La France trottine derrière la Grèce et le Portugal

Pendant que les bourses encaissent plus ou moins bien les problèmes aériens, grecs et, dernièrement, ceux de Goldman Sachs, la crise continue gentiment son évolution, discrète et persévérante, en remontant par le Portugal, l’Espagne pour aboutir, prochainement, en France …

Je vous encourage à jeter un œil sur l’article suivant (en anglais).

Je me contenterai d’en traduire (assez approximativement) quelques uns des passages, à la fois éclairant et lucide.

Les courtiers en CDS eurent d’excellentes prémonitions lorsqu’ils eurent la présence d’esprit de gober des paquets de CDS sur Dubaï et la Grèce bien avant que tout le monde réalise le caca dans lequel barbotaient ces pays. […] A présent, la Grèce peut dormir tranquille : selon les dernières données DTCC/CDS (semaine du 09/04), les opérations sur CDS ont déserté ce pays. Les courtiers en CDS sont maintenant en train de reporter leur attention sur l’un des pays qui est pour le moment resté sous le radar de [ndh16 : presque] tout le monde, et qui a pourtant une exposition aux risques des pays du Sud de l’Europe plus forte même que l’Allemagne : la France, pour 781 milliards de dollars.

Les phrases qui viennent ensuite sont … tout à fait rassurantes :

Si la Grèce devait être le premier domino des PIIGS à tomber, la France implosera. Et c’est précisément ce sur quoi les traders sont en train de parier actuellement, jouant sur les niveaux absurdement serrés des CDS Français.

Tout va bien.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires28

  1. Flak

    je propose aux syndicaliste CGT de faire quelque chose contre cela.
    ahah.
    vous faites moins les malins maintenant…

  2. Mr T

    Ouin ouin, les spéculateurs parient maintenant sur la faillite de la Fraônce, ils ne reculent devant rien pour nous imposer leur idéologie ultra-libérale mondialiste nauséabonde et démanteler nos zacquis-sociaux ! Ozarmes kamarades !

  3. Silent bob

    Ouai les messants traders de la finance des states, ce sont des enfoirés. A cause d’eux le magnifique modèle social que le monde entier nous envie va bientôt devenir le système social que tout le monde veut fuir!

      1. Toni

        Il faut peut être passer par la case faillite et que nos syndicats marxistes se ramassent le mur de la réalité en pleine figure.
        Je me demande comment ils réagiront ensuite … C’est bien cela qui m’nquiète.

        1. Toni

          Flak a écrit : « oh c’est simple, ils vont essayer des choses, et puis ils vont avoir des problemes. »
          Vous avertissez dans un autre article de h16 que ces mêmes marxistes risquent d’attaquer nos proches simplement parce que ce sont des bourgeois … C’est bien cela qui m’inquiète et ce d’autant plus que je ne suis ni soldat, ni policier ni officier de sécurité.
          Et quand ils commettent leurs exactions, ils sont très alcoolisés.

    1. Laglute

      Nos zentils marxistes diront que c’est la fôte au grand Kapital et prendront le pouvoir.

      Ah non, en fait, c’est déjà fait, Sarko est président, zut !!!

  4. Silent bob

    Si les traders commencent à attaquer c’est qu’il y a des raisons. Les CDS sont des paris sur le futur. Mon avis est le suivant:
    Plusieurs banques et donc plusieurs équipes de supers bons ont pensé et décidé qu’il y avait des chances crédibles de faire un max de pognon avec le fait que la France puisse faire défaut.
    Parce que je fais confiance à des mecs qui sont payés pour engendrer du fric grâce à des bonus indexés sur les bénéfices qu’ils vont générer. je ne fais pas confiance à une horde de fonctionnaires sans intéressement et dont le seul objectif dans la vie est d’atteindre la retraite tranquilou-pépère.

    Ces mecs qui ont le couteau entre les dents (les fonctionnaires ayant uniquement des bouts de sandwich de midi entre les dents) pourront se faire un bonus, si l’opération fonctionne, qui les propulsera à la retraite direct à l’âge de mmmm pas bien vieux.

    L’exposition des banques françaises à la dette des portugais et espagnols va mal tourner, l’état ne pourra sauver le soldat bancaire français, à moins de ponctionner tous les biens et tout et tout (il en prennent déjà 50% alors pourquoi pas 100%).

    Imaginez le gars qui a toujours eu son compte à la HSBC ou autre, il va faire une de ces gueules quand il va voir qu’on lui prend toute sa thune pour renflouer des banques avec lesquelles il n’a jamais eu de lien et qui n’ont rien à voir avec l’état!

    Si l’espagne ou le portugal rentre en état grecque, pouf bye bye.

      1. Silent bob

        le problème c’est que l’évaluation du temps est compliquée. En effet, l’état français a pas mal de moyens de moyenner si je puis dire. Ils peuvent réduire le nombre de fonctionnaires, réduire les dépenses facilement tellement il y en a qui sont délirantes.
        Le problème: Quand ils s’attaqueront aux services publics, qu’ils devront les sacrifier pour subsister. Il ne faut pas oublier, les politiques sont la pour sauvegarder le système que leurs ainés ont créé afin de gagner un max de pognon et d’avoir un max de power!

        Si les espagnols font défaut, ce ne sera pas la Grèce, ce sera pire. Les banques françaises ont une exposition importante au risque crédit des PIIGS, donc l’état français devra les sauver sous peine de se retrouver avec un tas d’épargnants sans le sous.

        Si la France voit sa dette réévaluée, bin elle sera dans la merde car faire face à des taux plus élevés sera très compliqué. Il faudra soit emprunter davantage pour payer la dette soir taxer davantage des revenus moyens déjà à l’agonie.

        Tout dépend de nos amis les portugais et espagnols. Ils font défaut, on fait défaut à moins de ponctionner la population entière à 100% pendant X temps. Si les français doivent diminuer leurs dépenses étatiques et privatiser à fond, ce sera la guerre civile. Imaginons que les fonctionnaires n’en soient plus, que tout ce qui dépend de l’état ne soit plus viable (une majeure partie des entreprises) ce serait l’anarchie! L’état est tellement au coeur même de notre système que s’il doit fermer les valves, c’est terminé tout s’arrête. Ce scénario est possible, les traders se basent sur le fait que les banques françaises ont une exposition énorme aux pays en voie de défaut et que si ces mêmes pays font défaut, la France fera défaut. La probabilité pour que les états du sud de l’europe fassent défaut est grande donc il en est de même pour la France.

        Le seul moyen est d’appliquer des choses libérales: moins d’état. Inacceptable pour beaucoup de français qui sont dépendants de l’état: Rmistes, allocations en tout genre, etc… Si l’état sucre tout ça, ces gens iront défendre leur bisfstuck (nederlands) dans les rues. Les fonctionnaires n’en seront plus et ce sera le bordel total, cela pourrait arriver rapidement si nos amis du Sud font défaut. Sauver la Grèce est une chose, sauver l’Espagne en est une autre.

        Tout peut aller très vite, comme en Grèce, pour qui le pire reste à venir (ils vont encore dans les cafés, le jour où ils n’y vont plus cela voudra dire que c’est la fin)

        1. Toni

          Silent bob a écrit : »Si les français doivent diminuer leurs dépenses étatiques et privatiser à fond, ce sera la guerre civile. Imaginons que les fonctionnaires n’en soient plus, que tout ce qui dépend de l’état ne soit plus viable (une majeure partie des entreprises) ce serait l’anarchie! »

          C’est ce qui va arriver si ces syndicats marxistes continuent à faire grève sans arrêts (SNCF, SNCM, contrôle aérien). Il ne faudra pas venir pleurer ce jour là, ça sera trop tard. L’explosion sociale se produira et elle ne dispensera personne en France de payer l’addition.

        2. diagnostic immobilier obligatoire

          Tu oublies juste une chose dans ton raisonnement qui me semble pourtant excellent, c’est que la France à les moyens de lancer de grand emprunt sur sa population qui dispose d’un taux d’épargne énorme, elle peut sortir de l’euro ou emprunter via des canaux plus ou moins obscurs.

          1. Non, la France n’a pas ce moyen là. Deux raisons : il faut avoir confiance pour prêter à l’Etat, et il faut que ceux qui produisent des richesses restent et touchent quelque chose pour ce prêt.

            Tout repose sur la confiance. Pas de bras, pas de chocolat ; plus de confiance, plus d’argent.

  5. Monoi

    La Grece n’est probablement pas encore sortie de l’auberge…

    « Bundesbank chief Weber warned lawmakers that Greece may need up to EUR80bn to avoid default, ie much more than the EUR30bn pledged so far. »(WSJ)

  6. Beebop

    Le système social français est endetté mais solide. Il est porté par la voix du peuple et ce n’est pas une armée de traders boutonneux imbibée de leur fric puant qui va changer ça.

    Ouarf ouarf ouarf lol et roflmao comme on dit. Toi, question humour, tu dépotes bien.

    Quitte à faire des paris, je ne mise pas lourd sur le devenir de ce capitalisme dégénéré, dirigé par une poignée de prédateurs dont on coupera les mains si nécessaire(méthode infaillible pour les neutraliser).

    Et puis, c’est bien connu, cette méthode a déjà marché de nombreuses fois dans le passé … pour couler des pays entier.

    La France a versé beaucoup de sang pour communiquer au monde quelques valeurs humaines fondamentales, n’oubliez jamais ça car elle pourrait recommencer.

    Je ne doute pas une seule seconde que la Fraônce que vous fantasmez a fait tout ça. Dans la réalité réelle de l’histoire pas fantasmée, évidemment, c’est très différent.

    Le trader, c’est l’exact invers : opportuniste, exécutant, à la limite de l’escroquerie, sans scrupule. Alors à votre avis : qui aura le dernier mot ?

    Et vous semblez parler en connaissant bien votre sujet. C’est consternant ! (mais drôle)

    Quant au « couteux » fonctionnaire, il assure l’éducation de vos enfants, la construction de vos routes, le respect de la loi, il protège vos vieux aussi. Mais il ne vous inventera pas un énième modèle d’ipod, ça c’est sur.

    Allons, il inventera un moyen de le taxer, un autre pour subventionner son contenu, et un dernier pour indemniser ses ex-producteurs mis au chômage par les taxes et les subventions. Moi, je dis, c’est de l’or en barre, ces inventions là !

    Et le syndicaliste soit-disant « marxiste », dans le contexte actuel, il se contente de préserver un minimum la dignité du travailleur.
    Oh que oui, en lui pétant la gueule s’il respire trop fort ! Et pour ce qui est de la dignité machin bidule, il faudrait peut-être qu’il en ait déjà vu un, de travailleur, hein. Et c’est pas à la SNCF que les syndicalistes en croisent.

    Certains ont des valeurs en têtes, d’autres ont des Valeurs… Chacun choisit son camp.

    Et d’autres ont des valeurs et pas de tête. Bah. On fait des miracles en transplantations actuellement. Avec un cerveau de petit goret – pas cher, immun-compatible -, vous augmenterez déjà considérablement votre horizon.

    1. daredevil2007

      Vous n’avez au moins pas peur du ridicule… c’est vrai qu’il ne tue pas… pas encore ;))

      1. El Gringo

        Cher Monsieur Beebop, je vous recommande vivement de chercher « dékoulakisation » sur votre moteur de recherche favori. Vous verrez que vos excellentes idées ont déjà été mises en pratique avec grand succés dans le passé.

        1. Beebop

          Travailleurs, travailleuses

          L’impérialisme économique global

          vous spolie !

          nous agresse un peu plus à chaque actualité

          Moi, ça va, il ne m’a pas agressé. Mais l’aut’jour, je l’ai vu qui rôdait près des quais du métro, j’ai un peu flippé, je dois dire.

          et vous considérez la médiocre action publique comme le grand danger de la planète… Vos ray-ban vous servent-elles d’oeillères,

          Tout à fait. Depuis que je dors avec, je rêve en N&B. En fait, ces raybans sont de véritables moufles qui m’empêchent de mettre le doigt sur des opinions politiques que le pied de l’Homme n’a jamais foulé.

          n’avez vous aucune vision géo-politique pour incriminer bêtement la chose publique comme vous le faites ? Vos allusions pavloviennes au communisme stalinien (alors que je vous parle de la Révolution Française)

          … avec des expressions qui ne jureraient pas dans la bouche d’Arlette ou d’Olivier, s’pas. Ou plutôt Gustave Labarbe, le maire de Champignac, tiens.

          est signifiante de votre regard étriquée le monde. Tout comme vos gloussements de claviers lorsque j’évoque des valeurs nationales fortes qui sont la fondement même de notre richesse vieillissante.

          Ce ne sont plus des gloussements, là. Et je dois dire que je vous encourage à continuer. Le rire valant un steak, je fais des repas gratuit, à ce tarif !

          Je vous laisse à vos aigreurs de petits étudiants endimanchés qui se focalisent sur le bout de leur nez. Au moins ça vous neutralise.

          Oh, je n’avais pas besoin de ça. Depuis que j’ai mes raybans, je n’y vois de toute façon plus rien. Alors le bout de mon nez, vous n’y pensez même pas !

  7. D.E man

    Bonsoir, dans l’hypothese ou l’Espagne ou bien la Gréce ferait défaut sur leurs dettes, combien de temps aprés la France le ferait-elle? et aussi :

    – Qui serait (en France) la première personne à le savoir?

    – Qui va devoir l’annoncé aux français?

    1. La première personne à le savoir, ce serait probablement le patron de l’Agence France Trésor, mais il y aura des signes avant-coureurs (allongement des délais de paiement de l’état à ses fournisseurs privés, décalages de tréso dans les versements de salaires et de pensions, oubli de paquets de factures – en fait, tous les signes que nous voyons actuellement de façon sporadique, mais concentrés en quelques jours).

      Et pour ce qui est de l’annoncer, ce serait fait « par la bande », par défaut : interdiction de venir réclamer plus de X euros aux guichets ou dans les distributeurs (pour éviter le bank run), mines compassées des politiciens, à commencer par Sarko, quand il s’agit de distribuer de l’argent, diminution brutale des largesses de l’état, etc…

      Mais on peut imaginer plein d’autres choses. L’histoire ne repasse pas les plats et la vie est très inventive, en réalité…

Les commentaires sont fermés.