La non-informatique étatique parvient à produire le non-logiciel Scribe

Certaines sommes sont décidément plus faciles à dépenser que d’autres.

C’est ainsi qu’il est maintenant admis en toute décontraction, au plus haut niveau de l’État, qu’il vaut mieux dépenser 60 millions d’euros par mois pour des vigiles à l’entrée des hôpitaux plutôt que d’améliorer l’infrastructure, augmenter les salaires ou recruter du personnel soignant. C’est un choix de société définitivement hardi.

Et à côté de ces dépenses bizarrement orientées alors que le système hospitalier montre tous les signes clairs d’un effondrement complet, il y a heureusement de saines dépenses sur des sujets et avec des méthodes que l’État maîtrise maintenant totalement, avec brio même. C’est le cas de la production de non-logiciels.

Car en matière de production de non-logiciels à échelle nationale, l’administration est devenue une véritable référence dans le monde entier : c’est en effet devenu une habitude fermement ancrée pour toute la bureaucratie française de produire, à grand frais, du non-logiciel dont la fonction effective sera de réaliser, de façon à la fois discrète et efficace, un transfert d’argent des popoches du contribuable vers les popoches de sociétés d’ingénierie logicielle bien introduites.

Cette solide production de vaporware s’est de nombreuses fois illustrée ces dernières années.

Bien sûr, on se souvient ici de Louvois : Louvois, c’est ce gros, cet énorme, cet hippopogiciel de gestion de la solde des militaires français dont la facture totale, impossible à calculer complètement, aborde largement les 500 millions d’euros. Au départ prévu pour coûter seulement 7 millions d’euros, l’énorme usine-à-gaz a brillamment merdouillé sur des centaines de milliers de soldes, des dizaines puis des centaines de millions d’euros d’encours, entraînant un pataquès mémorable dont les coûts de gestion sont venus s’additionner au dérapage déjà massif du développement et de la correction du programme informatique.

Louvois fut totalement abandonné courant 2013. Les sociétés informatiques qui travaillèrent sur ce fiasco ont bien été payées.

Un autre non-logiciel magnifiquement non-réalisé fut celui destiné à centraliser les payes de toute l’administration française que le gouvernement a choisi d’abandonner avec courage. Là encore, l’argent dépensé n’a pas été perdu pour tout le monde.

Peut-être est-il utile de rappeler la réussite flamboyante de la non-gestion informatique des cartes grises ? En 2018, on apprenait ainsi que la gestion des cartes grises, soi-disant devenue automatisée et informatisée de bout en bout, aboutissait à un mémorable embouteillage de dossiers et un merdoiement intense de toute la chaîne administrative chargée de délivrer ces précieuses cartes aux automobilistes privés et professionnels.

Plusieurs années après, le fait est que l’ANTS (chargée de ce non-logiciel) continue à s’embourber avec délices dans sa médiocrité, à tel point que tout un petit business d’aide à l’assujetti a vu le jour, depuis des portails d’aide aux professionnels jusqu’aux sites ad hoc s’occupant de la paperasse pour vous. Comme quoi, quand l’administration le veut, elle peut créer de l’emploi !

Enfin, on pourrait revenir sur le mémorable non-cloud souverain à la française qui permit à certains politiciens de se la jouer novateurs, technophiles et branchouilles tout en claquant un assez juteux paquet d’argent gratuit des autres pour parvenir à un abandon complet : l’histoire de Numergy et de Cloudwatt est parfaitement illustrative de toute la puissance de la non-production logicielle de nos administrations.

Tous ces exemples permettent de mieux comprendre la réussite olympique d’une nouvelle non-production logicielle concernant cette fois-ci la police, et plus précisément la gestion des plaintes enregistrées : après quatre années de labeur et près de douze millions d’euros claqués en pure perte, le logiciel Scribe arrive en fanfare au même cimetière que les autres non-logiciels administratifs français.

Scribe, c’est ce qui aurait dû voir le jour après un appel d’offre placé en 2017 et remporté en novembre d’alors par CapGemini ; ce logiciel devait faciliter la rédaction des procédures judiciaires mais il ne verra jamais le jour puisque le ministère vient de fermer le robinet de ce vaporware. Accumulant retards sur retards, le développement de ce qui devait remplacer l’abominable usine-à-gaz impraticable actuellement déployée en France a été parsemé d’embûches, le départ du chef de projet avec la moitié de son équipe n’étant pas la moindre.

On apprend au passage que le dossier, bétonné juridiquement, ne permettra pas à l’État de mitiger la perte financière bien qu’on puisse soupçonner que le prestataire informatique ne soit pas totalement innocent même s’il est vrai que développer un truc (quel qu’il soit, depuis des sous-marins jusqu’à des logiciels) pour l’administration française se solde très souvent par des complexités invraisemblables et un don pour le dépassement de budget et la médiocrité du résultat. Rassurez-vous cependant, du point de vue d’un responsable syndical policier qui s’en est ouvert à France Inter,

« Ce n’est pas le plus gros fiasco côté financier de ces dernières années »

… Ce qui permet immédiatement de pousser un soupir de soulagement : après tout, la production du non-logiciel s’est arrêtée à 12 millions d’euros mais les autorités compétentes auraient pu choisir de placer le curseur beaucoup plus haut comme l’ont prouvé les exemples précédents.

Devant cette réussite totale de l’absence de résultat positif, le ministère a fait savoir qu’il allait procéder à un nouvel appel d’offre en respectant donc grosso-modo la même méthode qui a permis de ne rien obtenir la première fois, en partant du principe que plus on se banane violemment à forcer d’essayer, plus on a de chance de parvenir à un résultat (peu importe lequel, c’est vous qui payez, pas lui).

Comme, parallèlement, la Justice arrive elle aussi à la conclusion qu’une informatisation un peu plus poussée devient là aussi nécessaire et compte-tenu de l’historique particulièrement solide de l’État dans le domaine, on peut raisonnablement imaginer que les prochaines années verront donc se multiplier de nouveaux non-logiciels, du vaporware étatique et du ghostwriting industriel comme seules les républiques bananières et les dictatures soviétiques furent à même d’en pondre jadis.

Forcément, tout va bien se passer mais n’oubliez pas de sortir votre chéquier.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires152

    1. hub

      Encore que je trouve qu’avec le PAS et d’autres petites finesses, j’ai de plus en plus de mal à saisir le sens de ma déclaration d’impôts. Sans doute est-ce voulu.

    2. Theo31

      Enculafon, le logiciel à 2700 milliards d’emprunts sans compter le hors bilan qui doit doubler le montant. Une très grande réussite.

    3. MCA

      Exactement la réflexion que je faisais récemment à Madame lors du paiement de ma TH.

      Leur site est génial et d’une conception remarquable, come quoi quand il s’agir de pomper du fric ils savent faire…

        1. Aristarkke

          Personne n’a dû être offusqué par l’emploi de ce verbe initial, certes surprenant mais vu que tu pensais très fort à ta dame…
          Enfin, c’est ce que nous préférons croire à moins, bien évidemment que tu ne poursuives avec assiduité l’enrichissement des bijoutiers…

    4. Gerldam

      Pas vraiment. Le fisc vient de m’inventer un compte investissement totalement fictif, ce qui a pour effet de multiplier par 5 (excusez du peu) le montant de l’impôt que je dois normalement. Je me suis empressé de vider mon compte (pas trop difficile) de façon à ce qu’ils ne puissent pas me voler grand-chose.

    5. Deres

      Là, c’était important. Ils n’ont donc pas fait de développement en partant de zéro comme d’habitude mais repris un logiciel qui marchait déjà à Singapour.

  1. Pheldge

    Patron, y’en a avoir coquille « Numergy » pas Numery. Le Papet devenir très très vieux, lui plus bien voir, moi simplement charitable, faire bonne action 😉

    1. Aristarkke

      Tu me rejoins si ce n’est me dépasses…
      Regarde ce que j’ai trouvé, moi!
      Tomber du hamac pour commenter est devenu un peu ardu, dirait-on? 😛

  2. Aristarkke

    *un merdoiement intense de toute la chaîne administrative *
    Ça commence dès l’abord en obligeant à inscrire soigneusement les tirets entre les paquets de signes, le simple espacement ne suffisant pas pour valider le numéro minéralogique…
    La suite est du même tonneau sauf quand on arrive à l’étage paiement où, là, tout est simple et fluide…

    1. Higgins

      Sur le merdoiement administratif, je recommande la série « Au service de la France ». Il y a là quelques scènes d’anthologie sur la nocivité d’une administration laissée en roue libre :

  3. Higgins

    Et à côté de ça, la députaillerie s’étonne de certaines carences de notre bien aimée armée :
    http://www.opex360.com/2021/11/02/haute-intensite-laviation-de-combat-francaise-presente-des-fragilites-qui-peinent-a-se-reduire/

    Comme c’est écrit en novlangue administrative, je traduis : on est à poil et dans tous les domaines !!!

    A force de voter des budgets anémiques (dont voici les effets les plus visibles :
    http://www.opex360.com/2021/10/28/le-taux-de-disponibilite-des-helicopteres-nh-90-caiman-reste-particulierement-inquietant/
    et
    http://www.opex360.com/2021/10/27/le-rapporteur-special-pour-le-budget-de-la-defense-met-en-garde-contre-le-decrochage-de-la-marine-nationale/) et derepousser les échéances (dont certaines remontent à trente ans comme celle qui concerne le remplacement des avions de transport tactiques type Transall :
    http://www.opex360.com/2021/11/01/renseignement-larmee-de-lair-va-se-separer-de-ses-c-160-gabriel-sans-attendre-les-falcon-archange/), la cruche de fêlée s’est franchement cassée…

    En matière d’aéronautique militaire, le citoyen doit être bien conscient que l’aviation militaire française se limite actuellement à ce qui opère en OPEX (Mali, Moyen-Orient) et à ce qui défile le 14 juillet… et que le niveau d’engagement des forces est telle qu’il obère gravement la disponibilité technique des appareils engagés (avions et hélicoptères ont des cycles d’entretien assez rigides qui nécessitent qu’ils repassent chez l’industriel à échéance régulière pour des visites d’entretien majeur et des rétrofits généralement onéreux. Idem pour des matériels terrestres ou marins). Oh, les politiques ne sont pas les seuls responsables de cette catastrophe programmée. Ils ont été servis par quelques responsables militaires qui n’ont eu de cesse de leur vendre la quadrature du cercle en échange de quelques prébendes et colifichets (pas tous, heureusement, je le précise) alors que les normes imbéciles polluaient le débat : http://www.opex360.com/2021/10/26/les-normes-inadaptees-a-la-specificite-militaire-coutent-cher-a-larmee-de-terre/

    En clair, la nocivité du personnel politique de ce pays ne connaît plus de limites et jamais la fameuse phrase de Bossuet ne s’est mieux appliqué qu’à cette clique de parasites (Dieu se rit, etc,…).

    CPEF

      1. Higgins

        On peut le dire comme ça car qui dit conflit de haute-intensité dit attrition matériel et personnel. Le personnel, ça ne se remplace pas au coup de sifflet surtout lorsqu’on voit la sophistication des matériels. En ce moment, on peine à les former : pb de moyens disponibles mais également pb de motivation de certains. Mourir pour la France ne fait plus rêver.

        1. P&C

          Bah, on fera des pubs pour recruter les wokes dans l’armée.
          Je ne résiste pas à l’envie de vous remettre des pubs chinoises/russes/US.
          https:/ /www.youtube.com/watch?v=Kfe6d6MzeLM

          C’est ce que j’avançais pour expliquer la pub US army woke : le gars solide né au cul des vaches de l’arkansas a disparu. Et 70% des recrutables sont trop cons, trop gros, trop drogués, ou ont trop de casier judiciaire.

          Vu la déchéance de l’éducation nationale, la disqualification de recrues potentielles pour cause de connerie grimpera en flèche.
          (là aussi je ne résiste à pas remettre ce lien)
          https:/ /frontpopulaire.fr/o/Content/co685232/comment-l-education-nationale-m-a-degoute-de-mon-metier-de-professeur
          Les fatal picards avaient juste un peu d’avance.

            1. P&C

              +1
              C’est ce qui me fait peur avec les wokes. Pour le moment ils ont majoritairement 20 ans, ils sont à la fac… mais il vont massivement rejoindre le monde professionnel. Et vu qu’ils viennent souvent de milieux privilégiés, ils n’iront pas bosser à macdo, mais prendront des gros postes.

              1. Gerldam

                Oui mais: quand on est con à 20 ans, on ne le demeure pas forcément à 40. Quand je me souviens de ma jeunesse, qu’est-ce que j’ai pu être con et nul en politique, sans parler de l’économie.
                La différence avec aujourd’hui est que je lisais, beaucoup.

                1. Greg

                  DIsons que beaucoup de personnes changent entre leur 20 ans et leur 35-40 ans…

                  Mais les cons, eux, ne changeront pas.

                  Seuls les autres, comme vous, et moi, se débarrassent de la propagande familiale et scolaire pour se faire leur personnalité et leur vision de la vie.

                  Beaucoup de ces jeunes woke ne sont que des victimes de leur milieu, ce sont leurs mentors actuels de plus de 40 ans qui sont dangereux et néfastes, surtout quand ils sont dans des positions de pouvoir.

                  1. Pheldge

                    ouais, bin vu les spécimen, l’évolution, la prise de conscience, c’est pas gagné, jeune woke aujourd’hui ça donnera vieux con et toujours woke sinon plus dans 40 ans, au train où ça va …

                2. P&C

                  Certes, mais ça se fait en prenant des claques du réel dans la tronche.
                  Hors venir d’un milieu ultra privilégié comme ces wokes dont papa maman paye la fac 80K boules/an préserve plus de ces claques que de venir d’un milieu populaire.

  4. douar

    « Ce n’est pas le plus gros fiasco côté financier de ses dernières années »

    Ses/ces : ça a beau n’être qu’une citation, mais ça pique les yeux.

    1. Higgins

      Ah là, respect. C’est comme la Poste. Elle n’est plus que l’ombre d’elle-même mais les courriers des contributions trouvent toujours leurs destinataires !!! Je ne sais même plus s’il existe encore des mailles au filet.

    2. Dr Slump

      Sauf si vous avez le malheur de déménager : pour envoyer le PV et le rappel, ils s’en fichent de votre adresse. Par contre pour vous envoyer l’avis de saisie d’amende majorée, et commencer à saisir directement sur vos revenus, là ils savent trèèèès bien vous trouver. Comme c’est bizarre.

      1. Higgins

        J’ai un neveu qui vient d’en faire les frais.Il n’a jamais reçu un seul avis (pour un excès de vitesse). Ils sont coquins, les bougres !!!

  5. Calvin

    La France, reine de l’etherware, ces logiciels éthérés, qui sont à la fois un immense vide technique et un gouffre abyssal pour nos finances.
    Vive l’Etat stratège, manier les flux dans le bon sens (le sien), ça il sait faire…

  6. Toro Er

    Bravo au Boss pour la réutilisation du terme « vaporware » bien que stricto sensu, on devrait préférer celui de « shitware » rappelant sa destinée: la cuvette suivie de la chasse d’eau.

  7. Pythagore

    Que dire que dire, encore un gros fail de l’état mais bon l’argent n’est pas perdu pour tt le monde.
    Je ne suis pas sûr des raisons qui ont poussé le chef de projet et une partie de son équipe à partir mais si c’est à cause du désastre qu’ils avaient prévus, il faut souligner leur courage.

    1. durru

      J’ai comme un doute : prévu, ou organisé ?
      Je n’ai pas observé un énorme écart entre le niveau de responsabilité des employés de la fonction publique et celui des employés des grosses SS2I. Surtout s’ils étaient au courant du fait que le contrat était béton.
      Et j’ai aussi l’expérience de certaines compétences très limite, pour parler en euphémismes…

  8. heli0gabale

    Pour avoir travaillé dans un tribunal pendant mes études, l’informatique est une gigantesque vanne.

    J’ai passé un temps assez considérable à aider des collègues, il y avait toujours une merde que ce soit au niveau hardware ou software.

    Le logiciel dédiée d’ailleurs était une merde buggée incroyable (d’après ma boss c’était pas le pire dans la fonction publique apparemment), le truc devait avoir dans les 20 ans parce qu’il y avait un superbe convertisseur euro-franc.

    1. Higgins

      Ça n’a pas tellement changé. Un exemple, les jugements doivent être rédigés sous WordPerfect. J’en ignore la raison et quels sont les avantages à attendre de ce logiciel mais ça devient parfois compliqué quand on veut travailler à la maison. Quant au soutien, il faut être patient (euphémisme). Le pire, à mon sens, affecte le système de visio-conférence au fonctionnement toujours aléatoire faute de débit suffisant.

      1. heli0gabale

        « les jugements doivent être rédigés sous WordPerfect »

        Là où j’étais, les jugements étaient rédigés à la main par des phobiques du pc et c’est moi qui devais les taper sur WordPerfect (qui avait le bon goût de planter aléatoirement).

        « le système de visio-conférence au fonctionnement toujours aléatoire »

        Je crois que c’est pendant le premier confinement où ils voulaient me faire bosser à distance, quand ils ont vu le bordel que ça allait être, l’idée a été abandonnée dans les 5 minutes.

        1. Higgins

          Pour les phobiques du PC, il y a des explications. Comme toujours dans l’administration, l’informatisation s’est faite à marche forcée et personne ne s’est souciée de donner un minimum de formation pratique aux personnels concernés. A tort ou à raison, le monde judiciaire était encore il y a peu un monde de papier de de crayon. Et puis, un jour, on a collé un PC sur chaque bureau en déclarant qu’il fallait en passer par là sans même montrer comment il fallait allumer et mettre en marche le bouzin et quelles fonctionnalités en pouvait en attendre. En 2022, il existe encore des jeunes qui arrivent en fac sans savoir se servir basiquement d’un ordinateur. Mes enfants ont ainsi eu droit à passer des UV spécifiques portant sur la manière de se servir de Word !!! Comme ils ont eu leur PC dès l’âge de 12-13 ans, il n’ont jamais eu de problèmes mais c’est loin d’être le cas pour tout le monde. A un moment, il y avait six PC dans la maison tournant sous des Windows épars. Ils avaient réussi à les mailler entre eux pour pouvoir jouer en commun.
          Je me souviens de l’arrivée de ce genre de chose dans l’armée des Indes. On a commencé par passer quelques heures à jouer avec des jeux piratés qui tenaient sur une disquette début des années 90) mais nous, nous avions le temps de le faire entre deux vols. Sur Windows 3.1, seuls quelques rares initiés étaient en capacité d’agir. Je me souviens d’un ordinateur équipé d’un logiciel devant nous aider à la planification de notre activité en liaison direct avec l’EM. Faute de fiabilité et d’explications sur ses potentialités et son mode de fonctionnement, il s’est bien écoulé cinq ans avant que nous nous y intéressions. Quand enfin, le fruit a été mûr et que nous nous en servions correctement, il a été changé!!! L’exercice du Droit étant un tantinet plus complexe que de planifier trois vols, il ne faut guère être surpris du fiasco enregistré même si je dois constater que ça va un peu mieux maintenant (sans que ce soit parfait). Je crois que les têtes pensantes parisiennes ne voient pas du tout comment est le pays sur le plan informatique. C’est un peu comme dans les films de guerre où les radios fonctionnent toujours parfaitement quelque soit l’endroit où on se trouve. Je peux témoigner que ce n’est pas le cas en dépit des progrès techniques réalisées. Ce n’est d’ailleurs pas pour rien que la spécialité transmission attire prioritairement des individus généralement assez tronchus. Assurer un maillage radio fiable et efficient sur un théâtre d’opérations reste toujours un vrai challenge. Il y a d’ailleurs pléthore d’exercice sur ce sujet.

            1. Higgins

              Affirmation purement gratuite. La transition s’est faite parfois dans la douleur aussi bien chez les uns que chez les autres. Lorsqu’on est habitué depuis toujours à coucher son raisonnement sur du papier, on ne passe pas toujours aisément au clavier. Ceux qui écrivent régulièrement en savent quelque chose. Quant à passer de la machine à écrire à boule à l’ordinateur, ça ne s’est pas fait sans mal. De ce côté, les choses semblent rentrées dans l’ordre. Pour les mises en forme, le recours au greffier est toujours de mise. Ce dernier n’a rien à voir avec un secrétaire et est bien plus qu’un simple adjoint administratif. C’est avant tout l’auxiliaire de justice le plus proche du juge puisqu’il est chargé, tout au long de l’instance judiciaire, de garantir le respect et l’authenticité de la procédure (https:/ /www.vie-publique.fr/fiches/38271-quest-ce-quun-greffier). D’ailleurs, au sein d’un tribunal, les magistrats n’ont aucun pouvoir hiérarchique sur les greffiers à l’exception du président auquel est adjoint un directeur du greffe.

          1. heli0gabale

            « Mes enfants ont ainsi eu droit à passer des UV spécifiques portant sur la manière de se servir de Word !!! »

            On m’a fait le même coup à la fac de droit (et ça rapporte des points en plus).

            1. Higgins

              Oui, c’était la même chose. On peut en sourire mais ça en dit long sur l’inculture crasse de certaines personnes en bureautique de base. Je ne ferai pas de commentaires pour les autres domaines.

              1. heli0gabale

                Moi j’en ferai, parce qu’en plus de ça, ils nous faisaient faire des dictées… Dans une fac de droit. Le nombre d’étudiants qui n’arrivaient pas à avoir 10 était prodigieux (parce que oui, c’était noté).

                Je suis très loin d’être Bernard Pivot mais quand même, arriver en droit et écrire comme un journaliste…

      2. J-J Tatie

        Bonjour Major, qu’avez-vous contre WordPerfect ? ☺ ☺ ☺ J’utilise la version X7 de se soft et elle tourne comme une horloge ! Jamais un Bug, jamais un plantage ! Corel fait de très bons logiciels, j’utilise WP depuis la version 2 et à ce jour, aucun souci WP lit très bien le doc, le docx, les PDF, etc, etc. Il est moins gourmand en ressources et beaucoup plus souple de la mise en page que Word…
        Bien à vous.

        1. Higgins

          Je n’ai rien contre ce logiciel dont j’ignore s’il présente des avantages ou pas. Je m’interroge simplement sur ce choix curieux à l’heure où, d’après mon expérience, la majorité des usagers utilise Word qui, de toute manière, est installé avec Excel et les autres sur les ordinateurs du ministère de la Justice.

  9. Ba

    Il me paraît aussi évident qu’il y a une volonté délibérée de ne pas enregistrer correctement les plaintes pour empêcher à la source d’avoir des mauvaises statistiques de la criminalité.
    Il s’agit aussi d’empêcher la police de faire son boulot prétendu (attraper les vrais criminels) et ainsi de n’avoir pour la police que le temps de se consacrer à la protection des hommes d’État et socialement proches, ainsi que d’agir de manière privilégiée voire quasi-exclusivement en tant que forces du désordre.

    Je remarque aussi que tout le système logiciel et applicatif autour du pass sanitaire fonctionne bizarrement sans trop d’encombres. Oui il y a eu quelques fuites de données, quelques problèmes à la marge, mais dans l’ensemble on peut le dire, ça fonctionne ! C’est louche cette histoire…

    1. Higgins

      Je n’en suis pas certain bien que ça ne soit pas exclure. Cela m’étonnerait un peu car, vu les tensions actuelles au sein de la Police, il y aurait, je crois, des fuites.

      1. Higgins

        D’ailleurs au sujet de la Police, lisez comment un général de Gendarmerie dit poliment et très subtilement à un ancien responsable du Raid, maintenant membre du club des parasites, que c’est un peu le foutoir au sein de la Rousse : https:/ /lavoixdugendarme.fr/index.php/2021/11/04/mutualisations-police-gendarmerie-le-general-cavallier-demonte-les-propositions-du-depute-fauvergue-ancien-patron-du-raid/

    2. Le Grincheux

      La cryptographie a tout de même été faite par une équipe de bras cassés. Il est assez trivial de pouvoir révoquer un pass en affectant une clef spécifique à chacun. On sait faire. Là, le pass est déclaré valide et un autre message indique qu’il a été révoqué.

      1. Ba

        Je n’en sais rien mais ce que je vois, c’est que ça fonctionne : le logiciel fonctionne, les codes sont créés, les codes sont reconnus, ça ne plante pas, les gens sont correctement tracés où qu’ils aillent (même si c’est pas reconnu officiellement).

  10. Murps

    Et encore, ne sont pas évoqués les gadgets pittoresques de l’Ed’ Nat’. Des trucs improbables à l’ergonomie qui sent bon les années 90, qui plantent à tour de bras.

    Si vous avez le temps, jetez un coup d’œil à cet inénarrable « Espace Numérique de Travail » qui se nomme « Atrium » et qui empoisonnait la vie de tous les personnels avant le confinement avant de s’étaler dans les grandes largeurs au moment ou on en aurait eu vraiment besoin.

  11. MCA

    HS
    mais révélateur du délire dans lequel nous baignons :

    https:/ /insolentiae.com/letat-va-aider-les-entreprises-a-payer-les-factures-delectricite/

        1. Citoyen

          Exact, Hagdik. Le major, comme beaucoup d’autres, a maltraité le patronyme du sapeur, qui ne fait pas partie de la famille du fromage … pour le (t)

  12. Reddef

    Je viens d’ utiliser le service en ligne ANTS et ben … ça c’est bien passé ! L’ interface n’ est pas folichonne et vous met dans la situation où vous êtes idiot. Sinon nickel

  13. Dr Slump

    Si seulement on arrivait à obtenir un non-gouvernement, à la tête d’un non-état… Croisons les doigts, à force de tout anéantir, ils vont peut être y arriver.

  14. zelectron

    le concours des nullissimes avec 2 catégories bien distinctes, les ponctionnaires d’un coté et les politichiens de l’autre: ne se renverraient-ils pas la baballe par hasard ?

  15. Le Grincheux

    Les gars de Cap Gemini sont sans doute des branques, mais je dois narrer ici une aventure qui m’est arrivée il y a une dizaine d’années. Il y a un peu plus de dix ans, je vois passer un appel d’offre pour la fourniture d’un logiciel informatique destiné à un transporteur d’électricité français. Ma boîte savait faire, je réponds au tarif réel et, contre toute attente, je suis choisi, moi, petite boîte de 15 personnes. Je colle deux ingénieurs soft sur le problème et en deux mois, l’outil est prêt, conforme au cahier des charges. Il ne restait plus qu’à faire les tests sur le terrain et faire vérifier au client que les formules mathématiques qu’il nous avait données étaient bien intégrées correctement dans le logiciel. Sauf qu’entre temps, le chargé de projet côté client avait changé, le cahier des charges aussi. Figurez-vous qu’il a fallu deux ans, DEUX ANS, pour réussir à terminer le projet avec au passage cinq chargés de projets successifs qui avaient tous leurs propres lubies et leurs propres idées débiles. Là, j’ai compris pourquoi j’avais été choisi et ça m’a servi de leçon. Les autres candidats avaient intégré dans leurs propositions les deux ans en question. Moi qui ne travaillais qu’avec des clients privés, j’étais naïf et pensais que ce genre d’entité fonctionnait normalement. Depuis, je fuis ce genre de clients ou je multiplie mon devis par 20 pour ne pas perdre d’argent quitte à ne pas être choisi.

    1. elyseeg

      Bien vu, même mésaventure, chargé de projet incompétent ( on l’ a désigné contre sons avis ), a profité d’un changement d’affectation pour refiler le projet à un autre.
      Par chance j’ai décidé d’arrêter en cours de route avant que ce soit un gouffre financier pour notre société. On m’ y a plus jamais repris.

  16. Murps

    Vous êtes tous très vaches et de mauvaise foi : les logiciels proposés pour déclarer et payer les impôts sont remarquables ; un clic et hop, vous êtes prélevés ! Ca ne rate jamais.

    Bon c’est vrai que dés que le flux de données et d’argent est supposé se faire dans l’autre sens, c’est à dire de l’Etat vers le Tribuable, là, comme dirait Bourvil « ça marche beaucoup moins bien ».

    1. Higgins

      La machine administrative comme on la hait : https:/ /www.capital.fr/economie-politique/handicape-a-vie-apres-avoir-combattu-un-incendie-un-soldat-est-somme-de-rembourser-a-letat-49000-euros-trop-percus-1418900

  17. Yanka

    Je viens de passer l’après-midi à faire des recherches via Qwant, et par bonheur j’ai rien trouvé ! Ça tombe bien, je suis nihiliste !

  18. Yanka

    Comme chacun sait, je suis en Belgique, et Belge par surcroît. Ce sont des gros défauts, dont je m’excuse. Pour la première fois, j’ai utilisé ce jour des services en ligne via ma carte d’identité électronique (que j’ai depuis longtemps) et le lecteur de cartes eID acheté voici plusieurs mois et déballé aujourd’hui (je suis sujet à la procrastination). Je m’attendais à merdouiller pas mal, à m’emberlificoter les quilles dans les câbles et à m’étaler sous vos rires gras, mais rien de tel. Non seulement ça fonctionne, mais ça fonctionne très bien. Je viens de faire le tour des services (syndicat, sécurité sociale, impôts, retraite) et je suis épaté, é-pa-té. Si ça pouvait marcher aussi bien avec les filles (je suis vieux, et j’aime pas les vieilles), je serais là en train de me faire un quadrille à moi tout seul, en buvant des trucs forts et qui rincent bien la dalle.

  19. Mo’ Truckin’

    HS
    Le British Medical Journal (BMJ) a sortit le 02 novembre un article explosif concernant les falsifications des essais cliniques du  » vaccin  » anti Covid Pfizer en phase III à l’automne 2020 :

    https://www.bmj.com/content/375/bmj.n2635?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_term=hootsuite&utm_content=sme&utm_campaign=usage

    Pour ceusses qui ne lisent pas l’anglais, voici un article en français plutôt fidèle à l’original (mais incomplet) :

    https://fr.sputniknews.com/20211103/les-donnees-des-essais-du-pfizer-a-lautomne-2020-ont-ete-falsifiees-assure-une-lanceuse-dalerte-1052447852.html

  20. Higgins

    HS* mais si vous en avez rêvé, Bercy veut le faire (ou l’impunité garantie) : https:/ /metahodos.fr/2021/11/04/reforme-des-juridictions-financieres-publiques/

    *c’est bien là que je voulais mettre ce lien

  21. MCA

    Etonnant, les députés ont voté la prolongation du pass sanitaire jusqu’à fin juillet.

    Quelle surprise !!!!

    Retour au Sénat en attendant le vote définitif vendredi.

    https:/ /fr.news.yahoo.com/pass-sanitaire-lassemblée-rétablit-léchéance-040000236.html

    1. Higgins

      Avant, on disait d’une fille légère qu’elle était une Marie-couche-toi-là. On peut sans peine substituer le terme « député » à celui de « Marie ».

    1. Pheldge

      ça figure également dans le Figaro, mais en petit …
      lefigaro.fr/sciences/covid-19-un-laboratoire-accuse-d-avoir-mal-mene-des-essais-sur-le-vaccin-pfizer-20211103

      1. durru

        Ils doivent se copier les uns les autres, j’ai même trouvé dans un journal roumain un article pour faire semblant de donner l’info tout en la minimisant à mort et reprenant les déclarations rassurantes des officiels mouillés jusqu’au cou sans se poser la moindre question.
        Nous sommes arrivés à un niveau de conformisme dans la communication qu’on aurait pas pu imaginer seulement quelques années en arrière…

          1. durru

            Les journalistes roumains innovent. Surtout ceux des journaux en ligne, mais pas que.
            Pour diverses raisons (notamment historiques), ils ont des compétences en langues étrangères, surtout anglais, mais aussi français, allemand, espagnol, italien (et d’autres, mais plus à la marge). Du coup, quand ils trouvent dans la presse étrangère un article qui leur semble intéressant, ils ne se gênent pas pour le traduire et, gentils, ils mettent le plus souvent leur(s) source(s). Des fois tu te retrouves avec des pépites suite à traduction approximative, voire incomplète, mais souvent c’est une image assez fidèle de l’information d’origine.
            Suivre la presse en langue roumaine c’est un régal 🙂

        1. Aristarkke

          « qu’on aurait pas pu imaginer seulement quelques années en arrière… »
          Remontons à 35/40ans en arrière et il me semble que cette prouesse était quotidienne, outre rideau de fer…

  22. Rick Enbacker

    274 députés présents sur 577 soit un taux d’abstention de 52,5 %
    Le foutage de gueule continue. On est vraiment heureux de payer de force ces gens-là pour qu’ils nous crachent à la gueule

  23. Rick Enbacker

    https:/ /twitter.com/jfpoisson78/status/1456133710353469441?s=21

    Les crapules au pouvoir continuent à se torcher avec le droit.
    Ca traîne moins des pieds quand c’est pour nous imposer des saloperies…

    1. MCA

      « Ce mercredi 3 novembre en fin de journée, on y lisait toujours que « depuis le 15 octobre, les autotests réalisés sous la supervision d’un professionnel de santé ne sont plus reconnus comme preuves pour le pass sanitaire ». Contacté, le gouvernement n’est pas revenu vers nous dans l’immédiat.  »

      « le service de communication du Conseil d’État nous indique qu’il s’agit ici d’ »une décision de justice, qui doit être exécutée sans délai ».

      Donc ce gvt se fout du droit avec la plus parfaite désinvolture et regarde ailleurs quand ça le dérange.

      Donc il ne reste plus que deux solutions pour obtenir le pass sanitaire :

      Le test PCR au prix fort s’il ne fait pas l’objet d’une prescription médicale ou la picouse.

      Aux dernières nouvelles la France est toujours une grande démocratie.

        1. Higgins

          « Le Conseil d’État a en revanche retenu d’autres requêtes, dont celle de l’association VIA-La Voie du peuple. Il a ainsi suspendu un décret du 14 octobre selon lequel les autotests réalisés sous la supervision d’un professionnel de santé ne sont plus reconnus comme preuve pour le passe sanitaire. » (https:/ /www.ouest-france.fr/sante/virus/coronavirus/covid-19-le-conseil-d-etat-valide-la-fin-de-la-gratuite-des-tests-de-confort-bc745b20-38e1-11ec-8684-5212e81a2886)

          Curieusement, le texte est très difficile à trouver.

          1. Yanka

            Le gouvernement ne respecte pas l’ordonnance du Conseil d’État. J.-F. Poisson a écrit une lettre en ce sens à Castex.

            https:/ /www.bvoltaire.fr/autotests-supervises-jean-frederic-poisson-relance-le-premier-ministre/

  24. Higgins

    Extrait, prophétique, du film « Early warning » sorti en 1981 : https:/ /www.linkedin.com/posts/activity-6861805955303120896-Nxk9

  25. Higgins

    HS mais à lire : « L’épisode est révélateur de la cécité volontaire d’une certaine gauche à l’égard de la fraude sociale, ces arnaques en série aux prestations sociales que le magistrat Charles Prats chiffre, dans son dernier livre, Le Cartel des fraudes 2, à 100 milliards d’euros par an… Tant de détermination à dénoncer les fraudes et les fraudeurs, tant de soin pour l’intérêt général deviennent intolérables à l’État macroniste… L’avocate de Charles Prats, Maître Caroline Wassermann, annonçait, le 29 octobre, sur le site du Figaro, qu’elle lâchait « une procédure totalement à charge » qualifiée par elle de « mascarade » au parfum très politique. Ces procédés autoritaires hippopotamesques vous rappellent les heures troubles de l’URSS ? Bienvenue en Macronie, où le dindon porte un nom : le contribuable. »
    (https://www.bvoltaire.fr/affaire-charles-prats-ce-que-le-ministre-de-la-justice-reproche-au-magistrat-anti-fraude-sociale/)

    A rapprocher du projet visant à exonérer les élus de toutes responsabilité en matière financières (https://metahodos.fr/2021/11/04/reforme-des-juridictions-financieres-publiques/)

  26. zelectron

    en résumé:
    « Ce qui se conçoit bien s’énonce clairement, et les mots pour le dire arrivent aisément » (Boileau) d’où la faillite du fonctionnarisme allié aux politichiens formant une cacophonie abscons.

  27. MCA

    Ca devient clownesque à tous les étages, c’est la dépanneuse qui est en panne :

    A présent ce sont les administrateurs judiciaires qui sont menacés de faillite ! 😆

    Charles Sannat :

    « Administrateurs et mandataires judiciaires souffrent d’une chute de leur activité

    « Ces experts de la prévention et du règlement des difficultés des entreprises estiment avoir subi la politique gouvernementale du « quoi qu’il en coûte ». »

    Au moins on ne peut pas reprocher à Micron et à sa bande de bras cassés de manquer d’humour.

  28. Yanka

    À 19 h, retour du Z chez Christine Kelly. Une demi-heure avec elle, une demi-heure à débattre de la laïcité avec Henri Peña-Ruiz, puis une demi-heure avec je ne sais plus qui pour parler d’économie (ça peut intéresser). En attendant, Marsault :

    https:/ /twitter.com/MarsaultBreum/status/1455560590869544961?s=20

  29. Murps

    Hors sujet, mais intéressant : le sénat vient d’envoyer au diable le pass sanimachin.
    Au moins que ces vieux cons servent enfin à ce pourquoi ils sont élus.
    J’espère qu’ils ne lâcheront pas le morceau.

      1. Higgins

        Ils se réveillent un peu tard mais le clash laissera des traces car le vote est intervenu sans qu’il y est débat vu l’attitude des salopards du gvt.

        1. Pheldge

          Yanka, j’ai failli étouffer de rire, faut prévenir … surtout depuis que j’ai rejoint le club du troisième âge* ! 😉

          * je suis pas encore décrépit comme des certains ici – un grec un peu tuyauteur et un maraîcher amateur du 93 oléronais – mais vaut mieux être prudent .

Laisser un commentaire