Heureusement, Sarkozy va résoudre le chômage en quatre mois

La rumeur voudrait que la France aurait, actuellement, un problème de chômage. Aussi incroyable cela puisse-t-il paraître, le pays, pourtant réputé pour ses niagaras de bisous et ses torrents de caresses, n’arrive pas exactement à fournir un travail pour tous. Et actuellement, il semble même que la crise aggraverait un tantinet une situation déjà tendue. Heureusement, Sarkozy va résoudre le chômage en quatre mois.

Car, ne l’oubliez pas, dans quatre mois (à peu près), il sera réélu triomphalement par une population en transe, à la suite d’une campagne présidentielle pleine de tonus et de vitamines, menée tambour battant sur des thèmes novateurs et un espoir tout neuf basé sur le bilan remarquable de son quinquennat plein de peps.

Et quatre mois ne seront pas de trop pour relever le défi.

Rappelons que le Président Nicolas Sarkozy de La Cinquième République Bananière Du Bisounoursland a déjà, à son palmarès, de nombreuses réussites flamboyantes qui ont littéralement renversé le pays. Je laisse au lecteur le soin chercher sur Internet l’imposante liste de ses multiples réalisations fabuleuses.

Sarkozy grimaceEt quatre mois, c’est aussi long, finalement : les dossiers s’entassent dans les Officines Du Travail Disponible et Joyeux de Monsieur Paul Employ, où sont recensées toutes les belles offres et les emplois palpitants que la France offre à ses millions de bras.

Il semblerait ainsi que certains employés de Paul Employ doivent traiter plus de 600 dossiers à eux seuls. Pas de doute : la République du Bisounoursland passe une période délicate, surtout que distribuer en toute décontraction des postes de bouchers à des informaticiens (et inversement) ne permet pas de résorber le travail. Et à propos, cette explosion du nombre de dossiers n’a aucun rapport avec le fait que les agences Paul Employ n’ont qu’un taux de réussite quasi-humoristique devant celui des agences d’intérim (privées) ou les cabinets (privés) de placement. Rassurez-vous : ces performances lilliputiennes sont heureusement payées par le contribuables dont les largesses, au vu de la dette actuellement contractée, sont presque inépuisables.

Sarkozy grimaceEt puis non seulement, les agents croulent sous les dossiers, mais maintenant, même la fine fleur de la société française, les élites destinées à nous guider tous, ceux qui furent, il y a peu, adoubés d’un diplôme rutilant comme celui de l’ENA, même ceux-là goûtent aux affres amers du chômage ! Un énarque au chômage, c’est le monde à l’envers ! C’est l’abomination du tournage de pouces rémunéré étendue à ceux qui ont toujours porté haut le besoin de servir le Bien Commun , par exemple en fuyant le service public et en allant pantoufler dans une grosse société.

Quatre mois, cela semble donc un défi à la hauteur du candidat Sarkozy. Et c’est donc le candidat qui a lancé son Grenelle du Chômage, pardon son Sommet Social, pour enfin bouter le chômage hors de France.

La conclusion de ce Sommet est simple : DU POGNON !

Les grimaces de Sarkozy

On va arroser de pognon les fertiles gazons des sociétés immobilières (si pauvres, si pauvres) et des agences de formation (si bonnes, si bonnes), et bien sûr les services publics à commencer par Mr. Paul Employ qui va pouvoir embaucher 1000 CDD supplémentaires. Du reste, ce n’est pas idiot : pour lutter contre le chômage, il suffit finalement de faire passer les demandeurs agglutinés à Pôle-Emploi de l’autre côté du guichet. Il suffisait d’y penser. Et comme l’argent pour ces nouveaux CDD est gratuit, qu’il vient de la poche des contribuables futurs et qu’il sera directement imprimé par les Epsons de la BCE à un moment où l’autre, pourquoi se priver ?

Au total, 500 millions d’euros vont donc être claqués dans une joie que le gouvernement et les syndicats peinent à contenir en ces temps de disette. La dépense publique continue de grimper alors que la France a été dégradée, qu’elle croule sous le chômage et les déficits et que ses services publics sont aussi bouffis de certitudes que de dettes.

Mais l’ex-futur-candidat futur-ex-président explique tout de même qu’il FAUT bien faire quelque chose. Et comme ce quelque chose, pour l’Etat, se résume TOUJOURS à claquer du pognon, on comprend qu’encore une fois, quelques ramettes de papier-banque vont partir en fumée. Et non, les élections ne doivent pas arrêter le rythme de crémation des richesses produites :

« Est-ce qu’on devrait s’interdire de réfléchir, de penser et d’agir au motif qu’il y a des élections ? »

Eh bien, à vrai dire, si ça nous épargne une réflexion conne, une pensée idiote et une action aussi délétère que coûteuse, j’aurais tendance à dire oui en applaudissant des deux mains.

On regrettera, tout de même, qu’il n’a pas lancé une si belle initiative en mai 2007, à la suite de son élection, justement. On aurait pu vérifier le résultat sur pièce. Là, c’est bête, mais on craint que tous les extraordinaires bénéfices de ces propositions tonitruantes ne tombent dans l’autre quinquennat. Ce serait vraiment un comble que ce soit, par un coup du sort inouï, son méchant rival, Marine Le Pen François Bayrou François Hollande, qui en profite !

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires73

  1. Kuing Yamang

    « Heureusement, Sarkozy va résoudre le chômage en quatre mois »

    Oui, Sarko, c’est un chômage killer:

  2. Jesrad

    « distribuer en toute décontraction des postes de bouchers à des informaticiens »

    La dernière fois que je les ai vus, ils ont plutôt essayé de m’envoyer en formation d’hôtellerie.

    Pendant ce temps, les grossistes en viande peinent à embaucher des bouchers… Témoignage d’un jeune passionné, fils et petit-fils de boucher, au sortir du conseil d’orientation à la fin du collège: il voulait faire une formation pro de boucherie, le CO lui refuse parce que « boucher c’est dur comme métier ». Dixit une paire de crétins qui n’ont jamais exercé un vrai métier de leur vie…

    C’est à tous les niveaux du cursus que ce pays est foutu.

    1. Epicier vénéneux

      Le concept même de conseiller d’orientation reste pour moi un mystère opaque. Il n’a souvent même pas les compétences des élèves qu’il veut orienter et ne connait rien non plus aux métiers vers lesquels il les oriente.

      Dans ces conditions, autant s’en remettre au hasard – ou au bon sens du jeune et de sa famille.

      1. gnarf

        Y’a quand-meme un truc…a 14 ans un gamin connait encore bien moins les metiers qui existent qu’un adulte…

        Je suppose que le conseiller peut deja dire: avez-vous deja pense a ces metiers la? en donnant une liste. Y’en a qui sont payes pour moins que ca.

        1. pod

          …surtout qu’aujourd’hui, le problème est double en ce sens qu’on peut aussi inventer, soi-même (ouh le vilain individualiste libéral), son propre métier !
          Mais ça, le camarade à la ‘Planification des Orientations des Jeunes Masses’ aura beaucoup de mal à le conceptualiser et à mieux le défendre que les emplois « sûrs » et « utiles » de la fonction pubique.

          Alors oui, bien sûr, ce n’est pas donné à tout le monde d’être créatif, indépendant, ambitieux et encore moins un chouilla risqueur (sale fascho libéral !!) et ceci ne parlera peut être pas beaucoup non plus aux jeunes qui n’ont pas d’autres supports que celui de l’EdNat et rien à la maison pour se poser des questions.

          Donc il y a tant de métiers à l’usine, au bureau, au guichet ou à la poste et pourquoi pas après tout ?? Ensuite, c’est dans le trou d’la Sécu que ça se passe, car il faut bien sponsoriser les tonnes de tranxène pour ces populations qui n’arrivent plus à se lever le matin pour aller pointer dans un job qui est tout sauf à leur image…

    2. something

      Moi, dans une agence d’intérim où je me présentais pour bosser dans une usine, on m’a répondu : « ah mais attention, il faut être à l’heure et il y a des cadences à tenir »… nan papossib’ !?

    3. Paf

      « La dernière fois que je les ai vus, ils ont plutôt essayé de m’envoyer en formation d’hôtellerie. »

      Tiens c’est bizarre, moi aussi.
      C’etait en 2002…

  3. Pascale

    Le ridicule ne tue pas, c’est bien connu. Sarko voudrait nous faire croire qu’il va réussir en 4 mois, comme ça, par magie (enfin pas tout à fait, puisque ce sera un coup de baguette magique à 500 millions d’euros gratuits), ce qu’il n’a pas réussi à faire en 5 ans.
    Le problème c’est qu’il va en effet être réélu. Mais, bon celui-la ou un autre (parmi tous les clowns qui se présentent) je dois dire qu’il est difficile de fonctionner par élimination car tous présentent des inconvénients et absolument aucun des avantages pour la France
    Je m’intéresse beaucoup plus aux primaires US et aux résultats de Ron Paul qui sont bien plus significatifs car lui, au moins, présente une véritable alternative à son pays ….. Qui pourrait éventuellement faire tâche d’huile chez nous. Enfin , ne rêvons pas trop !!!

  4. infraniouzes

    Aux infos de FR2 hier, un sujet portait sur le chômage. On rappelait, fort justement, que Jospin étant premier ministre, la France avait connu une embellie sur le front de l’emploi grâce à une conjoncture mondiale très favorable. Mais le commentaires disait aussi que, curieusement, la chômage avait, alors, à peine baissé. Explication ? Néant ! Ce serait une composante naturelle de la France d’aujourd’hui. Pas un seul instant il n’est venu à l’esprit formaté à l’extrême de ceux qui font l’opinion que… peut-être… sans doute… avec toutes les réserves… les flux migratoires incessants étaient pour quelque chose – mais ça reste à vérifier – dans ce phénomène structurel qui fait les choux gras de nos armées de journalistes-sociologues et autres pisse-copies de tout bois.
    Chômage y a. Point barre. Chercher à comprendre c’est ouvrir la boîte de Pandore. En France , on n’aime pas comprendre. Ça fout mal au crâne. Et puis, on est tellement bien comme ça, hein Jeannot ? Tu reprendras bien un petit jaune avant de rentrer chez toi ?

    1. Flo

      « Tu reprendras bien un petit jaune avant de rentrer chez toi ? »
      A pieds ou en taxi hein, on on est jamais trop prudent.

    2. Pascale

      Ils ne cherchent pas à comprendre pourquoi il y a trop de chômage parce qu’ils ont compris depuis très longtemps d’où venait ce problème : l’État ne s’en occupe pas assez, et ne « protège » pas suffisamment ses ouailles.

    3. Paf

      euhh je sais pas si tu essayes de dire qu’il y a du chomage a cause de l’immigration mais j’avais plutot l’impression que c’etait une histoire d’entreprenariat assommé de taxes, de droit du travail néomarxiste, de favorisation obscene des grandes entreprises copines de l’etat, et de la mort progressive du tissu industriel fRancais, et d’un secteur public surgonflé, je me tromperais-je ?

      1. Deres

        L’immigration et la sécurité sont les muletas de la droite pour faire croire qu’ils agissent alors qu’ils ne font rien concernant les vrais problème du pays. Quand un pays est prospère, ces problèmes n’existent pas. C’est ce que l’on appelle des « mesures de droite ».

        La gauche fait pareil avec le partage de la richesse et les droits des étrangers. ce sont des « mesures de gauche ». Tout est dans le symbolisme et le pipotage politique.

        1. Paf

          en tout cas les immigres depremiere generation au Canada sont pour l’immense majorite travailleurs et bien corrects.Ce sont systematiquement les secondes generation qui ne peuvent s’empecher de se prendre pour des gangbangers gangstarappeurs.

  5. Le Gnome

    Ce qui me désole, c’est qu’il ne sache pas guérir les écrouelles.

    Sarko te touche, Dieu te guérit ( à moins que ce soit l’inverse), c’est dans l’air du temps, non ?

  6. Higgins

    La pensée présidentielle parfaitement résumée à partir de 5’30 » (http://www.europe1.fr/MediaCenter/Emissions/La-revue-de-presque-de-Nicolas-Canteloup/Sons/Le-proctologue-de-Kyoto-911101/): « On va relancer l’emploi en luttant contre le chômage! On va relancer la croissance en luttant contre la crise! et la dernière: on va augmenter le pouvoir d’achat en luttant contre la hausse des prix! ». Il fallait y penser.
    Comme aurait dit feu Desproges: « Etonnant! Non? »

    1. Paf

      il voulait dire ‘on va lutter contre le pouvoir d’achat en augmentant les taxes sans laisser monter les prix’

  7. infraniouzes

    Les énarques qui traitent le problèmes du chômage, les formateurs qui forment les chômeurs, les conseillers Pôle-emploi qui conseillent les chômeurs, ont, presque tous, le même point commun: ils n’ont jamais travaillé en entreprise et encore moins dirigé l’une d’elles. Faut le faire, non ?
    Imaginons qu’un jour, à l’un d’entre eux, très malade, on envoie une aide-soignante (mille respects pour elles, il en faut), au lieu du professeur émérite qu’ils attendent pour se pencher sur leur cas. On aurait certainement des réclamations…

        1. Il sera surtout intéressant de voir le corporatisme s’exprimer.
          La route semble assez claire : il va y avoir des protestations et des grèves des taxis, des pharmaciens, etc… Les libéralisations foutant tout le monde à la rue en train de gueuler et de griller des saucisses, Monti va se modérer à fond, avec des objectifs de plus en plus modestes. Après, ce sera la déroute.

          Enfin, bon, on peut rêver qu’un mieux se produise. Mais regardez en Grèce : ils sont au pied du mur et … rien.

        2. Higgins

          La dépêche le précise bien: « Mais les corporations les plus touchées sont sur le pied de guerre face à ces mesures. »

          C’est pour cela que ça va être intéressant mais je suis comme toi, j’émets de sérieux doutes.

        3. Paf

          « Selon les premiers éléments ayant filtré dans la presse, ce plan prévoit notamment l’augmentation du nombre de licences de taxis, la hausse du nombre de pharmacies, la liberté de choix des fournisseurs pour certaines stations-service ou l’abolition des tarifs minimums des avocats ou des notaires… »

          mon Dieu c’est trop PORRIBLE ! l’enferrrrrrrr liberal…

  8. daredevil2007

    Comme toujours, vous frappez où ça fait mal ;)) Toujours aussi croustillant, en tout cas!

    P.S. Petite correction : « On regrettera, tout de même, qu’il n’a pas lancé une si belle initiative = On regrettera, tout de même, qu’il n’ait pas lancé une si belle initiative »

  9. gnarf

    Ba ca faisait au moins 6 mois qu’on n’avait pas eu un grand plan…alors vous comprenez les gosiers s’assechaient.
    Les assoces, les CEs et les salaires multiples ca eut paye mais ca ne paie plus.
    Faut du lourd voyons…sinon nos elus ont l’air de gagne-petits a cote des bandits de Bruxelles.

    1. Calvin

      Un grand Plan ?
      Ben « si » le chômage avait augmenté fortement plus tôt, il y aurait eu un Grenelle du Travail. Là, c’est un peu tard pour le Grenelle.
      Maintenant, l’idée que le chômage structurel tourne entre 8 et 10%, et que la crise fait « perdre des emplois » ne les effleurent même pas l’esprit. Chômage structurel lui-même conditionné par la présence d’un SMIC de haut niveau et des règlements sur le travail lourds et complexes.

      1. Paf

        le SMIC aujourd’hui represente ce qu’on attendait comme salaire de depart (correct) en sortant de l’IUT en 95.

        1. Nord

          Je vous sens fin économiste, mais vous vous fourvoyez pourtant! Sans entrer dans le détail, ne vous est-il jamais apparu qu’1€ (ou 1 Franc, je suis pas sectaire) de 1995 n’équivaut pas celui de 2011?

          Bah si, je vous promets, renseignez-vous.

        2. Laurent

          C’est vrai l’euros actuel est sans rapport avec le Franc de l’époque. J’ai acheté ma première TV (36 cm, tube cathodique) 4000 Francs (600 €). Le TV LCD la moins cher aujourdhui doit être à 200 € et elle fait 80 cm de diagonale…

    2. Pascale

      En parlant de grand plan de sauvetage qui revient en boucle, ça fait combien de semaines que nous n’avons pas eu l’inévitable sommet-de-la-dernière-chance-censé-sauver-l’Europe-de-la-faillite ?

    3. Deres

      A chaque problème son Grenelle. Donc la vrai solution, ce serait de faire un Grenelle des Grenelles. Ainsi on résoudrait tous les problèmes d’un coup !

  10. YP

    « Sarkozy va résoudre le chômage… » Et nos politocards savent comment s’y prendre, lorsque les échéances électorales approchent !

    Petit retour en septembre 2011 : création du CSP « contrat de sécurisation professionelle ».

    Revue de détail :
    – Dispositif réservé au licenciement économiques (donc quand on ne met pas qu’une personne dehors.)
    – Un bénéficiaire du CSP ne peut pas trouver du boulot, sinon, exit du dispositif – a moins d’avoir au maximum deux périodes de travail comprises chacune entre un et trois mois : contrat de plus de trois mois = exit (normal), moins d’un mois = exit aussi.
    – Un bénéficiaire du CSP ne peut pas se mettre en auto-entrepreneur, sinon, exit du dispositif (sauf s’il était auto entrepreneur avant.)
    – Ne figure pas sur les listes du chômage (évidemment!) C’est écrit nulle part explicitement, mais à la fin du CSP, il faut aller s’inscrire chez Paul Employ.
    – Une offre plutôt attractive, au vu de la rémunération (80% du brut vs 57% pour les ARE « normales » et sans carence, s’il vous plaît !)
    – Embauche à plein tube de personnes pour accompagner les demandeurs d’emploi (inscrit pole emploi et CSP).

    Interprêtation : le CSP empêche les gens dans le dispositif de travailler, ce qui évite de les mettre en concurrence avec ceux cherchant déjà du travail, et surtout, les personnes inscrites das le truc ne figurent pas sur les listes de demandeurs d’emploi.

    Au moins, nn ne peut pas dire qu’ils ne font rien pour soigner les stats…

    1. YP

      Edit : rien n’empeche de ne mettre qu’une personne dehors dans le cadre d’un licenciement économique, mais en principe les personne sont plus nombreuses.

  11. Pandora

    Est-ce que vous avez remarqué le changement du discours politique ?
    Sarkosy a parlé du financement de ces mesures ! une première !
    Il n’a pas fait comme tous les hommes politiques avant : avec la future croissance issue de cette mesure (à crédit, quoi).

    Bon d’accord, ce financement se fera par redéploiement des réserves budgétaires (on attaque les réserves dès le 18 janvier, faut le faire !)
    Conclusion : que des promesses pipo.

      1. Before

        Les « réserves budgétaires » c’est quand on s’aperçoit que le déficit est légèrement moins abyssal que prévu….

      2. Pascale

        Si, c’est la fameuse cagnotte qu’ils ont gardée bien prudemment de côté pour les coups durs et imprévus (comme le problème du chômage par exemple) et dans laquelle ils peuvent taper pour « débloquer » tant de millions ou tant de milliards d’euros en un claquement de doigts.

  12. Deres

    De toute façon, Hollande n’a pas encore annoncé la plus grande mesure de son programme. Il ne l’a pas inventé. Tous les gouvernements issus d’une alternance en Europe ces derniers temps l’a fait. Ils ont tous commencé par faire un grand audit de l’action du gouvernement précédent. La conclusion fut inévitablement que tous les problèmes venait donc de ces incapables. C’est très pratique car cela occupe facilement les six premiers mois du mandats. Ensuite, on a une réserve d’excuse toute prête pendant tout le mandat, facile à ressortir lors du prochain scrutin. En plus, les mesures que l’on prend sont juste de détricoter 2 ou 3 trucs pas trop difficile. C’est le niveau ultime du pipotage politique. A noter que la droite fait pareil avec les 35 heures. Ils ne les abolissent surtout pas car c’est un marronnier trop intéressant pour eux. Ils préfèrent les conserver en se plaignant même si il les ont contournés des tous les côtés.

    1. Pascale

      Les différences entre les programmes de gauche ou de droite ou du centre sont tellement microscopiques (normal ils sont tous socialistes), parce qu’au final ils impliquent tous plus d’État, que je me dis que voter pour Hollande, MLP, Bayrou ou Sarkozy ne changera strictement rien.Le plat est identique, il est seulement assaisonné de manière légèrement différente et en définitive il aura le même goût pour tout le monde à plus ou moins long terme.

      Nous assistons à une campagne dans laquelle les candidats se battent pour savoir comment ils vont appliquer leurs idées socialistes. L’éventail des choix est donc très très étroit pour l’électeur qui, de toutes façons, compte pour du beurre.

  13. Calvin

    Paul Employ, c’est l’inverse d’une fusion dans le privé.
    Ici, deux entités étatistes ont été fusionnées en une grosse entité étatiste.
    Les coûts ont été réduits à la marge, les prérogatives sont toutes restées.
    Cela n’a donc servi à rien, ou, du moins, pour un gain très très ridicule.

    Ce qu’il fallait faire, dans un premier temps, c’était conserver la gestion des chômeurs, et externaliser entièrement la recherche et le placement d’emploi (qui est légal).

    De plus, je ne comprends pas pourquoi on s’escrime à contrôler les chômeurs, en s’assurant qu’ils répondent aux offres, se rendent à des RDV, etc. Si le gars ne veut pas se bouger, au bout de l’intervalle (23 mois), il perd son indemnisation. Point barre.
    Je pense que les gens doivent prendre leurs responsabilités. Il y en a marre de payer des gens qui prennent en main d’autres adultes…

    1. infraniouzes

      Excellent…. Hélas on touche le fond du fond de l’assistanat. Cette bonne vieille expression éculée  » ne laisser personne au bord du chemin » n’a pas fini de servir. Que c’est rassurant, joliment tourné, universellement humaniste. . . L’ennui c’est que personne ne dit qu’il s’agit du chemin qui mène à l’abîme (LOL x 3).

      1. Paf

        tu n’as pas repondu a ma question sur les mechants zimmigres qui augmentent le chomage en mangeant nos biscottes et en prenant nos pademplois.

        1. scaletrans

          Ben on peut tout de même se demander pourquoi on en a laissé rentrer au moins cinq millions avec un chômage déjà endémique au départ, non? Sans parler des autres problèmes posés par cette immigration…

        2. Paf

          ok, mais vu qu’ils ne travaillent pas, ils ne prennent pas les jobs des autres.Et les problemes en question sont plus souvent poses par les deuxieme generations qui eux, sont bien francais.
          Et d’autre part ce ne sont pas les immigres qui ont ecrit le code du travail, ni developpe le nepotisme comme mode principal d’embauche, ni favorise la collusion des grosses entreprises, ni etc.
          Concretement ils sont juste cinq millions de victimes supplémentaires de la putridité exemplaire du pays.

        3. infraniouzes

          Je réponds: les émigrés viennent en France pour… trouver un travail. Non ? Certains sont même allés jusqu’à dire qu’ils paieraient nos retraites ! ! !
          Si l’émigration de masse était l’avenir d’une nation, il y a longtemps que les émirs du Golfe persique et le roi d’Arabie saoudite auraient ouvert en grand leur frontières aux millions de musulmans qui cherchent un monde meilleur. Ils ont les moyens. Mais pas si bêtes, l’immigration est strictement encadrée et ils gardent leur argent et EUX mon bon, ils ont un système social qui fait rêver et que les peuples de la terre leur envient: c’est simple, pour les NATIONAUX tout est gratuit ou presque. Nous, c’est gratuit mais à crédit, crédit que vous rembourserez un jour ou l’autre.
          N’étant pas l’abbé Pierre, mon choix est vite fait.

        4. Glam

          d’accord mais cette argumentation ne fait que mettre en valeur les depenses inconsiderees de l’etat FRANCAIS et le fait que ce sont les pouvoirs publics FRANCAIS qui organisent une immigration de recuperation de la misere du monde.Ca serait bien joli de mettre a la porte les vilains zarabes, mais si la mentalite relatives aux depenses de l’etat ne change pas, ca ne sert strictement a rien.Ce que vous critiquez c’est le cote ‘abbe Pierre’ de notre immigration; ca n’explique pas pourquoi il n’y a pas de travail dans des secteurs de pointe, ni pourquoi l’industrie est si moribonde, ni d’ailleurs pourquoi la justice est si molle avec tous les jeunes delinquants.Ca ressemble plus a une fixette sur les vilainzarabes.

  14. Grenoblois

    Un extrait du lien de Melkion :

    « Et anticipons l’avenir : pour rendre pleinement effectif l’internet responsable, il faudra sans doute réfléchir à comment mieux réguler (au moyen d’une autorité administrative indépendante en s’entourant de toutes les garanties ?) les protocoles chiffrés pour concilier sécurité des données et des transactions avec la nécessaire lutte contre la délinquance et la criminalité. C’est le devoir des Etats de droit libéraux ! »

    On n’aurait pas fait caricature plus parfaite… Et la dernière phrase, sublime.

  15. jerome

    Je m’demande, H16 … seriez vous par trop optimiste ?

    Les Grecs n’ ont pas encore bougé, à part les agités du trotskysme.
    Mais quand un père de famille n’ a même plus de nouilles à mettre dans le bol de ses gniards, ben il va se remuer, non ?
    Et quand c’ est des millions de pères de famille …
    Et quand c ‘est des millions dans plusieurs pays de l’ Europaradise, hé ben … on assiste à , voyons voir, des coups, du sang, des plaies et j’ en passe. Et on en est pas
    loin, si ? 🙂

  16. Théo31

    600 dossiers par an, ça fait deux dossiers et demi/jour. C’est pas si énorme. Mais bon, faut enlever la pause café de 8h30 et 9H, celle de 10 à 11, celle de 13h30 à 14 et celle de 16 à 17h. Plus les pauses clopes et portable, parce que voyez-vous la vie d’un conseiller ANPE, c’est trop dur.

    L’ANPE, ça me rappelle de bons souvenirs. « Que voulez-vous faire ? » – « Je sais pas » —> bilan de compétence (coût à l’époque : 5000 francs) où j’ai appris que j’étais un artiste.

    Retour ensuite à l’ANPE. Entretien avec un conseillère alors que je devais être en atelier (initialement de création d’entreprise, mais le crétin qui prenait les rendez-vous m’a inscrit à l’atelier des CV) avec tout plein de gens qui ne sont pas venus. 10 minutes de causerie pour voir que j’avais affaire à des débiles profonds.

    Si vous cherchez du taf, case intérim d’office.

    1. channy

      #Si vous cherchez du taf, case intérim d’office3
      oh la belle blague. deja quand on se pointe pour s inscrire en interim on trouve une jeune grougnasse qui vient juste d avoir son diplome, n a quasiment jamais bosse dans une autre boite et ne pige le plus souvent rien a ce que vous lui racontez quand a votre experience professionelle..j ai souvent vu des debiles du meme calibre qu a pole emploi dans les agences d interim..bon d accord je l admet il n y pas autant de gland au metre carre qu a pole emploi..mais des gens competent a pole emploi ca existe..j en ai vu une en seulement 12 ans
      sinon pour ton atelier Cv j en ai fait un, javais juste besoin d une mise en forme du Cv je me suis retrouve en atelier Cv pour les personnes ne parlant pas bien le francais..si si ca existe

      1. Théo31

        Dans les grandes villes, les agences d’interim sont pléthores. Vous avez donc le choix. La dernière où je me suis inscrit, c’est le directeur lui-même qui m’a reçu et fait passer l’entretien. Deux jours après, il me filait du travail. Je suis d’accord sur le fait qu’il y a des boîtes d’interim qui ne donnent pas envie.

        Quant à l’atelier CV, ce n’est pas ce que j’avais demandé. J’avais demande celui de la création d’entreprise. Quand je suis venu, l’atelier a été annulé car j’étais tout seul.

        L’atelier de création d’entreprise, j’ai pu en faire un ensuite. L’accueil fut en dessous de tout. Les intervenants ont passé leur matinée à nous démoraliser. Mais le pire, c’était leur ignorance crasse de tout un tas d’aspects. Il y a même un intervenante qui l’a avoué « ça, on ne vous en parlera pas, on n’est pas au courant ». J’ai fait ensuite le même atelier à la CCI, c’était autre chose.

        1. channy

          perso Theo31 j ai rencontre autant de cretins dans les boites d interim qu a pole emploi..l interim j ai donne..et je ne passe plus non plus par eux pour trouver du taf quand je suis en france..l an passe je bossais dans une boite et une personne d une des boites d interim ou j etais inscrit est venu proposer les services de l agence , comme le patron etait cool on s est amuse a un petit jeu..on a demande a la personne de nous envoyer des Cv de candidats potentiels pour un CDD longue duree..je n etais meme pas dedans avec 10 ans d experience au compteur dans le meme secteur d activite..tandis que mon patron il n a pas mis une heure a la vue de mon Cv pour me proposer de bosser pour lui
          Pour l atelier CV c etait pour confirmer votre exemple..pole emploi vous propose un atelier et vous finissez dans un autre atelier..
          l incompetence a pole emploi c est hallucinant et je ne vous parle pas des sections internationales ou je me suis carrement engueuler avec l agent
          ma derniere conseillere pole emploi avec qui j avais sympathise m avait meme avoue n avoir jamais travaille ailleurs qu a pole emploi..
          un bemol toutefois allez sur le site chomisteland.com, il y a des agents de pole emploi qui repondent a vos questions avec precisions en prenant sur leur temps libre..a se demander si ce n est pas la gestion de pole emploi qui est plus en cause qu autre chose.

  17. Pascale

    «  » »Enfin, bon, on peut rêver qu’un mieux se produise. Mais regardez en Grèce : ils sont au pied du mur et … rien. » » », écrivez-vous, h16.

    Je crois que l’Europe est en train de glisser insidieusement dans un régime de type soviétique, avec un parti unique, le parti socialiste. Tout se passe de manière douce en donnant l’illusion que le citoyen-camarade a le choix et le libre-arbitre alors que ces deux notions sont en train de disparaître dans de nombreux domaines et qu’elles ont complètement disparu dans d’autres tous aussi variés les uns que les autres, en passant du choix sur les ampoules pour s’éclairer ou sur le choix des politiques pour nous gouverner.

    Le socialo-communisme n’aura finalement pas eu besoin d’une révolution pour s’imposer : il le fait petit à petit, presque « en douceur », si j’ose dire. Un jour, nous serons comme en RDA avec comme décor pour nos vies « la surveillance réciproque » mise en oeuvre par la STASI pour contrôler les Allemands. On nous y habitue, là encore, petit à petit.

Les commentaires sont fermés.