Un gouvernement par sondages

Adolphe Thiers expliquait que, par essence, « gouverner c’est prévoir ». Hollande nous aura depuis amplement montré que « gouverner, c’est pleuvoir » (notamment des taxes sur les Français). Quant à l’avènement de son dauphin Macron, il nous prouve chaque jour qu’en France, « gouverner c’est illusoire ».

hollande humide et triste

Soit, j’en conviens : l’année qui vient de s’écouler fut rude pour tous, partout dans le monde et les gouvernements ont du faire assaut de réactivité pour gérer les crises qui leur sont tombées dessus. Néanmoins, le gouvernement français a notoirement marqué l’opinion publique française, européenne et mondiale par sa médiocrité consternante et le manque maintenant flagrant de toute direction claire.

Les semaines qui ont suivi la découverte des premiers cas de covid en France ont ainsi été marquées par une série de prises de décisions rapides et désordonnées à base de « quoi qu’il en coûte ». Derrière les accents martiaux se cachait une improvisation totale qui a assez rapidement donné un côté grotesque aux pompes républicaines du président et de sa cour.

Le contraste avec d’autres pays fut assez violent : les responsables politiques étrangers y furent souvent aussi brouillons mais toujours moins dramatiques et théâtraux dans leurs allocutions que Macron et son équipe.

Les ministres qui se sont succédé ont frappé par le côté invraisemblablement hors-sol de leurs interventions publiques, le décalage avec la souffrance du peuple qu’ils martyrisent depuis un an étant encore plus frappant lorsque les décisions contradictoires s’accumulent sur un rythme de mitraillette à décrets idiots.

Cette tendance était déjà perceptible pour la vie politique habituelle où chaque loi n’était plus que la réponse hâtive et médiatique à des problèmes de fonds jamais abordés.

Avec la pandémie, l’hystérisation de la société et la mise en place d’une autocratie sanitaire, c’est devenu beaucoup plus visible : nos piètres dirigeants, bureaucrates engoncés dans un moule énarchique étroit et paralysant, sont infoutus de développer une vision quelconque pour le pays qui ne soit pas intellectuellement engluée quelque part dans les années 60, à base de plans quinquennaux, de puissance publique et de lourdes administrations redondantes qui ont tous un aspect de plus en plus décalé et ridicule à mesure que la France perd son rang dans le concert des nations.

Et lorsque poussés dans leurs retranchements par l’actualité, ils doivent prendre des décisions fermes, elles sont au mieux dépassées au moment du discours, au pire dénoncées ou annulées un peu plus tard par une nouvelle actualité.

La juxtaposition de ces décisions arbitraires, parfois à quelques jours de distance, fait très mal à leur crédibilité générale et impose plusieurs questions de même teneur : mais qui dirige réellement ? Qui essaie, dans cette brochette d’incapables imbus d’eux-mêmes, d’avoir une vision au-delà du périphérique parisien, au-delà des deux prochaines semaines, au-delà de l’une ou l’autre échéance électorale mesquine ?

Tout se passe comme si ces responsables politiques, véritables poulets sans tête d’une République aux abois politiquement et financièrement, décidaient de l’action du jour à l’aune de données sociologiques très évolutives voire volatiles : un coup c’est oui, un coup c’est non, un coup c’est sûr, un coup ça ne l’est pas et demain, tout sera différent.

Ce qui est devenu visible, criant et évident avec cette crise qui n’en finit pas de durer inutilement, c’est que notre classe politique ne dirige plus et ne gouverne plus : elle sonde.

Il n’y a plus guère que ça : ça tâte le pouls, ça évalue l’opinion, ça cherche à savoir ce qui se passe dans la tête des individus lambda (et ça pousse le vice jusqu’à vouloir l’espionner de toutes les façons possibles précisément pour ça), ça fait du prospect marketing, ça vend du narratif, du buzz et des concepts fumeux (depuis le « care » jusqu’au vivrensemble en passant par de la transition écologique, du monde d’après, de la laïcité, de l’inclusivité et du bourrage de mou flou et con), mais pour ce qui est de construire un avenir, préparer le terrain pour la prochaine génération, donner des chances au pays et à ses habitants, plus personne.

Tout ce qui compte, c’est faire durer et pour cela, il faut sonder, sonder et sonder encore. Évidemment, lorsque les sondages sont contradictoires, ça donne ce qu’on observe : confusion et n’importe quoi à tous les étages.

Ainsi, comment concilier d’un côté le sondage de La Voix de Son Maître qui annonce que les deux tiers (66% donc) des Français seraient favorables aux confinements locaux le week-end, alors que, le même jour, un autre sondage de la Chaîne de Connivence annonce pour sa part que 65% des Français seraient opposés à un couvre-feu à 18h et un confinement le week-end ?

De telles informations s’égarant dans les hangars vides que sont les têtes de Véran ou Castex, rebondissant sur leurs parois caoutchouteuses en faisant des petits « pings » rigolos, ne peuvent aboutir qu’à de nouvelles décisions ridicules, contradictoires et expliquées dans un sabir technocratique confus avec l’assurance et la fermeté de ton qui caractérisent les cuistres et les imbéciles les plus compacts.

De la même façon, Macron et sa clique multiplient les appels aux cercles de citoyens prétendument tirés au hasard qui auront pour mission de pondre un salmigondis de propositions loufoques dont le pouvoir ne saura rien faire tant elles iront en pure contradiction avec d’autres prises auparavant.

Toujours dans le même ordre d’idées, les écouillés du pouvoir ont exorcisé leur peur de prendre le moindre risque en utilisant la procuration d’un « conseil scientifique » en carton qui, lui aussi, se fera fort de prendre des décisions confuses facile à outre-passer le cas échéant, et dont les membres pourront préconiser d’un côté le contraire de ce qu’ils voudraient imposer de l’autre sans craindre de péter un klaxibule, la journalisticaillerie faisant ensuite le nécessaire pour camoufler tout ça avec un vernis de réflexion et d’analyse.

Enfin, ce qui est vrai pour le sommet de l’État l’est aussi pour les échelons inférieurs : ajoutant ses petites touches de confusion sur le tableau général de n’importe quoi chimiquement pur qui dégouline de tous les côtés, les différentes strates politiques y vont de leur interprétation. Subsidiarité oblige, finalement, chacun fait comme il veut et personne ne dirige ni ne gouverne.

On improvise, on sonde, on dicte, on bidouille.

En fait, cette engeance politique ne dirige pas. Elle ne veut prendre aucun risque. Elle aime le pouvoir sans savoir quoi en faire si ce n’est tout mettre en œuvre pour le conserver et en profiter pour se servir. À la fin, les belles intentions des programmes politiques s’effacent rapidement devant les intérêts particuliers de l’occupant intérieur et du pillage qu’il mène.

Les poulets sans tête ont pris la direction du poulailler et le fermier qui, pourtant, nourrit ces volatiles clairement improductifs, est prié de se taire.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires225

    1. Aristarkke

      Trois espaces typo contre près d’une centaine, que vouliez-vous qu’il fît ??? Qu’il meure de ne pas arriver premier, pourquoi pas !

        1. Aristarkke

          JULIE
          Que vouliez-vous qu’il fît contre trois ?
          LE VIEIL HORACE.
          Qu’il mourût,
          Ou qu’un beau désespoir alors le secourût.

          1. Pheldge

            le vieillard se saisit alors d’un flacon de Williams qu’il avala d’un trait et clama : « Horace, ô déesse poire, ô vieillesse anonyme … » à quoi Julie répondit « tu mets haut Danone, et doughnuts fais rentrer ». Ainsi donc périt Papet Titien.

    1. MCA

      Une foule est versatile et les opinions y sont contradictoires.

      Rien de plus facile que de réaliser un sondage bien ciblé sur lequel s’appuyer pour mettre en œuvre une action gouvernementale.

      1. Pythagore

        Surtout que comme certains ici ont évoqué leur refus de participer au recensement, il est clair que les mécontents et les opposants surtout ds ces périodes troubles ne sont pas forcément ceux qui s’expriment, il y a donc probablement un très gros angle mort dans l’échantillon.

        1. MCA

          Objection,

          J’ai participé au recensement mais ai refusé de participer à la deuxième tournée consistant à la vérification de la cohérence.

            1. MCA

              Le plus rigolo c’est que j’avais gardé une photocopie du recensement et aurais pu lui mettre devant le nez en guise de validation, mais j’ai quand même préféré l’envoyer balader pour le fun.

        2. Jacques Huse de Royaumont

          si tout le monde était comme moi, il n’y aurait pas de sondages : j’envoie balader les sondeurs de manière plus ou moins poli selon mon humeur.
          Il y a donc un biais dans les résultats, puisqu’une frange de la population est insondable.

  1. bastia69
  2. hub

    Cette illusion n’est pas exclusive aux messieuzédames du gouvernement : aucun n’est fichu, à droite comme à gauche, de proposer une vision, des ordres d’idées, d’imposer un débat. Naufrage

    1. P&C

      Pour cela, comme dirait Kaine, il faut avoir « une vision, un objectif ».
      Ils en ont… pour eux même, et leurs carrières.
      Un bémol cela dit : diriger un état au 21eme siècle est monstrueusement difficile et complexe.
      Et consulter l’avis d’un peuple qui ne comprend pas les enjeux car il ne les connait pas…
      Sans parler de la pelletée d’experts que cela demanderait(c’est à la fois l’avantage et le problème des sociétés complexes : les individus sont forcés à l’hyperspécialisation)

      1. pabizou

        Ton peuple qui « ne comprend pas les enjeux » serait peut-être mieux éclairé si on ne lui bourrait pas le crâne avec des conneries . Il n’y a aucune excuse à trouver pour ces raclures de bidet .

        1. P&C

          Les conneries aident à se faire élire.

          Et puis il y a des choses qui ne sont pas bonnes à dire…
          Vous imaginez le score électoral d’un gus qui dirait « écoutez, pour que la France redevienne exportatrice, il faudrait que le salaire du français moyen tombe à celui d’un chinois, et sucrer vos pensions. Les vôtres, pas les miens bien entendu. Et de toute façon, j’en ai rien péter de la province, y a que les grandes villes qui comptent. Et taxer votre pognon, aussi, pour renflouer les caisses. Le mien est à Singapour, donc je m’en fous ».

          1. pabizou

            Soit tu as la mémoire courte soit tu n’a jamais compris pourquoi Thatcher a été élue 3 fois . Et ne me racontes pas que cépapareil, l’Angleterre était encore plus étatiste que la France à l’époque .

            1. P&C

              Je l’avais oublié celle là…
              Quelle était sa crédibilité auprès de l’anglais moyen ? L’Angleterre était-elle dans la m*rde jusqu’au cou (en général, ça aide à se réveiller…) ?
              Je gage qu’elle inspirait bien plus la confiance que nos dirigeants actuels…

              1. pabizou

                Sa crédibilité? Elle savait dire non et expliquer pourquoi . Elle n’avait pas une vision mais des convictions assises sur de l’analyse et pas du baratin comme nos clowns actuels . 2 ans avant sa première élection elle n’était pratiquement pas connue . Quand à la situation, le FMI frappait à la porte et elle a su s’en servir pour réveiller la fierté de tout un peuple et ça a marché . Bien sûr elle ne s’est pas fait que des amis, elle a oublié le gant de velours, les syndicats des mines l’ont encore en travers de la gorge ainsi que d’autres d’ailleurs .

              2. Higgins

                Pour faire un parallèle très simple, trop simple, notre pays est actuellement dans la situation de la Grande Bretagne à la fin des années 70 : perte d’influence, perte de rang, mauvais classement dans quasiment tous les domaines (éducation, santé, endettement), troubles sociaux en cours ou à venir, etc,… avec en plus des forces armées réduites à quia. Margaret Thatcher est arrivé au bon moment. En plus, l’Histoire lui a rendu un fier service avec la guerre des Malouines. Grâce à la bêtise de la junte argentine, elle a pu insuffler le surcroît de fierté indispensable à la population britannique sans lequel rien n’aurait été possible. La dictature sud-américaine avait besoin d’un succès pour des raisons sensiblement identiques aux anglais ou à nous en 2020. Elle ne croyait pas à la réaction de Londres et n’a pas été patiente car tout s’est joué, en terme militaire,à quelques semaines près. Lorsque les argentins ont investi Port Stanley, la Royal Navy était à deux doigts de désarmer un tiers de ses bateaux cause restrictions budgétaires (et je ne parle pas de la RAF ou de la British Army). Heureusement pour Maggie, ce n’était pas encore fait. L’engagement militaire anglais s’est donc déroulé en relativement bonnes conditions avec une débauche de moyen que la GB n’a plus du tout actuellement. La partie a cependant été très rude (la Navy a perdu de nombreux bateaux) mais en 1982, Mars était indubitablement anglais. On connait la suite. Juste pour info, ce conflit a, a priori, été le dernier qui a fait l’objet d’une déclaration de guerre en bonne et due forme.

                1. MCA

                  Pendant qu’ils guerroyaient à l’autre bout du monde on aurait pu en profiter pour récupérer les îles anglo-normandes.

              3. Aristarkke

                UK était effectivement dans une panade noire et Margaret T. n’a pas été immédiatement élue. Il y a eu l’épisode Heath, conservateur mais sans échine qui a atermoyé pendant quatre ans avant d’être à nouveau remplacé par Harold Wilson qui a repris tous les travers éculés des Travaillistes. La panade a continué jusqu’à l’élection de MT sur un programme clair. Rappelons que les Rolling Stones avaient émigré en Grance pour échapper aux impôts british. En Grance !!!
                Mais qu’elle a mis en application sans barguiner une seconde. Au bout de cinq ans, l’électeur ayant voté pour elle, avait de sérieux motifs d’être satisfait et de remettre son vote sans le même bastringue.
                La fille d’épiciers en avait clairement dans le slip mais à toujours agi selon son bon droit, ainsi qu’il ne peut seoir autrement dans ce pays.

          2. Aristarkke

            P&C, les exportations ne sont pas suspendues à la seule masse salariale des fabricants. Que ce soit l’Allemagne ou la Suisse, les salaires y sont loin d’être misérables et pourtant, ces deux pays exportent à donf.

      2. Pythagore

        Kaine Lacombe ?
        .
        « diriger un état au 21eme siècle est monstrueusement difficile »
        Bof la Belgique a montré qu’en ne faisant rien, cela n’empirait pas.
        Le plus difficile est p-e l’art de ne rien faire ou encore mieux, de laisser faire, tout en faisant croire que l’on fait bcp ?
        Perso j’avous que les gens avec des visions m’insupportent, ce sont tjs les mêmes, et qd il s’agit de concrétiser, il n’y a plus personne, c’est aux autres de savoir comment faire.
        Cf les écolos, faites moi des énergies non émettrices de CO2 n’utilisant pas de méchant uranium, stable, peu cher,…. Fort pour le cahier des charges, mais pour la réalisation, on les voit moins.

        1. P&C

          Les conseillers ne sont pas les payeurs. « Skin in the game » disait l’autre.

          Concernant les écolos, ils sont juste ignorants de la physique…

          Pas de méchant uranium, stable, sans (trop de) CO2… ça s’appelle l’esclavage + bêtes de somme. 100 à 1000 fois moins efficace (donc plus cher) que moteur à explosion + pétrole, ça relativise le « pas cher ».

        2. Husskarl

          Je suis d’accord, on a fait des états providences qui sont prétendument omnipotents et donc forcément impossible à diriger parfaitement.
          L’état le plus parfait serait celui qui ferait un cadre législatif simple et en resterait là. Le bon dirigeant est celui qui met de l’ordre, nomme les bonnes personnes puis ne fait justement plus grand chose.

      3. Théo

        Diriger un état au 21ème siècle n’est monstrueusement complexe que parce que les politiciens le veulent bien.
        Supprimez 20 % des fonctionnaires, 80 % des comités théodules et 80 % des lois, et ensuite laissez les citoyens tranquilles, et tout ira beaucoup mieux, très simplement.

  3. Pythagore

     » rebondissant sur leurs parois caoutchouteuses en faisant des petits « pings » rigolos »
    Belle image :-), toutefois les vielles générations ayant encore une vague connaissance du réel savent qu’un rebondissement sur le caoutchouc ne produit pas de « ping » mais plutôt un « plop » voir un « ouuiiiinnggggg »

  4. MCA

    Triste constat qui est surtout celui de notre impuissance à bouter tous ces félons
    et incapables dehors.

    Que va t’il rester de ce pays si cette épidémie décide de disparaître et que va devenir ce pays si elle décide de jouer les prolongations ?

    1. bibi

      L’épidémie durera le temps que nos gouvernants le juge nécessaire.
      Ce qui compte dans une pandémie, c’est le nombre de morts.
      Ce qui compte dans une pandémie, c’est le nombre de cas.
      On a aujourd’hui 3743 patients en réa pour covid, et on a les capacités pour monter entre 12000 et 14000 lits de réa aujourd’hui.

      sante.journaldesfemmes.fr/fiches-maladies/2627893-hospitalisation-covid-19-france-evolution-ile-de-france-chiffres-duree-age-courbe-reanimation-nombre/

      lamontagne.fr/paris-75000/actualites/y-a-t-il-plus-de-lits-de-reanimation-en-france-depuis-la-premiere-vague-oui-mais_13905930/

  5. Jacques Huse de Royaumont

    Avec tous ces sondages en rangs serrés, ils finiront bien par trouver du pétrole.
    Pour l’instant, il n’en ressort qu’une mélasse gluante qui leur tient lieu de cervelle et dont la combustion n’éclairera jamais personne.

  6. Infraniouzes

    On a d’un côté la « Convention citoyenne pour le climat » composée 150 amateurs chargés d’éclairer les dirigeants sur la conduite à tenir pour, disons les 50 prochaines années dont le gouvernement va se foutre royalement. Et de l’autre, des palanquées de spécialistes qui donnent leurs avis, contradictoires, sur tous les médias avides de grain à moudre et que nos politiques écoutent avec ravissement mais auxquels ils ne comprennent rien.
    Pas de doute: la France est en marche vers l’avenir radieux et indépassable de 1984 rectifié 2020.

    1. Calvin

      Attention, les 150 de la Conv. Climat. ont été alimentés en rapports pas du tout biaisés des ONG. Ils ne sont que des faire-valoir de la politique brouillonne et dangereuse des fossoyeurs de la civilisation.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Envoyer à la poubelle les propositions de cette convention de cuistres est encore le meilleur usage qu’on pouvait en faire.

      Ce qui m’inquiète en ce moment, c’est la capacité de nos dirigeants à transformer en désastre un simple problème. La gestion de la pandémie a transformé un souci de santé publique en catastrophe économique, sociale et politique, sans compter que le choix aventureux de la vaccination à outrance sans aucun recul pourrait exacerber la virulence de la maladie en sélectionnant des souches plus dangereuses.
      Dans cette histoire, le cygne noir n’est autre que l’imbécilité au pouvoir.

      1. pabizou

        lecourrierdesstrateges.fr de ce matin montre bien ce que vaut cette décision stupide de vacciner sans recul sur le vaccin, même l’administration reconnait avoir des doutes sur son efficacité . Ces types sont peut-être juste des cinglés mais des cinglés dangereux

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Dommage que l’article et les commentaires soient peu sourcés (et pour cause, les vraies infos doivent être secret défense). Mais le chiffre d’un vaccin qui tue 40 fois plus que la maladie laisse songeur… Et ce ne sont que les conséquences à court terme.

          Ces abrutis font réussir à transformer une grippe en peste.

          1. pabizou

            L’étude n’est plus accessible, elle l’a été partiellement 24h puis pfuitt, disparue malheureusement pour une fois je ne l’avais pas téléchargée c’était tellement gros que j’ai eu un doute

            1. LaVitreCassée

              Voilà. On va tester le vaccin sur des enfants en bas âge…
              Taux de mortalité entre 0-4 ans = 0%
              De 5 à 14 ans = 0,01 %

              Quid de la balance bénéfice-risque, quand le risque n’existe pas ?

              Intérêt d’injecter un produit à des enfants sans risque, alors qu’il n’existe aucune donnée sur de potentiels effets secondaires à long terme ?

              Et bientôt il faudra être vacciner pour aller au restaurant ou au ciné…

              Même les Nazis et les Communistes n’avaient pas osé !

              https://www.lalibre.be/planete/sante/johnson-johnson-prevoit-de-tester-son-vaccin-sur-des-enfants-en-bas-age-et-des-femmes-enceintes-603d4c687b50a62acf87513f

          2. MCA

            « Ces abrutis font réussir à transformer une grippe en peste. »

            Pas la peine, les chinois ont déjà ça sur l’étagère.

    1. k2000

      on a pas le meme sens du mot  » route  » quand on parle d’afrique.
      personnellement j’aurais formulé avec « chemin ».

      1. Aristarkke

        Avec piste, pour ma part…
        On remarque d’ailleurs l’africanisation galopante de ce pays en utilisant l’A6 entre Fresnes et Chilly-Mazarin, particulièrement la voie centrale…
        À recommander aux fabricants d’amortisseurs pour mise en conditions réelles de leurs produits…

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Il me semble pourtant que le revêtement rainuré qui sévissait il y a quelques années a été remplacé. Il donnait l’impression d’avoir un pneu crevé, empêchait de rouler droit et faisait un bruit d’enfer.

          1. Aristarkke

            Non, la zone dont je parle est entre la jonction A6a et A6b vers la province jusqu’un peu avant le fameux virage de Chilly M. qui termine la longue ligne droite au niveau de Wissous, pistes Orly…
            Le revêtement béton rainuré a été supprimé il y a environ 25 ans et il était spectaculaire tant par le bruit engendré que par les rainures qui n’aimaient visiblement pas certains profils de pneus. Ma 3.20 (e21) de l’époque tortillait méchamment du croupion sur ce revêtement, bien avant les 110 de rigueur, jusqu’à ce que je change de pneus, suite à usure. Au point que je prenais des appels de phare d’inquiets qui suivaient…

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Ca ne fait pas 25 ans que c’est supprimé, puisque je l’ai connu. Or je n’empruntais pas ce tronçon avant les années 2000. Ca n’a pas disparu avant 2005, à mon avis.

              1. Pheldge

                par charité, n’insiste pas trop, sois indulgent* … 😉

                * c’est surtout que ça risque de ma gâcher la marchandise (la réserve de SG )

              2. Aristarkke

                J’ai remisé la BM en 1999 mais ce n’était qu’avec elle et la monte de pneus lors de son arrivée en RP, que ce revêtement était particulièrement désagréable.
                À noter qu’il subsiste quelques kms, une dizaine, de route en béton sur la RN6 entre Auxerre et Avallon. Mais il n’est pas rainuré si bien que les voitures restent « normales », sauf le niveau sonore beaucoup plus élevé.
                Et puis ma tendance à la louche aristarkkienne, n’est-ce pas ??? 😛

  7. Calvin

    L’équilibre est délicat entre disposer de sondages réalistes pour ne pas faire n’importe quoi, et avoir des sondages qui brosse le gouvernement dans le sens du poil…
    Au final, ce sont les médias qui, en meute, vont valider ces photographies de l’opinion, selon leurs propres biais et désirs.
    Le gouvernement gagnerait à ne sonder que les médias eux-mêmes !!

    1. Jacques Huse de Royaumont

      A quoi servent les sondages ? Si connaitre l’état d’esprit de la nation peut être intéressant pour moduler comment faire les choses, cela n’indique en aucun cas quoi faire.

    2. Lameador

      L’équilibre est très simple. Il y a deux catégories de sondages : ceux qui sont destinés à âtre publiés (et flattent le gouvernement) et ceux qui sont destinés à informer le gouvernement (et ne sont pas publiés).

    1. Duff

      Alors ce serait le moment d’enterrer en grandes pompes l’écologie politique… Macron se débarasserait d’un adversaire à sa gauche qui chercherait à démontrer en 2022 qu’il n’a pas encore assez nui à l’économie pour Gaïa.Et on pourrait en profiter pour arrêter tous les délires ruineux et inutiles qui commencent à faire méchamment flamber la facture EDF, pour ne citer que ça.

      Mais je sais, je rêve.Ce serait trop malin et comportant un tout petit risque…Tout ce que ces gros malins n’aiment pas.

    2. Pheldge

      bin vu ce … sondage, il est urgent d’attendre le prochain scrutin et de ne fermer aucune option !
      lefigaro.fr/politique/presidentielle-2022-pas-de-front-commun-face-a-marine-le-pen-selon-un-sondage-20210308

  8. Cerf d

    Le nouveau concept à la mode c’est le « confinement en dernier recours uniquement ».

    En faisant l’hypothèse que le confinement ait une quelconque efficacité, cela veut dire qu’il le mettront en place quand la situation se sera bien aggravée.

    Dans le cas contraire, ça semble une épée de Damoclès bien utile.

    1. P&C

      Pour avoir décapiter un certain nombre de poussins pour faire des prélèvements de tissus conjonctifs, je peux le dire : rien, ils vont stupidement dans tous les sens, ou gigotent sur la paillasse jusqu’à ce qu’ils s’arrêtent.

    2. Citoyen

      Par la force de l’habitude … En fait, n’ayant plus de tête, les neurones sont tombés dans les pattes …
      D’où l’expression bien connue : « Quand on a pas de tête, il faut avoir des jambes … »

  9. Gerldam

    Alors là, chapeau. Pour un début de semaine, c’est un début en fanfare!
    Quelle verve, quel style!
    Chapeau l’artiste!
    Il est vrai qu’il faut utiliser les superlatifs (dans l’incompétence), les images les plus osées (qui seront toujours en dessous de la réalité).
    Celle du poulet sans tête est criant de vérité.
    Sans oublier la jouissance de nuire, qui transparait sur la tronche du Véran de service.

    1. pabizou

      Il aurait mieux valu pour nous que le poulet soit sans tête plutôt qu’il en ait une pleine de merde, il aurait couru moins longtemps .

  10. Mildred

    « …les responsables politiques étrangers;;; moins dramatiques et théatraux…que Macron » sans doute, mais eux n’ont peut-être pas été subvertis par leur prof de théâtre dès la sortie de l’enfance !

  11. Pythagore

    Il est un sondage que nos politiques ignorent savamment.
    Après le « click&collect », l’Allemagne vient d’inventer le « click&meet », c’est à dire que ds certaines régions, il faut maintenant prendre rdv sur internet en donnant ses infos contacts avant d’aller au magasin.
    Et si un quidam qui se baladait au même instant au 3ème étage est testé positif, alors que vous vous baladiez tranquillement au sous-sol (le museau savamment recouvert d’une feuille de PP* élastiquée), vous aurez droit à l’isolement et à la quarantaine (enfin, c’est pas dit comme ca mais cela sera la conséquence).
    Donc perso je vais continuer avec le « click&bring it home ».
    Qu’Amazon est fait +30% (ou plus ?) de chiffre d’affaire me semble être un sondage qui indique bien la tendance, mais celui-là et tous les autres que les consommateurs font à travers les rares choix économiques qu’ils peuvent encore faire librement, tout ca les politiques semblent ne pas en avoir connaissance.
    Autre exemple, explosion des immatriculations de SUV.
    *PP: polypropylène

    1. k2000

      le but c’est pas de régler un pb qui n’existe pas, c’est de briser une habitude, un comportement physique.

      quand tu as compris ca en général tu ne te comportes plus de la meme manière non plus mais pas dans le sens où le système l’escompte. et c’est le plus important.

    1. P&C

      Je gage que ces SJW n’ont jamais regardé la sexualité des mustélidés avant d’aller gueuler.

      Si j’en juge sur ce qu’on peut lire des mœurs des putois et autres furets :
      – polygame
      – agressif, à la recherche de la domination
      – territorial
      – volage
      – n’en a rien à carrer de sa progéniture
      – adepte du s*xe brutal pendant plusieurs heures.
      – culture du viol approved ; le male est deux fois plus lourd que la femelle…

      On a clairement affaire à un colossal c*nnard. Le dessin animé ne promeut pas la culture du viol, il rend les mustélidés un peu plus sympathiques qu’ils ne sont réellement.

      Dommage que les SJW n’appliquent pas leurs idées, je paierai bien pour voir une féministe à cheveux bleus essayer de s’interposer entre une jeune dauphin esseulée et une meute de males en rut (certains dauphins sont connus pour faire des g*ngb*ngs sauvages sur femelle non consentante).

      1. Stéphane B

        Tes mustélidés me font penser à un viol qui a eu lieu aux Canaries la semaine dernière.
        Une nana (irlandaise ou pays nordique d’après la presse espagnole) de 36 ans est allé voir un groupe de 4 migrants (originaires d’Afrique du Nord) par pitié, générosité, konerie, afin de leur proposer son aide. Une bonne âme quoi.

        Ils avaient besoin d’une assistante sexuelle et se sont donc servis. Finalement, elle a découvert la vie des femelles mustélidés qui est la même que celle en vogue dans de nombreux pays, notamment chez les Bjorn.

    2. Raoulos

      Et la belle au bois dormant… ce soi disant « prince » qui vient la toucher pendant son sommeil … culture du viol !!!!!!!!

      En fait parmi ces pimbèches omnubilées par la « culture du viol », combien font ça pour laisser croire à tout le monde et à elles mêmes en premier que ça pourrait très bien leur arriver, alors qu’en fait non pas du tout même pas si elles payaient 100 balles.

  12. pabizou

    La Tchéquie valide l’usage de l’ivermectine . Encore quelques uns qui se réveillent et …fin du jeu de cons, il serait temps .

    1. MCA

      @pabizou 8 mars 2021, 11 h 13 min

      « fin du jeu de cons » ?

      En ce qui nous concerne je ne serais pas aussi affirmatif, le Micron de service s’employant à nous prouver le contraire.

      Mais qui sait, on va peut-être (enfin) voir le jour en 2022….

      https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2021/03/06/myard-macron-est-hollandise-et-risque-fort-de-ne-pas-etre-au-second-tour/

  13. lxy

    Les Francais découvrent chaque jour que :

    – leur Economie est sinistrée
    – leur Commerce extérieur est sinistré
    – leur Industrie est sinistrée
    – leur Système de retraite est sinistré
    – leur Régime d’indemnisation du chômage est sinistré
    – leur Finance publique est sinistrée
    – leur Système de santé est sinistré
    – leurs Entreprises petites,moyennes et grandes sont sinistrées
    – leur Education nationale est sinistrée
    – leur Recherche scientifique est sinistrée
    – leur Université est sinistrée
    – leur Formation professionnelle est sinistrée
    – leur Armée est sinistrée
    – leur Justice est sinistrée
    – leur Agriculture est aussi sinistrée

    Que leur reste-t-il à casser ?

    1. Le Gnôme

      Parions qu’ils rééliront les mêmes clowns. Certains peuples au fond du gouffre donnent un coup de talon pour remonter, nous, nous demandons une subvention pour acheter des pelles pour creuser plus profond.

      1. Theo31

        Le petit marquis avait proposé de supprimer l’Ena. T bien non, le nbre d’allocataires augmentera.

        Il faut bien aller à la pêche aux voix pour 2022.

    2. Raoulos

      Bah tant que c’est pas « ça t’explose à la gueule » cassé, on peut toujours casser un peu plus en faisant voir qu’on répare.

  14. lxy

    Un clip télévisé de la campagne electorale de Magaret Thatcher montrait des coureurs de tous les pays europens en compétition sur une piste, avec le coureur anglais bon dernier , épuisé, chargé sur le dos de tous les surpoids du socialisme.

  15. Theo31

    Il y a une semaine, j’ai reçu une invitation de l’INSEE pour un sondage sur la sécurité et la délinquance. Certain que c’est Dard Ma Couille qui l’a commandité pour trouver des idées contre Le Pen. Le courrier a fini à la poubelle. J’ai mieux à faire dans ma vie que de bosser pour un proxénète.

  16. Raoulos

    Verrouillage. Idiocracie. prophétie auto realisatrice.

    Les politiques ont effectivement bien plus d’incentive à toujours aller dans le sens du vent, du consensus mou, qu’à risquer une levée de bouclier et devenir personna non gratae.
    D’un côté ils seront grassement payés, reconnus, invités partout, sans jamais devoir assumer les conséquences de leur décisions.
    De l’autre….l’excommunication, l’isolement, la folie. Un pari fou, absurde dont les exemples démontrent de plus en plus qu’il y a absolument tout à perdre rien à gagner, si ce n’est le sentiment d’être fidèle à soi même.

    Mais pas que les politiques. Tout le monde.

    A force d’imposer mais aussi de réclamer la sécurité à tout prix, et décourager le risque, l’aventure, à base de toujours plus de restrictions, de tabous, se sont generé et entretenues des mentalités extremement fragiles, douillettes. « Ecouillé » est un excellent terme.

    Ces individus, les progressistes, vivent dans un compte de fée, une fiction bien entretenue, ou tout leur est dû, un monde en 2 couleurs, qui ignore la notion de paradoxe.
    Dans leurs cervelles de piaf, il suffit d’interdire et censurer quelque chose pour « boom » il disparaise.

    Oisifs, ils ont tout le temps du monde pour taper du pieds, pleurer très fort mais surtout persécuter en meute toute déviance qui micro agresserait les croyances de leur fabuleux petit monde de bisounours.
    Ils sont déjà infiltrés à peu près partout, et partout ou ils sont ils font règner la terreur.

    Tout le monde s’autocensure par peur, peur pour sa carrière, pour sa famille, pour sa vie sociale, pour se vie tout court aussi. Du coup en apparence on entend que les piailleurs professionnels.

    Ce qui donne l’impression de vivre dans un monde ou ils sont majoritaires.
    Ce qui fait que de plus en plus de gens se ralient de leur côté, (certains juste en apparence, mais pour une majorité le besoin d’appartenance et de conformité prend le dessus sur celui d’être authentique intellectuellement)

    Du coup le champs d’expression est de plus en plus réduit, et les comportements singuliers, qui s’éloignent de la meute, à la fois de plus en plus censurés et réprimés.

    Et ici vous parlez de la France, mais ce phénomène semble commun à une majorité de pays occidentaux.

    Les temps durs font des hommes forts.
    Les hommes forts font des temps agréables.
    Les temps agréables font des hommes faibles.
    Les hommes faibles font des temps durs.
    Cette civilisation est foutue ??

    1. Nemrod

      « Rien à gagner hormis si ce n’est le sentiment d’être fidèle à soi même ».
      Ben c’est déjà beaucoup.
      C’est avec soi que l’on passe le plus clair de son temps.
      Moi c’est mon choix en tout cas

      1. Le Gnôme

        Je ne m’ennuie jamais seul, avec Internet, les vieux livres sont gratuits, je suis en train de lire les Mémoires de tres-noble, et tres-illustre Gaspard de Saulx, seigneur de Tavanes, mareschal de France, admiral des mers de Levant, gouverneur de Provence, conseiller du Roy, et capitaine de cent hommes d’armes.

        Je vais continuer par le journal de ma vie : mémoires du maréchal de Bassompierre.
        Le mal de l’époque n’était pas viral, mais bacillaire, la peste tuait plus que la Covid.

      2. Raoulos

        10% d’individus doivent savoir ce que c’est. Parmi eux, combien sur 1 million y sacrifieraient leur vie et celle de leur famille ?
        Là est la question.

        1. Nemrod

          Impossible à dire.
          On ne voit le maçon qu’au pied du mur.
          On ne peut pas savoir si celui qui ne se conforme pas à tout prix aura le courage de prendre le risque mais on est à peu prêt certain que le suiveur ne l’aura pas.

        2. durru

          Ahem, c’est plutôt l’inverse… C’est le moutons qui sacrifient leurs vies et celles de leurs familles. Vivre c’est pas respirer, manger et dormir. Ce qu’on nous propose n’est pas une vie, alors non merci.
          Etre en accord avec soi-même et vivre sa vie, c’est tout ce qui compte.

  17. Jean-Francois MICHEL

    « engluée quelque part dans les années 60, à base de plans quinquennaux, de puissance publique et de lourdes administrations redondantes »
    Il faudrait comparer le poids en effectifs des administrations actuelles et celles des années 60 ! ! ! !

    1. C’est justement toute l’essence de la phrase. Faire des plans des années 60 avec des administrations de 2020, c’est voué à l’échec.

      1. Theo31

        Deux millions de personnes participaient à l’élaboration du plan quinquennal soviétique, avec les sublimes résultats que l’on sait.

  18. Francis Kuntz

    ça se voit que vous n’avez pas vécu les années 60. Certes il y avait des plans quinquennaux, mais l’administration était autrement plus compétente (ou plutôt moins mauvaise) et surtout moins envahissante. Et je sais de quoi je parle, je les ai vécues

    1. Ca se voit que vous n’avez pas compris le sens de la remarque : faire des plans quinquennaux avec des administrations des années 60 alors que l’Etat était tout petit (en comparaison), la dette décroissante, l’économie croissante, les politiciens moins nombreux et les individus nettement plus courageux, c’était jouable. En revanche, faire des plans quinquennaux des années 60 en 2020, ça ne marche pas.

      Car chacun sait qu’en 1960, les administrations faisaient dans l’écolo, le genre et l’anticolonialisme, la sauvegarde des droits de tous, la diversité, la solidarité à toutes les sauces et la distribution sociales aux vagues migratoires…

      1. Batistouta

        C’était jouable dans les années 60 ?
        Je ne suis pas d’accord.
        Dans la mesure où un « plan » consiste à prétendre décider des actions à mener à la place des personnes concernées et en violation de leur droit de propriété (du fait de l’impôt évidemment et des éventuelles expropriations), et donc avec des moyens volés, vol à l’occasion duquel s’est appliqué la loi de la destruction totale, c’était déjà une idée complètement conne et sans aucun profit pour personne, et qui n’a donc jamais donné la moindre réussite, surtout si on est intellectuellement honnête et qu’on sait éviter le sophisme de la vitre cassée.
        D’ailleurs vous avez souvent fait ici la liste des plans menés et amplement montrés qu’ils ont tous été des échecs (en raison de ce que je viens de dire en réalité). Je crois même me souvenir que vous aviez pris la peine de faire figurer ces échecs dans votre livre.
        Et au niveau universitaire, Mises a démontré l’impossibilité du calcul économique en économie planifiée.

          1. Theo31

            Vérifiée en mêle temps en Russie des soviets. Il a suffit de trois ans pour faire table rase du passé. A peine créée, déjà en ruines.

        1. durru

          Dans l’absolu, le nucléaire civil a été développé en France de façon planifiée.
          L’exception qui confirme la règle, probablement. Mais ça montre qu’en dessous d’un seuil de complexité, des heureuses surprises sont possibles.
          Cela ne remet pas en cause l’argumentaire, juste le côté affirmation définitive.

          1. Batistouta

            J’ai pourtant tout dit pour éviter les petits malins qui allaient me sortir des réussites apparentes avec l’argument éculé du nucléaire, ou aussi de la conquête spatiale pour les plus audacieux, et il y en a quand même un qui tente sa chance ! Rrrrr.
            Ces idées ne sont en aucun cas des contre-arguments à ce que je dis.

            Il faut apprendre à raisonner en économie.

            Les plans ne sont *jamais* « jouables ». C’est une affirmation définitive.

            1. durru

              C’est une affirmation définitivement conne, oui.
              Les jugements absolus sont le propre des idéologies qui se foutent du réel.

              1. Theo31

                En France, la planification a toujours été indicative. Des lors, si le plan ne se passe pas comme prévu, ce n’est pas grave.

  19. Nemrod

    Hs.
    Quoique.
    L’Etat maman s’étant piqué de faire une vaccination de masse se ramasse la gueule comme c’est pas permis…ça ne vous surprendra pas ici…voir tous les commentaires précédents.
    Comme il gère mal mais se défend bien, il entreprend de trouver des boucs émissaires à son ratage : les « soignants » qui passent du Capitole à la Roche Tarpéienne…bien fait pour leur gueule, zavaient qu’à moins la ramener et faire leur boulot sans l’ouvrir ( j’en suis).
    Ensuite il convient de refiler cette merde noire à un lampiste : j’ai nommé les pharmaciens qui vont devoir réussir cette dite vaccination avec des boulets de 22 tonnes à chaque panard : flacon multidose périmant rien qu’en le regardant, protocole de commande et de suivi comme seule l’administration Grançaise peut en pondre.
    Troisièmement on divise un peu plus en retirant à Pierre ( les toubibs) pour donner à Paul ( les pharmaciens) les doses en pénurie dramatique…
    Quatrièmement on leur file un vaccin qui file la Grippe 3 jours…en gros.

    Théoriquement ils devraient se planter mais pas impossible qu’en y laissant leur santé mentale, il y arrivent…ma foi il sera toujours temps de s’attribuer leurs mérites dans cette hypothèse improbable

    Comme mes confrères on le flair d’un chien de Pêche, ils ont tous plongé.
    Pas moi.

    1. Aristarkke

      Tiens, dans le genre étonnant, vendredi je suis allé faire une prise de sang pour un examen médical chez mon laboratoire d’analyses médicales habituel. Mevrouw, toujours bien intentionnée avait lourdement insisté pour que j’y aille à l’ouverture (7h00 du mat’) pour éviter les queues Covid. J’exécute et arrivé deux minutes après l’ouverture, juste un pelé devant moi sans même les deux tondus. Très étonné, j’avise une énorme pancarte que le labo ne fait plus les diagnostics Covid. La réponse à la question évidente est qu’il y avait des queues du matin jusqu’au soir à l’intérieur comme à l’extérieur, que les analyses habituelles ne pouvaient plus être assurées et que les candidats au test Covid devenaient agressifs en fin de journée en voyant l’heure de fermeture approcher… (Corbeil-Essonnes est une ville très métissée…)
      Bref, le rendement de la propagande catastrophiste est excellent…

      1. Citoyen

         » (Corbeil-Essonnes est une ville très métissée…)  »
        J’ai connu le Corbeil-Essonnes de la fin des années 70, Ari , (c’était pour IBM), qui était une ville pas désagréable, alors que, déjà à l’époque, « les Tarterêts » faisaient parler d’eux (et pas en bien) …
        Dans la foulée j’ai connu les débuts d’ Evry 2 ..
        Je n’ose imaginer ce que c’est devenu …

        1. Aristarkke

          C’est pas aussi pire que cela. Les Tarterets ont eu un bon paquet d’immeubles démolis et leurs habitants évacués à droite et à gauche, depuis une quinzaine d’années.
          Certes, il reste encore de bons paquets de sauvageons mais étant en nombre bien plus faible qu’autrefois, leurs conséquences sont moindres et la Police arrive globalement à contenir.
          Un acquis a été aussi la démolition des trois tours pourries (je parle de leurs occupants) de Montconseil qui n’avaient qu’une notoriété locale mais quand même. Là aussi, le quartier a progressé dans la civilité.
          Reste le métissage. Mais les prix de l’immobilier étant abordables (vu de l’IDF), il y a des importés qui sont devenus propriétaires, ce qui calme aussi.

        2. Dr Slump

          J’ai bien connu Evry ville nouvelle, à ses débuts urbanistes et médiatiques. Le quartier des Pyramides, première tournante, premier meurtre lié aux gangs, sur fond de culture hip-hop et de touche pas mon pote. J’étais en 6e, je portais fièrement le badge en sortant du collège, qu’un « beur » m’avait aussitôt volé en me l’arrachant du pull.
          Maintenant ça paraît poétique comparé aux lynchages quotidiens.

  20. LaVitreCassée

    « En fait, cette engeance politique ne dirige pas. Elle ne veut prendre aucun risque. Elle aime le pouvoir sans savoir quoi en faire »

    C’est exactement ce que je pense de Macron: Un goût démesuré du pouvoir, mais aucune compétence pour l’exercer… C’est la définition d’un tyran !

  21. Higgins

    Je crois que cette exemple suffit à démontrer à quel point ce pays est dirigé par des malades : https:/ /www.francebleu.fr/amp/infos/faits-divers-justice/un-seul-randonneur-verbalise-en-montagne-ce-week-end-en-isere-le-message-est-passe-pour-le-pghm-1585572973

    Je plains sincèrement les gendarmes. Les heures de vol seront effectuées de toute manière mais là, c’est vraiment une utilisation du moyen pitoyable.

    1. LaVitreCassée

      @Higgins: J’étais sur le point de poster cet article, vu sur twitter, vous m’avez devancé… ;D

      Des malades en effet… Il est précisé que le mec s’est « confiné » à 1700 métres d’altitude, mais il prend la prune car il est à + de 1 km de chez lui !

      Cela aurait pu être un article du Gorafi !

    2. sam player

      Major, je comprends que tu les plaignes, mais pas moi : ils devraient arrêter d’obéir à des ordres idiots, et s’ils menaçaient on leur en donnerait moins.
      M’oblige pas au point Godwin stp

        1. sam player

          Hauteclocque l’ancêtre ! D’extraction chevaleresque.
          À ne pas confondre avec les vils manants de cette commune de Picardie qui l’a vu naître…

      1. Pheldge

        ils sont formatés pour … et la désobéissance étant sévèrement punie, (cf le capitaine Moreau de la gendarmerie qui a écrit un bouquin où il dénonce le laxisme judiciaire, qui vient de se prendre un blâme), les peines font réfléchir, même les plus courageux !
        lessor.org/societe/le-capitaine-moreau-auteur-dun-livre-brulot-ecope-dun-blame-de-la-ministre-des-armees/

        1. Higgins

          Le Cne en question savait très bien à quoi il s’exposait. Au vu de sa photo, c’est comme on dit un vieux soldat (officier sorti du rang après une carrière de gendarme plus classique). Je pense qu’il est en passe de quitter l’institution ou qu’il l’a déjà fait. Sa carrière, sauf à le muter aux Kerguelen, ne devrait donc pas trop en souffrir. Je ne m’étendrai pas sur ses griefs n’ayant pas lu son livre mais il a du y mettre tout ce qu’il a rencontré au long de sa carrière sans avoir nécessairement, et je ne le blâme aucunement pour cela, tout le recul nécessaire pour appréhender une situation. Être gendarme n’est pas une sinécure et il faut en avaler des couleuvres. Je connais le cas d’un haut-gradé qui a vu son travail en matière de lutte contre la criminalité décapité par son successeur visiblement plus soucieux de complaire que d’avoir des résultats. Ainsi sont faits les hommes.
          Sa hiérarchie, sauf à se dédire, ne pouvait faire autrement que de le pour suivre et nous ne saurons jamais ce qui s’est dit dans le huis-clos des entretiens qu’il a eus. Quant à la mesure prise à son encontre, elle est de la stricte responsabilité du ministre des armées.

          1. Pheldge

            Major, je pense que le post de JHR ci dessous résume parfaitement la situation et le fonctionnement du système. Quant au capitaine Moreau, oui,il connaissait le risque. Il y avait déjà eu le général Soubelet il y a peu …
            Et selon la logique exposée par JHR, dès qu’un militaire commence à se poser des questions, il doit partir !

          2. Pythagore

            Il me semble qu’il voulait démissionner et se présenter aux élections en 2022 pour la députation. Le blâme lui importe donc probablement peu.

      2. Jacques Huse de Royaumont

        La discipline est la force des armées. Celui qui choisit de s’engager, quelque soit son grade, fait le choix de l’obéissance. C’est sa force et son honneur. Si l’ordre est stupide, c’est le problème de celui qui le donne, c’esst le problème du pouvoir exécutif et de la représentation nationale qui a pour devoir de le contrôler.
        Dans l’affaire, les seuls coupables sont les élus, comme toujours désormais.

        1. durru

          Sur l’exemple même, il y a de la marge quand même. Comme dans les cas médiatiques du premier confinement, avec la mémé qui mettait des panneaux en bas de la fenêtre de son mari à l’EHPAD ou le fils qui n’a pas pu voir son père avant sa mort.
          Je ne pourrai jamais comprendre que des individus dotés de raison puissent exécuter un tel ordre (encore que ce soit prouvé que de tels détails aient été donnés dans l’ordre, hein).

          Puis, comme disait Sam, ne forcez pas trop sur le point Godwin, quand même.

        2. Pythagore

          A ce moment là, toutes les exactions peuvent être justifiées. Si Macron demande de tirer sur la foule, qu’est ce que fait le gendarme ? Oh wait…

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Lafayette en son temps a fait tirer sur la foule, tout comme les versaillais en 1871. Peut-on vraiment leur donner tort ? En tout état de cause, il n’appartient pas aux gendarmes de juger de la légitimité de l’ordre donné. Seul un ordre clairement illégal peut être désavoué. Celui qui choisit de désobéir prend des risques : selon le vainqueur, il sera un héros ou un traître, voire les deux successivement.

          2. MCA

            Quelle question !

            Il tire bien évidemment, ce n’est pas Milgram qui dira le contraire.

            En réalité au minimum 60% d’entre-eux devraient tirer, ce qui fait que s’ils sont 100 tu ramasses 60 balles, ça devrait suffire pour te calmer.

            L’astuce est très simple, il suffit de découpler la décision de son exécution pour supprimer les états d’âme et les empêchements de dormir.

            Celui qui donne l’ordre ne tire pas
            Celui qui tire se contente d’obéir.

            Et c’est bien pour cela qu’il faut se garder de les défier frontalement style : « je ne suis pas armé donc tu n’oseras pas tirer ».

            Ils oseront, car la logique à laquelle ils obéissent n’est pas la même que celle de la foule qu’ils ont en face d’eux.

            CF pour exemple à un degré moindre : les GJ et les mutilations atroces associées.

            Maintenant pourquoi certains viseront la tête alors que d’autres se contenteront des jambes ; la feuille glissante de service?

            1. durru

              Justement, l’exemple des GJ n’est pas vraiment le bon, car les armes utilisées n’étaient pas réputées létales (et ne l’ont pas été). La soif de sang des certains n’est pas directement assimilable avec le meurtre, surtout s’il est démontrable.
              Vous poussez le bouchon du point Godwin vraiment trop loin.
              C’est pile poil la ligne de défense de tous les accusés de Nuremberg.

              1. MCA

                « Justement, l’exemple des GJ n’est pas vraiment le bon, car les armes utilisées n’étaient pas réputées létales (et ne l’ont pas été). »

                Alors on change le scénario, tu leur mets une arme léthale entre les mains et tu leur donnes l’ordre de tirer juste histoire de vérifier ta théorie.

                Evidemment que « C’est pile poil la ligne de défense de tous les accusés de Nuremberg. » car ce système de [commandement / exécution] des ordres a été conçu pour cela.

                1. durru

                  Tu t’es pas encore demandé pourquoi diable n’ont ils pas eu d’arme létale jusqu’à présent ?
                  Il y a au moins deux explications possibles, qui ne sont nullement contradictoires. Et tu es en train de produire une troisième…

            2. sam player

              MCA
              «… et les mutilations atroces associées. »

              Faut pas pousser… c’est des dégâts collatéraux… quand tu vas dans une manif de ce type, faut s’attendre à de la castagne… les coups partent…

            3. Higgins

              La police m’inquiète largement plus que la gendarmerie sur ce point. Question de naissance probablement. Lors des manifs GJ, en matière de tir LBD, le rapport est de 1 à 10 en faveur des gendarmes.

              1. sam player

                Ton monde parfait Major :
                – des militaires dévoués, obéissants et irréprochables
                – une justice humaine, immanente, parfaite

                T’as pas une fille qui prévoit des fois de travailler dans l’éducation nationale ? Cette institution aurait bien besoin de tes commentaires affectueux à son endroit…

              2. Pheldge

                et sur les manifs de GJ, des effectifs jeunes et non formés ont été déployés … fallait s’attendre à ce qu’il y ait des bavures !

                  1. Pheldge

                    bin c’est plutôt des infos de première bourre : des jeunes recrues à peine sorties de l’école de police -condisciples de la belle fille-, qui se sont retrouvées « en soutien » lors des manifs, à faire un boulot pour lequel elles n’étaient absolument préparées …

  22. Annwn

    Depuis près de 50 ans, dans l’objectif de hâter sa prochaine disparition volontaire, les autorités politiques en charge de la France, relaient avec zèle, voire même anticipent avec l’équipe « Macron », l’agenda mondialiste consistant à appauvrir matériellement, physiquement et moralement la plus grande masse des gens peuplant la planète au profit de quelques usurpateurs, véritables escrocs économiques qui ont, aujourd’hui, pris l’ascendant sur les pouvoirs politiques des États.
    Aussi, le(s) gouvernement(s) « Macron », qui n’a aucune politique, et encore moins de politique socialiste que ses prédécesseurs, dans le sens « social » du terme, est en revanche, et de manière évidente, l’un des principaux fers de lance de l’agenda globaliste, lequel prospère sur le développement de la misère humaine.
    La politique généreusement appliquée sur le territoire français est « globaliste » ; elle fait, à ce titre, fort peu de cas des petites gens et des petites et moyennes entreprises pour, au contraire, laisser la part du lion aux multinationales et à leurs propriétaires anonymes.
    Macron et tous les ministres de ses gouvernements, ainsi que la grande majorité de tous les parlementaires français, tous les élus de tous bords et anciens ministres ayant joué un rôle dans toutes les actions gouvernementales présentes et passées, et tous les responsables de tous les corps constitués ayant contribué à permettre sciemment et en toute connaissance de cause la situation économique et sociale catastrophique actuelle doivent ou devront être traduits devant les tribunaux pour haute trahison.
    Blog : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/

  23. simine

    Sur le « …hangar vide… », ça me rappelle l’histoire des costumes vides de Taleb:
    Nous voilà contraints de supporter, en vrac, «l’arrogance epistémique » de cette espèce merdoïde au pouvoir, la payer rubis sur ongle et, last but not least, réparer (avec larmes, sueur, sang…liste non exhaustive) leur perpétuelle incompétence! ><
    Maigre consolation, les billets d’h16!
    Non mais sans blague, il est carrément touché par la grâce de la déesse Métaphore! Et son génie semble vraisemblablement proportionnel à la fréquence de ces productions made-in-hangar-vide…(Copyright © 2021)

    «An nescis, mi fili, quantilla prudentia regitur orbis »

    1. simine

      ***En flagrant délit de rupture (satanique) syntaxique :

      « Réparer SA perpétuelle incompétence » et non « Leur blabla…».
      PlayStation 1: Réparer sa perpétuelle incompétence…—> y’a de la performativité ou je n’y connais rien! J’ai moins l’air con!
      PS 2 : Paraît que ma faute de syntaxe est une syllepse…j’ai moins l’air con, itou :))

    1. Lorelei

      Vaut-il mieux perdre sans avoir engagé la bataille et avoir encore au moins son honneur et sa propre estime ou perdre en ayant engagé la bataille et être laminé avec un score minable sans l’estime d’aucun?

      1. MCA

        Pour moi aucun doute : « perdre en ayant engagé la bataille »

        car la grandeur est dans le combat, pas dans l’issue.

        Maintenant Flanby et la grandeur… :mrgreen:

        1. Lorelei

          Je me disais que, pour une fois, il était devenu clairvoyant vu que l’issue pour lui était certaine. Il serait retourné aux 3% dont il était gratifié en 2010/2011.
          Je pense qu’il a voulu préserver le PS et lui laisser une possibilité de rester sur le devant de la scène. Je lui garde un peu d’estime pour cet éclair de lucidité.

    2. Opale

      Oui depuis deux jours ça y est, revoilà la sous-préfète le clown de service qui croit sans doute à ses chances, vue que Sarko est out maintenant. Attendre que les autres se fassent dégommer pour entrer dans la place, tiens l’attitude n’est pas inconnue… Ah oui, c’est celle des pleutres.

      1. Pheldge

        farpaitement, ce guignol de Flamby qui ne se prive pas pour balancer des vannes, et distribuer des mauvais points, alors qu’il s’est défilé comme une poltron, un lâche ? le ridicule, la médiocrité, la honte et le déshonneur, voilà ce que l’Histoire retiendra de lui !

    3. Theo31

      « Je suis supposée prendre au sérieux le chantage d’un président dont le taux de popularité est à 4% et qui ne sera bientôt plus président ? »

      Beata Szydlo, premier ministre polonais, 10 mars 2017, à propos de l’Europe à plusieurs vitesses.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Les rixes entre ados, c’est tous les jours maintenant, voire plus. Même le XVIème arrondissement de Paris est touché…

      50 ans de politique de destruction de la famille et de l’éducation portent leur fruits. Chauffés à blanc sur les réseaux sociaux qui amplifient le phénomène et conservés sous pression par un an de confinement, le résultat est là.

  24. Nemrod

    Petit Topo en direct du Royaume d’Ubu.
    Faut vraiment être au milieu de la mèlée pour y croire…bon les acteurs sont les mêmes que pour les masques donc c’est un Remake.

    Les Centres de vaccination tournent au ralenti.
    La vaccination de Ville va selon toute vraisemblance être un pétard mouillé.
    Les Toubibs à qui on avait fourgué du Astra Zeneca annulent leurs rv car les lots vont aller maintenant aux Pharmaciens qui ne pourront vacciner que vers le 15…s’ils les reçoivent.
    Pourquoi ne pas filer les doses aux centres qui manquent de munitions…mystère.

    Les cabinet infirmiers peuvent en théorie vacciner mais il est impossible de leur commander les vaccins.
    Les quidams débarquent en Pharmacie pour se faire vacciner parce « qu’ils l’ont vu à la Télé ».
    Les 3 ou 4 qui ont chopé une dose chez le toubib la semaine dernière ont très souvent eu 3 jours de fièvre ( 2 de plus que moi qui ai eu le Covid…).
    Une belle basse cour de poulets sans têtes.
    Pas impossible que l’on se fasse agresser d’ici peu.

    Tout est sous contrôle.

    1. Aristarkke

      « Pas impossible que l’on se fasse agresser d’ici peu. »
      Confidence de mon labo qui faisait l’objet d’un commentaire hier soir…

      1. Nemrod

        Suis dans un petit village…mais je sens bien que les gens deviennent agressifs.
        Ils veulent leur vaccin !.
        Le fait qu’il est parfaitement évident que saupoudrer des doses en déficit chronique ne change pas le tableau global sauf à le dégrader encore est difficile à expliquer en dessous de 80 de qi.
        Bon je suis pas trop commode et pas trop pourris donc ça limite les velléités mais j ai remis mon accessoire favori pas loin.

    2. sam player

      Ils ne seraient pas si branques, je me dirais qu’ils l’ont fait exprès de mimer une pénurie de vaccins afin de le rendre désirable, idem pour les huiles qui se font vacciner en loucede…

        1. sam player

          Hi hi n’empêche que c’est l’effet induit par leur connerie et incompétence. Ils ne peuvent pas avoir tout faux tout le temps.

          Des qui gueulaient contre l’obligation se retrouvent à gueuler contre la pénurie: «moi aussi j’en veux, j’y ai droit » c’est trop rigolo.

          C’est vieux comme le monde, même les femmes appliquent ce principe

          1. sam player

            Avec ce principe c’est eBay qui me fait marrer : «suivi par 145, il n’en reste plus que 2, dépêchez vous ! »

          2. Nemrod

            Oui il y a de ça ça parait clair.
            Perso, je n’essaie jamais de rattraper un couteau qui tombe…et la vaccination c’est ça…
            Se lancer dans le stop an go comme vont le faire les toubibs et mes confrères sans maîtrise des chaines d’approvisionnement, c’est une belle connerie…mais ils sont si malins , si prévenants…et si dociles.
            Je me bornerais à filer des doses aux infirmières si elles en veulent.
            A l’Automne, une fois l’épidémie retombée et avant la reprise hivernale éventuelle…peut être y aura des doses sur le Marché classique.
            Autre éventualité, les vaccins aura montré une utilité très relative…
            Et puis l’Urgence…un cas cette semaine, qui se balade comme vous et moi d’ailleurs, alors qu’il est porteur d’une pathologie valvulaire grave…ça relativise.

            Bref.
            Wait and see.

          3. MCA

            « Ils ne peuvent pas avoir tout faux tout le temps. »

            Si justement !!!

            Maintenant tu ne trouves pas ça rigolo de gueuler parce qu’il n’y a pas de vaccins et une fois livré leur laisser le stock sur les bras ?

            Depuis le début c’est UBU roi aux commandes, alors pourquoi bouder les petits plaisirs qu’ils nous offrent?

            1. sam player

              Bah MCA, suis un peu : ils ont réussi à augmenter le %age de ceux qui veulent se faire vacciner… certes ils ne l’ont pas fait exprès, mais c’est le résultat qui compte…

      1. RV

        Ce serait du même tonneau que l’escorte des livraisons de vaccin par une compagnie de CRS ou la garde de jour des patates de Louis XVI.
        Je crois plus à leur nullité en logistique, déjà prouvée.

    3. Jacques Huse de Royaumont

      J’y vois une bonne nouvelle : nos génies tutélaires ne pourront pas imposer la vaccination pour tous et donc le passeport vaccinal.
      Je pourrais donc éviter ça.

      1. Aristarkke

        Je ne suis pas si sûr qu’ils renonceront au passé même avec un niveau de vaccination « insuffisant ».
        Histoire de créer la demande…

        1. MCA

          +1

          S’ils appliquent le « sans passeport pas de vie sociale’ (et m’est avis qu’ils ne vont pas se gêner), ce sont les télédrogués qui exigeront de se faire picouser.

          Alors si ça continue il va falloir prendre la maquis comme en 40.

          Raison de plus pour demander à Kéko un cours de formation au survivalisme.

Laisser un commentaire