Un laxisme républicain de plus en plus visible

Dans le quartier des Champs-Élysées, la stupéfaction est énorme et la sidération totale : la défaite du PSG en Ligue des Champions aurait déclenché une nouvelle vague de pillages et de destruction touchant voitures, mobilier urbain, boutiques et appartements du quartier. Vraiment, c’est sidérant et stupéfiant, si si.

Pendant ce temps, on a assisté à une véritable bataille d’euphémismes de la presse véritablement au taquet ces deux derniers mois pour trouver les bonnes phrases, les belles circonlocutions évasives et autres ellipses narratives atténuantes pour ne surtout pas décrire la situation générale du pays : « incivilités » de « groupes d’individus » qui vont parfois jusqu’à être des « bandes de jeunes », « différends » qui « s’enveniment », « problèmes de voisinage » et « tracas du quotidien », nos folliculaires n’auront reculé devant aucune tournure hardie pour ne pas parler de racailles, de meutes de délinquants ou de criminels, de dangereux récidivistes et autres crapules qui écument les villes et harcèlent leurs habitants sous le regard trop souvent passif de forces de l’ordre dont on a copieusement ligoté les mains.

Il y a pourtant une vraie multiplication des faits divers de plus en plus violents et sordides, aux suites judiciaires de plus en plus déconcertantes par leur inadaptation. Rodéos divers et variés, agressions multiples, armées, l’été 2020 a semble-t-il été un long florilège d’exactions que les grands médias peinent vraisemblablement à évoquer dans leurs éditions nationales.

Pourtant, la simple consultation des « Google News » au sujet des couteaux fous et des fusillades festives donne une assez bonne idée de la frétillance actuelle du pays : il ne se passe guère de jour sans que des gens tombent sous les coups de couteau ou d’armes à feu.

La tendance est claire : les homicides, jusqu’à présent en baisse, grimpent à présent pour revenir à leur niveau de 1972. Ici et là sont évoquées, timidement, des raisons de société ; le mot « d’ensauvagement » est prononcé par certaines sources policières, et lorsqu’il est repris par l’actuel saltimbanque en charge du ministère de l’Intérieur, le ban et l’arrière-ban de la Bonne Société Qui Pense Bien monte immédiatement au créneau : « vous n’y pensez pas, tout ceci est très exagéré, et puis notre Justice est forcément à la hauteur ! »

Cependant, l’est-elle vraiment ?

Si l’on peut arguer qu’il y a beaucoup de gens en prison, on peut se demander si ce sont les bons qui y sont placés. Par rapport à la moyenne européenne, la France est loin d’être la plus répressive, par exemple. En revanche, il se pourrait bien que ces prisons soient mal gérées, mal utilisées et employées pour y stocker maladroitement beaucoup trop de cas qui tiennent davantage de la psychiatrie lourde que de l’incarcération (de 2006 à 2019, mêmes constats), tout en multipliant les largesses et autres libérations opportunistes dont on se demande si elles servent vraiment la société ou, plutôt, l’électoralisme de nos politiciens.

Pourtant, des pays indiquent assez bien ce qui marche ou pas lorsqu’il s’agit de policer une société. Aux Pays-Bas, la gestion des prisons donne largement à réfléchir, ce que s’empresseront de ne surtout pas faire nos élites au pouvoir.

La réalité française, palpable et indéniable, est qu’on n’incarcère pas ceux qui le méritent, pas assez tôt, et pas assez longtemps ; qu’on incarcère beaucoup trop ceux qui ne le méritent pas ; que le laxisme de la justice envers certaines populations, les plus turbulentes et aussi les plus choyées par les politiciens en mal de voix aux élections, n’a d’égal que son intransigeance vis-à-vis des individus lorsqu’ils sont solvables et bien intégrés dans la société, dont l’exaspération devant l’inaction des forces de l’ordre face à leurs problèmes ne sera jamais une excuse ou une cause atténuante (au contraire).

J’écrivais en 2016 que les tensions communautaires s’accroissaient d’autant que les forces de l’ordre sont bien plus souvent mobilisées pour pruner les citoyens que pour les protéger ; je notais en outre que, devant la faillite de l’État à assurer leur protection essentielle, celle qui entre normalement dans le cadre de son travail régalien de base, ces citoyens excédés allaient en venir, progressivement, à constituer des milices.

Petit-à-petit, l’idée fait cependant son chemin et si de telles milices ne sont pas encore en place, ce n’est que parce que chacun fait un calcul entre ce qu’il peut perdre en prenant part à ces groupements, et ce qu’il risque de subir en s’en tenant éloigné ; or, pour le moment, il y a plus à perdre qu’à gagner à concrétiser cette idée. Pour le moment, et on sent qu’il passe.

Ces constats, dressés il y a quatre ans, n’ont pas changé dans leurs prémices, et tout indique plutôt que la situation empire. Le laxisme a été érigé en principe républicain et aboutit à la sidération de certains devant les exactions (pourtant largement prévisibles) sur les Champs-Élysées suite à un banal match de foot, sidération qui semble tout droit venir d’une autre époque où les défaites footballistiques ne se traduisaient pas systématiquement par une mise à sac de quartiers entiers de la capitale…

En fait, il est maintenant clair que la société française, lentement mais sûrement, a douillettement choisi la mollesse, le laxisme, les atermoiments en lieu et place de l’usage de la force contre les éléments les plus destructeurs de la société ; s’il est clair qu’on peut aisément tabasser du Français moyen d’autant plus qu’il est solvable et médiatiquement inexistant, on n’en fera rien si le mis-en-cause n’est pas solvable et encore moins s’il a été médiatiquement placé dans le camp des victimes depuis des lustres. La tendance générale à la déliquescence des forces de l’ordre ne se dément guère. Logiquement, le besoin de sécurité ne diminuant pas, la formation des milices que j’évoquais alors ne pourra pas être évitée.

Dès lors, le vivre-ensemble se mue en survivre-ensemble et la société, absolument plus prête à employer la force pour défendre la civilisation, risque bel et bien d’être confrontée à la barbarie.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires178

  1. Aristarkke

    Mais en revanche, les FdO n’ont pas omis de sévir dans un bar proche des Champs Elysees contre l’absence de masque sur les museau…

      1. cyprus ill

        Voilà la devise de tout homme politique.

        Un seul but, un seul cas : la ré élection. Dans un pays peuplé de boeufs, comme la France, un seul mode opératoire : ne rien faire, juste éviter les vagues. Mitterrand et Chirac ont su montrer la voie…

        Assurément, tout cela finira très très mal.

    1. Arthur

      Je rêve d’un truc : une sorte de milice secrète genre Mossad français qui interviendrait sous couverture pour identifier et châtier systématiquement les délinquants, jusqu’à les terroriser. Une racaille brûle une voiture, hop on l’identifie, on la retrouve, on l’isole et on va lui mettre une petite branlée (quelques baffes suffiront) puis on la relâche à poil à 50 km de chez elle. Ensuite on frappe au portefeuille en hackant et vidant les comptes en banque des familles, résiliant les aides sociales etc.
      Je pense qu’il ne faudrait pas longtemps pour que ça calme ces petits cons. Bref, sanctionner, tout ce que l’état devrait faire et ne fait pas.

      1. Theo31

        Comme Marsellus Wallace, on la jouerait médiévale : le mains cramées au chalumeau ou alors à la Carthaginoise : les tendons d’Achille tranchés.

        1. Pheldge

          Pire que ça : ça déclencherait un tonnerre de réprobations et au final ne ferait que victimiser et excuser un peu plus les populations sensibles

  2. Le Gnôme

    La République gouverne mal, mais elle se défend bien disait Anatole France. Lorsqu’elle est défiée par des gilets jaunes, elle sait montrer ses muscles. Dommage qu’elle se serve de ceux-ci à mauvais escient.

    1. Aloux

      Voilà. Combien de Chances éborgnés et mutilés en pleine action festive ces dernières années ?
      Question non rhétorique à poser systématiquement à chaque dois que quelqu’un tente de vous faire le coup (éculé) de la méchante société raciste qui ne fait rien qu’à sauvagement réprimer du racisé.
      (Le pire c’est qu’il y sûrement eu pas mal de gilets jaunes mutilés et/ou embastillés qui étaient aussi des minorités opprimées. Sauf que là la gauche s’en cogne.)

  3. Aristarkke

    Depuis maintenant quelques années, qu’une équipe de foot gagne ou perde, nous avons droit à des manifestations destructrices au possible dans le secteur des Champs Elysées…
    Se rappeler la fois où l’Algérie a gagné la coudre africaine de foot.

  4. Calvin

    Terribles constats, et les vraies solutions ne seront pas évoquées.
    Après, je ne comprends pas ce besoin médiatique de raccrocher les violences et crimes à des « raisons ».
    Que l’équipe de foot gagne ou perde, il y a exactions.
    On aurait utilisé l’argent des banlieues pour soudoyer le Bayern et se coucher pour un milliard, qu’on aurait eu des exactions.
    Il y a violence en France, que Traoré soit mort ou pas, que le SMIC augmente ou pas, que l’OL gagne ou pas, que l’écriture soit inclusive ou pas, que… Etc…

    1. dg

      Le terme « d’ensauvagement » c’est de la novlangue pour cacher une réalité que tout le monde connait: la société française n’est pas plus violente, la violence provient essentiellement d’une catégorie d’individus que personne n’ose nommer (et réprimer) et dont le nombre augmente tous les ans.
      Comme le rappelle souvent Aldo Sterone, cette violence ordinaire, pour un « mauvais regard » ou une cigarette, c’est déjà une volonté de soumission des autochtones dhimmisés. Le jihad du pauvre.

      1. Dr Slump

        Ca fait partie du djihad tout court, tel qu’il a été pensé, stratégiquement par l’alliance des pays islamiques (Qatar, Arabie, Frères musulmans, etc) et tel qu’il est mis en oeuvre concrètement, sur tous les plans.

          1. dg

            Pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, on ne peut que conseiller la lecture des livres de Bat Yeor, notamment le premier, intitulé « le Dhimmi », qui avait été publié dans les années 70.
            Il apporte des explications assez claires aux phénomènes que l’on observe actuellement.

      1. Aloux

        Faire un job de police normal devrait suffire à les calmer / mettre hors d’état de nuire, la République sait faire dans le répressif quand elle le veut, mais plus on attend plus ça va être long et douloureux

        1. Aristarkke

          Confer le calcaire des automobilistes devant l’acharnement de la flicaille à leur encontre…
          Revu un fourgon de police sur l’A6, la semaine dernière, où le flic, passager avant, se dévissait le cou pour regarder dans les habitacles pour le téléphone au volant et autres infractions potentielles. Sur plus de 500, il doit y en avoir un paquet !

          1. dg

            Ca fait des décennies qu’on laisse faire, tout en resserrant l’étau et augmentant brimades et vexations sur les « honnêtes citoyens » qui n’emmerdent personne.
            C’est un phénomène global dans pratiquement tout le monde occidental.
            Même aux USA, il n’y a qu’a voir l’incroyable lénience des politiques et médias (progressistes) vis avis des fous furieux de BLM qui cassent, pillent et tuent régulièrement.
            Peut on croire un instant que cela va changer?

                1. Lone

                  Au moins, sous la botte fasciste, où que ce soit, les rues sont sûres… Je trolle, bien sûr. Le libéralisme, bien que je n’y connaisse pas grand chose, ne peut fonctionner que si la police arrête et la justice sanctionne fermement les atteintes aux biens et aux personnes..

        2. Diogène

          Si l’on va plus loin, on peut imaginer que ces milices (embryonnaires dans certains quartiers sensibles), une fois bien installées et fiables,ne vont plus laisser le choix aux habitants du quartier de payer la cotisation pour la sécurité, elles deviendraient donc de vrais états.

          Mais une fois ces impôts pour un autre état mis en place, il y aurait certainement des habitants pour ne simplement plus payer les impôts de l’état français, celui-ci ne leur étant plus utile en rien et eux même ne se sentant pas réellement français.

          Or l’état, n’envoyant plus ses forces de l’ordre ou ses pompiers dans ces quartiers, serait-il prêt à y envoyer ses agents du fisc? Ceux-ci risqueraient de se faire agressés voir tuer par les miliciens, protégeant leurs habitants comme convenus.
          On pourrait alors voir la véritable résilience de l’état français : reprendre le contrôle pour en récupérer les taxes dont il a tant besoin.

          Mais ces milices, riches comme Crésus par la drogue et ses impôts, finiraient par devenir un adversaire de poids comme les cartels du Mexique. On se prendrait même a réver qu’avec ee très faibles impôts, une sécurité garentie et pas de codes du travail, ces territoires pourraient devenir prospères et ces états légitimes.

          1. MCA

            « il y aurait certainement des habitants pour ne simplement plus payer les impôts de l’état français, »

            Réponse claire:

            Suppression de l’argent liquide et ponction soit à la source comme actuellement soit directement sur les comptes devenus incontournables;

  5. Blondin

    Mais non voyons, les sociologues de base vous expliquent qu’il s’agit d’un sentiment d’insécurité et que le niveau d’insécurité ne monte pas (et de toute façon c’est très dur à mesurer). La rubrique Checknews de Libération (ce phare du journalisme en France) vous l’explique doctement.
    Ce commentaire – faut-il le préciser – est à prendre au second degré.

  6. Aristarkke

    Mais, pas de souci ! Darmanin ou Castex ou Flop Joene *condamne*(mettre ce qui convient selon l’actualité). Heureusement pour la racaille, la Justice nettement moins.

  7. Aristarkke

    À Palavas les Flots, le niveau d’ensauvagement monte sérieusement à la suite d’arrivée de Grançais de papiers d’identité seulement, déjà furax d’avoir été rejetés des piscines municipales helvétiques. Bagarres diverses et renouvelées entre eux et les commerçants ou les riverains…
    Le maire (juste renouvelé pour six piges, ouf !) évoque le jeter de gourmet par la jeunesse…

    1. Le Gnôme

      Nous payons cher le fait que cette jeunesse n’ait pas pu passer ses vacances au bled. Il semble d’ailleurs que là-bas, elle ne moufte pas.

      1. Aristarkke

        Mevrouw Starkke m’affirme (selon des collègues de travail maghrébines) que les autotochtones se lamentent fort à propos de l’indiscipline de ces djeunes. Mais il semble qu’il leur est rappelé par des moyens appropriés qu’ils ne sont plus en Grance et donc que les incivilités ici coutumières, doivent être oubliées d’exécution, le temps de leur séjour…
        Il semble aussi que naguère Daesh elle-même, se plaignait de la forte indocilité des recrues grançaises…

        1. Pythagore

          Le pire, c’est que les premières victimes AMHA sont ceux qui vivent au quotidien avec les « ensauvagés ». Il y a probablement une majorité de leur voisinage qui n’aspire qu’à une vie tranquille, mais cela n’intéresse personne.

          1. bibi

            Tous ceux ( ou presque) de leur voisinage qui aspiraient à une vie tranquille ont déménagé.
            C’est un devoir pour tout musulman que d’œuvrer à l’instauration du califat, et ceux qui n’y oeuvre pas sont des pêcheurs.

            ”C’est parce que Allah nous a demandé de construire des individus musulmans, des familles musulmanes, des sociétés musulmanes, des états islamiques, un califat islamique qui réunit tous les états islamiques ! C’est parce Allah nous a demandé de faire ça qu’on le fait !“
            Tareq Oubrou imam (qualifié de modéré sic) de la mosquée de Bordeaux.

          2. Higgins

            Ça me rappelle la vidéo où on voit une bobo parisienne qui déclare, toute honte bue visiblement, qu’elle est pour la mixité sociale mais elle préfère le privé pour ses chers petits.

            1. dg

              Les sectateurs du multiculturalisme que l’on voit sur les plateaux de tele habitent dans le 6e ou le 7e arrondissement et collent leur gamins a l’Alsacienne

            2. Coralline

              En 1970, je faisais mon stage de CAPES Lettres Classiques avec une directrice de stage qui professait les lubies à la mode, en phase avec mai 68 et les gourous pédagogiques du moment (il ne faut pas parler à ces chers petits de ce qu’ils ne connaissent pas, il ne faut pas leur demander un minimum de discipline, etc.) à tel point qu’un de mes co-stagiaires , fils de professeur, lui demanda éberlué si elle appliquerait ces principes à ses propres enfants. « Ah non! » lui répondit-elle. « Moi mes enfants sont dans le privé, je ne les mettrais jamais dans ce chantier! »

                  1. MCA

                    « Le pb, c’est que ce sont eux qui sont aux manettes actuellement. »

                    Hélas, mille fois hélas, et je dirais même qu’ils n’ont pas du tout l’intention de les lâcher.

    2. WorldTour73

      Ne serait-ce pas plutôt la faute de la covid-19 ? De ce masque que l’on nous oblige à porter et qui, pour certains, de nos concitoyens fait perdre complétement leur repère…:)))

    3. Dominique B.

      Gourme ou gourmet ?
       » il jette sa gourme » C’est dans cette extraordinaire nouvelle de Mirbeau Octave que je recommande a la moindre occasion, Un homme sensible.
      En cette nouvelle, Mirbeau réalise une quasi dissection physiologique de la nature humaine.

      1. René-Pierre Alié

        Octave Mirbeau, méconnu. À lire sans modération.
        « N’ayant plus aucun monument à élever pour le bonheur du peuple, il songeait philanthropiquement à de vagues catastrophes, où il put montrer toutes les bontés de son âme. » (Les vingt et un jours d’un neurasthénique)

          1. René-Pierre Alié

            Une évolution classique de l’histrionique déçu de n’avoir pas pu séduire. Soit la violence, soit la déprime.

  8. Aristarkke

    « le banc et l’arrière-banc »
    Mélusine, STP, retire les « C »
    Ban désigne ici un cri impératif ou son émetteur officiel. Rien à voir avec un siège…

  9. Jacques Huse de Royaumont

    « Si tu veux qu’ils soient frères, oblige-les de bâtir une tour. Mais si tu veux qu’ils se haïssent, jette-leur du grain. » (Antoine de Saint-Exupéry, citadelle)

    Quand je m’interroge sur les causes de la violence actuelle, cette citation me revient en tête. L’état-providence qui se croit omnipotent et omniscient et donc en devoir de s’occuper de tout est donc, une fois de plus, la racine du mal.

  10. Marcello Biondi

    Je vais paraitre pour le méchant de service mais je suis bien content quand les maires se font taper sur la gueule. Cela fait des années que les français se plaignent de l’insécurité auprès de leurs élus avec pour seule réponse « padamalgam, ne rentrez pas dans le jeu des extrêmes ». Les maires qui osent écoutér leurs administrés se voient ostracisés et traités de fachos,point godwin etc… Jusqu’à cet été le problème leur passait au dessus du crane vu qu’ils n’étaient pas concernés par cette violence et que leur laxisme apportait les voies clientélistes suffisantes pour faire basculer l’élection en leur faveur (comme le flan et le macaron). Pas de chance pour eux leurs petits protégés n’ont pas pu passer de vacances dans leur fabuleux pays d’origine.

    1. Calvin

      Sauf que les maires ne risquent rien pensant 6 ans, et même une incompétente comme Hidalgo peut être réélue.
      Les seuls qui se font taper dessus, ce sont les contribuables, les citoyens lambda.

      1. Marcello Biondi

        Sauf que quand tu es élu sous une étiquette PS, LREM, LFI, DVG, NPA, c’est que tu es un minimum d’accord avec les dogmes laxistes de ton parti. Donc il ne faut pas aller pleurer de s’être fait fritter alors que le parti qui te fait bouffer dans sa gamelle minimise à tout bout de champ les comportements agressifs et l’insécurité.

  11. Odidole

    Dans le même esprit http://france3-regions.francetvinfo.fr/bourgogne-franche-comte/il-faut-plus-preuves-serieuses-association-remet-cause-presence-du-loup-saone-loire-1864300.html
    Une association Le Klan du loup défend ardemment le loup sans un mot pour les 44 ovins déjà massacrés et j’attire l’attention sur les 2 conclusions : les ovins n’étaient sûrement pas assez bien protégés, c’est donc la faute des éleveurs et de l’Etat qui ne les a bien formés ET…. si la présence du loup est attestée, c’est une bonne nouvelle pour la biodiversité !

    1. taisson

      Au Klan du loup aussi, ils sont cohérents..à leur manière !
      De même que les protecteurs du renard et des autres prédateurs en essayant d’empêcher leur régulation…
      De même que ceux qui admirent l’islam…
      Idem pour détruire l’idée de famille biologique avec la PMA/lesbienne…
      Militer pour l’homosexualité : même combat ! (voir Arte Radio!)
      Protéger les casseurs, c’est la même démarche !
      Affirmer partout que rien n’est important, que ce sont juste des peurs de vieux…
      Que quand les « boomers » auront disparu, tout s’arrangera tout seul…
      La socièté « capitaliste » et « patriarcale » disparue, ce sera le bonheur du gentil sauvage !!

      Quand ils découvriront que la nature est fondamentalement hostile, que toutes les formes de vie s’opposent les unes aux autres, et que seuls les plus tenaces gagnent, il sera trop tard !

      Du temps des communistes, ils appelaient ça des « alliés objectifs » !
      Avec des approches différentes, le seul but, d’ailleurs ignoré de la plupart, c’est juste la disparition de toute forme de socièté « ancienne ».

      L’absence totale de connaissances concrètes, le fait que plus personne ne fabrique lui même le moindre objet utile, le vocabulaire étant le seul outil de travail utilisé par près de 80% des populations occidentales, il ne faut pas s’étonner de cette dérive. Artisanalement et industriellement ignares, il n’y à plus de lien entre un objet difficile à fabriquer et sa valeur.
      On peut donc tout casser, les « riches » paieront !!
      La boucle se boucle avec la protection des prédateurs !!

      La franc maçonnerie élitiste regarde, tranquille dans son mépris des autres, sa « république » s’épanouir, bien protégés par leur garde prétorienne.
      De provocation en provocation, juste un peu déçus de voir que la castration du peuple à assez bien réussi !
      Ils ont fait une petite répétition avec les GJ, et Ils attendent avec impatience la vraie révolte, quand les derniers Français excédés essaieront de se défendre, avec les premiers morts de la « diversité » pour pouvoir se donner le beau rôle en écrasant définitivement les gens ordinaires…
      La remise en vedette des anti-chasse pour provoquer des incidents les plus graves possible, avec l’espoir que des chasseurs agressés se servent de leur fusil fait totalement partie de la tactique!!
      Le covid est une opportunité, mais un Brevik Français serait une vraie bénédiction pour eux, et tout est fait pour y arriver !!

      Relire la fin du Camp des saints !
      Aucun espoir…

      1. Nemrod

        Aucun espoir…oui peut être.
        Mais l’histoire des hommes est faîtes de tant de surprises.
        Pour ma part et je l’ai déjà dit, je suis curieusement de plus en plus plus serein.
        J’ai intégré l’idée que mon destin sera de certainement désobéir sauf a me perdre totalement.
        Au final qu’aurais je à perdre si ce n’est la « liberté » qui de toutes façons sera morte telle que je la conçois.
        De l’argent ?
        Oui surement mais tout a un prix…et peut être que je ne pourrais pas payer l’EHPAD où il n’est pas du tout prévu que j’aille.
        Mon père Dimanche s’est débrouillé pour que ça n’arrive pas pour lui juste en décidant de ne plus manger ni boire.
        Il avait 86 ans.
        C’est lui qui a trempé mon caractère .

        1. taisson

          « C’est lui qui a trempé mon caractère »

          C’est ce qui devrait se passer pour tous les garçons qui ont eu un « vrai » Père .

          Et bien des années après qu’il ne soit plus la, et alors qu’à son tour on se rapproche de l’addition finale, il est encore souvent une sorte de référence…Et on aimerait entendre son avis.

          Toutes mes condoléances, Nemrod..

        2. Nemrod

          Merci à tous.
          Son père à lui est parti en camps de Prisonnier pour ses 7 ans et il est revenu paralysé par une tuberculose rachidienne ( mal de Poth).
          Il a donc fallu faire bouffer la famille .
          L’état Français ensuite dans sa grande mansuétude lui a offert trois ans de vacances en Algérie .
          Tout ça retrempe un caractère dont il était déjà pourvu…

  12. Gerldam

    Tant qu’on pourra piller, de préférence dans les beaux magasins, sans le moindre risque dès lors qu’on sait courrir assez vite, pourquoi irait-on se gêner?
    Avec un gouvernement et ses trompettes médiatiques qui serinent du matin au soir qu’il faut plus de « redistribution », quoi de plus logique que de redistribuer soi-même? En étant noir ou maghrébin, c’est l’impunité assurée, même si on s’est fait une entorse en cassant la vitrine d’un coup de pied de travers.

  13. Infraniouzes

    Macron et sa clique de branquignolles professionnels seront bien punis. Ils redoutaient le désordre causé par les Gilets jaunes qui pouvait nuire à leur tranquillité et détériorer leur image. Ils l’ont méchamment réprimé. La Covid 19, gérée de façon déplorable par les susdits, va causer infiniment plus de dégâts.
    C’est au pied du mur qu’on voit le maçon. C’est devant les grands événements qu’on voit les grands hommes.

  14. Le Gnôme

    Dans la série flagellons nous, le roman d’Agatha Christie Dix petits nègres va être renommé, le mot nègre ne plaisant plus.Il faudrait aussi changer le nom de l’auteur, il y a Christ dedans, et il va falloir changer aussi le nom de négritude cher à Senghor.

    Pourtant, comme nous l’apprend Pastoureau dans son livre sur le noir couleur), nègre vient du latin niger qui est un noir brillant contrairement à ater qui le noir mat.

    Dans le même genre, Amazon retire toutes les références au Père Fouettard, il ne faut pas encourager à battre les enfants. Je suppose qu’il ne faut pas leur apprendre non plus la différence entre le bien et le mal.

    Ce monde commence à me dégoûter profondément.

      1. Aristarkke

        Le doute est permis puisqu’elle a littéralement disparu pendant deux semaines en 1926 (malgré des recherches intensives)…
        Retrouvée, elle a toujours évoqué une fugue en amnésie totale…
        Si l’on en juge par la série Downton Abbey, s’éprendre d’un Black était très mal vu dans la bonne société anglaise s’émancipant lentement de ses règles victoriennes.
        Feu le Hussard nous aurait aimablement instruit sur pareil sujet.

        1. Nestorius

          Il n’est pas besoin de Downtown Abbey pour savoir que s’éprendre d’un Black a toujours été très mal vu partout, tout le temps, et que là encore, c’est la vision contemporaine sur le sujet qui est une nouveauté dans l’histoire de l’humanité.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      « Blanche-Neige et les sert nains » va devenir « la genrée féminin non-racisée et les sept personnes de taille adulte hors des stéréotypes communs »

      1. Rick Enbacker

        En écriture inclusive, svp !

        Le.a genré.e féminin.e non-racisé.e et les sept personnes de petite taille adulte hors des stéréotypes communs

        Ca claque, non ?

    2. Rick Enbacker

      Le nouveau titre « Ils étaient 10 » se justifie amplement car, l’histoire ayant été réécrite aussi, les protagonistes ne portaient pas le masque. Ils se sont donc contaminés les uns les autres et sont tous morts du covid.
      Bien fait ! Ca leur apprendra à faire des réunions à 10 !

    3. Opale

      Désolée chère créature chtonienne, j’ai fait un doublon je n’avais pas vu votre désarroi sur le même sujet. Merci pour la mention de Pastoureau, ses livres sur les couleurs sont un régal pour mes yeux.

    4. Chat de Nuit

      L’ancien PDG d’Universal France, va sûrement devoir changer de nom lui aussi. S’appeler Pascal Nègre, mais cela doit faire tant de mal à tous ces gens du kandubien…..

      1. baretous

        merci ! je recherche toujours et partout des avis ayant été extremement choqué.J’ai reçu ça en pleine figure en le voyant de visu. Je suis par ma grand mere paternelle descendant d’esclave réunionnais et affranchi en 1844 et je suis horrifie, si c’est ça, que l’on puisse culpabiliser dans un message subliminal une population locale très rurale qui est très éloignée des problemes géo politiques et sociétaux.C’est à vomir……..

        1. Dr Slump

          Pour moi cela ne représente, rien, ce n’est qu’un Rorschach, sur lequel le barbouilleur a fait une éclaboussure de peinture rouge pour faire sanglant et laisser l’imagination de chacun faire son oeuvre.
          C’est ne rien de plus qu’une oeuvre d’art comptant-pour-rien.

          1. baretous

            oui certains le disent aussi mais ne connaissant pas les auteurs, leur passé (anciens rappeurs de toulouse) et leurs fréquentations locales .

            ce qui me fait penser que derriere cet éclaté de peinture( certains habitants croient qu’ils vont revenir pour finir 🙂 ) il y a un message subliminal les ayant contacté pour leur demander le sens qu’ils donnaient à cette oeuvre, l’un d’entre eux m’a menacé au téléphone d’éventuelles violences physiques….

            ce n’est pas que kloug à mon avis.. 🙂

            1. Dr Slump

              Il n’y a rien de subliminal, ce sont juste des tâches de couleur sans forme ni signification. Un rorschach, sur lequel chacun va projeter ce qui agite son esprit, ce qui fait que chacun en aura une interprétation différente. L’esprit humain a besoin par nature de cohérence, ce qui nous pousse à chercher exagérément des interprétations à des choses qui n’en ont pas.

              Ceci n’est qu’un barbouillage. Et pourquoi se torturer l’esprit avec les supposées intentions de personnes que vous ne connaissez pas? Qu’est-ce que vous en savez?
              Et si vous les appelez en étant déjà convaincu que ce sont de vilains aux méchantes intentions, il sera plus probable que vous obteniez la réponse que vous attendiez…

              1. baretous

                vous pensez bien que je me suis renseigné sur eux avant de leur demander la signification sur cette face car sur l’autre le m^me type de peinture est figuratif. et ne pose aucun probleme.Cette petite histoire ayant couté un sacré pognon à la commune ( hebergement, location nacelle……) les deux artistes ayant eu quartier libre pour la face incriminée..

  15. Opale

    HS mais là c’est vraiment mais vraiment du grand n’importe quoi :
    www .lemonde.fr/culture/article/2020/08/26/le-roman-policier-dix-petits-negres-d-agatha-christie-devient-ils-etaient-dix_6049982_3246.html

    « Changements de titre

    En raison de la teneur raciste et insultante du mot « nigger » en anglais, le titre varie dans cette langue à plusieurs reprises :

    Ten Little Niggers (version originale britannique, conforme au titre de la chanson de 18693),
    Ten Little Indians (version alternative américaine, calquée sur le titre de la chanson de 18684),
    And Then There Were None : c’est sous ce titre, jugé moins offensant et tiré du dernier vers de la chanson, qu’il fut publié aux États-Unis à partir de 1940, et au Royaume-Uni dans les années 19808.

    En français, toutes les éditions portent le titre Dix Petits Nègres, mais le titre est retiré de la vente par Amazon en mai 2020 pour cause de contenu non conforme aux critères de la société. Les éditions du Masque annoncent sur leur catalogue la parution de l’ouvrage sous le titre Ils étaient dix pour août 202010. Ce renommage provient d’une décision prise par James Prichard, arrière-petit-fils d’Agatha Christie et gérant des ces droits, qui déclare « quand le livre a été écrit, le langage était différent et on utilisait des mots aujourd’hui oubliés », ajoutant « nous ne devons plus utiliser des termes qui risquent de blesser : voilà le comportement à adopter en 2020 ».

    Ce changement de titre s’accompagnera également de remplacement du mot nègre qui apparait 74 fois dans l’ouvrage. Ainsi l’île du Nègre devient, comme dans la version anglophone, l’île du Soldat. » WIKI

    Toutes les versions originales vont devenir collector.

    1. Higgins

      Je crains pour Montesquieu et son « De l’esclavage des nègres ». Vu l’intelligence des nouveaux censeurs, ils sont capables de l’interdire vu qu’ils sont sourds à l’ironie et au second degré.

      1. Opale

        Je suis effarée qu’un livre puisse être dépossédé de son titre a posteriori sans que l’auteur ne puisse plus rien dire. Rien ne nous sera épargné dans la correction progressiste de notre temps.

            1. douar

              Je crois que Conrad n’est plus en odeur de sainteté dans les écoles US.
              « Au coeur des ténèbres  » est sans doute raciste? Lord Jim?

        1. Aristarkke

          À partir du moment où les ayant-droits acceptent ce type de modification…
          C’est qu’en Grance, les droits d’auteur courent jusqu’en 2046…

    2. Pierre 82

      Il y a un village dans le Tarn-et-Garonne appelé Nègrepelisse. Il fait d’urgence changer ce nom en « Homme-de-couleur-Pelisse ». On a aussi Castelsarrasin, dans la foulée, à modifier…

        1. Vodkaman

          Oui, vous me coupez l’herbe sous le pied, Major.

          Mais sur le panneau indiquant la sortie, le nom de l’autre commune (Salles-de-Villefagnan) desservie par cette sortie provoque une association… comment dire…

          En lisant de travers haut/bas et avec une approximation orthographique, vous êtes bon pour un diner avec la croqueuse de taxi.

      1. Dr Slump

        Nègre, étymologiquement, ne désigne pas « homme de couleur », mais tout bêtement la couleur noir. Nègrepelisse devrait donc signifier « pelisse noire ». Et Castelsarrasin devait désigner la présence d’un château, lieu de protection contre les incursions des sarrasins, fréquentes à l’époque. Ce qui informe au passage que l’agresseur n’était pas toujours celui qu’on croit, et que l’histoire aurait sans doute tendance à se répéter!

        1. Pierre 82

          Le site de la commune de Nègrepelisse donne l’origine « Les bûcherons fabriquaient le charbon de bois qui noircissait de poussière leur pelisse ». Ça vaut ce que ça vaut (j’ai un peu de mal, j’avoue)… Mais cela n’a aucune importance, puisque une association va probablement se monter (aux frais du contribuable local) pour faire cesser ce scandale.

  16. Higgins

    Le masque va être obligatoire pour les enfants à partir de 11 ans. En cas d’absence du masque et/ou de refus de le porter, l’amende sera de 135 carambars. Les sucettes sont acceptées.

  17. John John

    On a pas le cul sorti des ronces.

    Là, je pense qu’il est devenu de facto interdit de manifester. On nous force même a porter un accessoire vestimentaire inutile voir néfaste pour la santé.

    On ne parlera pas des dizaines de millier de morts car ils n’ont pas eut le droit d’aller suivre leur soins habituels … est-ce que nos gouvernants comprennent qu’ils sont devenus des criminels au sens propre du terme ?

    La team baba yaga, les soldats travestis, de l’Hotel de Paris, ont presque le mm comportement que certains dictateurs du XXème siècle; quoique l’on puisse entrevoir l’ongle d’une pègre internationnale. Bref.

    Donc je me permet de vous partager une réflexion: la résistance, et peu en parle, en 37-38-… n’est pas glorieuse, elle parle à 5 personnes, c’est tout, et chqcun permet un maillage impossible à débusquer.
    Ce qui compte ne sont pas les individus mais les mots et les idées, stratégies, qu’ils se partagent, donc ce petit maillage. C’est juste la petite flamme qui se partage mais qui n’éclaire pas, et les mains qui la porte.

    Bonne nuit :).

  18. Pier

    HS, pour le patron du blog.
    Ce serait sympa de reprendre l’idée de votre image avec le type qui se soigne à l’aspirine en l’adaptant au covid et au port du masque. C’est en lisant un article de l’Immonde sur le respect total du port du masque en extérieur par les Espagnols que j’y ai pensé, car parallèlement ils ont également une forte hausse des cas comme les pays sans masques. Mais le journaliste ne s’interrogeait évidemment pas sur une possible inutilité de cette mesure.

    1. Stéphane B

      Je reviens d’Espagne. Oui, les espagnols le portent mais la guardia civil n’est pas trop tendre non plus, ni avec les touristes. La guardia ne respecte pas le décret préconisant le masque au regard de la distanciation. La guardia veut l’imposer à tous du moment que nous sommes dehors.
      Par contre, dans les piscines des hôtels, tout le monde se baigne sans masque et cela ne dérange pas les espagnols.

      Sur le masque. Hier, par mon travail, j’ai reçu deux masques en tissu, chouette. En lisant la notice, que je me balade avec ou sans, c’est pareil, car il filtre toutes particules supérieures à 3 microns. Or les virus ont un diamètre inférieur à 1 micron.

      1. douar

        dans le genre conn…rie, la boîte de ma femme, une banque, annonce que chacun pourra se faire dépister (« gratuitement »).
        En cas de positivité (même asympomatique), quarantaine pour tout le monde…Agence fermée.
        Ou l’art de se tirer une balle dans le pied.
        Bien sûr, certains de ses collègues sont hypocondriaques et n’hésiteront pas à se faire contrôler plusieurs fois.
        Sans compter les tire au c…

        Pour les espingoins, je confirme, la guardia civil a de beaux restes de la période franquiste. Rajoutons à ça -en Catalogne-, le barça s’est pris une rouste, Messi veut partir. Grosse déprime.

      2. Higgins

        Un de mes amis a passé tout le confinement en Espagne dans sa résidence secondaire. Il avait des travaux à faire et avait eu la bonne intelligence de faire rentrer tous les matériaux dont il avait besoin avant. Il s’est donc bien occupé pendant deux mois. Le confinement était bien plus sévère qu’en France et, de son point de vue, la Guardia civile est restée bien « franquiste » dans son fonctionnement. La population le sait et s’est tenue à carreau.

        1. Aristarkke

          Ho, la population aussi. Aucun aimable patriote espagnol ne lui (guardia civile) n’ a dénoncé ce Grançais venu pomper de la paella ???

          1. MCA

            Sacrée opportunité cette pandémie.

            Voilà comment une pandémie probablement déclenchée par incompétence est récupérée dans le but de justifier toujours plus de flicage et de contraintes sous couvert de sécurité.

            C’est la marque de fabrique de ce monde que d’imposer sans relâche de nouvelles mesures coercitives derrière un paravent bien commode.

            A quand le puçage RFID?

    2. Higgins

      Si j’en avais le temps et les moyens, je ferai bien des masques avec des slogans dessus style « La République En Masque » ou « Le masque ou la vie » ou « Non au masque » ou ‘Le masque non, la Liberté oui », etc, etc,… Je suis persuadé que ca ferait un carton.

      1. Le Gnôme

        Votre âme est un paysage choisi
        Que vont charmant masques et bergamasques
        Jouant du luth et dansant et quasi
        Tristes sous leurs déguisements fantasques.

        Verlaine

  19. glot

    En Suisse, dans le canton de Neuchatel, des citoyens ont lancé un ultimatum aux forces de police, en placardant des affichettes dans les rues.
     » Disant grosso modo ceci :
    « Si les bandes de racaille , pour la plupart venue de France continuent à nous emm…., en bénéficiant d’une forme de laxisme judiciaire et pénal et de la bienveillance d’associations bien-pensantes, nous défendrons nous-mêmes notre territoire, comme les Suisses l’ont toujours fait au cours des siècles… »

  20. glot

    Qu’il va faire bon vivre dans ces villes, telles Villeurbanne, passées sous la gouverne de la gauche écologiste.
    Cédric Van Styvendael, le nouveau maire a souligné le choix clair des électeurs : « Ce que les Villeurbannaises et les Villeurbannais ont validé ce soir, c’est d’abord les forces de la gauche, de l’écologie et plus globalement du progrès quand elles se mettent ensemble ».

    Et ce matin les Villeurbannais en achetant leur journal

    https://www.leprogres.fr/faits-divers-justice/2020/08/27/une-fusillade-eclate-a-villeurbanne-et-fait-trois-blesses

    1. Higgins

      25% de votants au second tour et il ose prétendre que les habitants l’ont choisi !!! Les politiques sont décidément des parasites de la société.

  21. panchovilla

    il ne s’agit pas d’un ensauvagement mais d’une africanisation.
    ils pillent tout ce qu’il est sans risque de piller, et volent ce qui n’est pas protégé.
    la différence entre ici et là-bas c’est que là-bas entre deux coups d’état la police utilise ses armes et la justice utilise ses prisons (et ses coupe-choux pour les mains des voleurs, si ce n’est leurs têtes).

  22. lxy

    Avec les téléphones mobiles on peut réguliérement voir des scénes (par exemple le saccage d’un magasin proche des Chams Elysees ) qui nous aurait valu quelques commentaires lénifiants et insignifiants dans la Presse du genre « Quelques jeunes supporters décus par la défaite ont créé quelques échauffourées dans le quartier »

    1. MCA

      Il faudrait faire un petit effort pour se mettre au goût du jour en remplaçant « échauffourées » par « incivilités » svp!

      C’est ainsi que planter un couteau dans le dos de son voisin est devenu une incivilité; c’est comme ça.

  23. jsp

    https:/ /www.letelegramme.fr/bretagne/irene-frain-le-sang-verse-exige-que-la-societe-livre-un-minimum-d-explications-24-08-2020-12602555.php
    Toutes les vies : les célèbres, les anonymes, les flamboyantes, les fragiles, notamment celles des vieux que nous serons tous un jour. Eux, quand on les agresse ou qu’on les tue, ils n’intéressent guère s’ils n’ont ni fortune ni secrets émoustillants.
    Une réalité affligeante et terrifiante.
    Irène Frain dans « Un crime sans importance » écrit sur l’indicible : le meurtre de sa grande sœur en 2018.
    De l’absence d’un rapport de police au silence de la justice

  24. erjieff

    Déjà, suivre scrupuleusement les conseils donnés par Macron au Liban et faire comme ce peuple « souverain » qu’il admire et soutient.
    On sort dans la rue, on va les chercher, et on leur rappelle les bonnes manières, en même temps qu’on soigne l’éducation citoyenne des milices de banlieusards qu’ils utilisent pour entretenir la peur des électeurs.
    C’est vraiment désolant de constater que notre pays en arrive à la nécessaire obligation de nettoyer les écuries d’Augias

  25. glot

    Le pédopsychiatre et psychanalyste Maurice Berger qui s’occupe plus particulièrement des délinquants issus de l’immigration , dénonce le constat d’echec de l’Etat et appelle à ce que la France se retire de la Convention Européenne des Droits de l’homme.
    —————————
    Le travail effectué actuellement par des professionnels comme moi donne le sentiment de vider la mer avec une petite cuillère.
    Notre capacité de prise en charge éducative, nos systèmes judiciaires et sanitaires sont débordés.
    Or une majorité des majeurs et mineurs délinquants et violents que j’ai pu observer dans mon travail sont issus de l’immigration.
    Il me semble qu’il n’y a pas d’autre solution que de se retirer temporairement de la Convention européenne des Droits de l’Homme

    https://www.lefigaro.fr/vox/societe/maurice-berger-la-montee-des-violences-en-france-est-trop-importante-pour-se-contenter-de-declarations-indignees-20200826

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.