Enjoy Roissy By Snow

Grâce à de pertinents sondages et enquêtes d’opinions, on avait appris, en août dernier, que Roissy se classait sans peine parmi les aéroports internationaux les plus pourris et que les fumets de caca qui y règnent parfois étaient en réalité destinés à en faire fuir la clientèle, le parti pris par ADP étant de tout faire pour éviter que les gens dorment par terre ou sur les sièges de l’aéroport. Avec les péripéties atmosphériques de décembre, on a découvert une autre facette de cet aéroport : ce qui est désorganisé à l’intérieur se voit très bien à l’extérieur…

Décembre 2010 : surprise et consternation, il neige à qui mieux-mieux.

Alors que les stratèges occidentaux ont misé gros sur un réchauffement climatique qui n’en finit pas de ne pas arriver, nonobstant les précédents hivers rigoureux, il a été choisi de se la jouer piano sur les mesures à mettre en oeuvre en cas de problèmes atmosphériques.

La répétition en début d’année, avec le volcan Truc, n’a apparemment pas tout à fait été utile : à l’époque, la pagaille avait rapidement gagné les aéroports et des grappes de voyageurs hagards erraient de salles bondées en terminaux remplis. On se souviendra d’ailleurs qu’en France, pour faire bonne mesure, on avait ajouté les arrêts de travail d’une certaine catégorie de profiteurs de la SNCF aux problèmes inopinés et pas syndicaux des transports aériens.

Bref : volcan ou neige, c’est la panique et surtout, le manque total d’organisation et d’information vis-à-vis des passagers. Les compagnies, pour certaines, tentent de loger le voyageur. Pour d’autres, l’abandonnent à son funeste sort. Et les enquêtes diligentées par les différents services « compétents » du gouvernement pour tenter d’y voir plus clair aboutissent à la conclusion … que tout est vérolé à la base.

Oh, ce n’est pas dit comme ça, bien sûr. On trouve des moyens plus diplomatiques d’enrober la triste vérité. Mais la conclusion reste la même : les problèmes neigeux furent largement sous-évalués, et le manque de glycol (destiné à dégivrer les coucous) n’a été constaté que bien trop tard. Quant à la gestion des voyageurs, elle fut proprement calamiteuse, oscillant entre le zéro absolu du Démerdez-Vous et le minimum humain lorsque la grogne a trop monté.

Il faut dire aussi que suite à un accident sur les aires de dégivrages, le rendement des équipes a été divisé par deux, surtout parce qu’ils ont « exercé leur droit de retrait » (ils ont fait grève). Oh. Zut.

Il faut ajouter aussi que, suite à la grève d’une certaine catégorie de personnel de la principale usine de production de glycol à Fos-Sur-Mer, la pénurie s’est rapidement faite sentir en France. Et flûte.

L’addition de toute cette pagaille, et si on ne tient même pas compte des dommages collatéraux aux bestiaux passagers concernés, montera semble-t-il plus haut que celle du volcan. Eh oui : un événement impromptu et totalement imprévisible comme un volcan qui entre en éruption revient finalement moins cher que deux chutes de neige en décembre. La qualité générale des services publics, et la réponse des services de l’état à ce genre de défi laissent pantois.

Hôtesse de l'air, pas facile à Roissy !

Roissy n’a donc pas failli à sa réputation de médiocrité.

Cependant, les performances minables de l’aéroport ont un avantage indéniable : elles permettent de conserver un impact plus faible sur la vie privée (voire intime) des clients / passagers qui passent dans son administration.

Il apparaît en effet que Roissy est un aéroport Gun-Friendly qui permet à ceux qui le souhaitent vraiment de voyager armés. Evidemment, la puissance d’analyse des « journalistes » qui rapportent l’affaire ici ou permet de trouver tout de suite la raison de la faiblesse des contrôles : c’est tenu par des sociétés privés.

Et le privé, c’est Le Mal Qui Fait Tout De Travers, tout le monde sait ça. Méchant privé, vilain capitalisme. Que ces mêmes sociétés soient normées et agréées par des organismes d’état, que les règles et dispositions en vigueur soient définies par l’état ne change rien, bien sûr. Et quand au track-record du service public, tant en matière de sécurité qu’en matière aérienne, il permet d’affirmer avec conviction et sans hésitation aucune que ce serait mieux si c’était l’état qui s’en occupait.

Pas de doute : la soviétie française a frappé Roissy de plein fouet.

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires23

  1. boutros

    Orly, pour ne pas être en reste, est plus petit mais tout aussi bordélique. Je n’ai toujours pas récupéré ma valise (dossier de 20 pages), Air Fraonce ne répond pas, trouver à qui s’adresser tient du cassage de tête de toute manière voué à l’échec. Il y en a qui pourront se servir même les jours de grève.

  2. Karizoc

    Merci pour vos deux derniers paragraphes sur l’ahaffaire du revolver dans l’avion. C’est vraiment ce que j’ai ressenti en écoutant jeudi soir ce reportage des journaleux communistes.

    1. Flak

      pas revolver, pistolet, c’est pas pareil.

      S’ils l’ont demonte, il restait la partie avec la poignee et la detente, impossible a ne pas voir au pseudo-rayon X du tapis roulant.

      Je ne connais AUCUN aeroport US ou Canada dans lequel on aurait la moindre chance de passer un tel gyrophare en cabine, meme les jouets se font stopper.

      Si on obseve l’avalanche de greves, d’incompetence et de connerie a l’etat brut en presence dans les aeroports francais, il est clair que c’est moins le contraste prive-public que le legendaire jem’enfoutisme francais additionne a de l’incompetence apprise qui sont responsables. A Roissy les agents de securite prives sont entoures (encercles ?) par des glandeurs et autres foutriquets public qui donnent l’exemple a l’annee longue.

      De meme qu’il n’y a plus de debat politique au dela de la trisomie dans ce pays ou ABSOLUMENT tous les partis sont socialistes, il n’y a plus de debat prive-public dans cette population active ou ABSOLUMENT tout le monde est employe par des compagnies proto-publiques ou la mode est de chialer tout le temps, detester son travail et faire de la merde, offerte dans une ambiance pourrie par un staff de connards.

      1. Attention cependant : en réalité, il y a des boîtes privées en France, où les gens bossent sans râler et font du travail de qualité. Mais elles sont toutes suffisamment petites pour passer sous le radar. Ou, alternativement, vont fermer.

    2. Stéphane

      D’une certaine façon, les journalistes communistes ont raison: si les agents de sécurité étaient des employés de l’Etat au lieu d’être des employés de sociétés privées (même sous contrat avec l’Etat) il n’y aurais JAMAIS eu ce scandaleux passage de pistolet – Parce que les journalistes n’auraient jamais monté une « enquête » pareille.

      Un journaliste qui critique des collègues fonctionnaires, j’ai jamais vu.

  3. Kelevra

    en parlant de ce fameux reportage sur france 2, moi tout ce que j ai remarque est que tous les soit disant stagiaires n etaient que des CPF ainsi que le prof, et qu avant de faire ce boulot deja eut il fallu qu ils apprennent a lire…. et que l etat defaillant ne faisait pas lui meme passer l examem, ni de controles. pour 1500€ le stage vous avez le diplome fourni par la boite de formation. cherchez l erreur.

  4. Franck Boizard

    Sur ce genre de sujet, j’atteins la zenitude : peu importe le discours plus socialiste que jamais, l’Etat-qui-se-mêle-de-tout est en train de crever la bouche ouverte par manque d’argent.

    Evidemment, ça serait mieux de tenir des discours qui tiennent compte de la réalité, je crois même qu’on appelle cela l’intelligence. Mais, comme disait De Gaulle à propos des militaires, le microcosme politico-médiatico-journalistique sous-estime tellement le pouvoir de l’intelligence qu’il néglige de s’en servir.

    Mais, ça ne changera rien au résultat final.

  5. Théo31

    « Et le privé, c’est Le Mal Qui Fait Tout De Travers »

    Faudrait aussi évoquer la question des appels d’offres : ce sont les aéroports qui poussent les prestataires à baisser au maximum leurs prix pour obtenir les marchés.

    Pour le pistolet, pas surpris. Un de mes copains a trouvé un énorme couteau de cuisine dans les sanitaires de la zone d’embarquement.

  6. channy

    quelques précisions utiles:
    Déja en 2009 Roissy fut élu aéroport le plus unfriendly du monde..sur BFM radio un responsable de ADP déclarait a ce sujet..je m en fou de ce sondage car il provient de backpackers , ils ne consomment rien du tout et ne rapportent rien a l’aéroport…donc si ils ne viennent pas a Roissy c est pas grave( tant qu a faire qu ils ne viennent a paris aussi..ils ne servent à rien)
    Tout est dit…pourtant c est bizarre mais des aéroport aussi bon que changi a Singapour ou KLia en Malaisie classés parmis les 10 meilleurs du monde ne négligent aucun passager.
    A propos du glycol et des salauds de grévistes de l usine de fos sur mer…il faut se rappeler que l aéroport de Roissy n ‘était pas un client de cette usine contrairement à ce qu’affirmait un de nos cher ministre qui après cette révélation est revenu à la télé en sortant « les avirons » pour nous expliquer peniblement que l usine de fos sur mer produisait un des composant du glycol utilisé par le fournisseur attitré de Roissy en glycol( bon il a foiré le coup c est à cause des paresseux qui font grève brave gens..on essaye de faire que ce pays marche mais les grévistes bloquent tout..si on abolissait le droit de grève tout cela n arriverait brave gens)
    pour le pistolet c est arrivé aux usa(voir le blog de jovanovic) ou le type l a carrément passé en entier dans son bagage a main…les types était tellement obsédés par les fouilles au corps qu ils avaient oublié de vérifier le bagage a main…mais bon les journalistes devraient tenter de passer avec des cutters un flingue pour détourner un avion c est ringard et n impressionne plus personne

    1. Pour le glycol, je n’ai jamais écrit que l’usine de Fos produisait pour Roissy, mais que la grève avait entraîné une importante pénurie, ce qui est le cas.

      1. philippepsy

        C’est rigolo que tu parles de Roissy, j’avais fait plusieurs articles à ce sujet. C’est vrai qu’en y atterrissant j’ai immédiatement déprimé, il m’aurait fallu une perfusion de Prozac.

        Je crois que le pire, ce sont les types de la PAF avachis dans leurs guérites avec leurs chemises douteuses, ça met tout de suite dans l’ambiance.

  7. Nord

    Je veux pas jouer les rabat-joie, mais à Londres-Heathrow c’était également un bordel indéfinissable, et le gestionnaire de l’aéroport (la BAA plc) est privatisée depuis les années 1990 … Sans minimiser l’inénarrable bourde franchouillarde, la raison du chaos est plutôt que les grands aéroports sont tellement à flux tendus que leur marge de manoeuvre (en gros: le delta entre la capacité dont ils disposent et ce qui est possible de faire compte-tenu des conditions opérationnelles) est minime. J’ai lu des chiffres de 2% pour LHR, alors quand la météo s’en mêle … Ceci dit ça n’excuse rien, dans les deux cas c’est juste de la mauvaise gestion, point-barre.

    Oui, car en effet, la neige en hiver … enfin bref!

    PS: autre possibilité – gérer une crise coûte parfois moins cher en fin de compte (et les passagers coincés dans les aérogares consomment; et les voitures dans les parkings, qui ne sont pas donnés; …)

    1. … Les grands aéroports, certains ont plus l’habitude que d’autres de gérer la neige. On pourrait prendre exemple sur les meilleurs, pas sur les pires, non 😉 ?

      1. Nord

        Ah oui! Non mais tout à fait, nous sommes bien d’accord! Tout comme il existe des aéroports appartenant à 100% à l’État et qui sont très, très bien gérés notamment dans les conditions hivernales et il faut le dire aussi – merci pour eux 😉 Libéral, certes, mais faut pas tomber dans l’excès inverse non plus. Le coup de la grève de l’usine de Fos … mouais: quand même, ils ne sont pas les seuls à produire ces composants, et on aurait sans dout pu se fournie autre part, mais bon je n’ai pas tous les éléments – bénéfice du doute!

        Aussi je répondais vaguement au post précédent – « Roissy l’aéroport plus unfriendly du monde » faut quand même pas déconner: il a jamais voyagé cézigue! OK, LHR et CDG ne sont pas vraiment comparables, mais « Roissy le plus unfriendly » non, là je m’inscris en faux! ça me fait penser à ces classements bidons commandités par une entreprise et généralement repris sans analyse par des journaleux-pisse-copie, d’où la référence de channy, mais elle ne vaut pas tripette.

        1. channy

          ben si Nord cézigue il voyage et beaucoup…pour les backpackers Roissy est l aéroport le moins accueillant..(bien sur on a pas comparé CDG avec celui de Cotonou..), c est pas du top sondage et comme tu le dit c est interprété comme on veut..mais Bon si BFM devient une radio rebelle ou va t on? vite talonnette 1er va débarquer le directeur de cette radio communiste ahahaha!
          mais bon Roissy, perso j’évite je ne vais pas faire de mauvais jeu de mot sur le terminal 2 qui est très bien quand il ne s écroule pas, Mais les terminal 1 et 3 sont sales, ouvert a tous les courant d air, bordel et queue sans fin aux guichets et a l immigration, livraison des bagages lente, chiottes a la propreté douteuse (mais pas pire qu au Caire ou Bahreïn ou on se torche avec les mains faute de pécu)…putain le seul que j ai vu pire en Europe c ‘était Rome fiuminicino…
          Même si la production de glycol par l usine de Fos sur mer a été affecté par cette grève, les grands aéroports d Europe n ont pas eu droit a un bordel sans nom à cause de cette grève..le pompon étant que Roissy CDG ne s approvisionnait pas auprès de cette usine de fos sur mer…les excuses bidons de ce plouc ministre pour couvrir une mauvaise gestion sont pathétiques
          comme tu le dis H16
          « Les grands aéroports, certains ont plus l’habitude que d’autres de gérer la neige. On pourrait prendre exemple sur les meilleurs, pas sur les pires, non »
          Ouh lalala c est compliqué cela H16…déjà que cette année les gens de ADP ont découvert qu il peut neiger et beaucoup en décembre laisse leur un peu une à deux années pour récupére
          Au fait Messieurs les cranes d oeufs d ADP vous allez encore vous gaver avec des augmentations de taxes sur les compagnies et les passagers donc merci d utiliser le fric pour que cet aéroport fonctionne comme il faut .

  8. sam_00

    H16, vous vous surpassez en ce début d’année 🙂 et pour notre plus grand plaisir … Je vous souhaite donc une très bonne année donc, avec un peu de retard.

    Au passage, le lien que vous donnez sur le glycol (http://www.europe1.fr/France/Le-glycol-fait-parler-de-lui-350441/) contient une superbe illustration de la qualité du travail journalistique en France:
    Regardez bien la photo d’illustration, et le texte descriptif de la photo :p Le texte parle de l’utilisation du glycol pour le circuit de refroidissement pendant que la photo nous illustre un superbe bidon de liquide lave-glace parfumé …

    1. channy

      excellente remarque Sam…
      La qualité journalistique dans ce pays me rappelle celle de ceux du Laos ou j avais travaillé…
      mais bon Sam soit indulgent c est les fêtes le journaleux il veut aller réveillonner, et la patratra la neige la dépêche AFP qui tombe, des grèves qui créent des pénuries de glycol…
      Glycol il ne savait pas ce que c était..et le comble internet était en panne, le wifi en réparation, pas de téléphone non plus pour cause de grève chez orange et son mobile n a plus de forfait…plus personne a la rédaction pour renseigner ou on a foutu le dico papier et pas question d aller dans un aéroport se renseigner et faire une photo du fameux glycol…et il a 5 douzaines d huitres a ouvrir dans une heure chez lui.
      Donc il a ouvert son ordi et a cherché « glycol » dans sa banque d image, que dalle, rien de rien…donc il est allé voir le concierge qui lui est encore la et qui par bonheur sait ce que c est que le glycol..mais comme le journaleux il a fait section littéraire, pas mécanique il comprend rien…donc le concierge pour ce mettre a son niveau lui explique que c est comme du lave glace….Ça y est! il a tout compris, en plus il a fait une photo d un bidon lave glace lors d un reportage de société sur les automobilistes qui partent pour les vacances de la Toussaint sans un bidon lave glace dans le coffre…
      Vous croyez que c est probable comme explication a cette erreur de photo?

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.