Ces petits mystères qui ne font pas les gros titres

Finalement, la vie est pleine de mystères et ce ne sont – malheureusement – pas toujours ceux-là qui font les gros titres de l’actualité. C’est dommage tant les enquêtes sur ces mystères seraient très probablement passionnantes et aboutiraient à fournir bien des informations pertinentes à un public avide dans ces périodes trop remplies de « fake news » et autres complots crapoteux.

Prenez par exemple les vaccins et les contaminations : les études s’accumulent et montrent que cette mesure préventive présentée comme l’unique voie de salut pour l’actuelle pandémie… ne permet pas d’observer de lien entre contamination et taux de vaccination.

On comprend dès lors assez mal toute velléité d’une stratégie zéro-covid dans ce contexte, et encore plus mal l’idée devenue complètement idiote de soutenir mordicus un pass sanitaire qui, en définitive, ne garantit rien d’autre que l’obéissance aveugle du porteur. La pudeur des médias à évoquer l’inutilité du pass est clairement mystérieuse, tout comme leur timidité à rappeler que vacciné ou non, on peut être infecté et distribuer du virus dans les mêmes proportions

Un autre mystère qui ne semble guère préoccuper la presse grand public est l’étonnante occurrence récente de certaines pathologies dans les populations jeunes du monde occidental.

Ainsi, sur les derniers mois, un fan du ballon rond a constaté quelques événements s’accumulant suffisamment bizarrement pour qu’il en compile une liste que je vous livre ici.

Un joueur de football du JSG (Hoher Hagen) de 17 ans doit être réanimé pendant le match à Hannoversch Münden, un joueur de l’ASV Baden s’évanouit sur le terrain et doit être réanimé en Basse-Autriche, un autre, Marvin Schumann, doit être réanimé après un arrêt cardiaque à Gifhorn, l’arbitre assistant lors d’un match de Kreisliga Augsburg à Emersacker s’évanouit avec des problèmes cardiaques, le footballeur Dylan Rich, 17 ans, qui meurt d’une crise cardiaque pendant un match en Angleterre, Kingsley Coman (25 ans) du FC Bayern München subit une opération cardiaque après une arythmie, un footballeur du FC Nantes (19 ans) subit un arrêt cardiaque en entraînement, le coach Dirk Splitsteser de SG Traktor Divitz s’évanouit mort sur le bord du terrain, Rune Coghe (18 ans) du club Eendracht Hooglede (en Belgique) subit une crise cardiaque pendant le match, pendant le match de qualification pour la Coupe du Monde féminine entre l’Allemagne et la Serbie à Chemnitz, une footballeuse anglaise doit être emmenée hors du terrain avec des problèmes cardiaques, Dietmar Gladow, le manager de l’équipe de Thalheim (Bitterfeld) subit une crise cardiaque mortelle avant le match, le coach de football Antonello Campo âgé de 53 ans s’évanouit et meurt en Sicile alors qu’il s’entraînait avec son équipe de jeunes, Anil Usta de la VfB Schwelm (Ennepetal) s’effondre sur le terrain suite à des problèmes cardiaques, Dimitri Liénard du FC Strasbourg s’évanouit avec des problèmes cardiaques pendant un match de Ligue 1, Diego Ferchaud (16 ans) de l’ASPTT Caen subit un arrêt cardiaque lors d’un match à Saint-Lô, Frédéric Lartillot, dans l’Ain, succombe à une crise cardiaque dans sa loge après un match amical, le footballeur belge Jente Van Genechten (25 ans) subit un arrêt cardiaque au cours d’un match de Coupe, le footballeur amateur belge Jens De Smet (27) de Maldegem subit une crise cardiaque et meurt à l’hôpital, un joueur de football de 13 ans du club Janus Nova de Saccolongo (Italie) s’évanouit sur la pelouse avec un arrêt cardiaque, Andrea Astolfi, directeur sportif de Calcio Orsago (Italie) subit une crise cardiaque et meurt à l’âge de 45 ans, Abou Ali (22 ans) footballeur danois, s’effondre lors d’un match, Samuel Kalu s’effondre après la sixième minute d’un match dans le stade Vélodrome, Fabrice N’Sakala (31 ans) s’effondre à la 70ème minute, …

Manifestement, le football occidental n’a jamais été aussi intensif et autant poussé des hommes et des femmes pourtant jeunes dans leur retranchements. Nouvelle drogue des terrains de foot, désir d’une performance toujours plus grande, surmédiatisation soudaine de phénomènes banals ? Allez savoir ! Toujours est-il qu’on est, pour ces footballeurs, quelque peu assez au-dessus de l’occurrence normale de 2 cas pour 100.000 et qu’il conviendrait peut-être que certains s’emparent du sujet.

Du reste, on ne peut s’empêcher de noter que ces pathologies cardiaques se remarquent aussi dans d’autres sports, eux aussi touchés par cette épidémie de myocardites et autres maladies du muscle cardiaque : Francis Perron, joueur de football américain au Canada, décède d’un arrêt cardiaque. Avi Barot, un joueur de criquet, est subitement décédé à 29 ans

Pour des jeunes en bonne santé, on s’interroge d’autant plus que, normalement, la crise cardiaque n’est pas à proprement parler ni une préoccupation ni un risque sévère. Ce qui n’empêche pas de trouver des cas étonnants de ces pathologies spécifiques y compris chez des adolescents (ici, ici, ici, ici, ici).

Bien évidemment, tout ceci n’est qu’anecdotique : même si, les dates le montrent, le regroupement de ces événements sur un nombre restreint de semaines et sur une population relativement étroite (les jeunes sportifs) peut laisser croire à une étrange vague de problèmes cardiaques dans la population, l’accumulation de ces coupures de presse ne peut pas constituer un signal statistique quelconque. Cependant, cette triste loi des séries prend une autre tournure lorsqu’on se penche un peu sur les données de mortalités (toutes causes) de différents pays.

C’est pratique, ces données existent au niveau européen ou américain et permettent de comparer différentes années. Pour l’Europe, c’est Euromomo qui s’y colle et les petites courbes obtenues donnent ceci :

mortalité toutes causes europe 2021

Aux États-Unis, les données proviennent du CDC et de l’US Census et sont disponibles ici ce qui permet, en choisissant les mêmes rangs d’âges que ci-dessus, d’obtenir les courbes suivantes :

Si l’on doit dégager quelque chose des courbes précédentes, c’est que 2021 ne sera décidément pas une année de retour à la normale : manifestement, alors que nous disposons d’une solution pour endiguer le virus et protéger les populations, alors que les urgences ne sont plus pleines, cela ne se traduit pas par une moindre mortalité, au contraire. Alors que 2020 marquait l’année de la pandémie de Coronavirus, que la population était donc « naïve » immunitairement parlant, qu’il n’existait – nous a-t-on expliqué partout – aucun traitement, et que personne n’avait alors la chance de disposer d’un vaccin, l’excès de mortalité observée n’est malgré tout pas parvenu à dépasser l’excès de mortalité de 2021.

C’est étrange.

On pourra peut-être expliquer une partie de la surmortalité observée en 2021, dans les tranches de 20 à 60 ans, par le résultat néfaste des mauvaises prises en charges médicales et des pertes de chances que l’année 2020 aura provoquées. Après tout, peut-être le manque d’entraînement et d’activités sportives en 2020 explique l’observation quelque peu inhabituelle des maladies cardiaques diverses chez les sportifs jeunes de tous niveaux en 2021…

Il sera intéressant de voir si cette explication couvre aussi les excès de décès dans les tranches d’âges supérieures… Ou plutôt, leur absence :

Vraiment, c’est une situation étrange.

On regrettera que ces observations n’intéressent pas plus de monde.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires417

  1. Yanka

    Marie-Estelle Dupont est une étoile dans la nuit covidienne. Elle brille par son intelligence, sa force d’expression, et en plus elle est belle, bien plus que la soulagée de 2000 euros, l’ex-pute à Véran, là.

    https:/ /www.francesoir.fr/politique-france/marie-estelle-dupont-la-democratie-devient-harcelante

  2. BIP59

    « On regrettera que ces observations n’intéressent pas plus de monde. »
    Effectivement la majorité des médias ne veulent, ou ne répètent que les infos distillées par les hautes autorités aux décisions sanitaires nationales.
    Mais les myocardites dont on parle ici entre autres et qui sont des évènements graves sont discutées depuis plus de 1 an dans les revues scientifiques. Même Israel, vaccinateur zélé, laisse ses chercheurs en faire état. https:/ /hy.health.gov.il/_Uploads/dbsAttachedFiles/Myocarditis-following-COVID-19-mRNA-vaccination(1).pdf ou là https:/ /www.nejm.org/doi/full/10.1056/NEJMoa2109730

    Les stats reflètent bien le nombre de décès potentiels qui reste faible par rapport au coût de l’encombrement des salles de réa d’un pays. Mais l’info a de quoi glacer effectivement. Les sujets à risque ont entre 18 et 30 ans, des hommes et une malheureuse similitude de forme entre la protéine Spike et certains antigènes propres au sujet. C’est con mais c’est comme cela.
    Entre les suppositions au doigt mouillé et les travaux pointus pour aller comprendre le pourquoi du comment…

    1. pabizou

      Oui, en gros ils en avaient marre de faire claquer les vieux, il risquaient de manquer de rivotril et il leur fallait un peu plus de matière première pour prolonger le cirque, quoi de mieux que ceux qui ne risquaient rien du covid . Comme vous dites « c’est con », c’est même suffisamment con pour qu’on descende encore l’age des heureux gagnants invités à jouer à la roulette russe . A l’occasion expliquez moi comment vous faites pour chiffrer la valeur des décès potentiels et les comparer aux coût de l’encombrement des réas qui sont par définition faites pour éviter ces décès dans la mesure du possible . Si vous n’y arrivez pas vous ne valez pas mieux que ces sous-merdes et le 4éme reich vous accueillera avec plaisir …

  3. Yanka

    Tu prends un Zéro, tu le déculottes, ça reste un zéro.

    « Les réseaux pédocriminels sont dénoncés tout au long du film… sans que jamais le documentaire n’apporte réellement les preuves de leur existence. »

    Des preuves ? Ah mais, mon bon Monsieur, qu’avons-nous besoin de preuves ? Il suffit d’affirmer et ce que nous dénonçons existe !

    Dans ce cas, affirmons que M. Zéro, avec sa tête de comptable licencié pour avoir piqué dans la caisse, se sert de son combat contre la pédophilie comme d’une couverture pour ses propres activités. Après tout, cela s’est déjà vu, et le Zéro est, je crois, une ex-élite mise au rancard pour nullité crasse et gugusserie. Il connaît le milieu, en somme.

    https:/ /www.marianne.net/societe/medias/on-a-regarde-1-sur-5-le-docu-de-karl-zero-qui-agite-la-these-des-elites-pedocriminelles

    1. Le Gnôme

      Rien de bien neuf, déjà l’affaire des ballets roses de la fin de la IVème République avait montré l’appétence de certaines élites pour la chair (très) fraîche.

      1. Yanka

        Cette affaire n’avait rien montré du tout en dehors du goût d’un politique renommé pour les jeunes filles (pas les enfants, or nous parlons ici de pédophilie). Et du reste : « De nombreuses rumeurs entourèrent cette affaire, qui allèrent d’une participation plus active des notables aux chorégraphies jusqu’à des orgies sado-masochistes organisées dans le palais Bourbon. »

        Même chose en Belgique :

        « L’affaire des Ballets roses, aussi connue sous le nom d’affaire Pinon, est une rumeur qui circule en Belgique depuis le début des années 1980. Cette rumeur veut que des hauts fonctionnaires, des ministres, des gendarmes et même le roi Albert II aient participé à des « partouzes » dans lesquelles des mineures auraient été impliquées. À l’origine, elle a été lancée par André Pinon, un psychiatre bruxellois. Selon Gérard Rogge (né en 1950), journaliste de la RTBF, celui-ci a inventé cette histoire en y impliquant sa femme, dont il voulait se venger parce qu’elle l’avait trompé. »

        Et pendant qu’on prête une oreille complaisante aux rumeurs et aux bouffons, de vrais enfants sont inquiétés sexuellement dans leurs propres familles, là où personne ne va jamais voir, et c’est peut-être mieux ainsi.

        Nature humaine, testostérone, libido, excitation sexuelle permanente (= la pornographie) et pas toujours les moyens de séduire une femelle quand ça chatouille, femelles d’ailleurs volontiers désagréables et casse-bonbons. C’était bien la peine d’éliminer la promiscuité si c’était pour la remplacer par la pornographie. Et cette autre aberration du crime contre la pilosité féminine, forçant quasi les femmes à demeurer des petites filles imberbes de partout, ce qui une des choses les plus dégoûtantes que je sache. Le poil est l’un des indices de la maturité sexuelle chez une jeune fille. Le supprimer, c’est vouloir qu’elle reste une petite fille, symboliquement bien sûr. Pourquoi ? Que les hommes cessent d’avoir peur des femmes, de les idéaliser, et il y aura sans doute un peu moins de prétendue pédophilie (je dis prétendue, parce que je pense que la véritable pédophilie est rare, et exclusive ; ceux qu’on appelle « pédophiles » sont des opportunistes, des mecs infichus de séduire et de s’empêcher, qui s’en prennent à des gosses parce que c’est facile de les « séduire » par l’autorité, les menaces, etc. Des pauvres types, méprisables, bien plus que de vrais pervers (mais ces derniers sont redoutables, si l’on pense à l’horrible Fourniret et à son obsession morbide de la virginité).

        1. Dr Slump

          Un bon gros tas de préjugés outranciers, et de vraies conneries que vous avez postées là sans réfléchir. Dire que les pédophiles sont bien plus des « pauvres types » que des « vrais pervers », on aurait presque envie de les plaindre. Si violer des enfants, et plus particulièrement son propre enfant, n’est pas l’essence même de la perversité, alors moi je suis la reine d’Angleterre.

          « Je dis prétendue, parce que je pense que la véritable pédophilie est rare, et exclusive »
          Qu’est-ce qui vous permet de l’affirmer? sur quoi ça se fonde? Nada. RIEN. Et c’est quoi la « vraie » pédophilie? Parce qu’il y a de faux pédophiles en fait? Ils sont pédo, mais bon, c’est pas pour de vrai? ils ont des excuses ? ​

          Alors oui il n’y a pas de preuves formelles de l’existence de réseaux pédophiles, mais l’absence de preuve n’est pas preuve d’absence.
          Et certes les chiffres de la pédocriminalité manquent de fiabilité et de précision, mais ces chiffres sont là, ils donnent des indications et rien n’indiquent qu’ils soient surestimés, au contraire. Ce qu’il faut d’abord comprendre, c’est qu’il est quasiment impossible de prouver un viol. Comme il est dit fort justement dans la vidéo, ça ne laisse pas de traces. Physiques, s’entend…

          Pourtant, quand il s’agit des effets secondaires des vaccins, pas de problème pour enfourcher son grand cheval libéral en dépit de l’imprécision des statistiques. Mais bizarrement, concernant les pédocrimes, houlala, cachez ces chiffres que je ne saurais voir. Ca n’existe pas. C’est un mythe. Licorne et coquecigrue! D’ailleurs, en vrai il n’y a pas de morts dus aux vaccins. C’est « rare et exclusif », n’est-ce pas?

          Et non, je ne vais pas vous googler des sources. Si vous avez l’esprit aussi ouvert que vous semblez en donner l’apparence, vous irez vous-même confronter vos opinions aux faits accessibles. Et cherchez aussi ce que signifient les mots traumatisme, dissociation et perversité en psychologie, parce que de toute évidence vous n’auriez pas dit ces conneries si vous en saviez un peu sur ces concepts.

          1. Yanka

            « Un bon gros tas de préjugés outranciers, et de vraies conneries que vous avez postées là sans réfléchir. »

            Au contraire, j’ai bien réfléchi, et depuis longtemps. Et ce n’est pas parce que mon constat vous déplaît qu’il résulte de ma connerie. Votre manière d’agir est étonnante pour quelqu’un qui prétend corriger ma façon de mal penser.

            Le sujet est délicat, j’en conviens, et peu sont capables d’en parler sans tout de suite monter dans les tours. Ce n’est pas mon cas, sur aucun sujet.

            Je distingue pédophile véritable et opportuniste parce qu’il faut distinguer, comme il faut distinguer entre une gifle et un tabassage en règle. Cela s’appelle la mesure, et ça ne veut pas dire que je trouve insignifiant de recevoir une gifle au lieu d’être tabassé.

            La pédophilie est une attirance sexuelle sinon exclusive, forte, irrésistible envers les enfants, et par enfants il convient, comme je le fais toujours, de distinguer entre un enfant (impubère) et un mineur pubère, donc un adolescent. Je ne suis pas choqué par un type qui trouverait bandante telle gamine de 14 ans bien roulée. C’est juste que si c’est une jeune fille mineure, c’est presque une femme par le physique, elle est formée et ces formes sont susceptibles d’exciter la concupiscence, le désir. C’est on ne peut plus naturel comme mécanisme, et invincible. Sauf que concupiscence ne signifie pas licence, et qu’on puisse s’y laisser prendre. Je ne sache pas que vous sautiez sur chaque femme que vous trouvez bandante dans la rue pour la violer. Si vous ne comprenez pas ceci, ou refusez de le comprendre, inutile d’aller plus loin dans la discussion : vous faites un blocage. Par contre le type qui trouverait bandante une gamine ou un gamin de 6 ans, pardon, mais là, il y a un problème, ne serait-ce que parce qu’à cet âge l’enfant ne dispose d’aucun atout sexuel. Et ce type-là, s’il n’est pas un pédophile (au sens actif du terme), il convient de l’avoir à l’œil, s’il ne blague pas.

            J’appelle fausse pédophilie ou pédophilie opportuniste celle du type qui n’a jamais été spécialement attiré par les enfants et qui, un jour, cède à une pulsion opportuniste en tripotant (au mieux) un enfant qu’on lui a confié, par exemple, et qui le fait parce qu’il n’a plus tiré son coup depuis longtemps, parce qu’il est vieux, laid, en plus de n’avoir aucune consistance morale, ni décence, et d’être un imbécile, puisque les enfants parlent. Cette pédophilie opportuniste est d’une nature différente que celle du prédateur qui chaque jour cherche une proie, ne pense qu’à ça. L’opportuniste n’a pas préparé son coup. Il peut faire un peu, il peut faire beaucoup, trop (viol et non plus attouchements), selon son aptitude ou non à maîtriser ses pulsions. Donc un pédophile opportuniste peut fort bien violer et même tuer un enfant.

            Je suis, vous devriez le savoir, car j’insiste souvent là-dessus, contre la pensée binaire. Si vous ne comprenez pas qu’il y a une notoire différence entre un tonton un poil éméché qui touche deux secondes, furtivement, sa nièce de 5 ans, et un type comme Fourniret, je ne peux rien pour vous. L’un et l’autre agissent mal, mais dans ce mal il y a, comme pour les tremblements de terre, des degrés, une échelle allant du moindre mal au pire. Vous trouvez inadmissible qu’un type aille farfouiller dans le slip de son neveu ? Moi aussi, je vous rassure. Mais si je n’ai aucun souci à l’idée d’une castration chimique ou physique d’un pédophile pervers (la perversité, c’est vouloir le mal), je trouve quelque peu excessif d’appliquer le même traitement à mon tonton qui s’égare. Là encore, mesure et proportion. Un type qui pique 1 million d’euros à la Banque de France me semble un peu plus condamnable que celui qui vole une pomme dans un supermarché, car rien n’est plus faux que l’adage « qui vole un œuf vole un bœuf ». Ceci dit, une fois encore, je ne recommande pas de voler des pommes, et j’entends bien que c’est un vol, malgré tout.

            La notion de viol… Jadis, pour violer, il fallait une pénétration. Il n’y a pas si longtemps que cela a changé dans le corpus juridique. J’ignore ce qu’est un viol aujourd’hui au sens de la loi, parce que j’en suis resté à une définition littéraire : forcer, avec violence, sous la menace. On trouve même des femmes parlant d’un sentiment de viol, parce qu’un type les a regardées avec un regard un peu appuyé. Viol psychique. Sentiment fondé sur une sensation et non sur l’intention d’un « violeur » potentiel. Est-ce qu’empoigner les seins d’une femme par surprise c’est un viol ? Je ne sais pas. C’est un viol de son intimité, oui, mais pas un viol au sens technique de la relation sexuelle non consentie. Je ne dis pas que c’est bien ou insignifiant. Je distingue entre une égratignure sur une carrosserie et la destruction d’un véhicule à coups de masse. Vous ne voulez pas faire cette différence ? Je vous plains.

            Vous me parlez de traumatismes. Qu’en savez-vous, en dehors de votre imagination vite exacerbée sur ce sujet précis ? Le traumatisme est propre à chaque sensibilité. J’ai été traumatisé dans mon enfance par mes frères qui tuaient les chatons d’une portée en les éclatant contre un mur, puis en jouant au foot avec ensuite. Je leur en veux encore à ce jour, une sorte de haine indélébile. Et quand l’un d’eux, voici 4 ans, a perdu ses deux jambes suite à un accident dans les bois, je n’ai pu m’empêcher, non de me réjouir, mais de penser à une justice divine : la vengeance des chatons. J’en parle d’autant plus aisément que je l’ai noté spontanément dans mon journal à l’époque, tout en étant bien sûr horrifié par ce qui était arrivé à mon frère, Je suis incapable de regarder un film gore ou des images furtives d’une opération, parce que j’ai cette forme de sensibilité sans doute assez peu virile qui me fait détourner le regard à la vue du sang. Je serais traumatisé longtemps, je le sais, si je devais assister à un accident avec blessures saignantes. Or, tout le monde n’est pas comme moi, évidemment et heureusement, et je ne suis pas la mesure de toutes choses, je n’ai pas raison là-dessus, ce n’est QUE ma sensibilité particulière. Comment voulez-vous définir un traumatisme contre l’avis même des victimes ? Toute violence a priori est porteuse d’un traumatisme plus ou moins durable, de la gifle au tabassage, en passant par les coups de ceinture du père à son fils de 11 ans dénoncé par sa sœur comme fumeur (petite expérience personnelle que j’eus à subir, et qui me fait bien rire maintenant, contrairement à l’affaire des petits chats, qui ne passe pas). Ce traumatisme n’est pas quantifiable objectivement. On peut le mesurer s’il génère des T.O.C. ultérieurs, par exemple, ou des comportements aberrants. La mémoire traumatique est profonde, mais elle n’est pas activée par défaut de la même manière chez tout le monde.

            Vous le constatez : je ne raconte pas n’importe quoi, et si ce que je raconte vous déplaît, je n’y puis rien. Vous n’êtes pas stupide pour autant.

            Je vous rassure, si besoin : je suis pour qu’on foute la paix aux enfants. Et je me vois fort bien mettre mon poing dans la gueule à un type qui me proposerait par exemple des images pédopornographiques. Ce serait plutôt inné chez moi, en intention du moins (car sans être un gringalet, je n’inquiète guère par mon physique et je craindrais fort d’être méchamment boxé en retour). Mais si j’en avais le loisir, je mettrais aussi ma main dans la gueule de tant de politiques, de tant de journalistes, par réflexe pur. Si vous avez cru que je relativisais, vous vous trompez : je distingue, je nuance, je pointe des degrés dans une échelle de la catégorie du mauvais, du non souhaitable.

            1. Yanka

              P.S. 1

              Si vous éprouvez un sentiment de viol, ce n’est pas un viol pour autant, mais il faut considérer votre sentiment qui est un malaise et peut dégénérer en traumatisme si le ressenti n’est pas pris en compte, s’il est raillé, dénié. C’est donc de manière individuelle qu’il convient de traiter les cas. Comme je l’ai dit : une sensibilité n’est pas l’autre, et si vous êtes insensible à la brûlure, ce n’est pas le cas de tout le monde et vous n’avez pas à placer le curseur du seuil de la douleur en fonction de votre seul ressenti, ni dans un sens (insensibilité), ni dans l’autre (sensibilité exacerbée).

              P.S. 2

              La pédophilie est une chose, mais vieille comme le monde, non admissible, certes, mais inhérente à la nature humaine, dans toutes les sociétés. Il faut la combattre, mais ne pas en faire non plus le summum de l’abjection, au nom des degrés décrits plus hauts, que cela plaise ou non. La pornographie par contre est récente dans l’histoire des sociétés humaines, et dépend de la technique (photos, films, supports de diffusion). Aujourd’hui, grâce à Internet, la pornographie est partout, et un seul homme peut être excité artificiellement à tout moment, ce qui est malsain. Je ne connais pas le degré de diffusion de la pédopornographie, que j’imagine tout de même assez difficile à trouver, ni ne mesure son impact sur certaines libidos, mais je crains fort que cela ne soit un incitant pour beaucoup de détraqués. C’est pourquoi, lorsque j’entends hurler contre les pédophiles, je dis qu’il faut s’attaquer à la pornographie pour réduire les tentations pédophiles, et à toute la pornographie, car il n’y a rien d’innocent dans la pornographie, et c’est d’un moche à mourir, à tous égards. La pornographie est addictive, comme le jeu ou certaines drogues. Elle peut avoir et a des conséquences désastreuses, ne serait-ce qu’en termes d’excitabilité permanente. Il y a suffisamment à faire avec la libido de certains, sans qu’il faille au surplus l’augmenter par les artifices de la pornographie.

    2. taisson

      La seule vérité certaine sur cet individu, c’est son pseudo :Zero !

      Ce pur produit de l’ hypocrisie paranoïaque gauchiste crache dans sa propre soupe. Ce sont les plus gauchos de toute une époque, intellos, écrivains, pseudo poètes, et autres inutiles qui ont présenté la pédophilie comme quelque chose de quasi normal !! S’ils avaient osé, ce serait légal!!

      Avec de vaseuses démonstrations pour dire « qu’aimer » les petits garçons, ça n’avait rien à voir avec l’homosexualité….Comme le djihad terroriste qui n’a rien à voir avec l’islam…Ce sont les mêmes !!
      Cet inqualifiable personnage ne cherche qu’ à faire de l’audience avec un sujet devenu aujourd’hui consensuel.
      Le plus grave c’est qu’il à trouvé des gogos pour financer sa mascarade…

      Je n’ai pas pu dépasser de beaucoup la séquence avec Maurice Biraud et France Gall !! l’assimilation entre une blague sur les filles précoces et les horreurs de la pédophilie touristique bien sordide, c’est déjà nul !
      il oublie que c’est grâce aux idées « progressistes »de ceux dont pas mal ont des riads au magreb qu’il à pu faire carrière…
      Zero multiplié par l’infini c’est toujours zéro !

      1. Pierre 82

        Désolé, zéro fois l’infini, on sait pas ce que c’est: ça peut être zéro, l’infini, ou toute valeur intermédiaire, ce qui laisse du champ…

        1. taisson

          D’accord Pierre,
          Les maths n’ont jamais été mon point fort.
          Mais je pense que nous nous somme compris .
          Dans le cas qui nous occupe, la seule chose qui me gène serait que l’on puisse y attribuer des valeurs intermédiaires !

      2. Pheldge

        taisson, prend x et 1/x quand x tend vers l’infini, le premier aussi le second tend vers zéro, mais leur produit vaudra toujours 1.
        tu peux essayer avec x² et 1/x dont le produit donnera x qui tendra vers l’infini, et également avec x et 1/x² dont le produit 1/x tendra vers 0 … 😉

      1. Pheldge

        quand on parle de « réseau » on pense organisation, trafic. Dans les cas que vous citez, ce sont des individus isolés, heureusement !

  4. Totof dugenou

    Ben t as pas encore compris pourquoi tous ces problèmes cardiaques ? Mais c est à cause du réchauffement climatique, mais surtout parce qu ils ne mangent pas vegan !!!!
    On parie que il y a bien quelqu un du camp du bien mais qui se dit apolitique et regardant les faits « sans arrières pensées » (c est toujours comme ça un gauchiste: se revendiquer impartial et expert sur le sujet, tout comme les 1ssos qui se disent apolitiques et qui ont des relations très marquées avec la gauche) qui va nous vomir une telle analyse, bien reprise par les médias tout-a-fait-impartiaux-et-soucieux-de-la-verité ?

  5. Aristarkke

    https:/ /twitter.com/PaulMaxit/status/1453746639584174085?t=wASAg-YodtQTAC3eW0c51Q&s=19
    Un joueur de foot qui n’a pas pu être réanimé après un malaise sur le terrain…
    Fâcheuses coïncidences qui ne font que nuire à not’bon gouvernement…
    Enfin qui devraient…

    1. Oh il n’y a pas besoin d’aller très loin ou très profond : il y a quelques temps, une étude était parue vantant le fait que les immigrés rapportaient. Maintenant, c’est à peu près nul, et bientôt, ce sera négatif. La tendance des études et de leurs découvertes s’adapte à la fenêtre d’Overton.

      En réalité, il n’y a pas de calcul possible : immigré est un terme qui est si vaste qu’il va englober à la fois l’Allemand ou l’Anglais expatrié en France que l’Erythréen ou le Somalien. En fonction des époques, le calcul et les tendances changent. Actuellement, il sera assez compliqué de trouver un calcul clairement favorable. Il y a 40 ans, c’était probablement différent. Dans 40 ans, ça le sera aussi.

      1. Aristarkke

        Il y a quarante cinq ans, nous avons eu une invasion (relative) des Viets fuyant le si beau régime communiste qui venait de gagner la guerre. Je ne sais pas ce qu’ils ont apporté économiquement ici mais jamais je n’ai vu passer un article relatant le sur-encombrement de Paul Employ par des ressortissants asiatiques peu employables mais plutôt des articles dont le fameux de Brighelli himself au sujet des jeunes Viets inscrits dans les lycées grançais dès leur arrivée, anonnant péniblement trois phrases en français et obtenant leur bac un peu plus tard, avec mention à une époque où cela soulignait véritablement le niveau atteint…
        Quant aux secteurs de Paris 13me, porte de Choisy ou d’Athis Mons, par exemple, ils ne paraissent pas avoir tant souffert économiquement que cela de cette soudaine abondance ethnique les ayant envahis…

  6. Laurent a LA

    Alors en Californie ca y est presque. Ils veulent vacciner tous les enfants. Et les myocardites, ma bonne dame, bien sur que ca existe mais c’est le COVID qui les provoque.
    Si.
    Raison de plus pour vacciner tout le monde, et paf.

    Je prevois une forte augmentation du home schooling dans les mois qui viennent.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      La Californie est le royaume des Woke. Ils vont suivre la pensée unique parce que les gens hipe se doivent de la suivre, voire de la précéder.
      Et s’ils en crèvent, ils crèveront hipe.

    1. Pythagore

      Il y a une interview du Professeur Raoult chez Hanouna, c’est la seule interview que j’ai vue qui ne soit pas à charge.
      Commentaire de arkady0359 sous la vidéo (Pheldge, on t’a r’connu! ;-)):
      « Hanouna est considéré par ses enfants comme un héros qui a su rester humble ! Ah ! cet humble héros ! »

      1. Pheldge

        là, c’est quasi du harcèlement discriminatoire, parce que je ne vois rien de drôle … encore, il aurait tenté le très classique « ah ce sombre héros » surtout que ça sied tant à un mec si con 😉

  7. Mo’ Truckin’

    Merci Doc d’avoir répondu à Yanka de manière magistrale et brillante.

    Les propos de cet individu sont une insulte intolérable à la mémoire de ces enfants qui sont les victimes d’adultes pervers sexuels.
    Quant au commentaire de taisson, je lui renvois son résultat pour Karl :
    niveau intellectuel 0
    niveau argumentaire 0
    niveau démonstration 0
    niveau rhétorique 0

    La pédophilie, la pédocriminalité, la pédopornographie et le pédo- satanisme sont des crimes abominables.
    Un point c’est tout.

    L’omerta qui pèse sur ce sujet ne date pas d’aujourd’hui.
    L’implication des élites (politiques, intellectuelles, …) et des notables y contribue pour beaucoup.
    Que se soient les autorités (policiers, gendarmes, avocats, juges, …) les associations (Wanted Pédo, Enfance en danger, …) ou de simples citoyens (je pense ici à Donde Vamos et Alexandre Lebreton qui font un travail remarquable de ré-information), tous sont confrontés à d’immenses difficultés.

    Ne pas vouloir le voir relève du mensonge ou du déni.
    Et pendant ce temps, des enfants (parfois des bébés de quelques mois !!!) de tous âges continuent de se faire violer, tuer, prostituer, torturer.
    Certains adultes dégénérés (je n’ai pas d’autre mot) vont même jusqu’à filmer ces actes d’une barbarie sans limite et le revendent sur le Dark Web.

    Cette réalité existe, que cela plaise ou non à certains.
    Elle est ténébreuse, glauque, elle nous met mal à l’aise car elle nous renvoi à notre inconscient qui lui, sait que l’on n’a pas le droit de toucher à un enfant.
    Jamais.

  8. Yanka

    Petit test amusant. 22 questions. J’ai fait 19 sur 22 et Marianne constate que je regarde trop la télévision ; or, je n’ai pas la télévision.

    https:/ /www.marianne.net/politique/droite/qui-la-dit-eric-ciotti-ou-eric-zemmour-faites-notre-quiz

  9. guy GIUDICELLI

    Message pour H16
    J’avais sous votre article « Ces petits mystères… » paru sur Dreuz écrit le commentaire suivant
    « Ravi, H16, de voir que vous pouvez vous inquiéter au sujet des vaXins dans les colonnes de Dreuz sans subir les foudres de Mr Grumberg. Ce qui n’est pas le cas pour nous, pauvres lecteurs. »
    Commentaire qui a été censuré comme plusieurs autres qui faisaient part de ma propre inquiétude précédemment dans leurs colonnes.
    Ceci dit juste pour que vous le sachiez.

  10. lxy

    Carbon Dioxide Has Reached a Point of Diminishing Returns
    The Greenhouse Effect Explained

    https:/ /medium.com/@pullnews/carbon-dioxide-has-reached-a-point-of-diminishing-returns-d1bb260fa0d5

    Un article qui explique pourquoi la concentration en CO2 de l’athmosphére devrait commencer à diminuer,et donc marquer la fin du réchauffement climatique.Ca met du baume au coeur…

  11. olivier rossi

    « on peut discuter de tout sauf des chiffres » nos gouvernants sont des criminelles. On aimerait avoir plus de personnes ayant perdu un enfant dans les rues.

Laisser un commentaire