Pas assez de socialisme en France ? Rassurez-vous, Joffrin lance un nouveau mouvement socialiste !

C’est vendredi, c’est fin juillet et l’actualité semble peu propice à l’humour. Heureusement, certains se démènent pour nous offrir un quart d’heure de rigolade. Ainsi, même si le pays semble se diriger à la fois vers le chômage, les tensions sociales voire raciales et de nouvelles restrictions de liberté pour des motifs sociétaux, climatiques et sanitaires maintenant habituels, cela ne doit pas empêcher « l’élite intellectuelle » du pays de se préparer en vue des prochaines élections présidentielles dont l’importance semble bien supérieure aux petits bobos qu’endure le peuple actuellement.

C’est donc assez naturellement qu’on apprend que Laurent Mouchard dit Joffrin, jusqu’alors directeur de la rédaction de Libération et éditorialiste au Nouvel Observateur, lance un nouveau mouvement politique, la Nation toute entière réclamant assez clairement ce genre d’initiative tant le paysage démocratique actuel semble désert.

Laissant à son sort la piètre rédaction de l’épave journalistique de gauche, Joffrin a quitté Libérature et décidé qu’il était nécessaire de créer une formation de centre gauche capable d’offrir une alternative au couple Macron – Le Pen que les sondeurs, les politiciens et les médias s’obstinent à présenter comme l’évidence pour les élections de 2022. Courageuse décision de la part du vieux journaliste qui montre ainsi sa volonté de passer du ministère de la propagande officieux au sein duquel il officiait depuis plusieurs décennies à un vrai poste de décisionnaire dans lequel il pourra, enfin, écrire une petite partie de l’histoire politique du pays (même si, compte-tenu de ses capacités, ce sera avec un gros feutre rouge, de travers et au dos d’une carte postale).

Fonder un mouvement politique n’est pas chose aisée dans ce pays même si leur nombre déjà conséquent montre que la procédure est bien huilée et bien connue des administrations qui l’enregistrent, le suivent et, à la fin, le financent lorsque, par hasard ou par obstination, il décroche un élu. De surcroît, la difficulté de création n’est de toute façon pas la même pour Laurent Joffrin que pour Jean Lambda puisque notre éditorialiste pourra évidemment bénéficier de toute la tendresse rédactionnelle de Libétorchon qui n’a pas tardé à nous apprendre que ce mouvement s’inscrirait dans la recherche d’un dépassement des partis de gauche traditionnelle qu’il entendait rassembler.

Tendresse qui n’empêchera pas la rédaction, dans une pudibonderie grotesque, de trouver incompatible ce « nouveau » militantisme de Joffrin avec l’aspect journalistique du quotidien et explique pourquoi ce dernier en a pris congé. Imaginez un peu s’il était resté et qu’il avait commencé à utiliser ces colonnes pour y pousser son agenda politique ! Cela aurait été gênant, n’est-ce pas.

Et puis rassurez-vous : en plus du soutien quasi-institutionnel de certains papelards massivement subventionnés avec votre argent, Joffrin ne se lance pas seul.

Déjà, il y a bien sûr les inamovibles de la gogoche médiatique, la plume toujours humide et l’épicondylite naissante à force de toujours signer pétitions, tribunes et autres appels lacrymogènes pour l’une ou l’autre cause mièvre qui les agite constamment. C’est donc tout naturellement qu’on retrouve donc moult signataires parmi lesquels figurent évidemment l’actrice Agnès Jaoui, le chanteur Benjamin Biolay, la journaliste Laure Adler, le sociologue Michel Wieviorka ou encore l’urgentiste Patrick Pelloux ; au moins, il n’y a pas d’infiltré de droite ou du centre, c’est déjà ça, et ces signatures prestigieuses apportent une lourde caution politique qui pèse grave dans le game comme on dit chez les jeunes. Pas de doute : avec de tels cadors, on sent le brave Laurent bien lancé comme il faut pour mettre « le pays sur une voie nouvelle » à gauche. Toute cette nouveauté, cette fraîcheur, cette originalité ne peut qu’immédiatement déclencher l’hilarité rassurer sur l’avenir politique de ce mouvement et de son frétillant fondateur qui veut catalyser la refondation de la gauche (à défaut, tristement, de la pyrolyser ce qui aurait été certainement plus utile).

Devant toute cette vivacité et ce message aussi rafraîchissant dans un paysage politique sclérosé, on en vient à se demander si tout ceci ne serait pas quelque peu piloté, en arrière-plan, par l’une de ces immenses figures tutélaires que la République nous aura fournies ces années passées. Et lorsqu’on évoque une référence politique, un machiavel de la stratégie politicienne, comment ne pas imaginer que le spectre (dodu) de François Hollande, qui hante le paysage hippopolitique français, n’aurait pas quelque peu impulsé ce mouvement ?

Rassurez-vous, il n’en est rien : d’une part, Joffrin l’a assuré, il n’est la marionnette de personne, et d’autre part, lorsque François Hollande tentera de récupérer le bébé, tout ceci gagnera immédiatement ses galons de nouvelle clownerie politique.

Il faut en effet revenir deux secondes à la réalité et comprendre que la tentative de l’ex-patron de Libératage n’est qu’une énième resucée d’un rassemblement des gauches, ces gauches pléthoriques qui encombrent maintenant la quasi-totalité du spectre politique français : depuis le Rassemblement National dont le programme est maintenant identique en tous points à celui de Mélenchon à l’exception micrométrique de l’immigration (et encore, la Marine tente chaque mois de raboter un peu plus cet aspect), jusqu’aux autres partis aux velléités socialistes et collectivistes innombrables, il n’y a plus, en France, la moindre voix au chapitre pour la Liberté.

Noyé dans la soupe socialiste, sociale-démocrate ou simplement gauchiste, le mouvement de Joffrin n’offre absolument aucune nouveauté politique et si jamais, hasard du destin, il en sortait quelque chose apte à se présenter à des élections, cela lui révélerait son vrai poids idéologique dans ce pays, c’est-à-dire sans l’aide de la médiasphère débordée par tous les autres partis, mouvements et tendances, ce qui se traduirait par un score ridicule.

En réalité, Joffrin nous offre ici une démonstration des extrémités ridicules auxquelles peut se prêter un vieux mâle blanc de 68 ans qui devrait être en retraite depuis des années et qui, comme d’autres momies inamovibles à la Edgar Morin ou Stephane Hessel, ressasse les mêmes âneries collectivistes plus ou moins bourdieusiennes dans un pays qui crève pourtant d’avoir précisément appliqué ces recettes idiotes, encore et encore, année après année, depuis plus de 45 ans.

Joffrin illustre à la fois ce qui ne va plus dans ce pays, pourquoi, et montre par contraposée ce par quoi il sera inévitablement balayé un jour. Au moins ceci aura-t-il le mérite de nous faire sourire un vendredi de juillet…

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires177

  1. Calvin

    Pourquoi créer un parti de gauche, alors qu’il y a déjà LREM et le RN ?
    Peut-être pour de démarquer des socialistes LR ?
    Ah, la politique française, une alternance de noms de partis au service du socialisme…

    1. Aristarkke

      Nous n’aurions jamais imaginé qu’il se trouve autant de variétés de Soces, vraies ou de contrefaçon, si nous ne vivions pas dans ce pays.

      1. Sam00

        Frédéric Bastiat le disait déjà dans « Propriété et Loi »:

        « Une fois qu’on pose en principe que la Propriété tient son existence de la Loi, il y a autant de modes possibles d’organisation du travail qu’il y a de lois possibles dans la tête des rêveurs. Une fois qu’on pose en principe que le législateur est chargé d’arranger, combiner et pétrir à son gré les personnes et les propriétés, il n’y a pas de bornes aux modes imaginables selon lesquels les personnes et les propriétés pourront être arrangées, combinées et pétries. En ce moment, il y a certainement en circulation, à Paris, plus de cinq cents projets sur l’organisation du travail, sans compter un nombre égal de projets sur l’organisation du crédit. Sans doute ces plans sont contradictoires entre eux, mais tous ont cela de commun qu’ils reposent sur cette pensée : La loi crée le droit de propriété ; le législateur dispose en maître absolu des travailleurs et des fruits du travail.

        Parmi ces projets, ceux qui ont les plus attiré l’attention publique sont ceux de Fourier, de Saint-Simon, d’Owen, de Cabet, de Louis Blanc. Mais ce serait folie de croire qu’il n’y a que ces cinq modes possibles d’organisation. Le nombre en est illimité. Chaque matin peut en faire éclore un nouveau, plus séduisant que celui de la veille, et je laisse à penser ce qu’il adviendrait de l’humanité si, alors qu’une de ces inventions lui serait imposée, il s’en révélait tout à coup une autre plus spécieuse. Elle serait réduite à l’alternative ou de changer tous les matins son mode d’existence, ou de persévérer à tout jamais dans une voie reconnue fausse, par cela seul qu’elle y serait une fois entrée. »

        Plus le temps passe, plus les équipes se succèdent en Fraônce, plus j’ai l’impression de voir une illustration pure et parfaite des mises en garde de Bastiat près de 200ans plus tôt

  2. Aristarkke

    L’urgentiste Pelloux, toujours larmoyant quant au mankdemoyen qui l’empêcherait d’urgenter en rond, petit patapon, à toujours tout le temps qu’il faut pour signer pétitions et parader sur les plateaux de télévision… 😥

    1. Calvin

      L’hôpital, puisque la bureaucratie prime sur les soins, au détriment de la santé, est une bonne formation à la recherche de contacts, de subventions, de lois, etc…

  3. Pythagore

    Au moins un qui se mouille la chemise, parce qu’au-delà du politique de gauche, ce que j’abhorre le plus, ce sont ces commentateurs derrière leur micro, leur stylo ou leur caméra qui se permettent de distribuer les bons et les mauvais points comme Léon dans sa cabine de commentateur sans jamais se lancer eux-mêmes. Ils ont tjs des bons conseils et savent tjs ce qu’il faut faire, mais on ne les voit jamais faire.

    1. Nemrod

      On gagnerait beaucoup mais vraiment beaucoup à ce que certains ne fassent rien.
      99 pour cent de ces gens créent plus de problèmes qu’ils n’en resolvent.
      D’ailleurs la plupart du temps ils essaient de résoudre des problèmes qu’ils ont crées.

      1. Xolem

        Théorie prouvé par le flottement qu’il y à eu en Espagne quand ils n’arrivaient pas à se mettre d’accord pour constituer le gouvernement. Durant cette période d’indécision, bizarrement tout s’améliorait.

        1. Même chose en Belgique. Idem en Irak (oui, même en Irak). Il y a d’autres exemples et tous concordent : les « gouvernements » d’affaires courantes (i.e. qui n’ont aucun pouvoir pour faire des lois, juste d’appliquer celles existantes) obtiennent de bons résultats économiques.

            1. zelectron

              Si on additionne les salaires (ronflants) des uns et des autres conseillers (vertueux) des voitures (neuves pour chacun) des secrétaires et autres entreprises de renseignements, de statistiques etc, etc… on arrive à une somme assez rondelette que l’état belge n’a pas à décaisser d’où une affectation peut-être plus utile ?

              1. Pheldge

                à part les salaires des ministres, je ne vois pas vraiment d’économies : tout le petit personnel qui les accompagne et les sert, est constitué de permanents, payés à ne pas faire grand chose …

  4. Calvin

    Ce qui est amusant, c’est que les tentatives de refondation de la gauche se font toujours lorsque l’extrême gauche passe un sale quart d’heure. En ce moment, l’affaire Traouré (du nom d’un violeur) éclabousse Méluche, après de nièmes bourdes.
    Mais quand la refondation sera achevée, la LFI reprendra du poil de la bête, puisque plus radicale,
    Et la refondation retournera dans les tréfonds du néant..
    .
    Encore un coup d’épais dans l’eau.

  5. Higgins

    Le GIF avec le canon !!!!

    J’aime bien les supporters de Joffrin. De la bonne gauche caviar bien confite dans sa bourgeoisie putride.

      1. Marcello Biondi

        J’en ai connu, le père de mon ex était le parfait paradoxe sur pattes et doit être sans aucun doute à l’heure actuelle un supporter inconditionnel de joffrin. Ce monsieur me vantait sans cesse le vivre ensemble, que les CPLF allaient sauver notre pays et lorsqu’en 2005 il a entrepris de construire sa maison, il a dépensé une fortune pour acheter un terrain dans le quartier le plus tranquille de la ville (située en zone frontalière suisse). Je lui ai demandé alors pourquoi ne pas construire vers le formidable quartier de CPLF ou les terrains étaient largement moins chers et 15 ans après je n’ai toujours pas ma réponse. Plus tard il a entrepris de se mettre à son compte et bien qu’il trouvait qu’il n’y avait pas assez de social en france qu’a t’il fait? Il a créé sa boite en suisse car disait il en france les entreprises sont trop écrasées par les charges. Ce type la a toujours mis un bulletin PS dans l’urne et votera sans aucun doute joffrain si il en aura la possibilité. Je vous raconte la fois ou il a vendu sa voiture à 2 CPLF?

  6. Blondin

    A un tel point de n’importe quoi, j’en viens à me demander si Joffrin n’est pas un cas clinique de psychanalyse : il cherche manifestement à expier sa jeunesse dorée et son père d’extrême-droite.

    1. Marcello Biondi

      Et quand on rajoute à ça la sempiternelle ritournelle du: « ya trop de mâles blancs hétéros de plus de 40 ans »….

  7. Mildred

    Heureusement qu’à côté de cela on nous annonce le retour de Sarkozy comme si un jour, il était parti, alors qu’il est toujours présent aux côtés de Macron, depuis qu’en mars 2010 il a été nommé rapporteur général de la Commission pour la Libération de la Croissance française (à l’époque il était gérant de Rothschild & Cie), pour être élu Président de la République françaises en 2017.

        1. Higgins

          St Paul et Amsterdam. C’est bien ventilé et c’est tranquille. Et puis, quoi de mieux qu’un ancien président pour y asseoir notre souveraineté ?

  8. Dr Slump

    – Papa Marx:
    Je t’interdis de conduire ce parti politique
    – Joffrin:
    Mais, père…
    – Papa Marx:
    Pas assez socialiste, mon fils
    – Joffrin (désespéré) :
    Père!!!!??!!

      1. Dr Slump

        Non, juste la parodie d’une vieille pub des années 80, franc succès à l’époque. Le dialogue original concerne une Renault, le père est un saoudien (à l’époque des chocs pétroliers, leur fortune était épique), et il interdit la nouvelle voiture à son jeune rejeton au motif que « pas assez cher mon fils » 😉

        Je trouve que ça colle bien avec le socialisme dans ce pays, où on n’est jamais assez socialiste, où il y a toujours un moraliste pour dénoncer le manque de socialisme de tel ou tel politicien ou élu, et où presque tout le monde se bouscule au portillon pour prouver à quel point ils sont de vrais bons socialistes concernés, humaniste, portant le masque et tout et tout.

        Joffrin me paraît en être un exemple typique: se fiant à ses discours, il doit trouver que Macron est vraiment trop à droite, trop libéral, et qu’il faut rétablir un VRAI parti socialiste. Et puis il faut contrer le projet souverainiste de Michel Onfray, tu comprends, c’est un danger!

        1. ~~Tribuliste~~

          D’ailleurs pour l’à propos on notera que le constructeur cité fait dans le pyrotechnique, très raccord avec l’actualité.

              1. Aristarkke

                Bien sûr mais il va appeler l’equipementier en garantie des vices cachés, etc…
                Bref de passionnantes batailles d’experts à suivre…

                1. ~~Tribuliste~~

                  Et si jurisprudence défavorable obligation de changer à ses frais les turbos à titre préventif ? Plus rien ne m’étonnerait.

                  1. ~~Tribuliste~~

                    Oups je parlais de jurisprudence défavorable à renault, obligé de fait à prendre en charge les turbos au-delà d’un certain kilométrage…

                    1. Aristarkke

                      Nouveau concept : plus la voiture aura roulé plus le constructeur devra la réparer… à ses frais…
                      « Aucune répercussion sur le prix de vente » dira Flop Joene, inventeur du concept des impôts payés par les Autres, à l’instar des vaches payant depuis toujours les taxes sur le lait et le beurre….

            1. Pheldge

              On s’en fout, Renault, se retrouvera sur le banc des accusés et indemnisera la famille pour éviter le procès, à la demande de son actionnaire privilégié. Et Macron pourra parader en disant qu’il fait payer les grandes entreprises « coupables de négligences ayant entraîné la mort », ça sera tout bénèf pour lui !

              1. Aristarkke

                Et faire condamner l’état et son personnel si responsable pour graves négligences ayant entraîné la mort usw (masques, tests, errements décisionnels, etc…)???

                1. Pheldge

                  Non, ça , ça ne remue pas les foules, tandis que le « faire payer les entreprises capitalistes » ou « faire payer les riches », ça plait au plus grand nombre !
                  Si tu regardes les stats Insee yu as environ 1 % de la population qui gagne plus de 8000 € /mois, les voila tes salauds de riches qu’il faut faire cracher, et tu as les 99 % restants qui jubile à cette idée !

          1. Dr Slump

            Je pense que n’importe quelle bande de demeurés montant à 9 dans une auto de tourisme ferait cramer n’importe quel turbo. Je gage que l’automobile en question était en plus mal entretenue. Pas assez subventionné sans doute. La faute à pas assez de socialisme qu’on vous dit!

    1. ~~Tribuliste~~

      Les retraités lambda sévissent dans des associations c’est déjà assez. Mais les journalistes et fils de ;)) créent un polit buro officiel, ça claque sa mère.

    2. Jeff

      Le père Mouchard (vrai nom de Joffrin) était un proche de Le Pen père dont il a partagé les idées politiques. Je trouve donc assez piquant de faire de Marx le père de Laurent Mouchard, mais ça ne montre pas la lutte contre le père que ce type doit avoir en lui.

  9. ~~Tribuliste~~

    Il y a du Joffre en lui…tout du moins il semble le croire.
    Un journaliste qui bascule dans la politique gauchiste, c’est à n’y rien comprendre cet homme est aussi un révolutionnaire.
    Énième homme de paille qui se fourvoie dans sa carrure…
    Merci H16 pour ce moment de French politique, c’est croustillant et ça sent le beurre mais ce croissant est indigeste.

  10. Rick Enbacker

    Patron, désolé mais nous avions tout faux !
    Je viens d’apprendre que d’après un sondage les Français se situaient de plus en plus à droite. J’en suis tombé de ma chaise.
    La guerre c’est la paix, la liberté c’est l’esclavage, l’ignorance c’est la force et la gauche c’est la droite.
    https:/ /www.ouest-france.fr/politique/sondage-de-plus-en-plus-de-francais-39-se-positionnent-a-droite-6916066

    1. Blondin

      L’article mentionne un fait intéressant : 100 députés de droite malgré l’affaire Fillon, à la surprise générale.
      Je rajoute que ce même Fillon n’a été devancé que faiblement à l’élection.
      Et sa qualification aux primaires était un triomphe.
      Ces abrutis de « droite » n’ont pas compris que la cause de leur échec n’était pas le programme mais les affaires (dont on sait avec certitude qu’elles relevaient de la manipulation).
      Le programme de Fillon était un programme vraiment de droite et avec de vraies intentions libérales. Beaucoup de Français l’appellent de leurs voeux. C’est ce programme que ces crétins de LR devraient promouvoir au lieu de tomber avec constance dans les pièges tendus par Macron.

      1. bibi

        Sauf que les programmes de la droite, on sait ceux qu’ils valent ainsi que les hommes qui les portent.
        La droite a été cocufiée par Chirackam Le Rouge, et abandonnée en rase campagne par le tandem Sarkozy-Fillon dont le premier renoncement a été de se coucher devant ce petit con de Bruno Julliard.

        Après vous pouvez toujours croire à leurs promesses, mais les faits sont là, et quand on dit être à la tête d’un état faillite on ne peut pas rester premier ministre pendant 5 ans tout en rajoutant 600 milliards de dette.

        1. Blondin

          Je n’ai pas dit que je pensais que Fillon était l’homme de la situation.
          Je dis que sa victoire à la primaire et son score prouvent qu’il y a quand même pas mal de gens qui se retrouvent dans une orientation conservatrice-libérale.
          Le jour où ces abrutis de LR arrêtent d’avoir peur de leur ombre et assument vraiment ces orientations, ils ont un boulevard devant eux.
          Contrairement à ce que disent la plupart des analystes (aveuglés par leurs dogmes gauchistes), la situation est très favorable à la droite.
          La gauche se décridibilise tous les jours à soutenir tous les Traoré de la terre
          MLP est aussi crédible qu’un pot de chambre et n’a de toute façon pas envie d’être au pouvoir
          Macron est cramé et vient de montrer qu’il ne comprend rien au régalien.
          Le seul problème, encore une fois, est que les dirigeants actuels de LR ne le comprennent pas et n’ont aucune colonne vertébrale intellectuelle.

          1. bibi

            Fillon a été le choix par défaut au premier tour de ceux qui ne voulaient absolument pas de Juppé et de ceux qui ne voulaient absolument pas de Sarkozy.
            Pendant longtemps Fillon étaient aux alentours de 10% à 15% dans les sondages, et on voit clairement que c’est dans les deux dernières semaines que l’électorat s’est cristallisé sur son nom.
            Tous les candidats n’ayant aucune chance d’être au second tour ont vu leur score s’effondrer, et une bonne partie des électeurs sarkozystes devant une défaite annoncée au second tour face à Juppé ont finalement voté Fillon.

            Le score de Fillon à la primaire ne représente en rien ce que pèse le courant conservatrice-libérale qui doit être au grand max à 20%.

            1. Passim

              Si l’on attend un candidat parfaitement libellé « libéral, doré sur tranche et tout, on peut attendre longtemps. Que voulons-nous ? Continuer à piailler dans notre coin, en spectateurs, ou entrer dans le jeu ? Il me semble quant à moi que le fruit commence à être mûr, peut-être prêt à être cueilli, en 2022.

              1. La France étant tout sauf une démocratie, c’est se bercer d’illusions qu’imaginer qu’il y aura autre chose que des candidats soigneusement préparés (et donc certainement pas de libéraux sortis d’un chapeau).

                1. Higgins

                  C’est un régime Canada Dry. Ça a toutes les apparences d’une démocratie mais ça s’arrête là. La chambre d’enregistrement est un ersazt de parlement, rare de ce que s’y vote ou s’y discute ne présente un quelconque intérêt pour le citoyen lambda. La place prépondérante prise par l’abstention le montre bien.

                    1. MCA

                      @zelectron 24 juillet 2020, 17 h 28 min

                      Vous pouvez retirer « sans contrôle ».

                      A partir d’une certaine quantité d’individus, une « démocratie » ne peut être que représentative pour fonctionner, or une démocratie représentative n’est pas une démocratie, les élus faisant ce qui leur convient sans voir à rendre de comptes comme on peut le constater dans ce pays.

                      De plus elle nécessiterait des citoyens correctement formés et informés; cherchez l’erreur.

                    2. bibi

                      @MCA
                      Le leurre c’est de faire croire qu’il faut être formés et informés pour être un bon représentant, et que les représentants doivent être élus.

                      En dehors du vote du budget annuel et de son contrôle ainsi que d’une loi de programmation militaire tous les 5 ans et moult abrogations qu’est-ce que le parlement à de si important que ça à faire dans une législature qui nécessite d’être formés et informés pour pouvoir le faire correctement?

                    3. Aristarkke

                      Bibi, je pense que dans l’esprit de MCA, être formé signifie en fait, éviter de croire qu’avec 57%de PIB contrôlé étatiquement, la Grance est un pays libéral…

                2. Passim

                  Dans une démocratie clientéliste, la solution ne peut venir, dans un premier temps, que d’une abstention massive. : « Soyez résolu à ne plus servir [ le tyran ], et vous voilà libre. Je ne veux pas que vous le poussiez ou l’ébranliez, mais seulement que vous ne le souteniez plus ; alors, vous le verrez, tel un grand colosse à qui l’on a ôté son socle, ployer sous son poids et tomber en morceaux. » (La Boétie – De la servitude volontaire) –

                  1. MCA

                    @bibi 25 juillet 2020, 13 h 06 min

                    Je parlais de citoyens et non pas d’élus.

                    Si en plus les élus doivent être formés et informés, où va-t’on?

                3. deres

                  Le nouveau Parquet National Financier aux ordres veille au grain. Tout candidat dangereux se verra exclure officiellement via mise en examen. C’est quand même un bel enfumage quand on pense que la gauche s’est servi de sa propre corruption avec Cahuzac pour mettre en place un outil de destruction massive de ses adversaires en les accusant de corruption. En fait, le parti communiste chinois est un petit joueur.

              2. Theo31

                Perso je m’en fous qu’il soit libertarien, conservateur ou autre, un bon candidat pour moi baisse les impôts, libéralise les secteurs qui en ont besoin et surtout rend aux gens qui bossent l’intégralité de leurs revenus. Rien que le salaire complet changerait la donne.

                Fillon n’a rien fait de tout cela. Il a toujours bouffé dans la gamelle. Croire qu’il aurait fait quelque chose de différent de ses cinq ans à Matignon relève de la branlette.

              3. WorldTour73

                Mouais. Je ne vois pas du tout la même chose de mon coté.
                Ce que je vois, c’est plutôt le mammouth se fossiliser : donc rien à attendre ; même une crise ne changerait rien au contraire. Car ce serait le libéralisme qui serait et non le communisme qui gangrène la France.

  11. Marcello Biondi

    Ma femme infirmière en maison de retraite rattachée à l’hôpital m’en raconte des belles. Appartements de fonction occupés par les enfants avec la umiere allumée H24, voitures de fonctions surchauffant le weekend, postes de lécheuses de timbres créés pour occuper les femmes des cadres qui eux quittent souvent leur poste à 15h3. A coté de ça malgré ce pognon de dingue dépensé, elle doit faire aussi le boulot de l’aide soignante absente qui n’est pas remplacée par manque d’effectif avec sanction a la clé si le boulot n’a pas pu être fait entièrement. Elle qui est dure je l’ai vu pleurer après s’être faite sanctionnée pour ne pas avoir eu le temps de faire un soin à la fin de son service de nuit, elle avait eu la malheureuse idée de le confier à l’équipe de jour impliquant une demi heure de retard. Quel drame!

    1. Stéphane B

      Ma femme, ancienne infirmière mili avec 12 ans d’expérience, a répondu à une offre d’emploi à l’hôpital après notre déménagement. La personne qui l’a reçue lui proposait 1200€ net par mois, avec deux weekends compris dans le tarif. Il estimait que c’était bien payé. Il n’a pas voulu négocier une offre plus élevée.
      Ma femme s’est levé et lui a dit de se carrer le poste dans le cul. Le type n’a pas compris sa réaction.

      Une copine infirmière, avec 35 ans d’expérience qui veut travailler, a pris un poste quasiment à 1200€ par mois elle aussi. C’était le tarif que toutes les structures lui proposaient. La copine se plaint fréquemment mais ne comprend quand on lui dit « assume ton choix ou bien pense à ta santé en te barrant ».

        1. Marcello Biondi

          L’ex copine d’un pote s’est vue proposer le SMIC pour être infirmière au bloc opératoire en clinique privée il y a 2 ans. Elle a accepté, je lui ai dit au prix là fais caissière tu seras plus tranquille.

          1. deres

            C’est l’effet bien connu de tassement des salaires via l’augmentation progressive du SMIC, l’augmentation des charges et le taux de chômage. C’est un rêve marxiste avec tout le monde au même salaire de misère à la fin sauf la nomenklatura méritante ayant droit à une datcha et une voiture de fonction.

      1. bibi

        Dans ce pays même la bureaucratie souffre de bureaucratie mais elle ne manque pas de moyens ni de médiocres, de branleurs, d’autosexuels, de cancrelats, …

  12. Gerldam

    Je suis surpris que vous n’ayez pas fait mention d’un petite saloperie comme ce misérable qui se croit président en a le secret: l’assemblée nationale a été prolongée extraordinairement jusqu’à fin Juillet pour faire passer une loi. Bien entendu, on pense tout de suite à une loi concernant l’économie qui va un peu tanguer dès la rentrée. Pas du tout, il s’agit de votre une loi dite de bio-éthique qui prévoit notamment qu’une femme pourra se faire féconder puis refiler l’oeuf à sa compagne pour que ce couple de femmes puisse dire qu’elles sont toutes deux parentes du futur enfant. Plus d’autres possibilités qui ouvrent la voie à des bébés génétiquement modifiés.
    La folie d’une infime minorité de cinglés semble être favorisée par ce Micron minable.

    1. Paul Aralle

      on devait avoir moins de lois declamatoires et inapplicables, sauf pour creer de nouveaux droits a se faire financer par les autres. Au contraire on en a de plus en plus, de plus en plus mal ecrites et revisables tous les 6 mois. D evaluation plus de trace. Macron c est Hollande.

    2. Blondin

      Entièrement d’accord.
      Infoutus de faire leur travail réel (Sécurité, Justice, Diplomatie) mais pour pondre des lois démentes ou favoriser l’idéologie transhumaniste, là ils se démènent.

    3. Stéphane B

      ça sera rock and roll devant le JAF lors des séparations. Déjà que les femmes sont des furies avec leur ex mari, mais là il y en aura deux pour le prix d’une.
      Pour une fois, pauvre JAF !

      1. Marcello Biondi

        Je confirme, il y a une dizaine d’année j’ai connu un avocat Parisien qui avait hâte de voir le mariage homosexuel légalisé car, selon les dires d’un de ses collègues expatrié, quand ça divorcait c’était du sport.

    4. Batistouta

      Et alors ?
      Le principe du libéralisme, c’est qu’entre adultes consentants, on est libre de conclure n’importe quel contrat du moment qu’on ne nuit pas à autrui.
      La liberté consiste à pouvoir faire tout ce qui ne nuit pas à autrui. Il faut aussi ajouter que pour les libéraux, il est indiscutable qu’on est propriétaire de soi-même (Bastiat l’a souvent rappelé).
      Ici on est sur un blog libéral et on partage l’idée que toute mesure qui donne de la liberté aux individus est bénéfique (et on sait sur chaque sujet expliquer pourquoi).
      Donc votre réflexion est malvenue et antilibérale. On peut se demander ce que vous faites ici car vous semblez loin d’avoir travaillé vos sujets (y compris celui dont vous parlez) et d’avoir des connaissances solides.

      NB : je ne connais pas la loi et je parle uniquement de vos propos.

      1. Pythagore

        Le problème est que cela se fera aux frais de la sécu i.e. à vos frais. Par ailleurs, en l’occurence, il ne s’agit pas d’un contrat entre adultes, mais entre adultes et un enfant, l’enfant n’ayant pas de représentant ds le contrat.

        1. durru

          C’est vrai qu’en socialie la seule liberté connue est celle pratiquée avec l’argent des Autres. Et, aussi, sans la responsabilité qui est censée aller avec.
          C’est pas pour rien qu’on dit « privatisation des profits et socialisation des dettes ».

        2. Batistouta

          J’ai bien précisé que je répondais au contenu lui-même du commentaire. La question de la Sécurité sociale n’y est nullement abordée et n’est pas le problème évoqué.

          Il n’y a aucune histoire d’enfant qui signerait un contrat. Au cas particulier, seuls des adultes consentants sont partie au contrat. J’ai aussi bien pris la peine de rappeler qu’on est propriétaire de son corps, ce dont vous ne semblez pas tirer toutes les conclusions. Je pense que vous ne raisonnez pas correctement en termes de droit de propriété.

          1. bibi

            Je pense surtout que vous avez oublié quel est le fruit du contrat à savoir un être humain.
            Et un contrat c’est uniquement fait pour gérer des produits ou des prestations.
            Par conséquent il ne peut exister de contrat dont la finalité est la production d’un être humain sauf à considérer qu’un être humain est un produit.
            Si l’être humain est produit alors il peut être réduit à l’esclavage.

            1. P&C

              Par contrat social, il faut entendre un certain nombre de règles et d’obligations, en général transmises oralement voire sous entendu, via la culture et la religion, le tout poursuivi par tacite reconduction.
              Et vous ne pouvez ignorer le contrat.
              Un peu comme dans un couple… il y a un contrat, bien souvent non écrit, et qui évolue.

            2. Batistouta

              Pourquoi ne pourrait-il exister un contrat dont la finalité est la production d’un être humain ? Qui l’interdit ?
              Cela n’a rien à voir avec le fait de considérer un enfant comme un produit (en plus vous n’expliquez pas pourquoi vous faites ce lien logique). Cela n’a encore moins à voir avec l’esclavage.
              La plupart des contrats si ce n’est tous portent sur des êtres humains qui doivent effectuer des tâches définies : par exemple un contrat de travail. Vous devriez donc dire qu’il faut bannir le contrat de travail car l’être humain est vu uniquement comme un produit. Or ce qui fait que ce n’est pas le cas, c’est que personne n’est forcé d’agir contre sa volonté. Il en est de même pour un contrat portant sur la production d’un enfant. Je rappelle encore une fois que pour un libéral on est libre d’utiliser son corps comme on l’entend car on est propriétaire de soi-même.
              Votre position est à de multiples égards incohérente.

                  1. Soit vous parlez droit (et dans ce cas, non, car il n’y a pas à confondre objet et sujet de droit), soit vous parlez philosophie. C’est d’ailleurs décrit dans les objections de ce même article wikiberal.

                    1. Disons que des choses sont en préparations, mais ce sera pour la semaine d’après, désolé (je suis encore en déplacements).

                    2. Aristarkke

                      Et visiblement, déjà suffisamment bien remonté à bloc pour assurer…
                      Vu le nombre de conneries étatiques enfilées, il vaut mieux.

              1. bibi

                Qu’est-ce qui interdit un contrat dont la production est un être humain le droit naturel, parce qu’un être humain n’est pas un produit que l’on peut échanger.
                Un contrat ne porte pas sur les êtres humains ils portent sur les obligations des êtres humains pour la gestion ou la production de biens et des services.

                Le lien logique qui fait considérer l’enfant comme produit c’est que ce qui s’achète est un produit, et que si l’on peut acheter un être humain, alors on peut s’en échanger la propriété, et comment appelle-t-on un individu dont on peut s’échanger la propriété : un esclave.

                Imaginons je commande un enfant, il se trouve qu’à la livraison le produit n’est pas conforme au cahier des charges ai-je le droit de renvoyer le produit et de demander un remboursement?

                1. Aristarkke

                  C’est l’histoire du représentant en capotes anglaises qui transporte une demi-douzaine de marmaille dans sa voiture…
                  Les réclamations de sa clientèle…

          2. Pythagore

            Propriétaire de son corps p-e mais pas propriétaire du corps de l’enfant. Par ailleurs, l’enfant a un droit naturel à avoir une mère et un père, car ainsi en a décidé la nature. Vous parlez des droits des adultes, mais l’enfant à naitre, qu’en ait-il, on s’en fout ?

            1. Batistouta

              Ah bon ? L’enfant a un droit naturel à avoir un père et une mère ? Pourtant cela ne figure nulle part dans la liste des droits naturels qui sont : liberté, propriété, sûreté, résistance à l’oppression, personnalité.
              Oui, quelqu’un qui n’existe pas n’a pas de droit par définition.

              Ces discussions n’ont pas de sens car de toute façon vous pourriez utiliser tous ici les mêmes arguments vis-à-vis de la procréation naturelle s’il vous venait l’idée de l’interdire pour certains prétextes.
              La seule raison qui vous pousse à vous opposer à ces évolutions est que ça vous défrise que des personnes aient une autre conception de la vie que vous.

              1. durru

                Ah bah non…
                C’est « naturel » tout simplement parce que la nature l’a décidé ainsi. Il n’y a pas plus « naturel » que ça, comme droit.
                Et que depuis la nuit des temps les normes sociales ont été construites à partir de ce genre d’évidences, que les nouveaux constructivistes se forcent à détruire. Avec l’aide désintéressée de certains individus soi-disant « libéraux »…

                1. Dr Slump

                  Ah tiens je rebondis sur cet échange, du fait que j’ai entendu dire plusieurs fois par des écolos critiquant les méthodes d’élevage, que c’est inacceptable de séparer les veaux de leur mère à leur naissance, que c’est un mauvais traitement, etc et blablabla. Mais pour les bébés humains, cépapareil.

              2. Pythagore

                Encore une fois, les décisions prises par les adultes ont des conséquences pour des tiers qui ne sont pas représentés. Les conséquences ne sont donc pas uniquement pour elles-mêmes.

        3. deres

          Pire, comme il n’y a pas de stérilité, cela correspond à des opérations inutiles. Et tout cela n’est pas anodin avec utilisation d’hormones pour déclencher des ovulations en masse, etc. Donc d’un point de vue médical, c’est moralement douteux.

          Mais je vous rassure, les « grands » médecins qui se sont organisés leur petits fiefs de PMA dans les hôpitaux et cliniques se frottent les mains à l’idée du futur afflux de client au frais de la princesse qui va les obliger à pousser les murs. En plus, des patients sains, cela va monter leur taux de réussite en flèche !!!

    5. Deres

      Le tout au frais de la société bien entendu.
      Déjà que les étrangers qui cotisent en France ont droit à la PMA rubis sur l’ongle, on reste dans la même logique.

  13. Infraniouzes

    Agnès Joui sans jean-Pierre Bacri ? Et Vincent Lyndon ? Toujours confinés. Mais tous ces gens sont un peu sortis du cercle des projecteurs. Un peu de pub n’a jamais fait mal. Allons la gauche ! Il y a des boîtes de caviar au frigo et on fera monter du champagne bien frais de la cave. C’est bien le diable s’il n’y a pas un fort rassemblent autour de la table du festin. La gauche a du gout et du raffinement mais uniquement pour ceux qui tiennent les commandes. C’est à ça qu’on la reconnaît.

    1. Higgins

      Et oui, on est plus sensible à la misère du monde lorsqu’on pète dans la soie. Ça aide. En témoigne cette fanesse de Bernie Sanders aux USA : https:/ /amp.parismatch.com/People/Susan-Sarandon-vend-son-sublime-loft-new-yorkais-1695428

      1. Passim

        « Il n’y a rien comme les mets abondants et épicés, les vins rares, les fruits merveilleux, les fleurs et les argenteries, pour nous inspirer des émotions socialistes. »
        Octave Mirbeau, Les vingt et un jours d’un neurasthénique

  14. Mildred

    Ce matin, en me baladant sur les blogs, je tombe sur un cas qui n’a pas fait beaucoup de bruit en son temps, mais qu’on devrait soumettre à la sagacité de monsieur Joffrin :

    « . … En mars 2018, un historien du droit, Jean-Luc Coronel de Boissezon, salué par ses confrères et ses étudiants comme un modèle de professeur, a été accusé d’avoir laissé entrer dans la fac de droit un groupe qui a fichu dehors les antifas qui l’occupaient. Il a été mis en examen et placé sous contrôle judiciaire. Pire : avant même que la justice se soit prononcée, et malgré le soutien de 450 universitaires, une commission disciplinaire de Sorbonne Universités l’a révoqué à vie et sans traitement. Désormais il ne peut enseigner nulle part, ni même travailler dans la fonction publique… »

    Bruno Lafourcade – Le Hussard retrouve ses facultés – Auda Isarn – Collection Le Lys Noir

      1. dg

        L’université francaise a toujours été un repaire de salopards. Exemple: les facs de Medecine pendant la seconde guerre mondiale: les « grands » professeurs (et ceux qui souhaitaient le devenir), ceux dont on nous ressasse le nom dans les bouquins de medecine, se sont employés a faire exclure tous leurs collègues juifs.
        Lire « Blouses blanches, étoiles jaunes ».

        1. Le Gnôme

          Jean-Luc Coronel de Boissezon s’est opposé au mariage pour tous, il est donc considéré comme faisant partie du camp du Mal et en paie le prix.

          Il y a désormais deux sortes de justice en France, la normale qui prend des années à être rendue et les tribunaux d’exception qui jugent médiatiquement dont les jugements sont immédiats et définitifs.

          La race des Fouquier-Tinville n’est pas éteinte, et je ne parle pas des tricoteuses qui sont fort nombreuses et tout aussi assoiffées de sang que leurs prédécessrices..

          Etat de droit ? Laissez moi rigoler.

        2. deres

          L’occasion était trop belle de récupérer leur bureau avec vue ou leur service. Ce n’est pas du racisme, tout autre excuse aurait marché pour se débarrasser d’un concurrent … C’est juste l’occasion qui fait le larron. On n’arrive pas en haut de l’échelle sans être un petit peu psychopathe.

    1. Aloux

      Je n’y croyais pas, mais une recherche rapide m’a confirmé que cette histoire est bien véridique, c’est à gerber.
      En même temps, restons positif : il pourra maintenant partir à l’étranger et enseigner dans une vraie faculté, pas cette parodie qu’est devenue l’université française

    1. LaVitreCassée

      Bordeaux, comme Nantes d’ailleurs, c’est devenu le far west tous les jours.

      Vu dans Valeurs actuelles, à Bordeaux en un peu moins de 2 mois : 47 blessés dont 26 par arme blanche…

        1. glot

          Il est dans l’intèrêt du liberalisme que les territoires gérées en s’inspirant d’idéologies collectivistes, sombrent dans l’anarchie , la paupérisation et l’insécurité.

      1. Marcello Biondi

        Il paraît qu’ils vont tourner la suite de Machete a bordeaux, mais Dany Trejo n’est pas très chaud, il préfère tourner au Mexique car il se dit plus en sécurité la bas.

  15. Murps

    Pourquoi tant de mauvais esprit devant la création d’une nouvelle entité qui va enrichir le paysage politique français.

    L’électeur aura le choix entre un vaste choix de partis aux objectifs très variés.

    Des partis de gauche : Le parti Communiste, le parti Socialiste, La république En Marche, Europe Ecologie les Verts La France Insoumise…
    Il pourra également se sentir représenté par des partis de centre gauche, sensibilité Gaullisme social comme Les Républicains ou encore de gauche nationaliste comme le Rassemblement National.

    Si l’envie lui prend de voter pour une droite libérale, il pourra choisir tous les autres partis qui restent c’est à dire aucun.
    Si il désire ne surtout pas voter écolo, c’est raté, tous le sont.

    C’est vrai que ce pays est mal barré.

    1. ~~Tribuliste~~

      Bonne synthèse ^^
      Mais d’ici là et vu la débandade générale qui s’annonce je verrai bien quelques initiatives type joffrin poindre leurs mimines.
      Parce que rejeter officiellement la gauche va peut-être permettre de gratter des voix, plein, avec les sous qu vont avec.

  16. LaVitreCassée

    Une « incivilité » parmi les nombreuses autres actuellement, pas très loin de chez moi, je m’y promène de temps en temps avec ma famille:

    https://www.lest-eclair.fr/id178271/article/2020-07-24/video-passage-tabac-sur-la-plage-de-mesnil-saint-pere

    Une trentaine de « jeunes » ont tabassé 2 personnes au lac de la forêt d’orient. Pour la petite histoire ces « jeunes » ( vous savez, les fameux qui vivent tous les jours les horreurs du racisme systémique…) sont arrivés au lac depuis Troyes (20 kms) avec une navette « gratuite ».

    En arrivant sur place, ils ont décidé que le matériel d’une commerçante (chaises, tables….etc) devaient aussi êtres gratuits. 2 personnes qui défendaient la commerçante ont été tabassé.

    A la fin de la vidéo, on voit que la police est sur place, le flic présent semble passif, voir tétanisé…

    1. ~~Tribuliste~~

      Il m’arrive de penser qu’un déséquilibre armé ferait plaisir à bien des gens en cartonnant ces saloperies. Ma nièce de 20ans ne va plus se baigner à certains endroits car des coins de paradis sont devenus des coupe gorges… et les pouvoir publics qui appellent à la non stigmatisation. Par ailleurs le drame de l’A7 occupe toutes les unes, à 9 dans une voiture fait de vous une victime d’un constructeur colonisateur. Cherchez l’erreur.

      1. Aristarkke

        Tout ce ramdam me paraît fait pour occulter ce fait marquant et il se trouve des articles de presse où il est tapé à fond sur le constructeur qui « savait que les turbo des Scenic étaient défectueux »…
        Pas de kilométrage annoncé de la voiture, pourtant relevé religieusement à chaque CT et donc transmis aux Autorités, pièce d’origine ou remplacée ? Pas de facture retrouvée, etc…

          1. P&C

            Le scénic en question avait 15 ans… logiquement, il aurait du y avoir un CT d’au plus 2 ans.
            Je parie que le véhicule n’était pas en règles.

        1. ~~Tribuliste~~

          Prenez l’autoroute de nuit (eux le font pour éviter les contrôles) et vous aurez droit au défilé de véhicules hors normes : surcharge manifeste, feux inexistants, et carte grise non conforme au transport en communs. Bref ce scenic était certainement en excellent état, peu kilométré et aux pressions de pneus fraîchement vérifiées.
          Mais si procès il y a comment gagner alors que 2 assises manquaient? : on va assister à une parodie de procès comme seul ce pays sait les produire. Je commence déjà à vomir.

          1. P&C

            +1
            Mon père n’en revenait pas… une fois, il a chopé un marocain en partance pour le bled, la bagnole était une épave, non assurée (bien entendu), sur les essieux tellement elle était chargée. Avec 5 personnes, et dessus une machine à laver et un frigo familial rempli de mandarines.

  17. Marcello Biondi

    J’aimerais bien un ticket Hortefeux Guéant chez LR pour 2022. Histoire de rigoler un peu de voir les auvergnats et les traore pleurer dans la rue. Peut être même qu’en cas de second tour RN – LR ils appeleraient a voter RN pour faire barrage à la haine? J’en rigole d’avance !

  18. taisson

    Toujours plus fort en direction du camp du bien…

    Macron vient de demander a Stora,( « historien » communiste dont la haine de la France est devenue la marque de fabrique.!) de réécrire de façon « CPF compatible » l’histoire de la colonisation de l’Algérie !!

    Dans le cas ou la colonisation et les fantasmes « d’atrocités » et de « génocides » ne seraient pas suffisants pour entretenir la haine de ceux qui sont nés ici et justifient leurs méfaits permanents !!
    Les souffrances prétendues de leurs Grand Pères seront donc des alibis légitimes, gravés dans le marbre…
    Plus personne n’aura le droit de leur rappeler que Alger n’était qu’un repère de pirates, marchands d’esclaves et voleurs, vivant uniquement de leurs razzias, réarabisé depuis pas si longtemps que ça par les turcs, en écrasant les peuples berbères et autres locaux , et que la France d’alors, puissance locale ne pouvait qu’intervenir pour, au moins protéger le commerce maritime !
    Que l’engrenage colonial n’ été réel que grâce à leurs amis socialistes » qui voulaient leur apporter les « bienfaits de la civilisation » !
    Et, que les prétendus génocidaires ont acheté avec l’argent des Français (déjà!) des centaines de tonnes de blé pour contrer la famine permanente des territoires conquis!
    Plus personne ne pourra leur rappeler que la nation Algérienne ne s’est construit que dans la lutte coloniale en grande partie inspirée et soutenue par les communistes…D’ ou, d’ailleurs, l’incapacité permanente des autorités qui en sont issues à développer ce pays pourtant potentiellement riche.
    Quand à l’histoire plus ancienne, l’arabisation au sabre, colonisation précédente mais parfaite, puisque les méchants Français n’y étaient pour rien, Je doute fort que Stora leur parlera de la berbère St Monique, mère de St Augustin, lui même élu Evèque quelque part au Maghreb alors Chrétien !

    Stora l’ami des traîtres « porteurs de valises » devenu historien officiel chargé de flatter les six millions d’algériens avoués (au moins..) vivant sur le sol Français!!

    Décidément, ce « président » n’est pas simplement dans sa bulle irréelle, il est malfaisant volontairement, et, dans un monde idéal, il devrait en répondre un jour ! Ce qui , bien sur, n’arrivera jamais !

    1. P&C

      6 millions d’algériens en France, soit près de 10% de la population. Une population plutôt jeune, en croissance, et vindicative.
      Le voilà le problème.

      1. Marcello Biondi

        Sans compter les marocains, tunisiens, syriens, traoré et cie. Mais le grand remplacement n’est qu’un fantasme de racistes je le rappelle. Quel est le but d’importer et de favoriser tout ça. J’ai beau chercher je n’arrive pas a comprendre, a part transformer la France en République bananiere je ne vois pas.

      1. Deres

        Au moins, autrefois, l’histoire officielle du type « nos ancêtres les gaulois » avait une finalité positive de cimentation de la nation. Aujourd’hui, on a l’impression que l’histoire est juste un moyen d’inciter à la guerre civile et au séparatisme ethnique sous couvert de vérité. Et on justifie tous ses travers actuel via des actes ayant eu lieu il y a des centaines d’années, ce qui est hautement facile.

    2. Pythagore

      Cela donne l’impression que les malfaiteurs veulent réécrire l’histoire pour faire disparaitre les traces de leur larcin. Honte à eux, pas à nous.

    3. kekoresin

      Petit manuel pour bien haïr son pays d’accueil et rendre la monnaie de sa pièce au vilain colonialiste en toute légitimité victimaire. Le peuple qui ne dispose pas d’une protection aussi rapprochée que nos idiots présidentiables vous remercie bien bas pour toute l’huile versée sur un brasier jugé un peu timide…

      1. Aristarkke

        L’URSS avait des écrivains et autres zartistes chargés de chanter les louanges du régime. Nous avons, en vils copieurs, des dénigreurs officiels…

        1. ~~Tribuliste~~

          L’archipel du goulag en fait l éloge d’ailleurs. Et transposé à notre époque c’est le même système de falsification su réel/pression juridique qui se met en place. Gloups

    1. kekoresin

      Pas faux mais il n’est qu’un exemplaire de cette engeance gauchisante qui prône les valeurs humanistes empreintes de tolérance pour un monde sans frontières, mais qui pour arriver à ce nirvana est prête à sacrifier ceux qui n’adhèrent pas assez fort à leurs parti(e)s.

      En bons jardiniers, ils savent que les plus belles roses fleurissent sur les tas de cadavres, compost indispensable pour les grands idéaux. Le soucis c’est qu’une fois installé, ce genre de régime nécessite des apports d’engrais réguliers!

  19. jsp

    https:/ /www.lefigaro.fr/actualite-france/2018/02/16/01016-20180216ARTFIG00305-plus-d-un-detenu-sur-cinq-en-france-est-de-nationalite-etrangere.php?redirect_premium

    1. Passim

      Toujours à côté de la plaque. Le problème n’est pas fait des étrangers, plus ou moins clandestins. Notre problème est fait d’un certain nombre de Français d’origine étrangère.

  20. kekoresin

    Depuis le seizième siècle les aspirations collectivistes et égalitaires se sont toujours transformées en dictatures sanglantes. Tous ces youkaïdi-Youkaïda de la bobosphère subventionnée après extorsions fiscales, sont les derniers expérimentateurs en date de recettes que l’on sait foireuses pour le peuple mais juteuses pour leurs instigateurs. Au moins au seizième siècle, ils finissaient la tête au bout d’une pique comme Jean de Leyde aux Pays-Bas, surement terrassé par un ancêtre de Hash le seizième…

  21. Ygor Yanka

    Vous n’êtes tous que des mauvaises langues, des aigris et des jaloux ! Souhaitons bonne chance et une longue carrière à ce jeune comédien dont le talent n’a d’égal que la modestie et dont le papa, naguère, sua fort dans les mines de charbon et s’y crama les poumons, tandis que sa mère arpentait de Béthune les trottoirs gluants d’humidité charbonneuse !

  22. JulesXR69

    « ces immenses figures tutélaires que la République nous aura fourni » >>> « ces immenses figures tutélaires que la République nous aura fourniES ».
    J’ai tellement de plaisir à lire vos articles que j’en éprouve une sorte de honte: ne devrais-je pas plutôt lire des gens avec lesquels je ne suis PAS d’accord ? Il paraît qu’il faut penser contre soi-même, cela s’applique-t-il aussi à ce qu’on lit ? Voilà qui pourrait faire un excellent sujet de bac.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.