McKinsey pour un échec vaccinal plus douillet

Comme je l’écrivais il y a presqu’un an, il serait dommage de laisser perdre une bonne crise. Après tout, ça coûte cher mais ça peut rapporter gros pour qui sait s’y prendre, à condition bien sûr d’avoir subi l’indispensable hontectomie qui s’impose lorsqu’on rentre en politique (surtout en France).

Avant d’aller plus loin, je veux dissiper un éventuel malentendu : ici, contrairement à ce que l’actualité pourrait laisser penser, je ne parle pas de Buzyn, cette mémorable ex-ministre de la Santé, ex-candidate aux élections municipales parisiennes et politicienne ectoplasmique évidemment sans aucune responsabilité dans la crise sanitaire, dont le karma assez phénoménal lui permet d’obtenir un poste au cabinet du directeur général de l’OMS. Au passage, ceci permet d’avoir une idée précise de la valeur de la hiérarchie au sein de cette institution et, par voie de conséquence, des conseils qu’elle distribue…

Et donc ici, j’évoque plutôt un cabinet de conseil, McKinsey, dont le nom vient subitement d’apparaître dans l’actualité.

Apparemment et selon les précieuses informations d’Europe-1, le gouvernement a, depuis la fin du mois de décembre, fait appel à des cabinets de conseil pour éviter le merdoiement intense qui ont accompagné ses actions lors de la non-distribution du pas-de-stock-de-masques et lors de sa non-gestion des campagnes de tests.

S’adjoignant les services de ces cabinets de conseil privés, la fine équipe de clowns à roulettes entend donc mener le pays vers la vaccination optimale dans la joie, la bonne humeur et les petites piqûres amusantes. L’exposé des missions est évoqué ici :

Et c’est du carré, du concret, du solide : cadrage logistique, « benchmarking » des pratiques à l’étranger et coordination opérationnelle de la « task force », voilà qui envoie du pâté, pardon qui « means business » les enfants comme on dit dans le franglish des élites. Après un solide conseil de défense dont on a déjà pu mesurer la malfaisance pertinence, après les 35 clampins « tirés au sort » (parce qu’au gros sel ou au flashball, ça n’aurait pas été trop tendance), on se cogne donc une paire de cabinets privés pour épauler un Olivier Véran dont on se demande de plus en plus à quoi il sert exactement.

Question qui se posera aussi d’ailleurs pour tous les fonctionnaires se bousculant au ministère de la Santé, dans les agences régionales (beaucoup trop) nombreuses et les myriades d’institutions tintinnabulantes de la République et dont la mission semble d’éviter qu’on parle d’elles tout en s’assurant de leur côté indispensable surtout au moment de renouveler les budgets.

Peut-être la présence dans ces cabinets de certains fils d’ex-ministres et les nombreuses passerelles avec les lieux de pouvoirs républicains expliquent-ils ce curieux usage de cabinets privés pour une opération pourtant 100% publique (et bruyamment revendiquée comme telle, système « que le monde entier nous envie » oblige, n’est-ce pas).

Certes, l’administration actuelle semble bien en peine pour s’organiser et retrouver ses doigts au bout de ses mains (à Nice par exemple, même les seringues font de l’obstruction !) mais soyons lucides : les conseils ne sont probablement pas ceux qu’on peut croire et encore moins ceux que les intitulés de mission barbouillés d’anglicismes laissent penser.

La technostructure, composée pour moitié de baltringues communicants et pour l’autre de clowns de l’inspection des finances qui n’ont jamais pris le moindre risque de leur vie, n’a que faire de vacciner une population dont, il faut bien le dire, elle se fiche tant qu’elle peut continuer à la ponctionner sans trop la faire brailler. En réalité, les conseils officieux ont bien plus sûrement porté sur la façon de faire passer auprès d’une population déboussolée l’amère pilule de la désorganisation complète, des files d’attentes, des gâchis de doses qu’on voit déjà se profiler et d’une efficacité chimérique de la couverture vaccinale obtenue.

En effet, bien qu’ayant tout fait, des années durant, pour bien faire comprendre à quel point les manipulations génétiques ouvraient les portes de l’enfer (on se souvient encore de la gourmandise de la presse à relayer l’étude bidon de Séralini sur les OGM, par exemple, sans même évoquer le cas Élise Glucet de Cash Propagandation), bien qu’ayant agité depuis dix longs mois la peur d’une épidémie catastrophique avec brouettée de morts atroces (à base de 400.000 morts de plus, les enfants), le gouvernement et sa macronitude doivent à présent faire comprendre aux mêmes foules que ♩ la génétique, c’est fantastique ♪ et le vaccin ♫ super doux ♬ tout en les préparant doucement à la terrible réalité mathématique : même avec une logistique tip-top, même avec des élites au taquet, même avec des doses en suffisance, il va falloir des mois et des mois, plus d’une année probablement, pour que tout le monde ait reçu son petit shot vite abimé vitaminé.

Un petit calcul simple suffit pour s’en convaincre : à deux doses par individu, à 500.000 doses par semaines sans aucune perte (très jolie performance compte-tenu du passé glorieux de notre système de santé), vacciner 60% des 67 millions de Français prend 160 semaines (soit 3 ans). À moins de 3 millions de doses produites et correctement appliquées chaque semaine, on ne pourra jamais vacciner 40 millions de frétillants citoyens en 6 mois. On peut donc raisonnablement tabler sur un large dérapage du temps de vaccination, bien au-delà des objectifs affichés, ce qui donnera une excuse en béton armé pour continuer un long moment confinements, couvre-feux et petits cerfas d’auto-humiliation quotidienne.

Autrement dit, le gouvernement va maintenant devoir se concentrer sur la communication de l’échec et préparer mentalement la population à un troisième scandale d’impréparation chronique et de merdoiement toujours aussi intense en moins d’un an.

Du point de vue du contribuable, les sommes dépensées chez McKinsey et compagnie l’ont donc clairement été en pure perte (on sait déjà que les piquouses vont s’étaler de très longs mois, on sait déjà que notre système de santé est au bord de l’apoplexie et ne manquera aucune gamelle sur le chemin, on sait déjà que nos énarques sont tous aussi incompétents voire nuisibles les uns que les autres, et on sait déjà où ça coince vu les épisodes précédents).

En revanche, du point de vue de nos zélites qui doivent de plus en plus songer à protéger leurs petites miches, c’est encore une fois de l’argent rudement bien employé !


Correctif 08.01 : il apparaît que PWC ne fait pas partie des cabinets commissionnés pour l’opération, d’où correction.

J'accepte les BTC et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires360

  1. Aristarkke

    Des bataillons d’enarques soi-disant surqualifiés mais visiblement inutiles à force de n’être en rien capables de faire du concret…

        1. Aristarkke

          Garanti jusqu’à la retraite.
          Et même au delà puisque mécaniquement, la retraite en découle. Quelques cumuls supplémentaires et hop, les 30k€ mensuels sont assurés pour une nullité à la Flanby…

    1. Deres

      C’est juste la continuation de l’inflation des effectifs en contournant les règles de taille des cabinets. Et cela permet de se faire un réseau et comme dit plus haut d’embaucher des « amis » avec des salaires largement hors grille de la fonction publique en toute discrétion.

    2. Deres

      Le plus hallucinant, c’est qu’à l’origine, la 5e république, c’était un président qui confiait le gouvernement à un premier ministre qui choisissait une équipe de ministre pour faire le travail exécutif avec leur cabinet. La dérive des effectifs veut maintenant dire que le président a à sa disposition une équipe complète faisant doublons avec les ministères et leurs cabinets. Pire, le premier ministre a également un tel « shadow cabinet » (comme disent les anglais) au sein de Matignon. Le phénomène a été amplifié par les cohabitations et par des huluberlus comme Flamby nommant des ministres qui lui était opposé pour satisfaire tout le monde mais les court-circuitant ensuite.

      Le résultat est qu’au lieu de travailler ensemble, rien qu’au niveau du gouvernement, il y a au moins trois équipes opposés travaillant sur chaque sujet en parallèle. Il est évident que celles-ci vont faire de la politique en s’opposant entre elle et vont plus chercher à tirer la couverture à elle qu’à travailler de manière constructive. Si on ajoute le fait qu’une bonne partie des cabinets s’occupe de politique et du réseau de leurs chefs au lieu de travailler pour la République, on comprend bien que ce système malgré des effectifs immenses (plusieurs milliers de personnes) manque de ressource pour faire le travail,demandé.

      On en arrive au résultat actuel. Les milliers de fonctionnaires du gouvernement se battent entre eux pour les oripeaux du pouvoirs pendant que le travail est sous-traité à l’extérieur … La création de grandes quantités de haute autorité et autre conseils est aussi un moyen de confier le travail et surtout les décisions à l’extérieur car ils ont plus importants à faire.

      C’est exactement comme dans « Games of Thrones ». On ne voit jamais les dirigeants s’occuper de la gestion de leur royaume, juste des histoires de guerres et de succession.

      1. Higgins

        Oui. Et pour en avoir été témoin, la guerre stérile bat son plein et est très violente. Pour faire simple, 80 % des intervenants passent leur temps à savonner la planche du voisin ou à freiner ce qui a pu être décidé. Juste pour info, je crois que le gouvernement d’Iznotdutougood est le plus important de la Vème.

            1. Pheldge

              attention, le gouvernement ne plaisante pas avec ceux qui enfreignent la loi, ces dangereux terroristes :
              lefigaro.fr/flash-actu/prison-requise-pour-des-soirees-clandestines-a-la-discotheque-par-temps-de-covid-20210108

                    1. Blondin

                      – Je peux poser une question ?
                      – Oui bien sûr, le Parti est toujours ouvert au questionnement
                      – Pourquoi on fait comme ça ?
                      – Tu as posé ta question. Tu es content ?
                      – …

      2. P&C

        Ce n’est pas inhabituel… combien avons nous eu de rois qui préféraient chasser ou besogner leurs maitresses, tandis que le pouvoir était entre les mains du principal ministre ?
        Pareil chez les muzz… les sultants seljoukides passaient leur temps en guerre, les califes à besogner leur harem… le pouvoir était entre les mains des vizirs et autres cadi.

        Et dans games of thrones, mios à part quelques seigneurs au fait de leurs affaires (le vieux frey, tywin lannister…) le reste est géré par les mestres, et par la main du roi dans le cas de ce dernier (le roi ch*e, et la main essuie).

        Aberkane avait fait un rappel intéressant chez C.Gave : le but de toute bureaucratie et de mettre un maximum de distance entre celui qui prend la décision et celui qui la subit.
        Et diluer la responsabilité (y a une variante de l’expérience de Milgram intéressante… dans le cas de l’expérience normale, environ 60% des gens vont jusqu’à infliger des chocs de 300V. Si on divise cela en deux postes, un qui dicte les chocs à faire, l’autre qui appuie sur le bouton, ça monte à 90%).

      3. Hagdik

        Ce que vous décrivez ici est valable pour les régions, les départements et les métropoles, voire les grosses communes ou conglomérats de communes.
        Autant dire que le bordel organisé est général.

  2. Le Gnôme

    Je ne sais pas ce que valent ces prestataires, mais je note que l’anti-américanisme primaire et viscéral du Français a été mis de côté.

    Encore un petit effort et l’application Google pour traquer les porteurs de virus sera mise en place, ce qui m’amuserait fort.

    1. Calvin

      L’anti-américanisme va bien être mis de côte, au moins quelques semaines, pour fêter dignement l’élection de Joe.
      Et puis, …

  3. Higgins

    Entendu aux Experts à l’instant, seul Mac Kinsey est en lice, PWC ne joue pas (annonce officielle). Ça ne change pas grand chose au billet mais c’est une preuve de plus que ce pays part en vrille sévère (à plat et sur le dos et le pilote ou ce qui en tient lieu n’a toujours pas identifié le sens de rotation).

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Peut-être que PWC a compris que les cabinets allaient porter le chapeau de l’échec.

      La logique suivie (comme pour IBM autrefois) c’est que personne n’a jamais été sanctionné pour avoir choisi les meilleurs consultants. Là c’est pareil, Mac Kinsey, ce sont les meilleurs, donc si ça ne marche pas avec eux, c’est la faute à pas de chance…
      On oublie toujours, dans ces cas-là, que le maître d’ouvrage a un rôle crucial : quel que soit la qualité des consultants, cela reste son projet, son affaire, il doit savoir où il veut aller. La technicité des consultants ne remplace jamais le sens des responsabilités.

      Enfin, histoire de mieux évaluer la plaisanterie, les consultant de ces cabinet émargent à 1000 € par jour pour les juniors, 1500 pour les séniors et beaucoup plus encore pour ceux qui ont le grade d’associé. Comme ils débarquent sans doute en cohorte de plusieurs dizaines, on peut raisonnablement tabler sur une facturation à 50000 € par jour, et ce aussi longtemps que durera la campagne.

      1. Aristarkke

        « Peut-être que PWC a compris que les cabinets allaient porter le chapeau de l’échec. »
        Peut-être aussi que des clauses du marché ne plaisaient pas, genre recasage des énarques nullos quand la cloche d’abandon du Titanique tintera ?

      2. Pierre 82

        Le plus cocasse, c’est qu’en vous lisant, je me suis dit: « Bah, 50.000 balles pas jour, si ce n’est que ça, c’est pas grave… » tellement on est habitué à voir des sommes de plusieurs dizaines de millions balancées par les fenêtres, et les centaines de milliards qu’on imprimera pour « sauver l’économie ».
        Et je me dis que décidément, nous sommes entrés depuis un petit temps dans une autre dimension, où plus rien n’a de sens…

        1. Higgins

          Dans un pays où les parlementaires servent à quelque chose, ils chercheraient à connaître la nature de l’appel d’offres et controleraient la dépense (gain, perte, efficience).

      3. Citoyen

        « En même temps », JHR …, c’est « quoi qu’il en coûte » (comme a dit l’autre) …
        Alors, partant de là, ……

      4. Pierre

        Les tarifs que vous citez sont ceux de cabinets moins « haut de gamme », comme PwC ou EY. Chez McKinsey, un junior de 25 ans, c’est plutôt 2000 euros par jour, et un associé 5000€ (et je suis tout à fait sur de mes chiffres ;o). Et ainsi que vous le dites, ils volent en escadrilles de 12. La somme de 2 millions par mois est donc tout à fait réaliste, et dois correspondre à « seulement » 3 douzaines de consultants.

        Quand à la raison pour laquelle le gouvernement s’empresse de faire appel à eux (car ce n’est pas la première fois), c’est probablement parce qu’un poste de « partner » chez McKinsey constituerait une reconversion en or massif pour des hommes politiques d’une trentaine ou une quarantaine d’année qui ne seraient pas reconduits dans leurs fonctions. Salaire fixe de 20 à 30.000 euros par mois (pour commencer) + primes + bonus.

        1. Aristarkke

          J’ai exactement la même idée que celle de votre fin de commentaire. Tous ces énarques ne sont pas tous complètement idiots (surtout quant à leur situation perso) pour ne pas voir la banquise vers laquelle, le rafiot étatique fait route, vapeur toute.

          1. Pierre

            Non Grominet, les Powerpoint sont fait par les juniors à 2000€. Vous n’imaginez tout de même pas qu’un « Partner » facturé 5000 euros va ne serait-ce que toucher un clavier. A ce prix là, vous êtes payé pour « brain-stormer », convaincre les clients d’adhérer aux solutions proposées par les consultants seniors (à 3000€ / jour), et aussi pour engranger de nouveaux contrats à plusieurs millions d’euros qui permettent de justifier votre salaire.
            Et blague à part et sans discuter de la légitimité de tels salaires et de tels tarifs, c’est quand même un métier difficile que bien peu peuvent accomplir, ne serait-ce que parce qu’il implique de bosser 60 à 70 heures par semaine sous un stress extrême, toute votre carrière durant, et qu’à la première erreur, même après 20 ans de bons et loyaux services, vous pouvez être viré (même sans avoir commis d’erreur d’ailleurs, juste pour servir de fusible à quelqu’un de mieux placé que vous ou a un client).

  4. Calvin

    Les cabinets de consulting ne sont pas là pour faire des miracles ou de l’opérationnel. Juste améliorer les processus.
    Ils font avec ce que leurs clients ont à offrir.
    Et là, le client c’est l’Etat Français !

    Autant dire que sans ces deux cabinets, cela aurait été pire. Et oui, c’est comme avec la SNCF, c’est possible !

    1. Courtial

      Pour avoir vécu ce milieu quelques années, c’est exactement ça : beaucoup de clients (et bien sûr en particulier dans le secteur public ou « para-public », dans lequel j’inclus la banque et l’assurance) prennent des consultants a) pour faire leur travail à leur place b) pour résoudre leur problème d’un coup de baguette magique sans avoir à se remettre en question.

      Pour le point A en général ils en ont pour leur argent, leurs internes sont nuls mais c’est moins cher et plus facile de payer un externe en plus pour faire son job que de le virer. Par contre le point B est source de nombreuses déceptions, et pas seulement du côté des clients. Il paraît que les équipes de consultants sont littéralement carbonisées en quelques mois dans le public, je ne l’ai pas expérimenté personnellement mais j’imagine très bien pourquoi.

      1. durru

        J’ai connu des prestataires qui ont « résisté » bien plus que quelques mois.
        Mais c’est clair qu’ils sont les seuls à bosser, les autres passent de pause café à pause clope et réciproque.

      2. Deres

        Mon expérience dans le privé sur les sujets très techniques est que les managers ont souvent du mal à accepter les décisions des experts internes. Reconnaitre cette expertise risque de mettre à mal leur influence en montrant qu’ils ne servent au final à rien. Le même avis est bien souvent accepté sans discussion quand il provient de l’extérieur.

  5. Husskarl

    Encore du détournement de fonds publics, quelle surprise… Il y a probablement une petite boite au milieu qui prend des commissions, l’air de rien.

  6. Dr Slump

    Bof, tout ça est déjà caduc, vu que les journalistes de l’aradio annoncent maintenant l’attaque de virus mutant (je reproduis textuellement le propos entendu ce matin), d’autant plus dangereux qu’il provient d’Afrique du sud, et que 19 cas ont déjà été détectés en République du Sanaristan mesdames et mesdames, rendez-vous compte!
    Avec le confinement à 18h qui tend à se généraliser, les brimades absurdes se renforcent d’un quart de tour par mois. Ajouté au danger évidemment fasciste porté par Trump, la marmite de grenouilles va-t-elle commencer à s’agiter violemment sur le feu?
    En tout cas, après avoir largué mon dernier tube cathodique à la benne, ça date, d’avant même l’apparition des écrans plats, dorénavant je bannis également la radio: je prends mes précautions, je préserve mon cerveau.
    Heureusement qu’il y a ton blog Hash, tes analyses à l’humour ravageur, la liberté d’expression que tu y permets en font un ilot revigorant. Et merde au décryptage! ^^

  7. Theo31

    1000 milliards d’impôts, six millions de fonctionnaires et ratages sur ratages. Plus fort que l’URSS.

    Le tirage au sort de 35 guignols sert à mon avis à préparer le siège éjectable d’un ou deux guignols gouvernentaux qui essuieront les plâtres de toutes ces conneries.

    En attendant, pop corn.

    1. Aleph

      Les « 35 guignols » sont des faire-valoir, qui sont là pour que le gouvernement puisse dérouler sa pensée vide et se donner l’air de se soucier du peuple. Au fond, c’est juste l’inverse d’un procès stalinien avec confession filmée. C’est nettement moins antipathique, mais c’est toujours de la propagande, et c’est toujours contre l’expertise et la démocratie représentative.

    2. Grosminet

      « Six millions de fonctionnaires » si on compte ceux de la fonction territoriale, il me semble que c’est plutôt le double…mais bon, c’est pas encore assez, vu que rien ne va comme il faut dans ce beau pays qu’est la France.

  8. hub

    Le pire étant toujours certain, dans tous les domaines, voilà que, ô surprise, on nous conseille fortement de limiter notre consommation électrique, afin d’éviter les coupures.
    Pensée émue pour les cubains que nous rattrapons en marche arrière…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      J’ai halluciné en entendant cela ce matin. Le pire a été l’esquive de toute interrogation sur la politique énergétique suivie, il fallait surtout éviter toute mise en cause des éoliennes, ça semblait le seul objectif.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            C’est un des principaux problème d’un état trop présent : ses conneries éclaboussent tout le monde, nous sommes donc forcés de nous y intéresser et cela exacerbe les tensions.

        1. Aristarkke

          J’ai quand même l’impression que le massivement résulte d’une illusion d’optique et d’oreille, vu le score moyen habituel des escrologistes.

      1. Aristarkke

        Sensation de même ordre en entendant cela… Aucun commencement de remise en cause des décisions abracadantesques de cette politique de transition en perdition.

    2. Aleph

      Pour amadouer le parti qui hurle contre une obsolescence programmée souvent chimérique (vendre moins cher pour le nombre fait en fait fabriquer moins robuste, Tocqueville l’avait déjà remarqué avec l’ébénisterie), Macron a décidé de programmer l’obsolescence de l’équipement civil le plus cher du pays.

      1. Aristarkke

        Ledit parti ne hurle pourtant pas quand c’est lui qui décide de l’obsolescence qu’il a programmée pour les moyens de transports autres que vélocipédiques…

    3. Pierre14

      D’autant plus étonnant qu’avec le nombre de cafés, restaurants, boutiques et entreprises à l’arrêt on ne devrait pas atteindre des pics de consommation. À moins que confinés et déprimés on ait besoin de davantage de chaleur at home…

      1. Pheldge

        Pour ce qui est de la « chaleur at home », c’est mal parti :
        lefigaro.fr/conso/electricite-pour-eviter-des-coupures-les-francais-invites-a-reduire-leur-consommation-vendredi-20210107

      2. kekoresin

        Même avec un pays au ralenti, des températures loin d’être exceptionnelles et une prolifération de pauvres qui misent sur les pulls de l’armée du salut, on arrive pas à produire assez de jus. Les écolos et leurs collaborateurs inclusifs non genrés transforment ce pays en taudis crasseux avec des gros ventilos pour pousser les relents de putréfaction loin des ghettos de bobos. La première puissance nucléaire civile fuit de partout faute, au surprise, d’anticipation! Et on continuera la glissade infernale avec les prochains débiles aux manettes qui fermeront encore d’autres réacteurs au profit d’une pollution ailleurs. Venezuela nous voilà, la chaleur en moins !

  9. Student of Liberty

    « à 500.000 doses par semaine »

    Mais comment font-ils? Vu l’ineptie des statistiques affichées ici et là, j’étais allé voir le nombre de médecins en France: environ 100000. Comment fait-on pour qu’il ne soit pas possible d’administrer plus d’une dose par médecin et par jour (en supposant qu’ils ne bossent que du lundi au vendredi)?

    1. P&C

      Mouais.
      Mais il faut décompter :
      – ceux qui ne s’occupent plus de patients depuis longtemps (Raoult…)
      – ceux qui ne font pas de médecine (Véran…)
      – ceux qui sont antivax/homéopathes/urinothérapeutes (Tal Schaller…)
      – ceux qui bossent dans les assurances
      – ceux qui ne font pas de médecine de ville.
      – ceux qui ne savent pas faire une piqure

      1. Nemrod

        Et peut être aussi ceux qui pris pour des cons et des incapables lors du premier round n’ont pas une envie furieuse de sortir le cul des ronces le gouvernement.

          1. durru

            Je connais pas mal de médecins qui déconseillent vivement à leur entourage de se faire vacciner et ne se pressent pas eux-mêmes.
            Le problème est ailleurs (voir plus bas aussi).

          2. Nemrod

            A peu près le pourcentage de soutiens inconditionnels de Macron.
            15 pour cent du total donc a la louche 7 ou 8 pour cent de bosseurs effectifs.

    2. bdm

      Ce demi-million de doses, c’est la part de la production de Pfizer affectée à la France.
      Par ailleurs, le conditionnement (plusieurs doses dans le même flacon) est prévu pour des vaccinations en masse, qui ne sont habituellement pas pratiquées par la médecine libérale.
      Enfin, comme de toute manière il y a pénurie d’aiguilles et de seringues, il est fort douteux que nous arrivions à 500.000 injections par semaine avant quelques mois.

      1. durru

        Un pays avec un système de santé en lambeaux (je nomme ici la Roumanie) arrive DEJA à faire +25k vaccins Pfizer par jour.
        Ça laisse songeur…

        1. Theo31

          Les Roumains ont connu des pénuries et privations bien pires. Ils doivent bien se fendre la gueule envoyant depuis quarante le régime qu’on leur a imposé est celui que les Français réclament via les élections.

    3. durru

      Vous croyez sincèrement qu’il est techniquement possible de déployer des équipements frigorifiques capables de maintenir -80° (ou -70°, j’arrive plus à suivre et c’est sans importance) à 100 000 endroits différents, d’un claquement de doigts ? Même pour la Chine communiste cela serait un défi inouï, alors ici, comment dire…

        1. Nemrod

          Et comme chacun sait ici la logistique n’étant pas du tout la spécialité des structures socialistes…je vois peu de chances que ça se passe bien.
          Comme H16.

      1. Pythagore

        Il me semble avoir lu qu’il se conserve encore 4 ou 5 jours au frigo. Donc il n’est pas utile que le frigo à -80°C soit situé ds le cabinet du médecin.

            1. Singedupommier

              Bonjour
              sauf nouvel installé, je leur souhaite d’en avoir beaucoup plus que ça…. Mais vous avez parfaitement compris le problème: le toubib a des patients,
              1 ce sont des patients, mais bien portants pour le plus grand nombre ( moins de la moitié est chronique, sauf cas type des « déserts médicaux » zone généralement peuplée de personnes d’un âge avancé…
              1bis en découle qu’il ne les voie pas tous les jours, ni tous les mois…
              2 ce ne sont pas des volontaires forcenés pour servir de bétail pour expérience
              3 le médecin espère les garder longtemps et en meilleure santé possible ( Très souvent, je vous assure que c’est vraiment pour ça qu’il est devenu médecin, si, si…)

              Donc vous voulez qu’il essaie de vacciner qui???????

              1. Pythagore

                « Donc vous voulez qu’il essaie de vacciner qui??????? »
                Moi personne, je répondais juste à la remarque sur la taille de la clientèle. Oui mon estimation est basse bien sûr mais je n’ai pas de chiffres plus fiables, et il est clair qu’une bonne partie n’est que rarement au cabinet. C’était pour l’ordre de grandeur.
                Si 50% de sa clientèle veut se faire vacciner, ca fait 300 patients ou plus. Je ne sais pas combien de patients peuvent être vaccinés avec une dose, mais je suppose que ce ne sont pas 300.

                1. durru

                  La dose comporte 5 vaccins, depuis hier en UE c’est 6, décision de l’Agence Européenne du Médicament. On est pointus, faut pas croire…
                  N’empêche que les 5 ou 6 doivent se présenter à la même heure au cabinet, et ça c’est de la logistique qui va bien au-delà de la gestion habituelle des consultations chez le médecin de famille. De plus, il va falloir organiser un nombre bien précis de vaccinations dans la semaine. Ni plus, ni moins que le nombre de vaccins disponibles.
                  Qui peut croire sincèrement que les médecins de famille vont se mettre à faire des sondages parmi leur clientèle et leur organiser la vaccination ? Je ne dis pas, il y aura peut-être des exceptions…

                  1. Student of Liberty

                    « Qui peut croire sincèrement que les médecins de famille vont se mettre à faire des sondages parmi leur clientèle et leur organiser la vaccination ?  »

                    Vous croyez que le premier ministre peut mieux faire?

                    1. durru

                      La question de départ était au sujet des médecins…
                      Castex n’en est pas un, et Véran a seulement un diplôme, n’ayant jamais pratiqué, donc il n’en est pas un non plus. Ceci explique cela, peut-être.

          1. Pythagore

            Je ne connais pas les chaines d’appro pour les médecins. Mais pour les pharmacies, elles sont livrées au moins 1 ou 2 fois par jour. Il aurait suffit de mettre des tentes comme pour les tests devant les pharmacies, avec médecin+infirmière avec pré-inscription/prise de rdv sur internet et en voiture cocote.
            Mais pour organiser le pré-entretien puis le fichage électronique, c’est p-e moins pratique.

              1. Nemrod

                Voilà.
                Parce que 5 jours c’est 5 jours le vaccin ne se dégrade pas que les jours ouvrés façon Administration Grançaise.
                Ca va être croquignolet.
                Un coulage biblique amha.

                1. Chat de nuit

                  Donc en suivant cette logique, on n’utilisera pas de vaccin les mardi et mercredi dès fois qu’on ne puisse pas les passer avant le weekend… Génial….

      2. bibi

        Si il n’est pas possible de distribuer les vaccins pour des raisons logistiques de conservations, il suffisait de ne pas en commander.
        L’intendance précède toujours, mais nos énarques sont toujours dans l’intendance suivra (phrase que n’a jamais prononcé le général)

        1. durru

          En France, en France seulement…
          Ailleurs (même partout ailleurs, il me semble), c’est tout à fait possible, aucun problème logistique.
          Mais peut-être qu’on essaie pas non plus de faire les choses à l’envers des solutions « naturelles ».

    4. Pierre 82

      Je commence à me demander s’ils ont effectivement reçu les vaccins, ou si la chaine du froid n’a pas été rompue, rendant inutilisable la grosse majorité des doses, ou que pour l’une ou l’autre raison foireuse, ils n’ont que quelques milliers de doses disponibles…
      Le problème, c’est que la porte est ouverte à toutes conjectures, puisqu’aucune explication crédible n’est fournie par les autorités.
      D’où mon hypothèse qu’ils essaient juste de gagner du temps avant d’avouer qu’ils ont fait une connerie. Ou plus exactement de peaufiner la manière dont ils vont nous expliquer qu’en fait, ce n’était pas une connerie.

  10. Aleph

    De même qu’il suffit d’étonnamment peu d’arbres plantés pour empêcher l’érosion d’une dune de sable, il n’est pas nécessaire que toute la population soit vaccinée pour enrayer l’épidémie, et dès lors maintenir très bas le nombre de nouveaux cas, dans des proportions absorbables par un système de santé même mal fichu. Ça n’ira pas aussi vite qu’on aurait voulu, mais plus vite que ce qu’on craint !

    Par ailleurs, je n’ai rien contre le fait que le public fasse appel au privé lorsqu’il n’a pas les compétences voulues. Je suis en revanche furieux que l’action principale du gouvernement soit la communication. Enfin, si je comprends que les autorités puissent vouloir acheter des vaccins, je ne comprends pas du tout pourquoi elles en auraient l’exclusivité, pourquoi la diffusion passerait par elles. Si c’était d’approvisionnement libre, sur prescription, et même non remboursé, ça irait plus vite. L’échec annoncé (par rapport à une vision exagérément optimiste, mais aussi par rapport à une vision raisonnable) est celui du socialisme.

    Bonne journée et bonne année.

    1. Husskarl

      C’est la base de l’étatisme, tout dans l’état, tout pour l’état, rien en dehors de l’état. L’état a remplacé les dieux dans les pays occidentaux.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        On parle d’ailleurs d’état-providence. Or, la providence, c’est, dans son sens premier, Dieu gouvernant la création. L’état se prend pour Dieu et déteste par dessus tout qu’on lui rappelle qu’il n’en est rien, jusqu’à en devenir hargneux. Au delà du cynisme, de la lâcheté et de l’égocentrisme de nos dirigeants, la volonté de sauvegarder cette illusion explique mieux que tout les choix et la communication politique à laquelle on assiste.

        1. Jeanne ère

          Et bien pour moi, c’est la providence : tous ces français qui ne seront pas vaccinés et donc n’auront pas d’effets secondaires, soit à court terme
          (donc pas d’hôpitaux surchargés), à moyen terme ou à long terme (donc moins de traitements à rembourser… D’autant que les traitements pour certains effets secondaires tels les maladies auto-immunes, hein, on n’en connait pas beaucoup de curatifs. Seulement des traitements palliatifs)

          J’espère donc pour les français que le nombre de doses périmées sera énorme!

          Finalement ce gouvernement est bon pour son peuple.

  11. Duff

    Je me dis que finalement le choix de Castex c’était une caricature pour que le maximum de la détestation anti-gouvernementale se concentre sur lui.

    Ceci-dit il en restera largement assez contre Macron d’où un truc qui m’échappe dans le calcul.

    1. heli0gabale

      En France y’a pas de premier ministre, y’a un premier fusible, il sert littéralement de bouclier humain pour le président jusqu’à ce que les français en aient trop marre de le voir.

      Quand j’étais petit, il y avait un catcheur qui était surnommé Captain Charisma, Castex m’a l’air d’avoir été choisi parce que c’est Captain No-Charisma. Ou bien y’a personne pour faire un gouvernement ou bien Macron aime être entouré de nullos pour briller, je vois pas d’autre solution.

      La haine contre Macron c’est surtout une haine personnelle et ça il peut rien y faire, pour beaucoup de gens c’est un cliché de startuper qui donne des leçons à tous le monde (ce qui n’est pas faux).

  12. heli0gabale

    Pour Macron c’est niquel, je vois pas le problème.
    Du merdier jusqu’en 2022 ça veut dire aucune remise en question sur quoi que ce soit jusqu’aux prochaines élections où il pourra nous la jouer roi social-démocrate guérisseur des écrouelles. Y’a pas à chier, pour le pouvoir les crises c’est quand même sympa.

    1. ~~Tribuliste~~

      Non en 2022, portée par les médias et secondée par Montebourg, Hidalgo sera la première genre 1 présidente de tous les français qui n’auront pas voté pour elle. Macron se rabattra sur la bce ou sur ong qui fleure bon la nuisance populiste.

  13. Mildred

    Et rien sur Macron qu’on nous avait présenté comme le sauveur de la démocratie européenne et qui, en pleine nuit, s’est porté cette fois, au secours de la démocratie américaine :

    1. Batistouta

      J’adore Blackwater. Entreprise efficace, économe en ressources et en hommes, et bien dirigée semble-t-il.
      Je n’aurais aucun problème à voir les hommes de Blackwater patrouiller dans les rues et assurer la sécurité, plutôt que les hommes de l’Etat (policiers et militaires) qu’on a actuellement. Ce serait même excellent selon moi car les responsabilités de chacun sont clairement identifiables et en cas de problème intervenu, il y a des responsables et des coupables qui ne peuvent pas se dédouaner ou échapper à la justice.

      1. P&C

        Je te rappelle que ce son des mercenaires… on a déjà eu affaire à ça avec les écorcheurs et les grandes compagnies.

        N’oublie pas que les mercenaires sont lâches et calculateurs par nature : leur objectif étant le gain, ils doivent calculer leurs bénéfices risques, et ne peuvent pas se permettre d’expédier masse de gus payés au lance pierre comme les états le font si bien.
        Ne compte pas non plus sur eux pour résoudre les problèmes pour lesquels tu les a engagés… car c’est leur gagne pain (les guerres d’Italie sont éloquentes à ce sujet, les otomans ont fait la même erreur avec les klepthes/armatoles).

        Et si tu leur demandes d’être responsables, jamais ils ne signeront. Ils voudront la même chose qu’en Irak : assouvir leur soif de thune, voire de sang et de plaisir, en toute impunité, et sans prendre trop de risques.

        1. Batistouta

          N’importe quoi. Je ne vois, personnellement, qu’erreurs, confusions, salmigondis intellectuel et méconnaissance totale de la réalité et des faits dans vos propos.
          Et les États (en tout cas la France) ne payent pas spécialement au lance-pierre ni dans la police, ni dans l’armée. Loin de là. En tout cas pas à ma connaissance.

            1. Batistouta

              Les références historiques sont peut-être justes en tant que tel, mais tout ce qui est dit par ailleurs est faux et dans l’ensemble ce qui est dit est des conneries ou des affirmations gratuites et fausses strictement. L’activité de Blackwater démontre d’ailleurs factuellement que certaines choses qui sont dites sont fausses.

              1. durru

                Parce que Blackwater a été chargée quelque part dans le monde à garder l’ordre *public* ? J’en serais étonné. Références inexistantes, donc démonstration factuellement impossible.

              2. P&C

                Blackwater est associé à pas mal de scandales en Irak, incluant bien sur de bonnes vieilles exactions sur civils. Le plus connu, qui a valu à cette boite sa célébrité :
                https:/ /www.lapresse.ca/international/moyen-orient/2020-12-23/scandale-blackwater/indignation-en-irak-apres-la-grace-de-quatre-anciens-agents-de-securite.php

                Il y avait un suivi des acticités des mercenaires de blackwater en Irak sur Agoravox. Pas une semaine sans un incident… et pourtant, en terme d’actions militaires, Blackwater était surtout impliquée dans la protection de personnalités et la sécurisation de l’ambassade US et de sites d’intérêt.

                Pour les actions récentes de Academi, demande aux yéménites… les mercenaires soudanais de la boite y exercent pour le compte des saouds.

                Là où je suis d’accord avec toi, c’est que cette boite est bien gérée… Elle est loin d’être ce qui se fait de pire.

                1. Higgins

                  À l’heure où la judiciarisation de l’action publique et privée est à la mode, parfois à bon escient mais pas toujours, il est tentant pour la puissance publique de recourir au privé pour assumer des tâches autrefois régaliennes. L’exemple parfait est l’action des forces armées. Supposons qu’une unité de l’armée des Indes commette des exactions lors d’une action militaire comme My L’ai au Vietnam. Dans ce cas, l’état est directement en cause ainsi que sa force militaire avec toutes les conséquences que l’on peut imaginer au plan politique international et également intérieur. Si les exactions ont été commises par des mercenaires appartenant à une société ayant pignon sur rue, c’est plus simple. L’état peut toujours se retrancher derrière les clauses du contrat le liant à cette société et c’est elle qui va se retrouver en première ligne pour gérer la crise. Idem en cas de mort sur le terrain. Pour des soldats de métier, ça veut dire pour l’état indemnisation des familles, prises en compte des orphelins, etc… Pour des mercenaires, c’est en caricaturant, un problème d’assurance et de droit du travail. Et puis, les soldats, ça peut avoir des états d’âmes (cf Hélie de Saint Marc), les mercenaires, ça s’achète. C’est plus pratique.

          1. P&C

            Si je me souviens bien (reportage datant de 2004… avec du Michael Moore dedans), la paye mensuelle d’un lieutenant de l’armée US en début de carrière était de 3000 dollars par mois; c’est loin d’être naze.
            Mais celle d’un mercenaire de blackwater est de 15000 (les ougandais sont payés moins).

            Les mercenaires ont un avantage indéniable : ils fournissent une troupe expérimentée, soldée pour un temps déterminé, et prête à l’emploi, contrairement aux levées des armées régulières, qui doivent être entrainées et soldées. C’est pourquoi beaucoup de gens les ont employé… sans jamais leur faire confiance (seuls qui ont été assez naïfs pour cela l’ont payé chèrement).

            A la différence d’un soldat régulier, un mercenaire est un entrepreneur : il doit calculer ses risques. Il va donc chercher des missions rapportant gros, sans risquer de se faire trouer la peau.
            Voici comment résonne un entrepreneur de guerre du 16eme siècle :
            https:/ /www.youtube.com/watch?v=3YFeE1eDlD0

            je conseille également la version du quartier maitre pour les aspects économiques.

            Pour te faire une idée sur ce que valent les mercenaires :
            – les guerres d’Italie, avec si peu de morts et d’effectifs engagés, et ces condottieres entrepreneurs de guerre, dont le célèbre Rodrigo Borgia. Machiavel en parle très bien…
            – les almograves de sinistre réputation, qui ont mis en coupe réglée la Grèce de l’époque. Les ancêtres des forces spéciales de part leurs tactiques rapides, brutales, et efficaces. L’almograve Mutander a laissé ses mémoires, et il était fier d’avoir saigné des peuples entier et n’avoir jamais travaillé un seul jour de sa vie.
            – les écorcheurs et autres bandes de guerre, qui pillaient des villes entières, car ils vivaient de la guerre, et en temps de paix ils n’étaient pas payés (d’où les compagnies permanentes créées après, qui serviront de base à l’armée régulière).
            – les klepthes/armatoles. Les klepthes étaient des bandes de bandits qui sévissaient dans la partie grecque de l’empire ottoman. Celui ci, pour résoudre le problème, décida d’engager d’autres bandes : les armatoles, souvent d’anciens klepthes… en résumé : ça n’a pas marché… car tout ce petit monde avait intérêt à ce que le problème persiste. ça a donné les bases de la révolution grecque…
            – les bachibouzouks et autre irréguliers mercenarisés, très forts pour torturer, piller, et violer des gens sans défense, militairement nuls à ch*er.
            – l’excellente BD « Katanga » avec en guest star ces c*nnards de Munongo et Orsini, ainsi que les biographies des mercenaires barbouzes Bob Dénard et Jean Shramme. Et aussi le roi mercenaire M’Siri.

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Sans oublier les lansquenets du XVIIème siècle qui ont laissé des souvenirs impérissables dans certaines régions (comme l’Alsace) pendant la guerre de 30 ans. Plus prêt de nous, un Bob Denard (que tu cites) était encore capable de se tailler une véritable principauté au soleil.

              L' »avantage » des mercenaires, surtout étrangers, c’est qu’il n’ont pas de cas de conscience pour obéir aux ordres de qui les paye, ils ne risque pas de taper sur leur famille, mais gare au pouvoir qui ne parvient plus à les contrôler.

          2. Higgins

            Se faire tuer pour cette engeance et pour moins de 2000 euros par mois n’est pas à la portée du premier venu. Bon, il y a les décorations.

      2. Tess

        Entreprise très efficace qui a rendu de nombreux services à l’étranger aux démocrates et républicains corrompus jusqu’au trognon. Is suffit de voir à qui appartient cette société et les liens qu’à le PDG avec Bush, Clinton et toute la clique.

  14. Pythagore

    « la communication de l’échec »
    Bah Micron l’a déjà dit pour son application trace-covid, ce n’ai pas un échec, ca n’a pas marché. La com’ est déjà au point.

    1. MCA

      Faut dire aussi que les français font tout pour que ça foire rien que pour l’embêter… :o)))

      Tiens une petite question :

      Y a-t-il au moins un(e) ici qui a téléchargé l’appli?

              1. MCA

                Moi je ne suis pas un jeune marié qui doit faire ses preuves comme certains que ma délicatesse légendaire m’interdit de citer.. :o))))

                1. Pheldge

                  Je te dis juste que si un jour, j’ai des défaillances, je sais que je pourrais compter sur ta longue expérience, et que tu me feras la leçon sur les avantages comparatifs des différentes pilules érectiles, que tu pratiques depuis … un certain temps .
                  c’est bon de pouvoir compter sur ses vrais amis ! 😉

  15. PLC

    Il faudra désigner des responsables, je parie sur les antivax.
    J’ai entendu il y a deux ou trois jours un journaleux quelconque affirmer que le retard venait d’avoir accordé trop d’importance aux antivax.
    L’autre Cohn (Bendit) exige que les antivax foutent la paix au monde, c’est plutôt le contraire, mais ils feront une excellente excuse.

    1. P&C

      Le Cohn Bendit est compétent pour se faire tripoter la nouille par des gamines, pas pour faire des leçons d’immunologie et de balance bénéfice risque.

      1. Aristarkke

        Il a encore été tiré au sort pour la commission à trente-cinq sièges ???
        Non, quand même pas ??? Flop Joene n’aurait pas osé une nouvelle fois ???

      1. P&C

        « nous foute comme son ami duhamel »…
        Je ne pensais pas que vous nourrissiez cela pour Dany la braguette magique.
        Et je n’avais point vu cette façon d’écrire depuis Dolmancé et ses exploits dans Eugénie et Madame de saint ange.

  16. Nemrod

    Et attendez de voir ce que va donner des effets secondaires tels que maux de tête, fatigue, fièvre dans plus de la moitié des cas ( dossier amm Moderna) c’est à dire plus que les signes du Covid pour beaucoup .
    Déjà que d’expérience beaucoup de mes patients disent que le vaccin anitigrippe « rend malade » alors qu’il est infiniment mieux toléré…
    Les vieux des ehpad comptent pas…s’ils se plaigne, personne les entend et puis perdu dans leurs symptômes habituels…

    1. Courtial

      C’est vrai que la seule fois que j’ai fait le vaccin contre la grippe ça m’a bien cassé pendant une journée. Ce qui m’inquiète ce n’est pas tellement ces effets secondaire à court terme qu’on a déjà identifiés, mais la possibilité qu’il y en ait d’autres à long terme voire très long terme, on avance complètement dans le noir.

      Bien sûr on peut croiser les doigts et se dire que tout va bien se passer, et c’est évidemment une possibilité, mais si ce n’est pas le cas on a transformé un problème plutôt bien circonscrit qui ne concernait principalement que les vieux et ceux avec des maladies déjà bien invalidantes en problème d’ampleur inconnu pour une large partie de la population active et en bonne santé dont les effets vont se faire sentir pendant des décennies. Le tout pour un bénéfice minime, puisqu’on nous dit qu’on peut toujours tomber malade et être contagieux même vacciné…

      Mais tout va bien, le principe de précaution est dans la constitution, hein.

        1. Courtial

          Oui enfin d’après l’article lui-même, c’est rare, probablement réversible et pas propre au coronavirus…

          De plus il me semble que l’infertilité masculine est plus courante qu’avant pour des raisons qui n’ont rien à voir avec le covid.

          Il en faudra un peu plus pour m’inquiéter.

      1. Nemrod

        Oui mais là c’est pire, pour le vaccin antigrippe les cas d’effets secondaires sont rares et il a pourtant la réputation de « rendre malade »…effet nocebo.
        Pour un vaccin qui effectivement « rend malade » dans plus de la moitié des cas, ça va être chaud…comme dise les jeunes.

    2. Deres

      Je crois que les retours américains donnent une réaction allergiques graves pour 100 000 injections contre une pour un millions d’injections pour le vaccin de la grippe soit 10 fois plus. Par contre, ils auraient identifiés le composant secondaire absent du vaccin anti-grippe qui serait à l’origine de cette différence. L’essentiel des réactions allergiques (90%) se concentrerait sur les femmes donc les chiffres sont peut être biaisés.

      J’attends toujours les calculs scientifiques démontrant l’intérêt net de la vaccination par tranche d’âge, sexe et métiers exposés. On nous bassine de mentra « il faut se vacciner » mais on ne daigne pas nous démontrer les choses rationnellement. C’est le comble dans la patrie de Descartes. Autant c’est plus que probable que les statistiques soient très nettes pour les personnes âgés, autant ce n’est pas évident pour les autres tranches d’âge. Quand on me demande de « faire confiance » j’ai tendance à m’enfuir en courant surtout de la part d’un politique.

      1. MCA

        @Deres 8 janvier 2021, 18 h 10 min

        « Quand on me demande de « faire confiance » j’ai tendance à m’enfuir en courant surtout de la part d’un politique. »

        D’ailleurs c’est assez curieux qu’aucun sondage ne pose la question :

        « Faites vous confiance aux politiques pour gérer la crise sanitaire » ?

        Ils doivent probablement craindre d’être submergés par un raz de marée de « oui » …

        1. Pheldge

          faudrait quand même être assez nullard comme politique, pour poser la question de confiance, à un moment où on sait que la réponse sera « non ». Nuls, parce que suicidaires, assurément, ils ne le sont pas !

    3. kekoresin

      Dans l’espace des EHPAD, personne ne vous entend crier. Bon, on entend quelques vieux gémir qu’ils veulent sortir de leur chambre et on perçoit quelques murmures de gardiens leur répondre « d’abord une petite piqure de vitamines, il fait un peu froid dans le couloir ».

  17. René-Pierre Alié

    Onze vaccinés demain en Corse, cela me semble très improbable dans une île où on a plutôt tendance à vacciner au calibre 12.
    (ce dont je les félicite)

  18. Batistouta

    Les 400.000 morts potentiels ne viennent pas de modélisations particulières selon moi, donc pas de ce qui est rapporté dans l’article en lien hypertexte et des articles qui y sont référencés.

    Selon moi, le chiffre vient de la lecture de cet article (1) par un imbécile du gouvernement chargé de rédiger quelque chose pour justifier les mesures coercitives, article publié un ou deux jours avant la mention de ce chiffre par le président de la république.

    Cet article dit ceci : « Réfléchir à ses chances de survie de manière individuelle biaise notre jugement, ajoute Pascal Crépey. « Lorsqu’on traduit au niveau de la population totale, l’image que cela donne est différente. Si on se dit que 60 % de la population risque d’être infectée avant que l’épidémie s’arrête en France, cela fait 40 millions de Français touchés, note le scientifique. Or, 1 % de ce chiffre équivaut à 400 000 morts, avec toujours 99 % de survivants. » »

    Et ce qui est dit là n’a rien à voir avec des projections, mais est uniquement un exemple de comment appréhender des choses, d’après Le Monde. Le chiffre a été détourné.

    Voilà ce que je pense de ce sujet sur lequel j’avais fait des recherches à l’époque.

    (1) : https://www.lemonde.fr/les-decodeurs/article/2020/10/13/covid-19-ces-chiffres-montrant-la-probabilite-de-survie-des-personnes-infectees-sont-trompeurs_6055868_4355770.html

      1. Aristarkke

        Non, cela ne reste pas con dans la logique de Flop Joene qui apparaît de plus en plus comme un terrorisme de populations pour les rendre craintives, obéissantes (c’est un des reproches faits par ce guignol aux Gaulois de ne l’être pas assez) et symétriquement pour apparaître comme le Protecteur du pays, façon Reinhard Heydrich pour les Tchèques.
        Par exemple, le chiffre de 40.000 morts de la pollution atmosphérique est du n’importe quoi en dehors d’une addition de choux, navets et carottes sans oublier les céleris. Il a déjà été démonté rationnellement plusieurs fois mais n’empêche qu’il est repris en chœur à chaque occasion.

        1. Pierre 82

          Ce type de légendes urbaine me hérisse le poil: les x centaines de milliers de morts par an à cause de la pollution, chiffres inventés de toute pièce pour effrayer le chaland.
          J’ai aussi en tête ce chiffre saugrenu inventé par un journaliste qui voulait juste illustrer son propos, il y a au moins 30 ans, et suivant laquelle l’espérance de vie d’un piéton situé sur la bande d’arrêt d’urgence est de 20 minutes. C’est un chiffre totalement bidon, venu d’on ne sait où, et qui est considéré comme une vérité scientifique par tout le monde.

          1. Batistouta

            D’après ce que je sais sur le calcul dont vous donnez l’exemple, il s’agit d’un sophisme statistique.
            Il avait été observé que les personnes mortes sur le bord de l’autoroute étaient présentes en moyenne depuis 20 minutes (d’après ce que vous dites), et il en a été conclu que l’espérance de vie était de 20 minutes sur le bord de l’autoroute. Or c’est un non sequitur, cette conclusion ne peut absolument pas être tirée de l’observation initiale.
            Après je suis pas un spécialiste des questions logico-mathématiques, il y a peut-être d’autres personnes plus savantes là-dessus.

            1. Pierre 82

              Très juste, mais dans mon cas, c’était le côté péremptoire de cette « statistique » qui m’a interpelé. Du coup, j’ai essayé de trouvé d’où ça venait (il n’y avait pas internet à l’époque) et je n’ai jamais eu de réponse. Depuis qu’il y a internet non plus, d’ailleurs. Et comme ce chiffre me paraissait abracadabrant, et que je n’ai pas pu vérifier sa réalité, je considère que c’est faux. OK, c’est intuitif, et pas très scientifique, mais quand on voit ce qu’est devenu la science, je n’ai pas de regrets…

    1. durru

      Les prognoses du fameux Ferguson angliche, par contre, parlaient plutôt de 500k, noir sur blanc. Et n’ont jamais été remises en question, au contraire elles ont servi, là-bas comme ailleurs (pratique) pour museler les populations.

      1. Pierre 82

        Je considère Ferguson au contraire comme un très grand professionnel. Il a réussi à faire croire à une majorité des Britanniques que 500.000 personnes allaient mourir si Bojo ne confinait pas immédiatement toute la population. Sous la pression, il a fini par le faire, et du coup, il y a beaucoup moins de morts.
        Et pour 90% des angliches, c’est grâce au lanceur l’alerte Ferguson qu’ils ont échappé à la catastrophe. Du grand art, un vrai professionnel. De l’arnaque, bien sûr, pas de la médecine, discipline qui lui est d’ailleurs complètement étrangère. Mais on ne peut pas être bon en tout…

        1. Higgins

          En ce moment, le thé tourne vinaigre chez les brits. Sur Radio-classique, ils annonçaient l’apocalypse. Toujours cette confusion savamment et malignement entretenue entre maladie ouvertement déclarée et les résultats positifs à des tests plus ou moins foireux. C’est d’autant plus con qu’ils sont confinés sévèrement. Le confinement ne sert donc pas à grand chose.

          1. Nemrod

            Oui ils affichent plus de 1000 morts par jour environ .
            Ce qui sous entend 150000 positif il y a 15 j ou 3 semaines.
            Il y avait autour de 35000 cas détectés donc c’est très possible.

            Ca fait pourtant un paquet de temps qu’ils confinent.
            Ca n’a l’air de servir à rien et possiblement ça serait contre productif.
            Pas impossible non plus que les gestes barrière aient contribué à la prépondérance du mutant le plus contagieux.

            1. Nemrod

              Ils ont confinés jusqu’au 2 Décembre et reconfiné Londres et le Sud à partir du 20 Décembre pour mémoire.
              Alors deux solutions dans les pays démocratiques occidentaux.
              – soit le confinement ne sert à rien ou pire.
              – soit on ne peut jamais en sortir à cause d’effets rebonds ingérables

              1. Higgins

                J’opte pour la première solution car tout le monde est loin de se faire tester. À titre personnel, fin février début mars, j’ai participé à une réunion internationale avec des représentants des pays du sud-est asiatique. Pas de geste barrière au moment. Bilan, entre deux et trois morts chez les asiatiques dans les deux mois qui ont suivi et après leur retour dans leur pays. Autour de moi, un collègue a fait 3 semaines de coma avant d’émerger (coma provoqué vu son état) et deux autres (des femmes) ont développé les symptômes afférents. Elles vont mieux. J’ai donc été a minima un cas contact mais nada.

              2. Dr Slump

                Troisième option: soit le confinement ne fait qu’empirer les choses.

                Car le confinement généralisé est néfaste sur les plans psychique, économique, social et sanitaire, vu le matraquage de communications anxiogènes.
                Sachant que stress et anxiété affaiblissent les défenses immunitaires, plus on a peur, plus on a de risque à la fois de tomber malade, et de mettre plus de temps à en guérir.
                Le confinement est, il faut le marteler, une décision insane.

            2. Pierre 82

              Non, mais vous refusez de comprendre. C’est à cause du Brexit, évidemment. On savait que le Royaume-uni souffrirait des pires tourments s’ils quittaient l’UE.
              C’est la vengeance divine, la première plaie d’Égypte, et personne ne veut le voir. Dieu sera donc obligé d’envoyer la seconde plaie. Comme au total, il y en a sept, on n’a pas fini d’en bouffer…

                    1. Pheldge

                      les travaux d’Hercule, c’est difficile à compter : ils z-arrêtent pas de bouger, ils avancent, ils reculent comment veux-tu compter les travelos d’Hercule ?

  19. Aristarkke

    « selon les *précieuses* informations d’Europe-1, »
    Vu le quasi demi-milliard d’euros que la maison-mère Lagardère va recevoir pour services signalés, précieuses est un adjectif tout à fait approprié…

    1. Pierre 82

      Pour les gauchistes, c’est bien la preuve que Macron est un ultra-libéral, un sale type de droite, et c’est pour ça qu’ils le détestent. Pas pour sa gestion du Covid, dont ils sont assez satisfaits, à part qu’il n’a pas été assez loin dans les restrictions.

    2. kekoresin

      Sous d’autres latitudes cette merde finirait avec ses collaborateurs enterrée jusqu’au cou histoire de favoriser la biodiversité des sols.

  20. Nemrod

    Exemple de performance de la fonction publique ou apparenté.
    La poste.
    Le guichetier de mon bled à le covid…vu les symptômes , je dirais 80 pour cent de proba.
    A été cas contact d’un collègue malade diagnostiqué.
    Sert malade depuis 3 j car ne pensait pas l’avoir vu qu’il a fait un test à j+2 de l’exposition.
    Ordonné par sa hiérarchie…
    Doivent pas avoir Internet.
    « Quant tester cas contact » sur Google : 7 j .
    Un clic.
    Une seconde.

      1. Pierre 82

        Perso, je ne suis pas pressé de tester un virus ARNm, qui est une première sur l’être humain. Pas envie de servir de cobaye, notamment sur les risques de chopper une maladie auto-immune, qui me semble d’une probabilité notable…
        Si Sanofi travaille sur une technologie un peu plus connue, ça me convient mieux. Mais toujours pas plus pressé que ça, et je ne me bousculerai certainement pas pour être dans les premiers.

          1. Higgins

            Je confirme : https:/ /amp-ouest–france-fr.cdn.ampproject.org/c/s/amp.ouest-france.fr/sante/vaccin/covid-19-il-ne-sera-pas-possible-pour-les-francais-de-choisir-la-marque-du-vaccin-indique-veran-7111335

            1. kekoresin

              Liberté, consentement éclairé, confiance dans les autorités. La France éternelle, le slip sur les chevilles et les couilles pendantes, réclame du respect de la part de ses enfants et bâillonne les rejetons qui remettent en question ses bredouillements épileptiques.

    1. kekoresin

      Si seulement c’était vrai!

      L’extrême lenteur vient vient surtout du fait de notre armée de colonels avec chacun un plan de bataille perdue d’avance et aucun troufions capable de porter un fusil. Alors oui plein d’aspirants deuxième classe se portent volontaires pour mener le combat loin derrière les lignes moyennant une juste prime de risque comme les médecins de ville (pas de campagne y’en a plus), les marchands de médocs ou encore les acupuncteurs pour chats, mais ces branques n’ont que des frigos tout juste bon à fabriquer des glaçons tièdes. Ajouté à cet étalage de Pancho Villa neurasthéniques, l’intendance suit laborieusement avec de lourds chars à bœufs remplis de CERFA, histoire d’imprimer un rythme soutenu à la guerre éclair.

      Voilà tout le constat fait par nos idiots en surpoids de diplômes qui défilent face caméra et qui, entre deux sanglots républicains, déclarent que la solution ultime est de créer une énième commissions de joufflus pour savoir pourquoi les autres commissions de ventrus pataugent comme des panzers dans du permafrost fondu au beau milieu des plaines d’Oural.

      Pour ma part, l’attente concernant ce truc qui n’est pas un vaccin n’est en rien criminel en tout cas moins que la précipitation à l’injecter juste pour voir comment ça fera dans 1 an. Le principe de précaution délétère qui est d’usage lorsqu’il s’agit de limiter drastiquement tout avantage compétitif en économie, n’est visiblement pas de mise pour les enjeux les plus critiques comme d’éventuels effets à long terme.

      Et il faut compter sur le français 10/20 qui râle que ça n’avance pas et que tout le monde devrait se vacciner fissa sous peine d’ostracisation sociale lourde, mais qui dit vouloir attendre un peu. On est d’accord, c’est sans risque, mais voyons d’abord ce que ça donne sur les cobayes d’EHPAD. Ha schizophrénie quand tu nous tient!

      1. Nemrod

        Des marchands de medoc STP pas les…
        Perso je suis d’accord pour le distribuer s’il suit ma logistique privée habituelle et que le patient à le choix du vaccinmais certainement pas pour l’injecter because c’est pas mon boulot.

        1. kekoresin

          Il va falloir virer mère-grand de sa Cryogénie pour stocker les doses. Tu veux bien les vendre alors ou les distribuer parce que tu es un chic type, mais le client en fera quoi? Sa Twingo est-elle équipée d’un dispositif Mister Freeze approuved?

          A part vendre du vaccin russe sous le manteau, je vois pas bien comment faire à part concentrer les centres de vaccination pour un truc nécessitant une conservation à – 70°C. Mais bon, visiblement l’état major de Nimportnawakland a besoin de payer des consultants extérieurs pour leur expliquer ce qu’il savent déjà mais qu’ils sont incapables de mettre en œuvre !

            1. Pheldge

              Bof, y’aura bien quelqu’un pour dire que, comme les yaourts, tu peux le consommer, l’utiliser au delà de la date limite, qui n’est là que pour protéger le vilain labo capitaliste …

            2. MCA

              Voilà qui devrait aider à la conservation de la mixture Frankenstein :

              https:/ /www.ladepeche.fr/2021/01/08/electricite-rte-demande-aux-francais-de-reduire-leur-consommation-ce-vendredi-a-cause-du-froid-9299180.php

              S’il fait -10°C et que le réseau pète, on pourra toujours essayer de conserver la mixture sur le rebord des fenêtres…

              1. Higgins

                Le réseau électrique français est dans un état déplorable (dixit un membre de la famille, agent EDF, dont le métier est de réparer les lignes).

          1. MCA

            Et l’inverse,

            des journalistes TV (c’est là qu’il faut rire) qui prétendent donner des leçons de médecine au druide marseillais.

            1. kekoresin

              Et je dirai même plus, il y a des présentateurs de dépêches AFP qui se disent journalistes.

              Ce matin sur Pravda TV toutes ces larves soumises à leurs maîtres se régalaient de la censure définitive des comptes sociaux de Trump (dans un mépris total de la constitution américaine qui leur tient tant à cœur quand des énervés déboulent au Capitol). Ces chantres de la liberté d’expression s’émerveillent de la censure et qui refont l’histoire à l’aulne de leurs idéologies malsaines, auraient sucé toutes les bites vichystes jusqu’en août 45.

              Vivement qu’on pèse tous ces charlots avec un canard. BURN THE WITCH !!!!

        2. Pheldge

          Camarade Nemrod, le Camarade Commissaire du Peuple, et le Comité Citoyen pour la Vaccination,n’apprécieront pas ton manque d’enthousiasme, à appliquer la Nouvelle Politique Sanitaire décidée par le Parti …

          1. Nemrod

            Oui bon ben je m’en tape.
            Faudra mourir un jour et j’ai pas l’ambition ultime de finir dans un mouroir gardé ( pour mon euh mes biens) par toute cette bande de dingues.
            Dingues dont vous faite parti Camarade !
            Je voudrais juste commander le peloton.

            1. kekoresin

              Dans ce cas de figure, mieux vaut ne rien commander du tout car les commandants finissent quasiment tous par y passer. Même Beria qui a notamment commandé beaucoup de pelotons et pas mal de manucures à la scie circulaire a finit du mauvais côté des fusils.

              1. durru

                J’ai toujours été étonné qu Beria n’assure pas plus ses arrières, en connaissant l’historique de ses prédécesseurs, Iejov, Iagoda, Menjinski…

    2. Tess

      Vous trouvez qu’ils n’ont pas assez de sang sur les mains ? La vaccin SANOFI ne verra jamais le jour, la pandémie va disparaître comme par magie.

      1. Pierre 82

        Je crains qu’ils n’aient aucune intention de vouloir faire disparaître les pandémies. Dès que ce covid s’arrêtera, ils en inventeront le covid-22, puis une forme super-inconnue, super-contagieuse et super-dangereuse de choléra, puis de fièvre aphteuse, etc… Ils ont appris à truquer les chiffres de manière industrielle et très efficacement, et ont la maîtrise absolue de l’information. Les comptes négationnistes sont en train d’être viré, les fournisseurs d’accès internet vont probablement être mis à contribution pour couper la lignes aux complotistes.
        Confinement ad vitam sous les applaudissement de la foule apeurée, et qui n’aura plus aucun moyen de se renseigner ailleurs que dans la propagande.
        On ne les arrêtera plus.

        Pour l’instant, la criminalisation des anti-vaccins est embrayée, on voit bien qu’ils passent à la vitesse supérieure.
        J’entendais même un « humoriste » ce matin qui se foutait de la gueule de Macron et son idée des 35 « citoyens tirés au sort », car il y avait dans le groupe des anti-vaccins. Grosso modo, il disait: « Comment voulez-vous qu’ils soient efficaces si, pour des raisons de parité, on y mette des anti-vaccins? Et puis, quoi, il faudra aussi des partisans de la terre plate, aussi? Ils ne sont pas prêts de remettre leur rapport, avec ces zigotos!! »
        Ceux qui refuseront la piqûre seront définitivement tenus pour des obscurantistes, et ils seront désignés comme les uniques responsables du maintien en résidence forcée des honnêtes citoyens. Je le vois venir gros comme une maison.
        Pour l’instant, je fais le gros dos. Et je finirai certainement mes jours en camp de concentration, ou en hôpital psychiatrique, et peut-être même gazé pour raison sanitaire et humanitaire.

        1. Courtial

          La seule chose qui peut nous sauver maintenant, c’est que le socialisme arrive enfin au bout de l’argent des autres. Comme on a lancé les imprimantes à fond depuis un an tout en étouffant l’économie, ça pourrait arriver plus vite que prévu.

          Quand les gens verront leur niveau de vie se dégrader à vue d’oeil, peut-être qu’enfin ils se réveilleront. Je sais, c’est beau l’espoir…

  21. Navigator

    Prendre ces deux consultants externes ne sert qu’à se dédouaner. En général on fait appel à eux pour rassurer les actionnaires qui demandent un audit des comptes. Mon père a travaillé 15 années chez PriceWaterhouse comme auditeur comptable puis fiscal (a l’époque pas encore Coopers). Il était exper-comptable (belge, chez nous c’est une profession trèèès difficiile d’accès et réglementée). Il a quitté PWC pour devenir indépendant avant de devenir partner chez eux. C’est lui qui m’a formé selon les méthodes qu’il y avait apprises. Ce ne sont pas des rigolos. Pas le genre à improviser.

    Dans ma boîte, il y a quelques années d’ici, on a fait appel à AT Kearney pour un audit interne. C’est le même style. Des gars très doués… Le responsable de l’équipe était major de promotion à la Wharton Business School… Facture en conséquence. à 7 chiffres significatifs devant la virgule pour quelques semaines de boulot. Et je travaille dans une association sans but lucratif… alors pour l’état français du bisounoursland (je suis aussi français alors je peux le dire), j’imagine que la douloureuse sera bien au dessus.de ce chiffre. Contribuables, à vos poches.

    1. kekoresin

      Tout à fait d’accord. Quelque soit le sérieux des gus et le montant charnu de la douloureuse, toute recommandation allant à l’encontre du régime grotesque du Léviathan finira dans la broyeuse à bonnes idées dont les scories pourraient couvrir la planète d’une couche assez épaisse pour étouffer toute bestiole de moins de 2 mètres. Depuis quand l’administration tient-elle compte des rapports accablants la concernant? Non, on va faire un gros chèque d’argent gratos des autres pour amuser la galerie, ce ne sera pas la première fois et certainement pas la dernière.

      L’année prochaine les idiots votant iront trainer leur cul en feu pour glisser leur bêtise en se rassurant juste par le fait qu’elle passe encore par un fente, et on recommencera avec une autre équipe d’amateurs de petits enfants dévêtus entre amis pour gérer la bonne inclusivité des communiqués et la construction de trottoirs propices à la mixité dans le respect égalitaire de toutes les sensibilités émotives. CPEF et c’est pas AT Kearney qui aura l’indécence de le dire vu le montant en jeu. On ne mord pas la main qui empiffre surtout avec les gestes barrières !

    1. Pierre 82

      Ça ne m’énerve pas du tout, au contraire. Contempler le naufrage de la caste qui nous dirige est un plaisir de fin gourmet. Leur état de décrépitude est tel qu’ils commencent à se dénoncer l’un l’autre, pour tenter de se refaire une virginité. Le Titanic en phase terminale.

          1. Theo31

            J’ai commandé un CD dur Amazon je 16 septembre, il a enfin pu décoller pour la boite aux lettres. Même en retard, Amazon fait quand même mieux que l’état socialiste national.

            Le pire est que le blondi niais sera réélu face à Marie La Pine. Les bordels sont décidément mal fréquentés le dimanche.

  22. Greg

    La situation ici en Suisse est également intéressante. Parmi les premiers servis potentiels il y a les résidents de nos EMS (Etablissement Medico Social, les homes pour vieux donc) et le personnel. Mais calamité, beaucoup d’entre eux (vu que les autorités ne veulent pas donner de chiffre cela veut dire la majorité) ne veulent pas du vaccin.

    Le discours officiel de notre OFSP (Office Fédéral de la Santé Publique) est que le vaccin est sûr et efficace, mais pas assez efficace pour ne pas tomber malade ni ne pas être contagieux, seulement suffisamment efficace pour diminuer le nombre de morts. Qui selon les chiffres sont à 80% âgés de plus de 80 ans, et à 98% âgés de plus de 65 ans, un âge médian à 84 ans…

    Malgré cela il faut se vacciner pour protéger les autres. Donc vous êtes dans les 80% de la population qui ne risque statistiquement rien, mais un vaccin qui ne vous empêche ni d’être malade ni contaminateur protégera les autres ? Il y a un tel sophisme que cela touche au ridicule et que 50% des Suisses n’ont aucunement l’intention de se vacciner, ce qui emmerde nos autorités qui ont précommandé et devront payer 13 million de doses.

    L’idée d’une vaccination obligatoire n’est pas à l’ordre du jour, mais un avis de droit pense néanmoins qu’un restaurateur privé ou tout autre société privée pourrait demander une preuve de vaccination avant d’ouvrir ses portes à des clients. Sans que le problème du secret médical ne soit abordé ni résolu, ce qui frise le non-sens…

    Nous nageons ici aussi en plein délire. Ce qui est également intéressant est cette statistique qui montre que depuis 10 ans, le 80% des médecins en hôpitaux se vaccine chaque année contre la grippe, mais le 80% des infirmières refuse et préfère 2 mois avec un masque obligatoire plutôt que le vaccin grippe.

    Selon mon ressenti et les conversations dans la rue, la majorité de la population ne fait plus confiance au discours officiel, en a marre, fait semblant de respecter les obligations mais sans y croire, et commence sérieusement à penser que plus vite nous aurons tous été contaminés, plus vite cela se calmera. Et commence à oser l’exprimer, ce qui est récent mais va en s’accroissant.

    Pour moi et beaucoup de mes connaissances ayant plus de 40 ans, à l’idée de voyages à l’étranger impossibles sans vaccin, la réponse est que nous pouvons bien attendre 5 ans et voir si devant la menace de l’effondrement des pays du sud sans le tourisme, avec la fin du système « EasyJet » qui en découlera, nous n’aurons pas des problèmes bien plus graves que notre petite frustration à ne pas aller dépenser nos sous là-bas…

    Le moral est bas et l’humeur pessimiste pour beaucoup.

    1. sam player

      « L’idée d’une vaccination obligatoire n’est pas à l’ordre du jour, mais un avis de droit pense néanmoins qu’un restaurateur privé ou tout autre société privée pourrait demander une preuve de vaccination avant d’ouvrir ses portes à des clients. Sans que le problème du secret médical ne soit abordé ni résolu, ce qui frise le non-sens… »

      Au contraire, c’est très libéral comme idée, et c’est ce qui était défendu ici même face à ceux qui sont contre les vaccinations infantiles et qui veulent malgré tout mettre leurs enfants à l’école ou en crèche.

      Pour ce qui est de la «vaccination » contre le COVID, peu importe la protection apportée, si je dis que pour rentrer chez moi il faut un bonnet rouge avec un pompon jaune c’est moi qui dit… namého !

      1. Nemrod

        C’est vrai.
        Il faudra apprécier si ça attire plus de clients que ceux que l’on refuse.
        Plus quelques désagréments éventuels imprévisibles.
        Ratio bénéfice risque très difficile à calculer.

        1. durru

          A mon avis, la question est vite répondue 😉
          A part les restos à bobos spécialisés, j’attends de voir qui aura l’idée de mettre en place une telle contrainte.

        2. MCA

          On peut se passer des restaus alors que les restaus ne peuvent pas se passer de notre fric donc.. de nous.

          Idem pour les spectacles, musées etc…

          M’est avis que s’ils exigent l’ausweis sanitaire à l’entrée, ils vont se lasser avant nous.

            1. MCA

              @Husskarl 9 janvier 2021, 9 h 55 min

              En rajoutant à ça la cata économique organisée et son lot de chômage, ça risque de restreindre d’autant plus la clientèle par manque de moyens financiers d’icelle.

              Cela dit, les restaurateurs ne font que se plier aux contraintes car ils n’ont pas le choix sous peine de fermeture administrative.

              Je suis allé pas mal de fois au restau entre les deux confinements et ai été frappé par l’ampleur des mesures prises par les restaurateurs pour éviter tout risque et leur suivi scrupuleux des mesures sanitaires; leur attention et dévouement ont été admirables.

              Franchement je n’ai jamais eu l’impression d’être plus en danger qu’en allant dans un super marché ou dans le train et métro ou une boutique quelconque.

              Le drame de ce pays (et d’autres…) est de ne pas posséder de contrepouvoirs qui puisse dire « stop » à toutes les conn*ries à répétition que les dirigeants nous imposent dans tous les domaines.

              Un autre drame est le manque de discernement de ceux qui ont pour mission de faire appliquer les décisions et qui en cas de contestation en font une affaire personnelle forts de leur assermentation.

              L’apparition de ce virus aura au moins eu comme mérite de faire tomber les masques et de révéler au grand jour dans quel système nous vivons réellement.

              Certes ce n’est pas (encore) la Chine, mais en guise de démocratie je demande à voir, ou alors je n’ai pas dû lire la bonne définition.

              1. kekoresin

                Les restaurateurs sont des imbéciles! Ils devraient tous ouvrir parce que la fermeture administrative ils l’ont déjà, et bien profond! Si des flics viennent pour toper un récalcitrant à la dictature, ils devraient tous rappliquer pour un bon pugilat. Mais comme d’habitude, ils sont éparpillés et leurs syndicats sont trop occupés à lécher le dessous des couilles élyséennes.

                A l’heure des comptes, ils seront seuls face à la faillite et les URSS-AF les poursuivront jusqu’en enfer pour les essorer et les pousser au suicide dans un silence médiatique absolu. Le « quoiqu’il en coûte » ne s’applique réellement que pour les groupes de presse et la « culture », enfin pour ceux qui obéissent à la voix du puppet master. Sur ce dernier point le Covid ne change rien d’autre que le montant…

                1. Pierre 82

                  C’est pas faux sur le principe, et ça finira probablement comme ça.
                  Mais je connais peu de restaurateurs prêts à prendre le risque. Pour rouvrir, il faut d’abord remplir les frigos, réembaucher le personnel, même minimal, en sachant qu’au bout d’une heure, il aura 10 gendarmes dans son resto, et qui ne seront pas venu pour manger. Donc, il va se taper les frais d’ouverture, plus une amende salée, une convocation au tribunal et des scellés sur son établissement.
                  Un peu cher payé juste pour montrer son désaccord. Surtout que ses clients , les voisins et autres sympathisants ne vont pas descendre dans la rue pour flanquer une rouste aux flics, leur balancer des mortiers d’artifice dans la tronche, ni mettre le feu à leurs fourgons.
                  Il y a des quartiers où ça se fait, et résultat, ils sont respectés par le pouvoir en place. Exemple à suivre. Et ça finira comme ça.

                  1. kekoresin

                    Oui, éparpillés ils sont et sacrifiés ils seront. L’Etat n’a de respect que pour ceux qui sont assez forts et soudés pour lui faire face. Pour les autres, ils seront broyés pour en faire de la farine républicaine facile à digérer…

                    1. Pierre 82

                      Ce qui donne un avantage évident aux chances pour la France qui, quoi qu’on en pense, savent réagir. On n’est pas sorti de l’auberge.

          1. Aristarkke

            MCA, ce petit monde est tellement subventionné que je ne suis pas sûr que la recettes des entrées compte significativement pour lui…
            Ne serait-ce qu’à voir les résultats de films à détournement d’intrigue ou de personnage(s).

      2. Dr Slump

        Ca a l’air simple dit comme ça, mais dans le contexte actuel cela comporterait le risque de polariser la population en 2 camps, pour/contre, et c’est une connerie. Le chacun fait ce qu’il veut chez soi c’est très bien, mais on a quand même besoin de règles communes pour vivre en bonne intelligence dans des espaces qui reçoivent du public comme les restos, salles de spectacle, ou bien sûr les transports en commun. La liberté voudrait plutôt qu’on maintienne la pleine et entière liberté de circulation, et que ceux qui craignent pour leur santé se vaccinent, se bourrent de vitamines, se tartinent de désinfectant, ou restent confinés chez eux plutôt que d’emmerder le monde avec leur phobie sanitaire.

        Mais bon, dans le pays réel où nous vivons, tout cela sera probablement assez vite « encadré » à la façon bien de chez nous, avec grün Ausweis pour circuler ou sinon raus.

        1. sam player

          «…cela comporterait le risque de polariser la population en 2 camps, pour/contre, et c’est une connerie. »

          Oui c’est pas comme si avant il y avait des zones fumeurs et non fumeurs dans les restos… une connerie… interdiction de fumer pour tous namého, ça c’est de la bonne règle commune !

          1. Dr Slump

            Y’a quand même une différence (sans subtilité) : on laissait les fumeurs entrer dans les resto. Et à la fin c’est bien keskejdi : l’état va interdire pour tout le monde.

              1. Dr Slump

                Bah non, la règle commune, je répète cekejdi, ça devrait être la liberté de circuler pour tout le monde. Le risque d’infecter les autres, c’est encore une déclinaison du principe de précaution, du sacrifice d’une liberté pour une illusoire garantie de sécurité.
                Et puis si toi et tes enfants sont vaccinés, ils devraient n’avoir rien à craindre, si? Et sinon, pourquoi exiger le vaccin alors?

                1. sam player

                  Ok de mieux en mieux : tu ne reconnais pas le droit de tout un chacun de choisir les gens qu’ils acceptent dans leur propriété : crèche, resto, magasins, avions
                  😀 parce que selon toi c’est clivant !

                  1. Dr Slump

                    Tu biaises. Tu n’as pas répondu à propos de la sécurité offerte par le vaccin. Si t’es vacciné, t’as rien à craindre des non-vaccinés, et tout le coupage de cheveux en 4 à propos de la liberté des uns contres celle des autres fait pschiit.

                    1. sam player

                      “ Tu n’as pas répondu à propos de la sécurité offerte par le vaccin.”

                      Ce n’est pas le sujet : plus globalement c’est le droit de tout un chacun d’accueillir dans sa propriété ceux que l’on choisit suivant divers critères (vaccins, couleur de peau, longueur des cheveux, sexe etc…)

                      Concernant les vaccins et par méconnaissance vous faites peu de cas des vaccins (tous) dont le taux de réussite n’est pas de 100% et qui fonctionnent sur les 10-15% restant juste par rapport à une immunité de groupe.

                      Faut quand même que je fasse une mise au point.
                      L’espace public a pris une telle place en empiétant sur l’espace privé, qu’il semble que vous ne soyez même plus capable d’appréhender cet envahissement et dès lors de faire la différence. De plus vous n’arrêtez pas d’en appeler aux lois quand ça vous arrange, à croire qu’il n’y en a pas assez.

                      Supposons que j’ai des gosses en bas âge (y en a p’tete 😉 )et que l’un d’entre vous vienne chez moi avec ses gosses et que je lui demande le carnet de vaccination de ses gosses avant d’entrer : ça serait rigolo de m’opposer le secret médical… et moi je vous répondrais de rentrer chez vous… et je serais curieux de voir la plainte que vous pourriez déposer hi hi
                      Maintenant appliquer la même chose à un magasin qui a un propriétaire privé: vous ne voulez pas montrer patte blanche, bah vous allez voir ailleurs, point barre…
                      Bon je n’en attendais pas moins de ceux qui s’offusquent que les GAFA puissent censurer des propos qui ne leur conviennent pas, faudrait un peu de cohérence…

                    2. durru

                      @Sam
                      J’aimerais bien comprendre comment le fait que 95% de la population soit vaccinée contre le tétanos protège les 5% restants 😀

                    3. durru

                      Sinon, l’immunité de groupe porte très bien son nom. Si 90% d’un groupe sont vaccinés, ça ne veut pas dire que chaque individu des 10% restants serait protégé, mais seulement que le groupe l’est (c’est à dire, il n’y aura pas d’épidémie). C’est tout. Le reste, comment dire…

                    4. Higgins

                      Le tétanos n’est pas une maladie contagieuse mais c’est une maladie dagereuse. Il est causé par la bactérie Clostridium tetani et affecte le système nerveux central. Il tue entre 40 et 50% des personnes infectées. La contamination se fait lors d’une plaie cutanée ou toute autre effraction permettant à la bactérie de pénétrer dans l’organisme pour s’y multiplier. Cette bactérie est essentiellement localisée dans la terre, la poussière, sur les plantes. Typiquement la maladie du jardinier, en France, le tétanos est une maladie infectieuse à déclaration obligatoire. En 1945, environ 1 000 décès par tétanos étaient déclarés. En 1975, 369 cas ont été déclarés, dont 171 décès.
                      Entre 2000 et 2012, 205 cas ont été déclarés, dont 49 décès, soit une létalité (proportion de décès parmi les cas) de 24 %. Parmi les 205 cas, 173 (84 %) sont survenus chez des personnes âgées de 70 ans et plus, versus 32 cas (16 %) chez des moins de 70 ans. Les femmes sont plus souvent victimes du tétanos que les hommes (72 % versus 28 %). Les femmes sont probablement moins bien protégées que les hommes, qui bénéficiaient de rappels vaccinaux lors du service militaire. En 2004, un cas a été déclaré chez un adolescent âgé de 13 ans, à la suite d’une petite plaie de l’orteil provoquée par une écharde. Il n’était pas vacciné car ses parents étaient opposés aux vaccinations. Il faut rappeler que dans le cas du tétanos l’infection, contrairement au vaccin, ne confère pas de protection. Près de la moitié des cas surviennent en été. Les portes d’entrée sont souvent de petites plaies, inaperçues dans 10 à 15 % des cas, alors que toutes les effractions cutanéo-muqueuses comportent un risque de tétanos (https:/ /www.mesvaccins.net/web/diseases/2-tetanos).

                      La comparaison entre ce vaccin et celui du COVID ne me parait donc pas du tout pertinente.

          2. kekoresin

            Ouais SAM et les petits tyrans de la santé de l’époque avaient vendu cette connerie en assénant avec leurs soumis médiatiques que ça allait être formidable, une réelle opportunité pour les bar et restaurants. Pour les trous à bobos qui payent des tapas à 3€ pièce pour éponger leurs verres de pisse ok. Pour les petits zinc de campagne où les petits vieux échappaient à Gertrude pour taper le carton avec les copains, la gitane vissée au coin du bec, ça a été un carnage. 6000 fermetures en 2 ans avec la disparition pure et simple des seuls lieux de vie sociale pour les anciens.

            Cette folie vient s’inscrire parmi d’autres pour détruire ce qui fait notre pays et laisser un large boulevard au progressisme sauce coco qui plait tant à cette caste d’intellectuels. Ces éminences ne supportent pas les traditions françaises à quelques exceptions près comme la pédophilie et l’inceste, enfin pour peu que l’on soit assez esthète pour l’apprécier.

          3. Aristarkke

            Sam STP, fais pas mine de confondre libéralisme et anomie. A partir du moment où être libéral consiste à reconnaître valables, nolens volens, un certain nombre de règles minimales, la liberté n’est de fait plus totale même pour des faits où tu ne nuis pas à autrui.
            Et même en situation d’anomie, tu es déjà (littéralement) contraint d’obéir (sous peine de dommages ou mort automatiques) aux lois physiques de la création divine.

      3. Greg

        Le problème n’étant pas qu’une société privée choisisse ses clients, bien entendu…
        Mais qu’elle le fasse en exigeant de violer la loi actuelle sur le secret médical qui doit donc d’abord être modifiée pour le lui permettre ensuite.

        Un employeur en suisse choisit selon ses critères, mais il y a des questions interdites par un employeur, entre autre concernant le secret médical.
        L’employeur qui est jugé coupable par la justice d’enfreindre le secret médical apprend vite par cette justice que ce n’est pas une situation d’avenir.

        Les lois se changent, mais il faudra commencer par les changer, et en Suisse le peuple est encore un petit peu souverain et ce genre de changement peu très facilement finir en décision populaire, via le droit d’initiative, et les politiciens n’aimant pas être désavoués sondent généralement le terrain d’abord, tout cela prend du temps…

        Pourquoi donc croyez vous que la Suisse soit reconnue et par certains appréciée pour sa grande stabilité légale ?

        Bref, tout peut arriver, rien n’est immuable, mais ce genre de communication à propos d’un passeport vaccinal, ici en Suisse, c’est une propagande pour améliorer le taux de volontaires d’une part, et un coup de sonde pour voir qui rue dans les brancards, d’autre part. Tâter le terrain sans en avoir l’air…

        1. sam player

          Ah ok, demander le carnet de vaccination d’un gosse pour l’admettre dans une crèche ce n’est pas violer le secret médical, mais un adulte dans un magasin ou un avion si ?

          J’adore la souplesse de certains libéraux… genre NIMBY… un coup à se péter les adducteurs…

          Aépiofaite… vite une loi !

          1. Greg

            Sauf que EN SUISSE il n’y a AUCUNE obligation vaccinale pour mettre ses enfants en crêche ni à l’école publique actuellement !

            Si ca te troue le cul de surprise, j’en suis désolé et j’espère que ca n’est pas trop douloureux…

            Mais ici il faudra changer la loi et le peuple a son mot à dire.

          2. Pierre 82

            Bien sûr que demander le carnet de vaccination d’un gosse est une violation du secret médical. C’est juste passé sous les radars. Personnellement, j’ai toujours été en défaveur de l’obligation vaccinale pour la crèche, même si j’ai fait vacciner mes enfants. Mais il faut dire qu’à l’époque, il n’y avait pas autant de vaccins que maintenant.
            Il y a d’ailleurs quelque chose de profondément illogique dans cette obligation. Si quelqu’un a peur de chopper une maladie, qu’il se fasse vacciner et basta. S’il rencontre un type non vacciné qui a cette maladie, il ne l’attrapera pas, puisqu’il est vacciné. Et s’il l’attrape quand même, c’est que le truc n’est pas efficace. Si?
            Mais je pense qu’on a quillé le domaine de la logique aristotélicienne pour entrer dans un monde de cinglés.

            1. Greg

              Eh oui, aussi étonnant que cela puisse paraître au yeux de beaucoup, en Suisse aucun vaccin n’est obligatoire, aucune vérification n’est faite pour les enfants qui entrent en crêche, à l’école.

              Nous sommes d’ailleurs connus pour cela, n’est-ce pas, vu que nous n’avons pas survécu au 20ème siècle sans d’affreuses épidémies qui n’ont cessé de nous décimer…

              Le fait qu’elle ne soit pas obligatoire ni surveillée n’empêche pas un taux de couverture de 95% pour diphtérie tétanos polio, mais bien moindre pour beaucoup d’autre.

              1. durru

                Tétanos qui n’est pas transmissible, par ailleurs, donc ça ne devrait pas avoir d’impact dpdv de la société.
                HS, désolé. Et merci pour les informations concernant la Suisse, de la vraie valeur ajoutée.

            2. sam player

              Bon à priori t’as pas trop étudié le sujet de la vaccination… faudra réviser sur l’immunité de groupe…

              Sinon vous me faites tous rigoler en en appelant à une loi sur le secret médical pour contourner le droit de chacun à choisir qui il veut accueillir dans sa propriété, qu’elle soit privative ou commerciale.

              Libre à vous de vous réfugier derrière le secret médical, mais à ce moment là tu ne rentres pas, point barre.

              1. Dr Slump

                Et comment aurait-on le droit d’exiger des preuves de vaccination à ceux qui veulent entrer dans leur commerce, sinon avec une loi qui le permet? et donc en recourant à l’état. Ton argument ne me paraît pas plus libéral.

                1. Pierre 82

                  Un commerçant qui crève de trouille d’attraper le covid, emmitouflé derrière se tenue NBC, et qui se met à hurler dès que quelqu’un s’approche à moins de 3 m, à mon humble avis, il faut qu’il pense sérieusement à se reconvertir dans une profession un peu plus introvertie.
                  De toutes façons, les covidéments ont peur de tout ce qui bouge, et n’iront plus jamais de leur vie dans un restaurant tant que le gouvernement ne leur aura pas certifié que la terrible pandémie est terminée.
                  Donc en fait, les restaurateurs ne sont pas demandeurs d’une mesure exigeant le vaccin, ça ne leur rapporterait pas un seul client de plus ni de moins, puisque ceux qui voudraient reprendre une vie sociale normale s’en cognent de savoir si les autres clients sont vaccinés ou pas. Mais ils trouveront bien une chambre de commerce « représentative de l’ensemble de la profession » qui l’exigera pour eux.

                2. Theo31

                  Même avec une loi, un commerçant viole le colloque singulier. S’il veut ensuite perdre des clients, grand bien lui fasse.

                  Je serais curieux de savoir combien de clients Twitter a perdus depuis la clôture du compte de Donald. Quand Tumblr a interdit le porno sur son site, ça s’est très mal passé.

                  PS : allo le conseil petainiste de l’ordre, vous êtes aux putes du ministère quand le colloque singulier prend des coups de toutes parts ?

              2. Greg

                Sam,

                Le sujet n’est pas l’immunité de groupe ou comment fonctionne la vaccination.

                Le sujet est qu’en Suisse, une société commerciale privée n’a pas le droit de s’intéresser à tout ce qui est couvert par le secret médical. Le carnet de vaccination en fait partie. De plus aucun vaccin n’est et n’a jamais été obligatoire en Suisse.

                Un commerce privé peut certes choisir ses clients, mais certains critères de choix sont illégaux, et si un magasin veut interdire l’accès aux noirs il va contrevenir à cela et se faire fermer par la police du commerce, comme celui qui ne délivre pas de ticket de caisse.

                Un employeur peut très bien ne jamais employé de noirs, par contre, mais si la justice après enquête après plainte prouve que le seul critère de refus est le fait d’être noir, sanction il y aura.

                Il y a une énorme différence entre le libre choix et ce qui est considéré par la législation comme de la discrimination interdite, Sam. Nous pouvons argumenter sur le bien-fondé de cette distinction, certes, mais elle est ainsi en place pour le moment en Suisse. Et la modifier implique de modifier la loi Suisse, et le peuple suisse peut avoir son mot à dire.

                Je parle du fait de la loi, pas de l’avis que j’en ai à propos de sa moralité, logique ou rapport à une quelconque philosophie libérale ou pas de la société.

                J’expose un fait. Si ce fait vous déplaît, j’en prend note, mais votre ton moqueur sur ma méconnaissance supposée des principes de vaccination et immunité de groupe est hors sujet puisque j’ai jamais abordé ce sujet.

                1. Aristarkke

                  « J’expose un fait. Si ce fait vous déplaît, j’en prend note, mais votre ton moqueur sur ma méconnaissance supposée des principes de vaccination »
                  Bilez pas trop avec SP.
                  Il est très souvent dans la provoc’… du fait kilsétou.

              3. Aristarkke

                Vu l’ambiance festive rendue par le CA 2020, je doute fort qu’un commerçant indépendant local soit très exigeant sauf éventuellement s’il est totalement déglingué de peur suite à la propagande gouvernementale.
                Et exiger une vaccination d’un truc qui n’a officiellement une efficacité de quelques mois et qui n’empêche pas d’être contaminant relève du grotesque quand on y songe au delà de dix secondes…

                1. Aristarkke

                  Artisan, je suis rentré dans des dizaines de logements privés depuis le premier confinement. Les clients paniqués, plutôt des clientes « m’obligeant » à mettre le masque depuis que c’est disponible, se comptent sur les doigts d’une main…

                  1. Pierre 82

                    @Aristarkke: au sujet du pourcentage de gens qui sont en panique et qui gobent tout ce que disent les autorités, je n’arrive pas à me faire une opinion. Impossible de savoir s’ils sont nombreux ou pas. Cette méconnaissance du champ de bataille me perturbe énormément, pour tout dire.
                    C’est aussi dû au fait que je me suis coupé volontairement des covidéments, afin de préserver ma santé mentale, et du coup, peut-être qu’ils ne le sont plus… mais je constate quand même par exemple que les 3/4 des paroissiens restent masqués pendant toute la durée de l’office dominical, ce qui me plonge dans l’affliction. Le font-ils par peur réelle, ou en pensant protéger les autres, ou par simple obéissance pavlovienne aux autorités? Je ne sens pas vraiment d’hostilité envers moi, qui pourtant refuse d’avancer masqué. Et on se parle quand même, eux sous leur masque, moi libre. Comme si j’étais visiteur de prison.
                    De toutes les entorses aux libertés qu’on nous inflige, le port du masque est sans doute celle qui m’est la plus pénible. L’impression d’être entouré de zombies, de gens qui sont déjà morts.

                    1. MCA

                      @Pierre 82 9 janvier 2021, 17 h 01 min

                      « Le font-ils par peur réelle, ou en pensant protéger les autres, ou par simple obéissance pavlovienne aux autorités? »

                      Par forcément.

                      Que risque-t-on en situation de crise à porter le masque de façon préventive quand on est au milieu d’une foule?

                      Même si la protection est plus d’ordre psychologique que réelle, il est un fait que quand on parle (ou chante) avec un masque devant la bouche on garde ses propres postillons… c’est une réalité physique indéniable.

                      Donc quand il y a foule, c’est une simple précaution qui vaut ce qu’elle vaut mais ne nuit pas, quand on est au grand air ou confiné dans son véhicule ou seul, ça tourne à la démence.

                      Cela dit j’ai expérimenté à deux reprises des crises d’hystérie à mon encontre à St Pierre D’oléron et les deux fois par des personnes âgées (dans les 80 ans).

                      Ma voisine sachant que je venais de Paris et qui nous demandait trois fois par jour si nous n’étions pas malades et prise d’une soudaine crise d’hystérie alors que son mari (87 ans) s’approchait de moi (à 2 mètres et dehors…) pour discuter.

                      Une autre fois j’étais seul dans la rue vers 12h00 et un vieux passe à vélo et me fait remarquer que le masque devait être porté sur le nez et non pas uniquement sur la bouche (sur une île, dehors, en plein vent, seul et au milieu de l’océan Atlantique…).

                      C’est surtout révélateur d’une part de la psychose engendrée par télé COVID qui rabâche à longueur de journée que nous allons tous attraper la mort qui tue si on ne se conforme pas à la parole d’évangile des prétendus « savants » et d’autre part le niveau intellectuel ambiant qui est désespérant d’irrationalité.

                      Nous avons affaire à des phénomènes de foules (relire à ce sujet Gustave Lebon et Edward Bernays) pour comprendre.

                      Le seul moyen d’éviter la dictature des foules est de s’en échapper ce qui n’est pas toujours possible, et quand ce n’est pas possible j’évite de répondre à la provocation et poursuis mon chemin.

                      Cela dit, ce n’est pas toujours évident de résister car quand on se retrouve dans une foule, on est pris par le mouvement global même si on en est conscient comme je le suis, c’est plus fort que soi.

                      Rien à faire, l’être humain est un animal grégaire, c’est dans sa nature et ses gènes et les dirigeants le savent très bien et en profitent et nous sommes tous soumis à cette réalité, moi y compris; ce qui n’empêche pas d’en être conscient ce qui aide à éviter les pièges de la manipulation.

                      Et j’y reviens une fois de plus, pour limiter la psychose il faut éteindre la télé mais je crois savoir que je prêche un convaincu, non?

                    2. Aristarkke

                      Paris, Paris ???
                      Qu’en serait-il de la réaction de tes iliens s’ils apprenaient que c’est plutôt du 9.3 en lieu et place de la Ville-Lumière ???
                      Le lynchage ne serait plus très loin… 😛

                    3. Dr Slump

                      @Pierre
                      Tu as lâché le terme qui me paraît le plus approprié pour expliquer ce phénomène de suivisme, ce comportement moutonnier: pavlovien.
                      Le matraquage étatique depuis l’école jusqu’à l’université, et poursuivi en continu par l’intermédiaire du poste de télé familial a été constant depuis 4 décennies. Les français vivent sous hypnose, dans la croyance que l’état prend soin de tout, ils ont ainsi été dressés comme des chiens de Pavlov, état = glop! vs pas état = pas glop! pas glop! danger! alerte !!!!

                      L’état dit le masque, ils mettent le masque, et si tu leur demandes pourquoi ils obéissent comme ça, ils te répondent « c’est comme ça », « ils doivent bien savoir ce qu’ils font », ou « je ne sais pas, mais s’ils le disent alors… ». En clair, ils ne savent même pas pourquoi, ils le font parce qu’on leur dit.

                      Il n’y a aucun recul critique, c’est un pur réflexe conditionné, masque = glop! sécurité! pas masque = pas glop! danger! mort!

                      Ce n’est même pas de l’ingénierie sociale, c’est du niveau le plus primaire: bâton/carotte, menace/récompense. Pour sortir de cette hypnose collective, il va falloir un sacré choc disrupteur.

                    4. Dr Slump

                      @Pierre
                      Tu as lâché le terme qui me paraît le plus approprié pour expliquer ce phénomène de suivisme, ce comportement moutonnier: pavlovien.
                      Le matraquage étatique depuis l’école jusqu’à l’université, et poursuivi en continu par l’intermédiaire du poste de télé familial a été constant depuis 4 décennies. Les français vivent sous hypnose, dans la croyance que l’état prend soin de tout, ils ont ainsi été dressés comme des chiens de Pavlov, état = glop! vs pas état = pas glop! pas glop! danger! alerte !!!!

                      L’état dit le masque, ils mettent le masque, et si tu leur demandes pourquoi ils obéissent comme ça, ils te répondent « c’est comme ça », « ils doivent bien savoir ce qu’ils font », ou « je ne sais pas, mais s’ils le disent alors… ». En clair, ils ne savent même pas pourquoi, ils le font parce qu’on leur dit.

                      Il n’y a aucun recul critique, c’est un pur réflexe conditionné, masque = glop! sécurité! pas masque = pas glop! danger! mort!

                      Ce n’est même pas de l’ingénierie sociale, c’est du niveau le plus primaire: bâton/carotte, menace/récompense. Pour sortir de cette hypnose collective, il va falloir un sacré choc disrupteur.

                    5. Higgins

                      J’ai croisé un des ces abrutis ce matin. Je l’ai vu sortir sans masque de chez lui pour charger sa voiture. Celle-ci chargée, il est monté seul dans son véhicule, a mis le masque et a démarré. Quelle conne !!!

  23. Batistouta

    Je me posais une question sur ces vaccins. Comme il faut faire 2 injections, la deuxième injection doit-elle forcément être du même vaccin qu’à la première injection ou peut-on faire la deuxième injection avec n’importe quel autre vaccin mis sur le marché ?
    S’il faut vacciner 2 fois avec le même vaccin, et étant donné qu’il faut un certain délai entre les deux injections, ne doit-on pas s’attendre à des problèmes de pénurie diverses pour la deuxième injection des individus concernés car nécessitant d’avoir à tel endroit et à tel moment donnés le même vaccin que celui reçu à la première injection ?

    1. MCA

      Rhooooo !

      vous croyez qu’ils tablent sur les effets secondaires de la première injection pour ne pas avoir à assurer la seconde? :o)))

  24. Theo31

    Ces ratages en rappellent bien d’autres
    – le canal de le mer blanche, réalisé dans les délais mais impraticable
    – les wagons trop grands de la SNCF.
    – Collissimo : la poste à installé un logiciel pour calculer le parcours des livreurs. Hic : personne ne se souvient de l’algorithme qui ne peut pas être modifié.

    Comme toujours, on vous demandera de sourire pendant la penetration des orifices.

    1. Aristarkke

      Colissimo (i. e. la Poste en direct) ou Chronopost ?
      À noter que les facteurs ont à nouveau la distribution des tout petits colis depuis l’année dernière, au moins ceux qui opèrent en voiturette électrique comme par chez moi ou en camionnette thermique.

      1. Calvin

        Les facteurs distribuent surtout des avis de passage pour te dire de récupérer ton colis à la Poste.
        Je pense qu’ils n’apportent même pas le colis avec eux.
        En fait, la Poste n’ayant pas le téléphone de leurs clients, ils ne peuvent t’appeler pour te faire bouger avec la Poste.

        1. Aristarkke

          Non pas, garnement parce qu’ayant de bonnes relations avec la factrice (honni soit qui…), elle me donne le tout quand je la croise dans la commune même si elle n’est pas encore passée dans ma rue. Maintenant, j’habite une commune semi rurale (il s’y trouve encore des champs exploités) de la bordure urbaine extérieure sud est de l’IDF et la Poste y a probablement mis des procédures adaptées vu qu’il y a moins d’habitants/km de rue par rapport à une commune plus dense.

          1. Pheldge

            pour ton « honni soit qui… », c’est pas tant les idées grivoises et autres fantasmes pervers qui te manquent, que les moyens de les réaliser …

    2. Aristarkke

      « le canal de le mer blanche, réalisé dans les délais mais impraticable »
      Pas de jalousie ! La Grance avec ses fonx est tout à fait capable de construire (avec livraison en retard) un nouveau pont (à Pont-sur-Seine, si bien nommée) destiné à améliorer les capacités navigables dudit lieu, PLUS BAS à l’apogée de sa structure porteuse de 40 cm que le précédent si bien que les péniches en modèle standard ne peuvent plus passer sans devoir au minimum, démonter la partie supérieure de la cabine de pilotage, obliger le pilote à rentrer la tête dans les épaules (et renoncer à porter la traditionnelle voiture du marinier)…

  25. pabizou

    Vous êtes allés sur contrepoints ce matin? Ce journal part de plus en sucette dès qu’il s’agit de Trump, on se croirait sur BFM . A se demander s’ils ne sont pas menacés s’ils tiennent un autre discours …

    1. Pierre 82

      Je ne vais plus sur Contrepoint. J’ai l’impression qu’ils ont commencé à divaguer ces derniers temps, grosso modo depuis le Covid, et depuis, ils sombrent.
      Par contre, ça leur permettra sans doute d’échapper immédiatement aux mesures de censure qui arrivent en courant. Ils seront peut-être obligés de virer l’un ou l’autre auteur, mais bon, dès qu’ils l’auront fait, ils pourront prétendre à des subventions, seule condition de survie.

      1. durru

        Bizarrement, j’avais observé un certain revirement (certes incomplet et imparfait) ces derniers mois, avec des articles très intéressants au-delà des auteurs déjà reconnus comme Maître H ou Nathalie.
        Mais ça s’arrête net dès qu’il est question de Trump, là il n’y a ni débat, ni réflexion possibles.

          1. Pierre 82

            Ils ne s’arrêteront pas en si bon chemin. Maintenant que
            Biden est définitivement élu et que les dems ont tous les leviers en main, ils ont pris goût à la censure décomplexée. Je crains que les blogs comme celui-ci ne terminent pas l’année.

            Bon, OK, je dis ça chaque année depuis 3 ans. Je n’ai jamais été fort en prédictions. Avec un peu de chance, je ferai comme Delamarche: me planter systématiquement sur le timing…

            1. Husskarl

              Il y aura toujours des pays plus tolérants sauf peut être pour les ostracisés comme DP. Enfin, ça commencera par eux puis ce sera le tour des autres qui se seront bien gardé de dire quoi que ce soit.

          2. durru

            Voyons, vous n’y pensez pas !
            Devant les difficultés insurmontables que l’équipe de baltringues qui se prépare va forcément rencontrer, il va bien falloir trouver des explications. Des raisons. Des… coupables.
            Et voilà !

    2. Aristarkke

      Il y a aussi une apologie de L’Arsouille…
      Bon, c’est Thermeau qui s’y est collé, ce qui ne pouvait manquer de le ravir…

  26. Higgins

    HS mais l’article est à lire : https:/ /www-francesoir-fr.cdn.ampproject.org/c/s/www.francesoir.fr/amp/article/opinions-tribunes/aux-etats-unis-lhistoire-se-joue-quel-impact-pour-la-france
    Je ne crois pas trop à l’hypothèse avancée même si quelques arguments font mouche.

  27. Pierre 82

    Une petite réflexion que je viens de trouver sur les rézosocio et qui m’a fait sourire:
    L’invasion du Capitole remplit la même fonction que l’incendie du Reichstag, à ceci près qu’Hitler avait au moins attendu d’être installé à la chancellerie…

    1. durru

      Amusant, j’avais déjà fait ce parallèle… Mais surtout avec la dégradation de l’Arc de Triomphe « par les GJ », plus d’actualité et plus parlant pour le Français moyen.
      Comme référence dans la manipulation des masses, le Reichstag pose son homme, quand même 😉

  28. MCA

    Histoire de vous remonter le moral au sujet du « vaccin » et de ses conséquences possibles, Luc Montagnier se confie.

    Ca donne envie de se bousculer pour prendre la tête de file :

    1. kekoresin

      Si maintenant on commence à écouter d’obscurs prix Nobel…

      L’avantage de cet illustre personnage est son âge et l’absence absolue d’ambition carriériste ou d’autre nature. Je reste persuadé que bien d’autres scientifiques sont muselés par la peur de voir leur carrière ruinée. On retrouve le même phénomène concernant le climat ou les science sociales lorsqu’il s’agit de contrer les hystériques féministes ou racialistes. Nous ne sommes pas très éloignés des croyances du genre eugénisme qui prévalaient dans la première moitié du vingtième siècle, qu’une toute petite minorité scientifiques remettait en cause et qui ont en partie conduit à de grandes scènes de liesses mondiales avec défilés de Panzers.

      Le grand paradoxe de tout cela est la surabondance d’informations qui in fine a le même résultat que l’absence d’information. On arrive à une adhésion par l’hébétude de la population pour qui tout ceci est bien compliqué et qui a autre chose à faire du genre bosser, se dépatouiller avec l’administration soviétique puis se relaxer en regardant des cabrioles de chatons sur son téléphone. Durant la première guerre mondiale, les mecs finissaient par sortir des tranchées face aux mitrailleuses, non pas par héroïsme, inconscience ou témérité, mais par lassitude des conditions épouvantables du quotidien. Là les gens bien moins résilients qu’à l’époque finissent par se faire piquer comme on dit « de guerre lasse ».

      1. durru

        Bizarre, il paraît que cet « obscur prix Nobel » n’a pas l’habitude de lire les commentaires de ce blog. Car s’il l’avait fait, il aurait trouvé depuis des mois la réfutation de sa théorie, apportée par les plus grands spécialistes dans le domaine…

    1. John John

      Parler de la gestion de l’épidémie de corona virus est devenu tabou.
      Parler du livre 1984, c’est déjà être qualifié de complotiste.

      Je crois que les complotistes d’hier sont devenu, pour ceux qui les qualifiaient ainsi, des comploteurs.
      Car si discuter d’un sujet tabou c’est présumer que la version officielle puisse être remise en cause et, alors, c’est possiblement vouloir comploter contre cette dernière afin de la faire changer.

      J’espère me tromper mais je crois que, demain, certains parleront moins de complotistes que de comploteurs.
      Il serait normal que les comploteurs pensent que les complotistes complotent contre eux.

      Mais toujours éviter de pas parler du sujet centrale. Je crois que c’est la différence entre les comploteurs et les complotistes: qui parle du sujet et qui l’évite 🙂

    2. durru

      Je crois, au contraire, que les masques tombent et il sera de plus en plus difficile de faire semblant de ne rien voir. A partir de maintenant, il sera possible d’évaluer la taille des troupes…
      Affaires d’avenir : monter des solutions « cloud » 😉

      1. Pierre 82

        @durru 10 janvier 2021, 19 h 56 min
        J’aimerais que les masques tombent. J’en ai marre de voir mes contemporains ressembler à des zombies avec ce maudit masque sur le museau…

    3. Pierre 82

      Je me suis inscrit la semaine dernière sur Parler, et ça a l’air de fonctionner, même si je ne suis … Y a-t-il d’autres personnes qui y sont?

        1. Aristarkke

          Le croustillant actuel est la fenêtre pop-up qui invite à aller télécharger l’appli Parler dans le store Android…
          J’ai essayé, sans succès, puisque cela rame sans aboutir…

          1. Dr Slump

            Vivi! avec le dir-nateur et le mulot, bah non ça marche pas.
            « J’ai essayé, sans succès, puisque cela rame sans aboutir… »
            Même cause, même effet!

            1. Aristarkke

              Je *suis* inscrit chez Parler, bien sûr comme follower du Patron. Par mon mobile, qui plus est.
              Je grinçai devant le fait de cette fenêtre pop-up te renvoyant vers le Play Store d’Androïd alors que cet horrible site en a été viré.

          1. Pythagore

            « outils pour amplifier les voix factuelles sur la désinformation »
            Ce sont donc les GAFA qui décident désormais de ce qui est factuel ou de ce qui ne l’est pas….

            1. Aristarkke

              Avouez que cela a un côté pratique indéniable que de créer la vérité selon besoin. Vite, un ministère pour encadrer tout cela afin d’éviter les dérivés !

        1. Pierre 82

          Il faut alors classer MLP dans le kamdubien. Elle est indispensable à la bonne marche des opérations pour que la clique aux manettes conserve le pouvoir. Sa nullité a éclaté au grand jour pendant cette crise, bien plus encore que dans le fameux « débat-d’entre-deux-tours ».
          Elle n’a amha, absolument rien à craindre question liberté d’expression.

        2. RV

          Ils reste qu’ils n’ont pas intégré que ce sont des sociétés privées qui font ce qu’elles veulent dans leur cuisine et qu’en dépit que ce que dit MLP ce n’est pas l’espace public.

          1. Dr Slump

            Sauf qu’à partit du moment où les réseaux sociaux censurent l’expression de certaines opinions, ils ne peuvent plus dire qu’ils ne sont que des hébergeurs: ils deviennent de facto des éditeurs de contenus, au même titre que les médias. Ce qui ouvre la porte à réglementation, nos gouvernant aux dents aiguisées disent déjà que c’est leur intention.
            On va bien rire. Ou pas.

          2. Pheldge

            slump, transpose ça aux médias classiques, journaux TV radios, eux aussi ils publient, interviewent qui ils veulent ! personne ne penserait à contraindre l’Huma à donner la parole à MLP par exemple, si ce journal n’en a pas envie …

            1. Higgins

              Certes oui, mon bon Pheldge, mais plus personne ne lit l’Huma bien qu’un interview de MLP dans ses pages aurait un effet bénéfique sur ses ventes. Pour les GAFAM et assimilés, c’est notoirement différent et c’est bien là le noeud du problème. La censure qui s’est exercée à l’encontre de Trump sur Twitter et Facebook avant le 4 novembre, en particulier sur les sulfureuses affaires entourant le clan Biden, a joué dans ce qui s’est passé. Les alternatives sont hélas réduites à quia.

      1. durru

        Oui, bon, faut bien lire entre les lignes : ce que disent nos politocards, c’est que c’est pas aux GAFAM d’exercer la censure, mais à eux… Namého !

  29. Cassagne

    Le Ministère de la Santé,
    La Direction Générale de la Santé,
    La Direction de la Santé Publique,
    Santé publique France,
    La Direction de la Haute Autorité de Santé,
    Les Directions des Agences Régionales de Santé,
    La Direction de l’Agence Nationale Sanitaire,
    La Direction de l’Alliance Nationale pour les Sciences de la Vie et de la Santé,
    L’Agence Epidémiologie-France,
    Le Centre National de Recherche Scientifique en Virologie Moléculaire,
    L’Agence Nationale de sécurité du médicament et de la Santé,
    Le Conseil Scientifique de la Présidence de la République,
    Le Haut Commissariat de lutte contre les Epidémies,
    Le Haut Conseil de Veille Sanitaire,
    L’Agence Nationale de Sécurité de Logistique Médicale,

    ont le plaisir de vous annoncer la naissance du petit dernier :

    Le Haut conseil d’orientation pour la stratégie vaccinale

    Ça fait du bien de se sentir en France … ouf !

    1. Lorelei

      Hier soir entre 17h30 et 18 h, sur l’A31, qui relie le Luxembourg à Metz puis Nancy, on se serait cru un samedi de solde: voitures sur 3 voies, voies presque saturées, des deux côtés de circulation.
      Les gens se rendent visite malgré toutes les mises en garde.

  30. panchovilla

    le cv de Victor Fabius m’intrigue….
    Licence de lettres à la Sorbonne…ouais bof jusqu’ici ça ne semble pas très en adéquation avec son job actuel.
    Suivie d’une licence de droit. Il y a peut-être des passerelles et des raccourcis mais je n’en ai pas vu. Donc là on arrive à 6 ans de fac.
    Arrive alors la formation en Amérique. Selon le site de l’université, elle dure 21 mois et concerne des diplômés ayant 3 à 5 ans d’expérience professionnelle. A mon avis ce n’est pas le cas, c’est donc l’option « carnet de chèques » qui a permis l’obtention du diplôme. On est à 8 ans d’études.
    Vient ensuite le diplôme de science -popo Paris, qui s’obtient après 2 ans d’études, et un simple oral. Quand on sait qui dirige science popo, c’était gagné d’avance. On arrive à 10 ans d’études.
    Enfin l’école normal Ulm, où il n’existe pas de spécialité « lettres classiques », celle-ci se trouvant à l’ENS de Lyon. on a donc affaire à un auditeur libre qui se fait appeler normalien.
    il y a des choses bizarres, mais c’est sans doute un problème de rédaction du CV, parce qu’avec un père membre du conseil constitutionnel, il ne peut y avoir que des enfants honnêtes.

    1. Pheldge

      l’ENS , surtout Ulm, qui admettrait sur dossier ? ah bin, tant qu’à faire, il aurait dû postuler au Corps des Mines, et à l’ENA pour rivaliser avec Attali ! le tout comme ça, sans concours, pour un cador de ce calibre …
      Et c’est vrai que dans la famille Fabius, l’honnêteté, la probité, ça se porte … à gauche, y’a qu’à voir le frangin Thomas !

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.