Gestion de la crise : vite, faisons pire, mais plus prudemment

Avec le Conseil de défense qui se tenait vendredi, on pouvait s’attendre à tout, y compris au ridicule, ce dernier n’ayant malheureusement plus la capacité sinon de tuer, au moins d’écarter les imbéciles et les incompétents du pouvoir. De façon étonnante, les déclarations qui suivirent furent, finalement, assez modérées…

Et malgré une certaine confusion pour savoir qui, finalement, devait aller devant les micros (on nous avait quand même annoncé Macron, puis Véran à 16 heures puis enfin Castex à 17h pour finir avec 8 minutes d’un concentré de Castex à 17h30), on en arrive à conclure qu’on va essentiellement continuer la même « stratégie » qu’avant, avec quelques ajustements à la marge, la machine semblant tout de même s’emballer.

C’est ainsi qu’on notera le ralentissement des tests. Après tout, si tester systématiquement est utile lorsque les tests sont fiables et qu’on cherche à savoir qui est malade, de quoi, et où, sombrer dans des tests approximatifs tous azimuts alors que leur fiabilité est moyenne revient à découvrir des montagnes de cas : ceci reste bien sûr fort pratique pour montrer de grosses courbes joufflues, mais c’est nettement moins utile pour prendre des décisions éclairées puisque l’information est, finalement, peu fiable. En revanche, cela permet de nourrir la chronique et d’entretenir une hystérie médiatique qu’un nombre croissant de Français comprend artificielle.

Du bon côté des choses, cela aboutit (enfin ?) à une certaine priorisation des tests à effectuer, ce qui aurait probablement dû être fait depuis longtemps ; comme d’habitude, notre gouvernement est passé d’un extrême à l’autre, depuis mars où les tests étaient en nombre anecdotiques et effectués sur des personnes pour lesquelles on était sûr du résultat, à septembre où on teste avidement même des porteurs de rhumes ou les personnes vaguement soupçonnées, sans guère de discrimination.

Parallèlement, on sent le gouvernement obligé de tenir compte des impératifs économiques de plus en plus pressants. Dans ce contexte, forcer à isoler pendant quatorze jours les personnes potentiellement contaminantes, c’est aussi accroître les coûts de ces isolations pour la collectivité alors qu’aucune littérature scientifique ne justifie pratiquement cette durée ; on peut donc saluer le choix de réduire cette durée à sept jours, tout en s’interrogeant sur ce qui a motivé nos autorités à conserver aussi longtemps la précédente durée arbitraire…

En toute honnêteté, l’absence de mesures-choc de ce Conseil est une bonne surprise mais on se doute instinctivement que le « meilleur » reste à venir.

On échappe sans aucun doute encore quelques jours à quelques pépites « sanitaires » qui ne manqueront pas d’advenir si jamais les chiffres, déjà tourbillonnants dans les rédactions de nos officines de propagande officielle, venaient à se traduire par une augmentation significative des malades et des morts.

Par exemple, on imagine déjà de fortes restrictions de liberté applicables jusque dans la sphère privée. Oh, bien sûr, ces décrets seront probablement invalidés, à un moment ou un autre, par un Conseil constitutionnel un peu mou mais pas complètement endormi. Mais le temps qu’il lui faudra pour rendre son verdict sera tout de même mis à profit pour aller, via le truchement de l’une ou l’autre « brigade sanitaire citoyenne », pruner quelques citoyens dans leur cadre familial. Ceci promet quelques intéressantes notules journalistiques.

J’exagère ? Espérons-le. Les préconisations du Conseil scientifique laissent pourtant planer un sombre doute…

Regardons les choses en face : en mars et avril, le gouvernement pouvait encore prétendre prendre des mesures destinées à gérer la crise ; il n’a jamais été crédible et les mesures prises, liberticides, économiquement catastrophiques et sanitairement discutables, n’ont pas modifié la dynamique épidémique de façon sensible ou, en tout cas, pas de façon aisément prouvable.

Pire : les mois qui ont suivi ont surtout démontré sa capacité à amplifier les problèmes plus qu’à les résoudre. Comme d’habitude…

Cependant, force est de constater qu’actuellement, nous avons largement dépassé le domaine du purement sanitaire. Nous sommes définitivement entrés, comme prévu du reste, dans la sur-réaction hystérique, dont le but réel semble surtout d’occuper les esprits de la populace.

Ce n’est pas illogique, et la mécanique est imparable : après avoir préparé les Français à une véritable « guerre », il semble à présent impensable de calmer le jeu et de leur expliquer qu’en fait, c’est plutôt une escarmouche, que le gros de la tempête semble passé, qu’on a maintenant une bien meilleure idée de ce qui nous attend, des populations à risques, des traitements préventifs et palliatifs qu’on peut appliquer, des stratégies sanitaires qu’on peut mettre en place sans sombrer dans la panique.

Autrement dit, si une seconde vague, une résurgence, une saisonnalité (appelez ça comme vous voulez) devait advenir, eh bien soit mais nous ne sommes plus en mars : un gouvernement responsables, doté de gens compétents, apprend de ses erreurs et corrige le tir…

Ici, il n’en est rien. Au contraire même puisqu’il semble maintenant impossible d’expliquer que les exagérations d’alors doivent faire place à des protections évidentes des personnes à risque, un suivi raisonnable des personnes potentiellement atteintes et une gestion adaptée des malades, et ce d’autant que le corps médical a beaucoup appris en matière de traitement et d’atténuation des risques sur les malades.

En revanche, politiquement, tous les dirigeants ont fort bien compris l’intérêt immédiat qu’ils avaient à focaliser la population sur leurs éléments de langage, quitte à les faire débiter, systématiquement chaque soir, aux grand-messes journalistiques télévisuelles (notez ainsi qu’il ne se passe aucun 20H sans revenir sur les masques, leur impact et leur utilité, comme si ces éléments constituaient l’alpha et l’oméga d’une stratégie sanitaire crédible dans le pays).

Ce faisant, on évitera que la population s’interroge sur la facture finale tant sur le plan de l’économie que sur celui de la santé. Tout indique en réalité qu’en croyant privilégier cette dernière quitte à sabrer la première, le gouvernement a durablement fusillé les deux, en même temps : d’une part, le système de santé français est maintenant à genoux, les tensions qui le parcourent n’ont jamais été aussi fortes ; d’autre part, l’économie est en lambeaux et les prochains mois ont peu de chance d’apporter lait et miel aux entreprises et travailleurs français.

Quoi qu’il arrive vraiment concernant l’épidémie, on peut d’ores et déjà garantir que, tout comme l’état d’urgence duquel le gouvernement ne sort jamais qu’en prenant tout son temps, il fera absolument tout pour faire perdurer l’état d’urgence sanitaire. Au moment même où l’on devrait tout faire pour simplifier la situation, se concentrer sur l’efficace, et redonner un maximum de marge de manœuvres aux Français et aux entreprises, les restrictions de liberté vont au contraire continuer bon train et pousser tout le monde chaque jour un peu plus en Absurdie.

Forcément, ça va bien se passer.

J'accepte les BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires256

  1. Aristarkke

    ce dernier n’ayant malheureusement plus la capacité sinon de tuer, au moins d’écarter les imbéciles et les incompétents du pouvoir
    Hélas, surtout pour la feu première occurrence… 😥

      1. Dr Slump

        La forme feue+nom féminin est correcte, mais la forme invariable d’origine reste valable. Pour ma part je préfère dire « feu la première occurence ».
        Gloire à Me Capello! ^^

      2. Pheldge

        Le Papet, il est à la ramasse, qu’on dirait, il a laissé passer « les préconisations du Conseil scientifique laisseNT pourtant planer un sombre doute… » qui sonne comme un écho à la faute contenue dans le tweet cité « la création de bulles sociales qui consisteNT à… ». Cruelle vieillesse !

  2. Le Gnôme

    J’adore le ne voyez plus vos proches du conseil machin-chose , mais vous avez le droit de vous marcher les uns sur les autres dans les transports en commun.

    1. Aristarkke

      Se faire infecter par un proche est bien évidemment pire que de se faire infecter par un péquin inconnu dans la foule…
      Gardez-moi de mes amis, mes ennemis, je m’en occupe

        1. Pheldge

          Theo, tout le monde ici, n’étant pas forcément familier du truc, pour des raisons diverses ( le Papet à cause de l’age, dames Opale ou BDC a cause que c’est des Dames … ), il faudrait que tu en fasses une description explicite. 😉

          1. Dr Slump

            Je connais le sens de l’expression « morning glory », alors un « glory hole » doit être une cochonceté pornographique qu’on n’explique pas aux dames. Souvent, c’est très bien de ne pas savoir.

            1. Pythagore

              C’est un peu comme un nichoir à mésanges: (je cite): Il existe 2 caractéristiques principales pour que votre nichoir pour mésanges soit occupé : la taille du nichoir et la taille du trou d’entrée.
              Là le nichoir doit pouvoir contenir un partenaire, et la taille du trou d’entrée (ou de sortie),…,lisons la suite:
              Pour faire nicher les mésanges bleues, mésanges nonettes, ou encore mésanges huppée, votre nichoir pour mésanges aura un trou de 28mm.
              Pour satisfaire les mésanges charbonnières, les mésanges noires, (mais aussi les moineaux et les sittelles torchepots), un nichoir pour mésanges aura un diamètre de 34mm.

              Voilà, suivant que monsieur est plutôt mésange huppée ou sittelle torchepot, on adaptera la taille du trou.
              Tout est là: https:/ /www.oisillon.net/fr/12-nichoirs#:~:text=Pour%20faire%20nicher%20les%20m%C3%A9sanges,aura%20un%20diam%C3%A8tre%20de%2034mm.
              .
              N’aprenait-on pas dans notre jeunesse, qu’il fallait fermer sa braguette, sinon le petit oiseau allait s’envoler ?

    2. Pythagore

      A noter que si les entreprises et les chantiers devaient fermer pour cause de risque de contamination (parce que sur un chantier les gens sont confinés les uns sur les autres….), il semble que les plateaux télé et les rédactions, eux ne sont jamais arrêtés de tourner.
      L’important, c’est que la comm’/propagande fonctionne. Le reste, on sent fou.

      1. lafayette

        Entre contaminés, je ne vois pas ou est le problème de propagation.

        Et après avoir été contaminé on est vacciné autant bien qu’avec un vaccin de grippe saisonnière, donc au diable cette foutaise de masque à augmentation de cancer.

  3. Stéphane B

    Forcément, ça va bien se passer, CPEF. Mais bon, nous n’en sommes pas encore au stade de l’Australie ou des prisons COVID québecoises.

    1. Aristarkke

      Effectivement des projets de konzentrationslagern sanitaires, hein, sanitaires, honnis malpensants, y semblent être dans les cartons, en kits prêts-à-monter…

  4. Pythagore

    Conseil de défense, recherche et isolation des clusters,…. rhétorique de blockbuster américain, ces gens sont complètement fous, ils ont trop regardé la télé. J’ai l’impression d’être ds un film.

    1. Theo31

      Faire la guerre, mener un combat, traquer le pognon des autres, c’est typique des socialistes. Ces gens sont de grands malades. Et quand ils ne font pas la guerre, c’est concours de bites homos comme dans Top gun.

      1. Nemrod

        Oui enfin bon sauf quand il faut vraiment la faire la vraie.
        Pas celle contre des groupes minoritaires de mal pensants.
        Celle ou les balles sifflent et les avions lâchent du lest qui fait boum.
        Là finalement il y envoie les autres.

  5. Aristarkke

    « d’une part, le système de santé français est maintenant à genoux, »
    Éric Verhaeghe a commis hier un billet très négatif sur les finances de la SS, suffisamment fouillé pour être crédible. (en accès libre à partir de Tw… R)

      1. duff

        C’est toujours mieux pour arriver à la nécessité de « la purge thatchienne » que ce soient des socialistes officiels au pouvoir qui gagnent du temps par tous les moyens.

        On va me dire que c’est très exactement le cas avec Macron et que s’il pouvoir disparaître en emportant avec lui la droite molle et stupide comme Estrosi qui appelle déjà à le soutenir en 2022, on ne s’en portera que mieux. Oui.

        Mais en 1979, les anglais l’avait vu venir la purge, ils l’avaient même demandé et en ont redemandé après. Ici on ne voit rien. Prédire qu’un gilet jaune ou un déficit de la sécu va enfin emporter le socialisme hexagonal, voilà qui me paraît bien imprudent.

    1. Pythagore

      EV ne parle que des recettes. D’un autre côté, vu que toutes les opérations non urgentes ont été reportées et que les gens sont moins allés chez les médecins, ils ont du faire des économies dans les dépenses.

      1. Aristarkke

        Possible mais ces opérations ne sont tout de même pas reportées sine die ou annulées. Comme il reste trois mois d’activité pour 2020, une bonne partie devrait s’y dérouler.

        1. Pheldge

          Papet, le B-A BA de la compta , c’est de reporter les pertes sur l’exercice suivant, de façon à presenter un compte à l’el’équilibre … c’est pas t-a toi que je vais t’apprendre 😉

  6. Higgins

    Heureusement, je ne regarde plus le journal de 20h00 depuis plus de vingt ans. Impossible pour moi désormais de rester plus de deux minutes devant cette pantalonnade institutionnelle. Bon, je n’apprends rien de neuf aux habitués de ce blog, nous savons tous ce qu’il faut penser de nos merdias et de leurs valets.
    Deux liens positifs pour le premier, très négatif pour le second. Le premier concerne la fameuse plainte déposée contre le Pr Raoult : https:/ /devers-avocats.fr/raoult-a-presque-failli-etre-radie/. Le second est nettement plus inquiétant et ce ne sont pas les déclarations de nos charlots officiels qui’peut me rassurer : https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2020/09/11/%f0%9f%8e%96le-dangereux-effondrement-du-salaire-moyen-par-tete-en-france/

    1. Theo31

      Ils s’en foutent de la pauvreté vu que c’est l’objectif final. Tickets de rationnement et importations massives (financées par qui au juste vu le niveau stratosphérique de la dette et du nombre de chômeurs ?) permettront de tenir les Français en laisse. Petain en rêvait, Macrouille va tenter de le faire.

    2. RV

      Merci pour ces liens. Celui du cabinet d’avocats est délicieux. Quelle bande de tocards !
      J’avais vu le second. C’est évident, si on augmente le nombre de chômeurs le salaire moyen diminue. C’est la même mécanique que le PIB qui en augmentant par la dette et la dépense publique vaut des orgasmes aux journaleux, lesquels ne voient pas que le PIB/tête, lui, diminue. Et ce n’est pas l’importation de bac -12 qui arrange les choses.

      1. duff

        C’est surtout l’exportation de bac+5 et autre personnes entrepreunantes qui s’est accelérée ces dernières qui plombent la croissance et la stagnation du gâteau avec toujours plus de part à découper.

        Tiens je viens aussi de réféléchir sur la « trust tax » en entreprise mais c’est valable à l’échelle d’un pays. Quand les gens cessent de se faire confiance et/ou la confiance dans les institutions baisse (lois mal appliquées, corruption etc) c’est comme si on créait des taxes qui pénalisent l’efficacité.

        C’est évident mais comme c’est difficilement quantifiable, ce sera toujours contesté par les Piketty et autres bolchos d’économistes de TV.

    3. Nemrod

      Je plussoie cher Major.
      Quand par hasard je tombe sur un « Journal » télévisé je suis pris d’un sentiment d’étrangeté au sens strict.
      Je vous recommande les journaux régionaux de la 3 …je les pense létaux même à faible doses pour les capacités cognitives.

      1. Higgins

        Un des rares trucs que je regarde encore à la TV, c’est l’émission « Les experts » avec Nicolas Doze. J’ai cessé de regarder l’émission précédente le matin depuis le départ de Stéphane Soulier.

          1. MCA

            D’ailleurs ça en devient étrange quand par hasard on se retrouve face à la télé (allumée).

            Le fait de ne plus la regarder depuis des lustres la rend insupportable.

  7. hub

    des poulets sans tête… et pendant ce temps-là, le Figaro explique doctement que Micron cherche les éléments positifs de son bilan pour que les ministres, en pèlerins, aillent les diffuser dans les régions. Il ne pense qu’à sa réélection.

    1. Aristarkke

      Cette question de ses éléments positifs va être vite répondue…
      Celle de ses éléments négatifs, en revanche…
      J’incline à penser qu’il ne lui sera pas permis de doubler son mandat…

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Ce qui signifierait deux choses :
        que l’état profond planche déjà sur le choix du remplaçant
        que le motif pour le dégager (au hasard, un scandale sexuel ou financier) doit déjà se préparer.

        1. Dr Slump

          Tout le battage qui se fait en ce moment autour des agressions violentes l’insécurité et toussa pourrait servir ce genre de but. Mais c’est un mystère pour moi: quel/le candidat/e crédible pourrait-on bien opposer à Macron?
          Il peut se passer beaucoup de choses en 2 ans, mais qui diable? Le père Noël?

    1. Aloux

      Franchement cela ne me semble même plus impensable, à peine improbable. Et la probabilité que celles de 2022 soient les dernières ou en tout cas les dernières « normales » n’est pas nulle.

    2. Higgins

      Je crois que c’est aux Rencontres d’Aix qui avaient lieu ce WE qu’un intervenant, non-économiste, a rappelé à l’auditoire ce qu’écrivait Montesquieu dans « L’esprit des lois » au sujet du despotisme, régime où un seul, sans lois ni règles, entraîne tout par sa volonté et ses caprices (https:/ /www.les-philosophes.fr/montesquieu/esprit-des-lois/philosophie/Page-3.html). Nous y sommes presque.

        1. Higgins

          Actuellement, je crois que cette dernière n’a plus grand chose à voir avec ce qu’elle était il y a 60 ans. Le livre de Montesquieu était paraît-il le livre de chevet du Général. Ce dernier a malheureusement taillé une cotte trop grande pour ses successeurs.

        2. Aristarkke

          Le Général pratiquait relativement assidûment le référendum…
          Et, lui tenait compte du résultat, sans repasser les plats jusqu’à ce que le résultat lui convienne…
          Cela s’est beaucoup perdu comme questionnement au Peuple dont on se dit volontiers le représentant

          1. MCA

            Cette « démocratie » est une farce où nous assistons impuissants à une inversion continuelle des valeurs façon Orwell.

            Ceux qui sont aux manettes n’en ont rien à faire de l’avis de ceux « d’en bas », ils les considèrent comme du bétail manipulable tout juste digne de leur mépris.

            Il n’y a pas 36 solutions mais 2: ou continuer à subir, ou renverser la table.

            Comme ils ne sont pas idiots, ils surveillent cette société latine comme le lait sur le feu et sont tout prêts à la mater voire la massacrer si elle se radicalise par l’intermédiaire de ceux qui sont là officiellement « pour la protéger ».

            Je me demande toujours quel état d’esprit il faut avoir pour se préparer à exécuter une telle besogne sans avoir d’états d’âme.

            Cette société est devenue inquiétante.

            1. Nemrod

              Sun Tzu nous enseigne qu’il est vain de faire la guerre tant que le rapport de force est défavorable .
              A court terme il faut s’inspirer du comportement des anciens du bloc de l’Est.

          2. Husskarl

            Si De Gaulle y tenait tant, il aurait fait en sorte que le résultat des referendums soient contraignant automatiquement. C’est donc un hypocrite comme les autres.

            1. MCA

              Oui et non;

              Suite au dernier référendum, désavoué il est parti alors que le Sarko lui n’a pas hésité à s’asseoir dessus ( bien que ce référendum ait été réalisé sous Chirac).

              Contrairement à De Gaulle qui était un militaire donc un homme d’honneur, les suivants ne sont que des politiques avec fourberie
              et trahison dans l’ADN.

              1. Husskarl

                Blabla, gouverner c’est prévoir et dans une démocratie les fripouilles arrivent au pouvoir, c’est naturel à ce régime.
                Si il était trop ahuri pour imaginer ça, il avait 10 ans d’âge mental…imaginer avoir des successeurs éternellement honnêtes franchement.
                Quant à l’homme d’honneur qu’il était, ça me fait bien rire. Une fripouille comme les autres sans autre principe que lui. Coucou Pétain, coucou les Orléans, coucou les communistes.

                1. bibi

                  On en est à la Vème république et il y en a encore pour attaquer la constitution, vous pouvez la rédiger comme vous voulez la constitution, cela n’empêche strictement rien, car une constitution c’est juste des mots sur un morceau de papier, et si elle ne convient pas à celui qui prend le pouvoir et bien la change, la constitution ce n’est au final qu’une vulgaire loi.

              2. Higgins

                Je plussoie. Le référendum est une arme à manier avec précautions. Généralement, le corps électoral en fait un vote sanction contre son initiateur. Le Général le comprenait fort bien et il a donc tiré les conséquences logiques du désaveu subit en 1969. D’aucuns se laissent à dire qu’il aurait utilisé ce moyen pour rendre « gaullienne » sa sortie. N’est pas connétable qui veut.
                Depuis, le moyen a été dévoyé. Je me trouvais en Nouvelle-Calédonie à l’automne 87 lors du référendum sur l’indépendance. Mitterrand et sa clique ont subi un désaveu absolu puisque le non à l’indépendance l’a largement emporté. Dans des conditions identiques, de Gaulle aurait démissionné. Vous connaissez la suite. Bien que les différents scrutins qui ont eu lieu depuis sur le Caillou aient confirmé celui de 87, il va encore y avoir une consultation sur ce sujet le mois prochain. À l’heure où l’espace indo-pacifique prend de l’importance où la Chine ne dissimulé plus ses ambitions et où l’île connaît des problèmes industriels lourds (vente programmée d’un site consacré au nickel), il faudrait absolument que le oui à l’indépendance l’emporte !!!

                1. MCA

                  « il faudrait absolument que le oui à l’indépendance l’emporte !!! »

                  Bernard Lugan l’explique très bien sur son blog, les colonies n’ont jamais été rentables, elles ont coûté une blinde à entretenir et une blinde à conserver alors que nous en avons de moins en moins de moyens.

                  S’en débarrasser permettrait des économies substantielles.

                  Sarko avait demandé sournoisement à la Guadeloupe lors des émeutes sous son quinquennat si c’est l’indépendance qu’ils souhaitaient (trop heureux qu’ils acceptent) , mais ils ne sont pas tombés dans le piège; ce qu’on veut c’est le chèque et qu’ensuite que nous puissions en disposer à notre guise en toute liberté.

                  http://bernardlugan.blogspot.com/

  8. Marcello Biondi

    « Par exemple, on imagine déjà de fortes restrictions de liberté applicables jusque dans la sphère privée »
    Par corolaire interdiction des meeting des partis politiques, très pratique si c’est appliqué jusqu’en 2022. La seule parole sera celle d’un gouvernement atteint d’une variante du syndrome de Munchausen par procuration nous inventant du mal et nous apportant par la suite un remède pour nous sauver. Votez pour nous vos sauveurs!

  9. dg

    Dieu sait que l’on peut être très critique a l’égard du gouvernement, mais force est de constater qu’on a des champions de classe olympique qui sont en train de surpasser le notre dans les grandes longueurs:
    Australie, NZ, Royaume Uni où l’on est en train de mette en place un etat policier sans aucun complexe avec flicage, arrestations quasiment arbitraires et surveillance policière sur les réseaux sociaux des dangereux récalcitrants et maintenant Israel qui vient d’ordonner un nouveau lockdown de 3 semaines!. Au Canada aussi, ils semblent tentés par le totalitarisme sanitaire mais il y a eu une énorme manif (100.000 personnes) au Quebec.

    1. Higgins

      Oui. C’est très inquiètant surtout que les pays les plus répressifs sont ceux qui, par essence, sont les mieux armés contre le totalitarisme. Orwell doit se retourner dans sa tombe.

      1. dg

        Extrêmement inquiétant, en Occcident la tendance est générale, ou presque.
        Sauf là ou l’on ne l’aurait pas attendu de prime abord: la bonne vieille sociale démocratie suèdoise et….. l’Allemagne !

        1. durru

          A mon avis, c’est tout simplement une fuite en avant causée par la gestion désastrueuse de la crise au tout début. D’autres pays pas forcément exemples pour la protection des libertés, notamment situées plus à l’Est, ne sont pas tombés dans ce genre d’excès.
          Après, vu que l’occasion s’est présentée, il fallait pas rater la crise non plus. C’est donc inquiétant, effectivement.

          1. Gosseyn

            C’est plus profond que cela. La nature de l’État ayant insidieusement changé, du fait de la représentation politique directe de puissances d’argent corrompues et de la course aux avantages personnels que permettent les hautes fonctions, les contradictions entre les valeurs affichées et les pratiques réelles deviennent de plus en plus visibles.
            Ce qui explique, entre autres originalités, des discours supposément destinés à relier les pièces de ce puzzle en voie de dislocation.

  10. taisson

    Citation Wikipédia:

    « Les caractéristiques habituellement retenues pour définir le totalitarisme sont : d’une part, un monopole idéologique, c’est-à-dire la conception d’une vérité qui ne supporte aucun doute, ne tolère aucune critique, est imposée à tous et se trouve orientée par la lutte contre les ennemis du régime, et d’autre part un parti unique qui contrôle la totalité de l’appareil étatique, c’est-à-dire dispose de l’ensemble des moyens de communication de masse utilisés comme des instruments de propagande, crée des structures d’embrigadement de chaque catégorie de la société et dispose d’une direction centrale de l’économie. »

    Est il obligatoire que ces points soient gérés par un « chef » pour faire du vrai totalitarisme ?
    Les système dits « démocratiques » ne deviennent ils pas totalitaires simplement en glissant lentement dans la suradministration ou tout doit être réglementé de façon exhaustive ? Plus besoin de führer charismatique, ça marche tout seul !

    En tous cas, on va de plus en plus vite coller à le définition !

    De plus en, ce virus rend bien des services…Et de plus en plus, pour beaucoup de leaders opportunistes, il aurait été dommage qu’il n’existe pas !!

  11. durru

    Patron, je suis désolé, mais la réalité dépasse l’affliction… Vous dites :
    « à septembre où on teste avidement même des porteurs de rhumes ou les personnes vaguement soupçonnées, sans guère de discrimination »
    Un proche ami à moi s’est retrouvé en (auto-)isolement après avoir été en contact avec plusieurs collègues de travail qui étaient des contacts avérés d’un malade covid confirmé. Toutefois, il lui a été refusé le moindre test, il fallait d’abord vérifier si ses contacts directs étaient ou non porteurs. Pile à la rentrée.

    On nage en plein Kafka, il n’y a plus de repère (ni de repaire, dirait l’autre)…

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Le problème des tests, c’est qu’il décèle la présence du virus, mais sans mesure de la charge virale. Ceux qui sont peu porteurs et ont donc peu de chance d’être malade ou contagieux sont sur le même plan que ceux qui sont réellement malades. Cela rajoute de la confusion au lieu d’en supprimer.

      1. douar

        L’exemple de la charge virale de mars de 100 Millions de virus/ml de sang vs UN seul virus/ml de sang aujourd’hui, tous les deux positifs est parlant , même pour les béotiens. Avec une faible charge virale, peu de transmission.
        Problème, il faut aller chercher l’info, car l’info ne viendra pas à toi, avec les canaux habituels.
        Et le péquin moyen, lui, écoute les canaux habituels.

        Je suis en train de relancer des activités de loisir (choeur), mais déjà, des réponses, « désolée, avec le contexte sanitaire actuel… pas possible  » etc….
        Restez donc terrées dans votre trou (étrangement, ce sont uniquement les femmes qui répondent par la négative).
        ça ne me dérangerait pas plus que ça, mais ces personnes sont retraitées et ce faisant, elles alimentent la peur qui paralyse la reprise économique: ce sont les jeunes qui trinquent.

        1. Jeanne ère

          Eh bien nous, nous reprenons, Chorale à l’Ecole de Musique.
          Avec des consignes préfectorales,je suppose, stupides :

          « Consignes :
          Masque pour entrer dans la salle
          Ne pas stationner dans le couloir et ne pas se croiser
          Gel hydro à disposition à l’entrée pour lavage des mains
          Seules 2 personnes installent et rangent les chaises
          Masque obligatoire en station debout »

          Il est évident que lorsqu’on chante debout, on élimine plus de virus que lorsqu’on chante assis.

          le Corona préfère sans aucun doute l’altitude!

          1. douar

            nous, nous avons trouvé une salle privée, hors école de musique (trop contraignant) c’est chacun gère sa chaise, il la prend dans le tas et la ramène à sa place. Gel hydroalcoolique à l’entrée, okazou, Point.

            Les directives pour notre école de musique sont complexes, voires ubuesques (préfecture oblige), avec, à la fin des instructions écrites, en petit, si les règles sont impossibles à tenir, démer..ez vous!
            Il n’y a pas à dire, quand on n’est pas tenu par la sphère publique, qu’est ce qu’on respire!

            1. Jeanne ère

              Je rajoute des précisions (la 1ere répétition était hier soir.)

              Donc en plus de ces consignes, il s’en est rajouté d’autres!
              Le maître de chœur doit porter un masque s’il chante.
              Mais celui-ci n’est pas nécessaire si, en même temps, il joue du piano.

              Si, à l’école de musique, on joue de la harpe : pas besoin de masque.

              Mais le clou de l’histoire : si on joue de la flûte, il faut porter un masque! (avec une flute traversière, peut être peut on la glisser sous le masque ( 🙂 )
              La prof de flûte, qui nous racontait cela, était totalement stupéfaite, voire effondrée devant ces âneries (préfectorales, j’imagine, car la mairie attendait d’autres précisions pour nous faire signer cette « con vention)

            2. Jacques Huse de Royaumont

              Le problème, hors de la sphère publique, c’est que la répression des fraudes ou l’inspection du travail peut débarquer à tout instant. C’est une véritable épée de Damoclès : avec ce protocole sanitaire, ces tueurs stipendiés ont tous les prétextes qu’ils veulent pour fermer ces officines capitalistes qui osent vivre hors de l’état.

          2. Dr Slump

            Chacun fait son truc à sa sauce, peu importe que ce soit incohérent, inefficace, ou les deux, c’est juste histoire de dire qu’ils ont fait quelque chose. Surtout, ne pas rien faire, et surtout, maintenir l’illusion que l’état contrôle. Il en va de la crédibilité de leur système de sécu que le monde entier nous envie. Scrogneugneu!

      2. jsp

        La PCR « de base » proposée donne un résultat + ou – , présence détectée ou non de matériel génétique viral (sans savoir si le virus est vivant ou non). Il y a aussi des PCR quantitatives (ou semi-quantitatives) qui donnent un résultat un peu / beaucoup / énormément . Et les sérologies des anticorps pour rechercher l’ancienneté de l’infection . Voir le pdf de l’HAS : CMGF mini session tests covid-19.

  12. Aristarkke

    Dites Patron :un souriceau pour le harfang, c’est pas un peu juste pour la sustentation d’icelui ?
    Ou c’est pour illustrer le rapport de forces entre l’Occupant Intérieur et la masse tribuable ???

  13. jdrien

    Hors sujet (peut-être), skyfall.fr ne répond plus
    firefox affiche : Attention : risque probable de sécurité
    et chrome : Site non installé
    piratage ou censure?

  14. Murps

    Un petit coup de rasoir d’Occam.
    Je pencherai pour un simple plantage de la gestion du serveur par l’utilisateur (genre mise à jour wordpress foirée).

  15. MCA

    Ce que j’en retiens c’est que plus on teste et oh surprise! plus on découvre de « contaminés », tests relativisés par leur fiabilité.
    Par contre les admissions en urgences et les morts sont globalement stables voire en régression.
    Donc… les affolés au pouvoir ne savent plus comment agir pour masquer la catastrophe dont ils sont les responsables par peur et incompétence.

    J’insiste :

        1. cesar tichot

          ce que dit montagnier n’est pas idiot encore faut il avoir un peu de culture scientifique avant de faire ce type de commentaire. Il y a bien des gens qui font confiance aux décisions du gouvernement alors qu’aucune étude scientifique n’atteste de la pertinence de ces décisions

    1. Bol

      Toussaint est un tocard qui a trouvé le bon filon pour faire parler de lui. Ses prédictions du début d’année étaient fausses.
      Les admissions hospitalisations repartent à la hausse depuis mi-juillet en métropole. Le mouvement est localisé (certains endroits ça bouge, d’autre non). Depuis 15 jours il y a plus d’entrées que de sorties, les réas se reremplissent.
      Dans le 13 (Marseille), les 70 lits de réa covid sont plein depuis la semaine dernière. 35 nouveaux lits ont été ouverts, hier il n’en restait que 4 disponibles. L’activité « normale «  de l’hôpital va donc bientôt être impactée.
      Ça monte dans le 69, le 33, le 31, le 38…et ça commence dans le 75-93. Il semble y avoir un décalage de 2-3 semaines avec Marseille.
      Les décès commencent à être impactés (et vont très bientôt l’être plus).
      La France n’est pas le seul pays avec résurgence.

      Actuellement, les réas « normales » sont pleines à 80-90% (activité normale + retard début d’année). Le covid impactera très vite le fonctionnement.

      Sinon, toujours la même chose: décès principalement chez les plus de 65 ans (mais pas que « les mourants » comme j’ai pu le lire!), séquelles (le truc dont on se doutait que ça arriverait because SARS 1) reconnues par l’OMS, en cours d’estimation. Au Royaume-Uni il est estimé que 60 000 personnes présenteraient ces séquelles (neurologiques, cardiaques). En France séquelles totalement invisibilisees, si le gouvernement cherche à « faire peur », pourquoi cacher ces séquelles chez les « jeunes actifs »?

      Bref, faites-en ce que vous voulez, pleurez au mensonge, virus de la peur etc…par contre je laisse ce message pour les gens qui liraient ces commentaires et croiraient vos mensonges.

      Les données hospitalières sont disponibles sur data gouv.fr Santé Publique France pour ceux qui veulent vérifier eux-mêmes.

        1. Bol

          Les pays ayant des politiques volontaristes et tapant fort (et brièvement) en cas de résurgence vivent au quotidien avec moins de restrictions que nous.

          Les pays comme la Suède qui ont ciblé les lieux de supercontamination (bars, restos, grands rassemblements), ont une population qui fait gaffe (réduction de 60% de la mobilité en Suède sans interdiction) vivent au quotidien avec moins de restrictions que nous.

          Et le tout avec au pire autant de cas/décès que nous.

          Ici les gens veulent le beurre, l’argent du beurre, le cul de la crémière, n’ont aucun sens du collectif, ne comprennent pas qu’un petit effort peu permettre d’éviter de gros sacrifices par la suite.

          J’ai du mal à croire que le libéralisme puisse exister avec ce type de comportement. Ça ne peut pas marcher si les gens ne sont pas responsables.

          C’est votre choix de « vivre moins longtemps ». En refusant tout changement de comportement vous l’imposez aux autres.

          Un couple d’amis de mes beaux-parents est décédé de cette saloperie (début soixantaine): je ne le souhaite à personne, c’est vraiment moche comme mort.

          Par ailleurs les cas se multiplient de trentenaires ayant leur vie bousillée à cause des séquelles. Sympa pour eux.

          Par ailleurs, 60% des gens diminuent d’eux-mêmes leur consommation en cas de propagation de l’épidémie. Même s’il n’y a aucun confinement (et je ne souhaite aucunement un confinement), si l’épidémie est présente en fin d’année, les commerçants crèveront.

          Enfin vu nos mauvais chiffres on est « ban » de différents pays, où on se tape des quarantaines. C’est la misère pour les entreprises avec activités à l’international (on n’installe pas une machine à distance), et certaines ne vont pas tarder à crever.

          1. Husskarl

            Je ne veux qu’une chose, la liberté pour chacun.

            Quant aux trentenaires à la vie bousillée, j’attends vos stats et sources avec impatience.

            1. Bol

              Alors pour voir les effets à long terme, il faut pouvoir étudier le long terme, ce qui est chaud sur une épidémie récente. Mais on a déjà des indications:

              En Angleterre:
              https://www.theguardian.com/society/2020/sep/08/60000-may-have-long-covid-for-more-than-three-months-uk-study

              OMS
              https://www.lci.fr/sante/coronavirus-oms-reconnait-l-existence-de-sequelles-a-long-terme-du-covid-19-2162856.html

              Neurologique

              https://www.rtl.fr/actu/bien-etre/covid-le-virus-serait-capable-d-envahir-le-cerveau-d-apres-une-etude-7800795204
              (Et là-dessus je connais le Pr Iwasaki, très bon niveau et pas alarmiste, étude sérieuse)

              Séquelles cardiaques

              https://jamanetwork.com/journals/jamacardiology/fullarticle/2768916
              (Faible cohorte, 78% c’est sans doute surestimé, mais séquelles cardiaques observées aussi ailleurs).

              CDC (moyen terme étudié uniquement)

              https://www.cdc.gov/mmwr/volumes/69/wr/mm6930e1.htm

              Nature

              https://www.nature.com/articles/d41586-020-02598-6

              Un témoignage

              https://theconversation.com/im-a-covid-19-long-hauler-and-an-epidemiologist-heres-how-it-feels-when-symptoms-last-for-months-143676

              Pour d’autres témoignages il suffit de taper covid long hauler, vous en trouverez plein. En français plein de témoignages sur Twitter #apresJ20.

              En France une étude appelée Cocolate a été lancée.

              Ces séquelles ne sont pas surprenantes, des séquelles avaient déjà été observée lors du 1er SARS (et là on a du recul…par exemple des séquelles osseuses sont apparues mais bien après).

              Sur ces séquelles :

              https://www.vidal.fr/actualites/25119/covid_19_quelles_sequelles_a_long_terme_l_experience_du_sras_et_du_mers/

              1. Pythagore

                Cher Bol, le problème, c’est que tt ceci est complètement sorti du contexte, et que cela ne revient qu’à se faire peur.
                Pour rester sur les morts: il y a 600.000 morts par an en France, soit sur une durée de vie 80×600.000, 48.000.000 de morts. Sur cette même durée de vie, il y aura eu p-e 60.000 morts du COVID à supposer que l’épidémie frappe 2 ans de suite.
                3500 morts/an sur les routes => 280.000 morts sur une vie
                9000 morts/an accidents domestiques => 720.000 morts sur une vie.
                Avez vous arrêté de prendre la voiture ou le vélo, de faire bouillir de l’eau, de monter aux échelles.
                Combien de gens par an se détruises le genoux, ou le dos, séquelles à vie dans le quotidien, en tombant d’une échelle, de vélo à ski ?
                Est ce que les gens se cloîtrent chez eux pour autant ?
                Aligner des chiffres de morts et de séquelles tous complètement sortis de toute autre réalité est ridicule. La vie est dangereuse, et le covid s’il n’est pas inoffensif, ce n’est pas la grippe espagnole non plus.
                On porte un masque FFP2 ds les situations qui l’exige, on se lave les mains, et basta.
                Pas besoin de faire peur à tt le monde, parce que si vous voulez commencer à vous faire peur, je peux vous trouver une centaine d’autres menaces pires que le covid.
                D’ailleurs, si il y a plein de gens qui ne respectent pas les consignes, malgré la per entretenue, c’est que cela ne marche pas.

                1. Bol

                  Ok, pour parler simple:
                  – une personne de plus de 55, sur les 5 semaines de covid en Angleterre, avait plus de chance de mourir du covid que de toutes les autres causes de mortalité réunie (en tant normal, pas période de confinement où les risques étaient diminués). Soit 2 fois plus de chance de mourir qu’en temps normal en période épidémique.
                  – pour les séquelles, c’est pas abordé dans l’étude. Cependant en Asie c’est pris très au sérieux, car ces personnes deviennent des « poids » pour la société, beaucoup ne pouvant reprendre leur activité précédente.

                  Et je ne comprends pas tout ce délire sur la peur. Cette peur elle est très latine. Elle n’existe pas dans les pays pragmatiques, qui font ce qu’il faut.

                  Les histoires de « les fragiles portent des FFP2 », c’est de la foutaise. Déjà parce qu’il est impossible de porter un FFP2 longtemps. Ensuite parce qu’une partie des fragiles ne peut tout simplement pas en porter. Ça a été étudié, les différentes stratégies sur le port du masque, et FFP2 pour les fragiles ça marche pas.

                  Par ailleurs je ne suis aucunement pour se cloîtrer chez soi, c’est l’inverse que je souhaite, vivre le plus normalement possible. Ça demande masque en lieu clos, lavage de main, pas de bise, pas de gros rassemblements. Voilà les conditions, le reste on peut faire ce qu’on veut.

                  Mais c’est trop demander à une partie de la population qui veut « la libertay ».

                  1. Higgins

                    Visiblement, il semble que vous êtes atteinte d’une forme rare et virulente de cette maladie. Faites vous dépister rapidement et faites-vous soigner à autre chose que l’hydroxichloroquine qui, comme vous le savez, est avant tout un dangereux tueur. Dans votre cas, une psychothérapie complémentaire devrait améliorer votre situation et vous aider à vous débarrasser de vos psychoses et autres névroses. Commencez toute seule en ne regardant plus le journal TV, en éteignant votre radio et en ne lisant plus notre célèbre presse. Le sevrage sera dur vu votre état mais il sera payant.
                    Comme le vous l’ai dit dans un autre post, je vous plains sincèrement

                    1. petit-chat

                      C’est sa nouvelle religion, laissons-la vivre avec son masque, ses vaccins hebdomadaires et sa rage de ne pas pouvoir propager sa bonne parole.

                    2. Aristarkke

                      Et l’hydroxichloroquine a pu sévir tranquillou pendant sept décennies avant que de courageux politiques grançais ne la démasquent et l’interdisent illico presto…
                      Comme le communisme sauf que pour celui-là, bon nombre de Grançais sont pour la continuité ou le retour de ce traitement, injustement empêché de triompher à cause de versions frelatées qu’étaient pas les bonnes ! 😥

          2. douar

            Nos chiffres ne sont pas plus mauvais que nos voisins: mortalité basse; bien sûr, on détecte des cas, mais n’importe comment sans tenir compte de la charge virale et 97% des gens détectés sont négatifs.
            Votre couple décédé, c’était quand? mars/avril ou juillet?
            Par contre, les morts collatéraux arrivent avec les dépressions, suicides.
            Perso, j’ouvrirais tout, sans masque. Retour à la normale, avec une surveillance pour les personnes à risques (comme pour une grippe d’ailleurs).

            Truc marrant: « on » m’a affirmé qu’une copine d’une connaissance était décédée du Covid19 en juillet, à 20 ans. Un peu étonné, je recherche dans tous les sens: rien, absolument aucune trace d’un décès d’une si jeune personne (un cas en Belgique, de 16 ans mais avec comorbidité). Bref, rumeur sans fondement, mais qui refroidit immanquablement les partisans d’une plus grande liberté.

            1. Bol

              En mars, Paris.

              Ouvrir tout c’est possible si les gens sont responsables. Ils ont prouvé cet été qu’ils ne l’étaient pas. Et les gens qui disent ici « je ne changerai rien à mes habitudes » le prouvent encore ( ou qui propagent de fausses infos).

              On dit toujours qu’il n’y a pas de repas gratuit. Bah oui, c’est une épidémie, pas de repas gratuit, il y a des efforts à faire pour passer ça avec le moins de dégâts possibles. Les gens qui refusent demandent un repas gratuit. Les conséquences, si eux ne les vivent pas, d’autres les vivront, à cause de manière dont le virus se propage. C’est juste comme ça, les épidémies ça arrive. Par contre c’est la première fois que j’entends parler d’une épidémie où les gens disent « moi je ne veux rien faire parce que je me fous d’être touché/que mes proches soient touchés parce que moi j’estime que je m’en fous/que c’est pas grave ».

              1. Dr Slump

                « Par contre c’est la première fois que j’entends parler d’une épidémie où les gens disent « moi je ne veux rien faire parce que je me fous d’être touché/que mes proches soient touchés parce que moi j’estime que je m’en fous/que c’est pas grave ».

                D’abord c’est la première fois que nous vivons une épidémie de covid-19… s’il faut en appeler à Mr de Lapalisse on n’est pas rendu.
                Et à propos de gens qui se foutent d’infecter les autres, perso je n’ai jamais rien entendu de tel, et personne ici n’a jamais tenu ce genre de propos. Je ne sais pas quel genre de voisinage vous avez, mais si c’est bien là leur mentalité, c’est à eux qu’il faut s’en prendre, en évitant de généraliser à toute la population française: le pays n’est pas entièrement peuplé d’abrutis congénitaux, merci.

                Le point où je vous rejoins, c’est que les pays anglo-saxons font beaucoup plus attention à ne pas colporter leurs germes quand ils sont malades, et ont couramment le réflexe d’utiliser gel et prise de distance, de désinfecter téléphones et claviers de bureau. Les « germs » sont même un peu une obsession aux Etats-Unis, et il y a une éducation à faire à ce sujet en France. Mais ça ne justifie tout pas l’autoritarisme, l’arbitraire et l’incohérence dont a fait preuve l’état français dans la gestion de cette épidémie.

                1. Bol

                  Ah non mais moi je suis pour taper ultra fort sur les couillons et laisser les autres vivre…par contre j’ai été soufflée par le nombre de couillons, vous êtes chanceux si vous n’en avez pas beaucoup.

                  Pour les épidémies, c’est bien ce que je dis: la sécurité sanitaire en France fait que les gens réagissent bizarrement.

                  J’ai pour ma part vécu une épidémie, et vécu dans un pays non safe sur le plan sanitaire, d’où le fait que j’hallucine sur le refus de certaines règles simples. J’hallucine aussi sur le « vous avez peur »: moi je crois que ça se gère, même si rien n’est prouvé encore j’espère qu’il y aura l’immunité qui jouera, je serre les fesses le temps que ça passe et voilà. Ce qui me fait peur c’est d’être enfermée chez moi.

                  On le sait bien que l’Etat va réagir n’importe comment: le mieux c’est de faire ce qu’il faut pour réguler nous même l’épidémie. Je travaille sur le sujet, du coup j’ai bien vu dès juillet le début de reprise. Même si on n’aime pas, il faut se faire à l’idée: reprise—> l’Etat va cogner sur tout le monde. Du coup le mieux pour éviter ça c’est faire ce qu’il faut pour limiter la reprise.

                  En plus, vraiment, ça a un impact sur l’économie. Les pays étrangers nous ferment les frontières /mettent en quarantaine, ça a un impact sur les boîtes qui bossent à l’international. Et plus ça se propagera, plus ça touchera toutes les boîtes (et encore pire si l’Etat s’y met).

                  Et le problème, c’est vraiment le mode de propagation de l’épidémie : il suffit de pas beaucoup de couillons pour pourrir le truc. A contrario quand les gens font gaffe ça se gère plutôt bien.

                  1. « Ah non mais moi je suis pour taper ultra fort sur les couillons et laisser les autres vivre »
                    Ah bah c’est toujours plus facile à écrire quand c’est soi-même qui définit qui est couillon et qui ne l’est pas.

                    Evidemment, si c’est quelqu’un qui a des critères très différents des vôtres, faudra pas venir vous plaindre qu’on vous tape dessus ultrafort.

                    Magnifique illustration du problème français, en une phrase.

                    1. Bol

                      Le problème français, c’est peut-être justement de gueuler sans arrêt sans rien proposer? Vous proposez quoi? Laisser couler? On aura à la fois la crise sanitaire et la crise économique ?

                      Action ciblée ? Il y aura des perdants, et personne ne veut être perdant.

                      Taper sur les couillons? « Ah bah non parce qu’on est toujours le couillon d’un autre ».

                      Magnifique.

                      Allemagne : une américaine positive qui a délibérément ignoré la quarantaine risque 250 000 euros d’amende.

                      Suède: fermeture des bars et restos qui n’appliquent pas les règles de distanciation.

                      Corée du Sud, Taïwan: amende pour la propagation de fake news sur le sujet.

                      Les allemands viennent de communiquer. Ils ne veulent pas de reprise de l’épidémie à cause des conséquences économiques, ça tuerait la reprise.

                      Tous des cons visiblement.

                    2. Higgins

                      Bol, j’ai un bon copain qui a fait trois semaines de coma artificiel en février-mars cause COVID. Il a fait partie des premiers hospitalisés évacués en province. Il s’en est sorti. La semaine précédent son hospitalisation, nous travaillions ensemble et nous avons tous les deux assistés à un cocktail d’ouverture avec la présence de nombreux personnes originaires de pays d’Asie impactés. Trois d’entre elles sont mortes de ce virus dans le mois suivant. Ce truc, le virus pas mon copain, ne m’est donc pas inconnu mais je persiste à penser, plusieurs mois plus tard, que le confinement était une stupidité et que rien ne justifie l’hystérie actuelle. Je bannis donc tout ce qui peut venir des médias officiels qui dépassent de loin toutes les limites connues de la flagornerie. Confondre comme c’est le cas le nombre de cas décelé positif par des tests pas très fiables et le nombre de morts Covid relève simplement de l’escroquerie intellectuelle. En dehors de dissimuler les nombreuses erreurs commises sans parler de l’incompétence observée, j’ai du mal à comprendre l’attitude officielle des autorités. Cette crise est bien plus qu’une crise sanitaire. Rien n’est besoin d’en rajouter.

                    3. Aristarkke

                      Major, c’est de la comm’ pour donner à croire que l’Etat maman veille soigneusement sur nous. Genre Tuco sur Blondin…

                    4. Pythagore

                      « une américaine positive qui a délibérément ignoré la quarantaine risque 250 000 euros d’amende. »
                      Faux, elle risque 2000EUR ou jusqu’à 25.000 suivant les sources.

                  2. Pythagore

                    « Ah non mais moi je suis pour taper ultra fort sur les couillons »
                    La politique du gvt doit donc vous convenir, puisqu’ils passent leur tps à taper sur les couillons à coup de LBD et d’amende de 135EUR, entre autre.

          3. bob razovski

            Ah ça… les séquelles…

            Avant, t’y crois pas. Après, faut vivre avec. Et c’est pas facile. On est deux dans mon service à être impacté. Ce virus n’est pas qu’une légende, bien que beaucoup soient encore convaincus du contraire.

            1. Nemrod

              Personne a dit ça.
              H16 a été un des premiers à dire que nous aurions des problèmes alors même que les sonneurs de tocsin d’aujourd’hui minimisaient.
              Une position équilibrée avec prise en compte de la réalité du risque serait souhaitable mais illusoire apparemment.

              1. bob razovski

                Bonjour Nemrod,
                Personne n’a dit ça ICI, nuance… En effet, H16 était le premier à dire que ça ne serait pas « qu’une simple grippounette ».
                Mais que tant qu’on n’est pas touché, on « peut » avoir tendance à, soit minimiser l’importance du truc, soit carrément hurler au complot.. C’est quand on est définitivement impacté qu’on se rend compte de la saloperie que c’est. Trop tard…

                1. Nemrod

                  J’ai des amis qui l’ont eu.
                  Une d’entre eux à une forme Covid-long.
                  Il est vrai que c’est la merde…fatigue, anosmie, agueusie qui commencent à céder peu à peu.

                  Toujours est il qu’elle et son mari ont chopé le truc à l’époque ou le risque était carrément nié et le masque de la science fiction.
                  Fin Février.
                  Ils ont d’ailleurs été veauté…hein !

                  Alors que moi, j’y suis pas allé et que j’avais un masque en réunion.

                  Mais ils suivent bien comme il faut ce que dit le Gouvernemaman.
                  C’est l’essentiel.

          4. durru

            « En refusant tout changement de comportement vous l’imposez aux autres. »
            Non, ce n’est pas ça. Ce qu’on refuse, c’est de se voir imposer le comportement. Ce n’est pas (du tout) la même chose.

            Dans votre analyse, vous oubliez un « détail » : le total manque de rigueur, de logique, d’organisation, etc. du gouvernement dans la gestion de cette crise a naturellement décrédibilisé toutes leurs actions aux yeux de la population, même celles potentiellement utiles, comme le port du masque.
            Comment voulez-vous que les gens soient convaincus de l’utilité du masque lorsque les mêmes guignols affirment d’abord qu’il est inutile pour le citoyen lambda, allant jusqu’à interdire son port (par ex, pour les forces de l’ordre), pour ensuite forcer les gens à le porter même à l’extérieur et seuls ? Ce n’est qu’un exemple.

            1. Bol

              Je suis d’accord sur la cacophonie du gouvernement. Laissez-le pisser, y’a plein de bonnes sources d’infos sur internet! Si vous en voulez je peux vous en donner (par contre la plupart sont en anglais). Pas des alarmistes qui font autant de mal que les yarien, des gens qui étudie le virus, qui sont médecins, statisticiens, et pour le moment ont bien décrit les choses.

          5. Pythagore

            « Ça ne peut pas marcher si les gens ne sont pas responsables. »
            Les gens sont comme-ci, les gens sont comme ca, ca sonne comme nos politiques qui décidément trouvent tjs la faute chez les français qui ne sont jamais comme il faudrait.
            Vous inversez cause et conséquence.
            Un alpiniste qui fait de l’escalade libre ne prendra pas les même risques que celui qui est encordé.
            En France, on a (ou on nous fait croire qu’on a) la corde, le filet de sécurité et le parachute. Par ailleurs les gens sont traités comme des débiles mentaux: fais pas si, fait pas ca…….interdits et obligations à tous les étages. Il n’est jamais fait appel à leur jugement personnel.
            Supprimer la corde, le filet et le parachute, informer les gens sur les risques, qui est impacté, les moyens de se protéger (mars 2020: le masque n’est pas utile, je vous le rappel) et l’instinct de survie fera le reste.
            Si vous ne connaissez pas l’analyse transactionnelle, je vous invite à vous y intéresser et vous verrez que les politiques+média font exactement ce qu’il faut pour que les gens se comportent comme des irresponsables.

            1. Bol

              Je suis d’accord sur le fait que le gouvernement et les médias gèrent n’importe comment la com. Mon premier post était lié à cela (raconter des converties en disant que hospis et réas sont stables).

              J’ai des doutes sur l’instinct de survie…quand je vois des gens dire qu’ils se foutent complètement des conséquences, que tout ce qu’ils veulent c’est vivre exactement comme avant, et tapent une crise quand on leur demande de mettre un masque au Super U ou pour aller voir Mamie en EHPAD.

              Je me demande si ce n’est pas dû au fait que la France soit safe au niveau sanitaire…dans plein de pays on a des maladies et au quotidien on fait ce qu’il faut pour pas les choper, du coup les trucs style « pas faire la bise » ça parait juste normal et aucunement une contrainte…

              Mention spéciale au gvt qui n’applique pas ce qu’il préconise. Je vous l’accorde à 100%.

              Après, au final c’est nous qui allons bouffer les conséquences plus qu’eux, du coup faut mieux ne pas compter sur eux et justement tout faire pour éviter de leur donner la justification pour y mettre les doigts.

      1. RV

        Je refuse d’acheter de la quantité de vie avec de la qualité.
        Mets toi un FFP2 sur la nifle, change le toutes les 4 heures, ne le tripote pas toutes les 2 minutes, lave toi les mains dès que tu as touché quelque chose, et désinfecte à l’alcool, reste à 2 mètres, enferme-toi, MAIS FOUT LA PAIX aux autres !!
        S’ils doivent en crever (ce qui reste trèèèèèèès improbable) c’est LEUR problème.

        1. Bol

          Exactement ce que je disais plus haut. Et ça viendra chialer contre le gouvernement quand l’économie s’écroulera. Ou chialer si ça a un covid long, ou si un proche doit aller en réa.

          C’est une foutue épidémie, elle se gère avec les gens qui font pas les cons, pas avec le gouvernement.

          Je vous enverrai la facture si la boîte de mon mari ferme et il se retrouve au chômage. Comment ça vous voulez pas? Ah oui, un grand libéral encore qui refuse d’assumer les conséquences de ses actes…

          Et ça va citer la grève après…

          1. Husskarl

            L’économie s’écroule à cause des mesures étatiques. Inversion accusatoire.

            Quand à votre facture si votre boite ferme, je crois que vous n’avez pas encore compris le libéralisme économique…

          2. « ça viendra chialer contre le gouvernement quand l’économie s’écroulera »
            L’économie s’écroule déjà, et c’est bel et bien la faute du gouvernement.

            « C’est une foutue épidémie, elle se gère avec les gens qui font pas les cons, pas avec le gouvernement. »
            Ben pour le moment, c’est le gouvernement qui empile les âneries. Il n’y a pas de gestion.

            « Comment ça vous voulez pas? « 
            La bonne blague. La facture sera envoyée, quoi qu’il arrive, à tout le monde pour toutes les boîtes. On a déjà largement commencé à payer.

            1. Bol

              Le gouvernement n’aide pas, c’est clair, mais actuellement au niveau économique aucun pays ne s’en sort. Ceux qui ont bien géré commencent à peine à s’en remettre et font tout pour éviter une résurgence histoire de ne pas casser la reprise. Les actions des gouvernements ont un impact au niveau économique, mais le driver c’est l’épidémie.

              Et je suis désolée, mais les gens qui font les cons à refuser de faire gaffe, c’est à dire (attention c’est hyper compliqué) refuser de se bidouiller, de faire des fêtes à 250, et de mettre un masque en lieu clos (y’en a quand même moins qui refusent de se laver les mains), ce sont eux les vrais responsables. La débilité du gouvernement ça en rajoute une couche.

              Les mesures à la con, elles sont prises pourquoi? Parce que les réas se remplissent. Et elles se remplissent pour quoi? Parce que les gens font des fêtes à XXX personnes sans faire gaffe, et refusent d’arreter de claquer la bise.

              C’est tendre le bâton pour se faire battre. Perso j’ai fait gaffe, en attendant la boîte de mon mari est en difficultés parce qu’à cause de la flambée il peut plus travailler correctement à l’étranger, je me retrouve à porter un masque même en rue vide, manquerait plus qu’un membre de la famille (qui fait gaffe aussi, mais ne peut rien faire contre ses trouduc de voisins) finisse en réa.

              Je vais pas gueuler contre des pays qui imposent des restrictions aux frontières pour contrôler l’épidémie chez eux. Par contre contre les « je fais tout pareil qu’avant on m’enlèvera pas la liberté « ), si. C’est eux les principaux responsables.

              1. « actuellement au niveau économique aucun pays ne s’en sort »
                Ceci est faux.

                « Les mesures à la con, elles sont prises pourquoi? »
                Par définition, une mesure à la con, rien ne la justifie.

                parce qu’à cause de la flambée il peut plus travailler correctement à l’étranger
                Non. À cause de la fermeture des frontières, i.e. à cause d’une restriction imposée par les gouvernements.

                1. Bol

                  Pour les pays non impactés économiquement, je veux bien des exemples. Je n’en connais pas.

                  Pour les mesures à la con, c’est le principe de réalité : on vit dans ce monde là, dans ce pays là, c’était largement prévisible qu’on aurait du n’importe quoi.

                  C’était largement prévisible que des pays fermeraient les frontières.

                  Je ne comprends absolument pas les français : j’ai vécu dans des pays avec des maladies, on faisait gaffe, point. C’était pas stressant, ça faisait partie de la vie. Jamais entendu ces débilités de dictature sanitaire pour des mesures du quotidien (je ne parle pas des mesures exceptionnelles type fermeture des commerces, port du masque partout tout le temps etc…).

                  On peut argumenter des plombes sur ce qui se passe, sur ce qui ne va pas avec ce que fait/ne fait pas le gouvernement, la réalité est là:
                  – Si on fait pas gaffe, on a une reprise épidémique (en cours dans certains coins en France).
                  – On ne sait pas jusqu’où ça peut remonter – infos contradictoires sur l’immunité
                  – qui dit reprise épidémique dit impact sur l’économie – il y a une itv très intéressante de Tegnell (Suède) dans le Financial Times là-dessus.
                  – si tout le monde fait gaffe et respecte quelques mesures simples, ça se propage vachement moins
                  – Moins ça se propage, moins on risque d’avoir des mesures à la con et des conséquences économiques.

                  Je suis pas dans la théorie ou dans le « ce serait mieux si c’était comme ça là ». Je suis dans ce qui se passe actuellement.

                  Le gros problème de cette maladie c’est son mode de propagation (événements de superpropagation). Du coup il suffit d’un faible pourcentage de personnes qui font n’importe quoi pour la faire repartir. C’est du délire de risquer toutes ces conséquences parce qu’on veut embrasser toute sa famille aux cousinages, gueuler dans un bar pour un match de foot, ou pas mettre un masque dans un magasin blindé !

                  1. « pays non impactés économiquement »
                    On passe de « aucun pays ne s’en sort » à « non impacté ». Un peu de cohérence, merci. Sinon, il y a pléthore de pays qui ne sont pas à la rue économiquement (en gros, toute l’Europe du Nord, la Corée du Sud, le Japon, etc.). La France, la Belgique, l’Espagne et l’Italie, où la santé est massivement collectivisée, sont aussi ceux qui ont le plus souffert économiquement. A ceci s’ajoute les politiques économiques débilissimes (létapéra) de certains, qui accroissent le problème.

                    Donc non, tout le monde n’est pas dans le même train, très loin s’en faut.

                    « Moins ça se propage, moins on risque d’avoir des mesures à la con et des conséquences économiques. »
                    C’est objectivement faux. Les mesures à la con, on les a déjà, de façon parfaitement indépendante de la propagation. Et les conséquences économiques ne sont pas issues des morts et des malades, mais des restrictions au commerce. C’est pourtant simple à comprendre.

                    1. Bol

                      Non, j’ai bien dit que certains pays avaient une reprise et faisaient tout pour la protéger.

                      Mon frère est en Asie, il vire 50 personnes. Parce que mondialisation, si on merde en Europe ça l’impacte.

                      La Suède, Tegnell lui-même parle des impacts. Et pourtant la Suède a eu une vraie gestion de l’épidémie. Il est faux de dire que les impacts économiques ne sont liées qu’au restrictions de commerce, c’est beaucoup plus compliqué que ça.

                      Il y a aussi le facteur psychologique (ex: les cinémas sont ouverts, même sans masque à l’époque Tenet n’a pas fait des scores jojo). Dans certains pays, perte de revenus des gens malades. Crainte pour l’avenir tant que ça continue, les gens consomment moins.

                      Les pays qui s’en sortent le mieux, hors Suède, sont les pays asiatiques qui imposent de grosses restrictions dès qu’il y a un début de reprise, et ont un contrôle au frontière de ouf.

                      Moi je veux bien faire comme la Suède : choisir les quelques activités super propagatrices et les limiter, laisser le reste ouvert. Mais ça va hurler à la dictature sanitaire dans tous les sens. En plus en Suède, les gens, sans s’arrêter de vivre, ont quand même changé leur comportement massivement (cf données de mobilité). On a vu l’inverse cet été en France.

                      J’en reviens à « on ne peut pas tout avoir de toute manière ».

                      Bref j’avais posté pour contrer une désinformation (l’histoire des hospis et réas qui baissent ou stagnent).

              2. Higgins

                Si la rue est vide, le port du masque est absolument inutile. Libre à vous de le porter mais évitez de nous polluer avec vos angoisses. Je vous plains sincèrement.

                1. Bol

                  La vraie vie c’est 135€ d’amende. Vous le direz « c’est la faute de l’Etat ». Bah ouais. Sauf que l’Etat n’aurait eu aucune excuse à faire ça si les réas n’avaient pas commencé à se remplir à nouveau.

                  Tout ceci était, encore une fois, très largement prévisible, et j’en ai marre de le bouffer les conséquences de trucs prévisibles et évitables.

                  1. « La vraie vie c’est 135€ d’amende. « 
                    Non. Ca c’est l’idiotie gouvernementale illustrée. On ne responsabilise personne ainsi, au contraire.

                    1. Bol

                      La vraie vie, je répète, c’est que si je tombe sur un flic dans la rue sans masque j’aurais 135€ en moins dans mon portefeuille. Je peux râler et faire Don Quichotte: la vraie vie c’est ça. Et tout ceci était largement prévisible, encore une fois.

                  2. René-Pierre Alié

                    Bol, je vous lis et ça donne vraiment envie de se barrer de ce foutu pays. Pour moi, c’est déjà fait, mais je plains les gens qui ont encore le sens de la liberté et de la responsabilité.

                    1. René-Pierre Alié

                      « Vous avez peut-être les moyens de payer les amendes, pas moi. »
                      L’habituel discours misérabiliste pour faire passer vos sottises. Comme disait Oakeshott : « Nous tolérons les monomaniaques, nous y sommes accoutumés ; mais pourquoi devrions-nous être dirigés par eux ? »
                      Votre monomanie est fatigante. S’il-vous-plaît, dégagez.

                    1. Bol

                      La vraie vie c’est que quand t’as une épidémie, on arrête de bidouiller Mamie et de se foutre à moulte collés dans les bars.

                      J’ai fait quoi en alertant dès que j’ai vu que ça remontait à mi-juillet? Je le répète, tout ceci était prévisible. J’ai alerté qu’on allait se prendre des mesures liberticides. Avec les seuls moyens que j’ai, l’information et les stats, j’ai essayé d’agir pour alerter les gens, pour qu’ils fassent gaffe, à la fois parce que la maladie est sérieuse, et parce que je voulais garder ma liberté, pouvoir respirer dans le parc etc…

                      Vous avez peut-être les moyens de payer les amendes, pas moi.

                      La prochaine étape ce sera quoi? Retour aux 100km? Je ne fais plus pouvoir voir ma famille? On fait tous gaffe pour justement pouvoir continuait à se voir en minimisant le risque.

                      Au final, boulot en danger, pas vu une partie de la famille à l’étranger depuis 9 mois, risques pour la santé, masques, risque de ne plus pouvoir voir le reste de ma famille.

                      Alors que bordel, c’est juste une épidémie, ça se gère en faisant un peu gaffe! J’en ai marre de payer pour des gens qui font n’importe quoi.

                  3. Dr Slump

                    Votre argumentation se résume à seriner un « oui, mais non ». Oui l’état a fait de la merde mais non c’est quand même la faute des récalcitrants
                    Non l’épidémie n’est pas si grave mais si c’est affreux y’a des morts jeunes et des séquelles
                    L’économie va mal partout mais bon elle va bien quand même pour certains pays.
                    Les médias disent des conneries mais bon vous suivez quand même ce qu’ils disent, etc, jusqu’à en perdre toute logique.

                    Amha votre discours est à l’image même de l’action incohérente et anxiogène des pouvoirs publics aidés par les médias. N’arrivant pas à en faire une synthèse intelligible, votre solution à toute cette confusion est de vous désigner un bouc-émissaire, ces cons de bidochons qui se moquent du masque et n’ont aucune discipline.

                    1. Bol

                      Parce que le monde n’est pas binaire. Ce n’est pas parce que l’Etat a fait de la merde que les gens n’ont pas, indépendamment de ça, été cons. Y’a des gens qui ont été inconscients car mal informés. Mais y’en a tout une partie qui est très sciemment conne, et refusera d’assumer toute conséquence à leurs actes.

                      Je n’y peux rien si la réalité est celle-ci:
                      – les restaurants et bars sont des lieux de propagation. Tegnell le savait, ça a été confirmé par une étude. Du coup ceux qui abusent en tassant les gens et transformant leur bar en boîte de nuit sont responsables (tout comme ceux qui se tassent).
                      – les grosses fêtes de famille ont été un gros driver de la reprise. Les gens qui ont fait n’importe quoi à ces fêtes sont responsables.

                      Oui, les médias, en invitant des tocards comme Toussaint sont responsables. Oui l’Etat avec sa com à la con est responsable. Mais pas que.

                      On peut agir sur les médias, l’Etat, changer leur façon de faire? Pas dans l’immédiat, et la reprise elle est maintenant.

                      On peut agir sur nos comportements dans l’immédiat? Oui.

                      Ce que je ne comprends pas c’est cette volonté d’absolument tout mettre sur le dos de l’Etat. Les gens n’ont pas de cerveau? Du coup il faut un État pour les orienter en tout? Vous me trouvez peut-être inintelligible, je trouve que rien n’est logique dans ce raisonnement.

                      Moi ce que je vois c’est que j’attends rien de l’Etat, je fais ce qu’il faut pour essayer que ça s’arrête au plus vite, je me prends des tombereaux de perse en alertant et en publiant les chiffres et les études, et que des gens qui se disent libéraux refusent toute responsabilité individuelle.

                      J’ai envie de bien plus de liberté, mais cette épidémie m’a fait comprendre que c’est impossible tant que les gens refuseront de se prendre en main et attendront tout de l’Etat et l’accuseront de tout en se dédouanant de leur propre responsabilité individuelle. Une réaction de merde de l’Etat n’empêche pas une réaction de merde de pas mal de gens, les deux cohabitent, et si une partie se recoupe, une autre partie est indépendante.

              3. durru

                @Bol
                Vous ne comprenez donc toujours pas.
                Si pour vous toutes les décisions àlakon prises par le gouvernement étaient tout à fait prévisibles, la réaction des « gens » à ces décisions ne l’était pas. C’est là où ça cloche dans votre raisonnement.
                On a à faire à de la sociologie des masses agrémentée d’un lavage des cerveaux opéré depuis quelques générations avec de plus en plus de succès par l’EdNat, les médias et j’en passe.

                Quant à cultiver la peur, c’est vraiment LA chose à ne pas faire.

                  1. durru

                    Après leur avoir interdit de sortir de chez eux des mois durant, sans aucune logique ?
                    Après leur avoir expliqué en long, en large et en travers que les dangers pour les jeunes sont minimes ? Etc, etc, etc.
                    Je ne comprends pas ce que vous ne comprenez pas.
                    Je rejoins le Dr dans son post de midi pile.

          3. RV

            Non, « ça » chialera pas, c’est pas le genre de la maison. Pas plus que « ça » ne refuse d’assumer les conséquences de ses actes.
            Pour le reste, tout est dit par Husskarl et Douar. A une suspicion de parano près.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Les masques standards ont une trame à 10 microns, les virus font plutôt 50 nanomètres… Ça reviens à se servir de grillage à poules en guise de moustiquaire. Je ne suis pas convaincu de l’efficacité du procédé.

            1. durru

              Les gouttelettes qui transportent les virus, par contre…
              L’efficacité est prouvée en espace clos, le personnel soignant s’en servait bien avant.

            2. MCA

              Quand tu tousses, le virus ne se balade pas seul mais se trouve inclus dans des gouttelettes dont la majorité doit être arrêtée sans problème par un masque standard correctement porté.

              Porter un masque standard c’est essentiellement protéger l’autre en arrêtant les gouttelettes (et un petit peu soi-même) et c’est pour cela qu’en milieu clos il est important que TOUT LE MONDE le porte pour que tout le monde protège l’autre.

        1. Bol

          Encore une fois, oui le gouvernement fait de la merde, mais c’est comme ça et c’est pas aujourd’hui que ça va changer. Comme dit plus haut, instinct de survie : c’est vous et moi qui allons payer les conséquences.

          Et sinon, faut pas dédouaner les gens non plus. La connasse de voisine de mes parents, aide soignante en EHPAD, qui organise son anniversaire avec XXX personnes, fait sortir mémé de l’EHPAD pour l’occasion, tout le monde se bidouille y compris mémé, puis remet mémé à l’EHPAD le soir même, le gouvernement a pas grand chose à voir avec sa connerie…

          1. durru

            Vous avez le don d’inverser causes et conséquences, c’est plus fort que vous.
            La CAUSE de tout ça est le gouvernement. « Les gens » sont responsables de les avoir mis/laissé en place, le reste c’est des conséquences.

            1. Bol

              Non. La voisine de mes parents est une connasse, le gouvernement ne l’a forcée ou encouragée ou « non découragée «  en rien.

              Je ne vois pas comment on peut gagner sa liberté en niant les responsabilités individuelles et en foutant tout sur le dos du gouvernement.

              On est dans la prophétie auto-realisatrice là.

                1. Bol

                  En augmentant les probabilités de contribuer à la propagation de l’épidémie, avec le tombereau de merde qui va avec.

                  Accessoirement, en augmentant la probabilité de faire entrer le covid dans un EHPAD et tuer des gens (les vieux ne sont pas des objets, ma tante a vécu 5 ans dans cet EHPAD, et en plus ils ont droit de mourir paisiblement, ne pas vivre le stress de cette saleté). C’est une grosse connasse.

                  Elle fait ce qu’elle veut, mais si elle contamine, elle paie les conséquences avec un homicide involontaire. On n’est pas dans le « j’ai oublié mon masque » là.

              1. Pythagore

                Les gens ne sont pas responsables par l’opération du saint esprit. La responsabilité individuelle est une conséquence de l’environnement où vous évoluez, cela ne tombe pas du ciel.
                La collectivisation et la coercition déresponsabilisent et donc un plus grd nbre de gens se comportent de façon irresponsables.
                D’affirmer que parce que les gens sont irresponsables, alors il faut une coercition, c’est inverser cause et conséquence.
                L’état s’occupe de tout pour vous: il s’occupe de votre santé, il s’occupe de votre électricité, il s’occupe de votre logement, il s’occupe de vous former, il s’occupe de vous trouver un travail (dit-il),…..
                Pourquoi être responsable et se bouger puisque l’état s’occupe de tout ?

                1. Bol

                  Sur le long terme, je suis d’accord. Bizarrement dans les pays où ils perdent leur salaire quand ils bossent pas parce qu’ils sont malades, ils font plus gaffe.

                  Mais le problème il est maintenant…du coup moi je suis pour cogner très fort maintenant (sur ces gens là, en foutant la paix aux autres). Au bout d’un moment ils ont un cerveau quand même, y’a des limites à la connerie.

                  1. durru

                    Vous voyez, mais vous ne comprenez pas…
                    « dans les pays où ils perdent leur salaire quand ils bossent pas parce qu’ils sont malades, ils font plus gaffe » …mais ça n’a aucun rapport avec la déresponsabilisation opérée par le gouvernement lorsqu’il a décidé d’arroser tout chômage sans aucun filtre.
                    « sur ces gens là » Lesquels, s’il vous plaît ? Et comment ?
                    « y’a des limites à la connerie » Ce n’est pas ce que pensait Einstein (et il n’est certainement pas le seul).

                    Vous vous trompez de combat. Essayez donc d’éduquer la voisine de vos parents, si vous pensez qu’il y a une limite à la connerie, ça va vous calmer.

                    1. Bol

                      J’ai dit que j’étais d’accord sur la deresponsabilisation, mais je vais pas la rééduquer en deux jours…d’ailleurs mis à part avec une batte de baseball, à 50 balais je sais pas si elle est rééducable.

                      Quand à mon combat, s’il y en a un, il est d’informer les gens. Sur la réalité des retours en réa, et sur les conséquences, éclipsées en France, de cette maladie (les fameuses séquelles).

                      Je ne peux rien faire d’autre pour protéger ma liberté actuellement, si ce n’est que les gens basent leur décision sur du factuel, et non pas des conneries véhiculées sur CNEWS et France Soir.

                      Et je le répète, je ne m’occupe pas de l’Etat car il fait n’importe quoi, et j’en subis les conséquences. J’essaie donc de minimiser la propagation en informant les gens.

                      Je n’essaie pas de faire peur contrairement à ce que disent certains. Je donne juste les faits, si les gens ont peur des faits j’y peux rien.

                      Par contre y’en a en février qui auraient préféré savoir que c’était pas une gripette. C’est pas la peste, mais c’est sérieux.

                      Je connais le SARS parce que j’ai vécu dans un pays sévèrement touché par le SARS. Le covid est différent, mais des choses ressemblent.

                      Ça ne se propage pas comme la rougeole, donc « faire gaffe », en général, ça suffit largement.

                      Mais ça se propage bien quand même, du coup il n’y a pas besoin d’une grosse proportion de gens qui font n’importe quoi pour que ça se propage.

                      Je ne vais pas en dire plus, ça ne servirait à rien, je tourne en rond.

                      Si des gens veulent des liens vers des chiffres, études etc… pour se faire leur propre opinion, qu’ils n’hésitent pas, je donnerai les liens.

      2. cesar tichot

        je serai toi, je demanderai les derniers sacrements à titre préventif et j’irai commander mon cercueil chez roc eclerc profite en il y a des promos sur les poignées

  16. Reddef

    Nous sommes 4 dans notre famille, 2 y croient et se masque pour n’ importe quoi ( surtout pour éviter une réflexion désagréable d’ un fanatique virale) et 2 sans foutent et portent le masque pour les mêmes raisons plus le procès-verbal et une amende.
    Je suis sidéré de voir bcp de csp + joué le jeu , pour faire plaisir à Macron ?

    1. Husskarl

      Les NPC respectent les règles et adhèrent à LR ou au PS pour être dans le moule. C’est confort d’être dans le moule, on vous pose pas de question.

    2. Jacques Huse de Royaumont

      Le masque est indispensable, il protège de la cupidité et de la malveillance de l’état. A 135€ la prune, la facture peut monter vite, je n’ai pas les moyens de l’insolence.

  17. John John

    Moi je comprends tous ces individus: on leur rabâche qu’il faut se masquer à la TV, à la radio, dans les journaux, on fait mm des pubs au cas où les articles et les experts ne suffiraient pas …

    Rien d’anormal: soit t’es un hors la loi soit tu respectes l’état et en cette période de doutes socio-économiques, porter le masque, pour eux, est salutaire.

    Et puis, dans le fond, pour beaucoup, si l’on ne peut plus croire l’état et les journalistes … mais alors il faut se faire un avis et cela prends du temps, c’est fatiguant.

    1. MCA

      @John John 14 septembre 2020, 20 h 40 min

      « Et puis, dans le fond, pour beaucoup, si l’on ne peut plus croire l’état et les journalistes … mais alors il faut se faire un avis et cela prends du temps, c’est fatiguant. »

      Croire l’état ? c’est trop tard, c’est fini.

      Ça aurait pu être le cas si les politiques avaient considéré (à priori) les citoyens comme responsables et n’avaient pas menti d’une façon grotesque et incohérente.

      Croire les « journalistes » ? :

      Ceux qui se disent « journalistes » ne sont que des minables à la botte; où ils chantent la chanson où ils dégagent; avec comme cerise sur le gâteau ceux qui prennent leur rôle au sérieux et se permettent avec arrogance d’en rajouter.

      Ces gens n’informent pas, ils vont à la soupe.

      Restent les spécialistes professionnels et là c’est une autre affaire.

      Le COVID aura au moins eu le mérite de mettre au grand jour toutes ces collusions toubibs/labos, collusions qui ronronnaient gentiment avant que ce virus soit venu bousculer leur juteux business plan.

      Ces gens ne sont pas crédibles, ce sont des affairistes.

      Reste enfin des vrais désintéressés qui soignent par vocation et par passion de leur métier et de la science; je ne vois qu’eux comme référence à écouter pour se faire une opinion même si cette opinion est fragile et peut être remise en question à tout moment car nous sommes en période de découverte.

  18. bibi

    Dans le genre mesure liberticide débile, à Bordeaux interdiction de consommer debout dans un bar ou en terasse.
    Dans le genre mesure incompréhensible, on limite les rassemblements à 1000 personnes et les établissements scolaires de plus de 1000 personnes restent ouvert.

    1. John John

      Il n’y a pas de logique.

      57% de prélèvements obligatoires mais presque tous vous affirment que nous sommes une économie libérale.

      Pas de logique, plus les mensonges habituels et grossiers: il y a environ 4% de chômage (bfm il y a moins d’une semaine).

      1. Aristarkke

        « il y a environ 4% de chômage »
        Déjà entendu ce genre de distinguo en catégorisant savamment dans les chômeurs :longue durée, courte durée (entre deux postes, frictionnel, conjoncturel, etc, etc…
        L’idée est de faire un « gros titre » qui sera démenti par le corps de l’article, éventuellement si le badaud le lit…

      2. P&C

        N’importe quoi… le chomage réel en France (total + partiel) était proche des 30% lorsque la DARES sortait encore ses rapports.
        Tes 4%, c’est même pas la catégorie A.

        Quant aux RSAstes, la plupart ne sont pas suivis pas Pas d’employ. ça ajoutait 1.4 millions de personnes aux stats.

        1. Le Gnôme

          Le vrai taux de chômage devrait se calculer sous déduction de tous ceux qui ont l’emploi à vie. Nous constaterions que le taux de chômage des gens qui ne bénéficient pas de cet avantage exorbitant est très élevé.

          Plus vous avez de ponctionnaires, plus le chômage est bas, et comme la France a beaucoup de ces derniers, son taux de chômage est biaisé par rapport à des pays qui en ont moins.

  19. dg

    D’après certains collègues, oui, il y a une augmentation des hospitalisations ce qui n’est pas très étonnant car il y a effectivement plus de cas, nonobstant les histoires de PCR; Pour autant la mortalité n’est pas en train d’exploser alors qu’elle devrait déjà être très élevée si l’on était au niveau de mars-avril. Les patients hospitalisés sont peut être aussi plus âgés, plus comorbides….Certains reviennent d’autres pays où l’épidémie n’est pas finie. Chez moi, pour le moment, c’est assez calme et pourtant on des patients a risque potentiel elevé. Quelques cas de temps a autre, pas grand monde en réa, et c’est tant mieux.
    De toute façon, il ne faut pas se leurrer et espérer zéro cas de covid, c’est impossible.
    Vous citez la Suède. le modèle est intéressant car a posteriori, lorsque l’on regarde la courbe des cas lors du pic épidémique, on constate qu’elle est assez superposable a celle de la plupart des pays qui ont pratiqué des mesures de confinement assez strictes. Et ils ne portaient pas de masque dans la rue non plus Ca monte en 1 mois et demi et ca redescend ensuite plus lentement. Ca pose de sérieuses questions sur l’efficacité du confinement dans le fameux « aplatissement de la courbe » qui a servi à justifier ces mesures. Autre question: ils n’ont pas de rebond alors que les pays confinés en ont tous
    De manière intéressante l’Allemagne qui n’a pas vraiment confiné a certes de nouveaux cas mais bien moindre qu’en mars-avril.
    Pour finir sur une note optimiste: regardez les courbes en Europe, presque partout on a l’impression que le nombre de cas est en train de diminuer à nouveau.
    Keep cool

    1. Bol

      De toute manière maintenant ça va se jouer à l’immunité…

      On verra ce que ça donne.

      Dans certains coins ça augmente bien.

      On verra aussi ce que ça donne dès que les températures baissent, et les gens sont plus en intérieur.

      Pour la baisse des formes graves, il y a une théorie comme quoi la sévérité serait liée à l’inoculum, et le masque permettrait de diminuer les formes sévères. Là aussi on verra.

      Pour les décès, actuellement j’ai des retours mauvais. On verra jeudi. Ça a un peu augmenté la semaine dernière, on verra jusqu’où ça monte. En espérant un plateau rapide.

      Bref on verra. Par contre la théorie « juste un bruit de fond » est à enterrer, au mieux on aura reprise avec plateau plus ou moins haut selon les régions.

      1. René-Pierre Alié

        Bol, avec tes indicateurs et tes « retours mauvais » pêchés sur les chaînes d’infos, sais-tu que tu me les gonfles sévère ?

        1. Bol

          Bordel je travaille sur le sujet, mes sources c’est pas les chaînes d’info ou Facebook! Arrêtez de prendre votre cas pour des généralités, surtout avec du Pujadas, du France Soir ou du CNEWS!

          1. Jeanne ère

            Bordel, moi aussi, en tant que PH, je travaille sur le sujet.
            Et les résultats, c’est pas de bol, sans être totalement à l’inverse des vôtres, n’en sont pas moins différents.
            (cela ressemble plus à ce qu’écrit @dg)

            Mes sources, bien évidemment, ne sont pas non plus les chaînes d’info ni fesses de bouc, cela va de soi.

            Je me demande pour qui vous travaillez véritablement.
            J’ai utilisé le mot « bordel », bien que ce ne soit pas un mot que j’utilise habituellement.
            J’ai simplement recopié le vôtre.

            Mais, je ne pense pas (enfin dans la profession) que ce mot soit un argument de haute valeur.

            Oh, juste un petit point.
            Le Covid est un SRAS, parmi tant d’autres SRAS d’ailleurs.

              1. Jeanne ère

                Désolée, je voulais faire un petit smiley rigolo, et hop, il s’est envolé (sans doute sur le dos d’un horrible corona qui l’a kidnappé, rien que pour m’ennuyer)

      1. dg

        J’avoue ne m’être pas du tout posé la question. La grippe et les VRS tuent très bien tous seuls. Des virus respiratoires il y en a beaucoup, ils sont responsables de la mort de plusieurs millions de personnes tous les hivers.
        Une potentielle synergie SARS CoV2 influenza, c’est le dernier truc à la mode dans les médias pour continuer à maintenir l’angoisse pour les mois à venir?

  20. Opale

    Je pose ça, là :
    www .francesoir.fr/societe-faits-divers/le-bebe-nest-pas-masque-lavion-ne-decolle-pas?fbclid=IwAR3Iqzf_EBRRlyTAST4QSLJ09ScyUpozS-WfxfjT1X5NgOA9AC-zR09Trho

  21. taisson

    Deux citations, qui résument assez bien l’ambiance… dont les auteurs se reconnaîtront.
    « Nous sommes à l’asile, et les fous sont très contents de leur sort. »
    Mais aussi, « Keep cool ! »
    Je suis tout de même un peu surpris du débat entre les commentateurs.
    Décidément, le covid nous masque le museau, mais fais tomber d’autres masques…
    Comme le patron, dès le début de l’affaire, j’ai pensé que le covid n’était pas une gripette , pour la simple raison que les autorités Chinoises, qui n’en sont pas à quelques millions de morts près, ont accepté de perdre des millions de § en se confinant. CQFD !
    Comme tous ceux qui ont encore gardé un semblant de bon sens, j’ai constaté la complète stupidité des positions variables, prises par le gouvernement et ceux qui le représentent.
    J’avais également dit que l’on allait essayer de faire tomber Raoult…Chloroquine ou pas !
    Et que toutes les mesures, trop tardives, confinement compris n’ont été prises que pour masquer le délabrement du système hospitalier, et pour avoir l’air de maîtriser le sujet !!
    Seuls les tabous comme la fermeture des frontières, qui aurait du être immédiate, et bien sur temporaire, avec tests des arrivants, n’ont pas été appliquées… Ou beaucoup trop tard.
    Tout ceci n’enlève rien au fait que cette saleté est là, et bien là pour longtemps, et donc que les précautions ne sont pas inutiles.
    Même si les enc****rs de mouches nous affirment que les particules peuvent passer au travers des masques en raison de leur petites tailles, il reste que le véhicule est bien les gouttelettes de postillons, et que moins il en passe, plus le risque diminue ! Donc le masque est utile !
    Même les médecins de Molière en mettaient !!
    Confiner et tout interdire est ridicule, prétendre que tout doit être fait comme avant est stupide, et réprimer seulement les citoyens ordinaires est démagogique autant qu’injuste.
    Personne dans mon entourage familial, instruits ou pas, n’avait l’idée de papouiller les bébés, ni de biser la grand-mère quand on était enrhumés ou toussants !!
    Ceux qui nous avaient élevés avaient connus les années tuberculose, ou tout le monde avait perdu des parents ou des amis… On ne buvait pas dans le même verre, et on se lavait les mains !
    De même, embrasser ses collègues de l’autre sexe au travail est une mode, arrivée dans les années 80/90 !! Personne ne faisait ça avant !! Je ne parlerais pas, par charité, des mâles bien hétéros, qui se font des câlins !!
    Quand à se moquer des vieux qui ont peur, il faut être idiot ! Sachant que ce sont eux qui meurent, et, du coup, bien avant leur tour, cette peur est normale !!
    Je suis un vieux, et ma « peur » est raisonnée : Covid ou pas, j’ai bien plus peur d’être obligé d’aller à l’hôpital et de claquer d’une maladie nosocomiale !!
    Comme par hasard, les vieux qui n’ont pas peur ce sont ceux qui, tout petits déjà étaient très c**s !!
    En résumé, un peu moins d’agitation et de polémiques stériles, un peu de précautions de bon sens, beaucoup moins « d’intellectualisme » bidon. Soyons « intelligents », ne laissons pas les « élites » utiliser nos « peurs », qui ne sont que des inquiétudes légitimes, et l’orage finira par passer.
    Quand le brouillard se dissipera, les autres problèmes, ressurgirons brutalement, et pas mal comprendront que le Covid à été fort opportunément utilisé pour gagner du temps…
    Jusqu’en 2022 ???

    1. Husskarl

      Mais je me reconnais bien en effet dans cette citation, je ne dis pas de ne pas porter de masque, je dis chacun est libre de faire ce qui lui plait et les vieux ont effectivement plus intérêt à faire attention. Perso, je ne juge pas ce qui s’en foutent, on a le droit ne pas être tétanisé à l’idée de mourir.
      Toutefois, le point majeur est effectivement les problèmes à retardement qui sont en train de couver. Economie (confinement, peur) et libertés (masques, coercition).
      C’est un tout.

      1. taisson

        « on a le droit ne pas être tétanisé à l’idée de mourir »
        Et d’autant plus facilement que l’échéance parait lointaine…

        Tout à fait d’accord, et j’ai fait de la moto pendant quelques dizaines d’années!!
        Passer à 130 km/h, incliné à 45°, à 1m de la glissière/hachoir dans les grandes courbes, c’était, somme toute bien plus risqué que le Covid…
        et j’ai longtemps continué à le faire, même en n’étant plus un jeune homme depuis pas mal de temps !
        Mais je n’ai jamais obligé quiconque à le faire, et évitais toujours d’avoir une ou un passager dans ces conditions…
        La peur de la maladie est pour moi bien pire que celle de la mort en elle même, bien que le résultat soit identique !

        Ce que je n’arrive pas à comprendre, c’est la phobie du masque, qui n’empêche ni de travailler, ni de se déplacer, ni d’avoir des conversations.
        Les masques portés intelligemment trois mois plus tôt n’auraient pas eu les conséquences économiques des errances confinatoires !
        Toutes les populations citadines d’Asie le portent sans faire une psychose.

        Et la contamination aurait été là tout de même, mais à bien moins grande échelle, et peut être sans provoquer la saturation des réanimations de dernière chance, ce qui est la grande peur de nos dirigeants, et uniquement parce que cela met en lumière les carences hospitalières !

        Les annulations de réunions en plein air, les diverses dispositions écolos/bobos qui vont être prises en douce, et les tracasseries réglementaires sont déjà, et seront de plus en plus beaucoup plus liberticides que le masque !

        1. Husskarl

          Je le portais pour mes courses durant le confinement car ça me paraissait justifié notamment en raison de la méconnaissance du virus. Mais maintenant, ça ne me semble plus justifié.

        2. Aloux

          Le masque n’est en soi pas liberticide, ni bon ni mauvais, c’est un outil parmi d’autre qu’on peut utiliser intelligemment (ou pas) prophylaxie.

          En revanche ce qui est liberticide et ressenti comme insupportable je pense à juste titre, c’est d’obliger tout le monde à porter un masque de façon inconditionnelle alors que l’épidémie est désormais terminée depuis des mois selon toute définition rationnelle du terme, après avoir fait tout son possible pour empêcher les gens de s’en procurer et les avoir dissuader de le porter (« ça ne sert à rien ») pendant les mois où cela aurait été utile.

          Il y a en plus une dimension symbolique assez forte dans l’objet lui-même, d’autant plus dans ce contexte, qui fait que je comprends tout à fait que la colère se cristallise dessus, je me suis même surpris à l’appeler spontanément une « muselière » dans certaines conversations.

          Allez, une prédiction à deux balles, les successeurs des gilets jaunes qui ne manqueront pas d’apparaître d’ici la fin de l’année quand la crise économique se fera sentir risquent fort d’adopter le masque comme symbole de ralliement, de la même façon qu’ils ont adopté le gilet jaune qui est à l’origine un symbole de la répression des automobilistes. Ce serait également une excellent décision sur le plan tactique car tous les manifestants sont ainsi masqués, et donc plus dangereux car plus difficile à identifier, et contrairement aux gilets jaunes la police ne pourra pas utiliser ce signe pour distinguer préventivement les manifestants, ils ont obligé tout le monde à se masquer !

          1. Higgins

            Idem pour les radars. Je serai avocat, je me ferai un petit business là-dessus. Prouvez que c’est bien mon client qui est sur cette photo avec un masque !

    2. douar

      Mais le virus est là, oui, il faut vivre avec , oui.
      Déjà, la létalité est devenue assez faible.
      Mais de là à mettre le masque… C’est absolument catastrophique pour la reprise: nous avons besoin de confiance. Tant que nous resterons avec l’idée qu’on peut choper un virus et que nous devons donc nous protéger avec cet appendice, c’est mort.
      Quand je vois mes neveux ados, qui refusent à d’aller à la cantoche, paske pétoches, je me dis qu’on va encore avoir une belle génération de winneur.

      Perso, tous les projets sont au point mort, mes collègues idem en Europe, ne parlons pas de l’Afrique…
      Les virus de 1957, 1969 étaient également meurtriers, la vie a pourtant continué sans rien faire de particulier, on a atteint l’immunité de groupe et c’était ma meilleure chose à faire.

      1. Lorelei

        Parce que maintenant, on privilégie « les gens ».
        Je crains cependant que si, en mars, on a privilégié l’humain, cet hiver, on doive choisir entre les hommes et l’économie.
        Quant à l’Etat, il a trouvé le truc: il a refilé ses responsabilités aux collectivités locales et aux Préfets. Ils ne pourront que durcir les mesures (c’est déjà fait) et l’Etat se lavera les mains.

          1. taisson

            Pourtant, pendant le quinquennat du méchant Sarko, les socio/bobos nous expliquaient que la TVA était un impôt très méchant et injuste parce que payé par tout le monde, y compris leurs clients.

            Reste plus qu’inventer une TVA en fonction des revenus !
            ils n’en sont pas à une usine à gaz près.
            Facile, il suffira de faire ses courses avec son avis d’imposition !
            Un coefficient à appliquer à la caisse et hop !
            Les imaginations sont sans limite .dans ce domaine!

            Mais, pour rester sérieux, il me semble que vu l’état de l’Europe, sa monnaie est un peu chère..

          1. taisson

            H.S. Spécial pour l’ami Nemrod:

            En attendant, il semble que les prédateurs ont bien aimé le Covid, et surtout le confinement!
            4 renards éliminés ce dimanche, jamais vu autant le même jour sur ce territoire.
            Et tant pis pour B.Bardot !

            1. Nemrod

              Pas de déterrage ni de piégeage au mois de Mars…

              Les laies ont fait pléthore de marcassins.
              La glandée est historique.
              Si les battues sont entravées par le sujet du jour c’est la cata.

              J’ai installé sur ma carabine une lunette de battue car je commence à voir l’Aimpoint déformé.
              J’ai aussi diminué le poids de mes balles qui vont sortir à 950 m/s car je deviens un poil plus lent….bon, faut pas mettre son cul en face quand même, même en courant vite et en zig-zag.
              Aimpoint que j’ai filé à mon fils…qui tient du père mais qui tire un poil plus leger 308 Win contre 9.3×62 pour moi.

              Fin du HS

              1. Murps

                Lors d’un footing la semaine dernière dans la garrigue près de chez moi, nous avons croisé un bataillon de chasseurs en battue de sangliers. Dans le Var c’est une véritable invasion de ces cochons, ils se promènent librement dans les quartiers résidentiels. Nous en croisons régulièrement le soir en voiture. Jetez donc un coup d’oeil sur les rézosocio, les vidéos sont amusantes.
                Cette prolifération est probablement une conséquence du confinement, même si l’animal se chasse de juin à février.

                A quelque chose malheur est bon, j’ai une recette toute simple au four avec juste un filet d’huile d’olive, tant que la chasse est autorisée, autant en profiter.
                Qui sait si on ne finira pas par interdire la consommation de viande.

  22. Deres

    Comme toute les nouvelles administrations, (cf HADOPI) , même voir reçu la preuve de leur totale inutilité, elles sont toujours indispensables pour nos dirigeants haut fonctionnaires … Donc STOPCOVID ne sert à rien et personne ne l’utilise : il faut juste remettre au pot, ce sont les français qui sont idiots ou plutôt comme dit la Sibeth, acculturé à la science …

    http:/ /www.msn.com/fr-fr/finance/other/pour-%c3%a9viter-le-reconfinement-le-gouvernement-compte-toujours-sur-stopcovid/ar-BB19wyJ8?ocid=ientp

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.