Les factures salées

Ce n’est pas la criiiise. Enfin, si, mais disons qu’il n’y a pas de quoi s’affoler. Enfin, si, mais disons que les politiciens de la planète font tout pour que nous ayons, enfin, des lendemains qui chantent. Enfin, non, disons, qui sifflotent… Pour cela, ils se sont réunis au milieu d’un champ de ruine. Le décor aide sans doute à s’imaginer ce que peut être une vie de misère sans eau, sans électricité, sans toit, sans Carla. Et ça aide à parler des vraies questions de fond, comme, au hasard, le climat.

Et pendant que le climat se fiche complètement de savoir ce qu’on fait pour lui au G8, que nos gouvernants pleurnichent sur des ruines en claquant des millions dans des petits fours démonstratifs pendant que la population locale se serre la ceinture, le tout dans de grands moulinets joyeux d’un Berlusconi enjoué de présider un G8 dont on se demande de plus en plus à quoi il sert, bref, pendant que mes phrases s’allongent et que la criiiise rampe …

La Fraônce, éternelle et indivisible, décide des mesures d’économies drastiques pour lutter enfin efficacement contre les hémorragies financières dont elle est la victime.

Ah tiens, non.

Son gouvernement, en roue libre pendant que le chef de l’Etat grignote des toasts au caviar en Italie, a décidé d’acheter 100 miyons de vaccins contre la grippe A. Pour 700 miyons d’euros. Voilà une idée géniale. En effet, les 200 millions de Français seront heureux d’apprendre que nous allons pouvoir protéger toute la population en vaccinant correctement la moitié de celle-ci. Eh oui : 100 millions de doses protègent 200 millions de personnes, à peu près.

Et comme il y a 65 millions de Français, il … Ah. Oui. 65 millions.

Deux hypothèses se dégagent soudain.

La première, c’est que le gouvernement s’est dit : mettez-m’en un peu plus, on sait jamais, sachons vivre. Et puis le trop-plein, on va pouvoir le revendre (à qui ?!) pour un petit bénéfice lorsque le reste de la planète sera aux abois, ce qui permettra de conserver un pool suffisant d’étrangers et d’assurer la suprématie de la Fraônce sur le reste de la planète. Malins et un peu cyniques, ces dirigeants, vous ne trouvez pas ?

Ca ne leur ressemble pas trop, à cette gentille brochette de benêts.

Heureusement, il y a la deuxième hypothèse, très très (mais alors vraiment très très) bête : les petits malins qui ont passé la commande ont pensé qu’en vaccinant certaines personnes deux ou trois fois, on allait mieux les protéger. Je pense aux grand-mères (Allez, Mamie, viens ici, que je – paf ! – t’administre – paf ! – ton – paf ! – vaccin – paf ! – Ah désolé, un de trop, c’est pas grave, comme ça t’es blindée, Mamie) et aux personnes “importantes” comme le personnel hospitalier ou Nicolas Sarkoatchoum hmprf excusez moi j’ai un rhume sévère qui ne veut pas me quitter dernièrement. Bref. On peut se demand- paf ! – aïeeeeeu mais – paf ! – oh là ! eh enfin arrêtez avec ce Tamiflu ! Vous gaspillez les précieuses doses gouvernementales achetées à prix d’or et dont la quantité a été soigneusement étudiée, bordel ! Je vous ai dit que c’était qu’un rhume.

C’est malin. Et voilà que Mamie fait un malaise. Ah oui, avec quatre pickouzes, sa phlébite et sa petite santé, les 4 shoots l’ont un peu secouée. Non non, ne faites rien, vu l’état des caisses de retraite…


Mieux que le Tamiflu : le Stimulus Package !

En somme, le gouvernement va se lancer dans l’achat exorbitant d’un machin pour nous protéger d’une pandémie mooOoonstrueuse qui a fait dans les trois cents morts à tout casser sur la planète, par pure panique et pour le simple plaisir de faire du médiatique. Et en plus, il ne sait même pas compter jusqu’à 35 millions. Evidemment, si les poules caquetantes qui nous gouvernent ont lu ce genre d’articles désopilant, on comprend l’affolement.

Mais, encore une fois, et de la même façon que pour le G8, l’idée est de faire dans l’esbroufe à paillette. La maîtrise des dépenses, soyons clairs, tout le monde s’en contrefout de façon détendue. Par exemple, cela fait des années qu’on balade 700 députés européens d’un parlement à l’autre, de Strasbourg à Bruxelles et retour, et tout le monde s’en fiche (mais votez quand même la pétition pour que cette forfanterie s’arrête – en plus, ça permettra de démanteler le bidule de Strasbourg qui n’est même pas aux normes). Plus de 200 millions d’euros, ces bêtises.

Il va donc de soi qu’on n’est pas à 700 millions près. On peut se permettre de claquer une fortune pour protéger les gens contre une maladie qui fera moins de morts et de dégâts qu’une grippe saisonnière. On peut occuper les députés et les sénateurs sur d’abrutissantes crétineries, et même si l’ensemble de l’édifice législatif sur lequel auront sué quelques scribouillards de la République est déjà technologiquement dépassé, on aura réussi à faire parler de l’un ou l’autre petit soldat.

Le constat est sans appel : on se moque de notre visage. Et l’électeur lambda continue pourtant de voter. Mieux, il s’encarte parfois ! (enfin, pas partout – des fois, y’a des fuites, hi hi hi).

Mais l’argent, le vrai, le dur, le solide, celui qu’on injecte et qu’on dépense en pure perte, il faut tout de même le trouver.

Et de plus en plus, c’est … pas simple : la France n’emprunte plus guère à long terme (trop cher, mes povz’enfants) et pour le court terme, ça ressemble aux dernières cartouches. Et au final, l’addition sera salée.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8