TranPSformers

Nous sommes en l’an de grâce 2007. Quelque chose a changé dans le continuum espace-temps. La structure de la matière s’est modifiée, et c’est la déroute : le socialisme, qui avait pourtant largement prouvé son efficacité tout au long du XXème siècle, entre en décomposition. Les couples socialistes se séparent, les caciques et les pontes claquent la porte, les alliances se défont et la gauche plurielle passe au singulier socialisme. Les grands clubs collectivistes se brisent en une multitude de factions aux pensées fragmentaires et brouillonnes. Comme une pâte à tarte trop chaude, les idées se mélangent et s’aplatissent mollement, les concepts se font poreux, le dogme collectiviste semble prendre l’eau…

Pas de doute, il s’agit d’une nouvelle maladie, un nouveau syndrome d’unito-déficience acquis (SUDA) venu d’on ne sait où et qui s’attaque directement aux structures du socialisme à la fraônçaise ! L’information médiatisée à outrance fait voler en éclat les socialo-relativismes qui ont besoin de beaucoup d’inculture et d’isolation pour prospérer.

Ainsi, alors qu’une presse auparavant stalinienne aurait jalousement caché les dissensions du couple mythique Royal Primetime et Optimal Hollande, elle a exposé celles-ci à la connaissance populaire, déclenchant la séparation définitive des deux modules mécaniques dans une explosion froide et calculée.

Maintenant, alors que la structure du grand Partissoc menace de s’effondrer sous les coups de boutoirs emplis de testostérone des Décepticocos et de l’autre les agitations frénétiques des malades compulsifs de l’Autosoc, la guerre ouverte est déclarée et plus aucun doute n’est permis : la Fraônce est aux prise avec une nouvelle race d’hommes politiques gorgés de Moraline sans Scrupulz™©®, et armés de Médiatite Fulgurante : les TranPSformers !

En quelques secondes, l’altermondialiste, perdu au milieu des petites phrases assassines des multiples courants socio-démocrato-communisto-collectivistes du Partissoc se transforme en collectiviste acharné, la bave aux lèvres et le projet de loi entre les dents ! En trois claquements d’articulation, le réformateur le plus sensé devient le plus époxy des immobiliste !

Et pendant que certains s’escriment, dans cet océan d’absurdités constructivistes novlangues à trouver le jogging furieusement réservé aux monstres préhistoriques partouzeurs de droite, les factions en présence fourbissent leurs armes ; les Décepticocos sont les plus nombreux et les plus puissants, comme le Mélenchoncrusher, qui n’aime rien tant que le pouvoir, ou le Fabiuscream, qui ne rêve que de détrôner Optimal Hollande pour prendre sa place.

Pas de doute, avec un tel scénario, la prochaine production des studios Demaerd s’annonce tonitruante.

Certains l’auront reconnu : il s’agit d’une spin-off de la célèbre série KourPSk, qui avait en son temps défrayé la chronique par son réalisme bluffant, son format décalé, ses dialogues ciselé dans l’or brut et ses effets spéciaux renvoyant Titanic au rang de ratage VHS pour enfants myopes. Rappelons que le but de la spin-off est de s’intéresser à un aspect non développé de la série initiale, en s’attardant sur un détail. Dans le cas des TranPSformers, il s’agit de la vie du Partissoc qu’on devine à peine dans l’intrigue de la série KourPSk.

La nouvelle série commence donc côté Partissoc, au moment où l’on apprend que le KourPSk s’est cassé en deux et que les lieutenants du bord s’enfuient à toutes brassées des restes bouillonnants de la coque du funeste navire. C’est l’atermoiement dans les locaux et les regards hagards croisent les têtes déconfîtes et les expressions pétrifiées d’horreur. Dès lors, les différents protagonistes proposés par la série n’auront de cesse d’essayer de récupérer les bouts du KourPSk, tout en utilisant leurs capacités transformistes hors du commun leur permettant de retourner leurs vestes tout en poignardant leurs ennemis dans le dos en faisant des volte-faces (ce qui demande beaucoup de souplesse, vous en conviendrez).

En fait, on devine que toute la stratégie marketing de Demaerd repose précisément sur l’aspect transformable des personnages : au cour des épisodes, on découvrira les mille et une facettes du Montebrawl, sigisbée intellectuellement limité de Royal Primetime, ou les fourberies de Fabiuscream, toujours prêt à prendre du recul dans les batailles homériques, recul qui lui laisse du champ pour tirer à boulets rouges sur ses « amis ».

Au-delà même de la variété que ces transformitudes permettent sur l’intrigue principale, Demaerd proposera certainement toute une panoplie d‘action-figures toutes plus terrifiantes les unes que les autres, comme BlackOutBuffet, un moyen de transport pour les Décepticocos, qui envoie une pulsation EMP pour réduire en cendre toutes les innovations technologiques et renvoyer les attaquants à l’âge pré-soviétique avant une attaque Décepticocos, pour que « vous ne sachiez pas ce qui vous frappe, mouahahahaha ». Il est d’ailleurs à noter que BlackOutBuffet sera réalisé et vendu à l’échelle 1:1 tant sa taille fort modeste – surtout dernièrement – permet à chaque enfant de le mettre dans une poche ; note pour les parents : la petite action-figure a tendance à réduire au lavage tous les jours un peu plus, ne la laissez pas traîner dans un pantalon.

A ce stade, on peut se demander les surprises que les producteurs de Demaerd Televisions Entertainment pourront bien trouver pour faire durer cette spin-off le temps nécessaire de rentrer dans leurs fonds. Les milieux informés signalent cependant que la faction la plus dure des Décepticocos va se lancer dans l’immobilier pour trouver un peu de fioul et éviter ainsi de mourir asphyxiée avant la fin de la décennie…

Quelques épisodes palpitants en perspective et qui prouvent si besoin était que les scénaristes de la compagnie tentaculaire ne sont pas – loin s’en faut – à court d’idées.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires8

  1. sam

    Mort de rire … comme a chaque fois 🙂

    Dommage que l’on ne croise pas des textes du meme niveau a la place des editos de nos "journaux" (j’ai envis de dire torche-c..) quotidien; au moins cela permettrait de faire rire le pays tout les matins … ce qui ne serait pas un mal!

    Encore une fois merci h16 pour ce morceau de poesie.

    sam

  2. Gorg

    J’aime beaucoup ce que tu fais. Mais attention, tu te relâches. Plus de faits précis, moins d’opinions tonitruantes sur 15 lignes mais des tournures de phrases et des expressions concises et lapidaires.

  3. Etudiant dreadlocké

    Je te lis tout le temps, n’écris quasi-jamais de commentaires, mais là, je dois dire que ce billet est un petit chef d’oeuvre qui m’a plié en quatre du début à la fin…
    donc merci 🙂

  4. lauren,t

    h16 doit etre le seul a regarder ce qui se passe au PS.
    Royal est morte médiatiquement, Hollande se fait oublier, DSK et Fabius pareil.
    le mec qui est dans le coup en ce moment c’est not super heros président de la rep. jusqu’a ce qu’il se fasse lacher par les médias.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.