Covid : la mystérieuse recette marseillaise

Par Nasier Ockham et h16

Pour Ariane Chemin, grande reporter au Monde, c’est évident : ce qui se passe à Marseille en matière de gestion sanitaire est la représentation fidèle des errances du Pr. Raoult. Paf, c’est dit. 

Pourtant un intéressant billet de blog paru en avril 2020 établissait avec quelques chiffres des statistiques sur ce qui se passait justement du côté marseillais, et ce avant même que les polémiques aient pris des proportions démesurées, et manifestement, ça cadrait mal avec les saillies enflammées de la journaliste.

À l’époque déjà, le billet en concluait que, sur le plan des données recueillies, il semblait y avoir un net avantage pour la méthode pratiquée par l’IHU, à savoir un traitement des patients et ce, sans même préjuger de la validité du traitement en question : un malade marseillais avait, statistiquement, plus de chance de s’en sortir qu’un malade parisien. 

Plus d’un an s’est écoulé depuis ce billet. Les polémiques n’ont pas diminué, loin s’en faut, et les questions sur la pertinence des méthodes et traitements proposés par le Pr. Raoult n’ont cessé d’enfler depuis. Quelle leçon tirer du parcours marseillais depuis avril 2020 ? 

Une seule façon d’en avoir le coeur net : retournons aux données.

Et pour cela, épluchons grâce à l’OpenData les données concernant justement la ville de Marseille et tentons de les comparer à, par exemple, celles de Lyon et Paris qui ont le mérite de s’occuper de métropoles d’environ 2 millions d’individus à chaque fois. Pour faire bonne mesure, on y incluera le département du Haut-Rhin, moins urbain, mais qui s’est distingué lors du début de l’épidémie de coronavirus en France par un nombre élevé de morts. 

Les petites illustrations seront retrouvables aux liens suivants : Haut-Rhin , Bouches du Rhône , Paris, Rhône. Les chiffres officiels ont été repris directement, calculés ici en décès par million d’habitants. 

Les données statistiques sont fournies ici et montrent de façon assez claire que, dans le département du Dr Raoult, où une majorité de gens ont été testés et pris en charge (et dont certains ont bénéficié du traitement maintenant si controversé à base d’hydroxychloroquine et d’azithromycine), on observe qu’il n’y avait que 39 décès par million d’habitants pendant les semaines où sévirent le confinement alors qu’on observait, sur la même période, 137 décès par million d’habitants dans les trois autres départements choisis.

Apparemment, la différence entre le traitement (quel qu’il soit) effectué dans les Bouches-du-Rhône et le non-traitement tel qu’appliqué (avec componction ?) partout ailleurs semble donc coûter la bagatelle de près de 100 décès supplémentaires par million d’habitants, ou, plus précisement, entre 40 et 185 selon les départements urbains à forte mortalité. 

Ici, il faut bien sûr comparer ce qui est comparable, et il ne servirait à rien de rappeler les faibles décès d’autres départements ruraux, beaucoup moins denses, puisqu’on comprend bien que le virus y a bien moins circulé avant le confinement.

Cette différence entre les Bouches-du-Rhône et les autres départements est, en réalité, très significative et à ce niveau de significativité, insister sur un test randomisé pour bien s’assurer que traiter et suivre des patients permet de meilleurs résultats confinerait à l’obstination compulsive. Du reste, les mois qui ont suivi ont amplement démontré que renvoyer les malades avec un doliprane et un arrêt de travail ne suffisait pas alors que tester, traiter et accompagner les malades accroissait notablement leur espérance de meilleur résultat médical. 

D’autre part, les mêmes données montrent que malgré les différences de décès causés par le Covid, les départements ont sensiblement la même mortalité totale (toutes causes confondue, il n’y a pas de différence significative entre les départements). Dans le même temps, plus les départements ont de décès causés par le Covid, moins ils ont de décès par d’autres causes…

Ceci indique que, si les départements qui ont plus de décès de covid n’ont pas plus de mortalité totale, alors inévitablement, une proportion de décès de toute cause ont été affichés comme morts du Covid. 

Cependant, si dans les Bouches du Rhône, il y a eu de façon très significative moins de morts du Covid, et plus de décédés par d’autres causes négatifs au Covid au moment de leurs décès (alors que les taux d’infection ou d’entrées en soins critiques ne sont pas pas du tout corrélés à cette mortalité), la seule variable d’explication ne peut être qu’une différence de traitement.

Cette différence de traitement comprend de nombreux facteurs et ne peut être restreint aux seuls propositions médicales du Pr. Raoult puisque jouent aussi la densité des hôpitaux, les nombres de lits disponibles à tout instant, la densité de la population, … bref, tous facteurs confondus qui concourent à soigner les gens (et hors vaccin qui n’existait pas encore lors du premier confinement) : si on applique les bons traitements, les meilleurs protocoles, sans doute dans des hopitaux suffisamment équipés, on diminue par un facteur 5 ou 6 la mortalité par rapport aux pires départements, ce qui revient à dire que le traitement offre une efficacité plusieurs fois supérieure à celle des vaccins

Les semaines avant et après confinement, on ne trouve pas de différences significatives entre les départements, que ce soit pour les décès covid, les autres types de décès ou tous décès confondus. Par contraste, cela implique ou bien que les traitements et protocoles appliqués dans les Bouches-du-Rhône font une énorme différence, ou bien que les services hospitaliers du Haut-Rhin, de Paris et de Lyon sont sous-développés ou disons fort dégradés par rapport à ceux du département marseillais.

On sait donc désormais que juste avant et juste après le confinement, les mortalités « autres causes » n’ont que peu changé, dans chaque département. On constate que le confinement n’a pas eu de répercussion significative sur le total des décès (et donc le triage des malades), contrairement à ce qu’ont dit les médias, sauf peut-être à Paris en éparpillant des centaines de milliers de Parisiens… en dehors de Paris. On pourrait, sans trop pousser, conclure à une véritable entreprise de dramatisation, ou, tout aussi charitablement, à un travail peu professionnel de journalistes parisiens. 

En outre bien qu’à chaque période, on n’observe pas de différence significative de mortalité totale entre les départements, la mortalité a augmenté pendant le confinement pour chacun d’eux. Malgré la plus grande proportion de personnes âgées dans les Bouches du Rhône, il n’y a eu qu’une augmentation de 14% dans les décès totaux pendant le confinement par rapport aux semaines le précédent. Dans le même temps, le Haut-Rhin voit ses décès grimper de 94%, de 58% à Paris et de 46% dans le Rhône. Sur cette simple statistique, on comprend le ressenti de certains Marseillais qui font des santons à l’effigie de Raoult : pendant le confinement, on mourait 3 à 7 fois moins dans son département qu’ailleurs… 

Enfin, on ne peut s’empêcher de remarquer que les décès du covid dans le Rhône sont moindres qu’à Paris : peut être que les docteurs lyonnais ont silencieusement appliqué, au moins en partie, les méthodes marseillaises ? 

Si l’on peut conclure quelque chose de ces statistiques, c’est que les choix opérés, depuis le renvoi dans leurs pénates des patients dolipranés, jusqu’à la volonté farouche de prendre en charge exclusivement par le public (le privé ayant été consciencieusement boudé depuis le début de la crise), en passant par le refus de toute latitude de prescription pour les médecins de terrain, rejetés aux rangs de subalternes, ont tous participé à faire de cette crise une affaire d’état et à ruiner les processus et habitudes en place, pourtant efficaces. 

Si Marseille démontre quelque chose, c’est que sans les manipulations, mensonges et hystéries politiques, cette crise n’aurait jamais eu lieu. Cette maladie, silencieuse pour un nombre écrasant de personnes, tue peu, des gens déjà très affaiblis, et moins encore lorsqu’ils sont correctement hospitalisés et suivis. 

Comme l’étude des surmortalités européennes le montre sur Euromomo, la politique de santé suivie dans chaque pays est la seule variable vraiment explicative des différentiels observés. C’est d’ailleurs confirmé lorsqu’on regarde le classement mondial (OCDE) des décès du Covid, qui ne montre guère d’affinité entre richesse et meilleure performance : les politiques suivies sont plus pertinentes pour expliquer les résultats obtenus…

Par contraste, dans de nombreux pays en développement, peu mentionnent le fait “covid” et il n’y est pas observé de surmortalité : peu détecté, peu testé, la société ne s’arrête pas. Les dirigeants de ces pays ne sont évidemment pas meilleurs qu’en France mais ont d’autres chats à fouetter, ce qui remet le covid à sa place. 

En somme, si – comme le prétend telle journaliste du Monde – Marseille devient le symbole de quelque chose, c’est plutôt de l’éloignement de certains politiciens, certains médecins de plateau télé de certaines régions, Paris en tête, à la médecine traditionnelle, celle qui consiste à tester, traiter et accompagner les malades.

J'accepte les BTC et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires463

  1. Le Gnôme

    Et si cela affirmait la supériorité de la bouillabaisse sur la choucroute.

    C’est fort intéressant, mais Marseille n’intéresse guère Paris.

  2. Aristarkke

    Dans le même temps, plus les départements ont de décès causés par le Covid, moins ils ont de décès par d’autres causes…
    On ne meurt qu’une fois dans sa vie.
    Le mort du Covid n’émarge donc pas dans une autre catégorie, en bonne logique ! 😛

    1. Hum justement non : les accidents de voitures, les cancers, les accidents domestiques ne devraient pas être impactés par les covid. On devrait en trouver le même nombre. Or, ils diminuent. Le covid est trop fort !

      1. Stéphane B

        Sont trop forts.

        Hier à l’EHPAD de Cestas( 33), un cluster a été identifié et 9 anciens ont passé l’arme à gauche. Bien sûr, ils étaient tous vaccinés.
        Et bizarrement, ils sont en train de nous dire qu’ils ne sont pas morts à cause du covid mais uniquement par vieillesse.
        A se demander si la mascarade n’a pas assez duré et qu’ils veulent maintenant changer leur fusil d’épaule.

        1. MJ

          non ils ne changent pas leur fusil d’épaule, au contraire.
          ils ne vont pas incriminer le covid alors que les décédés étaient vaccinés.
          le vaccin est efficace, qu’on se le dise et tout contre exemple ne peut exister.

            1. Yanka

              Place de Grève, mon bon ami, de Grève…

              « Grève » signifie un endroit uni, couvert de gravier, sur le bord de mer ou d’une rivière. Avant que la place de Grève fût haussée et que le quai de la Grève, devenu « quai de l’Hôtel-de-Ville », fût pavé, cet endroit était réellement une grève. (Whiskypédia)

            1. Grosminet

              Pire que ça, entendu aux infos tout à l’heure : Pfizer a commencé les démarches pour faire autoriser son vaccin pour les enfants à partir de 5 ans.

            2. Laurent a LA

              Hier Los Angeles a decide de rendre obligatoire la vaccination des enfants de plus de 12 ans.
              https:// achieve.lausd.net/covidvaccineappt
              Je prevois des remous.
              Mais
              Sait on jamais.

        2. Nemrod

          On ne meurt du Covid vieillard que si on est pas vacciné.
          Si on est « à jour » on meurt d’autre chose…c’est pas les raisons qui manquent, à commencer par la principale : on est au bout et puis c’est tout.
          C’est pourtant simple.

          1. Pheldge

            quand on est vieux, on meurt, c’est ballot ! bien sûr il y en toujours des qui z-y font les intéressant, et refusent de claboter, malgré qui-z-ont connu l’après histoire, et l’empire aux mains, j’ai des noms … 😉

      2. durru

        Le covid non, mais le confinement si. Enfin, d’après leurs dires…
        Après, si on regarde les faits (rapportés par les mêmes), il y a qq embrouilles (accidents / violences domestiques en hausse, par exemple).
        C’est quand même un métier difficile que de trouver à chaque fois le bon mensonge…

      3. Aristarkke

        Monseigneur, j’avais mis un smiley qui, dans mon idée, signifie que j’imagine un arrangement des chiffres, notamment que beaucoup de défunts déclarés morts *du* Covid l’ont été plutôt *avec* le Covid.

        Le Doc de covidemence a déjà largement glosé et insisté sur cette torsion des statistiques.

        Peut on imaginer que le Covid est à considérer davantage comme un catalyseur d’une cause habituellement mortelle déjà présente plutôt que comme une cause mortelle avérée fréquemment?
        On retombe dans le bidonnage du décès de VGE déclaré emporté par le Covid puisque tout un chacun sait bien que les hommes de 94ans ont bien et fréquemment encore vingt à vingt cinq ans de vie pépère devant eux.
        Surtout s’ils ont le bon goût d’aller en Algérie, ce que VGE a manifestement omis de faire.

      4. BIP59

        Hum, pas évident. Le confinement de mars avril 2020 a baissé le nombre de personnes sur les routes. La Covid a fait rester chez eux des futurs diagnostiqués de cancers, au repos des ischémies cardiaques etc. Les relations de cause à effet sont à débusquer avant de tirer trop vite de belles conclusions.
        PS. Si vous tenez à prouver quelque chose, il suffit de ramasser des nombres, y mettre un peu de curcuma, chauffer à 60° pendant 10 minutes avec un peu de farine, saler à votre guise et le tour est joué.

        1. durru

          * Mars – mai, non ?
          Cela étant dit, je ne disais pas autre chose dans mon 10h06, sauf que vous même vous mélangez les choux et les carottes… Les « futurs diagnostiqués de cancers » (ou autres maladies graves à évolution galopante), vu qu’ils n’ont pas été diagnostiqués du tout, leur état s’est aggravé bien plus vite et… couic ! J’évoquais les accidents / violences domestiques, évidemment en hausse en période de confinement, et qui ont certainement eu un impact plus important que la baisse des accidents de la route (de qq centaines tout au plus au niveau national, donc imaginez le résultat pour un seul département).
          Vous êtes aussi de ceux qui croient que des maladies chroniques vont éviter à prendre leur lot grâce à une mesure aussi inique qu’un confinement?
          Je pourrais aussi vous évoquer les statistiques de la Roumanie, où la sur-mortalité observée sur une des vagues a été à peu près le double du nombre des décès covid déclarés, et là-bas aussi on a fait des efforts pour déclarer comme « décès covid » toute personne décédée *avec* le covid…
          Ou l’évolution d’autres maladies virales, en France, sur la même période des confinements (une vidéo sur la chaîne YT de l’IHU en donne des chiffres très intéressants).

        2. On parle de morts, pas de diagnostiqués. Un type qui meurt du cancer avec le covid sera classé mort covid et non mort cancer, c’est tout et c’est de loin l’explication la plus vraisemblable qui recouvre bien ce qu’on observe.

          1. Theo31

            L’intérêt bien compris des chefs de services est d’avoir un max de morts covid pour toucher des primes. Et si on n’a pas ces morts, on les inventera.

  3. Calvin

    Il n’y a pas que des santons à l’effigie du Pr, à Marseille.
    Il existe aussi un savon, avec son portrait, s’appellant « ChloroClean ».

    Ça ne s’invente pas !

    1. Pheldge

      je crois qu’il y a eu, au début un truc, c’est le graphiteur Jace dont Raoult a un dessin dans son bureau, qui l’avait créé. Rt puis, pour d’obsures raisons, la statuette traîne dans une arrière cour de l’IHUM, exposée aux intenpéries.
      Au point qu’on l’appelle « santon sous la pluie … » 😉

  4. Pythagore

    Merci pour cet article fort intéressant. J’avoue que les chiffres du druide me laissent un peu sceptic car il affiche un taux de mortalité qui me semble supérieur au taux de l’OMS.
    Sur le site de l’IHU, taux de mortalité de 2,1% pour AP-HM, respectivement de 0,4% pour les patients traités à l’IHU avec AZT/HCQ/ZC, alors que le taux de mortalité émis par l’OMS est de 0,2% me semble-t-il. Je serais donc tenté d’en conclure que les résultats sont pires, mais il y a certainement qq chose qui m’échappe.

    1. Pim

      Disons que les vieux et les obèses étant en Occident il n’est pas étonnant que la mortalité soit plus élevée en Occident par rapport aux chiffres de l’oméga. Ça ne remet pas en cause le remède du druide

  5. Louchp

    Deux explications peut-être :
    – moins de personnes âgées dans la répartition mondiale que dans celle des pays développés
    – fiabilité des données utilisées par l’OMS. En cumulant la Chine (données 100% fiables c’est Xi certfied) et l’Inde (a-t-elle eu les moyens de tester tous ses morts ? même si en soi ça ne prouve pas la causalité) ça pèse 36% de la population et autant d’impact dans la moyenne…

    1. Pythagore

      13 fois moins de morts au Japon malgré une population âgée. Il faut dire qu’ils testent très peu.
      Il est intéressant de comparer les courbes du taux d’incidence au Japon, en Inde, en France et en UK. Alors qu’on a des courbes en formes presque parfaite de cloche pour les 2 premiers, les courbes des 2 seconds sont hiératiques. Probablement la différence entre une gestion normale d’une épidémie et une gestion chaotique additionnée d’une testystérie (contraction de test et d’hystérie).
      Actuellement, les chiffres sont à nouveau à la hausse en UK, si on regarde le nombre de tests, le tx d’incidence suit le nombres de tests.

      1. Yanka

        Les obèses, en dehors des cas particuliers des sumotori, sont assez rares au Japon, et le diabète n’y est pas courant. Quand un Japonais mange, ce n’est pas une entrecôte de 750 g cuite sur le barbecue et accompagnée d’un seau de sauce on sait pas à quoi, le tout bien noyé avec 10 bières rotées ensuite joyeusement. Car la santé, figurez-vous, ne dépend pas du hasard ni de la génétique.

        1. Pheldge

          je disconviens courtoisement mais fermement : la bière, c’est bon, c’est excellent pour la santé !
          doctissimo.fr/html/nutrition/mag_2004/mag0220/nu_7445_biere_vertus.htm

          1. Pheldge

            @ Pierre : c’est le premier lien que j’ai trouvé en faisant une recherche « la bière est elle bonne pour la santé ? » il y en a plein d’autres, santé ! 😉

  6. Husskarl

    Où est la Suède sur le graph avec tous les pays ? Ca se superpose chez moi.
    Il serait intéressant d’avoir le même pour chaque états des USA qui ont tous eu des réactions différentes. Je ne sais pas si ça existe.

          1. Husskarl

            Oui, très amusant comme quizz, mais en anglais voilà qui rebute bien des français. Et puis il faut comparer les états comparables uniquement pour ne pas laisser une seule aspérité à la démonstration.

            J’aime bien le south & north dakota, c’est la comparaison idéale.

      1. MaxC

        Comment en être aussi sûr ?
        En comparant les graphiques de la Suède avec ceux de la Norvège et de la Finlande (voisins directs), on constate tout de même une très nette différence au niveau contamination et mortalité (à chaque fois rapporté au nombre d’habitants).
        Bien à vous.

          1. MaxC

            Je vois où vous voulez en venir.
            L’impact du masque semble en effet bien dérisoire.
            Par contre, ces graphiques ne semblent pas suffisants pour démontrer l’inutilité du confinement (au niveau épidémique j’entends).
            Ci dessus, les confinements sont souvent décrétés au « pied » des vagues… et ont très bien pu permettre de limiter la hauteur de ces dernières !
            Encore une fois, je pense qu’il est quand même intéressant de comparer le nb de morts par habitant (ainsi que la surmortalité) de la Suède par rapport à la Norvège et la Finlande depuis 2020.
            Les différences restent quand même significatives.

              1. jmdh57

                Exact
                Mon fils ainé a passé les 6 1ers mois de 2021 en Suède.
                Seules contraintes : porter le masque dans les transports en commun, pas plus de 6 à table dans un restau, et la bière on ne la boit plus au bar mais à table.
                Anecdote : les étudiants n’avaient plus le droit de faire « Macumba night » dans les lieux prévus, mais cela a été rapidement contourné sans que cela ne provoque une l’hystérie collective.
                Résultat : Stockholm et son million d’habitants n’ont jamais été un cluster géant.

                La politique de test PCR y est très différente : un PCR de « confort » est facturé 150 €, il est gratuit par contre s’il s’avère positif. Mon fils a été déclaré « cas contact » en avril ; les autorités sanitaires lui ont dit de s’isoler et de ne faire un test que s’il contractait les 1ers symptômes. Finalement, ya pas eu besoin.

                Même s’il y a eu de gros débats, la Constitution qui garantit le libre accès de chaque citoyen à la Nature a été respectée (En d’autres termes, un confinement en Suède demande une révision de la Constitution, CQFD).

                Le Dr « Folamour » Fergusson avait « prédit » 96 000 morts en Suède lors de la 2ème ou 3ème vague. En 18 mois, ils en ont eu 15 000 …. Rapporté à 100 000 habitants, ils ont été meilleurs que nous. C’est vrai qu’il leur manque des pointures comme Gaftex, la Buse, Véreux, Ed l’épicier, Darma-le-nain, etc….

                A noter que la Norvège a été beaucoup plus paranoïaque. Confinements et interdiction de sortie du territoire (comme la vie en Norvège est trés chère, il y a des mall à la frontière mais côté Suédois…. Mall qui ont été sans clients à chaque confinement norvégien)

                1. Grosminet

                  « La buse »
                  Ça suffit ! je ne peux pas plus vous laisser dire de telles choses, les uns et les autres ! Faire l’AMALGAME entre une morue nommée Agnès Buzin avec un respectable tuyau qui sert à évacuer l’eau ! #TUYAUXMATTERS

                  1. Pierre 82

                    C’est également une insulte gravissime envers certains rapaces diurnes de la famille des Accipitridés, qu’il est scandaleux d’assimiler à ce truc (je n’ai pas envie non plus d’incriminer des poissons de l’ordre des Gadiformes qui n’y sont pour rien non plus)

  7. Mildred

    Reste à déterminer QUI est responsable de la décision d’interdire aux médecins la prescription du Plaquenil (hydroxychloroquine) un médicament en vente libre depuis 71 ans ?

            1. Pheldge

              OK je suis allé lire la fiche … impressionnant, ça va bien au delà de ce que j’en avais entendu par la presse …
              fr.wikipedia.org/wiki/Affaire_Cahuzac

            1. Aristarkke

              Ce doit être pour cela que tout est abandonné à la dégradation permanente : pour revenir à ce niveau du tiers monde où la corruption est la règle…

      1. Mildred

        Merci plootarke ! Grâce à vous j’ai trouvé la réponse que je cherchais !
        à 19h20 Me Paul Yon avocat de Cassandre déclare :

        « Mme Buzyn ? elle a été en charge de la politique sanitaire du gouvernement en tant que ministre de la Santé et AVAIT INTERDIT LA CHLOROQUINE »

        Il n’y a plus qu’à espérer que la question lui aura été posée ce matin à la CJR ?
        Cela dit, j’en doute un peu, car il y a longtemps que j’ai compris que le seul Juif qu’on était autorisé – et même encouragé à discriminer – de toutes les manières possibles, sans que cela tire à conséquence, c’est Zemmour !

  8. Theo31

    Arianne, ta bouche exhale une grosse odeur de merde et de sperme.

    On apprenait hier sur CP que le pognon gratuit représentait un quart du CA de la presse.

  9. Guéguette

    Bonjour. « Nul n’est prophète en son pays ». Si vous avez 20 minutes, prenez ce temps pour écouter le Dr Résimont. Respect Monsieur.

  10. lxy

    Ariane Chemin n’est pas un fil recommandé pour trouver le chemin de la vérite.
    Cette « journaliste » emblématique du Monde était à ses débuts attachée à la Corse,d’où elle épousait systématiquement la cause des nationalistes. Les demandes de « républcains » pour rectifier ses articles mensongers restaient lettre morte. On l’ a oublié mais le Monde était alors dirigé par le couple infernal Jean-Marie Colombani /Edwy Plenel, 2 représentants emblématiques de la presse « anti-France ».

  11. Thierry Dechambre

    peut être que les docteurs lyonnais ont silencieusement appliqué, au moins en partie, les méthodes marseillaises ?
    Je vous confirme que ce fut le cas, notamment à l’hôpital St Luc St Joseph de Lyon … Mais chut, il ne faut pas le dire

  12. Nemrod

    Je me fais l’avocat du diable.
    On peut peut être penser que l’épidémie e, IDF et Alsace a été plus forte expliquant la part plus importante de morts Covid ?

    1. TiKamthi

      non pas l’avocat du diable mais celui de Macron.
      Il paie Bien ?
      C’est volontaire un tel aveuglement ou c’est simplement de la pleutrerie ?
      A ce point la, je ne sais plus quoique j’ai ma petite idée!

        1. TiKamthi

          je vous ai choqué?
          Parce que j’appelle un chat un chat?
          Comme je sens coupable, si vous saviez!

          Lorsque quelqu’un reprend la ligne de défense que Macron prendrai dans le même cas, je me pose des questions, c’est tout.
          Pour vous, mes propos sont de la rage?
          Je défends un point de vue et tout de suite, on attaque la personne sur son comportement émotionnel.
          C’est ce qu’ils font sur les plateaux de télé pour dénigrer quelqu’un dont on ne peut ou ne veut pas attaquer les idées!

          Le club des anciens défend les leurs!
          Quelle belle solidarité!
          Parfois, on se croit ici dans une cour de récré!

          1. Nemrod

            Mon pauvre ami si vous étiez moins récent ici vous sauriez à quel point je ne suis pas l’avocat de Macron.
            Disons que je suis un scientifique et que m’interroge et cherche des biais possibles.
            Bref,disons que la colère vous égare et je ne vous en tiens pas rigueur.

            A ce sujet je m interroge sur le fait de comparer le nombre de morts covid ds les BD avec une moyenne des morts dans les 3 autres départements…

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Il faudrait pour lever ce biais parler en ratio morts / malades ou morts / cas. Or comme le nombre de cas dépend du nombre de tests, il faudrait être certain que les pertinences des test soient comparables et rien n’est moins sûr.
              C’est toujours le problème avec les études statistiques, la qualité des données est toujours sujette à caution. Surtout ici où la politique s’en mêle et où la triche est récurrente.

              1. Dr Slump

                Des biais il y en a forcément partout, des marges d’imprécision, des facteurs non pris en compte, aucune étude statistique ne peut se prévaloir d’une précision mathématique et d’une infaillibilité qui n’existe nulle part en science.

                L’important me semble-t-il est la méthode, la fiabilité des sources, la rigueur du raisonnement. A un moment il faut arrêter de couper les cheveux en 10 tant qu’à la fin on ne peux plus rien tirer de quoi que ce soit.

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  La méthode scientifique coupe justement les cheveux en 10 par souci de rigueur…
                  La recherche, vu de loin c’est passionnant, mais en réalité on y fait des milliers de fois la même chose en faisant varier les facteurs un par un.

            2. Husskarl

              Je suis d’accord, il eut fallu comparer toutes les régions avec densités à l’appui et excès de décès par rapport à la normale.

              Ma suggestion sur les USA va un peu dans ce sens, au moins on est sûr de comparer ce qui est comparable sans possibilité de mauvaise foi derrière.

              1. durru

                Le problème avec la surmortalité, c’est qu’il devient vite difficile de savoir quelle en est la raison majeure.
                J’évoque toujours la situation de la Roumanie, où sur la période octobre- décembre 2020 il y a eu une surmortalité (comparée à la moyenne des 5 années précédentes) à peu près égale au total des décès déclarés covid sur un an et demi (c’est vrai aussi que ça a été la seule vraie période épidémique là-bas, mais quand même…). Dans le contexte où là-bas aussi il y avait des bonus pour les hôpitaux et les médecins pour chaque covid. Donc il n’y a pas eu de sous-estimation des cas covid, au contraire.
                Mais quand on arrête TOUS les soins…

                1. Husskarl

                  C’est l’avantage des USA, c’est que certains états ont fait ça à la française et d’autres à la suédoise. On voit donc facilmement le difféentiel en terme de morts supplémentaires dû au covid ou à la coviderie de l’état. Le distinguo entre ces deux causes pourrait s’établir en comparant deux états similaires et morts/m hab.

          2. Cerf d

            Lorsque quelqu’un reprend la ligne de défense que Macron prendrai dans le même cas, je me pose des questions, c’est tout.
            Faut-il occulter une hypothèse sous prétexte que c’est la ligne de défense adverse ? Pire faut-il refuser de l’évoquer entre nous alors qu’il est probable qu’il faudra répondre à cette objection ?

            Je défends un point de vue et tout de suite, on attaque la personne sur son comportement émotionnel.
            C’est quand même vous qui accusez votre interlocuteur :
            – d’être payé
            -de faire preuve d’aveuglement volontaire
            – de lâcheté.

  13. Grosminet

    Magnifique le titre de « grande reporter » dans l’article de l’immonde. Je savais pas qu’il y avait des petits, des moyens et des grands reporters ; c’est quoi la différence ? Ou alors c’est juste un titre qu’on s’auto-attribue entre grands professionnels du métier… je vais essayer moi aussi de rajouter grand sur ma carte de visite.

    1. TPA

      Bof ! Ce doit être le style de différence de dénomination qui justifie un salaire légèrement différent. De toute manière ils sont trop payés pour faire du bourrage de mou…et, pire encore, compte tenu des subventions, avec notre propre pognon. Quelles plaies !

    2. TPA

       » je vais essayer moi aussi de rajouter grand sur ma carte de visite. »
      c’est déjà fait (pas le même adjectif, mais…) dans le choix de votre pseudo (ne vous vexez pas, c’est juste parce que c’est tentant 🙂 )

    3. Dr Slump

      C’est pourtant simple: les reporters, sans adjectif, s’occupent de la rubrique des chiens écrasés, et les Grands reporters s’occupent de la rubrique des écraseurs de chiens. C’est plus clair maintenant, non ?

    4. Pheldge

      bof, faut pas se formaliser pour si peu : dans l’enseignement post bac, dit « supérieur », il n’y a que des « écoles supérieures … », jamais d’écoles inférieures, ni ordinaires …
      Grand reporter, du temps où ça avait un sens, c’était les globe trotters, les correspondants à l’étranger, dans des zones à risques … désormais l’égalitarisme socialiste qu’ils réclament pour les autres, s’applique également à eux : grands et égaux dans la flagornerie, l’absence de réflexion, et la médiocrité !

  14. NicolasPimprenelle

    Une question : peut-on dire que les décès liés indirectement à la crise sanitaire, par exemple maladies non soignées type cancer à cause du manque de lits ou report des opérations chirurgicales programmées ayant entraînées le décès des patients, soient finalement à imputer au COVID ?
    Si ce n’est pas le cas, n’est-ce pas précisément le biais qu’a utilisé le gouvernement pour gonfler les stats du nombre de décès COVID ?

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Le biais est assez simple, toutes les personnes mortes porteuses du covid sont comptabilisées. Un patient de 95 ans avec un cancer généralisé mourra ainsi du covid. Inversement, s’il est vacciné, comme les vaccins sont décrétés efficace, il sera mort du cancer et non comptabilisé. Ca n’a l’air de rien, mais avec un âge médian des morts du covid à 84 ans, c’est beaucoup plus que l’épaisseur du trait. a cet âge-là, les fameuses comorbidités sont plus que rependues. Je ne serais pas surpris, à ce jeu, qu’1/3 des morts du covid dépendent des hypothèses du comptage.

      1. Pierre 82

        Je ne connais qu’un cas direct de tricherie manifeste. Une personne très âgée décède au mois de mai 2020 dans un grand hôpital toulousain. Cette personne avait fait le choix d’être incinéré. Ses enfants ont été reçu par le chef de service, et qui leur a demandé si on pouvait mettre « mort du covid », alors que c’était manifestement un AVC. Il leur a dit que l’incinération serait prise en charge intégralement si c’était le covid. Ils ont accepté.
        C’est le seul cas dont je sois certain à 100% de sa véracité. Y en a-t-il eu d’autres? J’aurais tendance à penser que c »était fréquent, mais n’étant pas dans le milieu, je ne pourrais pas l’affirmer…

      2. MissKat

        en effet,
        en PL on avait tous les jours dans le journal ( papier et net, pas à la télé) les proportions de covid avec ou sans comorbidités, et l’age. et j’étais frappée de constater que c’était plutôt de l’ordre de 8/10 covid avec comorbidités.
        Quasi aucun jeunes ( enfin > 50 ans sans comorbités)
        Les cas rares de très jeunes sans comorbidités avaient semble t’il une anomalie génétique.

        j’ai posé la question de savoir si on compatit un décès covid pour un cancéreux à une personne de ma famille travaillant en réa covid
        elle m’a dit c’est vrai, mais la personne cancéreuse aurait pu vivre plus longtemps si elle n’avait pas chopé le covid

        Voilà, y’a pas selon elle, il n’y a matière à discuter.

        A la question, ok pépé est mort du covid, mais est ce que pépé cancéreux aurait pu aussi mourir en chopant la grippe, une pneumonie ou un autre virus quelconque.. la réponse a été oui

        Et la dessus on a toujours pas de normes concernant les CT des tests PCR qui ne sont pas fiables : faux positifs, et ce test ne sait pas différencier la grippe et le covid !

        Quelle arnaque , quelle escroquerie phénoménale !
        D’ailleurs on en est ou de la plainte contre Drosten en Allemagne? j’y ai cru c’est tellement énorme cette histoire
        plus c’est gros plus ça passe

        Mais on sent que le vent tourne…

        1. pabizou

          Les tests ont été remis en question par le CDC et seront retirés au 31/12 . Ils seront encore utiles 4 mois pour continuer la vaccination forcée .

            1. TPA

              Le CDC remet en cause l’aspect obligatoire de la vaccination (en fait cette remise en cause vient de l’OMS et est reprise par le CDC) et le pass qui n’a que peu d’effet et divise les populations. Le CDC s’est surtout penché sur la contagiosité du Delta. Ils ne font guère référence aux tests (d’ailleurs est-ce leur principale préoccupation ?)

                1. durru

                  C’est la nouvelle opposition à Robinette, qui vient de décider la vaccination obligatoire pour tous les employés publics et des grandes boîtes 😀

                2. TPA

                  Pythagore…leur site ??? croyez-vous qu’un organisme dit « officiel » diffuse toutes ses infos ? Bizarre de lire ça sur un site « tendance complotiste  » ( 🙂 )

                  https:/ /www.agoravox.fr/tribune-libre/article/les-notes-du-cdc-sur-le-variant-234848

                  1. durru

                    @TPA 10h18
                    PTDR, comme diraient les djeun’s. C’est un article de début août, cette info a circulé tranquillou y compris sur les MSM, pour ensuite donner le forcing sur le pass en France et l’obligation vaccinale de fait pour 100 millions d’Américains.
                    Ils ont dû changer leur discours, les gars du CDC, depuis…

                    1. TPA

                      Ptdr aussi: la question de Misskat portait sur les tests que vous « déclarez » stoppés au 31-12 et à laquelle vous ne répondez toujours pas. Ma réponse à Misskat portait sur les principales préoccupations du CDC qui ne sont pas les tests mais plutôt l’obligation vaccinale et le pass.
                      Bon, alors vous faites du hors sujet: Misskat vous demande :où avez vous vu ou lu que les tests seraient arrêtés le 31 12 par le CDC ??? savoir lire les questions serait de bon aloi, non ?

                    2. durru

                      Vous confondez, mon cher. Je n’ai jamais évoqué cela, c’est Pabizou qui en parle.
                      Moi je ne fais que constater des aberrations 😉

                    3. TPA

                      Pas d’aberrations:le CDC ne s’occupe pas de tests et encore moins de leur utilisation et/ou de leur suppression

                    4. durru

                      Les AMM temporaires, soit elles expirent, soit elles sont prolongées. La CDC s’occupe de tout (ou de rien, au choix), les tests comme les vaccins comme les traitements sont des produits médicaux. Avant de vous lancer bille en tête, réfléchissez un peu…

                    5. Dr Slump

                      Re-ptdr TPA, le spécialiste du « je dis ça, puis je prétend ne pas l’avoir dit ».
                      Votre commentaire à 9h22 : « CDC remet en cause l’aspect obligatoire de la vaccination (en fait cette remise en cause vient de l’OMS et est reprise par le CDC) et le pass qui n’a que peu d’effet et divise les populations… »

  15. Jacques Huse de Royaumont

    Ce qui est assez déroutant, c’est que tous les dirigeants des pays développés ont foncé tête baissée dans la même stratégie confinement/vaccination massive/contrôle social, bien que son échec ait été prévisible.
    Que des malfaisants comme Macron s’en servent de prétexte à des fins inavouables est plausible, mais TOUS ? Que les pays de l’UE s’alignent, soit, qui soient à la remorque des USA, soit encore, mais des pays comme Israel, l’Australie ou la Suisse ? Tout se passe comme si l’épidémie n’était pas celle du covid, mais de la peur du covid et que son effet est de rendre fous les dirigeants.

    1. Dr Slump

      Mêmes causes, mêmes effets, signe des temps…
      Des dirigeants au cerveau formé dans le même moule idéologique et politique, adhérant aux mêmes think-tanks type Davos, Club de Rhum, commissions diverses comme la Trilatérale, Young Leaders, baignant dans le même bain mondialiste avec ses institutions OMS, ONU, FMI, Banque mondiale, UNESCO et j’en passe… je ne m’étonne pas qu’ils agissent tous de façon similaire. En fait, il agissaient déjà tous de façon plus ou moins similaire pour les affaires courantes, et là ça devient tout à coup visible pour tout le monde pour un problème plus pressant de portée internationale.

      Comme en temps de guerre en fait : les mimétismes étaient tout aussi frappants, avant le déclenchement de la guerre de 39.

      1. Higgins

        Il reste quand même une sacrée interrogation qui, à ce jour, n’a pas trouvé de réponse satisfaisante : pourquoi les gouvernements des pays les plus puissants de la terre ont délibérément choisi, sans se préoccuper ou reconnaître l’existence de traitements efficaces et peu onéreux, de jouer la carte de « vaccins » expérimentaux dont la pertinence est très discutable ?

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Les labos auraient pu vendre les doses 4 fois plus cher et se limiter aux cas où personne ne râle. Ils y auraient autant gagner. Donc oui à la corruption, mais l’explication est insuffisante.

            1. Dr Slump

              C’est juste. Ils auraient aussi pu imposer un antiviral, un traitement quelconque au lieu d’un vaccin, et mener le jeu de la même façon.

              C’est pour cette raison que je suspecte des intentions médicales cachées sur ces vaccins à ARNm. Le fait de tester une technique génétique nouvelle est déjà une raison suffisante, c’est une aubaine pour les labos, cela leur ouvre des perspectives faramineuses dans de multiples domaines. Et le fait qu’en manipulant les gènes, les autorités peuvent manipuler beaucoup de choses, à long terme, ne me semble pas une hypothèse invraisemblable. Qu’est-ce qui les en empêcheraient, après tout ?

              En tout cas, les vaccinés moyens se prêtent tous à une expérimentation de masse, et payent même pour donner aux labos toutes les infos dont ils ont besoin pour leur business, et Dieu sait quels autres projets funestes.
              Pour ces raisons, la vaccination pour moi c’est non.

              1. Pythagore

                La société Biontech qui a développé le vaccin Pfizzer travaille sur les thérapies anti-cancéreuses, et il me semble que c’était par ARN.
                Je pense que ca fait juste partie du plan des nouvelles thérapies en développement, et que c’était déjà dans les cartons. Ils ont saisi une occasion unique pour les diffuser en masse.
                Tests, return on investment, et cash pour continuer la recherche plus avant sur ces thérapies.

                1. Dr Slump

                  Oui, ils ne parlent plus que de thérapies géniques, pour tout, pour le cancer, pour le diabète, pour la dépression, si si ! pour la dépression aussi, c’est sourcé, pour tout. Je pense que ce n’est pas juste une dérive, c’est une folie, ces malades conduisent à supprimer le système immunitaire, le corps, l’esprit même, par la science, par des vaccins. Le transhumanisme version Meilleur des Mondes est déjà en route.

                  1. paf

                    les vaccins mRNA ne sont pas des therapies geniques.Ce sont des therapies antivirales, memes pas prouvees efficaces puisque les essais sur les animaux ont donne des resultats mauvais avec beaucoup d’effets secondaires ridiculement graves.

                2. MissKat

                  oui absolument
                  et les médecins avec lesquels j’ai pu en discuter, pour ceux qui sont pour sont fascinés, comme hypnotisés par le potentiel de cette « technique »
                  mon dentiste m’a vendu le truc comme un remède miraculeux , bon il s’est fait astrazeniquer, bizarrement il ne m’en a plus reparlé.

                  Ce qui me rassure, c’est qu’ici le doc prescrit des tisanes, des gélules de charbon, et du bicarbonate de sodium pour le mal de ventre
                  Il va y avoir bientôt 2 mondes..

          2. Grosminet

            Corruption bien évidemment, et c’est pas la première fois, mais pour moi l’explication principale est la suivante, déjà écrite en ces lieux :
            L’état (et donc les hommes politiques) DOIT faire quelque chose, il DOIT avoir une solution, il lui est interdit de douter, de dire qu’il ne sait pas. Donc voici la solution : la vaccination, pas de discussion ni de doute possible.

            1. durru

              Ce qui s’est passé correspond mieux à un argumentaire du style « c’est moi qui a raison », car pour faire quelque chose il n’était pas nécessaire de tout faire pour empêcher toute autre approche.
              Pour vendre les vaccins, par contre, si, ils avaient besoin qu’il n’y ait pas de traitement. Et que la situation soit suffisamment grave, aussi.
              Ils sont cons comme des enclumes, et je suis le premier à le dire, mais ça ils ont eu aucun souci pour comprendre : les vaccins (« leur » solution) ne seront acceptés à large échelle que si la maladie tue et qu’aucun traitement médicamenteux ne marche.

              En fait, quand j’y pense, le nombre énorme de gens qui ne veulent pas croire à une escroquerie, ça s’explique par le fait qu’ils ne peuvent pas accepter qu’on soit dirigés par des criminels… Car, sans aucun doute possible, l’ensemble de mesures prises depuis un an et demi (contre les traitements, contre le renforcement de l’immunité individuelle – confinement, contre l’information libre, pour forcer la vaccination, etc, etc), et ce à peu près dans l’ensemble du monde « civilisé », a conduit à un nombre très important de victimes.

              1. Berdol

                Oui, tout à fait. Mais il y a aussi le fait que le niveau intellectuel moyen est très bas, que le niveau culturel est aussi encore plus bas et qu’il est très difficile d’admettre que les hommes qui nous dirigent sont des crétins corrompus, surtout pour l’imbécile qui a voté pour eux…

                En plus de tout cela, il y a la conscience de la capacité de nuisance de ces dirigeants et les gens préfèrent ne pas penser et attendre, comme d’habitude , que la Télé leur dise qui, au final, a raison. Avec un cerveau de moineau, d’ici là ils auront oublié tout le reste et ils pourront aller se piquer le nez au bistrot sans ausweiss.

                Et quand on entend certains raisonnement tenus par certains médecins, y compris brillants dans leur spécialité, on se met à craindre de devoir passer par leurs mains, ce qui est désormais, hélas , mon cas et je commence à bander mou…

                1. Grosminet

                  « que la Télé leur dise qui, au final, a raison »
                  + 1. La paresse intellectuelle est un véritable fléau. C’est fatiguant de devoir réfléchir et se poser des questions, alors que c’est beaucoup plus simple de laisser les autres le faire pour soi.

                  1. Higgins

                    Je plussoie largement. Je pense que de nombreux contributeurs de ce blog ont cessé depuis longtemps d’écouter la boîte qui rend idiot d’où leur réticence face aux discours officiels.

                    1. Grosminet

                      Moi je la regarde toujours, tant que mes nerfs, ma patience et ma santé me le permettent, sur le principe qu’on ne connaît jamais assez bien son ennemi.

        1. Dr Slump

          Hypothèse 1, au rasoir d’Occam :
          – suivez l’argent

          Hypothèse 2, au radar complotiste :
          – on ne sait pas pourquoi ils veulent « vacciner le monde », on ne connaît pas vraiment la composition de ces vaccins, et en résumé la question est: on ne sait pas dans quel but on veut à tout prix nous inoculer ces vaccins.
          Je n’ai pas de réponse, mais on peut déjà essayer de se poser les bonnes questions.

          1. Pierre 82

            J’ai le même souci. Je suis dans un brouillard total. J’ai du mal à imaginer qu’ils soient tous des criminels. Bon c’est vrai qu’il y en a parmi eux, probableement même beaucoup, et qu’une grosse majorité sont cons comme des enclumes, et qu’on voit ça partout en occident. Oui. Mais l’idée d’un complot mondial en vue soit d’éradiquer l’espèce humaine, ou à la réduire en esclavage au profit d’une hyper-classe a toujours du mal à passer.
            Donc, ma méthode favorite: l’épochê. Aucune idée, et aucun moyen de démêler le vrai du faux, donc je mets cette question de côté pour l’instant, parce que je n’ai pas le choix. J’adopte une ligne de conduite qui est indépendante de la raison pour laquelle on nous a foutu dans la merde: la sécession personnelle. Et en parralèle, j’essaye de comprendre quand même. J’ai beaucoup d’hypothèses, mais il est impossible de les vérifier.

            1. paf

              ca va venir, il suffira de regarder les evenements s’enfiler comme des perles.Pour l’instant tout colle avec Agenda 21 version ‘reelle’, a savoir avec des hauts et des bas, et 20% de la population qui sait qu’on lui ment et ne peut rien y faire.

            2. MissKat

              Très franchement , j’en suis à me demander si ce n’est tout simplement par ivresse du pouvoir et perversité .
              Cf Fauci, il faut quand même être taré pour s’amuser en cachette à manipuler des virus, pour les rendre plus dangereux pour l’Homme.

              C’est un truc de pervers, semblable au gamin déja psychopathe qui s’amuse à arracher les ailes des mouches, et se sent ivre de sa toute puissance.
              Il ya un film pas mal la dessus « we need to talk about Kevin » Juste ça ne s’explique pas.

              Ou alors ça peut s’expliquer par une structure mentale différente du commun des mortels, des types de base borderline, avec un pouvoir tellement énorme qu’ils en deviennent égotiquement fous ( Gates, Fauci, Schwab, macron et qui jouissent du contrôle et du mal qu’ils font sur les autres.
              les pervers narcissiques sont justement là ou il y a du pouvoir: chez les politiques, les avocats, les médecins..

              Quand on est face à un pervers / psychopathe dans la vie, il ne faut surtout pas essayer de comprendre ce qu’il a dans la tête, ni tenter de comprendre ses raisons, car c’est comme ça qu’ils épuisent leurs victimes et les poussent à la dépression, voire même au suicide.
              On dirait que c’est le même processus qui se passe à l’échelle d’un pays, voire du monde que face à un petit chef pervers au boulot, ou un conjoint manipulateur pervers.
              Ce sont les mêmes techniques de manipulation qui sont employées. Le seul moyen de s’en sortir, c’est de prendre du recul, et décrypter les techniques de manipulation. Il ya des tas de bouquins sur ces sujets.

              La perversité et la psychopathie n’ont tout simplement pas de sens. Il faut tout simplement l’accepter pour ne pas devenir fou soi même.

              Et surtout se mettre à l’abri, couper les ponts , ( éteindre la télé, prendre soin de sa vie intérieure,..)

              1. Pierre 82

                Exact. Entrer en sécession, c’est ce qu’on fait de notre côté. S’éloigner de ses bourreaux. Pour le moment, les forces en présence ne nous sont pas favorables. Ça va peut-être durer encore quelques années, je le crains. Le plus important quand on bombarde et qu’on ne peut pas répliquer, c’est d’abord de se mettre à l’abri et ensuite de quitter au plus vite la zone touchée.
                On n’entame pas de discussion, et encore moins de négociation avec un système pervers. On le combat jusqu’au moment où on a réussi à lui passer la camisole.

            3. Berdol

              Pour raisonner par analogie, lisez le livre « Les somnambules » de Christopher Clarke sur les actions des différents gouvernements européens dans les quelques semaines qui ont précédé le déclenchement de la guerre de 14 : Tous rêvent, spéculent sur leur propre force, sous-évaluent les forces de l’adversaire, le risque inhérent à cette guerre moderne et s’endorment la veille du jour fatidique sans craindre l’apocalypse qu’ils ont déclenché.
              On pourra écrire le même type de livre dans 20 ans sur cette crise, cette pseudo pandémie et les délires et décisions catastrophiques qui ont été prises. Et par analogie, on remplacera les marchands d’armes par Big pharma, qui ne pouvait rêver d’un tel champ d’expérience : La moitié de l’humanité comme groupe test !
              On peut ajouter que pour les chirurgiens en 14, tout a été possible sur les millions de blessés , ils ne pouvaient pas rêver d’une telle masse de cobayes en un si court laps de temps. Bien évidemment , ils ne sont pour rien dans le déclenchement de cette boucherie, mais ils ont su en tirer tous les « fruits » en faisant faire un bon salvateur à leurs techniques.
              Il est évident que du coté des biologistes et généticiens d’aujourd’hui, il y a la même appétence pour que le test soit mené à son terme. Et ceux qui se font les plus discrets sont peut-être comme ces médecins d’un certain rang qui venaient discrètement faire quelques études ou tests dans les camps de concentration et qui n’ont jamais été identifiés et donc inquiétés à la fin de la dernière guerre.

              Cherchez à qui profite le crime…

              1. MissKat

                Effectivement
                très intéressante analogie
                J’ai lu que la médecine avait beaucoup progressé lors de la 2de guerre mondiale, notamment grâce aux expériences sur les prisonniers à Ravensbruck.

                On pourrait même imaginer que dans leur folie, les gens qui nous gouvernent croient sincèrement oeuvrer pour le bien de l’Humanité, et/ou de la planète,
                3 milliards de vaccinés sacrifiés ne sont rien au regard de l’avancé scientifique de cette experience

                Si c’est pas l’argent c’est le pouvoir

                1. Pierre 82

                  Je ne sais pas encore, forcément, comment tout ça se terminera, mais si on imagine que ça se termine très mal pour les vaccinés, je ne pense pas que la médecine aura appris grand chose, à part qu’il ne faut pas tester massivement un nouveau produit, chose qu’ils ont oublié.
                  Et si ça se produisait, ça causerait une déflagration telle que notre civilisation s’effondrerait sur elle-même.
                  J’ai récemment imaginé ce qui se produirait si brutalement les moins de 30 ans découvraient que 50% d’entre eux aurait une espérance de vie qui ne dépasserait pas l’âge de 40 ans, voire même 50 ans, ou s’ils découvraient brutalement qu’ils sont massivement stériles. Vous pensez qu’ils se remettraient au boulot, qu’ils cotiseraient pour leur retraite, qu’ils se préoccuperaient de développer une activité? J’ai des doutes, mais par contre, ils risqueraient d’être un tantinet énervé.
                  Je ne considère pas que ce scénario soit vraiment plausible, c’est dans mon esprit un cas d’école.

                  1. MissKat

                    On ne fait deja pas le lien avec le covaccin quand un décès survient juste après : coincidence qu’ils disent
                    alors je doute qu »on fasse des liens dans quelques années.
                    Je ne pense pas que tous les covaccinés vont mourir ni même que tous auront des séquelles
                    ceux qui en auront resterront probablement dans le déni
                    en revanche cela passionnera les labos d’étudier l »apparition de nouvelles maladies cardio/neuro pour s’ouvrir des marchés colossaux et sortir leurs nouvelles therapies

                    Le fait de vouloir « vacciner le monde » me laisse perplexe aussi
                    il faut peut être arrêter de chercher des raisons rationnelles?
                    Les dirigeants sont ils des mougeons comme les autres et ne font que suivre le mouvement?
                    Mais la folie de types comme Trudeau, Gates ou macron interroge

                    1. Pierre 82

                      L’article de Demeulenaere ne me convainc pas vraiment. Si de gros soucis apparaissaient massivement maintenant, même dans l’hypothèse où 100% de la population était vaccinée, le lien serait immédiatement fait. Et je ne pense pas que les jeune adultes se réfugieraient dans le quiétisme zen et se tourneraient vers la contemplation spirituelle si un jour ils apprennent qu’en quelques années, ils tomberont gravement malades et passeraient d’hôpitaux en hôpitaux an attendant une mort proche. Pareil s’ils apprennent qu’ils n’auront jamais de descendance.
                      Je pense plutôt à une explosion de violence, du style René Girard puissance 10.
                      Que l’on ne puisse pas le prouver parce qu’il n’y a pas de groupe témoin n’y changerait rien, c’est un argument de juriste.

                    2. MissKat

                      @Pierre
                      C’est une hypothèse
                      il y a quand même beaucoup de problèmes hormonaux chez les femmes et jeunes filles, je ne serais pas étonnée
                      c’est simple et efficace et propre comme solution de dépopulation
                      Olivier Demeulenaere, comme leblogalupus ou nicolas Bonnal sont parfois très excessifs, voire complotistes
                      je lis tout et je croise avec les mainstream , et on se rend compte aujourd’hui que le complot n’est plus une théorie, et que la réalité dépasse la fiction

                      Wait & see
                      j’espère qu’on ne va pas passer le reste de notre vie à chercher des réponses!

                      Pourquoi les nazis ont exterminé les Juifs, les Homos, les handicapés, les tziganes?
                      De nos jours « sauver la planète » c’est très en vogue

                      Save the planet, kill yoursel ( take the vaccine)

                    3. Pythagore

                      @MissKat: peut-être que ces gens n’apprécient pas que la population soit retors à leurs solutions. Ils voulaient se présenter en sauveur de la planète, des héros modernes, grâce à eux l’humanité est sauvée. Le fait que bcp résistent les mettent dans une colère noire, ils ne sont pas habitués à ce qu’on leur dise non, et leur délire de gloire et de déification prend un sérieux coup dans l’aile.

                    4. Pierre 82

                      @MissKat
                      Je ne pense même pas que c’est impossible que certains y aient vraiment songé, et c’est même très probable. Mais entre ce qui germe dans la tête de psychopathes avérés comme Gates ou Schwab, et le fait que tous les gouvernements occidentaux aient pu aussi massivement et sciemment mettre en œuvre une politique d’éradication de leur propre population, il y a de la marge.
                      C’est cet entêtement à foncer dans cette voie qui me ferait plutôt penser qu’en fait, ils ont perdu le contrôle, et qu’ils sont entré en panique.
                      C’est pourquoi je pense que le plus probable est que les problèmes potentiels de l’infertilité (il y en aura) sont plutôt un effet secondaire non désiré par Big Pharma.
                      Si c’était une infertilité massive, ils n’auraient aucune chance de s’en tirer vivant. Aucune, devant une masse de gens qui voudraient leur faire la peau, et des politiciens qui leur fourniraient les potences pour tenter de calmer la populace.

                    5. Pheldge

                      @ MissKat 9 h 16 : en fait ils croient plutôt à l’inverse : « Save the planet, kill your ennemies » sous entendu, les non vax au sens large, les climato sceptiques, ceux qui bouffent de la viande, les pro nucléaire …

                    6. MissKat

                      @pheldge
                      c’est encore plus subtil !
                      Ils ne vont cette fois ci pas éliminer physiquement les gêneurs dissidents, mais les pousser à la folie/ au desespoir/ a la mort sociale / au suicide

                      Ils ne vont pas se salir , c’est un crime propre.
                      inoculer une maladie c’est un crime propre aussi.

                      C’est le mode de fonctionnement du pervers
                      c’est pareil à l’echelle d’un pays

            4. jmdh57

              Ne perdons pas de temps à essayer de comprendre.
              Nous les appelons « la caste », nous devrions plutôt dire « la secte ».
              Quelques exemples :
              1) Avec un commentateur sur son blog, Bruno Bertez a expliqué qu’il avait envisagé de faire de la politique il y a bien longtemps. Il a décliné lorsqu’il vit les « us et coutumes ». Par contre pour caractériser ce qu’il vit, il a utilisé le terme de « une autre rationalité » et non pas « d’irrationalité ».
              2) En 2008, j’ai une connaissance qui est devenue conseiller municipal, – liste présidentielle donc Sarko -, de Scherwiller petite commune à côté de Sélestat (67). Pendant la campagne municipale, il avait été en contact avec une déléguée du comité départementale de la bande à Sarko. En 2008, la déléguée était une personne plutôt sympathique et tenant des raisonnements équilibrés. Il l’a revue quelques années plus tard : complétement changée, à croire qu’elle avait subi un lavage de cerveau. Ma connaissance n’a fait qu’un mandat…..
              3) Il y a quelques années, j’avais échangé avec un formateur qui intervenait dans le privé et le public. Il avait eu une fois comme public des policiers…. dont certains avaient participé au dossier Balkany. En OFF, ils lui ont dit que lorsque vous mettez une preuve sous le nez de Balkany, ce dernier vous dit que ce n’est pas vrai !! Que c’est un faux !!

              Un dernier exemple qui va mal finir : dans notre « rationalité », nous ne pouvons qu’avoir un stock limité de dettes. Mais « la secte » dans son « autre rationalité » est persuadée qu’elle peut repousser cette limite à sa volonté …

              1. Pierre 82

                On m’avait proposé (pour les 2 derniers scrutins municipaux) de m’engager dans une campagne. J’ai décliné les 2 fois après avoir observé le fonctionnement durant quelques réunions.
                Le monde politique n’a pas les mêmes règles de logique que dans le monde réel (j’ai failli écrire « monde profane »).
                Par exemple, s’ils ont un projet (allant de la réfection d’une route à l’instauration d’une nouvelle structure pour promouvoir tel ou tel domaine), on ne se pose même pas la question d’en évaluer l’impact, ou alors c’est une commission nommée pour l’occasion, composée de gens qui n’ont aucune compétence pour juger ce qu’on leur présente. Je me souviens avoir vu une proposition de budget pour refaire complètement le site internet de l’office de tourisme (je n’habite pas dans une ville très touristique, juste deux ou trois trucs d’intérêt réel, mais qui n’attirera jamais les foules) Le fait que les devis montraient un budget de l’ordre de 60.000 euros, avec un contrat de 5 ans de maintenance à 10.000 boules par an n’a vraiment eu l’air de ne surprendre que moi. Quand vous leur dites que ça vous paraît un peu cher, ils vous lancent les documents qui prouvent que l’appel d’offre a été fait dans les règles, ce qui clôt la discussion.
                La définition de ce qu’on appelle « un bon maire » ou « un bon politicien », c’est sa capacité à trouver des financements, en grappillant au conseil départemental, au conseil général, au ministère de la culture, à des fonds européens, peu importe. Leur seule vertu, c’est leur entregent (j’ai pas dit leur entre-jambe), leur capacité à trouver du pognon. L’utilité de ce qu’ils font, ou l’efficacité de ce qui a été fait est une donnée qui n’entre jamais en jeu. C’est en cela qu’ils sont sur une réalité parallèle à la nôtre.
                La raison première de cet état de fait est qu’ils ne répondent jamais de leurs actions passées, à condition qu’ils aient scrupuleusement respecté les règles. Et en plus, ils ont maintenant la possibilité, par l’endettement, de dépenser un pognon de dingue sans être obligé d’augmenter les impôts locaux en proportion, donc ils sont en mode « no limit » dans un système déjà absurde au départ. Il y a 20 ans, à la fin du mandat, ils étaient au moins obligés de convaincre les contribuables d’accepter une augmentation des prélèvements, ce qui leur coûtait souvent leur place.
                Ce qui est vrai au niveau municipal est probablement vrai à tous les niveaux, ce qui explique la dérive, la pente naturelle que prend toute structure étatique.

                1. Pheldge

                  hélas très vrai … te le pire c’est que nos concitoyens réclament des élus dépensiers, parce qu’ils aiment croire que « ça ne coûte rien, c’est l’état qui paye » … où est non pas John Galt, mais Bastiat ?

                  1. MCA

                    @Pheldge 11 septembre 2021, 10 h 52 min

                    « L’état, cette fiction dans laquelle chacun essaie de vivre au dépens de chacun ».

                    Assez étrangement, la notion de gratuité est bien ancrée dans les esprits.

                    D’ailleurs c’est assez amusant de souligner à qq1 qui évoque la gratuité d’un service de lui faire remarquer que la gratuité n’existe pas et que si c’est gratuit pour lui ce sont les autres qui paient.

                    S’en suit généralement un grand blanc révélateur qu’une petite lumière vient de s’allumer dans sa tête.

                    1. Grosminet

                      « La gratuité n’existe pas » ou bien « les taxes sur le lait ne sont pas payées par les vaches », ou encore « les charges patronales ne sont pas payées par le patron » sont des évidences si on réfléchit 2 minutes. Pas 2 heures, hein, juste 2 putains de minutes. Et pourtant, j’avoue que suis las de répéter ces phrases à qui veut l’entendre (pour ceux qui sont au moins capable d’entendre)

                    2. Pierre 82

                      Quand j’essaie, j’ai aussi un blanc gêné en face de moi, mais je pense que c’est parce que l’interlocuteur ne me prend pas au sérieux. Je crains que le niveau de compréhension de l’économie est proche du zéro absolu dans la population générale. Au pire, j’ai un haussement d’épaule: YAKA prendre aux banques et aux ultra-riches.

                    3. Aristarkke

                      Je me range plutôt à l’avis de Pierre 82. L’interlocuteur au mieux ne comprend pas, au pire imagine que nous sommes avec le ciboulot dérangé.

                    4. Grosminet

                      @Pierre 13h03
                      « Je crains que le niveau de compréhension de l’économie est proche du zéro absolu dans la population générale »
                      C’est clair, l’Ednat a fait bien fait son travail. Mais il y a aussi, je pense, une racine plus profonde, et je sais que je risque de vous faire grincer des dents, vous et quelques autres commentateurs réguliers (Hussarkl et le Major par exemple) : le catholicisme. Je me rappelle qu’au catéchisme, l’un des premiers enseignements était « il plus difficile à un riche d’aller au paradis qu’à un chameau de passer par le chas d’une aiguille ». L’argent c’est mal, or en économie il est avant tout question d’argent. Je pense que les autres religions chrétiennes n’ont pas ce rapport complexé à l’argent.

                    5. Higgins

                      Il est notoire que les protestants ont une relation beaucoup moins complexée que les catholiques avec l’argent et la richesse. Les historiens s’accordent à dire que si la France a pris avec retard le virage de la révolution industrielle au XVIIIème siècle (vs la Grande-Bretagne), c’est en partie due à la révocation de l’édit de Nantes par Louis XIV, révocation qui a eu pour conséquence l’exil d’une bonne partie de l’élite économique principalement protestante.

                    6. Pheldge

                      je crois, qu’une fois passé l’étonnement de la prise de conscience, l’argument qui vient à l’esprit est une défense du type « oui, mais je paye suffisamment d’impôts pour avoir droit à des compensations … ».
                      J’ai constaté plusieurs fois, en évoquant la « gratuité des soins » deux attitudes : « je ne paye rien, c’est gratuit, donc j’en profite un max, je stocke des boîtes de doliprane gratuites, et je vais chez le toubib gratuit plusieurs fois par mois », ou bien « je paye donc j’en veux pour mon argent … et je fais pareil » !

                    7. Pheldge

                      @ Grosminet 12 h 58 : ils entendent … 2 putains de minutes, après c’est remise à zéro de la mémoire !

                    8. Pierre 82

                      @ Grosminet 11 septembre 2021, 13 h 32 min
                      Vous avez gagné, je vais une fois de plus prendre la défense du catholicisme, parce qu’effectivement, j’ai les dents qui grincent et ma moustache aurait frisé si je ne l’avais pas coupée l’an dernier.
                      Je vous recommande la lecture de Charles Gave « Jésus, ce libéral », où à défaut de démontrer vraiment que Jésus est un libéral (sur le point de la théologie, je trouve Charles un peu léger), il a au moins le mérite de renvoyer dans les 22 ceux qui prétendent que l’enseignement du Christ serait socialiste ou socialisant.
                      L’histoire du catholicisme est longue, et ce n’est que récemment (prenons Vatican II pour simplifier, même si c’est une simplification grossière, suivie par le le désastre causé par la théologie de la libération) que certains parmi les catholiques ont commencé à professer qu’être riche, c’était mal. Le Christ n’a jamais fait des reproches à quiconque d’être trop riches, mais par contre il a condamné vertement ceux qui, même modestes, accordent trop d’importances aux choses terrestres, et négligent la charité.
                      je vous aiguillerais volontiers vers le Compendium de la doctrine sociale de l’Église catholique, qui reprend ces thèmes, et la manière dont l’Église considère les riches. On est loin d’être dans du Mélenchon… grosso modo, leur richesse leur donne surtout beaucoup plus de devoirs qu’à d’autres.

                      Quant au coup du « chameau par le trou de l’aiguille », c’est pour fustiger l’égoïsme et la dévotion aux puissances de l’argent (on ne peut servir deux maîtres à la fois), mais en aucun cas pour s’en prendre à la richesse. D’ailleurs, si le catholicisme avait toujours condamné les riches, elle n’aurait eu aucune chance de tenir 2000 ans. Surtout qu’on lui a toujours reproché sa trop grande proximité avec le pouvoir. Faudrait savoir. C’est un sport républicain que de critiquer le christianisme, son principal ennemi.
                      Quant au tropisme français vers le socialisme, elle est beaucoup plus causée par l’histoire de notre manière de vivre, et par la révolution est passée par là.
                      Dans l’ancien régime coexistaient plusieurs niveaux de pouvoir: Un niveau très local (village) relativement indépendant, ou du moins un cadre qui n’intéressait pas la noblesse (par exemple la gestion des terrain, des ressources communes, des périodes de pâturage, etc… bref tout ce qui concernait la vie des gens), les villes dont les métiers étaient organisés par des corporations, et les strates supérieures (la gestion du comté, de la seigneurerie ou du duché ne concernaient pas les villageois, ni les artisans, mais seulement la noblesse) et un pouvoir royal, qui ne s’intéressait qu’à la bonne marche des rapports entre les nobles, la sécurité générale et les impôts divers et variés. Le principal lien entre ces strates étaient les impôts, qui concernaient à la fois le roi, les paysans et les artisans.
                      La république ayant détruit consciencieusement toutes les strates intermédiaires, c’est depuis lors qu’il n’y a plus rien eu entre le péquin de base et l’administration du pays. Et on a empêché les gens de s’organiser entre eux, puisque la république était devenue « une et indivisible », tout devait venir d’en haut. Donc la déresponsabilisation des Français a commencé à cette époque. L’Église catholique, j’en suis désolé, n’y est pas pour grand-chose. C’est la centralisation républicaine (qui a certes été rependue sur un substrat catholique) qui en est responsable.
                      Donc paradoxalement, je dirais que c’est au moment où l’influence de l’Église était en chute libre dans les esprits, qu’on lui a attribué la responsabilité d’une prétendue culture de gauche dont elle est complètement étrangère.

                2. Berdol

                  @MissKat et Pierre 82 : Il ne faut pas oublier que en Inde, il y a quelques années ou décennies, le gouvernement avait engagé une opération massive de stérilisation discrète des femmes pour résoudre le problème de surpopulation et de la faim. L’affaire a été dévoilée et fait long feu, mais cet exemple montre que les dirigeants, incapables d’organiser leur monde, peuvent être tentés par des solutions radicales et simplistes. La liste des errements et horreurs décidées par des dirigeants imbéciles et fous est trop longue pour écarter a priori cette hypothèse…

                3. Berdol

                  The Calculus of Consent publié en 1962 par James M. Buchanan (« Prix Nobel » d’économie 1986) et Gordon Tullock : Rien ne change et tout est expliqué par des économistes américains dont l’un fut gratifié du prix Nobel (Buchanan). Il est à noter que ce livre essentiel n’a jamais été traduit en français . Les français sont trop prudents…

                  1. Grosminet

                    @Pheldge 16h06
                    « remise à zéro de la mémoire » ça me rappelle mon premier contact avec l’informatique, à l’école primaire, c’était un language de programmation qui s’appelait LOGO, sur des Thomson TO5, et pour remettre la « tortue » au point de départ, l’instruction à taper c’était RAZ. Ce que j’était incapable de comprendre à l’époque c’est qu’en fait de tortue, il s’agissait d’un mouton..

                    1. Grosminet

                      @Pierre 18h07
                      « ceux qui prétendent que l’enseignement du Christ serait socialiste ou socialisant. » On est bien d’accord sur ce point, le Christ est libéral, il nous laisse le choix, mais par contre, si on fait le mauvais, et si on croit en la vie après la mort, on est potentiellement dans la merde…
                      trêve de trollage, ce que j’ai voulu signaler, dans mon post de 13h32, c’est le fait que la religion catholique a un rapport complexe, pour ne pas dire malsain, à l’argent qui date de bien avant Vatican II, et ça n’aide pas. Et puis franchement, les principaux schismes qui se sont produits dans la religion chrétienne se sont produit pour des motifs de pognon et/ou d’influence.

                    2. durru

                      @Grosminet 20h38
                      Hannah Arendt, dans « Religion et politique », note que la religion chrétienne n’a eu de théorie sur l’Enfer qu’à partir du moment où elle (enfin, l’Eglise) a assumé un rôle politique dans la société (au Moyen-Âge). Intéressant également, elle constate que l’avènement des totalitarismes (qui ont tenté à instaurer l’Enfer sur Terre) est arrivé seulement une fois la sécularisation opérée, avec comme corollaire la disparition de la croyance à une récompense / un châtiment après la mort. Etonnant, non ?
                      Aussi, c’est Platon qui a théorisé ce concept d’Enfer, bien avant l’Eglise.

                    3. Pierre 82

                      @durru 11 septembre 2021, 22 h 01 min
                      Je suis un peu surpris, parce que de l’enfer, on en parle explicitement dans la Bible (le Shéol, endroit assez sinistre, où les âmes erraient sans fin), mais aussi dans les Évangiles, où le Christ parle du « châtiment éternel » ou plusieurs fois du feu de la Géhenne, là où il y a les pleurs et les grincements de dents…
                      Assez tôt dans la tradition chrétienne, l’enfer était le lieu où l’âme serait privée de Dieu pour l’éternité, et serait donc dans la souffrance par absence de Dieu.
                      Par contre, je n’ai pas lu Hannah Arendt…

                    4. durru

                      @Pierre 22h16
                      Ahem… Moi et la terminologie théologique, désolé…
                      Il est question de la doctrine de l’Enfer (et pas d’une théorie), celle qui précise Enfer, Purgatoire et Paradis. Si cette approche est présente chez Platon, elle n’est pas d’origine dans la Bible (enfin, il me semble, je n’ai pas rencontré le Purgatoire dans mes lectures).
                      Elle dit aussi (et là je l’ai crue sur parole) que le mythe de l’au-delà n’est évoqué que rarement dans la bible juive ou par les premiers pères de l’Eglise, et elle donne Luc 16, 23-31 comme référence…

                    5. Grosminet

                      @duru 22h01 « religion et politique » sans vouloir me la jouer à la Yanka (d’ailleurs il est où Yanka, petit petit petit, THATCHER, viens mon mignon) ce sont deux faces de la même pièce ; l’une et l’autre sont indissociables.

                    6. durru

                      @Grosminet 22h52
                      Je vous conseille vivement la lecture, c’est très intéressant !
                      Pour la religion chrétienne en particulier, cela ne tient pas, justement. L’intervention du christianisme en politique ne date certainement pas d’avant Constantin, et encore, il a fallu quelques bons siècles pour bien définir les contours de ce rapport.
                      Quoique, le sujet principal de son essai ne sont pas les religions ( celles habituellement identifiées par ce terme), mais les idéologies totalitaires et leur classification comme religions (par certains, du moins).

                    7. Grosminet

                      @Durru 23h06
                      « Je vous conseille vivement la lecture, c’est très intéressant !
                      Pour la religion chrétienne en particulier, cela ne tient pas, justement. L’intervention du christianisme en politique ne date certainement pas d’avant Constantin, et encore, il a fallu quelques bons siècles pour bien définir les contours de ce rapport »
                      C’est vrai que Constantin, c’était hier ! C’est moi ou vous êtes en train d’essayer de me bourrer le mou, et essayer de me faire croire que la la religion chrétienne ne s’est jamais mélangée avec la politique ? La monarchie de droit divin, ça n’a jamais existé en France ? Pour vous paraphraser, je vous conseille la réflexion, c’est autrement plus enrichissant.

                    8. durru

                      « l’une et l’autre sont indissociables »
                      Si, et j’ai expliqué pourquoi. Que c’était hier ou avant-hier, ça n’a aucune importance…

                    9. Grosminet

                      @durru 23h50 « Si, et j’ai expliqué pourquoi. Que c’était hier ou avant-hier, ça n’a aucune importance »
                      Non, vous n’avez rien expliqué du tout, et bien sûr que le temps et l’époque ont une importance.

                    10. Grosminet

                      @durru 0h41
                      « Pour la religion chrétienne en particulier, cela ne tient pas, justement » écrit par un certain Durru 23h06. Bah justement oui.

                    11. durru

                      Pourquoi insister ? Pour les premiers siècles, la religion chrétienne est bel et bien dissociée de la politique…

                    12. Pheldge

                      @ Grosminet : il y a la religion, ses dogmes ses enseignements et ses principes, et puis il y a les églises qui tentent de la représenter, d’organiser le culte, et parfois débordent un peu du cadre de leur mission évangélique … merci de ne pas confondre les deux.

                    13. durru

                      @Pheldge
                      Arendt, elle, fait la différence. Elle parle bien de la religion, de ses doctrines, et pas de l’action de l’Eglise. Même si, évidemment, ce sont bien les représentants de l’Eglise qui ont fait évoluer les doctrines.
                      C’est quand même difficile de résumer un essai de plusieurs dizaines de pages sur qq commentaires de blog, c’est pour ça que j’ai conseillé sa lecture, au-delà des quelques bribes que j’ai rapporté.

                    14. Higgins

                      Je n’ai pas encore lu Arendt (les journées ne font que 24 heures) mais j’ai lu « La révolte des masses » d’Oertega y Grasset (https://fr.m.wikipedia.org/wiki/La_Révolte_des_masses) : « … Et de fait, il s’inquiète que cette culture soit en danger. En effet, ceux qui appartiennent pour Ortega à des masses incultes critiquent toutes les valeurs de l’Occident leur ayant, selon l’auteur, permis d’accéder à un niveau de vie élevé, et semblent prêts à se retourner contre cette civilisation qualifiée de complexe et subtile qu’ils ne seraient plus capables d’appréhender… ».

            5. Gerldam

              D’abord, qui sont les actionnaires principaux de Pfizer? Réponse: Blackrock et Vanguard, deux des plus gros fonds de Private Equity du monde.
              Autres chiffres: CA de Pfizer avant le « vaccin »: 40 milliards d’USD; augmentation du CA dû au « vaccin »: 20 milliards. Bénéfice net sur les 20 milliards: 16 milliards.
              Ce sont les investisseurs de Blackrock & al. quoi vont être contents, sans compter le patron de Blackrock qui va pouvoir se verser un super bonus en fin d’année.
              Qui peut-on corrompre avec tous ces milliards? Réponse: tout le monde, à l’exception de Poutine et Xi. Et sans doute de Raoult.

              1. Higgins

                Quand on accepte de transiger dans des scandales de santé en payant des sommes qui avoisinent ou dépassent le milliard de dollars, c’est qu’on reste largement gagnant au plan financier. Au plan moral, ce n’est pas mal également car on se pare alors d’une tunique de vertu bien confortable.

                1. Berdol

                  Et on voit là la marque du mode simpliste de raisonnement des protestants de facade et qui provient d’une vision simpliste de la prédestination : Je réussis, c’est donc la preuve que Dieu s’intéresse à moi.

              2. Grosminet

                Plus une branche ou une industrie fait du CA et est rentable, plus elle a tendance à corrompre, c’est quasiment mathématique. Ici en Roumanie, le plus gros scandale de corruption de tous les temps (en termes de sommes versées) est lié à des licences Microsoft. Comme disait M. Cyclopède : « étonnant, non ? »

              3. Pierre 82

                C’est-à-dire à des fonds de pension, et c’est bien la perversité du système. Si justice était faite, ces société se retrouveraient ruinées, c’est-à-dire qu’il faudrait aller expliqués aux retraités Américains (et de beaucoup d’autres pays) qu’à partir de demain, il faudra penser à rechercher un boulot parce qu’ils n’ont pour rien. A moins qu’ils ne préfèrent mourir, parce que bosser après 75 ans, c’est pas ce qu’ils espéraient.
                Voilà un des dilemmes auxquels ils se sont placés avec le capitalisme de connivence. Pour démêler le fil, bonne chance.

              4. Pythagore

                Jusqu’à maintenant, la plupart des gens ont eu le choix de se vacciner ou non. C’est un difficile de reprocher au vendeur la moutonerie de ses clients.

                1. Grosminet

                  @Pythagore 13h54
                  « Jusqu’à maintenant, la plupart des gens ont eu le choix de se vacciner ou non ». Dans le cas de la France, à mon avis une part non négligeable a choisi de se faire vacciner sous la contrainte.

                  1. Pythagore

                    Oui, je suis d’accord, je suis bien conscient qu’il y a énormément de pression, mais légalement pas d’obligation.
                    Il appartenait à chacun, dans sa famille, dans son grpe d’amis de dire, on vaccine les gens à risque et c’est tout. D’un côté, on nous rabache les oreilles de solidarité, de l’autre, la seul solidarité qui s’impose, c’est celle avec la propagande. Tout ceci n’est pas du fait de Pfizzer, même si ils ont certainement fait du lobbying, c’est certain, mais ca fait aussi parti de leur boulot.
                    Je n’ai aucune affinité avec ce genre de grosse boite, mais j’ai un peu un problème avec le fait de tjs rejeter la faute sur le vendeur. Tant qu’il n’y a pas d’obligation d’achat et qu’il y a une alternative, un client est libre, point.

                    1. Higgins

                      Un manuel de géographie (sic!) de sixième (rentrée 2021) a un chapitre qui titre « coronavirus et confinement : je comprends ce qu’est l’intérêt général ».
                      Je vais essayer d’envoyer la photo en bidouillant.

                    2. Grosminet

                      @Pythagore 14h35
                      « Tout ceci n’est pas du fait de Pfizzer, même si ils ont certainement fait du lobbying, c’est certain, mais ca fait aussi parti de leur boulot »
                      et c’est là qu’est le drame, ils peuvent faire du lobbying parce que le législateur et l’état s’occupent de choses dont ils ne devraient pas. La faute est avant tout celle de l’état, on est bien d’accord.

                    3. MCA

                      @Pythagore 11 septembre 2021, 14 h 35 min

                      « mais légalement pas d’obligation ? »

                      Ces pervers sont trop lâches pour prendre leurs responsabilités et assumer, alors ils se limitent à ce qu’ils savent le mieux faire depuis le début, jouir en imposant leurs contraintes vicieuses :

                      Pas de picouse —-> mise à pied sans salaire pour le personnel soignant au 15 septembre.

                      Inutile d’expliquer que le personnel soignant va au boulot pour le plaisir, quant au salaire ce n’est qu’un bonus dont il peut aisément se passer.

                      Cette histoire ressemble furieusement à la plaisanterie du renard libre dans le poulailler libre.

                  2. Pierre 82

                    Si on considère que se faire piquer pour pouvoir aller au bistrot est une un acte contraint, alors oui. L’énorme majorité des moins de 30 ans l’ont fait pour cette raison, et uniquement pour cette raison. Est-ce qu’on peut considérer que c’est vraiment sous la contrainte, ou juste qu’ils sont cons?

                    1. Husskarl

                      Vous oubliez la pression du boulot. Mais oui, ça doit être 80 confort et 20 boulot…
                      Dire non s’apprend durement et personne ne leur a jamais appris. Dire non à la masse des gens, des médias, des opinions requiert de se casser le derrière à se justifier et donc se cultiver sur le sujet, argumenter, se faire insulter, rejetter.

                    2. Grosminet

                      @Pierre 18h25 il faut remettre les choses dans leur contexte. Sans vouloir prendre mon cas pour une généralité, quand j’avais à peine 20 ans, j’adorais aller en discothèque, et me voir priver de ça pendant à la grosse un an, ça m’aurait vraiment fait chier ! Et je pense que comme eux, sans réfléchir, j’aurais été à la picouze. SVP ne sous-estimez pas le besoin de socialisation qu’ont les ados et les jeunes adultes, c’est très important pour eux, sauf si bien sûr on désire en faire des névrosés.

                    3. Pierre 82

                      @Grosminet 11 septembre 2021, 19 h 56 min
                      Merci de ce rappel à l’ordre.
                      Oui, ça doit jouer sans doute. Je suis un peu sous l’effet de la colère à cause de ce que je considère comme de la faiblesse de la part de mes beaux-fils. qui ont failli.
                      Jusqu’ici, mes enfants ont l’air de tenir le coup, mais ils ont plus la mentalité à sortir les uns chez les autres et à faire des fêtes privées que de sortir en boîte. De toutes façons, les discothèques sont fermées, à ma connaissance, pass ou non.
                      Je peux comprendre néanmoins.

                2. pabizou

                  Si tu appelles avoir le choix se faire picouser pour garder les moyens d’avoir une vie normale, avec un « vaccin expérimental », au mépris de toutes les règles de droit qui excluent toutes formes de contraintes directes ou indirectes il ne te reste plus qu’à voter Macron si on ne l’a pas pendu avant .

                  1. Pythagore

                    Euh, même pour les vaccinés, je n’appelle pas ca une vie normale. D’un point vue légal,, jusqu’au 15 sept il n’y avait aucune obligation. Tout ceci ne marche que parce qu’une majorité suit indéfiniment et ce n’est pas le fait du vendeur.
                    Je n’adhère pas à la vision d’un consommateur qui serait victime d’un vendeur qui ne lui a rien imposé.
                    Je vais considérer ta suggestion de vote 😉

                    1. MissKat

                      Sur les RS , il y a des messages qui tournent sur le fait qu’il n’y a pas de décret d’application de cette loi, et que ce serait du bluff
                      je ne sais pas ce qu’il en est, toujours est il que Divizio est sur le terrain et apparemment il a repéré beaucoup de failles

                      ceci dit, cela ne change rien à la pression et au harcèlement moral que subit le personnel de la part des petits Kapos en chef

                    2. Higgins

                      Je dois me faire tester vendredi prochain (le 17). Je verrai bien. Il reste également la possibilité d’utiliser le pass du grand-père ou de la grand-mère un peu comme pour le permis de conduire. Ça va contre mes principes mais face à une entité malhonnête, j’utilise des armes de même niveau.

        2. pl00tarke

          « […] Il reste quand même une sacrée interrogation qui, à ce jour, n’a pas trouvé de réponse satisfaisante »

          Qui…

          QUI?

          pouf pouf….

          Plus sérieusement, je suppose qu’il s’agit d’un joyeux mélange entre capitalisme de connivence et d’hystérie (au sens clinique) des dirigeants occidentaux :

          Ces derniers ne se sentent que peu légitimes (voir la polarisation croissante des opinions, les taux d’abstention etc. dans la plupart des démocraties occidentales). La caste dirigeante trouve dans les gesticulations autoritaires et l’action pour l’action un moyen de renforcer son autorité. J’ajoute qu’ils ont surtout ont une trouille féroce d’être accusés « de n’avoir rien fait ».

          1. Pythagore

            +1
            Actionisme à tous les étages, ils distribuent les vaccins comme ils distribuent le pognon, mais ca marche mieux avec le pognon.
            Notre Président épidémiologiste pompier pilote de chasse avait trouvé la solution avec les monoclonaux, on attend tjs.

        3. Pythagore

          D’abord ils n’y connaissent rien, ensuite je pense que c’est la pensée binaire. Il faut apporter une solution simple, pratique, applicable à tous pour dire on a fait qq chose. De dire, il faut laisser les médecins faire n’est pas une solution politique.
          Ensuite je pense qu’il y a une sous-estimation de la complexité du vivant chez les médecins et scientifiques également, les modes d’actions sont étudiés mais pas les modes d’interactions, qui sont éminemment complexes. Ils se sont tous mentis que le vaccin cela serait la baguette magique et comme prévu par ceux qui appréhendent la complexité du vivant, ca ne marche pas aussi bien que prévu. Sur le papier ca a l’air une super idée, les vaccins ARN contre coronavirus (comme les éoliennes) mais la réalité est autre.

          1. durru

            D’avoir mené des actions très explicites pour saboter les potentiels traitements ne rentre pas dans ces cases.
            La corruption est l’origine de la manoeuvre, c’est sûr, mais elle ne serait pas suffisante sans un hubris et un sentiment d’immunité doublés d’une réelle haine de l’humain.
            Nous avons à faire à de vrais malades, et là je ne parle pas en premier lieu des politiques, mais bel et bien de tous ces « scientifiques » qui ont appuyé de toutes leurs forces toutes ces décisions, de Fauci et autres Delfraissy jusqu’à une Karine Lacombe.
            Ce que je trouve vraiment invraisemblable, en fait, c’est plutôt ça. Que le monde scientifique soit peuplé en grande majorité de malades dignes des services les plus protégés des HP.

            1. Pythagore

              Tout à fait, mais je pensais aussi aux petites mains, sans un support massif des médecins, tt ceci n’aurait pas été possible. Si les médecins et universitaires avez massivement dit que le vaccin c’était du n’importe quoi, qu’il fallait traiter.
              Le comportement a été assez similaire ds ts les pays, même là où l’ordre des médecins ne menaçait pas. Tout le monde voulait croire à la baguette magique.

              1. durru

                Il y a quand même plusieurs explications à ça.
                Un conformisme à toute épreuve, qui n’est pas spécifique à la France, qui fait qu’une bonne partie ne se posent aucune question.
                Puis, de mon point de vue il y a du Milgram. C’est une autorité légitime qui a imposé les normes. Que ça soit le gouvernement, l’OMS, la DGS ou équivalents, ou même l’Ordre, ça a fonctionné correctement jusqu’à présent, pas de raison de remettre en question leurs choix. C’est nouveau ? C’est dangereux pour les patients ? Peu importe, c’est l’ordre.
                Et il y a un dernier aspect, qui ne doit pas être minimisé. Peut-être effectivement que la pression mise par l’Ordre et les ARS ici en France a été bien plus importante qu’ailleurs. Mais en Roumanie, par exemple, le discours officiel des dirigeants et dans les médias était à peu près le même. Une médecin qui s’est mis à dire sur FB qu’elle soigne ses malades et qu’elle n’a pas eu de cas graves s’est fait traiter de charlatan de suite, des personnes qui ne regardaient même plus ce qu’elle faisait savaient déjà que ça vaut rien sa démarche, y compris des médecins. La pression sociale a été énorme, et je crois que ça a été comme ça un peu partout.
                La fracture entre les hautes sphère scientistes et le peuple qui a gardé son bon sens n’est pas du tout limitée à la France.

        4. Pheldge

          c’est un réflexe quasi pavlovien : maladie à virus = vaccin ! faut pas chercher plus loin, rajoute une dose de mimétisme, et le besoin de faire comme les autres pour ne pas se voir reprocher de faire pire, donc la recherche d’une sorte « d’impunité de groupe » des dirigeants, et l’excuse magique qui va avec …
          Souvenons nous : la grippe = vaccin, tous les ans, H1N1 ça s’est soldé par des millions de doses de … vaccin, etc !
          Si on y ajoute le rasoir de Hanlon popularisé en théorème de Madelin : la connerie l’emporte sur le machiavélisme !

          1. douar

            Autre réflexe pavlovien: maladie à virus, pas d’antibiotiques.
            Alors qu’une attaque virale offre une belle opportunité pour les bactéries.
            Je me demande même si le slogan rabâché « les antibiotiques, c’est pas automatique » n’a pas freiné les traitements.

            1. MissKat

              Si c’est ce qu’on m’a répondu : dans 90% des cas ça guérit tout seul, pas besoin d’antibio
              et donc Dr Duchmol, si ça guérit tout seul, pourquoi tu veux me piquer avec ton arn de merde, surtout que ça empêche pas de contaminer?

              Ce que c’est rageant ces 2 poids 2 mesures!!

              1. Nemrod

                Oui la Grippe aussi passe toute seule.
                Il n’empêche que tous les toubibs raisonnables et sur un terrain fragile donne un antibio large spectre pour éviter la surinfection, 3 j de cortisone, un sirop antitussif ou expectorant etc…
                Et là…ben rien !
                Juste ça est complétement délirant..
                Le plus délirant est qu’il ait fallu des mois avant que ça change…
                Perso j’en suis pas remis et ma confiance est largement entamée…

                1. MissKat

                  Voilà
                  Ma doc ( proche retraite) m’a dit : mi je soigne comme d’habitude: c’est une pneumopathie, je donne 2 antibios et en 48h c’est réglé…

                  Mon fils a eu une pneumopathie enfant, on a testé 3 antibios pour enfin trouver le bon, si ça se trouve c’était un covid ?? il avait bien été malade, il a été affaibli 6 mois
                  en 2020, ils me l’auraient laissé mourir ces connards, ces assassins!

                2. MissKat

                  Je suis persuadée qu’ils ont laissé mourir ces pauvres gens.

                  Quand on ne soigne pas les gens, ils meurent…

                  le père d’une amie est décédé officiellement du covid à l’hopital, ils ont refusé de lui donner les antibios prescrits par ma doc. Il s’est surinfecté mais c’était trop tard
                  Il n’a pas été soigné
                  la famille a essayé de porter plainte, mais comment trouver les preuves?

                    1. Charles Violette

                      Cet article fait écho a deux conversations quasi identiques sur j’ai eues à plusieurs mois d’intervalle avec des gens du type de la majorité des Français, qui se disent que le gouvernement fait de son mieux, qu’il n’y a pas d’autres politiques possibles sinon ça se saurait. Lorsque je leur disait que vu les résultats mitigés de la vaccination il serait temps de réétudier les traitements précoces qui ont été trop vite mis sous le tapis, et qu’à Marseille en cas de covid tout le monde file chez Raoult, la réponse à été indentique dans les deux cas: « la chloroquine ne marche pas, c’est évident vu le nombre catastrophique de morts covid à Marseille ». Je n’écoute pas les médias main stream, mais j’imagine que sur le cas marseillais les mougeons ont du recevoir une sacrée dose de bobards, (deux dose initiales plus booster et rappel tous les 6 mois certainement) Ça peut expliquer l’étonnante acceptation du pass et autres perversions gouvernementales.

                  1. Courtial

                    Le refus de soin c’est quoi ? 10 ans au pénal il me semble ?

                    Mais bon si l’Ajustice ne veut plus jouer son rôle la Justice, la vraie, finira bien par trouver un chemin, ça ne sera pas très joli à voir mais il faut ce qu’il faut.

                    1. Pierre 82

                      Possible que ce soit 10 ans, mais ça, c’est le cas où un médecin refuse individuellement de soigner quelqu’un.
                      On est dans un autre cas ici, qui n’a pas grand chose à voir: ce sont des institutions (ministère de la santé, les ARS et l’ordre des médecins) qui ont interdit aux médecins de soigner. L’intention criminelle est bien présente, on ne peut pas mettre tout cela sur le dos de la stupidité. Probablement que ce n’est prévu dans aucun texte. J’ignore dans quelle mesure les médecins sont tenus d’obéir aux injonctions de leur ordre quand celui-ci a une attitude criminelle, mais ce n’a probablement pas été imaginé par le législateur…

    2. Gelato29

      Je pense que chaque dirigeant n’a qu’une obsession : conserver le pouvoir. Certains en plus comme Macron, ont un « agenda ». Dans tous les cas, la peur et la propagande sont bien utiles.

      1. Pythagore

        « conserver le pouvoir »
        Sauf qu’en Israel, ca n’a pas bien marché (ce qui n’empêche pas le gvt suivant de faire la même politique sanitaire), LREUHM a pris une grosse raclée aux régionales et la CDU/CSU est en train de se faire dépasser par le SPD qui était tombé dans les limbes des sondages comme en France.
        Donc pas franchement une réussite.

    3. paf

      covix est un pretexte, un pipeau.
      c’est l’Agenda 21, une invention du groupe de Davos. C’est pour ca qu’ils font tous la meme chose : suppression des medecines connues, poussage des vaccins ‘universels’.
      Ce ne sont pas tous les pays, seulement ceux qui ont decide de faire partie du club.C’est pour cela que l’Europe de l’est ne suit pas et que plein de pays protestent ( genre le mexique et le Bresil ).C’est aussi pour ca que les vaccins produit ailleurs sont refuses pour les passes : ils ne font pas partie de la manip.

      Concretement la manip est opérée dans le but de supposement eliminer les dettes de la zone Euro et US en les faisant tomber sur des citoyens emprisonnes dans leur nouveau systeme a base de passes.On vous propose de donner votre maison en l’echange de l’elimination des dettes qui viennent de vous etre imposees/inventees.Ca c’est pour le citoyen de base, mais les assets bancaires sont aussi au programme bien sur.

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Désolé, je ne suis pas convaincu.
        Tel que les dirigeants s’y prennent, le risque d’échec est maximum. En attendant 6 mois de plus et des vaccins pasteuriens plus classique et en foutant la paix aux enfants, ça passait crème. De même, les délires autour des doses 3 puis 4 n’apportent rien de plus, c’est ajouter gratuitement une difficulté supplémentaire.
        De plus, la question de la dette est loin de concerner tout le monde, cette motivation n’existe pas partout, loin s’en faut. Enfin, des pays comme la Chine, l’Inde, la Russie, le Brésil, le Japon, la Corée ou Taiwan échappent à cette logique. En plombant leur base et en laissant leur rivaux en paix, les hommes de Davos scient la branche sur laquelle ils sont assis.
        Il faut chercher l’explication ailleurs, à mon avis.

        1. Higgins

          La réponse apportée par Eric Verhaeghe sonne juste : « La démocratie, la vraie, est très mal en point en France*, quoiqu’en disent les thuriféraires de la presse subventionnée pour qui aucune critique n’est possible contre la domination de plus en plus brutale de la caste mondialisée. Ce malaise dans la démocratie n’est pas un hasard, ni un fait sans cause : il correspond à un choix, plus ou moins tacitement partagé, de neutraliser le suffrage universel pour préserver les acquis de la mondialisation, du multilatéralisme et du libre échange face aux menaces que les peuples font peser sur ces choix. Nous retrouvons ici les termes du trilemme de Rodrik, cher au Great Reset de Klaus Schwab et de Thierry Malleret. » (https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2021/09/08/comment-et-pourquoi-macron-et-la-caste-ont-decide-den-finir-avec-la-vraie-democratie/)

          Son hypothèse est très séduisante mais, et c’est bien là que le bât blesse, elle est trop séduisante. Trop d’éléments viennent l’accréditer, à commencer par la curieuse élection du Mignon poudré et sa politique erratique depuis quatre ans sans compter l’éviction de Donald avec un scrutin très curieux quant à son déroulement.

          *Sur ce constat (la démocratie très mal au point en France), je suis entièrement d’accord avec lui.

          1. Pythagore

            Je pense aussi que les politiques dans le système à l’inverse de Trump se sont habitués à se faire élire grâce à la distribution de pognon.
            Après la guerre, il y avait à reconstruire les pays, et donc le prgrm c’était ca. Ensuite il avait la compétition avec le bloc de l’est. Puis est venu la suppression de la pauvreté sur terre et dans le pays. Comme ce créneau n’est plus porteur et que les politiques savent qu’ils ne peuvent rien faire d’un point de vu économique, ils inventent des trucs et encore des trucs pour justifier leur poste et leur pouvoir.
            On est au bout de ce système qui permettait aux politiques de se justifier et de se maintenir. Ils n’ont plus rien à offrir. Donc ils inventent des trucs et des trucs (écologie, égalitarisme,…).
            Et les politiques savent très bien qu’ils n’ont plus rien à offrir, et c’est pour cela que cela vire à la propagande matraquée 24/24 et au délire.
            Qd je vois la campagne en Allemagne, il y en a pleins qui expliquent qu’il n’y a jamais eu autant à faire. A bon ? A part réouvrir des centrales nucléaires pour éviter un désastre énergétique, il n’y a à peu près rien à faire. Juste gérer correctement les administrations suffirait.

          2. Jacques Huse de Royaumont

            La démocratie n’est plus qu’une fiction politique, si tant est qu’elle ait été autre chose…

            Concernant le point de vue d’Eric Verhaeghe, je simplifierais.
            Le système de l’état providence, modèle rependu dans tous les pays développés, a montré qu’il était à bout de souffle et désormais incapable d’affronter les défis qu’il rencontre. C’est d’autant plus violent qu’il se voit comme tout puissant. Donc, pour se sauver, c’est à dire pour garantir les intérêts de ceux qui en profitent, il surréagit de façon désordonnée. Un peu comme un malade du covid, finalement. Pour l’instant, moyennant un durcissement des régimes en place, ça tient… Mais pour combien de temps ?

        2. paf

          Aucune contradiction, ils se contrefoutent de l’aspect strategique, et ne sont pas obligatoirement competents, meme si persuades d’y arriver.
          Donc oui ils peuvent se planter, mais l’origine du mouvement est bien la.
          Absolument tous les textes, rapports et articles le prouvent depuis fort longtemps, avec une concentration des actions dans ce but apres 2000.

            1. Higgins

              La buse passe au trapèze : https:/ /www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/gestion-de-la-crise-du-covid-19-l-ancienne-ministre-de-la-sante-agnes-buzyn-mise-en-examen-pour-mise-en-danger-de-la-vie-d-autrui_4767103.amp

              Même si elle arrive à s’en sortir, elle va mal dormir. C’est déjà ça.

              1. Aristarkke

                Il sera peut-être utile à leurs yeux de la garder en bonne réserve pour lui faire porter le chapeau de l’interdiction de l’ivermectine, au cas où il apparaîtrait nécessaire d’ouvrir des parapluies.

                1. Pierre 82

                  Dans un box en plexiglas. Mais beaucoup plus large. Le minimum, ce sont les députés et sénateurs qui ont laissé faire ça, les membres du conseil d’état et du conseil constitutionnel pour la même raison, et bien sûr tout ce que la France compte de « directeurs de la santé ». Une fois qu’on aura fait le ménage là-dedans, on pourra s’occuper des préfets et des haut- fonctionnaires.
                  Pour trouver les magistrats qui font le taf de les envoyer galères, pas de soucis: ils comprendront très vite quel est leur intérêt, car on leur mettra la pression pour qu’ils aient la trouille de se retrouver également dans le box. Certains auront la main très lourde.

                  1. Pheldge

                    remember l’Epuration : il faudra, pour assurer la continuité de l’état amnistier un certain nombre, de collabos et de coupables… alors ne rêvez pas trop !

                    1. Husskarl

                      Ça dépend, si on élimine les 3/4 de l’état, le besoin de continuité ne vaudra pas pour grand monde, c’est à dire que pour les fonx utiles.

                    2. durru

                      Philou, c’est justement l’Etat qui pose problème, la façon dont il est organisé. Maintenir une « continuité », c’est s’assurer de reprendre de grosses louches des mêmes problèmes plus tard…

                    3. Pheldge

                      regardez alors les exemples plus récents : l’Irak, la Libye, ou encore les ex-pays cocos, on est obligé de garder une partie des cadres, et puis on oublie, ou on passe l’éponge sur leurs forfaits antérieurs parce qu’ils ont bien retourné leur veste et servi les nouveaux maîtres …
                      Et ne rêvez pas, l’état providence, est trop révéré et adoré pour être mis à bas. Faut pas mélanger, les anti vax et autres opposants actuels, sont loins d’être des libéraux …

                    4. durru

                      Parce que pour l’instant tout le monde a de quoi remplir sa marmite. Tu perds rien pour attendre…
                      Et tu te trompes sur les ex pays cocos. Sauf pour la Roumanie, il n’y a pas eu de violence pour accompagner le changement de régime.

                    5. Pheldge

                      durru , je n’ai jamais parlé de violence, je dis juste que les nouveaux dirigeants, ont besoin de s’appuyer sur des structures étatiques existantes, et donc d’un bon nombre de leurs cadres, qui sont trop contents d’échapper à la dite épuration et se montrent d’un zèle incomparable.

                      Par ailleurs, les derniers mouvements, GJ, n’étaient pas exactement des libéraux, au contraire, alors croire qu’une colère populaire déclenchée par des conséquences du vaccin, entraînerait une mise à bas de l’état, et pourquoi pas l’avènement d’une ère libérale, tient du vœux pieux …

                    6. Grosminet

                      @pheldge 9h35
                      « ou encore les ex-pays cocos, on est obligé de garder une partie des cadres, et puis on oublie, ou on passe l’éponge sur leurs forfaits antérieurs parce qu’ils ont bien retourné leur veste et servi les nouveaux maîtres »
                      + 1, c’est exactement ce qui s’est passé en Roumanie, à commencer par cette ordure de saloperie de raclure d’Iliescu, qui a du sang sur les mains (les fameuses minériades) et qui va bientôt réussir à mourir de vieillesse. Faut que j’arrête de penser à cet enculé, c’est pas bon pour ma tension.

                    7. Pythagore

                      « l’état providence, est trop révéré et adoré pour être mis à bas. »
                      J’avoue que qd un enseignant est payé au smic, je me demande bien, à part à être haut-fonctionnaire, ce que les gens y trouvent encore de providentiel à cet état. Sa providentialité vient plus de la propagande qui en est faite que d’une qqconque réalité.

                    8. Berdol

                      Il suffit de voir comment l’état nazi a ensemencé la RFA : La crainte de la dénazification a retourné tous les notables dont l’immense majorité de ceux qui survivaient le 8 mai 1945 n’a JAMAIS été inquiétée ! Ils se sont tous converti au libéralisme et ont léché ce que vous voulez des américains et même des français dans leur zone d’occupation.
                      Tous ont fait une assez belle carrière jusqu’à la communauté européenne elle-même.

                      Vos juges et hauts fonctionnaires feront de même si on leur donne le choix entre Nuremberg ou la soumission : Ils se soumettront sans murmure et se révéleront les pires salauds comme l’a été le procureur Mornet lors du procès Pétain, alors qu’il avait fait allégeance audit maréchal quelques années auparavant, et avait participé à la rédaction du statut des juifs dans le régime de vichy.

                      Les plus mouillés avec le pouvoir actuel deviendraient ses plus zélés serviteurs, sans l’ombre d’un doute !…
                      Cette « résilience » est une des grandes caractéristiques de petits hommes qui peuplent la haute administration : CARRIERE, mas pas de convictions, ni d’honneur…

    4. TiKamthi

      Ce que je ne comprends pas, c’est que la réponse ne vous vienne pas seule!
      Ils ne sont pas fous! Est-ce qu’ils en ont vraiment l’air?
      Quand tous les pays du monde agissent de concert au même moment, comme s’ils répondaient aux mêmes ordres, cela ne veut-il pas dire que le chef d’orchestre est mondial?
      Ne pas arriver à tirer une conclusion aussi simple est simplement plus qu’étonnant.
      Comme lorsque qu’un groupe de roumains agissait de concert pour vous piquer votre porte-feuille en se le repassant l’un l’autre, était-ce un simple hasard qu’ils agissent ensemble?

        1. Pierre 82

          Chez nous, on a vu apparaître une communauté de roms, qui viennent de Bulgarie. Tout le monde les appelle « les Bulgares ». Quand je leur dis que des Bulgares, en vrai, ne ressemblent pas du tout à ça (nos roms sont assez basanés), les gens ne me croient pas.
          Je m’étais déjà fait la réflexion que ça doit être spécial d’annoncer que vous êtes Roumain… les gens ne vous croient pas, si?

          1. Grosminet

            Des roms (ou tsiganes, c’est la même chose), y’en a beaucoup en Roumanie, Bulgarie et aussi, mais moins, en Hongrie. Le fait est que les roms ont participé grandement à la dégradation de l’image des roumains en Europe de l’ouest. C’est un sujet complexe, difficile à résumer en un post.

          2. durru

            Pour répondre d’abord à la question, oui, les inconnus étaient souvent étonnés. Mais ça, plutôt au début. Maintenant, ça a commencé à changer. Aussi parce qu’un plus grand nombre de CSP+ sont arrivés, ce qui n’était pas vraiment le cas il y a quelques dizaines d’années.

            Et pour compléter le post de Grosminet, l’idée de base est quand même assez simple : lorsque le premier contact avec une population se fait avec ses délinquants, l’image ne part pas de sitôt.
            En Italie par exemple, les Roumains constituent la plus large minorité. Maintenant la plupart sont intégrés et travailleurs, et comme c’est le pays où les Roumains sont partis le plus tôt après 1989, les Italiens ont eu le temps de voir. Mais au début, il y avait une énorme méfiance et des actions punitives irréfléchies aussi envers des Roumains, pas seulement les Tsiganes délinquants (la différence n’était pas faite). Peut-être aussi que les actions en force des Italiens ont découragé les bandes organisées d’insister à se développer là-bas et ont plutôt choisi des terres plus accueillantes.
            En France, ça ne fait pas très longtemps que d’autres populations soient visibles, notamment des étudiants et des ouvriers dans le BTP. L’image ne peut être que celle qu’on voit le plus souvent…

  16. Jacques Huse de Royaumont

    Même pas HS, en fait :

    https://institutdeslibertes.org/jacques-bainville-la-puissance-dune-nation-passe-par-son-economie/

    Extrait d’une citation de Bainville :

    « La médecine tend à changer par l’effet des institutions et des lois. Peu à peu, sous l’influence d’un socialisme bureaucratique qui envahit tout, le médecin devient un fonctionnaire. Il est atteint dans son indépendance et dans sa dignité. Ce sera bien pis lorsque les assurances sociales seront en application. Alors le médecin n’aura plus guère comme clientèle indépendante que les rentiers – s’il en reste. »

    « En France, le corps médical a compris le danger de cet asservissement à l’État qui ne serait pas seulement pour lui une diminution de dignité, mais qui entraînerait un abaissement du niveau scientifique. Car, à quoi bon poursuivre de longues études, affronter les risques des concours, puisqu’on serait enrégimenté et qu’on avancerait à l’ancienneté ? Ici le danger serait pour le public. »

      1. Higgins

        Voir son livre « Les conséquences politiques de la paix » publié en 1920. Il y explique pourquoi il y aura un conflit en Europe en 1939-1940 (le couloir de Dantzig).

        1. durru

          C’est parce qu’il avait compris les mécanismes, Major. Il a juste eu raison trop tôt, il n’a pas eu besoin d’une boule de cristal 😉
          Sinon, le livre est vraiment impressionnant, la qualité des détails, des arguments, sans parler de l’écriture en elle même.

          1. MissKat

            Je me demande toujours si ces gens là sont visionnaires ou bien simplement s’ils sont sont lus par nos dirigeants pervers qui cherchent des idées et s’en inspirent

            1. durru

              Vous voyez Hitler ou Macron lire Bainville ? 😀 😀 😀
              Non, c’est « juste » des gens qui comprennent des interdépendances très complexes. Et comme personne ne pige ce qu’ils veulent dire, ils sont pas pris au sérieux…

  17. glot

    Sarkozy s’est rendu discrètement, jeudi à l’Elysée pour déjeuner avec Macron.

    Qu’est-ce qui se prépare encore comme grosse alliance-magouille electorale à faire avaler aux veaux franchouillards ?

  18. Higgins

    Je ne suis pas un fan de France Soir mais je trouve très inquiètant bien, que je ne sois pas surpris, l’attitude de Google : https:/ /www.lemonde.fr/pixels/article/2021/09/10/france-soir-perd-son-acces-a-l-outil-publicitaire-de-google_6094206_4408996.html

    On en revient à la théorie développée par Éric Verhaeghe. Elle a le mérite de donner une explication claire. J’ai peur que certains candidats à la présidentielle ne rencontrent des problèmes identiques dans les mois qui viennent. Le motif invoqué sera le même que pour France Soir.

          1. Pierre 82

            J’écrivais ceci hier, dans le fil de l’édito précedent, mais en fin de journée donc personne n’a lu…

            Si jamais -ce dont je doute- Z montait dans les sondages, et passait largement au-dessus de MLP, elle s’accrocherait comme une moule à son rocher en refusant de laisser la place.
            Je ne serais pas surpris outre mesure que les communicants du palais aient conçu un plan pour monter la tête du Z en lui faisant croire qu’il avait sa chance, de manière telle qu’il ruine toute possibilité de voir « lestrèmedrwat » au second tour.
            Pourquoi, me direz-vous? Face à MLP, même une chèvre l’emporterait, dit la doxa.
            Ben, je tomberais pas de ma chaise si j’apprenais que les RG aient soufflé dans l’oreille de nos éminence que dans tous les cas de figure, MLP gagnerait le second tour, façon Trump, et haut la main. Finalement, un duel MLP / Macron verrait peut-être un tel nombre d’abstention côté « cercle de la raison » qu’elle gagnerait à coup sûr contre n’importe quel Macron, Pécresse, Bertrand ou tout autre clone.
            D’où le choix de la caste de l’éliminer du second tout (le vote RN scié en deux ne vaut plus rien, et beaucoup des électeurs RN ne peuvent pas saquer Z…

            1. Pheldge

              j’avais bien lu ton commentaire – quand on parle de moules, tu penses bien que ça attire mon attention 😉 – mais la théorie « manip de l’Elysée, je n’y crois pas. Les financiers du Z ne sont pas naïfs au point de croire aux sondages de l’Elysée, sans en faire de leur côté.
              Par contre, devant la nullité persistante de LR, et la quasi certitude de rerouver la finale de 2017,qu’il ait envie de jouer les trouble-fêtes doit être assez tentant.

              1. Pierre 82

                Attention, il y a sondage destiné à être publié, et sondage à usage interne, jamais divulgué, où les questions ne sont pas les mêmes, les facteurs correctifs non plus. J’ai la faiblesse de croire que l’Elysée est parfaitement au courant de l’état réel de l’opinion, car ils achètent les données brutes aux instituts de sondage, et ils les triturent eux-même.

                1. MissKat

                  je connais quelqu’un qui travaille a l’insee, et qui m’expliquait que toutes les semaines, le préfet était dans leurs bureaux pour vérifier les chiffres.
                  Et ça c’était avant le covid, ils doivent y camper tous les jours maintenant
                  alors quand on sait que le fils Trogneux est dirigeant d’un institut de sondage..

                  On est bien au Frankistan soviétique

                  1. Pierre 82

                    Ce qui n’empêche pas que je pense que ces instituts sont tout à fait capables de produire de vrais sondages conformes à la réalité. Ils ne sont pas publiés mais servent dans les prises de décisions. Je suis certain que la raison pour laquelle ils n’ont pas encore été renversés par une insurrection, c’est justement qu’ils sont tellement bien au courant de tout ce que les gens pensent vraiment, qu »ils savent où frapper, et quand, et quelles reculades ils peuvent se permettre, et même quelles conneries ils peuvent proférer, etc…
                    Tout cela est soigneusement piloté par une équipe de cadors (je parle sérieusement, je pense qu’ils sont très forts) d’ingénierie sociale qui consomment énormément de sondages. D’où le budget exorbitant accordé aux instituts de sondage. Qui ont de facto rendus inutile le travail des Renseignements Généraux. Du moins le croient-ils.

                    1. Aristarkke

                      Les RG (sous une énième nouvelle appellation) travaillent toujours pour permettre des points de comparaison avec les sondeurs patentés.

                    2. Higgins

                      Les RG, ou assimilés, sont maintenant rattachés à la DGSI (direction générale de la sécurité intérieure).

        1. Grosminet

          « Macron va tricher et c’est agenda 21 » peu probable qu’on ait un scénario à la Biden, l’agenda se resserre pour pouvoir mettre en place un vote par correspondance.

            1. Grosminet

              Je veux dire que pour tricher il faut mettre en place les moyens pour le faire massivement , le système de vote actuel est assez bien verrouillé de ce point de vue.

          1. Berdol

            Qui a bu boira
            Je ne sais pas ce que ça vaut, mais je sais que les résultats des différents bureaux de vote sont compilés via informatique au ministère de l’intérieur. Avec quel contrôle démocratique ? Il n’est même pas nécessaire qu’il y ait des machines à voter…
            Et Mitterrand dont Macron est l’émule a gagné en 1981 grâce aux différentes manipulations électorales de la « ceinture rouge »; Dans ce monde de merde , tout est possible et le pire, s’il n’est pas certain , est devenu probable.
            https://echelledejacob.blogspot.com/2021/09/macron-ete-elu-par-fraude-electronique.html

            1. Pierre 82

              Je suis les dépouillements de tous les scrutins depuis 15 ans, je participe au dépouillement. Vous avez dans la salle une bonne dizaine de personnes qui scrutent vos faits et gestes, qui notent tout. Quand on a terminé toutes les tables, ils ont déjà tous les totaux, le temps que le président du bureau de vote le fasse dans les règles. Il n s’agit pas pour lui de se tromper, ne serait-ce que d’une voix, ou alors c’est une bronca immédiate (j’y ai assisté un jour c’était très drôle, on a tout recompté).
              Ensuite, on descend en mairie où la compilation de tous les bureaux de vote sont projetés sur écran géant. Pareil , des dizaines de gens avec leurs calculette revérifient tout en téléphonant à leurs potes toujours sur place pour vérifier. Le lendemain, tous les résultats sont dans la Dépêche, ville par ville, village par village, et je mettrais ma main à couper que des centaines de gens revérifient tous les totaux, et qu’on les entendrait hurler jusqu’à Pékin s’il y avait la moindre faute.
              Franchement, s’il y a un truc de positif dans cette république vérolée, c’est bien le processus des élections. Il paraît qu’il y a des trucages, mais j’aimerais qu’on m’explique comment ils font.
              A moins d’interdire les scrutateurs dans les bureaux, mais c’est à truc à faire annuler le scrutin. Si quelqu’un en sait plus…

            2. Higgins

              Je plussoie avec Pierre quand à la quasi-impossibilité de truander des résultats lors du décompte des voix. En dehors des quelques rares municipalités où tentent de perdurer quelques mauvaise habitudes, je vois mal comment bourrer une urne ou oublier de compter les résultats d’un bureau de vote. S’il y a truandage, il ne peut être qu’à un niveau plus haut. Je suis extrêmement réservé avec le vote par correspondance ou via des machines à vote. Je suis persuadé que le résultat des élections américaines a fait l’objet de manipulation via ces deux moyens. En ce qui concerne le Mignon poudré, son élection en 2017 est, à mon avis, le fruit d’une manipulation beaucoup plus subtile et très risquée qui, pour notre plus grand malheur, a bien fonctionné.

              1. Pierre 82

                C’est clair que s’ils changent ce mode de fonctionnement aussi difficile à truander, et probablement impossible massivement au point de changer les résultats des votes, c’est qu’ils ont l’intention de tricher. Tout changement ruinera définitivement la crédibilité, et tant qu’à faire, autant supprimer les élections, au moins c’est plus franc.
                Mais bon, vu les choix qui nous sont proposés, l’absence d’élections ne changera plus grand chose. En fait, les élections importantes sont truandées plus subtilement: le système a verrouillé toute possibilité pour un intrus de les remplacer aux manettes. Même sans truander le vote, l’arrivée d’un Trump dans la Vème république est impossible.
                Donc s’ils préparent un truandage massif, c’est qu’ils craignent vraiment quelque chose. Quoi? Je l’ignore.
                L’hypothèse d’un combat à mort LREM contre LR (ou pire: les socialistes) ne tient pas la route: l’arrivée d’un LR à la présidence n’est pas de nature à changer quoi que ce soit dans la nature du régime, et ne menacerait en rien l’équipe au pouvoir.

                1. Pheldge

                  ha ha, vous me faisez rigoler ! il se dit que Macron voudrait faire un « grand parti démocrate », en gros LREM + les gamelards de LR et du PS, dans un remake de « les bons contre les méchants » …

                  1. Pierre 82

                    Il n’y aurait aucune différence autre que formelle par rapport à la situation actuelle. Vous avez entendu une opposition depuis un an et demi, à part une pognée de type Wonner, qu’on a fini par faire passée pour folle?
                    On est déjà dans le cas d’un parti unique, dans les faits.

              2. Aristarkke

                *la quasi-impossibilité de truander des résultats lors du décompte des voix. »
                Aux dernières municipales, Méremptoire pour qui le décompte final commençait à sentir vraiment le roussi a eu la *divine* surprise de pouvoir invoquer qu’on avait oublié de prendre en compte les résultats de son meilleur bureau de vote, auquel cas, elle a réussi à passer pour son quatrième mandat, elle qui jerémiait, six ans avant que ce serait son dernier mandat, croix de bois…

      1. MCA

        J’espère qu’il vont en faire de même pour Pécresse, Bertrand, Merluche, Jado etc… sans oublier le principal : Micron…

        Le simple fait qu’ils évoquent cette possibilité dénote une chose :

        Sa candidature possible gène sur l’échiquier.

        On en aura la confirmation s’il finit par être atteint du syndrome Coluche.

        1. Pheldge

          à cette aune, il faudra en faire autant pour tous les blogs ou les influenceurs du Net, parce que le reproche fait à Zemmour, c’est sa visibilité médiatique, alors en élargissant un peu le concept, on peutenvisager une censure 2.0 de derrière les « faggots », (puisque venant de Macron, Attal …)

            1. Pheldge

              cette insinuation dégoulinante de jalouseté, et de méchancetise 24 carats, c’est pas très sympa pour Sa sainteté Cosmoplanétaire, le Patron, parce que je ne vois personne d’autre … 😉

      2. Higgins

        Philippe Bilger a les mots justes : « Et qu’à l’évidence le CSA, cette autorité administrative indépendante – le premier adjectif convient mais non le second – détourne les yeux de l’absence de pluralisme, par exemple sur France Inter, mais est littéralement obsédée par EZ et CNews dont l’immense tort est d’avoir trop de succès. Et que ce dernier résulte de talents singuliers et de liberté collective. D’un climat, d’une atmosphère à nuls autres pareils…  » (https:/ /www.philippebilger.com/blog/2021/09/eric-zemmour-%C3%A0-prendre-et-%C3%A0-laisser.html)

    1. Pheldge

      c’est n’est pourtant que du bon sens : dire que cette inculpation, c’est du vent, que de toutes façons ça ne tiendra pas – il y a la précédent Fabius – et qu’au final c’est de l’esbroufe pour les gogos ! au passage on rappelle le côté « jugé pas ses copains » de la CJR qui est comme on le sait garantie d’indépendance et d’impartialité …

      1. MCA

        Complotiste!…

        D’ailleurs je me demande s’il va falloir attendre réellement 6 mois pour que ça devienne la vérité comme c’est habituellement le cas.

        1. Pheldge

          mode « Ze major » on : « la justice a besoin de temps, c’est la condition sine qua non de l’oubli, ou de l’enterrement première classe des affaires gênantes de la sérénité des débats » 😉

          1. MCA

            C’est facile de taquiner le Major alors que tu es hors de portée ̶d̶e̶s̶ ̶c̶o̶u̶p̶s̶ ̶d̶e̶ ̶p̶i̶e̶d̶ ̶a̶u̶ ̶C̶*̶l̶ félicitations du jury.

              1. Pheldge

                tiens, justement, tu tombes bien, que j’en ai une question pour toi, que tu es le Papet des gérontes du Blog.Il faut que tu m’éclaires sur une question pour vieux, et vu que je débute dans le domaine de la vieuzeté, elle me remplit de perplexitude : qui est donc Monique ? je suppose que c’est une cousine à Mathieu Salem le roi des ancêtres, parce qu’on n’en cause que pour évoquer son âge, qui est grand vu que c’est l’âge qu’a Monique …

                1. Aristarkke

                  La digne épouse de Djack, le playboy de la place des Vosges, se prénomme Monique. Un rapport à un concours de momies, peut-etre ?
                  En des temps plus anciens, Liliane avait eu son quart d’heure de gloire, elle aussi!

          2. heli0gabale

            D’ailleurs en parlant de justice :

            https:/ /twitter.com/gabriellecluzel/status/1436201890782580744?t=JYFsozunoxQfGWsWylsF8g&s=19

            J’vois pas où est le problèm’! C’est une bien belle JuSTIcE !

            1. Pheldge

              bin si tu ne vois pas, alors, tu es complice par association, donc toi z-aussi tu vas aller au gnouf parce que voilà, on ne plaisante pas avec le racisme la xénophobie et la discrimination ! il y a des lois, qui sont plus légitimes que d’autres, et donc on les applique avec une sévérité impartiale, que les autres on les laisse au placard, c’est plus clair comme ça ?

  19. Reddef

    De toute façon dés que vous êtes dans le champ politique au sens large ( fonctionnaires ou entreprises privés) vous êtes vite prisonniers d’ un système où se mêle égo ,argent, pouvoir et déraison psychologique.
    Le monde n’ a pas changé et ne changera jamais mais on vous en donnera l’ illusion.

    1. pabizou

      Husson a fait un article sur le courrier des strateges . Pas très convaincant . Il me suffit de me souvenir de la manière dont le Brexit a été conduit pour savoir que je ne voterais jamais pour ce guignol, pas plus qu’une Pécresse et la clique à Sarko beaucoup trop gaucho-compatible et mondialiste .

  20. Higgins

    Totalement HS mais c’est pour vous familiariser avec les termes rugueux mais non-dénué de sens que je suis amené parfois à employer : http:/ /67400.free.fr/expressions_militaires__anpvp.htm

        1. Lorelei

          Bravo aux Thionvillois! Ils semblent nombreux!
          Faut dire aussi que les frontières n’étant pas loin, on peut voir que les choses pourraient être si différentes

          1. MCA

            Le Patron a d’autres combines qu’il garde jalousement pour lui alors que nous, modestes commentateurs, devons nous contenter de ce biais. 🙁

      1. Louchp

        Un point me chiffonne encore sur les premiers graphes où les données de mortalité sont « incomplètes ». Comment est-ce possible plus d’un an après ?
        1) Médiocrité habituelle des administrations ?
        2) ou cela vient-il du fait que ce sont des extraits de données qui vont jusqu’à une période récente et donc ne concernerait que les données récentes de 2021?

        Est-ce que cela peut influencer significativement les résultats ?

  21. Pheldge

    Encore un succès pour Joe Biden : ils ont abattu la mauvaise cible, c’était un ami, pas un ennemi, dans leur hâte de venger les marines tués à l’aéroport !

    1. jmdh57

      Il devrait embaucher « la buse »….
      Entre gens incompétents et malhonnêtes, ils arriveront bien à faire un petit !

      A propos, « la buse » avait posé un lapin aux enquêteurs en juillet dernier (elle avait sans doute piscine) …. cela a dû en énerver certains.

    1. MissKat

      Propagande d’etat
      Hist Geo 6eme – France 2021
      Je vais vomir et je reviens

      http s://pbs.twimg.com/media/E_BgQRAWEAU2I47?format=jpg&name=medium

        1. Pierre 82

          Il en faut de plus en plus pour m’étonner, dans ce qui vient de ce cloaque qu’est l’ednat, mais là, je suis sur le cul. Ils n’ont pas traîné, les salopards.
          Un peu d’optimisme cependant:
          Tous les enfants qui ont été biberonnés aux Hitlerjugend jusqu’à leur adolescence ne sont pas devenus des nazis invétérés et irrémédiables après la guerre. Il y en a même un qui est devenu pape.
          Je n’y connais rien en psychologie infantile, ni comment peuvent se résorber des situations de stress et de folie complète, entourés d’adultes devenus collectivement cinglés, comme c’était le cas dans l’Allemagne nazie.
          Je me suis fait la réflexion qu’ils ont réussi à revenir dans une situation normale, je ne sais pas comment (refoulement et déni de tout ce qui s’est passé, peut-être?). L’être humain est plein de ressources, c’est grâce à ça que notre espèce a survécu.
          Haut les cœurs. (Sursum corda, ou comme on dit chez vous: W górę serca)

          1. MissKat

            le problème c’est que c’est du temps de cerveau disponible de perdu pour cultiver son intelligence , apprendre et réfléchir
            je fais les cours depuis la 6eme avec mon fils, on décrypte et on torche tout ce qui touche au réchauffisme / monde de migrants/ éoliennes / PMA etc.. franchement des fois on se marre, tellement c’est gros.. bon voilà un sujet de plus . en 2020 , dans le manuel d’histoire concernant la Révolution, on ne parle plus de la décapitation de Louis XVI et de sa famille, intéressant non?
            Ceci dit mon fils est logé à bonne enseigne, il ne gobe strictement rien à la doxa, il a tout compris mais il est clairement très isolé par rapport à ses pairs.
            La France est maintenant entrée dans un système totalitaire, c’est à dire que les gens se surveillent entre eux et adhèrent à la ligne de l’Etat, ce qui est bien pire qu’une dictature ou les gens magouillent et se débrouillent entre eux pour résister à l’Etat oppresseur , comme en Bielorussie, ou ex Pays de l’Est. Tout était en surface dans ces pays là: on faisait semblant.
            En France, j’ai l’impression que 95% des français sont complètement endoctrinés jusqu’à la moelle , prêts à appliquer des mesures absurdes et dénoncer les voisins. Si les parents sont embrigadés dans le délire, et ne déconstruisent pas ces manipulations, je ne vois pas trop comment sauver les gosses.
            ça fait peur.
            les jeunesses hitlériennes c’était aussi un moyen de contrôler les familles, et les enfants devaient dénoncer les parents « non citoyens ».
            Pareil en France en 2021
            j’ai vu passer un extrait du petit quotidien le Monde l’an dernier « que faire si ta mère est complotiste?  »
            délirant ( mais je ne le retrouve plus..)

            1. Pierre 82

              J’ai fait pareil avec mes enfants: on rigolait des imbécilités que l’ednat leur inculquait, et la plus jeune a quitté le collège il y a 10 ans, c’est dire comme ça a dû empirer.
              Je pense néanmoins que la propagande qu’on leur inflige entre par une oreille pour sortir par l’autre assez rapidement.
              D’autre part, je me suis fait la même réflexion que vous: notre système semble ressembler plus eau nazisme, (mutatis mutandi, ce qui va sans dire sur ce blog) qu’au communisme qui, je suis d’accord avec vous, était plus une façade.
              Je ne sais pas, en fait, quel est l’état d’esprit réel de la population. Sans doute y a-t-il un nombre important de convaincus, mais je ne désespère pas qu’en fait, très peu de gens y croient. On est vraiment dans un système pervers dirigé par la peur.

              1. durru

                « communisme qui […] était plus une façade »
                Je crois qu’il convient de comparer ce qui est comparable… Les premières années du communisme, en URSS et aussi en Chine, ont fait preuve d’une propagande à l’intention des enfants qui n’a rien à envier à celle des nazis. Pour les Chinois, il suffit de rappeler la révolution culturelle, où les dénonciations des parents étaient la norme. Pour l’URSS, je me souviens avoir lu dans ma jeunesse des livres pour jeunes, écrits dans les années ’29-’30, qui déjà à l’époque (pré-ado) m’avaient beaucoup étonné…
                Par la suite, il y a eu probablement un relâchement, et aussi une réaction populaire de fond, sourde, dans les pays occupés, qui n’avaient pas choisi ce régime. Mais les débuts, à mon avis, sont tout à fait comparables.

                  1. MissKat

                    en tous cas en France, ce sont les mères qui masquent leur gosse, même après la sortie de l’école dehors à 30° alors qu’ils viennent de passer 6 heures masqués
                    ça me dégoute
                    ça me fait perdre la foi en l’âme humaine

                    1. MissKat

                      Manipulation mentale des masse
                      texte qui explique très bien la moutonisation des foules
                      On doit faire partie ici de la petite minorité des gens qui résistent à la manipulation et à la pression, de façon innée peut être?
                      C’est pas une question d’intelligence: mensa et l’anpeip pour ceux connaissent sont à fond pour le pass , le vaccs, les masques, on a reçu des invits pour des gouters dans un parc : pass de rigueur bien sur .
                      Alors que les enfants ne sont même pas soumis!
                      Merde ce sont des gens à la base qui luttent contre le harcèlement et l’exclusion des élèves précoces ou des personnes fonctionnant différemment.
                      je suis dégoutée
                      vraiment dégoutée

                      https://twitter.com/DocteurPEB1/status/1436992906481618950/photo/1

                1. Higgins

                  Ça montre bien que le monde enseignant est pourri. Je me souviens de mes dictées de CM1. Que des textes issus d’auteurs classiques style Pagnol pour faire simple.

                  1. Grosminet

                     » que le monde enseignant est pourri  » +1, l’ednat est devenue une véritable fosse septique. Je plains sincèrement les parents qui ont affaire à elle. C’est facile pour moi de le dire, étant donné que je ne vis pas en France, je pense qu’il est essentiel, en tant que parent, pour la santé mentale et l’avenir des enfants, de suivre de très près l’endoctrinement écolo-gaucho-bien-pensant qui est pratiqué à l’école et d’essayer tant que faire se peut de les « dépolluer ».

                  2. Pheldge

                    je vois bien citer les oeuvres de Pagnol « la gloire de parent n°1 » et « le chateau de parent n°2 » … le tout réécrit au présent ou au passé composé, sans mots de plus de trois syllabes ! 😀

                    1. Aristarkke

                      Surtout que des extraits de ses ouvrages là étaient fournis à l’attention des gamins usant leurs culottes sur les bancs de l’Ednat d’avant 68 pour leur montrer des exemples de belle syntaxe et de narration captivante…
                      Je me souviens de certaines émissions mensuelles sur le cinéma d’avant guerre où Marcel Pagnol était l’hôte qui assurait le papotage avant/après le film (pas systématiquement de sa production) et où il narrait des anecdotes avec une belle dose de captation du public par un talent avéré de conteur, dont celle de la visite un beau jour de représentants de l’Ednat, venu le voir pour obtenir qu’il autorise la diffusion d’extraits dans les manuels des écoliers et, après l’avoir abondamment complimenté sur lesdits ouvrages, pour surtout qu’il renonçât à ses droits d’auteur…

              1. MissKat

                En tous cas en PL , on ne croyait pas à la propagande, on se serrait les coudes face à l’Etat et la dénonciation c’est pas dans les gênes. C’était magouilles pour améliorer son quotidien , et méfiance envers les gens « hors clan »
                sinon la vie etait normale, mais il fallait imperativement avoir un réseau.
                les gens ne vivaient pas sous chantage, et harcelement permanent avec peur de perdre son boulot, comme aujourd’hui
                pour nous qui avons fuit le communisme, ce qu’on voit arriiver en France c’est pire!

                1. jmdh57

                  Ce qui m’avait surpris en Pologne les 3 ans où j’y étais, c’est que la déclaration d’impôts il fallait toujours la faire en RAR.
                  En France avant de passer sur internet, je l’avais toujours fait en courrier simple.
                  Je me souviens aussi de collègues qui me disaient le moins on a à faire avec l’Etat, le mieux on se porte !

                  1. MCA

                    @MissKat 12 septembre 2021, 10 h 30 min

                    « Il faudra pouvoir vivre comme les amish pour s’en sortir »

                    Il y ont déjà pensé, j’ai vu récemment une proposition de loi pour encadrer les survivalistes.

                    Il ne faudrait pas que ces irresponsables attentent à leur vie en consommant des denrées qui ne seraient pas dans le catalogue.

                    Et ça donnera par la même occasion un motif supplémentaire aux flics pour leur rendre visite; c’est vrai qu’ils en manquaient…

                    https:/ /www.assemblee-nationale.fr/dyn/15/textes/l15b4212_proposition-loi

                    1. Dr Slump

                      La soi-disant prévention des sectes sert en fait à réprimer tout mode de vie différent et indépendant de l’état. Le simple fait de vivre dans son camping-car peut vous attirer des ennuis avec les administrations et la police. L’état n’aime pas ne pas pouvoir vous localiser à un domicile déclaré.

                    2. pabizou

                      Ce n’est pas directement les survivalistes qui sont visés il me semble mais plutôt un connard qui veut sauver le monde de ses petits bras musclés en évitant grâce à l’état tout puissant qu’on les laisse s’empoisonner avec des plantes non homologuées suite à semble t’il un accident lors d’un stage . Comme toujours ce sera un succès complet puisque les survivalistes ne s’en occuperont pas .

                    3. Pierre 82

                      MissKat 12 septembre 2021, 12 h 38 min

                      Ou alors vous convertir à l’islam. Avec un droit tels qu’ils nous le préparent, les seuls lieux encore vivables seront bientôt les zone de non-droit. Parce qu’elles seront les seules sans ce droit-là.

            2. Pheldge

              une simple recherche sur l’expression entre guillemets donne un bon nombre de résultats desquels j’extrais :
              courrierinternational.com/article/phenomene-laide-mes-parents-sont-complotistes

        2. Higgins

          C’est un manuel de géographie (sic!) de sixième (rentrée 2021) qui a un chapitre qui titre « coronavirus et confinement : je comprends ce qu’est l’intérêt général ».
          Vu sur Linkedin (j’ai la photo).

    2. MissKat

      Le Troll Deray : Le meilleur schéma immunologique ? c’est vous êtes vaccinés et vous attrapez le delta

      https:/ /twitter.com/boutaour/status/1436781924392054785

      1. Pierre 82

        Je commence même à me demander si l’hypothèse que je présentais hier dans ces colonnes selon laquelle MLP remporterait l’élection dans tous les cas de figure si elle se trouvait au second tour, ne serait pas dans le vrai.
        En panique, ils auraient ainsi changé de stratégie pour l’empêcher d’accéder au second tour.
        Il y a deux conditions pour y arriver:
        1. Il faut fractionner les voix de l’estrèmdrouate et c’est pourquoi ils leur envoie Zemmour dans les cheveux.
        2. Il faut deux candidats du système en capacité de se trouver au second tour, ce qui n’est pas évident
        L’extrême-centre macronien a son électorat fidélisé et qui ne bougera plus : la bourgeoisie, le boboland, et les bacs+1000 remplisseurs de fichiers Excel qui se prennent pour les rois du monde, les fameux « gagnants de la mondialisation.
        Problème: il faut trouver quelqu’un qui pourrait faire office de partenaire au second tour. La gauche est aux abonnés absent ou est passée chez Macron, la droite molle a fait pareil, et le peuple ira probablement à la pêche ce jour-là.
        Pas évident de trouver un deuxième candidat du système. Je crois que Mc Kinsey n’a pas de soucis à se faire: ils auront encore énormément besoin de leurs services dans les mois qui viennent.
        Amha, la tricherie ne sera utilisée qu’en tout dernier recours, quoiqu’au rythme où vont les choses, si avant la fin de l’année, Macron était nommé président à vie par l’AN et le sénat réunis en congrès, ça ne me surprendrait que modérément…

  22. Dr Slump

    Manoeuvre évidente pour diviser et désorganiser la droite, et surtout un contre-feu pour prendre de vitesse Zorro et gêner l’allumage de sa candidature. Je te parie qu’Edouard, en bon disciple de Macron, retirera sa candidature au moment opportun. Bande de salopards…

    1. Dr Slump

      Ce n’est pas du sabordage, Edouard n’étant ni de droite, ni membre de LR, je te rappelle qu’il a été 1e ministre d’un certain Macron.
      Par contre, erreur de lecture de ma part, je n’avais pas vu qu’il se déclare pour 2027 ! Il prépare l’après-Macron de son propre aveu, donc il vise à prendre sa relève, et à prendre de vitesse le retour de la Marion qui de son côté prépare le terrain patiemment en formant ses troupes.

      1. MissKat

        L’après Macron? ça pourrait être NOW !

        https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2021/09/12/pourquoi-la-mise-en-examen-de-buzyn-pose-la-question-de-la-destitution-de-macron/?utm_source=rss&utm_medium=rss&utm_campaign=pourquoi-la-mise-en-examen-de-buzyn-pose-la-question-de-la-destitution-de-macron

        1. Dr Slump

          On peut toujours rêver. La mise en examen de la Buse ne sert qu’à prétendre que la justice fait son travail, elle s’en tirera en fait sans grandes conséquences, et Macron pourra claironner « voilà, justice a été rendue, nous pouvons avoir confiance en les institutions de notre Répüblique! ».

          Ceux qui dénonceront le mensonge d’une justice partiale seront traités de complotistes, tandis que les vrais coupables restent à l’abri de toute poursuite, à commencer par Macron, Véran, Salomon, Delfraissy, et toute la meute derrière qui refuse de soigner les malades, qui appelle au bannissement voire au meurtre de ceux qui osent se montrer critique de la gestion politique de l’épidémie. Le simple fait que SEULE Buzyn soit mise en examen devrait quand même interroger…

          1. MissKat

            Mais les autres suivent aussi apparement

            Gardons espoir !

            oui c’est pas facile
            c’est clairement eux ou nous :-/
            Pour le moment la force est avec eux..

            1. Pierre 82

              Ne pas confondre espoir et espérance.
              Espérer en la justice des hommes, telle qu’elle fonctionne dans cette république honnie, relève de l’optimisme béat. J’ai juste appris qu’elle était mise en examen, mais je n’ai rien lu sur ce sujet, ça ne m’intéresse pas. Qu’ils l’aient choisi comme victime expiatoire ou qu’ils la poursuive pour une raison secondaire n’a aucune importance. La justice française est une farce.
              Ils finiront par perdre, quoi qu’il en soit, et seront emportés un jour par une vague qui les balaiera tous.
              Vouloir porter plainte contre Staline pour crime contre le peuple russe devant les tribunaux soviétiques de l’époque aurait été un exercice aussi illusoire qu’une action en justice pour abus de pouvoir et haute trahison contre le régime républicain actuel. Et j’ai pris Staline comme exemple, juste pour ne pas amasser trop de points Godwin.
              L’espérance, c’est autre chose. Une autre dimension. La seule dimension qui m’intéresse encore.

              1. MissKat

                Oui c’est vrai
                C’est après la guerre qu’on règlera nos comptes
                vu que l’état de droit n’est plus, les chances sont minces
                A moins de tomber sur des Juges courageux ayant résisté à l’endoctrinement ( peu probable )

                En revanche, Fauci semble assez mal en point, et avec la Justice américaine, ça rigole moins

              2. Grosminet

                « Ne pas confondre espoir et espérance » en roumain, c’est un seul et même mot. Et les Roumains ont un proverbe intéressant, quand il est question d’une cause perdue : « speranta (avec une cédille sous le t pour prononcer ts) moare ultima ».  » l’espoir (ou l’espérance) est le dernier à mourir »

                1. durru

                  @Grosminet
                  En anglais aussi, on dit « Hope » pour les deux. Mais je crois que le proverbe roumain ne cible que l’espoir, pas l’espérance… En tout cas, c’est comme ça que je l’ai toujours compris.

              3. Higgins

                Pierre, je vous trouve exagérément sévère. Je vous invite à écouter l’interview de Renaud Van Ruymbeke sur Thinkerview : https://youtu.be/7GUPgNXowFw pour que vous compreniez, si cela est nécessaire le chemin parcouru en trente ans. Un ministre est poursuivi pour des choix qu’il a fait. D’aucun voudrait que la sanction, si tant est qu’il y en une, ne soit que politique (voir le dernier billet de MT sur ce sujet). Les arguments amenés sont très crédibles si on raisonne en terme de philosophie politique. Il me paraît cependant trop facile de s’exonérer de ces choix en usant de l’argument politique (les électeurs n’ont qu’à me sanctionner) contre l’argument juridique. Renaud Van Ruymbeke fait remarquer fort justement qu’avant lui, au nom de ce principe, les politiques ont vécu heureux pendant de longues années à l’exception de la période de la Libération. La donne à changer et nous devons nous en féliciter. Il nous faut, et c’est le plus dur, être patient.

                1. Pierre 82

                  On accuse la Busyn d’avoir pris des décisions idiotes, et c’est tout. On enclenche un « processus judiciaire » bidon pour un mauvais motif, alors qu’on devrait se pencher plutôt sur la principale action criminelle de toute cette crise qui est d’avoir interdit aux médecins de soigner.
                  On peut faire à la place des palanquées de procès sur des conflits d’intérêt ou des décisions foireuses, ça ne m’intéresse pas, même s’il est possible, qu’à l’instar des poissons volants, il existe des magistrats sincères.
                  La seule question qui vaille est de faire la lumière sur ce sabotage délibéré du fonctionnement normal de la médecine. Même les assassinats de vieux à coup de Rivotril est un point de détail (ou plutôt un seul parmi les nombreux éléments) comparé à ce sabotage intentionnel et généralisé.
                  Les pignolages de l’appareil dit judiciaire n’ont aucun intérêt.

              4. Pheldge

                ce commentaire mériterait d’être repris chez MT qui vient de sortir sur ce sujet, un billet, disons, euh, enfin, comment dire, tandonesque 😉

                1. Higgins

                  Pheldge, ne sois pas trop excessif. Les arguments de MT sont recevables mais, et c’est mon avis qui n’engage que moi, trop « théoriques ». Il a raison de pointer les dérives d’une judiciarisation de la vie politique mais quoique tu puisses en penser, les juges, dans leur très grande majorité, n’en veulent pas, ils ont bien d’autres soucis autrement plus important, tu peux me croire. Si une loi de dégagement était votée demain, il y aurait des surprises désagréables pour nos peintres. Mais la loi est la loi et qui la vote ?

                  1. Pheldge

                    attends, la CJR est une juridiction particulière plutôt soft (cf sa fiche wiki) qui en près de 30 ans n’a instruit qu’une petite dizaine d’affaires dont plusieurs relatives au sang contaminé, avec au final des relaxes de rares amendes et du sursis. C’est ça que tu appelles « les dérives d’une judiciarisation de la vie politique » ? une petite dizaine d’affaires en près de 30 ans, on est loin de la république de juges, faut pas pousser ! d’autant qu’en échange il ne propose rien, sinon l’inéligibilité, au nom de « la responsabilité politique », non, mais je rêve ! Ensuite pour justifier ça il te sort que « Qui voudra s’engager et prendre des décisions, faire des choix, si toute prise de position est susceptible de vous entraîner devant un tribunal  » pourtant depuis que la CJR est en place, je n’ai pas le sentiment qu’elle ait effrayé beaucoup de politiciens !
                    Ce type est un haut fonx qui estime que lui et sa clique, gens de pouvoir, on droit de bénéficier d’une impunité relative aux conséquences de leurs décisions, voilà, point !
                    En plus quand on le coince un peu, il devient désagréable et cassant, sans pour autant répondre.

                  2. Pythagore

                    « judiciarisation de la vie politique »
                    A partir du moment où les contre-pouvoirs ne fonctionnent plus (AN, médias) que reste-t-il au citoyen pour se défendre ?
                    La judiciarisation n’est qu’une conséquence de l’attitude des élus, si ils remplissaient leur rôle, par exemple de faire opposition au gvt qui interdit les soins, il n’y aurait pas de judiciarisation.

                2. Dr Slump

                  J’ai lu l’article de MT. Il y a à boire et à manger dans sa critique de la mise en examen de Buzyn.
                  Qu’elle soit un bouc-émissaire est une évidence, que l’immunité présidentielle soit un problème, oui, mais que les ministres doivent payer pour les erreurs du président…. WTF !!! Pardon, ça m’a échappé, je me reprends: que diantre ! Les ministres sont supposés exercer leur ministère, exécutif, gouvernement, premier ministre, toussa ? Ah oui pardon, c’est vrai que rien de
                  tout cela n’existe plus qu’en façade: Jupiter Inside !
                  « L’étrange odeur de pourriture » de son introduction… faut vraiment lui expliquer d’où vient l’odeur, en réalité, si ce n’est de ce gouvernement, et non de ceux qui se réjouissent de la possibilité qu quelqu’un de ce gouvernement soit jugé ?

                  « l’effacement de la responsabilité politique en France ouvre la voie à une responsabilité pénale qui menace tout gouvernement de paralysie et l’aggravation de l’impuissance et de la médiocrité politique »
                  C’est l’affirmation qui me pose le plus question. MT balance ça comme une évidence sans aucun développement, comme une évidence. Evoquant à juste titre le problème profond du mode de gouvernance en France, il prétend en prédire les conséquences sans en expliquer les causes. Amha MT est biaisé par sa croyance au tout-à-l’état. Mais quand il comprendra que l’état, pour commencer, n’a pas à détenir de monopole sur le système de santé, je crois que les poules voleront en orbite autour de la Lune.

                  1. MissKat

                    déja de base, MT n’a pas accès au dossier
                    il suppute que ce qui lui est reproché :

                     » semble-t-il, c’est sa déclaration initiale en janvier 2020 niant ou minimisant le risque d’épidémie du covid 19 en France. Il est clair qu’en tant que ministre, elle a commis une erreur d’appréciation colossale. »

                    il n’en sait rien donc…

                    Il y a aussi tout le reste … et surtout la corruption
                    l’interdiction de la HCQ, la non vérification de l’état des stocks de masques, les mensonges…
                    Et vivement la suite, les mensonges du Vereux et des autres..

                    C’est juste que ce gouvernement est infesté d’escrocs et de repris de justice !

                    Les Guignols me manquent tellement, qu’est ce qu’on aurait rigolé ( ok c’est pas drôle)

                    1. MissKat

                      Fabrice Di Vizio
                      @DIVIZIO1
                      Oui elle est convoquée non c’est pas pour mise en danger puisqu’aucune information judiciaire n’a été ouverte de ce chef ! Mais bon une info sur 2 vraie c’est pas mal ! Je rappelle que c’est moi qui suis à l’origine des plaintes! Et il faut persévérer

                      MT se trompe: apparement le chef d’accusation c’est « abstention de combattre un sinistre  »

                      Donc à mon sens, (enfin je l’espère) le fait d’avoir interdit l’HCQ, l’absence de stocks de masques pour les soignants etc, rentreraient dans le cadre

                      Divizio étant l’avocat de Raoult il doit avoir de gros dossiers sur ces sujets

                    2. Pheldge

                      @ MissKat : j’ai de plus en plus l’impression que MT écrit ses billets sous le coup de l’émotion ou … et que ses raisonnements sont superficiels. Et comme je le signalais plus haut, il explose de colère quand on pointe ses faiblesses.
                      Le pouvoir ou sa proximité enivre souvent et rend orgueilleux, alors qu’il devrait au contraire inspiré une grande humilité !

                    3. Higgins

                      Trouvé sur Linkedin, et donc à vérifier, mais la France aurait ratifié en 2005 le « Règlement sanitaire international » de l’OMS qui enjoint aux pays signataires s’engagent à respecter toutes les consignes émanant du Conseil mondial et à faire en sorte que ces consignes priment sur les textes nationaux. Peut être l’explication de l’obstination du Mignon poudré et de sa bande.

                    4. MissKat

                      @Higgins

                      Je suis Divizio sur tw et justement il dit que les journaux racontent n’importe quoi, c’est lui qui est à l’origine de la plainte.
                      A suivre donc

                      ( désolée il n’y a pas le botoon répondre, donc je ne suis pas certaine que ma réponse tombe au bon endroit)

                  2. MissKat

                    @Pheldge

                    Je crois surtout que MT fait un constat lucide, dramatique , désespéré et sans appel de l’effondrement de son monde et de la situation économique, sociale et « ethnique » de la France. Il est à la fois juge et parti, puisqu’il connait ce milieu dont il est issu, et l’écart cognitif doit commencer à être pesant et compliqué à gérer: je le trouve de plus en plus pessimiste, amer, il est carrément en train de plonger dans la dépression cet homme!
                    Autant un mec comme Fouché qui fait la même analyse de la situation, est capable d’en tirer du positif, et même viré le gars a des ressources pour se projeter et se reconstruire dans le « Nouveau Monde » en mode Amish décroissant.
                    MT lui, issu de la grande bourgeoisie bordelaise n’a sans doute pas cette capacité pour se reconstruire et se recréer.
                    Quelque part, on a tous ici des hauts et des bas mais « on se prépare » à résister au choc
                    Je ne sais pas comment il fait lui, en étant si lucide, à rester haut fonctionnaire , il me semble qu’il est toujours en poste quelque part?

                    1. Higgins

                      Il n’est pas loin de la retraite et il officie au Ministère de l’intérieur. Je crois qu’il vit mal, on le serait à moins, l’écroulement de notre pays. Les derniers ont une tonalité amère jusque là inconnue. J’aime bien ses billets bien que je ne sois pas toujours en accord avec lui (cas du dernier sur l’immixtion du judiciaire dans le politique). Je connais un certain nombre de gens ayant un profil équivalent qui se pose les mêmes questions. Quand le ver est dans le fruit à ce niveau, c’est passablement inquiètant.

                    2. Pheldge

                      il voit son monde s’écrouler, mais refuse d’en voir les causes, parce qu’il a la religion de l’état que seule l’élite issue de l’ENA est capable de diriger. Jamais un seul regret, toujours cette certitude arrogante de savoir tout mieux que les autres. Et pour remédier à l’inefficacité de l’aspirine, il ne voit que, l’augmentation des doses …

                  3. Higgins

                    @ Misskat

                    Philippe Bilger, dans son dernier billet, confirme ces motifs. Qui croire alors ?
                    « Agnès Byzyn (AB), ancienne ministre de la Santé, a été mise en examen le 10 septembre pour mise en danger de la vie d’autrui par la commission d’instruction de la Cour de justice de la République (CJR). Elle a été également placée sous le statut de témoin assisté pour abstention de combattre un sinistre, ce qui concernait le grief de ne pas avoir (re)constitué de stocks de masques et de protection pour les soignants. » (https://www.philippebilger.com/blog/2021/09/agn%C3%A8s-buzyn-les-politiques-doivent-ils-avoir-peur-.html)

                    1. Pierre 82

                      L’intérêt de MT, tout comme celui de Bilger, c’est qu’ils sont des « insiders ». Ils commentent depuis l’intérieur du système (Bilger est bien sûr à la retraite, mais il continue à savoir exactement ce qu’il se passe à l’intérieur de l’institution). Verhaeghe peut être considéré comme dans ce cas (il connait super bien la machine), sauf qu’il a rompu beaucoup plus nettement.
                      De manière générale, à propos de MT, critiquer la haute fonction publique, tout en continuant à émarger sur leur payroll , est foncièrement malhonnête. Le fait qu’il soit proche de la retraite est une circonstance aggravante, car dans la réalité, il pourrait claquer la porte sans se retrouver à la rue, et s’il ne le fait pas, ça ruine toute sa crédibilité et j’ai toujours lu ses billets en gardant en tête cet aspect négatif de sa personnalité.
                      Désolé de paraitre un peu psychorigide, mais j’ai moi-même un jour été en désaccord total avec la voie prise par ma direction. Première chose: je n’en ai jamais fait étalage à l’extérieur de la boite, car j’estime que quand quelqu’un vous paie, vous avez un minimum de loyauté à respecter. Deuxième chose: j’ai pris 18 mois pour « préparer ma fuite », puis j’ai claqué ma démission, et je suis allé voir ailleurs si l’herbe était plus verte.
                      On ne se refait pas, mais j’ai des principes assez rigides sur ce plan-là, ça me permet tous les matins de me regarder dans le miroir sans avoir envie de vomir (quoique je commence à friper, il paraît que c’est dû à l’âge, et ça ne me plait pas trop, et j’attrape des poches sous les yeux, beurk)

        2. MCA

          @MissKat 12 septembre 2021, 11 h 15 min

          C’est bien ce que je dis,

          son air de pas y toucher avec 2027 est une façon de rappeler qu’il existe et qu’il est prêt à servir de roue de secours pour 2022 si ses maîtres considèrent le poudré comme grillé et le lâchent.

          En surveillant les médias, nous n’allons pas tarder à connaître la suite; s’ils commencent à lui trouver toutes les qualités le ton sera donné.

          D’ailleurs le fait qu’Attila éprouve le besoin de se répendre en louanges au sujet du poudré semble bien indiquer que ses qualités tant vantées ne doivent pas être aussi évidentes pour tout le monde.

          1. MissKat

            Mais Edouard a plein de plaintes au Q aussi
            s’ils nous collent X bertrand ça sera pire
            Ou alors on risque de se retrouver au Venezuela avec Melanchiasse
            pfff
            Courage Fuyons

            1. MCA

              Oui, mais le (la?) bouc (très relativement) émissaire c’est Buzyn pour le moment et pas lui.

              On va assister au spectacle de la justice indépendante s’empressant de lui chercher des poux dans la barbe comme elle a su si bien le faire avec Fillon.

              Pop’ Corn’ et on attend ça avec intérêt.

              1. pabizou

                Oui, sauf que la Buzyn elle en sait sans doute assez pour faire des dégâts . Souvenez vous à quelle vitesse elle a été exfiltrée vers l’OMS lorsqu’elle a commencé à balancer lors des municipales . Elle restera un caillou dans la chaussure de la clique Macron et a plus l’air d’être une planche pourrie qu’autre chose . Je ne serais pas étonné que ce soit une des raisons qui font qu’elle a été choisie par « la justice »

                1. Pierre 82

                  Pensez-vous, au pire, elle sera « condamnée », mais sans effets pour elle.
                  Si elle se tient bien, qu’elle fait semblant d’être contrite, elle aura un an de prison avec suris (c’est-à-dire rien), une amande (payée avec l’argent du contribuable), et continuera à toucher ses retraites bien méritées auxquelles elle n’aura jamais cotisé. Et bien entendu, elle conservera son patrimoine qui doit être assez copieux vu que depuis le début de sa carrière, les nombreuses activités rémunérées, et l’absence totale de frais pendant toute sa carrière, toutes ses rémunérations ont été mises gentiment de côté.
                  Sa punition sera d’être mise à la retraite anticipée. Retraite dorée, et à 58 ans, c’est une punition assez modérée.
                  Je ne m’intéresse pas à cette farce.

                  1. pabizou

                    Ce que je voulais dire n’était pas qu’elle risquait de trinquer, mais qu’il fallait trouver un moyen de l’obliger à fermer sa gueule et que la justice était parfaite pour ça . Pour ce que ça vaut, il y a un article sur médiapart, qui informe qu’elle s’est elle même soignée avec l’HCQ, comme beaucoup . Là, il serait difficile de plaider le responsable pas coupable, c’est elle qui a interdit l’usage du médoc contre le covid, c’est une action criminelle, le refus de soins c’est 10 ans, les morts que ça a causé en le remplaçant par le doliprane et le rivotril, eux risquent de peser très lourds si ça va jusqu’au bout . Un bon baillon pour cette salope doit en rassurer plus d’un .

                    1. pabizou

                      @ Higgins . 18 octobre 2020 . Buzyn a pris de l’hcq, tu retrouves l’article sur twitter de campagnol aujourd’hui

                    2. MissKat

                      Oh trop bien !
                      Ils se sont tous soignés chez Raoult les enfoirés!

                      Et Véran a confirmé l’interdiction

                      Et Salomon a envoyé une circulaire aux médecins pour ne pas donner d’AZT

                      Les faits sont là
                      Même s’ils font taire la Buzyn, il y a trop de preuves

                    3. Pierre 82

                      Je serais en faveur d’envoyer à la potence tout politicien, journaliste ou médecin qui a participé à cette campagne anti-HCA, et qui en a pris malgré tout.
                      C’est la moindre des politesses. Il faut penser, évidemment, à donner la même ordonnance pour ceux qui ont pris de IVM, s’ils ont choppé le covid plus tard, car manifestement, les résultats sont meilleurs avec l’IVM,

                      On devrait d’ailleurs étendre la sentence à ceux parmi eux qui se sont soignés avec autre chose que du Doliprane. Et la sentence devrait pouvoir être prononcée en comparution immédiate.

                      Après ça, on peut penser que l’état réfléchirait à deux fois avant de refaire un coup pareil, et on serait tranquille pour un siècle.

                    4. MissKat

                      voilà
                      on a été des cibles marketing pour vendre leur merde
                      il doit y avoir des milliers de preuves de cette escroquerie
                      Les politiques, es journalistes les médias sont complices

                      https ://twitter.com/paola_nocilla/status/1437044337100181507

                    5. baretous

                      blog de philippe Bilger « justice au singulier »:

                      Que savait-elle, et son mari ne l’oublions pas, sur les recherches « d’amélioration » du virus (gain de fonction) pour le rendre plus redoutable ?
                      La tempête ne fait que commencer notamment outre-Atlantique.
                      https://www.bbc.com/news/57932699

                      Et une réelle mise en danger de la vie d’autrui en interdisant certaines molécules que l’on s’est autorisé à prendre.
                      https://twitter.com/hossepian1/status/1436981479515561985/photo/1

                      Ça suffit maintenant.

                      Rédigé par : hameau dans les nuages | 12 septembre 2021 à 17:57

                    6. Citoyen

                      Au sujet de « la Buse » et de l’HCQ, quand on cherche un peu, on trouve des choses intéressantes à lire, comme ici :
                      https:/ /burdigala-presse.fr/agnes-buzyn-et-tous-les-autres-ont-pris-de-lhydroxychloroquine
                      http:/ /www.a-droite-fierement.fr/le-scandale-de-la-chloroquine-continue/
                      https:/ /fr.bio.medecine.narkive.com/9iGXOaCc/buzyn-a-pris-de-la-chloroquine
                      https:/ /www.profession-gendarme.com/agnes-buzyn-a-pris-de-la-chloroquine/
                      https:/ /blogs.mediapart.fr/brigitte-pascall/blog/260620/la-guerre-des-labos-contre-la-chloroquine
                      …. Pour ne citer que ceux-là ….

                    7. MissKat

                      et lui!

                      Best of des mensonges du Vereux
                      incroyable cette capacité à dire tout et son contraire

                      https:// twitter.com/lanoixdu24/status/1436618654511255559

                    8. MissKat

                      il ya eu l’interdiction de l’HCQ, mais aussi le blocage de l’Azythromicine par Salomon

                      Raoult donne tjrs HCQ + AZT

                      de même Maudrux IVER + AZT

                      il y aura aussi bcp à dire sur Costaglioala et les blocages de l’Ivermectine

                      le problème dans cette affaire, c’est que ce sera des batailles d’experts et de contre experts, les juges n’étant pas compétents pour statuer sur le plan médical

                    9. Pierre 82

                      @MissKat 12 septembre 2021, 21 h 33 min
                      « les juges n’étant pas compétents pour statuer sur le plan médical »
                      Oui et non: interdire aux médecins de soigner, et les obliger à renvoyer les malades avec du Doliprane en attendant l’agonie, ça ne tomberait pas sous le coup de la loi, ça? Il n’y a pas à avoir une opinion médicale sur l’HCA ou l’IVM pour trancher là-dessus, si?
                      Cette procédure étant totalement contraire aux pratiques et la doctrine médicale, et surtout en opposition frontale avec les plans prévus en cas de pandémie, il me semble qu’ils ont très largement de quoi être obligés de se justifier.
                      Et si en plus, il apparaissait qu’ils se sont eux-même administré un autre traitement, il y a matière à les raccourcir, non?

                    10. MissKat

                      @pierre

                      Oui je suis totalement d’accord sur le fond, et du point de vue moral ce sont des criminels qui ont laissé crever les gens sans les soigner

                      mais il me semble que sur le plan juridique, c’est tout à fait autre chose, ayant déja eu affaire à la justice, le Juge se base sur les rapports d’expertises des médecins experts auprès des tribunaux
                      ils vont donc forcément noyer les juges avec des centaines d’expertises, études et autres , et ce sera une bataille d’études et de contre études

                      Marty a quand même ressorti récemment que dans 90% des cas, pas besoin de médocs, ça guérit sans rien le covid !
                      et comme on sait « les antibiotiques, c’est pas automatique
                      Bref
                      j’espère bien qu’ils vont réussir à le coincer

                    11. MissKat

                      Et puis il y a ça aussi: c’est quand même énorme

                      https://twitter.com/rene_chiche/status/1436758833209171973

                      René Chiche
                      @rene_chiche
                      Comment ose-t-on fixer par décret des contre-indications médicales ? D’autant plus que le RCP du vaccin Pfizer précise qu’aucune étude d’interaction avec d’autres médicaments n’a été réalisée ! L’État n’est pas médecin et doit laisser les médecins faire leur travail !

      2. Theo31

        « Edouard n’étant ni de droite, ni membre de LR, »

        C’est une grosse pute. Ce terme permet une classification rapide de l’échiquier poliotique.

    1. pabizou

      Il y a eu des manifs antipass dans 120 villes en Italie . Je n’ai rien trouvé qi confirme une manif de flics ou carabiniers mais ça ne veut rien dire, j’ai pu passer à côté . Par contre, il y a eu des manifs antipass dans plusieurs autres pays, NL, Autriche, Lituanie, Belgique, Bulgarie, Turquie, Israël, Canada, plus précisément Montréal …tout va bien pour les nazillons

      1. Pierre 82

        J’ai été à la manif dans mon bled, comme chaque samedi depuis un mois. 200 personnes, dont une certaine quantité d’abrutis gauchistes qui se sont placés devant et ont fait le plus de bruit, et qui réclament « plus de moyens pour l’hôpital », et accessoirement, la suppression du pass sanitaire. Il me semble qu’ils y fustigeaient également un certain Macron, qui serait le président des riches.
        On a quitté la manif bien avant la fin, et pas longtemps après… l’organisatrice elle-même qui est partie écœurée.
        Les résultats des manifs sont clairement des échecs. Il y avait des infirmières à qui j’ai dit qu’il n’y avait qu’un seul moyen de faire plier: que plus personne ne vienne au boulot, sans préavis, dès le 15 septembre, et que Macron soit obligé de mobiliser l’armée pour aller changer les couches dans les EHPAD, ou filer à bouffer aux malades en stade terminal. Fini, basta, démerdez-vous.
        Apparemment, elles ont ce qu’elles appellent la « conscience professionnelle » et elles ne le feront pas. Dans la vie, il faut savoir ce qu’on veut. J’ai tenté d’argumenter: qu’est-il préférable, d’accepter quelques centaines de morts de gens malades maintenant pour faire plier ces ordures, ou attendre la guerre civile, et se retrouver avec plusieurs centaines de milliers de morts de gens bien portants sur la conscience?
        Je n’ai pas eu de réponse, et j’ignore si ça les a fait réfléchir.
        A la limite, je m’en fous.

      2. Aristarkke

        Il me paraît évident qu’aucun gouvernement ne laissera la manifestation de FDO contre sa politique, être répandue à la connaissance de tout un chacun, hors les présents au Même endroit et à la même heure.
        Cela pourrait donner des (mauvaises) idées…

      3. Aristarkke

        Notez que Flop Joene a soigneusement évité de vouloir tester ce genre de manifestation, en a solvant directement les FDOF d’une quelconque obligation vaccinale…

        1. Pierre 82

          Allez, je me lance. Je fréquente ce blog depuis quelques années (un peu moins de 3 ans me semble-t-il), et je n’ai jamais osé posé la question: ça vient d’où, l’expression Flop Joene? Quelle en est la signification?
          Et faut-il le prononcer à la flamande? Flopioune?

          1. Aristarkke

            De mon imagination, cher Pierre, après que l’AdE s’était comporté comme une mauvaise imitation de Tom Cruise dans le film Top Gun, en allant faire le mariole sur les tarmacs, au tout début du désastre permanent… 😥
            Un commentateur de je sais plus où avait évoqué en réaction qu’il soit désormais appelé Top Flop, ce qui était un bon début de qualification mais insuffisant.
            En explorant un lexique de patois deuch’nord (picard, plus précisément), je suis tombé sur joene qui désigne un jeune homme mais plutôt péjorativement genre godelureau…
            C’était parfaitement ce qui convenait à cet histrion, n’est-ce pas ?

  23. pabizou

    H.S . Au sujet de la Pologne, il semblerait qu’il y a sérieusement de l’eau dans le gaz avec l’UE . Trusk vient de déclarer que la sortie de l’UE pourrait arriver plus vite que certains le croient et le président Polonais vient de refuser de recevoir Merkel . Je ne connais pas les raisons de ce bazar mais j’ai l’impression que tout ça va partir en quenouille d’ici peu et que l’Europe politique commence à avoir du plomb dans l’aile . A force de tirer sur la corde nos très chers progressistes vont peut-être enfin trouver ce qu’ils méritent…

      1. pabizou

        A 15 jours de partir rien de ce que cette vieille chèvre peut dire n’a plus d’importance . Il n’y a pas que le plan de relance qui crée des tensions avec les pays de l’est, l’immigration, le progressisme, l’écologie qui sont des moyens détournés de s’attaquer aux souverainetés des nations . Je crois qu’ils ont déjà donné, ne se laisseront pas faire et c’est une très bonne chose, si on pouvait en faire autant ça nous débarrasserait d’un paquet de crapules .

        1. MissKat

          Quand je dis que je viens de Paris, on me demande 1 fois sur 2 c’est vrai ce qu’il se passe en France? a Paris ? on voit passer des videos horribles avec des migrants?
          L’immigration est LE sujet qui les angoisse
          Le reste, ils ne sen sentent même pas concernés
          parce que les medias mainstream n’en parlent pas
          je me fais un plaisir de leur raconter quel cloaque est devenue la France. Avec tristesse.
          Surtout qu’il y a des tensions à la frontière bielorusse avec le passage de migrants venus d’Irak : grosse angoisse; état d’urgence dans ces régions, surveillance des frontières ++ avec mise en place de barbelés.
          140 migrants sont passés, c’est l’angoisse en PL.
          il ya bien quelques assos de gauche qui protestent mais globalement les polonais sont complètement anti migrants
          Ceci dit, ici c’est pas comme en France, quand on voit un mec louche tout le monde le surveille
          Il y avait un black surement un dealer, pour touristes je pense qu’il était bien repéré !
          j’ai vu un type en capuche tirer un portable de la poche d’un polonais , tous les témoins s’est mise à le pourchasser lui faire des croche pattes: le mec à la fin l’a chopé et l’a tabassé, et a récupéré son portable tout pété.
          Tranquille, même pas d’intervention de police. Les hommes ici ont des C…
          Vu de ma fenêtre sur la grand place de la ville.
          Pas bon la pologne pour les délinquants. De toutes façons ils ne resteront pas, il n’y a aucune aide pour eux.

          1. Malancourt

            Ce que vous écrivez donne envie d’aller vivre en Pologne. Ce serait quand même un comble pour mon épouse car ses grands-parents maternels étaient des immigrés polonais, venus de la région de Cracovie au début des années 20.

            1. MissKat

              Mes parents ont fuit le régime communiste dans les années 60 pour le pays de cocagne et de liberté qu’était la France alors.
              Nous voilà donc revenus chez nous…
              c’est très étrange en effet

              1. Pierre 82

                J’ai un peu peur que le courage des Polonais ait une fin. Tôt au tard, les mondialistes (déjà en nombre en Pologne dans les grandes villes) grignotent les meilleures places. Dites-vous bien qu’il suffira d’une seule législature aux mains de ces gens-là (les conservateurs ont de moins en moins d’audience dans les villes, et pourraient un jour trébucher et perdre le pouvoir), et ils auront tellement transformé les institutions qu’il sera quasi impossible de faire machine arrière. C’est comme ça qu’ils ont conquis l’occident.
                Je prie pour un effondrement économique. Seule une famine, ou une guerre civile pourra nous sortir de ce merdier.
                La divine surprise, en quelque sorte.

                1. Husskarl

                  C’est que les conservateurs ne font pas le boulot, ils devraient verrouiller les institutions pour éviter ça. Mais pour la plupart, ils restent des étatistes et ils veulent donc conserver leurs possibilités d’extension de pouvoir.

                  1. Pierre 82

                    Les conservateurs ne sont pas tous des libéraux, hélas. Regardez Zemmour, ou même MLP.
                    Je ne suis même pas certain que Marion Maréchal le soit. Ceci dit, elle me paraît survoler intellectuellement le marécage, elle est un niveau au dessus.

              1. Pierre 82

                Ça dépend comment on vit là-bas avec un salaire moyen.
                Petite remarque générale à propos du niveau de vie: je considère qu’un pays où les libertés individuelles de base ont été à ce point abolies, dispose dans la réalité d’une qualité de vie très médiocre, même si les salaires sont élevés et qu’on peut acheter beaucoup de choses dans la mesure où on s’est plié aux diktats du régime.
                L’évaluation du niveau de vie tient compte de cela aussi. Dans une ambiance de merde, avec des gens qui tirent une tête de six pieds de long, avec des flics en arme partout, des blocs de béton disposés sur la moitié des trottoirs, de plus en plus de check points, est terriblement anxiogène et réduit complètement à néant toute notion de bien-être supposé être assuré par un salaire élevé. Autrement dit, être bien payé mais vivre en régime de semi-liberté n’a aucun intérêt.
                Si j’avais 30 ans de moins, oui, j’essaierais de prendre ma famille et me serais probablement déjà barré (j’y aurais songé depuis au moins 6 ou 7 ans). Là, je suis fatigué, et j’attends la guerre. On verra sur place ce qu’il faudra faire.

          2. Ce n’est pas une question de couilles. En France, intervenir ainsi, c’est risquer plus que la racaille. À la fin, les hommes ont des couilles mais aussi un cerveau et laissent filer.

    1. MissKat

      Ici il est dit que Merkel a été reçue très aimablement par le 1er ministre.
      Les tensions avec BXL concernent toujours l’indépendance des Tribunaux polonais par rapport à la Cour Européenne
      Ce qui ici est très bien vu iciC’est sur que l’UE aurait interêt à remplacer les juges par des progressistes pro UE
      Le 1er ministre a dit qu’il n’est pas question d’une sortie de l’UE
      C’est un bras de fer

  24. TiKamthi

    petite conversation très intéressante entendue un jour par hasard. Ou pas!

     » Alors, tu crois que ça va marcher ?

    Bien sûr !
    Ça a toujours fonctionné non ?

    Oui mais cette fois-ci, ce qu’on va faire est énorme !

    Ne t’inquiète pas, on contrôle tout.
    Tu connais la logique, non ?

    Oui, créer une peur panique dans les populations.

    Voilà ! Tu sais que quand la peur dirige la vie, le cerveau est quasi déconnecté. On ne réagit qu’aux émotions, on ne réfléchit plus. Il suffit alors de savoir orienter ces émotions vers le but choisi et instiller une obéissance, un conformisme général. Tu sais comme moi que quand la peur domine l’existence, on s’accroche à n’importe quoi pour survivre. Ce n’importe quoi, c’est nous qui leur donnons.
    On crée la peur générale et on leur offre notre solution, qui n’en est pas une, mais bon ! Du moment que ça marche. Une bonne panique pour orienter le troupeau vers l’enclos bien douillet qui les attend.
    Il faut que la petite lumière qu’ils aperçoivent au bout de leur tunnel sordide soit celle qu’on leur a allumée. Ils courront vers elle.
    On fait çà très bien et dans le passé et c’est une méthode qui a fait ses preuves, non ?

    Je sais !
    Mais si certains essayent malgré tout de comprendre ce qu’on veut faire et en parlent autour d’eux ?

    Et bien là, on sort l’arme du ridicule et du conformisme.

    Premièrement, leur donner une étiquette ridicule avec un nom qui leur colle à la peau.
    Les faire passer pour des dingues, des idiots, des hurluberlus qui imaginent des choses, proches du fous, quoi ! Les ridiculiser dans leurs entourages, leurs familles, leurs milieux de travail.
    Ensuite faire circuler le nom partout dans tous nos médias avec une connotation de ridicule, d’idiotisme. Même avec la rumeur, on sait faire.
    On est même très doués pour ça !
    Ils n’arrêterons pas de se lancer ce nom dès que l’un d’entre eux aura une idée différente du groupe.
    Tu sais comment ils sont !
    Le conformisme aidant, la pression du groupe en plus, ceux qui questionnaient, qui réfléchissaient, arrêteront de chercher et se tairont.

    Tu sais, très peu de personnes osent aller contre leur milieu dominant.
    Le peu qui ne tomberont pas dans le piège seront totalement isolés de leurs milieux et ne représenteront plus aucun danger.
    Les gens ont besoin d’être en groupe pour se sentir en sécurité, le réconfort douillet du troupeau est si attirant. Il faut des caractères très forts pour résister à la pression. Ils ont une peur panique de la solitude.
    Non, ne t’inquiète pas, tout est prévu !
    Tu es rassuré ?

    Oui.

    Alors, si on allait manger ?

    au fait, c’est quoi le nom choisi cette fois-ci.

    Simple ! Conspirationniste et aussi conspirationnisme comme pseudo-maladie mentale. »