Made In France E5 : « Michèle n’a pas perdu son chat mais son temps »

Tranches de vie ordinaires en République Démocratique (et Populaire) Française, imaginées mais pas dénuée de réalité – Épisode 5 : « Michèle n’a pas perdu son chat mais son temps. »

Par h16 et Baptiste Créteur.

La bataille de l’emploi ne se gagnera pas sans que tout l’appareil d’état ne soit tendu comme un seul homme pour frapper au cœur la bête immonde du chômage. Même si le jeu en vaut la chandelle, on sait que le combat sera âpre et les blessures abondantes, mais les soldats de la fonction publique sont nombreux.

Et parmi ces fiers soldats, on trouvera certainement Michèle.

Michèle a toujours été une jeune fille dévouée, pleine d’empathie et de compassion, soucieuse de toujours respecter les consignes. Après une Licence en Action Culturelle, Promotion du Patrimoine et Métiers du Livre, suivie d’un Master en Médiation de la Culture, Patrimoines Et Littérature obtenus de haute lutte, elle avait passé avec succès le prestigieux concours d’attaché territorial.

Cette épreuve franchie avec succès, Michèle tombe cependant des nues : au contraire de ce qu’elle s’était toujours imaginé, un poste dans la fonction territoriale ne lui est pas attribué automatiquement Pendant ses nombreuses heures de formation aux actions culturelles, de promotion du patrimoine et de médiation de la culture et des patrimoines et des petits livres, il ne lui avait pas été expliqué qu’elle n’aurait pas automatiquement un poste, ni qu’elle devrait, un jour, se frotter aussi violemment au marché du travail.

michele s ennuie

Qu’à cela ne tienne. Michèle ne se laisse pas démonter et interroge sa belle-sœur, dont l’oncle travaille quelque part au Conseil Général.

« Il ne travaille pas au Conseil Général, il est conseiller général. Il est élu, quoi ! »

… lui rétorque alors sa belle-sœur, apparemment vexée (sans que Michèle ne comprenne bien pourquoi, d’ailleurs). Michèle reste diplomate et s’excuse de la (petite ?) méprise ce qui arrange rapidement la situation, et Najat, la belle-sœur, lui obtient rapidement un rendez-vous avec son oncle François.

Et comme Najat insiste, le rendez-vous aura lieu chez elle. Elle y tient beaucoup : ce sera l’occasion d’étrenner le barbecue qu’elle a récemment installé dans son jardin, ayant obtenu une dérogation aux règles d’urbanisme, assez strictes pour tous les terrains alentours (En fait, c’est sa famille qui les possédait, et ils avaient récemment été déclarés constructibles, bien que situés en zone inondable. Najat s’était empressée de les vendre à un prix élevé. Certes, le calme de la campagne en serait un peu troublé, mais elle n’avait eu aucun problème à convaincre les promoteurs …).

François est sympathique et bon vivant. Michèle ne peut s’empêcher de noter la solide bedaine qu’il explique sans fard par son indispensable présence à tous les pinces-fesses du Conseil Général dont la qualité gastronomique est connue de tout le département. Entre deux bouchées, l’oncle François explique à Michèle qu’il ne peut pas faire grand-chose pour elle…

« Oh, bien sûr, je peux passer quelques coups de fil. Mais après, c’est à toi de jouer. »

Michèle apprécie François : son tutoiement semble franc et son sourire presque authentique l’a mise en confiance. De fait, son assistante lui propose quelques jours plus tard de postuler au Service Culturel de la Communauté de Communes : un poste va prochainement être créé, et – ça tombe bien – Michèle a toutes les compétences requises pour le poste, quand bien même ces compétences sembleraient à première vue passablement floues. Peu importe, elle postule.

Rapidement convoquée pour un entretien, elle passe une nuit agitée se demandant si elle va être à la hauteur et si son Master en Médiation lui donnera les armes suffisantes pour décrocher le poste. En pratique, l’entrevue est loin de ce qu’elle attendait : une espèce de gros hobbit joufflu la rencontre dans un restaurant et lui fait comprendre, par l’utilisation pas très fine d’un vocabulaire imagé et d’une métaphore filée qu’elle décrochera le poste sans problème à condition de lui accorder ses faveurs.

Le sous-entendu n’est pas trop grossier, ce qui permet à Michèle de ne pas jouer ouvertement les effarouchées. Tout de même un peu secouée, elle réfléchit plusieurs jours. Après des appels répétés du personnage, elle cède finalement découvrant qu’il s’agit aussi d’un leader syndical local. Et puis, c’est vrai, après tout, ce poste dont elle rêve ne sera pas créé tous les mois, autant se donner un maximum de chances. Et quoi qu’il arrive, ça lui fera en plus « quelqu’un à qui parler ». On ne va pas en faire tout un plat !

Un second rendez-vous est donc arrangé. Ce qui n’aurait peut-être pas dû arriver arrive. Pendant quelques jours, Michèle ruminera sur ces dix longues minutes (douche comprise) pendant lesquelles le frétillant syndicaliste a refusé qu’elle éteigne la lumière. Mais ses doutes et son malaise s’estomperont bien vite lorsqu’enfin, sa candidature est acceptée. Michèle est aux anges.

Las. Sa joie ne durera qu’un temps.

Elle est très rapidement dans le bain. Son rôle : faire circuler l’information et les dossiers vers le haut et faire ce que son supérieur hiérarchique lui demande. Son autonomie (longuement décrite sur le vaporeux profil de poste) est fort limitée, en particulier lorsque les instructions de son n+1 ne sont pas compatibles avec celles de son n+2, ce qui la laisse impuissante. Elle le sera davantage lorsqu’un nouveau poste sera créé quelques semaines plus tard et lui apportera une collègue de bureau enjouée mais extrêmement bavarde, notamment au téléphone, et dont les capacités vocales lui permettent d’occuper un volume sonore impressionnant (ce qui vaudra quelques acouphènes à Michèle, assise à un mètre d’elle). Quant à l’esprit d’initiative, concept là encore très présent dans la fiche de poste, il est mis à rude épreuve : Michèle n’a rien à faire, rien de chez rien.

Ennui au travailQuelques mois de ce régime convainquent Michèle de s’en ouvrir au délégué syndical, qu’elle connaît de près, et qui met un point d’honneur à rester disponible sur l’ensemble des créneaux de présence obligatoire sur site pour recevoir les agents dans le local mis à disposition par la collectivité (c’est-à-dire de 9h30 à 11h30 et de 14h00 à 16h30). Celui-ci semble un peu gêné et renvoie la balle à la hiérarchie de Michèle (en respectant le protocole, attention !), qui lui propose « d’en échanger avec son référent emploi-compétences » au sein du Pôle personnel, relations sociales et bien-être au travail. Ce dernier, intrigué, demande une visite immédiate de l’agent auprès de la médecine professionnelle et préventive. Débordé par les agents qui se plaignent des conditions de travail, le médecin écoutera attentivement Michèle en griffonnant quelques hiéroglyphes sur son dossier ainsi qu’un petit pendu dans un coin de son bloc.

Triste constat : après avoir demandé de l’aide un peu partout sans en obtenir, et cherché à s’occuper sans trouver réellement de sujet solide, Michèle est résolue à en parler à François… Qui ne comprend pas son désarroi :

« Le poste a été créé pour toi, c’est un service qu’on m’a rendu et que j’ai rendu en même temps. N’importe qui en rêverait. Je ne vois pas de quoi tu te plains ! »

Michèle est effondrée. En quelques instants, toute sa vie défile devant ses yeux (c’est très bref, elle est jeune et il ne s’y est vraiment pas passé grand-chose). Elle repense à ce qu’elle a dû faire pour obtenir ce poste, au sentiment de culpabilité qui l’envahit, doucement, lorsqu’elle entend les chiffres du chômage à la télé. Elle revoit le sourire triomphal de Najat à chaque fois qu’elle peut utiliser son coup de main comme faire-valoir.

De retour dans un bureau décoré des d’œuvres d’arts bizarres offertes par les vainqueurs d’appel d’offre du 1% artistique, les symptômes de son ennui s’accentuent, lasse de se chercher une occupation, de tenter de transformer son poste en emploi, et de ne pas y parvenir.

Quelques semaines plus tard, les antidépresseurs prescrits par son médecin sont inopérants. Ses collègues perçoivent sa fatigue nerveuse et l’analysent à leur façon : certains accusent l’austérité, qui ralentit la hausse des dépenses culturelles. D’autres évoquent le gel de l’augmentation du point d’indice, qui rogne sur le pouvoir d’achat, ça ne peut plus durer ; d’autres encore traquent le malaise derrière les années de gestion catastrophique par la précédente majorité.

Michèle se sent simplement responsable et aussi vacante que son poste est vide de sens. Ayant toujours rêvé de travailler dans le milieu culturel, elle n’a en réalité d’autre occasion d’exercer sa créativité qu’en faisant de la pâte à sel avec ses neveux. Son pouvoir de décision est réduit à sa plus simple expression, à savoir la quantité de sucre dans son café, ou plutôt ses nombreux cafés, à la tisanerie où elle croise sempiternellement le leader syndical dont la vue commence maintenant à lui déclencher une vague impression nauséeuse.

Au bord de la dépression, elle se shoote aux antidépresseurs, cumule les arrêts de travail à un niveau qui lui fait craindre de passer à mi-traitement, alternant des phases de colère avec des périodes d’apathie marquée. Et pendant ces moments-là, à regarder d’un œil vide les œuvres hideuses accrochées au mur de son bureau, Michèle se demande si elle préfère perdre son travail ou perdre son temps.

Vous vous reconnaissez dans cette histoire ? Vous pensez qu’elle ressemble à des douzaines de cas relatés dans certains livres et, parfois, dans la presse ? Vous lui trouvez une résonance particulière dans votre vie ? N’hésitez pas à en faire part dans les commentaires ci-dessous !

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires297

        1. tabbehim

          l’huitre contaminé? l’huitre du Poitou? ou une autre encore?
          j’ai bizarrement pas envie d’en manger ^^

  1. Black Mamba

    Il est urgent d’envoyer à Michèle le lien du blog de H16, sa vie serait moins triste… Elle pourrait en rire

    1. Calvin

      Faire un carnage ? Allons !
      Elle va courber l’échine et baisser la tête, entre deux prises d’anti-dépresseurs.

      Ce n’est pas un problème pour les élus, c’est même le but recherché…

      1. hussardbleu

        Connaissais pas l’expression : fort imagée… mais bon, dans un chalet de Cham, ou au cimetière d’Ixelles, c’est bien aussi, et moins bondé…

          1. hussardbleu

            J’ai dû me rendre à l’évidence il y a quelque temps déjà : je ne suis pas Pic de la Mirandole…

            1. Peste et coryza

              La suite est connue : elle va fermer son clapet, continuer à s’ennuyer, et essayer de se barrer par la voie interne.

              Ce type de job est juste trop bon pour être lâché : le job en lui même est inexistant, mais la place est ténurée et la paye est toujours bonne à prendre en ces temps difficiles.
              Au pire, elle glandera sur internet, piratera les fournitures pour ses neveux, et améliorera sa technique de pâte à sel.

              Sa seule erreur a été de se taper le parrain local.

            2. Aristarque

              Tu as déjà vécu deux fois plus longtemps que lui en te souhaitant personnellement de tripler. Savoir ou bavoir, il faut choisir parce qu’on ne peut pas tout avoir… 😉

      2. LeRus

        Cool…

        En français, ça veut plutôt dire que le facteur n’a pas sonné pour livrer le recommandé que vous attendez depuis 8h du mat, non? 😉

    1. Coup de pied au fesse que je me propose de lui administrer histoire qu’il se positionne en orbite géostationnaire.

            1. tabbehim

              qu’on éjecte l’intégralité de la classe politique ne me déplairais pas, mais on peut garder Montebourde? il pourrait servir comme servait les hilotes d’exemple sur les méfaits de l’alcool pour les jeunes spartiates 🙂

      1. Higgins

        Transformons un mal en atout. Expédions-le, lui et ses semblables, à la rencontre de peuplades extra-terrestres afin qu’ils les affaiblissent par leurs raisonnements et leurs discours. La Terre n’aura ainsi rien à craindre en cas de conflit.

      2. Duff

        Ce type a une analyse de l’électorat de gauche assez fine qui assure à Hollande la décrépitude de Mélenchon au profit de la majorité présidentielle actuelle. Son jeu perso et ses sorties que seuls ceux qui attendent des actes aux paroles vaguement pro-business de Hollande perçoivent mal ravissent une partie de la gauche, c’est tout ce qu’Hollande attend de lui.

        Dans une démocratie logique où la parole présidentielle visant à l’efficacité et la cohérence, il y a belles lurettes que Montebourg et Dufflot auraient été remerciés. Il ne l’ont pas été donc Hollande cautionne tactiquement au moins.

        La seule conclusion c’est qu’il n’y a rien à attendre d’Hollande et qu’il ne bougera jamais. Il ne fera nada.

        Tant que nos taux d’emprunts ne s’envoleront pas il ne se passera rien. Maintenant c’est clair : Compte tenu de la masse d’épargne mobilisable qu’on peut spolier, à regret j’avoue qu’Hollande tiendra easy jusqu’en 2017 et c’est bien Marine Le Pen qu’il veut en face.

        Il a été élu pour ne rien changer au système mais le drame c’est qu’il se pourrait qu’il ne meure pas avec contrairement à ce que je pensais.

        Cdlt

        1. hussardbleu

          @Duff : On peut voir les choses comme cela sans doute, mais c’est accorder à l’état actuel du monde une solidité et une stabilité – qui ne sont plus qu’apparentes, d’évidence – qui favoriseraient le maintien de Hollande jusqu’en 2017.

          Si l’on prend pour base de raisonnement que tout peut basculer d’un jour à l’autre, et sur une cause dont je ne prétends nullement identifier pour l’heure l’origine (voir le côté assez inattendu de l’affaire de Crimée actuelle, mais les clashes peuvent provenir aussi bien d’Iran, voire d’un conflit sino-japonais), il m’apparaît que, comme le disait le vieux farceur alcoolo : « la prévision est un art toujours difficile, surtout quand elle concerne l’avenir »…

          Et dans de tels cas, n’est-ce pas, la survie politique d’un ectoplasme tel celui dont nous parlions, peu nous chaudrait…

    2. Calvin

      Eh oui ! La fessée ça marche pas pour l’éducation des enfants, mais ça donne de très bons résultats sur les entreprises.
      Un bon coup sur les marges d’arrière-train, et le pouvoir d’achat redécolle, à donf.

      Arnaud ! Arnaud ! Arnaud !
      Pas thétique, mais presque…

    3. yp

      «Parfois, un bon coup de pied aux fesses, ça fait toutes les lois»

      Ce mec est un pur génie.
      Si un jour il se présente aux présidentielles, je vote pour lui.
      J’ai hâte de voir un type pareil jouer avec les sous marins nucléaires.

        1. LeRus

          Je pense qu’ils seraient d’accord sur beaucoup de choses: le besoin de l’Etat pour tout, une incompréhension profonde des mécanismes de l’entreprise et de l’innovation, la haine des USA, la nostalgie du passé, bref ça fait un peu peur…

          1. yp

            Poutine est moins pire, au moins sur un point : Avec Merdebourde, on est assuré d’avoir une guerre nucléaire dans les trois mois qui suivent son accession au pouvoir. (Guerre qui aura commencé par une déclaration fracassante dont il a le secret et qu’il aura fait escalader tout seul.)

            1. Calvin

              Cf le scénario des exercices de défense de la Suisse, basé sur une invasion du pays par la Saonia (qu’on pourrait imaginer être dirigée par Arnaud).

          2. yp

            Autre différence : Merdebourde aime s’entendre parler et faire jouir de son pouvoir en menacant d’un coup de pied au cul ceux qui lui obstruent le soleil.

            Poutine ne dit rien, envahi la Crimée en plein jour, mobilise 150000 hommes et déclare la guerre à l’Ukraine.

            Merde. Il nous manque le chevelu à la marinière aux affaires étranges. Pas sûr que Fabius et BHL aient suffisament le sens de la formule pour faire fléchir Poutine…

            1. yp

              Aperçu de la situation vue à la télé russe :
              C’est la guerre civile en Ukraine, le nouveau pouvoir régle ses comptes avec ses opposants. Il pillent les commerces et frappent/torturent les gens qui étaient contre « euromaidan ». Une jeune journaliste à été promue ministre du calme ( :s ) On a vu à la télé un ex-fonctionnaire se faire démolir la gueule par des « ambassadeurs du nouveau pouvoir ».

              Ca bouge beaucoup à l’Est du pays et le seul coin calme d’Ukraine, d’après la même source, semble être la péninsule de Crimée. En effet, les Berkuts de cette région ont en effet refusé d’obéir à l’ordre du nouveau pouvoir de dissoudre leurs unités. Ces Berkuts, aidé par des habitants, filtrent les fouteurs de merde qui affluent du nord-est vers la Crimée et organisent des patrouilles de maintien de l’ordre dans les agglomérations.

              Concernant les hélicoptères, c’est des manoeuvres et l’année dernière alors que le même type de manoeuvres se déroulaient dans l’Est de la Russie, le Japon n’avait pas crié à l’invasion (voila un argument qui ne s’invente pas…)

            2. hussardbleu

              Attendez-vous à savoir, comme disait Geneviève Tabouis, (qui fut un agent d’influence soviétique) que :

              A/ Nono est doté d’une « powerbase » en Saône et Loire, côté louhannais (où il a chaussé les pantoufles politiques de Pierre Joxe, ayant été, à sa suite, député et pdt du CG. Certaines mauvaises langues ont, au reste, insinué que, sur la base d’une forte ressemblance physique, hein, bon…).

              B/ La Suisse est à moins d’une heure de route de Louhans, et les gens in the know n’ont pas été sans remarquer deux choses :

              1/ l’adversaire politique UMP local de Nono est un certain Danjean, ancien des Services Secrets français

              2/ les services suisses (DDPS et SRC) entretiennent une activité discrète mais intense dans le Louhannais, centrée sur Frangy en Bresse…on les reconnaît néanmoins facilement à leur accent…

              3/ Joxe ayant été depuis longtemps considéré comme un agent soviétique de premier plan, on est en droit de penser que Nono est son successeur, et qu’il est désigné comme chef de file d’une prochaine agression contre la Confédération afin de s’emparer des comptes cachés des fraudeurs : les récentes manoeuvres de l’Armée Suisse (« Saônia », est-ce assez clair?) n’ont eu pour but que de montrer que les forces helvétiques sont parfaitement au courant des plans secrets de la 5° colonne montebourgeoise…

              4/ Le niveau deux de leur dissuasion serait – c’est un scoupe – une explosion nucléaire « accidentelle » qui vitrifierait Chalon Sur Saône… Je ne saurais trop inviter Gameover à trouver refuge ailleurs…

              1. liamorello

                Tout le monde sait que Charles Hernu était un agent soviétique d’importance moyenne remplacé et moqué par Pierre Joxe. Comment Pierre Joxe agent soviétique de premier plan, n’a jamais été dénoncé pour son ancienne accointance aux mouvements terroristes ARB, ETA, IRA, trafic d’armes dans la lignée du cabinet Cot pro russe, comptes en Suisse et assassinat de jeunes lampistes à l’étranger par groupes extrémistes interposés? comment a t’il pu passé à travers les surveillances ordinaires de notre pays? J’enquête depuis longtemps sur lui et internet donne des informations explicites jamais reprises sauf celles que lui donne sur lui-même.
                Il se couvre tout le temps, en se défaussant d’ailleurs sur Mitterrand plusieurs fois et en prenant bien sûr l’habit d’une personne intègre!! comment a t’il bâti sa fortune alors qu’il n’est qu’un haut fonctionnaire de l’Etat? On reproche à MLP d’aller chercher des fonds en Tchékoslovaquie mais lui avait un lien avéré bien avant l’arrivée au pouvoir de Mitterrand en 1976.
                Les services étrangers le savent ( CIA, britanniques), comment nous, nous ne le disons pas? quelle protection supérieure à celle de nos chefs de l’Etat a t’il eu? qu’est ce qui le rend intouchable?
                Voilà ce que je voulais discuter avec vous depuis plusieurs mois.

    4. Semaphore

      Encore quinze jours et il proposera la création d’une compagnie de distribution de l’ épicerie alimentaire ou quelque chose du genre…

      1. tabbehim

        Il a dû faire des stages au Venezuela c’est pour ça 🙂
        Il y’a vu le socialisme triomphant !
        (mais triomphant de quoi, là est la question !)

      1. tabbehim

        Montebourde président ! c’est le seul moyen de sauver ce pays !
        super montebourde remettra tout à plat en un rien de temps 😀
        (une fois que tout est détruit, annihiler, brûler, ratiboisé, on peut tout reconstruire proprement 😉 )

        1. Hugeus

          Plus vite on touchera le fond et moins longtemps j’aurai besoin de retenir ma respiration !
          Je suis donc d’accord avec vous… sauf pour la conjugaison : je sais que vous accordez aussi peu d’importance à l’alternance de la droite et de la gauche qu’à l’alternance des participes et des infinitifs, mais là, c’est tellement rapproché que ça me pique vraiment trop les yeux ! Choisissez votre camp, mon cher !
          Bon, comme je n’aime pas rester sur une requête aussi catégorique, je vous propose de nous réconcilier en chanson :

          1. tabbehim

            arf, j’avoue être la pire des plumes n’ayant jamais hanté ce forum.
            je vous pris de m’excuser, je vais encore essayer 🙂 (je déteste abandonner ^^)

  2. Nyamba

    Paradoxe : ce récit de l’ennui est absolument passionnant.

    En dépit de nombreux témoignages, et à l’encontre de toute logique, mon auguste Mère ne manquait jamais une occasion de me lancer un : « Tu devrais passer un concours (et ton boulot est merdique, je ne comprends pas ce que tu y trouves.) ». Je ne sais pourquoi, cette histoire me rappelle… beaucoup de choses, vécues par moi ou par des personnes de mon entourage. Seuls varient, finalement, le lieu de travail, et les doses d’antidépresseurs…

    1. Calvin

      Ce n’est pas que de l’ennui.
      Le drame de la vacuité de sa vie, de sa perte de confiance dans le monde du travail, un lieu où elle a perdu sa place, tout en ayant son poste, est horrible.

      Plutôt qu’elle soit inexploitée dans un obscur service inutile, il vaudrait mieux qu’elle soit « exploitée » par un entrepreneur…
      Mais, Michèle n’a-t-elle pas dans son entourage (najat ?) des gens qui vont lui dire que l’horreur, c’est le vrai travail ?

      1. Nyamba

        100% d’accord, mais j’avais commencé par taper « l’ennui, la vacuité, le questionnement sur sa valeur quand sa valeur n’est pas ce qui l’a mise à cette place, » et la liste s’allongeait et s’allongeait encore… J’ai tout effacé, pour n’en garder que le début.

            1. Black Mamba

              « Je ne me lasse jamais d’écouter les explications d’une femme.
              A chacun sa déviance ! »
              C’est trop mignon … au fait pourquoi t’as divorcé ? Dis – moi tout ?

            2. Calvin

              @BM
              Nan, pas marié !
              J’adore écouter une femme, mais ça ne suffit pas.
              Parfois, elle a envie de se trouver un type beaucoup plus jeune…

            3. Calvin

              @BM
              Je ne suis un garnement que parce que je le veux bien !
              @Nyamba
              Si tu savais ! Sans aller jusque là, mon ex ne chasse pas dans les maternelles, elle y travaille !

            1. tabbehim

              alors un petit smiley pour changer l’intonation aiderait, pour preuve, si j’écris à un amis :
              tu es con >.<
              tu es con -_-"
              tu es con XD
              tu es con 😛

              ça n'a pas le même sens ^^

            2. Calvin

              Moi aussi j’utilise l’humour avec le minimum de smiley voire pas du tout.
              Sur ce coup, ça semblait évident !
              Au lieu des trois points de suspension, je voulais faire un compte à rebours : 3… 2… 1…

        1. Nyamba

          Comme disait Jésus (II, le Retour) : « Vous allez finir par vous aimer les uns les autres, bordel de merde ? »

      2. Hervé

        Si je comprends bien (mais c’est pas sûr hein) la Michelle obtient un poste par une voie détournée, et comme elle s’y emmerde (elle qui rêvait d’autonomie c’est drôlatique je trouve) elle sombre dans la dépression.
        Si encore elle subissait un harcèlement quelconque, mais même pas, elle fait tout simplement son amibe de base 7h par jour et trouve le moyen de déprimer… et de me déprimer.
        Payé à rien foutre, sérieusement (mais en plus c’est vrai), si quelqu’un a un plan, qu’il n’hésite pas, je jure devant la France entière qui lit ce blog (si, si, sondage BFM 😀 ) que je ne déprimerais pas. J’aurais au moins la dignité (quel est ce mot ?) de ne pas coûter encore plus cher au contribuable avec mes medocs pourris.
        Michelle, ma belle, t’es vraiment une grosse poubelle, prend ta quenelle 😛

    2. LeRus

      N’y aurait-il pas un lien entre la sinistrose française bien connue, et le nombre toujours de grandissant de personnes financées par l’Etat?

      Il y a une petite étude sympa à faire ici, non? Une petite corrélation entre la dbase des pays où il fait bon vivre et la charge de l’Etat dans les finances… Anyone?

      1. gameover

        Si tu jettes un oeil sur Happiness vs Social policies ou State Debt tu verras que bcp d’auteurs disent que la notion de bonheur est biaisée et ne représente pas la même chose suivant les pays quand d’autres disent que c’est cynique de penser ainsi.

        « The idea that there are happy and unhappy cultures is part of common sense knowledge.
        For example: the Italian way of life is seen as easygoing and lightharted, whereas the Swedes are attributed a gloomy outlook. The idea figures in social science as well. Inkeles (1990:15) for instance attributes the difference in happiness between countries to « national creed ».
        « Given the tendency to report oneself as happy or unhappy seems to be relatively stable characteristic of given national populations, in short a statistically reliable measure of the feeling state of the nation, would seem to justify describing it as truly a national character trait. Similarly Inglehart (1991) attributes differences in average happiness between nations to ‘cynical attitudes’ that may have developed out of frustrations in the past and have been transmitted through socialisation. »

        Comme exemple on peut citer le Danemark qui est toujours donné comme le peuple le plus heureux de la terre, qui n’a effectivement pas une dette nationale terrible (46% du PIB) mais qui a un taux d’imposition élevée contrebalançant une assistance sociale à outrance A noter que le taux d’endettement des particuliers est très élevé.

  3. Le gnôme

    Elle finit par se suicider, et lors de son inhumation, le délégué syndical accusa les cadences infernales et demanda que sa mort ne soit pas inutile en réclamant plus de moyens humains et financiers pour que des cas semblables ne se reproduisent pas.

    1. petit-chat

      😆
      Et une statue érigée sur une place dédiée : Aux Martyrs de la Fonction Publique, avec Hollandouille qui y fait une génuflexion annuelle, entouré de 200 CRS qui serviront de foule.

      1. bob razovski

        On prendra soin de retirer toutes les plaques d’égout aux environs de la statue, histoire d’éviter une erreur de génuflexion 😉

    2. MadeInCH

      Purée!

      Criant de réalisme authentique! Et j’y avais pas pensé!

      Un grand bravo!

      ça ferait même la chute d’un film intéressant. J’imagine le travelling arrière sur le délégué vociférant devant une assemblée devant la tombe, puis un fade-out pendant le début du déroulement du générique de fin.

      Un producteur, quelque part???

      Bien sûr, aucune chaîne ne passera ce film, et aucun cinéma ne le projeterait.

      Mais un vrai film de 1h30, en (CC) (Creative Concern) disponible sur YouTube et en download gratuit, ça pourrait bien faire le buzz.

      H16 vien d’en écrire le scénario et le gnôme d’en inventer la chute.

          1. tabbehim

            278ème… petit prétentieux 😀
            tu n’auras alors plus que de la peau desséché sur des os blanchis de toute trace de vie ^^

            1. hussardbleu

              « os blanchi de toute trace de vie »…..

              Comme disait le Vert Galant : « jusqu’à 40 ans, j’ai cru que c’était un os »…. après, c’est, « Au delà de cette limite, votre ticket n’est plus valable « …. « Game Over » ?

            2. hussardbleu

              L’excellent Duc d’Aumale disait : « avant, j’avais quatre membres souples et un raide, maintenant c’est l’inverse »… mais bon, il a vécu à Chantilly, au milieu de ses merveilles de l’Art… ça devait compenser un peu…

            3. Semaphore

              Pas sûr qu’il demeurait apaisé! Il y a tellement de femmes plus ou moins dénudées (souvent davantage) dans l’ Art… y compris dans celui recélé dans ce beau château…

          2. MadeInCH

            Il faudrait d’abord voir qui jouera le rôle de Michèle.

            Mais c’est vrai que, au ciné, toute les héroïnes sont à croquer.

            Surtout si le but est de faire pleurer sur leur sort.

            1. tabbehim

              les éditions hashtable présente : la jeune fonctionnaire et le syndicaliste (film interdit aux moins de 30 ans)

  4. Higgins

    Ce texte m’a rappelé furieusement une très courte discussion la semaine passée avec un agent de notre SNCF qui tentait de m’expliquer les bonnes raisons qu’il avait à faire grève (c’était vendredi dernier et les guichetiers étaient en arrêt de travail pour protester contre leurs épouvantables et abomifreuses conditions de travail. C’est les guichets automatiques qui ont été les plus heureux). En clair, il avait jusqu’à présent un emploi (ce qui lui convenait parfaitement), on commence à leur demander d’assumer également un travail (et là, c’est visiblement plus difficile).

    1. Tribuliste

      Je les comprends sur les problèmes de sécurité, auparavant pour un qui roupillait quatre assuraient la surveillance ; aujourd’hui seulement deux veillent à ses angles morts pendant la sieste, beaucoup plus stressant.

    2. MadeInCH

      La SNCF…

      C’est pas là où il y tant de prime pour tout, travail de nuit, travail le WE, travail dans un atelier, etc, où il y a même, pour des raisons d’équité, des primes de non-prime pour ceux qui n’ont pas de prime???

      http://www.youtube.com/watch?v=bKv0j9WKjJI
      (Commence à être intéressant les 30 premières secondes passées.)

  5. infraniouzes

    Encore une excellente « lettre persane ». Ce pays est foutu, définitivement foutu. La seule question est: connaît-on le jour et l’heure du désastre annoncé ?

    1. tabbehim

      ben, vous dormiez?
      c’est le jour où un président à décider que faire le con avec les sous de l’état, c’est cool ! 😉
      et depuis, cet état est à l’agonie, vieillissant mal et se rapprochant l’état de légume où son esprit peut rêver de poney rose, de licorne qui pète des fleurs et rotent des arc en ciel 😉

      1. MadeInCH

        Ne serait-ce pas:
        « Dans mon monde à moi, il n’y a que des poneys. Ils mangent des arcs-en ciel, et ils font des caca (d’) papillons! »

  6. zen aztec

    c’est quoi la morale de cette histoire?A chaque fois qu’un poste féminin est crée dans la fonction publique,un syndicaliste s’est fait pomper?

        1. gameover

          « 10 minutes douche comprise » c’est vrai que ça porte à confusion

          surtout que peu après « Elle est très rapidement dans le bain »

          1. Caton

            « 10 minutes douche comprise » est une allusion au surnom donné par ses nombreuses conquêtes à Jacques Chirac. Moins performant, lui c’était 5 minutes douche comprise…

  7. Marabout

    Et du coup, ils ont pris un… non, deux « nemploidavnir » pour pallier les absences de Michèle ?

  8. GG

    1/ On entend ou lit souvent que la France est championne du monde de consommation d’anti-dépresseurs, c’est une légende urbaine ou c’est vrai ?

    2/ Le délégué syndical… ça existe vraiment des ordures pareilles ?

    1. infraniouzes

      Pour le 1/ c’est surement vrai; chaque arrête de travail « bidon » d’un fonctionnaire est forcément assorti de la délivrance d’une forte dose d’antidépresseurs ou d’anxiolytiques pour justifier le travail du médecin. On les achète, mais je pense qu’on ne les consomme pas et qu’ils restent sagement dans l’armoire à pharmacie. On n’est quand même pas si fou…

      1. Hugeus

        « A Montpellier en 2011, chaque agent s’est en moyenne absenté, toutes causes confondues (maladie, mais aussi accident du travail, maternité, paternité, motif familial…), durant un peu plus de 39 jours, et 19 jours pour le seul motif de maladie. Le taux d’absentéisme des fonctionnaires de Montpellier atteint ainsi 17,5% »
        … 17,5 % ça fait pratiquement un jour par semaine. Joli ! Attends, je te rajoute quelques calculs, car je viens de me rappeler qu’une année dure 365 jours répartis sur 52 semaines… J’en conclue qu’à Montpellier un agent travaille 44 semaines par an.

        http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2014/02/21/20002-20140221ARTFIG00214-villes-le-palmares-de-l-absenteisme-des-fonctionnaires.php

        1. gameover

          Bon Hugeus on va pas te prendre comme comptable !

          39 / 0.175 = 222 jours de travail par an pour un agent présent tous les jours.

          222 / 5 = 45 semaines pleines de travail (sympa j’ai arrondi au dessus)

          45 x 0.825 = 37 semaines de travail effective soit 15 semaines de non-travail (52-37)

          J’ai souvenir d’une décision du conseil d’état concernant les RTT des fonctionnaires. Ils voulaient conserver leur nombre de RTT originale même s’ils étaient en maladie alors que la RTT est censée représenter un rattrapage des heures travaillées au-dessus de 35h.
          Aberrant d’être allé au conseil d’état pour ça.

            1. hussardbleu

              bah !!!!

              « Est-il rien de plus bizarre que ma destinée ? Fils de je ne sais pas qui, volé par des bandits, élevé dans leurs moeurs, je m’en dégoûte et veux courir une carrière honnête ; et partout je suis repoussé ! J’apprends la chimie, la pharmacie, la chirurgie, et tout le crédit d’un grand seigneur peut à peine me mettre à la main une lancette vétérinaire ! Las d’attrister des bêtes malades, et pour faire un métier contraire, je me jette à corps perdu dans la comptabilité…. »

              Allez, mon bon Hugeus… à défaut de géomètre, tu aurais pu finir dans la peau d’un danseur….remarque, hein, il doit y en avoir quelques uns dont les goûts sont honnêtes… et propres à satisfaire les dames…

    2. topolou

      pour les antidépresseurs et anxiolytiques , il est vrai que la france est une grande consommatrice ( je ne sais plus par contre où sont les graph sur le sujet )

          1. tabbehim

            antidépresseur en berne 🙁 , et bien la drogue politique, c’est du costaud pour permettre aux gens de ne pas en bouffer des tablettes entières entre le café de 10h30 et celui de 11h 😀

    3. Black Mamba

      J’ai une amie qui simule une dépression pour obtenir de la part de son médecin le sésame pour avoir son congé maladie. ..
      Donc elle a une ordonnance pour des antidépresseurs,…. elle achète donc ses médicaments qui sont pris en charge par la SS … Arrivée chez elle, elle jette ces médicaments à la poubelle … et retournera quelques semaines plus tard pour renouveler l’ordonnance. …et le cycle reprend .

    4. Tribuliste

      Ayez un petit coup de mou et voyez ce que votre médecin vous propose… Changez donc de médecin pour commencer à aller mieux 😉

    5. hussardbleu

      Quelques réflexions personnelles :

      1/ cela fait 44 années que je travaille, dont 35 comme libéral : je ne me suis jamais ennuyé, je ne sais pas ce que sont les anxiolytiques, et je n’ai jamais pris que quelques aspirines parfois, voire quelques antibiotiques après une ou deux opérations chirurgicales (dont un petit cancer qui m’a arrêté un mois uniquement).

      2/ que la fonction publique soit fauteur d’anxiété, la chose est évidente, mais il faut néanmoins une sorte de tendance personnelle à la chose, ne serait-ce, au premier chef, que de la choisir comme profession.

      3/ j’ai lu – ne sais plus où – qu’à partir de juillet 1940, la quasi totalité des petites névroses affectant les Français(es) avaient disparu tout soudain, de même que leur tendance à l’embonpoint… A mon sens, cette amélioration de la santé nationale va se retrouver bientôt, mutatis mutandis…

      4/ le harcèlement sexuel prendrait fin très vite si chaque femme portait ostensiblement une paire de ciseaux à la ceinture, avec l’intention affichée de s’en servir…

      1. tabbehim

        dont un petit cancer qui m’a arrêté un mois uniquement
        ne serais ce pas plutôt une tumeur cancéreuse? parce que les cycles de chimio sont relativement bien puissant et dure en générale 4 petits mois ^^ (en tout cas, pour le BEP que j’ai l’occasion de goûter)

        Par contre, la fonction publique comme facteur d’anxiété, je veux bien l’admettre, mais qu’est ce qui fait que cette anxiété soit si explosifs?
        des gens qui se retrouve dans des postes écrans de fumé, ça existe aussi dans le privé, il ne faut pas se leurrer. Certaines fois, c’est même fait exprès pour faire plaisir à X ou Y ou même Z ^^

        Pour votre technique d’arrêt des harcèlement sexuel : http://fr.wikipedia.org/wiki/Teeth_(film) (Interdit pour les enfants sages)

        1. hussardbleu

          Je ne parlais pas de chimio, mon ami, mais de chir : pris à temps, pas de métastases, et cela fait 5 ans maintenant, analyses à zéro toujours, ergo…. un mois d’arrêt, juste pour la cicatrisation, bien suffisant.

          Lors de la visite de contrôle, 3 mois après l’opération, le chirurgien me dit : « tout va bien ! je vous prolonge d’un mois? ça vous suffit ? »… Cela faisait deux mois que j’avais repris le travail…

          Je ne pose pas en exemple, c’est simplement la manière dont je vis, et ai vécu la chose…

          1. tabbehim

            et je vous donne entièrement raison ! bien mal serais ce de vous critiquez !
            vous avez eu au moins des leçon de vie, et vous ne les assenez pas. comparer à d’autre qui n’en ont pas eu et qui en donnent…

        2. GG

          ça a l’air rigolo ce film 🙂

          ça me rappelle « One eyed monster », que je n’ai pas encore vu mais dont voici le pitch :
          « L’équipe d’un film pornographique est décimée par un alien logé dans le pénis d’un acteur. »

      1. Black Mamba

        Pour le cas 2
        Mon époux est choqué de voir comment certains peuvent tirer avantage de leur pouvoir, de leur position, DSK n’est pas un cas à part

        1. gameover

          Pour le 2 ça ne me choque pas plus que cela, ça montre exactement à quel niveau certaines femmes situent leurs compétences, ce qui en final comme dans le cas de Michèle est assez réaliste.

          1. Calvin

            +1
            Autant je suis écoeuré par les raclures qui harcèlent une employée (et juré je serais impitoyable), autant les femmes qui acceptent un job par des faveurs m’horripilent…

            1. Calvin

              Je veux bien les écouter…
              Mais je ne garantis pas de les comprendre.
              Ça tombe bien : une femme veut être écoutée, pas forcément comprise (en tout cas… par un homme !!)

            2. tabbehim

              l’ennuie, c’est que certaines y trouvent leur compte…
              certaines ne s’opposent pas à la promotion canapé et ça éclabousse celle qui sont plus intègres. et ce qu’elles ont à conter serais plus proche des malheur de la vertu que de leur petite vertu. ^^

              Les harceleurs, je ne les considère que comme des bêtes à forme humaine. tout comme vous calvin, je les exècre.

            3. vengeusemasquée

              Si vous saviez à quel point c’est fréquent la promotion canapé dans l’administration… et j’aime mieux vous dire que la plupart des nanas n’ont pas les scrupules de notre héroïne Cucul-la-praline du jour.

            4. tabbehim

              vengeuse, le mal des promotions canapé serait si répandu dans l’administration?
              erf….
              j’ai beaucoup de mal à imaginer mes relation professionnel avec une promotion canapé…ça doit être assez spécial (car une promotion de ce genre me ferait systématiquement pensé que c’est le seul moyen qu’elle ou il a eu pour en arriver là par manque de compétences….)

            5. vengeusemasquée

              Et comme l’administration est un tout petit monde où le gossip est un mode de vie, tout se sait, absolument tout.

            6. Calvin

              Ben vi ! J’ai tout plein de théories mais juste pour faire rire. C’est un bon début d’approche.
              Comme ensuite j’ai de la conversation…

              Ma référence, c’est Doc de retour vers le futur :
              « Mieux vaut que je me consacre à l’étude du plus grand mystère de l’univers : les femmes « 

            7. tabbehim

              Vengeuse, vous avez pas un closer version administration?
              je suis sur que ça pourrait faire fureur et ça se vendrait comme des petits pains !
              c’est une piste à creuser non? ^^

            8. Calvin

              Ah ben mince, BM, moi qui croyais innover !
              Bon, je reste à faire de l’humour…
              L’humour platonique, quoi…

            9. Nyamba

              Nous dévions, mes bons amis, nous dévions…
              Je case donc ici une citation de Pratchett (enfin, de Nanny Ogg), sur les femmes : « If we was men, we’d be talking about layin’ down our lives for the country. As women, we can talk about laying down. »
              (Dans le contexte, on tend à lui donner raison…)

            10. Peste et coryza

              @vengeuse masquée
              C’est utile à savoir…
              Mais j’aurai tout de même quelques questions :
              – est-ce que les maris/compagnons/ enfants sont au courant et/ou ok avec ça ? y a peut être du pognon à se faire…
              – le gossip ???

              Sinon, la tendance du « sugar baby cherche sugar daddy » est en plein boom…

            11. vengeusemasquée

              @P&C : lors d’une promotion canapé, il y a toujours quelqu’un qui est lésé, en plus du contribuable, s’entend. Généralement, ce sont plutôt des postes à responsabilités qui sont accordés à des personnalités sans talent alors qu’il y avait bien deux ou trois personnes qualifiées qui étaient en lice. A partir de ce moment, les infos circulent, d’une manière ou d’une autre.
              Le fonctionnement de l’administration est basé sur la frustration, que ce soit celle d’agents qui veulent tout changer sans y parvenir, ceux qui veulent des promotions sans rien faire pour, ceux qui ont toutes les compétences pour et ne parviennent à en obtenir parce qu’ils n’ont pas les bonnes relations/idées/réseaux… Il est extrêmement rare que les postes soient attribués dans l’objectif de faire le mieux possible avec ce qu’on a, y compris et surtout les ressources humaines. C’est pourquoi l’ambiance est facilement immonde dans l’administration et qu’il y a toujours qu’un d’assez énervé ou frustré pour fuiter ce genre d’infos.
              J’ai eu un n+beaucoup qui faisait ça. Il s’est tellement fait détester par son incompétence et sa capacité à ne promouvoir que des femmes incompétentes mais avec le même type physique que les infos ont fini par fuiter, ruinant la crédibilité des nanas promues encore plus. Mais après tout, elles s’en foutent. Elles ont la paye, le titre, le budget. Le reste, elles s’en foutent.
              Et dans les cafet’, c’est closer/gala/voici toute la journée.

            12. tabbehim

              cher vengeuse, si l’ambiance dans votre milieu est aussi immonde, je vous plaint.
              Si vous faisiez un journal mensuel condensant tout les ragots vérifiables, et que vous le vendez 5€, vous pourriez vous faire une belle somme non? 🙂
              Et bien, à la base, je ne voulais pas aller dans le publique, voilà qui achève mon envie ^^

      2. Black Mamba

        Pour le cas 2,
        On parle des hommes mais les femmes …
        Y-a-t-il des exemples où ce sont des femmes qui abusent de leurs positions, de leurs pouvoirs pour avoir quelques moments de plaisirs 😉 , … Hein!?
        Il faut dire que ce ne sont pas les mecs qui vont se plaindre … Vu que Gameover est toujours prêt à porter secours, de donner de sa personne …

        1. petit-chat

          « Gameover est toujours prêt à porter secours, de donner de sa personne … »

          Seb aussi, mais il est seulement un peu plus réservé.

          Mais bon, je ne voudrais pas foutre la m… 😳

          1. Black Mamba

            Bon! 😕
            J’ai beau lire et relire ta réponse, je déclare forfait…
            Ton post a réussi à faire disfonctionner les petits engrenages de mon cerveau… 😳
            Aucune réponse même la plus idiote ne veut pas poindre le bout de son nez…

            1. hussardbleu

              Le véritable patronyme de GameOver est Mendès, ce qui explique tout :

              « Lesbie est la maîtresse à laquelle le poète romain Catulle (87-54 avant J.-C.) dédie de nombreux poèmes. On ne la connaît que par les poèmes de Catulle. Elle serait en fait, une certaine Claudia , épouse du consul Quintus Metellus Celer aux mœurs assez libres. Selon Apulée, un auteur d’Afrique qui a vécu bien plus tard (v. 125-v. 170), « Lesbia » était en réalité un nom de plume inventé par Catulle. Elle est le sujet d’environ la moitié des 118 poèmes qui nous sont parvenus. Catulle aurait donné le nom de Lesbie à sa belle en l’honneur de la poètesse grecque Sappho. Cette dernière vivait sur l’île de Lesbos et tenait une école pour femmes, où elles apprenaient l’erotisme et la poésie.

              Lesbia est traditionnellement identifiée à Clodia, répudiée par Lucullus pour inconduite et remariée à Quintus Caecilius Metellus Celer et sœur du démagogue Clodius Pulcher1, poursuivie par Cicéron dans Pro Caelio, bien que cette conclusion manque de preuves évidentes, et soit contestée par une minorité de spécialistes. »

  9. Yrreiht

    Michèle ferai mieux de se marier et de fonder une famille. Sa vie prendrai tout à coup tout son sens.
    Des bouchons dans les oreilles, la photo de ses enfants sur le bureau et la pensée que son emploi est une espèce de robin des bois qui ramène au foyer les impôts extorqués à son mari, et voilà une femme heureuse.

    Évidement, si l’on veut aller contre-nature et rester seule, c’est son choix et ça marche moins bien.

    1. yp

      Ah non ! Pitié ! Elle rendra son mari dépressif avec ses histoires de souffrance au bureau et encore, si elle ne lui fait pas en plus porter des cornes avec son syndicaliste…

      1. lareponseest42

        Je connais une femme qui bossait avant dans le privé et maintenant dans le public.
        Elle a d’abord essayer de faire son boulot correctement mais elle a rapidement abandonner lorsqu’elle a vue qu’elle était la seule personne de son service à vouloir être rigoureuse.
        Par exemple, lorsque ses collègues se sont rendues compte qu’elle avait relu quelques rapports de certaines personnes dont elle avait la charge, l’ensemble du service (et même des personnes n’en faisant pas parti) leurs ont donné leurs rapports pour relecture.
        Elle a dû aussi faire un long rapport à la CIASSP (commission interministériel de l’audit des salaires du service public) chargé de vérifier qu’il n’y a pas trop de disparité de revenu entre les différents services publics.
        Bref, tous ça pour dire que je ne suis pas d’accord avec toi car la seule chose qui lui permet de supporter ça est le fait qu’elle a une famille.

        1. yp

          Qu’est ce qui l’empêche d’aller bosser ailleurs, si c’est tellement la galère ? Ils ne peuvent plus se mettre en disponibilité dans la fonction publique ?

          1. tabbehim

            besoin budgétaire peut être yp ^^
            après tout, le marché de l’emploie du publique vers le privé n’est pas celui qui fonctionne le mieux (excepté les militaires)
            Après tout, l’argent est nécessaire pour vivre 😉

            1. yp

              Certes. Mais je connais quelqu’un qui se faisait chier aux impôts qui s’est mis en disponibilité, a passé des concours, fait l’ensp et qui désormais en plus de s’éclater dans son taf, encaisse un maximum.

              On n’a le droit de se plaindre que si l’on fait quelque chose pour sortir de sa merde.

            2. tabbehim

              j’avoue, on ne peut se plaindre que si on fait des efforts, et cette notions d’efforts est devenue presque une insulte en France. La pleurnicherie rapporte hélas trop facilement.

              Mais dans ce cas là, on ignore si des efforts pour s’en sortir sont réellement fait ou non, partons alors du principe que oui ^^

            3. yp

              H16 : santé publique.

              C’était pour illustrer le powa de la mise en disponibilité. Un truc totalement ahurissant qui leur permet de tenter pleins de trucs et si ça marche pas, ben ils retrouvent leur ancien poste… Là ou je voulais en venir : La personne en question a fait un truc pour améliorer son sort.

            4. vengeusemasquée

              Et je compte bien profiter de cette possibilité lorsque j’aurai ENFIN réussi à m’échapper. Eh oui ! Je peux le faire pendant 10 ans, après, c’est soit retour à soviet-land soit démission.

        2. douar

          Un autre cas : une amie a pu intégrer le CG après quelques temps chez Paul Employ. Donc, à l’accueil le responsable a averti les nouveaux collaborateurs que c’était un travail difficile: la preuve, c’est le nombre de jours d’absences pour maladie, nettement plus élevé que dans le privé!

  10. lareponseest42

    Ce qui m’impressionnera toujours chez les fonctionnaires, c’est leur incapacité total à se rendre compte que
    1/ On peut vouloir travailler juste pour travailler, car ce qu’on fait nous intéresse
    2/ Qu’à force de continuer à embaucher pour être moins productif, l’ensemble de leurs services va imploser d’un seul coup le jour ou il n’y aura plus du tout d’argent

    1. Tribuliste

      Il s’en moquent, pour eux c’est impossible…tant que le voisin a du taf ils savent que le leur est pérenne.

  11. Nocte

    Une bonne tranche de rire malgré le fond assez déprimant ! merci H !

    gros hobbit joufflu
    Ici, j’ai vu Michèle en Gollum… je ne sais pas si c’était fait exprès.

      1. GG

        Pauvre Nyamba… si elle tombe un jour sur un recruteur hobbit elle acceptera tout de suite, subjuguée, quel que soit le poste !

  12. Tribuliste

    Jeune, compétente, ouverte et volontaire, un poste bientôt crée pour elle…Michèle ou.. Ségolène?

    L’article est bien tourné mais il manque à cette promotion Vol(on)taire un semblant de vérité, à savoir qu’avoir toutes les compétences requises pour un poste dans la Ponction publique ne signifie en rien être qualifié, ou apte.

    Et le syndicaliste qui transmet un dossier, non mais franchement on croit rêver! Avez-vous réellement eu affaire avec ce genre de personnage?

  13. stephane

    Bonjour,et oui la vie, la vrai non assouvie est une lutte de tous les jours c’est comme le bonheur ou il faut le fabriquer tout le contraire de » notre vie de jouisseur »,bonheur qui se construit avec ce site par exemple pas toujour digeste au matin!

  14. MadeInCH

    Dans un tel cas, c’est facile d’user son temps « libre » au bureau.

    Il suffit d’en profiter pour s’informer de l’état réel du monde.

    Passer du temps à lire Aristote, Étienne de La Boétie, H16Free, Machiavel, d’autres blog d’information ou de réinformation (et copmparer les 2), Polemia, …

    Ou bien lire pour son plaisir. Ou voir tout ces films que l’on a pas le temps, tout les épisode de cette série dont ont a tellement entendu parler et qui manque à la culture générale…

    Il y a de quoi faire, si on veut bien s’instruire.

    Ou bien utiliser son temps au travail pour dessiner, créer (sur ordinateur éventuellement)…

    Et ça n’empêche pas de bien faire son travail avant tout, lorsque celui-ci est là. Toujours disponible et faire un boulo de qualité!

    M’ennuyer? C’est dur.

  15. tabbehim

    Ce qui est « amusant » dans cette histoire, c’est que les rêves qu’elle poursuivait ne pouvait pas se trouver là où elle l’espérait 😉
    Faire des choses utiles et gagner de l’argent, ça se fait aussi dans le privé, mais de manière moins onirique que dans le publique où Morphée a tendance à avoir la main un peu lourde sur les coup de bouquets de pavots qu’il distribuerait ^^
    reste à michelle plus qu’une longue vie atone et inutile 🙂
    que c’est beau *.*

      1. tabbehim

        des fonctionnaires Lotophages….ils vivraient en oubliant ce qu’ils font. la vie rêvé pour eux finalement….
        plus qu’à les mettre entre les mains d’une gourmande Circé, et voilà qui ferait un tableau qui ne serait pas pour me déplaire !
        Mnémosyne vous aime cher hussard ! vous avez moult belle référence 🙂

    1. hop hup

      Si si cela a bien un rapport avec Chypre vu que les caisse de l’État ukrainien sont vide suite a la petite fiesta organisé place maidan…

          1. hop hup

            si je comprend bien l’économie Ukrainienne reposer uniquement sur du vent que du vent comme la notre quoi

      1. yp

        Non, le communiqué de l’agence fausse presse à été volontairement tourné de façon alarmiste.

        La citation aurait dû inclure « For hryvnia deposits you may take as much as a million or two. Banks have liquidity »
        http://en.itar-tass.com/economy/721415

        Par contre, évidemment qu’on va voir s’installer un contrôle des changes. Hors de question que les sales gueux puissent échapper à la tonte.

    2. petit-chat

      En France, c’est pire : 1 500 € par mois (Banque Postale).

      Ce week end, grande promo : on nous pique 10 % de ce qui reste sur nos comptes (s’il reste quelque chose en fin de mois, c’est qu’on est des salauds de riches), et encore 10 % de toutes les épargnes faciles d’accès (Livrets).

      Ce n’est pas un scoop, c’est une prévision.

      1. Higgins

        Je me suis renseigné auprès de ma banque (Crédit mutuel): aucune restriction si ce n’est un compte approvisionné et la disponibilité en espèces dans l’agence (j’ai évoqué un retrait de 50000 euros).
        Evidemment, elle dit ce qu’elle veut bien dire mais pour le moment, pas de pb particulier.

        1. petit-chat

          Merci pour l’info, j’irai les voir car à la BP, ils sont vraiment restrictifs.
          (Les 1 500 € c’était au DB, et par mois.)
          En plus, les virements sont limités à 3 000 € par jour.

    3. yp

      Seuls sont concernés les retraits en devises étrangères, aucune limite de retrait en devise locale :

      « Ukraine’s national bank has imposed temporary limits to withdraw money from *foreign currency* deposits to sums equivalent to no more than 15,000 hryvnias (about $1,500) a day, *without any limits for hryvnia deposits* »

      http://en.itar-tass.com/economy/721415

  16. Amélie

    Cela me rappelle mon « emploi d’été » de 2 semaines à la mairie de ma commune quand j’avais 18 ans. En une demi-journée j’ai effectué les tâches qu’ils avaient prévues pour les 4 stagiaires (soit 8 semaines de travail). J’avais été très mal vue.

      1. Nyamba

        Une question me taraude : avant de « goûter » une fille, vous lui demandez ses origines, la façon dont elle a été traitée, son CV et son carnet de vaccination pour savoir si elle sera bonne, non ?

        1. gameover

          🙂 ma proposition d’intervention envers Amélie était complètement désinteressée.

          Je n’avais pas vu l’accent circonflexe sur le « a » de « tâches »… comme quoi l’orthographe c’est super important.

        2. Nyamba

          @ Mrs Black : Elle m’avait fait rire, je voulais la ressortir 😆

          @ GO : Si vous trouvez un double-sens dans ma phrase précédente, pas un mot, je vous prie…

          1. hussardbleu

            « Mrs » ? hmm… on secoue mal le vieux joug du conjugo, chère Nyamba?…. mais bon, quand on accepte le coeur léger et l’âme éjouie le principe d’être tastevinée…

            1. Nyamba

              Je m’adresse souvent à Mrs. (<- là j'ai mis un point) Black de cette façon ; avec son pseudo, c'est plus cohérent à mes oreilles digitales.
              Seriez-vous choqué que je prenne gaiement la comparaison vinicole ? C'est seulement mon côté poissonnière qui ressort… ou alors, peut-être, passé-je trop de temps en compagnie poilue…

            2. hussardbleu

              Je pensois seulement à la vieille forme »machiste » de Mrs. par opposition à Ms, formule de politesse politiquement correcte.

              Dans ma Bourgogne viticole, un peu brutale et manquant singulièrement de galantes afféteries, il y a une formule qui a toujours bien du succès, notamment dans les »paulées » : « le vin fait du bien aux femmes… quand c’est les hommes qui le boivent »…

    1. Ano59

      Pareil, un mois en administration et j’ai eu l’audace…de *finir* véritablement tout le boulot accumulé par le service entier sur des années. Ensuite, ennui ferme pendant le peu de temps restant sur le contrat.

      Mes 2 brefs passages dans la fonction publique m’ont sidéré, pas tellement sur le manque d’entrain au boulot (comme le démontre le billet de H16, comment adhérer à un tel non-boulot au quotidien ?…) mais surtout pour l’inefficience générale (= fonctionnement pouvant être optimisé à mort) et pour l’inadéquation entre les outils mis à disposition et les besoins réels.

      En ce qui concerne la dépression, c’est une véritable maladie, je rappelle. Après viennent la cohorte de ceux qui la feignent…La conso’ d’antidépresseurs du pays correspond peu ou prou aux besoins quantitatifs du pays mais les médocs ne vont pas forcément aux bonnes personnes.

  17. Pirouli

    Toutes ne sont pas comme Michèle.

    Je me rappelle d’une amie qui était la belle fille d’un conseiller général et qui avait hérité d’un poste dans ce même conseil.

    Elle passait ses journées à écrire des recettes de cuisine. La réalisation de plat mitonnés étant sa seule et unique compétence.

    La plaisanterie a bien duré 5-6 ans.

    1. yp

      Ils ont pasmis Montebourde comme possibilité de ministre des affaires étranges :'(

      Par contre, espoir, le « Trousseur de Bonne » est plébiscité pour un retour aux affaires !
      http://www.20minutes.fr/sondages/result/3586

      Ségo plébiscitée pour s’occuper de vos mômes :
      http://www.20minutes.fr/sondages/result/3598

      Et Guigou, plébiscitée à la justice (elle qui est contre l’attribution de la nationalité aux gens qui ont versé leur sang pour la pays…)
      http://www.20minutes.fr/sondages/result/3606

  18. Pirouli

    Un autre exemple assez rigolo.

    Depuis quelques temps, mes poubelles n’étaient plus ramassées régulièrement. (Honte à moi car je ne suis pas adepte du tri sélectif).

    J’en fais part au Maire de mon village que je tutoie avec la ridicule certitude qu’il allait mes régler ca en deux coups de cuillère à pot.

    Il me répond que ce n’est plus de sa compétence et qu’il faut que je m’adresse à la Communauté d’Agglomération .

    J’appelle donc le secrétariat. Une charmant dame me demande patienter et elle laisse malencontreusement de haut parleur du combiné en fonction.

    J’ai eu droit (montre en mains) à quinze minutes (et quinze minutes c’est long quand on attend) d’un récit épique, résumant sa folle croisade concernant l’achat de vêtements en solde.

    Quand elle a repris le combiné pour me demander quel était l’objet de mon appel. J’étais un peu resté sur ma faim car je n’avais pas pu écouter le dénouement de la recherche de chaussures pour le petit dernier.

    Je lui ai dit que j’appelais pour savoir si les enfants des agents publics étaient bien chaussés.

    Pour mon problème de poubelle. Je l’ai réglé directement avec le personnel du camion de ramassage en leur expliquant poliment que si ils continuaient à trier mes poubelles devant mon portail, ils auraient droit à ma modération plombée.

    1. BenOui

      J’ai eu le même problème de poubelle, mais sans la discussion chiffons soldés. Eh ben, maintenant, Véolia environnement ne nettoie plus le caniveau devant chez moi …!! C’est beau les fonctionnaires privées, ça augmentent le PIB et diminuent les services.

  19. Kekoresin

    Est-ce que Michèle a pensé à écrire un livre sur le conseil régional?
    Ca doit être un cauchemar, une sorte de quatrième dimension où le temps s’étire à l’infini! J’ai eu un job comme ça, bien payé mais dominé par un ennui mortel. J’ai tenu 2 mois avant de m’enfuir!
    Bon, la tolérance à l’oisiveté et l’ennui est variable selon les individus et force est de constater que nombreux sont ceux qui s’accommodent fort bien de la chose en échange d’une rémunération correcte et de la promesse d’une retraite anticipée.
    Pour financer tout ça, comme d’habitude patron: une bonne brassée de taxes et de privations au shaker, pas à la cuillère. Oui mais là ça commence à gronder dans les rangs des galériens, on va droit à la mutinerie. Penses-tu! T’as déjà vu des moutons protester après la tonte? Ca passera comme une fleur; les français sont des ovins au regard fixé sur les quenelles en scooter! Tiens, une petite taxe contre les vilains bourgeois propriétaires, ennemis héréditaires du prolo et de l’assisté: http://www.latribune.fr/opinions/tribunes/20130918trib000785790/imposition-des-loyers-fictifs-mais-ou-va-t-on-.html
    En tout cas, pas touche aux services pudiques ou assimilés, c’est le fond de commerce mon p’tit gars: http://www.youtube.com/watch?v=wdaV8AzhCyQ
    Sinon, on peut faire un chantage aux US, enfin si la CIA ou les chinois s’en mêlent pas. Let’s go: http://www.youtube.com/watch?v=r3J3_WUiDwo
    Bon WE et forza!

    1. Pirouli

      Et pourquoi ils se gêneraient ?

      Je crois bien en plus que ces loyers fictifs sont intégrés dans le PIB (à vérifier. Mais du moment que l’on veut y mettre le trafic de drogue et la prostitution. Pourquoi pas).

      Je viens de recevoir une notification de la part de l’administration fiscale portant sur un immeuble de rapport et ses garages.

      La valeur du bien avait déjà été redressée en 2008.

      Résultat par rapport au dernier redressement de 2008 : +99% sur l’immeuble et +176% sur les garages.

      Je vais de ce pas placer mon argent auprès de l’administration qui a les meilleures combines du monde pour placer votre argent.

      Des rendements de 176% en 5 ans. Il ne faut pas laisser passer l’aubaine 🙂

    2. Riguite

      Dans la même veine que l’article de H16 ci-dessus, il y a le livre « Absolument débordée » de de Zoé Shepard qui est un best seller. C’est pareil ou presque…

  20. NeverMore

    Michèle n’avait sans doute pas effectué de stages aux bons endroits, où ses collègues lui auraient intimé l’ordre de ne pas écrire, ou de ne pas traiter plus d’un dossier par jour, afin de ne pas décrédibiliser les revendications contre les conditions insupportables de surchage de travail.

    Je vous laisse le choix pour déterminer quels sont ces bons endroits, sachant que ce n’est pas aux caisses chez Carrefour, ni à la chaîne chez Jeannette.

    1. vengeusemasquée

      Moi non plus fort heureusement, même si j’ai souvent l’impression que c’est une corruption de l’être plus insidieuse et de plus long terme.
      On devait discuter en privé, me semble-t-il, voici une adresse jetable vengeusemasquee@yopmail.com qui me permettra de répondre avec ma vraie adresse.

      1. tabbehim

        vengeuse, ne mettez pas votre yopmail aussi visiblement, c’est une adresse sans mdp, donc tout le monde peut lire e=ce qu’il y’a dessus (imaginez les services de flamby le faisant, vous aurez du caramel partout après *.*)

        1. MadeInCH

          Du caramel partout… Vous avez le sens de la formule.

          L’adresse que vengeusemasquée a donnée est jetable. Donc pas de problème.

          Par contre, il y a risque que d’autres que le « vrai » Fred envoient un email, usurpant le pseudo car étant de « faux » Fred qui voudraient se faire passer pour le « vrai » Fred.

          1. tabbehim

            j’ai trop lu ce billet et les commentaires, désolé pour la formule ^^
            Les adresse yopmail existe toujours ^^ même si c’est jetable, on peut être plusieurs à s’en servir.
            d’où le risque.
            mieux vaut utiliser une vieille adresse à spam comme on faisait du temps du jeune internet ^^

        2. vengeusemasquée

          Je ne voulais pas déranger notre auteur. Je crois que je saurai assez facilement si ce n’est pas la bonne personne qui m’écrit. Pour l’instant, tout va bien. Je vous dirai si Flanby m’écrit. 😆

            1. tabbehim

              XD
              Une vengeuse masquée se faisant courtisé par un flamby…
              ça ferait un sacré film !
              avec beaucoup de caramel et de flamby aromatisé vanille ^^

          1. vengeusemasquée

            J’ai des griffes trop pointues pour notre spécialité lactée au caramel. Il se décomposerait au premier contact.

            1. tabbehim

              zut !
              bon, on oublie le film original…

              je sais : massacre à la griffe d’un flamby !
              bien sanglant, avec des morceau de flamby et des vérités sanguinolentes !
              bon courage pour ce scénario 😀

  21. Bibinologue

    H16 depéchez vous de vous débarasser de vos Bitcoin, la plus grosse bourse d’échange Mt Gox vient de se déclarer en faillite. Bonne journée, malgré tout

    Mt Gox, once the world’s largest bitcoin exchange, filed for bankruptcy in a Tokyo district court on Friday, the company’s lawyer citing ‘outstanding debts of $63.2 million, after mysteriously going offline on Monday.Read Full Article at RT.com

    1. Étant donné que mes BTC ne m’ont à peu près rien coûté et qu’ils sont à 565$ pièce, je ne vois pas trop pourquoi je devrais paniquer. Dans le pire des cas, je perds ce que j’y ai mis (à peu près rien). Donc bon…

  22. Claribelle

    « Cette épreuve franchie avec succès, Michèle tombe cependant des nues : au contraire de ce qu’elle s’était toujours imaginé, un poste dans la fonction territoriale ne lui est pas attribué automatiquement  »

    Ben oui ! Ce que beaucoup de gens qui critiquent les fonctionnaires en général ignorent totalement. Dans la fonction publique territoriale, non seulement il faut passer le concours (beaucoup de concurrents, peu d’élus) mais en plus il faut trouver soi-même du boulot après (et il y en a qui ne trouvent jamais).
    Mon fils a mis un an et demi pour trouver un poste après avoir eu son concours cat.B (en principe niveau bac à bac+2 mais en réalité nécessitant des bac+3/4/5 pour avoir le concours mais payés niveau bac à bac+2) et raté celui de cat.A (en principe minimum bac+3 mais nécessitant au moins bac+5 en réalité) parce que, dans le public comme dans le privé, on préfère des gens avec expérience (dans le même poste, c’est encore mieux) plutôt que des jeunes diplômés (et qui auront en plus des journées de formation obligatoires la 1ère année).
    L’erreur de Michèle est donc d’avoir voulu passer par des raccourcis plutôt que laborieusement en répondant aux annonces (bien qu’il est vrai que certaines sont bidons et là seulement pour permettre de recruter untel ou unetelle dans la « légalité ») pour obtenir un poste.

    1. bica

      Claribelle : Dans la VRAIE vie on fait des études, on passe des concours (aussi) et on cherche un travail..On est pas des héros…c’est juste NORMAL. Faudrait ranimer ton cerveau et sortir de ce monde imaginaire

    2. gameover

      Ah bon ? Faut trouver du boulot soi-même ?
      Pourtant là Michèle a été reçu directement à l’oral, nan ?

  23. Calvin

    Et encore un vendredi où h16 a placé une référence à… Najat !
    Allez, bon week-end H et bise à qui-tu-sais !

  24. fx

    Claribelle:
    J’aimerais qu’on m’explique quel boulot pourrait meriter qu’un emploi a vie soit donne sur passage d’un concours a la sortie de l’universite.

  25. kloupa

    Dans l’industrie, on a coutume d’expliquer qu’un emploi industriel en induit de trois à quatre en soutraitance, et services induits. Mais pour un de ces emplois administratifs ou para-administratifs, sans autre utilité que de créer un poste inutile pour les autres (c’est à dire d’assurer, comme les allocations chômage, un revenu distribué, permettant aux bénéficiaires d’avoir de quoi vivre mais sans plus de perspectives), combien d’emplois en moins ne se crée-t’il pas dans le secteur marchand et productif? 1 ou 2, voire plus? Tant que les Français n’auront pas compris qu’un emploi doit avoir sa contrepartie d’utilité réelle, le chômage ne baissera pas dans ce pays, et les déficits croîtront et embelliront.

  26. pouf pouf

    Avec un impératif catégorique négatif, nous nous sommes rencontrés elle et moi en fin de semaine, dans un bar sur les champs Elysées. Madame non et moi-même, normal premier chez lui, en son royaume, lui, même pas pour ne pas rire normal. J’en ris encore, sur les champs Elysées, là où l’on enterre les poulets, sous le poulailler, en dessous, au royaume des poulets morts, en normalie. Je rencontre cette ravissante non-merci, provoquant un attroupement. En normalie, tout le monde se doit d’avoir vu, parait-il, le vide d’adèle et des garçons, de la comédie, tout de même. Donc de digressions en je ne sais quoi, je la séduis, la non-merci est séduite, par mes conneries, un peu de vitesse sous le pieds, un beau destrier, des lunettes de soleil, un gros chéquier, et hop, la conversation avec la non merci … à ce prix là, c’est moi qui vais payer l’hôtel. « Ah non merci », me dis-je en maugréant en majuscules, et sans préavis, je disparus.

    1. Black Mamba

      Quel casse-tête ce tête à tête, mais qui donc porte la casquette?
      Sûrement pas le poulet sans tête… mais je suis bête, j’ai oublié mon pense bête. ..Ah ! J’en perds la tête. ..

  27. Riguite

    Je pense être un peu hors sujet, quoique… Certains fonctionnaires sont extrêmement zêlés et se trouvent du boulot même en heures sup. Ci-dessous un enregistrement de l’assistante de notre premier sinistre qui menace, de manière à peine voilée, Guillaume de Thomas, animateur du réseau des « Tondus » :
    http://tapeacall.com/vyfnbrtnfq

    Montez le son…

  28. gameover

    Bon h16 si c’est une vraiment une histoire vraie, tu pourrais nous donner le compte facebook d’icelle pour qu’on la like. J’ai justement une place qui vient de se libérer et je lui ferai passer un entretien.
    Faut aider son prochain.

      1. tabbehim

        je lui ferai passer un entretien.
        Faut aider son prochain.
        tant d’altruisme fait chaud au cœur ^^
        mais j’ai comme la vile impression que l’entretiens lui rappellera son entretient syndical ^^ les dames de ce forum pourrait vous penser pervers 😀

  29. gameover

    Michèle, y a du boulot pour toi.

    Opération recyclage :
    Quand dans une entreprise on ferme un service on vire généralement les gens et ce dans un but de saine gestion.

    En Hollandie on recycle en créant des fonctions foireuses :

    – conseiller en charge des ONG à la présidence de la République.
    – chargée des commémorations
    – responsable de l’image du président

    http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2014/02/28/97001-20140228FILWWW00246-les-conseillers-de-trierweiler-transferes-chez-hollande.php

    1. yp

      J’ai vu passer ça, mais ce que j’avais lu indiquait que cette capture avait eue lieu entre 2008 et 2010…

      1. petit-chat

        Fred, si vous étiez plus haut placé (fallait coucher peut-être !) vous le sauriez. Mais ne pourriez sans doute pas le dire.

  30. gameover

    Les films ont été commandés, les subventions ont été versées, les Césars sociétaux ont été livrés.

    « La propagande moderne désigne un effort cohérent et de longue haleine pour susciter ou infléchir des événements dans l’objectif d’influencer les rapports du grand public avec une entreprise, une idée ou un groupe. […]

    « Dans notre monde contemporain, le cinéma est à son insu la courroie de transmission la plus efficace de la propagande. il n’a pas son pareil pour propager idées et opinions. »

    Edward Bayrns – Propaganda – Comment manipuler l’opinion en démocratie – 1928

    1. Higgins

      Excellente référence. A rapprocher de « Neuro-esclaves » de Marco Della Luna et Paolo Cioni: « L’exploitation de l’homme à travers la domination d’une élite se joue essentiellement sur des instruments juridiques, psychophysiologiques et économiques. Reconnaître leur musique est l’unique solution pour échapper à ceux-ci, pour garder notre liberté, ou la recouvrer enfin. » (http://www.decitre.fr/livres/neuro-esclaves-9788862299725.html)

  31. bob razovski

    Franchement, elle espérait qui, poulette, avec ses « Licence en Action Culturelle, Promotion du Patrimoine et Métiers du Livre, suivie d’un Master en Médiation de la Culture, Patrimoines Et Littérature » ?

    Rien que l’énoncé de ses diplômes la déconnecte du monde réel.

    Au moins, le coup de bite syndical aura eu deux vertus : La replacer dans le monde réel, et lui trouver quelque chose à remplir dans la case « traitement et salaire » du cerfa 10330*17 (connu sous le sobriquet 2042).

    Je pense qu’elle déprime car elle s’aperçoit qu’elle a perdu son temps. Quelques coups bien placés lui auraient garanti une montée plus rapide que ces tarteries de diplômes.

    Pour le film, il en existe déjà un : Promotion canapé 😉

    http://cdn.cinemur.fr/movies/cache/600x800_225203.jpg

    1. Semaphore

      Bref, elle est entrée dans le vrai vit, euh… c’est l’inverse! Bon, je sors tout de suite…

  32. Théo31

    L’histoire du syndicaliste qui tire les recrues rappelle celle du « roi » de la RATP ou La vie des autres.

    Pour plein de degôche, les femmes sont des variables d’ajustement sexuel.

    1. Calvin

      Ce sentiment envers les femmes est partagé aussi bien à droite qu’à gauche, mais pour ces derniers, leurs leçons de morale égalitaire montre et leur cynisme et leur absence totale de honte.

      1. hussardbleu

        @Calvin : Ce qui rejoint l’aphorisme, décidément remarquable, de JF Revel : « la Gauche est tellement pénétrée de sa supériorité morale qu’elle pense rendre la corruption honnête en la pratiquant »…

        Rien à voir mais rafraichissant (dans le Figrao papier ou abonnés de ce jour) :
        Pascal Salin : «Essayons la baisse massive des impôts !»

          1. hussardbleu

            Lisez « Le voleur dans la maison vide » (Plon) les mémoires de JFR, qui n’était pas – loin de là – monolithique, et d’autant plus attachant.

            C’était un honnête homme, aux diverses acceptions de la locution, et son « Histoire de la Philosophie Occidentale »(NIL), écrite de chic, sans documents, et mutatis mutandis, fut un de ces tours de force à la Braudel ( « La Méditerranée et le monde méditerranéen à l’époque de Philippe II »)…

            1. Calvin

              Tu vas rire, c’est le premier livre de Revel que j’ai lu ! Ça m’a donné envie de lire les autres.

  33. Garfield70

    Après mes diplômes,j’ai intégré une entreprise automobile
    francaise(1970).J’ai tenu une semaine a faire qq. additions.
    Le lundi matin 7h j’ai demandé ma mutation pour un service
    qui avait du travail,engueulade carabinée,puis boulot avec
    responsabilités.

  34. topolou

    j’attaque Revel : le rejet de l’état… j’ai poussé un énorme soupir de soulagement en débutant la lecture : honnete homme, qui écrit  » simplement » , sans langue de bois… cela fait du bien .
    subjuguée, je m’en suis acheté d’autres, que j’attends..
    écriture lisible, explique clairement les situations…j’avais pour l’instant reculé.N’ayant jamais rien compris à la  » philo d’état » , j’avais peur que JFR soit trop difficile à lire. Jubilatoire

Les commentaires sont fermés.