Le naufrage politique, intellectuel et moral de nos « élites »

Nous voguons de crises en crises, comme si un réalisateur hollywoodien voulait à tout prix nous vendre un « film catastrophe » aux suspens et à l’action ininterrompus : après « Contagion » (dans lequel le monde bataille avec un méchant virus mais est heureusement sauvé par toute la clique gouvernementale travaillant pour notre bien à tous, évidemment), nous voilà dans « La somme de toutes les peurs » (où, comme d’habitude, les hommes de l’ombre vont sauver la mise à l’Humanité juste avant le feu nucléaire). Si cette succession de violents soubresauts dans l’actualité ne nous laisse guère de répit, elle autorise cependant, avec les changements trop rapides de décor, à entrevoir les coulisses de la politique actuelle. Et ce n’est pas fameux…

La pandémie et sa gestion auront ainsi permis de révéler, au grand jour, les penchants particulièrement dictatoriaux de certains dirigeants occidentaux, tout en montrant l’ampleur de l’autocensure dans le milieu des médias. En quelques mois, la preuve fut faite que rien ne semblait plus fort que le désir de se conformer douillettement à la pensée dominante qui s’est faite étouffante (avec et sans masque) pour garantir que pas une tête ne devrait dépasser, pas un bras ne resterait sans picouse, pas un citoyen ne se dispenserait de son petit numéro de série républicain.

L’arrivée, en fanfare, de l’actualité ukrainienne a dégagé de façon stupéfiante toute référence à une pandémie dont on sentait depuis des semaines qu’elle ne répondait plus du tout aux critères nécessaires pour captiver (ou asservir) les foules, et, de la même façon que la précédente crise avait dévoilé la noirceur de certaines âmes de plateau télé et de pupitre républicain, il n’a pas fallu attendre plus de quelques jours pour écrire un nouveau chapitre dans le naufrage politique, intellectuel et moral de nos élites.

Un naufrage politique

Ainsi, il est vraiment consternant de constater que nos politiciens ne semblent toujours pas capables de planifier au-delà de leur prochaine échéance électorale, et, pire que tout, à quelques semaines de leurs échéances tout au plus.

Le domaine de l’énergie, qui devrait être le pilier des réflexions économiques d’ampleur de tout pays un tant soit peu bien dirigé, ne semble déclencher un intérêt qu’avec la crise ukrainienne et le risque que font peser les manœuvres de Poutine sur l’approvisionnement en gaz de l’Europe. Les réflexions atterrantes de certains leaders politiques (notamment écologistes mais pas seulement) découvrant la nécessité d’approvisionner en gaz leurs lubies intermittentes imbéciles donnent une excellente idée de leur niveau (ou de leur absence de niveau, disons).

Apparemment, on découvre que l’énergie est une question sérieuse et que des faux-pas en la matière ont des conséquences graves pouvant aller jusqu’à se mettre dans des positions inextricables.

Il en va de même sur le constat, pourtant historiquement évident, que l’accumulation des dettes et de l’inflation provoque systématiquement misère et guerres (civiles ou extérieures). La période actuelle, où l’on observe de l’inflation dans tout le monde occidental lui-même baigné de dettes colossales, devrait laisser plus que songeur sur notre avenir.

Mais rassurez-vous, nos « élites » semblent relativement imperméables à ces éléments.

Un naufrage intellectuel

On ne peut que se demander comment ceux qui, pendant deux ans, ont surjoué la carte de la peur devant un virus avec un taux de létalité tournant autour de 0.1% peuvent à présent paraître crédibles lorsqu’ils se lancent dans des discours grandiloquents à base de sanctions, de muscle, de testostérone lourdement armée saupoudrée d’envois de troupes et de « vous allez voir ce que vous allez voir ». C’est grotesque.

On ne peut pas passer deux ans à imposer aux uns et aux autres de rester chez soi, de se laver les mains et de mettre un masque en tissus à peu près complètement inutile pour ensuite espérer être crédible lorsqu’il s’agira d’aller défendre la veuve et l’orphelin dans un pays étranger. Au mieux, on passe pour un clown qui brasse du vent, au pire pour un faible. C’est exactement ce qui s’est passé, du reste : l’Europe, déjà naturellement éparpillée et rarement capable de parler d’une voix forte et claire, a cette fois encore agité ses petits bras en l’air sans jamais frôler la moindre crédibilité. Et au niveau de ses États membres, le décalage entre les discours, les postures et la gravité de la situation n’a été que cruel.

Du reste, la tendance n’est pas nouvelle et le naufrage intellectuel pas neuf : le dévoiement des mots, le relativisme érigé en seul mode de pensée autorisé, le rejet de la culture traditionnelle, des traditions et coutumes séculaires jugées vieillottes voire barbares, la tendance maintenant affirmée de conspuer le beau, le classique pour lui préférer le subversif, l’anormal voire le laid, tout ceci participe de ce naufrage intellectuel de moins en moins lent qui caractérise maintenant et bien malheureusement les « élites » de l’Occident (ou, plus exactement, celles qui nous sont systématiquement proposées comme des références modernes).

Un naufrage moral

Et ces naufrages politiques et intellectuels s’accompagnent d’un naufrage moral qui s’est instillé dans toute notre société. Il ne se passe plus une semaine sans qu’on apprenne le dévoiement, la corruption de nos « élites » dans des affaires sordides qui s’accumulent sans, d’ailleurs, que cela semble freiner les dirigeants dans leur lancée.

Ceux qui nous dirigent, ceux qui nous disent quoi et comment penser, ceux même qui nous jugent sont régulièrement pincés, sans que s’émeuve vraiment la presse dont on comprend qu’elle est elle-même descendue aussi bas que ceux-là.

L’évidence de la vacance

Il faut se rendre à l’évidence : s’il existe encore, heureusement, des élites intellectuelles ou morales, elles se sont retirées du monde bruyant dans lequel nous vivons. Elles ont laissé la place à des dirigeants qui ne sont plus des cadors ou des intellectuels aguerris et mûrement affinés, mais des saltimbanques approximatifs, des acteurs pusillanimes et impressionnables, des branleurs ou des psychopathes qui seraient comiques si tant de monde ne devaient pas subir les conséquences de leurs actions hystériques.

Il n’y a plus de vraies élites mais que des clans de parasites sans valeurs et sans intelligence.

Ce pays est foutu.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires405

  1. Aristarkke

    l’Ukraine aura au moins eu le mérite de guérir et éradiquer le Covid en Grance. Plus un seul mot à son sujet ! Véreux en chômage technique ! Les experts de plateaux TV aussi. Du moins ceux pour le Covid. Heureusement que ceux pour l’Ukraine étaient fin prêts ! Les mêmes ???

    1. baretous

      avis de recherche: Depuis le 23 février le petit dizneuf Covd âgé de 2 ans a disparu. Ses parents pacsés Pfizer et Moderna sont très inquiets.

    2. Pencilivy

      C’est vrai qu’Olivier Véran qui disait « 4e dose, je suis prêt, on ne relâche rien », n’est devenu qu’un entrefilet au milieu des désaveux fréquents de Macron.

      1. MCA

        @Pencilivy 28 février 2022, 10 h 41 min

        Le pauvre le chérubin est passé dans l’arrière cour.

        Cette fois aucun doute, c’est bien de la faute à Poutine.

      2. casuffit

        Ne croyez surtout pas être tranquille avec les piqouses. Elles sont reconnues par tous ne plus avoir la moindre utilité, qu’à cela ne tienne.
        Les commandes faites par Veran et Macron ne prévoient aucune livraison de Pfizer jusqu’au 14 mai, mais 30 Millions de doses dès le 15, soit avant même les législatives. Je prévois l’injection obligatoire dans la foulée de la réélection du triste sire. Tout cela va très mal se terminer.

          1. Pencilivy

            Je ne me fais en effet aucune illusion. Mais question ne pas balayer devant sa porte à ce point, c’est quand même fort : sus au méchant dictateur russe, mais faites-vous bien ficher pour pouvoir aller prendre un café. On dirait le sketch du mauvais chasseur et du bon chasseur.

        1. Cata

          Effectivement, je viens de louer une surface de stockage pour du matos de la 4ème dose. Durée du bail : 6 mois résiliable dès 3 mois. On fait une pause le temps des élections, et on y va.

    3. MCA

      @Aristarkke 28 février 2022, 9 h 09 min

      Heureusement qu’ici on veille pour rappeler que la menace plane toujours et qu’il convient d’être prudent face au rhume.

  2. Le Gnôme

    L’incapacité de penser le temps long est proprement hallucinante. C’est peut être l’influence des journaux télévisés où l’instantané est privilégié. On a l’impression que le temps du politique est borné par les prochaines échéances électorales et ce n’est pas en si peu de temps qu’on bâtit l’avenir.

    1. Theo31

      Un adulte sait où il sera et ce qu’il fera en 2030. Quand on voit le nombre croissant de Tanguy, et ce n’est pas lié uniquement à des difficultés économiques, il y a de quoi s’inquieter.

  3. Coup de pied occulte

    L’histoire retiendra qu’à l’aube d’une nouvelle guerre en Europe, et du plus gros choc énergétique de tous les temps, la France débattait du délai d’IVG porté à 14 semaines et du voile dans les compétitions sportives. A force de gloser sur le sexe des anges, on l’a finalement trouvé et on sait qui va se le prendre une fois de plus dans l’arrière train sans broncher.

    1. Aristarkke

      En 39, il y a eu un décret-loi pour désarmer les Grançais un trimestre tassé avant la déclaration de guerre. C’était tout aussi judicieux et porteur d’efficacité future indéniable…

  4. Aristarkke

    Au mieux, on passe pour un clown qui brasse du vent, au pire pour un faible
    Poutine paraît avoir choisi l’option 2 après un 50/50 épique…

  5. Nemrod

    Très bon article.
    Y a t’il encore des gens qualifiés à la tête froide non obsédés par le virtue signaling ?
    Le concours de bites vertueuses reprend et les copieurs de voisins sont lâchés.
    Il faudrait des gens fermes et lucides, avec une vision dépassant leur mandat et même leur existence…bon je rêve éveillé…

    Ceci dit quand on voit le niveau moyen…pas grand monde qui dépasse le 20 h de TF1…
    Hier ma seule remarque a été de dire que même la guerre la plus éclair connue a duré 6 j, quand j’entendais déjà que les russes étaient en déroute ( ça viendra peut être )…m’a valu des yeux ronds et limite offusqués…
    Ah les braves gens !
    Au pied du mur on verra le maçon…

    1. Roanna

      A entendre les médias on a l’impression qu’au bout de 3 jours ça devrait déjà être plié pour un pays qui est tout de même plus grand que la FR.

      Pour remettre les choses en perspective: les Allemands en 40 débutent le 10 Mai et arrivent à un armistice le 22 Juin pour n’occoper qu’une fraction du pays.

      Par contre ce qui est beaucoup plus rapide c’est qu’au bout de 4 jours on commence à se poser les questions concernant la réddition.

        1. Cerf d

          Le 10 mais il y a 30 ans,
          Fut un jour extraordinaire
          A bien marquer d’une pierre
          Oui Vraiment

          L’Elysée prit pour sept ans
          Un drôle de locataire
          Un socialiste exemplaire
          Miterrand

          L’enmerdant c’est la rose
          L’emmerdant c’est la rose
          L’emmerdant c’est la rose
          Crois moi

    2. Stéphane B

      Vas lire cette analyse. Pour une fois que la dépêche produit un bon article, autant le lire, même s’il est pompé chez un professeur canadien.
      Rien que l’essentiel vaut la réflexion et donne envie (pour moi)
      « L’approche occidentale du « faites ce que je dis, pas ce que je fais » a contribué à provoquer l’invasion de l’Ukraine par Vladimir Poutine. »

      https://www.ladepeche.fr/2022/02/28/analyse-guerre-en-ukraine-pourquoi-vladimir-poutine-ne-reculera-pas-10140088.php

  6. Manzoni

    Il est cependant rassurant de constater que des êtres restent constants et gardent leur cap dans tout ce bazar. Ainsi de Raphaël Enthoven, absolument outrancier à l’égard des anti-pass sanitaire, désormais carrément ordurier vis à vis de ceux qui osent remettre en cause le bien fondé de l’implication de l’Europe de l’ouest dans le conflit ukrainien. Après des années d’une large audience sur de multiples plateaux télé, le philosophe de Kinder-surprise se révèle pour ce qu’il est : un gadget bon marché.

  7. Gerldam

    Le fait quela banque centrale russe soit obligée de monter son taux directeur à 20% et que le rouble ait perdu 30% en trois jours montre cependant que, cette fois, les sanctions occidentales ne sont pas sans effet. Qu’Abramovitch se réfugie à Chambéry (!!!) en dit long sur le petit agacement des oligarques russes qui sont les meilleurs soutiens de Poutine.
    Certes, nos dirigeants, nationaux et européens sont nullissimes, mais, pour tenter d’humilier les russes (qu’ils n’ont jamais cessés de haïr car ils se foutent royalement de l’idéologie écolo et woke), ils savent retrouver un semblant d’unité.
    A se demander si à force de titiller l’ours russe, ils ne vont pas obtenir ce dont ils rêvent depuis toujours: mettre la Russie au pas. L’entente avec la Chine risque de mettre par terre ce beau plan.
    Ceci dit, je me garderai bien de faire la moindre prédiction, lesquelles sont difficiles surtout en ce qui concerne l’avenir, selon la formule consacrée.

    1. Husskarl

      Le rouble est sous évalué si on regarde l’indice big mac, la plus sous évaluée de toutes les monnaies me semble t il.
      La Russie a beaucoup d’or et peu de dette.
      En revanche, les occidentaux ont peu d’or, beaucoup de dettes, de l’inflation et pas d’énergie.

      1. Aristarkke

        La Russie a beaucoup d’énergie aussi, ce qui vaut de l’argent potentiel et j’imagine que le cours actuel du rouble, effondré, ne sera pas vraiment retenu pour le calcul des factures à payer…

    2. dupont2021

      bah..si la Russie demande à etre payée en or PHYSIQUE livrable à Moscou contre son gaz et petrole,on va voir à quoi ressemblent les marchés

      1. Roanna

        Crach assuré. S’il ne le font pas c’est qu’il y a quelque chose qui m’échappe et qui est encore plus puissant mais qui va à l’encontre des intérêts de la Russie

  8. LeSUBVERSIF

    « Il n’y a plus de vraies élites mais que des clans de parasites sans valeurs et sans intelligence. »

    Ah si, si moi je les nomme les : ZELITES/PARASITES! 🙂

    1. LeSUBVERSIF

      ps: il fallait bien que quelque chose ou quelqu’un fasse cesser ce foutu et délirant « GREAT RESET » de l’autre tête d’oeuf! L’oligarchie mondialiste voulait un monde unipolaire..ben Poutine à dit NON! « On arrête de jouer maintenant..et on sort du bac à sable » ! le problème c’est que le grabataire et l’aut’ gamin ont l’arme nucléaire….

  9. Calvin

    Quelque part, les écologistes allemands ont permis aux Ukrainiens d’être soutenus par les citoyens du monde.
    En effet, si l’Allemagne avait conservé son parc nucléaire, renoncé au charbon et au gaz russe, et bien Poutine aurait pu envahir tout le pays sans la moindre réaction européenne.

    1. Ba

      Vous comprenez que tous les États sont main dans la main et pas en opposition ?
      Si vous tapez « fake Ukrainian war » dans un moteur de recherche (pas Google) en vous plaçant AVANT mercredi dernier (si c’est possible) vous verrez des tas d’articles de grands journaux dénonçant la préparation de mises en scène de guerre du côté ukrainien comme du côté russe.
      J’en ai archivé plusieurs dans mon ordinateur.

      Ce que je vous dis c’est que la Russie et l’Ukraine *mettent en scène* un faux conflit à base de scènes en mousse réalisées spécialement pour les caméras de télévision qui sont de mèche. Ça crève les yeux et percé les tympans. Quelques exemples :
      – le tank qui écrase la voiture d’une mémé qui s’en sort « miraculeusement indemne » et qui en prime portait son masque ! Eh oui !
      – les russes qui partent en guerre en riant.
      – le reportage qui montre un mec qui se cache plus ou moins dans un sous-sol et qui fait visiter le rez-de-chaussée de sa maison et qui ne peut s’empêcher de rire face à la caméra.
      – les reportages et facetime minables pas du tout congruents des gens qui soit-disant se cachent dans des sous-sols (en révélant bien du coup où ils sont).
      – sur les réseaux sociaux, la vie est normale en Ukraine.
      – la seule réalité est les « réfugiés » qui sont des gens (des neuneus) qui ont réellement pris le train face au fait qu’ils ont cru qu’il allait y avoir une guerre.

      Tout ceci est une gigantesque mascarade. Il n’y a pas de camps en opposition : Poutine joue un rôle de fausse menace pour donner aux États le pouvoir de renforcer le nouvel ordre mondial.
      Je me suis pincé quand j’ai vu qu’ils menaçaient d’utiliser des « armes nucléaires » dont je rappelle que toute recherche de quelques heures sur le sujet vous donnera la certitude absolue, totale et définitive qu’elles n’existent pas et que c’est un fake.

      La véritable guerre elle est contre nous et est ici : il s’agit de foutre en l’air les chaînes logistiques, de faire monter les prix, de donner des raisons aux États de renforcer leur pouvoir, de continuer les mesures liberticides et de remplacer la menace du covid par celle de la guerre.
      On ne dira jamais assez que la fin de la soit-disant guerre froide les a toujours beaucoup ennuyés et que c’est ce qu’ils essaient de reconstruire pour contrôler vos esprits par de nouvelles menaces.

      On ne dira jamais assez que le mot « gouvernement » vient du mot « gouvernemental » qui veut dire « contrôler les esprits » (govern mental).
      Il n’y a rien d’autre à comprendre.

      Encore quelques preuves du cirque :
      https://www.lefigaro.fr/politique/le-scan/citations/2016/03/27/25002-20160327ARTFIG00048-adolescente-valerie-pecresse-frequentait-les-camps-des-jeunesses-communistes-en-urss.php
      https://mobile.twitter.com/ChiefMI6/status/1497287654441984007

        1. Louchp

          Il est y est le 4 sur les « armes nucléaires » qui, eh bien fait « elles n’existent pas et que c’est un fake. ».
          C’est clairement un chapitre à part entière. J’espère que ce sera un peu plus étayé, je reste sur ma faim là !

            1. Ba

              Ah oui le fameux débarquement avec les cameramen qui n’ont peur de rien et qui sont bulletproof.
              Les images du débarquement n’ont aucun sens être ne sont pas possibles à faire sur un véritable champ de bataille, et sont donc de la propagande pure. Je m’en suis arrêté aux images tellement ça sert à rien d’aller plus loin.

              Vous n’avez pas compris que toutes les guerres sont des slapsticks ?
              Si vous ne savez pas, jetez aussi un œil à la farce de la guerre du Vietnam : une bien belle escroquerie aussi.

              Desfois je me demande si vous avez vraiment un esprit critique…
              Le niveau ici est vraiment faible.

              1. apjbdm

                @ Ba

                Moi, je ne demande qu’à croire !

                Mais mes ancêtres, en 1940, puis en 1945, ont pris la guerre en pleine gueule !
                Ils l’ont vu pour de vrai j’oserai dire !

                Et pour l’anecdote, en 1944, alors que les alliés étaient, soi-disant, déjà en Sicile, et que l’on présentait un débarquement en France, mes aïeux sont allés se mettre à l’abris en Normandie !!! Véridique ! Ils ont honnêtement cru que la guerre n’irait pas jusque là !

                La maison familiale a été bombardée ! Miraillée ! Trouée de haut en bas ! 23 highlanders parachutistes ont péri dans le jardin ! lls allemands ont volé l’automobile de mon grand-père ! Et les déserteurs les bicyclettes, parce qu’ils préféraient retourner se battre en Allemagne contre les russes qui étaient déjà là-bas…

                J’en ai d’autres du genre, et mes aïeux n’étaient pas des menteurs.

              2. Jusnaturaliste

                @ Ba

                Ce n’est pas que le niveau est faible, c’est plutôt que nous pensons que vous êtes un androïde d’origine extraterrestre programmé pour semer le doute sur la terre, afin de préparer le terrain pour la grande invasion. Pouvez-vous d’ailleurs prouver que vous êtes humain?

          1. Ba

            Faites votre boulot. Regardez des explications sur toutes les vidéos de soit-disant explosions nucléaires et regardez les explications de pourquoi ça déconne à plein régime et que ce sont des montages. C’est anormal que vous croyez encore à ça par contre.

        2. Pierre 82

          Je viens enfin de comprendre
          Donc Poutine est stipendié par les franc-maçons pédophiles pour faire réélire Macron, grâce aux compteurs Linky et à la 5G.
          Tout est clair maintenant, on voit clair dans leur jeu. Les chemtrails, tout s’explique…

      1. Dr Slump

        Remarque, d’un côté ce que dit Ba est à peu près aussi vrai et cohérent que ce que disent les sachants à la télé. Disons que son point de vue est… original, et surtout, beaucoup plus marrant :mrgreen:
        Barbara, sors de ce corps !

      2. Laurent a LA

        J’ai une voisine qui a plein de famille en
        Ukraine. Je ne sais pas si tout ce qu’on voit a la teve est vrai (je n’ai pas de teve) mais il y a en ce moment vraiment des obus qui tombent et vraiment des gens qui s’abritent dans les caves.
        Ce n’est donc pas que du wag-ze-dog.

  10. Mildred

    A noter qu’on nous annonce – avec tambours et trompettes – que l’Allemagne va consacrer 100 milliards d’euros à son réarmement alors que la même Allemagne a toujours refusé que la France puisse déduire ses frais de défense des 3 % autorisés de son déficit public.
    Chercher l’erreur.

    1. breizh

      faut bien reconvertir l’industrie automobile massacrée par l’écologie…

      et puis, ce n’est pas tout d’avoir le matériel, faut aussi un minimum de personnes pour manier ces armements…

      1. Aristarkke

        Il semblerait que les Teutons ont dessoulé et ne sont plus d’accord sur la suppression de la construction de véhicules thermiques au delà de 2035…

  11. René-Pierre Alié

    Totalement en accord avec ce billet.
    Il suffit de passer une dizaine de minutes sur une chaîne dite d’information (davantage, cela relève de la torture mentale pour un esprit bien fait) pour mesurer à quel niveau de médiocrité est tombée la classe jacassante.
    Cela ne serait que moindre mal s’il y avait, dans nos démocraties babillardes d’autres pouvoirs que le quatrième, devenu le premier et unique, aux mains dune oligarchie aussi puissante qu’irresponsable.
    Rien de tel qu’une petite guerre pour montrer que le présent est l’enfant du passé. Cela est valable pour la « guerre » du Covid, qui a pris nos fameux services de santé au débotté, ainsi que pour cette guerre de l’Ukraine, longuement méditée par Poutine, mais qui a trouvé ses adversaires complètement stupéfaits, alors que la bande à Biden (Macron, Ursula* and Co) a tout fait pour exaspérer l’ours russe – comme si les actes ne devaient jamais être suivis de conséquences.
    Seuls les enfants croient cela.
    On a envie de leur dire : Bienvenue dans le monde des adultes !

    ¨Mention spéciale de l’inconséquence à Van der Layen, dont la place est visiblement celle du Docteur Folamour, compte tenu de sa déclaration guerrière, elle qui n’a reçu aucun mandat d’aucun peuple que ce soit. Y a-t-il quelqu’un pour lui rappeler qu’un fonctionnaire, ça se tait ?

    1. pabizou

      Ce serait plutôt la bande à Davos qu’à Biden et, sur le fond ce n’est pas du tout la même chose . Peut-être que ça explique une bonne partie des provocations qui sont à l’origine du coup de rogne de Poutine . Que cette bande d’abrutis qui se croient intouchables n’ait pas tout compris est effectivement mauvais signe quand à leur santé mentale . Après, rentrer dans le jeu de ces abrutis ne sert pas à grand chose . Si le niveau d’alerte est bien le niveau 1, il ne s’agit pas de nucléaire mais de missiles hypersoniques, pas la peine de se chier dessus … sauf pour les navires qui pourraient se trouver où ils n’ont pas à être .

    2. Pierre 82

      C’est vrai, mais ce qui me tracasse le plus, c’est que ce ne sont pas eux qui vont devoir payer les pots cassés, mais bien nous.
      Après avoir contemplé, impuissants, l’instauration d’une dictature dans notre pays, nous allons maintenant assister, tout aussi impuissant, à des conditions de pays en guerre.
      Parti comme on est, les tickets de rationnement devraient arriver au début de l’été voire même plus tôt.
      Quant à aller combattre la Russie, n’y comptons pas. La seule chose dont est capable l’UE, c’est d’imprimer de la monnaie pour acheter des armes, et les envoyer là-bas. La guerre, ils n’en ont jamais entendu parler. Normalement, c’est l’OTAN qui s’occupe de ces trucs-là, et le siège social est à Washington. (je ne parle pas du SHAPE, qui n’est que leur agent commercial)

      1. Laglute

        Certes, mais comme le dit plus haut, Ursula peut pousser la logique très loin, puisqu’une bonne partie des pays de l’UE soutiennent la livraison d’armes.
        Ca pourrait durer longtemps et le conflit risque de s’enliser.
        C’est sûrement ce que recherche l’UE, d’ailleurs : ça aura des répercussions sur l’opinion publique russe.

        En tous cas, le narratif des médias occidentaux est hallucinant.

  12. LeSUBVERSIF

    « comme si les actes ne devaient jamais être suivis de conséquences.
    Seuls les enfants croient cela.
    On a envie de leur dire : Bienvenue dans le monde des adultes ! »

    ben oui c’est ce que je disais plus haut: « on sort du bac à sable maintenant! » 🙂

  13. Pencilivy

    Envoyez nos grandes armées : les zadistes et tentes Queschua pour les tranchées, et des trottinettes électriques pour l’attaque. Sus à l’homme cis blanc systémique

        1. Hagdik

          µcron pourrait leur envoyer une troupe d’élite choisie parmi les derniers participants à le dernière gaypride et à la fête de la zique à l’élysée.
          Il créerait une phalange LGBITOQ++ armée de capotes parfumées et de plug anaux. Les soldats Russe terrorisés ne tiendraient pas longtemps.

          1. Eric Lemaitre

            Ca pourrait peut être marcher, ils arriveront peut être a faire mourir les Russkoffs de rire. Avec les toons dans « Qui veut la peau de Roger Rabbit » ca marche, alors peut être avec les Russes aussi.
            De toutes façons, ca sera pas moins efficace que l’armée Grançaise, vu l’état ou elle est.

  14. Arthur H

    Les Tchechens semblent être arrivé près de Kiev:
    https://twitter.com/8r02s125558/status/1498223523440955394

    GW Hughes
    Retired Air Force Senior Master Sergeant, proud to have served for 22 years…

    GW Hughes est subtile
    https://twitter.com/Al_Solzhenitsyn/status/1498192154010828806

    Kiev sera défendu par le bataillon Azov (nationaux et socialiste, ça arrive), la police de Kiev aidée par les prisonniers franchement libérés et armés (ils se connaissent déjà, la coordination devrait, donc, être bonne), la milice d’un milliardaire, quelques civils ainsi que des choses étrangères ici et là mais, je crois, en tout petit nombre.

    Mon analyse est la suivante: la Russie à rushé vers la capital Kiev avec deux unités composée chacune de 10 000 à 30 000 hommes. L’objectif fût d’affermir la capacité de négociation russe vis à vis de l’OTAN et de l’Europe.

    Dans le mm temps, fût demandé aux Tchechens de partir pour la guerre, il leur fallait quelques jours pour venir, et ne pouvaient partir avant afin de ne pas être signalé.

    Pourquoi les Tchechens ? car la prise de Kiev sera couteuses en vie humaines et que poutine ne peut pas se permettre un bilan humain élevé dès le début.

    L’OTAN et l’UE, hier, voyant ce scénario et cette volonté, a menacé la Russie d’intervenir en utilisant ses systèmes de missiles positionnés autour de l’Ukraine, ce à quoi la Russie à répondu par la mise en action de son système de défense de missiles incluant du matériel nucléaire.

    Je rappelle que les médias, hier, nous racontaient sur toutes les chaines que la Russie menaçait de tirer des missiles nucléaires sans expliquer ce que l’OTAN et l’UE ont dit aux Russes… Je trouve ça dommage de mentir aux peuples américains et surtout européens car cela les regarde en premier lieu.

    Le poudré est un misérable gouvernant, heureusement que notre CEMA est un ancien légionnaire (qui a vécu les affres de la guerre). D’ailleurs, je pense que son arrivée cet été fût une anticipation de ce qui allait arriver.

    Bref, j’ai fini.

    1. Le Gnôme

      Je ne vois pas l’intérêt pour les Russes d’aller se fourvoyer dans des combats urbains qui sont difficiles et coûteux. Sans remonter jusqu’à Stalingrad, un des derniers exemples connus est Mossoul en 2017 où les combats furent extrêmement difficiles avec pourtant un soutien aérien important. Tout cela me laisse dubitatif. L’important est d’anéantir l’ennemi, de le désarticuler, les villes tombent ensuite toutes seules.

      1. Arthur H

        La capitale est la ville la plus importante car elle concentre les pouvoirs du pays. Prendre Kiev et tout le pays tombera.

        Je spécule mais je dirais que 1) encerclement de Kiev, 2) blocus alimentaire avec condition de se rendre (rendre les armes), 3) en parallèle entrée de forces militaires, je pense aux chechens afin de combattre les forces armées opposées…

        Bref. Il y a la théorie de Fabry, qui est intéressante mais ce qu’il fait est de la recherche, la réalité lui permet de valider ou non, d’améliorer ses équations. Il y a la théorie macron/otan qui est de faire durer le conflits et il y la stratégie russe que je ne connais pas.

        Le père Gave à pondu un article hier qui, pour résumer, affirme que le blocus financier et économique entre la russie et l’occident eu/usa se fera au dépend de l’eu, ru ayant de quoi tenir 2 ans et usa regardant tout ça en graillant du popcorn.

        Une guerre longue permettrait notamment de ne plus parler de politique ou peu, de faire passer tout plein de loi, de réaliser une intégration de l’europe (une nation) presque totale… je pense donc que « intérêt pour les Russes’ ne suffit pas pour se projeter, il faut bien regarder l’intérêt des nationalistes socialistes européen (qui s’appellent d’ailleurs entre eux « européistes »).

        1. Pierre 82

          Une Europe devenue complètement fédérale et sans états-nations ressemblera à un empire obèse et impuissant, terminant sa carrière avant même d’avoir pu commencer.
          Je n’y crois pas trop, en fait.
          En apparence, une guerre longue avec la Russie permettrait à nos psychopathes de peaufiner leur pouvoir dictatorial, mais en face de ça, il ont quand même l’obligation de maintenir le niveau de vie au moins à peu près en l’état.

          Il ne faut jamais oublier que leur succès relatif dans l’imposition de règles absurdes n’a été permis que parce qu’ils ont déversé des tombereaux de pognon gratuit pour maintenir l’illusion que le niveau de vie était sauvegardé.
          Je ne vois pas comment ils pourraient faire, dans le cas où l’euro s’effondre, où le prix de l’énergie explose, et le taux de chômage qui suit. Rappelons que tous les indicateurs économiques sont au rouge.

          Et je maintiens, contre vents et marées sur ce blog, que le peuple français n’est en fait qu’endormi, sous anesthésie générale par injection de pognon en intraveineuse. Supprimez l’anesthésiste, et le douleur le réveillera.

          Sans doute que dans quelques années, c’est l’europe occidentale entière qui se retrouvera au même niveau que l’Ukraine.

          1. Arthur H

            « Une Europe devenue complètement fédérale et sans états-nations ressemblera à un empire obèse et impuissant, terminant sa carrière avant même d’avoir pu commencer. »

            Je comprends mais je parlais d’autres personnes qui eux souhaitent ce développement. Lisez par vous-mm, je ne pense pas m’être trompé de beaucoup…

            https:/ /twitter.com/RobertMenardFR/status/1498242445372448770?cxt=HHwWhICz_Zzk6copAAAA

      2. Citoyen

        « Je ne vois pas l’intérêt pour les Russes d’aller se fourvoyer dans des combats urbains qui sont difficiles et coûteux. »
        C’est probablement pour ça, Le Gnôme, que Poutine, ne voulant pas se salir les mains, est allé chercher les tchétchènes (la lie du combattant, qui eux n’auront aucuns scrupules pour s’en prendre à la population), pour faire le sale travail à sa place !
        https:/ /www.le1.ma/des-escadrons-de-la-mort-tchetchenes-envoyes-en-ukraine-sur-ordre-de-poutine/
        Du coup, en face, ils se préparent à les recevoir ferment, en trempant les balles dans du porc !
        https:/ /francais.rt.com/international/96552-combattants-ukrainiens-trempent-balles-porc-orques-tchetchenie-kadyrov-azov-neonazis
        Tout ça va devenir surréaliste …
        Ce qui est sûr, c’est que si Poutine utilise les tchétchènes, c’est qu’il n’a rien à foutre des populations. Contrairement à ce qu’il a affirmé, pour lui la guerre est totale.

        1. Arthur H

          Je pense qu’il considère deux type de population: ceux qui se battent contre les russes et les autres. Qu’ils soient civils ou militaires n’importe pas, si c’est ce que vous vouliez souligner.

          Se joue donc une bataille du narratif et nos élites peuvent perdre la main sur ce narratif ceci implique un durcissement de l’interdiction d’expression.

          Je précise que la peur de macron, et de collègues, vis à vis des gilets jaunes doit revenir au galop: imaginez des manifestations massives maintenant en France… ce sera pas jolie car cela signifie un front extérieur et un front interieur…

          Tient, une pensée basse me vient: le trudeau qui faire taire les truckers rapidement, idem en france, c’est peut etre pour éteindre rapidement les prob interieurs par anticipation du conflit exterieur qui allait naitre auelaues jours plus tard.

          On parle plus de covid ni de rechauffement du climat, des tempete… a bah c’est peut etre pour pas faire chier les gens et puis pour garder la main sur le narratif il faut que les medias tapent tous en mm temps sur un seul truc.

          Actuellement, donc, cette guerre regrettable, permet aux français de bien décortiquer le fonctionnement manipulatoire de l’information en France.

          1. Citoyen

            Non, non, ce n’est pas ce que je voulais souligner, mais justement le contraire, qu’il n’auraient que faire que ce soit des combattants, ou pas. Dans leur guerre contre les Russes, j’ai le souvenir qu’ils étaient allé jusqu’à prendre des gamins en otages dans une école …
            Le fait qu’ils soient utilisés ici, par Poutine, est instructif …
            De plus, le fait qu’ils se mobilisent pour aider Poutine est tout aussi curieux. Ce n’est pas la Russie qui est attaquée, c’est Poutine l’agresseur !

            1. Pierre 82

              Poutine a fait en Tchétchénie ce qu’il sait faire de mieux: aller chercher des chefs de clans plus ou moins traditionnels en leur donnant pleins pouvoirs sur leurs terres, à condition que en cas de litige avec la fédération de Russie, ce soit Poutine qui ait le dernier mot.
              Je considère Poutine comme un chef mafieux qui laisse la bride plus ou moins longue sur des petits potentats locaux, et c’est comme ça qu’il gouverne.

              Il me semble d’ailleurs que Kadhafi était du même genre. C’est une manière de gouverner des pays multiculturels qui a déjà montré des preuves de réussite.
              En tous cas, les structures traditionnelles de Tchétchénie ont l’air de considérer que ça fonctionne, car ces mecs sont quand même des montagnards assez rustiques, et il serait impossible de les envoyer en Ukraine si leurs chefs de clans n’approuvaient pas.
              Leur combattivité n’est plus à démontrer.

              C’est hors sujet de penser qu’à l’heure actuelle, les Russes sont encore les ennemis des Tchétchènes.

                1. Aristarkke

                  Ils n’ont jamais construit un empire à la mode du XVIII/XIXmes siècles et n’ont donc pas les réflexes acquis par une longue pratique.

              1. Aristarkke

                C’est surtout une façon de gouverner qui mobilise peu de monde chez la puissance directrice et qui laisse l’impression, pour le quidam de base du pays soumis, que tout est comme d’habitude puisque les chefs claniques locaux continuent concrètement à régner…
                Bref, cela tranquillise la majeure partie de la population…

                1. Pierre 82

                  Remarquez que j’ai évité de m’embarrasser de jugements moraux sur cette manière de gouverner.
                  La seule chose que je dis, c’est que jusqu’à preuve du contraire, c’est la manière la plus efficace pour tenir ensemble des populations différentes. A condition toutefois qu’il n’y ait pas de conflit territoriaux entre 2 ethnies, auquel cas, c’est beaucoup plus compliqué à réaliser.

                  Mais aller expliquer ça à des dirigeants qui considèrent les populations comme interchangeables, qui nient l’existence de cultures différentes et qui prétendent que les peuples aux coutumes différentes peuvent cohabiter dans un même espace. C’est d’ailleurs hallucinant de voir que les « grandes écoles » telles l’ENA n’enseignent pas cela, alors qu’on voit bien ce que donnent des cohabitations forcée: un territoire qui finit par ressembler à une peau de léopard, avec des quartiers de telle communauté, enclavés dans d’autres, etc…
                  Les plus beaux exemples sont pourtant visibles: prenons l’ex-Yougoslavie ou le Liban. Ou même probablement Ukraine, pays que je ne connais pas…
                  Situation qui va évoluer comme ça en France, d’ailleurs.
                  Lamentables élites.

                  1. apjbdm

                    On a tendance a oublier que les frontières orientales et australes de la Russie sont aussi le résultat d’une entreprise coloniale qui commença au XVIe pour s’achever au XIXe.
                    Et comme les britanniques, comme les français ou les espagnols, les russes passeront quelques fois des alliances avec les peuples indigènes (de Sibérie ou du Caucase en l’occurrence), respectant de ce fait leur autorité sur leurs territoires ancestraux.

                  2. Mitch

                    @Pierre, il y a beaucoup de pays qui fonctionnent comme la Russie. Un pays immense avec une aussi grande diversité culturelle et linguistique est obligé de lâcher le pouvoir au communautés locales et c’est très bien ainsi. Des décisions en accord avec les us et coutumes locales et la culture locale, et en plus proche du terrain ont beaucoup de chances d’être acceptées. C’est é mon avis le meilleur moyen pour gouverner efficacement et de façon pragmatique.

              2. apjbdm

                @ Pierre

                La manière dont Poutine gouverne son pays est compréhensible.
                La Russie n’est pas la France, elle est immense et compte des peuples très différents des russes.

                La plus part des empires ont fonctionné de cette manière : en confiant la gestion des affaires locales aux élites traditionnelles, car c’est le meilleur moyen de conserver la paix en interne.

                L’empire britannique lui-même ne fonctionnait pas autrement en Afrique ou en Inde où des régions entières étaient administrées par des potentats locaux, maharajahs, chefs tribaux, khans, etc…
                Par ailleurs, l’Angleterre, de par sa construction historique très originale, fonctionne toujours ainsi : le Pays de Galle, l’Ecosse ont leur propre parlement ! Et c’était aussi le ces pour l’Irlande du temps de l’empire.

                Plus un pays est grand et diversifié, plus il a intérêt à faire une place à ses « composantes », ne serait-ce que localement.
                L’empire Perse des achéménides était le meilleur exemple du genre, les Satrapes étaient tous issus des aristocraties locales, et ça a fonctionné pendant trois cents ans.

              3. Citoyen

                Poutine chef mafieux, qui utilise les clans mafieux à son service … Plutôt bien vu …
                En l’occurrence, l’image est très bonne, Pierre.

            2. Mo.

              Suite à la guerre en tchétchènie, poutine a œuvré pour une sorte de réconciliation/pardon. Du coup les tchétchènes ont fait allégeance à Vlad.

    2. Eric Lemaitre

      Pas d’accord avec cette analyse.
      Je me demandais pourquoi les Tchétchènes avaient été mobilisés si tard et envoyés au front seulement maintenant alors qu’ils étaient techniquement inutiles, la guerre étant déjà techniquement gagnée par la Russie. Réponse : pour utiliser leur réputation pour nettoyer les villes avec peu ou pas de combat urbain.
      Les Tchétchènes sont de très bons combattants mais avec une réputation épouvantable de spécialistes de liquidation de prisonniers par la torture. Pendant la guerre de Tchétchénie chaque soldat Russe conservait une balle dans sa poche pour se foutre en l’air plutôt que d’être capture vivant. En Syrie on a vu des unités de Daech entières déserter plutôt que d’affronter les Tchétchènes, bien que la désertion soit punie de mort par la torture.
      Les Russes veulent une Ukraine neutre, donc évitent de tabasser la population comme les soldats qui n’ont aucune motivation de crever pour le régime UkroNazi et qui peuvent tous librement quitter le front en abandonnant leurs armes, ils réservent donc un traitement spécial aux seuls fanatiques pour qui tout bon Russe est un Russe mort, les Tchétchènes sont la pour s’occuper de leur cas.

    1. Pythagore

      Plusieurs valeurs de l’industrie de l’armement ont pris 35%-40% en bourse hier: Rheinmetall, Embraer, Norththrop,….
      La guerre n’est pas perdue pour tt le monde.

    2. pl00tarke

      Cette phrase creuse me fait disjoncter.

      Je l’a trop entendue dans la bouche de vieux macronistes europhiles. Réflexe pavlovien qui déclenche leur incontinence verbale, tout comme le mot « nation » provoque un resserrement soudain de leurs sphincters.

      Il faut leur en mettre plain la gueule, et leur montrer que le risque d’une bonne grosse guerre bien sale, dans leur jardin, est aujourd’hui réel.

      Le responsable n’est pas Poutine, mais le quarteron de femmes et d’invertis irresponsables et illégitimes aux manettes de l’Europe.

    1. Pierre 82

      J’aurais tendance à prendre ça très au sérieux. Ils sont capables de le faire, inconscients comme ils le sont.
      Plus rien ne m’étonnerait de leur part: la crise covid a bien montré que toutes les procédures, les garde-fous, les contre-pouvoirs ont été désactivés, et ils en sont arrivés à penser qu’il suffit d’un coup de téléphone (ne soyons pas chiche: une visio) entre Macron, Draghi, Scholz et VDL pour arranger tout ça en deux coups de cuiller à pot et qu’en trois jours, l’Ukraine pourrait devenir un pays de l’UE en toute légalité. Les autres pays membres seraient juste avertis par courrier en leur demandant juste une validation pour la forme.

          1. Theo31

            Une semaine de guerre et toujours pas de déclaration de guerre d’un pays européen. Xi doit avoir une bosse dans son slip. Même une grosse merde comme Daladier a su utiliser son residu de testicules : on n’abandonne pas un ami dans la merde.

            1. Higgins

              En 1938-1939, Daladier et la grande partie des responsables français savaient pertinemment que la France n’était pas prête à faire une guerre longue. Sauf que l’Allemagne bluffait beaucoup et qu’une intervention dès septembre 1939 aurait changé le cours du conflit (Hitler était dans l’incapacité de mener la guerre en Pologne et le guerre à l’ouest). A cette date, l’avantage stratégique a été du côté des français pendant deux mois (supériorité matérielle et supériorité en personnel). Au retour d’un voyage en Allemagne en 1938 où il avait été fort courtoisement reçu par son homologue allemand, le chef d’état-major de la jeune armée de l’air française, le Gal Vuillemin, avait rendu compte de son voyage au taureau du Vaucluse, président du conseil, en sollicitant de ce dernier la permission de se rengager comme simple mitrailleur tellement il avait été estomaqué par la puissance affichée de la Lutwaffe. Ce qu’il ignorait, c’est que les allemands avaient bluffé allant jusqu’à lui présenter les mêmes avions, voire des prototypes soi-disant déjà en ligne, d’un jour à l’autre avec d’autres décorations pour faire croire à leur multiplicité.

    2. sam player

      MCA c’est quoi l’intérêt de tes liens businessbourse, il y a rien dedans de + que ce qu’il y a écrit dans le lien 😀 … je m’interroge, j’aurais loupé un truc ?

          1. Pheldge

            je voyais plutôt ça comme un mélange de radotage et de sénilité précoce, mais par délicatesse, je n’ai pas voulu poser la question …
            Et puis vu qu’en matière de sénilité avancée, y’a déjà le papet, je ne voulais froisser personne … 😉

  15. Mitch

    « Il n’y a plus de vraies élites mais que des clans de parasites sans valeurs et sans intelligence. »

    Tout est dit et bien dit. Rien à ajouter.

    Ah si: ce pays est cuit et l’occident à des degrés divers aussi

    1. apjbdm

      Si !
      L’élite existe encore ! Pace que l’élite constitue le meilleur d’une Nation !
      On fait seulement l’erreur de croire que l’élite gouverne, alors que c’est rarement le cas en fait, et c’est encore moins vrai aujourd’hui !

      L’élite française est à chercher ailleurs, parmi nous, dans les anonymes et sur le Web notamment, vu que l’excellence et l’intelligence ont clairement déserté le sommet de la société.

  16. Higgins

    Le brillant exposé d’Asselineau sur la nature de ce conflit est à voir. Il a probablement été déjà mis mais ça vaut vraiment le coup de le voir :

    1. Higgins

      Son approche de la communauté européenne rejoint, qui pourrait en douter, ce que dit Philippe de Villiers à propos de Jean Monet. Pour le vicomte, et il en apporte des preuves dans un de ses ouvrages, Monet a toujours été un agent américain.

      1. Eric Lemaitre

        Absolument, Major, quoique comme tout le monde, vous orthographiez mal son nom, ce n’est pas « Monet » mais « Money », vu sa propension a émarger auprès de la CIA (c’est officiel, ca a été déclassifié).
        Si vous pouvez rajouter le petit geste des doigts qui va bien pour montrer que c’est bien lui :

      2. Higgins

        Complément utile : « …Une autre chose intéressante; de nombreux meneurs de joie de la Russie semblent s’être attendus à ce qu’elle lance une attaque de type blitzkrieg et mette fin au conflit en quelques jours. Au lieu de cela, les Russes semblent vouloir une opération lente et systématique un peu comme ce qu’ils ont fait en Syrie. Le but est simple et logique ; démilitariser et dénazifier l’Ukraine ; exactement la chose à faire… » (https:/ /brunobertez.com/2022/03/01/analyse-d-un-observateur-canadien-specialiste-de-lukraine/)

    2. Manzoni

      Merci beaucoup pour ce lien. Enfin une explication claire de la situation ! Et maintenant que j’ai entendu Asselineau, je suis d’autant plus inquiet après les dernières déclarations de Von der Leyen.

      1. Higgins

        L’exposé qu’il fait de la situation géo-politique de l’Ukraine est plus qu’intéressant. Sans être un fan de ce monsieur, je me retrouve assez bien dans ses propos au sujet des origines de ce conflit. Il me fait penser à Bernard Lugan lorsqu’il parle des problèmes d’un pays comme le Mali. Après, on n’est pas obligé d’adhérer à l’intégralité de ce qu’il énonce mais au moins on l’écoute. Les cinq dernières minutes nuisent mais comme il est candidat à l’élection présidentielle, c’est un passage obligé.
        Comme il le dit très bien, la Russie a violé le droit international en attaquant ainsi un pays souverain mais ce n’est pas le premier à agir de la sorte. L’Occident y a eu recours assez facilement depuis trente ans. Pour autant, il insiste avec raison sur les motivations de l’Ours qui sont tout à fait recevables. Depuis 1654, la politique étrangère russe est dictée par deux impératifs : l’accès aux mers chaudes pour ce pays très continental et l’existence d’un glacis protecteur à l’ouest. Comme l’a très bien dit Bismarck en d’autres temps: « La seule donné qui s’offre à l’homme d’état qui reste immuable est la géographie ! ». Négliger ce paramètre ne peut que conduire à d’énormes erreurs d’appréciation le plus souvent très lourdes de conséquences. Je crois que c’est C. Combaz qui cite ce proverbe chinois dans sa vidéo du jour : « A force de dormir, on finit par prendre ses rêves pour la réalité. » L’Occident, et en particulier la France, dort manifestement depuis trop longtemps et a oublié certaines réalités. Le Mignon a tort de ne pas prendre assez au sérieux son homologue russe. Contrairement à lui, Vlad a une vision stratégique pour son pays qui s’appuie sur l’histoire et la géographie de la Russie, toute chose qui font manifestement défaut à la tête de l’état français depuis quinze ans. Épouser sans barguigner les intérêts de l’oncle Sam ne peut qu’enfoncer notre pays dans les tréfonds de l’Histoire avec toutes les conséquences négatives que cela peut entraîner.

        1. LeSUBVERSIF

          ben tu sais quand un proche du mignon s’esclaffe lors des résultats du seconde tour en 2017 des présidentielles :  » on a l’impression d’avoir braqué une banque » …faut pas s’étonner de la suite…

        2. René-Pierre Alié

          « toute chose qui font manifestement défaut à la tête de l’état français depuis quinze ans »
          D’autant plus qu’à la tête de l’État, on n’en connaît pas l’histoire, et à peine la géographie. L’histoire se résume à la religion de la Shoah, et quant à la géographie, elle s’étend selon eux à la planète tout entière ; un mondialisme coupé de la terre et des hommes qui y vivent.

      2. Mitch

        L’analyse est intéressante. C’est le seul homme politique que j’ai entendu qui a fait cet effort. C’est à noter. Les solutions sont beaucoup plus discutables. Remplacer une dépendance aux US par une dépendance à la Chine ou à la Russie est discutable et ne fais pas vraiment rêver. Pour ma part je préfère rester chez Sam.

        1. Pierre 82

          En principe, moi aussi. J’ai bossé pour une entreprise américaine pendant 17 ans, et j’ai beaucoup apprécié de travailler avec eux. L’anti-américanisme primaire observé par ici m’a toujours profondément agacé. Mais c’était il y a bientôt 20 ans. Les choses ont changé.
          En fait, je fais le chemin inverse des gauchistes. Plus les Américains ont perdu leur âme, et ont commencé à faire n’importe quoi, plus les gauchistes ont commencé à leur trouver des qualités, et plus ils m’exaspéraient.

          Donc maintenant, si on pouvait prendre du champ avec Sam, ce ne serait pas plus mal.
          Mais pour ça, il faudrait également que les Français sortent de leur torpeur et se retirent les doigts. Ça n’arrivera pas tant qu’on n’est pas passé par un effondrement économique. Une sorte de grand reset, mais venant de la base.

    3. HAYD

      Fort intéressant sur le constat, fort peu crédible sur les solutions.

      – Les excellentes relations n’existent que dans un rapport d’intérêt, que la Russie comme la Chine ne comprennent que comme cela. troquer une dépendance atlantique contre une dépendance vers ces deux grands pays de l’Est… on ne gagnera probablement pas au change.

      – Avoir été un milieu d’accueil neutre entre pays il y a cinquante ans… et bien voilà, c’était il y a cinquante ans. Qui ici faisait le parallèle des trajectoires France et Suisse sur cette durée ?

      – La fusion nucléaire est un mirage et relève encore une fois de l’aveuglement technoscientiste, ou prométhéen. Hélas peut-être, mais un joujou de chercheur ne devient pas un socle maitrisé d’une société comme cela. Les réacteurs à sels fondus sont plus pertinents, enfin selon les chinois, les japonais, et d’autres gens pas forcément moins intellectuels que nous, mais plus pragmatiques et avec un horizon de regard plus adapté à la question énergétique.

    4. casuffit

      Ou en synthèse, l’utilité de relire Montesquieu :
      “Les responsables des guerres ne sont pas ceux qui les déclenchent, mais ceux qui les rendent inévitables »

  17. Nemrod

    Bon en attendant et en concertation avec moi même, plus de masque dans mon officine de puis ce matin.
    J’ai entendu une vague annonce en ce sens ce matin…y a une fenêtre de tir !

    1. Mitch

      C’est bien ça pour mettre de l’huile sur le feu.

      Les Mig 29 sont sans doute ce qui se faisait de mieux il y a 30 ans mais, ces 6 Mig ne feront pas le poids devant les Soukhoï 27 et les tous nouveaux Soukhoï 57 qui sont sans doute ce qui se fait de mieux actuellement.

      1. Higgins

        Ça reste un excellent avion et ils ont été plus ou moins modernisés depuis leur mise en service. Aux mains d’un bon pilote, il peut encore faire mal. D’ailleurs, les six victoires prétendument obtenues la semaine dernière contre des avions russes l’auraient été avec un Mig29. Évidemment, six de plus ne changeront rien à la donne.

  18. Citoyen

     » le risque que font peser les manœuvres de Poutine sur l’approvisionnement en gaz de l’Europe.  »
    Pour le coup, H16, je crois que Poutine a ouvert une porte sur une nouvelle guerre froide, qu’il va avoir du mal à refermer …
    Il va falloir apprendre à se passer du gaz Russe et des autres fournitures …
    Effectivement, les conneries des écolos qui ont fait n’emporte quoi en ne comptant que sur ce gaz, vont leur revenir dans la tronche comme un boomerang !

          1. Pierre 82

            Comme je ne connais pas ça par cœur, je suis tombé sur ceci.
            https:/ /fr.wikipedia.org/wiki/Titane
            La Russie figure parme la rubrique « Autres »

            Dans l’ordre, on a

            Australie 30,6%
            Afsud 20,1%
            Canada 19,2%
            Norvège 9,1%
            Ukraine 8,5%

            Pas de panique donc…

            1. MCA

              Après verif la Russie produirait 1/3 de la production mondiale qui fournirait 50 % de titane dans l’aéronautique française.

              Ce n’est qd mm pas rien pour nos avionneurs…

              https:/ /www.latribune.fr/entreprises-finance/industrie/aeronautique-defense/ukraine-airbus-safran-boeing-ces-geants-de-l-aeronautique-dependants-du-titane-russe-904833.html

              1. Dr Slump

                Pour la tisane je pense que c’est l’Inde qui est le premier producteur et exportateur au monde. Je ne sais pas ce que viennent faire les avionneurs dans ce business, ils en sont gros consommateurs je suppose?
                Le premier importateur est la France, du fait du fort dynamisme de son réseau d’Epahd.
                Enfin bon, le thé c’est quand même meilleur -et plus rentable- que la tisane.

                1. Citoyen

                  Oui, dans les cockpits, et même tout le personnel de bord, depuis le « Woke », ils se sont mis à la tisane …

              2. Pierre 82

                Curieux. Je ne sais pas, et je poserai la question à l’occasion.
                Je n’ai jamais entendu parler de la Russie comme pays producteur, même si je ne suis pas directement au fait de l’origine des barres de titane. En réalité, je ne me suis jamais vraiment posé la question non plus.

                1. MCA

                  @Pierre 82 28 février 2022, 23 h 07 min

                  Même Bruno s’y met, c’est dire….

                  « Sur le front économique, Bruno Le Maire a aussi indiqué qu’il recevrait cette semaine les filières françaises pénalisées par le conflit russo-ukrainien et les sanctions prises ou à venir, notamment sur les enjeux liés à l’approvisionnement en composants et métaux critiques, la Russie étant un des principaux fournisseurs de certains de ces métaux (titane, nickel…).”

              3. sam player

                En fait la Russie est juste un des rares (peut être l’unique) producteurs de l’alliage Ti-5553 qui intervient dans la réalisation de pièces forgées pour des pièces de structures dans l’industrie aéronautique, on l’appelle l’extra-dur.
                C’est eux (VSMPO-AVISMA) qui l’ont mis au point. Souvent copié, jamais égalé, comme souvent dans la métallurgie.

              4. Aristarkke

                Cela dit, MCA, vu l’ambiance actuelle dans le transport aérien, j’ai un gros doute quant à des avionneurs en pleine surchauffe de fabrication de leurs bébés.
                Cela fait longtemps, sedmp, que nous n’avons plus eu nos oreilles rebattues par les chiffres de vente Airbus vs Boeing…

      1. Pierre 82

        Rassurez vous, l’Ukraine n’est pas le seul producteur de titane, moins s’en faut. Et Airbus, comme bien d’autres s’approvisionnaient assez peu dans ces pays.

        Le problème du gaz, par contre…. là, on est vraiment dans la merde.
        C’est assez cocasse de voir que nos principaux fournisseurs en énergie étaient assez éloignés de nos « valeurs républicaines » (doux euphémisme) sans que ça ne pose de problème moraux à personne.
        Mais du coup que c’est Poutine, là on le refuse.

        Quand les effets commenceront à s’en faire ressentir autrement que par une simple hausse à la pompe, ça va chier des bulles carrées, comme disait l’autre.

  19. René-Pierre Alié

    « Il n’y a plus de vraies élites mais que des clans de parasites sans valeurs et sans intelligence. »
    En regardant l’actualité avec les lunettes de Tocqueville, toujours clairvoyant, qui écrivait sous le Second Empire* : « Nous sommes des espèces d’animaux antédiluviens qu’il faudra bientôt réunir dans des cabinets d’histoire naturelle pour savoir comment étaient faits, dans ces temps reculés, des êtres assez singulièrement constitués pour aimer la liberté, la légalité, la sincérité. »

    * La ressemblance entre Macron et Louis-Napoléon, entre le Second Empire et la macronie, mériterait un volume.

    1. Pierre 82

      Vous me faites penser à un truc bizarre. Et si Macron, tout juste réélu, se faisait sacrer empereur? Ça aurait de la gueule, non?
      Ça s’est déjà fait, dans l’histoire. Bokassa, c’est pas si loin que ça…

      1. René-Pierre Alié

        Aurions-nous les mêmes fréquentations ? Un certain René-Pierre Samary écrivait, chez Bercoff : « Moi, je propose pour Macron, à l’exemple de Louis-Napoléon Bonaparte, une présidence à vie. Pourquoi pas un titre d’empereur? Macron 1er, empereur des Français, ça aurait de la gueule, non ? (du moins en oubliant comment Badinguet a fini). »

        1. Aristarkke

          Imagines-tu que Flop Joene finirait capturé lors d’une bataille contre Ivan sur le front Est avant d’être expédié vers la Kolyma en lieu et place de la Grande Bretagne ?
          Au moins, Badinguet était au plus près du front d’alors au lieu de rester en arrière.

      2. MCA

        @Pierre 82 28 février 2022, 15 h 28 min

        « Bokassa, c’est pas si loin que ça… »

        Ca me rappelle une anecdote assez croustillante à ce sujet :

        Il avait commandé la fabrication d’un carrosse pour son sacre façon reine d’Angleterre et comme le fournisseur redoutait de ne pas être payé, il avait expédié le carrosse avec seulement trois roues, la livraison de la quatrième était prévue après paiement. 😆

          1. Higgins

            Lorsque j’ai séjourné à Bangui en 1985, nous étions logés dans les villas qui avait été construites pour le sacré. Ce qui restait du trône traînait sous les gradins du grand stade de la capitale.

          2. Pierre 82

            J’avais 15 ans, et me souviens de Jacques Martin dans le Petit Rapporteur qui commentait cette pantalonnade.
            On était plié de rire devant le couronnement digne d’un hôpital;psychiatrique. Et c’est surtout VGE qui en prenait plein la gueule, lui qui était obligé de soutenir cette farce grotesque de son « cousin », juste pour ne pas se fâcher avec ce type qui était manifestement devenu maboul.
            En plus de ça, quelques années plus tard, on l’accusera d’avoir reçu des diamants. La foirade totale.

  20. Pythagore

    Le prochain qui me dit qu’il est contre Poutine, je lui propose de lui payer son billet d’avion pour aller se battre en Ukraine.
    Le virus s’est pas bien,
    Ne pas se faire vacciner, c’est pas bien.
    La guerre, c’est pas bien.
    100.000 manifestants ce WE ici, chères manisfestantes, chers manifestants, prenez les armes, ce n’est pas loin, ayez le courage de vos idées. En joignant les forces collectives manifestantes de nos citoyens européens, on doit bien arriver à former une armée d’un million de femmes et d’hommes, Poutine sera vaincu en une semaine.
    Où sont passés nos rebelles d’amphithéâtre tjs prompt à bloquer les universités, c’est l’occasion, allez bloquer Kiev et Moscou, puisque la guerre, c’est pas bien.
    Ouvrez un compte de crowd funding, je suis prêt à participer pour que le bien triomphe.

    1. Mitch

      Sans oublier la CRS 8, remarquable force de l’ordre au service de la liberté, rompu à l’exercise des combats de rues contre des femmes, des enfants, des vieillards et des camping-cars qui pourra aussi beaucoup aidé dans les rues de Kiev.

  21. René-Pierre Alié

    Autrefois, on appelait l’Occident ‘le monde libre »…
    Ursula von der Leyen, a déclaré le 27 février : «Nous allons interdire dans l’UE la machine médiatique du Kremlin. Les médias d’Etat Russia Today et Sputnik, ainsi que leurs filiales, ne pourront plus diffuser leurs mensonges pour justifier la guerre de Poutine et pour semer la division dans notre Union. Nous développons donc des outils pour interdire leur désinformation toxique et nuisible en Europe.»

      1. Aristarkke

        Elle ne s’est jamais présentée à une élection non plus…
        Casée là par Angela M. qui la trouvait trop suffisante pour son insuffisance…

        1. pabizou

          Et surtout très encombrante . L’enquête qui a été lancée contre sa gestion bizarre des euros des Allemands quand elle était en poste faisait assez désordre pour qu’on l’exfiltre avant que le résultat vienne perturber les élections

    1. Mitch

      @René-Pierre Alié 28 février 2022, 13 h 25 min

      « Autrefois, on appelait l’Occident ‘le monde libre … »

      Quand on voit, les mesures prisent dans une ville en guerre comme Kiev et qu’on les comparent avec les mesures prises contre le Covid dans certains pays d’Occident, ca laisse songeur et ça devrait interroger les pseudo-intellectuels, pseudo-philosophes et les parasites de la classe dirigeante, mais même pas …

      Ce qui fait sans doute le plus c’est de constater que cela ne semble pas interroger l’immense majorité de la population …

  22. Hagdik

    Quand on voit µcron au bout de la table de 6 m face à Poutine il me semble évident qu’il s’agit là d’un camouflet. Le minus l’a pris dans la tronche et n’a pas moufté. En fait il n’a pas été traité mieux que Sarko avant lui.
    Je trouve que les médias sont restés bien silencieux et propres sur eux à ce propos.

    Autre chose : il circule des rumeurs pas très nettes sur Zelensky le président clown d’Ukraine. Là aussi c’est le grand silence.
    J’ai entendu qu’il jouait aussi de sa virilité sur des instruments de musique … sans doute de vilains complotistes d’extrêêême droite qui entretiennent ces horreurs.
    Il y a aussi une vidéo où les vilains complotistes en question disent qu’il apparaît.
    A vous de voir.

      1. Dr Slump

        Ca commence à en faire beaucoup des présidents, sans parler des impétrants, qui étaient acteurs, comédiens, ou même comiques, je ne crois pas que ce soit un hasard. Les présidents occidentaux sont de plus en plus des comédiens nuls qui jouent un texte que d’autres ont écrit, Mussolini avait un peu de talent comique au moins, en tant que duce.
        Maintenant on a même des amuseurs publics type Hanouna qui téléphonent à des ministres en direct, et qui passent pour des figures importantes du débat politique… oui oui, un naufrage, comme l’explique très bien maître Hash, au point qu’une candidature de Hanouna paraît tout à fait faisable aujourd’hui.

        Mais allez, vouzenfaites pas, ça va bien se passer !

  23. Mo.

    Je pense que le vrai danger est là. les US vont tout faire pour pousser la Russie à couper le gaz. la déconnection de Swift fait AMHA parti du jeu.
    une réponse de Vlad pourrait être de demander à se faire payer en or….. et là on va rire

  24. Laglute

    Depuis quelques jours, nos médias progressistes ne sont plus que louanges pour le patriotisme, la souveraineté, la résistance.
    Étonnant, non ?

    1. Higgins

      C. Combaz fait clairement référence aux armes hypersonique dont la Russie se serait dotée. Comme il le rappelle très justement, Poutine dispose pour les deux ans à venir d’un avantage stratégique indéniable et il pourrait être fortement tenté, il l’a déclaré dans une de ses dernières interventions, de s’en servir si les européens le titillent trop. Ensuite, la prolifération incontrôlée des armes individuelles sous couvert de résistance pourrait avoir de très graves retombées sur nos sociétés où le vivre-ensemble règne sans partage…

      1. bob razovski

        Ca sera l’occasion :
        1 – de renforcer encore le contrôle de la population sous couvert de lois anti-terrorisme
        2- de spolier un peu plus tireurs et chasseurs de leurs armes
        Bref, cette prolifération incontrôlée des armes individuelles sera une double aubaine pour l’état.

      2. Aristarkke

        Je ne pense pas que l’approvisionnement de certains endroits de notre pays ait connu vraiment une pénurie en fourniture d’armes. Peut-être un peu ralentie par le tra la la anti-covid mais guère davantage.

  25. Higgins

    « Une intervention de l’OTAN équivaudrait à une guerre américano-russe, c’est-à-dire à une guerre mondiale avec des armes nucléaires. Jeudi, Poutine a explicitement averti Biden de reculer. Mais Biden a depuis indiqué que l’OTAN continuerait à injecter des armes en Ukraine.
    Il a révélé hier que 250 millions de dollars d’armes et de munitions, de lunettes de nuit, etc. (pour avoir mené une guerre partisane par les forces néo-nazies) sont en route vers l’Ukraine. Biden a jeté le gant à Poutine. » (https:/ /brunobertez.com/2022/02/28/analyse-indienne-de-qualite-a-lire/)

    1. Simon C-T

      @Higgins : 250 millions de dollars d’armes données à l’Ukraine à comparer aux dizaines de milliards de dollars engrangés suite à la vente de leur avion F35 (aka la dinde volante) à 9 pays d’Europe (Belgique, Danemark, Italie, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Royaume-Uni Suisse et Finlande). Sans oublier la vente à la Pologne, pour la bagatelle de cinq milliards d’euros (23 milliards de zlotys), de la toute dernière version du char Abrams, le M1A2 SEPv3, livrable dans les prochaines semaines avant même ceux destinés à la plupart des unités de l’US Army. Il est vrai que bien au chaud entre l’Atlantique et le Pacifique, loin de la zone de conflit, les USA pensent avant tout à renflouer leur caisse au détriment de leurs vassaux européens. Sans oublier la vente de gaz liquéfié ou de schiste américain au lieu du gaz russe.

  26. Arthur H

    HS

    « en 2021, le train a perdu 29% de ses clients de 2019 »
    « La SNCF avait perdu 3 milliards d’euros en 2020 »

    « Quand les contraintes sanitaires sont faibles, les voyageurs sont là. Et dès l’instant où les contraintes sanitaires sont présentes, les voyageurs sont beaucoup moins nombreux, voire disparaissent. », constate Christophe Fanichet, PDG de SNCF Voyageurs.

    https://www.francetvinfo.fr/economie/transports/sncf/la-sncf-redresse-ses-comptes-en-2021-et-gagne-890-millions-d-euros-grace-a-une-cession_4979475.html

  27. ValM

    Poutine saurait-il des choses qu’on nous cache (par rapport au Great Reset) ? Après tout, un ex du KGB doit forcément être bien informé de ce qui se passe dans le monde…

      1. Arthur H

        Parce qu’ils pensaient qu’une majorité de citoyens seraient enchanté par « une bonne/grande remise à zéro » et que ce ne fût pas le cas.

        Donc, ils continuent son implémentation mais sans en parler ouvertement… ils procède comme avant; l’épidémie artificielle ne sera donc pas un great reset de leur manière de faire 🙂 ~= le great, c’est eux, le reset c’est pour nous ::))

  28. Higgins

    En tant que super-puissance, les USA craignent avant tout une dédollarisation du commerce international. Pas sûr que l’exclusion de la Russie du système SWIFT ne se retourne pas contre eux et, par effet de cascade, contre l’Europe : https:/ /brunobertez.com/2022/02/28/swift-et-la-russie/

  29. Murps

    Il y a ici un paquet de nouveaux posteurs que l’on ne connaissait ni des lèvres ni des dents avant la grande guerre patriotique de libération de l’Ukraine contre l’ennemi drogué sodomite et nazi corrompu.

    H16, votre blog est claffi de trolls russes…

      1. Murps

        Absolument. Et tant mieux.
        Mais alors quel bestiaire !
        Et quelle conviction chez les nouveaux !
        Des convictions à 45 000 roubles mensuel.
        🙂

    1. Laurent a LA

      Ma foi c’est vrai.
      Mais attention comme nous l’a montre la grande peur juste avant, correlation n’est pas necessairement causalite.
      En tout cas chapeau au KGB, leurs trolls parlent drolement bien francais.

        1. Laurent a LA

          J’ai defendu bec et ongles les guerres en Irak.
          Meme chose pour le bombardement de la Serbie.
          Maintenant je dois dire que j’ai moins envie de croire a tout ce qu’on voit ou entend, quelque soit le cote d’ou vienne l’information.
          Il semble etabli que Poutine a attaque l’Ukraine (ce qui n’est pas bien).
          Ensuite est ce que les marins heroiques sont morts en heros ou se sont rendus, est ce que le journaliste americain est mort la bas ou en Afganistan, est ce que l’Ukraine a ouvert les prisons et arme les liberes qui se sont empresses de voler ? Tout ca je ne sais pas.
          Pour ma defense je suis conscient de pouvoir avoir tort en ne croyant pas des choses vraies.
          Comme pour le vaccin chose en fait.
          Le futur me dira si j’etais dedans le vrai ou pas.

          1. Pierre 82

            Je trouvais le bombardement contre Belgrade insupportable (il se fait que je connaissait quelques Serbes de longue date qui m’ont expliqué que tout n’était pas aussi simple que ce que disaient les infos)

            J’ai trouvé les deux guerres d’Irak insupportables (surtout la deuxième, mon opinion était moins tranchée pour la première)

            Et de la même manière, je trouve la guerre contre l’Ukraine insupportable.

            Je ne défends pas des trucs pareils, même si ça me met en porte-à-faux vis-à-vis de l’opinion extrêmement négative que j’avais de ce pays corrompu jusque la moelle, et manipulés par des salopards pour foutre le bordel dans toute la région en poussant Poutine dans ses derniers retranchements. L’Ukraine est la grande cocue de cette sombre histoire.
            Et à vrai dire, je ne comprends toujours pas très bien ce qu’essaie de faire Poutine. Mais il joue avec le feu.

            1. Higgins

              Churchill a eu la bonne phrase en qualifiant les Balkans de ventre mou de l’Europe. On ne peut pas définir mieux que ces quelques mots l’immense complexité de cette zone. J’ai assisté quelques années après la guerre à un cocktail à Sarajevo qui regroupaient, outre des représentants français, des officiels des parties prenantes du conflit. Ces derniers, qui s’entretuaient allègrement deux ou trois ans auparavant, trinquaient de manière fort civile entre eux et si nous n’avions pas été dans un grand hôtel situé à une extrémité de la célèbre Sniper Alley, rien ne pouvait laisser supposer qu’une atroce guerre civile avait eu lieu.

              1. durru

                Major, avec tout le respect, j’ai quelques légers doutes sur le fait que strictement les mêmes personnes qui trinquaient devant vous s’étaient entretués quelques années auparavant.
                Plutôt, comme nos clowns, par procuration…

                  1. sam player

                    La guerre est un massacre de gens qui ne se connaissent pas au profit de gens qui se connaissent bien mais ne se massacrent pas
                    PV

                    1. Nemrod

                      Oui assez bonne formule.
                      On notera d’ailleurs que l’élimination directe même de dictateurs, de monstres ou présentés comme tels est très rare.
                      Elle arrive après qu’ils aient perdu la guerre.
                      C’est un truc qui m’a toujours interpellé.
                      Résultat de leur méfiance intrinsèque qui les rend difficile à atteindre, tabou ultime d’un clan de dirigeants qui ouvrirait là un précédent dangereux ( pour eux) ou bien finalement utilité ?

                    2. CPB33

                      C’est sur que si un spetsnaz TE pouvait venir passer « voir » le choupinet, la nation lui en serait reconnaissante….Vlad si tu me lis…

                1. Higgins

                  Si, si je confirme. Ça nous avait tous surpris mais c’est en lien avec la structure fédérative de l’ex-Yougoslavie. Même au plus fort de la guerre, cette structure fonctionnait cahin-caha. Ça nous a été confirmé sur place.

          2. Murps

            Là par contre c’était un peu maladroit. Mais ce qui compte est l’intention, en moins de 200 caractères.
            Je ne veux pas vous vexer mais les contributeurs habituels ont des convictions souvent portées par des styles très personnels et pleins de verve.
            Chez vous c’est un peu formaté.

            Chacun son métier et il faut bien que tout le monde mange même les trolls sous contrat.

        2. pabizou

          Ou être capable de ne choisir que les faits, depuis le début jusqu’au 24/02 . Ce qui est plus « gênant » c’est de voir attribuer le trolling aux Russes, si vous partez de l’origine vous vous apercevrez que ceux qui ont besoin de ça ne sont pas en Russie .

    1. Theo31

      Les pervers sont vides intérieurement. Au bout d’un moment, ça finit par se voir. Une fois démasqués ils deviennent très dangereux. Si le mignon repasse, le sang va couler à flots.

  30. Annwn

    Nos dirigeants politiques sont choisis pour leur faiblesse morale, leur capacité à mentir, à suivre les ordres, à se soumettre au chantage ou leur volonté de faire avancer le plan de l’oligarchie. Le parti auquel ils appartiennent n’a aucune importance. Au-delà d’une boulimie d’argent et de pouvoir, certains sont aussi les produits d’une vie qui peut inclure la pédophilie, le trafic et la consommation de drogue, la pornographie enfantine, la bestialité, etc. Aussi, ils leur sont donnés de nombreuses occasions de se livrer à leurs vices, ce qui assure leur obéissance et leur solidarité. Et le public ayant une confiance enfantine en ses dirigeants, en particulier les présidents, l’accusation selon laquelle ils pourraient s’adonner à de telles activités reste pour lui quelque chose d’inconcevable.
    Les hommes dits politiques n’ont rien de « politique », ils sont des « hommes de paille », des « hommes-liges », véritables courroies de transmission des « puissances d’argent », réels donneurs d’ordres.
    PLUS : https://livresdefemmeslivresdeverites.blogspot.com/

  31. Mitch

    Sur La French Pravda, le ‘cream of the crop’ de l’économie, que dis-je, le Mr KoiKilenKoute lui même, qui declare que les sanctions Russes n’affecterons pas l’économie Francaise:

    https://www.bfmtv.com/international/asie/russie/selon-bruno-le-maire-l-economie-francaise-est-peu-exposee-a-la-russie_VN-202202250215.html

    Il est juste énorme !! Pourtant je le sais, mais invariablement il pousse toujours plus loin la médiocrité.

    Le même qui déclarait il y a un an que l’inflation ne serait pas durable.

      1. Pierre 82

        C’est encore plus drôle que le premier !!!
        La France ne va pas beaucoup souffrir de la guerre en Ukraine (rires)
        Nous allons mettre l’économie russe par terre (grosse poilade)

        1. Mitch

          J’ai vécu toute mon enfance dans un pays sous embargo. On y vivait très bien. Avec 60% des reserves d’or mondiale, de l’uranium et l’argent, etc … on nous cirait même les pompes en coulisses.

          Les Russes iront se faire cirer les pompes et commerceront avec les pays de l’alliance BRICS.

          Les grands perdants sont incontestablement les Européens qui ont une guerre à leur porte, une ‘libanisation’ de l’Ukraine, des flux migratoires à venir qu’il faudra gérer, et une économie qui était déjà en phase terminale avec la gestion cataclysmique du Covid et que ce embargo devrait achever.

          Le pire c’est que ce tas de cons, le Poudré et le beau Bruno en tête, vont à l’abattoir en chantant.

          On dit parfois que le Vlad avait une fenêtre de tir grace à son avantage militaire du fait de la technologie hypersonique. Perso, je pense surtout qu’il a un boulevard d’opportunités grace à la médiocrité abyssale des dirigeants Occidentaux.

          Le Poudré en Grance, TruDuc au Canada, BoJo au UK, Sleepy Jo the Resident aux US, the liar from the shire (Scott Morrison) à Rooland, …. C’est quand même du très très lourd …

      2. breizh

        les russes vont développer leurs capacités autonomes d’exploitation d’hydrocarbures, comme ils ont fait pour l’agriculture…
        Les prendre pour des idiots est la dernière chose à faire.

      3. sam player

        Bon BLM a dû se faire remonter les bretelles, quel con

        actu.orange.fr/monde/guerre-economique-totale-dimitri-medvedev-repond-a-bruno-le-maire-et-menace-la-france-de-guerre-reelle-magic-CNT000001KeLvP.html

  32. MCA

    C’est la GUERRRREEEE … mais ici le délire continue :

    https:/ /www.francetvinfo.fr/sante/maladie/coronavirus/covid-19-voici-les-nouvelles-mesures-qui-s-appliquent-a-partir-de-lundi_4984173.html

  33. Pierre 82

    Pour dire le niveau de nos bobos urbains, voici une analyse très fine de la situation

    https:/ /www.facebook.com/ArnaudDemanchePage/videos/953445848641558

    Effectivement, ce pays est foutu. Et on va se reprendre pour 5 ans du poudré. Tiu avais raison, Phedge, tu ne devras pas bouffer ton chapeau (avec des piments)

  34. Jacques B.

    Ce qui me dégoûte le plus dans cette affaire de guerre en Ukraine est, comme l’a fait remarquer Nemrod hier, cette compétition indécente de virtue signaling à laquelle nous assistons. J’ai le conformisme imbécile et les courtisans en horreur.
    Nous l’avons vu ad nauseam avec le covid, nous le voyons ad nauseam avec l’Ukraine.
    L’hypocrisie et le « deux poids, deux mesures » de tant d’Occidentaux, qui ont bombardé sans ciller la Serbie et bien d’autres pays et qui aujourd’hui s’offusquent que la Russie en fasse autant, est insupportable.
    Alexandre del Valle a fait chez Morandini une analyse qui tranche avec les analyses habituelles par sa modération, justement. Eh oui, vouloir être neutre aujourd’hui vous vaut accusation d’extrémisme.
    Il y a aussi, derrière cette affaire (pas seulement, évidemment) la question de Davos, des gens de Davos et de leur volonté d’imposer au monde entier leurs vues, leur vision du monde – dont nous avons des aperçus avec les politiques menées par les Macron, Trudeau, Biden and co. En plus des questions territoriales et économiques, il se trouve que certains peuples ne veulent pas de ce modèle de société, et les Russes sont en train de le montrer à leur façon brutale.

    1. Nemrod

      Oui…rester sur son quant à soi, attendre des informations fiables, ne pas s’embraser…c’est être un agent russe…voilà le niveau.
      Ma nature profonde est pourtant celle là…attendre de pouvoir analyser, ne pas se précipiter…mais c’est inaudible.
      Pourtant ce genre d’attitude évite souvent des enflammades assez grotesques, il suffit de lire des ouvrages historiques dont je suis friand.
      Il suffit de regarder ce qui s’est passé il y a peu ou les mêmes applaudissaient des soignants courageux en Mars ( une époque ou on ne savait pas grand chose sur la létalité du virus et ou ils étaient à poil) et pissaient dessus un an après ceux ne voulant se vacciner .
      Ce genre de comportement me dégoute, le virtue signaling me dégoute et me rend de plus en plus solitaire…et finalement tant mieux.

Laisser un commentaire