Plan de relance européen : l’exportation française de socialisme se porte bien

Voilà, c’est signé, envoyez la musique, la fête peut continuer : le bon gros plan de relance européen est dans la boîte et, moyennant 750 milliards d’argent du contribuable, tout va repartir comme avant. Mais si. Vous verrez, ça va être supayr.

La presse française s’en est largement fait l’écho : ce plan fut arraché de haute lutte par notre Magnifique Président qui n’aura pas ménagé sa peine afin de sceller un accord entre 27 pays membres parfois réticents à mettre au pot et faire preuve de l’indispensable solidarité qui fonde l’Union Européenne, à raison de 390 milliards d’euros de subventions, un peu moins de prêts, pour une enveloppe globale comprise entre 700 et 750 milliards d’euros, à la louche (ne chipotons pas à 50 milliards d’euros près, de grâce).

Ce ne fut pas sans mal : il faut dire que certains des États n’avaient pas trop envie de dilapider leurs ressources pour voler au secours d’autres qui n’ont pas hésité, eux, à sortir leur carnet de chèque en bois biodynamique. De façon surprenante en effet, les Pays-Bas, l’Autriche, la Suède et le Danemark n’entendent pas mettre leurs excédents budgétaires et leurs marges de manœuvre financière à la disposition des autres pays (France, Espagne et Italie en tête) : ainsi donc, les gens rigoureux et les épargnants prévoyants n’aiment pas trop se faire déposséder de leurs économies au profit des impécunieux, des incompétents et des dépensiers. Vraiment, où va le monde ?!

Mais finalement, après quelques bras tordus dans le dos, quelques négociations en coulisse dont les tenants et les aboutissants seront savamment occultés afin de ne pas trop effaroucher les peuples concernés, un accord fut donc trouvé. Dans la presse nationale française, cela se traduit par un véritable concert de klaxons joyeux et de la titraille clinquante à base d’adjectifs pétulants (« accord historique », rien de moins). Pensez donc : l’argent des autres va venir se déverser à hauteur de 40 milliards pour la France.

Certes, ceci ne comblera pas – loin s’en faut – le déficit budgétaire de cette année, mais ces nouvelles piscines olympiques remplies de billets de banque tous frais qui se déverseront sur le budget français permettront au moins deux choses : d’une part, de redorer un peu le blason franchement défraîchi du président EM (En-Mêmetemps), ce qui est toujours pratique alors que s’annonce une rentrée particulièrement calamiteuse ; d’autre part, cet accord permet de reporter une (toute petite) partie de la pression fiscale française sur les autres pays européens qui, gageons-le, en seront ravis.

Cependant, tout ce foin – dont la mise en scène n’a été qu’un prétexte à la mégalomanie macronienne – se traduit en réalité par la mise en place de solutions bien françaises à l’échelon européen, pour des problèmes auxquels on sait pourtant comment répondre politiquement et économiquement.

Ce genre de crises n’est en effet pas la première ni probablement la dernière qui survient pour l’Humanité ; et si redonner des marges de manœuvres (fiscales, sociales, notamment) aux entreprises permet assez sûrement de se remettre rapidement des dégâts causés, l’histoire montre assez clairement que jeter des masses d’argent public sur les marchés n’a absolument jamais permis de relancer quoi que ce soit. C’est donc logiquement cette dernière solution qui a été choisie : faire cracher les États qui ne dépensent pas pour ceux qui dépensent sans contrepartie et sans limite, et, pompon de l’affaire, pousser à l’établissement sinon d’une fiscalité européenne, au moins d’un endettement européen.

En effet, les 390 milliards de subventions du fameux plan de relance formeront une dette commune à rembourser par les 27. Si ceci n’est pas un transfert clair des économies saines vers les États en faillite, une façon à peine camouflée de faire payer les fourmis pour les gabegies des cigales, cela y ressemble beaucoup.

En pratique, la France est devenue la porte-parole de l’Europe panier-percé et grâce aux belles envolées lyriques d’un président tout gonflé de sa propre importance, on met en place un mécanisme qui garantit sur facture l’enfoncement de tout le continent dans les mêmes affres que ceux que connaît la France actuellement, à savoir l’endettement, la fiscalité de plus en plus délirante et la déconnexion croissante entre les besoins de terrain et l’action publique, gavée de subvention.

Car il faut être fort naïf pour ne pas voir dans ce nouvel épisode européen à la fois la volonté de Merkel de laisser une trace visible de son passage (à 750 milliards d’euros la trace, merci du cadeau), une sorte de combat chimérique contre les populismes – dans l’idéologie simplette de beaucoup de dirigeants actuels, le populisme est le résultat de la pauvreté et non de leurs politiques idiotes, et se combat donc par un déversement d’argent gratuit – et surtout une porte ouverte vers une fiscalité européenne « consolidée » qui annonce un État fédéral assez peu probablement orienté vers plus de liberté et d’autonomie pour le citoyen (il n’est qu’à voir les velléités de Bruno Le Maire, un autre Français – ce n’est pas une coïncidence – à pousser encore et encore sa taxe GAFA au niveau européen).

Oui, vraiment, c’est un accord historique

Mais probablement pas dans le sens où l’entendent Macron, Merkel et la coterie journalistique derrière ; cet accord marque clairement un tournant majeur de la politique allemande, un pas de plus vers une fiscalité européenne, et une nouvelle extension des exportations françaises de socialisme, seule exportation politique véritablement réussie par la France ces cent dernières années.

Tout ceci va forcément très bien se terminer.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires219

    1. simine

      Sur les plateaux de désinformations (j’monte et coupe le son après qques secondes tellement c’est malaisant), je constate que ces experts en costume vide n’ont retenu de la fable que ce morceau:
      « La fourmi n’est pas prêteuse, c’est là son moindre défaut. » ==> Les Pays-Bas, l’Autriche, le Danemark ne sont, donc, rien moins que des « frugaux », une bande d’irréductibles crevards, radins…Salauds de buveurs de bières !

      RIP la morale de La Fontaine basée sur la prévoyance, le travail, la bonne gestion…

      1. cyprus ill

        Vous n’avez pas fait attention aux mots soigneusement choisis par nos journaleux pour parler des autres, ceux qui ne sont pas frugaux : hier (ou avant-hier je ne sais plus) dans le journal de France 2 : petite explication de 3 mn (pour le français moyen lobotomisé à qui on tente une explication de l’économie) sur les enjeux des tractations entre pays membres.

        Ça commence par :

        « D’un côté les pays « frugaux », de l’autre les pays solidaires… »

        C’est là que j’ai éteint la télé.

        1. Higgins

          Les merdias nationaux étaient pires il y a de cela quelques jours. Ils parlaient carrément d’états radins. Nous étions en plein drame, les méchants Thénardier en voulaient à la pauvre France, la si gentille Cosette.

        2. simine

          « Ça commence par :
          « D’un côté les pays « frugaux », de l’autre les pays solidaires… »
          C’est là que j’ai éteint la télé. »

          Haha, voilà on tient généralement quelques dizaines de syllabes et bim! on débranche, vite fait, au premier
          « solidarité », « justice sociale »…formulé. Sinon c’est projection de zapette ou autre projectile à porter de main.

          Par contre,…France télévision? Respect!

          Précisons, toutefois, que ce ne sont évidemment pas les jolis idéaux de solidarité, charité, entraide, que les libéraux contestent. Ce sont les MOYENS proposés!

        3. BIP59

          Ce récit d’une extinction de télé est à conserver tant il résume bien notre situation. Merci Cyprus.
          Je me demande toujours ce qui peut bien motiver ce dit journaliste à déformer la réalité ? L’envie de petits canapés au prochain banquet organisé par Jupiter ? Cherche t-il à éviter une horde de violents gaucho-twitteriens ?

    2. Deres

      Le gros souci c’est que ces plans de relance seront tellement pleins de gaspillages que vaudrait mieux ne rien faire en fait. En THEORIE, un plan de relance est une bonne idée, mais son contenu est primordial pour avoir des effets bénéfiques. L’idée serait de se substituer temporairement à a demande privée avec une demande publique pour passer le creux de demande sans trop secouer l’économie. Et de favoriser l’investissement en attendant pour rendre les entreprises plus fortes dans le futur. Mais rien de tout cela dans les plans français.

      Par exemple, pour l’aéronautique, ils paient du chômage partiel et font des prêts aux entreprises ce qui coûte des milliards. Donc, dès que le travail reprend, comme il n’y a toujours pas de demande d’avion, les entreprises licencient pour s’adapter à la demande, c’est inévitable. Le seul moyen pour éviter cela serait que l’Etat commande des avions en fait en attendant que le marché redémarre. Mais on préfère donner de l’argent plutôt que du travail.

      Le pire est dans la restauration. Il semblait évident qu’une vague de faillite allait arriver après le confinement. Mais ils ont payés tout le monde à attendre pendant des mois, y compris les restos déjà en difficultés avant. Donc on se retrouve maintenant avec des faillites et du chômage tout en ayant claqué des milliards juste pour repousser des quelques mois l’inévitable. Sans le chômage partiel et les subventions, les restaurateurs, au lieu d’attendre pour faire le constat de l’échec inévitable l’aurait fait immédiatement.

      Le pire est qu’avec le virage escrologiste de Macron, toute la partie investissement du plan de relance va être gaspillé dans des lubies à la mode mais non compétitive donc qui ne créeront pas d’avantages futures pour notre industrie. La Pompili a déjà obtenu de repousser de deux ans toute décision sur le nucléaire, façon polie de dire le refus de construire quoi que ce soit et dit clairement que ce n’est pas gagner pour après.

      1. bibi

        On a assez d’expérience des relances keynésiennes pour savoir que ça ne marche pas, et ça ne marche tellement pas que Keynes lui même l’a admis.

        Subventionner des entreprises pour qu’elles produisent et des consommateurs pour qu’ils achètent c’est ce que l’on fait depuis plus de 40 ans dans ce pays et ça ne marche pas.

        Le seul moyen de relancer une économie c’est par la baisse des dépenses et c’est extrêmement bien documenté, mais faire cela c’est avoué la totale inutilité de quasi tout le personnel politique qui vivent des ors de la république dans les comités Théodules, le conseil économique et social, et bien d’autres entités.

        Et je vous mets au défi de me citer un plan de relance par la dépense qui a fonctionné.
        Evitez de me servir la propagande de l’EdNat sur le New Deal qui fut un véritable fiasco dont les conséquences sont encore bien présentes vu que l’organisme à l’origine de la crise des subprimes qu’est Fannie Mae a été crée en 1938 par l’administration Roosevelt.

      1. Pythagore

        Non rien avoir. C’est les pratiques de la BCE et son rachat de dette que la CC allemande questionnait. Là ce n’est pas la BCE, ce sont les états directes.

        1. durru

          Et donc ça sera un « nein » direct et sans ambages 🙂
          Car, n’en doutons pas, les mêmes qui avaient saisi la Cour de Karlsruhe pour la BCE le feront de nouveau dans ce cas.

          1. Husskarl

            autogoal ? lemonde.fr/international/article/2020/07/23/le-parlement-europeen-menace-de-ne-pas-approuver-le-prochain-budget-de-l-union-europeenne_6047104_3210.html

  1. Aristarkke

    750Md€ pour 550M habitants, bébés compris, cela fait une belle somme par unité de tête…
    Mais heureusement, ce seront les licornes des arcs-en-ciel qui raqueront à notre place ou les entreprises qui, jamais, ne répercutent leurs charges d’exploitation dans leurs prix de vente…

    1. dede

      « nous payons 53M pour en recevoir 40. »

      C’est qui « nous »?

      Comme le disait Bastiat, « L’Etat, c’est la grande fiction par laquelle tout le monde s’efforce de vivre aux dépens de tout le monde. » Il n’y a rien de nouveau sous le soleil.

        1. Pheldge

          Husskarl homme de peu de foi , notre bon président a un contact direct avec les licornes magiques qui proutent des euros par milliards !

            1. Aristarkke

              Dépenser 53Mds€ de flageolets et autres haricots pour obtenir 40Mds€ de prouts, c’est évidemment une superbe opération enarchique.

    2. Diogène

      D’où sort ce chiffre de 53Md€ à rembourser? Le remboursement s’effectue au prorata de la part de chacun dans le budget européen, soit 11% pour la France. 11% de 750Md€ = 82 Md€….hors intérêts et défaillance des autres codébiteurs…

      1. Laurent

        personne n’a l’intention de rembourser quoi que se soit, on fera d’autre emprunts pour rembourser les précédents et ainsi de suite…

  2. Blondin

    On notera aussi ce merveilleux respect de la démocratie dont font preuve tous ces pignoufs.
    Election après élection, les peuples (en France notamment) s’opposent à la construction européenne telle qu’elle se fait et à toute forme de fédéralisme.
    Réponse des dirigeants : vers le fédéralisme !

      1. Blondin

        On est d’accord (encore faudrait il aussi mentionner l’opération permanente d’intoxication qu’est la presse française).
        Cela étant, le divorce est croissant entre les peuples et leurs « élites » : abstention massive, montée en puissance de partis radicaux, émeutes…
        Pas tout à fait sur que ça finisse bien….

  3. Infraniouzes

    Est-ce que l’impression de milliards de billets qu’on donnera (subventions) aux pays avides de sang frais, ne risque pas d’affaiblir l’euro face au dollar. Si la Réserve fédérale américaine fait de même, le dollar est une monnaie plus puissante que l’euro. L’Amérique peut se permettre des choses que l’Europe ne peut pas. Et le yuan pointe le bout de son nez pour être à son tour une monnaie de réserve. L’euro, pris dans un étau, s’en remettre-t-il ?

    1. Thuifir

      Je vous invite à consulter les articles de Jeff. P. Snider (Alhmambra Partners). C’est difficile d’accès et en anglais mais il ressort clairement établi que les montants balancés sur le marché Eurodollar sont largement en dessous de la destruction monétaire sous-jacente, et que ce n’est pas demain la veille que le système actuel sera remplacé. Y compris par les DTS du FMI.
      Et déjà, de l’USD, il n’y en a pas assez, malgré les soi-disant trillions imprimés….

  4. Aristarkke

    Il est extrêmement vraisemblable que cette dette commune se traduira par un impôt idoine à prélever dans chaque pays avec tout un charabia foireux de justification mais impôt tout de même.
    Mais Flop Joene fait semblant de croire que ce sera payé par les étrangers…
    Variante du célèbre et funeste : L’Allemagne paiera…

    1. Pheldge

      O Papet, homme également de peu de foi, le bon président il a dit que les licornes mgiques, elles feront payer les grosses entreprises du numérique ….

      1. deres

        Et comme ce sont les vaches qui payent les taxes sur le lait, tout va bien se passer …

        On sait très bien que soit :
        – les GAFAs trouveront rapidement de nouveaux montages financiers faisant que la nouvelle taxe ne concernera que leurs concurrents locaux
        – la taxe sera reporté sur les consommateurs donc cela reviendra à un nouvel impôt indirect

        1. Pheldge

          oui, mais pour la majorité de nos compatriotes, ça s’arrête à « faire payer les GAFAM » version numérique de « faire payer les riches ». Pas un instant ils ne feront le lien avec l’augmentation des prix qui en suivra. L’image de l’état, chevalier blanc faisant cracher au bassinet les méchants industriels et actionnaires est tellement ancrée dans les esprits …

          Donc au final, la comm’ est impeccable, l’électeur est content, il est persuadé que « les autres, les gros » paieront, et tout le monde est content !

  5. Marcello Biondi

    J’ai entendu dire que la distribution de masques gratuits aux « défavorisés » (vous savez ceux qui ont des Samsung Galaxy dernier cri dans les poches) pourrait couter 700 millions par mois (à vérifier). 40 milliards ça va vite être bouffé a ce rythme la. Bon pas grave ce sont les Gafam qui paieront, sans aucun doute en reportant sur les consommateurs les taxes supplémentaires.

      1. Rick Enbacker

        Comme d’habitude, ce sont toujours les mêmes qui produisent, qui paient et qui ne reçoivent jamais rien, et les mêmes qui ne produisent et ne paient jamais rien et qui en profitent. Comme les deuxièmes sont plus nombreux (et en nombre toujours croissant) que le premiers on n’est pas près d’en sortir… En Fraoooonce ça s’appelle l’égalité…
        Je me demande jusqu’à quel seuil ça va tenir

        1. Nemrod

          Ben moi j’ai changé mon fusil d »épaule et je fais le minimum pour vivre selon mes envies et je laisse s’épuiser mes confrères.
          Evidemment de deux salariés je suis passé à zéro et de 50 heures de boulot je suis passer 35 ou 40.
          Je prends plein de week end en fermant le samedi.
          L’après midi, tout seul au comptoir, moi ou ma femme…faut attendre.
          A mes clients qui râlent un peu je cite la phrase de Bossuet  » dieu se rie de ceux qui maudissent les conséquences des causes qu’ils chérissent »
          Peu comprennent car beaucoup reviennent.

          Essayez si vous pouvez.

            1. Nemrod

              Pourtant je le suis, enfin à titre professionnel.
              Mais la réduction de voilure au niveau effectif est la seule martingale qui reste pour assumer ces choix.
              Gageons que beaucoup de patrons gagneraient à faire comme moi…

              1. Theo31

                Pareil, plus d’heures sup comme par le passé ou aloès je récupère. Pour la grève, voyage à l’étranger, pas dans ce pays du tiers monde qu’est la France.

          1. ~~Tribuliste~~

            Mon dentiste me glissait récemment une phrase sans équivoque : « Je suis malheureux d’avoir dû me séparer de mes salariés, mais finalement cette crise me permet de vivre à mon rythme ».

            1. Mikhill

              Pareil , réduction du CA de 50%, employés de 6 a 1. Fini de la péripatéticienne pour le proxénète qui me pique 65-70% de ma marge et qui en plus n’a pas le moindre respect pour moi. A moi les 8/10 semaines de congés annuels et les WE de 3 jours . Je gagne pas autant qu’avant mais je supporte parfaitement de gagner 25% de moins en échange en attendant que les enfants soient autonomes avant de m’enfuir.
              Cette année je me régale de faire des pertes et demander un carry back sur mon IS, à ce sujet je ne pense pas être le seul : ça va faire mal au finances de l’etat…

              1. ~~Tribuliste~~

                Oui entre les boites qui ferment ou sont en train et celles qui réduisent la voilure ça va faire culcul rouge aux statistiques.
                Certains prendraient du recul pour digérer ce fait mais nos zélites foncent tête la première. .j’ai parlé des statistiques ? ^^

    1. Aristarkke

      Ils sont bien obligés de se payer des Sam… dernier cri ou l’Aillephone idem, puisque vous vous refusez à dépenser pour vous le budget nécessaire, les empêchant ainsi de vous le chouraver.
      Piquer un Nokia, non mais je vous jure, tomber si bas…

          1. Marcello Biondi

            Un fin connaisseur! J’avais un lumia 625 avant et je regrette windows mobile. Avez vous droit aussi aux regards médusés quand vous arborez fièrement votre Nokia? Des fois j’ai l’impression d’être un pestiféré en le sortant.

            1. Aristarkke

              Vous me semblez très jeunot sur ce blog pour ignorer ainsi ma relative célébrité parmi les ouailles de Monseigneur avec ces engins conservés de surcroît « anormalement » longtemps.
              J’en aurai entendu et lu des tonnes de ressentiment à cet égard…
              Maintenant, je suis moins seul…

              1. ~~Tribuliste~~

                Vite une taxe sur les rétrogrades ! L ecologie oui mais la conso passe avant . Achetez des terres rares messieurs c’est stratégique, on épuise les chinois;))

      1. Aristarkke

        Ben, Patron, avec tous ces milliards qui vont tomber dans nos comptes, on pourrait se permettre les masques obligatoires pour tous,
        g r a t u i t s !
        Non ???
        Au moins serions nous tous assurés de toucher du doigt, un tchot bout de ce pactole !!!

        1. ~~Tribuliste~~

          ça ne peut pas être gratuit pour tout le monde de la même manière. Ceux qui financent n’ont pas besoin d’un accès à la gratuité, ils ne sauraient bien en profiter.

  6. Regardons les détails

    Euh, juste un commentaire mais de taille, article 152 de l’accord, pour les budgets 2021 à 2027 de l’UE :

    * moins 3 671 millions d’euros de contribution pour l’Allemagne
    * moins 1 921 millions d’euros de contribution pour les Pays-Bas
    * moins 1 069 millions d’euros de contribution pour la Suède
    * moins 565 millions d’euros de contribution pour l’Autriche
    * moins 377 millions d’euros de contribution pour le Danemark

    Et comme le budget global ne baisse pas et qu’il va falloir compenser le budget du Royaume-Uni, disons que l’exportation de notre socialisme concerne somme-toute … nous …

  7. Opale

    Et on a quoi aujourd’hui, pour 750 milliards ? Franchement, ils auraient pu faire mieux. La coercition,ce n’est plus ce que c’était.

      1. Pythagore

        40 milliards, ca fait 40 / 1000mrds * 365 = 14,6 jours de paix sociale.
        Tout ca pour ca, on va voir ce que Macron fait pour les jours restant.

  8. Mildred

    Vu de ma petite fenêtre, c’est Merkel qui a réussi à tordre le bras de Mark Rutte pour laisser une trace dans l’Histoire – d’où les gargarismes des journalistes sur « le couple De Gaulle et Kohl » – et accessoirement se servir de Macron pour faire un pas de plus vers ce fédéralisme dont les peuples ne veulent toujours pas, du moins quand on leur demande leur avis sur le sujet.

    1. durru

      Ce que je trouve amusant, surtout, c’est qu’en Roumanie ils savent déjà, à la virgule près, quels sont les montants alloués, en crédits ou non-remboursables, et même défalqués par destination (PAC, infrastructures, etc.)
      Les Français ont dû quitter la réunion un peu trop tôt, crevés qu’ils étaient après avoir bataillé pour obtenir un tel succès.

    2. ~~Tribuliste~~

      « la relance économique pour nos entreprises » intervient en dernier après les syndicats et les cas soces. le « non » indique bien entendu celles qui sont bisous compatibles, à savoir celles qui hébergent des amis aux conseils d’administration ou qui financent de grandes causes solidaires.
      PME : adieu et merci pour tout.

  9. Gerldam

    On aimerait savoir quelles saloperies les allemands ont négocié avec les hollandais pour arracher leur accord. En effet, quand on sait qu’à côté des hollandais, les écossais sont dépensiers comme oligarques russes à Monaco, Merkel a du leur donner un truc qui doit valoir deux fois ce que ce plan pourri va leur coûter.
    Mais ça, nos petits enfants le sauront peut-être, dans 40 ans.

    1. Regardons les détails

      Voir mon commentaire plus haut… les allemands sont également les grands gagnants, comme les hollandais… on le ait déjà, tout est écrit !

  10. Batistouta

    Notons surtout, en vertu de la loi de Bitur Camember (c’est-à-dire en vertu d’un raisonnement comptable à l’équilibre), que ce plan n’est rien d’autre que la destruction d’une richesse équivalente à 750 milliards d’euros, suivie d’une redistribution politique sans intérêt.
    Tout plan de « relance » de l’économie est en réalité un plan de « stoppage » de l’économie.

      1. Deres

        Mais ce sont les générations futures qui paireont … Et comme elles ne votent pas faute d’être né, elles n’ont pas leur mot à dire.

        Par contre, il faut un plan jeune de tout urgence car les jeunes viennent d’avoir un droit de vote tout neuf et sont plus susceptible de manifester bruyamment.

  11. Rick Enbacker

    C’est pas grave,microcéphale a dit que c’est les objets en plaatique et google qui paieront.
    Dans la même lignée « c’est pas cher c’est l’État qui paie » encore ce matin à la téloche un débat à la con sur les masques qui devraient être gratuits pour tout le monde… Je me demande ce que certains fabriquent avec leurs masques car apparemment ça coûterait 250€ par mois ???? A 60 centimes le masque ça en fait plus de 400 par mois ou 14 par jour. Sachant qu’un masque a une durée de 4h ça fait des journées de 56€ si on le porte non-stop, nuits incluses…
    Où alors ils les paient 4€ pièce, les cons, j’ai pas d’autre explication…

  12. Reddef

    N’ oublier pas que le sud et la zone de vacances des frugaux, a combien se monte les sommes d’ argent investi dans l’ immobilier ? Et qui va payer pour pour des hôpitaux de qualité en cas d’ accident ou de maladie quand il sont sur place.
    Il y’a des intérêts cachés derrière tout ça c’ est sûre.

  13. P&C

    Pas eu le choix dans cette affaire : soit ils lachaient du fric, soit le rêve européen s’écroulait avec le départ des italiens de la zone euro.
    Et ils auraient dévalué dans la foulée… la France aurait suivi car son économie est trop similaire à celle de l’Italie.

    Le problème de fond est toujours le même : il n’y a pas de peuple européen.

          1. bibi

            Un jour tout le monde va se barrer, et 15 min avant son effondrement l’UE continuera à fonctionner comme elle fonctionnait au 1er novembre 1993.

            1. Husskarl

              +1 pour le moment tout le monde fait semblant d’y croire, l’UE pour 1000 ans…
              Le premier qui sort abattra la croyance et ce sera la débâcle.

            2. Deres

              Pour le moment, la communauté d’intérêt reste forte. Les pays du Sud bénéficie de taux d’intérêt faible sans dévaluation leur permettant de l’argent sans travail. Les pays du Nord ont des marchés ouverts leur donnant de l’argent en échange de leur travail. Toute sortie serait donc une aventure dangereuse pour tout le monde. Donc cela parle fort mais personne ne fait rien.

  14. Dr Slump

    Voilà voilà…

    lecourrierdesstrateges.fr/2020/07/21/comment-la-france-a-vendu-son-ame-a-lallemagne-pour-40-milliards

    Ou comment Macron a empapaouté 60 millions de français avec un accord pourri, en notre défaveur, et qui sert en fait à justifier de donner plus de pouvoir à l’UE en se passant de l’avis des citoyens. Au moins Macron n’a pas cédé la bombe à Merkel. Mais allez savoir ce qu’ils se sont dit hors micro…

      1. Dr Slump

        L’âme est éternelle, c’est juste qu’on l’oublie, et ne se rappelle d’elle que dans la souffrance. Il se trouve que des violences et des souffrances commencent à inciter à son rappel.
        « Quand la nuit et le désordre règnent sur le royaume, ses sujets reviennent d’eux-même au civisme »

  15. romain hache

    La France est largement perdante dans ces négociations et n’exporte en rien ses solutions (la balance commerciale reste déficitaire sur tous les points). Elle est largement perdante sur le moyen et long terme ce dont nos politiciens se fichent puisque leurs horizon est de 5 ans.

    Les seuls gagnants sont comme d’habitude l’Allemagne qui joue un double jeu sur le plan diplomatique avec les Pays Bas, la Suède et l’Autriche. Ces « frugaux » ont réussi à baisser le montant de leurs contributions financières à l’Union tout en baissant le montant des subventions pour les Pays du Sud ; le tout en augmentant bien sûr leur influence sur les politiques nationales de ces pays par la création d’un mécanisme de contrôle à la majorité qui profitera au final largement aux vues germaniques.

    C’est une mise sous tutelle des pays du Sud comme la France, pays dorénavant condamner à acheter les produits Allemands (économie mercantiliste) à l’aide de subventions européennes qui ne ressemblent à rien d’autre qu’un crédit à la consommation.

    Les Pays du Nord pragmatiques sécurisent ainsi leurs débouchés commerciaux en Europe avec l’argent public de la France (contributeurs net) qui rêve pour sa part béatement de fédéralisme européen qui n’arrivera jamais.

    1. « n’exporte en rien ses solutions »
      Oh, on a bien lu l’article, on l’a bien compris, et on embraye sur un joli commentaire posé parfaitement à côté de la plaque.

      1. Ben

        Hehe, qui dit dette europenne dit impot européen pour rembourser la dette….
        Dans les tuyaux, ce sont des taxes pour le moment: taxe sur le plastique a usage unique….
        Ca sent la baisse de la hausse des impôts francais….compensé par la hausse des impôts européens….youpi

  16. Ben

    J’ai appris hier ce qu’était l’effet Cantillon. Plus vous êtes près de l’injection de fric, plus vous en serez le bénéficiaire. Les banques centrales ont propulsées les marchés financiers sur de nouveaux records, laissant les petites PME/TPE sur le carreau. Les assistés de tout genre en symbiose avec les mamelles de l’Etat vont s’en donner à cœur joie avec ce (premier) plan.

  17. Guasilas

    Macron se prepare un job pour la retraite.
    Même si il est réélu, il aura moins de 50 ans après un deuxième mandat.
    Un poste a la tête d’une organisation de 400 millions de personnes qui d’ici la se sera attribué le pouvoir de lever des taxes sur tout le monde, c’est quand même tentant pour le psychopathe moyen. Evidemment, il faut le préparer, et si ca passe par l’emmerdouillage de tous les 400 millions, quelle importance?

    1. John John

      Si Macon rencontre Vlad, il lui demandera de se faire enculer … et en general, les russes, ils aiment pas enculer c’est pas trop leur truc … sont pas protestants quoi.

      Oups.

    2. Bol

      Ça peut paraître débile, mais j’ai toujours eu l’impression que le seul truc qui compte pour Macron, c’est d’être président de l’Europe et « marquer l’histoire ». Il n’y a que ça qui a l’air de l’intéresser.

      1. John John

        Napoléon défia l’europe avec les armes.
        La seule, des Trognons, c’est la dette: encule moi et je t’encule. Ça dure dure un temps mm avec lubrifiant.

        C’est bien de penser europe, printemps, etc, c’est mieux de défendre une idée contre des ennemis, en armes, avec des armes.

        Notre problème est que l’ennemi de montre pas ses armes. On ne les voit pas ou du moins on ne nous les montre pas.
        Donc pas d’ennemi, donc enculade.

        Bref.

  18. Juan

    « des piscines olympiques remplies de billets de banque »
    Les piscines, c’est pour les petits joueurs !
    Taille d’un billet de 5€ : 120 x 62 x 0,1mm ; volume 744 mm3= 0,744 cm3.
    750 milliards € = 150 milliards de billets = 111,6 milliards de cm3 = 111600 m3.
    Volume d’une piscine olympique = 50 x 25 x 3 = 3750 m3.
    Volume intérieur de la cathédrale Notre-Dame de Paris : 100000 m3.
    Je propose donc de changer d’unité de mesure : à présent, on remplit des cathédrales de billets 🙂

  19. Passim

    Si les « pays fourmis » n’ont aucun intérêt à casquer pour les « pays cigale », pourquoi signent-ils ?
    Question naïve sans doute… Mais peut-on m’éclairer, en termes simple, accessibles à un QI modeste ?

    1. durru

      A mon avis, la réponse se trouve dans les commentaires déjà postés :
      – avant de « casquer », il va falloir faire approuver cette décision localement ; on a déjà vu des décisions tout aussi unanimement saluées tomber à l’épreuve du feu
      – de fait, il semble bien que ceux censés « casquer » ont de fait réduit leur contribution sur la prochaine période (2021 – 2027)
      Une bonne partie du montant total est constituée de crédits, soi-disant pris au nom de l’UE. Je crois que c’est là qu’il faut chercher le détail des explications, dans la façon de « partager » ces crédits (leur remboursement, pour être précis).

    2. Husskarl

      Ils abaissent leur contribution à l’UE, ils choisissent l’orientation des prêts/subventions ce qui permet de rediriger les flux vers soi même, ils payent mais reçoivent aussi, enfin il y a des a côté qui n’ont pas été publiés dans la presse ou assez peu du style des avantages pour les ports néerlandais…
      Effet Kikoolol…

      1. Aristarkke

        Anvers et Rotterdam n’ont pas attendu ce genre d’évènements pour se rendre sinon incontournables du moins posés comme alternatives très sérieuses aux ports cégétistes grançais de Le Havre ou autres

          1. P&C

            +1
            D’où le fait le plus important : il n’y a pas de peuple européen. Sinon, la solidarité irait de soi (en théorie).
            Ici, chacun magouille et grenouille, et tire en fonction de ses intérêts personnels.

            Pour les ports français, la situation risque de s’aggraver lorsque les chinois auront remis à niveau les ports italiens (il y a un projet en ce sens pour Gènes).

    3. bibi

      C’est parce que les pays fourmis exportent vers les pays cigales, et si les cigales n’ont plus d’argent et bien les fourmis elles auront moins de travail, et comme avec le covid ça ne va pas fort chez les fourmis récession en 2020 de 6% en moyenne et bien les fourmis elles aussi veulent du pognon à cramer tout de suite, pour pouvoir acheter les produits d’autres fourmis.
      En fait les pays de l’UE qu’on nous présente comme des fourmis sont en fait des cigales déguisées en fourmis avec des états hypertrophiés et des systèmes sociaux qui coûtent un pognon de dingue mais qui sont un peu moins mal gérés que chez les vrais cigales, mais ou la part des dépenses publiques dépassent les 40% PIB les plaçant de fait dans la catégorie des pays socialistes.

      Pour les Pays-Bas la Belgique et la France sont deux gros pays acheteurs.
      import-export.societegenerale.fr/fr/fiche-pays/pays-bas/presentation-commerce

      Pour l’Autriche c’est l’Italie et la France qui sont deux gros pays acheteurs.
      import-export.societegenerale.fr/fr/fiche-pays/autriche/presentation-commerce

  20. sylvain goyon

    Pour une fois cher H16 pas d’accord du tout . C’est véritablement une très bonne nouvelle. Vous êtes le premier à fort justement critiquer l’utilisation non optimale des deniers publics dans notre pays. L’Europe me semble bien mieux équipée et ce fonds sera doté d’une gouvernance ad hoc réduisant le risque d’allocation absurde

      1. John John

        « C’est véritablement une très bonne nouvelle. » attention … « véritablement » …

        L’europe c’est great, en 2005, la véritaiii, on voulait voter oui
        mais la véritaiii on a dit non.

        Je te jure sur toute la famille du cousin de mon frère,
        la véritayyy, c’est une très bonne nouvelle.

        Si ta un pull avec une seule « manche »,
        la veritayy c’est normal, c’est que tu l’a acheté comme ça.

        Tout ceci est véritablement inconstitutionnel.

      2. Sylvano 52

        Cher H16, un peu court comme réponse. La grande différence entre l’Europe et les Etats-Unis tient au fait que l’Europe n’est pas une zone monétaire optimale. En gros les Etats-Unis, en dépit de différences importantes (voire plus importantes) entre les 50 états qui le constituent bénéficient d’un système de péréquation budgétaire via son budget fédéral. Celui-ci pèse 20 % du PIB. Pourquoi est ce important ? Pour l’allocation de l’Epargne. En effet pour un investisseur international prêter au mississipi ou à la californie c’est pareil. Ce n’est pas le cas en Europe. De ce fait des pays entiers (Italie) se trouve en situation de sous investissement et voient leur croissance potentielle bridée. Ceci est négatif pour l’ensemble de l’UE. Et avant de dire que l’Italie est mal gérée regardez bien les chiffres. Les excédents primaires y sont monnaie courante depuis plus de 20 ans et la proportion de la dépense publique dans le PIB (hors dette) est inférieure …à celle des Pays Bas.

        1. Tout ceci est bel et bien bon, mais ne change absolument rien au fait qu’il ne s’agit pas, ni dans le texte, ni dans son esprit, d’un budget fédéral européen. En revanche, ceci est bel et bien, dans le texte et l’esprit, un endettement européen à responsabilité collective. Et ça, ça se termine toujours mal.

          Normalement, un pays ou un ensemble géographique se constitue avec d’abord une armée commune, puis un impôt (direct ou indirect) pour la financer. Ici, on fait l’inverse : on aura l’impôt mais on n’a aucune armée. C’est voué à l’échec. Si on ajoute que les cadors qui vont piloter tout ça sont socialistes jusqu’au trognon, l’échec n’est même plus évident, il est garanti.

          1. Higgins

            Je plus soie : http:/ /www.opex360.com/2020/07/21/lunion-europeenne-divise-par-deux-ses-ambitions-en-matiere-de-defense-et-dautonomie-strategique/

            L’UE est une coquille vide remplie de dettes.

            1. Deres

              Oui, aux USA, on voit que l’Army, l’Air Force, la Navy et les autres commandement du Pentagone se disputentes budgets et font pleins de doublons malgré les volontés depuis 50 ans de les faire travailler ensemble (échec systématique de tous els projets commençant par Joint).

              En Europe, c’est la même chose avec des divisions au sein de chaque pays et au sein de chaque armée nationale, le tout pour un budget bien plus faible.

              C’est pour cela qu’au final, l’Europe est en fait quasi incapable de déployer plus de quelques commandos ou une poignée d’hélicoptère sur des dizaines de milliers de fantassins et des centaines de machines en parc.

        2. Batistouta

          Ta ZMO n’a aucune valeur conceptuelle, ne sert à rien et n’explique rien.

          Pour information, Jean-Pierre Centi vient d’écrire un article sur ce sujet précisément dans le journal des libertés :
          https://journaldeslibertes.fr/article/renforcer-larchitecture-de-la-zone-euro-un-voeu-pieux/#.XxmlVlO-idO

          Extrait : « Comme l’exprimait H. Giersch (1973), si l’on admet la conception de la ZMO donnée par Mundell, à long terme c’est la planète terre qui deviendrait logiquement la seule zone monétaire optimale, ce qui est une manière de souligner l’inutilité de cette théorie dans son applicabilité au monde réel. »

          Il serait bon de ne plus utiliser du tout ce faux concept.

    1. durru

      Le concept même de budget européen est le summum de la vision socialiste de l’économie, où une palanquée de fonctionnaires décident, sur des critères purement administratifs, quelles sont les entreprises les plus performantes à priori et qui doivent donc recevoir des fonds pour poursuivre leur développement. Cela n’a strictement rien à voir avec l’économie de marché et le simple fait que ces fonctionnaires soient honnêtes (ce qui reste à prouver, tout comme son contraire) n’aide en rien à rendre la situation moins « absurde ».

      1. Ben

        J’ajouterai qu’ayant participé à un webinar la semaine dernière sur les programmes de recherche Horizon Europe (2021-2027), ce sont quelques « experts » de la profession qui sont à la fois juge (auditeur de dossier) et à la fois candidats. Étonnamment, les quelques gusses choisis (dans le cas H2020) ont tous reçu un gros chèque de plusieurs millions pour faire des choses de niveau scientifique bidon. Les autres ont échoué….qu’il fait bon d’être expert en Europe, du pognon gratuit oh oui oh oui oh oui!!! c’est le socialisme pour les riches et les bien connectés, pour les autres c’est la misère et la tonte.

        1. John John

          +1
          argent les uns, taxes pour les autres;
          les premiers s’extrayants des impôts par le miracles des 700 niches ficales taillées sur-mesure, les seconds cumulant non pas les mandats, mais les impôt, les taxes et tout le tintouin.

      2. Lorelei

        Ca me fait penser au fret ferroviaire, dont j’entendais encore parler ce matin. « Pour l’écologie, il faut absolument le relancer. Notamment le train des primeurs Perpignan-Paris. »
        Pas un pour se demander pourquoi, si c’était si bien, est-ce que ça a été abandonné et que les « usagers-utilisateurs » ont préféré le fret routier.
        La Sernam est liquidée, le fret ferroviaire est en désaffection: aucun lien avec la rigidité de ce moyen de transport et avec les grandes grèves de nos chers cheminots. On va être obligés d’utiliser le rail. Et après, on se demandera pourquoi on croise autant de camionnettes polonaises sur les routes.

        1. bibi

          Mais ma pauvre dame si le fret ferroviaire a été abandonné au profit de la route c’est juste parce que l’essence n’est pas assez taxée.

          Il suffit de mettre le litre de gazole à 5€ pour que le train des primeurs devienne rentable et cela même si il met au minimum 3 jours pour faire Perpignan-Paris en raison de l’intermittence du travail des employés de la SNCF de l’intermittence de la production d’électricité renouvelable des aléas saisonnier comme les feuilles qui tombent en automne et que les 3/4 de la marchandise sera invendable.

          Quoi vous me dites que mon plan d’énarque souffre d’un léger défaut qui est que Perpignan est situé à 30km de la frontière espagnole et que le camion peut faire le plein à l’étranger, et ainsi échapper à une fiscalité juste, tout ça parce que les ibères pratique le dumping climatique.

          1. RV

            En effet, si le litre de GO à 5€ fait monter les tomates dans le train, elles risquent toujours d’y passer plusieurs jours avant d’en descendre…

            1. Pheldge

              « litre de GO à 5€  » ? ah pardon, ici, le GO, on le pèse : « donnez moi 30 livres de GO, ou un demi quintal bien tassé, et sans Téflon SVP ! »
              sam, si tu nous lis, tu vois qu’on ne t’oublie pas 😉

          2. Lorelei

            Vous avez raison! Mettons le prix du gazole à 6 € (je vous fais un prix arrondi à l’unité supérieure) et on n’en parle plus!
            Le train redeviendra rentable et les désagréments comme les grèves, feuilles mortes et autres aléas seront oubliés!
            Les camions ne se chargeront plus en carburant au Luxembourg pour refaire le plein en Espagne. Et nous naviguerons en lignes parallèles droites sur les rails du bonheur.

            1. Pheldge

              ce sont également d’excellent danseurs, et quand ils commencent on ne les arrête plus, car tout le monde sait que les Ibères, valsent tard …

          3. Aristarkke

            Et que les camions ne paient rien pour la mise à disposition des routes et l’entretien d’icelles…
            Rappelez-vous que c’était l’argument choc d’Eolienne Impériale pour ses portiques taxatoire.

    2. bibi

      Les technocrates à Paris ils ont le pouvoir de changer l’or en merde alors que les technocrates à Bruxelles eux ont le pouvoir de changer l’or en plomb.
      Donc aucune raison d’être inquiet sur la façon dont vont être dépensé 750 petits milliards d’euro, et pour être sur que cela se passe bien on devrait faire appel à des économistes ayant un doctorat de la Mugabe School of Economics qui eux ont une expertise inégalée dans la dépense de trillions (10^18) de dollars en une journée.

    3. Theo31

      Les dépenses iront dans les conneries écologiques. Faut jamais perdre de vue que le but est toujours d’acheter des voix : vaut mieux être noir, pédé et sidaique plutôt que blanc hetero en bonne santé.

      1. Husskarl

        30% minimum dit l’accord. 30% ensuite pour payer des fonx et des commissions. 30% dans les taxes. 10% dans quelques entreprises de copains.
        Et voilà.

          1. Aristarkke

            Disons que nous devons nous satisfaire que la pente de la courbe d’augmentation des dépenses se soit un peu (tout petit peu) adoucie…

      2. Aristarkke

        En visite chez ma mère, je parcours la VDN. Article sur la nouvelle équipe municipale de Faches-Thumesnil qui remet en cause le budget en cours de la précédente. L’adjointe aux finances énonce fièrement qu’ils ont ainsi pu dégager une cagnotte de 300k€ « malgré un total de dettes de 12M€, lourd pour la commune.
        Bon. Naïvement, je me dis que cette réserve, une fois préservée durant la fin de l’exercice comptable 2020, sera logiquement affectée au désendettement de la commune.
        Vous aussi, probablement puisque la précédente équipe a été sortie pour dépenses inconsidérées (une médiathèque est en cours de construction, comme par hasard)…
        Las !!! Une demi douzaine de lignes plus tard, la même adjointe explique qu’il y aura une réunion du CM pour trancher de l’affectation impérative de 150K€ à des travaux d’enjeu climatique qui sont actuellement en cours d’évaluation…
        Même pas de réserve pour la médiathèque puisque tout un chacun sait que les dépassements de coûts de construction sont excessivement rarissimes dans ce pays…

        1. Pythagore

          Qu’est ce qu’ils y mettent ds leur médiabois en teck ? Des DVD ? Parce qu’en faite y’a déjà tt sur netflix youtube ou d’autres.
          J’avoue que j’ai du mal à imaginer ce que peut contenir une médiathèque de nos jours, à part des trucs qui vont prendre la poussière, personnel inclus.

        2. Husskarl

          J’ai connu la même chose, au lieu de se demander si il fallait baisser les impôts (suggestion de ma famille), les conseillers municipaux se passionnaient ensuite des heures durant sur comment dépenser les excédents…pitoyable.

    4. John John

      « L’Europe me semble bien mieux équipée », boum on tremble.
      « ce fonds sera doté d’une gouvernance ad hoc » … mdr.

      « C’est véritablement » la messe est dite, Amen.

  21. georges

    Je fraude, tu fraudes,il fraude… etc, etc… je le dis et le redis, c’est la seule attitude responsable face à ce délire toujours plus monstrueux et je m’enorgueillis de le faire depuis plus de trente ans, proprement, correctement sans prendre trop de risques car les méandres d’internet sont impénétrables pour la plupart de nos abrutis du fisc et j’en éprouve une telle satisfaction… Aux fraudes citoyens!!!

      1. Pheldge

        Serviteur mon brave, commence par m’em’envoyer quelques fractions de BTC et je me ferai un plaisir de t’envoyer mon ouvrage dédicacé sur la question. 😉

  22. glot

    Sauf erreur de ma part:
    Après la crise sanitaire,

    Dette de la FRANCE : 3000 milliards d’euros.
    Dette de la Suisse :190 milliards d’euros.

    Cherchez l’erreur ! !

    1. John John

      A ce sujet, je crois qu’il existe une corrélation entre la dette et la manière dont les « gouvernants » appliquent la démocratie dans leur pays:

      plus la dette est élevée et
      moins les gouvernants agissent de manière démocratique.

    2. Aristarkke

      En proportion des populations, cela fait une dette helvétique au tiers de la nôtre. Donc environ à 35%du PIB annuel.
      Voir une interview récente du ministre suisse des finances indiquant que le gouvernement ne se sentait pas libre de faire n’importe quoi avec l’argent des contribuables…

  23. Rick Enbacker

    Complètement HS mais je tenais à vous faire partager mon petit bonheur du jour :
    https:/ /www.lyonmag.com/article/109237/ecriture-inclusive-a-la-ville-de-lyon-association-handicap-saisit-le-defenseur-des-droits

    Un magnifique combat d’infirmes, c’est le cas de le dire

  24. ~~Tribuliste~~

    En fait ce plan de relance arrivera pile au moment de la crise tant attendue, cad à l’automne. Connaissant nos impétrants hormis les sommes promises aux amis rien ne sera suffisamment carré pour éviter que ces myiards ne partent en confettis. Ce sera panique/promesses et on connait le ratio il est toujours défavorable… pour l’économie.
    On fait le point dans un an lors de la seconde demande de crédit solidaire ?

  25. Marcello Biondi

    Je fais un HS pour en revenir au lien que j’ai posté sur le billet précédent concernant l’accident de l’A7. On dira plutôt que c’est un demi HS vu que l’affaire prend une proportion à connotation très socialiste à la française: c’est la faute des autres!
    Je vous le donne en mille le coupable est déjà tout trouvé c’est le constructeur de la voiture Renault qui va être assigné en justice. Plainte sera déposée pour gratter du pognon comme d’habitude…. Il n’est nullement évoqué qu’être 9 dans une voiture prévue pour 7 avec la quantité de bagages inhérente aux nombre de personnes présentes puisse entrainer une sollicitation plus élevée du moteur que ce que le constructeur ait considéré dans le cahier des charges de conception. je ne suis pas expert mais je trouve que l’historique d’entretien d’une voiture âgée de 15 ans a été vite décortiqué. Deux jours pour enquêter sur l’historique du véhicule datant de 2005 c’est rapide non?:
    « On a eu un rapport d’expertise qui a fait savoir qu’effectivement, il n’y avait aucune faute humaine dans cet épouvantable drame et que l’origine de l’accident était due à un dysfonctionnement du turbo du véhicule Renault Scénic », rappelle-t-il au micro d’Europe 1. « Le turbo a lâché, a entraîné l’incendie du moteur et la rupture des freins » du véhicule de sept places qui transportait les neuf membres de la famille. Mais pour le conseil, « peu importe le nombre de personnes à bord, la responsabilité est sous le véhicule, elle est au niveau de ce turbo et de cette pièce défaillante de chez Renault ».
    Toutes les factures d’entretien ont déjà été retrouvées? Les experts ont déjà tout désossé en 2 jours l’épave calcinée? Le turbo est d’origine ou c’est le mécano du coin de la rue qui est aussi marchand de kébab qui l’a changé sur le trottoir? Les gosses ne sont même pas enterrés (une cérémonie est prévue a la mosquée de Lyon) que l’on cherche déjà du pognon et je ne compte pas trop sur l’assurance pour régler la facture.

    1. Le Gnôme

      La faute au virus, le contrôle technique devait être fait en mai, mais l’autorisation de le passer qu’à l’automne avait été donnée. Peut être que la cause de l’accident aurait put être détectée.

      1. baretous

        le CT ne controle pas les turbo. En fait il faut aller voir la surcharge en plus des 9 passages notamment la galerie car la famille dupont partait de vénissieux en vacances. Le turbo en surrégime sur autoroute avec un coefficient de pénétration dans l’air désastreux……..?

        1. Aristarkke

          Albon, c’est à quarante /cinquante km au sud de Venissieux… Le turbo devait déjà être bien mûr pour claquer après une si faible distance (peut-être un défaut de lubrification, ce qui est fréquent si le niveau d’huile du carter est faible)

          1. ~~Tribuliste~~

            J’ai lu qu’ils étaient sur le retour, va-t-il falloir envisager de cramer tous les clusters sur roue qui vont rentrer du Maghreb ?

            1. Aristarkke

              Étonnant. Un des tous premiers articles parlait d’un départ en vacances parce qu’il y avait eu aussi un grave accident au même endroit, une semaine avant.
              Question départ en vacances « au pays », j’en ai déjà vu avec la suspension arrière complètement affaissée…
              Faut dire que souvent, il y a de l’approvisionnement (en tout genre) qui est embarqué à destination des autochtones…

    2. ~~Tribuliste~~

      Vu le tapage de cette tragédie j’en venais à m’interroger sur le profil des concernés. Malheureusement votre commentaire sur la mosquée apporte de l’eau à mon moulin. Les Tartanpions seraient déjà aux oubliettes, c’est passablement exaspérant de voir que nos morts ne valent pas les leurs.

      1. Pythagore

        Les journalistes n’ont probablement rien d’autre à se mettre sous la dent. Pas de canicule rien. Tiens ? Pas de canicule ? Le RCA (Refroidissement Climatique) est en marche. Faut faire diversion avec d’autres sujets.

        1. Pheldge

          à propos de refroidissement, chez nous z-autres, les doux sauvages des isles de l’Océan Indien, je te dis pas comme que l’hiver austral est rude cette année ! on a des températures négatives à 1000 m, du givre, et il fait trop froid pour la neige sur les sommets ( 2200 pour le Maïdo et 3070 pour le Piton des Neiges)

    3. Aristarkke

      Curieusement, rien n’a été révélé au sujet du kilométrage déjà roulé depuis la première immatriculation du Scenic. Or, avec quinze ans, il peut avoir largement passé les 250kkm, voire les 300kkm, surtout pour un mazout.

    4. Pheldge

      comme je l’avais pressenti dans le billet précédent : l’indemnisation de la famille suédoise, et de toutes les associations lucratives et sans but (© h16) qui ne manqueront pas de profiter l’aubaine et recevront toutes un dédommagement …

      1. bob razovski

        Après le turbo capitalisme, le turbo racisme. Logique.

        La famille (ou ce qu’il en reste) devrait en profiter pour taper dans la poche de Merkel. Le turbo est un Bosch.

  26. Gosseyn

    Des gens ont voulu s’organiser pour protester contre l’infirmière massacrée et démembrée par  »toujours les mêmes » en auto. Black out médiatique complet !

    À comparer avec les affaires du gang Traoré …

      1. Le Gnôme

        Prenant un café dans mon bistrot favori ce matin, j’entendais leur avocate dire combien c’étaient de braves petits qui ne feraient pas de mal à une mouche, que c’était fortuit, qu’ils ne l’avaient pas vue, qu’ils n’avaient rien à faire en zonzon.

        1. Aristarkke

          Du genre à porter les commissions des mamies et à faire traverser les chaussées aux papets…
          Leur bienveillance naturelle a été odieusement prise en défaut, comme toujours dans ce type de drame. Fatalitas !!!

    1. Pheldge

      hélas, pour elle, elle s’appelait Axelle, ça ne mobilise personne un prenom comme ça !
      Il aura même fallu attendre plusieurs jours pour qu’on apprenne les prénoms de deux de tes agresseurs : Youssef et Mohammed Björn et Olaf !

  27. Jacques Huse de Royaumont

    Donc, en résumé, on imprime du pognon qu’on claque dans des emplois aidés et des investissements stratégiques, avec une flambée de la dette. Ce n’est pas comme si on faisait la même chose tous les 5-10 ans depuis 1936, sans le moindre résultat positif notable.
    Mais c’est historique, en effet, pour 2 raisons :
    On impose à nos voisins de payer nos fins de mois par le biais de la mutualisation de la dette.
    On va cramer l’oseille pour des chimères résolument inutiles (green new deal), au détriment d’investissements plus sensés (au hasard, éviter que notre réseau routier pourrisse sur pied).
    Bref, la seule nouveauté c’est qu’on fait comme d’habitude, mais en pire.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.