La disparition bien commode de l’Observatoire de la Délinquance

À moins d’être Bruno Le Maire qui, dans sa confusion, est cette montre arrêtée qui n’indique que le sud, une horloge à l’arrêt, même lourde, même moche, indique normalement l’heure exacte deux fois par jour. C’est ce qui vient de se produire avec Caroline de Haas lorsqu’elle s’est ouvertement inquiétée, dans un tweet, de la prochaine fermeture de l’Observatoire national de la délinquance et des réponses pénales.

L’ONDRP, c’est cet organisme d’une discrétion remarquable – peut-être due à son acronyme imprononçable – dont la mission consiste à rendre compte des évolutions des phénomènes délinquants et criminels en France ainsi que des réponses pénales qui y sont apportées. Ces compte-rendus, essentiellement statistiques, sont régulièrement utilisés pour essayer de mesurer l’état général du pays en matière de délinquance et de criminalité.

On comprend assez vite que le principal souci de ces statistiques officielles, publiques et généralement assez fiables, c’est qu’elles peuvent être récupérées par tout ce que les médias et les intertubes comptent d’agitateurs politiques, de militants louches, voire – osons les mots forts – d’horribles fachisses de drouate qui n’hésitent alors pas à brosser d’affreux tableaux dépeignant non pas le vivrensemble chaloupé qui – comme chacun sait – règne partout en France mais plutôt les soucis croissants de violences, de récidives, de dérives visibles et quantifiables de quartiers très très émotifs ou de réponses pénales si visiblement inadaptées qu’elle font des grosses bosses statistiques sous les tapis du politiquement correct qu’on s’emploie pourtant à déployer dans tous les lieux importants de la République.

Et ça, forcément, ça ne passe plus.

On se souviendra par exemple de l’accueil, oscillant entre l’outré et le paniqué, de livres utilisant ces statistiques, notamment Orange Mécanique de Laurent Obertone (dont j’avais fait la recension ici) et qui ne laissent aucun doute possible sur l’état lamentable de nos prisons, de nos institutions judiciaires, de notre police, sur le taux de récidives invraisemblable, …

Chaque année, lorsque sort l’un ou l’autre rapport de l’ONDRP, on peut voir la presse ne pas s’emparer du sujet, ou l’évoquer rapidement, ou tourner autour du pot. Chaque année, lorsqu’une statistique désagréable refait surface, les politiciens s’emparent rapidement de la question pour la faire disparaître, la minimiser ou la détourner de son sens pour arriver à la conclusion que si les choses ne sont pas roses, ce n’est pas vraiment la catastrophe, qu’il est bon de relativiser et que, comparé aux pires bouges de la planète, on s’en sort finalement plutôt pas mal.

Il n’est qu’à voir la façon dont le pouvoir a sciemment fait disparaître le nombre de voitures brûlées aux fêtes de fin d’années pour comprendre où se situe le problème : pour les politiciens, ce ne sont pas les voitures qui brûlent, ce ne sont pas les fusillades qui s’accumulent, ce ne sont pas les nombres ahurissants de récidives de l’un ou l’autre couteau fou, non, le problème se situe dans l’existence de ces statistiques, de ces nombres qui, apparemment, inciteraient les uns à commettre encore plus de crimes et délits (par jeu) et les autres à romancer un pays soi-disant à feu et à sang alors que, m’ame Ginette, tout le monde sait que ça n’arrive pas, voyons, et qu’en France, tout se termine par des chansons et des lendemains qui chantent sifflotent.

Dans ce contexte, il n’est donc pas trop étonnant que le premier ministre ait finalement décidé d’en finir avec cet enquiquinant appendice dont la mission s’apparente plutôt à une épine dans les fesses gouvernementales : l’Office fermera ses portes à la fin de cette année, et on pourra à nouveau pousser un petit soupir de soulagement. En outre, rassurez-vous puisque cette suppression s’accompagne, youpi tagada, du transfert d’une partie de ses objectifs vers l’Insee et les services statistiques des ministères de l’Intérieur et de la Justice.

Si l’Insee devrait être capable de faire des statistiques, on reste dubitatif sur la qualité des données qui lui seront fournies, celles-ci venant alors de ces deux ministères régaliens dont les moyens sont actuellement mobilisés pour nettement autre chose…

Sans compter que remettre dans le giron de l’État des données qui prouvent essentiellement que l’État ne fait pas son travail, c’est garantir que ces données seront traitées avec le plus grand respect : comme une vieille tantine qui délire et qui ne sent pas bon, on peut garantir qu’elles seront posées religieusement sur un joli fauteuil bien confortable, avec une petite camomille et des mots croisés, loin du regard gênant de tous ces gens qui veulent en savoir plus (trop ?) sur leur pays, et qu’on présentera plutôt rapidement la jolie petite infirmière qui s’occupe de la tantine grabataire. C’est nettement plus vendable, en réalité.

Ceci posé, il faut bien comprendre que rien de ce qui se passe ici n’est dû au hasard ; oui, je sais en écrivant ceci que je ne choquerai que les plus naïfs de mes lecteurs. Eh oui : il est loin, très loin le temps où les ministres décidaient de la disparitions de comités Théodules pour de simples raisons budgétaires (la dernière tentative en date s’est soldée par une augmentation du nombre de comités, je vous le rappelle).

Non, on est ici véritablement dans un mouvement d’ensemble qui vise à redéfinir le discours ambiant sur la sécurité en France : tout va très bien, il n’y a aucune raison de s’inquiéter, arrêtez de paniquer niaisement, continuez de payer vos taxes et vos impôts et surtout, taisez-vous.

Pourquoi cette conviction qu’une fois encore, on casse le thermomètre pour ne surtout plus entendre parler de la fièvre ? Eh bien parce que cette disparition de l’ONDRP n’est pas unique.

Elle intervient avec la fermeture de l’Institut National des Hautes Etudes de la Sécurité et de la Justice (l’INHESJ), pourtant jugée regrettable par le Sénat.

L’indépendance de ces organismes vis-à-vis des ministères régaliens devait gratouiller un peu trop.

Cela vient aussi après le vote de cette loi inique qui, au contraire de tous les autres pays occidentaux, interdit la tenue de la moindre statistique sur les juges en France (que j’avais relaté ici).

Autrement dit, toutes les statistiques sur l’état général du pays et sur la façon dont l’État s’acquitte de ses fonctions régaliennes, lourdement payées avec vos impôts, seront entièrement dans les mains de ceux qu’elles sont censées évaluer.

On pourra certes se rassurer en se disant que des chiffres un peu trop bidouillés finiront par se voir. Les réseaux sociaux ont par exemple fait un travail de fond notable pour obliger le pouvoir à tenir compte des violences policières dans la crise des Gilets jaunes ; difficile de nier les images, les témoignages, les vidéos qui se sont accumulées. La tentative d’étouffer le nombre de voitures brûlées cette année n’aura pas fonctionné (finalement, 1457 sont parties en fumée, ce qui est à nouveau un triste record).

Néanmoins, pour un pays comme la France dont les administrations et les politiciens se gargarisent bruyamment d’être le phare moderne des Droits de l’Homme et tout le tralala, s’affranchir de toute objectivité dans ses statistiques sur sa Justice et sa Sécurité intérieure n’indique absolument rien de bon.

Au contraire, même.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires258

    1. Alors je sous-titre pour les moins jeunes d’entre nous : BLM est pire qu’une boussole qui n’indiquerait que le sud et une horloge arrêtée qui indiquerait l’heure exacte deux fois par jour, il est une horloge arrêtée qui indique le sud (le paroxysme de l’inutile donc).

      Voili voilà.

      1. cherea

        Ah, on ne peut procéder par ellipses, tout le chemin doit être entièrement balisé sinon le lecteur est perdu…on tient tellement la main de tout le monde tout le temps que lorsqu’on la lâche ne serait-ce qu’une seconde, l’utilisateur moyen semble perdu…

      2. Aristarkke

        Tout de même, Monseigneur, je me contentais de mettre en valeur, pour les durs de la comprénitude, les djeunes, l’incongruité de votre illustration, hélas ô combien appropriée par ailleurs.
        Le smiley était censé montrer le clin d’œil rhétorique…

        N’inclinez point de trop votre oreille vers l’hamacophile de l’île Bourbon qui doit être en plein délire paroxystique depuis la résurrection médiatique de son (ex ?) idole de Neuilly !

        1. MCA

          LOL

          Paul Bismuth se cache au coin de la rue mais son nez dépasse.

          Il voudrait bien goûter de nouveau aux ors de la ripoublique mais son égo surdimensionné lui commande d’attendre qu’on le réclame.

          Il s’y voyait déjà : Guignol! Guignol! Guignol! et Guignol apparaissant sur la scène.

          Sauf que des Guignols il y en a pléthore se bousculant à l’entrée et son tour est passé…

          Dommage, lui qui ne demandait qu’à se sacrifier pour nous…

          1. Citoyen

            Le réel est bien celui-là … Et manque de compassion …
            D’ailleurs, les électeurs l’attendaient tellement, qu’ils ont utilisé le clown de Corrèze pour lui faire barrage (pour leur défense, ils n’avaient que ça sous la main) … C’est dire à quel point ils voulaient le revoir …

            1. MCA

              Que les électeurs ne souhaitaient pas le revoir je n’en ai pas douté un seul instant, mais ce dont je doute encore moins c’est qu’il possède toujours la brûlante envie de refaire un tour de piste.

              1. Citoyen

                Ah !…. refaire un tour de piste …. C’est comme pour un gamin qui descend du manège. Il n’a qu’une envie, remettre ça … comme une drogue …
                D’ailleurs, le Clown de Corrèze lui-aussi, rêve en cachette de refaire un tour de manège … mais lui, il n’ose même pas le laisser suggérer …
                Ils font tous des rêves en multicolore, sur le thème : « Venez me chercher »

                  1. Citoyen

                    Oui, mais là, cépaspareil … Lui, il faisait un cauchemar éveillé, et bravache, a crié : « Qu’ils viennent me chercher !! » …
                    Tandis que les autres, qui sont passés de l’autre côté du miroir, disent :  » Venez me chercher « , dans le sens « demandez, réclamez, exigez mon retour « , comme le vieil artiste qui ne monte plus sur les planches, et qui pense tout haut : « Aimez-moi ! » … « si je vous manque, faites le savoir, criez-le !! » …. Et comme l’écho ne répond pas ….

    2. Aelil

      Techniquement c’est une technique de survie connue, une montre à aiguille permet de localiser le sud facilement (ça dépend de l’hémisphère cela dit et c’est le bordel en zone tropicale)… Quand on est perdu sans boussole c’est toujours bon à savoir.
      Mais du coup le patron aurait du parler d’une montre arrêtée qui n’indiquait que le nord :p

      1. Boutros

        Mais non, mais non : il s’agit d’une montre dont les aiguilles se sont décrochées et sont tombées en bas, ce qui signifie que même si on change les piles, ça n’ira pas mieux.)
        J’ai bon ?

  1. zen aztec

    « Chaque année, lorsque sort l’un ou l’autre rapport de l’ONDRP, on peut voir la presse ne pas s’emparer du sujet »
    En revanche pour nous bassiner sur « l’attractivité » retrouvée de la France ça y va à donf!

      1. Aristarkke

        Abondamment commenté par Meluche alors même que sa fortune personnelle, je parle uniquement de celle officielle lui permet d’être de ces happy few qu’il conspue !
        Encore une hontectomie réussie !!!

  2. Pythagore

    « des grosses bosses statistiques sous les tapis du politiquement correct qu’on s’emploie pourtant à déployer dans tous les lieux importants de la République. »
    hi hi bien rigolé 🙂 C’est pour ca que Brigitte a fait refaire les salons de l’élysée ! Les tapis avaient dû être percés par les bosses.

  3. Aristarkke

    Des statistiques qui ne sont presque pas ou très peu disponibles pour le grand public et qui seraient incitatives à la mauvaise action des desperados low cost à base de couteaux fous ???
    La relation de cause à effet est tirée par les poils de la barbe. Aie aie aie…

  4. Aristarkke

    Nos gouvernants ont médité à propos de sir Winston C. qui ne croyait qu’aux statistiques qu’il avait corrigées personnellement…

    1. P&C

      Staline aussi était bon dans ce domaine.
      « La mort d’un homme est une tragédie. La mort d’un million d’hommes est une statistique ».

  5. Theo31

    Tiens, un remake d’Enfant 44. Pas de crimes au paradis socialiste, c’est im-po-ssible.

    Comment Marlene expliquera t elle que depuis qu’elle est en poste, les violences sexuelles ont augmenté de plus de 40 %.?

    1. P&C

      Certains disent que c’est parce que les femmes ont plus de courage pour déposer des plaintes.
      En gros, les chiffres se rapprocheraient de la réalité… qui n’est pas jouasse.

    2. BDC

      Ah ça c’est facile : parce que la parole s’est libérée et que les femmes osent davantage porter plainte. Donc cette augmentation des agressions sexuelles est une très bonne nouvelle.

            1. BDC

              Si c’est pour Marlène, je la vois mal rentrer dans du Vuitton, c’est taillé pour du 36 grand max. Idéal pour les pièces jaunes de Brizitte en revanche.

          1. Theo31

            La gueule qu’ont tirée les salopes carriéristes féministes quand elles ont appris que 80 % du budget de Schiappa partaient en Afrique et pas dans leurs poches.

            Il paraît que les socialistes n’ont pas de patrie.

        1. durru

          Des humains, non ? Vous ne comptez pas faire de discrimination à partir de la race (qui n’existe pas), du sexe (qui est un outil de domination patriarcal), des origines (car nous sommes tous des migrants, en fin de compte), etc, etc.
          Tout est clair. Sinon, une séance de rééducation à durée illimitée s’impose. Marlène, Laetitia et les autres ont bien avancé les préparatifs.

          1. Theo31

            Les juges ne se privent pas de traiter les violeurs selon leur origine. Un Bangladais a été relaxé pour deux viols car il n’avait pas les codes culturels. En revanche, un blanc d’origine juive et pète de thunes a eu droit à une chasse à l’homme.

            1. sam player

              Quand j’ai dit il y a quelque temps que la justice ne devait pas être rendu différemment quelque soit les circonstances, je ne vous ai pas entendu du tout, le maître de céans se gaussant de cette réflexion.

              Dieu se rit…

              Mais je ne suis pas étonné, vous ne pouvez réagir que sur des cas pratiques et êtes souvent incapables d’anticiper où peuvent conduire les théories… bah vous y êtes là !

              1. MCA

                « Quand j’ai dit il y a quelque temps que la justice ne devait pas être rendu différemment quelque soit les circonstances »

                Tu y crois vraiment ou tu nous fait de l’humour au second degré? :o)))))

                    1. MCA

                      @durru 22 janvier 2020, 18 h 57 min
                      « Y’a plus de gendarmes  »

                      Donc il n’y plus de plaintes

                      Puisqu’il n’y a plus de plaintes on peut conclure que fermer les gendarmeries amène la sérénité dans les campagnes.

                      Je me disais aussi…

              2. durru

                Comme je n’étais pas présent lors de ces échanges, je me permets de (me) poser une question : qu’est-ce que « circonstances » veut dire, dans le contexte ?
                Dans le sens strict, je ne dirais pas que les origines (ou la race, etc) de la personne pourraient en faire partie, voilà pourquoi ma question… Tandis que je vois une différence entre écraser quelqu’un qui saute devant la voiture ou quelqu’un qu’on a suivi sur des km 😉
                Mais dans l’absolu (sans pinailler ainsi sur le langage) je suis plutôt d’accord.

                1. sam player

                  Durru, je parle des jugements, pas de la qualification des faits.
                  Il y a des homicides involontaires.

                  Je dis « circonstances » car on parle de circonstances atténuantes.

                  « …je suis plutôt d’accord. »

                  Appelez le SAMU, je viens d’avoir une attaque… arghhh !

                  1. durru

                    J’avoue avoir toujours du mal à comprendre (mais on pinaille)… La qualification des faits ne rentre pas dans les compétences du juge ?
                    Quant aux circonstances (atténuantes ou pas), mon (double) exemple reste en place. L’origine de l’individu n’en est pas une, le contexte si (enfin, ce n’est que mon avis).
                    Heureusement que je ne le dis pas à chaque fois que c’est le cas, tu serais six pieds sous terre 😀

                    1. sam player

                      Oui tu pinailles

                      Souligne justice et rendue et parles-en avec ton voisin

                      Tiens je viens de voir que j’avais fait une faute, ne me jugez pas !

                    2. Dr Slump

                      Je traduis le propos en exemples concrets: meurtre d’un ch’ti n’enfant: 20 ans fermes. Meurtre d’une vieille juive qui pue du bec: 20 ans fermes. Meurtre avec ou sans menace, avec ou sans injures, à caractère raciste ou non, avec ou sans préméditation: 20 ans feeeeermes. Vu?

                    3. sam player

                      Arghhhh pas les enfants !
                      Euh… si en fait !

                      Euh meurtre d’un petit enfant juif, qui pue du bec, mis dans un sac poubelle et jeté dans la Vologne ?

                    4. Dr Slump

                      Ah non pas dans la Vologne, ça pollue! En plus un petit juif, forcément un Cohen, ou un Paraben, bref, un produit pétrolier, bouh!

                    5. Higgins

                      Durru, c’est le Parquet qui a l’opportunité des poursuites et qui qualifie l’acte en premier. Par exemple, une agression sexuelle. Par la suite et au vu des éléments de l’enquête, cette qualification peut évoluer. Elle peut disparaître (non-lieu) car l’affaire s’avère creusecomme elle peut augmenter et passer par exemple de délit (tribunal correctionnel) à crime (cour d’assises). Ce serait le cas de l’agression sexuelle qui deviendrait un viol.
                      De mémoire, Eolas sur son blog a consacré plusieurs billets sur ce sujet pour expliquer la procédure.

                    6. Aristarkke

                      SP 17H47 : va falloir te résoudre aux besicles ! Dans ton commentaire de 13H28, il y en a deux avérées de fautes et, potentiellement, une troisième si ton « vous » englobe Theo + ceux auxquels ce dernier répond ou prend la suite (très vraisemblablement, d’ailleurs).

                    7. sam player

                      Arghhh « quelque » je la fait tout le temps celle-là, c’est même pas la tâche de fond qui déconne… euh sinon je vouvoie Théo hi hi

                    8. Aristarkke

                      SP : tu aggraves ton cas puisque la troisième est bien là…
                      Jamais deux sans trois… hi hi hi…

                    9. Pheldge

                      @ sam : « je vouvoie Théo », oui, mais lequel, vu qu’ils sont plusieurs, que tu les mets au pluriel ? 😉

                    10. sam player

                      Pheldge je suis à bout d’arguments de mauvaise foi… atta je demande à un spécialiste…
                      Durru ?

                2. Panchovilla

                  Autrefois nous avions un code pénal génial.
                  Il caractérisait les crimes et délits (grivellerie, escroquerie, vol, viol, coups et blessures, meurtre etc) et leur donnait une échelle de peines.
                  Le travail de la justice était en partie de caractériser les faits pour mieux les juger.
                  Ce n’était pas assez moderne.
                  Aujourd’hui le juge caractérise l’infraction dès qu’elle est constatée.
                  Ce qui donne pour le saccage d’une église : »incivilite fâcheuse mais certainement involontaire et en tout cas excusable ».
                  Et pour une tranche de jambon sur la porte d’une mosquée : »odieux acte raciste des heures les plus sombres etc… Et qui mériterait qu’on rétablisse la peine de mort »

      1. Aristarkke

        Penserais-tu qu’Eolienne Impériale aurait trouvé la bravitude de dénoncer son mentor François (L’Arsouille en version sous-titrée)???

  6. Higgins

    Cette inquiétude est largement partagée entre autres par les professionnels. Comment ces derniers et leur administration de tutelle peuvent-ils évaluer leur travail?

  7. Dr Slump

    C’est raccord avec cette récente info: l’état français cacherait les vrais chiffres de l’immigration. Oooh non, vraiment? C’pas possible voyons! Mais palsembleu qui pourrait imaginer chose pareille? On est en France allons allons! Cette info doit être un fakenews d’extrême-droite! Ah bah non, Checknews, de chez Libernation, relayé par VA:
    https:/ /www.valeursactuelles.com/societe/la-france-cacherait-les-vrais-chiffres-de-limmigration-depuis-plusieurs-annees-115195

    Plus ça va, plus ça ressemble à Tintin chez les soviets cette histoire. Dictature? Allons voyons, on est en Frâooonce tout de même! Bah oui, justement…

    1. Higgins

      « A ce sujet la France baigne dans un double mensonge: d’une part celui selon lequel « l’immigration zéro » serait possible dans le monde actuel (ce qui est une absurdité); d’autre part celui selon lequel l’augmentation de l’immigration n’est rien d’autre qu’un mythe (affirmation qui relève de l’aveuglement). Comment prétendre organiser et maîtriser un phénomène que l’on refuse obstinément, d’un côté comme de l’autre, de regarder en face? » (https:/ /maximetandonnet.wordpress.com/2020/01/22/reflexion-sur-les-dernieres-statistiques-de-limmigration/)

      1. Pythagore

        La France a un corps d’armée, unique au monde à ma connaissance, qui s’appelle la légion étrangère et personne ne trouve à redire que des étrangers intègrent ce corps et se battent pour la France.
        La différence est qu’il est très exigent avec ceux qui l’intègrent, et en particulier dans l’apprentissage de la langue et des valeurs.
        Pour ts les autres immigrés qui intègrent la France, il y a une absence totale d’exigences de quoi que ce soit, surtout lorsqu’ils viennent d’Afrique, d’ailleurs, car là aussi les traitements varient en fonction des origines.
        Les Français doivent apprendre la langue, les valeurs, étudier, trouver un travail, les immigrés, bof rien.

    2. Higgins

      « L’année 2019 a été marquée par une forte augmentation de la délinquance à Paris, dont une progression fulgurante des vols à la tire par rapport à 2018, selon des chiffres de la Préfecture de police. » (https:/ /www.ouest-france.fr/ile-de-france/paris-75000/paris-forte-hausse-de-la-delinquance-en-2019-le-nombre-de-vols-la-tire-explose-6700648)

  8. Blondin

    Macron est persuadé qu’il risque une « Jospin », c’est à dire avoir de bons résultats économiques mais se faire étaler dès le premier tour sur les questions régaliennes.
    D’où les efforts désespérés pour cacher la poussière sous le tapis.
    Ce qui est amusant/consternant, c’est qu’il croit vraiment avoir un bon bilan économique.
    Ce qui est encore plus amusant/consternant c’est qu’il croit que Jospin avait un bon bilan économique. Ce qui en dit long sur sa conception de l’économie.

    1. Aristarkke

      Flop Joene nous agonit de taxes et d’impôts en augmentation globale bien plus forte que ce qui est baptisé inflation et il espère que nos comptes en banque ne voient rien de cela ???
      Rares restent les Delevoye qui voient atterrir des 5000€mensuels sur leurs comptes sans savoir d’où cela provient. Donc peuvent effectivement ne rien remarquer…

  9. Rico

    Tirer, observer, corriger le tir.
    Appliquer une politique, en observer les effets, améliorer la politique ou la façon de l appliquer.

    Dans tous les cas, si c est pour ne rien corriger (ou corriger a tort) autant ne pas observer.

    1. pl00tarke

      @ Lt. Rico

      Oui, la méthode itérative, une des bases de la démarche scientifique (et du tir à la catapulte).
      Mais chez nos zélus, l’idéologie fausse l’observation, le tir, et l’analyse.

    2. Pythagore

      C’est bien ce que font nos politiques. Ils tirent, ils observent, si le tir ratte la cible, ils déplacent la cible, i.e. ils adaptent les statistiques, et donc la politique est améliorée. Mission accomplie.

      1. Pythagore

        Je rajouterais que l’écologie et le progressisme, c’est exactement ca, déplacer la cible.
        Les politiques de gauche ont compris depuis longtps que la politique du tout état et de redistribution ne permettra jamais d’avoir une économie performante et un chômage bas. Donc ils inventent d’autres objectifs et nous expliquent à longueur de journal que le vrai problème, c’est sauver la planète, pas le reste. Personne ne pourra de tte facon mesurer l’efficacité de leur politique sur ce point.

        1. Aelil

          Surtout que comme le dit une blague, la planète devrait nous survivre quoi qu’on fasse, même en cas de guerre nucléaire la planète sera là, nous en revanche…
          A partir de ce moment là ils ne peuvent plus échouer.

        2. Pheldge

          « Les politiques de gauche ont compris depuis longtemps que la politique du tout état et de redistribution ne permettra jamais d’avoir une économie performant », euh, t’es sûr qu’ils ont vraiment compris ?

          1. pl00tarke

            Ils ne veulent pas une économie performante, juste le « bonheur du genre humain ».

            « L’économie performante » n’est au mieux qu’une désagréable concession faite aux bas instincts des sans dents, au pire un obstacle sur la route du « Bonheur Planifié ».

          2. Pythagore

            Ce qui me fait dire ca, c’est que jusqu’à Hollande, chaque socialiste qui se présentait sur un plateau télé nous tenait la dialectique du riche et du pauvre, qui est un sujet économique. À partir de Flamby 1er, cela a changé, ils ont déplacé le discours sur les inégalités, les minorités et tout un tas de thématiques sociétales. Ils ont donc abandonné tte velléité d’améliorer l’économie, c’est mon interprétation. Ils essayent juste de maintenir les entreprises du cac40 en se disant que ca suffira.

            1. Dr Slump

              Oh non, c’est juste qu’ils n’ont plus besoin de marteler le message anti-capitaliste, il est déjà bien intégré.
              L’autre jour j’ai vu une jeune *connasse* (désolé, y’a pas d’autres mots) péter un câble contre un gars parce qu’il avait eu l’outrecuidance de demander si on connaîtrait une baby-sitter qui lui coûte moins cher. L’idée que ce salop puisse employer une jeune fille pour moins cher qu’une autre lui a littéralement causé un court-circuit, et ce peu importe qu’il ait des ennuis de santé, qu’il soit père seul, et au chômage: ce n’était qu’un salop qui sous-payait des jeunes et profitait des autres au mépris de la Loâ, et le smic et toussa. Voilà le fond de commerce des insoumis et des soces.

      2. Rico

        Oui enfin si on veut…
        Ils observent, observent encore, pointent le canon dans la direction opposée à la cible pour ne pas éveiller les soupçons et ne blesser personne…

  10. Gosseyn

    L’ONDRP n’a jamais tenu de statistiques sur la délinquance des magistrats, alors cet organisme peut bien disparaître …

    Je vous en ai déjà fourni quelques exemples, que je pourrais aisément compléter, d’ailleurs.

    Et puis, est-ce bien nécessaire de prendre au sérieux les statistiques d’un État voyou ?

  11. Passim

    En URSS, quand les statistiques dérangeaient, on envoyait les statisticiens au goulag. En Socialie française, on se contente de faire disparaitre les chiffres gênants. Quand les chiffres du dépistage de la drépanocytose ont montré l’effarante proportion de bébés originaire du continent africain naissant en France, les négationnistes de l’immigration se sont affolés devant ce qui faisait le jeu de qui vous savez. Puis ils ont trouvé la soluce. Le dépistage a été étendu à tous les nouveaux-nés, quelle que soit leur origine, du Berri comme du Mali.

        1. Panchovilla

          À ma connaissance le dépistage n’a pas été généralisé mais l’organisme qui donnait les statistiques supprimé.
          Comme pour la délinquance.
          Il est vrai que montrer que 75% des enfants nés en région parisienne sont noirs ça file comme un coup au moral sur l’avenir du pays.

            1. Pierre 82

              Qu’on soit obligé d’utiliser des biais tordus tels que l’analyse des statistique de la drépanocytose pour obtenir un chiffre aussi simple que de connaître le pourcentage de la population noire, est quand même un symptôme d’une société profondément malade…

            2. sam player

              Votre grandeur, je suis impatient de savoir ce que montrait la statistique si ce n’était pas ça, ie au sud de la méditerranée

              PS : c’est marrant tes réponses façon charade à tiroir… pas tout d’un coup… comme un striptease…

                1. Husskarl

                  C’est que l’anarco libéralisme se pense hors frontière. Reste que cela semble peu réaliste dans le maintien de l’ordre.

                  Quant à la stat sur la région parisienne, un simple coup de métro/RER vous convainc sans férir. On me répondra que mon observation n’est pas statistique, ce à quoi je réponds que les blancs doivent se cacher toute la journée+la soirée.

                  1. « C’est que l’anarco libéralisme se pense hors frontière. « 
                    Oh, une autre ânerie.

                    Quant à la phrase suivante, c’est un bel homme de paille rhétorique. Ça vole haut, ce matin.

                2. Je suis coincé par l’obligation de dire des trucs justes et pas des fantaisies mal boutiquées. Pour un type comme vous qui a fait une véritable compulsion de chercher la vérité et la justice suite à ses problèmes personnels, je vous trouve assez mal venu de venir me faire la leçon.

                3. sam player

                  Gosseyn tu frôles la censure… va te falloir trouver un autre blogue pour la dénoncer… hi hi

                  Je pense plutôt sa Grandeur se doit d’être pointilleux sur ces sujets pour ne pas donner des billes à ceux qui le classent dans la fachosphère… mais il en pense peut-être pas moins mais chuuutttt… ou alors à force il y croit… on sait pas… faudrait demander à Nabilla…

                  1. Pheldge

                    la fachosphère ? mais il en est un des emblèmes ! bon, après, ça le met dans le même sac que Soral et Dieudonné, ce qui le défrise un peu, et surtout, surtout, compliquerait un tantinet les relations avec la patronale Bimbo que tu viens de citer … 😉

                4. Francis Kuntz

                  un dogme du libéralisme. L’immigration est bonne quelque soit les formes qu’elle prend. La frontière est un reliquat du socialisme. Un dogme est un principe qui ne souffre pas d’être contesté.

                  1. Aelil

                    @FK 11h21: Euh j’ai du louper une étape, le libéralisme peut être vu comme s’opposant aux frontières dans le sens ou la liberté de circulation, de jouissance d’un bien obtenu conformément aux valeurs libérales ne devrait être empéchée… Mais pour autant le libéralisme reconnaît aux autochtones le droit de ne pas saluer, ou encore de limiter leurs contacts avec le nouvel arrivant, bref il n’y a aucune obligation d’acceuil, et encore mieux le droit de se défendre si le nouvel arrivant ne respecte pas vraiment les valeurs mentionnées…
                    A moins que je ne me plante ça ne juge pas du bien ou du mal de la chose.

                    1. Theo31

                      Les droits de propriété des uns s’arrêtent là où commencent ceux des autres. C’est pas une frontière par hasard ?

                      Aucun anarcap ne prône l’émigration sans règles ni contrôles.

              1. Le truc c’est que j’ai déjà répondu à cette affirmation, dans les commentaires de ce blog.
                La drépanocytose est testée pour tout un tas de populations, comme par exemple les métis, les personnes originaires des anciennes colonies, et les îles (même si le couple est blanc). Certaines maternités font un dépistage systématique indépendant de la couleur de la mère ou de l’enfant.

                La stat montre les tests pratiqués, et pas les tests positifs. Bilan : tirer une conclusion de ce genre de trucs est une extrapolation plus que hardie.

                C’est pénible, parce qu’il y a largement de quoi dire et faire avec ce qui existe comme statistiques correctes.

                1. Husskarl

                  Sinon il y a des très beaux articles de Fdesouche se basant sur les prénoms et fournissant donc les chiffres minimums de métèques nés en France.

                  fdesouche.com/1077941-barometre-2018-du-prenom-musulman-pour-les-naissances-en-france-etude-exclusive

                  1. MCA

                    Pas besoin de fdesouche, l’insee le fait très bien.

                    Les prénoms les plus usités par sexe en fonction des départements.

                    Assez édifiant.

                2. Passim

                  « La stat montre les tests pratiqués, et pas les tests positifs.  »
                  Et alors ?

                  C’est le nombre de tests pratiqués, en fonction de l’origine des nouveaux-nés (de leurs parents), qui donnaient l’indication proprement stupéfiante que le pourcentage moyen de DÉPISTAGE était en 2014 de 37,20% en France MÉTROPOLITAINE, avec un record de 69% en Ils-de-France.

                  Le dépistage touchait en effet des enfants tout autant originaires des Antilles que de l’Afrique noire ou du Maghreb. On ne peut donc en conclure que 60% des enfants en IdF sont enfants d’immigrés ou descendants d’immigrés.
                  Pour autant, ces chiffres sont un bon indicateur, sinon parfait, en l’absence de statistiques ethniques dont l’interdiction vient à propos cacher ce qui ferait « le jeu du Front National ».

                  Je remarque que les pages wikipedia à propos du dépistage de la drépanocytose ont été modifiées, ainsi que celles relatives aux thèses de Renaud Camus sur « Le grand remplacement ».

                  Un faisceau de probabilités n’est pas une preuve. Il suffirait d’un débat ouvert, de statistiques sérieuses, pour écarter des suppositions prétendument racistes, et qui ne sont que légitimes interrogations sur le futur de la France – dont personnellement je crois qu’elle n’est pas seulement « foutue » en raison de son collectivisme anti-libéral, mais aussi en raison d’une substitution de population – les défendeurs du collectivisme, les chantres du mondialisme et les immigrationnistes multiculturalistes étant d’ailleurs dans le même camp.
                  Tu quoque, cher hôte ?

                  1. « ces chiffres sont un bon indicateur »
                    Ben non justement et c’est ce qu’il vous appartient de prouver, ce qui n’est pas fait (ni possible). GIGO.

                    1. Passim

                      Comment prouver ce qui est caché ? Que ce soit caché est déjà un indicateur, imparfait mais il faut s’en contenter. L’enjeu, je le rappelle, est un basculement de population suffisant (même à 30%) pour qu’un territoire ait changé de « propriétaire ». On dira : qu’importe. Pour moi, cela importe énormément. Pour d’autres, cela n’importe pas. Indifférents. Il y en a, enfin, certains pour qui tout doit se fondre dans la soupe mondiale, c’est-à-dire la fin de chaque culture particulière, c’est-à-dire la fin de toute culture, qui ne peut être que particulière. La démographie se charge du futur.
                      (Je ne comprends pas GIGO)

                    2. « Comment prouver ce qui est caché ? »
                      Mais justement, il y a d’autres stats, nettement moins pourries, elles. La drépanotruc, c’est vraiment pas la bonne. Même les stats sur les prénoms sont plus fiables (et elle le sont moyennement).

                      GIGO : garbage in, garbage out : on met n’importe quoi en données d’entrée, on ne peut rien obtenir de bon en données de sortie.

                3. sam player

                  Mouais h, le dépistage ce n’est pas une statistique, c’est un chiffre, le dépistage cible une population à risque, le %age de positif n’a aucun intérêt là.

                  Certes un « apparemment blanc » peut être porteur du gène en question à cause d’un métissage 3 générations en arrière, mais il faut que les 2 parents soient porteurs.
                  Ca donne juste une bonne idée.

                    1. sam player

                      Oui c’est kèssekej’dis… ca donne le chiffre de la population à risque visée par ce test…

                    2. durru

                      Voilà pourquoi il y a si peu de libéraux. Car on fait croire qu’il faut avoir les moyens pour l’être.
                      Et après, on s’étonne du succès du socialisme.
                      Dieu se rit…, effectivement.

                  1. MarieA

                    Pour le test de la drépanocytose, ils testent tous les bébés depuis quelques années. En fait, ce test est « caché » parmi un ensemble de 5 tests de maladies, dont la mucoviscidose, le tout s’appelle test de Guthrie. Et évidemment, on ne vous laisse pas choisir pour quelle maladie tester soit vous acceptez les 5 soit vous les refusez toutes. Sinon, pas possible de faire le test, le test marche pas, bla bla bla bla….

                    https:/ /www.passeportsante.net/fr/Maux/examens-medicaux-operations/Fiche.aspx?doc=test-guthrie

                    Et pour les résultats, vous pouvez allez vous faire foutre. Comme tous les citoyens français appartiennent à l’Etat français, on ne vous donnera jamais le résultat (négatif j’imagine…) ni à l’oral et encore moins à l’écrit. Donc vous n’avez aucune preuve que vous avez passé le test. Etonnant quand on connaît la passion de la France pour le carnet de santé (l’espèce de petit cahier avec poids taille pour les gamins). On m’a demandé mon carnet de santé l’autre jour! « Quoi?!? Vous ne l’avez pas gardé!!! » mdr

                    1. sam player

                      Je suppose que tu peux aller dans un labo et demander à ce qu’on te fasse les tests… tout comme moi je me fais faire mes analyses sans passer par un médecin nan ?

                    2. Pheldge

                      « On m’a demandé mon carnet de santé l’autre jour! » … ahhhh, un mariage, en vue ? un pré-tendu prétentieux prétendant ? 😉

                    3. MCA

                      « tout comme moi je me fais faire mes analyses sans passer par un médecin »

                      LOL,

                      Des choses inavouables à cacher? :o)))))

                    4. sam player

                      « Oui mais dans ce cas, tu creuses payes… »

                      Mais tu es liiiiibre !
                      Et tu viens pas te plaindre comme Marie de ne pas avoir les résultats…

                      Dieu se rit…
                      (il se marre bcp en ce moment je trouve)

                    5. durru

                      Sam, est-ce que le test « non payé » serait gratuit, vu que c’est l’Etat qui paie? c’est normal de vouloir les résultats, d’ailleurs ça m’étonne qu’on puisse refuser. ne pas les donner par défaut oui, mais ça je trouve étrange

                    6. sam player

                      @ durru
                      Je ne sais pas si c’est normal ou pas, mais celui qui paie est le client… et le client fait ce qu’il veut…
                      Celui qui s’en remet à la sécu n’est pas le client

                      Moi je choisis mon médecin, mon chirurgien et ma clinique… Donc ce ne me concerne pas. J’ajoute que quand on paie soi-même, on fait vachement plus attention à soi dans la vie courante.

                    7. durru

                      Oui, bon, comme si la sécu était financée par les Martiens… Tout le monde n’a peut-être pas l’envie/les moyens de payer tout en double non plus.

                    8. sam player

                      Durru, c’est toi qui parles de payer en double.
                      Quand je dis que la liberté a un prix, c’est qu’il faut être disposé à sortir du confort quotidien avec le fameux filet de sécurité de l’état maman… sauf que le jour où ce filet de sécurité n’est pas là tu t’écrases au sol… et c’est garanti sur facture que ça arrivera.

                      Je ne mets pas ma ceinture de sécurité tout de suite avant de démarrer, et j’ai remarqué que quand je ne l’ai pas je conduis plus prudemment.
                      Là hier j’étais sur la voiture d’un client, 380cv… je fais des tests entre les sorties sud et nord de l’autoroute à 300kph… et pour enregistrer les paramètres sur mon ordi il a fallu que je détache ma ceinture à 240… bah ça surprend, tu te sens tout de suite moins en sécurité alors qu’en fait c’est juste dans la tête…
                      Bah pour le filet de sécurité de l’état maman c’est pareil… le prix c’est l’insécurité… mais se sentir libre n’a pas de prix…

                      (ton dieu se rit… je vous pas le rapport, c’est bien de copier mais avant faut comprendre… Dans la citation : déplorer et chérir concernent la même personne** je ne vois pas le rapport *simple* de cause à effet)

                      ** : comme nos rats de bibliothèque plus bas qui se réclament d’un droit de faire acheter des bouquins (chérir), avec l’argent des autres (ce qu’ils déplorent dans d’autres domaines)

                    9. durru

                      Sam, tapacompris…
                      Les médiathèques, c’est pas pour avoir les bouquins en question achetés avec l’argent des Autres, mais pour bien montrer comment le système fonctionne. Et, éventuellement, le détraquer un peu aussi.
                      « le jour où ce filet de sécurité n’est pas là tu t’écrases au sol »
                      Ah bon ? C’est parce qu’il n’y a pas de filet que je tombe ? C’est nouveau ça, ça vient de sortir ;). Sinon, le patron en a fait des articles sur des gens qui croyaient être protégés par ce filet… mais en fait non.

                      Quant à mon « dieu… », tu pestes jamais contre la propagation du socialisme dans la société ? OK, j’ai rien dit.

                    10. sam player

                      Si, j’ai fort bien compris. Rien de compliqué, c’est même basique pour ne pas dire enfantin.

                      «Et, éventuellement, le détraquer un peu aussi. »

                      J’entends bien le principe et assez souvent ici même : utiliser le système contre lui pour qu’il s’écroule sous son propre poids, arriver au bout du bout du pognon des autres.

                      Genre, je profite pas du système, mais je montre qu’il n’est pas viable… warf !

                      Je n’y crois absolument pas car à partir du moment où on l’utilise (les bibliothèques par exemple), on le valide, on est « client », et pour un peu qu’on en réclame + on justifie une plus grosse ponction du pognon des autres, pognon qui n’est certes pas infini, mais ça justifiera d’en enlever un peu plus là (le régalien) pour le mettre ici (la culture).

                      Même ne faire que rentrer dans une médiathèque, même pour n’utiliser que les chiottes c’est la valider.

                      T’as pas compris le filet de sécurité : en fait tu l’utilises tout le temps (sécu, chômage, dégrèvement, crèche, SNCF).
                      C’est grave : vous êtes une base d’assistés et vous ne vous en rendez même pas compte !… et donc oui tu vas t’écraser au sol…

                      Propagation du socialisme : pas grand chose à voir avec « Dieu se rit… » sauf à montrer le travers chez certains qui profitent et en même temps critiquent, mais c’est si rare… sauf pour demander plus de pognon des autres… mais là rien à voir avec Dieu se rit…

                    11. durru

                      « vous êtes une base d’assistés et vous ne vous en rendez même pas compte »
                      Et toi, t’es quoi ? Un fraudeur, ou un hyper-riche ? Peu importe, en tout cas tu comprends toujours pas où c’est que le bât blesse.

                    12. sam player

                      Hi hi pour le “fraudeur ou un hyper-riche”, ta pensée réduite à sa plus simple expression, tu ne comprends pas donc c’est forcément ça… on croirait entendre un gars de la cgt !

                    13. durru

                      Je te donne les extrêmes et, une fois de plus, tu comprends de traviole… T’es *forcément* au-dessus du lot, toi. Mais tu te prends pour qui, à prendre tout le monde de haut, comme ça ? Ptdr, comme diraient les djeuns.

                    14. Dr Slump

                      @sam
                      « Celui qui s’en remet à la sécu n’est pas le client. Moi je choisis mon médecin, mon chirurgien et ma clinique… »
                      Par curiosité, t’es libéré de la sécu? Ou alors t’es frontalier?

          1. Passim

            L’Agence Française pour le Dépistage et la Prévention des Handicaps de l’Enfant (AFDPHE), créée en 1972, a été fermée. Cette fermeture a été couplée avec la généralisation du dépistage à tous les nouveaux-nés français, sans exception.

  12. Boutros

    Je vous conseille la lecture de « Demain les Barbares » moins consensuel que le « Soumission » de Houellebecq, donc plus apocalyptique c’est à dire plus révélateur dans l’étymologie. D’ailleurs il suffit de consulter les dithyrambes de la grande presse.
    Mais le fonx lambda vous expliquera que planter le thermomètre dans les bosses du tapis est inutile.
    Après s’être débarrassé du thermomètre, il faudra peut-être changer le tapis mais personne ne veut s’occuper de la poussière.

  13. Infraniouzes

    Cet ONDRP, fait craindre à nos défenseurs de la liberté, à géométrie variable, que le RN, non content de proposer d’ouvrir de nouveaux camps de concentration, de faire porter l’étoile jaune à tous les israélites, de faire la chasse aux homosexuels, pourrait, horresco referens, s’en servir pour lever le voile sur toutes ces statistiques maudites. Elles lui donneraient alors raison au sujet de l’immigration et certaines de ses dérives.
    Mais j’espère que les multiples réseaux sociaux pourront contrebalancer ces altérations de la réalité devenant, inexorablement, des mensonges d’état.

  14. Pencilivy

    C’est avec du vieux qu’on fait du neuf, quand on voit les prouesses de ce Nouveau Monde… Supprimons le mot race de la Constitution, il n’y aura plus de racisme ; L’insécurité n’est qu’un sentiment ;
    Tant qu’on y est, j’ai vu passer aussi que l’Etat/LREM installait aussi son propre thermomètre avec une circulaire Castaner pour les municipales qui veut effacer les nuances politiques des communes de moins de 9000 habitants : https://www.publicsenat.fr/article/politique/document-la-circulaire-polemique-de-l-interieur-sur-les-nuances-politiques et Tatiana Ventôse en a fait une vidéo : https://www.youtube.com/watch?v=xGW48as_WIk

    Tout va très bien, Madame la Marquise !

  15. Vassinhac

    psst Mélusine : détail typo : « Caroline De Haas » et non « de Haas », car ce n’est pas une particule (le « De » est le « Le » hollandais comme dans Bruno Le Maire).

    1. Pierre 82

      Et pour ceux qui ont une connaissance, même médiocre, de la langue de van den Vondel, « de haas » signifie « le lièvre »… parenthèse…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Certaines sectes (FM, réchauffistes, féministes, islamo-gauchistes) ayant capté le pouvoir, le problème désormais, ce sont ceux qui veulent lutter contre elles.

      1. theo31

        Les Tchétchènes ont un bon bilan à présenter à la différence du petit marquis qui se branle entre deux vols sans rien avoir à montrer à ses amis.

      1. Sarcastik

        Ah mon bon m’sieur… Et j’vous raconte pas dans les DOM… En fait, il y a trop de policiers. Je m’explique : l’ordre public est une notion qui s’avère finalement très subjective : vous comprendrez que l’on n’exige pas la même tranquillité, salubrité et sécurité à Bamako qu’à Genève.

        La divine providence de Dieu l’Etat ayant décidée de passer du standard Suisse à la fange soudanaise, que l’on peut résumer à « tout va bien tant qu’il n’y a pas d’émeutes en plein jour », il s’est trouvé un trop-plein de moyens qu’il a fallut transférer de facto au ministère des finances en en faisant des collecteurs d’impôts.

        Supprimons 50% des effectifs : on ne se fera pas plus aggresser et cambrioler mais au moins, on pourra rouler à plus de 80km/h.

        1. Aristarkke

          Cela hurlait récemment (chez Tw… r) en Guadeloupe, à propos du nombre invraisemblable de radars installés et à installer prochainement, dans les 400 au total…

          1. Sarcastik

            Oui, toujours cette impression que le policier n’est pas là pour faire régner l’ordre qui sied au citoyen mais celui qui permet au gouvernement de te faire les poches.

            Je suis un peu mauvaise langue pour mon département où il y a tout de même du trafic de drogue, des zones de guerre et j’en passe… Et conserve du respect pour ces personnes qui se battent contre la grande criminalité.

            Mais je n’ai jamais vu, pour exemple, le moindre chinois faire l’objet d’un contrôle alors qu’il faisait ses courses au supermarché pour ensuite revendre dans sa propre boutique perpétuellement en faillite officielle et dont on serait bien mal avisé de vouloir ouvrir un concurrent d’origine extra asiatique sous peine de se retrouver noyé dans le canal.

            Tout cela est tellement logique…

          2. Pheldge

            Papet, c’est pour leur sécurité, les radars : les Gwadloupéins, ils conduisent tellement mal …que nous autres, Réunionnais, nous en avons à peine une petite dizaine, tellement qu’on est des as du volant 😉

    1. P&C

      En même temps, ils l’ont voulu (cf votes à Paris… Anidalgo, Delanoix, bobo, immigration la chance, toussa, etc…) donc bon…

      Le problème est que les parisiens, tels des virus, quittent le furoncle purulent qu’ils ont créé pour aller infester les zones encore saines de la province.

  16. Kazar

    Et on combine ça avec le fichier sur les armes à feu, historie de savoir plus facilement ou les trouver et comment les confisquer à leurs propriétaires. On ne va quand même pas laisser le bas peuple être armé, il pourrait un jour lui prendre envie de les prendre, les armes…ou avoir l’outrecuidance de faire le boulot que l’État ne fait plus.

      1. MCA

        Pas sûr,

        leurs sbires sont très bien armés pour les défendre et ne demandent que ça; enfin se défouler en tirant dans le tas pour de bon..

        1. theo31

          Moralès comptait sur le soutien de l’armée, on connaît la suite. Kadhafi, Hussein et Caeucescu faisaient le marioles avant de goûter au plomb ou à la corde. le mignon poudré devrait commencer à s’inquiéter : la foule lâchée à ses trousses, plus rien ne l’arrêtera.

          1. Husskarl

            Ils n’étaient pas assez malins pour imiter les tyrans grecs et se faire une garde personnelles peuplée de métèques qui n’auraient aucun remord à tirer sur la foule.

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Les empereurs romains avec une garde Hunnique et les rois de France une garde Suisse. Ça n’est pas une assurance tous risques.

              1. Husskarl

                Clairement, il n’en existe pas mais c’est un concept qui a du bon. Après il est conseillé de vraiment prendre des gens très différents. La Suisse c’est trop proche et trop civilisé.

                1. P&C

                  Rappelons que, lorsque l’empereur avait sa garde hunnique pour se protéger du peuple romain mécontent, les provinces périphériques tombaient entre les mains de rois barbares les unes après les autres, parfois avec la bénédiction des locaux saoulés par les impôts…
                  Remarque amusante : l’homme fort de l’empire de l’époque, Aetius, est un demi barbare, et il utilise beaucoup les mercenaires huns dans ses armées…

                  C’est comique : l’empereur Valentinien 3 a certes supprimé les jeux du cirque, mais de toute façon, les moyens manquent : le grenier à blé de l’empire d’occident, la tunisie, est aux mains des Vandales de Genséric, allié des huns.
                  Un certain Attila passera une part de son adolescence à Rome. Il y apprendra plein de choses : y a de la thune, l’empereur est détesté par son peuple, les armées romaines sont faibles, et la sœur de l’empereur est une sal*pe notoire.
                  Il prendra d’ailleurs prétexte d’une proposition de mariage de la sœur en question, expédiée au couvent en raison de son inconduite (le mot est faible), pour réclamer une belle dot territoriale et partir en guerre.
                  La bataille des champs catalauniques opposera surtout des barbares venus régler leurs différents.
                  Attila revient l’année suivante, et repart après avoir extorqué une grosse somme auprès du pape.

                  A la fin, c’est pathétique : Gondebaud et ses burgondes se barrent car ils ne sont pas assez payés, ce qui laisse l’empereur Glycérius à poil devant Népos.
                  Oreste, qui représente le parti de l’aristocratie, renverse Népos en laissant les wisigoths prendre la Provence. Mais il n’a pas les moyens de payer les soldats barbares de son armée, qui réclament des terres en Italie. Cela reviendrait à dépouiller les aristos romains : Oreste refuse.
                  Les guerriers vont donc voir Odoacre, officier d’origine barbare, comme eux. Ils pensent qu’il aura moins de scrupules à dépouiller les riches romains. Ils ne se sont pas trompés. Donc, s’il leur donne des terres en Italie, ils le feront roi. Odoacre accepte, défonce Oreste, s’empare du dernier empereur, et renvoie à Constantinople les atours impérieux avec un mot disant qu’on a plus besoin.

            1. durru

              Ça tape sur Trump, c’est tout bénéf’ (pour Macron), je me demande même si ce n’est pas un peu téléguidé, vu aussi l’historique de la nomination.

              1. Pythagore

                Macron adopterait-il la tactique Merkel du good cop – bad cop ?
                Celle-ci était très visible pendant les négociations avec la Grèce. Le ministre des finances disait à qui voulait l’entendre qu’il fallait que la Grèce sorte de l’Euro, pendant que Merkel, mais non, mais, non on va trouver un accord.

          2. P&C

            Ah oui, Caeucescu…
            Il avait réinventé le roman national ; les roumains descendraient de peuples extraordinaires, mythologiques, que le communisme était l’aboutissement de cette glorieuse histoire, et ferait de la Roumanie le plus grand pays du monde.
            Il y avait juste un petit problème : y avait rien à bouffer dans les épiceries.

    1. Le Gnôme

      Reste les couteaux, les sabres de cavalerie, les lattes de cuirassier, les katanas, les arcs, les fourches, les faux, les voitures, les camions, les pavés, les tronçonneuses, les feuilles de boucher et bien d’autres choses.

  17. bibi

    Bientôt ça sera aussi la disparition de l’accès aux données de Airparif, pouvoir se rendre compte que la qualité de l’air ne cesse de s’améliorer ce n’est pas possible.
    airparif.asso.fr/indices/historique-indice (citeair)

    On est passé depuis 2011 de seulement 41% de jours par an de pollution faible à 70% en 2019.

  18. Francis Kuntz
    1. Non non, je vais continuer à dire que vous comprenez de travers, parce que vous avez une farouche volonté de comprendre de travers. Désolé pour l’image, mais on ne donne pas d’eau à un âne qui n’a pas soif.

      Le pire, dans ce dialogue de sourd, c’est que j’ai déjà amplement donné mon point de vue et qu’il est tout à fait cohérent. La caricature que vous tentez d’en faire est bien évidemment risible, mais elle est aussi assez pénible à réfuter (pas parce que c’est dur, mais parce que c’est long – principe de Brandolini – et que j’ai un peu autre chose à faire).

      Merci de faire un effort, de chercher dans les billets et les commentaires précédents.

      1. Francis Kuntz

        Je n’affirme rien en l’occurrence, je ne fais que citer des arguments d’autres personnes. Des personnes qui se disent libérales. J’ai un avis sur le libéralisme et l’immigration qui n’appartienne qu’à moi et que je ne vous dirais parce que vous vous en foutez. Je remarque tout de même votre aplomb à toujours rendre votre avis de manière aussi péremptoire. Et après on s’étonne que le libéralisme ait aussi mauvaise presse en France

    2. durru

      Lorsqu’il publie les « oeuvres » des « think tanks » grassement subventionnés avec de l’argent public, ou ceux des jeunes retraités anciens fonctionnaires adorateurs de Jupiter (ce qui arrive de plus en plus souvent ces derniers temps), non, Contrepoints n’est pas libéral. Et certains des articles ci-dessus en sont des cas d’école.

  19. glot

    Les bibliothèques municipales de très nombreuses villes de gôôôche refusent d’acquérir pour les lecteurs les livres d’Obertone..
    Les responsables de ces lieux culturels qui se permettent de décider, par eux-mêmes, quelles sont les lectures qui sont « bonnes » pour le citoyen lambda méritent tout notre mépris.

    1. Adresla

      Pas forcément à gauche ! quand au rayon liberalisme : y’a tout sauf du liberalisme; je cherche du Hayek, Mises; Friedmann et autres Bastiat…mais je ne trouve que Marx; ou des bouquins du genre »Capitalisme et mort » ; « l’echec du capitalisme »; « l’ultra-hyper neoliberalisme vicieux qui mange des bébés communistes »

      1. glot

        Il faut rentrer en résistance contre ces bibliothécaires, en les faisant ch….sans répit !
        Remplir systématiquement les recueils mis à disposition des lecteurs, en demandant des titres d’ouvrages traitant du libéralisme.
        En principe , le responsable de la bibliothèque est obligé d’apporter une réponse : soit il commande le livre, soit il invoque une raison valable pour ne pas le commander.
        Collecter le maximum de refus de commandes et envoyer le tout au maire par lettre recommandée avec accusé de reception, en dénonçant le muselage de la liberté d’opinion dans la ville.

        1. sam player

          Mouais vous me faites bien rigoler avec vos bibliothèques collectives… Vous fustigez une collectivisation et vous allez quand même remplir des fiches pour faire acheter par la collectivité des bouquins avec l’argent des autres warf ! Cherchez l’erreur…

          1. durru

            Ils vont de toute façon dépenser cet argent pour acheter des bouquins. Collectivistes. Au moins les mettre devant leurs contradictions. Avant de pouvoir faire plus.

            1. glot

              Bien entendu, cette démarche n’exclut pas la revendication première qui est la coupure des budgets destinés aux bibliothèques collectivistes.
              Mais à partir du moment où les villes votent des budgets pour des espaces culturels collectivistes, autant lutter sans répit,face aux collectivistes qui gèrent ces bibliothèques.

          1. MichelC

            Faudra juste pas mettre des exemplaires neufs. Plutôt voire du coté de la donation. Là ils seront bien enquiquinés. Pas de dépose sauvage…

          2. Pheldge

            bin, vaudra mieux en préparer un stock, vu que comme ils ne sont pas répertoriés, les gens ne pourront pas les emprunter officiellement -comme ce sont des livres qui n’existent pas- ils ne pourront pas les rapporter non plus, pour la même raison, donc ça sera des exemplaires à usage unique … Faudra quand même être sacrément motivé, pour aller régulièrement vérifier, et réapprovisionner la-dite bibliothèque …

            1. sam player

              Le don dans ce cas là comme dit Miguel… le livre sera enregistré, mais je crois plus aux bibliothèques non municipales ou aux applis d’échange de livres genre booxup…

      2. Dr Slump

        En cherchant, dans les Fnac ou autres temples de la publication gauchiste, on trouve toujours un ou deux livres à tendance libérale mal-pensante cachés dans les rayons.
        Le truc de « militant libéral » à faire est de sortir ces livres des coins d’étagère cachés où ils ont été relégués pour les mettre en avant, bien en évidence en tête de gondole, par-dessus les nouvelles parutions traitant des habituelles billevesées anticap’ ou écolo catastrophiste.
        On sait que ce petit coup de com’ subreptice ne restera pas longtemps en place, donc c’est à renouveler à chaque visite, et c’est déjà ça pour mettre en lumière des thèmes qui sont trop systématiquement occultés par les directeurs de publication et les chefs de rayon formatés.

    2. Opale

      Je me souviens que lorsque j’étais lycéenne, j’allais à la bibliothèque, et je demandais à lire Mein Kampf. Je n’ai jamais compris la logique de tabouïser (excusez le néologisme) un tel livre, vu que ma façon de voir les choses serait plutôt : faites-le lire, décryptez-le, démystifiez-le, afin de comprendre pourquoi un tel livre a fasciné et remporté l’adhésion. Mais enfin ; quand je demandais à le lire, puisqu’il était en réserve protégée, il fallait que je justifie du pourquoi, du combien de temps je vais rester, que je produise ma carte d’identité qui était photocopiée à chaque fois que je revenais (ben, j’ai pas tout lu en une fois).
      C’était l’époque d’avant la réédition. Et ça m’a toujours interpellée, et aujourd’hui, je ne fréquente plus les bibliothèques, même pour aller faire pipi !

        1. Opale

          Ouais tu vois, j’étais un danger en devenir :D… Entre mes séjours en Iran, mes consultations de Mein Kampf, mes lectures de ce blog et d’autres, les vidéos de Bigard et le complotisme 9/11 dans mon historique, ma petite fiche doit être bien alimentée 😀

      1. MichelC

        Exact, on trouve de tout; La séquence « stephane barberi / PAtrick Wahle », une autre sur la carte identité non renouvelée, indiquent l’état de décrépitude du pays.

        Ce qui est intéressant, c’est l’absence d’invectives. Tout est dit froidement. Cela reste quand même fortement critique à l’égard du système mis en place.

        On y trouve des informations intéressantes.

      2. Aristarkke

        Mdr dans les commentaires ! L’une regrette d’être taxée mais trouve une belle compensation dans la carte d’identité attribuable « gratuitement » pour (maintenant) quinze ans au lieu de dix ! Quelle importance puisque la version précédente était tout autant « gratuite ???

        1. C’est surtout qu’à moins d’avoir hérité d’une ruine, le coût de sa cardentité de merde doit être largement compensé par la ponction sauvage de l’héritage par l’Etat. Certain(e)s se font ramoner à l’huile bouillante et semblent trouver ça chouette.

        2. MichelC

          Comme Ex-français qui fait refaire son passeport tous les 10 ans.
          Il préférerait être apatride, mais changer de nationalité ne lui semble pas accessible.

    1. Francis Kuntz

      ils ont gagné le droit d’élire un député, je ne vois pas en quoi ils devraient se plaindre. Et dire qu’ils ont été les plus massifs à voter pour l’Autre

  20. Bru

    Si encore ça pouvait permettre de faire des économies… mais il ne faut pas rêver! Rassurez vous, la masse salariale des personnes y ayant un emploi (j’ai pas dit qui y travaillaient, allez savoir pourquoi) sera reversée sur un autre budget masse salariale d’une administration quelconque, et augmentée par la même occasion!

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.