Une nouvelle journée mondiale !

C’est une fête permanente en République du Bisounoursland. Comme tout le monde doit aimer son prochain, et que celui-ci est tout divers et multiple de tous les côtés, on multipliera donc, à l’instar des fêtes de Saints jadis, les journées mondiales consacrées à de bruyantes démonstration de cet amour humide et citoyen. Mais il y a cependant des thèmes toujours oubliés…

Quand on consulte la liste des journées mondiales (car une telle liste existe et est… stupéfiante), on constate que moult thèmes sont abordés, que force tendances sont représentées, sauf, bien sûr, les plus extrêmes, et c’est bien normal : une journée internationale du joli meurtre crapuleux serait, on en conviendra, une idée d’assez mauvais goût.

Cependant, si l’on écarte ces extrêmes ridicules, on peut être quelque peu surpris de découvrir que n’existent aucune journée de sensibilisation à des réalités pourtant essentielles. Ainsi, bien qu’on ait droit à une journée mondiale de la mémoire de l’Holocauste, on n’en a pas pour la mémoire de l’Holodomor.

Dans un autre registre, on a bien une sympathique journée mondiale de la forêt, mais bizarrement, aucune journée mondiale des plantes de balcon. C’est quelque peu discriminatoire pour les azalées en pot, non ?

Evidemment, il n’y a pas de Journée Mondiale de la Promotion du Keynésianisme, puisqu’en pratique, c’est un peu ça tous les jours actuellement.

Symétriquement et toutes blagues à part, il n’y a absolument aucune journée mondiale du capitalisme. Or, quand on voit que chaque pays qui en est privé est dans la misère la plus noire, et que dès qu’on laisse les habitants libres de choisir entre le communisme et le libéralisme, ils choisissent, de facto, plutôt le second que le premier, on peut se demander pourquoi on donne autant de place à certaines journées (Journée sans viande, par exemple, Journée Mondiale de la Santé Bucco-Dentaire, etc…) et aucune à ce qui a, très concrètement, sorti de la misère un nombre tous les jours plus grand d’humains…

Journées Européennes du Capitalisme

Oh, je sais que certains, socialistes refoulés qui me lisent (en cachette, hein) tous les jours, vont se dire sous cape que ces propositions sont Tabsolument Skandaleuses, que ce serait Thonteux de jeter ainsi à la face du monde (social-démocrate) de Bisounoursland des slogans aussi provocants, incitant les gens à faire des affaires (plutôt que se cogner dessus, par exemple)…

Journée Mondiale du Libéralisme

Mais après tout, quelle différence y a-t-il entre la propagande pro-réchauffisme, pro-sociale-démocratie qu’entretiennent à grand frais les organisations gouvernementales ou non, et les propositions ci-dessus ?

Pourquoi les philosophies qui ont permis l’avènement de tant de progrès pour l’humanité n’auraient pas le droit, entre les Forêts et les Fromages, à leur journée mondiale ?

De la même façon, il est étonnant de ne constater aucunes Journées Mondiales de la Chimie ou de la Physique Nucléaire qui seraient officiellement soutenues par les Nations-Unies ou l’Union Européenne. Pourtant, la première aura permis d’apporter tant de bienfaits qu’il ne serait que justice de lui rendre hommage. Quant à la seconde, la plupart des électrons qui vous permettent de lire ce billet et pour moi de le produire ont été agités, au départ, par des engins issus directement de cette physique qui n’est parée que de vices là où on en dispose à volonté, et que tant de populations souhaiteraient avoir pour bénéficier des considérables améliorations qu’elle apporterait.

Ce deux poids / deux mesures montre, par contraste, la vraie raison de beaucoup de ces Journées Mondiales : faire passer des messages essentiellement politiques dans le domaine de l’action citoyenne désintéressée, alors qu’ils sont tout, sauf. La promotion de la sociale-démocratie, du collectivisme douillet pro-action de groupe et anti-individualisme ne peuvent absolument pas  favoriser l’émergence d’un discours qui est, en pratique, aux antipodes de celui qu’on paye chèrement de nos impôts ; eh oui, les thuriféraires de l’état ne vont pas se tirer une balle dans le pied et prôner … moins d’état et plus de responsabilité individuelle.

J'accepte les Bitcoins !

1Hj5woxKNGiRc9yU7HQ2j5CVjQkzM1Z726

Vous aussi, foutez Draghi et Yellen dehors, terrorisez l’État et les banques centrales en utilisant Bitcoin, en le promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !

Commentaires16

  1. Flo

    Le comble du comble est que le dernier homme politique significatif qui ait osé le « Enrichissez-vous! » fut Deng Xia Ping il me semble.
    Remarquez chez nous j’ai désespérémment cherché dans les propos des uns et des autres pourquoi « lorible » réforme des retraites du gvt était « injuste et innefficace » comme on l’entend sur toutes les ondes et qu’on le lit dans tous les journaux.
    Je n’ai entendu AUCUN argument d’ordre général mais uniquement des revendications particulières plus ou moins fondées et crédibles selon le talent oratoire du déclameur.
    Pire, en toute logique, si on les fait raisonner un peu ils en arrivent à proner finalement une retraite à la carte!
    En revanche Hervé Novelli, censé représenter « l’aile libérale » au gvt (étant donné son poids politique ça en dit long sur caractère ultra libéral de celui-ci), a été interviewé 10 min sur Europe 1 il y a deux jours et poussé par les deux acharnés de journalistes il a passé 8 min a expliqué qu’il fallait absolument appliquer la réforme pour sauver le sacro-saint système par répartition.
    Il est vrai qu’à chaque fois qu’il a volut commencer une phrase par « vous savez le libéralisme n’est pas la caricature qu’on nous décrit mais… » il a systématiquement été coupé par les deux zozos.

  2. Ze Dude

    A vérifier, mais il me semble qu’il y a un comité de fonctionnaires onusiens en charge de dresser la liste annuelle de ces commémorations, fonctionnaires avec émoluments et immunité diplomatique.
    Il y aura bientôt plus de commémorations que de jours dans l’année. Il faudra créer une journée de réflexion sur l’allongement de la durée de l’année!

  3. etienne wyler

    Grâce au libéralisme, nous savons très bien aujourd’hui comment enrichir les peuples tout en assurant la paix, malheureusement nous ne savons toujours pas comment soigner l’aveuglement et le crétinisme dominants.

  4. stilicon

    Archi-bravo h16. Mais est-on obligé d’attendre que les voyous des organisation étatistes nous dictent leurs journées à programme ? Pourquoi ne pas prendre les devants et célébrer nous-mêmes nos propres journées ? C’est parce que nous sommes passifs et incapable de défendre notre liberté qu’ils font de nous ce qu’ils veulent. Et comme vous mentionnez les Saints d’autrefois, je propose de fêter les Saints patrons de la liberté d’aujourd’hui. On pourrait fêter l’anniversaire de la naissance de Frédéric Bastiat fin juin, celle d’Ayn Rand en février et puis celle de Murray je sais plus quand, et pis y a aussi Ludwig. Et pis il faudrait que cela se voit, que cela soit l’occasion de réjouissances publiques bien visibles afin d’embêter tous les amateurs frustrés de camps, stalag, laogai et autres lieux de célébrations des vrais valeurs collectivistes. Et pis pendant qu’on y est on pourrait aussi du coup fêter la chute de l’Union Soviétique, ce monument du Socialisme Contemporain, mais là en même temps, avec la naissance de l’Union Soviétique 2.0, pardon de l’Union Européenne, on ne sait plus trop où on en est …

    1. Laetitia

      Bonne idée :) Du coup les paris sont ouverts pour savoir combien de ces manifestations seront interdites par l’administration au nom de la garantie de l’ordre public (enfin…de la sensibilité de nos petits bolchos de concitoyens)….

  5. Winston (l’autre)

    Une « journée mondiale en souvenir des millions de victimes du communisme » ne serait pas de trop dans cette liste ahurissante.
    Je propose de la placer le 25 octobre ou le 4 juillet qui sont libres et quelque peu symboliques.

    1. stilicon

      Une action très ciblée est plus facilement compréhensible, d’accord. Mais pourquoi pas taper plus large et parler des Victimes du Socialisme au sens large, en y incluant toutes ses variantes – nationale-socialistes allemand du siècle dernier par exemple, mais aussi social-démocrates (la variante du Bisounoursland fin de siècle si chère à h16), et bientôt la variante éco-fasciste qui prend de l’ampleur ces deniers temps ? Le Socialisme au sens large – on pourrait se hazarder à dire le Collectivisme contemporain – a fait bien plus de morts encore.

  6. Théo31

    Il y aurait moyen de faire une journée tous les jours qui passent sur le thème « L’Etat et ses séides fonctionnarisés et syndicaux vous enc****** pour votre bien avec… », chaque Français pouvant mettre ce qu’il veut dans une liste sans fin de sodomies étatistes.

  7. Stéphane

    On pourrait fêter la journée de libération fiscale. Le problème c’est que la date est différente dans chaque pays, même si elle a uniformément tendance à se déplacer vers Noël…

Laisser une réponse

(obligatoire)
(facultatif)