Vous reprendrez bien un peu de duplicité ?

L’actualité internationale a ceci d’intéressant qu’elle met chaque jour en lumière de façon plus crue l’utilisation de doubles standards éhontés dans la bouche des politiciens et des médias de connivence.

Or, si jusqu’à présent il était entendu que la plupart des politiciens mentent, on pouvait encore jusqu’à quelques années croire à l’effort de certains médias de donner la parole à tous les bords de l’échiquier politique ou, au moins, à un panel sinon représentatif mais au moins varié d’opinions dont certaines dissonantes du discours politique officiel ou de celui de la majorité.

Ce n’est plus le cas : non seulement, les discours alternatifs n’ont plus cours dans les médias mais en plus en sont-ils chassés et poursuivis avec application. S’il y a encore cinq ou six ans, les médias pouvaient se contenter de passer sous silence certaines positions ou opinions qui ne leur plaisaient pas, il est maintenant attendu de ces mêmes médias qu’ils emploient toute la puissance de leur frappe informationnelle pour classifier cette opposition dans la case des tabous et d’en poursuivre les auteurs (par quolibets ou voie de justice au besoin). Il n’est plus seulement nécessaire de bien faire comprendre ce qui est autorisé ou non dans le discours public, il devient indispensable de s’assurer que ceux qui osent les paroles interdites seront correctement et impitoyablement pourchassés, bannis ou ostracisés.

Le quatrième pouvoir, jadis destiné à remettre en cause la parole publique et la voix officielle des gouvernements, met maintenant sa puissance au service de ces gouvernements pour écrabouiller aussi complètement que possible toute dissidence.

Cependant, l’opposition, même ainsi rendue muette puis pourchassée, n’en existe pas moins et elle cherche donc à s’exprimer malgré tout, par tous les moyens possibles. Ceci aboutit à des situations ubuesques (et souvent cocasses) où politiciens et médias adoubés de l’accord officiel se retrouvent à devoir expliquer leurs doubles standards devenu impossible à camoufler. Ainsi, les mensonges d’hier, ressortis maintenant à l’identique, deviennent si évidents, si grossiers que ceux qui les sortaient à l’époque sans trembler des genoux doivent maintenant patauger dans des circonvolutions rhétoriques pour s’expliquer (sans plus vraiment y parvenir), et il suffira de piocher dans l’actualité récente pour illustrer le phénomène qui ne cesse de gagner en importance.

Ainsi, l’immigration incontrôlée devient maintenant difficile à justifier alors qu’on accumule les faits divers désagréables impliquant justement les effets directs et indirects de l’absence de tout contrôle de cette immigration. Récemment, l’hypocrisie des bobos de gauche américains a éclaté au grand jour lorsque des gouverneurs de Floride et du Texas ont fait envoyer quelques dizaines d’immigrants illégaux dans les villes dont les maires s’étaient crânement déclarés ultra-favorables à ces populations…

Ainsi, on observe exactement le même type de comportements hypocrites lorsqu’on évoque la transition écologique, toujours perçue comme nécessaire et alléchante jusqu’au moment où l’éolienne et les panneaux photovoltaïques devront s’implanter à 50 mètres de chez soi, ou sur l’horizon qu’on appréciait pourtant lorsqu’il était dégagé…

Petit-à-petit, le citoyen se rend compte que ceux qui professent sans arrêt la “sobriété énergétique” dont on nous tympanise les oreilles à longueur d’émission sont aussi ceux qui s’en mettent le plus à l’abri : Bill Gates et ses multiples jets privés, Al Gore et sa maison gigantesque, le Roi Charles qui ne s’épargne aucun déplacement aux factures carbone roboratives pour ne citer que les plus emblématiques ; plus proche de nous en France, les ministres et autres clowns républicains qui se déplacent rarement à vélo et jamais sans une solide escorte (le peuple pourrait ne pas s’économiser d’un affront quelconque, hein), jusqu’à ces journalistes ou ces starlettes qui prétendent lutter contre le réchauffement climatique depuis leurs yachts ou leurs jets et à coups de slogans faciles. Bref, ce sont systématiquement ceux qui se gargarisent d’économies et de “modestie” énergétique qui en font, de loin, la plus mauvaise démonstration, col roulé compris.

Cela va en réalité (beaucoup) plus loin puisqu’on découvre maintenant les mêmes brochettes de vedettes de pacotille prétendre s’enfiler des insectes en snacks goûtus comme autant de petits soldats du discours officiel qu’il va bien falloir se passer de viande et remplacer nos steaks par des vers de farine, alors même qu’ils seront effectivement les derniers à abandonner la bonne chère au profit de la croustillance douteuse d’une chitine difficile à digérer. De la même façon, c’étaient les mêmes vedettes parfaitement hypocrites qui soulignaient l’importance du “Restez Chez Vous” et qu’on retrouvait agglutinées dans les dîners de la bonne société, alors même que les confinements les interdisaient très officiellement.

L’hypocrisie de ces individus n’a plus de limite, mais alors qu’elle n’était encore qu’évoquée, elle devient aussi visible que dénonçable, partout, tout le temps : à mesure que chacun d’entre nous aura pu voir disparaître les voix dissidentes des plateaux télé et des réseaux sociaux, à mesure qu’on a pu voir se concentrer journalistes et médias de révérence sur les mêmes têtes de vainqueurs pendant les précédentes crises, chacun voit à présent se fissurer la belle assurance de ces aigrefins à mesure que les faits leur donnent tort.

Ainsi est-il maintenant visible que les Fact Checkers ne vérifient qu’un seul côté des discours et que lorsqu’ils s’aventurent à “fact-checker” (enfin et rarement) les niaiseries ou les mensonges des politiciens en odeur de sainteté avec le pouvoir, c’est pour mieux leur donner raison, souvent d’une façon si gluante et obséquieuse qu’elle en devient gênante pour le lecteur. La plupart des gens raisonnables savent maintenant que les articulets de ces officines de fact-checking, du reste généralement payées par les pouvoirs en place, ne sont qu’une propagande grossière presqu’entièrement basée sur la lecture partielle d’une titraille étudiée pour pousser une certaine réalité, tant il est vrai (malheureusement) que les lecteurs ne vont que rarement au-delà du titre ou des deux premiers paragraphes…

Oui, le double standard et l’hypocrisie règnent en maître dans les médias, dans la bouche des politiciens, des “journalistes”, des starlettes et de ces “scientifiques” qui prétendent détenir une vérité si solide que toute discussion à son sujet est immédiatement interdite, bannie et entravée de toutes les façons possibles.

Mais à ce “deux poids, deux mesures” et cette hypocrisie permanente répondent maintenant les faits et la réalité qui, malgré les exhortations des uns et des autres à les oublier, refusent de plier. Petit-à-petit, il devient impossible d’endiguer les commentaires acides de plus en plus nombreux de ceux qui, restés sur le côté, observent le décalage croissant entre la “science” et la réalité, entre le comportement prêché et le comportement réel.

Ceux qui ânonnaient les sermons officiels ont longtemps été plus nombreux que ceux qui les refusaient. C’est en train de changer, lentement certes, mais sûrement et notamment parce que l’hypocrisie devient plus visible. Il importe maintenant qu’elle soit montrée à chaque fois que cela est possible.

J'accepte les BTC, ETH et BCH !

qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BTC : 1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
ETH : 0x8e2827A89419Dbdcc88286f64FED21C3B3dEEcd8
 

Commentaires634

            1. cherea

              c’est une entreprise qui s’appelle gravity industries et il y a des packs d’essai à partir de 2500€ jusque 6600€, je crois…je pense m’offrir cela prochainement…

  1. Aristarkke

    Mon sentiment est que tant que ces hâbleurs et rodomonds ne verront pas certains d’entre eux décorer réverbères, lampadaires, rambardes de pont et autres platanes, pourquoi donc s’arrêteraient-ils puisque pour le moment, ça les paye grassement à nos entiers dépens ???

    1. Hagdik

      Je suis de cet avis. La chanson permanente du CO² m’insupporte de plus en plus, dans les politiques quasiment pas un n’ose la remettre en cause. J’ai dans l’idée que s’approche le jour où le premier qui me la sortira se prendra un grand coup de manche de pelle dans la goule.

    2. Bardamu

      Le problème est: y aura-t-il assez de réverbères ? C’est pourquoi j’aurai tendance à préférer la fenêtre, laquelle peut servir autant de fois que nécessaire.

          1. durru

            Et les hachoirs à oiseaux, vous avez pensé ?
            Ça serait en pleine syntonisation avec Gaïa, peut-être le meilleur emploi qu’on aurait pu leur trouver…

    1. Ryan

      De 2017 l’article. Et malheureusement je pense que Mme Jolie est parfaitement sincère dans sa démarche., Ce n’est pas qu’une façade en ce qui la concerne

    2. Pierre 82

      J’adore la réflexion complètement hors sol: “je pense que les gens mangeaient ça pendant la guerre, car il n’y avait rien d’autre” est vraiment confondante de stupidité… la chasse aux tarentules ou aux scorpions n’est pas vraiment le truc le plus simple à faire pour trouver à bouffer…

      1. Grosminet

        Toutafé. Cela dit, c’est pas la première à démontrer que la célébrité rend parfois manifestement très con. À moins que ce ne soit l’inverse ? Il faudrait être préalablement très con pour devenir célèbre ?

      2. Nemrod

        C’est son frigo que les gueux et les pue la sueur pilleront à cette conne à commencer par ses prétoriens si ça va très mal.
        Et ce jour là vaudra mieux pour elle pas trainer dans sa salle de bain…

    3. Aristarkke

      En attendant, JNSPQM qui avait lancé une division produits alimentaires spécifiques pour les vegans, a arrêté les frais devant les ventes ridicules… (Vu il y a une quinzaine de jours)

    4. Pythagore

      A un apéro, un invité très au fait des dernières bobories avait ramené des boites d’insecte – cocktail – happy few – goût fumé.
      1 an plus tard, les boites sont tjs là. Le succès fut limité.

          1. Pierre 82

            Ouais mais faut pas en bouffer 100 grammes par jour je présume (je parle de la chitine, pas de P&C).
            En Afrique, et selon mon épouse, c’est pendant les invasions de sauterelles que les gamins se précipitaient pour en ramener et en faire griller. Les adultes n’en mangeaient quasi pas, c’était juste une friandise pour les enfants.
            Sinon, on ne bouffait pas d’insecte. Certains vers, mais peu d’insectes.

    5. sam player

      Un truc qui m’étonne dans cette vidéo, c’est que personne n’a un mouvement de répulsion ou une moue ou une marque de dégoût… ses enfants je peux comprendre s’ils sont habitués, mais les autres invités sur le plateau ?

      PS : y a un tuto pour enlever les boyaux d’une araignée ?

      1. Pierre 82

        Déjà que la simple idée de bouffer des escargots et les huitres me donne envie de dégueuler…

        Ok, ça va, je sais que je vais maintenant subir les injures après cet aveu, mais il fallait que je fasse ce coming out…

        1. Higgins

          Il y avait autrefois dans la Venise verte près de Niort un restaurant excellent qui s’appelait “Aux mangeurs de lumas”. Le terme lumas est le mot patois pour désigner le gastéropode. C’était absolument délicieux et l’animal était apprêté à toutes les sauces dont la fameuse sauce aux lumas, très locale (https:/
          /youtu.be/uzgU6YOvB08).

              1. Pierre 82

                C’est en effet un problème lorsqu’on vous sert quelque chose que vous n’aimez pas du tout. Il suffit de le dire, ce n’est pas un manque de savoir-vivre.
                Nadine de Rotschild, si tu nous entends…

                1. Pythagore

                  Je croyais que c’était pour ca que le ketchup avait été inventé. Il m’a déjà sorti de quelques mauvais pas, sur des viandes forts peu à mon goût. Mais c’est sûr que sur les huitres, l’hôte pourrait trouver ca un peu bizarre :-).

            1. Akasha

              Je m’excuse par avance, je ne pouvais pas résister…

              Les bonnes recettes du Père Ducrasse, comme les faisaient nos grand-pères dans les campagnes d’antan :

              – Les escargots à la rémoulade :
              https:/ /www.youtube.com/watch?v=UK-XrKAjvnQ

              – Les vômiettes de veau :
              https:/ /www.youtube.com/watch?v=RU__0SKUz6w

              – La terrinette de lapinou :
              https:/ /www.youtube.com/watch?v=dIy1Jma43WI

              Bon appétit bien sûr 😉

              Sinon comme me le disait ma grand-mère (ayant fuit la guerre civile espagnole et ayant traversé les pyrénnées à pied pour être accueilie en France en 1936 par 6 mois de camp de concentration, bien avant ceux allemands d’ailleurs) quand je ne finissais pas mes plats : quand on a faim on ne fait pas la fine bouche et on mange ce que l’on trouve…. 😉

                1. Pierre 82

                  Allons allons, ce n’est pas parce que le front populaire était au pouvoir qu’ils étaient mal reçu, mais parce que la France n’était pas encore totalement socialiste, et que l’administration, la police et l’armée pensaient à droite, voyons. D’ailleurs bientôt, avec une telle réflexion dans un blog aussi sérieux, vous risquerez d’être convoqué à la police judiciaire.

            2. petit-chat

              Pierre82, que pensez-vous, gastronomiquement parlant, d’un plat d’huîtres ouvertes, tiédies au bain-marie, et nappées de crème chantilly ?
              Du coup, le cafard paraît être un met de luxe.

              1. Pierre 82

                Chaque fois qu’on sert des huitres, je les refile à ma chère et tendre, elle adore ça. Mais si vous les traitez comme ça, je pense qu’elle va vous engueuler…

          1. Grosminet

            C’est vrai que vous, par contre, quand vous la ramenez, c’est vachement constructif. Heureusement que vous ne la ramenez pas trop souvent. Et en toute honnêteté, si c’est pour la ramener de cette façon, perso je ne serais pas frustré que vous la rameniez encore moins.

        2. Grosminet

          Tant mieux si vous n’aimez pas les huîtres, ça en laisse plus pour les autres. Si y’a bien un truc qui me manque ici, c’est les huîtres. Quand je rentre en France si c’est la saison, je m’en fait péter le bide, avec une préférence pour la st Vaast.
          Par contre les escargots et les grenouilles, c’est pas que c’est pas bon, c’est que ça a pas de goût.

          1. Pheldge

            les escargots, comme les mollusques, c’est assez fade, il faut une sauce relevée. Pareil pour les crustacés, les crevettes, et leurs lointains cousins les cafards, c’est la sauce qui fait le plat … 😉

            1. Theo31

              En France, on mange du poulet avec du piment.

              Chez l’ADP, on mange du piment avec une impression de poulet. Et en prime, tu as l’impression d’être l’homme invisible après t’être fait enfiler par Superman.

              1. Pheldge

                bin non, justement, là, c’est plutôt les antilles : je me souviens, crabe farci, lambi ça avait le même goût, celui de la farce à base d’ail pimenté …
                Je t’invite à te renseigner sur la cuisine réunionnaise – j’ai souvent mis des liens – qui est beaucoup plus variée, riche de ses diverses influences notamment indienne et chinoise. Le piment est toujours servi à part, et préparé avec des légumes 😉

            2. Grosminet

              Les fruits de mer n’ont pas de goût ? Si on parle de crevette vendues congelées et décortiquées, certes, sinon permettez moi de m’inscrire en faux. Autant les escargots n’ont pour moi pas de goût sauf celui du beurre d’ail, autant les bulots bien frais et cuits à la maison, c’est à mon sens fort goûtu, ça se mange juste avec de la mayonnaise.

        3. Mitch

          Ok, ça va, je sais que je vais maintenant subir les injures après cet aveu, mais il fallait que je fasse ce coming out…

          There’s no accounting for taste 🙂

        4. laurent a LA

          Les huitres l’idee je l’avoue parait suspecte, mais alors une petite huitre plate suivie d’une gorgee de champagne, quel delice. Les escargots bien cuits c’est sympa mais il est vrai que la sauce fait beaucoup. Comme un coquillage normal. Les grenouilles, j’avais un bloquage psychologique et je ne reessaierai sans doute pas, mais pour en avoir mange cet ete en France, j’avoue que c’est en fait tres bon.
          Les criquets ma femme en a commande par inadvertance a Kanazawa et comme j’avais paye c’est moi qui les ai manges. La encore la sauce fait tout. C’est comme de manger un petit biscuit d’aperitif tres sale et sucre. Que ce soient des mini-frites, du kale seche ou des criquets on ne sent pas vraiment une difference.

    6. Calvin

      Hier, sur la radio RTL, il y a eu une dégustation en direct chez Yves Calvi, où les animateurs étaient plutôt réticents à déguster des insectes d’une société française.
      Conclusion quasi-unanime : “aucun goût, aucun intérêt”

      1. Pheldge

        Petit, tu es encore jeune, ils sont les messagers, et doivent absolument faire comprendre au peuple, qu’il n’y a pas d’alternative, que le futur, c’est du courant, de temps en temps, mais pas trop, et manger le moins possible, et surtout de la nourriture qui n’abîme pas gaïa !

  2. Le Gnôme

    Les complotistes vont être fort utiles pour savoir de quoi sera fait l’avenir. On se dit tout d’abord que ce n’est pas possible, c’est trop invraisemblable, pour s’apercevoir quelques temps après que l’invraisemblable est devenu réalité.

    L’inconvénient pour nos élites est que ça commence à se savoir.

    1. Bernhard

      En effet, beaucoup de gens vont se rendre compte que le complotisme est aujourd’hui un atout indéniable dans la lutte pour la survie !

  3. Aristarkke

    il est maintenant attendu de ces mêmes médias…
    Vu que les médias sont gavés d’argent public pour leur assurer la subsistance et leur “indépendance” (on ne pouffe pas, svp, c’est le discours narratif officiel).

    1. hub

      ou alors c’est capitalisme de connivence. Mes connaissances (rares) parmi les gens de gauche expliquent la pauvreté du journalisme par le grand capital…

  4. Murps

    Il parait que les capitalistes devaient vendre aux révolutionnaires la corde qui allait les pendre…
    H16, vous devriez demander à bénéficier de l’aide à la presse.
    Si vous l’obteniez ce serait cocasse mais un vrai scandale…

    https://www.culture.gouv.fr/Thematiques/Presse/Aides-a-la-Presse
    “Demandes inférieures à 150 000 euros
    Les dossiers de demande inférieure à 150 000 euros peuvent être présentés tout au long de l’année. Dès lors qu’ils sont complets, ils sont examinés par la DGMIC, généralement sous quatre mois.”

    Et si vous ne l’obteniez pas, ce serait aussi un scandale…

    Ce serait un bon moyen d’augmenter votre visibilité.

    1. Je préfèrerais encore lancer un Teepee ou un crowdfunding quelconque sur le mode “1€ par mois par lecteur pour les billets” , cela me ferait peut-être un peu d’argent de poche hi hi hi

      1. sam player

        Bonne idée… si ta cagnotte n’est pas mise on hold pour idées subversives 😀

        Y a un anglais qui fait sur YT des vidéos de changement d’embrayage exclusivement (3 ou 4 par semaine, souvent 100’000 vues) et comme c’est un gars qui en démonte le moins possible* c’est super intéressant pour gagner du temps et à chaque fois que sa vidéo m’a servi je lui envoie 3€, c’est peu certes, mais si seulement 1% de ceux qui l’ont visionnée faisait pareil, le gars peut en vivre.

        * : toute pièce que tu démontes est un souci à la remonte

        1. “toute pièce que tu démontes est un souci à la remonte”
          Oh que oui. Ca et “If it ain’t broken, don’t fix it” permet d’éviter les emmerdes.

          1. Pierre 82

            Ce qui m’effraie le plus, dans la mécanique, c’est quand il faut démonter. A un moment, c’est inévitable, il faut tirer comme un bourrin sur une pièce pour l’enlever (par exemple en tournant et tirant en même temps, ou pour dévisser un écrou facétieux), et à tous les coups je pète quelque chose.
            Quand c’est fait, il y a toujours une pièce qui se barre et que je ne retrouve jamais. Je ne suis pas très doué. Le pire, c’est tout ce qui est clippé. Je n’ai pas souvenir d’avoir un jour réussi à démonter un truc clippé sans avoir constaté après coup que j’avais pété au moins un des clip.
            Je réussis à peine à changer une ampoule dans la voiture, mais je n’essaie plus grand chose d’autre… ce qui veut dire que j’ai une très grande admiration pour ceux qui, comme on dit “ont des mains en or”…

            1. bob razovski

              Règle de base du bricolage : s’il faut forcer, c’est qu’on s’y prend mal (ou qu’on n’a pas les bons outils).
              depuis que j’applique ce précepte, le démontage (et le remontage) se font bien plus tranquillement.

              1. Pierre 82

                Je crois qu’au départ, j’ai manqué d’un mentor. Du coup, je me doute bien que je m’y prends mal. Mais voilà: comment faire pour bien s’y prendre?
                Même les tutos sur YT sont pour moi assez souvent abscons (du style: vous enlevez le cache, en déclipant à gauche du vistemboire, avec un gros plan sur la main du gars qui cache le vistemboire en question…) et je me retrouve avec le cache fendu à l’endroit du clip.
                J’ai deux mains gauches, que voulez-vous… et surtout, je n’ai aucune patience, ça m’énerve très vite…

                  1. Pierre 82

                    Assez curieusement, il me semblait que ça venait de Boris Vian. Parce qu’il se fait que je n’ai jamais lu Jacques Perret.
                    Du coup, je ne me souviens plus avec certitude d’où je connaissais ce mot. Je pense que ça vient d’un copain qui utilisait ce mot pour parler d’un truc dont il ignorais le nom. J’en ai conservé l’usage.

                    1. Berdol

                      Le machin, de Jacques Perret. Lisez-le, c’est un régal verbal. Je crains que cet auteur ne soit un peu trop réactionnaire pour vous, mais il l’est avec amabilité, esprit, sans esprit de système et c’est un redoutable manieur de mots et de paradoxes pleins d’esprit à la française. Il n’est plus à la mode, même dans son milieu et donc on le trouve chez les bouquinistes pour trois francs six sous. Vous vous amuserez, j’en suis sûr, d’autant qu’il a sur la foi catholique des idées qui vous intéresseront.

            2. Roanna

              Il devient de plus en difficile de faire quoi que ce soit par soi même.
              En électronique n’en parlons pas, soit vous changez toute la carte soit vous achetez un nouvel appareil.

              Sur les voitures, je me souviens qu’à une époque je remplaçais moi même pas mal de pièces, actuellement tout est tellement inaccessible et rendu difficile par la vis cachée que seul la clé adéquate permet d’enlever que la majorité des gens préfèrent aller chez le garagiste.
              Même remplacer une ampoule de phare n’est plus possible alors même que sous peine d’amende il est nécessaire d’avoir une boite d’ampoules de rechange.

              L’électroménager et autres appareils ont toujours un point faible, une pièce plastique qui n’est pas faite pour durer longtemps et qui va lacher allors que tout le reste semble neuf. Cette pièce il est bien évident qu’il est impossible de la trouver dans le commerce.

              La list est longue…

                  1. Aristarkke

                    Pour moi, c’est toujours en obligation de l’avoir mais la flicaille ne peut pas imposer que l’ampoule défectueuse soit remplacée sur le champ. Heureusement parce que Mevrouw qui a déjà du mal à savoir où se trouve la tirette du capot, n’est-ce pas???
                    Mais elle peut imposer de venir présenter sous 72H ouvrables la voiture en état à la gendarmerie locale…

                    1. Higgins

                      Je viens de vérifier, la boîte n’est pas obligatoire : ” Si une ampoule est défaillante, vous devez la remplacer immédiatement. Il est donc recommandé d’avoir des ampoules de rechange dans votre voiture.” (https:/
                      /www.service-public.fr/particuliers/vosdroits/F19459)

                1. Higgins

                  Comme le gilet jaune à portée de la main (méfiance quand même lorsqu’on le met). Il convient d’avoir une attitude humble et soumise face aux FDO.

                  1. Pierre 82

                    Je suis égtonné qu’ils n’aient pas encore fait passer une loi pour que le gilet jaune soit obligatoirement scellé dans son emballage d’origine, pour que le flic puisse constater que vous ne l’avez jamais utilisé pour une raison contraire au règlement.

              1. Hagdik

                Electronique, électroménager et automobile, si vous voulez faire la liste des outils spéciaux uniques et réservés est telle que votre atelier contient l’équivalent d’une bonne quincaillerie. A la sortie, dans certains cas ça vous coûte plus cher en outils qu’acheter un nouvel appareil (vécu).

                1. Aristarkke

                  Il y a des outils qui sont obligatoires pour le démontage/remontage sinon ça n’est même pas la peine d’essayer. Heureusement (ou malheureusement selon le point de vue) la production extrême-orientale a considérablement abaissé les prix d’iceux et les rendent accessibles à des particuliers qui s’en serviront une fois à jamais. Mon prochain achat sera pour les émetteurs lasers fixables sur les roues de voiture pour régler finement le parallélisme desdites avec les deux plateaux pivotants pour tourner juste ce qu’il faut. Le coût représentera deux passages chez le spécialiste, soit très peu, compte tenu de ma flotte. Les caoutchoucs esquintés de rotule sont une mine d’or pour les CT et vu l’âge moyen de mes maîtresses, je dois souvent en refaire (quoique la durabilité de ces caoutchoucs progresse nettement).

                1. sam player

                  Pour les petites pièces introuvables : eBay
                  Quand j’ai un problème avec un mécanisme de lève-vitre, je ne perds pas 1h a démonter et remonter en attendant d’avoir le petit truc en plastique qui a pété… je regarde ce qui se vend sur eBay concernant ce modèle.
                  Il est rare qu’il n’y est pas un vendeur qui affiche le truc que tout le monde cherche… et s’il en a vendu 2000 et qu’il a 99.8% de satisfaction, c’est certainement la solution

                  1. Aristarkke

                    Exact et tu trouves cela facilement notamment chez des revendeurs anglais. Mais depuis le Brexit réussi, la taxation se fait sentir.
                    LBC est aussi d’un bon secours…

                    1. sam player

                      Oui souvent anglais même pour des marques françaises : les français seraient moins entrepreneurs ou trop découragés par les taxes ?

                    1. Aristarkke

                      Mon métier initial était dans la construction. “Grâce à” l’Arsouille et à la politique socialiste imposée la construction est passée en deux ans de 450.000 logements neufs/an à les alentours de 200.000 avec des cascades de faillites ou de réduction fantastique des voilures, j’ai versé dans l’immobilier pendant 25 ans puis suis revenu dans la construction mais à un autre niveau.

                    2. Aristarkke

                      La mécanique est un hobby pratiqué quasi professionnellement, pour la nécessité d’entretenir mon harem en restant raisonnable sur le budget global.

                  2. Roanna

                    @sam
                    C’est certain qu’on peut faire comme ça, mais ça revient à jeter la carte électronique d’un appareil quelconque lors d’un disfonctionnement et voir si sur ebay tu trouves pas la mm chose.
                    On jette et on remplace soit par une occase soit par du neuf.

                2. Roanna

                  J’en suis pas encore à ce niveau de sophistication.
                  Désolé pour mon inculture mais une fois que c’est scanné en 3D j’ai toujours pas ma pièce.
                  Même l’impression ne me donne pas la pièce.

              2. Grosminet

                « actuellement tout est tellement inaccessible »
                + 1
                Y’a plus de place sous le capot des voitures modernes. C’est plein comme un œuf.

                1. Aristarkke

                  C’est la conception des voitures qui aboutit à cela. J’ai eu deux A112 dont la mécanique paraissait encapsulée de trop et qui était en fait accessible sans difficulté des deux côtés du moteur, une fois l’énorme filtre à air déposé qui donnait cette fausse impression. Même chose sur la Punto. Mais c’est déjà plus compliqué sur les Doblo gazole où des démontages intermédiaires sont nécessaires, sans parler de l’accessibilité pour les remplacement des bougies de préchauffage qui est là une horreur qui requiert expérience et…patience…

              3. Aristarkke

                En électronique (…)achetez un nouvel appareil,
                Soit vous achetez un logiciel semi professionnel qui transforme un PC portable en station de diagnostic de l’électronique de la voiture, un équivalent valise…
                Pour ma collection, c’est vite amorti bien que je dispose d’engins sans un poil d’électronique mais j’ai une station diagnostic pour les allumages classiques à bobine, delco…
                Je suis conscient que pour le possesseur d’une ou deux voitures, ça vise déjà haut…

            3. Greg

              J’ai démonté une mezzanine 100% pure chêne, tirants acier 20mm diamètre et clous acier de 150, ayant 40 ans passés dans un local stockant du sel de déneigement, donc tous les aciers au joli corps rôdé…

              Je remercie Dieu pour l’invention de la tronçonneuse, de la meule à disque et de la gravité qui fait que tout tombe fort heureusement toujours dans un sens prévisible. Surtout quand par précaution vous mettez en place ce qu’il faut pour être un peu plus certain de vos prévisions…

              Des planches de chêne de 6cm d’épaisseur, un gâchis parti à la déchetterie.

              Mais s’il avait fallu pouvoir remonter ailleurs, je démissionnais.

              1. Taisson

                “Des planches de chêne de 6cm d’épaisseur, un gâchis parti à la déchetterie”
                Encore un qui n’a pas encore de poêle à bois !!.

            4. Grosminet

              Perso, autant je suis d’un naturel calme et patient, autant la mécanique a depuis toujours eu le don de me gonfler sévère. Y’a toujours une vis ou un écrou alakon (ou pire, ces saloperies de rivets en plastique – que leur inventeur soit pendu par les couilles- qui finissent par ne plus tenir à force d’être démontés) inaccessibles ou pour lequel j’ai pas l’outil adéquat pour faire chier. ça se termine quasi-sistématiquement par des bordées d’insulte à l’encontre de l’objet et de ses concepteurs.

                    1. Pierre 82

                      Par contre, Ikea, je ne comprends pas comment on trouve ça compliqué, c’est super bien indiqué. Il vaut mieux être deux, mais ça va bien.
                      Pour une douche par contre, et en général ce qui touche à la plomberie, si je m’en occupe, ça fuira à un endroit. C’est plus fort que moi. La fuite à la mise en service est obligatoire.
                      Et encore, j’ai renoncé à essayer de souder.

              1. bob razovski

                Grominet, c’est comme pour tout, il y a des règles de base :
                – déjà utiliser le bon outil (un Phillips n’est pas un Pozidrive, même si ce sont des crucis, la taille des têtes est importante aussi…) .
                Comme vous le dites, il arrive qu’on n’ait pas l’outil adéquat. A ce moment là, 2 possibilités : soit on le commande, soit on le fabrique. Mais inutile de tenter le diable, c’est source d’énervement assuré.
                – Refileter les vis et retarauder les filetages. Si la tête à morflé dans le démontage ou si la vis est rouillée -> direction poubelle.
                – vissage à la main
                – serrage au couple
                – Rivet en plastique : remplacement systématique par des neufs.
                Aujourd’hui, il est possible de commander des vis par centaine ou par millier, idem pour les rivets, les connecteurs etc etc pour des sommes dérisoires comparées aux tarifs pratiqués dans les bricomachins. Même chose pour les outils.
                Un truc que je fais aussi systématiquement, je nettoie. J’ai horreur de bosser sur de la mécanique sale. Donc je passe plus de temps à frotter, dégraisser, balayer, voire même repeindre si c’est bien attaqué, qu’a bricoler in fine.

        2. bob razovski

          J’ai retrouvé le pragmatisme anglais lorsque je démontais des appareils “made in UK”. Le manuel précisait, à la fin de chaque chapitre : “s’il vous reste des pièces à la fin du remontage, tant pis. Ca devrait fonctionner quand même”

          1. sam player

            Williams Mobile Clutch Service
            Depuis quelque temps, en plus des vidéos très détaillées, il fait des Behind The Scene qui sont des vidéos de semaine complète dans lesquels il y a moins de plans rapprochés, pas trop d’intérêt personnellement
            Ce sont les vidéos détaillées boulon par boulon qui sont les plus intéressantes.
            Sur Google taper Williams Clutch et le modèle de bagnole pour tomber dessus

        3. Aristarkke

          Surtout que les RT Haynes (anglaises) qui étaient ma référence exclusive sont devenues aussi peu utiles que les RTA grançaises, c’est dire.
          L’an dernier, démontage/remontage de la BM de feu mon père que ma mère avait donnée à mon petit dernier, avec l’embrayage HS (un des côtés de la matière de friction du disque d’embrayage s’étant désagrégé mais 25ans d’âge)
          Achat évidemment de la RTH, laquelle te fournit un joli plan des boulons de fixation de la cloche d’embrayage sur le bloc moteur, uniquement ceux du dessous facilement visibles …
          Pour ceux du dessus dont évidemment un vicelard particulièrement peu visible, nada…
          Dans les plus anciennes que je possède toujours, c’est bien mieux détaillé…

          1. Pheldge

            “la matière …. s’étant désagrégéE” et donc ça bloque, et ça n’embraye plus, normal, la matière fait cale, tu devrais pourtant le savoir !

              1. Pheldge

                oui, mais vu que pour placer mon effet, j’ai volontairement tronqué ta citation, il fallait bien que je respecte l’accord artificiellement placé, sinon, je t’entendrais encore lutter grave …
                Et sans ça, mon effet … cale ! 😉

      2. Grosminet

        Ou pourquoi pas rendre les commentaires payants ? 50 centimes le com, ça me paraît honnête. Avec possibilité de négocier des prix de gros quand même, sinon j’me barre chez un autre opérateur.
        @ Durru, c’est comment le fil Telegram déjà ?

          1. Grosminet

            On s’organise, on crée quelques centrales d’achats (selon les orientations et surtouts les goûts -piscine ou pas, par exemple-) pour avoir du pouvoir dans la négociation.On va pas se laisser faire comme ça. En économie ça s’appelle un monopole contrarié. D’ailleurs en parlant de contrarié, le boss il m’a mis à la benne tout pleins de commentaires aujourd’hui, je soupçonne l’IA de son serveur d’avoir développé une conscience propre et d’avoir échappé au contrôle de son créateur. ça craint…

        1. durru

          Le Patron, loué soit-Il, a mis le lien du canal principal dans le post d’annonce des vacances d’été.
          Pour l’instant, la seule source de financement est gérée par la justice égyptienne et concerne les délits de #patoulu (faut avouer qu’à plus de 200 contributeurs, ça va vite).
          Mais la piste est intéressante…

  5. Theo31

    Michael Moore le défenseur gauchiste des humbles et des petits qui vit au bord d’un lac dans une énorme maison et qui a comme voisins Madonna et Brice Willis et qui donne des leçons à la terre entière.

    On pourrait aussi parler de tous ces antifascistes qui fréquentent des hitlériens en Ukraine depuis le 24 février.

  6. Blondin

    La liste est intéressante.
    Il y manque celle de tous les “intellectuels” et bonnes consciences officielles qui ne manquent pas une occasion de vomir sur l’Eglise et les curés, tous pédophiles bien sûr (le padamalgam c’est pour les autres). Qui ont fait des tribunes entières pour dénoncer le silence des hautes instances de l’Eglise (silence plus que problématique, tout le monde en convient).
    Mais les mêmes “belles âmes” ont consciencieusement fermé leur clapet quand il s’agissait de Duhamel ou Matzneff…

    1. Theo31

      Ou celle qui n’a jamais dénoncé son violeur d’origine africaine et qui n’hésite pas à donner en pâture le nom d’un violeur blanc ou juif.

      1. Stéphane B

        Cépapareil. Faut pas stigmatiser ces pov’ gens. On te l’a déjà dit Theo.

        Tu me réciteras trois fois Oh Allalphabet et de deux Jésus Marie mes enfants

    2. Pythagore

      Il y manque la ligue du LoL. Ce groupe de journalistes persifleurs et pleins d’humour coalisés sur fesse-bouque pour dire tout le bien de tous ceux qui les entourent tout en se faisant les chevliers du politiquement correcte en publique.
      La liste est tellement longue, le Patron va pouvoir sortir un nouveau bouquin, au moins aussi épais que celui de Picketti.

  7. Aristarkke

    les lecteurs ne vont que rarement au-delà du titre ou des deux premiers paragraphes…
    Pour votre grande satisfaction et la nôtre subséquente, ce n’est pas le cas ici! 😛

    1. Oui et j’en remercie les lecteurs 🙂
      En revanche, sur FB ou Twitter, il arrive que les habitués ne dépassent pas la description et la vignette graphique.

  8. Stéphane B

    Sans compter l’unicité de la presse avec son réseau mondial pour la diffusion de la même information. De mémoire, un billet en parlait, mais je ne sais plus quand.

    1. Aristarkke

      Google et sa revue de presse mettait en évidence que de nombreux canards coupaient/collaient la dépêche AFP sans aucune relecture minimale pour en éliminer les coquilles…

  9. Samuel Cima

    Merci pour cet article h16 ! Ces mensonges “passent” notamment grâce à un procédé de communication appelé en psychologie “injonction paradoxale”, qui consiste à juxtaposer 2 énoncés incompatibles… Le but étant de provoquer la confusion et in fine, la folie ! Je lisais ce matin sur le fil des actus (je tiens à garder un oeil quotidien sur le narratif officiel…)un article sur les vaccins bivalents fraîchement débarqués sur le marché… Le discours c’était : on a pas de preuve de l’efficacité (jusque là, tout va bien), MAIS le plus important c’est de se vacciner !
    What ???

  10. Samsah

    Merci pour cet article h16 ! Ces mensonges “passent” notamment grâce à un procédé de communication appelé en psychologie “injonction paradoxale”, qui consiste à juxtaposer 2 énoncés incompatibles… Le but étant de provoquer la confusion et in fine, la folie ! Je lisais ce matin sur le fil des actus (je tiens à garder un oeil quotidien sur le narratif officiel…)un article sur les vaccins bivalents fraîchement débarqués sur le marché… Le discours c’était : on a pas de preuve de l’efficacité (jusque là, tout va bien), MAIS le plus important c’est de se vacciner !
    What ???

  11. Dom17

    Oui, c’est urgent. Ce témoignage illustre cet article et y apporte des informations complémentaires. Le problème dépasse le cadre français, même si le verrouillage médiatique est plus important chez nous.
    https://www.francesoir.fr/videos-l-entretien-essentiel/corinne-lalo-les-medias-ne-font-plus-de-l-information-mais-de-la-communication
    Une des difficultés est que, sous le déluge de pripagande, une info chasse l’autre et le public n’a aucune mémoire de ce qui a été dit il y a trois jours…

    1. Stéphane B

      Je ne retrouve pas l’article de sa sainte Patronnitude concernant l’accord de 260 et quelques organismes de presses représentant quelques 180 pays pour délivrer exactement la même information. Il me semble que le billet date de deux ans.
      h16 pourrait le retrouver plus facilement, sinon je chercherais ce soir.

        1. Pierre 82

          C’est rigolo de revoir des anciens articles… et les commentaires. C’est là qu’on voit que le 23 février dernier à 19h59, j’écrivais:
          “Je n’arrive pas à me départir de l’idée que cette invasion de l’Ukraine est un fantasme”

          Ce qui me met au même rang que Louis Martinet joué par Michel Serrault dans la fameuse scène des repas de Noël dans le film “Le viager”:
          “Croyez moi, cet Hitler, ce n’est qu’un feu de paille. La Société des Nations y aura vite mis bon ordre”…

                1. Grosminet

                  Ce qui faisait surtout tiquer, c’était le fait que les ricains nous serinaient depuis le mois de décembre que les russes se préparaient à attaquer. Grosminet échaudé craignant l’eau froide (2ème guerre d’Irak, toussa…), j’étais convaincu qu’ils se foutaient une fois de plus de notre gueule.

                  1. Iskanderkul

                    Je m’étais fait piéger aussi : la (?) ministre russe de la communication avait touiité, juste avant : “si vous connaissez la date de l’envahissement, prévenez-moi, je modifierait la date de mes vacances”
                    WaOooooh l’hypocrisie ! (ou une bonne stratégie ?)

              1. durru

                Je crois que j’étais aussi dans le lot, en regardant tout ça de loin…
                À notre décharge (écolo), on a réagi en bons complotistes au complot des amerloques qui ont bien affiché leur connaissance profonde de la situation tout en cachant leur responsabilité.
                Je me demande si à l’époque (avant le 24/2) on avait accès aux données de l’OCDE sur l’intensification des bombardements sur les sites civils des séparatistes…

                  1. durru

                    Alors oui, on est tombés dans le panneau… Car c’est pour ça que les US savaient que Poutine allait attaquer. Parce qu’on lui laissait plus le choix.
                    Un complotiste mal renseigné vaut tripette…

                    1. Jacques Huse de Royaumont

                      Ce qui m’étonne, c’est que les américains aient poussé les russes à la guerre à un moment aussi favorable pour eux. Les russes avaient (ont) en effet une conjonction favorable, avec un avantage technologique (qui ne durera pas), un prix des matières premières élevé (conjoncturel) et un allié de circonstance important (mais précaire), la Chine.

              2. Aristarkke

                Les complotistes, ces dernières années commencent toujours par se tromper. C’est ce que soutient le Kamdubien. Jusqu’à ce qu’ils aient raison…
                Ça foire moins que ça ne se vérifie…

    2. Pierre 82

      C’est un peu l’espoir que j’ai: que la population, de manière générale, ne croit plus du tout depuis des années à ce qui est raconté dans les médias, et se sont en fait déjà déconnectés (et forment ainsi l’énorme cohorte des abstentionnistes, mais pas que…) et que seule une minorité y croit encore; mais ils sont sans doute très peu nombreux, et le pouvoir ne devrait pas trop compter sur eux si un jour ça dérape (on les reconnait facilement actuellement: ils portent encore un masque – d’ailleurs on devrait en profiter pour les attraper et les marquer pour plus tard).

      1. Jacques Huse de Royaumont

        Beaucoup y croient encore, ou tout au moins, s’efforce d’y croire.
        Car les mensonges tournent autour du même message : l’état peut tout et veut votre bien.
        La crise covid a prouvé, s’il était besoin, de l’inanité d’une telle prétention. Mais comme cela structure et façonne toute la mentalité de notre époque, nombreux sont ceux qui veulent continuer à y croire, pour éviter un saut dans l’inconnu.

        1. René-Pierre Alié

          Dans la clinique où je fais un séjour, heureusement court, et alors que jusqu’ici je faisais semblant de le mettre, rappel à l’ordre ce matin. Ma réponse : non, pas question.
          On dirait qu’il y a des instructions qui ont été données, et que les sous-fifres répercutent, avec cet argument : c’est le règlement.

        2. Hari Seldon

          C’est à confirmer, mais il semblerait qu’au Luxembourg, un projet de loi est à l’étude, pour entre en vigueur au 01 novembre, pour la vaccination obligatoire du personnel soignant au sens large du terme. Amendes récurrentes jusqu’à peines d’emprisonnement seraient prévues.

            1. Hari Seldon

              Cela serait la saine réaction, en effet.
              Mais d’une part il ne faut pas rêver : la réaction majoritaire sera la piquouse récurrente, et d’autre part le Luxembourg est tellement petit et conformiste que les récalcitrants seraient immédiatement mis au ban de quasi toute activité économique.

  12. cherea

    Bonjour h16,
    je vais faire un pas de côté…vous reprochez à juste titre l’hypocrisie des gouvernants, starlettes et autres et je suis bien sûr de votre côté…cependant l’hypocrisie a ses vertus…lorsque vous êtes invités chez quelqu’un et que la bouffe était dégueulasse, on va bien sûr répondre ‘c’était délicieux’, à mes jeunes enfants qui me m’offrent leurs desseins, je les encourage ‘c’est magnifique’, à ma femme enceinte de 8 mois et au bout du rouleau ‘tu es la plus belle…’, z’avez compris l’idée, et les exemples sont innombrables… en fait l’hypocrisie ne porte pas que du mauvais, le soucis est lorsque la majorité, les masses ont accès à la coulisse, c’est la transparence, les réseaux sociaux…que l’hypocrisie des uns éclate…ce que les starlettes, les gouvernants n’ont pas compris est que maintenant il y a accès à presque tout et qu’il est facile de leur montrer leurs contradictions…dans ce cas, la meilleure solution est de ne pas donner de leçons de morale…

    1. Dans un cas, c’est un pieux mensonge (et cela met de l’huile dans les relations). Dans les autres (évoqués dans l’article) il s’agit d’obtenir des avantages indus par la ruse, la tromperie…

    2. Dr Slump

      Oui, il y a l’hypocrisie mondaine, qui sont les petites omissions nécessaires pour éviter de se retrouver à tous se taper sur la gueule pour des broutilles qui n’en valent pas la peine, et les mensonges qui servent à tromper ou manipuler l’autre.

      1. Pierre 82

        Pas confondre hypocrisie et simple savoir-vivre.
        Il n’y a aucun intérêt à être désobligeant, et c’est pourquoi le savoir-vivre bannit toute attitude qui met mal à l’aise sans raison les gens qui sont avec vous.
        Quand on vous invite à manger et que ce qu’on vous sert est dégueulasse, vous ne dites rien, ou un minimum. Sans non plus vous répandre en compliments immérités.
        Dernièrement on a été invité chez des amis africains, qui ne buvaient jamais de café. On a été super-bien accueilli, on a très bien mangé et à la fin, la question traditionnelle : “vous voulez un café?”. Elle avait acheté un paquet de café moulu (type pour percolateur), mais n’avait pas la moindre idée de savoir comment on préparait ça. Du coup, elle m’a donné le paquet, et une tasse d’eau bouillante.
        Et j’ai très placidement mis une cuillère à café dans l’eau, avec un sucre, puis en remuant et en attendant que le café se dépose dans le fond. Puis j’ai bu en remerciant pour le café. Sans aucun commentaire. Mon calme a même surpris mon épouse.

          1. Pierre 82

            Le café turc, je connais, et le café est moulu beaucoup plus finement, et il fait re-bouillir le tout un petit moment avant de servir. Le café que j’ai bu ne correspondait pas à ça. Le marc avait du mal à se déposé et était encore croquant…

            1. Pierre

              Bonjour le truc est de d’abord mettre le café moulu et le sucre, puis de verser l’eau bouillante. Puis touiller et laisser reposer, le temps de beurrer les tartines. Et ça donne un café avec plus de gout qu’un café machine, si on est tout seul. Et bien plus simple et rapide et économique que les capsules.
              C’est mon quotidien.

              1. Unmeusien

                Merci je vais adopter cette façon de faire.
                @ Pierre 82
                Voyez cette nouvelle de Balzac Les excitants modernes ( 25 mns de lecture sur littératureaudio.com et la version texte s’y trouve évidemment ) Balzac s’attarde un peu sur cet excitant moderne nommé café,il décrit quelques manière de le consommer et aborde avec les moyens simples d’analyses dont il disposait des domaines pointus et mal connus ( il a compris qu’entre concasser et moudre les liens moléculaire sont certainement altérés et n’auront pas le même effet bénéfique lors de la consommation )

            2. Grosminet

              Non, le café turc se fait avec le même café que celui pour le filtre à café (du moins par chez nous c’est comme ça qu’il font). Il faut une casserole spécialement prévue à cet effet, haute et étroite, parfois conique « à l’envers » (la base de la casserole est plus large). Il faut touiller et surveiller au moment de l’ébullition (ça mousse et ça peut déborder) puis verser une ou deux cuillères à soupe d’eau froide après avoir éteint le gaz et laisser reposer quelques minutes.

              1. Pierre 82

                Oui, j’ai déjà fait du café turc (en fait balkanique parce qu’on en trouve aussi bien en Grèce qu’en Bulgarie ou en ex-Yougoslavie), mais là, il faut se remettre dans le contexte: on m’amène de l’eau bouillante (et qui est en train de refroidir) et un paquet de café moulu. Comment faire pour que tout ait l’air normal, et sans froisser personne inutilement (d’autant qu’ils ont été adorables) ?

        1. sam player

          Y a une autre méthode :
          C’est la 2ème fois où on est invité, c’est de répondre à la question du « comment c’était, ça t’a plu » par « oui c’était moins étouffe chrétien que la fois d’avant » 😀

          Faut arrêter aussi de faire croire à la jeune mère à la maternité que son bébé est beau, elle finit par y croire, et quand l’infirmière s’éclipse en disant « je repasserai tout à l’heure », répondez lui « oui, ça serait bien, il est tout fripé » 😀

          1. Pierre 82

            C’est ça, ton cadeau pour la fête des mères? Un collier de nouilles? Tu te fous de notre gueule?
            Tu vas voir, toi, à Noël, un vaisseau spatial en rouleaux de PQ !!

          2. Grosminet

            +1
            Un nouveau né c’est pas beau. ça a le nez tout ratatiné, un teint douteux… et en plus c’est mal coiffé. À la naissance de mon bézot, une fois qu’on s’est retrouvé seuls tous les deux, sa mère m’a dit « t’as vu comment il est moche ? »

          3. sam player

            Y a plein de façon de dire les choses sans les dire abruptement, faut de la diplomatie, je m’y connais

            Quand la nuit avec la demoiselle n’a pas été géniale et que vous buvez le café du matin, vous pouvez lui dire : « ah le café non plus tu sais pas le faire »

            sam player – diplomate
            (ils pensent à moi pour intercéder en ukraine)

  13. Gerldam

    Il est exact que la propagande, cela marche, du moins sur la majorité des cerveaux qui nont pas comme réflexe de tout mettre en doute, comme le font les scientifiques. Le doute est le moteur de l’innovation. Le fait que de plus en plus de gens gobent la première connerie bavée par un La Vérole ou Le Merdeux me semble corrélé avec la baisse considérable du niveau scientifique dans ce pays (et dans tant d’autres en occident).
    Et je ne parle pas du tombereau de sottises que déversent les politocards chaque fois qu’ils parlent d’énergie. Quand on ajoute leur ignorance crasse avec leur idéologie mortifère (RCA, moulins à vent, etc.), on ne doit plus s’étonner de la dépression d’anthologie qui s’annonce.

    1. Pythagore

      Que la propagande marche un temps me paraît normal, la majorité de la population étant composée de gens de bonne fois. Cela a marché sur moi aussi.
      Ce qui m’étonne plus, c’est que cela marche toujours au boût de 20 ou 30 ans, et en particulier sur la génération qui est assez vieille pour avoir connu la politique de Mitterrand voir de GDE.
      Au boût de 40 ans de plans “banlieux”, grenelle de si, grenelle de la sauterelle, grenelle de ca, renommé en convention citoyenne ou conseil de défense, il paraît assez claire que rien de tous ces trucs ronflants ne marche.

      1. Gerldam

        C’est tout simplement que les gens oublient et que les anciens ne pensent plus à raconter le passé comme jadis. Tout s’envole….Seuls les déchets restent.

    2. Chieur chiant

      Au contraire, je remarque comme je l’ai déjà dit que les personnes hautement éduquées sont très souvent formatées et n’ont plus de sens critiques, de jugement, malgré leur niveau de compétence pour analyser une situation, un fait et donc d’en tirer les conclusions idoines.

      1. Gerldam

        C’est en parti vrai, surtout chez les jeunes. Moins chez les plus anciens qui ne se contentaient pas de leur domaine, mais lisaient (la clef) beaucoup, n’ayant jamais connu le moindre écran pendant leur jeunesse.

  14. Ba

    h16 vous appelle expressément dans ce billet à faire du bruit et à dénoncer (l’hypocrisie, les médias, le gouvernement ou que sais-je etc).
    C’est exactement ce qu’il ne faut pas faire. Vous allez récolter des coups de bâton si vous vous exposez et perdre énormément de temps pour absolument rien car dénoncer ne sert strictement à rien, ne fait rien avancer. En plus, c’est exactement ce qui est attendu de vous par la bête bien évidemment.

    Je rappelle que la politique n’est qu’un cirque et que les politiciens et médias sont des acteurs de cinéma. Les politiciens n’ont absolument aucun pouvoir. Ceux qui tirent les ficelles sont derrière et vous ne les voyez pas et vous ne les verrez jamais. Donc il n’y a rien du tout à dénoncer, c’est grotesque de dénoncer des faits et événements entièrement factices et délibérément présentés pour vous troller, vous faire perdre du temps et vous énerver.

    1. Dr Slump

      Je désapprouve. Il faut au contraire briser la chaîne du mensonge, et s’il y a des situations où il faut clairement fermer sa gueule, voire mentir (pour sauver sa vie par exemple), dans le contexte politique et journalistique décrit ici, il faut dénoncer, condamner bruyamment, ne pas laisser faire la propagande journalistique et le mensonge d’état.

      Dans ce contexte de double-standard et de désinformation, se taire revient à collaborer au mensonge. Et à propos de ceux qui tirent les ficelles dans les coulisses, révéler le mensonge de la marionnette revient justement à révéler celui du marionnettiste.

      1. Ba

        Il faut en parallèle agir pour devenir indépendant. Arrêtez de payer vos impôts, faites pression sur votre employeur pour qu’il arrête d’en payer, payez tout en espèce, débancarise-vous etc. Au minimum, arrêtez de suivre l’actualité.

        Regarder les news et suivre l’actualité vous détruit psychologiquement, quelque soit votre niveau de compréhension du monde. Quand on sait que c’est que du cinéma, ça nous fait peur aussi car on sait que tout le monde va obéir à je ne sais quelle injonction et nous entraîner par le fond en même temps.

        Il n’y a rien à dénoncer, tout n’est qu’une pièce de théâtre qui est faite pour sucer votre âme et votre temps.
        Les news sont une prison pour l’esprit. Peu importe que les moutons regardent les news. Si vous voulez démolir le système, il faut commencer par l’ignorer, c’est impératif.
        Lire h16 ne vous rend donc aucun service.

        De plus h16 est un agent du système car il a prouvé qu’il ne fait que vous ramener en permanence vers le narratif officiel. L’exemple emblématique est qu’il refuse de dire que les virus n’existent pas alors qu’il le sait parfaitement et que je sais qu’il ne peut pas en être autrement. Tout comme il sait parfaitement et depuis très longtemps que la terre n’est pas une sphère.

        Il est en plus possible que tous les événements qui vous arrivent soient le résultat de votre situation de conscience : vous manifestez ce à quoi vous pensez. On a probablement bien plus de pouvoir que ce qu’on imagine.

        1. Dr Slump

          Il nous est venu un prophète, c’est moi qui l’ai compris le premier, et c’est Ba ! Il est arrivé le Mahdi, le Kwisatz Haderach!
          Il va nous ouvrir le chemin vers… euh… là-Ba ! 😀

  15. Mitch

    L’hypocrisie de ces individus est sans limite mais malheureusement elle est à l’image d’une bonne partie de la société grancaise et d’une façon plus générale de la société occidentale. Il est vrai qu’en grance on est pas loin de toucher le Graal.

    Sur quasi tous les sujets c’est pareil.

    Les impôts ? c’est très bon et nécessaire et en grance on n’en paye finalement pas tant que ça … du moment qu’ils sont payés par les autres (les salauds de riches de préférence), et c’est ainsi qu’on se retrouve avec 10% de mecs qui payent 75% de la charge de l’IR et plus de 57% qui ne payent plus d’IR.

    La mixité sociale ? très bon aussi … du moment que mon marmot peut aller dans la bonne école privée qui va bien.

    Les confinements ? C’était une très bonne chose, vraiment nécessaire … mais pour sa petite personne Marcel et Francoise te disent droit dans les yeux qu’ils faisaient des déclarations bidons et s’inventaient des courses tout aussi bidons pour passer outre. En somme, c’était une très bonne mesure … pour les autres.

    La guerre ? oh oui bien sur qu’il faut la faire, rendez-vous compte, Poutine c’est AH. Il sera à Paris dans 15 jours si on ne l’arrête pas. Il faut engager des troupes … du moment que ce n’est pas moi ni mes enfants.

    C’est comme ça pour tous les sujets.

    Concernant les journalopes et les merdias de ce pays, je partage le même constat (ce n’est même plus un avis mais un constat, il suffit de regarder les faits) que le boss. Les mecs organisent des ‘débats’ alors que tous les clowns sur le plateau sont du même avis. Ces ‘débats’ sont des shows de propagande même plus dissimulés.

    Un pote m’a récemment envoyé des extraits de débats sur la TV grancaise d’il y a visiblement bien longtemps, animés par un gars qui s’appelait Polack (j’imagine que ca va ‘parler’ à certains). Les gars hurlaient et il arrivait même qu’ils se balancent des trucs à la gueule. Je ne sais pas si c’était du cirque, mais au moins ils semblaient avoir des opinions différentes.

    1. Pierre 82

      C’était “Droit de réponse”. Personne n’écoutait personne, tout le monde s’engueulait et c’était juste un cirque. C’est avec des émission pareilles que tout débat posé a progressivement disparu des écrans.
      Le débat devenait un divertissement, et c’était LE spectacle à ne pas manquer. On laissait encore parler des gens (même de droite) mais ça partait en sucette bien avant qu’il ne finissent leur raisonnement.
      Je n’étais pas vraiment client, et en plus j’ai passé la plus grosse partie de la décennie 80 sans télévision, que je ne voyais que très occasionnellement…

      1. Pierre 82

        J’ai dû en voir trois ou quatre, au maximum. Ce n’est pas l’impression que j’en ai eu. Peut-être suis-je mas tombé.
        Apparemment, il invitait un peu de tous les bords, mais à l’époque, la gauche était juste en phase de conquête, c’était bien avant qu’ils n’aient réussi leur coup, et interdit toute dissidence.
        Mais le ton était franchement gaucho, et les autres étaient souvent invités comme punching ball, dans mon souvenir.

      1. Pierre 82

        C’est probablement un cas extrême, mais ça correspond à mon souvenir. Tout le monde parle en même temps, c’est extrêmement désagréable et on n’en ressort pas plus avancé.

        1. Higgins

          Très jeune, c’est le genre de chose qui me passionnait et j’aimais bien lorsque quelqu’un s’amusait à claquer le baigneur d’une autre personne surtout lorsque ce dernier faisait preuve d’une immense mauvaise foi. Il fut un temps, très lointain, où j’appréciais un Jean-François Khan lorsqu’il était véhément au journal TV. Très rapidement cependant, je me suis rendu compte de l’hypocrisie absolue de ce genre d’individu et de l’inanité de ces pseudo-débats tels que “Droit de réponse” (pour ce dernier, dès le début) ou de ces émissions spécialisées dans la brosse à reluire. Quelques expériences plus personnelles, liées généralement à mon activité mais pas que, m’ont montré le caractère totalement factice de ces différents présentations et le mensonge qu’est devenue au fil du temps l’information officielle. Je compte parmi mes plus proches relations bon nombre de personnes qui sont sur la même longueur d’onde que moi. La principale caractéristique que nous ne sous sommes jamais concertés et que leur cheminement a été comme le mien, strictement individuel. En plus, à les écouter lors de nos échanges, je me trouve généralement extraordinairement modéré, c’est dire.
          Si vous la trouvez, je ne saurai trop vous recommander l’excellente BD de Binet, le créateur des Bidochon, intitulée “M. le Ministre” (deux tomes). Elle a plus de trente ans mais cet auteur, à travers son personnage ridicule, a parfaitement fait le tour de la question.

            1. Pierre 82

              Je me souvenais qu’il lisait Kant “la critique de la raison pure”, mais pas de BHL. C’est possible, il sévissait déjà à l’époque.

      2. Mitch

        Effectivement c’est une catastrophe ce truc. L’extrait que m’avait envoyé le pote était plus ‘calme’ (et j’admets ne pas avoir creuser plus que ça).

        Pour résumer la TV grancaise c’est soit : on est tous d’accord et on fait de la propagande à pas cher, soit on hurle en s’insultant.

        Beau!

        1. Pierre 82

          Oui, mais ça a commencé à ce moment-là. J’ai souvenir de débats de jadis qui étaient d’un très bon niveau, et ça s’est effondré progressivement.
          Je note que certaines chaines comme TV Libertés essaient de redonner un sens au mot débat, mais en fait, ils ne trouvent pas beaucoup de monde dans le camp du bien pour venir discuter avec eux. A part sur Bistro Liberté, cet avocat gaucho barbu dont j’ai oublié le nom. Et on y trouve même des gens de gauche, tels Greg Tabibian, qui sont écœurés de leur propre camp…
          Et d’ailleurs, toute personne du camp du bien qui participerait à une émission de TV Liberté (par exemple), quitte ipso facto ce camp du bien, perd son rond de serviette dans les émissions TV mainstream et ne sont plus invités aux dîners en ville.
          Et faut bien se nourrir et payer ses traites, merde… ils n’ont pas le choix (argument à la con qu’on n’a pas fini d’entendre)

            1. Pythagore

              Oui, sa critique dépote, espérons que d’autres suivront, ou que cela ouvrira les yeux à quelques uns.
              https:/ /www.youtube.com/watch?v=BPJzybRqMbg

              1. sam player

                J’ai écouté les 2 vidéos : vu le paquet de reproches qu’elle fait au parti démocrate (la guerre, la corruption, les militaires, les wokes, …) je me demande pourquoi elle était dans ce parti, elle avait de la merde devant les yeux ou quoi ?
                Venant d’une femme, se mettant à haïr ce qu’elle a aimé, y a anguille sous roche : déçue de ne pas avoir eu un poste qu’elle pensait mériter ?

                1. durru

                  Elle a fait les primaires pour 2020 et son discours était déjà assez réaliste à l’époque.
                  Puis, considérer ce parti comme un monolithe de la même façon que les US malgré leur fédéralisme, comment dire…
                  T’as le sénateur (Mnuchin ?) qui vote désormais presque systématiquement avec les Reps, par exemple.

                2. Pheldge

                  ce que je voulais faire remarquer, sam, en publiant cette vidéo, c’est que “là bas” au moins, il y a des gens, qui prennent conscience des dérives gauchos woke des Dems, accentuées depuis l’élection de Biden …
                  J’aimerais que des personnalités connues, prennent des positions similaires chez nous.

                  1. sam player

                    Je comprends bien Pheldge, mais ce n’est pas en démissionnant que tu fais changer l’orientation du parti dans lequel tu es : un part, un autre le remplace.
                    Si tu veux faire changer l’intérieur, il faut être à l’intérieur : tu ne peux pas repeindre le plafond de ta cuisine en étant dehors 😀

                    D’ailleurs, si elle a démissionné c’est qu’elle n’avait aucun soutien dans son parti, les chiens hurlent, la caravane passe

                    1. Dr Slump

                      Un peu contradictoire, mais bon, c’est illusoire de penser qu’individuellement, on peut changer quelque chose dans un parti politique ou une grande entreprise. Même si on en est le patron, rien n’est plus long et difficile que de changer le fonctionnement d’une grosse structure.

                    2. Pheldge

                      bon, sam, c’est sûr qu’elle ne pouvait pas faire grand chose de l’intérieur du parti, mais au moins elle a eu le courage de partir quand elle a été en désaccord.
                      Tu te rappelles de Chevènement, qui avait claqué la porte d’un gouvernement, et de la citation “un ministre ça ferme sa gueule ou bien ça démissionne !” ? tu as besoin d’un dessin ? au moins ses actes son en accord avec ses paroles.

                    3. Pythagore

                      “si elle a démissionné c’est qu’elle n’avait aucun soutien dans son parti”
                      C’est plutôt l’inverse d’après ce que dit Tucker.
                      Tant qu’elle adhérait à la doctrine du parti, elle était préssentie comme une future présidentiable.
                      Il semble qu’il est encore des politiques avec une certaine intégrité, aux US en tout cas, contrairement à la France.

                    4. sam player

                      Non pas besoin de dessin Pheldge, j’ai compris, merci de m’avoir ouvert les yeux : les orientations du parti ont changé radicalement pendant la nuit et le matin elle n’était plus d’accord sur ces orientations au sujet de la guerre, des militaires, des wokes, de la liberté d’expression, de la corruption, de l’administration
                      En fait le parti démocrate s’est réinventé… c’est fou !
                      Je bas ma coulpe, j’ai mal jugé, je demande pardon, je vais faire pénitence

                    5. sam player

                      ” Tant qu’elle adhérait à la doctrine du parti, elle était préssentie comme une future présidentiable.”

                      Et quand elle n’y adhère plus, elle n’a plus de soutien… et elle se barre

                    6. Pythagore

                      “Et quand elle n’y adhère plus, elle n’a plus de soutien… et elle se barre”
                      Et elle est sensée faire quoi sinon ? S’en prendre frontalement à une bande d’extrêmistes qui ont tous les moyens et n’hésitent devant rien ?

                    7. sam player

                      Relis stp ce que tu écris à 10h24 en reprenant mes propos :
                      ====
                      « si elle a démissionné c’est qu’elle n’avait aucun soutien dans son parti »
                      C’est plutôt l’inverse d’après ce que dit Tucker.
                      ====
                      Le soutien de Schrodinger 😀

                      Soit c’est elle a qui a changé (radicalement), soit c’est son parti: aucune des 2 propositions ne tient la route, donc…

                    8. Pheldge

                      sam “les orientations du parti ont changé radicalement pendant la nuit” non, mais depuis l’élection de Biden, qui était au départ un modéré, et qui avait été désigné à la primaire pour ça.

                    9. durru

                      C’est vrai que même à l’époque du Black Messiah la plupart des délires qui passent crème aujourd’hui auraient été inconcevables.
                      C’est le parti qui a changé (ou plutôt la clique qui en a le contrôle).
                      Sam a ses convictions, comme tout un chacun…

                    10. Pheldge

                      vu le désastre à tout point de vue du mandat de Joe, entre la pitoyable retraite d’Afghanistan, la crise des frontières, la montée de la délinquance – suite du “defund the Police” -, l’inflation à 2 chiffres, la forte hausse des carburants, les Dems font dans la surenchère woke, et dénoncent les “MAGA Reps” qu’ils traitent quasiment désormais de nazis. Sans oublier l’affaire Hunter, et la collusion du FBI … Plus rien à voir avec le parti d’Obama.

                3. Pierre 82

                  Vu l’estime que j’ai en général pour cette engeance politicarde, j’en arrive à la même conclusion…
                  Et une genre 1 qui se met à détester à un point pareil, c’est signé: elle n’a pas eu ce qu’elle voulait.

      3. Citoyen

        Je confirme, Major. “Polack était un enfoiré qui savait très bien ce qu’il faisait”. Il était dans la provoc permanente.
        Le seul intérêt de son émission (ou plutôt du cirque organisé) était d’attendre le moment où ils voudraient bien se foutre sur la gueule. C’était uniquement pour ça, qu’il m’arrivait de le regarder.

        1. Dr Slump

          Si Polac n’était pas un enfoiré de première alors ma défunte mère est une sainte. Les débats de Polac, c’était du genre “je suis un violeur et j’assume” avec en contradicteur des femmes victimes de viol, ou “je suis un gros riche et j’adore gaspiller mon fric en conneries” vs des miséreux qui dorment dans des hôtels en carton avec vue imprenable sur les quais de Seine.

          Remarque, j’admire presque un tel salopard de génie maintenant 😀

          1. sam player

            Le dessinateur dans DDR était assez génial
            Une maison de maçon, un pont de maçon, une télé de m****, c’est tout ce que j’en ai retenu 😀

            Il a été licencié suite à ça je crois…

            1. Vodkaman

              Je me souvenais de Cabu et Wolinski mais sur la fiche wiki, il est aussi fait mention de Sine, Plantu, Calvi, Wiaz mais aussi des début de Charb…

              Le rachat par Bouygues ne pouvait pas bien se passer.

          2. sam player

            Un débat, faut que ça se fritte 😀
            Sur CNews les débats avec Zemmour et Christiane F. comme animatrice ça donnait, d’ailleurs c’est pour cela qu’il y avait de l’audience, ça réveille

            1. Pierre 82

              Oui, mais quand tout le monde parle en même temps comme chez Polac, c’est n’importe quoi. L’idée n’était pas mauvaise, mais c’était mal tenu. Comme dans un bistro où des poivrots passent leur temps à s’engueuler assis devant le bar.

      4. Grosminet

        Effectivement. Le moins qu’on puisse dire, c’est que le fait qu’il y ai de la merde dans la boîte à connerie n’est pas nouveau.

      5. Theo31

        Avec mon père on regardait ce truc car nous attendions religieusement la série
        Les Incorruptibles avec Robert Stack. Et quand ce n’était pas les Incorruptibles, c’etait Le Prisonnier. Des séries où des hommes refusaient de baisser la tête devant les méchants et les salauds.

    2. Berdol

      Il est vrai que dans le monde anglo-saxon, on n’est pas hypocrite : On ment tout le temps, sur tous les sujets et sur tous les tons et sans s’en cacher. C’est pourquoi personne ne le remarque plus…Vivent les godons !

  16. Hari Seldon

    Je pense qu’il y a un problème de quantité, de volumétrie, et donc de banalisation.

    Quand, il y a quelques années, une personne sur le devant de la scène médiatique était prise sur le fait d’un mensonge éhonté, ou d’un “faites ce que je dis, pas ce que je fais”, elle avait de fortes chances d’en payer le prix (plus ou moins élevé certes).

    Aujourd’hui il y en a tellement, tout le temps, partout, qu’un mensonge chasse un conflit d’intérêts, qu’un pot-de-vin chasse un copinage illégal. C’est une banalisation (je n’ajouterai pas “du mal” mais bon …).

    Alors je suis 1000x d’accord qu’il faut les traquer et les dénoncer sans relâche, mais dans un flux continu d’informations souvent débilitantes, et au sein d’une population dont le temps moyen d’attention oscille entre 5 et 9 secondes, je ne suis pas convaincu que ça ait le moindre impact. En tout cas à court terme, car quand notre époque sera le passé, et qu’elle sera écrite dans des livres d’histoire, j’espère que ces démonstrations d’hypocrisie seront l’exemple même de ce qui tue une civilisation.

    Très bon billet en tout cas.

    1. durru

      Je pense aussi à un effet de seuil, et pas seulement pour l’hypocrisie.
      Si on pense à l’action politique, des conneries il y en eu toujours. Mais leur accumulation dans le temps a permis à la fois de multiplier les effets ET de créer les conditions pour encore plus de conneries.
      Nous sommes maintenant arrivés à un point où la machine s’emballe d’elle même et les acteurs en sont les prisonniers. Et ce, dans à peu près tous les domaines.
      Boule de neige. Je ne sais pas qui va réussir à éviter d’être happé par l’engrenage…

  17. Simon C-T

    Duplicité et complicité ! Comme je l’écrivais lors d’une chronique précédente, les journalistes ne sont plus que des speakerines diffusant la parlotte officielle. La presse est largement stipendiée et les collusions, voire coucheries, entre le monde politique et les médias ne font que s’accroitre. La Macronie, la NUPES et LR parlent de justice fiscale toute la journée mais en fait ne touchent pas aux privilèges ! Ainsi, ils viennent ce mois-ci de refuser la suppression de la niche fiscale des journalistes qui leur donne un avantage de 7500€/an sans aucune justification par rapport aux autres salariés.

  18. hub

    Moi, je la trouve très bien, Isabelle Adjani, quand elle se coupe une petite mèche de cheveux pour montrer son soutien aux femmes iraniennes. On voit tout de suite les tremblements de peur du gouvernement iranien, qui se dit “oh merde, on est allé trop loin, Isabelle Hadj-Ani sort de la naphtaline pour se couper les cheveux, on va faire machine arrière etc”.
    “Je les trouve très courageux ces comédiens qui dénoncent Pinochet à 20 000km de Santiago du Chili” disait Desproges.

  19. Chieur chiant

    Je hais tous ces donneurs de leçon, d’idéologues, qui voudraient faire un homme nouveau, plus pur… je ne suis pas parfait avec mes vices et mes vertus, comme un chacun, mais tout ce qu’ils représentent me sort des yeux et surtout je fais ce que je peux pour ne pas suivre le troupeau.
    J’ai choisi mon camp depuis longtemps et je suis assez seul dans mon cercle à penser ainsi mais c’est pas grave, je persévère et par chance ma douce moitié me suit sur ce chemin qui sort de l’ordinaire social normal (je suis pas un ermite).

    1. Pierre 82

      Le fait d’avoir une épouse qui est sur la même longueur d’onde, c’est pour moi indispensable. C’est déjà compliqué comme ça, et si en plus, on doit continuer à faire attention quand on est chez soi, ça doit être trop usant, et encore plus compliqué de ne pas craquer.

            1. Pierre 82

              Vaut mieux ça qu’une macroniste (je devrais faire gaffe, depuis peu, elle me lit – mon fils aussi d’ailleurs)
              Je fais un petit coucou…

    2. Jacques Huse de Royaumont

      La notion de pureté chez ces donneurs de leçon est assez… discutable. Il on tendance à ériger leurs vices en vertus ou à confondre leur intérêt privé avec le Bien.

  20. Higgins

    C’est pour notre bien voyons : https:/
    /www.facebook.com/1179189961/posts/pfbid02eUXf7vdFkr8RYeLQmZaPrgbdHe6rzJw2rJkBnhx8Z4vSBbXVzVd1fwHPj2erh28rl/?sfnsn=scwspmo

    Ces parlementaires sont bien des jean-foutres.

    1. Pierre 82

      Pas sûr de comprendre le fond du problème.
      Si je me souviens, c’est le même principe que pour les amendes routières: quand on reçoit un PV, ce n’est pas une décision de justice, mais juste une proposition de transaction entre moi et l’état de payer une certaine somme pour qu’il n’y ait pas de plainte déposée.
      Si je décide de payer, ça veut dire que je reconnais implicitement l’infraction, et dans le cas contraire, je serai convoqué au tribunal, et ça risque évidemment de me coûter beaucoup plus cher si je suis reconnu coupable. En général,n ça ne vaut pas le coup d’insister. Pour rester de bonne fois, il ne m’est jamais arrivé de ma faire verbaliser alors que je suis innocent. Mais on a une amie à qui on a reproché d’être au volant avec son téléphone, alors qu’elle ne l’avait même pas sur elle à ce moment-là, donc on n’est pas à l’abri.

      Je ne sais pas si c’est ça, le principe, et là, ils veulent élargir ça à beaucoup d’autres choses, c’est bien ça?

      1. Stéphane B

        Même chose avec les transactions pénales appliquées à la pêche (décret de 89) avec une non-inscription au casier. Une différence néanmoins, le montant de la transaction pénale est variable.

      2. bob razovski

        En fait, le premier PV est en effet une décision d’état, puisqu’il concerne la pref. Si vous payez, vous acceptez la sanction, comme vous dites. Mais pour avoir accès à la justice, il faut alors payer plus cher pour avoir le droit de contester le PV. Chose que bien des gens n’ont pas les moyens d’assumer.
        L’idée derrière tout ça, c’est de rendre la sanction si automatique qu’elle deviendra invisible.
        En couplant ça avec l’interdiction du cash et les prélèvements automatiques, tout ce passera de façon indolore, sauf pour votre compte en banque.
        Tenez, un exemple que j’ai vécu il y a à peine 1 mois :
        Je me gare depuis des années dans une rue adjacente à la gare lorsque je pars bosser en train. C’est une zone bleue, mais la ville a toléré les stationnements journaliers depuis au moins une décennie… jusqu’au 19 septembre dernier. Là, ils ont verbalisé à fond, mais de façon automatique : rien pour vous prévenir, pas même une papillon sur le parebrise. Entre le premier PV et sa réception dans ma boite aux lettres, il s’est passé 12 jours… durant lesquels j’ai continué à me garer (hors weekend). résultat : 10 PV. Et coup de bol, ils n’ont verbalisé qu’une fois par jour.
        Imaginez la même chose sans même recevoir un PV chez vous. Un simple prélèvement à échéance sur votre compte, genre fin du mois. Vous prenez du PV en rafale sans même vous en rendre compte. Seul le trou dans la trésorerie de fin du mois vous alertera, mais bien trop tard.

        1. Pierre 82

          Plus les paiements automatiques refusés parce qu’il n’y a plus assez sur votre compte et les agios pour dépassement de limite… ou comment vous retrouver sur la paille pour un truc pareil.

        2. Higgins

          Oui et en plus, pour contester, c’est quasiment impossible à faire car payer, c’est reconnaître. Imaginons le cas d’un gars qui s’est fait usurpé ses plaques, bonjour le cauchemar !!!

        3. Aleph

          J’ai été verbalisé à tort par des pervenches municipales en ayant garé à un emplacement parfaitement autorisé un véhicule déclaré en mairie comme appartenant un habitant de la commune. La contestation du PV avec AR m’a coûté la moitié de l’amende. Pas de remboursement de ces frais, pas un mot d’excuses, d’explications, ni même de confirmation que les poursuites étaient éteintes ; rien. Deux erreurs pareilles pénalisent autant un innocent qu’une infraction.

          1. Pierre 82

            Tout à fait.
            D’ailleurs si on était dans un état où le “common law” était appliqué (le droit identique pour tous, y compris pour les administrations), en cas d’annulation d’une infraction, l’état devrait être puni pour “tentative d’extorsion de fonds en bande organisée”, et condamné à des dommages et intérêts.
            Juste s’assurer que les juges sont élus et non pas nommés par les politiciens, ce qui me semble évident si on veut que les juges arrêtent de protéger les administrations.

        4. Aristarkke

          Et coup de bol, ils n’ont verbalisé qu’une fois par jour
          Ce n’est pas de la gentillesse ou du bol mais l’application d’un arrêt de la CdCass refusant des PV identiques séparés de moins de 24H. D’où les forfaits de post stationnement de 24H pile

        1. Pierre 82

          Oui, mais là, il y en avait 10.
          Si ça m’était arrivé, je n’aurais probablement même pas essayé de contester car je suis dans mon tort (ce qui était le cas puisqu’il ne s’agissait que d’une tolérance non écrite).
          Par contre, c’est un procédé particulièrement salopard. Ici, je connais très bien le maire, donc j’aurais certainement demandé un rendez-vous pour aller m’expliquer avec lui…

      3. René-Pierre Alié

        “mais juste une proposition de transaction entre moi et l’état”…
        Toujours Chamfort : “La plupart des règlements n’ont pour objet que de soutirer de l’argent à ceux qui s’abstiennent de les respecter, c’est comme vendre la permission d’enfreindre les lois.”

        1. Higgins

          Excellent et tellement juste. Au départ, une peine de prison sanctionne un comportement délictueux. Il ne parait donc pas abusif que son prononcé soit réservé à un juge. Ensuite on y introduit une fourchette avec une sanction financière associée. Il est évident que pour des petites peines, beaucoup vont choisir la sanction financière pour ne pas être privée de libertés. Etape 3, l’état prend acte du prononcé de sanctions financières pour automatiser la perception de celles-ci arguant du fait que ça libèrera les tribunaux surchargés. Au bilan, action quasi-nulle sur la délinquance poursuivie mais gains substantiels pour le Léviathan et le politique qui se donne ainsi une bonne image.
          C’est un phénomène qu’on observe bien avec les pbs de stationnement. Dans ma ville, les inutiles passent assez peu. A 35 euros la prune, ça vaut le coup de jouer si on ne risque qu’une prune par mois qu’on stationne sur une place autorisée ou pas. Aucune volonté de lutter contre mais l’assurance d’une rente de situation pour la municipalité.

          1. Pierre 82

            Dans beaucoup d’états américains, toute infraction au code de la route vous envoie automatiquement devant le juge, où vous avez la possibilité systématique de vous justifier (ou d’accepter les faits tels quels). Ça correspond beaucoup plus à une vraie notion de justice, car le juge vous écoute et si vous avez un bon argument, peut même vous laisser partir ou réduire la peine. Certains amis qui habitent là-bas m’ont raconté comment ça se passait, et c’est impressionnant. A la fin, le juge vous dit :”condamné à deux jours de prison, ou 100$ d’amende. Que choisissez-vous?”. Et un flic vous attend avec son terminal de carte bleue. Vous avez intérêt à ne pas l’avoir oublié, car ils ne font pas crédit et si vous ne réglez pas immédiatement, on vous embarque 2 jours. Un ami m’a même raconté qu’il avait été surpris par le nombre de gens qui préféraient la prison…
            Bref, en sortant de là, ça vous calme…

        2. Greg

          “C’est comme vendre la permission d’enfreindre les lois ”

          C’est exact et à double tranchant, je l’ai vécu ainsi :

          Je gare le break de société sur une place privée à 8h le matin dans un quartier résidentiel huppé de Lausanne, Suisse, le temps de sortir du coffre 2 caisses de 15 kg et aller les déposer dans la chaufferie de l’immeuble ou m’attendais le travail à suivre.
          Les 2 minutes nécessaires à mon retour à la voiture permettent à un individu d’être en train de faire un polaroid de mon infraction (si si, en 1997…).
          Je dis bonjour, excusez-moi, je vais aller me garer plus loin, je ne faisais que déposer du matériel.
          L’individu me dit, grosso modo, qu’il n’accepte pas mes excuses et que de toutes manières il me dénoncera.
          Je lui répond que puisqu’il en est ainsi et qu’il ne veut pas faire preuve de bon sens, je resterai donc garé là pendant 3 heures.
          Totale surprise de cet individu qui ne s’y attendais pas. Il me dit que ce n’est pas possible, que sa secrétaire va arriver dans 5 minutes et qu’elle a besoin de sa place de parc…
          Je lui répond donc que c’est à lui de faire son choix, me dénoncer et attendre 3 heures, ou accepter mes excuses, me donner le polaroid et me voir partir me garer ailleurs. Tant qu’a devoir payer une infraction, autant en profiter, lui fais-je comprendre.
          L’individu a fait son choix, j’ai eu un polaroid gratuit de la voiture de société, un patron qui m’a dit plus tard bien joué mais l’amende aurais été pour ma poche, ce que je savais et était prêt à assumer.

          Système suisse à l’époque : dénonciation par le propriétaire de la place privée à la justice de paix, amende 150.-, frais de justice 300.-, total 450.- à une époque ou je gagnais moins de 4000.- net

    2. Higgins

      A ce que je sais, un stationnement illicite ne vaut pas un an de prison. Là, du fait du relèvement important évoqué, ce sont 3400 infractions qui d’un coup dépendront du bon vouloir de représentants des FDO où le pire côtoie hélas le meilleur. A la clé, n’en doutons pas un instant, d’excellentes rentrées d’argent pour l’état sans aucune amélioration notable dans les domaines concernées (cf la sécurité routière ou les implantations sauvages des jeanduvoyage). Perso, l’arbitraire n’est pas mon fort. Dans un pays qui légifère, mal, plus vite que son ombre, ça m’inquiète. Il ne me plaît pas du tout de vivre dans un pays fliqué.

        1. Higgins

          Sont concernées dans le projet de Darmalin des infractions dont la peine encourue va jusqu’à un an de prison.: l’article 14 prévoit la généralisation de l’amende forfaitaire délictuelle à tous les délits punis soit d’une simple amende, soit d’une peine allant jusqu’à un an de prison. Près de 3400 délits seraient ainsi concernés dit le Conseil d’état. Je suis persuadé que la grande majorité est inconnue du grand public. Il me déplaît de voir les FDO dotées ainsi de telles prérogatives (en particulier par ce gouvernement), elles qui, par ordre souvent (cf les expulsions de squatteurs) ou parfois par choix, se révèlent hélas souvent incapables d’effectuer leurs missions de base comme la protection des biens et des personnes.jusqu’à un an de prison. Près de 3400 délits seraient ainsi concernés dit le Conseil d’état. Je suis persuadé que la grande majorité est inconnue du grand public. Il me déplaît de voir les FDO dotées ainsi de telles prérogatives (en particulier par ce gouvernement), elles qui, par ordre souvent (cf les expulsions de squatteurs) ou parfois par choix, se révèlent hélas souvent incapables d’effectuer leurs missions de base comme la protection des biens et des personnes.

          1. Pierre 82

            Déjà, mettre dans la même phrase “projet” et “Darmalin”, et tous les warnings se mettent à clignoter, les voyants rouges s’allument et la sirène se met en marche…

            Remarque; en plus, tu radotes. Pire que moi.

          2. sam player

            Ah ok peine de prison remplacée par amende, tout en sachant que ces peines de prison n’étaient jamais appliquées puisqu’il s’agissait de la peine maximale

            1. Pheldge

              les peines de prison n’étaient jamais appliquées, oui, mais pour l’amende, tu peux être sûr que son recouvrement sera suivi et efficace !

              1. Higgins

                Dans le cas de ce projet, il est évident que l’idée première est avant tout de faire rentrer de l’argent dans les caisses avec une probabilité quasi-nulle de contestation. Les peines d’un an sont la fourchette haute de la sanction donc très peu prononcées. contestation. Les peines d’un an sont la fourchette haute de la sanction donc très peu prononcées.

                1. Pierre 82

                  Tu veux dire que les peines d’un an sont la fourchette haute de la sanction donc très peu prononcées, ou c’est moi qui ai mal compris?

                  1. sam player

                    Oui il est très rare de prononcer les peines maximales, il faut vraiment des circonstances aggravantes.
                    De plus quand il y a amende / peines de prison prévue dans un article, c’est souvent l’une de ces 2 peines seulement

                    Bon, comme les peines jusqu’à 2 ans ne sont plus exécutées, mais aménagées genre bracelet électronique ou TIG…

                  2. Higgins

                    Toutes les peines ont une fourchette haute et basse. Ainsi, quand on annonce que tel délit est passible d’une peine de 10 ans de prison et de 200 000 euros d’amende, c’est le haut du panier.

              2. Mitch

                Même pas sur.

                Si le mec n’est pas solvable, si c’est les quelques pauvres cons qui payent pour toute la chambrée.

                Un pote a un jour grillé un péage d’autoroute car il a réalisé au péage qu’il n’avait pas pris son porte-feuille (il a juste suivit la voiture de devant).

                Il s’est retrouvé convoqué au tribunal quelques mois après. C’était la cour des miracles d’après ce qu’il m’en a raconté.

                Il y avait Momo qui tabassait paisiblement sa femme jusqu’à ce que les flics débarquent et qu’il pète la mâchoire à un,

                Abdul qui roulait bourrer, sans permis, et en sans-interdit pour la 4ieme fois, Jean-Kevin qui avait méchamment explosé le nez de son voisin qui faisait trop de bruit et … mon pote avec son péage.

                Comme Momo, Abdul et Jean-Kevin n’était pas solvables, ils ont eu des peines d’intérêt général, et le pote a casqué pour toute l’équipe de vainqueurs.

                Les séances de cette cour des miracles sont ouvertes au public. D’après le pote c’est un truc auquel il faut assister une fois dans sa vie.

    1. spirou

      es manoeuvres US avec la Corée du sud ont apporté un vent de fraicheur. Les US étant incapable d’amener des munitions pour leurs Himars… Sur le front du dombass, les russes apportent en flux tendu des renforts et le groupe wagner est en voie de prendre le contrôle de la ville stratégique de Bakhmut.
      Que reste-t-il du côté de l’empire ? De beaux systèmes anti missile allemand et US-norvégiens en cours de livraison. Pas bien compris à quoi cela servirait contre du supersonique mais bon…
      Je ne vois même pas forcément de changement de braquet avec les mid terms. De nombreux rep sont complètement hypnotisés par le narratif. Comme disait Charles Gaves à propos de la crise financière : je ne vois aucune porte de sortie pour la première fois

  21. Mildred
          1. Mildred

            La vanne que vous attendiez plus haut : c’est un ministre qui visite la salle des priapiques avec le chef de service. Il ouvre une porte : dans la chambre, un type à poil sur le lit qui s’astique consciencieusement le braquemart. Le ministre est offusqué mais le chef de service le rassure : c’est tout à fait normal pour les gens atteints de cette maladie. Il ouvre une seconde porte, une troisième porte, ainsi de suite et c’est toujours le même spectacle. Jusqu’à ce qu’il ouvre une dernière porte, et là, surprise, le type est à poil, couché sur le dos, mais une splendide blonde à poil le chevauche et s’active. Notre ministre s’en étonne, comment cela se fait-il ? Et le chef de service de répondre : “Ah celui-là, c’est qu’il a une très bonne mutuelle !”

            1. Greg

              Je crois bien que cela fais depuis mes lectures de San-Antonio dans les années 80-90 que je n’avais plus lu le mot braquemart !

              Je cherche à faire ombre aux qualités diplomatiques se sam player… Offrir un compliment qui implique que le récipiendaire n’est plus de toute première fraicheur…

                1. Greg

                  C’était plutôt pour vous remercier de m’avoir rappeler de bons souvenirs de mon début de vie d’adulte…

                  Et sinon, parmi toutes les possibilités de l’argot pour désigner un pénis, ce mot braquemart qui peut s’écrire braquemard et qui désigne une épée courte à double tranchant est tout de même suffisamment rarement employé de nos jours pour que je vous félicite sincèrement de l’avoir ressorti des tiroirs de ma mémoire !

                  1. Pierre 82

                    Je savais que ça ne s’utilisait plus guère, mais de là à penser que les plus jeunes ne connaissent même pas ce mot. Remarquons qu’il n’y a pas 10% des gens qui savent ce que signifie “con” à la base. Quant au mot “vit”, encore moins, je pense. Sauf les étudiants belges, qui ont conservé la tradition des chansons paillardes de jadis…

  22. Higgins

    Le Mignon et la Bornasse souffrent : https:/ /www.lefigaro.fr/flash-eco/budget-2023-l-assemblee-rejette-d-entree-un-article-sur-le-deficit-public-20221012?een=49e71b181da31cb0e8e389d84205fecd&seen=2&m_i=ql0p%2BRm7XnuL2ZOQ_Cd_nLOgVwc1kBNIynpS1jBXJ8x5_KRrwCydufSV6mwlBwa3eNwGgC4K9N%2BjcJhY8iYLwu0nx0%2BmEldiqd

    1. Pierre 82

      Je pensais que c’était la réforme des retraites qu’ils voulaient forcer par le 49.3. J’ai dû lire en diagonale, mais non, c’est carrément le budget !!! Ça s’est déjà fait, ça?

      1. Higgins

        Ils peuvent se prendre une tôle sur ce coup. Je ne sens pas trop la bienveillance des députés hors LREM et MODEM. Et puis, il fait bien qu’ils soient conscients que ce sera une arme à un coup.

        1. Spartacus

          Je crois qu’ils peuvent utiliser le 48.3 pour le budget et un autre sujet durant la session parlementaire ; donc il pourrait l’utiliser pour ld budget et la réformes des retraites …

          1. Pierre 82

            Tout ceci me parait dérisoire, en fait. Voter un budget qui est faux et ne sera jamais tenu, et une réforme des retraites qui, même si on prévoyait de diviser par deux les pensions, et en faisant travailler les actifs jusque 70 ans, ne changerait strictement rien au fait que ce système est mort, et ne tient que parce que la BCE accepte d’imprimer la monnaie.
            Tout le monde sait ou devrait comprendre) qu’on va vers la ruine de ces caisses de retraite…
            Un théâtre d’ombres qui ne m’intéresse plus du tout. La discussion sur le sexe des anges, mais en moins chic.

    2. Higgins

      Et comme les bonnes nouvelles volent en escadrille : http:/ /www.opex360.com/2022/10/12/la-facture-des-operations-exterieures-menees-en-2022-par-les-forces-francaises-sannonce-tres-salee/

      1. breizh

        ” ce n’est pas honteux d’être pauvre, mais c’est fatigant” (Marcel Pagnol, dans La fille du puisatier).
        eh oui, cela coûte cher de jouer à la guerre !

        1. Higgins

          Superbe film avec un magnifique Raimu, un de ses meilleurs rôle. Anecdote : la scène où on entend Pétain solliciter l’armistice est réelle. Elle n’est pas jouée.

        1. Grosminet

          Cela dit, sans aucun excès de nationalisme de ma part, c’est pas le genre de la maison, il était tout à fait légitime que l’Allemagne paye. Et d’une, la guerre avait eu lieu sur le sol français, et de deux, en 1870, la France s’était fait raquetté sévère, et elle a payé, en or et en territoire. Ça a tendance à me gonfler cette interprétation de l’histoire communément admise qui a tendance à faire croire que c’est le traité de Versailles qui a provoqué la 2ème.

          1. durru

            Vu comment Bainville a pu la prévoir avec 20 ans d’avance, tout en donnant les bons arguments, je crois bien que si. Mais c’est pas limité au coût des dédommagements.

          2. Higgins

            De plus en plus d’historien considèrent qu’il n’y a eu qu’une seule guerre mondiale au XXème siècle simplement entrecoupée d’une paix de vingt ans. Il faut lire ces deux livres essentiels que sont “Les conséquences économiques de la paix” de Keynes et “Les conséquences politiques de la paix” de Bainville. La seule chose qu’il était impossible de prévoir, c’était le phénomène du nazisme qui apparaît comme une sorte de surinfection de l’ensemble. A contrario, le phénomène du fascisme italien et celui du communisme soviétique ne sont que des effets connexes.

            1. Jacques Huse de Royaumont

              Cette analyse est classique et reprend l’approche de Thucydide qui fait de la guerre du Péloponnèse un conflit unique entrecoupé d’une trève de 10 ans.
              Cependant, je me demande si l’influence de ce grand historien n’induit pas un biais d’analyse, il est tellement génial que tout le monde veut s’en réclamer.
              De fait, si la relation de cause à effet entre les deux conflits est indubitable, on assiste à un glissement des enjeux et des acteurs entre les deux. L’URSS, les USA et le Japon jouent un rôle majeur, l’Autriche, la France et même la Grande-Bretagne s’effacent. De même, les idéologies deviennent clés, la question coloniale devient mineure.
              Aussi, je n’adhère pas complètement à cette approche.

              1. durru

                Sans parler de l’Italie qui change carrément de camp (bon, à leur décharge, ils l’avaient fait déjà pour la première, même si ça a été moins visible).
                De mon point de vue, il s’agit de deux conflits différents, mais connexes. Le livre de Bainville, plus que celui de Keynes, est riche en enseignements sur les liens profonds entre les deux conflits. Le côté idéologique est nouveau, mais les idéologies en elles-mêmes pas vraiment (sauf le nazisme, d’une certaine façon). Elles ont gagné en visibilité grâce au premier conflit et sont devenues le moteur de la mise en place du deuxième, même si les causes profondes se trouvent au-delà de ces idéologies.

            2. Pierre 82

              Oui, tout comme le Maidan et l’invasion russe de l’Ukraine sont un seul et même événement. On pourrait presque mettre le début au discours de Munich, qui est resté lettre morte, causant ainsi l’étincelle qui a fini par faire déborder le vase, comme on ne dit pas.

              1. Jacques Huse de Royaumont

                On peut même aller plus loin et se demander si toute la période de la guerre froide n’est pas à lire comme un épisode de la rivalité américano-russe qui se met en place à partir du milieu du 19ème siècle.

            3. Mitch

              De plus en plus d’historien considèrent qu’il n’y a eu qu’une seule guerre mondiale au XXème siècle simplement entrecoupée d’une paix de vingt ans.

              C’est ce qu’en grance avec 60 ans de retard on commence à réaliser.

              A l’école, dans beaucoup de pays du monde c’est la vision qui est enseignée depuis quasi toujours.

              Perso, c’est ce que j’ai appris: la première mi-temps en 14-18, la mi-temps, la seconde mi-temps en 39-45.

              1. Dr Slump

                L’invasion prussienne au 19e constitue déjà un antécédent. Bismarck, il était pas bisou, il avait déjà le profil du bon gros facho, et rien à envier à Hitler de ce côté là.

              2. Berdol

                Normal en pays anglo-saxon : On ne dira pas combien Wilson, puis les anglais ont rendu possible la renaissance de l’Allemagne et ont empêché des français qui ne voulaient pas prendre des risques seuls de régler fermement le problème allemand; Sinon, c’est bien une guerre de 100 ans et non pas de 30 ans : La quatrième partie est en cours, mais grâce aux russes (toujours eux) on ne s’en sortira peut-être pas trop mal cette fois ci…

                1. durru

                  Vous faites erreur (mais vous avez une excuse, vous n’êtes pas le seul).
                  Bainville avait prévu dès 1920 la suite des opérations.
                  Lisez-le, c’est très instructif.

                  Quant au “grâce aux Russes”, je vous fais grâce de l’avis que d’autres européens, plus à l’est, ont à propos de votre point de vue (surtout en ce qui concerne le passé).

    1. Pierre 82

      Oui, le glissement (pour ne pas dire l’effondrement) s’accélère à vitesse grand V. Aldo nous raconte depuis un bon moment que l’UK avait pris cette pente, et c’est plus qu’inquiétant.

  23. MCA

    Hs, mais je viens de trouver le film que je cherchais depuis pas mal de temps : Hold-up.

    Si ça intéresse certains d’entre vous voici le lien :

    https:/ /www.bitchute.com/video/esdk0vXlYhqo/

    1. MCA

      Qui est à relier à ceci :

      https:/ /strategika.fr/2022/10/01/strategie-du-choc-et-ingenierie-de-la-soumission-vers-un-blackout-programme-au-service-du-reset/

  24. Pheldge

    et voilà, la convergence des luttes : “Les grévistes ont indiqué leur soutien au mouvement dans les raffineries.”
    lepoint.fr/societe/une-greve-perturbe-la-maintenance-de-cinq-reacteurs-nucleaires-12-10-2022-2493553_23.php

    1. Higgins

      Oui, ça pue : https:/
      /putsch.media/20221012/actualites/societe/greve-chez-edf-le-gouvernement-de-plus-en-plus-expose-a-un-black-out-energetique/

      1. Hari Seldon

        Je suis d’un naturel très pessimiste (comme certains autres commentateurs de ce site :D) donc ce que je vais dire n’a aucune valeur : je sens qu’un feu d’artifice magistral va se produire bien plus vite qu’on ne l’attendait. Ce n’est pas une prévision, je ne m’y risquerais pas, mais un ressenti.

                1. Pheldge

                  ah, non, lui c’était l’orthographe et la syntaxe qu’il martyrisait à chaque phrase, mais pas de peak oil, ni de terre plate …

                  1. sam player

                    À tel point qu’on devait écrire son pseudo comme l’a écrit Harry 22h01, sinon le commentaire passait en modération 😀

                    Le mot interdit hi hi

              1. durru

                C’est là où on voit l’ancienneté des divers intervenants 😀
                Il me semble avoir vu hier soir un post avec le nom en syllabes, il a dû être avalé par le monstre de l’IA…

        1. Mitch

          Je suis d’un naturel très pessimiste (comme certains autres commentateurs de ce site :D)

          The pessimist sees difficulty in every opportunity. The optimist sees the opportunity in every difficulty. Winston 😉

          Si le mignon et son équipe de clowns s’effondre, cette crise est une opportunité.

            1. Pheldge

              toutafé, c’est ce que j’explique à Madame : je suis tellement préparé à la catastrophe, que le moins pire apparait comme un soulagement … 😉

  25. Grosminet

    HS, vu passer à la pravda : – 63% de consommation de gaz dans l’industrie du pays sur les 3 premiers trimestres. Pénuries, nous voilà !

    1. Mitch

      Ah non Grosminet enfin, ce n’est pas de pénuries dont il s’agit mais ‘d’utilisation raisonné de l’énergie’, ou éventuellement de ‘sobriété énergétique’, ou encore d’une ‘opportunité pour accélérer le passage vers les énergies vertes’.

      NB: grace au poudré et son Politburo, j’ai fais des progrès spectaculaires en langue de bois. En plus, le francais est une langue qui se prête particulièrement bien à cette exercise.

    1. Grosminet

      Et hop, sa sainte patronnnalité (que son destin le mène vers la félicité ultime) vient de passer discretos un coup d’aspirateur.

  26. Reddef

    Le fort protège le faible, protéger et servir, les 10 commandements tout ça c’ est patriarcal, anti écologique et rechauffiste (fist?) il vaut mieux une société inclusive et paritaire où tout les enclumeurs de la terre vont s’ unir contre notre bien pour s’ en mettre plein les poches, le 19 éme siècle aura l’ air d’ une fête à côté de ce qui va nous tomber dessus.
    Mensonge et hypocrisie à tous les étages et qui met une grande claque au ruissellement économique car toutes les personnes citées ne sont pas de ouvriers.

    1. Pierre 82

      Le XIXème siècle a été bien moins pire que le XXème…
      Et contrairement à ce que certains ont décrit, le monde d’alors ne se résumait pas à des esclaves enchaînés à des machines ou poussant des wagonnets dans des mines de charbon. Ça a existé, bien sûr, mais on ne peut pas tout résumer à ça, contrairement à la doxa qu’on nous a enseigné à l’école de la république.

      C’est un peu comme quand on parle du moyen-âge, sans même se rendre compte que l’idée exclusivement négative qu’on en a provient également de cette république honnie qui nous enseigne que le bonheur de la France, et même de l’Europe n’a commencé qu’en 1789, mais a surtout été mis en œuvre à partir de la 3ème république.
      Le moyen-âge non plus n’a pas été une période de ténèbres absolus. Entre l’an 1050 et l’an 1250, la population de la France est passée de 15 à 25 millions d’habitant (en comptant le territoire de la France de 1250), et on a construit des édifices qui tiennent encore debout aujourd’hui et ont le même usage. Et il y en aurait encore plus si la république n’en avait pas détruit. Ce n’est pas là le signe d’une période sombre.

      1. breizh

        @pierre 82 : édifices (chefs d’œuvres du gothique) que l’on serait bien en peine de construire aujourd’hui (la république n’arrive à peine à la entretenir, voire à la sauvegarder).

        1. Pierre 82

          J’aime beaucoup cette citation de Heindrich Heine (journaliste, poète et essayiste allemand de la première moitié du XIXème siècle):
          “On ne pourrait plus rebâtir de cathédrales, parce que ceux qui ont fait cela avaient des convictions. Nous, nous avons des opinions. Et on ne bâtit pas une cathédrale avec des opinions”

          Et voilà pourquoi notre civilisation ne pourrait d’ailleurs plus rien construire, même un truc aussi techniquement faisable que d’envoyer quelqu’un sur la lune (réflexion que je me suis faite avec le projet Artemis).
          Je suis convaincu que l’occident ne pourrait plus le faire, car pour mener à bien ce genre de projets, il faut de l’enthousiasme, être porté par un but, et avoir ses gonades bien accrochées. On ne gère pas ça avec la méthode Agile, ni en perfectionnant SAP.
          Le constat est terrible – l’occident est désormais stérile, dans tous les sens du terme.
          Je pense qu’on sen remettra, mais il va falloir d’abord mettre à bas tout ceux qui nous ont détruit.

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Magnifique citation. C’est d’autant plus vrai que celui qui initiait le projet savait qu’il n’en verrait pas la fin. Une vision du monde autocentrée telle que répandue aujourd’hui est un obstacle presque absolu pour se lancer dans ce type d’aventure.

      2. Hari Seldon

        Aujourd’hui on construit de magnifiques et grandioses éoliennes, qui seront là dans 1000 … 100 … peut-être 10 ans, et qui auront le même usage aussi. C’est-à-dire aucun.

        1. MCA

          Désolé de vous contredire mais elles ont un usage : faire changer l’argent de poches.

          Quant à produire de l’électricité; ça c’est l’alibi.

          1. Theo31

            On va se fendre la gueule quand des types qui ont loué une éolienne vont se retrouver avec 20 tonnes de béton dans le jardin après la faillite de la boite qui l’a installée.

            Et les panneaux solaires qui ne sont pas recyclables.

            Pop corn.

      3. Reddef

        Vous lisez de travers mais je me vois mal retourner au 19 éme époque très tranchée moralement et culturellement, on dira aussi la même chose pour le 21 éme , c’ était pas si mal

      4. Jacques Huse de Royaumont

        Tout à fait. Quand on parle du XIXème siècle, on parle de la dureté de la condition ouvrière. C’est vrai, mais on oublie des éléments plus importants encore.

        Avant le 19ème, personne ne se soucie du sort du peuple, et surtout pas d’écrire dessus. Le peuple des villes et des campagnes reste dans l’ombre.
        La condition ouvrière, si dure qu’elle soit, est tout de même préférable à la condition paysanne. “La terre”, de Zola, en fait état, à une époque où elle est déjà meilleure qu’avant.
        La révolution industrielle a bien sûr demandé une population ouvrière nombreuse, mais également une main d’oeuvre qualifiée voire très qualifiée nombreuse : ingénieurs, comptables, juristes etc… et par rebond des professeurs pour les former. Cela a constitué une formidable opportunité de promotion sociale pour des contingents assez nombreux. Je prends le pari que tout le monde ici a des exemples de ce type dans ses ascendants.
        Le 19ème, malgré ses zones d’ombre est donc plus un formidable siècle de progrès qu’une période d’oppression.

        1. durru

          En pensant seulement au fait qu’on a obligé personne à venir faire le prolétaire en ville, et que pour la plupart le retour à la case départ était toujours possible, on se rend compte que cette condition ouvrière était quand même préférable à celle paysanne.
          De fait, la seule comparaison qui vaut est celle de l’évolution personnelle (ou familiale). Les gens se sont rués sur l’opportunité de la révolution industrielle parce que ça leur a procuré un avantage comparatif, tout simplement. Et à tous (ou presque). Ce qu’on a pu observer en Chine avec environ un siècle et demi de retard (par exemple).
          Statistiquement, l’humain n’est pas con…

          1. Jacques Huse de Royaumont

            Oui, le fameux ascenseur social tant vanté est une conséquence de la révolution industrielle et il tombe en panne avec la désindustrialisation.
            De ce point de vue, la “sobriété” tant vantée par nos dirigeants est une tentative de destruction pure et simple de la classe moyenne et de la mobilité sociale.

            1. Pierre 82

              Pour le peu que je sais de mes ancêtres, ils ont effectivement profité de cet “ascenseur social” tout au long du XIXème siècle (enfin après 1850 au moins, et avant je ne sais pas) en passant d’une vie de merde à la campagne comme journaliers, à une vie de comptable dans une société minière (mon grand-père maternel).

              La vision de Zola m’a toujours un peu agacé, même s je ne nie pas que ça existait. C’est juste qu’il ne faut pas généralisé et fermer les yeux sur le reste de la réalité.

              1. durru

                Le problème avec la vision de Zola, même si elle était la réalité, est qu’elle ne met pas en face l’autre terme de la comparaison. D’où ces pauvres hères sont-ils partis ? Est-ce qu’ils ont perdu, ou gagné au change ?
                Quand un individu prend une décision, ce qui lui importe le plus c’est sa personne (voire sa famille). Il va pas réfléchir au mode de vie d’un tiers à mille lieues et/ou mille ans distance.
                C’est le problème fondamental des constructivistes, de ne pas s’intéresser à l’humain…

                1. Pierre 82

                  Effectivement, la position d’un journalier dans la Creuse n’était probablement pas plus enviable que d’aller à la mine… d’autant qu’à la mine, on était moins seul. Hors de la saison de travail, le journalier crevait souvent la dalle, et surtout, retrouvait souvent tout seul, ce qui n’était pas le cas à la mine. Ajoutons à ça que les fameux patrons “paternalistes” faisaient construire des corons qui, même si c’était tout petit et avec confort minimal, était un paradis comparé à la cabane adossée au poulailler du patron paysan… qui n’était d’ailleurs pas très riche non plus.

                2. Jacques Huse de Royaumont

                  Comme je le dis plus haut, Zola a également écrit “la Terre”, où il dépeint la condition paysanne dans toute son âpreté. C’est peut-être son livre qui a le plus fait scandale, à l’époque. Si ce versant de son oeuvre est passée sous silence, ce n’est pas de sa faute mais des ideologues constructivistes qui ont suivi et qui n’ont retenu que ce qui les arrange.
                  Ses autres opus (pot bouille, au bonheur des dames, entre autres) montrent l’influence de la révolution industrielle sur la classe moyenne émergente et qui tire un bon parti de la situation.

                    1. Aristarkke

                      De mémoire, il n’a rien écrit sur la condition paysanne qui était en regard de celle ouvrière. Je doute que la première était supérieure…

                    2. Jacques Huse de Royaumont

                      Zola était effectivement payé à la ligne, comme Balzac, Hugo, Dumas et tant d’autres. Bach et Vivaldi étaient payés (mal…) à la pièce et Giotto ou Lippi au mètre carré barbouillé. Ca ne fait pas d’eux des artistes de seconde zone.
                      Dans Germinal, la stature du héros de Lantier est pulvérisé au bout de 100 pages (presque rien…) et les personnages positifs sont l’ingénieur Négrel et le patron propriétaire de la mine indépendante. Le misérabilisme n’est donc pas si affirmé que cela, même si pour se vendre, il insiste sur ce qui est le plus étrange à son public. Quand au marxisme, il ne semble pas le porter dans son coeur, ses représentants, comme Lantier, sont plutôt des anges de la mort qui sèment la désolation sur leur passage avant d’aller voir plus loin.

                    3. Pierre 82

                      @P&C 13 octobre 2022, 18 h 07 min
                      Le Royaume-Uni a eu une chance historique (et géographique) d’avoir réussi depuis le début du XVIIIème siècle a ne plus avoir aucune guerre sur leur sol (avec la paix définitive avec l’Écosse). Et en plus, ils étaient sur une île, donc n’étaient pratiquement pas soumis aux risques d’une attaque de leurs voisins, ce qui n’était pas le cas des pays continentaux. Cette paix perpétuelle a permis à la bourgeoisie de ne pas avoir à faire face à un pouvoir royal trop fort. Et cet avantage leur a permis de consacrer tous leur pognon à se développer économiquement. En un siècle, ils sont devenus économiquement extrêmement forts, et le pouvoir royal leur fichait la paix. Heureux hommes !!!
                      Pendant ce temps-là, les pays du continent claquaient leur pognon à se faire la guerre sans arrêt…

                    4. Mitch

                      Zola, c’est du misérabilisme (et une bonne dose de marxisme) payé à la ligne.

                      Si ma mémoire est bonne, le dernier livre que je me suis lu dans la langue de Molière est l’un des Rougon-Macquart (je ne me souviens plus du titre – c’est dire).

                      C’est verbeux, long, lourd et de mon point de vu pénible à lire. Dire que cela m’a passionné serait un mensonge.

                      Je ne comprend juste pas que l’on puisse s’extasier devant ce type de livre mais bon … as the saying goes, it takes all sorts to make a world

                  1. durru

                    @JHR
                    Au-delà de ce dit le Patron, je ne me suis peut-être pas bien fait comprendre.
                    Je ne parle pas du prolétariat ou de la paysannerie de manière générale. Est-ce que l’individu parti de sa campagne en 1822, en Bourgogne (ou de la Creuse, pour les ancêtres de Pierre) s’est mieux porté après, ou pas ? Est-ce que celui qui a choisi de rester a bien fait, ou pas ?
                    Je n’aime pas trop les généralités et dans le cas qui nous occupe, à mon avis, cette approche est contre-productive.

                    Vu l’évolution globale de la société, on pourrait dire que les choix (libres, j’insiste) de millions de pauvres gens d’aller trimer en ville (ou dans les mines) au lieu de rester aux champs ont été globalement profitables.
                    Et cela expliquerait aussi pourquoi c’est l’Angleterre et pas un autre pays qui a été la première puissance mondiale au XIXème (n’en déplaise aux cracheurs sur rosbif). Ainsi que la relève des US par la suite (le mouvement massif de populations à travers l’Atlantique jusqu’au début du XXème).

                    1. Pierre 82

                      La Creuse n’était qu’un exemple, celui qui est généralement pris pour citer un endroit pourrave (désolé s’il y a un Creusois parmi les lecteurs, c’est dit sans méchanceté, et d’ailleurs, Guéret, c’est très beau, avec un rayon de soleil).

                    2. Jacques Huse de Royaumont

                      @durru :j’avais bien compris et je ne dis d’ailleurs pas autre chose. La condition paysanne est dure au 19ème, surtout pour ceux qui ne possèdent pas de terre. L’exode vers l’industrie des villes a représenté pour eux une opportunité, même si ce n’était pas rose non plus.

                    3. P&C

                      La noblesse anglaise s’est lancé plus vite dans la révolution industrielle que la française, trop occupée à Versailles…
                      Ajoutes que la machine à vapeur y a été inventée.

                  2. durru

                    @Pierre
                    Il est vrai que l’Angleterre n’a plus connu de guerre sur son sol, mais ça n’était pas gagné d’avance, en dépit de sa situation insulaire – au XVIIème il y a eu une sanglante guerre civile.
                    Il faut aussi dire que l’Angleterre a participé par la suite à presque toutes les guerres qui ont enflammé l’Europe, donc d’un point de vue purement financier l’avantage comparatif n’est pas forcément évident.
                    Un avantage comparatif indiscutable est la stabilité juridique assurée par la Glorieuse Révolution de 1689. C’est elle qui a assuré, de fait, un régime constitutionnel et, par voie de conséquence, un pouvoir royal moins fort (un Etat moins fort, en fait).

                    1. Pierre 82

                      Bien sûr, ils ont réussi un siècle plus tôt ce que les Français ont lamentablement échoué. Mais au 18ème siècle, ils n’ont pas eu de guerre sur leur sol, ce qui incite les gens à investir. En effet, pourquoi construire des silos à grain et améliorer ta production si tous les dix ans, des soudards font une razzia et te crament tout. Du coup, dans des temps incertains, l’économie stagne dans la notion de survie…

                    2. Jacques Huse de Royaumont

                      @Pierre82
                      entre la fin de la guerre de 30 ans et la révolution, la France n’a pas tellement connu de guerre sur son sol, ou alors seulement aux marches du Royaume (Lorraine…). C’est la structure imposée par l’administration qui a posé problème : il était interdit d’exporter des céréales au-delà d’un certain périmètre régional. C’est une sorte de protectionnisme et de marché administré à petite échelle. Conclusion : pas la peine d’investir sur des marchés aussi rikiki, donc l’agriculture était peu performante, aux résultats précaires, nécessitant beaucoup de main d’oeuvre, chère, aux ouvriers très mal payés et ne libérant pas de moyens pour investir et consommer.
                      Malgré des gens plus clairvoyants comme Turgot, le système a perduré en dépit de sa stupidité manifeste avant d’exploser à la figure du pouvoir.

                    3. Aristarkke

                      Je ne pense pas que l’État anglais soit moins fort mais il ne semble pas se perdre dans des occupations secondaires hors du régalien. Margaret T. n’a pas acquis sa célébrité en promotion de méthodes pour ranger le frigo ou décrypter le nutriscore ou créer des commissions pour discuter des problèmes de tourne-a-droite des vélos (à gauche chez elle)…

    1. Pierre 82

      L’article est délicieux, et se termine par “Ainsi va, en 2022, la vie d’un serviteur de l’état”, car l’ancien préfet Lallemant, qui en est réduit à avoir laissé pousser la barbe, et s’habille en hipster (!!!), car il recevait trop de menaces de mort. J’imagine qu’il a pris 20 kgs pour qu’on ne le reconnaisse plus. Pauvre chou.

  27. Pousse-Fumier

    Si c’était de l’hypocrisie, ce serait beau.
    Personnellement, je pense que la réalité est moins sexy et que ces gens-là nous signifient clairement par leur comportement notre vraie place dans leur monde : des esclaves.
    Vaccins, masques, confinements, sobriété…Ce n’est ni du double standard, ni de l’hypocrisie : c’est une politique d’humiliation générale.
    Collectivement, nous accepterons tout et nous boirons le calice de nos renoncements jusqu’à la lie.

  28. Andre

    En parlant de duplicité, pendant la crise Covid j’ai quand même pu aller à Europapark. Il fallait bien sûr avoir un certificat vaccinal à jour, ou juste un test datant de moins de 2j. Malgré que tout ce petit monde soit clean, il fallait porter le masque toute la journée et observer les distances requises dans les files d’attente. Le masque pouvait être enlevé au restaurant (lol, le virus n’attaque pas les mangeurs), sinon, c’est plus compliqué pour manger.

    Arrive donc cette fin de journée, où la famille Mack se pointe à un hôtel avec des journalistes et une brochette de VIP… aucun de ce petit monde n’était masqué, et ça y va que je t’embrasse, que je te serre dans mes bras, que je serre des pognes!
    Et toi t’es à la terrasse d’à côté avec ton masque.
    Sérieusement…
    Ca rappelle la frasque de Macron à l’Elysée fêtant une victoire au foot.

    Ca montre bien que les règles n’existent que pour les gueux, du moins pour tout ce qui concerne les privations.

    1. Nemrod

      J’ai réglé le problème en boycottant tous les lieux me le demandant.
      Comme ça plus de problèmes.
      Et si tout le monde faisait comme moi, il n’y en aurait plus et pour tout le monde.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Sannat a raison. Vouloir la peau de Macron n’excuse pas tout, on ne peut pas soutenir l’insoutenable au seul motif que ça affaiblit le poudré.
      La CGT mène un combat d’un autre temps et défend ses intérêts particuliers. Ca ne mérite pas le moindre soutien.

      1. Mitch

        Vouloir la peau de Macron n’excuse pas tout, on ne peut pas soutenir l’insoutenable au seul motif que ça affaiblit le poudré.

        C’est un vrai débat, et une vrai question. J’admets que j’étais aussi sur cette position jusqu’il y a peu, mais je tempère mon point de
        vu de plus en plus. J’ai peur qu’à un moment donné il faille faire des choix …

        If Hitler invaded hell (USSR), I would make at least a favorable reference to the devil (Stalin) in the House of Commons – Winston

        1. Pythagore

          Je le crois volontier, mais j’avoue ne pas comprendre l’objectif recherché.
          Si la CGT roule pour NUPES comme le suggère le major, ce qui d’un point de vue de parenté idéologique ne paraît pas impossible, alors ce n’est pas le gvt ?
          J’avoue que tt ca^, c’est pas clair pour moi.

          1. Le gouvernement a un intérêt direct aux exactions syndicales :
            – il arrivera en sauveur pour débloquer la crise (“sans Macron, qui aurait débloqué les raffineries ?”)
            – en exacerbant la pénurie, il pousse les gens à se passer de voiture d’un côté, et à se battre pour de l’essence de l’autre. Excellent pour ensuite imposer un pass carbone.
            – il fusille l’image de la CGT encore une fois
            Que des bénéfices.

            1. Mitch

              Beaucoup de gens pensent que si on en est là c’est à cause du poudré et de ses clowns.

              Beaucoup semblent aussi soutenir le mouvement pour s’en servir contre le poudré. Des politiques bien sur, mais aussi une bonne partie de la population qui veut régler ses comptes avec le poudré.

              C’est, à mon avis, loin d’être evident que ce cirque bénéficie au poudré (en tout cas cela me parait très risqué).

              1. C’est pourtant la base de toute “conduite du changement” : ça ne marche pas si vous n’avez pas une crise, et si vous ne désignez pas un coupable. Là, c’est tout vu : on ne manque ni de crise, ni de coupable, et ça sent d’autant plus le McKinsey que ça sent moins le pétrole dans les stations.

              1. Dr Slump

                C’est ne pas comprendre comment fonctionne le tandem état-syndicat : les syndicats font semblant d’affronter l’état en donnant l’ordre de grève à leurs militants, l’état fait semblant de refuser leurs exigences. Ensemble ils jouent la comédie de l’escalade dans le conflit.
                Puis après avoir simulé le paroxysme, ils font semblant de se mettre à la table des négociations. L’état déclare fièrement avoir obtenu, grâce à sa grande sagesse, un accord : pour résoudre le problème de pénurie de carburant, on mettra en place un pass, qui instaurera un système égalitaire d’accès à cette ressource. Les syndicats veilleront à sa bonne application, pour le bien de tous, et ses troupes grévistes toucheront une augmentation en récompense de leurs bons et loyaux services. Tout cela alors qu’ils s’étaient mis d’accord au préalable sur l’issue de cette mascarade.
                Je me doute qu’on ne va pas me croire, mais les syndicats de l’hôtellerie-restauration avaient aussi négocié avec l’état avant la mise en place du pass sanitaire, et c’est la réalité de notre démocratie : aussi démocratique que mon cul c’est du poulet.

                1. Nemrod

                  Oui et ça passe comme dans du beurre.
                  Ce connard de garagiste limite “de lui même” à 40 litres ( sauf lui, les copains, la famille, les huiles…) c’est y pas beau !
                  Vous fiche mon billet que y a rien d’obligatoire !
                  Enfin le même genre que moi et les deux doliprane…
                  Et puis faut aller au bureau quémander l’air penaud…
                  Une habitude qui sera vite prise.
                  Ah la bande de con qui m’englue…désespérant !
                  Bon je le faisais bosser par solidarité artisanale mais déjà son attitude covidiste m’avait gonflé, il est pas prêt de me revoir.
                  Allez zou à la pompe auto du carrouf !

              2. Theo31

                La CGT tente de se refaire une santé après la branléee électorale. Mais ca n’a pas beaucoup de chance de fonctionner : les gens n’ont pas oublié que ces FDP n’ont pas défendu les personnels soignants et les pompiers.

                La CGT a le même statut que les immigrés : des prolos demeurés fréquentables uniquement le jour des élections.

                Mais au delà, il s’agit pour le petit marquis d’accélérer la mise en place de la monnaie numérique et du crédit social

            2. P&C

              Le problème est que les moyens d’action classiques (manifs…) ne fonctionnent pas.

              Et il ne faut pas minorer la responsabilité du poudré et de son équipe de clowns dans ce m*rdier.

            3. Pierre 82

              C’est cousu de fil blanc, et je le vois arriver comme le nez au milieu de la figure…
              Réussira-t-il encore une fois ?
              Je ne sais pas, mais par contre je vois ce type devenir de plus en plus fou, de se croire invincible, de penser qu’il pourra continuer jusque la fin à manipuler tout le monde.
              Sa réélection a, je pense, achevé de le précipiter dans cette impression d’invincibilité.
              C’est le moment de l’hubris. Il finira forcément par se prendre les pieds dans le tapis, car en parallèle de cette question de l’essence, il y a aussi l’économie de l’UE qui commence à se fissurer gravement.
              Il arrivera forcément un moment où tout lui échappera. Ce type ne pense qu’en termes de politique de bas étage, où il peut maintenir les assemblées et les institutions sous sa coupe. Il a oublié que derrière, il y a la vie réelle avec des gens qui ne s’occupent pas de faire de la politique, et avec ça, on ne peut pas tricher indéfiniment si la situation se dégrade.
              Tout se met en place pour une augmentation rarement vue du nombre de faillites ou d’arrêts d’activité.

              Tout ça pour dire que le pass carbone ne verra pas le jour sous l’aspect que Macron pense. Ce sera des cartes de rationnement parce qu’il n’y aura plus de carburant ou d’électricité pour tout le monde. Je persiste à penser que quand on a du mal à vivoter, on se fiche complètement de son bilan carbone.

            4. Pythagore

              Merci pour la réponse, je ne dois pas être assez tordu pour penser qu’il puisse en sortir qq chose de positif pour le pouvoir de cette action.

              1. durru

                Ah, mais c’est pas dit que ce qui va en sortir sera positif pour le pouvoir. C’est eux qui le pensent. Et c’est pas impossible que ça marche. Qui vivra verra…

        2. Nemrod

          Pour continuer la stratégie du choc qui leur a réussit avec le Covid ?
          Ca les arrangerait cette crise du carburant ?
          En fait toutes les crises ont l’air de les arranger.
          C’est là qu’on voit qu’ils sont viscéralement attachés à faire le bien de leur peuple.
          Tout à fait dans la ligne du billet.

          1. Minou

            Je propose une théorie, soit complotiste, soit je leurs prêtent trop d’intelligence.
            Laisser la pénurie s’installer de façon plus au moins artificiel, dans le sens ou l’envoi de crs pour débloquer les raffineries reste possible. Leurs permet de tester la docilité et la réaction du peuple face à un manque carburant, et force est de constater que pour le moment ça ce passe plutôt bien, ça grogne mais ça passe. Ça peut être un ballons d’essai pour un futur passe énergétique.

            1. sam player

              Oui, genre, le pass énergétique vous garantit d’obtenir votre quota de litres d!essence et empêchera tous ces cons de se ruer sur les stations services à la moindre alerte et de vous déposséder de notre bien commun.
              Le pass énergétique c’est l’égalité pour tous, hugh!

                1. Iskanderkul

                  Si on ne fait pas attention à la qualité du conteneur, pas très longtemps pour le sans-plomb, il se dégrade en quelques mois avec l’oxygène, la température et l’humidité ambiante… le gasoil tient un peu plus (il est moins volatil). Une bonne façon est de stocker, et faire tourner le stock (utiliser les plus anciens bidons). Mais c’est un peu dangereux, j’ai quelques bidons de SP de coté, j’arrête pas de me faire du soucis. J’ai entendu dire que certains additifs permettent une meilleure tenue du SP stocké, mais ce n’était qu’une seule source, il faudrait confirmer.

                  1. Pheldge

                    mon expérience : le réservoir du groupe est rempli de SP, il ne sert qu’une ou deux fois par an, et démarre au quart de tour. Idem pour la C3 diesel …
                    Par contre le mélange 2 temps de la débroussailleuse, lui décante, et je ne le laisse pas longtemps.

                    1. Pheldge

                      nous sommes approvisionnés par de raffineries indiennes, ils doivent y coller du safran et des épices , ça doit être pour ça 😉

            2. Pierre 82

              @Minou: ça se passe bien jusqu’à présent pour une seule raison: il n’y a pas de manque de carburant. Il y a une gène de plus en plus grande pour s’en procurer, de devoir faire des kilomètres, et poireauter pendant des heures, mais on finit par en trouver. Donc ça grogne, mais ça passe.
              L’heure de vérité, c’est quand toutes les stations seront vides, à part quelques-unes sous protection policières, et que les gens se mettront en position délicate vis-à-vis de leur employeurs car ne pouvant plus se rendre à leur travail.
              Je pense néanmloins que les raffineries reprendront le travail avant d’en arriver là, et que l’effet de cette grève se dissipera vite.
              La question que je me pose, c’est plutôt se savoir si cette action de la CGT n’est pas juste une façon pour Macron de faire diversion parce que les stocks sont vides et que les approvisionnements ont du mal à arriver – du coup, on peut faire croire au bon peuple que c’est de la faute de la CGT. La toute-puissance apparente de Macron, c’est sa capacité à obtenir ce qu’il veut de toutes les institutions, y compris la CGT qui vient lui manger dans la main en se présentant officiellement comme opposant.
              Hypothèse de complotiste, naturellement…

              1. Nemrod

                Si la CGT est achetée par Macron, ce qui est probable, le mouvement s’arrêtera avant les réels problèmes.
                En attendant le gasoil et à plus de deux euros et les gens seront tellement soulagés quand il y en aura qu’ils oublieront le prix.
                Ca tombe bien non ?

                1. Jacques Huse de Royaumont

                  Les grévistes reprendront le travail quand ils verront qu’ils ne peuvent pas remplir le frigo… faute d’approvisionnement dans les magasins.

                  1. Pheldge

                    ça peut prendre des mois … chez nous, les centrales des hypers doivent avoir 3 mois de stock, alors avant que les magasins soient vraiment vides de tout, il peut se passer du temps et des choses.

                    1. Pheldge

                      riz pâtes, grains divers, surgelés, conserves, lyophilisés, salaisons … y’a que du poisson frais dans ton hyper ? 😉

                    2. Pheldge

                      non c’est aussi pour l’alimentation et les produits de base, c’est dû à l’insularité, et à l’éloignement de l’amère patrie. Et ce sont les stocks des centrales d’approvisionnement.
                      En fait depuis 2 ans, chez Leclerc, il y a régulièrement des ruptures sur leurs produits “repère” dues, aux problèmes de traffic maritime.

                    3. Pheldge

                      et vu le contexte, je m’attends à ce que la CGTR bloque le port et filtre les appros, bouffe et carburants.

                    4. sam player

                      « … chez nous, les centrales des hypers doivent avoir 3 mois de stock, … »

                      20 jours comme partout, suivant ce document, page 4, colonne de gauche :

                      iedom.fr/IMG/pdf/etudes_thematiques_grande_distribution_alimentaire_la_reunion_finale.pdf

                      Document assez récent puisqu’il y a des chiffres de 2018-2019.
                      J’ai fouillé un peu le net 30 secondes car 3 mois ça me paraissait énorme, par contre 20 jours pour une île ça me paraît un peu court… mais bon, pour des sauvages… y a des bananes au cas où

                    5. Aristarkke

                      “Le rhum, Pierre, le rhum !!!”
                      Major, permettez que je rappelle qu’il y a des opinions très variées et contrastées sur le rhum local.

                    6. Pheldge

                      sam, lors du premier confinement, les patrons des grands hyper sont passés à la télé et ont dit 3 mois de stock. Je n’ai pas sorti ce chiffre de mon chapeau.

                    7. sam player

                      Oui Pheldge, Macron est passé à la télé et a dit qu’il n’y aurait pas de pass sanitaire… j’l’ai pas inventé 😀

        3. Hari Seldon

          J’en suis de plus en plus persuadé aussi. C’est une diversion.

          La question est : diversion pour cacher quoi ? Les différents 49.3 potentiels sont une possibilité, mais je sens un truc beaucoup plus gros. Passe énergétique, loi martiale, présidence à vie, Brigitte est un homme , …

          Sky is the limit 😀

          1. durru

            Ils ont compris que toute crise est une opportunité.
            Ils ont juste oublié la dimension risque. Ils se croient à l’abri peu importe ce qu’ils font. L’avenir nous dira s’ils ont raison ou tort… Sincèrement, ça m’étonnerait que ça marche sur le long terme.

            1. Mitch

              +1 toute crise est une opportunité et +1 aussi avec la suite.
              Sinon, les vacances approchent et ce sera (par exemple) l’occasion de dégainer le 49.3 pour le budget, le même jour qu’ils annonceront que les raffineries tournent à nouveau. Par contre je pense aussi que le facteur risque est sous évalué. The future will tell

    2. Mitch

      Ils ne font pas leur mouvement par solidarité pour je ne sais qui (d’ailleurs ils ne le présentent pas comme ça). Ils le font pour eux.

      Pourquoi leur reprocher à eux de ne pas avoir agit pendant le Covid ?. C’est plutôt les soignants dans leur ensemble qu’il faut pointer du doigt, non? J’ai bien l’impression que pendant le covid personne ne voulait se mobiliser (CGT ou pas).

      Pourquoi leur reprocher à eux de ne pas être solidaire alors qu’au plus profond de moi je n’ai pas envie de l’être (enfin disons pas comme la ‘solidarité’ est appliquée en grance). Et je ne pense pas être le seul sur ce blog.

      La CGT est un immonde cloaque farcit de commies de la pire espèce, c’est pas nouveau, et il y aura sans doute consensus là-dessus sur ce blog.

      Je ne sais que penser devant la communication de la Pravda qui a lâché que le moindre ouvrier était à €5000/mois. Déjà, s’ils le sont tant mieux pour eux, ensuite les messages de ce type me gonflent vraiment sévère:

      Ce n’est pas le cas des ouvriers « nantis » des raffineries ou des cheminots qui sont également bien lotis, et nettement mieux que les aides-soignants ou nos infirmières.

      S’ils sont ‘nantis’ c’est que le job le nécessite, non? Et puis si c’est si simple, il suffit d’y aller. Je n’adhère pas une seconde à de type de message qui me font fuir quasi immédiatement et n’ont pour but que de désigner les ‘salauds de riches’.

      Il y a des pauvres dans ce pays mais quand l’état te vole 80% de la richesse que tu génères c’est pas après les grévistes de la CGT que j’en veux le plus.

      Et enfin, j’émets de gros doutes sur les salaires annoncés par la Pravda (et pour être honnête je m’en fou de leur €5000/mois – tant mieux pour eux si c’est vrai).

      De toute façon, en grance le salaire est dépendant du pouvoir de nuisance (ou des services rendus au marquis poudré – par exemple, hors de question de sous-payer la garde prétorienne). C’est pas nouveau.

      1. durru

        La CGT est (bien) présente dans les hôpitaux aussi. Et cette CGT là n’a pas bougé le petit doigt. Pas pour protéger les suspendus, en tout cas.

        “en grance le salaire est dépendant du pouvoir de nuisance”
        Dans le public et para-public, certainement. En dehors, c’est discutable…

        D’accord avec le reste.

        1. Mitch

          La CGT est (bien) présente dans les hôpitaux aussi. Et cette CGT là n’a pas bougé le petit doigt. Pas pour protéger les suspendus, en tout cas.

          duru, je ne suis pas fan de la CGT. pour autant ce n’est pas un monolithe qui décide pour l’ensemble de ses adhérents. Si rien ne s’est passé dans les hôpitaux c’est que simplement ses adhérents dans ce secteur ne voulaient rien faire (tout comme l’immense majorité des soignants, syndiqués ou pas).

          1. Higgins

            Il y a longtemps que la CGT n’agit plus en vertu des choix de ses adhérents. Mais quelles qu’en soient les raisons, l’attitude des syndicats durant la crise du COVID est en dessous de tout.

            1. Aristarkke

              Sans justifier cet attentisme, il est possible que le financeur état lui ait tordu le bras en rappelant quelques désagréables vérités modératrices de zèle…

            2. Mitch

              L’attitude des syndicats a été à la hauteur de l’attitude de l’immense majorité de la population pendant le covid.

              Doit on attendre des syndicats ce que l’on attend plus de la popualtion? c’est une question.

              Les syndicats n’ont à mon sens pas vocation à se montrer plus ‘citoyen’, ou ‘virtueux’, ‘éclairé’ que le reste de la population. Ce n’est simplement pas leur role.

              Autrement, la CGT peut s’agiter, si les mecs sur le terrain ne bougent pas ça risque d’être compliqué.

              Pendant le Covid presque personne (soignants ou pas, syndiqués ou pas) n’a voulu bouger. Les syndicats n’ont fait que suivre le mouvement général.

              Le taux de syndiqués d’après le site du Politburo est de 17% dans la fonction hospitalière. Ils ont fait quoi les autres 83%?

              fonction-publique.gouv.fr/files/files/statistiques/Hors_collection/Dares-2016-025.pdf

              1. Pheldge

                “Doit on attendre des syndicats ce que l’on attend plus de la popualtion?” oui, assurément, parce que c’est leur boulot, celui qu’ils ont choisi !

              2. Nemrod

                Rien.
                Ils ont bien obéit aux ordres.
                Les ont même devancé ou fait du zèle pour certains.
                D’autres se sont remplis les fouilles sans vergogne.
                La plupart ont suivi le mouvement par lâcheté.
                “On peut pas faire autrement”.
                Si mais le prix était élevé, c’est vrai.

              3. Roanna

                @Mitch
                “Ils ont fait quoi les autres 83%? ”
                La mm chose que les 83% de la population qui se sont précipités pour se faire vacciner.
                Si tout le monde avait dit niet à ces inepties qu’aurait fait le gouvernement? Bonne question , hein.
                Je ne suis pas d’accord non plus sur le rôle des syndicats lors de la crise. Ils n’ont pas bougé ni dans les hôpitaux ni ailleurs.
                0r par principe ils devraient se battre pour tout licenciement abusif et dans les hôpitaux c’était bien le cas. Ils n’ont pas fait leur boulot, pourquoi? c’est un autre problème.
                Au final j’approuve à 100% les propos de C. Sannat.

                1. Theo31

                  Ils n’ont pas fait leur boulot, pourquoi?

                  La réponse est dans le rapport Perruchot : 4 milliards et c’est probbalement très en dessous de la réalité.

                  Un énorme pactole des autres à se partager et que cette mafia ne veut pas voir se réduire. En 2017 et 2022, La CGT a bien sucé le mignon pour assurer sa réélection et maintenir à flot le butin du syndicat.

                  Dans plein d’entreprises, les salariés sont rackettés par les nervis de la CGT pour pouvoir travailler.

                2. sam player

                  «… 0r par principe ils devraient se battre pour tout licenciement abusif et dans les hôpitaux c’était bien le cas. »

                  On lit de ces conneries.
                  Un licenciement est dit abusif lorsqu’il n’est pas conforme à la loi.
                  D’une part il ne me semble pas que le personnel non vax ait été licencié, mais juste suspendu sans salaire conformément à la loi.

                  C’est la loi le problème, pas la suspension ni le licenciement éventuel pour d’autres raisons, ni le syndicat
                  Quand 80% des gens se font vacciner sans rechigner, pour ma part il est compréhensible qu’un syndicat (même non communiste) ne se bouge pas plus que ça… pour une fois qu’ils respectent la loi 😀

                  On notera, et j’en connais pas mal dans le milieu de la restauration et des bars qui ont démissionné, d’où le manque flagrant actuel de personnel : ils sont allés faire autre chose, c’est un métier qui se prête mieux au nomadisme. Et eux on ne les a pas entendu brailler, ni critiquer leur syndicat, et vous non plus et pourtant ils ont aussi des bouches à nourrir… mais bon un serveur bof bof

                  1. durru

                    C’est un peu plus rare pour un serveur d’avoir investi trois années d’études plus privations et autres contraintes pour embrasser ce métier.
                    Mais bon, Sam-sait-tout est la référence et donne l’exemple à tout le monde de comment devraient se comporter devant un patron (fusse-t-il l’Etat).

                    Quant à la légalité des mesures prises, on peut la mesurer par le nombre de décisions de justice qui ont conduit à réintégrer des suspendus. Par exemple. Ou par l’évocation de certaines décisions de justice (y compris de la CC) qui n’ont pas grand chose à voir avec la loi, aussi mauvaise soit-elle.
                    Pas plus tard qu’aujourd’hui, j’ai appris qu’une jeune kiné en CDD à l’hôpital a fait une myocardite et se retrouve sur le carreau, car sa maladie la rend inapte à exercer. De fait, elle ne pourra trouver du travail nulle part dans le secteur public. Elle ne peut pas porter plainte, vu qu’elle a signé une décharge. Dans un état de droit, une signature donnée sous la contrainte (sans vax, elle aurait perdu son job) est nulle de droit. Mais comme on est pas (plus ?) dans un état de droit, le débat est clos.

                    Sam, toujours à côté de la plaque lorsqu’il s’agit de l’humain, et toujours aussi fier de l’être.

                    1. Dr Slump

                      Sans aucun doute durru, mais bordel pourquoi cette kiné a signé cette décharge ? Faut être complètement stupide pour ne pas comprendre l’entourloupe, surtout quand on a fait médecine !

                    2. durru

                      Parce que c’était son métier ? Parce que tout le monde le faisait ? Parce que c’était son gagne-pain ? Etc, etc, etc.
                      Bien sûr qu’il y a eu entourloupe, mais comme l’a expliqué Pierre, les individus se sont retrouvés du jour au lendemain seuls devant le Béhémoth, sans même savoir sur qui ils pouvaient compter.
                      Et je retourne la question : pourquoi les Juifs sont montés tranquillement dans les trains ? Complètement stupides, c’est tout ?
                      On parle d’humains, b…l, pas de bots !

              4. Pierre 82

                Et bien, Mitch, je ne suis pas souvent en désaccord avec tes propos, mais là, c’est le cas (le fait que sam est d’accord avec toi à 100% était un signe)…
                J’ai participé à quelques manifestations anti-pass à l’été 2021, et j’y ai discuté avec beaucoup d’infirmières. Au départ, elles étaient pour la plupart (même celles qui n’étaient pas à la manif) opposées à se faire vacciner, ou à obliger les gens à le faire. Elles sont toutes allé voir le syndicat, en espérant naïvement qu’elles seraient soutenues. Au début, la plupart y pensaient (j’ai le souvenir d’une discussion juste après le funeste 12 juillet). Beaucoup craignaient que les syndicats n’aient pas gain de cause, mais dans leur esprit, il était évident qu’ils les soutiendraient, surtout après l’année pénible qu’elles venaient de traverser. Il a fallu un mois pour que tout soit plié, et que finalement, les syndicats donnent une fin de non-recevoir à cette demande, et à partir de ce moment-là, ont refusé de discuter de ce sujet (on était mi-août).

                La plupart des refuzpiks se sont retrouvées isolées, de plus en plus isolées, et voyant que leurs collègues, même réticentes, finissaient par y aller en trainant les pieds, on fini par se retrouver complètement seules devant un mur, où l’ignominie a été poussée jusqu’à refuser de leur laisser avoir droit au chômage si elles partaient.
                Et beaucoup, à l’époque, ont prétendu que c’étaient les syndicats qui étaient à la manœuvre derrière cette ultime abjection.
                Et désolé de le rappeler, mais se retrouver sans ressources du jour au lendemain n’est pas à la portée de tout le monde.
                Et si la vaccination forcée a si bien fonctionné, c’est précisément parce que tous les mécanismes de protection contre les mesures arbitraires ont sauté les uns après les autres. Les syndicats portent une responsabilité écrasante dans cette monstruosité, et devront en répondre un jour.

                  1. Pheldge

                    pardon de disconvenir courtoisement 😉
                    depuis quand, LFI soutient le gouvernement :
                    video.lefigaro.fr/figaro/video/crise-du-carburant-francois-ruffin-soutient-les-grevistes/
                    et
                    lepoint.fr/economie/energie-la-cgt-brandit-le-spectre-d-une-greve-generale-13-10-2022-2493631_28.php

                    Habituellement quand ce genre de conflit s’enlise, on blâme le gouvernement … Alors qu’on dise que ça tombe bien pour l’affaiblir au moment des discussions du budget, oui, mais dire que c’est lui qui est à la manœuvre, j’ai un gros doute.

                    1. Ah, Pheldge : c’est pratique, ton périplaquisme habituel me permet de contrôler que je suis au bon endroit.

                    2. Theo31

                      LFI et RN dépendent de Macron pour le pognon de leurs salaires. Les affaires dégueulasses qui sortent régulièrement sur le rouquin et les autres sont téléguidées par l’Élysée et n’ont pas d’autre but que de les tenir en laisse pour faire passer le dossier des retraites.

                1. Hari Seldon

                  +1000 Pierre
                  Ma sœur a été dans cette situation, que vous décrivez parfaitement. C’était juste un mur en face, de mépris et de condescendance.

                2. Aristarkke

                  Ma seconde fille (infirmière) est refuzpicks et survit avec des petits boulots d’intérim hors domaine de la santé. Refuse (pour le moment) de tenter la Suisse.

                3. sam player

                  Pierre 13h02
                  Ton témoignage prouve une seule chose : on les a forcés et elles ont plié
                  C’est pas joli joli
                  Doivent pas être difficiles à violer je pense…
                  Ca doit être dur de se regarder dans la glace après ça…
                  Du coup, la fille à Harry, chapeau bas, elle a des coquilles la petite (ma mienne aussi, comme son père)

                  1. Pheldge

                    tout le monde n’a pas la capacité à jouer les héros, sam. Ton mépris pour ceux qui ont cédé aux pressions est assez insupportable. Quand tu as une famille à charge et pas de plan B, personne pour te soutenir, que tu es abandonné par les syndicats censés te défendre, ça réduit tes choix.

                  2. Pierre 82

                    Sam, je préfère mettre ça sur le compte d’une provocation gratuite.
                    Mes enfants ont tenu le coup, mais c’est parce qu’elles ont reçu l’éducation qu’elles ont eu. Tout le monde n’a pas eu la chance de m’avoir eu comme père (celle-là, je viens de la trouver et en fait, je trouve ça drôle).
                    Sans rire, comment peux-tu dire une chose pareille? Tu penses réellement que tout le monde est prêt à tout abandonner et à se retrouver à la rue, juste pour ne pas recevoir une picouse (dont jusqu’à présent, tout le monde n’est pas mort) ? Ces salopards ont finement joué, et à part celles qui ont pu arrêter au moins momentanément avant de tenter de faire autre chose l’ont fait parce qu’elles avaient un mari ou une famille qui gagnait suffisamment, mais ce n’est pas le cas de toutes.

                    1. sam player

                      Pheldge, Pierre

                      Rien à voir avec jouer les héros, mais juste faire respecter son intégrité, sinon si on accepte, ça va s’arrêter où ?
                      Dénoncer sinon…, couvrir son supérieur sinon…, accepter une main aux fesses sinon…, et c’est pourquoi j’ai tiré au plus court avec le viol.
                      Je n’ai pas de mépris, c’est un sentiment qui m’est inconnu, sinon je pense que je mépriserai peut-être 99% des gens.
                      Je pense même avoir plus de respect pour eux/elles (n’exagérons rien), que ce qu’ils en ont eu pour eux-mêmes
                      En fait ce qu’ils ont accepté je m’en branle et ce qui m’a fait intervenir dans cette discussion c’est que vous ayez mis ça sur le dos des syndicats, la faute des autres
                      À ce sujet, ce système de syndicat en france est à chier car trop d’intérêts divergents suivant les professions même au sein d’un hôpital : il serait préférable d’avoir des syndicats par métier (et surtout apolitiques), ca aurait bcp plus d’effet, cf les pilotes d’avions, les aiguilleurs du ciel etc…

                      Une famille à nourrir justifierait cette acceptation ? Bah pourquoi pas faire la pute aussi pour nourrir ses enfants.

                      Il n’y avait aucune provoc’ dans mon commentaire

                    2. durru

                      @Sam 20h41
                      Sam, toujours égal à lui-même, plein d’empathie 🙂
                      Heureusement que le mépris te soit inconnu, qu’est-ce qu’il en serait autrement ?

                    3. Pierre 82

                      Si je sous-entends “c’est la faute des autres”, c’est pourtant la réalité dans ce cas-là. Si tu te fais canarder dans le dos en traversant la rue, ce n’est pas abusé de dire qu’effectivement “c’est la faute des autres”. Quand une décision sur laquelle tu n’as pas de prise te prend de court, il est compliqué de te dire que c’est toi qui n’a pas bien fait les choses (à part celle d’être sorti dans la rue).
                      Je ne vois pas d’autre responsabilité individuelle pour une infirmière autre que celle d’avoir choisi cette profession qui la rendra tributaire de l’état jusque la fin de leur vie. J’accepterais ce reproche-là à la limite , mais qui n’exonère en rien l’attitude scandaleuse de ceux qui en principe sont chargés de les défendre.

                      Je dis juste que les syndicats se sont comportés comme des ordures (en fait selon leur nature propre) et par leur attitude, ont flanqué les gens dans la merde.
                      Après, les gens ont le choix, naturellement, de se barrer – beaucoup se sont barrées et il y en a encore qui sont dans une merde noire, mais l’attitude indifférente de ces salopards a rendu très vulnérables des gens qui, par nature, ne sont pas destinés à se comporter en héros.
                      Ces fumiers les ont enfoncé, et ce n’est pas la peine de juger comme tu le fais celles qui ont cédé. Et je te rappelle que oui, il y a hélas des endroits où des femmes sont contraintes de se prostituer pour nourrir leurs enfants. Ce n’est pas le type de société à laquelle j’aspire.

                    4. sam player

                      Pierre, tu oublies exprès le choix : on a toujours le choix, alors que dans les exemples que tu cites (se faire canarder) il n’y a pas de choix.
                      Une décision te prend de court : tu as le choix
                      Les infimières n’ont pas 2 mains gauches.

                      Il m’est arrivé d’être en désaccord avec mon employeur :
                      – à Creusot Loire, j’ai pris mes cliques et mes claques dans un carton et je suis rentré chez moi un jeudi, ma future ex-femme se demandant comment on allait manger, je lui ai répondu d’aller faire la pute qu’on aurait des nouvelles avant le lundi suivant : en fait le samedi j’avais une lettre recommandée avec presque mes conditions

                      – autre entreprise, quand le boss est passé dans mon bureau j’ai froissé ma feuille de paie et je lui ai demandé s’il était toujours sponsor de l’équipe local de basket, et devant sa réponse positive je lui ai lancé la boulette de papier en disant « panier » : problème réglé (5000F de l’époque)

                      – autre entreprise : désaccord, j’ai traversé immédiatement la rue pour aller dans un bureau d’études en leur disant vous me donnez ce que vous voulez, en 6 mois j’avais doublé mon salaire

                      Faut prendre des risques dans la vie. Le changement c’est souvent de bonnes surprises. Même un accident de voiture peut être la source d’une bonne rencontre.

                      Les gens sont souvent sclérosés à leur poste de travail et pensent qu’ils ne trouveront pas mieux ailleurs ou bien se pensent incompétents pour faire autre chose : comme celles qu’on entend à la télé quand leur entreprise ferme «je ne sais faire que ça, ma vie est foutue » alors que tous ceux autour de moi qui ont changé de boulot ne le regrettent pas, je dis bien tous : un p’ti jeune dernièrement, on avait discuté un peu avant, du coup il a démissionné et changé de boulot, il vient de rentrer sa 1ère affaire (petite certes, 4000€) au bout d’une semaine alors que son boss lui avait donné 6 semaines… il a pris un risque, le risque paie, on a le choix

                4. Reddef

                  Les syndicats suivent la loi, il ne peuvent que demander gentiment des revendications sinon après effectivement il y a la méthode cgt qui a fait ses preuves.

                  1. Berdol

                    Je n’ai jamais eu le besoin de me rebeller contre mon employeur : homme de terrain, j’ai généré plus de CA que d’autres, dit ce que je voulais en y mettant les formes d’usage dans une société policé, y compris aux différents syndicats que j’emmerdais notoirement et je n’ai jamais eu à faire la pute.J’ai certainement eu de la chance, mais je crois aussi qu’il y a des comportements qui vous mettent une cible dans le dos et que d’autres comportements aussi libres, mais moins tonitruants, vous laissent libres vis à vis des hiérarchies dont rares sont les membres qui souhaitent aller au mastic avec un dur qui rend coup pour coup et qui connaît les innombrables combines des mange-merde et qui ne les pratique pas. Un peu de vice et de férocité dans le combat est un gage de tranquillité sur le long terme.

                5. Nemrod

                  Le fait que les syndicats en question ne participaient pas aux manifs aurait dû les éclairer.
                  Effectivement elles ont été abandonnées par tout le monde y compris et surtout par ceux qui les applaudissait 6 mois avant…sur commande comme des bons toutous.
                  Répugnant.

                  Et maintenant qu’il est clair que le vaccin est au mieux médiocre et ne valait pas tout ce psychodrame, croyez vous que les responsables ou les suiveurs de cette injustice se sentent merdeux ?
                  Même pas
                  Ils me dégoûtent.

                    1. Mitch

                      Les syndicats sont à l’image de la population pendant la crise du covid et se sont comportés pareil: en ordure pour l’immense majorité.

                      Ok, il devait bien y avoir quelques pauvres gars qui se sont retrouvés lâché par leur syndicat et étaient près à partir au front, mais bien bien peu.

                      D’ailleurs les syndicats ont-ils eu une diminution massive de leurs adhérents après le covid? pas que je sache. Ce qui montre bien que l’immense majorité des adhérents se retrouvaient dans l’attitude de leur syndicat.

                      C’est juste trop facile de dire que c’est la faute des syndicats. Les gilets Jaunes n’ont pas eu besoin de syndicats.

                      Et enfin, je constate un double language pour certains. Quand un prof, un employé de mairie, etc suit les consignes débiles de son administration c’est un collabo comparable au conducteur SNCF vers les camps de concentration. Mais par contre dans le cas de l’infirmière c’est la faute de son syndicat.

                    2. durru

                      @Mitch
                      Vu le niveau d’adhésion de la population française aux syndicats, le maintien de leur niveau de popularité (que j’ai pas vérifié, ça me semble insignifiant) ne veut rien dire. Autant le nombre d’adhérents parmi la fonction publique reste raisonnable, autant dans le privé, sauf quelques exceptions bien identifiées (le para-public, pour faire simple), c’est le désert, le triangle des Bermudes.

                      Quant à la comparaison avec les profs et autres fonx, je m’attendais à mieux. D’un côté le kapo qui doit se trouver une utilité et montrer son petit pouvoir et de l’autre une personne isolée qui ne veut que pouvoir continuer à vivre, qui ne veut imposer rien à personne.
                      Autant il y aurait des choses à dire sur les médecins (et notamment ceux en haut de la pyramide), autant je trouve votre acharnement contre les petites mains du monde sanitaire insupportable et malvenu.
                      Et ce n’est pas Sam qui m’étonne.

                    3. Mitch

                      @duru
                      Le taux de syndiqués dans la fonction hospitalière n’est absolument pas marginal comme tu le dis. Il y a 17% de syndiqués et ce chiffre n’a pas bougé après le covid.

                      Je ne m’acharne contre personne. Je dis juste que tout mettre sur le dos du syndicat est bien trop facile.

                      Autrement, c’est vous (=toi et d’autres) qui pratiquaient le ‘un poids deux mesures’ en montrant compassion compréhension: ‘c’est pas ma faute,c’est le syndicat’, pour l’infirmière et mépris et insulte pour l’employé de mairie, le prof, ou tout autre profession qui n’ont pas été aidé plus par leur syndicat et étaient dans des situations tout à fait comparables.

                      Perso,je ne vois juste pas ou est le mépris dans ce que je dis. Je dis juste que les professions de santé ont eu à faire des choix, comme TOUS les autres, en fonction de plein de paramètres personnels (il faut que je bouffe à la fin du mois, j’ai 2 enfants, je ne retrouverais pas de job, etc etc…). Je n’ai pas de mépris pour ces choix. Et pas plus pour une profession de santé que pour une autre profession.

                      L’excuse (bidon à mon avis): ‘mon méchant syndicat ne m’a pas soutenu’ que vous n’appliquez qu’aux professions de santé devrait à minima être appliquée à toutes les professions pour un peu de cohérence.

                    4. durru

                      @Mitch
                      Ah ? Parce que le prof ou l’employé de mairie ont été suspendus sans salaire ni chômage en cas de refus de vax ? C’est nouveau, ça vient de sortir…

                      Et donc ça te semble énorme 17% de personnel soignant (enfin, façon de dire, car les administratifs sont dans les mêmes décomptes) qui suit le gouvernement et qui par conséquent n’ont rien eu à redire ?

                      J’avoue que je ne comprends plus rien à ces “comparaisons”. Quel 2P2M, quand il n’y a strictement aucun point commun entre les situations évoquées ?
                      Entre le prof qui se planque chez lui toute l’année scolaire ou qui à défaut terrorise ses élèves avec masques et autres injonctions et l’infirmière qui perd toute source de revenu. Par exemple.

                    5. Berdol

                      Mon médecin traitant, qui ne m’a pas traité à l’HCQ bien qu’il en ait un stock a son usage personnel, est bcp moins sûr de lui quant au vaccin contre le covid, mais il se garde bien de dire quoi que ce soit sur ce sujet, même aujourd’hui. Si demain, il y a le même comportement des décideurs sur un autre traitement pour une autre maladie, il suivra sans état d’âme, tout en sachant qu’il se comporte comme une pute . Et ils sont 97% comme ça…
                      Il prend de longues vacances, travaille avec son épouse et calibre son activité à ses besoins hédonistes. La matière sur laquelle il travaille, l’humain, n’a pas plus d’importance que s’il était métallurgiste ou bétonnier et je suis certain qu’il dort tranquillement toutes ses nuits, sans cauchemars ni scrupules de conscience. C’est le résultat de 100 ans d’idéologie de gauche et d’absence de formation morale.
                      Les plus malheureux sont les lecteurs de ce blog, ceux qui essaient de comprendre et qui n’ont pas renoncé au jugement moral !

          2. durru

            Je connais des situations sur le terrain où les petites mains étaient assez prêtes à l’action.
            C’est la haute direction qui a freiné de toutes ses forces.
            On ne vous dit pas tout et le nombre de soignants suspendus devrait vous faire vous poser un peu plus de questions. Tout n’a pas été aussi rose (pour le gvt) qu’on veut bien le faire croire.
            Je rappelle également qu’ils ne se fatiguent pas trop à dire “CGT raffineries” ou “CGT énergie” dans leurs communiqués, ils ont donc le soutien (au moins tacite) de la centrale. C’est donc bien de la CGT dans son ensemble dont on parle.

            1. Pheldge

              d’ailleurs :
              lefigaro.fr/conjoncture/en-direct-crise-des-carburants-pas-d-accord-chez-totalenergies-la-greve-continue-20221013
              et
              lepoint.fr/economie/energie-la-cgt-brandit-le-spectre-d-une-greve-generale-13-10-2022-2493631_28.php

            2. Nemrod

              Oui c’est vrai.
              Les foyers de résistance étaient à l’hosto.
              Surtout le petit personnel d’ailleurs.
              En ville à plat ventrisme total.

      2. Nemrod

        D’accord.
        Je n’aime pas la cgt mais ils n’y sont pour rien si les soignants n’ont rien fait .
        S’ils avaient montré les dents ou au moins pas marché dans la combine le gouvernement aurait reculé fissa.
        Au lieu de ça ils ont fait assaut de zèle en pensant qu’il y aurait de la reconnaissance…ah les cons !

        1. Berdol

          Ils étaient tous les mieux placés pour VOIR les effets secondaires graves de cette merde. Leur refus n’a pas été un refus immédiat, mais il est intervenu quand ils ont eu le sentiment (important le sentiment n’est-ce pas ?) que ce putain de vaccin non testé était dangereux. Donc ceux qui ont accepté d’être vacciné ont en conscience pris le risque pour qu’on leur foute la paix. Je pense donc comme Nemrod : Les syndicats et leurs adhérents, mais aussi le reste du personnel soignant se sont comportés lâchement, certainement en se disant “ce que je vois là n’est pas suffisant en nombre pour me faire dire que ce vaccin est un poison, donc j’y vais et on verra après” …Et tant pis pour les résistants qui nous emmerdent en nous empêchant de mourir en rond avec la satisfaction de la conscience en paix. Ça vaut toutes les maladies de creutzfeld Jacob, une conscience en paix…

          1. Berdol

            J’ajoute que cela a été la même chose pour les bistrots et les restaurateurs : Leurs syndicats et toute la profession se sont fait bien mettre par les ordures qui nous gouvernent et si déjà un grand nombre d’entre eux sont morts, le reste va suivre sans conteste possible (sauf sur la cote et gace à un ete superbe) car la clientèle n’est plus au rendez-vous. L’appât des aides de l’état en a calmé le plus grand nombre et les aides de l’état n’ont pas remplacé un CA en bonne et due forme.
            Je ne suis plus retourné ni dans un bistrot ni dans un restaurant depuis mars 2020…
            Maigre consolation d’un vieillard acariâtre, car cela ne change RIEN, sinon de m’emmerder, moi !

      3. Higgins

        “Ils ne font pas leur mouvement par solidarité pour je ne sais qui (d’ailleurs ils ne le présentent pas comme ça). Ils le font pour eux.” N’oublions pas que le gouvernement est empêtré dans la discussion budgétaire plus quelques autres dont on ne parle pas. La CGT était autrefois le bras armé du PC. Cette époque est révolue mais on ne peut pas exclure que cette organisation soit devenue une arme dans les mains des dirigeants de la NUPES. Beaucoup d’indices laissent à penser que cette grève, celle des raffineries, est conduite pour un motif qui n’a pas grand chose à voir avec les salaires. Les élections d’avant l’été ont abouti à la situation que nous connaissons. Nous assistons au match retour. Vu le niveau d’exaspération qui règne dans la population et la crise programmée qui arrive (https:/ /insolentiae.com/inflation-les-prix-a-la-production-lindicateur-inconnu-du-grand-public-qui-prefigure-linflaton-de-demain/), la situation devient critique.

  29. Higgins

    Je découvre : https:/ /www.profession-gendarme.com/des-dizaines-de-milliers-de-manifestants-en-allemagne-aux-pays-bas-en-belgique-reclament-a-cors-et-a-cris-la-fin-de-lunion-europeenne/
    Attention, le titre est trompeur.

    1. Dr Slump

      2010 quand même hein. Mais toujours révélateur en effet de la confiance qu’on peut accorder à nos journalistes experts en micro mous.

    2. Mitch

      Article un peut déconcertant sur la forme. Un titre qui n’a strictement rien à voir avec l’article et un message pas super clair et que j’ai du mal à remplacer dans le temps. Si le point est de dire l’Islande a réinventé la démocratie pendant que l’europe et les pays qui l’a compose se sont assis dessus, je pense que c’est une évidence. Un autre message est présent sans trop l’être: celui de la désinformation (ou l’absence d’information ce qui revient un peu au même). L’article gagnerait en clarté (la seconde partie est un redit de la première).

  30. Gerldam

    HS, mais info importante: la demande de GNL des pays asiatiques pauvres (Pakistan par exemple) a été complètement asséchée par les européens qui peuvent – encore – payer le prix fort. Ces pays vont subir une récession d’anthologie, merci les européens.
    Comme le dit C. Gave, le problème n’est plus un problème de prix mais de disponibilité. En se coupant du gaz russe, il n’y aura plus de GNL pour ceux qui en ont besoin de façon vitale pour leurs industries.

    1. Jacques Huse de Royaumont

      Le temps joue pour les russes. Ils ont réussi à être maître des horloges, c’est un avantage stratégique.
      Plus le temps passe, plus les américains (et leurs vassaux) se font haïr. Et plus l’armée russe nous tient la dragée haute, moins nous sommes craints. L’un plus l’autre est explosif, nous allons nous retrouvé avec une coalition mondiale contre nous. Coalition hétéroclite, certes, liée par la seule détestation de l’occident, mais redoutable.

    2. sam player

      Certes les russes ne vendent plus leur gaz aux européens, mais le gaz part bien quelque part… tous les pays n’appliquent pas les sanctions, dont les pays du sud

      1. breizh

        Sauf que le gaz ne se transporte pas comme cela : il faut des infrastructures (gazoduc ou terminal GNL) qui ne se construisent pas en quelques mois.
        Donc un réorientation des flux est complexe et longue à mettre en place.

        1. Berdol

          Total est le maitre du GNL en Russie et il a les terminaux adéquats pour cela. C’est pour cela qu’on lui cherche des poux dans la tête depuis quelques jours.Reste un autre problème : La flotte des méthaniers, dont les US ont une certaine maitrise…

      2. Citoyen

        “mais le gaz part bien quelque part… ”
        Oui bien sûr, SP, qu’il part quelque part ….
        https://reporterre.net/Plutot-que-de-livrer-son-gaz-a-l-Europe-la-Russie-le-brule
        https://www.rtl.fr/actu/international/guerre-en-ukraine-poutine-brule-t-il-le-gaz-non-vendu-a-l-union-europeenne-7900185303
        https://www.liberation.fr/checknews/est-il-vrai-que-la-russie-brule-depuis-juin-le-gaz-quelle-aurait-pu-livrer-a-lallemagne-20220901_YVVQAWYTJZDLNCHJ2OV5ONKZ3I/

        En étant un peu cynique, et en supposant que les vents sont favorables pour pousser la chaleur produite vers l’Europe, on pourrait dire que Poutine chauffe l’Europe, gratos, à son insu !…
        Sympa de sa part …

        1. sam player

          Merci, j’ai bien ri avec le check news de libé : après avoir déblatéré sur les raisons ils concluent par « on ne sait pas » tout en concédant que ça pourrait être juste un problème technique, ce que je confirme aussi : ça pourrait car on torchérise souvent quand on veut intervenir sur des conduites ouvertes, ça crée un effet venturi, on peut même faire des étincelles sans danger
          La où c’est encore plus marrant c’est quand ils parlent des tonnes de CO2 relâchées par ce brûlage russe sale hum : alors que si le gaz avait été brûlé par les allemands ça aurait été du brûlage propre ?

    3. Aristarkke

      Il y a déjà des ruptures d’approvisionnement, certes compensées par des remplissages de cuves devenus erratiques comme pour celles des stations services…

    4. Jacques Huse de Royaumont

      cf https://brunobertez.com/2022/10/13/181949/

      Les russes seraient prêts à reprendre leurs livraisons, nous renvoyant la décision.
      Bien joué.
      soit on accepte et la coalition anti-russe est cassée de fait, soit on refuse et on s’enfonce encore un peu.

      La dernière phrase de l’article est intéressante : Poutine désigne les USA comme responsable du sabotage. Ils ne sont pas nommés, mais la formulation laisse peut de place au doute : ” les responsables du sabotage cherchaient à rompre complètement les liens entre la Russie et l’Union européenne, à affaiblir le potentiel industriel de l’Europe et à s’emparer du marché.”

      1. Pierre 82

        Poutine est un fin joueur, mais je crains que l’UE ne changera pas sa position, même si la populace commence à gronder. Non seulement ils tiennent toujours pour acquis que le fameux grand reset est indispensable, mais en plus, ils sont tenus par les couilles par les USA.
        Du coup, je ne vois pas ce qui pourrait, à part une révolution, changer le cours de choses.
        Et s’il y a bien un truc auquel je ne crois pas, c’est bien à une révolution. Ou alors, elle donnera le pouvoir à des clones de nos clowns, mais plus ouvertement communistes.

        Je me livre en aveugle au destin qui m’entraine, comme disait Oreste. Tout du moins en attendant voir.

        1. Theo31

          Poutine est un fin joueur

          Principe premier de la lutte : utiliser la force de son adversaire pour le vaincre.

          Le judoka russe a 27 connards en face de lui, il va en prendre un le dézinguer et attendre que tous les autres le lâchent. ET ca sera fini de l’UE. Le premier à craquer est logiquement l’Allemagne : se retrouver avec 6 millions de chômeurs en plus à cause du voisin français qui fait des concours de bites avec le Russe ne drevait pas passer. Soit ils ouvrent les yeux en Allemagne et redressent le tir rapidement, soit ils restent profondément cons et ils le paieront encore plus cher qu’en 1918.

          1. Pierre 82

            Je ne sais plus qui disait que quand ça ne va plus en Allemagne, ils commencent par envahir la Pologne. Après on voit comment ça se passe…

          2. WorldTour73

            Et l’Italie dans tout ça ? Vous ne croyez pas que les dernieres elections la-bas pourraient un peu modifier un peu les choses ?

              1. Higgins

                Elle fait moins la fière depuis qu’un membre du gouvernement français a clairement averti que ce dernier serait très attentif à l’évolution des “droits de l’homme” en Italie. Il y a des menaces qu’il faut savoir prendre au sérieux !!!

              2. Pierre 82

                Il n’y a vraiment que Charles Gave qui pense qu’elle va agir. Mais s’il y a bien un domaine dans lequel il rigole lui-même de son incompétence, ce sont bien ses prévisions dans tout ce qui touche au monde politique. La manière dont fonctionne ce monde n’arrive pas à entrer dans son schéma mental…
                Je réutilise ses analyses politiques comme j’utiliserais une boussole qui indique le sud.

                1. Higgins

                  Effectivement, je doute que Meloni fasse grand chose. D’abord, il faut relativiser sa “victoire”. Il y a eu 63% d’abstention, preuve qu’en Italie, nombreux sont ceux qui ne sont plus dupes de la comédie offerte. Le pb, c’est qu’elle a été portée au pouvoir par des gens qui pensent sincèrement qu’elle va tout faire pour stopper la course à l’abîme du pays. Ça ne peut que susciter des frustrations qui, faute de pouvoir s’exprimer dans les urnes, trouveront des modes d’expression plus “percutants” tôt ou tard. On a un problème identique en France et la pitoyable gesticulation des abrutis de la CGT n’y changera rien. Plus le temps passe, plus la quantité de poudre augmente. Attention à l’explosion.

        2. MCA

          Le peuple allemand on s’en moque, je verrais plutôt les patrons allemands siffler la fin de la récréation car ils ne vont pas assister éternellement à la ruine de leurs outils de travail pour des décisions politiques qui ne profitent in fine qu’aux américains.

          1. durru

            Lesquels, des patrons ? Les grands, ou les petits ?
            Pour les grands, à mon avis c’est cuit depuis un moment, ils ont dû mettre leurs oeufs dans d’autres paniers. Et pour les petits, l’avenir nous le dira, mais ils ne semblent pas avoir suffisamment de force pour réagir.
            Bref, pas très confiant pour l’Allemagne.

            1. Pierre 82

              C’est l’explication la plus logique que j’ai trouvé jusqu’à présent face à l’incompréhensible inaction des patrons allemands face à la liquidation générale exigée par leurs politiciens.
              Les grands patrons, ceux du fameux “ordo-libéralisme rhénan” n’existent probablement plus que dans nos fantasmes et dans les a priori que nous avons vis-à-vis des Allemands. En réalité, ils n’existent sans doute plus, et depuis longtemps, de la même manière que cette race de “grands commis de l’état” en France, ceux qui ont bâti par exemple notre parc nucléaire, ou de nos grands industriels, comme Michelin (dont la lignée ne s’occupent plus de l’entreprise, mais l’ont laissé à des managers depuis la mort d’Edouard en 2006)
              Les “grands industriels” allemands sont, à l’instar de tous les autres, devenus de simples managers qui ne s’intéressent qu’à leur pomme, passent d’une entreprise à l’autre, et sont des adeptes du capitalisme de connivence. Et ont bien entendu déjà transféré ailleurs leurs avoirs. Ils vont sans doute se barrer (si ce n’est déjà fait) en laissant sur place les ruines de leur industrie automobile.
              Penser Wolfsburg, Munich, Ingolstadt ou Stuttgart comme autant de Detroit, ça fait peur.
              Quant aux petits patrons allemands, ceux qui formaient ce vaste et solide réseau de PME, et qui était la force réelle de l’Allemagne, ils se sont sans doute fait racheter pour certains, et les autres ont trop la tête dans le guidon pour aller faire le mariole dans des commissions gouvernementales. Et sans doute n’ont-ils plus la force de réagir.
              Comme je n’habite pas en Allemagne, il est encore plus compliqué pour moi de comprendre ce qui se trame.

              1. Citoyen

                Faut dire, Pierre, que les Teutons subissent depuis pas mal de temps les délires de la pourriture verdâtre, qui détruit tout ce qu’elle touche …, et ça finit par laisser des traces …
                Mais, alors que l’avenir semble compromis, nos voisins Teutons sont peut-être sauvés !… En effet, contre toute attente, la gamine folle avec les tresses, que l’on avait oublié, devient pro-nucléaire ! … Avec sa bénédiction, l’avenir s’éclaircirait ? …
                https:/ /www.lemonde.fr/international/article/2022/10/13/greta-thunberg-bouscule-les-verts-allemands-sur-le-nucleaire_6145619_3210.html

          2. Pythagore

            J’avoue que je suis assez dubitif, et j’ai comme Durru tendance à penser que les patrons allemands ne constituent plus une force d’opposition ou de modération en Allemagne.
            Peut-être les conséquences du Diesel gate, où Merkel est venu au secours de l’industrie automobile pour limiter les dégats. Peut-être aussi la conséquence de plus en plus de subventions secteur de l’énergie et automobile. Quel % du chiffre d’affaire de Siemens dépend de l’état ? Train, éoliennes, transformateurs, turbines à gaz.
            La Deutsche Bank est aussi en mauvaise posture et à besoin d’un soutien politique.
            Autant dire qu’une partie non négligeable de l’industrie allemande est maintenant tributaire des politiques.
            Il fut un temps où l’industrie allemande dictait les normes et utilisait cela comme une arme économique. Malheureusement, ils ont été dépassé par les politiques et l’UE et ont perdu la main.
            Ont-ils envie de la reprendre ? Cela ne me semble pas en prendre le chemin, mais peut-être leur faudra-t-il un peu de tps pour réaliser et réagir.

        3. Berdol

          J’ai vécu mai 1968 en Normandie : Les mecs de la CGT (Dockers et énergie) avaient pris le contrôle de la distribution du carburant à Rouen et Le havre et faisait peser leur férule sur le populo. La révolution, c’est eux qui la maitriseront, les autres révolutionnaires en herbe ne sont pas au niveau de ces fumiers en matière de motivation, de vulgarité totalitaire et d’organisation…Voir de l’intérieur l’organisation hiérarchique et la fermeté des décideurs chez les dockers CGT est assez impressionnant, et même atterrant !

  31. Cerf d

    La stratégie du gouvernemaman semble être le pourrissement.
    Néanmoins, appliquer cette stratégie tout en voulant utiliser le 49.3 pour le budget est suicidaire.
    Si une motion de censure est approuvée et que le poudré décide de dissoudre, les députés l’ayant voté seront en position de force lors du scrutin suivant et leur parti aura montré sa capacité à s’opposer au poudré ce qui pourrait permettre non seulement de conserver les sièges acquis mais en plus d’en gagner d’autre.
    Quand on voit que même le suppléant de Borne vote contre son avis, on peut même espérer que certains députés de la majorité se rendent compte que la seule chance de sauver leur tête en cas de dissolution ce sera de voter la motion de censure.

    1. Higgins

      Notons qu’à Fos-sur-Mer, les valeureux prolétaires, que Marx les ait sous sa divine protection, ont voté la fin de la grève (https:/
      /www.francetvinfo.fr/economie/transports/penurie-de-carburants/direct-penurie-de-carburant-les-grevistes-refusent-l-offre-de-totalenergies-de-debloquer-les-livraisons-pour-entamer-la-negociation-des-salaires_5414533.html) mais d’autres damnés du pétrole ne les suivent pas : “Pénurie de carburant EN DIRECT : La grève reconduite dans les raffineries et dépôts TotalEnergies…” (https:/
      /www.20minutes.fr/economie/4005143-20221013-penurie-carburant-premieres-requisitions-salaries-chez-esso-exxonmobil).

      1. Le Gnôme

        Grève dans les raffineries, grève dans les centrales nucléaires, grève à la SNCF et à la RATP, grève des dockers. La CGT rêve du grand soir. Le vulgum pecus trinque.

  32. glot

    La CGT (bras armé du pouvoir) bloque les raffineries et les dépôts de carburant depuis 2 semaines,en toute impunité, en réclamant des augmentations de salaires de plus de 10%.
    Le franchouillard lambda, se lève à 5 heures du matin pour faire la queue pendant 2 heures devant une station- service et remplir son réservoir avec 20 litres de super98, pour pouvoir aller bosser.
    Mais comme il est maso et en redemande ,il soutient les grévistes de la CGT

    1. Roanna

      N’avez vous jamais remarqué que lorsque la SNCF est en grève (souvent) il y a toujours le journaleux enfoiré qui finit par trouver un(e) pékin(oise) qui soutient les grévistes alors que ça fait 1 heure qu’il attent un hypothétique train.

    2. Nemrod

      Bien sûr que la majorité va être du côté du Gouvernemaman pour réquisitionner les grévistes, le choléra étant moins mortel que la peste.
      Et puis une fois l’essence revenue à 2Euro30 nous vendrons notre bagnole pour payer le plein.
      Au fait on fait comment pour réquisitionner un mec qui veut pas bosser ?
      Sur le papier ça marche, tout marche sur le papier, mais en pratique ?

      1. Roanna

        C’est la question que je me posais aussi.
        On le fait venir menotté entre 2 policiers, du coup on se retrouve avec 3 gus qui ne veulent rien foutre.

      2. Minou

        En 48h les prix viennent de monter de façon étonnante. Mes bagnoles alcooliques, j’ai fait le plein avant hier à 0.785€/l, hier 0.80€/l, aujourd’hui 0.825€/l. C’est certainement un sentiment de hausse de prix.

          1. Aristarkke

            A sept kms de mon domicile, il y a une station BP qui n’a connu aucune rupture de gazole : litre à 2,599€… Heureusement qu’il y a deux Total d’autoroute qui sont actuellement moins chères que celles des grandes surfaces ..

      3. René-Pierre Alié

        Le S.T.O., ça peut marcher. Il y en avait pas mal chez Messerschmidt pendant la 2ème GM. Marchais a dû s’y faire malgré sa grande gueule. Macron va-t-il se déguiser en SS pour impressionner les récalcitrants ?

        1. breizh

          Marchais a été volontairement travailler en Allemagne, dès 1940/41 (bien avant le STO donc), car c’était bien payé…
          Avec cette histoire, les soviétiques le tenaient par les c… .

          1. Aristarkke

            Il devait s’être fait avoir par le pacte germano-soviétique de août 39. Comment faire reproche d’avoir voulu aider des amis?
            Aucun secrétaire du PC n’aurait pu accéder à ce poste sans l’imprimatur du Kremlin. Même pas besoin de lui serrer le kiki. Comme si le PCUS avait éprouvé de l’hésitation pour virer les ceusses qui n’étaient plus en odeur de sainteté pour telle ou telle raison.

      4. Aristarkke

        Le risque est de six mois de taule et de 10.000€ d’amende. Une parade consiste à se faire mettre en arrêt-maladie mais la contrepartie réside dans une expertise médicale d’un médecin SS dont il vaut probablement mieux qu’elle trouve à redire, y compris pour le médecin -prescripteur initial…

    3. Mitch

      Mais comme il est maso et en redemande ,il soutient les grévistes de la CGT

      Peut être qu’entre la peste que représente le poudré et ses clowns et le choléra qu’est la CGT, le franchouillard lambda at-il fait son choix.

  33. Higgins

    La CGT pousse les feux : https:/
    /putsch.media/20221013/actualites/societe/greve-generale-les-chauffeurs-routiers-rejoignent-le-mouvement/

    1. Roanna

      Ce que je pense de tout ça c’est que le gouv est aux manettes.
      Il lui faut un bouc et un cerf.
      Les mis cerfs sera la CGT qui endosse la culpabilité de la pénurie d’énergie crée par le gouv.
      Et voilà c’est pas notre faute si vous êtes dans la m..e c’est la faute aux syndicats (grève dans les raffineries, dans les centrales dans les transports…)
      Il faut qu’en apparence les frères poudrés puissent s’en tirer le cul propre et faire illusion, ça tiendra tant que ça tiendra.

      1. sam player

        Avec tous les satellites pointés sur l’Ukraine, je suppose qu’il est assez facile de connaître l’origine d’un tir de missile non ?

    1. Grosminet

      Faut quand même arrêter de se faire des films à un moment donné. Ce genre de « sorties » c’est de l’ordre de gamins de maternelles. De la com, rien de plus.

      1. durru

        Vu qu’il s’agit des mêmes gamins de maternelle qui sont en charge de la prise de décisions, je ne suis pas certain que ça rassure…

    2. Nemrod

      Et puis l’armée russe attend bien sagement en rase campagne à 500 km de toute zone habitée, bien groupée, de se faire incinérer.
      C’est évident.
      Remarquez les 80 Pour cent de l’opinion publique ciblés ont déjà gobé des bobard bien pires.
      Finalement il a raison.

    1. Nemrod

      C’est à dire que vu sa fonction, on pourrait croire qu’il parle de frappes en retour de la seule force nucléaire de l’UE c’est à dire la France…bon on voit bien que c’est une plaisanterie.
      Mais comme il parle des US, tout le monde devrait bien comprendre ce qu’est vraiment l’UE.
      Nous sommes vassalisés à 100 % et nos dirigeants ne font même plus semblant du contraire.

    1. Chose amusante : la CGT est dans la pogne du gouvernement. Le mouvement gagne en ampleur et on doit se poser la question : la CGT maîtrise-t-elle encore ce qui se passe ?

      1. Higgins

        Pas certain. Bien qu’il est évident que les syndicats, la CGT en premier, soient très sensibles aux recommandations du gouvernement cause subventions, je crois néanmoins que la CGT et la NUPES ont vu une carte à jouer à l’occasion du débat sur le budget. Ils ont donc allumé une mèche et c’est là que la citation de Tardieu (dont MT a écrit une excellente biographie dont je recommande la lecture) prend tout son sel. Les semaines à venir risquent d’être chaudes.

    2. Dr Slump

      L’erreur serait de croire que les aigrefins au pouvoir ne pressentent pas les révoltes et les troubles sociaux qui bouillonnent: ils le savent parfaitement, ils s’y préparent, et prennent des mesures pour les traiter de la façon la plus “démocratique” qui soit, n’en doutez pas. Les troupes de police sont dûment renforcées en nombre et en équipement.

            1. Berdol

              200 ppp flics plus ou moins motives dont 5000 bac et 40000 CRS. Si le bon peuple s’ occupe de motiver la famille desdits poulets, je doute de la fermeté de la répression… c’est bien le peuple qui aime subir, car si la vérité rend libre, sa recherche est douloureuse et inconfortable… et jamais certaine

      1. Higgins

        En nombre, je doute fortement. Les autorités craignent par dessus tout des explosions incontrôlées un peu partout dans le pays. Et les équipements en plus n’y changeront rien.

  34. sam player

    À propos des medicos, un article de Nathalie Military Police sur l’euthanasie où on apprend que :
    « … la profonde négativité associée à l’idée d’euthanasie parmi les personnels soignants ou bénévoles des services de soins palliatifs (voir document ci-dessous). À tel point que plus des 2/3 d’entre eux envisageraient de faire jouer leur clause de conscience (35 %) ou de quitter leur poste actuel (34 %) si une évolution vers l’euthanasie administrée par un soignant devait effectivement se produire. »

    O p’tain 2/3 des soignants… leur éthique ne les a pas vraiment bousculés pour le vaccin, ça confirme, double standard…

    Une question : comment ceux qui vont quitter leur poste vont faire manger leurs petinenfants, bah oui ils vont être à la rue arghhh

    Je me marre…