Le chômage grossit, Pôle Emploi aussi

Bon, soyons clair : si la situation sanitaire est assez bof, la situation économique est, elle, plutôt pas top comme en témoignent les exhortations nerveuses de Bruno Le Maire envers les Français pour les pousser à cramer, rapidement, leur bas de laine. Il ne faudrait pas que ces citoyens aux compétences économiques médiocres en viennent à douter d’une fulgurante reprise pourtant garantie à la fois par l’actuel locataire de Bercy, véritable expert en matière de cramage d’argent des autres, et par le beau plan de relance à moult milliards qu’il concocte avec la finesse qui le caractérise.

L’assurance que l’économie française va rapidement retrouver ses niveaux d’avant-crise n’empêche cependant pas de préparer un peu le terrain en cas – fort improbable, convenons-en – de déconvenues, par exemple sur le plan de l’emploi. Car oui, il se pourrait, murmure-t-on de façon discrète dans les couloirs républicains, que le niveau d’emploi dans le pays pourrait subir quelques tensions passagères.

Heureusement, tout comme le pays a pu surmonter la crise sanitaire grâce au travail remarquable de toute son administration, à la justesse des analyses gouvernementales et à des prises de décisions rapides, déterminées et particulièrement bien pensées, on sait d’ores et déjà que le pays saura maîtriser ses petits problèmes temporaires de chômage par l’habile truchement de l’institution dédiée à la gestion de l’emploi : Pôle Emploi se prépare donc à accueillir comme il se doit les quelques chômeurs supplémentaires qui pourraient advenir dans ce petit moment délicat.

Et s’il y a bien une méthode avérée pour lutter contre le chômage, c’est bien… de créer de l’emploi, pardi !

Évidence que n’a pas manqué de comprendre et d’appliquer Pôle Emploi qui se prépare donc à cette nouvelle « vague » … en embauchant 3000 à 5000 employés en CDD. Et même si ce nombre est encore faible face au demi-million de nouveaux chômeurs enregistrés depuis le début de la crise sanitaire, on est sur le bon chemin : lorsque 400.000 CDD auront été contractés par Pôle Emploi pour lutter contre le chômage, pouf, la mission sera remplie puisqu’il n’y aura plus de nouveaux chômeurs. Malin.

Néanmoins et nonobstant cette judicieuse approche du problème, Pôle Emploi s’attend malgré tout à une hausse notable de la charge imposée à ses employés par la brusque montée du chômage français. Et là, une question s’imposera à tous les contribuables et les salariés dont les cotisations, obligatoires, financent cette institution : en quoi l’embauche de ces milliers d’employés garantira-t-elle un meilleur traitement des chômeurs ?

La question est d’autant plus légitime que Pôle Emploi s’illustre, ces dernières décennies, par son absolue nullité tant en matière de résultats obtenus qu’en matière de gestion des deniers et des dossiers qui lui sont confiés. Enfin, ici, « nullité » est un délicat euphémisme puisque, s’agissant d’argent public, le résultat est toujours une dépense qui, ne trouvant pas en face une concrétisation valable, se transforme donc en perte sèche pour le contribuable et le cotisant, sans parler des pauvres hères confrontés à la machine bureaucratique de gestion de l’emploi auxquels on propose régulièrement, avec une décontraction calibrée par d’intéressants cerfas et une assurance qualité au taquet, des stages de charcutier lorsqu’ils ont une formation de menuisier ou l’inverse.

Et ce constat n’est pas issu d’une simple observation ou par la collection taquine de coupures de presse sur les cas les plus grotesques, mais bien par la Cour des Comptes notamment, qui a récemment rendu ses conclusions d’une étude de l’institution de 2012 à 2019 : absentéisme très élevé, primes à gogos, avantages indus des cadres et dirigeants, augmentations salariales trop rapides, à tel point que la Cour en vient même à préconiser de « réexaminer » l’affectation des conseillers supplémentaires de Pôle emploi pour tenir compte de l’afflux à venir de demandeurs d’emplois. Ouch.

Et sur le plan des résultats en termes d’emploi, le constat est aussi accablant : non seulement la fusion ASSEDIC – UNEDIC n’a pas permis d’améliorer quoi que ce soit (et les inscrits doivent toujours en passer par un parcours du combattant pour percevoir leurs indemnités et bénéficier des aides, formations et encadrement pour lesquels ils ont cotisé), mais les objectifs statistiques en termes d’emploi, pourtant fixés comme mission pour l’institution, ne sont pas du tout remplis ; le nombre de chômeurs continue d’augmenter, quelle que soit la catégorie qu’on regarde ; les chômeurs de longue durée (depuis plus d’un an) ont vu leur nombre exploser de 153,7% depuis la création de Pôle emploi ; en 10 ans, l’ancienneté moyenne au chômage a aussi bondi de près de 58% pour atteindre… 610 jours ; sur la même période, on observe aussi un bond de près de 570.000 personnes âgées de plus de 50 ans. En bref, le bilan est désastreux.

Et surtout, il est extrêmement coûteux puisqu’en parallèle, force est de constater que le secteur privé de gestion des offres d’emploi s’en sort beaucoup mieux. Le nombre de sites consacrés à la recherche d’emplois n’a pas cessé de grandir, et les entreprises passent maintenant volontiers par LinkedIn, LeBonCoin, Monster ou d’autres pour leurs recrutements avec une efficacité qui n’est plus à démontrer. En pratique, ces entreprises obtiennent de bien meilleurs résultats que les armées d’employés d’un Pôle Emploi parfaitement englué dans une bureaucratie et une paperasserie aussi kafkaïennes que grotesquement inutiles.

Chaque année, des milliards d’euros sont consacrés, par les cotisations, à tenter d’aider les demandeurs à retrouver un emploi. Ces milliards actuellement dépensés au travers de Pôle Emploi, structure imposée et grossièrement inefficace, n’ont en réalité aucun besoin ni d’être dépensés dans ce mastodonte incompétent, ni même d’être prélevés alors que des entreprises privées fournissent le même travail pour une fraction du coût.

Et si la disparition de Pôle Emploi signerait inévitablement l’arrivée d’un nouveau contingent de chômeurs actuellement employés à pousser des papiers dans cette bureaucratie coûteuse, nul doute que les économies réalisées ensuite contribueraient amplement à relancer l’économie française, fort mal en point.

En attendant, les autorités ont donc choisi la tactique exactement inverse : grossir les rangs de Pôle Emploi et obésifier encore un peu plus l’entité. Mais cette fois-ci, c’est sûr, ça va marcher !

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires158

          1. Citoyen

            Oui, mais ça, c’est parce qu’au CNRS, ils ne savent pas rédiger les annonces de chez Popol, quand ils cherchent un chercheur…
            S’ils savaient faire, il mettraient comme libellé :  » Recherche chercheur qui trouve » … Sinon, ils n’ont que les chercheurs qui cherchent qui se présentent …
            C’est quand même pénible, qu’il faille tout leur expliquer !… et en plus à des chercheurs !…

    1. Stéphane B

      Ma gamine !

      Elle vient de terminer son bachelor via une CCI. Et avec le magnifique grandiose gestion du COVID, les embauches prévues par la CCi se sont fermées (temporairement lui a-t-on dit, ouai ouai).
      Du coup, elle s’est orientée vers le service civique. Pôle emploi recrute des jeunes en service civique pour aider les chômeurs à se servir d’un ordinateur (si si). Elle a postulé et a été prise pour une durée de 6 mois sûr et pouvant aller jusqu’à un an.

      J’avoue sans aucun problème que ce n’est pas un foudre de guerre en matière de chercher du boulot et qu’elle se laisse vivre.

        1. Stéphane B

          Au total, selon les situations, les volontaires en Service Civique perçoivent entre 580,62 euros et 688,30 euros par mois.
          (https:/ /www.service-civique.gouv.fr/)

          Donc oui, c’est à peu près le même tarif.

          Elle fera 28 heures par semaine.

              1. durru

                « Analphabètes fonctionnels », que ça s’appelle.
                Ce terme a gagné ses lettres de noblesse avec le précédent gouvernement roumain, dixit le président lui-même 😉

    2. Pheldge

      on ne l’utilise pas pour « trouver du boulot », mais pour toucher l’allocation chômage et les différentes aides, et pour se faire offrir une formation

  1. Aristarkke

    « n’empêche cependant pas de préparer un peu le terrain en cas – fort improbable, convenons-en – de déconvenues, par exemple sur le plan de l’emploi. »
    Gouverner, c’est prévoir…
    Là, en l’occurrence, la suite de la brillante manœuvre printanière n’est pas difficile à imaginer.
    Par exemple, un restaurant ouvert à l’automne dernier au bord du lac de Grigny (Essonne) est déjà en faillite…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Ce n’est sans doute pas une exception. Il semble que la vague de faillites qui se prépare ne sera pas qu’un clapotis à la surface des jours. Bercy aurait (conditionnel requis) des chiffres sur ce sujet donnant un avant goût de la débâcle à venir.

    2. Deres

      Oui, il va y avoir une grande vague de faillite. Le souci c’est qu’on aura payer le chômage partiel à leurs employés sans parler des aides directs et indirects pendant bien 6 mois avant de faire ce constat. Ces mesures de protection ne sont efficaces que si la crise n’est pas trop longue et que si on sélectionne les entreprises qui ont un avenir. Mais bien entendu en Grance, aucune condition n’est demandé. Au contraire, tous les canards boiteux du pays ont profités de 6 mois de répit avant de déclarer une faillite prévisible, le tout au frais du contribuable. Un beau gâchis de richesse.

  2. Aristarkke

    Rappelons que cette petite merveille est la création de Chirac, secrétaire d’état du Général alors. Mais le but était alors de fournir aux entreprises une plate-forme d’annonces d’offres d’emploi pour les aider à recruter en dehors de leur zone locale, vu que la main d’œuvre manquait alors/offre…

    1. Deres

      Peut être qu’il y avait une logique à une époque où il n’y avait que les annonces des journaux papiers et le courrier écrit à la main pour trouver du travail. Mais els temps ont bien changé. Par contre, les administrations, une fois créées ne disparaissent jamais et surtout ne baisse jamais leur budget même avec l’informatique (au contraire d’ailleurs …).

      1. Calvin

        Il y a des entreprises qui utilisent leurs comptes Facebook pour passer des offres d’emploi.
        Pôle Emploi s’est adapté : leurs agents sont tenus de consulter Facebook durant leur temps de travail !!!

  3. Infraniouzes

    On peut aussi classer dans les emplois lucratifs mais quasiment inutiles, ces palanquées de formateurs dispensant des formations inutiles financées par les régions et qui ne débouchent sur rien. Mais elles ont l’énorme mérite de donner du boulot à ces formateurs spécialistes en rêves pour crédules. Ce n’est pas une critique. Souvent très capables, ils sont su saisir une opportunité qui doit parfois plus à leur entregent qu’à la force de leur poignet. La France est ce pays d’intellectuels où on raffole d’éduquer les masses sans s’occuper de quoi sera fait leur lendemain. Une fois le diplôme en carton bouilli délivré, on se désintéresse du malheureux à qui, en partant, on conseille de faire jouer son réseau pour enfin obtenir l’emploi de ses rêves. Et parfois ça marche. Et Pôle emploi exulte !

      1. Calvin

        En permaculture,tu payes ta formation pour travailler gratuitement (on n’emploie pas le mot esclavage dans le camp du bien) sinon ce n’est pas viable.

    1. Marcello Biondi

      J’avais lu quelque part que les fonds alloués aux formations servaient engrande partie à des bobos les utilisant pour leur épanouissement personnel. Ils squattaient des ateliers de formation de poterie, sculpture (entre autres) alors qu’ils en avaient nullement besoin pour leur métier.
      Pour l’anecdote il y a tellement de magouilles dans ce domaine qu’en tant que technicien BE j’ai eu mon Caces par complaisance sans avoir touché un fenwick. Mon ancien patron m’avait inscrit à mon insu à une formation où le formateur est venu 2h dans notre boite. Je me suis retrouvé avec étonnement avec le caces sans avoir rien demandé. Le patron devait toucher une retro commission par le type, il bossait 2h et était payé 3 jours par l’état.
      https:/ /www.europe1.fr/economie/le-juteux-business-de-la-formation-professionnelle-3590447

      1. baretous

        bonjour. a ce titre pole emploi délivre t il des aides à la reconversion ? parce que au bled un ingénieur en pré retraite a monté son projet de chambres d’hotes et se retrouve copain avec un haut responsable local de pôpaul Emploi..

    2. MCA

      @Infraniouzes 2 septembre 2020, 9 h 31 min

      Observation très pertinente, cela dit ça ne date pas d’hier.

      Ça fait un bail que ces parasites vivent sur le dos d’entreprises qui à un réel problème de mal-être de leur personnel envoient suivre des stages « alakon » chez ces prestataires de services histoire de se prévaloir du fait qu’elle ont le souci de la bonne santé psychologique de leurs cadres.

      1. Pheldge

        la formation c’est un racket : j’ai payé pendant 3 décennies, alors que les formations n’existaient pas sur l’île ! Et en ce qui me concerne, j’ai toujours dû payer de ma poche. Et pendant ce temps là …

      2. Pierre 82

        J’ai toujours connu ce types de formations vaseuses proposées par mes employeurs pour purger mon « compte formation ». Vous avez souvent un type agaçant du genre beau gosse qui va nous tenir la jambe pendant 3 jours pour enfoncer des portes ouvertes, mais le tout dans une ambiance plutôt relax, et souvent, on bouffe bien à midi.
        Ça change un peu du boulot, c’est payé pareil, mais par contre, ça ne sert tellement à rien qu’il est évident que c’est organisé entre les copains du RH et les boîtes de formateurs pour recycler du pognon qui est de toutes façon obligatoirement prélevé sur chaque employé. Autant le refiler à des potes, surtout s’ils vous remercient par des rétrocommissions.

        1. Marcello Biondi

          C’est exactement ça, les formateurs sont souvent des copains. Mon patron avait même essayé de me forcer a faire une formation sauveteur secouriste chez ce même copain. J’ai dit non car toute la boîte le faisait, on aurait assez de SST et vu la qualité des formations dispensées je me doutais que je n’en apprendrait pas plus qu’en regardant alerte à Malibu. On m’a répondu: tu n’as pas envie de sauver un collègue qui faut un malaise ? J’ai répliqué que vu l’estime que j’ai pour mes supérieurs je serais plus du genre à les achever. Un collègue pompier volontaire ayant assisté à la formation m’a confirmé que c’était vraiment n’importe quoi. Pour l’anecdote j’avais demandé peu de temps avant une formation concernant un logiciel de calcul structure dans un des rares centres sérieux et mon patron avait refusé. Je ne l’ai jamais obtenue.

  4. Theo31

    J’ai passé quelques mois à Pôle emploi il y a une quinzaine d’années, on ne m’a jamais présenté une offre de travail. Sur la plate-forme téléphonique, ils ne sont pas fichus de vous inscrire au bon atelier. N’importe quelle agence d’intérim fait mieux.

    1. Aristarkke

      Il faut déjà comprendre le jargon administratif qui décrit les métiers.
      Dire plombier pour appeler un plombier comme un chat, un chat, était trop simple. Installateur sanitaire, déjà on comprend mieux n’est-ce-pas? 😥

      1. Rick Enbacker

        Je m’occupe : je travaille sur le traitement aquathermique du verre et de la céramique sous un environnement contraint

        Ça veut dire que je fais la vaisselle à l’eau chaude sous la surveillance de ma femme

      2. Theo31

        J’avais demandé l’atelier création d’entreprise et je me suis retrouvé à celui des CV. Quand je fus inscrit au dit atelier, les pintades qui animaient avouerent n’être au courant de pas grand chose. Je suis allé ensuite à la CCI où le niveau fut relevé sans difficulté.

  5. Chat de nuit

    Après n’avoir jamais connu une seule période de chômage, durant les années 80/90 au Royaume Uni (ce pays ultra libéral que bon nombre de Français détestent), j’ai eu la mauvaise idée de revenir en France.

    Après quelques années, j’ai du m’inscrire à Pole Emploi, où on m’a obligé à faire une formation sur « Apprendre à rédiger un CV ».

    Lors de la dite formation, il a fallu venir avec notre propre CV tel qu’il était à l’époque. Si certains avaient en effet besoin d’une formation, la formatrice m’a regardé et m’a dit « Désolé Monsieur, mais vous allez vous ennuyer durant cette formation. Vous savez déjà faire un CV et rien de ce que je vais vous dire ne va être nouveau pour vous…. » Merci à Pole Emploi de m’avoir fait perdre 2 jours (oui… oui 2 jours pour apprendre à écrire un CV) de recherche d’emploi.

    D’ailleurs, j’ai été au chômage à plusieurs reprises, et jamais je n’ai trouvé mon emploi sur Pole Emploi !

    1. Marcello Biondi

      En 2002 ils m’ont forcé la main pour que je fasse cette formation, chose que j’ai refusé après leur avoir difficilement fait comprendre qu’ayant une formation de concepteur designer je n’avait aucune lacune dans la rédaction d’un CV avec un traitement de texte. Le but de cette formation selon le conseiller était de m’initier à la prise en main d’un traitement de texte sur PC. Véridique j’en était bouche bée.

      1. Le Gnôme

        Tout chômeur qui est en formation n’apparaît plus dans les statistiques des demandeurs d’emploi, c’est tout l’intérêt des stages de perfectionnement en poterie et macramé.

          1. durru

            Vous allez entendre cette réponse de la manière la plus sérieuse qui soit. Et pas seulement de la part des politiques ou des ponx chez Paul.

            HS complet : au sujet d’un échange qu’on a eu, j’ai trouvé ça :
            Le virus est là. La majorité n’en subira pas de dommage significatif. Il est parfois virulent mais on sait maintenant soigner la majorité des cas graves. Alors remettons-le à sa juste place ; n’en faisons pas un terroriste, c’est-à-dire un agent dont l’impact psychologique et sociétal dépasse de loin son impact physique. (extrait du Parisien, opinion d’Olivier de Soyres, médecin réanimateur).
            C’est pas mal, pour une « définition », n’est-ce pas ?

        1. Deres

          2 jours de formations et on est sorti des statistiques du mois. Hollande a rendu le système instantané car avant Pôle Emploi mettait plusieurs mois à comptabiliser. C’était sa stratégie principal pour diminuer le chômage avec des formations en masse en vue de sa réélection !

            1. Deres

              Sa nullité ne l’empêche pas de se vouloir machiavélique et vil, même si sur cela aussi il s’est planté de façon minable.

              Le seul point où il réussit bien est l’upgrade de femme tous els 10 ans. La Julie va bientôt dégager d’ailleurs.

      2. Pheldge

        @ Marcello Biondi : euh, « Le but de cette formation » , c’est de faire travailler le formateur et sa boîte, au moins il ne pointera pas au chômage. Dire qu’il y a des grincheux pour critiquer Pôle Emploi !

  6. Nemrod

    Un parent proche haut cadre chez Poasdemploi m’a avoué récemment savoir que son job était inutile et couteux et qu’il en avait été toujours ainsi.
    Il est parti à 60 ans après une « négociation » avec 3000 euros de retraite plus une prime importante au départ.
    En gros il est parti à 60 ans en « négociant » alors qu’il serait parti de toutes façons à 60 ans et demi vu qu’il avait ses trimestres ( carrière longue)…quelle arnaque totale !
    Très représentative de cette administration sans aucuns garde-fou qui pille le pays.

    Rigolez pas c’est vous les arnaqués…

  7. Ben

    C’est la juste logique de notre pays collectiviste.
    Il faut un thermomètre pour mesurer donc on centralise les chômeurs dans une institution…Ça c’est pour faire les stats de l’INSEE et de Bercy OCDE etc….
    Il faut ensuite montrer une volonté politique de prise en charge des chômeurs. La population est répartie sur une courbe de Gausse avec à gauche l’assisté total à qui l’on doit tout expliquer et à droite le mec qui se démerde tout seul. Par construction, le système est dimensionné comme si toute la population se comportait comme le mec de gauche et donc le système est SURDIMENSIONNE! Le % de gens qui trouvent du travail grâce au réseau est très important, pas besoin de conseillers et de RDV Pole Emploi pour ça.

    1. Calvin

      A l’inverse, le gouvernement anglais de D. Camerone avait tenté une grosse diminution des agents de l’État qui s’était traduit par une plus grosse encore création de postes dans le privé.
      Mais ça c’est pas en France, chez nous cela ne devrait pas fonctionner ainsi, parce que, ben euh, on l’a jamais fait…

      1. Aristarkke

        Nous, nous tentons la grosse diminution des emplois du privé pour engendrer de grandes créations d’emplois étatiques. Chacun sa méthode, n’est-ce pas ???

        1. René-Pierre Alié

          Comment passer du cercle vicieux au cercle vertueux ?
          En supprimant le statut de la fonction publique. Le reste suivra.
          Mais pour ce faire, il faut être prêt à affronter quelques mois de grèves dure.
          Allo, Thatcher ?

          1. simine

            « Allo, Thatcher ? » pas de réponse?

            Essayez d’Agnès Verdier-Molinié* :

            « 60 milliards d’économies! Oui…mais tous les ans »

            *Directrice de l’Ifrap.

      2. Pythagore

        Arghhh vous voulez jeter les foules de « travailleurs » dans les bras des grds méchants capitalistes qui vont les exploiter jusqu’au trognon, c’est horrible !!!

        1. Calvin

          Vous avez raison, Pitt, mais un détail me chiffonne… Pourquoi y a-t-il plus de grèves et d’arrêts de travail dans la fonction publique que dans le privé exploitant les employés ?

  8. Calvin

    Si encore quand le chômage baisse, Pôle Emploi degraisse.
    Mais non, quelles que soient les conditions, le Léviathan embauche à tour de bras.
    S’il y a crise, croissance ou récession, excédent (bon je suis trop jeune pour avoir vu le moindre excédent) ou déficit, la seule réponse, c’est l’aspirine, pardon la hausse des fonctionnaires.
    Problème –> Fonctionnaires++ -> Taxes
    Le modèle français….

  9. Navigator

    Avis aux chômeurs. J’ai été au chômage longtemps. Du moins officiellement. Comme j’étais complètement indemnisé avec 0 € de revenu venant de l’état, j’ai la conscience tranquille, je n’ai volé personne. Mais j’ai largement cotisé. Curieusement, je n’ai jamais arrêté d’être actif, de bosser sur des projets qui se sont réalisés pour certains et pas pour d’autres en me foutant comme du tiers et du quart de mon statut officiel au yeux bienveillants de l’état. Qu’importe. Un jour on gagne, un jour on perd, ce n’est pas grave. « Postuler » à Pole Emploi en France (C’est le FOREM en Belgique où je vis), c’est très bien et cela ne sert à rien. Avis aux chômeurs : partez de ce que vous savez faire. Cela peut être n’importe quoi… Vous êtes passionnés de trains électriques ou de maquettes ? On en cherche dans les bureaux d’architectes… Proposez aux autres de leur fournir ce que vous savez faire. Aucun CERFA ne pourra vous fournir ce coup de pouce salutaire. Il n’y a pas de boulot indigne. Cela n’existe pas. Il n’y a que d’obscurs indignés qui refusent de faire le boulot. Et ça c’est de moi. Alors foncez. Avec vos moyens. Reprenez le chemin d’ici en mettant en valeur ce que vous avez. Vous n’avez pas besoin d’apprendre à faire un « CV » et d’avoir un plan financier ou une analyse de marché sous le coude. Ce n’est pas grave de se casser la gueule ou de faire faillite. Il n’y a pas de honte à se refaire financièrement dans un boulot alimentaire avant de reprendre le chemin de vos aspirations les plus légitimes. C’est hic et nunc, ici et maintenant. Dans ces temps de dingueries étatiquement organisées, prenez la tangente, innovez. Mettez les CERFAS à la poubelle, c’est leur place légitime. Cela signifie concrètement que si vous voyez qu’un service n’est pas offert ou difficilement accessible – partez de vos expériences personnelles – il y a un vide à combler, une place à prendre, quelque chose à faire. C’est toujours faisable même avec de modestes moyens. Voilà, c’était juste un petit billet pour ceux qui, victimes de l’incurie étatique socialisante, se retrouve sur le carreau en matière d’emploi en ces temps troublés. Et je sais de quoi je parle même si cela fait lontemps. Agissez en libertarien et vous serez sauvés.

    1. P&C

      Tu es sur de ton coup… je fais des maquettes et des figurines (je me rappelle encore des tanks moulés en plâtre !), et pourtant je n’ai jamais vu d’annonce recherchant ce type de profil.

  10. Marie

    Géniale l’idée ! Pôle emploi recrute des chômeurs, diminue leur nombre trop important et améliore ses services en une seule opération.
    Il faut continuer : Les hôpitaux doivent recruter des malades, l’éducation nationale des élèves, la police des délinquants, les prisons des taulards, et les hautes administrations des … non, là, il vaut mieux des insecticides pour la destruction des nuisibles.

  11. Murps

    Un vieux souvenir qui suggère que le naufrage de cette agence d’Etat ne date pas d’hier.

    La dame qui m’avait accueilli à l’ANPE à l’époque avait refusé de me préparer un ticket de remboursement SNCF pour effectuer le trajet d’une ville du Sud de la France où j’habitais, vers Paris où on me proposait un entretien d’embauche.

    Elle suggérait que le numéro de téléphone du secrétariat de l’entreprise qui était indiqué sur la lettre de convocation était faux, qu’elle avait fait plusieurs essais et que ça ne « fonctionnait pas mon bon Monsieur ».
    J’insiste poliment.
    – « pourriez-vous retenter ? j’ai appelé ce numéro quelques minutes avant de passer vous voir à l’agence, et on m’a confirmé la date et l’heure »
    La dame s’exécute de mauvaise grâce, nouvel échec.

    – « je ne peux pas vous signer un ticket de remboursement si je n’ai pas la confirmation de l’entreprise » me répond-t-elle sèchement, avec cet air de dire qu’elle est garante des deniers publics et qu’un petit margoulin qui veut se payer un week-end à Paris avec une fausse lettre ne lui fera pas le coup, à elle.

    J’identifie immédiatement le problème, enfin au moins un des problèmes…
    – « le numéro est sur Paris, avez-vous tapé 16-1 avant ? »
    Elle se décompose. Evidemment, elle ne l’avait pas fait. Carrément une faute professionnelle.
    Véridique.

    Je vous épargne la suite qui est du même tonneau. A une époque, d’autres entreprises m’ont directement envoyé le billet d’avion par la poste avec logement en hôtel confortable, c’est sûr que passer à l’ANPE juste après prenait une dimension de choc culturel…

  12. panchovilla

    l’occasion est trop belle, il faut que je vous raconte :

    il y a de nombreuses années j’ai subi un licenciement économique, j’étais alors commercial dans un établissement financier, (j’avais donc un carnet d’adresse d’entreprises locales).
    j’apprends par une radio locale que l’ANPE recherche un responsable commercial pour une association œuvrant dans le domaine du handicap, pour trouver des contrats auprès d’entreprises locales. bref, je pouvais être utile, et ça m’intéressait. Je porte ma candidature à l’agence pour l’emploi près de chez moi, et j’attends. Deux semaines plus tard, sans nouvelles, j’y retourne. Et là, tout benoîtement, la dame de l’accueil me dit « ah, on vous a pas dit ? c’est un collègue de l’agence qui a pris le poste »….
    Quelques mois plus tard j’ai vu dans le journal la tronche du « collègue de l’agence », barbu cheveux très longs mais sans cheveux sur le dessus, pieds nus dans ses sabots, se plaignant que les entreprises (méchantes méchantes entreprises) ne voulaient pas travailler avec lui et que sans subventions supplémentaires l’association (totalement inutile puisque ne trouvant pas de débouchés) risquait de disparaitre (oh noooon !).

    Fin du premier épisode.

    deuxième épisode : je trouve du boulot comme cadre en CDD dans un conseil général. Je m’occupe de recrutement, de formation, et diverses choses. A l’occasion du recrutement d’un nouveau cadre à l’action sociale, j’apprends qu’il viendra en détachement de l’ANPE (aujourd’hui « pôle emploi »).
    parce que les agents de pôle emploi peuvent être détachés dans l’administration, mais pas l’inverse. première anomalie…;
    J’apprends aussi que c’est une pratique courante chez ces gens, qui se trouvent des détachements dans des administrations mais surtout des associations, où ils vont avec un salaire négocié largement supérieur à leur salaire pôle Emploi. Leur carrière Pôle Emploi continuant de progresser (NB : un fonctionnaire qui va dans une association ne peut le faire qu’avec une disponibilité, et sa carrière et gelée pendant ce temps là. pas l’agent de pôle emploi. seconde anomalie), il arrive un moment où le salaire pôle emploi devient supérieur au salaire de détachement, et c’est alors que l’agent pôle emploi quitte son détachement en association pour retourner à pôle emploi, et que systématiquement c’est un autre « collègue de l’agence » qui va croquer du bon fromage.

    ça plus tant d’autres aberrations que j’ai vues dans cette triste boutique fait que je ne pense pas, je sais qu’on aurait tout intérêt à la supprimer purement et simplement.

  13. Le Gnôme

    Finalement, le cercle est vicieux, plus il y a de chômeurs, plus Popol embauche, ce qui accroît les coûts, il convient donc d’augmenter les taxes sur les entreprises qui deviennent moins compétitives et sont obligées de licencier, et on se retrouve avec plus de chômeurs qui oblige Popol à embaucher… Jusqu’au jour où il ne restera que des chômeurs et des Popoleurs.

  14. Pierre 82

    Il y a une douzaine d’années, ma chère et tendre épouse cherchait à embaucher une esthéticienne pour son institut de beauté. Et là, je ne sais plus pour quelle raison, on s’est adressé à Popol (qui s’appelait peut-être encore ANPE, je ne suis pas sûr), qui a commencé à nous proposer du grand n’importe quoi: beaucoup de CAP alors qu’on demandait clairement un BEP si la personne était débutante, personnes sans diplôme ayant travaillé dans la manutention et voulant se reconvertir, des garçons coiffeurs, on a même vu débouler une jeune fille qui n’avait pas l’air d’avoir la lumière à tous les étages, avec une haleine de chacal et qui n’avait plus vu un jet d’eau depuis 3 mois au moins.
    En plus de ça, il fallait aller voir sur le site officiel pour avoir accès au CV. Enfin, quand ça voulait bien fonctionner, parce que je n’avais de ma vie jamais vu un site aussi mal foutu. Notamment tout était écrit en majuscule, problème normalement résolu dans les softwares depuis les années 50. Et il fallait remettre son identifiant et son mot de passe toutes les 2 pages, et bien sûr ça plantait tout le temps. J’ai passé une bonne demi-journée à tenter d’écrire la demande, je m’y paumais dans les codes INSEE, et autres NAF, et en me grattant la tête pour savoir dans quelle catégorie je devais placer la demande, parmi la quinzaine de variations existante pour « esthéticienne »…

    Bon, en parallèle, on en a évidemment parlé autour de nous, et en 2 semaines, on avait trouvé tout seuls comme des grands. Ce qui n’a pas empêché Popol de continuer à nous faire des propositions pendant plus d’un an, alors que je n’arrêtais pas de leur signaler que c’était bon, là, j’avais plus besoin de personne.

    1. John John

      La réalité ne donne jamais raison à un socialiste, un marxiste ou autre.
      C’est cruel mais c’est un fait.

      Le socialiste va plutôt vouloir « tuer », nier, faire taire, la réalité; par tous les moyens à commencer par le mensonge et pour finir par comploter en petits groupes afin d’organiser un mensonge collectif, disons que cela finit par la construction d’une réalité autre.

      La réalité est que chacun est libre de ses choix d’autant dans une société qui le permet. Et libre, donc, d’en faire de mauvais ou de bons, dans tous les cas d’apprendre ce que pour soi signifie un bon ou un mauvais choix.

      Les socialistes, et les capitalistes de connivences, n’acceptent pas la concurrence.

      Elle est cruelle plus qu’eux car elle est diffuse: tout le monde est libre de réussir.

      C’est pas chachou du tout, c’est mm très embêtant, l’on peut, sans le vouloir, perdre de l’argent et du pouvoir.

      Les socialistes, et tous leurs avatars, refusent la réalité. Ils sont étrangers à eux mm. Ils le revendiquent et, de mon point de vue, ils sont dangereux car ils ne se reconnaissent plus. Ils ne reconnaissent rien, c’est leur habitude.

      1. Higgins

        Je pense que cette affirmation trouve une pleine démonstration avec cette plainte déposée contre le Pr Raoult :

        https://mobile.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/chloroquine/bouches-du-rhone-le-professeur-didier-raoult-vise-par-une-plainte-aupres-de-l-ordre-des-medecins-pour-manquement-au-code-de-deontologie_4092867.amp

        Faut-il qu’il dérange. Je le crois suffisamment fort pour se défendre mais de malsaine, cette crise devient franchement nauséabonde. Le pouvoir joue un jeu dangereux.

                1. Aristarkke

                  Petain a achevé l’œuvre de Napoléon qui avait instauré l’obligation pour un médecin de se faire enregistrer par son Administration et également le délit d’exercice illégal de la médecine, en non-enregistré quoique médecin.

        1. Pythagore

          s’il y a une maladie dont ce pays doit mourir, elle sera plus mentale que virale.
          On dirait un combat de coq qui se bat sur des chiffres qui n’intéressent plus personne et qui ne feront pas revenir les malades d’outre-tombe.
          Tiens, je ne savais pas que Hirsch s’était recyclé à l’AH-HP.
          ENA, what else ?

        2. Jacques Huse de Royaumont

          Le Pr Raoult s’en sortira sans doute, mais le coup de semonce sera intimidant pour les autres : ceux qui sortent des clous s’exposent à une vendetta judiciaire qui leur pourrira la vie pendant des années, les ruinera, et avec un peu de chance, les enverra en prison. A ce prix, je crains que les volontaires se fassent rares.

          1. MCA

            Ils ne toucheront pas à Raoult car s’ils le faisaient, cette sommité serait immédiatement cooptée par des pays qui ne demandent que ça.

            Mais comme par définition ça ose tout, va savoir?

            1. Pheldge

              Il n’a rien à craindre et a pris grand soin de faire attention à ne pas être en défaut. Mais médiatiquement ça continue le travail de dénigrement et de salissage

        3. Lorelei

          Et nous? On ne peut pas porter plainte pour mauvaise gestion de la crise?
          Masques non nécessaires puis indispensables, incapacité à gérer les afflux de malades, changement des données de comptabilisation des personnes atteintes entre mars et septembre et j’en passe.

        4. bibi

          Je suis très curieux des suites de cette affaire, le manque de déontologie pour avoir prescrit un médicament qui en 2019 était en vente libre et dont 36 millions de comprimés ont été vendus en France, il faut quand même oser.

          1. Aristarkke

            D’autant que si Raoult avait nettement contribué à augmenter la mortalité Covid avec un traitement fantaisiste réel, nous aurions déjà eu, en long et en large et en travers, la liste exhaustive de tous les défunts.
            Cela ressemble plutôt à une tentative d’intimidation, non pas de Panoramix mais des futurs et potentiels ralliés de la 25me heure.

          2. RV

            Ils osent au motif que ce médicament, selon eux, « est inefficace » contre la covid. Mais alors pourquoi pas le même défaut déontologique chez les homéopathes qui prétendent soigner avec des billes de sucre ?

          3. Pheldge

            Bibi, c’ec’est l’effet d’annonce qui est recherché, et qui fonctionne d’ailleurs grâce au tam-tam médiatique … quand on lit les commentaires sur le Point ou le Figaro, on en voit le triste résultat.

    2. Husskarl

      Le site était toujours aussi merdique il y a 4 ans, je l’ai testé et effectivement, il faut se logger toutes les 3 minutes. C’est littéralement codé avec les pieds.

      1. Nemrod

        Ah le site de Popaul…c’est quelque chose.
        J’ai aidé mon fils il y a 4 ans pour s’inscrire…et puis finalement il a trouvé en 2 j par son réseau…bref.
        Ca plantait sans arrêt…quand on tapait 8 ça affichait 9…véridique.
        Il fallait arriver au bout avant plantage pour pouvoir avoir RV avec un « conseiller » qui redemandait tout ce qui avait été remplis de toutes façons.
        Donc nous avons mis n’importe quoi le plus vite possible pour arriver au stade « RV avec le conseiller ».
        Voilà ou passe votre pognon.

          1. RV

            Non, non, je parlais des plaignants contre Raoult.
            Mon expérience Paulemploy se limite à quelques passages de formalité devant une espèce d’huître flasquement vomie sur sa chaise qui n’a jamais cherché à comprendre ma situation. J’y allais par nécessité pour traire au mieux le machin et me démerder par moi-même.

  15. Marcello Biondi

    Pour en revenir aux subventions de la presse et à celles de popôle emploi par la même occasion, voici un article dont le mot « gateau » dans le titre est sans équivoque dans la manière dont ils perçoivent notre argent: ON CROQUE!
    https:/ /www.francetvinfo.fr/economie/plan-de-relance/infographies-comment-se-partage-le-gateau-du-plan-de-relance-a-100-milliards-deuros_4093337.html

    1. Marcello Biondi

      Le gouvernement qui grossit comme popôle emploi aussi, petite subventions en guise de non agression en 2022. Je déclare la campagne présidentielle ouverte !
      Boursorama: François Bayrou nommé haut commissaire au Plan : « Il ne s’agit en rien de préparer la présidentielle ».
      https:/ /www.boursorama.com/actualite-economique/actualites/francois-bayrou-nomme-haut-commissaire-au-plan-il-ne-s-agit-en-rien-de-preparer-la-presidentielle-fbd830e1b09ab011308f2f8eba5b7300

            1. bibi

              Note concernant le PLANKÅSTEX les piles pour BLÖTSNÖ sont vendues séparément.
              Pour ceux n’ayant pas les moyens de s’acheter des piles il faudra remplir le CERFA N° 7I3705 pour se voir attribuer gratuitement un panneau photo-voltaïque qui vous permettra de vous éclairer le jour.

              1. René-Pierre Alié

                La nuit, vous pouvez toujours éclairer votre panneau avec la lampe de poche, rechargée pendant le jour grâce à ses piles rechargeables. Si si ! ça marche.

                1. Aristarkke

                  On dirait que la méthode espagnole d’éclairer la nuit les panneaux PV par de fortes lampes alimentées par groupes électrogènes, a franchi la frontière lusitanienne…

    1. Zakmoriss

      Ici à Zürich c est port du masque dans les commerces alors que le virus a vraiment pas pénétré.En mars étant à risque, je portais un ffp2 avec ma femme jusque juin et les gens me regardaient comme un idiot. maintenant ils le portent tous et te regardent de travers si t en portes pas.vu leurs connerie me je me dis que ca serait facile une arnaque pour leur piquer de la thune à ces bourgeois.

  16. Opale

    Chez nous, (Si tu ne viens pas à Arnaud, Arnaud irazatoi), demain c’est le méga plan organisationnel-de-la-derniere-chance-qui-tue car ça se projette sur le chômage longue durée (certains points de vente ont des dates de réouverture genre fin 2021, voire du chômage prévu sur 2 ans), et si ça ne passe pas, ce sera licenciement en mâsse. Ça va rigoler dur demain soir.

  17. Dr Slump

    Il y a de bonnes raisons de s’inquiéter de la crise économique qui va nous tomber dessus, mais notez qu’ailleurs dans le monde c’est déjà un tantinet plus grave. En mars, les pauvres en Amérique du sud et en Afrique devaient choisir entre mourir de faim confinés ou sortir braver l’épidémie un peu, et la police beaucoup, mais maintenant ce sont des millions de gens qui meurent de faim dans le monde.
    Les malthusiens vont être contents, hein? De là à se dire que c’est un des buts recherchés, oh, même pas besoin, c’est juste la cerise sur le gâteau.

    Pendant ce temps, en doulce Fraônce, on met en oeuvre le traçage des contaminés, voyez seulement cette offre d’emploi de la CPAM de Nice publiée il y a 10 jours:
    https:/ /www.indeed.fr/voir-emploi?jk=0ac19a257091539c

    Et ceci date du mois de mars, mais voyez aussi ce que l’OMS préconisait déjà pour former les jeunes esprits au port du masque:
    https:/ /www.bfmtv.com/tech/vie-numerique/l-oms-recommande-de-jouer-aux-jeux-video-le-temps-de-l-epidemie_AN-202003300117.html

    Mais bien sûr tout ceci n’est du qu’à la bêtise et l’incompétence, je ne suis pas complotiste hein, c’est pas bien!

    1. MCA

      « pour l’inviter à se faire tester au plus vite, lui indiquer les mesures de confinement à mettre en œuvre et, le cas échéant, lui délivrer un arrêt de travail. »

      Remarque qu’il n’est évoqué en aucun cas la case « traitement ».

      Donc une fois dépisté et repéré positif, plus moyen de se faire traiter car ce n’est pas prévu et c’est le confinement obligatoire, sauf… si on se fait dépister à Garches chez Peronne ou à Marseille chez Raoult.

      Avis aux amateurs…

      1. Dr Slump

        Oui, il s’agit surtout « d’orienter » le public au bon guichet n’est-ce pas. Depuis le jeu vidéo qui entraîne les gamins au port du masque jusqu’à la sécurité sociale qui oriente le comportement des adultes, ça va, toute la chaîne est sous contrôle.

    2. Nestorius

      L’annonce CPAM est juste terrifiante. Imagine un jour mon téléphone sonne et une connasse vient m’expliquer que Machin ayant eu le covid et ayant déclaré m’avoir croisé la semaine dernière, elle m’invite à me faire tester au plus vite, m’indique les mesures de confinement à mettre en œuvre, et veut me délivrer un arrêt de travail… Évidemment je vais sèchement l’envoyer se faire foutre. Mais ensuite quoi ? La CPAM m’envoie les flics ? Potentiellement c’est la suite logique, non ?

      1. Aristarkke

        Il y a tellement de communistes dans l’âme dans ce pays que le principe du score social à la mode chinoise ne va pas manquer d’y être mise en œuvre.

  18. Theo31

    À la conférence de JL Caccomo, un chef d’entreprise raconta ses déboires avec Popol. Il decida d’envoyer sa fille étudier en Suisse avec l’assurance de trouver un emploi en Angleterre.

  19. Aristarkke

    https://www.marianne.net/economie/psa-delocalise-la-conception-de-sa-prochaine-gamme-en-inde
    C’est pas avec cela que Popaul Employ va devoir envisager de dégraisser…
    Mais cela confirme mon propos de deux/trois mois que les constructeurs grançais ne resteront plus, à terme (en dix à quinze ans maxi) , en Grance que comme distributeurs de voitures, tellement tout est soigneusement fait par l’Administration et le personnel politique pour les faire marner de toutes les façons possibles.
    Bref, se mettre hors d’atteinte en douceur…

    1. Citoyen

      Depuis la Cop21 et les inepties écolo-pastèque, tout est fait dans ce pays pour faire comprendre aux constructeurs que l’avenir de l’automobile est ailleurs … Comme ils ne sont pas durs de la feuille, ils comprennent vite et s’adaptent … et les équipementiers en feront autant … Les lendemains qui déchantent sont à portée, pourquoi s’en priver ?

  20. Channy

    Je fais des aller retour chez Paul depuis 2002 , j y ai toujours ma carte de membre..
    J ai connu Anpe -assedic et Paul dans sa forme actuelle.
    Déjà quand votre inscription est validé vous obtenez un rendez vous obligatoire pour valider votre dossier..il peut être en groupe ou individuel..( J ai vu des chances pour la France y venir avec des traducteurs alors quand certains ironisent sur les CDD pour se servir d un ordi en agence…allez voir la réalité française )
    Bref durant cet entretien l agent fait le tri…moins de 25 ans vous serez renvoyer à la mission locale..pour beaucoup on vous met # active emploi# avec un coach via une entreprise privée (la on atteint des sommets d incompétence avec des abrutis hors normes) puis ceux que Paul garde en portefeuille (les cas sociaux)
    Formation? Hormis les ateliers cv et lettre que l on vous accordera facilement ..pour le reste amener une promesse de cdi ou cdd de 6 mois..certains public ont plus de facilités que d autre , votre âge compte pour beaucoup aussi.
    Niveau suivi? 2 entretiens depuis 2017.visiblement le suivi quand on enchaîne cdd et période de chômage perturbe les agents .
    Les propositions d emplois de la part de Paul?
    Neuf sur dix a côté de la plaque…toutefois quand vous le recevez acceptez les..cad cochez accepter sur votre espace Paul..car si vous refusez..vous ne pouvez pas en justifier le motif et pour Paul ce sont des propositions valables..donc vous risquez la radiation pour refus après 3 offres valables refusées
    Trouve t on du boulot grâce à Paul…?
    J ai souvent trouvé du boulot grâce aux annonces du site…c est tout…leboncoin offre bien plus de réactivité et de retour contrairement à monster ou jobintree.
    D ailleurs depuis quelques années des patrons qui peinent à recruter me demande :#sur quel site avez vous l annonce et pourquoi allez vous sur ce site pour trouver du travail #…mais il paraît que les patrons sont satisfait des services de Paul
    Bon je précise une chose..il y a quand même de rares agents compétent chez Paul. .J en ai rencontré. .

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.