Il faut se débarrasser des médias traditionnels

Dans de récents billets, je notais la multiplication des demandes de censure des réseaux sociaux. L’analyse montre qu’elle ne doit évidemment rien au hasard et qu’elle est même une tendance inévitable de ces plateformes.

Schématiquement, cela fait 30 ans qu’internet atteint les masses, 20 ans qu’il est commercialement rentable, et 10 que les réseaux sociaux se sont mis en place.

Les États ont senti, d’abord confusément, que ce réseau servirait leur soif de taxes et de propagande, sans saisir au début sa nature disruptive pour l’assise de leur pouvoir : la propagande qu’ils distribuent régulièrement a commencé à moins bien fonctionner à mesure que les sources d’informations de l’individu moyen ont commencé à basculer des moyens de diffusion traditionnels, centralisés, vers les moyens alternatifs qu’ont rapidement constitué blogs, réseaux sociaux et internautes lambdas.

pub vintages facebook, youtube, twitter, skype

Parallèlement, on a nettement observé une désaffection de ces mêmes individus pour les médias traditionnels : l’audience télévisuelle s’est morcelée, l’attention des spectateurs a nettement décru et s’est éparpillée sur de nombreuses chaînes nées d’une concurrence de plus en plus importante. Les consommateurs télévisuels de jadis sont devenus plus difficiles à attraper : si les retraités restent fidèles aux rendez-vous habituels (20H typiquement), il n’en va plus du tout de même de toutes les générations suivantes qui prennent les émissions télé comme une source parmi d’autres, pas moins mais aussi pas plus importante ou surtout plus crédible qu’une autre, internet inclus.

Cette perte de crédibilité se mesure assez précisément à l’effondrement du lectorat de la presse traditionnelle qui, même reportée sur internet, ne parvient pas à regagner son statut de principal vecteur d’informations. Dans ce cadre, les acteurs de cette presse traditionnelle sont souvent les plus virulents opposants à l’expression libre sur internet : cachant soigneusement qu’internet est devenu la source de la plupart des révélations fracassantes sur ce que le monde compte de manipulations, de vilains secrets d’États et de magouilles en tous genres, cette liberté d’expression est régulièrement présentée dans les médias traditionnels à l’aide d’épiphénomènes comme la source de toutes les rumeurs, les mensonges et les bobards voire les théories conspirationnistes.

Les « Fake News » deviennent l’excuse facile pour ranger internet dans la case des fléaux de l’information.

Or, si l’on prend un peu de recul, on comprend que les médias traditionnels interviennent entre la source de l’information et ceux qui veulent être informés. Dès lors, les journaux, la radio et la télévision ont, depuis qu’ils existent, opéré en tant qu’intermédiaires au début indispensables entre le peuple et le pouvoir, entre la source des informations et ceux qui souhaitent être informés.

Jusqu’à récemment, ces médias traditionnels étaient nécessaires puisqu’il fallait un moyen technique et opérationnel de collationner les informations et les présenter de façon digeste et analytique. Avec l’arrivée d’internet, cette nécessité a disparu.

Avec cette disparition a aussi disparu le filtre (et les biais) que ces médias représentaient : l’information est disponible, certes, mais dans son intégralité, c’est-à-dire un véritable déferlement de ces informations de toutes natures et de toutes qualités, impossible à capter intégralement par un humain normal. En créant des « bulles informationnelles » autour de l’internaute – au début involontairement puis maintenant de façon calculée, algorithmique – les réseaux sociaux ont alors permis de recréer ces filtres et permettre à chacun d’accéder aux informations qu’il juge pertinentes.

Les enjeux politiques du contrôle de l’information sont gigantesques, primordiaux même pour ceux qui entendent conserver le pouvoir et il s’est donc passé ce qui se passe toujours lorsqu’une technologique vient bousculer ces hiérarchies et ces dynamiques de pouvoir.

D’une part, la presse croit vendre de l’information alors qu’elle vend une capacité à l’organiser, l’analyser et la rendre intelligible. Or ceci a été « uberisé » très vite avec internet. Malgré tout, la presse continuer à miser sur la vente d’information alors qu’elle s’est largement fait dépasser par toutes les plateformes de diffusion actuelles. C’est une erreur comme celle de Kodak croyant vendre des photos alors qu’elle ne vendait que des capacités (chimiques) à enregistrer des souvenirs. Dans ce cadre, l’avenir de la presse traditionnelle est tracé : elle va disparaître, et son aspect actuel faisandé est l’étape logique avant cette disparition.

D’autre part, ceux qui l’ont pu se sont déplacés vers internet avec le streaming et les réseaux sociaux en essayant à tout prix de conserver une position dominante. Avec différents moyens (lobbying, marketing), ils essayent de reconstituer le modèle d’information contrôlée du XXème siècle alors que les bases d’internet (par nature décentralisées) ne lui sont pas compatibles.

Ce qu’on observe actuellement, les mouvements « tectoniques » des GAFAM visant à jouer dans la même cour que les États et les régulateurs, n’est qu’une illustration de ce phénomène : qui contrôle l’information contrôle le pouvoir et les tiraillements des uns et des autres à vouloir réguler ces plateformes ne montrent en réalité que ce conflit entre l’ancien monde, pyramidal et centralisé, et le nouveau, qui entend lui aussi recréer une pyramide informationnelle contrôlée par lui pour son profit. L’actuelle décision de Google de bannir tout discours climatosceptique de ses réseaux en est un parfait exemple (parmi d’autres).

En fait, dans ce nouveau paradigme, les réseaux sociaux « officiels », qui distribuent l’onction « News vérifiée » à l’opposé des « fake news » qu’ils dénoncent bruyamment sont comme les lettrés avant la révolution de Gutenberg, ou ces prêtres qui perdirent de leur superbe à mesure que le savoir et l’alphabétisation se répandait avec l’impression et la diffusion de plus en plus importante de livres, et à mesure que les individus se forgent leur propre opinion sur les sujets de leur choix en allant chercher eux-mêmes les informations qu’ils jugent pertinentes.

A contrario des GAFAM, c’est aussi pour cela que se développent des réseaux d’information vraiment décentralisés, depuis les messageries et autres groupes internes à ces dernières (comme Telegram ou Signal) en passant par des solutions comme Mastodon : indépendant d’un organe de contrôle et de décision, décentralisés, ce sont ces réseaux sociaux, ces messageries, ou plus exactement leurs descendants dans les 5 ou 10 prochaines années, qui constitueront les vrais canaux d’information de tout un chacun dans les années à venir… Au détriment des GAFAM actuels et, bien évidemment, des autres plateformes médias.

Progressivement, les médias actuels apparaissent pour ce qu’ils sont : non plus des intermédiaires mais bel et bien des filtres et des biais encombrants entre les citoyens eux-mêmes. Les grandes entreprises de l’internet entendent prendre leur place, avec la même idée de communication pyramidale et contrôlée.

Et pour la même raison que les médias traditionnels ont échoué, elles n’y parviendront pas plus.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires370

    1. kekoresin

      Je ne sais pas trop. Il faudrait naturellement recaser une bonne partie du service de propagande dans les méandres des officines officielles et officieuses. Les grouillots pourront crever mais ça ne représente pas grand chose.

      1. Caton

        Ces gens-là gagnent plus de 2.000 €/mois, je pense. D’après le premier sinistre, ils sont donc dans la catégorie des sales riches. Donc osef. Qu’ils crèvent.

      1. Vovi31

        C’est dont nous discutions avec ma femme ce matin. Toute cette génération qui va disparaitre et avec elle tout un pan de l’organisation actuelle (médias, une certaine économie…).

        1. taisson

          C’est beau les Rêves…
          Le plus rigolo, c’est celui qui ou le changement de génération irait dans un sens souhaité ! Et bien sur forcément meilleur…

          L’ horloge tourne, et une palanquée de nouveaux vieux arrive tous les jours…Ils n’utiliseront simplement plus les mêmes outils !
          Le remplacement des médias classiques, passés de mode par des médias tout aussi inféodés au système, mais dont les nouveaux arrivants seront accros dès le berceau n’arrangera rien.
          Les googles et autres sont bien les dignes successeurs de france dimanche et même de l’huma pour certains !
          Peut on croire un instant que l’énorme majorité des enfants d’aujourd’hui ne feront pas des vieux encore plus formatés,simplement en remplaçant le journal ou la TV par le smartphone, ou, mieux, (qui sait pour un jour, peut être proche…) par la puce électronique greffée à la maternité ?

          Pensez vous que ceux qui n’ont plus de curiosité, « grâce » à un « savoir » soigneusement orienté, coulant, sans cesse, jusqu’à la saturation, de leur mode de communication favori, et quasi obligatoire, puisque devenu « multipass » seront capable de plus de discernement que les anciens ?
          Un crétin crédule l’est , toujours, quelle que soit son époque…
          Et s’endormir devant le 20h ou devant son écran de google actus, la différence n’est pas énorme…

          Les nouveaux médias seront simplement encore plus efficaces au niveau des propagande officielles, a chaque « changement de génération » !!

          Former les jeunes à la curiosité, et essayer de leur donner un peu de culture, et ils seront d’eux même un peu plus méfiants sur les « vérités toutes faites » des modes et des influences médiatiques, voila un rêve à essayer de construire pour éviter d’aller de pire en pire !

          1. kekoresin

            « Les nouveaux médias seront simplement encore plus efficaces au niveau des propagande officielles, a chaque « changement de génération » !! »

            Je ne suis pas sur car aujourd’hui encore, la tv a une énorme influence sur une certaine classe d’âge. Je vois la réticence qu’à ma mère et le gens de sa génération à remettre en question les infos vomies par une pute du 20h. Sur le net, l’info reste protéiforme mais les biais cognitifs appuyés par les algos font que l’exposition est souvent orientée dans le sens du poil de celui qui la reçoit. La filtration des plateformes est également un problème et aura tendance a favoriser la doxa sur des sujets qui irritent des minorités très braillantes ou des gouvernements qui essayent d’enfoncer de saines taxes pour sauver la planète.

            Quoiqu’il en soit la force de frappe des médias en général va se diluer, devenir plus centrée sur l’individu qui sera seul devant un flot d’infos, non seulement impossible à digérer, mais également très difficile à partager. Il est rare que les gens partagent des contenus longs et pertinents en famille. Souvent on relaye une vidéo courte, souvent d’une cascade ratée de minou au balcon, sur un autre écran individuel.

            Restent des vieux réacs dans mon genre qui invectivent la TV l’apéro à la main. https:/ /youtu.be/JQTp6EegJas?t=38

            1. Gelato29

              Fait la même chose le week-end dernier chez mes beaux-parents (qui matent la TV à longueur de journée) : j’ai braillé comme un âne sur les âneries des journalopes de France TV, en me resservant deux fois de leur bon vin blanc et en me bâfrant de leurs excellents zakouskis !
              Y’en a pas un qui a moufté !

            2. MCA

              @kekoresin 22 octobre 2021, 11 h 35 min

              Bof!

              Chaque génération gèrera sa galère comme elle le pourra, ça a tjs été comme ça et ça continuera.

              Le « bon vieux temps  » fantasmé n’a jamais existé pas plus que l’avenir radieux fantasmé.

              A mon humble avis, la meilleure arme à donner aux jeunes générations est le savoir (le vrai, celui qui est difficile à acquérir et qui demande un effort pour le faire) associé à l’esprit critique.

              Comme ce n’est plus l’Ednat qui va leur donner, il incombe aux parents conscients de l’enjeu et qui peuvent le faire, de le faire.

              Tant pis pour les enfants qui n’auront pas la chance de naître au bon endroit au bon moment.

              1. Pierre 82

                +100
                Ce sont les parents qui doivent éduquer les enfants, et qui formeront leur esprit critique (ou pas). L’école, qui auparavant s’appelait « Instruction » ne devrait s’occuper exclusivement d’apprendre des contenus (lire, écrire, compter, apprendre l’histoire, etc…). Leur rôle n’est pas d’éduquer.
                Le souci, c’est que beaucoup de parents ne le font plus…

              2. Pheldge

                tu es un doux rêveur … avec l’endoctrinement pratiqué par l’EdNat depuis 40 ans, il n’y a plus beaucoup de parents capables de transmettre la curiosité, le goût d’apprendre, et l’esprit critique. S’il en reste, c’est parmi les grands parents qu’on les trouve. Quant aux millennials comme on dit, laisse tomber, ils sont irrécupérables ! CPEF comme dit quelqu’un 😉

                  1. Pheldge

                    oui, mais nous sommes une espèce en voie d’extinction, ce n’est pas parce que tu comptes quelques rescapés que c’en est plus rassurant … Pour ma part, je désespère, en regardant dans mon entourage, et quand j’ose un conseil, je passe pour un extraterrestre!

            1. Pheldge

              « la transition va être lente » ? elle va surtout se faire selon une logique économique, c’est d’ailleurs bien pour cela qu’on parle de la transition éco-logique 😉

  1. Le Gnôme

    Celui qui cherche peut trouver des informations, et se faire une opinion en les recoupant.

    Mon père m’a laissé une collection constituée de l’hebdomadaire L’Illustration entre août 1914 et mars 1919. Quand on songe que la presse papier était la seule source d’information, on est sidéré par le nombre de bobards qu’elle véhiculait déjà. Seule différence, c’est bien écrit. Normal, il n’y avait pas d’école de journalisme.

    1. Calvin

      Pour l’école du journalisme, je n’ai pas la même approche.

      La « mal-écriture » est le résultat de l’EdNat.
      L’école des journalistes y ajoute un volet biais et marxisme aux prétendants.

    2. Higgins

      Le problème est que, à une époque où jamais l’accès à l’information brute n’a jamais été aussi facile, l’exploitation qui en faite est absolument lamentable. Les journalopes ont oublié, à de rares exceptions, qu’une information doit être recoupée et si l’objectivité restera toujours un vœu pieu, il convient d’en respecter les formes a minima. Ils ont également oublié que les agences officielles ne sont plus une source digne de foi. Là dessus, les connaissances croissantes en neuro-psychologie et sciences du comportement facilitent la rédaction de texte ou de titre très orienté. Exemple, ce titre du Midi Libre qui est absolument abject même s’il reste factuellement juste : https:/ /www.midilibre.fr/2021/10/21/covid-19-contamine-par-un-chauffagiste-antivax-un-homme-vaccine-meurt-du-virus-en-quelques-jours-9881757.php

            1. Caton

              Bah oui. C’est l’AFP, c’est la vérité officielle, donc forcément factuelle, juste, Gaïa-compatible et fact-checkée.

              Vilain complotiste !

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Ce que ce torchon ne parvient pas à escamoter, c’est que le vaccin n’a pas protégé de la maladie, ni d’une forme grave.
        Un exemple de plus en ce sens.

        L’abject couplet contre les antivax est un cache-misère qui ne cache rien.

        1. Laurent a LA

          presque pas HS
          encore une video du pro-vaccin qui milite pour verifier que le vaccin est bien fait par injection intra-musculaire

          https://youtu.be/H7inaTiDKaU

          Le point important de la video, selon moi:
          -> si vous vous faites vacciner (malgre tout) et avez un gout metallique dans la bouche immediatement apres, faites tres attention a tout comportement cardiaque inhabituel.

        2. Aristarkke

          Ce qui compte, c’est que cela soit dû à une forme atténuée du Covid, pas une normale survitaminée avec plein d’agressivité dedans.

  2. MCA

    Question du jour :

    D’où nous vient ce besoin compulsif d’être « informé », sachant que cette information n’est pas un savoir au sens culturel du terme et se trouve être périssable?

    1. P30

      être informé doit donner une sensation d’appartenir au groupe ou à un groupe, je pense. Ca doit aussi être ancré dans nos cerveaux reptiliens, pour un homme primitif, l’info de où est le prédateur est vitale. Je conjecture.

    2. Dr Slump

      C’est ce que je me demandais hier. Pourquoi se faire du mal au cerveau en prêtant constamment attention aux flots d’image, de propos négatifs, anxiogènes et manipulateurs ?
      Chacun s’enferme chez soi pour se faire bourrer le crâne, et ne plus parler à ses voisins.

    3. Jacques Huse de Royaumont

      La question ouvre à tout un débat que l’on n’épuisera pas en quelques lignes.

      Pour une part, « savoir » ce qui se passe, c’est se sentir appartenir à la communauté des hommes, c’est être dans le monde et d’une certaine façon, y participer. Le besoin de s’informer a toujours existé, et a toujours accompagné la circulation des marchandises dont elle était le complément naturel et indispensable.

      Pour la part, je coupe souvent l’info pendant la trêve estivale, et cela fait beaucoup de bien. Mais pas cette année : il valait mieux être au courant des derniers coups tordus du pouvoir pour ne pas hériter une surprise à 135€.

      1. Pheldge

        j’ajoute que comme personne n’a vraiment le temps de vérifier, croiser, la masse d’infos qui nous submerge, nous sommes bien obligés de passer par « un média de confiance ». Le problème se trouve déplacé, des médias traditionnels vers d’autres plus modernes, qui disposent désormais de moyens de connaître leur lectorat, et leur fournir sur mesure le contenu qu’ils attendent.
        Avec ceci de nouveau, que le lectorat peut commenter quasi en direct, approuver sa source, et insulter ceux qui pensent autrement, et je ne sais pas si c’est un progrès …

    4. heli0gabale

      Intéressant comme question.

      Je dirais que c’est le besoin de se créer des arrières-mondes qui correspondent à nos goûts esthétiques et à un genre de pulsion primaire qui veut absolument savoir ce qu’il se passe autour de nous.

    5. Pythagore

      Perso, je m’informe surtout sur ce qui peut avoir une influence directe sur ma vie. Pour pouvoir faire des choix, il est nécessaire de connaitre son environnement et de s’éclairer.
      Par ailleurs, on est bien obligé de suivre l’évolution des injonctions gouvernementales et législatives si on ne souhaite pas se retrouver rapidement hors la loi en véhicule diesel de 1975 en plein Paris vers 22h à 300km de chez soi (en avril, cela vous aurez valu 3 infractions).

    6. durru

      « cette information n’est pas un savoir au sens culturel du terme »
      Ah bon ???

      Je crois surtout qu’il convient de préciser de quel genre d’informations on parle. Qui ici pourrait exercer sa profession sans accès régulier aux informations ?

    7. Ba

      On s’informe de manière compulsive pour anticiper les saloperies gouvernementales et même internationales qui vont essayer de nous dégommer la tronche, pour s’y préparer en faisant tout pour minimiser l’ampleur des dégâts pour soi.
      Un exemple très simple, aujourd’hui les gens aguerris de l’information conseillent de faire des réserves de nourriture pour l’hiver.

      Autre raison très importante : s’informer permet de réduire la violence psychologique de l’impact des bouleversements dans nos vies quand les faits / mesures politiques surviennent, si on sait à l’avance que ça va survenir.

    8. Yanka

      Le besoin d’être informé participe de la géolocalisation : où suis-je dans le vaste monde ? Et selon les informations que je reçois, je suis rassuré ou non. Ça rejoint le besoin de savoir où le prédateur se trouve. J’imagine qu’il devait y avoir pas mal de ragots au temps des cavernes.

  3. Stéphane B

    Arrêter de subventionner la presse pourrait suffire pour la rendre plus légitime et surtout plus honnête. Chacun choisirait son parti et ce serait vraiment arguments contre arguments.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Oui, il y aurait peut-être 4 fois moins de titres, mais au moins ce ne seraient pas des clones.
      Le fait de sélectionner, trier, hiérachiser et interpéter l’information n’est pas un problème en soi, c’est ce qu’on appelle une ligne éditoriale. Face au volume d’information disponible, c’est même un travail indispensable avec potentiellement une vraie valeur ajoutée.
      Le vrai problème, c’est que tous fassent la même chose, les même choix et les mêmes manière de traiter. C’est ce conformisme plus ou moins obligatoire qui pose problème.

      1. Yanka

        C’est le problème de la presse quotidienne, dépendant très largement des fils d’actualités des agences de presse (les abonnements coûtent la peau du cul). La plupart des articles de la presse quotidienne sont des mises en forme paresseuses de dépêches de l’AFP, alors que ces dépêches devraient former la base d’articles de fond, d’enquêtes. Le meilleur de la presse en ce moment, ce sont les témoignages des victimes et familles de victimes du Bataclan, parce que les journalistes sont sur place et donnent du brut, à forte charge émotive il est vrai, mais sans pathos, sans doute parce qu’il n’y a pas de morale à en tirer. Il m’arrive de télécharger des journaux et des magazines afin d’accéder à des articles en entier, qui m’intéressent. Sur le Bataclan et les témoignages, le Monde m’a épaté (c’était déjà le cas lors des attentats). Ou un très long et passionnant article de V.A. sur les manuscrits retrouvés de Céline. Ou encore, toujours dans V.A., un article de Tugdual Denis sur un livre étonnant de Nicolas Diat sur un clochard volontaire et mystique ayant réellement existé : Marcel Bascoulard (1913-1978), peintre de talent. Quand la presse prend son temps et laisse tomber la morale, elle demeure essentielle. Je regarde aussi bien sûr des vidéos sur YT, mais ça me fatigue vite quand on me recommande de partager, de cliquer ici ou là, de mettre un pouce. Je préfère les formats apaisés (je suis un littéraire), les gens qui parlent, et les vidéos pédagogiques sur les sujets scientifiques ou les restaurations de vieilles bagnoles. Bref, ce qui pose problème, c’est moins la presse que la tyrannie de l’actualité et la recherche du scoop et de la rentabilité publicitaire. Les magazines se portent assez bien et il y a toute une presse spécialisée. Mais je viens du vieux monde d’avant le Net, et je déplore que certains ne soient plus capables de lire au-delà de cinq lignes, de suivre un raisonnement. Il leur faut du trash et du LOL. La pire chose que je sache : Youtube en mode non connecté. Quelle horreur ! Quand je me connecte, je retrouve mon univers… un peu trop d’ailleurs, car on ne me suggère plus que des trucs qui me donnent l’impression de tourner en rond, sauf pour la musique, ce qui me permet de faire de belles découvertes. J’ai délaissé les réseaux sociaux pour des questions de censures, ce qui ne m’empêche pas de suivre quelques comptes Twitter, sans être inscrit. Sinon, je fais quotidiennement le tour de la presse sur internet, de plus en plus brièvement, avec une prédilection pour le Figaro (que j’achetais jadis) s’agissant de la politique et le gros de l’économie. En fait, la presse me sert de base pour d’autres explorations quand les sujets m’intéressent vraiment. Je suis abonné sinon à la revue Éléments et à l’Antipresse de Slobodan Despot. Je n’achète plus de presse quotidienne, je n’ai pas la télé et je n’écoute pas la radio.

        1. Higgins

          Peu ou prou, je suis sur la même longueur d’onde. Sur le Bataclan, au risque de choquer, je me fous du procès. Je ne lis donc aucun article. Nous sommes en guerre, chaque coup compte. J’en comprends cependant l’intérêt et en défend l’existence mais la vraie réponse est ailleurs. Elle n’est pas des plus agréable à entendre ni à mettre en œuvre mais c’est la seule qui soit réellement efficace et pérenne. C’est comme cela que les alliés ont vaincu l’Allemagne.

          1. Yanka

            Ce qui m’intéresse dans l’histoire du Bataclan, ce sont les témoignages, l’humain, la résilience du point de vue anthropologique. Je me fous sinon du procès et pour moi on peut pendre tous ces salauds ou les écarteler en Place de Grève sans le moindre procès. Ce procès permet aussi aux victimes et familles de victimes de s’exprimer enfin publiquement sur leur douleur. C’est une catharsis. Essentiel dans le processus de reconstruction. Je ne rigole pas avec ça.

            1. Theo31

              En France, les salauds sont les victimes qui osent demander la justice pour leurs bourreaux. La nomination de Dupont-Moretti au ministère de tutelle a été un bien mauvais signe pour les victimes : ce dernier est allé se faire applaudir par des prisonniers.

    2. Caton

      Il faudrait aussi privatiser radios et télévisions publiques…

      Seule la Chine communiste a plus de chaînes de télévision publiques.

      1. heli0gabale

        Je rêve d’un Z chez France Inter avec le dialogue suivant :

        – Quelle est la première chose que vous ferez si vous êtes élu ?
        – Privatiser vos gueules.

        1. Pythagore

          J’avoue que le doux rêve que la privatisation des médias nous amèneraient une qualité et une objectivité retrouvée, me laisse perplexe. Il me semble qu’en UK ou US, les médias sont indépendants et pourtant ils sont dans leur immense majorité dans la mouvance progressiste (voir le peu de support pour Trump, 4 sur 2000, alors que ds la population, c’est plutôt 50/50).

          1. heli0gabale

            Ah mais je suis totalement d’accord, mais au moins ils cracheront à la gueule des gens à leurs frais (et puis j’ai quand même envie de voir leurs faces de rat se décomposer si on leur annonce la privatisation en direct).

          2. syl20

            Il y a un journal indépendant, qui tient depuis plus d’1 siècle… sans aucune publicité….
            Car la publicité, ce sont des annonceurs… qui tiennent les lignes éditoriales dans leur petits doigts crochus, d’autant plus qu’ils sont souvent détenus par les mêmes propriétaires…

            Le Canard Enchainé… grand leveur de lièvres et éboueur des poubelles de la république !

            1. Higgins

              Mmh !!! Depuis quelques temps, il est bien docile. Je ne l’achète plus, beaucoup trop conformiste et très suiveur (sur la crise actuelle, il m’a extrêmement déçu).

            2. Dr Slump

              Le canard, plutôt grand cloaque, et colporteur de toutes les saloperies de la république. Ce n’est pas un journal, c’est un outil de médisances et dénonciations dont se sert toute la politicaille parisienne pour nuire à leurs ennemis. C’est l’exemple, le prototype même de la feuille de chou, du tabloïd. Les bons jeux de mots en première page ne rattrapent pas le ton général de ce torchon. On l’aura compris, je ne suis pas un adapte du canard. Beurk.

        2. Gelato29

          Pourquoi privatiser ? Vous êtes prêt à acheter des titres ou actions Frouze Intox ? Moi pas : tous chez Pôle Emploi et qu’on revende la maison de la radio

        3. toto17

          Haa mais le Z l’a dit l’autre jour !
          Il veut faire sauter la redevance pour que l’on arrête de se faire cracher à la gueule..
          Vrai de vrai.
          Rien que pour ça, ça vaut un bulletin.

          1. Roanna

            C’est la réponse du berger à la bergère.
            Lui, qui n’est pas invité par les médias officiels en aura probablement gros sur la patate s’il arrive à renverser le poudré.

            1. Malancourt

              C’est vrai que la presse subventionnée ne l’apprécie pas. Un article sur lui dans Le Parisien d’aujourd’hui : ses prises de position sur tel ou tel sujet sont qualifiées d’outrance. A l’époque de JMLP c’était dérapage.

      2. MCA

        @Caton 22 octobre 2021, 9 h 40 min

        « Il faudrait aussi privatiser radios et télévisions publiques… »

        Je serais moins péremptoire car franchement je ne sais pas ce qu’il faudrait faire.

        Il y a de nombreuses chaines privées et elles déversent autant de bouillie pour chats que les chaines publiques.

        Toujours le même leitmotiv, occuper, occuper les esprits en permanence avec futilités , niaiseries et surtout sport pour ne laisser aucun temps disponible au recul et à la réflexion.

        Je pense modestement qu’il faudrait surtout arrêter de se crétiniser avec la fabrique à zombies, mais ce n’est que mon avis qui est très loin d’être partagé; tout dépend de ce qu’on cherche dans la vie et ce choix est personnel.

        Quand je suis invité dans ma famille et vois sur quoi la télé est branchée en permanence, j’éprouve à chaque fois un sentiment de décalage et de solitude; il est manifeste que nous ne vivons pas sur la même planète.

        1. Malancourt

          Un ami expliquait à un de ses collègues qu’il n’a plus de télé depuis une vingtaine d’années, réponse du collègue : « mais tu fais quoi alors »?

        2. durru

          Tant qu’une bonne partie des revenus des médias viennent de l’État, directement (subventions) ou indirectement (publicité, voire contrats publics avec la maison mère), on ne peut pas vraiment parler de médias privés.
          Je sais que ce n’est pas le cas partout, mais en France c’est particulièrement flagrant.

  4. durru

    Certains s’inquiétaient sur un billet précédent que le Patron aurait perdu tout optimisme. Merci d’avoir fait un tel démenti 🙂

  5. Calvin

    J’adore les visuels des GAFAM, une ambiance rétro, compatible Big Brother !
    Pour l’article, je souscris à fond.
    Le traitement de nombreux sujets est clairement biaisé, voire occulté, mais, en lisant un article, on arrive à savoir à peu près « où est le loup ».

    1. Theo31

      Quand on explique que l’abolition des corn laws a provoque la famine en Irlande alors qu’elle est due à l’éruption catastrophique du Tambora, il y a un problème.

          1. durru

            La famine en Irlande en 1815 a été tellement terrible, que la population a augmenté de 33% (de 6 à 8 millions) les 30 années suivantes.

          2. Pheldge

            en 1815 terrible épidémie de dysenterie suite à la défaite de l’Empereur ! l’eau des gogues, water l’eau, fallait pas la boire, beaucoup n’ont pas compris …

  6. hub

    Tiens, Bolloré propriétaire de Paris Match a débarqué le rédacteur en chef. Est-ce à cause de la une à Z et son soutien au même ?

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Possible.

      Quand on voit la prestation de Z à Versailles, il est clair que ce n’est pas un franc-tireur, les réseaux de soutien et de financement sont bien en place.
      Ce qui lui est propre, par contre, c’est d’avoir pas mal de militants jeunes et enthousiastes, et un public prêt à payer sa place pour venir l’entendre.

      1. Theo31

        J’y vois la même raison pour laquelle les maires ne parraienront pas Zemmour : le chantage aux subventions.

        Les députains ont montré quelle était leur priorité en étant lors du vote du budget.

        1. durru

          On peut avoir une autre lecture de l’écart entre la présence au vote du budget et celle au vote du passe.
          Lors du premier vote, les oppositions se sont mobilisées en essayant de faire échouer le projet du gouvernement. LREM et les alliés ont réussi à avoir une mobilisation suffisante pour éviter cette déconvenue.
          Par la suite, en voyant les rapports de force, les membres des oppositions sont en bonne partie partis vaquer à leurs affaires habituelles, suite à quoi les élus de la majorité ont fait de même et à un niveau contrôlé. L’écart assez minime m’a interpellé dès le départ, pour tout dire.
          Ceci n’est pas un jugement de valeur, seulement une piste de réflexion.

          1. pabizou

            Autre piste de réflexion, on les paye pour faire leur petite cuisine ou pour contrer les abus du gouvernement? Je n’ai plus la moindre envie de trouver l’ombre d’une excuse à ces salopards qui essaient de sauver leurs fesses en se débinant . Il va falloir foutre tout ça dehors au plus vite .

              1. Pheldge

                et la simple idée qu’ils seraient convaincus de la nécessité absolue du pass sanitaire et ses déclinaisons futures, non ?
                parce que c’est un raisonnement très convenable du point de vue de l’élite …

                1. durru

                  Je ne suis pas en train de dire que ceux qui ont voté contre l’ont fait par conviction, mais par calcul politicien.
                  Si les parlementaires étaient à ce point convaincus de son bien fondé, il n »y aurait pas eu 125 votes contre sur 261 votants. En regardant de près, ça a été un vote purement politique qui n’a rien à voir avec les convictions individuelles, sauf rares exceptions (à compter sur les doigts d’une main).

                  1. Pheldge

                    ça permet aussi de faire croire que « le combat fut rude », et les journaux de titrer que ça « passe de justesse », comme ça, on atténue le côté autoritaire, et absence d’opposition, en faisant croire qu’il y a eu un réel débat !

    1. Mildred

      A mettre en parallèle avec ce que me disait un journaliste en parlant des attachées de presse : « Elles arrivent dans mon bureau la culotte à la main ! » (sic)

        1. P&C

          Bah, ce n’est que l’origine romaine du métier… acteurs et prostituées étaient rangés dans la même catégorie, et exclus de certains évènements publics (comme la crémation du cadavre de jules).

          1. Berdol

            Et jusqu’à la révolution, ils avaient droit à la fosse commune, de nuit. Ce qui prouve l’estime qu’on leur portait. Une petite actrice en 1910 était une demi-mondaine, soit une prostituée à ses croutes. Et c’était encore vrai entre les deux guerres. C’est leur adhésion alimentaire massive au communisme qui les a fait passer de la plus basse roture à la nouvelle noblesse, la Kultur

  7. Pythagore

    J’ai adoré la comparaison avec les lettrés ou prêtres avant la révolution de Gutenberg.
    Comme d’hab’ le monde gaucho est incapable de s’adapter, se raidit et préfère nous emporter dans l’abîme autoritaire.

    1. heli0gabale

      Aux USA, après s’être fait picouzé, on file littéralement aux patients la pilule bleue de Morpheus :

      https:/ /twitter.com/Soylent_Lament/status/1450831487524241410?t=bpHqejIRJOSQqS4QUa6D7w&s=19

      1. Aristarkke

        Saleté de titre ! Soylent Lament! Philou va encore grimper aux rideaux avec un tel ravivement de son espérance tant de fois déçue jusqu’à présent, malgré l’éloquence de ce titre, justement ! 😛

        1. Pheldge

          non, je ne vais pas, j’ai pas le temps ! et franchement, je ne sais pas comment vous faisez pour être ici, sur twitter, suivre plein d’autres blogs, et visionner des vidéos tout plein … déjà que je lis ce billet avec 2 jours de retard, en prenant sur mon temps de sommeil …
          Et, non, ce commentaire n’est pas sponsorisé par kleenex, bande de gros jalminces 😉

  8. singedupommier

    Bonjour
    en jetant un oeil sur le Figaro, un article ce matin :
     » A gauche toute : enquête sur la mainmise culturelle de l’audiovisuel public »
    Pas abonné je n’ai pas pu tout lire, mais quand même…
    je n’en suis pas encore revenu.

    1. Yanka

      C’est dans le FIg Mag. Un très long article que j’ai mis en PDF, dépouillé des pages pub. Où puis-je le mettre et proposer un lien, sans avoir à passer ma soirée à l’envoyer par mail ?

  9. Le Gnôme

    J’estime, à tort ou à raison, que les possibilités de bien s’informer n’ont jamais été aussi grandes qu’à notre époque. Le temps où seule la presse papier donnait l’info est terminé depuis que la radio s’est démocratisée, mais nous savons que la radio ment depuis 1940, que la télévision a toujours eu des biais éminemment discutables, mais que la toile a aboli tout cela. La multiplicité des sources est certes un frein, mais pour qui veut aller au fond des choses, ce n’est guère un souci.

    Le problème est la curiosité et de ne pas se contenter d’info prémâchée. Et la majorité des gens ne sont pas curieux.

    1. hub

      Je ne crois pas, d’ailleurs H16 le dit : lorsque Google interdit tout discours climatosceptique, il devient extrêmement difficile de s’informer sur la toile.
      Quant au manque de curiosité des gens, j’abonde.

      1. Nemrod

        Demain il fera -1 chez moi.
        2 ou 3 au départ de la battue.
        Même intoxiqués je pense que personne sera en tee shirt.
        Le réel finit toujours par s s’imposer sauf dans les journaux.

    2. Berdol

      Et d’avoir une culture générale solide et notamment dans différents domaines Histoire, géographie et économie et pourquoi pas scientifique. il faut les outils pour analyser, sinon tout se vaut. Et c’est désormais une partie du problème, la culture basique, celle qui était enseignée en primaire et secondaire, il y a 70 ans, n’existe plus. Ne parlons pas du reste, il suffit de lire les mémoires de DEA pour comprendre à quel point les outils d’analyse manquent cruellement, sans parler de la capacité à exposer clairement ses idées et les outils pour cela : d’où l’abreuvoir du troupeau à heures fixes (Il est facile à conditionner…)

      1. ValM

        +1000

        Je suis tombée par hasard sur cette vidéo cet après-midi (en cherchant autre chose, comme souvent sur Youtube) … Je ne sais pas qui est ce Belge et ce qu’il fait avec le Grand Orient de France, mais dans son discours, il explique la dégradation du niveau scolaire actuel en Occident (et cite l’OCDE)… Et quand on y pense, ses arguments se tiennent et sa conclusion à propos de la démocratie prend tout son sens aujourd’hui (vidéo de 2017) :

        https:/ /youtu.be/lFR9TQGhLo4

        Il semble être parti en croisade contre « l’approche par compétences » dans l’éducation car il y a d’autres vidéos de lui, bien plus longues et détaillées (avec des arguments auxquels je ne souscris pas toujours d’ailleurs)

  10. Rick Enbacker

    Les traîtres qui ont voté pour prolonger l’engeance sanitaire :

    https:/ /www2.assemblee-nationale.fr/scrutins/detail/(legislature)/15/(num)/4034

    1. durru

      Lu sur TGM :

      « Opération de collage d’affiches dans le métro parisien et dans la ville de Paris.

      Tous les députés qui ont voté pour le pass sanitaire et L’OBLIGATION vaccinale ont été affichés dans les métros et les rues de Paris.

      LA PEUR DOIT CHANGER DE CAMP »

      (accompagné d’une photo d’affiche avec les portraits des intéressés)

      1. Theo31

        Pour que la peur change de camp, il faudrait aller les dezinguer à l’assemblée ou dans leur permanence.

        Les flics ne sont pas les seuls à avoir de besoin de greffe de couilles.

        1. Deres

          Le souci est que je pense que voter contre quand on est député LREM cela revient grosso modo à donner sa démission … Une belle vision de la démocratie par Jupiter armé de sa foudre vengeresse.

            1. Pheldge

              l’étiquette je ne sais pas, mais le pognon du parti, ça aide à payer les affiches, et quand on veut garder son boulot, on réfléchit à deux fois ! Et puis on peut toujours se réconforter en se disant que c’est dans « l’intérêt général », puis voter sans remord « c’était un choix difficile, mais c’est pour votre bien ! »

        1. Jacques Huse de Royaumont

          Le lien donné plus haut pointe un compte rendu de l’AN avec les résultats nominatifs du vote. La liste des traitres est donc facilement accessible.

          1. Malancourt

            Merci, comme je ne peux pas ouvrir le lien j’étais perdu sur le site de l’AN, je n’avais pas fait attention au 2034 qui correspond au numéro de scrutin, et il y en a beaucoup.

      1. Rick Enbacker

        Et ils étaient presque au complet quelques heures avant pour le vote du budget…
        Environ 400 absents le lendemain soit 75 % alors que ces messieurs-dames nous font la morale pour 65% d’abstention aux dernières élections.
        Il y a des guillotines qui se perdent

        1. Higgins

          Et ces enc… ont également voté ça (enfin, ceux qui étaient présents) : https:/ /www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/covid-le-gouvernement-veut-lever-le-secret-medical-dans-les-ecoles-pour-faciliter-la-vaccination-3e0f17a6-30b8-11ec-a718-a624d0d4b41d

          Les LREM devraient prendre le slogan de Pathé-Marconi : « La voix de son maître ».

          1. Rick Enbacker

            Mais non, voyons, tout va bien ! Ne soyez pas complotiste !

            https:/ /www.huffingtonpost.fr/entry/la-reponse-de-veran-sur-la-violation-du-secret-medical-a-lecole_fr_617179b3e4b066de4f5f4df5

            1. Pythagore

              « On vous dit qu’une vaccination qui est nécessaire, aujourd’hui, est-ce qu’elle a été faite ou non. Ce qui permet d’éviter de fermer des classes”, a expliqué Olivier Véran. “On est pragmatique!”
              Encore un leitmotiv de la Macronie, le pragmatisme.
              J’aurais bien une solution très pragmatique aussi mais je sens que les officines risquent de la censurer.

              1. Nemrod

                Pragmatique : traduction on viole un des principes de base de la Médecine depuis Hippocrate.
                Ma version de leur pragmatisme est que ce sont des imbéciles.

        1. heli0gabale

          Allons plus loin, je propose que les députés soient absents 5 ans à chaque mandat et on regarde ce qu’il se passe (c’est-à-dire rien, business as usual).

        2. Berdol

          Quand mitterand a intégré une part de proportionnelle dans l’élection des députés, il a crée de ce fait une centaine de postes de députés supplémentaires . Quand cette proportionnelle a été remise en cause sous Chirac, on n’a pas supprimé les 100 postes liées à la proportionnelle d’ou le tres grand nombre de députés inutiles qui se branlent au quotidien avec notre fric

  11. chochocho-choclima

    C’ est un peu bizarre de citer une télévision d’ état pour souligner le sujet du jour, mais voici un articulet qui montre que Donald est dans la ligne de maître Hache XVI ; il veut se libérer des filtres des merdias bien-pensants ou des Gafam. On n’ y verra pas un espace de pensée équilibré, mais au moins on pourrait y voir autre chose que le « prêt à penser » soigneusement cadré anti-Trump.
    https:/ /www.rtbf.be/info/monde/detail_donald-trump-promet-la-verite-sur-son-nouveau-reseau-social-l-ancien-president-part-a-la-reconquete?id=10864763

      1. kekoresin

        Ho j’en achète jamais, j’incite les autres à le faire, là se limite mon soutien. Ils me tiennent au courant des infos locales et me refilent la matière première dont ils n’ont plus besoin, ayant installé une belle pompe à chaleur.

          1. kekoresin

            Cela même cher ami. Mais bon, avec le réchauffement inédit de la planète et la diminution du prix du KW le choix est pertinent. Et puis c’est vu à la TV et sur FB qui filtrent les fakes et transforment de la pub crasse en information chimiquement respectueuse de l’environnement 🙂

          2. Aristarkke

            Le machin qui nécessite une seconde source de chauffage, un peu comme les éoliennes nécessitant des centrales conventionnelles pour assurer les creux et bosses de leurs intermittences…

            1. Aristarkke

              Cela dit, cela fonctionne bien mieux quand le puisage calorique est effectué à la mode canadienne, dans un réseau hydraulique enterré à 1,50m de profondeur…
              Juste disposer de 300 à 400m2 de terrain, hors emprise de la maison et pas vraiment en lisière de celle-ci.
              Je vous laisse imaginer le coût global de l’installation, surtout si le terrain n’est pas accessible à une pelleteuse…

              1. Roanna

                Pour une maison pas trop gourmande une pompe à chaleur air / eau, ça devrait le faire.
                J’ai voulu en installer une il y a +sieurs années de cela et me suis rendu compte que le prix de l’engin était encore + cher (après déduction de l’avoir fiscal) qu’en Allemagne ou il n’y avait pas de subvention. J’en ai déduit que le revendeur mettait allègrement l’avoir fiscal dans sa poche en augmentant son profit sur le prix de vente au lieu de le tranférer au consommateur .

              2. kekoresin

                Les PAC sont de trois types basse, moyenne ou haute température. Les plus performantes sont les basses températures mais nécessitent un ballon d’eau chaude en parallèle. Le puits provençal ou canadien améliore le rendement calorifique mais l’installation est un vrai bordel. Cela dit ce n’est pas très technique. Il faut simplement bien calibrer le cubage total des tuyaux par-rapport au cubage de la maison. Le même principe peut être utiliser pour les VMC double flux.

                Perso je n’ai pas de PAC. Avec un bon insert et une répartition intelligente des flux d’air intérieurs, je chauffe mes 200m² avec 5 stères/an. En plus, un pote bosse dans une usine de fabrication de cagettes et je récupère des chutes de peuplier gratos. Avec le peuplier je passe à 8 stères/an qui me coûte que dalle, si ce n’est la conso de la VMC et du ballon d’eau chaude.

  12. cherea

    Bonjour H16,
    ce qui m’a surpris sur les 20 dernières années du web, c’était qu’au début des 2000’s, on avait largement l’option p2p pour communiquer, napster, limewire, kazaa…et qu’ensuite les GAFAM ont tout emporté pour monopoliser le web, je dirai bien sûr que cela a été possible avec une exceptionnelle UI…et que ça a rendu débile les masses dans le sens où poster une photo c’est rapide aujourd’hui…mais avant si on voulait mettre une photo fallait savoir un peu de htlm, css et c’était le langage du web que tout le monde devait connaître, je dois avouer que ça me manque un peu les blog foutraques avec un fond noir et une police rose italique…mais aujourd’hui tout contenu sur une plateforme est standardisé ce qui signifie que la hiérarchie de l’information est aplatie, horizontale…et que sans effort l’utilisateur est devenu débile et sans distance critique….avec ce que tu annonces, on a un sain retour du P2P à travers le Web 3.0, le web décentralisé et je trouve cela tout à fait roboratif…que le modèle traditionnel client-server soit concurrencé par du P2P avec des validateurs incités à bien faire fonctionner le web 3.0, modèle coopératif et tout à fait sain… je dis souvent, tu te fais tellement baiser dans tous les sens sur le web traditionnel que maintenant on te demande si tu es consentant à te faire violer et tu dois cliquer sur pleins de petites cases qui te demandent ton consentement donc…avec Bitcoin, les dapps sur Tezos (objkt, hicet nunc par ex pour les nft), rien de cela, tu sens que tu es dans un rapport d’égalité en te connectant avec ton wallet… j’ai vraiment senti une libération avec les dapps du web 3.0 et tu sens que le rapport de force est équilibré et qu’on joue tous avec les mêmes règles et non un rapport biaisé avec toi un petit couteau suisse et ton server en face armé de porte-avion nucléaire comme lorsque tu vas sur FB ou amazon ou tu sens que le rapport de force n’est pas sain…(cookies, historique….)

    1. chochocho-choclima

      Je fus effaré ( Hotmail 1996 ) par la facilité avec laquelle les gens ont été prêts à lâcher leur vie privée en échange d’ une interface facile au point de croire cela impossible. Depuis lors, l’ abandon du contrôle par les utilisateurs n’ a fait qu’ augmenter au point de se plaindre plus de la demande de permis de v(i)oler que du v(i)ol lui-même. Tout retour vers de la circulation d’ informations sans intervention de GAFAM ou d’ autres serait en effet éminemment souhaitable. Je crains hélas que le modèle actuel ne persiste, avec la nuance qu’ on va vers une identification encore plus directe et des lois de la part des états ou des arrangements bizou-compatibles (ou Mao-compatibles ailleurs) de la part des GAFAM pour renforcer les filtres. Bref le choix entre les anciens médias dépassés ou les nouveaux médias complices. Lorsqu’ on voit la puissance financière des GAFAM , je ne suis pas sûr que des systèmes décentralisés puissent remonter la pente. Le billet du jour contient une note positive de renouveau de liberté étouffée mon pessimisme. J’ espère (de nouveau) me tromper.

        1. P30

          Pardonnez-moi, mais perso je ne comprends rien à ce qu’est Urbit, sinon que ça a l’air intéressant… Je m’intéresse plus à Mencius Moldbug qu’à Urbit. Mais je ne crois pas que ce soit comme Android ou Windows. ça me semble être une façon d’héberger ses propres services plutot que de les louer à Twitter. On achète une part de web Urbit, plutot que de subir pubs ou censures. Je crois…

    2. Yanka

      Laurent Ozon sur Twitter a récemment posté un lien vers un article sur NYM, le nouvel Internet décentralisé et sécurisé basé sur les cryptos. C’est présenté comme le projet le plus attendu de l’année.

      https:/ /twitter.com/LaurentOzon/status/1450171295782608899?s=20

    3. Roanna

      Je sens comme un nostalgique du DOS au début de WIN.
      Moi ça me manque pas, pas plus d’ailleurs que les carrosses avec des roues en bois.

  13. kekoresin

    Le business modèle des GAFAM est le même que celui des médias tradi. La pub finance le contenu à de rares exceptions près. Sur le net tu peux bloquer les pubs. Avec un bon VPN et un bloqueur de sniff t’es relativement pénard question traçage.

    1. Yanka

      Je suis toujours surpris par les gens qui gueulent contre la pub dans des vidéos : je n’en vois aucune, je n’en soupçonne aucune. Pour moi, le Net est un monde sans pub.

        1. Pythagore

          J’utilise adBlock, extension pour Chrome, dispo pour d’autres browser aussi je crois, et ca marche très bien. Bon au bout de qq jours il commence un peu à faiblir et il faut redémarer Chrome, sinon pas de soucis.
          J’ai regardé l’abonnement premium de yt (11eur99 ou 17eur99 plan famille), aussi cher que Netflix, alors que youtube ne crée pas de contenu, il se contente de diffuser le contenu des autres. Je ne trouve pas ca très compétitif.

          1. Yanka

            uBlock Origin fait un meilleur boulot que AdBlock en ce sens qu’il réorganise l’espace utilisé par les pubs. Et si un bidule dérange, un cadre, on peut toujours le niquer manuellement.

          1. Aristarkke

            C’est ce qu’Abdeslam, le privé de septante hétaïres, a cru bon de préciser lors du procès, qu’il n’avait rien de personnel à l’encontre de ses victimes…

            1. Pheldge

              c’est septante deux Papet, on voit bien que tu est un mécréant d’infidèle !
              fr.wikipedia.org/wiki/Houri#Interprétation_traditionnelle

        1. Dr Slump

          Oui voilà, la haine des fanatiques de l’islam, c’est excusable, cépaleurfôte, célafôte des blancs, par contre la haine des français, e,n fait, tout ce qui vient des français, c’est mal, épicétou. C’est con? Oui, c’est le monde du journalimste français.

            1. Dr Slump

              Le monde dans lequel les journalistes français croient vivre. Un monde imaginaire, ou halluciné, je ne sais pas, mais pas le monde réel.

                1. durru

                  Le quartier est « sympatique » (maire EELV) et « connu pour ses fusillades et règlements de comptes » (police).
                  Je trouve le journaliste moins mauvais que la moyenne, le « non-radicalisé » étant le propos du procureur.

                  1. Pheldge

                    et pourquoi donc un Croyant devrait-il justifier l’égorgement d’un infidèle qui est quasiment une oeuvre de salubrité, conforme aux préceptes divins révélés par le Prophète ?

      1. Nemrod

        Oui vous n’aurez pas ma haine gnagnagna on connait la chanson.
        Et ben moi celui qui touche à mes enfants l’aura ma haine et il m’aura sur le râble à la moindre occasion jusqu’à ce que je claque et peut être même après.
        Je doit pas être normal.

        1. Rick Enbacker

          Je revendique personnellement le droit de ne pas aimer tout le monde voire de détester certaines personnes ou groupes de personnes et j’emmerde tous ceux à qui ça déplaît.
          Quant au qualificatif de machinophobe qu’on nous sert à tout bout de champ, il est impropre. Il n’est pas ici question de peur mais d’indifférence, de mépris ou carrément d’hostilité.

        2. Dr Slump

          « Vous n’aurez pas ma haine », ouais, donc en fait ce sont d’autres que ceux qui les agressent ou les tuent qui auront leur haine. Qui veut faire l’ange fait la bête.

    1. Citoyen

      La raison cachée, glot, et surtout insupportable, est très probablement que le dit Patrick Jardin a un compte ouvert chez « Riposte Laïque », où il s’exprime régulièrement … Ce qui ne laisse pas indifférent, au point de donner de l’urticaire, à ceux qui se prétendent les « censeurs officiels », et leurs sous-fifres … Ce qui s’inscrit totalement, comme exemple, dans la logique du billet du jour de H16 …
      A voir ici :
      https:/ /ripostelaique.com/grace-a-stephanie-marteau-toutes-les-teles-me-reclament.html

  14. Higgins

    Il ne fait pas bon à se mettre en travers de la Macronie : https:/ /www.lefigaro.fr/faits-divers/le-magistrat-charles-prats-vise-par-une-enquete-administrative-20211021

    1. Mildred

      Normal après un grand article signalé en couverture de Valeurs Actuelles le 14/10

      « Scandale à grande échelle
      Les 100 milliards volés de la fraude
      Evasion fiscale, aides Covid, fraude sociale…
      Exclusif : le nouveau livre du magistrat Charles Prats
      révèle comment l’État se laisse piller »

      Il y a encore des magazines qu’on ne devrait pas se priver de lire !

    2. Citoyen

      Eh oui, Major, on va certainement lui reprocher d’être allé faire la promo de son bouquin cher C.Gave, qui lui-même soutient le Z ! … Ce qui pourrait laisser entrevoir qu’il n’a pas le bon profil, qu’il ne ferait pas partie de « la famille » … C’est insupportable !…
      Il y a des chose qui ne se font pas, quand on est au service d’un état socialo … Il faut un minimum de tenue … Prouver que l’on est digne d’être considéré de « la famille »… Un petit côté Corleone …

    3. Dr Slump

      Plus précisément, il ne fait pas bon de se mettre en travers de la sécu. C’est un peu comme vouloir témoigner contre cosa nostra: on va te le faire payer…

    4. kekoresin

      Ça en dit long sur indépendance de la justice! Dans un pays où un juge n’est jamais inquiété pour ses agissements professionnels ou ses jugements parfois à contre courant du droit au profit d’une orientation politique, il semble que Monsieur Prats jouit d’un régime d’exception.

      Les méandres tentaculaires du pouvoir infeste l’entièreté du système qui peut compter sur les petites mains du fonctionnariat qui vit en symbiose avec lui. Ainsi tout organisme néfaste aux métastases déclenchera une violente réaction d’autodéfense.

    5. Pheldge

      voyons Major, notre institution judiciaire est au dessus de tout soupçons, nous le savons tous ! elle n’est composée que de magistrats intègres, et il doit y avoir au moins quelques milliers de cotes dans ce dossier, qui est donc très argumenté et sérieux !
      Quant à vous autres, les railleurs, les sceptiques, les complotistes qui osez mettre en doute la probité de cette admirable Institution qu’est l’Administration judiciaire, avez-vous lu le dossier avant de lancer critiques et accusations ? 😉

    1. kekoresin

      Comme le dit si bien Blablachier ce n’est qu’une coïncidence.

      Goebbels l’attend pour le féliciter et pas que lui du reste; ils vont finir par manquer de place en enfer. Heureusement un gros arrivage d’éscolos viendra pour convaincre le diable de construire à la verticale histoire de rendre l’enfer encore plus insupportable. Ils seront nombreux au futur salon: Habitations d’enfer – Satan m’habite Ha !

  15. lxy

    Concernant les media, je suis abonné (5$/mois)au media américain (www.medium.com) qui « tire » à 60 millions d’exemplaires;Les articles sont renouvelés chaque jour. Il donne un excellent aperçu sur l’état de la technique et de la recherche mondiale. Il traite une quantité de sujets dans tous les domaines notamment le Covid..
    Il est évidemment  » de gauche » et « woke ». Comme on ne peut pas lire tous les articles on évite de lire « ceux de gauche ». Il n’y a pas de « journalistes ». Chacun peut contribuer.comme rédacteur. Mais il existe quand même un « fonds » de spécialistes de très haut niveau sur des sujets pointus (cosmologie, physique quantique , intelligence artifiicielle, programmation , informatique).
    Un modéle de media d’avenir …sans journalistes.!
    PS- Il n’ y a jamais de contribution venant d’équipes francaises. Certes il y a l’obstacle de la langue…mais s’il n’y avait que celà ! CPEF

    1. P30

      Medium et Quillette en effet sont le futur, mais surtout des plateformes comme Substack. Personnellement j’ai choisi de monter mon propre blog, ça coute peu cher, mais peut etre un jour irai-je sur substack.

        1. MCA

          « Fini les recherches moites dans les tréfonds des internets interlopes. En venant ici, vous obtenez à la fois des opinions extrêmes, des arguments foireux, des passions coupables et une petite nausée purgatoire. »

          MDR!!! sacré H16 !!!! 😆

          1. Pheldge

            bon, je sens qu’il va falloir que je me dévoue, pour y apporter une dose de cet humour raffiné, délicat et subtil, ce plaisir de l’esprit réservé aux fins connaisseurs, qui est ma marque de fabrice fabrique 😉

  16. Murps

    Un titre de presse bien connu lance l’alerte.
    Ce qui arrive est gravissime.

    « Médias : l’extrême danger Bolloré

    C’est un nouveau et gravissime séisme que vit la presse française. Alors que depuis de longues années de grands titres ont été rachetés les uns après les autres par une poignée de milliardaires, entraînant une double normalisation, économique et éditoriale, l’un d’eux, Vincent Bolloré, accélère cette descente aux enfers.  »

    Moi, je ne peux pas lire ce genre de truc sans être plié de rire.

    Traditionnels ou pas, si les média français faisaient un véritable travail d’information dans un esprit pluraliste, leur faillite actuelle ne serait peut-être pas aussi patente.

    Tiens, Z pourrait également dire « si je suis élu, vous pourrez vous mettre où je pense l’aide à la presse ».

    1. Mangouste

      Vous avez oublié le plus croustillant dans le chapeau de l’article en question :
       » Le procédé fait penser à l’asservissement de la presse des années 1930. »

      Brrrr. Entendez-vous ce bruit de bottes qui monte ?

  17. Rick Enbacker

    https:/ /fr.news.yahoo.com/hausse-carburants-macron-r%C3%A9pond-%C3%A0-171828880.html

    Une mesure qui profite à tous ! Non mais quelle horreur !
    Vite, discriminons encore !
    Mais qu’attendez-vous donc pour intégrer le chèque énergie dans le passe nazitaire ?

    1. kekoresin

      Pas un journalope pour exposer un simple fait:
      – 2012 prix du baril 128 $
      – 2021 prix du baril 85 $
      – Prix à la pompe plus cher qu’en 2012 !

      Soit les journaleux sont à la solde (#suce mon mécène), soit ils sont incompétents en maths, soit ils pensent que les français sont trop cons pour calculer un pourcentage ou faire une soustraction, soit un mélange de tout ça. Il faut dire que chez beaucoup de gens t’entends la mer quand ils penchent la boite à neuneurone !

  18. Pierre 82

    Totalement HS (quoique)
    L’humour estampillé France Inter fait des émules: Astérix s’y met. Goscinny s’est retourné une deuxième fois dans sa tombe. Il s’est donc remis à l’endroit.
    Lu ce matin dans le « 20 secondes »
    https:/ /www.20minutes.fr/arts-stars/culture/3153047-20211021-asterix-griffon-gaulois-partent-expedition-contre-superstitions-fake-news

    1. Opale

      Je l’ai lu aujourd’hui. Les références explicites au covid sont distillées tout au long de l’histoire, ce qui m’a fait penser : mais ces sous-entendus seront-ils encore pertinents, et compris, dans 30 ans ? Je passe sur les thématiques autres que sont le matriarcat (RPS coucou), les fake news, pile dans l’ère -entendue- du temps…

      Astérix est pour moi une bande-dessinée indémodable, mais pourtant ils en sont arrivés à la gâcher avec comme seule sève, quelques bons mots et un style graphique un peu préservé, mais sans le mordant, sans la hardiesse, sans ironie, sans saveur, sans originalité aucune.

      1. Higgins

        Depuis la mort de Goscinny, ça va de mal en pis. Uderzo a fait ce qu’il a pu pour tenir le flambeau mais depuis, c’est la bérézina. Autant j’ai plaisir à relire les vieux albums, les autres non. Je ne vais pas l’acheter.

        1. Pierre 82

          Albert Uderzo était certes un dessinateur exceptionnel et très certainement un brave homme. Il avait hélas un grave défaut: il vouait une admiration quasi religieuse pour René Goscinny, et il considérait que choisir un autre scénariste et dialoguiste après son décès aurait été une trahison vis-à-vis de son ami.
          Il n’a jamais réussi à faire son deuil, et c’est extrêmement dommage, car la France était remplie de gens très doués qui lui ont proposé d’écrire des scénarios, chose qu’il a toujours refusé. Alors il a fait comme il a pu, mais ses talents de scénariste étaient loin d’être à la hauteur…
          Quel gâchis, car les albums qu’il a réalisé seul ne sont pas terribles, ou du moins, ne m’ont jamais fait rire. Question film, Alain Chabat a été (à mon goût) le seul qui ait réussi à remonter le niveau et à retrouver l’esprit. Quand on a demandé à la fille de Goscinny si elle serait d »accord que Chabat fasse un deuxième film, elle a répondu qu’elle serait prête à tout pour que ça se fasse.
          https:/ /www.youtube.com/watch?v=oT3J-D9KFoU

          1. Higgins

            Alexandre Astier l’a également fait à partir de l’album « Le domaine des dieux ». Je n’ai pas le nom du film en tête, un dessin animé amélioré, mais j’avais trouvé cela pas mal.

      2. kekoresin

        Oui Opale et pas que. Exit la vigie des pirates et toutes connotations à coutre courant de la bienpensance crasse, auto censuré ou même orienté selon les désirs fous d’une petite minorité bruyante dont le réseau neuronal s’est déconnecté des cordes vocales. La prochaine étape sera surement de faire d’Obélix un gender fluid et Fabella un trans.

        Cette génération est en train de pourrir tout ce qui avait de la saveur dans une dilution infecte d’idéologies niaiseuses. Adieu donc aux égratigneurs de pensée comme Audiard, Choron et j’en passe. Aujourd’hui ils se feraient détruire socialement et leurs sorties teintées de nostalgie seront bientôt jugées inacceptables par les petits kapos tristes du cancer mental de la consensualité gauchisante.

      3. Pheldge

        prochaine étape, Astérix contre le réchauffement climatix ? ou Astérix bi , comme c’est la tendance chez les super héros US ?

        1. Pierre 82

          « Astérix et Obélix font leur coming out »…
          Avec un village divisé sur la question, et à la fin, tout le monde comprend que c’est très cool, l’accepte, et comme Obélix est devenu vegan, ils se retrouvent tous au banquet final à manger du quinoa dans le respect des minorités opprimées. Sauf Assurancetourix qui reste suspendu à son arbre parce qu’il reste le seul haineux du village. D’ailleurs on apprend dans cet album que son vrai nom est Zemmourix. Tant qu’à être dans la finesse, allons jusqu’au bout.
          Je présume qu’une daube pareille doit déjà être dans les cartons…

  19. Yanka

    Magnifique exemple de Fake News du Parisien copiant d’autre journaux qui avait titré : « Afghanistan : les talibans décapitent une volleyeuse de l’équipe nationale » avant de rétropédaler avec des excuses (et alors que le titre initial dans l’adresse demeure inchangé) : elle s’est suicidée, en proie à des problèmes familiaux.

    https:/ /www.leparisien.fr/international/afghanistan-les-talibans-decapitent-une-volleyeuse-de-lequipe-nationale-juniors-et-traquent-dautres-sportives-21-10-2021-RHQABUGYNJDS3CM4WHQXSDBRJA.php

  20. Yanka

    La France rance et racrapotée du Z…

    « Je suis venu ici, à Rouen, sur la terre du Débarquement et de Jeanne d’Arc pour vous parler de défense et de la politique étrangère. »

    « Rouen n’est pas seulement une ville médiévale, c’est aussi et surtout une ville du monde ! C’est pour ça que j’ai choisi Rouen pour vous parler de diplomatie et de grand large. »

    Je l’avais dit : Zemmour est une fusée à plusieurs étages.

  21. MCA

    Ah ! ça se réveille ?

    https:/ /www.businessbourse.com/2021/10/22/le-parlement-europeen-refuse-la-vaccination-et-la-pass-sanitaire-ils-sinquietent-quant-a-la-perte-des-droits-civils-et-de-la-liberte/

      1. durru

        Le fait qu’ils en parlent ouvertement dans l’enceinte du PE est déjà un exploit en soi.
        Je crois que c’est le genre d’information qui mérite d’être diffusée le plus largement possible.

        1. pabizou

          Sous réserve de ne pas créer de faux espoirs en généralisant un épiphénomène, tout à fait d’accord . Les français ont beaucoup de mal à sortir de leur léthargie et tout ce qui pourra l’encourager sera in fine néfaste . Il y a trop longtemps que chacun attend que les autres fasse les choses à leur place et ce dans tous les domaines .

  22. Yanka

    HS, mais on en a parlé dans le cadre des prédictions de Léon de Campagnol. Si vous voulez suivre l’évolution de d’éruption volcanique sur l’île La Palma des Canaries, je vous suggère de suivre le compte de BushcraftBear sur Twitter (ouvert jeudi). C’est un Allemand qui habite sur l’île et fait deux fois par jour depuis un point de vue sur le volcan, le point sur l’actualité sismique et volcanique, en anglais, et informe, son ressenti, etc. Il est fort sympathique et résilient, et semble-t-il plutôt croyant (ses vidéos, une l’après-midi, une autre à la nuit tombée, ne dépassent jamais dix minutes). Je le suis sur Youtube depuis 3 semaines au moins. Pas de drone ni d’apocalypse : de l’info citoyenne.

    https:/ /twitter.com/BushcraftBearLP

    1. TiKamthi

      Je me permets d’intervenir. Je viens d’aller voir la dernière vidéo de cette personne. Ma femme et moi nous sommes bien marrés.
      Pas d’apocalypse? Faut quand même arrêter et être sérieux.
      Hier soir le tremblement de terre était de 4.2 et pas 5.
      On a bien dormi.
      Pour celui de 6, soit-disant annoncé, Ce n’est qu’une possibilité et c’est pour cela que la population est prévenue.
      On dirait qu’il annonce la fin du monde!
      Quant à ses lunettes et son masque à la fin sont dignes de Tchernobyl.
      Les gens portent des masques normaux, chirurgicaux et rares sont ceux qui portent des lunettes.
      Quand aux cendres, cela dépend de la direction du vent.
      Nous n’avons pas eu de cendres depuis 3 jours.
      Loin du volcan, les gens vivent normalement.
      Cette personne ne rend pas service à La Palma en la rendant plus dangereuse qu’elle ne l’est en réalité.
      Les autorités Canariennes n’arrêtent pas de répéter que l’Île est sûre et qu’on peut y venir même en ce moment.

      pour des infos sérieuses, allez sur le site:
      https:/ /www.eldiario.es/canariasahora/lapalmaahora/

      En espagnol bien sûr et fiable avec des reportages et interview pertinents car vus par les palmeros chaque jour.

      1. Yanka

        Vous êtes décidément un emmerdeur-né. Nous ne sommes pas hispanophones et mon gars vit là-bas, ce n’est pas un touriste. Les infos qu’il lit proviennent de l’IGN et s’il fait cela, c’est pour informer régulièrement ceux qui n’entendent pas l’espagnol. Il ne cherche aucunement à faire peur, mais il a parfois peur, comme il le dit, notamment la nuit quand il y a des tremblements de terre, dont la magnitude s’amplifie ces derniers jours. Un tremblement de terre de magnitude 6 est effectivement possible, le gars n’a jamais dit que c’était sûr. Le tremblement de terre le plus important sur l’île a été « Séisme M 4.8: La Palma, Îles Canaries, Espagne, mardi, 19 oct. 2021 22:48 (GMT +1) ». Ce sont des infos que l’on trouve sur les grands sites internationaux consacrés aux tremblements de terre. Moi, je l’aime bien, mon bonhomme. Les infos qu’il donne sont justes, puisqu’il les lit de l’IGN, et le reste ce sont ses impressions et d’autres choses, notamment quand il décrit la qualité de l’air, les odeurs ou les bruits du volcan. Je trouve ça bien plus intéressant, car vécu, qu’un papier de mauvais journaliste cantonné à Madrid. Les lunettes ? Vous mentez. J’ai vu un reportage d’un autre type cette semaine, où l’on voyait des gens avec des lunettes spéciales, où l’on voyait une vitrine de magasin à La Laguna avec de ces lunettes et des masques FFP2. C’était un jour où le sol était tout noir de cendres.

        Quant à ce que disent vos autorités… Vous me faites bien rire. Sans le tourisme, vous êtes morts. Évidemment que les autorités ne vont pas conseiller de ne pas venir, surtout qu’une éruption volcanique est une activité qui attire les badauds, on l’a vu en Islande.

        Vous dormez bien ? Madame aussi ? Grand bien vous fasse ! Allez vous recoucher et cessez d’être aussi arrogant et désagréable envers tout le monde avec votre esprit de contradiction systématique.

        1. TiKamthi

          On se calme, mon ami.
          Vous croyez que je suis touriste?
          Je vis moi aussi à La palma et suis résident espagnol depuis plus de 11 ans et à El Paso.
          Y a pas mieux pour être prêt du volcan en ce moment!
          Sur la vidéo, on voit ce monsieur à EL Time en hauteur.
          Il domine la vallée. je connais très bien ce coin.

          Il n’avait pas envie de s’approcher plus du volcan.
          Je pense qu’il doit vivre à Punta Gorda, comme la communauté principale des allemands, c’est à dire à 40km du volcan.
          Nous, nous vivons à chaque instant avec le volcan avec sons et lumières à moins de 3 à 4 km.

          Quand aux fameuses lunettes, elles sont en effet utilisées mais tellement peu que cela fait sourire.
          Des masques comme il montre, on n’en a pas vu un seul.
          Aucun des palmeros que je connais n’en utilise.
          Les infos que j’ai sont de deux sortes, le vécu et les autorités scientifiques comme l’IGN et d’autres.
          Pour info, nous venons de ressentir le tremblement de terre de 4.9, il y a quelques minutes, cela a fait bouger quelques assiettes dans les placards mais pas plus.
          On n’est pas sorti en courant de la maison!

          Vous aimez votre bonhomme, grand bien vous fasse!

          Pour infos, tous les journalistes importants sont sur place et pas à Madrid.
          Ce sont des journalistes espagnols et pas des français dont vous avez l’habitude.

          Vous écoutez un seul vécu.
          Nous, nous avons tous les vécus de nos amis Palmeros et étrangers dont certains ont perdus leurs maisons, de nos voisins, de nos commerçants quotidiens.
          C’est mieux qu’un seul son de cloche!

          Autour de nous à EL Paso, personne n’est paralysé par la peur. La vie continue.

          Quoique vous en disiez, ne méprisez pas cette île qui vit du tourisme, mais pas seulement. Il y a une économie locale importante.

          Vous êtes comme tout ceux qui n’aiment pas avoir un autre son de cloche que la petite musique qu’ils entendent chaque jour. Une autre vous perturberai trop.

          D’un autre côté, ne nous insultez pas parce que je vous contredis.
          Une manière d’agir que vous critiquez sûrement pour les autres.
          On passe aux insultes quand on est à court d’argument.

          1. Roanna

            Concernant les journalistes je vous signale que les nôtres sont actuellement tellement occupés par le volcan Z qu’il leur est impossible de se déplacer de peur de ne plus pouvoir écrire leurs âneries dans leur PQ R préféré à leur retour dans 6 mois.

          2. Yanka

            Vous jugez tout et tout le monde de très haut, sur tous les sujets. On vous le reproche assez. Il y a ici un tas de gens avec qui je ne suis pas d’accord sur le plan des idées, mais qui me sont sympathiques pour toutes sortes de raisons : esprit, humour, connaissances que je n’ai pas pas, etc. Vous êtes le seul à m’être totalement désagréable, par votre suffisance qui plus est revendiquée. Vous avez tout lu, vous savez tout, vous êtes partout. Vous aimez qu’on le sache, et que tout vous intéresse, alors que nous ne sommes tous ici que de petits rongeurs de salon dans nos cages, à tourner médiocrement.

            Je propose simplement de suivre un type qui me paraît sympathique et qui parle l’anglais, langue que beaucoup entendent sur ce forum, et qui explique comment cela se passe au jour le jour, comment on vit près d’un volcan, avec des tremblements de terre quotidiens. C’est cela qui m’intéresse et qui pourrait intéresser autrui. Je n’ai pas à recueillir votre mépris pour cela, ni à subir votre arrogance vipérine. Je suppose que vous êtes là-bas, aux Canaries, comme ces Français du Québec qui, à peine débarqués, prétendent apprendre à vivre aux Québécois, d’un ton paternaliste. On les appelle là-bas « Maudits Français », et ce n’est pas volé d’après ma propre expérience de Belge. Vous êtes un paon et voilà tout !

    2. Pheldge

      « de l’info citoyenne » ah ? et c’est censé nous rassurer ? pourquoi pas de l’info républicaine, hein, quelle différence ? et tant qu’on y est de l’info inclusive, non genrée, et multiculturelle, voire bio compatible, écoresponsable ? ça me rappelle quand le Flamby – que les vers le rongent – nous avait sorti « l’égalité réelle » …
      sans animosité Yanka, mais ça me fait toujours réagir ! La première fois que j’ai pris conscience de cette déformation des mots, fut quand un cousin m’a parlé du « mérite républicain », il fut étonné quand je lui ai dit que « mérite » se suffisait, et que l’adjonction de « républicain » n’apportait strictement rien à l’affaire ! 😉

  23. Yanka

    Interview intéressante de Maxime Bernier, ancien ministre des Affaires étrangères du gouvernement Harper et créateur du Parti populaire du Canada. Il y est notamment question des médias collabos.

    https:/ /youtu.be/lQyLJ5elw2k

  24. Higgins

    Comme quoi, il y a des niches intéressantes dans ce beau pays : « Contribuables Associés a déposé, le mercredi 6 octobre 2021, une requête devant le conseil d’État contre les indemnités illégales des membres du Conseil constitutionnel….
    Conseil constitutionnel : l’affaire en trois points
    1. De 1960 à 2001, les membres du Conseil constitutionnel ont bénéficié, sur la base d’une lettre non datée et non publiée du secrétaire d’État aux Finances, adressée au président du Conseil constitutionnel de l’époque, Léon Noël, d’un abattement fiscal pour frais professionnels au taux exorbitant de 50 %.
    2. Par une lettre non publiée du 16 mars 2001 adressée au président du Conseil constitutionnel de l’époque, Yves Guéna, Florence Parly, alors secrétaire d’État au budget du gouvernement Jospin (Florence Parly est aujourd’hui ministre de la Défense), a abrogé cet abattement forfaitaire de 50 % pour les frais professionnels.
    La secrétaire d’État a institué au bénéfice des membres du Conseil constitutionnel, une indemnité de fonction complémentaire à leur rémunération et fixé son montant brut annuel à 954 017 francs (187 584,01 euros corrigés de l’inflation) pour le Président, et à 833 357 francs (163 859,19 euros corrigés de l’inflation) pour les membres.
    3. Le fait, pour Florence Parly, de s’être arrogé dans la lettre du 16 mars 2001, le pouvoir d’instituer une indemnité de fonction complémentaire au bénéfice des membres du Conseil constitutionnel, et d’en fixer le montant, constitue une violation de l’article 6 de l’ordonnance n°58-1067 du 7 novembre 1958 et de l’article 63 de la Constitution, et ce faisant, une atteinte grave aux principes constitutionnels de séparation des pouvoirs et d’indépendance du Conseil constitutionnel.
    Cette situation est d’autant plus grave qu’elle perdure depuis plus de vingt ans et que le coût estimé pour les comptes publics a été évalué à environ 20 millions d’euros. »

    Le montant de l’indemnité allouée est de surcroît exorbitant.

    La suite est là : https:/ /news.contribuables-infos.org/index.php/component/acym/archive/15396-conseil-constitutionnel-et-indemnites-illegales-nous-attaquons-en-justice?userid=185968-F37658C7-22AF-4CB2-8D6E-0DDE5291DC3C&tmpl=raw&language=fr-FR

    1. Roanna

      Les forniqueurs forniquent entre eux, plus rien ne les arrête.
      De telle sorte qu’on se retrouve en face de 2 types de citoyens, les forniqueurs et les « enfor niqués ».
      Hallucinant tout ça, et on n’en voit que l’écume.

  25. Mo’ Truckin’

    Lorsqu’on (re)lit la charte de Munich qui régit la profession de journa/pute/lope/liste, je me pose toujours la question, faut-il en rire ou en pleurer ? :

    1. Respecter la vérité, quelles qu’en puissent être les conséquences pour lui-même, et ce, en raison du droit que le public a de connaître la vérité.

    2. Défendre la liberté de l’information, du commentaire et de la critique.

    3. Publier seulement les informations dont l’origine est connue ou dans le cas contraire les accompagner des réserves nécessaires; ne pas supprimer les informations essentielles et ne pas altérer les textes et documents.

    4. Ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des photographies et des documents.

    5. S’obliger à respecter la vie privée des personnes.

    6. Rectifier toute information publiée qui se révèle inexacte.

    7. Garder le secret professionnel et ne pas divulguer la source des informations obtenues confidentiellement.

    8. S’interdire le plagiat, la calomnie, la diffamation et les accusations sans fondement, ainsi que de recevoir un quelconque avantage en raison de la publication ou de la suppression d’une information.

    9. Ne jamais confondre le métier de journaliste avec celui du publicitaire ou du propagandiste; n’accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs.

    10. Refuser toute pression et n’accepter de directive rédactionnelle que des responsables de la rédaction.

  26. Mo’ Truckin’

    Hum …
    2007 – Soral :
     » Gauche du travail, droite des valeurs « .
    2021 – Zemmour :
     » Je suis le seul à pouvoir rassembler les classes populaires et la bourgeoisie patriote « .

    1. MCA

      Mozart ferme Fessenheim et ensuite ….

      Emmanuel Macron
      @EmmanuelMacron
      ·
      17h

      Officiel du gouvernement – France
      Au Conseil européen, le constat a été fait et partagé de la nécessité de diversifier les sources d’énergies. Jamais un soutien aussi clair et aussi large sur la nécessité de recourir à l’énergie nucléaire pour atteindre nos objectifs climatiques n’avait été exprimé.

      1. Roanna

        Ils viennent de se rendre compte que le tout électrique allait nous forcer à en produire plus. Pour faire un EPR fonctionnel il faut 15 ans mais le tout électrique c’est demain, m….e!
        Ne vous inquiétez pas le mignon est au poste de pilotage, un chèque vacances par ci, un autre pour l’énergie par là et des prunes enveux tu en voilà. Comptez vous.

        1. Pierre 82

          Vous ne comprenez rien aux subtilités de nos élites. Il suffira de faire une loi pour interdire aux producteurs d’électricité de couper le courant à qui que ce soit et pour quelque raison que ce soit, et le tour est joué.

          1. Roanna

            A propos de couper l’électricité, savez vous que le LINKY est la solution rêvée pour EDF. Pas étonnant qu’ils mettent le paquet dessus.
            A distance si vous ne payez pas ils vous coupent. Il parait que cela concerne pas mal de frenchis ayant du mal à terminer le mois.

            1. Yanka

              Moins de pastis, de clopes et de tiercé et tu arrives à payer tes factures. C’est même par là qu’il convient de commencer le mois.

                1. Yanka

                  Il ne faut pas se priver, mais payer ses factures au début du mois et faire avec ce qui reste. Par ailleurs, pastis, clopes et tiercé, c’est plus souvent une cause de pauvreté qu’une consolation. On peut se consoler sans mettre sa santé et ses finances en péril.

            2. Pierre 82

              J’ai toujours pensé que la première raison pour laquelle ils veulent le Linky partout, c’est qu’ils pourront facturer au quart d’heure afin de « moduler leur offre ». Ainsi les tarifs EDF seront bientôt aussi clairs que les grilles tarifaires SNCF. Tarif rose de 2:30 à 5:45 le matin, puis tarif bleu ciel de 5:45 à 9:30, etc… Ça va être un délice de s’y retrouver, et surtout ça leur permettra d’exploser leurs tarifs aux heures de pointe de consommation.
              Vous voulez vous éclairer chez vous au mois de novembre? Ne le faites pas entre 18h et 22h30, mais choisissez plutôt entre 1:00 et 4:00 le matin. Soyez malin…

              Je le vois arriver gros comme une maison.

              1. MCA

                @Pierre 82 24 octobre 2021, 9 h 22 min

                Ca s’appelle le « Yield Management », autrement dit s’il y a affluence on vous matraque, s’il y a un creux de conso on vous fait un prix.

                C’est appliqué sur les avions, sur les TGV SNCF, ils voulaient l’appliquer sur les péages d’autoroutes (je ne sais pas s’ils l’ont fait mais ils en ont parlé à une certaine époque) sur les locations de vacances, sur les prix des marchés lors de vacances etc…

                Ca peut se faire sur tout… l’eau, gaz, électricité, les supermarchés à certaines heures etc… choisissez le menu.

                Les Linky et autres télé relevés offrent cette possibilité, reste la volonté politique de le faire, patience, ça vient…

                Rajoutez à ça les bagnoles électriques qui vont être un gouffre à consommation et le matraquage qui s’annonce, l’avenir s’annonce pavé de pétales de roses.

                1. Calc80

                  J’ai lu quelque part que la « taxe intérieure de consommation sur les produits énergétiques » (TICPE), anciennement la « taxe intérieure de consommation sur les produits pétroliers » (TIPP) avait justement changée de nom pour prendre en compte la recharge des véhicules à la maison.
                  Il y aurait donc deux types d’électricité : la classique pour éclairer la maison, les usines, etc. (et faire fonctionner tout ce qui s’y trouve) et celle qui remplace le pétrole dans nos véhicules avec ses taxes spécifiques… Le Linky aurait été élaboré dans l’optique de récupérer la taxe pétrole, oups, énergie.
                  J’ignore le vrai du faux dans cette histoire…

                  1. Roanna

                    Il y a certainement un peu de tout cela parce qu’en y réfléchissant 10 secondes on est obligé de se poser la question du comment ils vont remplacer toutes les taxes sur les carburants.
                    Il me semble tout de même que ça ne doit pas être évident de mettre en évidence le fait qu’on est en train de recharger sa batterie sauf raccordement spécial car le bricoleur un peu bricoleur pourra toujours faire un chargeur qui ira bien.

                    1. Roanna

                      Deux taxations différentes pour le même produit, on va rigoler!

                      Le fioul et le diesel sont absolument identiques à la couleur près mais pour l’électricité…. ça secoue pareil au toucher…

                    2. MCA

                      Pas évident?

                      La solution est technique et simple, Il suffit que la voiture se déclare lors du branchement pour que Linky fasse remonter l’info et que le comptage se fasse avec la TICPE.

                      Une autre solution encore plus simple : un forfait TICPE en fonction du volume consommé basé sur la conso moyenne d’une famille française.

                    3. Roanna

                      @MCA
                      « La solution est technique et simple, Il suffit que la voiture se déclare lors du branchement pour que Linky fasse remonter l’info et que le comptage se fasse avec la TICPE. »

                      Je peux te garantir que je te recharge ces batteries sans rien déclarer du tout. J’attends de voir un pack batterie qui ne soit pas accessible d’une façon ou d’une autre.

                    4. Pythagore

                      « wallbox sera reconnue dès sa pose, dès lors, Linky… »
                      Il y a probablement la possibilité de recharger avec un chargeur de prise classique non reconnaissable mais bon recharger 52kwh (Batterie d’une Zoe) avec un chargeur de 3kw ayant 75% d’efficacité, ca vous fait 23 heures de charge, il vous reste donc 1 heure par jour pour utiliser la voiture……

                    5. Pheldge

                      @ Pythagore 9 h 21 : d’où l’idée de la batterie – ou groupe de batteries – tampon, qui recharge discrètement pendant la journée via le réseau, stocke et permet une recharge rapide de la voiture …

          2. Roanna

            En Allemagne ils ont développé une autre solution.
            Vous prépayez X kwh et lorsque le quota est atteint la lumière s’éteint.
            C’est génant au milieu d’un porno au moment critique.

            1. Yanka

              « C’est gênant au milieu d’un porno au moment critique. »

              … sauf si on possède dans sa bibliothèque les œuvres reliées plein cuir de Marlène S.

                  1. Pheldge

                    la rumeur dit qu’elle serait l’auteur anonyme d’un bouquin érotique au titre romantico évocateur de « Les filles bien n’avalent pas »
                    atlantico.fr/article/decryptage/-les-filles-bien-n-avalent-pas–c-est-le-titre-d-un-des-livres-de-marlene-schiappa–benoit-rayski

    2. Grosminet

       » Manipuler la TVA n’est pas possible en droit européen  » dit il. Pris une fois de plus en flagrant délit de gros racontage de bobards.

        1. Grosminet

          Peu importe, ce qui me dérange, c’est le fait que du point de vue des médias, un ministre ou un président ça a le droit de raconter des craques. Dans le cas présent, je suis sûr que micron sait pertinemment que le droit européen permet, dans certaines limites, de modifier la TVA. Il ment donc sciemment, une fois de plus.

          1. Higgins

            Même devant la fameuse « représentation nationale » comme le Véreux l’a fait en déclarant qu’il ignorait tout d’éventuels décès liés au « vaccin » alors que l’ANSM évalue à 900 les cas douteux.

    1. Roanna

      Hier j’ai envoyé cette vidéo à mon voisin que je sais être pro mignon.
      Il m’a répondu qu’il était vacciné et que ça ne l’intéressait pas.

      Il y a quelque chose qui m’échappe complètement car même l’info est rejetée, la débilité est totale, c’est comme la religion on y croit ou pas mais le doute ou la demi vérité n’est plus possible.
      Hallucinant!

    2. Pythagore

      C’est peu de le dire. Le mec qui se fait enlever un bout de barbaque, et puis finalement, ils lui disent, que ah ben non en fait c’était pas ca, y’avait rien. Le niveau d’amateurisme est étonnant. La naiveté des gens aussi, et cela m’atriste, la plupart des témoignages sont de gens qui ne sont pas à risque. Quand à ceux qui envoient leurs enfants se faire vacciner alors que le risque est nul de chez nul ……

  27. Arthur H

    HS

    Discuter publiquement sans être d’accords devient difficile. Expérience personnelle récente, mon interlocuteur ne veut pas me laisser parler librement (sans gros mots et sans haines mais en utilisant des mots et des concepts … bref).

    Il semble que pas mal de personnes, notamment des jeunes, soient dans l’impossibilité d’entendre ce qu’ils ne veulent pas entendre.

    Et, deuxièmement, ils semblent avoir acquis la certitude qu’interdire autrui de s’exprimer est normal, sur un nombre de sujet toujours plus grand.

    Pour finir, sans vous laisser terminer votre phrase, ils imaginent ce que vous pensez et, donc, finissent votre phrase, selon ce qu’ils pensent, et concluent que vous êtes ça ou ça. Et vous leur proposer de finir votre phrase, ils comprennent tout de suite que cela ne va pas aller dans leur sens et donc bloque la discussion.

    Concernant le fait de leur expliquer ce qu’est le libéralisme … impossible, bloquage avec une réponse rapide: « je suis fier de payer des impôts ». Ils ne connaissent pas la diff entre impôts et taxes, ne connaissent pas le libéralisme … vous leur expliqué que l’IR fût créé en 1917 pour payer les empreints de guerre … ils vous répondre en relativisant: beaucoup de choses sont cree pour des raisons mais prolongees pour d’autres. Bref.

    Mais, ils vous affirmeront qu’ils ne sont pas socialiste. Moi, j’en doute franchement.

    On dirait qu’ils ont peur de dire les choses et d’en discuter. Le champ de réflexion de ces individus, jeunes, semble microscopique; je n’ose imaginer la grandeur de jardin secret :::)))

  28. heli0gabale

    Pour revenir au billet, le cachalot essaie de défendre l’audiovisuel public « ce joyau à protéger » hélas avec une défense qui a 20 ans de retard :

    https:/ /twitter.com/BFMTV/status/1451293459021709319?t=vCNi6SNV9IkTpm-mY8E_KA&s=19

    (j’adore la fin, parfaite illustration de l’élite décadente coupée de tout qui ne doute jamais de rien)

    1. René-Pierre Alié

      J’adore le « je cite Gramsci », d’un air pénétré.
      Gramsci, on le sait, a été le théoricien de ce qui est devenu le gauchisme culturel. Le triomphe du communisme mondial en agissant, non sur les choses, mais sur la façon de voir les choses.
      La prestation de Bachelot, maquillée comme une voiture volée, mérité le jugement des mauvaises copies d’autrefois, quand l’école était quelque peu exigeante : suffisant et insuffisant.
      Si Zemmour pouvait seulement nous débarrasser de ce genre d’idiote engraissée par nos impôts, il mériterait déjà sa place à l’Élysée.

      1. Arthur H

        Un jour, j’ai vu en vrai la bachelot … squelettique, je me suis dit « okay, la TV est un mquillage parfait ».

        Sinon, le problème fondamental est que les artistes, les acteur principaux de la culture, les bons comme les mauvais ne savent pas, ne veulent, ne peuvent pas vendre leur création.

        Les subventions drainent le pognon des citoyens vers des oeuvres qui ne sont pas celles dont veulent les « consommateurs » et, ainsi, enlèvent le possible succès financier de ceux qui sont bons pour le donner à ceux aui sont mauvais.

        Un artiste, un groupe d’artistes, se construit avec le temps: c’est en rencontrant son publique et l’argent qu’il donne que les artistes construisent non pas leur oeuvre mais la manière dont ils la créent.

        En subventionnant l’art, l’état tue ceux qui le produisent mais aussi ceux qui le financent à savoir ceux qui le consomment, ceux qui l’achètent mais également ceux qui le financent car certains arts coûtent chers comme par exemple le cinéma.

        Mais financer permet d’utiliser l’argent pour corrompre certains artistes qui savent qu’ils ne sont pas bons, pas appréciés, et ceux-là le savent et vont « jouer » le jeu qui est de caresser dans le sens du poil ceux qui donnent les sub, les politiciens …

        Ils se passent exactement la mm chose dans le label french tech: c’est une collectivisation de l’innovation au sens large du terme. Personne ne s’en rend compte mais la tech subit le subventionnisme/collectivisme qu’a subit le ciné il y a 30 ans.

        Je crois que l’objectif est moins d’aider que de contrôler artificiellement ceux qui succeed. Contrôler notamment l’attitude, le discours, les idées « politiques », de ceux qui seront mis en avant. Car maintenant, personne ne réussi ou plutôt tout le monde réussi mais certains sont mis en avant et pas d’autres: le succés réel étant devenu artificiel alors ils, qui?, choisissent ceux qui sont mis en avant en fonction de critères sociaux ou physiques.

        Bref. J’arrête pour aujourd’hui, c’était mon quart d’heure d;indignation.

        Pour le fun: https:/ /www.youtube.com/watch?v=5tyVQjWMjbo&list=PLiVkLxLv_KMICiZPcJhCyoJEp-y6z4UDx

          1. Arthur H

            La fausse monnaie oui mais la monnaie prise de force puis redistribuée, elle aussi, tue.

            Car elle perd de sa valeur: lorsque le citoyen donne son argent directement à l’artiste, personne entre les deux ne travaille à sa distribution… (il y a les taxes et les impots mais aussi une personne ne plus payer pour redistribuer, pour faire le choix).

            Ceci est une perte de valeur monétaire immense lorsque l’on regarde les montants des subventions quelqu’elles soient.

            L’inflation en France est calculer par rapport à l’evolution dans le temps entre un panier de prix produits/services et le salaires moyens.

            Mais si vous ajouté l’évolution dans le temps du cout total des intermédiaires étatiques dont le métier est de choisir à la place des citoyens alors je crois que l’inflation est immense… de l’ordre de 10% minimum.

            De mon point de vue celle-ci est corrélée á l’évolution dans le temps du rapport corruption/PIB (rappel, en 1993, les services secrets russes donnent à VVP une note qui explique que la corruption est au niveau de 40% du PIB alors qu’à la mm période en Italie elle est de l’ordre de 15%).

            Mes avis que la France touche le fond: 50% de corruption sur le PIB.

          2. MCA

            « « En subventionnant l’art, l’état tue ceux qui le produisent » »

            Je n’ai pas reçu de faire part concernant la mort de Buren suite à l’édification de ses pissotières pour clodos…

              1. Pheldge

                ou du cochon … mais ça c’était avant, désormais seul l’art halal* est autorisé, pour n’offenser personne, et ménager les susceptibilités.

                *bizarrement phonétiquement ça sonne comme « la ralah » synonyme de merde, coîncidence … 😀

          3. Yanka

            « En subventionnant l’art… »

            L’État n’a pas à se mêler de création artistique, mais il peut favoriser la création en mettant à disposition des locaux, des choses comme ça. On ne « produit » pas de l’art comme on produit des boîtes de sardines ou des rouleaux de papier toilette. Un artiste n’est pas quelqu’un qui s’assoit devant un ordinateur cinq jours par semaine de 9 h à 17 h. C’est une activité spécifique. Le travail d’un écrivain est un vrai travail, et harassant, mais il n’est rémunéré que si éditeur accepte le manuscrit et si le manuscrit se vend, et l’acceptation d’un manuscrit par un éditeur ne dépend pas forcément de la qualité ou de l’intérêt du travail, et la vente du livre encore moins. Proust s’est auto-édité au départ, et il n’a pu le faire que parce qu’il avait du pognon. Un tout autre travail est rémunéré pour lui-même. La création artistique doit donc être considérée comme une activité non-productive, mais nécessaire. Après, les goûts et les couleurs…

  29. Higgins

    Quelqu’un a mentionné il y a peu le roman de Jack Vance « Wist : Alastor 1716 ». Je l’avais lu il y a bien longtemps mais je l’ai retrouvé dans ma bibliothèque. Je viens de le relire. Je l’ai beaucoup apprécié alors qu’il ne m’avait pas marqué il y a de cela au moins trente ans. Le moins qu’on puisse dire c’est que cet auteur avait une vision assez prémonitoire. Si Wist est ruiné suite à l’égalisme, la France n’est pas loin derrière.

      1. Pierre 82

        Je viens de terminer la lecture de « Rome, du libéralisme au socialisme », de Philippe Fabry.
        Lumineux. Les faits historiques sont là, je ne m’étais jamais amusé à refaire le puzzle, mais là, c’est tellement évident que ça en devient troublant.
        Par contre, on comprend des trucs, mais ça ne rend pas très optimiste pour la suite…
        Je ne peux que conseiller cette lecture.

    1. Citoyen

      « En même temps », le micron a trouvé un vrai opposant … Un vrai de vrai … Un observateur attentif et perspicace de la vie politique, qui ne s’en laisse pas conter …
      Quoique, sur la photo, on sent bien qu’il a quelqu’un chose qui passe mal, qu’il a du mal à digérer …
      Et pourtant …
      https:/ /www.bvoltaire.fr/pour-francois-hollande-la-gauche-toute-entiere-est-en-voie-de-marginalisation-et-lui/

  30. chochocho-choclima

    Petit retour tardif au billet de notre maître Hache qui dit :
    (1) « qui contrôle l’information contrôle le pouvoir » : OK !
    (2) les GAFAM, nouveau monde qui veut « recréer une pyramide informationnelle contrôlée par lui pour son profit » : OK !
    (3) La « décision de Google de bannir tout discours climatosceptique de ses réseaux en est un parfait exemple » : là je ne comprends pas !

    Je ne vois pas quel profit tire Google d’ une telle décision. J’ y vois plutôt soit la prise de contrôle sur le nouveau monde par l’ ancien monde, à laquelle je ne crois pas trop, soit la prise de contrôle par la mouvance WOKE/GAIA qui se répand aussi bien dans les États que dans les Entreprises, par tous les moyens, nouveaux ou anciens, disponibles. En ce sens, j’ ai peur que l’ apparition d’ un nouvel espace de liberté ne soit qu’ un pis-allez en attendant l’ exil volontaire vers des pseudo espaces de liberté qui seront en fait de nouvelles prisons.

    1. durru

      Je vais proposer une interprétation à ma sauce.
      Une entreprise en position de monopole (voire oligopole) a le même intérêt que l’État à imposer un conformisme poussé à l’extrême, car ainsi le risque de voir ses clients aller voir ailleurs est minime.
      L’intégration de toutes les thèmes woke dans le discours officiel des GAFAM est avant tout une manière de s’auto-protéger. La connivence avec le pouvoir politique n’est qu’une facette, une partie des causes de ce comportement à priori contradictoire.

    2. Contrôler le narratif sur le RCA permet de pousser des politiques et des politiciens qui ont des vues arrêtées et pilotées par les GAFAM, notamment. Le RCA est un outil de contrôle des positions, savoir qui arroser, ni plus ni moins. Il n’y a dans ce schéma pas de contre-pouvoir : politiciens et GAFAM sont la même entité et ce qui est bon pour l’un est bon pour l’autre, et réciproquement.

  31. chochocho-choclima

    Les GAFAM arrosant les politiques pour vaincre le RCA ? Pas sûr ! Pour vaincre la Covid ? Probable car on vend des vaccins et surtout on officialise le contrôle tous azimuts ! Ce qui est bon pour l’ un est bon pour l’ autre, je suis d’ accord. Sauf pour Trump, qui visiblement ne l’ est pas. Mais j’ ai l’ impression que l’ objectif des GAFAM reste de se faire un maximum de fric sur un max de part de marché tout en ayant l’ air d’ être aussi vert-éveillé que CNN, tout en restant en lutte avec les États pour le reste, dont les taxes. En 2010 dans « Le GIEC est mort, vive la science ! » Drieu Godefridi signalait que « la puissance de la Toile » (par opposition aux médias traditionnels totalement acritiques ) permettrait de mettre fin à l’ imposture GIEC. Bon. Correct mais 20 ans trop tôt et en limitant la toile à sa partie non GAFAM alors.
    Une note positive pour finir ? Il semble que les bouzins à vent n’ ont plus la cote ! Drieu finira par avoir raison. Mais il faudra se garder un bon bout de toile libre pour en discuter, comme ici.

    1. Arthur H

      Les politiques menées afin soit disant de lutter contre le changement climatique permettent d’ajouter des normes à presque tous les produits, des bâtiments en passant par les voitures jusqu’à la manière de manger.

      Ces normes sont des contraintes de productions qui forment des barrières d’entrées aux nouveaux fabricants (oui cela existe: des individus créés ou aimeraient créer des voitures) qui se traduisent par des coûts d’investissements plus importants.

      Pour les fabricants actuels, ces normes représentent des coûts de changement et favorisent les grosses entreprises par rapport aux plus petites. D’autant que les banques vont naturellement prêter plus facilement aux grosses entreprises car leur capacité d’amortissement est plus important. Bref.

      Du point de vue des consommateurs, ces normes représente l’obligation, à plus ou moins brève échéance, d’acheter de nouveaux produits; ces normes représentent donc une baisse de valeur des produits que possèdent actuellement les consommateurs ce qui signifie une baisse de la valeur de leur capitaux, aussi petits qui soient-ils comme la valeur des deux voitures qu’un couple possède. Il en va de mm pour tous les produits que possèdent les citoyens.

      En bref, les normes sont l’outil des collectivistes car ce sont des contraintes appliquées aux entreprises afin de contraindre tous les citoyens sans le dire ouvertement: camarade, tu as le choix entre acheter une voiture bleu chère et acheter une voiture verte chère.

      Pour te soigner, tu as le choix entre un vaccin et un vaccin 🙂 sinon, tu ne peux pas aller faire du sport ou simplement aller voir un film au cinéma. Mais t’es libre camarade car tu as le choix 😉

      Les normes, c’est un peu comme l’impôt, un outil politique utile lorsqu’il est employé avec parcimonie; c’est l’arme des politiciens.

    2. Yanka

      « Mais il faudra se garder un bon bout de toile libre pour en discuter, comme ici. »

      Et pourquoi pas sur le réseau social de Trump ?

      https:/ /www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/le-futur-reseau-social-de-donald-trump-affole-wall-street-1357751

      1. MCA

        Oui, c’est un extrait du GJ RTL.

        Mais il y a d’autres pépites comme le 30 km/h en ville, une critique acerbe de la politique d’Idalgo, la politique démentielle infligée au diesel etc..

        J’ai comme l’impression qu’il vient de planter une nouvelle banderille dans les fesses du poudré car ce genre de discours touche les français dans leur vie de tous les jours.

        Rajoutons à cela le fait qu’avec crit’air ils vont mettre à la casse 50% du parc en deux ans.

        Déjà que les GJ n’avaient pas les moyens de payer le carburant, en réponse à leurs difficultés le poudré leur propose de leur mettre leurs bagnoles à la casse…

        1. Citoyen

          Ah, pour le coup, il commence à taper fort, le Z !…
          Avec des sujets comme le 90, et le permis à point, il va se gagner la considération de beaucoup de monde !…, à commencer par la mienne …
          Il lui suffit de larguer quelques bombes de cet ordre, régulièrement, pour que le micron se retrouve à la brasse coulée, en essayant de ne pas se faire larguer dans les sondages …
          Les semaines à venir vont commencer à devenir intéressantes …

            1. Pheldge

              tous ces sujets sur lesquels la droite « LRN », référence à l’UMPS chère à JMLP, est particulièrement silencieuse depuis des années … Il y a largement de quoi faire, et alimenter une campagne électorale, sans trop se mouiller/noyer sur les sujets économiques.

          1. Yanka

            Selon le petit gommeux qui tient la boutique pendant que la poissonnière est parti pêcher au gros, la suppression du permis à points et tout ça serait au programme du RN depuis 1000 ans.

      2. Pythagore

        « l’élysée est le stage de l’ENA d’Emanuelle Macron » :-))))) (à partir de 28min46s)
        Je le trouve meilleur en politique qd journaliste polémiste.
        Si ils se retouvent en duel, va y avoir du sport.

        1. Pierre 82

          Manifestement, ça n’a pas suffi. Il faudrait une légion pour s’attaquer à lui. Ou alors quelqu’un de cultivé et qui a des convictions, mais je pense qu’ils n’ont pas ça en magasin.
          Et les seules armes rhétoriques qu’ils ont sont des listes d’éléments de langage. Ça fait un peu court, ça fait sarbacane contre canon de 75. Un peu juste.

Laisser un commentaire