Une petite myocardite, et ça repart !

En ce lundi de célébration de la Toussaint, on aura un plaisir… mitigé à découvrir un énième avatar de ce que le journalisme à la française produit actuellement : alors que Pfizer et Moderna font actuellement des pieds et des mains pour obtenir une autorisation de mise sur le marché de leurs produits pour les enfants de moins de 12 ans, une équipe de « décodeurs » de la rédaction sur-subventionnée du Monde s’est demandé s’il était nécessaire d’en arriver là.

Et il est vrai que la question mérite d’être posée, de façon insistante même, tant les données actuelles laissent perplexe sur l’utilité de la démarche d’un traitement d’ampleur pour les jeunes.

D’une part, il y a l’observation clairement admise de tous que le coronavirus ne rend pas malade la population en question : les enfants, s’ils peuvent éventuellement se retrouver porteurs du virus, ne développent pas (ou très très peu) de symptômes. Sur l’ensemble du pays, on ne recense que seize enfants (de moins de 18 ans) décédés depuis le début de la pandémie et quinze avaient des comorbidités qui indiquent assez clairement que le virus fut un facteur ajouté aux raisons de leur décès. Par comparaison, la grippe (influenza) fait chaque année plus de morts chez les enfants (8 enfants sur 1 million succombent à la grippe, soit en France 84 décès par an associés à la grippe chez les enfants de moins de 14 ans).

D’autre part, il est aussi admis de façon maintenant non polémique que les produits proposés par Pfizer, Moderna et les autres ne garantissent en rien la non-infection des patients : non seulement, il reste possible d’attraper la maladie et de développer des symptômes, mais il apparaît que la charge virale des vaccinés n’est pas significativement différente des non-vaccinés (on pourra se reporter aux déclarations gênées du Dr. Fauci à ce sujet). The Lancet, dans une étude récente, aboutit d’ailleurs à la conclusion que les personnes entièrement vaccinées et infectées ont finalement une charge virale similaire à celle des personnes non vaccinées.

Dans ce cas-là, on saisit mal l’importance de vouloir absolument s’occuper des enfants, notamment si l’on se rappelle que ces derniers, en pleine croissance, n’ont pas les mêmes comportements biologiques que les adultes et que leurs réactions immunitaires sont aussi plus vives que celles des adultes (et à plus forte raisons, que les adultes âgés, cibles initiales de ces traitements expérimentaux).

Avec ces constats, l’article du Monde s’interroge sur la pertinence de l’extension des traitements Pfizer et Moderna aux enfants : pour les décodeurs, peut-être pourrait-on par ce truchement atteindre (enfin ?) une immunité collective, quand bien même la communauté scientifique explique assez simplement pourquoi elle est devenu largement chimérique

Et sinon, l’article évoque rapidement la notion de bénéfice individuel avant d’admettre que, bon, hem, ce n’est en réalité pas statistiquement significatif au vu du nombre de cas déjà fort peu élevé de maladies évitées…

Au final, avec des « risques pour cette classe d’âge quasi nuls » (comme le résume Christèle Gras-Le Guen dans l’article) et une immunité collective impossible à atteindre, il ne reste aucun argument vraiment solide pour justifier de s’occuper ainsi des enfants : au contraire d’autres maladies (polio, diphtérie, etc.) pour lesquels ils sont tous déjà largement vaccinés et qui touchaient et tuaient jadis de vastes proportions de ces enfants, le traitement des enfants pour la Covid semble aussi inutile que coûteux.

En définitive, ce morceau de bravoure journalistique parvient malgré tout à conclure que le bénéfice du traitement n’est pas établi et aurait pu s’arrêter sur cette conclusion.

Et là, c’est le drame : alors que la dernière ligne droite vers un point final était quasiment assurée déboule à ce moment une citation de Catherine Hill, épidémiologiste et biostatisticienne à l’Institut Gustave-Roussy. Pour elle, le bénéfice d’une vaccination serait malgré tout collectif et porterait sur la circulation du virus. Quant aux éventuels effets secondaires, bah, il faudrait s’en accommoder :

Oui, vous avez bien lu : afin de très hypothétiquement réduire la circulation d’un virus qui ne cause à peu près aucun risque de forme grave chez les enfants, et qui ne doit plus en causer chez les adultes vaccinés (c’est l’idée du vaccin, je vous le rappelle), on devrait donc pousser à inoculer les jeunes quitte à déclencher des pathologies graves du coeur chez certains d’entre eux…

Lorsqu’on factorise le fait que ces péricardites et ces myocardites, aussi rares soient-elles, nécessitent des traitements et un suivi à vie (soit plus de 70 ans à vivre pour ces enfants compte tenu de l’espérance de vie actuelle en France), on se demande exactement où est le bénéfice, même collectif, de cet exercice de pensée macabre. Collectivement, il est difficile d’imaginer que le coût de traitement de ces « quelques » enfants, que l’impact psychologique sur eux et leurs parents de cette malencontreuse occurrence et que les séquelles seront vus comme acceptables.

Du reste, il suffit que quelques enfants décèdent de ce genre d’opérations mal calibrées pour que s’effondre immédiatement ce fameux bénéfice collectif dont on oublie qu’il n’a jamais été nécessaire pour faire valoir l’intérêt des autres vaccins : jusqu’en 2020, on ne se vaccinait que pour se protéger soi-même, le calcul étant logiquement toujours fait de façon personnelle.

De surcroît, la désinvolture avec laquelle le collectif est placé avant l’individu (quand bien même absolument rien de certain n’est établi) et une dose assez incroyable de cynisme atteignent leur apogée lorsque la frétillante scientifique ponctue sa remarque par « à condition que la population comprenne l’enjeu et accepte cette vaccination » : eh oui, finalement, moyennant une bonne compréhension de la part des bestiaux pas toujours trop fins, quelques uns de leurs enfants décédés d’une crise cardiaque ou malades du cœur à vie, ça le fait, c’est pour le collectif, la bonne cause, une circulation moins forte, et tout le tralala.

Une question vient à l’esprit : Catherine Hill a-t-elle des petits-enfants de moins de 12 ans ? Est-elle prête à courir le risque, claironné comme infime, pour eux ? Et si ça tourne mal, devra-t-elle se contenter d’un « merci de votre sacrifice » ?

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires443

    1. Deres

      Ce qui fait peur à tous les gouvernement du monde, c’est d’être inutile. Le vaccin leur permet de justifier leur utilité d’où son besoin universel. Son efficacité et ses subtilités n’entrent pas en ligne de compte dans leurs raisonnements. Tout le monde doit donc être vacciné et tout ceux ne mourant pas devront donc pouvoir remercier directement leur bienfaiteur à qui il doivent tout et pour toujours. L’important pour les politiques c’est l’action ou plutôt donner l’impression d’agir.

      1. Didier LAIGLE

        Sauf qu’on avance à grands pas vers le « ça ne marche pas » ! Et à 6 mois de la Présidentielle, je sens que l’effet « Boomerang » va encore frapper.
        Comme tout mauvais logiciel, celui de la vaccination de masse avec ces saloperies va bien finir par boguer !

    1. Nemrod

      Second volet après l’hystérie covidique.
      Nos dirigeants ont vu qu’ils peuvent tout se permettre et nous allons nous en prendre plein la gueule.

      1. pabizou

        Pas de panique, ce qui se passe réellement à Glasgow semble être un peu différent si l’on en croit le courrierdesstrateges.fr . La montagne devrait accoucher d’une souris une fois de plus et heureusement . Je crois de plus en plus que tout ce cirque va être un gigantesque fiasco, qu’il s’agisse du covid ou du volet écolo . Pas sûr que la Chine et la Russie leur faciilte les choses . La Chine aujourd’hui a d’énormes problèmes qui pourraient remettre en cause le P.C.C. et je vois mal XI rentrer dans ce jeu de dupe . Les problèmes de Poutine sont d’un tout autre ordre mais ses discours récents me laissent penser qu’il n’ira pas dans la même direction qu’eux, en tous cas pas maintenant, or tout ce cinéma ne pourrait fonctionner que dans le cadre d’une unanimité . En gros… c’est pas gagné d’avance . Ca va sans doute tanguer un peu avant de faire un gros flop .

        1. Deres

          La réalité de cette COP26 est que tous les pays sauf les européens repoussent les objectifs contraignants de 2050 à 2060 … Et demandent activement aux plus riches (nous donc) de les payer grassement en attendant pour nos fautes passés. On comprend donc bien le marché de dupes, c’est juste un moyen de nous soutirer de l’argent et de plomber nos économies à court terme en échange de vagues promesses à long terme.

        2. Didier LAIGLE

          Hors la présence de la Chine, ils ne font que brasser de l’air ! Quand en plus Macron leur dit « moi je relance le Nucléaire », je crois que les « verts » vont finir par en bouffer leur chapeau ! On n’a pas encore entendu Jadot, tiens marrant ça !
          Bon « en même temps », pour une fois que notre petit Jupiter fait quelque chose de sensé. C’est pas notre faute si les écolos ne jurent que par le CO2 !
          Et comme l’épineux problème des déchets est moins crucial puisque beaucoup ont arrêté leurs centrales (ce qui ne rend pas pour autant les sites utilisables), ça nous laisse de la place pour stocker les nôtres. Et si c’était finalement moins embêtant que les mines de charbon à ciel ouvert d’Allemagne, d’Australie ou de Chine ?

      2. Nemrod

        Oui mais vous avez oublié le mot important dans ma phrase : »nos dirigeants ».
        Et sont corollaire NOUS allons en prendre plain la gueule.

    2. P&C

      Le problème est simple.

      (pour ce commentaire, je part du principe que les hypothèses du CO2 anthropique, réchauffement, etc… sont valides).

      f(Energie) = f'(PIB) = émissions de CO2.

      Réduire les émissions de CO2, c’est utiliser moins de fossiles, donc moins d’énergie concentrée, donc plomber le PIB.
      Si je reprend Jancovici, pour respecter les fameux 2°C, faut diviser nos émissions par 3…
      Ce qui signifie en gros diviser le PIB par 3, à raison de 5% par an.
      Le moyen ? un covid supplémentaire par an.

        1. P&C

          J’en sais rien. Le consensus scientifique est plutôt en faveur de l’hypothèse anthropique.

          Sur les éoliennes et les panneaux solaires, Dmity Orlov en rajoute une couche.
          https:/ /www.dedefensa.org/article/le-culte-du-cargo-et-les-energies-vertes

          1. durru

            « Le consensus scientifique » est pour la science à peu près ce que la superstition est pour la religion.
            C’est une nouvelle religion qui n’a rien à voir avec la science, à part le nom : ça s’appelle le scientisme.

            1. P&C

              Le scientisme est la position selon laquelle la science peut/va résoudre tous les problèmes.
              C’est malheureusement assez répandu de nos jours…

              Le consensus scientifique est une synthèse plus ou moins équilibrée des avis et opinions de divers scientifiques.

              Effectivement, il vaut mieux préférer l’état de l’art, mais celui ci évolue tous les jours.

              1. Pythagore

                Sauf que l’immense majorité des scientifiques qui travaillent sur le climat ne sont pas payés pour étudier les possibles causes des changements climatiques, ils sont payés pour dire dans quelles largeurs il va y avoir un réchauffement lié au CO2.
                Donc leurs recherches ne risquent pas de déboucher sur autre chose qu’une cause anthropique.

              2. durru

                Pas du tout. Le « consensus scientifique » n’est rien d’autre que l’avis de ceux qui contrôlent la diffusion de l’information.
                Comme pour le covid, les vaccins et tout autre sujet où l’intérêt politique/social dépasse largement l’intérêt scientifique.

                1. P&C

                  Pas forcement. Ya un consensus scientifique sur la viscosité de l’eau dans les cellules végétales…
                  Mais comme il n’y aucun intérêt politique/social, tout le monde s’en branle.

                2. Higgins

                  Le cas est souvent cité mais lorsque Alfred Wegener a sorti sa théorie relative à la dérive des continents en 1912-1915, il a été conspué par nombre de ses pairs. Sa théorie n’a été admise par la majorité de la communauté scientifique que quarante ans après sa mort (1970!!!), lorsque les mécanismes de la tectonique des plaques sont devenus évidents. La notion de consensus scientifique est vraiment à prendre avec des pincettes et ne veut pas dire grand chose en terme d’argumentaire.

                  1. P&C

                    Tu as eu aussi Lord Kelvin qui s’était opposé à la théorie de Darwin, arguant que l’âge de la terre connu à l’époque ne permettait pas une telle histoire fossile.
                    Des années plus tard, d’autres découvertes ont finalement convaincu Kelvin de remettre en question ses positions.

                    C’est toujours le cas aujourd’hui. En théorie un petit con de 20 ans peut remettre en question un prix nobel s’il prouve qu’il a raison, en pratique c’est beaucoup moins vrai…

                    Le consensus scientifique est par définition… un consensus, basé sur les connaissances à l’instant T, des positions des uns et des autres. Et comme toute entreprise humaine, tu as des intérêts, des financements, des gens biens et des connards, des biais cognitifs, des fromages, des certitudes…

              3. Dr Slump

                P&C, il manque un élément à ta définition du scientisme, et pas le moindre:
                Attitude consistant à considérer que la connaissance ne peut être atteinte que par la science, et que la connaissance scientifique suffit à résoudre les problèmes philosophiques.

                Le scientisme considère que la science peut, et doit tout expliquer, et tout résoudre. Ce qui n’est plus du tout une attitude rationnelle, mais tient de la croyance quasi-fanatique. C’est sur cette base que l’état a déclaré par avance inefficace tout traitement contre le covid qui n’avait pas passé les tests en double-aveugle.
                Pour le réchaufmique d’origine anthropique, les tests en double-aveugle ne sont pas vraiment faisables hein, donc ils assènent leur certitude par un prétendu consensus. Puisque tous les scientifiques sont d’accord, alors c’est forcément scientifique.

                1. Pythagore

                  « ils assènent leur certitude »
                  Dans les rares rapports que j’ai lu. le conditionnel est la norme. « d’après le modèle de trucmachin, il est fort probable qu’il fasse possiblement 550°C de plus sur terre `l’horizon 2100 à plus ou moins 550°C en fonction de l’évolution des hypothèses ».
                  On est loin des certitudes chez les scientifiques. La traduction journalistique est elle bcp plus chargée de certitudes.

                    1. Pythagore

                      C’était le sens de mon propos. Mais ds les rapports, on est tjs dans la forte probabilité sans jamais rien affirmer, cette forte probabilité vaut affirmation pour bcp. Comme la forte probabilité d’avoir 400000 morts du covid à la prochaine vague qui devient certitude ds la bouche de certains. On a vu le résultat qui (heureusement) ne s’est pas concrétisé.

                    2. Aristarkke

                      On a l’impression que ces certains en sont quelque peu désappointée de ce niveau « insuffisant » de morts…

                  1. P&C

                    C’est là toute la différence entre un scientifique sérieux et un journaleux : prédire le futur est un exercice difficile… donc c’est plus ou moins probable sachant que l’on connait actuellement, mais c’est tout.
                    La vérité est simple : on n’en sait rien car on n’a jamais fait l’expérience avant.

                    Le journaleux ne peut pas vendre des hypothèses et des probabilités, il lui faut des faits.

                    1. Didier LAIGLE

                      « La vérité est simple : on n’en sait rien car on n’a jamais fait l’expérience avant. »
                      Ça c’est LA science ! Pouvoir reproduire ce qu’on a observé ou déduit de l’expérience. En matière de réchauffement rien n’est prouvé on en est à peine à quelques observations. Ils ne savent même pas correctement évaluer une erruption volcanique.
                      Et pourtant en matière de rejets de CO2, ça déménage !

                      Il n’ont pas encore trouvé le moyen de fermer les vannes ou de se servir de cette « chaleur » pour nous permettre de nous chauffer gratuitement en hiver !
                      La réponse à tout ça, c’est… l’adaptation. Point !
                      Les animaux l’ont toujours fait, les plantes aussi, alors ils sont où les humains super intelligents qui trouveraient comment vivre où pour l’instant il n’y a ..personne ? C’est ça l’enjeu, pas besoin d’aller 6 mois dans une capsule spatiale, il y a encore des coins inhabités sur Terre, pourquoi ne pas penser à leur rendre moins hostiles?

                2. P&C

                  Sur cette histoire de tests en double aveugle, il y a un mélange de scientisme, de zététique en carton pate, mais aussi des remarques justes sur les faiblesses des études de Raoult et co.

                  Je pense que ce qui a pollué le débat, c’est quand le coup de com de Raoult a sorti de la sphère scientifique pour aller dans celle du journalisme.

                  1. durru

                    Ce qui a pollué le débat a été la volonté de toutes les sangsues de continuer à saigner la bête. Toute solution raisonnable aurait anéanti leurs espoirs.
                    Ce à quoi il faut ajouter le délire outre-Atlantique suite aux déclarations de Trump. Ils ne se sont toujours pas relevés, chez eux aussi l’HCQ est un sujet presque tabou.
                    Quant aux excès de Raoult, il convient de regarder les évènements dans leur contexte (situation de crise, nombreuses inconnues, etc). Et, même si c’est un point de vue perso, le meilleur regard d’ensemble est encore celui que l’intéressé lui-même livre dans son bouquin dédié.

                    1. Higgins

                      Et sauf à penser que l’intéressé est entouré de furieux incompétents, il n’en reste pas moins que le bilan de l’IHU plaide en sa faveur. Sans rentrer dans les détails, c’est lui qui a raison. Ça fait chier tous les pisse-vinaigres de la macronie, les journalopes et les médecins des plateaux qui ont du oublier depuis longtemps à quoi ressemblait un patient. La vidéo qui suit est sorti ce matin. Le bilan de l’activité de l’IHU y est présenté. On sent que depuis que le grand directeur du bouzin a changé, c’est devenu plus difficile pour les équipes concernées de travailler sereinement. Le nouveau a visiblement une mission à remplir. Je vous la recommande.

                  2. Courtial

                    Les zélotes de la « Science » et du double-aveugle sont surtout des gros hypocrites, on ne les a pas beaucoup entendus quand Pfizer a décidé de façon tout à fait incompréhensible de vacciner le groupe de contrôle de son étude.

                    Enfin incompréhensible, je dis ça pour être gentil, parce qu’il y a bien une explication, et ce n’est pas joli-joli.

                    Et je ne parle même pas des derniers lièvres levés dans le BMJ, sortez le pop-corn, entre ça et les myocardites de confort qui deviennent un peu trop nombreuses pour être glissés sous le tapis la situation va devenir de plus en plus difficile à contrôler pour les guignols au pouvoir.

                    Raoult et ses études n’étaient pas parfaits loin de là, mais ce qu’on lui a opposé en face est tellement pire que je n’hésite pas une seconde à choisir mon camp.

                  3. Didier LAIGLE

                    Ce n’est pas Raoult le fautif mais les journaleux qui ont essayé de lui faire dire ce qu’il ne dit pas.
                    Quand à la soit disant « faiblesse » de ses études elle n’est qu’apparente. Vu du côté scientifique, justement c’est le contraire.
                    Ce sont des observations. publiées en tant que telles; justement pour être possiblement reproduites.
                    Ce qui a été fait ici ou là. (ce que ne publient pas ses détracteurs, bien entendu). C’est bien comme cela que scientifiquement il sera au fur et à mesure déterminé s’il a raison ou tort. Et après plus d’un an force est de constater qu’il a sans doute raison.
                    Ne peut-on pas appeler cela une « démonstration » à opposer aux « affirmations péremptoires » non démontrées de certains qui se sont en fait acharnés à ne pas reproduire le schéma directeur des expériences « Raoult » (protocoles, doses et horodatages différents, donc non comparables à la base); sans même évoquer les conflits d’intérêts des auteurs ou éditeurs de ces critiques.

              4. Didier LAIGLE

                Si ces scientifiques là sont de la qualité des épidémiologistes et faiseurs de projections mathématiques bidonnées à coup de mauvaises hypothèses qui nous submergent de mauvaises données en ce qui concerne cette pseudo pandémie, ça c’est sûr on ne risque pas d’arriver à autre chose !
                Je n’ai rien entendu d’alternatif. Pourtant à l’échelle de la vie de la Planète (des dizaines de millions d’années) on a quoi pour démontrer ce « réchauffement » inéluctable et non inversable ?
                Rien ! A tout casser 100 à 200 ans de quelques données parcellaires. Si a déforestation induit naturellement une augmentation du CO2, arrêtons simplement de couper les arbres ! Croyez-vous que ça va empêcher la Terre de se réchauffer.
                Le Pôle Nord se réchauffe à priori plus vite que le reste de la planète. Bizarre, ça, c’est un des endroits les plus…froids.
                Une petite idée me vient dont personne ne parle, et pour cause, l’humain ‘y peut strictement rien (dans l’état des connaissances actuelles). Et si l’axe de rotation de la Terre s’inclinait un peu plus vers le soleil côté « Nord ». On aurait bien un réchauffement plus important à ce point, sans oublier évidemment la conjugaison de ce constat avec le faite que la trajectoire de la planète autour du soleil est une ellipse plus ou moins régulière et sujette à variation.
                Je vous laisse réfléchir à ce problème dont la réponse ne peut venir que d’astrophysiciens, qu’on n’entend pas ! rien à voir avec les climatologues, qu’on entend bien, eux !

        2. Deres

          Ce qui est sujet à débat c’est le lien dynamique entre le taux de CO2 et la température. L’augmentation anthropique du niveau de CO2 est elle très nette. Le lien par contre est ce qui fait l’objet des fameux modèles climatiques dont la validation passe par leur propre résultat conforme au dogme de la catastrophe climatique.

  1. Arthur H

    Bonsoir,

    Je pense qu’il y aura des comptes à rendre. Je pense que nous avons le temps pour nous. L’argent, ils en ont plus que nous mais avec le temps cet argent vaut de moins en moins …

    Je pense qu’ils ont coupé la tt d’un roi et les mm que nous avons aujourd’hui, ils veulent couper la tt de tt le peuple, ils veulent le soumettre comme en urss. Lisez Sol.. c’est le mm récit qui a commencé.

    Il y aura des comptes à rendre, je ne sais pas si c’est dans 1 an ou dans 7.
    Mais ils répondrons de leur crimes et de leur délits puis liberté et égalité referont jour pour nous tous.

    1. Ultima Ratio

      C’est bien d’être optimiste… Moi jepense que Macron vivra vieux en étant trés bien protégé, tout comme Fabius qui aurait dû finir avec du chanvre autour du cou.

    2. paf

      « Nicolas Dupont-Aignan demande la démission d’Olivier Véran »

      Franchement, essayez de me faire croire que ca n’est pas organisé, voulu, conspiré.

    3. MCA

      @Arthur H 2 novembre 2021, 20 h 08 min

      « Donnez moi le pouvoir législatif et je n’aurai jamais de comptes à rendre »

      Copyright MCA

      Ca tombe bien, ils l’ont !

    1. Yanka

      La victime est appelée trois fois dans l’article « Emmanuel Cruell » et une seule fois par son vrai nom : « Emmanuel Cueff ». Le journalisme français…

  2. P&C

    Je pense que tout ce micmac autour du vaccin a lieu car nos oints du seigneur nous tiennent un discours infantilisant, donc mensonger.

    Il aurait fallu dire « oui, des gens vont avoir des effets secondaires liés au vaccin, et oui, des gens vont en mourir. Mais, au vu de la dangerosité supérieure du virus (là on peut discuter : c’est justement le drame de cette situation ; le covid n’est pas très dangereux, la balance bénéfice risque n’est pas évidente. A contrario, une polio 2.0 aurait convaincu les gens de se faire vacciner en 40 secondes) j’estime que l’intérêt de la société est de vacciner tout le monde et d’accepter nos pertes ».

    Le problème est que le capital confiance de nos dirigeants est complètement érodé à force de mensonges, de compromissions, et d’incompétence.
    Un bon dirigeant doit pouvoir faire corps autour de lui, et annoncer le sang, la sueur, et aux larmes. Même pas besoin d’être un Théoden, qui annonce la ruine et la fin du monde avant de lancer la charge de cavalerie.
    Un macron qui se trémousse avec des dealers de banlieue et un comportement d’adolescent avec Mcfly et Carlito, non.
    Personne n’a envie de se sacrifier pour des petits mecs, sachant qu’en plus tout ce que tu y gagneras est de te faire cracher à la gueule.

    Plus la « libéralisation » de la société et le marketing politique, qui a détruit le sens du collectif et la notion d’intérêt général. J’inclus là dedans l’immigration, on sait que les gens se font d’autant plus confiance qu’ils se ressemblent…
    On l’a vu aux européennes ; on n’a plus que des catégories d’intérêt mues par des considérations égoïstes voire minables.

    1. Husskarl

      Pas envie de me sacrifier pour des gens inconnus, je gère mon équation moi même. Ce n’est pas une question de tête dirigeante même si celle que nous avons déclenche une méfiance immédiate…

      1. P&C

        Michel drac résume mieux ma position que moi : (à partir de 12 minutes)
        https:/ /www.youtube.com/watch?v=MfiN4NdvNEg

        Ce qui est triste, parce que l’époque s’annonce rude, et va demander des princes charismatiques ou machiavéliens.
        En tout cas, autre chose que des fraises des bois, des Marlènes Schiappa, des adultescents, des queues plates et des petits mecs.

  3. Yanka

    HS, mais les bonnes nouvelles sont si rares. Le Républicain Youngkin, soutenu par Trump, remporte le gouvernorat de Virginie, alors que le candidat démocrate était en tête largement voici quelques semaines. Un autre Républicain, Jack Ciattarelli, est en bonne position aussi pour remporter le New Jersey (résultats partiels). Les « midterms » vont saigner les troupes du vieux Bidon et lui pourrir tout son mandat. Je conseille par ailleurs l’interview récente de Trump par Judge Jeanine sur FoxNews, où le bonhomme fait la preuve, une fois de plus, de son bon sens et de sa pertinence.

        1. Pheldge

          le traitement de la presse française ? la Une pour le « nouvel Obama », le maire dem et blacks de NY, plus rien sur l’élection de Virginie, pas plus que la vidéo de sleepy Joe, qui roupille à la Cop 26 au point qu’un « auxiliaire de vie » vient le réveiller :

          1. P&C

            Bah…

            Comme le montrait Jancovici, prenez les émissions de CO2 et les COP et autres meetings du même genre.
            Effet de ces trucs sur les émissions de CO2 ? 0, rien, nada, ploum.

          2. Nemrod

            J’imagine qu’un gus a le job de le surveiller et d’envoyer un sbire le réveiller au moindre signe de somnolence…
            C’était déjà patent avant l’élection et les gens ont quand même voté pour lui…vous dire le niveau de farce démocratique .

            1. Pheldge

              j’ai une amie américaine, enseignante, juive de Boston, fervente supporter de Biden Harris, et donc farouche opposante de Trump le facho, qui avait des pancartes de soutien dans son jardin. J’ai de la peine quand je pense qu’elle est sincère, de voir à quel point elle et des millions d’électeurs dems ont été manipulés ! Leur seule issue ? déjà la fuite en avant socialo woke, dont CNN est la vitrine.

        2. pabizou

          Tu es au courant que ce sont les flics et les pompiers qui sont les premiers à refuser les vaxx? En quoi le fait que ce soit un ancien flic poserait un problème particulier? De plus il faudrait savoir dans quel secteur il a été élu, le N.J. doit sans doute aussi avoir autre chose que des grandes ville-a-bobo-neuneu .

          1. Yanka

            Je précise que c’est un ancien flic pour les questions de sécurité, qu’il n’a pas l’intention du tout de traiter par-dessus la jambe (c’était le thème de la campagne). New York, c’était une élection mayorale et pas au niveau de l’état. Le New Jersey, c’est pour le gouverneur, donc tout l’état. Donc l’élection du Démocrate dans une ville comme New York ne dit rien de la bonne santé des Démocrates.

  4. Higgins

    Autre HS qui m’a fait sourire : selon un sondage non-publié mais publié quand même (sinon, on n’en saurait rien. Trop forts ces journalopes), Normal 1er est crédité de… seulement 2% d’intention de vote s’il se présentait à la clownerie de l’année prochaine (https:/ /atlantico.fr/article/pepite/election-presidentielle—francois-hollande-recolterait-2percent-des-intentions-de-vote-selon-un-sondage-non-publie). Dans un autre sondage, publié celui-ci, Anne Hidaldingue n’est même pas mentionnée (moins de 5% ?).

    1. Pheldge

      des sondages comme ça, j’en veux tous les jours : Flamby humilié au cube, manque juste Ségolène pour que la fine équipe soit complète et le ridicule achevé ! 😉

  5. Nemrod

    Au tour de la copine de mon pote d’avoir le covid.
    Apres la belle-mère, le beau-père et le beau-fils…tous vaccinés.
     » le vaccin a fait effet c’est une forme légère  »
    Elle a 42 ans.
    Je sais pas s’il faut rire ou pleurer.
    En fait si je rigole.

    1. Deres

      Il est maintenant complètement admis que le vaccin ne protège pas de l’infection mais diminue juste la gravité (ce qui est déjà pas mal). C’est d’ailleurs une découverte médicale car c’est probablement le cas aussi avec le vaccin contre la grippe et d’autres. Le souci est surtout que les politiques et les pontes de la médecine ont affirmé avec véhémence et à tort le contraire pendant des mois. Comme la base de la vie de ces messieurs est de ne jamais admettre la moindre erreur, ils persistent donc à l’affirmer même si c’est évident que ce n’est pas vrai. L’erreur est humaine mais la persistance est diabolique. Voilà. Admettre ce point voudrait dire que la vaccination obligatoire est inutile ce qui reviendrait à manger leur chapeau ce qui est inimaginable pour des êtres aussi parfaits (ils ont fait l’ENA, c’est tout dire).

      1. Deres

        D’ailleurs, le gouvernement chinois est bien dans la mouïse à cause de cela. Ils pensaient pouvoir réouvrir leurs frontières quand tout le monde serait vaccinés chez eux. C’était donc juste une question de temps pour faire la vaccination. Ils réalisent maintenant que comme le vaccin ne protège pas de l’infection, ils auront nécessairement une épidémie, ils n’y couperont pas.

      2. Didier LAIGLE

        « diminue juste la gravité (ce qui est déjà pas mal) »
        Vous croyez vraiment ? Parce qu’apparemment ça n’empêche pas les décès !
        Je me suis toujours posé la question de savoir comment ils arrivaient à déterminer la proportion de vaccinés atteints quand même mais qui ne feraient pas de « formes graves », parce que je n’ai rien vu dans les études des fabricants.
        Encore une conclusion hasardeuse de nos épidémiologistes de plateau TV, ou de nos fabricants patentés d’études bidonnées de chez Pasteur/Drees/Epi-Phare ?
        Comptabiliser et évaluer à partir de là (probabilités et non pas « modélisation ») le nombre de malades graves ou décès à venir; pourquoi pas. Mais essayer de parier sur le nombre de malades graves qui plus est, évités est particulièrement risible. Et pourtant cet argument parfaitement fallacieux puisque inconsistant est repris à qui mieux, mieux.

  6. Yanka

    Le hachetague en tête des tendances en France sur « Tout Hitler » : #pfizergate

    L’hiver sera long. Véran aurait déjà le slip humide.

  7. Nemrod

    On va voir.
    Ca commence à puer quand même.
    Que reste t’ il pour justifier d’avoir imposer à tous le vaccin ?
    Moins de cas graves, la moindre circulation virale supposée étant le dernier dogme tombé.
    Pour peu que les effets secondaires soient immanquables et les malades vaccinés nombreux, les mouches vont changer d’âne.
    A suivre…

        1. Courtial

          Bien vu, au temps pour moi.

          Mais bon quand même « Her death is not being treated as suspicious. » répété 2 fois dans l’article…

    1. Dr Slump

      Et ça aussi, c’est un signe que ça commence à vraiment sentir mauvais pour les vaccinistes :

      http s://lecourrierdesstrateges.fr/2021/11/04/ce-jeudi-a-14h-manifestez-avec-les-mamans-louves-devant-lelysee/

      Quand les femmes montent un collectif nommé « les louves », hein… je ne vous fais pas un dessin. Brique après brique, le mur de mensonges commence à se lézarder. Maintenant moi j’ai sorti les popcorn.

  8. Higgins

    HS mais si vous en avez rêvé, Bercy veut le faire (ou l’impunité garantie) : https:/ /metahodos.fr/2021/11/04/reforme-des-juridictions-financieres-publiques/

  9. phil

    Quand tout ce qu’on possède comme outil est un marteau, tout problème ressemble à un clou.

    La crise étant gérée par des médecins et des virologues, les médecins ne gèrent pas des personnes, mais des patients, et individuellement, pas massivement et politiquement.

    Un patient n’a pas de droits, il est sujet des injonctions du médecin, il n’existe aucune réalité en dehors des questions médicales alors qu’une personne a bien d’autres choses, économiques, individuelles, sociales, psychologiques…

    Les virologues, eux, traitent des souches virales. Il n’est pas étonnant qu’ils considèrent les personnes récalcitrantes comme des organismes microbiologiques à neutraliser une sorte de grand corps social.

    1. Higgins

      A l’hôpital, visite journalière du mandarin entouré des internes:
      – Allons-y mademoiselle.
      – Alors ici, M. Pelletier !
      – Pelletier, connais pas.
      – Mais …
      – Pour moi, mademoiselle, il n’y a dans ce lit qu’une maladie. Car, voyez-vous, notre rôle exige que nous refusions toute relation passionnelle avec le sujet, car elle ne ferait que nous masquer notre devoir : soigner, et nous détournerait de l’essentiel : le mal!

      Binet dans « Les Bidochons, assujettis sociaux », page 36 (éditions Fluide Glacial)

  10. heli0gabale

    HS mais parce qu’il n’y a pas que des mauvaises nouvelles, il y aussi du lol.

    Elon Musk humilie un semi habile et trolle les ONG et l’ONU (et c’est bien fait) :

    https:/ /twitter.com/anecdotesdefou/status/1455233309299167235?t=_XsXyqoWEfou1k025Dbl9Q&s=19

  11. maximilien alzieux

    Plus de 30% des vaccinés ont des paramètres sanguins catastrophiques même plusieurs mois après la vaccination ARN messager (d-dimères>2000 suggérant une embolie pulmonaire, AVC, thrombose veineuse, cancer) et (Protéine C-réactive CRP>50 suggérant une inflammation, infarctus du myocarde, nécrose vasculaire, cancer).
    Avec de telles constantes biologiques catastrophiques on ne donnait que quelques mois à vivre à de tels patients dans les cours de médecine.
    On commence à voir un petit nombre de crises cardiaques, d’AVCs de thromboses, de douleurs et de fatigues inexpliquées y compris chez des jeunes, ce n’est que le début. Cela va faire vraiment beaucoup de décès si 30% des vaccinés meurent comme des mouches dans les mois qui viennent, cela fait 15millions de décès potentiels, ou comment faire 100 fois plus grave que le covid. Faire fabriquer en grande quantité par toutes les cellules de l’organisme pendant un temps indéterminé qui peut être très long, la protéine spike qui est toxique pour le système vasculaire c’est certainement l’idée la plus débile du millénaire.
    Demandez donc à votre docteur de vérifier vos D-dimères et CRP histoire de vous rassurer.
    Petit conseil, n’en parlez surtout pas au médecin du travail, pour certains postes vous risquez d’être licenciés pour inaptitude sans prime de licenciement…..
    Si les résultats des analyses sont mauvais, vous l’avez bien profond dans la seringue et vous pouvez vous grouper pour commander du goudron et des plumes pour remercier tous les grands spécialistes, qui avec la complicité des médias, ont sciemment interdit des traitements inoffensifs et qui vous ont mis dans ce merdier sans nom.

  12. Nemrod

    L’oms ressonne le tocsin.
    On va encore tous mourir …la Camarde revient !
    Mais tout le monde (ou presque) est vacciné !
    Oui mais pas assez !

    J’ai décidé d’en rire.

    1. Dr Slump

      Pareil. J’ai sorti les popcorn et je regarde le spectacle. Il y a quand même un moment où les gens vont se rendre compte qu’on se fout d’eux.

      1. Rick Enbacker

        A lire à ce propos :

        https:/ /www.profession-gendarme.com/pourquoi-nous-non-vaccines-et-complotistes-sommes-pris-pour-des-fous-par-nos-amis-notre-famille-et-beaucoup-dautres/

        1. Dr Slump

          J’allais le dire. L’explication sur les croyances tape dans le mille, et a l’intelligence de s’appuyer sur le travail de Bourdieu.

    2. Rick Enbacker

      Ca y est, les shadoks ont enclenché en mode gorafi perpétuel :

      https:/ /www.20minutes.fr/societe/3164735-20211104-coronavirus-creuse-thes-dansants-soirees-moules-frites-concours-petanques-relancent-epidemie?xtor=RSS-176

      Fallait pas reprendre deux fois des moules !

      Et en avant pour la vie d’avant !

      1. Nemrod

        Je propose un suicide général.
        La vie est décidément trop dangereuse et anxiogène…la Camarde peut vous frapper à tout moment.
        Au moins là plus d’incertitude.

        C’est plus ou moins ce que fait l’Occident et quelques uns de ses satellites.
        L’angoisse de la Mort le conduit au suicide.

        1. Higgins

          Il ya de ça dans les choix débiles des (ir)responsables politiques de ce pays (et des autres) ainsi que dans l’attitude générale d’une bonne partie des sociétés occidentales.

        2. Dr Slump

          Je vois plutôt une forme d’euthanasie, parce que les puissants qui nous gouvernent n’ont clairement pas l’intention de remettre en question leur mode de vie, leur vols en jet, etc.

          J’ai regardé les infos ce soir à la TV, dingue non? Je me suis dit que ce serait intéressant de voir ce que le monde devient vu par les MSM. Gros battage sur la COP26, sur l’urgence climatique, il n’y a même plus de conditionnel, maintenant il faut réduire les gaz à effets de serre sinon nous allons détruire le monde. D’ailleurs, c’est terrible les émissions de CO² sont revenues au niveau d’avant le covid! Ce que cela sous-entend confirme bien les théories complotistes que vous connaissez.
          Et le message est que si on réduit les émissions en passant à l’électrique au renouvelable et toussa, on réduira le réchaufmique. Et ils ont l’air d’y croire en plus. Aldo a raison, tout ceci est de proportion biblique.
          Ce monde est foutu. N’empêche, popcorn.

  13. melanie duvelly

    On commence à comprendre (étude MDPI v13102056, réduction de 90% des mécanismes de réparation de l’ADN) pourquoi les cancers explosent chez les vaccinés ARN messager (voir décès de personnalités pro vax de plateau télé). Cela promet beaucoup de cancers, de maladies auto immunes si l’organisme n’arrive pas à stopper et se débarrasser des protéines spike fabriquées par les ARN messagers injectés. On sait déjà que la protéine spike est toxique pour le système vasculaire, mais si en plus elle bloque les mécanismes de défense immunitaire ce sera l’épitaphe finale pour les vaccinés dans les mois qui viennent. Faire fabriquer en grande quantité par toutes les cellules de l’organisme pendant un temps qui n’est pas maîtrisé qui peut être très long, une protéine à ce point toxique c’est certainement l’idée la plus débile du millénaire.
    Les vaccinés doivent éviter tout ce qui pourrait induire des cancers même mineurs contre lesquels ils seront bientôt totalement sans défense, le soleil, l’alcool, la 2G/3G/4G/5G, les détergents, les parfums, les produits plastiques, etc….
    Les vaccinés l’ont bien profond dans la seringue et vous pouvez vous grouper pour acheter du goudron et des plumes pour remercier les grands experts, épaulés par les médias, qui ont délibérément interdit des traitements inoffensifs et qui vous ont mis dans cette merde monumentale.

  14. breizh

    je suis de plus en plus persuadé que ces vaccins ARNm sont l’arnaque du siècle : essentiellement inefficace et dangereux,… mais pactole pour Pfizer et autre.

    Illustration de la corruption à grande échelle des zélites (davossienne ou autre jusqu’au Vatican).

    tout cela prospère sur la perte de tout repère (par le rejet de la culture chrétienne) et de l’intelligence (par l’effondrement de l’Education).

    la Justice passera-t-elle ?

    1. Grosminet

      Pour moi, l’arnaque du siècle ça reste le réchau, pardon le refroi, ou le changeme, enfin je veux dire le trucmuche climatique…

      1. breizh

        l’un n’empêche pas l’autre (et relève des mêmes procédés), hélas.
        Sauf que pour le pfizer/moderna, il y a eu des morts et d’autres effets négatifs très graves pour la santé de certains !

        1. Pythagore

          Sauf que le réchaufroidissement climatosphérique fait des morts aussi, regardez les déluges dans la vallée du rhin, sans parler des millions d’ours polaires à la dérives sur des glacons.

    2. Harry Vederchi

      Le faut en est aux politiques de santé publique, pas aux pharmas, qui n’ont pas choisi ce contexte. Ces politiques nous empêchent de faire valoir nos intérêts en nous extorquant notre argent par l’impôt pour le dépenser au bon plaisir des bureaucrates encartés – pour notre bien vous pensez bien.

      Il est faux que les profits soient immoraux, lisez Bastiat http://www.bastuat.org

      Décès, invalidité et maladie sont des risques.
      En régime de liberté on s’y prépare par l’assurance.
      La médecine et la pharma ont pour client les individus ou leur assurance.
      Contrairement à l’État les assurances ont intérêt à nous soigner pour éviter les sinistres. Aucun fonctionnaire ne perd son emploi garanti quand des milliers de gens meurent. Alors qu’un assureur peut faire faillite à force de payer des indemnités de décès.

      Les socialauds nos serinent que le profit est inhumain: Faux. Une assurance fait des profits quand on ne meurt pas. Le sécu est inhumaine: Quand un vieux meurt de la covid, elle économise se retraite et les risques de longue maladie coûteuse.

      Vous êtes-vous seulement demandé comment il se fait que les pharmas peuvent corrompre les systèmes de santé publique ? Un indice: La politique coûte cher. Les partis ont beaucoup de dettes (oh, certes pas comptabilisées)

      1. Higgins

        Depuis l’affaire URBA, il est devenu difficile pour les partis politiques de magouiller ouvertement au plan financier, les ronds-points ont pris la suite. Comme ce domaine est maintenant saturé, doubler la taille de ces infrastructures se verrait trop, il a fallu trouver d’autres sources de financement. La corruption est bien la rencontre de deux volontés, le corrupteur et le corrompu, le second pouvant être le principal demandeur.

    3. Didier LAIGLE

      A la vitesse où se déclarent les effets délétères (normal vue l’ampleur des piquousages) pas sûr qu’ils ne soient pas obligés de le rendre rapidos, le pactole ces esbroufeurs de Labos !

  15. Harry Vederchi

    Non seulement les effets sur la santé des inoculés sont calamiteux à un degrés imprévisible (je ne reviens pas sur les commentaires précédents) mais la politique suivie (inoculation maximale + interdiction du traitement précoce) est une folie furieuse qui nous mène logiquement à une aggravation de la virulence pour les non vaccinés (effet Marek https://eugyppius.substack.com/p/the-marek-effect) et à la résistance au vaccin, puis à l’ADE pour les vaccinés.
    Voir Geert Vand Den Bossche https://www.geertvandenbossche.org/
    Alors que les coronavirus tendent naturellement à devenir un rhume.
    Une fois de plus nos politiciens font exactement tout le contraire de ce qu’il faudrait, avec obstination et persévérance.
    D’habitude ils se contentent de nous ruiner et nous pourrir la vie.
    Avec un virus, ils vont pouvoir se surpasser.

Laisser un commentaire