piste : la recherche du pardon, de l’absolution, une forme d’exorcisme de ses vilains démons communistes ? ou bien l’aveu d’une culpabilité,et l’achat d’une bonne conscience ? 😀

                    Plus sérieusement Alex, depuis que tu viens ici, tu as progressé, tu comprends mieux certaines choses, continue. Et si on te bouscule un peu, prends le comme un encouragement à aller encore plus loin dans tes réflexions. Faut dire que tu pars de loin, et il y a des kilomètres de dialogues avec h16 qui sont là pour en témoigner.

                    Le raisonnement que tu défends « ça existe et je paye pour ça, donc j’utilise » est dangereux : regarde ce que ça donne avec la sécu … je connais des gens qui vont chez le toubib pour faire le plein de doliprane « parce que c’est gratuit », des femmes, et pas des pauvres qui se font prescrire une préparation pharmaceutique donc remboursée, pour faire des économies de cosmétiques, ça justifie toutes les dérives et tous les abus, au final payés par tous.

                    1. Pythagore

                      Boarf arf, tt le monde ici utilise les services plus ou moins gratuits de l’état généreusement payés avec vos deniers, les routes, les transports en communs, l’eau courante, les poubelles, la sécu, et d’autres équipements, même si vous n’êtes pas pour une étatisation ou une colectivisation de ces services.
                      Comprend pas trop cette fixette sur la bibliothèque.

                    2. Alex

                      @Pheldge Je comprends et je veux bien qu’on me bouscule mais au moins mettre la forme et ne pas partir dans des accusations diffamantes.

                      Pour le reste ton exemple du doliprane est une utilisation abusive, oui. Est-ce une raison pour généraliser le comportement de tous ?

                      @Pythagore: Merci! ^^

                2. simine

                  « Dès que tu recherches des livres un peu sulfureux par rapport à la doxa soce, tu ne les y trouves jamais puisque les comités de lecture qui ont la haute main sur les approvisionnements veillent à l’éducation des masses… »

                  Genre…certains vilains climatologues?

                    1. Pierre 82

                      Il m’est arrivé de fréquenter la bibliothèque municipale de mon bled. Un jour, j’y croise un conseiller municipal d’extrême-gauche, alors dans l’opposition, mais disposant d’appuis dans le minuscule milieu culturel de la ville. Et je le vois regarder systématiquement tous les rayonnages, en notant des trucs sur un carnet. Comme je le connais bien (je l’appelle Lénine, et il est tellement stupide qu’il prend ça pour un compliment), je lui demande ce qu’il fiche. Il me dit: « tu comprends, il y a quelques bouquins un peu, hein, tu me comprends…  » Quand je lui ai demandé s’il avait l’intention de les faire enlever des rayons, il m’a dit « Oh, mais c’est pas moi qui fait la loi, ici ». Comme quoi quand on tombe sur un qu’est tellement pas futé pour ne même pas se cacher, on tombe parfois sur ce genre de bonhomme…

                    2. zelectron

                      @Pierre – 82 22 h 37 mn
                      La plupart des bibliothèques de France et de Navarre on été expurgées discrètement des ouvrages malséants ou classés par inadvertance dans un autre rayonnage ou encore en réparation (couverture déchirée ou manquante ou quelques pages arrachées . . .

  11. Pierre 82

    Un petit détail, mais qui me semble significatif de l’état d’esprit de Macron dans l’extrait proposé par le patron: quelles sont ses premières préoccupations à propos de la crise?
    Par ordre d’entrée, on a:
    – culture
    – événementiel
    – hôtels, restaurants, tourisme
    – Commerce et BTP
    – industrie, dont aéronautique et automobile

    En plus, pour lui, il parle d’abord du drame pour notre « art de vivre à la française », et ensuite pour les gens qui y travaillent. Je retiens également son ébouriffant « le plan de relance doit être un plan culturel ».

    Un enfant gâté qui ne se rend pas compte que l’économie tourne d’abord avec des secteurs de l’industrie, et qui s’afflige d’abord et avant tout parce qu’il n’y aura pas de festivals cet été. Perso, j’aurais complètement inversé l’ordre d’importance.

      1. Pythagore

        +1
        Macron sait qui vote pour lui ou ce qui incite son électorat à voter pour lui alors il déroule.
        Pour rappel, il nous avait dit que la culture française n’existe pas, donc pas besoin d’un plan.

  12. glot

    Castex et Darmanin se rendent à Nantes ce samedi après-midi pour constater les dégats après l’incendie criminel perpétré sur la cathédrale.
    Pendant combien de temps encore , nos services de renseignements, vont attendre avant d’agir pour démanteler les cellules dormantes de réseaux anarcho-gauchistes, adeptes du pillage et du sabotage de biens, qui existent dans cette ville.

  13. taisson

    Et , pendant ce temps, notre premier ministre, choisi par un président « turbo libéral » promet le retour d’un haut commissariat au plan !!!
    Pour réparer l’économie…(comme en URSS)

    La cathédrale de Nantes brûle, ( aucun rapport avec St Sophie ??), les parcs d’attractions sont envahi par les nouveaux « jeunes » qui font fuir les souchiens…

    La confusion mentale organisée par les militants « révolutionnaires » qui manipulent les foncx, et donc tous les rouages de l’état, alliée involontairement au mondialisme anti-nations, tout ça donne maintenant des résultats super !!
    Et il y à de la main d’œuvre pour la casse !
    Récupération des gilets jaunes lobotomisés, et nouvelles troupes exotiques…
    Avec les chômeurs bien gauchisés en plus dans peu de temps…

    Tout va bien !! Et ce n’est que le début !

      1. glot

        Il semblerait que Macron soit mis en situation d’échec dans les négociations avec les autres pays européens.
        Il a pris ses désirs pour des réalités.
        Marre de ce leadership français bidon au sein de l’UE qui nous permet de vivre au dessus de nos moyens, sans jamais réduire la dépense publique.
        Les libéraux attendent depuis trop longtemps un violent electro-choc économique indispensable à la réforme de ce pays.
        Souhaitons le.

        https://www.lefigaro.fr/flash-eco/plan-de-relance-europeen-merkel-juge-possible-qu-il-n-y-ait-pas-d-accord-20200719

    1. Pierre 82

      Il est très pratique, ce Mark Rutte, surtout pour Merkel. Il défend en fait la position allemande, et Merkel, en superbe hypocrite, va imposer des conditions draconiennes à Macron pour lui prêter de l’argent, en lui expliquant que ce sont les Néerlandais qui renâclent. Car l’Allemagne ne subventionnera rien du tout, acceptera juste que la France s’endette malgré les traités, et Macron lâchera tout. On risque fort de perdre notre siège permanent à l’ONU, de mettre la force de frappe à disposition de l’Allemagne, de refiler Airbus aux Allemands à 90% (pour le futur ça peut être utile, même si ils en ont pour au moins une décennie à se remettre). La France a encore quelques trucs intéressants à faire valoir.
      Merkel apparaitra comme sauveur de la France, tout ça pour permettre à Macron de tenir jusqu’aux prochaines présidentielles.
      CPEF.

  14. Citoyen

    Oui, bien sûr H16, ce pays est parti en vrille, et rien ne semble en mesure de rattraper le situation … CPEF.
    Pourtant, il y en a qui essaient de se hisser à la hauteur (?) (de quoi, on ne sait pas très bien ?). Mais tout de même !…, Ségolène fustige « le bilan carbone » de Bachelot ! … Si ce n’est pas de la responsabilité, ça ! … Comme quoi, tout n’est pas perdu …
    https:/ /www.lepoint.fr/politique/cathedrale-de-nantes-segolene-royal-reproche-a-roselyne-bachelot-d-avoir-pris-l-avion-18-07-2020-2384763_20.php#

    1. Pheldge

      et voilà, on en est là, à se crêper le chignon à grands coups d’anathèmes « je suis plus écolo que toi » puis « ton bilan carbone est mauvais » ! Prochaine étape : « ton existence est une menace pour la planète, tu dois mourir ! ».
      Et nos médias qui reprennent sans soucis ce genre de propos …

    2. Aristarkke

      Comme si Éolienne Impériale n’avait jamais dérapé de ce côté là. Encore un peu et elle nous expliquera qu’elle ne se dérangeait pas pour son job de reine des neiges pour économiser le carbone.

      1. Higgins

        La dame a la mémoire courte : https:/ /www.rtl.fr/actu/politique/segolene-royal-pointe-le-voyage-en-avion-de-roselyne-bachelot-et-se-fait-reprendre-7800678245/amp

    3. Le Gnôme

      Je me fiche du bilan carbone, mais quel est l’intérêt de déplacer trois ministres pour cet incendie. Dès qu’il y a quelque chose dans ce pays, un ministre va sur place pour blablater dans les micro-mous. Ils enquiquinent ceux qui bossent sur place, ne font rien de constructif et ne font pas le boulot qu’ils sont censés faire, gouverner.

      Certains esprits taquins diront qu’il est préférable qu’ils soient tout le temps en déplacement, ça leur évite de faire des bêtises.

      1. Higgins

        La communication bien coûte moins cher que l’action. C’est nettement moins risqué et puis, à une époque où l’éolien a le vent en poupe, brasser de l’air est plutôt positif.

  15. Pheldge

    l’intérêt, c’est de faire de la comm, de rassurer la population – y’a toujours des élections en ligne de mire – et de faire croire à la réaction immédiate de l’état.
    Apparemment ça marche, ce genre d’événement étant assez consensuel.
    Et puis, il faut se montrer, pour ne pas laisser les adversaires occuper le terrain …
    Bref de la comm, rien que de la comm.

  16. simine

    Robbing Peter to pay Paul…again and again.
    Cette fuite en avant est exaspérante.
    Dans un monde normal, ces clowns seraient à chacune de leur misérable intervention, au mieux ignorés, au pire entartés.
    Mais voilà, notre paresse et manque de vigilance nous ont conduits à un système où, entre autres, le flou règne en maître:

    « Pour avoir rompu avec le principe de l’égalité de traitement devant la loi, même au nom de la charité, l’on a ouvert les écluses à l’arbitraire permanent. Pour masquer cela, on eut recours à la fiction verbale d’une « justice sociale » dont personne ne sait avec précision en quoi elle consiste; mais précisément grâce à ce flou, la formule servit de baguette magique pour faire tomber toutes les barrières qui s’opposaient à la partialité.
    Distribuer des dons aux frais de quelqu’un d’autre qui n’est pas a priori identifiable devint la plus séduisante manière d’acheter des partisans et de garder la majorité.
    Mais un parlement, ou un gouvernement, qui devient une institution de bienfaisance se trouve du fait même exposé à un chantage irrésistible. Et bientôt, ce ne sont plus les « besoins légitimes » qui servent de critère pour choisir quel groupe favoriser aux dépens de la collectivité, mais exclusivement les « nécessités politiques ».
    La législation de ces pratiques de corruption n’est pas la faute des politiciens; ils ne peuvent faire autrement s’ils veulent parvenir à des fonctions où ils pourront faire quelque bien. Cela devient un caractère intrinsèque de tout système où l’assentiment d’une majorité autorise une mesure spéciale pour apaiser un mécontentement particulier.
    La combinaison d’une législature dont la tâche est limitée à poser des règles générales, avec un organisme de gouvernement qui ne peut user de contrainte que pour imposer le respect de ces règles que lui-même ne peut modifier, est le seul dispositif qui puisse résister à de telles pressions; une assemblée omnipotente n’en est pas
    capable. » F. A. Hayek

  17. Gosseyn

    Les parlementaires fonctionnent comme des oligarques. En théorie ils nous représentent. Dans les faits, si le dysfonctionnement d’une institution relève d’agissements pénalement répréhensibles et que vous en avez pâti, vous pouvez remonter vos doléances par exemple auprès de votre député.

    Ces dysfonctionnements sont récurrents en matière judiciaire, mais pas que. Votre député ne suivra habituellement pas son obligation légale de remonter auprès du procureur de la République tout délit par vous signalé. Il se trouve alors en situation de recel de délit, voire de recel du délit du procureur qui ne donnerait pas la suite légale qui s’impose à lui.

    Il ne faut donc pas parler de démocratie dès lors que ces élus fonctionnent ainsi, c’est à dire comme une vulgaire loge P2 à la française. Ni quand les médias tout aussi fonctionnellement à la botte de cette oligarchie, tout en en faisant partie, taisent absolument tout ce qui peut ressembler à cette forme de corruption institutionnelle.

    Dans ces conditions, l’économie dirigée et l’économie de connivence ont encore de beaux jours devant elles …. Des parlementaires quasiment tous mafieux, non, ce n’est depuis longtemps qu’une illusion de démocratie.

  18. Hubert Berlye

    Cathedrale de Nantes. A peine le feu eteint, le govt promet de financer la reconstruction. De quoi ? d un orgue de 300 ans et de vitraux de 500 ans ? a l identique ? c est du delire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.