Et les sexes seront extrêmement égaux !

Ouf ! Heureusement que nous vivons dans un monde de plus en plus gentil ! Bien sûr, les Méchants se battent tous les jours contre les fraisilégislations et les bisoudécrêts. Mais ce mois de mars marque une victoire éclatante de La Confrérie Européenne des Bisounours d’Assaut : les vilains assureurs, dont le caractère bilieux n’est plus à démontrer, ne pratiqueront bientôt plus des tarifs différents selon le sexe !

En effet, la Cour Européenne de Justice vient de rendre un arrêt (n°C-236/09 du 01/03/2011) précisant clairement que, comme « La prise en compte du sexe de l’assuré en tant que facteur de risques dans les contrats d’assurance constitue une discrimination», à partir du 21 décembre 2012, «la règle des primes et des prestations unisexe s’appliquera».

Et là, il n’est pas difficile de comprendre que les cohortes de nounours ronds, douillets, dopés au caramel de bonsantiman et sous perfusion massive de moraline concentrée se sont immédiatement réjouis de la nouvelle : enfin, l’égalité des sexe atteint même le domaine des assurances ! Enfin, la réalité statistique qui montrait, de façon à la fois obscène et têtue, qu’il y avait, effectivement, des différences comportementales chez les hommes et chez les femmes, sera proprement écrasée devant l’impératif absolu et indiscutable de ne surtout pas en tenir compte !

Il faut en effet une dose inouïe d’aplomb pour oser stigmatiser ainsi le comportement des hommes au volant. Il faut une méchanceté, un cynisme et un machisme lamentable pour constater que certains accidents domestiques sont plus souvent le fait des femmes que des hommes. Oser prétendre que les tondeuses agressent plus les hommes et les friteuses plus les femmes est tout bonnement une atteinte au vivre-ensemble et dégouline de sous-entendus lamentables.

Pour tout dire, s’enhardir à constater que les hommes plient plus souvent leur voiture que les femmes, c’est exactement comme dire qu’il y a actuellement plus de noirs et de maghrébins en prison : c’est une claque violente à la discrimination, c’est une incitation à la haine sexuelle, et pour tout dire, c’est scandaleux.

Et ce scandale va, enfin, s’achever : les discriminations sexuelles basées sur les études actuarielles ou les statistiques n’auront plus cour, n’auront plus droit de cité, et seront bannies comme certain Eric Z.

killounours

Et, chose intéressante, cet arrêt va avoir des effets palpables que tous les Bisounours d’Assaut et les thuriféraires joyeux d’une extrême égalité des sexes seront ravis de constater : les tarifs des assurances vont augmenter.

Grâce à l’égalité des sexes, les comportements plus prudents d’une certaine catégorie d’humain dont le sexe ne peut être mentionné ne seront pas pris en compte et cette catégorie d’humain paiera donc plus cher. Les féministes, ici, seront heureuses de constater que ce combat n’aura pas été vain : tout le monde va douiller pareil.

Mais on ne s’arrêtera pas là !

Le combat pour une non-discrimination totale et complète ne peut s’immobiliser ainsi dans la rase campagne des bonnes intentions en oubliant les vastes champs républicains de traitements différenciés entre les citoyens !

Il est ainsi anormal, et les féministes en conviendront, que certains humains d’un sexe qu’on ne peut mentionner disposent d’avantages pour le départ en retraite anticipé, sous le prétexte douteux qu’ils ont fait des enfants ! Et comme le système de retraite par répartition est, soyons francs, à bout de souffle, on ne pourra pas étendre cet avantage à l’autre catégorie d’humain dont le sexe est méchamment discriminé : on va donc annuler l’avantage indu.

De la même façon, il semble indispensable de pousser la non-discrimination turbo-égalitarisante au-delà des critères maintenant vulgaires de race, de religion et de sexe. Il ne devrait pas y avoir de différenciation du traitement des citoyens en fonction de leur âge non plus ! Diable, est-il logique que seuls les vieux aient accès à la retraite ? Est-il bien raisonnable, dans une société ultra-solidaire et néo-égalitaire, que les jeunes aient accès à certains services auxquels les vieux ne peuvent prétendre ?

La marche n’est pas si longue vers un monde où, enfin, dans une pluie de bisous festifs, évidemment citoyens mais surtout distribués avec une égalité assurée par des forces de l’ordre soigneusement préparées à écraser l’inégal et le différent sous la botte câline de l’Assimilation Ultime, les humains de tous sexes, races, religions, âges, poids et tailles partageront la même envie de se barrer en courant de cet enfer communiste.

Finalement, on peut se réjouir d’être dans une sociale-démocrassie aussi molle que pleine de bons sentiments qui collent et de bisous qui cognent. Si nous avions été dans une dictature, rien n’empêche d’imaginer que nos élites auraient choisi d’éliminer les trop bonnes conductrices pour redresser les différences…

J'accepte les BCH !

1BuyJKZLeEG5YkpbGn4QhtNTxhUqtpEGKf

Vous aussi, foutez les banquiers centraux dehors, terrorisez l’État et les banques en utilisant les cryptomonnaies, en les promouvant et pourquoi pas, en faisant un don avec !
BCH : qqefdljudc7c02jhs87f29yymerxpu0zfupuufgvz6
 

Commentaires70

  1. John

    Et bien les assureurs de Justin Bieber n’auront plus à se poser la question, zou tarif unique !

  2. Paulor

    Cela dit, c’est le principe même de l’assurance qui est progressivement miné par les personnalisations (discriminations ?) successives des contrats. Au bout du compte, un gros malin finira bien par poser la question qui tue : est-il normal (juste, éthique, etc.) que ceux qui n’ont pas d’accident payent pour ceux qui en ont ?!

    1. Hesnoone

      Je ne suis pas tout à fait du même avis. Le but de l’assurance est de protéger contre des événements majeurs, pas contre des bris de glace, ni contre la stupidité/irresponsabilité de certains. Si statistiquement certaines population ont une fréquence significativement plus élevées d’accidents causés par exemple par la boisson, pourquoi leur risque plus élevé devrait-il être payé par la grand-mère de 60 ans habitant dans la Creuse ?

      Par contre, c’est le principe même de la tarification en assurance qui est minée par… cette décision.
      Si vous voulez être basique, pour tarifez vous prenez une moyenne de sinistres (« as if ») sur dix ans, ajoutez un petit pourcentage pour les frais de fonctionnement, disons 5 % de bénéfice (bah oui, les assureurs doivent gagner leur vie) et un petit quelque chose pour les cas « exceptionnels » (exemple : le papi dans sa deux-chevaux qui quitte la route, fait dérailler un train alimentant une usine proche, les produits chimiques transportés par le train se déverrsent dans la rivière et zou ! paiement par l’assurance de la décontamination de la rivière, de l’arrêt d’activité de l’usine et de la réparation de la voie ferrée… contre une prime négligeable). Ah, j’ai failli oublier : pensez aux taxes diverses et variées.
      Après, on peut raffiner un peu et se dire que tous les groupes de populations, pouvant être définis de manière objective, n’ont pas le même risque : un jeune de 18 ans en Ferrari habitant en banlieur a en moyenne plus d’accidents qu’une mère au foyer de 35 ans habitant à la campagne (notez que cela n’est plus forcément vrai lorsque celle-ci vieillit quelque peu : Madame prête plus facilement sa voiture pour la conduite accompagnée que Monsieur). Il peut être légitime de vouloir demander au « mauvais risque » une contribution plus élevée qu’au « bon risque ». Plusieurs justifications à cela :
      – la justification morale : si on mutualise les événements exceptionnels, pourquoi devoir faire payer à ceux qui font des efforts les comportements inconséquents d’une partie de population facilement identifiable ?
      – la justification commerciale : cela va attirer les « bon clients » car ils paient moins cher, le profit pourrait augmenter ;
      – la justification « actuarielle » : le tarif sera plus fin et au global probablement plus juste.
      Les autres critères couramment utilisés sont l’age, le type de véhicule, la location, et bien sur le temps passé sans accident (représenté par le coefficient de bonus malus, défini par la loi en France)
      La suite logique de cette décision sera d’interdire toute tarification par classe (pourquoi discriminer les jeunes ? et les citadins ? et les possesseurs de grosses voitures rouges ?) et puis aussi le coefficient de bonus malus (discrimniner en fonction d’une erreur de jeunesse, vous n’y pensez pas !).
      Un pas de plus vers l’uniformisation… au final, tous égaux, tous pareils, tous irresponsables.

      PS : mes excuses pour les accents manquants, clavier qwerty et connaissance imparfaite des alt-codes.

      1. Paulor

        Pas tout à fait d’accord, mais vous confirmez mon diagnostic.
        Et vous y ajoutez encore quelque chose : pour identifier les « risques spécifiques », Big Brother ne va pas suffire. Je suggère plutôt de rendre Facebook obligatoire, avec obligation (pénalement sanctionnée) de publier un profil complet sans rien omettre de ses turpitudes. La confession sans secret, l’auto-critique révocul, la délation citoyenne… sont d’autres options envisageables.

  3. scaletrans

    Une idée pure poussée à l’extrême du raisonnement fini par se retourner à 180°. En ce qui concerne la politique d’assurance automobile, les premières sociétés d’assurances à fractionner le marché pour n’en retenir que les « bons risques » furent les mutuelles dites « de Niort » (MAIF, MACIF) fondées dans un but bien précis par… des socialo-marxistes.

  4. lechenu

    Elimination souhaitable, vous dites ?
    Les assurances sur la vie reposent aussi sur des tables de mortalité H/F. Il faut donc songer à égaliser l’espérance de vie, donc l’âge du décès. La récente question sur l’euthanasie aurait-elle eu cet objectf ?

  5. seb

    J’avais fuit la France pour un autre pays d’Europe. Me voilà rattrapé par la cour Européenne…pffff La fuite devient de plus en plus difficile. Faudra-t-il donc se battre?

  6. kelevra

    la cour europeenne de justice ne va pas assez loin dans ces decisions, en effet il est parfaitement discriminatoire que seuls les personnes ayant obtenues leur permis de conduire puissent justement conduire. l egalite voudrait que tout le monde puisse conduire sans avoir besoin d une quelconque autorisation. refuser ce droit de conduire a ce qui n ont pas ou plus de permis est discriminatoire.

    1. YP

      Oui, il nous faut un droit opposable à la conduite ! Après tout, tous les hommes naissent libre et égaux. Celui à la conduite sous état d’ébriété aussi, pas de raison que Côte du Rhône et Spliffs soient discriminé par l’eau et les machins à l’eucaliptus.

      Je me demande quand même comment on fait, dans la pratique, pour opposer son droit au logement…

  7. Vallenain

    Bravo ! Vive la France ! Egalité Egalité Egalité ! Mort aux différences !
    (est-ce que les vestiaires dans les gymnases vont devenir mixtes du coup ?)

        1. raphael

          Allez, une nuance. Peut-être écrivez vous un peu trop. Il faut savoir se faire rare, pour ne pas lasser, mais aussi pour ne garder que le meilleur.

          En tout cas c’est toujours plaisant à lire, juste et amusant.

          C’est déjà ça.

  8. Aurélien

    Allez… j’ose:
    «Les féministes travaillent, picolent, conduisent comme des mecs et après elles s’étonnent qu’on les encule.» [ Patrick Timsit ]

  9. mortecouille

    une remarque hors-sujet : il est parfaitement autorisé de dire qu’il y a des noirs en prison, simplement il faut la tournure juste. Ainsi d’un noir en costume on dira qu’il est un immigré qui réussit mais s’il est en prison on retiendra que c’est un français qui a mal tourné.

  10. Chocobisous

    « La marche n’est pas si longue vers un monde où, enfin, dans une pluie de bisous festifs, évidemment citoyens mais surtout distribués avec une égalité assurée par des forces de l’ordre soigneusement préparées à écraser l’inégal et le différent sous la botte câline de l’Assimilation Ultime, les humains de tous sexes, races, religions, âges, poids et tailles partageront la même envie de se barrer en courant de cet enfer communiste. »
    J’ai relu ce paragraphe 3 ou 4 fois, il est magnifique. Orwellien en effet. Aussi, la non-discrimination selon l’âge est au programme (au cas où certains en douteraient encore). Autant je hais tous ces réacs à babouches criant au gaucho-facho à la moindre occasion, autant ici, il faut être aveugle pour ne pas reconnaître une négation totalitaire de la réalité, doublée d’un gentil décret égalitariste à l’écoeurement.

    1. Flak

      ce n’est visiblement qu’un debut puisque meme ici ce genre de pratique a des clients qui trouvent ca super.

  11. C@line

    J’aimerais bien comprendre POURQUOI les tarifs des assureurs devraient forcément augmenter.
    En moyenne, ils devraient rester constants !

    En tant que femme, je payais mon assurance santé plus cher et mon assurance auto moins cher qu’un homme.
    OK, maintenant je payerais pareil qu’un homme, mais un homme payera son assurance auto moins cher et son assurance santé plus cher.
    La répartition des coûts liés aux risques change mais pas le risque.
    Alors pourquoi ne voir le verre qu’à moitié vide ?
    On peut vraiment vous vendre n’importe quoi comme argument, vous m’avez habitué à pour de discernement dans vos analyses.

    1. Flo

      « J’aimerais bien comprendre POURQUOI les tarifs des assureurs devraient forcément augmenter.
      En moyenne, ils devraient rester constants ! »

      C’est de l’humour?

    2. Before

      si j’ai bien compris, les tarifs auto vont augmenter pour les femmes (bien sûr, peut-être que certaines assurances vont diminuer leurs tarifs pour les hommes, mais j’y crois pas trop); et il n’est pas question d’assurance santé…

    3. Paulor

      Bravo C@aline. Remarque de bon sens. Seule une hypothétique croissance de tous les risques à la fois peut justifier une hausse générale des tarifs. Le problème avec les (prétendus) libéraux c’est leur indulgence avec les institutions « privées ». Ils oublient que l’Etat n’est que le plus froid parmi TOUS les monstres froids.

      1. Ils n’oublient rien du tout. Ils constatent juste que grâce à l’état et aux enragés de l’égalité, les femmes vont payer plus cher.
        Sans l’état, les assurances feraient autant de discrimination qu’elles veulent et les tarifs seraient sans aucun doute plus justes. Économiquement, la discrimination est d’ailleurs parfaitement normale et souhaitable.

    4. Les tarifs assureurs augmenteront pour les femmes, oui. Je ne vois pas trop pourquoi vous vous emportez comme ça.

      1. Flak

        pourquoi tu luttes H16? c’est super l’egalite!
        surtout si ca fait payer moins a droite et plus a gauche.Comme ca on paye autant en etant plus egaux!Comment peux-tu critiquer cette marche indeniable vers le bonheur?
        En fait je crois que tu veux inciter a la haine entre les sexes, il te faut un proces pour te remettre les idees droites.

    5. Lib

      Une bonne tarification d’assurance fait payer l’assuré en fonction du risque qu’il transfère à l’assureur et l’encourage donc à réduire ce risque.

      En cassant ce lien entre risque et coût, on affaiblit les incitations à réduire le risque. On peut donc s’attendre à une hausse de la sinistralité qui augmentera le coût moyen.

      Une autre façon de voir les choses est de considérer que le coût de l’assurance est assez cher pour des jeunes conducteurs et en amène certains à renoncer à conduire. En réduisant le prix pour les jeunes hommes et augmenter le prix pour les jeunes femmes, on pousse des jeunes femmes (qui n’ont pas d’accident) à renoncer à conduire et on ramène au volant des jeunes hommes (qui ont des accidents). Là encore, cela entraînera une hausse de la sinistralité.

      En dernier lieu, toute modification tarifaire imposée perturbe la comparabilité des prix et encourage les acteurs à augmenter leurs tarifs alors que ce serait plus difficile si l’Etat n’avait pas obligeamment tout fait pour empêcher la concurrence de fonctionner normalement.

    6. Théo31

      « J’aimerais bien comprendre POURQUOI les tarifs des assureurs devraient forcément augmenter. »

      Parce que vous conduisez comme des brêles et que vous faites chier avec vos tâches ménagères.

  12. Kuing Yamang

    On va faire comment quand certains vont dire qu’il y a discrimination des assureurs en fonction de l’âge de l’assuré ou de son passif ?
    Même forfait pour tous ?
    Vivement qu’ils fassent la même chose pour les impôts… ^^

    1. Flak

      je propose de creer une compagnie d’assurance egalitaire centralisee gouvernementale avec des assurances moins cheres pour les pauvres qui veulent rouler en Ferrari.

      1. boutros

        et moi de généraliser l’assurance auto obligatoire même à ceux qui n’ont pas de voiture, ceux qui n’ont pas le permis, ceux qui n’ont pas l’âge et même ceux qui n’ont pas envie d’avoir tout ça. Non mais c’est vrai quoi ! y’en a marre ce ces discriminations, merdalor! I had a dream : les fonctionnaires de Brussels nageaient, j’ai tiré la chasse, ils ont tous disparu.

      2. Deres

        Vous êtes fou ! Ce serait trop visible !

        Tout le monde paiera pareil mais tout le monde aura droit à un crédit d’assurance sur condition de son âge, de son revenu, de son quotient familial, de son statut de fonctionnaires, de son appartenance à un société semi-publique, de fausses déclarations, … Les journalistes auront droit à un abattement et les arbitres une exonération. Les artistes auront une caisse d’assurance semi-indépendante à demi-tarif et rétro-version des autres caisses. Les députés paieront tous les 2 ans pour des droits pleins. Les sénateurs pourront passer leur assurances dans leurs frais mensuels. On appellera cela de la redistribution solidaire et social. Ainsi tout le monde sera égal dans le meilleur des mondes.

        Bien entendu, il faudra créer un nouveau corps d’inspecteur des assurances pour vérifier tout cela. Ceux-ci iront après quelques années pantoufler dans les conseils d’administration des sociétés d’assurances. Et un haut conseil des assurances pour assurer la coordination du bazar. Le haut conseil de l’égalité des chances devra recruter massivement pour faire une étude de 2 pages par an sur le bien fondé du système. Chaque année, de pleins camions de décret seront publiés afin d’ajuster tous les seuils des différentes lois afin d’optimiser la redistribution et de l’étendre à de nouvelles catégorie socio-professionnel injustement pénalisés. Un ministre va pouvoir avec l’argent de son ministère créer une fondation de l’assurance, déclaré d’intérêt publique donc exonéré de surveillance et d’impôts, avec son beau-frère à sa tête, pour soutenir les assurés qui remplissent leur déclaration d’assurance annuel.

        Bref, tout va de mieux en mieux …

  13. monoi

    N’oublions pas non plus que l’ECJ a bon dos, mais ce n’est pas elle qui ecrit les lois…

  14. Juni PALACIO

    Moi, je dis : quand on lit les échos , on va jusqu’au bout. sinon, on oublie ça : Les Echos du 10/02/11 « Selon une étude réalisée par Allianz en Suisse sur 400.000 contrats d’assurance auto, les Verseaux sont les conducteurs causant le moins d’accidents, les Taureaux sont ceux qui en ont le plus avec une fréquence d’accident supérieure à la moyenne et les Cancer se situent juste au milieu, avec une fréquence de 28,5 %
    http://www.lesechos.fr/entreprises-secteurs/finance-marches/actu/0201141849240-quand-les-assureurs-versent-dans-l-astrologie-.htm.
    Je note 1 – une étude similaire avait été faite il y a 20 ans avec des résultats similaires 2 – Pourquoi a-t-on supprimé l’enseignement de l’astrologie à l’université ? – 3 – Moi qui suis du signe du taureau, je me marre parce que les autres paient en partie pour moi. Et je ne dis même pas merci
    moralité : Il y a des niches d’inégalités que le système socialo-communisto-ump- collectivo etc etc n’arrivera pas à supprimer. Profitons-en tant qu’on peut !!

    1. Epicier vénéneux

      Peut-être sont-ils plus nombreux au sein de la population, augmentant statistiquement le risque de collision et le nombre de déclarations à l’assurance de sinistres impliquant deux personnes du même signe.

  15. simple citoyen

    Un seul bémol purement factuel H, d’après les stats (je n’ai pas retrouvé le lien) les femmes sont plus souvent impliquées dans des accidents, mais ils coûtent moins cher aux assureurs. Simplement histoire de rectifier une idée fausse très répandue.

    1. Une aile de twingo vaut moins cher qu’un pare-choc de Porsche Cayenne. Voilà tout 😉 …

      1. Nord

        Rhôôôôô … ce genre de propos doit tomber sous le coup d’une loi anti-discrimination non?

        Sur ce le Cayenne, c’est vulgaire – la preuve: il existe en diesel …

    1. Nord

      Mon dieu mais c’est follement amusant ça! Me trompe-je où ai-je lu que l’UMP comportait une aile libérale, venant tout juste d’entrer au gouvernement?

  16. Théo31

    Mesdames et mesdemoiselles, grâce aux féministes, au lieu d’avoir l’égalité, vous l’aurez dans le cul.

    1. armelle

      Ben dans l’néant comme les trolls de l’Union des Mercenaires Pervers Soviet-hics

Les commentaires sont fermés.