UMP : Mobilisez un perdant !

Xavier Bertrand, l’aimable vendeur d’assurances (notamment celle qu’on va s’en prendre plein la tête), bombardé patron de l’UMP, a trouvé une idée géniale pour inciter les gens à veauter : un message vidéo personnalisé.

Xav' Le Grave

En allant sur le petit site ici (ne cliquez pas, c’est honteux), on peut fabriquer une vidéo « personnalisée », qui permet de foutre une honte terrible à l’auteur d’une telle campagne et faire glousser tous les autres.

J’ai essayé. On peut (je suppose) voir le résultat  ici .

Mobiliser Olivier

Plus sérieusement, je me demande si, sincèrement, ils espèrent attirer le mouton-électeur avec une telle « campagne »… Moi, je serai votant, eh bien je prendrai ça mal.

Heureusement, je m’abstiens.

Le Père Noël ne passera pas par moi.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires10

  1. Théo31

    Z’ont aucune honte, surtout après la branlée qu’ils ont prise dimanche dernier. C’est Bernie qui a raison.

      1. J’ai vérifié et je soupçonne que l’UMP vérifie bien que le « concept » n’est pas vilainement détourné par de méchant ultranéocapitalistes à tendance libérale vraie. En gros, sur l’URL http://www.lemouvementpopulaire.fr/mobiliserunami/ , on peut personnaliser la vidéo. En entrant subtilement le prénom Olivier et le nom Besancenot, pif paf pouf, on obtient un effet boeuf 🙂 … N’en reste pas moins que cette méthode de campagne est toute ultranéopourrite.

  2. Démocrate

    Dans la dernière ligne droite avant le second tour, le parti majoritaire n’hésite pas à mobiliser les abstentionnistes en les appelant directement à leur domicile. Une technique jugée efficace et peu coûteuse, mais qui ne plaît pas à la Cnil.

    «Bonjour, c’est Thierry Mariani ! Si vous voulez écouter mon message, tapez 1 !» Voilà en substance ce qu’on pu entendre un million d’habitants de Provence-Alpes-Côte d’Azur en décrochant leur téléphone cette semaine. A l’autre bout du fil, la tête de liste UMP pour les régionales n’est pas là. L’interlocuteur est en réalité un automate qui diffuse un message préenregistré d’une minute, pour lequel le député a prêté sa voix. Et à chaque département sa voix : à Nice, c’est celle de Christian Estrosi qui retentit. A Toulon, celle d’Hubert Falco. Quatre autres têtes de listes UMP ont opté pour cette technique de démarchage téléphonique : Valérie Pécresse en Ile-de-France, Bruno Le Maire en Haute-Normandie, Christophe Béchu dans les Pays de la Loire et Jean-Luc Warsmann en Champagne-Ardennes. Dans les autres partis, seul Jean Lassalle, tête de liste MoDem en Aquitaine, a eu recours à cette technique.

    L’objectif est clair : mobiliser les abstentionnistes. Dans tous les messages, les candidats rappellent les grands points de leur programme et appellent les électeurs à se rendre aux urnes. «On veut donner aux gens l’envie d’adhérer aux idées de notre candidat», explique Jean-Claude Wetzler, qui gère la campagne de Bruno Le Maire. Il précise que l’expérience est «plutôt bien ressentie par les personnes ciblées», tout en avouant que «certaines le prennent moins bien».

    http://www.lefigaro.fr/elections-regionales-2010/2010/03/18/01034-20100318ARTFIG00762-l-ump-decroche-son-telephone-pour-seduire-les-electeurs-.php

    Bientôt plus aucune tranquillité, ils seront prêt à tout pour avoir leur place.

Les commentaires sont fermés.