Le naufrage politique, intellectuel et moral de nos « élites »

Nous voguons de crises en crises, comme si un réalisateur hollywoodien voulait à tout prix nous vendre un « film catastrophe » aux suspens et à l’action ininterrompus : après « Contagion » (dans lequel le monde bataille avec un méchant virus mais est heureusement sauvé par toute la clique gouvernementale travaillant pour notre bien à tous, évidemment), nous voilà dans « La somme de toutes les peurs » (où, comme d’habitude, les hommes de l’ombre vont sauver la mise à l’Humanité juste avant le feu nucléaire). Si cette succession de violents soubresauts dans l’actualité ne nous laisse guère de répit, elle autorise cependant, avec les changements trop rapides de décor, à entrevoir les coulisses de la politique actuelle. Et ce n’est pas fameux…

La pandémie et sa gestion auront ainsi permis de révéler, au grand jour, les penchants particulièrement dictatoriaux de certains dirigeants occidentaux, tout en montrant l’ampleur de l’autocensure dans le milieu des médias. En quelques mois, la preuve fut faite que rien ne semblait plus fort que le désir de se conformer douillettement à la pensée dominante qui s’est faite étouffante (avec et sans masque) pour garantir que pas une tête ne devrait dépasser, pas un bras ne resterait sans picouse, pas un citoyen ne se dispenserait de son petit numéro de série républicain.

L’arrivée, en fanfare, de l’actualité ukrainienne a dégagé de façon stupéfiante toute référence à une pandémie dont on sentait depuis des semaines qu’elle ne répondait plus du tout aux critères nécessaires pour captiver (ou asservir) les foules, et, de la même façon que la précédente crise avait dévoilé la noirceur de certaines âmes de plateau télé et de pupitre républicain, il n’a pas fallu attendre plus de quelques jours pour écrire un nouveau chapitre dans le naufrage politique, intellectuel et moral de nos élites.

Un naufrage politique

Ainsi, il est vraiment consternant de constater que nos politiciens ne semblent toujours pas capables de planifier au-delà de leur prochaine échéance électorale, et, pire que tout, à quelques semaines de leurs échéances tout au plus.

Le domaine de l’énergie, qui devrait être le pilier des réflexions économiques d’ampleur de tout pays un tant soit peu bien dirigé, ne semble déclencher un intérêt qu’avec la crise ukrainienne et le risque que font peser les manœuvres de Poutine sur l’approvisionnement en gaz de l’Europe. Les réflexions atterrantes de certains leaders politiques (notamment écologistes mais pas seulement) découvrant la nécessité d’approvisionner en gaz leurs lubies intermittentes imbéciles donnent une excellente idée de leur niveau (ou de leur absence de niveau, disons).

Apparemment, on découvre que l’énergie est une question sérieuse et que des faux-pas en la matière ont des conséquences graves pouvant aller jusqu’à se mettre dans des positions inextricables.

Il en va de même sur le constat, pourtant historiquement évident, que l’accumulation des dettes et de l’inflation provoque systématiquement misère et guerres (civiles ou extérieures). La période actuelle, où l’on observe de l’inflation dans tout le monde occidental lui-même baigné de dettes colossales, devrait laisser plus que songeur sur notre avenir.

Mais rassurez-vous, nos « élites » semblent relativement imperméables à ces éléments.

Un naufrage intellectuel

On ne peut que se demander comment ceux qui, pendant deux ans, ont surjoué la carte de la peur devant un virus avec un taux de létalité tournant autour de 0.1% peuvent à présent paraître crédibles lorsqu’ils se lancent dans des discours grandiloquents à base de sanctions, de muscle, de testostérone lourdement armée saupoudrée d’envois de troupes et de « vous allez voir ce que vous allez voir ». C’est grotesque.

On ne peut pas passer deux ans à imposer aux uns et aux autres de rester chez soi, de se laver les mains et de mettre un masque en tissus à peu près complètement inutile pour ensuite espérer être crédible lorsqu’il s’agira d’aller défendre la veuve et l’orphelin dans un pays étranger. Au mieux, on passe pour un clown qui brasse du vent, au pire pour un faible. C’est exactement ce qui s’est passé, du reste : l’Europe, déjà naturellement éparpillée et rarement capable de parler d’une voix forte et claire, a cette fois encore agité ses petits bras en l’air sans jamais frôler la moindre crédibilité. Et au niveau de ses États membres, le décalage entre les discours, les postures et la gravité de la situation n’a été que cruel.

Du reste, la tendance n’est pas nouvelle et le naufrage intellectuel pas neuf : le dévoiement des mots, le relativisme érigé en seul mode de pensée autorisé, le rejet de la culture traditionnelle, des traditions et coutumes séculaires jugées vieillottes voire barbares, la tendance maintenant affirmée de conspuer le beau, le classique pour lui préférer le subversif, l’anormal voire le laid, tout ceci participe de ce naufrage intellectuel de moins en moins lent qui caractérise maintenant et bien malheureusement les « élites » de l’Occident (ou, plus exactement, celles qui nous sont systématiquement proposées comme des références modernes).

Un naufrage moral

Et ces naufrages politiques et intellectuels s’accompagnent d’un naufrage moral qui s’est instillé dans toute notre société. Il ne se passe plus une semaine sans qu’on apprenne le dévoiement, la corruption de nos « élites » dans des affaires sordides qui s’accumulent sans, d’ailleurs, que cela semble freiner les dirigeants dans leur lancée.

Ceux qui nous dirigent, ceux qui nous disent quoi et comment penser, ceux même qui nous jugent sont régulièrement pincés, sans que s’émeuve vraiment la presse dont on comprend qu’elle est elle-même descendue aussi bas que ceux-là.

L’évidence de la vacance

Il faut se rendre à l’évidence : s’il existe encore, heureusement, des élites intellectuelles ou morales, elles se sont retirées du monde bruyant dans lequel nous vivons. Elles ont laissé la place à des dirigeants qui ne sont plus des cadors ou des intellectuels aguerris et mûrement affinés, mais des saltimbanques approximatifs, des acteurs pusillanimes et impressionnables, des branleurs ou des psychopathes qui seraient comiques si tant de monde ne devaient pas subir les conséquences de leurs actions hystériques.

Il n’y a plus de vraies élites mais que des clans de parasites sans valeurs et sans intelligence.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires405

      1. Pierre 82

        C’est un shadow conseil de défense, par définition on ne fait pas ça en pleine lumière.
        Ces élections tournent à la grosse farce.
        C’est souvent comme ça à la fin des civilisations.

  1. LeSUBVERSIF

    Le seul but ultime de toute cette clique oligarchique mondialiste nauséabonde, ‘est de faire perdurer la panique auprès de la populace. Après la soi-disant pandémie covid voilà la guerre des méchants russes qui ose contrecarrer le grand projet du Great reset …ces zélites -parasites veulent à tout prix garder leurs privilèges et donc étendre leur pouvoir jusqu’à détruire les états nations et leurs peuples! Ne nous trompons pas de combat!

    1. Pierre 82

      Le covid a super-bien fonctionné, et cette guerre permettra d’enfoncer le clou.
      Les gens sont entrés en panique, tout comme au début de la « pandémie ».

      Pour l’instant, ils marquent des points, et on est de plus en plus marginaux (la fameuse « small fringe minority », comme disait Fudeau).

      D’ici peu, nous serons désignés comme traitres.
      Je ne vois aucun signe qu’ils perdraient du terrain, bien au contraire.

      1. Arthur H

        Le covid a permis de bien polariser les citoyens:
        – tu est provax ou tu es contre Tout Le Monde;
        – tu es pro Ukraine ou tu es contre Tout Le Monde;
        – tu es pro dette/socialiste ou tu es contre Tout Le Monde;
        – tu es… avec nous ou tu es contre Tout Le Monde.

        Car Ils sont tout le monde et les citoyens l’ont bien compris: être dans le camps du bien ou ne pas être, être dans le camps de Tout Le Monde ou ne pas être.

        Critiques-tu ? alors tu critiques Tout Le Monde.

      2. Nemrod

        Probable.
        Mais traître à quoi au juste ?
        Mon pays n’est pas attaqué pour l’instant, nous ne sommes pas en guerre contre la Russie…notre ambassadeurs est encore à Moscou.
        Moi je veux juste être libre et donc je ne suis pas un admirateur de Poutine, loin s’en faut…mais je n’admire pas non plus nos dirigeants actuels, c’est le moins qu’on puisse dire.
        Ai je encore le droit, l’aurais je encore demain ?
        Il sont élus, je fais avec, c’est tout .

        Mais tout ça est rationnel dans un monde émotionnel.
        J’ai bien conscience d’être anachronique.
        Mais je plains mes jeunes…une seule tête, tout le temps, pour tout…ne même pas avoir le droit d’observer, d’attendre…pff quelle misère !
        Elle a pas fini de tourner cette tête…

        1. Pierre 82

          De manière générale, j’évite d’évoquer le sujet.
          Un peu comme pour les vax.
          Pour vivre heureux vivons cachés. Le choix est simple: rester conforme à la norme ou être passablement discret.

          Comme je n’ai pas envie de me mentir, je choisis la seconde solution.

          1. Nemrod

            Oui mais être discret ne suffira pas.
            Même ne pas avoir d’avis ne suffira pas.
            Il faudra manifester son avis…le bon évidemment même si vous n’en avez pas.
            Et ensuite vous serez jugé sur vos signes d’enthousiasme…malheur à celui qui arrêtera en premier d’applaudir…
            Mais tout ça vous le savez Pierre, comme moi…pour notre malheur.

            1. LeSUBVERSIF

              ben moi y va falloir que je commence par changer la sonnerie de mon smartphone (l’hymne Russe)! vous imaginez …on m’appelle en pleine fil d’attente à la boulangerie? je risquerai le lynchage! 🙂

  2. Tof

    Moi j’ai 2 petites questions concernant la Pécresse pue de la gueule.
    1) Que dit-elle au sujet du bataillon Azov qui combat en Ukraine et qui est ouvertement nazi ? Rien évidemment, mais là c’est pas grave car c’est le kamdubien. C’est la même chose que pour Soros, qui a commercé avec le nazi et qui est de toutes les sauteries mondialistes, alors qu’on en est encore (surtout en Allemagne), à faire le procès de lampistes du Reich du 4eme âge. Elle a aussi quelque chose à dire concernant les tchétchènes musulmans et sanguinaires? Ah oui padamalgam…
    2) Elle qui ouvre sa poubelle qui lui set de bouche concernant Z qui aurait soutenu Poutine (ce qui est faux) et qu’il s’est trompé à son sujet concernant son attaque de l’Ukraine (alors qu’il a CLAIREMENT dit « je ne pense pas qu’il va envahir, mais je peux me tromper »), elle a quelque chose à dire sur les pays du Golfe et aussi sur ses potes algériens notamment, qui n’ont pas une seule seconde condamné l’attaque russe ?. Pourtant c’est actuel, factuel, il n’y a qu’à regarder pour constater, contrairement au Z où c’était une supputation. Non rien à dire là-dessus non plus ? Pas d’excuse pour dire qu’en fait elle s’est trompé comme tous ceux de « l’arc républicain » et que l’Algérie ne nous veut pas du bien ?
    Continue Macresse, comme tous tes potes « républicains ». L’heure de la facture n’est peut être pas aussi loin que tu ne le pense

    1. Pierre 82

      Pour l’instant, Pécresse sert (inconsciemment ou non) de rabatteur à Macron. Elle passe ses journées à prétendre que Z et MLP sont des soutiens inconditionneles de Poutine. Que ce soit vrai ou faux n’a plus aucune importance. On s’en fiche, des faits
      Par contre, ça s’imprime dans la tête des gens, que l’extrême-droite sont des traitres ennemis de la France. Plus aucun des deux n’a maintenant la moindre chance d’atteindre le second tour. A la limite, si l’un des deux se retirait, il laisserait ainsi la chance à l’autre de se faire ratatiner au second tour contre Macron.
      Et en récompense, Traitresse pourrait même devenir première ministresse.

      Pitoyable.

      1. breizh

        tout dépend quand l’armée russe a fini en Ukraine : le plus tôt sera le mieux. Les communicants seront alors obligés de passer à autre chose (voire de revenir à la réalité : inflation…)

        1. Nemrod

          Oui c’est vrai.
          L’opinion publique est versatile et des lendemains économiques qui déchantent sont probables.

          Cette énième guerre en Europe va impacter l’Europe avant tout.

            1. Aristarkke

              Je n’imagine quand même pas que Poutine se soucie des soubresauts électoraux grançais et gère ses petites affaires pour complaire à Flop Joene.

              1. Pierre 82

                Vous dites ça parce que vous manquez d’imagination.
                Les vrais complotistes aiment développer des théories souvent assez baroques, y compris que Macron aurait été lui filer du pognon pour qu’il fasse la guerre pour qu’il soit réélu.
                J’adore les lire, parfois…

        2. Pierre 82

          Charles Sannat disait que les guerres courtes en Europe, ça n’existe pas. Espérons que ce soit une première…
          Le problème est que Poutine voudrait en avoir vite fini, mais le camp d’en face (le nôtre) a intérêt à ce que ça traine le plus possible.
          Les cocus, ce sont les Européens, au premier rang desquels sont les Ukrainiens. Parce que le péquin de base, là-haut, il y a fort à parier qu’il voudrait que ça se termine, peu importe qui gagne, vu que de toutes façons, ce sera un mafieux. Mais ni la Russie, ni l’OTAN ne lâchera le morceau avant de s’être épuisé, type Afghanistan.

      2. Jacques B.

        @ Pierre : si la manoeuvre réussit (Macron réélu après avoir bénéficié de l’aide indirecte de Pécresse, laquelle est nommée premier ministre), alors là je dis : chapeau, un coup de maître.
        Et des Français je dirai : quel peuple de veaux, de décérébrés, de crétins.
        Et de la France : ce pays est DÉFINITIVEMENT FOUTU. Il faut que chacun se prépare à vivre sous les radars, dans une quasi-clandestinité, à survivre dans ce pays décadent, et à s’entraider avec ceux qui font pareil.
        Parce que la dette et ses conséquences, le déficit énergétique (nucléaire/pétrole), le cassage de figure monumental à venir de l’agriculture avec le tout bio qui se profile, donc les pénuries monstres, la paranoïa sanitaire et le choix entre picouse expérimentale ou devenir un untermensch, le verrouillage de la parole publique et les médias aux ordres comme jamais, le sentiment d’insécurité en explosion, et j’en passe : nous allons devenir un mix entre le Vénézuéla pour léconomie, la Russie de Poutine pour les libertés – voire pire, quelle ironie, et le Liban pour la guerre civile, larvée ou ouverte.

        1. Mitch

          Bientot dans nos belles ‘inner cities’ (AKA quartiers de la diversitude) ce sera les Stingers. L’AK47 c’est pour les losers.

            1. Grosminet

              C’est normal ! Pourquoi ces braves gens issus de la diversité n’auraient pas le droit d’avoir accès eux aussi à la technologie moderne ?

        2. Bernardo

          la primaire des Républicains n’était de fait qu’un concours de futur 1er ministre. Il faut surtout espérer une implosion de ce parti à l’issue des élections ( présidentielles souhaitons le) pour permettre la création d’un mouvement de droite conservatrice à l’image du parti républicain US

  3. Higgins

    Ça, ça m’inquiète : http:/ /www.opex360.com/2022/03/01/la-turquie-bloque-les-detroits-du-bosphore-et-des-dardanelles-pour-presque-tous-les-navires-militaires/

    1. Higgins

      Et ça, c’est une réflexion inquiétante : https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2022/03/01/comment-vladimir-poutine-pourrait-entrainer-les-usa-dans-une-confrontation-directe/

          1. La source vient de là :
            https://www.spiegel.de/ausland/nato-osterweiterung-aktenfund-stuetzt-russische-version-a-1613d467-bd72-4f02-8e16-2cd6d3285295

            C’est un paywall donc on n’en sait pas plus mais l’accroche de l’article est assez peu ambiguë :
            La Russie affirme depuis des décennies que l’élargissement de l’OTAN à l’Est est contraire aux engagements pris par l’Occident après la chute du Mur. Un document remarquable vient de faire surface.

            1. Vodkaman

              Les freins ont lâché dans la descente du col de Turini…

              Si ces pourris de journaleux avaient en tête le mode de fonctionnement binaire des US – si vous n’êtes pas avec nous, vous êtes contre nous- et que suivant cette logique nous devrions privilégier les intérêts US au détriment des nôtres, nous n’avons aucune chance d’avoir un point de vue lucide sur ce conflit.

        1. Citoyen

          A voir le ton de l’article, Major, on sent bien pour qui il « travaille » …
          C’est peut-être un peu plus complique que ça.
          Il y aurait eu des discutions avec Gorbatchev (représentant de l’URSS) en 1990, ou ce sujet aurait été évoqué, mais rien n’a été mis sur le papier ! … Donc pas de traité.
          Et en 91, L’URSS n’existait plus … Donc, ce n’est au mieux que des promesses faites à une entité qui n’existe plus.
          A moins qu’aujourd’hui, Vlad ne se revendique comme le nouveau représentant de L’URSS ?..
          C’est une grande question ?… Sinon :
          http:/ /www.slate.fr/story/220533/otan-promesses-russie-poutine-frontiere-ukraine-contreverite-historique-melenchon-zemmour
          https:/ /www.monde-diplomatique.fr/2018/09/DESCAMPS/59053
          https:/ /www.nato.int/docu/review/fr/articles/2014/07/01/l-elargissement-de-l-otan-et-la-russie-mythes-et-realites/index.html

          1. Higgins

            Je tiens à préciser que j’éprouve une méfiance instinctive lorsqu’un officier général parle. Je les ai trop fréquentés de près probablement. J’en connais plusieurs personnellement et ce sont tous des individus de haute qualité. Pour autant, tout, loin s’en faut, n’est pas à jeter dans les considérations qu’ils nous proposent. La soumission, réelle ou non, de notre pays aux intérêts us est un vrai problème qui mérite une réflexion approfondie sans pathos. Les américains nous doivent leur indépendance (merci Louis XVI) alors que par deux fois au XXème siècle, les boys se sont faits tuer pour nous. Ce n’est pas pour autant que le parcours commun s’est passé sans heurts et dès le début du XIXème siècle, les intérêts des deux pays se sont heurtés parfois frontalement.

            1. Higgins

              Dans la même veine que les propos du Gal Desportes, cet excellent billet : https:/ /www.contrepoints.org/2022/03/02/422592-guerre-russie-ukraine-3-lecons-pour-loccident

            2. Citoyen

              Attention, Major, quand je parle du « ton de l’article », ce n’est pas celui du général, c’est celui de « lapatrienews.dz ».
              Pour qu’il n’y ait pas d’ambiguïté.

          2. Pierre 82

            Je vais amener de la nuance à la nuance.
            Peu importe ce qu’il en est: que ce document ait existé ou non (engagement de ne pas étendre l’OTAN jusqu’à la Russie) n’a guère d’importance. Ça a très probablement été dit, mais à l’époque, Gorbatchov représentait une puissance déchue, et ça n’a pas été formellement écrit, signé et ratifié. D’où l’utilité d’écrire, ce qui n’a manifestement pas été fait.
            Il ne faut pas faire comme si ce document était le seul argument de Poutine. Son vrai problème, c’est qu’il veut surtout ne pas avoir de base de l’OTAN et des missiles pointés sur Moscou juste derrière ses frontières, voilà le sujet.
            Deuxième sujet: quand on me dit « 58% des Ukrainiens voudraient rentrer dans l’OTAN », liberté des peuples à disposer d’eux-mêmes, etc… c’est du bla-bla. L’Ukraine n’est pas UN peuple, mais une mosaïque de peuples, dont pas mal de russophones qui ont été clairement spoliés depuis 2014 et qui ne pensent pas comme ça.
            Pour donner une comparaison, imaginons une révolution à Bruxelles, et la nomination d’un gouvernement révolutionnaire qui déciderait que l’emploi de la langue française est interdite en Belgique. Il y a environ 1/3 de francophones et 2/3 de Flamands, et il serait donc possible de dire que 58% des Belges trouveraient raisonnables l’interdiction de l’usage de la langue française.
            Ce n’est pas sérieux. Un pays « multiculturel » doit être géré comme tel, et la structure la plus sensée est un fédéralisme, où chaque région reçoit une grande autonomie. Le Donbass ne doit pas être soumis à la même loi que celle qui régit la Galicie, et doit avoir une grande autonomie. C’était l’esprit des accords de Minsk, et c’est là le deuxième argument de Poutine: qu’on arrête de faire chier les russophones en Ukraine. Un système fédéral et la neutralité, voilà ce qui est demandé.
            La Finlande est un pays neutre, et ça convient à tout le monde.

            1. Mitch

              Je te rejoins Pierre. je rajouterais aussi que la Russie à un rapport historique et ‘familial’ très spécial avec l’Ukraine (avec une bonne parti du peuple Ukrainien au moins). Rapport qui n’existe pas avec la Pologne, la Roumanie, la Bulgarie ou la Tchéquie.

              C’est un peu comme si la Catalogne faisait scission de l’Espagne et que 30 ans après des missiles étaient installés à Barcelone et pointaient vers Madrid. Pas sur que les espagnols apprécient.

          3. Mitch

            Si je reprend l’article de Slate, le 2nd point sur lequel ls occidentaux se sont engagés me laisse dubitatif:

            « Deuxièmement: des troupes allemandes de l’OTAN pourront être déployées en Allemagne de l’Est après le retrait soviétique, mais aucune force étrangère ni installation nucléaire ».

            Pourquoi ne pas vouloir d’installation nucléaire spécifiquement en ex-Allemagne de l’Est si c’est pour les avoir en Pologne, Tchéquie, Roumanie ou Bulgarie ? Ca n’a aucun sens pour moi.

            Question du même type : Pourquoi l’OTAN veut déployer des missiles en Ukraine alors qu’ils y en déjà pléthore dans les pays mentionnés ET que les sous-marins sont sans doute plus efficaces pour ce type d’opérations ?

            Il me manque des datas, je n’arrive pas à comprendre le sens de tout ça. Vous avez une idée vous ?

    2. MCA

      J’allais en parler Major,

      J’ai lu hier que la Turquie avait déclaré la guerre à la Russie et puis ce matin, machine arrière, ce ne serait pas le cas.

      Quand on sait que la Turquie est dans l’Otan et que ça ferait deux fronts pour Poutine et que nous sommes également dans l’Otan; ça laisse rêveur pour la suite….

        1. breizh

          si cela peut éviter à d’autres bâtiments militaires que ceux des riverains de la Mer Noire de venir mettre une pression supplémentaire, c’est mieux.

  4. Pheldge

    « Zelensky demande aux Européens de «prouver qu’ils sont avec l’Ukraine» » et vu l’ambiance générale et l’esprit va-t’en guerre qui prédomine partout, je commence à sentir l’engrenage …

    1. Arthur H

      Enthoven a répondu qu’il pensait que son rôle était plus important derrière son clavier que sur le champ de bataille ukrainien.

        1. sam player

          Agité Du Piton
          (rapport à son île de sauvages)
          Il me semble que c’est feu le Hussard qui lui avait donné ce blase qui lui va super bien 😀

      1. Pheldge

        c’est un sigle bidon inventé par feu Albundy – que c’était son anniversaire hier -, et que je dois subir depuis des années … malgré le remplissage de plusieurs Cerfa-bobo, de gros jalminces – du genre à passer leur temps à se prélasser dans des TDV de luxe – continuent de l’utiliser pour me faire dépit. 😉

  5. René-Pierre Alié

    Peut-être déjà dit, mais il faut le redire, le hurler. Les chaînes Russia Today et Spoutnik bloquées en Europe. De quel droit ? Celui d’Ursula la truie de Bourre-la, la femelle hystérique qui ne rêve que ravages et massacres ?

    1. Mitch

      Ben, ces chaines ne distillent pas la sainte parole, alors ils les virent. Voila tout. Quoi de plus naturel ?

      J’ai vraiment du mal avec le camp du bien et le camp du mal. J’en ai toujours eu sur tous les conflits, mais là c’est encore pire.

      Après 2 ans de folie Covidiste quand j’entend le ‘camp du bien’ (celui qui est sensé être le mien, hein) se vendre comme celui de la liberté, la démocratie et toussa j’admets que je manque de m’étouffer.

  6. Pierre 82

    https:/ /lecourrierdesstrateges.fr/2022/03/01/guerre-dukraine-bilan-jour-6-1er-mars-2022-a-mi-journee/

    On y lit:
    « 09h00: la République tchèque punira d’un à trois ans de prison toute “intelligence avec la Russie”, y compris sur Internet. On nous dit que la Slovaquie va suivre. »

    Je pense que c’est à ça qu’on doit s’attendre: toute opinion divergente exprimée en public ou sur le net sera considéré comme de la haute trahison. De belles années en perspective…

    1. Le Gnôme

      Il faut constater que les temps changent, autrefois, intelligence avec l’ennemi, c’était douze plus une.

      Ah, on me susurre que la guerre n’est pas déclarée, donc il n’y a pas d’ennemi. Ca se plaide, non ?

      1. Pierre 82

        Tout dépend ce qu’on appelle intelligence avec l’ennemi. Si exprimer une opinion nuancée par rapport à la doxa est un crime, ça promet…
        Mais on sent bien qu’on s’en approche.

        1. Mitch

          J’attends avec gourmandise les amalgames à 2 balles du type anti vax = anti pass = pro Russe.

          Le monde est si simple. Les gentils et les méchants.

            1. Mitch

              Je complete mon équation:

              anti vax = anti pass = pro Russe = mauvais citoyen qu’il convient de ré-éduquer (ou d’emmerder)

  7. spirou

    Si qqun a des infos sur les 70 Mig que la Pologne comptait héberger sur son sol hier pour le compte de l’Ukraine et sa demi volte face dernièrement ?

    Je pense que ce qui exaspère le plus Poutine est de ne pas avoir d’interlocuteur. Napoléon écrivait à Alexandre sans résultat et l’etat major allemand demandait des négociations avec l’URSS que cette dernière refusait.

    Sans interlocuteur, pas de retour à la normal et c’est là dessus que mise l’OTAN. Le pianiste à queue pourra jouer son rôle de sauveur. Les services secrets russes ont sans doute mal évalué l’état pyscho de l’armée ukrainienne en pensant qu’elle négocierait. Mais les ukros nazis semblent convaincant dans leur menace de trucider quiconque se rendrait.

      1. breizh

        L’emballement va-t-en-guerre de certains de l’UE est dangereuse (et me sidère de bêtise). Quoique : qu’ils y aillent et qu’ils découvrent ce qu’est le combat de haute intensité…

        1. Vodkaman

          Le problème est l’OTAN.

          Si un membre est en guerre, les autres lui doivent assistance et entrer dans le conflit (si j’ai bien tout suivi).

          Ce serait un peu tricky de faire rentrer dans le jeu une puissance nucléaire, contrainte par un pays membre un peu chaud qui n’a pas cette capacité.

          1. Pierre 82

            Une alliance militaire seule est stupide, et ne protège qu’en mode ON / OFF.
            Ce qui a créé le conflit ici, c’est avant tout une diplomatie occidentale défaillante, confite dans son arrogance, et qui n’a pas fait son job.
            C’est en amont que le travail n’a pas été fait. Les arguments de Poutine n’ont jamais été pris en compte, les USA ont manipulé tout le monde, jusqu’au jour où ça a craqué.

    1. Béraud-Sudreau

      HS mais news du soir : un ami qui a passé 2 mois et demi à la pêche aux parrainages nous annonce que Z en a 620. Donc, normalement, sa candidature devrait être validée, ce qui ne gênera plus personne vu qu’il est devenu un suppôt de Satan…

      1. Pythagore

        Lorsque c’est Bayrou qui s’y colle, c’est que EM a besoin de MLP et Z.
        Y’a un loup.
        https:/ /www.lefigaro.fr/elections/presidentielles/banque-des-parrainages-bayrou-assure-disposer-d-une-reserve-suffisante-pour-que-le-pen-et-zemmour-concourent-20220225

  8. Roanna

    RT et Sputnk France ne sont plus accessibles sur youtube.
    C’est absolument incroyable, qu’on soit pour ou contre peu me chaud mais qu’on laisse la liberté. Vive la dictature en marche.
    La courroie de transmission en FR de l’URSS, lors de l’intervention en Tchékoslovaquie, était bien le PC FR.
    A ce que je sache il n’a pas été interdit

      1. Roanna

        J’ai pas de VPN.
        Je ne saisis pas trop, il vous donne accès à quoi? RT France?
        Désolé je suis un peu ignorant sur les VPN mais celui-ci ne fait que cacher votre adresse… Si qq veut bien m’expliquer.

        1. Laurent569

          Le VPN ne fait pas que cacher l’@ IP.
          Il permet de se connecter, via des serveurs répartis sur la planète, à des sites bloqués dans votre pays de connexion.
          Exemple : Je veux regarder des trucs sur le site de la RTBF. Etant en France, je suis bloqué. Donc, via le VPN, je simule être en Belgique et ça passe tout seul.
          Je veux regarder RT ou Sputnik, je me connecte en Russie ou autre pays n’ayant pas exclu ces chaînes.

        2. MCA

          @Roanna

          Téléchargez et utilisez OPERA comme navigateur, il est fourni avec un VPN que vous pouvez activer ou non.

          Et cerise sur le gâteau, il est hyper rapide.

    1. Le Gnôme

      Encore faut il en avoir une. Il ne faut pas discriminer les femmes dans les concours de bites, des mesures seront prises, attention.

    2. Louchp

      Oui, euh Medvedev lui rappelle quand même que la guerre n´est pas qu’un jeu rigolo :
      https:/
      /pgibertie.com/2022/03/01/la-france-en-marche-vers-la-guerre/
      En clair, quand il faudra vraiment la sortir, ça sera hummm, comment dire ….

      1. Louchp

        Eh oui Bruno, la guerre économique vue par la Chine c’est aussi rigolo :
        https:/
        /www.bfmtv.com/auto/semi-conducteurs-quelqu-un-est-en-train-de-stocker-denonce-carlos-tavares_AV-202203010278.html

        Mais joue Bruno, joue… fais tapis …

        1. Roanna

          Le Pruneau il va falloir qu’il ouvre sa tirelire, enfin s’il n’en voit pas déjà le fond, car à la vitesse ou vont les choses il va y avoir du monde dans la rue d’ici sous peu.
          Le pétrole s’envole et l’€ s’écroule face au $, 2 choses qui sniffent une augmentation sensible du prix des carburants et de l’inflation.
          J’espère qu’elle se matérialisera encore avant les élections, histoire de bien sceller les 4 planches du poudré.

          1. Mitch

            Quand la Russie aura annoncé sa réponse aux sanctions occidentales le gros con de Bercy qui sert de pantin de l’économie, risque de faire une drôle de gueule, même si on peut lui faire confiance pour rapidement retomber sur ses pieds en bon parasite qu’il est

            1. Pierre 82

              Il ne fera pas une drôle de gueule.
              Il expliquera aux Français que l’inflation et la chute de l’euro n’est due qu’aux actions criminelles de Poutine, et ça passera.
              Pour s’opposer à Poutine, seul quelqu’un de la trempe de Macron pourra lui tenir tête. Les fonctionnaires et les retraités (soit la majorité du corps électoral qui se déplace encore aux urnes) le suivront comme un seul homme, suivi par les jeunes urbains qui feront ainsi barrage à l’extrême-droite pro-russe et donc traitre à la nation.
              J’ai plutôt l’impression que ça les arrange, les Français ayant déjà largement démontré leur inculture, leur stupidité et leur veulerie dans l’épisode du covid.

              1. Louchp

                @Pierre
                Les mêmes méthodes que pour la gestion du covid sont mises en œuvre.
                On sait qu’on est face à un danger, on connaît les solutions traditionnelles qui peuvent limiter le risque et le contenir, mais on choisit d’aider ce danger à se développer avec l’approbation de la foule écervelée.

                Le témoignage de Dupont-Aignan est assez explicite sur la  » philosophie  » de nos gouvernants :
                https:/
                /t.me/dupontaignan/301

                On a le pyromane d’un côté et « nous » on choisit d’envoyer des canadairs remplis d’alcool pour traiter l’incendie. Ça va bien se passer, forcément.

                1. Pierre 82

                  Entièrement d’accord. Les deux problèmes sont traités de la même manière par des incompétents de haute volée (pour parler modérément).
                  Quand on a vu qu’une grippe a foutu par terre l’économie de l’occident, on frémit à l’idée de ce qu’une guerre somme toute assez localisée -et pour laquelle existe des solutions, on est loin d’un truc insoluble- pourrait provoquer avec des champions pareils.

    3. Simon C-T

      En effet, BLM a affirmé ce matin : «Nous allons provoquer l’effondrement de l’économie russe». Il faut bien admettre qu’il parle d’expérience le bougre, vu l’état de l’économie française depuis sa prise de fonction !

      https:/ /twitter.com/franceinfo/status/1498574837677178881

      1. Roanna

        Sur Boursorama il y a une vidéo qui aurait tendance à laisser penser l’inverse

        « Et si Vladimir Poutine provoquait un énorme krach financier ? « 

  9. Oreliane

    Je cherchais à savoir si de pareilles circonstances avaient déjà eu lieu, à savoir une élection en plein milieu du conseil de l’union européenne. J’ai ma réponse :

    https:/ /www.touteleurope.eu/presidence-du-conseil-de-l-union-europeenne/1959-2022-une-breve-histoire-des-presidences-francaises-du-conseil-de-l-union-europeenne-pfue/

    Au-delà du bilan, la présidence de 1995 présente une similitude intéressante avec celle de 2022. En effet, au mois de mai, Jacques Chirac avait été élu président de la République à la suite de François Mitterrand qui avait assuré les quatre premiers mois de l’exercice. En avril prochain, les Français seront de nouveau appelés aux urnes pour élire le successeur d’Emmanuel Macron, en pleine PFUE. Mais celle-ci s’annonce quand même “atypique” selon Yves Bertoncini, car “en 1995, il y avait une différence de taille, le président Mitterrand ne se représentait pas”.

    “en 1995, il y avait une différence de taille, le président Mitterrand ne se représentait pas”.

    Il semblerait que Macron profite largement du costume de président+++ pour assouvir ses besoins de reconnaissance pour être réélu.

      1. Citoyen

        En effet !…
        Imaginons (juste une hypothèse …), que quelques tchétchènes parmi ceux payés par le Vlad pour dégommer Zelensky, un groupe d’égarés, tournant en rond, ne trouvant pas leur chemin (normal, ils sont pas très futés), finissent, on ne sait comment, par se retrouver chez nous, et par inadvertance, dégomment le nôtre au château !… (vraiment une hypothèse)
        Ben, du coup, on serait obligés de leur donner une médaille, pour service rendu …
        Certes, ça la foutrait mal, mais le service serait bien là …

  10. breizh

    m’enfin :
    https:/ /www.bvoltaire.fr/jacques-attali-appelle-a-stopper-les-delires-bellicistes-sous-peine-de-cataclysme-nucleaire/

    1. Pierre 82

      Une preuve de plus qu’on a changé de monde: me voilà d’accord avec Attali…
      Je ne vais pas tarder à aller me coucher, moi…

      1. Citoyen

        Faut éviter d’écouter Attali, Pierre.
        Comme il raconte tout et n’importe quoi, ça peut devenir perturbant …

  11. Jacques B.

    Je ne sais pas si quelqu’un a relevé la perle du jour du clown de l’économie et des finances, l’ineffable Bruno Le Maire :
    « Nous allons provoquer l’effondrement de l’économie russe »
    Rien que ça.
    S’il est aussi efficace pour détruire l’économie russe qu’il l’est pour redresser l’économie française, on va encore se marrer 🙂

    https:/ /twitter.com/BrunoLeMaire/status/1498575829902708736?ref_src=twsrc%5Etfw%7Ctwcamp%5Etweetembed%7Ctwterm%5E1498575829902708736%7Ctwgr%5E%7Ctwcon%5Es1_&ref_url=https%3A%2F%2Fwww.europe-israel.org%2F2022%2F03%2Fmacron-veut-faire-la-guerre-bruno-le-maire-nous-livrons-une-guerre-economique-totale-contre-la-russie-faites-attention-a-votre-discours-la-reponse-de-medvedev-au-gouvernement-francais%2F

    1. LeSUBVERSIF

      Quel charlot celui-là pffff! il a rétropédalé peu après car il avait dit carrément : «  »Nous allons livrer une guerre économique et financière totale à la Russie »
      et ce matin sur france intox rectifie en disant que : « le terme guerre était inapproprié » !
      Je persiste et je signe: j’ai plus peur de macron et toute sa clique que de poutine!

    2. Louchp

      C’est crédible car parfaitement dans ses compétences.
      Il a juste mal formulé sa candidature qui, du coup, a allumé la mèche. Reste à voir ce qu’il y a au bout de la mèche.

  12. Oreliane

    Bonsoir,

    Je rencontre toujours le même souci, je ne reçois pas les commentaires par mail depuis un bon moment, or, après vérification, je constate que depuis le 09/02 au moins, le lien que je reçois par mail est celui-ci :
    S’abonner aux commentaires sur __JPPNF__ de Hashtable !

    Or, jusqu’à présent, je recevais toujours le lien du titre de l’article dans son intégralité.

    S’abonner aux commentaires sur Macron va devoir faire le mur. Le mur vaccinal. de Hashtable !
    S’abonner aux commentaires sur La danse de la pluie des vaccinés haineux de Hashtable !
    S’abonner aux commentaires sur Hirsch et d’autres vaccinés haineux veulent absolument punir les non vaccinés de Hashtable !
    S’abonner aux commentaires sur Pécresse n’est pas un clone de Macron. Elle est bien pire. de Hashtable !

    Si cela peut aider…

      1. Oreliane

        Z’êtes méchant ! 🙂

        Je voulais simplement souligner qu’à la place du titre de l’article, j’avais ce fameux __JPPNF__ c’est tout !
        Je peux vous faire des copies d’écran si vous voulez

        1. Ce n’était pas du tout ironique. Ca aide vraiment (parce que ça veut dire qu’il y a probablement un souci dans le charset et/ou la collation des tables impliquées).

      1. sam player

        J’vois bien qu’il y a des préférences ici, c’est quand même plus facile quand on est une fille… alors que moi ça fait au moins 5 ans que je demande un tout petit bouton sur chaque commentaire pour remonter vers les 15 derniers commentaires pour éviter de scroller sur mobile (geste tendancieux) j’vois bien que les tirlili boutons des filles t’intéressent plus que ceux des garçons… arghhh 😀

    1. Aristarkke

      Et une marque d’entremets (de mon jeune temps que les moins de trente/quarante ans ne peuvent connaître) qui n’a aucune chance de renaître…

  13. Cerf d

    Bruno le rigolo à annoncer que les occidentaux allaient faire s’effondrer l’économie russe. Si j’en crois le dernier billet de Charles Gave, il n’est pas impossible que les sanctions fassent s’effondrer l’économie occidentale bien avant la russe.

    Je m’interrogeais sur le calendrier qui semblait favorable aux gouvernements occidentaux en permettant de maintenir les peuples dans une peur que le Covid ne suffisait plus à attiser.

    Mais peut-être que l’ours à quelques coups d’avance et avait tablé sur la réaction des poulets sans tête. Cela expliquerait aussi pourquoi il agite le chiffon rouge de la dissuasion. S’attendrait-il à ce que l’économie occidentale s’effondre, créant un ordre mondial où l’empire russe pourrait être gagnant?

    1. Higgins

      La Chine vient de déclarer officiellement qu’elle était prête à aider la Russie si besoin. Beau résultat pour nos crânes d’œuf.

      1. Pierre 82

        Quant à la Chine, je trouve pertinente l’analyse de Charles Gave (celui qui se plante systématiquement dans ses prédictions géopolitiques): la Chine aurait intérêt à présenter sa zone d’influence comme une zone de paix, pendant que l’Europe retourne à ses vieux démons. Il pense également que la Chine n’a aucun intérêt à annexer militairement Taïwan, vu qu’elle a largement la possibilité de l’acheter. Lui qui y a beaucoup de contacts, prétend que la Chine propose des salaires mirobolants à des Taïwanais pour s’installer à Shanghai, et est en train de racheter de plus en plus d’entreprises de l’île.

        1. Aristarkke

          C’est une façon de procéder plus économe que la guerre en vraie grandeur et ne suscitant pas de réprobation…

        2. Mitch

          Les US sont encore dépendant de Taiwan pour la production hautement stratégique des semi-conducteurs. D’ici 3-4 ans les US devraient être autonomes. La Chine le sait. Et elle sait aussi que dès que les US seront indépendants de Taiwan, ils auront la voie libre.

          Il y a encore 1 semaine j’aurai pensé que Taiwan était tranquille pour 3-4 ans encore, à présent j’en suis nettement moins sur.

          1. Aristarkke

            De l’inconvénient de faire produire des besoins hautement stratégiques ailleurs que chez soi et au bout du monde, en plus.
            Les économies faites antérieurement vont être annihilees dans les grandes largeurs…

            On va rigoler quand les Teutons augmenteront les prix de vente de nos cartouches qu’ils fabriquent en exclusivité au motif qu’ils ont un plan de 100 Md€ de militaires matos à fournir en urgence…

  14. Tof

    Le naufrage politique, intellectuel et moral de nos « élites ».
    Comme hier où les dirigeants à l’ONU ont quitté la salle devant le Russe qui prenait la parole. Bande de gamins arrogants, de pourris capricieux, de putes du mondialisme. Si la situation est aussi grave que vous le dites, on ne quitte pas la salle au risque d’aggraver la situation (mais peut être qu’ils s’en foutent hein !) par ure provocation. Où alors la situation n’est pas si grave que cela, et vous êtes de menteurs avec la complicité des médias subventionnés en affirmant le contraire depuis plusieurs jours.
    Les mondialistes sont à la manoeuvre, Soros & co (celui qui s’invite à Davos alors qu’il n’est pas homme d’état, ce qui montre son influence) pilotent en sous-main (mais de moins en moins caché au fur et à mesure que la chape de plomb augmente) des prostituées qui ne fonctionnent que pour leur bien être et leur plaisir personnel. J’en arrive à souhaiter l’intégration complète de l’Ukraine dans l’OTAN et l’UE, ainsi que la mise en coupe réglée du peuple russe. Ils verront alors ce qu’est le paradis occidental cosmopolite, pro migrant islamo-gauchiste intersectionnel , woke , et SURTOUT avec interdiction de de ne pas suivre la doxa dominante.. Azov, l’ Ukrainiens et le Russe qui ont connu l’URSS vont avoir une très mauvaise surprise.
    Qui déjà avait dit au sujet de l’UE « j’ai déjà vécu votre futur, et il n’est pas bon » ou un truc du genre ?

  15. Mitch

    Le Mignon Poudré ne fera même pas campagne. Il a annulé son meeting a Marseille ou il devait visiblement annoncé sa candidature. Il va être ré-élu sous les hourras de la foule après des gestions de crises cataclysmiques et un bilan qui l’est tout autant. Je dis bravo. Machiavel était un petit joueur finalement …

    1. Aristarkke

      S’il pouvait oublier de candidater officiellement…
      Un coup comme celui là, dans l’ambiance actuelle, le CC irait le repêcher… 😥

    2. Aristarkke

      Machiavel ne pouvait imaginer l’ampleur des moyens de communication facilitant le boulot du Prince pour paraître à son avantage.

Laisser un commentaire